• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les origines de l’attentat du 11 septembre 2001

Les origines de l’attentat du 11 septembre 2001

Il n'y a pas de livre d'Histoire plus passionnant, plus riche, plus indispensable, pour comprendre les secrets du 11 septembre, que «  La route vers le nouveau désordre mondial » de Peter Dale Scott.

J'ai découvert ce livre il y a six mois environ et j'ai aussitôt souhaité le faire connaître mais la difficulté de rendre une telle œuvre, quasi Proustienne par sa richesse, tant de détails, tant d'humanité aussi, m'a bloquée, un peu comme un surfeur au moment d'aborder une vague immense. Le résumer c'est un peu le perdre privant le lecteur de son rythme insensé de révélations, de ces incursions, comme des plongées, au cœur de l’Etat profond Américain.

Depuis cinquante ans, les hommes et les forces qui sont à l’œuvre dans le secret des « shadow cabinet » ont préparé inéluctablement le 11 septembre.

En ce qui concerne les raisons et les coupables de cet attentat, c'est notre ignorance de l'Histoire qui nous empêche les nommer. Qui ignore l’Histoire ne peut comprendre le présent.

Quand on lit ce livre, comme nous paraissent dérisoires toutes les explications que nous entendons pour sauver cette fameuse VO. Comme tout est clair désormais.

Je dirai, pour faire une comparaison : imaginons quelqu’un qui apprend que Barbe-Bleue est soupçonné d’avoir tué sa femme. Il dira : "C'est impossible, je le connais. C’est un homme qui est incapable de faire ça." C’est cet homme que Scott prend par la main, amène dans la chambre de Barbe-Bleue, ouvre le placard et lui fait découvrir le corps de ses autres épouses tuées. Et là, devant les corps, devant les faits, lui montre Barbe-Bleue assassinant la dernière. Que peut-il dire ? Le temps des rêveries est passé.

Ainsi, ces gens qui nous répondent quand nous parlons de ces fameuses deux heures où aucun avion détourné n'a été intercepté : "Oui, mais c'était nouveau et personne n'a su comment réagir ! », ignorent la véritable réponse qui tombe comme un couperet sur toutes les hésitations. Oui, le 11 septembre a aussi été un coup d'Etat d'une partie du gouvernement américain.

Qui ? Comment ? Pourquoi ?

L'habileté de Scott est de nous dire : Ne croyez pas que le 11septembre soit, dans l'histoire des Etats-Unis, un évènement soudain et unique. 50 ans de politique l'ont amené, préparé, construisant une situation monstrueuse qui ne pouvait que le produire.

Et il nous entraîne dans ces secrets.

On descend dans l'Enfer de Dante.

« Voi ch'entrate, lasciate ogni speranza !"

Le labyrinthe des cercles du pouvoir où le pire n'est jamais qu'une stratégie.

"Le 11 septembre doit être envisagé comme le point culminant d'un mécanisme à l'œuvre depuis un demi-siècle, conduisant à des décisions prises en secret par de petites coalisations, à la militarisation du maintien de l'ordre, à des plans prévoyant la séquestration des dissidents, ainsi qu'à des opérations, des transactions et des actifs gouvernementaux échappant au contrôle de nos représentants et enfin par la gouvernance de ceux qui financent les partis politiques plutôt que par ceux qui s'y impliquent."

Ces fatales cinquante années où la démocratie Américaine va peu à peu disparaître sous l’influence d’une oligarchie  voit se succéder Nixon (R), Ford, (R), Carter (D), Reagan (R), Bush ®, Clinton (D) et Bush (R).

Mais les maîtres réels des Etats-Unis, seront Dick Cheney, Donald Rumsfeld et Brzezinski. Ce sont eux, obsédés d’ennemis extérieurs et intérieurs, redoutant le peuple et la démocratie, qui ont créé un monde qui, bien avant le 11 septembre, est déjà celui du Patriot act. Le secret prend le pas sur la transparence. La démocratie Américaine, tant vantée par Tocqueville a vécu.

Dick Cheney et Donald Rumsfeld font leur apparition en novembre 1975, après la démission de Nixon et les premières heures du gouvernement Ford. Ils apparaissent au cœur d’un mini coup d’Etat : « le massacre d’Halloween », neuf personnalités du gouvernement ayant été contraintes de démissionner.  Ils occupent en 75 les mêmes positions dominantes qu’en septembre 2001. C’est également à ce moment-là que Bush père devient directeur de la CIA. La fine équipe est au pouvoir.

Leur premier objectif va être de soustraire la maison Blanche et la CIA au Congrès. Bush va désormais avoir sa CIA perso qui sera hors registre et hors-pays.

La politique de ces trois là peut se résumer en un mot : Mater !  Mater le congrès, mater le peuple, mater les grands ennemis planétaires, les communistes et les Islamistes ! Go !

Un de leurs grands défauts va être, pour établir leur puissance, de se lier avec les mafias, les gangsters et les terroristes.

Donnons un exemple qui reprend un nom que vous déjà dû entendre : Adam Khashoggi. Dans les années 70, Khashoggi crée le « Safari club » qui va permettre de faire de la politique étrangère en échappant au contrôle du Congrès. Ce club réunit la France, l’Egypte, l’Arabie saoudite, le Maroc et l’Iran. Tout ce joli monde est reçu dans une de ses propriétés du Kenya. Comme on a besoin d’argent pour jouer au Monopoly des puissants, Bush permet la création d’une banque d’origine Pakistanaise, la « Bank of crédit and commerce international »,qui devient une machine internationale de blanchissement d’argent, achetant des banques à travers le monde afin de créer le plus grand réseau clandestin de l’histoire. Bush a sa CIA privée. Les opérations genre escadrons de la mort de l’opération Condor peuvent fleurir sponsorisées, entre autres, par les pétrodollars d’Arabie saoudite.

Tout ce monde frelaté qui va pousser au 11 septembre, pour plus d’argent, pour plus de pétrole, pour plus de pouvoir, se met en place.

Ah ! Les fêtes sur le yachts de Khashoggi avec toutes les putes du coin ! (Jouaient-ils à violer des femmes de chambre ?)

Passons à Brzezinski.

Brzezinski, polonais, détestait les Russes. Tout vient de là. L’histoire est en route. Comment leur nuire ? En utilisant la situation des populations islamistes. Et je te fais distribuer des Coran et je te crée des factions et des rebelles, et je te fais naître Ben Laden ,le chouchou de Bzrezinski, jusqu’à la fameuse chute de l’empire soviétique.

Mais est-ce un gain de remplacer un ennemi par une autre ?

En fait les islamistes sont les putes des Etats-Unis. Ils les utilisent quand ils en ont besoin, les mettent sur les trottoirs où ils seront les plus utiles, aujourd’hui en Libye, les paient, les droguent, les envoient au combat, les lâchent. Et si certains se révoltent ce sont vraiment de sales arabes. Mépris de l’humain.

Les vrais terroristes musulmans font de petits attentats à la voiture piégée. Les grandes machines, les grands attentats en technicolor et cinémascope, ils n’en ont pas les moyens. Quelqu’un imagine-t-il ce qu’ a pu coûter le 11 septembre ? Non. Pas seulement un lot de cutters de chez Leroy-merlin. (Cutters très efficaces si l’on s’en tient à la dernière bande proposée par les télés, hier, où l’on apprend, de la bouche même de l’hôtesse de l’air du AA11, que tout le monde a été assassiné. L’équipage était de 11 personnes, plus 81 passagers, cela fait, si je compte bien, moins elle qu’ils ont laissée vivante pour qu’elle informe ses chefs, 91 cadavres au cutter. Chapeau la qualité de la lame ! Vu les circonstances on ne comprend pas pourquoi Atta leur demande quelques instants après de rester tranquilles. Mais, nous ne sommes pas étonnés, après la mort de Ben laden jeté à l’eau, ce sont les créations de « Disney Washington ». Scénars toujours très faibles !)

Bzrezinski fut un démon pour les Russes, les afghans et tous les islamistes qui n’étaient pas de son bord mais aussi pour les braves citoyens américains.

D’une part il shoota une bonne partie de la jeunesse avec sa super héroïne made in là-bas. Suite à son grand intérêt pour la production du pavot qui lui assurait de remarquables revenus, à New-York, les morts, suite à l’arrivée sur le marché de la drogue afghane, augmentèrent de 77%.

D’autre part il créa la fameuse FEMA qui a pour but de s’occuper du peuple en cas de tragédie nationale, climatologique, genre Louisiane, ou terroriste. C’est la Fema qui s’occupera de mettre tout le monde dans des camps pour les protéger. Ils l’ont déjà fait avec des Japonais pendant la dernière guerre et ça marche très bien. Quiconque a vu « Super huit », le dernier film produit par Spielberg et Jackson, a compris à quel point il était facile d’embarquer toute une ville vers des camps sans que personne ne s’émeuve outre mesure. On allume un feu derrière la ville puis on envoie l’armée avec des cars qui dit à tous « Montez et suivez-nous, on vous protège ! ». Et personne ne dit rien. C’est plié en quelques heures…

A ce sujet Huttington  a écrit dans son livre « Crisis in democraty » destiné à la Trilatérale : « Un gouvernement qui manque d’autorité, n’aura pas la possibilité, sans une crise cataclysmique, d’imposer à son peuple les sacrifices nécessaires. Il existe des limites à l’extension de la démocratie. »

Ce que soulignera en rouge Bzrezinski dans son livre « Le grand échiquier » : « La démocratie est inamicale à la mobilisation impériale. » 

Tout est dit.

Oui, mater le peuple qui aurait l’idée de ne pas trop apprécier les nouvelles tendances d’un gouvernement qui se gave et le laisse crever.

Cette idée est chère à bon nombre d’ Américains. Ce grand peuple est un peuple de droite. Avec un esprit de droite qui méprise le peuple et le redoute. Et s’il se révoltait ? Comme les Noirs autrefois ?  

Dès 68, sous Nixon, le plus paranoïaque des présidents, croît et embellit la guerre psychologique. ( Par propagande, mensonges, vérités, semi-vérités, fausses preuves, faux témoignages , données erronées ou trompeuses) Tout ce que nous voyons donc dans la presse aux ordres est une tactique qui date du bon vieux temps. Un agent de la CIA dira : « Vous pouvez avoir un journaliste pour moins cher qu’une bonne prostituée. » (Est-ce le tarif de M. Joffrin qui, dans le nouvel Obs d’hier, écrit un éditorial qui a provoqué une levée de boucliers : « Pourquoi les complotistes sont des ennemis de la démocratie » ?)

Ils iront même plus loin avec ce qui fut appelé : le contrôle des esprits (projet MK Ultra mis en oeuvre par la CIA de 50 à 90 et visant à manipuler par injections de substances psychotropes.) Plus de trente institutions dont des universités US participèrent  à ce programme.

Plus loin encore, nous rappelant ici, l’Europe se mettant peu à peu au goût du jour, cette fameuse Eurogenfor créée par la merveilleuse MAM.  Alors que la loi dite du « Posse Comitatus » établissait que l'armée n'a pas le droit d'intervenir dans le gouvernement civil, en 75 le programme « Cable Spicer » adapta à un usage national les procédures utilisées par l'armée au Vietnam.

Plus encore. Le programme cointelpro du FBI créa de faux mouvements révolutionnaires. En particulier dans des réserves d'indiens. L'armée et la police iront même jusqu'à fournir des armes à des gangs de droite interdits. Oui, la fréquentation de l'extrême-droite et son utilisation ne datent pas d'aujourd'hui. L'armée a pris l'habitude de contrer la gauche en armant la droite. Rien de nouveau sous le soleil.

 

Mais revenons à Rumsfeld et Cheney. Leur contribution immense aux évènements du 11 septembre sera la création, dans les années 80, du COG « Continuity of gouvernement » en cas d’évènement grave. Cette disposition permet à un homme et un seul d’avoir tous les pouvoirs en période troublée. Cet homme , le 11 septembre, ce sera Rumsfeld lui-même et cette décision va coûter aux US trois mille vies et trois tours.

 

Qui a monté l’attentat ? Al Qaïda ? Les US ? Le Mossad ? L’arabie saoudite ? Le Pakistan ?

Ces cinq là sont un peu les frères Dalton. Ils bossent ensemble.

Al qaïda , en particulier est l’enfant de la CIA. C’est une réalité historique. Certes AlQaïda prépare des attentats mais, manque de bol avec des instructeurs arabes incorporés dans l’armée américaine. En particulier le fameux Mohamed qui faisait partie des services de renseignement américains et entraînait tout Al Qaïda ! Les bandits sont formés par les gendarmes !

Ceci n’est qu’un détail si l’on considère que le monde est désormais dirigé par une coalition qui n’a aucun souci de race ou de religion. Seules sa puissance et sa perennité lui importent. Dans ce supra monde il y a des faucons, des banquiers, des chrétiens, des juifs, des musulmans d’Arabie Saoudite, pays impliqué au premier chef dans les attentats, Ben Laden est prince saoudien et quinze des dix-neuf pirates de l’air étaient saoudiens. Mais Bush était grand ami de la famille Ben Laden qui a été la seule autorisée à quitter les Etats-Unis après les évènements. Là encore, comme pour Al Qaïda, il y a les Ben Laden gentils et méchants.

Tout ce petit monde travaille la main dans la main. Oui, le Pakistan, l’arabie saoudite, aidés par le Mossad  sont fortement soupçonnés de s’être occupés de la partie technique des attentats.

Mais il fallait bien que ces avions, pénétrant sur le territoire américain, puisent arriver jusqu’aux tours ce qui était tout de même délicat.

C’est là que l’action de Rumsfeld a été capitale. Il a ouvert le ciel de son pays à ses amis-ennemis. Et là il n’y a plus de conditionnel. C’est un fait historique.

Robert Bowman, ancien lieutenant-colonel de l’armée de l’air déclara en 2005 :

Si notre gouvernement n’avait tout simplement rien fait et avait permis le déroulement des procédures normales ce matin du 11 septembre, les tours jumelles seraient encore debout et des milliers de victimes Amércaines seraient encore en vie. »

Mais c’était impossible. En vertu des dispositions du COG. En cas de problème grave, le président est court circuité. Un seul peut donner des ordres. Le 11 septembre ce seul là était le secrétaire de la défense Rummsfeld.

Comment en était-on arrivé là ?

Le 8 mai 2001, Bush demanda à Cheney de superviser la mise au point d'un effort coordonné au niveau national contre les terroristes et les armes de destruction massive. Ce groupe "National Preparedness review » relançait la COG. Un autre coquin leur fut adjoint. Joe Allbaugh fut nommé directeur de la fema. C’est Allbaugh qui avait géré la campagne de Bush en 2000 et avait été impliqué dans les magouilles électorales de Miami. Un expert en "coups tordus ", indispensable en prévision du 11 septembre..

En juin 2001, le pentagone émit un nouveau document décrétant que toute interception aérienne devrait être approuvée par le secrétaire de la défense. M Donald Rumsfeld.

La Vo ne s'interroge pas pour savoir pourquoi ce mémo a été promulgué 10 semaines avant le 11 sept et restaurée en dec 2001. Quel dommage...

Le 6 août la Cia transmis à Bush un mémo disant que Ben Laden se préparait à attaquer.

Bush le lut et partit à la pêche. Ce n’était pas son problème. Il y en avait beaucoup d’autres sur le coup. A lui la pêche et l’inauguration des écoles.

 

Ainsi, seul Rumsfeld pouvait donner ce jour là des ordres d’interception et à aucun moment il ne l’a fait, même quand on lui a signalé, minute après minute, l’approche de l’avion qui devait s’écraser sur le Pentagone. Mais pas du côté où il était. Ouf !

Que Rumsfeld ne soit pas jugé et en prison jusqu’à la fin de ses jours , lui que l’on a vu sur une vidéo, coincé dans un ascenseur et traité d’assassin par des Américains bien informés, voilà qui nous laisse mieux comprendre ce qu’est l’Amérique actuelle.

L’Amérique d’Obama, qui refuse aux secouristes de Ground zéro qui ont contacté des cancers lors de leurs travaux de déblayage d’être pris en charge et qui ne les invite pas aux cérémonies de commémoration car il n’y pas assez de place.

Quand il fallait bosser, vite, sur les décombres pour faire tout disparaître le plus rapidement possible, là, il y avait de la place !

Le même Obama qui protège Bush de toute action judiciaire et qui met en garde son pays d’une éventuelle intervention d’Al Qaïda. Mais quelle Al Qaïda , M Obama ? Les pauvres malheureux qui font sauter leurs slips et leurs chaussettes parce qu’on les a gentiment laissé monter dans des avions ? Ou vos amis Saoudiens ? Ou vos amis Libyens ? Ou vos amis de la CIA1 qui noyaute la CIA2 ?

Et qui dirige la COG en ce moment ? Rumsfeld ? Bis repitatia non placent. Vous allez y laisser quoi là ? Combien d’Américains sont prévus au compteur des dégâts collatéraux ?

Obama, la marionnette de Chicago, le valet des banques. La honte des noirs et de tous les hommes conscients des réalités de cette histoire.

Il y en a de plus en plus. Quelqu’un hier sur le fil , suite à mon article « L’attentat fasciste du 11 septembre » me disait que la preuve que la VO était vraie est que j’étais encore vivante. Il faut dire que si la Cia voulait me dézinguer (mais laquelle ???), il y en aurait bcp d’autres avant moi : Scott, Alex Jones, Meyssan, qu’ils ont eu sous la main en Libye, et les milliards d’êtres humains qui doutent , et de plus en plus, de cette mise en scène, certes de qualité, mais qui nous enfonce, hélas, dans la noyade la plus tragique. Nous vivons la fin du « Titanic » au ralenti.

C’est cette clique qui actuellement met l’Afrique et l’Europe à genoux, poussant vers un chaos qu’ils ne maîtrisent pas, la planète tout entière. Toujours le pétrole. Toujours le fric. Toujours leur putain de rêve de domination universelle.

L’Europe, l’Afrique, sont les nouvelles tours qui vont s’abattre.

Je voudrais simplement terminer sur ces fameuses bandes qui sont données à entendre à la télé. Pourquoi les ont-ils choisies ? (On les devine facilement.) Parce que beaucoup disent en effet qu’il est incroyable que ces avions n’aient pas été arrêtés. Ils veulent donc faire comprendre au bon peuple niveau Texan de Dallas que, ce matin là, il y a avait vraiment un grand désordre dans le ciel ! Que l’armée de l’air, qui doit être verte quand elle entend ça, ne savait à quel saint se vouer :

-Oh ! Ils ont touché une tour !

-Oh ! Les tours s’effondrent !,  ces deux phrases se suivant dans la foulée. Non seulement ils n’y comprenaient rien mais encore ils avaient un bandeau sur les yeux !

Et bien, braves gens de Dallas et d’ailleurs, maintenant quand on vous dira : « Oui, ils étaient perdus, ils ne savaient que faire, voilà pourquoi ils ne sont pas intervenus ! », vous pourrez répondre : « Non. C’est parce qu’une disposition, le COG,  votée dix semaines auparavant interdisait toute interception sans ordre de Rumsfeld et que celui-ci a abandonné son pays aux terroristes ses amis. »

 

J’espère que je vous aurait donné envie de lire le livre de Scott , cet article n’étant que l’ombre de l’ombre du quart du millième de son admirable étude. Elle commence par ces mots :

« L'Amérique, comme nous l'avons connue et aimée, peut-elle être sauvée ?

Il faudra beaucoup de courage. N’en doutons pas. Mais ce courage pour nous et nos enfants, nous l’avons.

Vous souvenez vous de cette question que vous vous êtes, sans doute, posée autrefois : « Qu’aurais-je fait pendant la guerre ? Aurais-je eu le courage de faire partie de la résistance ? »

C’est à cette même question à laquelle il nous faut répondre aujourd’hui.

Mais avons-nous le choix ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

215 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 16:21

    Bonjour Bertrand,

    oui, ce livre est une somme incroyable. Comme il permet de mieux comprendre même si cette compréhension est tout de même teintée d’amertume. Tout, en tout cas, paraît très clair.
    il faut le lire petits bouts par petits bouts , en effet, tant il est dense.
    mais quelle connaissance alors sur cette politqiue des EU !


  • xray 11 septembre 2011 02:40


    Le 9/11, un grand mensonge journalistique. 

    Le 9 11
    Une opération menée par l’armée américaine
    http://mondehypocrite501.hautetfort.com/ 



  • joletaxi 10 septembre 2011 14:21

    pffff beaucoup trop long à lire, surtout que l’on apprendra rien que l’on ne sait déjà sur les convictions de Ariane.


    ah oui, j’ai tout de même lu quelques lignes et déjà là ça foire complètement :

    Ainsi, ces gens qui nous répondent quand nous parlons de ces fameuses deux heures où aucun avion détourné n’a été intercepté : « Oui, mais c’était nouveau et personne n’a su comment réagir 

    vous ne connaissez fichtrement rien au contrôle aérien(à beaucoup d’autres choses également mais c’est une autre histoire)
    Je me rappelle avoir été impliqué dans un petit ratage,qui à l’époque avait fait bien rire.
    En charge de surveillance d’intrusion dans notre espace aérien, nous avons eu la désagréable surprise d’apprendre qu’un Mig Est allemand bloquait une autoroute où il avait atterri,sans que personne n’aie rien vu.
    Alors un transpondeur qui disparait des écrans, alors qu’il y a peut-être 150 avions dans ce seul secteur, croyez le ou non, cela ne se gère pas facilement.
    Et faire décoller des F16 armés, dans un pays qui est en statut de »peace time", cela prend pas mal de temps.
    Mais si c’est un complot...

    • non666 non666 10 septembre 2011 18:31

      Oh, tu t’y connais comme moi en repassage , on dirait, dans le controle de l’espace aerien...

      Une toute petite info, pour toi, oh grand controleur aerien.
      l’epoque ou les radars montraient des petites boules vertes anonymes clignotant en faisant bip bip sur les ecrans est révolue.
      Quand un avion civil eteint son transpondeur (ou qu’un avion militaire ne reponds pas correctement aux interrogations IFF) , il devient rouge vif sur les ecrans de la defense aerienne et ça, dans TOUS les pays du monde.
      techniquement, il devient un hostile potentiel.

      Le transpondeur ne fait pas « voir » un avion sur les radars, sinon, et bien les russes seraient des cons d’en mettre dans leurs avions avant une offensive...
      Le tranpondeur est juste la pour tranformer un echo anonyme en echo identifié.
      C’est un peu la carte reseau d’un ordinateur.
      On ne peut pas avoir deux adresses MAC ou adresse IP identiques sur le meme reseau sans provoquer une anomalie.
      On ne peut pas non plus avoir deux balises transpondeur avec le meme signal sans que cela ne soit detecté.

      Curieusement les 4 avions impliqués dans les attentats du 11/09 sont tous passés dans des zones non couvertes au moment meme ou il eteignaient leurs transpondeurs.
      Pour localiser ces zones , il faut etre vachement au fait des zones de couvertures .

      Tous les pays ont des trous dans leur dispositif de defense.
      Ce n’est pas grave tant que les approches et les zones principales et stratégiques sont couvertes et quand on a des awacs pour boucher les trous en cas de penetration.


    • joletaxi 10 septembre 2011 19:27

      mais oui, mais oui...

      heureusement que l’on a ici des spécialistes.
      un contrôle civil aérien quand il perd un avion parce que son transpondeur n’émet plus, ne voit plus rien,il disparaît des écrans.
      Et des multiples exemples en attestent, lors de crash aériens, il est très malaisé de retrouver l’avion, de savoir son altitude, sa vitesse , et sa direction.
      Et généralement ,retrouver un avion parmi des dizaines d"échos sur un radar de défense n’est pas chose aisée.
      Normalement, la surveillance militaire est à même de localiser un avion qui s’écarterait de son plan de vol, mais encore faudrait-il que ce soit le cas.
      Avec la chute du mur, les procédures ont été fortement allégées, il n’y avait donc pas d’impossibilité de passer au travers.



       

    • Bobby Bobby 10 septembre 2011 21:56

      @ joeletaxi

      Hélas, pour vos assertions, les écrans radar montrent parfaitement la position exacte de l’appareil,sa direction, son indicatif (transpondeur), son altitude et sa vitesse... tant que l’appareil est en l’air.... si le pilote change l’indicatif du transpondeur, les autres indications ne changent pas !.. et restent visibles tant que le transpondeur est allumé ! (je crois qu’il est impossible de l’éteindre sans couper l’alimentation des tous les instruments !)

      Hélas pour vos assertions, il y avait 15 exercices aériens de simulation de détournement d’avion ce jour là !... et la probabilité pour qu’il y ait eu autant d’exercices en même temps qu’un détournement réel, est nulle !

      Hélas pour vos assertions, il y a eu 62 interventions de jets militaires dans l’année qui a précédé le 1/9/2001 lors de déviations d’appareils civils dans cette région, mais aucun n’a (à ma connaissance) survolé, ni même approché cet espace aérien interdit par ailleurs.

      Je crois, Monsieur, que votre spécialité n’a pas grand chose à avoir avec le contrôle du ciel !

      Bien civilement,


    • pissefroid pissefroid 11 septembre 2011 12:04

      Joletaxi, autant vos commentaires concernants le nucléaire me paraissent pertinents, autant votre commentaire présent me paraît non pertinent.

      J’en viens à me poser la question sur la réalité de votre personne.


    • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 12:15

      Ce n’est pas une personne c’est un soldat qui agit pour l’armée qui l’a engagé.


    • agent orange agent orange 11 septembre 2011 12:49

      Payne Stewart anyone ?


    • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 13:20

      How are you dear ? rain and rain ????


    • joletaxi 11 septembre 2011 16:11

      @Pissefroid


      je suis peiné de votre appréciation ;
      aussi ,je vous communique ceci,afin que vous ne doutiez pas non plus de certaines de mes analyses concernant le nucléaire.
      pour ce qui est du complot, je vous donne rendez-vous sur l’article de cabanel, où l’on explique rationnellement comment les tours tombent sans complot.

      Quand le transpondeur est en mode « standby », les contrôleurs peuvent toujours voir le symbole primaire de l’appareil sur leur écran de contrôle ; il n’existe toutefois aucune étiquette ni information relative au plan de vol.

      Le mode « Standby » est requis au parking, avant le décollage et après l’atterrissage. afin de ne pas créer de perturbation pour le trafic au sol car toutes les informations additionnelles surchargent l’écran radar du contrôleur.

      Sur IVAO, le mode en « Standby » est simulé en réglant le transpondeur sur « OFF ».

      Source : Doc 8168 Vol 1 - Aircraft Operations - Flight Procedures)


      On peut donc parfaitement débrancher un transpondeur, ce qui a pour conséquence de ne laisser apparaître sur l’écran du contrôleur qu’un point, perdu dans la nuée de références sur son écran,contrairement aux certitudes des grands spécialistes de Avox qui n’ont sans doute jamais eu l’occasion de s’asseoir à une console. 
      Ceci n’a rien à voir avec un autre type de transpondeur IFF employé en aviation militaire.
      Une fois que le transpondeur est débranché, et que le contrôleur a perdu le logo de l’appareil, il interroge le pilote,ce qui a eu lieu.
      Mais pour avoir une idée de ce qui se passe,il doit faire lui-même les calculs pour connaître cap et vitesse et ne connaît de toute façon pas l’altitude.Cela prend du temps,et entre temps les gens qui ont pris le contrôle de l’appareil envoient des messages sybilins qui font croire à un détournement ce qui a pour résultat que le contrôleur fait dégager l’espace autour.
      L’avion revient vers NY,et un autre avion est signalé dans le même cas.Il faut agir mais faire quoi ?A ma connaissance ,il n’y a pas de base radar militaire qui surveille cette zone,et de toute façon, ils n’auraient rien fait de plus sinon, éventuellement envoyer un avion de reconnaissance.L’avion percute la tour, un deuxième suit, cette fois les militaires entrent en jeu.Des F16 décollent,ce qui en soit est déjà extraordinaire en temps de paix et les radars militaires cette fois alertés donnent un objectif, un avion en route pour Washigton qui disparaît lui aussi, car il vole trop bas.bref, un raté total qui n’aurait plus lieu aujourdhui
      Maintenant vous croyez ce que vous voulez, mais je peux vous raconter, pour y avoir assisté en direct et y avoir participé, à un drame évité de justesse, on avait failli abattre un avion avec 32 personnes à bord au dessus d’Anvers,croyant à un attentai sur la centrale nucléaire de Doel.


    • agent orange agent orange 11 septembre 2011 16:13

      Ici la saison des pluies s’estompe... Vendredi soir, une grosse averse d’à peine un quart d’heure à transformé les rues en rivières... Le lendemain matin tout avait disparu, m^me pas une flaque...
      Cette année pas de crue du Mékong..., je croise les doigts. L’an dernier la saison a duré jusqu’à fin octobre.

      Sinon, bravo pour l’article. Après un passage à vide estival, il est agréable de voir que vous avez retrouvez vos esprits ... que vous sourcez mieux vos articles. Oui, Peter Dale Scott est une pointure... que j’aurai aimé tant traduire !


    • kalon 11 septembre 2011 17:40

      Une autre balise se met en route en cas de choc violant, c’est cette balise qui sert de repérage pour l’endroit du crash.
      Les avions volant dans le méme périmétre ont enrégistré le signal de ces balises.
      Seul probléme, les balises des deux supposés avions se sont enclenchée avant les impacts ! ce qui est, tout simplement, impossible !
      Apparement, ce ne sont pas les avions disparus qui ont percuté les tours, mais d’autres !
      Encore un mystére à resoudre.


    • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 17:42

      Kalon,

      Incroyable ce que vous dites ! Avez-vous un lien ??


    • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 17:44

      Otange,

      serait-ce un passage à vide DSKanin ??? Ou anti-meyssianique ???

      je me souviens du mékong : il pleuvait 24hsur 24 et je boitais comme une malheureuse ! Même les massages du soir (toujours en plein air) avaient perdu de leur charme !


    • Croa Croa 12 septembre 2011 10:01

      Pour Kalon « Seul probléme, les balises des deux supposés avions se sont enclenchée avant les impacts ! ce qui est, tout simplement, impossible ! »

      FAUX : La balise de détresse peut être aussi activée manuellement par un bouton sur le tableau de bord. (Dispositif obligatoire.)


    • Bobby Bobby 13 septembre 2011 05:56

      Il semble que je doive faire mon « mea culpa » pour la possibilité de « stand by » du transpondeur au sol.

      Mon « expérience » des transpondeurs est en effet fort limitée, n’ayant piloté que de petits avions et des planeurs qui n’en n’étaient pas pourvus. Tous les autres points sont corrects !

      Je n’ai jamais eu aucune prétention à une « spécialité » en la matière... mais il faut bien avouer que les propos trop entachés d’affirmations erronées, invitaient à penser que leur auteur appartenait bien aux équipes de dés-informateurs trop courants sur ces fils. il y en a quelques-uns !

      Voilà chose faite !

       


    • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 10 septembre 2011 14:55

      Encore une fois, je suis entièrement d’accord avec Ariane et son style léger et agréable, très féminin...


      Encore une fois, après moultes lectures, on en arrive aux mêmes conclusions sans ambiguïté...

      Comme Churchill avec la LCS (London Controlling Section) au cours de la 2ème guerre mondiale, Rumsfeld semble être le patron d’un « cabinet noir » US, secret, qui décide et ordonne à la place du gouvernement dit « légal », plutôt fantoche, en employant un nombre impressionnant de coups tordus et de manipulations couronnés de succès....


      Dans la liste de ces personnages aux talents machiavéliques , il manque un autre Polonais, le nommé Wolfowitz qui nous fit payer chèrement notre non-participation à la Guerre d’Irak...











      • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 16:25

        herlock,

        Merci de me faire découvrir le « cabinet noir » de Churchill !
        hé oui, les peuples n’ont qu’à s’écraser et à payer leurs impôts pendant que d’autres s’occupent de faire avancer leurs affaires (des autres, bien sûr !)

        On le sait, mais de le découvrir noir sur blanc c’est quand même déstabilisant.


      • oncle archibald 10 septembre 2011 15:40

        J’observe qu’hier il n’y avait aucun islamiste dans les avions et que la CIA détruisait les tours à grands coups d’explosifs alors qu’aujourd’hui ce sont bien des terroristes qui étaient dans les avions mais avec la bénédiction de Donald Rumsfeld qui les avait lui-même envoyé en mission … mais on ne va pas chipoter pour si peu du moment que c’est un complot peu importe ….

        En revanche je me permet de formuler très respectueusement deux remarques :

        La première c’est avez-vous lu l’article de Taiké Eilée, le blues du journaliste citoyen, et qu’en pensez vous  ? Vos écrits pleins de certitude me laissent penser que la problématique soulevée ne vous intéresse pas. Continuez donc à cultiver votre jardin.

        La seconde c’est au sujet de votre affirmation in fine de l’article concernant cette question que chacun, sans doute, s’est posée un jour : « Qu’aurais-je fait pendant la guerre ? Aurais-je eu le courage de faire partie de la résistance ? » (version 1939/1945).

        Ou bien en version 1952/1962 "qu’aurais-je fait, bidasse en Algérie, si mon pitaine m’avait demandé de passer à la gégène le mec qui venait de tuer mon meilleur pote".

        Et bien ne vous déplaise, Madame l’agrégée, personne n’est capable de répondre à l’une ou l’autre de ces questions sans avoir été dans l’obligation de le faire…

        En situation, les plus braillards se révelent parfois de parfaits couards capables de vendre père et mère pour sauver leur peau, celui qui insignifiant ne disait jamais rien peut se révéler être un héros pur jus .. 

        Je ne vous souhaite pas, je ne me souhaite pas, et je ne souhaite à personne d’être un jour obligé de répondre à ce type de question.. Contrairement à ce que vous affirmez en conclusion, elle ne se pose pas aujourd’hui, Dieu merci.


        • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 16:27

          Archibald,

          ce sont des saoudiens qui ont participé, d’après une liste, à l’attentat.
          etait-ils d’Al Qaïda ou de CIA Al Qaïda ?
          Rumsfeld devrait le savoir. Il faudrait le lui demander.


          • oncle archibald 10 septembre 2011 16:42

            Ecrivez lui, il vous répondra certainement ...


          • Icaunais Icaunais 10 septembre 2011 16:48

            Encore un grand naïf, pour ne pas dire un sot, qui s’est fait manipuler ...


            • Croa Croa 12 septembre 2011 10:12

              Pour sortir un truc comme ça, être naïf ne suffit pas. Savoir évaluer le marché des nombreux gogos qui achèteront ce ramassi de conneries est plus utile...

              Ariane par contre, je la classerais bien dans les naïves smiley 


            • desmotscratie 10 septembre 2011 17:35

              « seul Rumsfeld pouvait donner ce jour là des ordres d’interception et à aucun moment il ne l’a fait, même quand on lui a signalé, minute après minute, l’approche de l’avion qui devait s’écraser sur le Pentagone »

              ==> on va finir par se demander si il y avait vraiment des avions (détournés) dans le ciel ce jour-là ! Troublant n’est-ce pas que la première puissance militaire au monde, suréquipée, à la pointe de la technologie, puisse deux heures durant laisser se promener des avions détournés dans son ciel ! Dans un contexte d’intox majeur et de guerre psychologique intensive, il ne faut S’INTERDIRE aucune hypothèse de travail, y compris les plus invraisemblables : plus c’est gros plus ça a de chance de passer aux yeux de l’opinion disait le chef de la propagande nazie. Eh oui, plus c’est gros et plus les gens n’oseront pas imaginer que cela puisse être bidon, de crainte de se voir cataloguer d’irresponsable et de se retrouver en compagnie des complotistes dénoncés à la vindicte populaire ! Plus c’est gros, plus ça passe !

              En tout cas, ne serait-ce que pour le plaisir de l’exercice intellectuel, ne nous interdisons d’examiner aucune hypothèse. Et surtout pas celles que les défenseurs de la version officielle présentent comme des constructions délirantes provenant de crétins ou de naïfs !

              Naïf il faut (vouloir) l’être (et le rester) pour croire sans sourciller les déclarations officielles, qu’elles émanent directement du pouvoir ou de ses courroies de transmissions que sont les médias dominants (ceux-ci étant un élément central du dispositif assurant le développement et le soutien du système tel qu’il fonctionne : le contrôle des esprits par le biais de la propagande diffusée par les mass-médias est la pierre centrale de l’édifice à l’ère des télécommunications et maintenant de l’ère numérique !

              Sondage H.E.C. pour ReOpen911 : 58% des Français doutent de la version officielle des attentats du 11-Septembre §

              ==> http://www.reopen911.info/11-septembre/sondage-h-e-c-pour-reopen911-les-francais-et-le-11-9-11-questions-sur-le-11-septembre/&nbsp ;


              • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 18:07

                Merci bcp pour ces liens. je ne manquerai pas de lire ces livres. Le problème des délits initiés, en particulier, me paraît particulièrement révélateur de ce complot connu dans les mileiux bancaires.


              • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 18:12

                Merci desmotscratie de votre analyse que je partage entièrement.
                Ce qui s’est passé est ahurissant et qu’ils essayent de le corriger avec la bande qu’ils proposent prouvent bien qu’ils sentent qu’il faut convaincre de ce côté là.


              • Croa Croa 12 septembre 2011 10:16

                « Sondage H.E.C. pour ReOpen911 : 58% des Français doutent de la version officielle des attentats du 11-Septembre § »

                Entre « douter de la version officielle » et croire à un complot il existe une sacres marge !


              • moussars 10 septembre 2011 17:37

                Un petit livre -dans la collection FolioActuel, intitulé « L’Arnaque », avec comme sous-titre, dont l’auteur s’appelle Jean de Maillard et est vice président du TGI de Paris- est le pendant, en matière financière (sauf pour ses 400 pages au format de poche) des origines de l’attentat du 11 septembre de l’attentat du 11 septembre 2001« et a comme sous-titre »La finance au-dessous des lois et des règles« .
                Un bijou de clarté et de recul. Le chapitre 7 ’ »La prédation était presque parfaite), notamment, est lumineux.
                J’invite toute personne responsable à le lire : c’est un impératif !
                Si on le complète avec les écrits de Lordon comme « Jusqu’à quand » (toujours en format poche, et le livre de Gillian Tett (ed. Le jardin des Livres), on a envie de prendre une kalachnikov !!!


                • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 18:08

                  Moussars, désolée, mon lien précédent s’adresse à vous.


                • oncle archibald 10 septembre 2011 17:48

                  « Mais il fallait bien que ces avions, pénétrant sur le territoire américain, puisent arriver jusqu’aux tours ce qui était tout de même délicat.

                  C’est là que l’action de Rumsfeld a été capitale. Il a ouvert le ciel de son pays à ses amis-ennemis. Et là il n’y a plus de conditionnel. C’est un fait historique. »

                  Pourriez vous, Ariane, nous dire de quel pays sont partis ces avions ennemis ??

                  Je crains que votre plume ne se soit un peu laissée emporter par le lyrisme du récit .. Je le comprends, c’est plus agréable à lire. Vous êtes agrégée de lettres pas de géographie, on vous pardonne volontiers .. 


                  • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 18:13

                    merci de votre tendre attention à mes écrits.


                  • joletaxi 10 septembre 2011 18:00

                    oncle archibald


                    ne me dites pas que vous vous êtes tapé la lecture complète de cette daube ?

                    • oncle archibald 10 septembre 2011 18:03

                      Si-si, il faut savoir faire des sacrifices et étudier les dossiers sinon ... patatras .. on écrit de grosses conneries avec un aplomb qui leur donne l’air d’être des vérités, mais il n’en reste pas moins que ce soient des conneries ...


                    • oncle archibald 10 septembre 2011 18:40

                      Ariane je trouve très mesquin votre manie de faire replier les posts qui ne vous conviennent pas ;

                      C’est à mon avis peu digne de quelqu’un qui est plus instruit que la moyenne.

                      Vous devriez être capable soit de reconnaitre que vous vous êtes trompée sur un point précis lorsqu’il s’agit d’une erreur manifeste, soit de répondre avec des arguments et non pas un trait de feutre rouge sur la copie de votre contradicteur si vous entendez maintenir ce que vous avez écrit .

                      Je souhaite que ce post reste lisible. Si ça n’était pas le cas, je déposerai une réclamation aux modérateurs.


                      • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 22:33

                        merci nicole,

                        l’essentiel est de continuer à révéler des détails que tout le monde ne connaît pas et qui rendent la Vo encore moins acceptable. c’est un combat pour la vérité qu’il faut poursuivre.

                        quand je vous Bush et rumsfeld à la cérémonie de commémoration au pentagone, j’ai vraiment les tripes qui se tordent !
                         je pense à tous ces morts américains qu’ils auraient pu éviter, sans oublier les morts Irakiens .
                        Oui, skull and bones...Ces sociétés secrètes qui sont la mort de la démocratie.
                        mais tout ceci est de plus en plus connu et c’est excellent.


                      • oncle archibald 11 septembre 2011 12:25

                        @ Nicole Cheverney :

                        « Est-ce très correct vraiment de traiter l’article d’Ariane Walter de d’aube ? »

                        J’ignore si Mme Walter écrit à l’aube ou au crépuscule, et cela ne change rien à ce qu’elle écrit.

                        « Dans tous les cas de figure, je félicite Ariane Walter qui a courageusement pris la plume pour dénoncer les errements de la politique zunienne et nous éclairer sur les dessous répugnants de la politique Bushienne. »

                        Il s’agit donc de cela ?? Que Mme Walter (à sa décharge, elle n’est pas la seule !) appuie ses démonstrations sur des faits qui s’avèrent faux n’aurait aucune importance (.. dans tous les cas de figure ..) ne vous gène pas !

                        « L’on nous traite de conpirateurs, je préfère l’être que de me transformer en ASPIRATEURS des conneries de la Version Officielle. »

                        J’imagine que vous avez voulu écrire cons-pirateurs ... Libre à vous d’assumer ce choix, mais surtout, puisque vous exprimez une opinion politique, ne mélangez pas cela avec des faits.

                        Chacun pense ce qu’il veut, et fort heureusement, mais si vous avez un minimum d’expérience vous devriez savoir qu’exprimer une opinion et dire une vérité ça n’est pas nécessairement la même chose. Le comportement des « reopeniste » est carrément « sectaire », ce que le gourou a dit et que l’on accepte librement devient une vérité qu’il faut propager coûte que coûte ...

                        Libre à vous d’entrer dans la chapelle, mais n’essayez pas d’y obliger les autres, et s’il vous plait abstenez vous de les traiter de niais ou pire encore parce qu’ils ne pensent pas comme vous. Ca aidera à faire avancer le smilblick .. 

                      • U.corsu 12 septembre 2011 03:31

                        « Le comportement des »reopeniste« est carrément  »sectaire", ce que le gourou a dit et que l’on accepte librement devient une vérité qu’il faut propager coûte que coûte « 

                        Possible que vous ayez raison sur ce coup ...
                        En même temps, dans ce cas, que doit on penser alors du traitement infligé
                        à ces Réopeniste dans les médias de notre belle démocratie depuis 10 longues années.
                        (dénigrements systematiques sans argumentation,carrière professionelle stopées etc etc...),
                        Ma grand mère vous répondrai que c’est : »l’hopital qui se fou de la charité
                        Pauvre victimes de la VO, comme je vous plains d’être ainsi persécutés.
                        Cà doit être dur quand même.
                        Pauvre victime des « Gourous » du 11/09 qui vous jettent des pierres alors que vous n’avez que des Famas pour vous défendre....
                        Vous savez la physique s’applique aussi aux hommes.
                        Quand on les persécutent, ils deviennent hargneux.
                        selon le principe de l’interaction des corps.
                        Contrairement à vous, sachez qui si je mourrait demain dans un attentats
                        orchestré par de VRAI radicaux, je n’aurai même pas de quoi me plaindre.
                        Pourquoi ? parce qu’ en effet, je fais partit de ces « priviligiés » qui assassinent
                        l’affrique et le moyen-orient pour les spolier depuis trop trop longtemps.
                        La politique de l’ occident est une infamie pour l’humanité.
                        Il serait grand temps d’en prendre conscience.

                        Si vous êtes un militaire, ou si vous occupez une fonction de se « genre »,
                        sachez, monsieur, que vous n’êtes pas du bon coté.
                        Vous êtes censé représenter notre dernier rampart,
                        censer protéger la « démocratie », mot qui signifie en grec (pouvoir par le peuple)

                        Ce devoir peut vous honorer si tant est qu’il soit remplit.
                        Comme toujours, viendra le temps de comprendre, ou de retourner sa veste.

                        www.lemonde.fr/societe/article/2011/09/09/certaines-libertes-ont-aussi-disparu-le-11-septembre-2001_1568988_3224.html


                      • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 18:42

                        Les posts qui comportent des insultes sont répliés. Vous n’avez pas compris ? Les autres restent. A vous de voir si vous voulez être vu.


                        • oncle archibald 10 septembre 2011 18:53

                          Je ne répondrai qu’une chose : refaites le tour de vos posts et repliez en une bonne moitié vous même.

                          Je ne vois rien d’insultant à dire que vous avez mal étudié votre dossier, ce qui vous a amené à écrire des choses qui ne sont manifestement pas vraies, puisque c’est le cas.

                          Si vous pensez qu’il en est autrement dites nous de quel pays sont partis les avions auxquels Donald Rumsfeld a ouvert l’espace aérien de son pays.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès