• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les nouvelles forces en présence au lendemain du premier tour

Les nouvelles forces en présence au lendemain du premier tour

Sur un blog de gauche pas encore converti au macronisme, l'auteur déplore la division de son camp antilibéral tout comme à droite d'autres le font aujourd'hui. Comme si les anciens "camps" avaient encore une signification alors que le vrai clivage n'est plus entre droite et gauche, mais entre ravis de la mondialisation et ceux qui la subissent durement parfois. Le temps que les militants de droite comme de gauche le comprennent il sera bien tard alors qu'il serait urgent qu'ils oublient au moins pour un temps tout cela.

Il n'est plus temps de défendre chacun "son" champion pour ensuite rentrer dans le rang, y compris les "champions" obscurs ou confidentiels, "sauveurs" de la France évidents pour leurs adeptes qui sont autant de "croyants" sans trop de cervelle. Il n'est plus temps de se disperser en divers partis qui seront au moins pour cinq ans des "particules" voire des "particulets" pour certains à peine représentés à l'Assemblée. N'étant pas un optimiste de nature, je suis à peu près certain qu'ils perdront encore longtemps leurs temps en disputes et polémiques sans fondement des années encore.

Certains prétendent qu'il faut laisser sa chance à Macron comme s'il n'avait jamais gouverné, d'autres déjà fatalistes se soumettent. Ils n'ont donc pas lu son programme pourtant excessivement clair sur ce qu'il s'apprête à faire. Ils oublient qu'il a été secrétaire général de l'Elysée et ministre de l'Economie de Hollande. Il est plus facile en effet d'être dans l'allégeance que dans la résistance, plus simple d'être apathique et passif qu'actif, plus commode de se répandre en slogans ronflants sur le net, bien planqués derrière un anonymat de façade que de s'engager clairement dans la "vraie" vie.

Peut-être également que cela ne les dérange pas que l'Assemblée se transforme en simple chambre d'enregistrement composés de représentants du peuple totalement inexpérimentés et donc d'autant plus malléables. Vous vouliez du sang neuf, vous allez en avoir, du sang neuf sans personnalité ni libre-arbitre entièrement inféodés au président jupitérien autoproclamé. Ils ne représenteront plus grand monde, aussi peu que les politicards dégagés du PS et de Les Républicains sur le sort desquels on ne va certes non plus pas pleurer. La question du manque de représentativité de l'Assemblée se posera encore et toujours malgré tout. Ce n'est pas un renouvellement de façade dont on sait à quoi s'en tenir ne serait-ce qu'en lisant le "Canard" de la semaine dernière qui montrait ce à quoi on pouvait s'en tenir. La plupart des perdreaux de l'année en marche sont tous des "clients" d'oligarques, des bons amis, des copains et coquins habituels, des courtisans et courtisanes sans scrupules.

Ce tsunami en faveur de Macron c'est aussi le résultat d'une politique progressivement coupée du peuple depuis déjà des décennies, une politique politicienne "hors sol" où était favorisé "l'entre soi", consistant à d'abord défendre les intérêts de la bourgeoisie au pouvoir, et non à se soucier du Bien Commun. Cet "entre soi" continuera à être pratiqué, cette fois un peu plus au grand jour, car le macronisme c'est la manière qu'ils ont trouvé de conserver le pouvoir en jouant "l'Union sacrée" contre les extrêmes que seraient et l'héritière le Pen et Mélenchon.

On peut donc soit continuer à s'engueuler sur le sexe des anges, soit réagir, enfin.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

Illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • BA 12 juin 10:25

    Elections législatives : record historique battu : 51,29 % d’abstention !

    Inscrits : 47 571 350   
    Abstention : 24 401 132, soit 51,29 %.

    http://elections.interieur.gouv.fr/legislatives-2017/FE.html

    La Ve République ne meurt pas d’une invasion étrangère, ni d’un coup d’Etat militaire.

    La Ve République meurt de l’indifférence qui gagne de plus en plus de citoyens.

    L’indifférence triomphe.

    Les classes populaires et les classes moyennes se désintéressent de la politique et de la vie publique.

    Ils s’occupent de leur vie privée, de leur vie familiale, et aussi de leur chômage, de leur recherche d’emploi, de leurs galères professionnelles, de la baisse de leur pouvoir d’achat, de l’appauvrissement qui les frappe, etc.

    Dernière chose qui explique l’abstention :

    Pourquoi aller voter pour des députés français qui n’ont plus aucun pouvoir ?

    Aujourd’hui, la politique de la France se décide à Bruxelles, à Francfort, à Berlin : c’est là-bas que se trouve la réalité du pouvoir.

    Alors pourquoi aller voter pour ces comédiens français qui jouent la comédie du pouvoir ?

    Lors de ces élections législatives, pourquoi aller voter pour des spectateurs impuissants, qui font semblant d’exercer le pouvoir législatif ?

    Pourquoi participer à cette mascarade, à cette comédie ?

    È finita la commedia.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 juin 10:53

      @BA
      Tout cela est vrai mais le résultat est là, l’Assemblée est majoritairement macronienne.

      Il ne suffit plus d’être dans le déni.

    • JL JL 12 juin 11:08

      La France soumise a élu des députés soumis à un président soumis aux puissance de l’argent..

       
      La France résignée (51 %) ne s’est pas donnée la peine d’aller voter.
       
       

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 juin 11:50

        @Luca Brasi
        Non c’est une France soumise aux dktats des nantis


      • JL JL 12 juin 12:11

        @Amaury Grandgil, Luca Brasi,

         
        La France soumise qui a voté Macron, comme la France résignée qui n’a pas voté du tout sont les Français hypnotisés par les grands médias des 9 milliardaires.
         
        Les autres, ceux qui ont voté mais autre chose que LREM sont les seules personnes lucides.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 08:46

        @JL
        les français sont hypnotisés avec leur assentiment enthousiaste


      • JL JL 13 juin 09:12

        @Amaury Grandgil
         

        l’establishment pratique la méthode Coué. 
        Les médias des 9 milliardaires disent à l’unisson que tout va pour le mieux. 
        Les individus qui ne sont pas Charlie sont stigmatisés et culpabilisés. 
         
        Et tout va pour le mieux.
         
        « Le secret d’une autorité, quelle qu’elle soit, tient à la rigueur inflexible avec laquelle elle persuade les gens qu’ils sont coupables. » Raoul Vaneigem 

      • Buzzcocks 12 juin 11:52

        Je n’ai pas voté mais je dois dire que voir un paquet de carriéristes politiques se faire botter le cul me réjouit plutôt.
        Cambadelis, Guigou, Guaino, Duflot... tout ça.. éliminé.

        Pas encore éliminé, mais tout comme, Phillipot l’opportuniste qui vient en Lorraine juste pour s’y faire élire... dégage aussi.

        Bref, ces élections ont quand même du bon, car il faut avoir la positive attitude d’après Lorie reprise par Raffarin.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 juin 13:58

          @Buzzcocks
          On va pleurer sur tous ces professionnels de la politique qui se sont fait dégager mais bon, remplacés par qui ?


        • UnLorrain 12 juin 13:53

          Les soixantes dix desastreuses : sentence ironique entendue du cote de liberaux ( que j estime peut etre en me trompant,patriotiques,pour avoir ecouter nombre de leurs debats echanges etc par le web exclusivement cela va sans dire )

          Les LSDD ( je viens de leurs trouver l acronyme,je jubile a mort ! ) pour illustrer naissance et agonie de la creation de notre SS aux mamelles crochues. Nous sommes spectateurs de la fin de fastes,le spectateur nous le savons,paie,il est naturel de remunerer acteurs auteurs compositeurs interpretes. J’oubliais un detail,je suis bon gre mal gre,aussi un participant. Corriger ce qu’il faut conserver ce qui vaut ? A l impossible nul n’est tenu.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 juin 13:58

            @UnLorrain
            Vous avez fait de la politique ?


          • UnLorrain 12 juin 15:49

            @Amaury Grandgil

            J’en serais bien capable euuh non mairde,bien incapable ! Interpellante votre question Amaury.

            Qui me fait vous repondre,apres introspection ( ancienne manie que j’ai la ) que je suis un peu ( guillemets) lache,que je me crois plus efficace a seconder,voir plus eloigne,un meneur qui me semble aller dans le bon sens. Si la politique est un travail d equipe,je fuirais la reponsabilite de decideur...un mouton suiveur je serais donc ? smiley smiley


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 07:56

            @UnLorrain
            Je peux comprendre que l’on ait envie de suivre un « chef » un meneur, moi c’est moins mon truc


          • Trelawney Trelawney 13 juin 08:43

            @Amaury Grandgil
            Je peux comprendre que l’on ait envie de suivre un « chef » un meneur, moi c’est moins mon truc

            REM : Macron
            FI : Melenchon
            FN : Lepen
            UPR : Asslineau
            etc

            Actuellement deux partis en crise dont un qui va disparaître dans les prochains jours à savoir le PS et le LR : pas de chef ou trop de chef ca dépend d’où on se place




          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 08:44

            @Trelawney
            Et Macron un ultra-chef, un genre de gourou jouant les sauveurs universels, un super chef


          • Trelawney Trelawney 13 juin 08:54

            @Amaury Grandgil
            Macron un ultra-chef, un genre de gourou jouant les sauveurs universels, un super chef

            Et Lepen, Mélenchon, Asselineau et même Fillion, Sarkozy, Valls (avan qu’ils se fassent dégager) c’est quoi ?

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 09:07

            @Trelawney
            Ils n’ont pas cet aura de gourou que Macron se donne.


          • Le421 Le421 12 juin 19:19

            le vrai clivage n’est plus entre droite et gauche, mais entre ravis de la mondialisation et ceux qui la subissent durement parfois.

            Je n’irais pas plus loin.
            Les ravis sont de droite et les victimes de gauche...
            Point.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 07:56

              @Le421
              Je ne sais pas, il y a aussi des anti libéraux de droite même s’ils sont moins nombreux certes.


            • Trelawney Trelawney 13 juin 08:35

              @Amaury Grandgil
              Les anti-libéraux de droite se nomme « rentiers ». Leur doctrine est assez proche de celle des communistes : Conservation des avantages acquis, même si c’est un contre sens économique, voir même contraire aux intérêts de la nation.


              Les extrêmes finissent toujours par se rencontrer

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 08:40

              @Trelawney
              Il n’existe plus la classe sociale des rentiers depuis à peu près 70 ans, mais à part ça...

              Ne pas penser comme vous c’est être un extrème ?

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 08:45

              @Amaury Grandgil
              NB Comme d’autres ,vous étés si peu sûr de votre raisonnement que vous ressentez le besoin de moinser pour l’appuyer ?


            • Trelawney Trelawney 13 juin 08:52

              @Amaury Grandgil
              Il n’existe plus la classe sociale des rentiers depuis à peu près 70 ans

              Bernard Arnault touche en dividende (si ça ce n’est pas de la rente qu’est-ce que c’est) 2 millions d’euro par jour. Pour Betencourt c’est un peu plus.
              Qu’elle est le statut d’un retraité ? Est-ce qu’il participe à la vie économique du pays ?
              Les personnes qui ne travaillent pas et qui vivent des revenus de leurs investissements sont légions dans notre pays. Ou avez-vous vu qu’il n’existe plus ?

              Ils se sont même crées un parti politique pour les défendre et ce parti se nomme LR

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 09:06

              @Trelawney

               smiley
              Bettencourt a quel âge ? Elle est représentative ?
              Vivre des revenus d’un investissement, cela n’a rien à voir avec le système des rentes, l’investissement suppose un travail, un échange, une réflexion...

            • Trelawney Trelawney 13 juin 09:27

              @Amaury Grandgil
              La taxation des rentes, dividendes, revenus immobilier (et la CSG est un bon moyen) oblige les rentiers à réinvestir ces rentes dans le capital de l’entreprise et dans l’économie du pays.


              Si au leu de taxer les dividendes de société à 15%, vous les taxez à 40 voir même 50%, l’actionnaire comprendra trés vite qu’il n’est plus nécessaire de mettre en danger la société pour se capter des dividendes.
              Le cas de Arnault est un exemple. Il investi tout son argent à racheter des actions LVMH pour pouvoir augmenter la part de ses dividendes, car la gestion de son entreprise est uniquement axée sur la captation de dividende et non le développement économique de cette dernière.
              Regardez le programme économique de feu Fillon : limiter la taxation des dividendes ou même pire réinvestir le CICE en dividendes de société pour soit disant conserver les grandes entreprises sur le territoire.
              Regardez le programme Macron : CSG sur les dividendes et augmentation de la CSG tous les 2 ans

              Je ne suis pas un macroniste car la modification du code du travail est sociétalement dangereux et ne mènera à rien du tout (il suffit de lire les articles de Carnac pour s’en convaincre), mais sur « il faut tuer le rentier » je suis pour

              PS : La seule fois ou Bettencourt a fait travailler son argent (850 millions de dividendes par an) c’est lorsqu’elle en a donné un peu à Barnier. Et personnellement je me fiche de son age, ce que je vois c’est que tous les ans, il y a 850 millions d’euro qui sortent des caisses de Loréal, alors que ca pourrait créer des usines et de l’emploi, pour dormir dans un coffre fort en suisse

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 juin 09:58

              @Trelawney
              la taxe sur les dividendes oui, dans un monde idéal, mais ce sont ces « rentiers » qui nous dirigent réellement donc cela n’arrivera pas.


            • Trelawney Trelawney 13 juin 08:32

              le vrai clivage n’est plus entre droite et gauche, mais entre ravis de la mondialisation et ceux qui la subissent 

              On m’a toujours dit que la capitalisme (droite) était l’exploitation de l’homme par l’homme, alors que le communisme (gauche), c’était le contraire.
              Pour ce qui est de subir la mondialisation :
              Il y a 50 ans des politiques (souvent de gauche) se sont scandalisés qu’il y ait des personnes au Bangladesh, Biafra et ailleurs qui meurent de faim dans la plus grande indifférence. A l’époque c’était le sujet de prédilection dans les fêtes comme la fête de l’huma. 
              50 ans plus tard, grâce à ces campagnes d’information, on a sorti 1 milliards de ces gens de la famine. ce sont ces même gens qui peuvent aujourd’hui fabriquer, créer, vendre des produits et pouvoir ainsi ne dépendre que d’eux même pour se créer un avenir meilleur. Ce sont donc ces même gens qui viennent concurrencer nos industries, entreprises locales, car le monde étant devenu global, le client est partout. 
              Vous qui révéler sans cesse les méfaits de la colonisation, allez vous continuer à plonger ces gens dans la misère pour ne pas subir la mondialisation ?
              Il s’agirait quand même d’être un peu cohérent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès