Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Les pièges du permis de conduire

Les pièges du permis de conduire

Les dispositifs mis en place pour l’aide financière au permis de conduire avec entre autres le permis à un euro, les aides financières pour les chômeurs, sont en contraste avec le constat observé par les candidats au permis. Le permis B serait de plus en plus difficile à obtenir.

Une augmentation justifiée

Les auto-écoles ont de nouvelles pratiques et considèrent que les 20 heures imposées par la loi ne suffisent plus à être aptes à la réussite de l’examen pratique du permis de conduire. Les auto-écoles ont profité de la réforme de l’examen du permis passant de 15 minutes à 35 minutes pour cautionner l’augmentation du nombre d’heures de conduite avant le passage de l’examen pratique. La moyenne nationale est donc d’environ 28 heures avant le passage du permis avec un taux de réussite d’environ 60,2 % en première présentation, sans tenir compte du taux de réussite des candidats profitant de la formation d’Apprentissage anticipé de la conduite.

Le prix du permis

Certaines auto-écoles proposent des forfaits incluant gestion de dossier, préparation à la partie théorique du permis de conduire, présentation à l’Epreuve théorique générale (ETG), anciennement appelée Code de la route, 20 heures de conduite et la première présentation à la partie pratique du permis. Les forfaits affichent un prix d’environ 600 € pour le plus bas et jusqu’à 1 800 € pour la même prestation. La moyenne est comprise entre 1 100 € et 1 200 €. Les heures supplémentaires ne bénéficiant pas d’un forfait, il faut compter entre 20 € et 50 € par heure avec une moyenne nationale de 28 € de l’heure.

Mais tous les candidats ne prennent pas en compte les mêmes critères pour choisir leur auto-école. Certains choix ne sont déterminés que par des contraintes de distance entre leur domicile et l’auto-école par exemple et, dans ce cas-là, aucune statistique de réussite au permis n’est retenue. Les auto-écoles en profitent donc pour proposer une formation « à la carte » au détriment du prix, mais plus « adaptée » à chaque personne. Ce qui signifie, grosso modo, que les frais vont augmenter au jour le jour avec l’ajout d’un livre de code par-ci ou d’une deuxième présentation à l’ETG par-là. Sans compter les heures de conduites dont le nombre est parfois évalué dès la première heure. « Vous aurez besoin d’environ 45 heures. » Et oui les heures de conduite nécessaires peuvent être évaluées et cela dès les premières leçons. Selon moi, si vous êtes évalué à plus de 50 heures, laissez tomber, vous ne l’aurez jamais. Et puis rapport qualité/prix ce n’est pas gagné !

Les candidats désabusés

Romance L., étudiante à l’université de Sud-Toulon-Var témoigne. Au terme de 37 heures de conduite, elle a enfin passé et réussi son permis B. Pourquoi aller jusqu’à 37 heures ? Les heures passées auprès de son moniteur d’auto-école sont censées rassurer les candidats au permis. On peut cependant remarquer dans de nombreux forums dédiés à l’obtention du précieux papier rose, que les heures de conduite stressent l’élève et lui font perdre sa confiance en lui. Mélissa T. compte, elle, un total de 40 heures de conduite avec deux échecs à l’examen. Les instructeurs sont avant tout présents pour former les candidats à un examen tout comme des professeurs. Mais l’enjeu financier pour les auto-écoles apparaît plus fort et les recommandations d’attente avant de passer le permis se multiplient. « Je pense que vous devriez prendre encore quelques heures avant que je vous inscrive, juste pour être sûre ». Les rendez-vous pédagogiques censés traiter les questions orales posées à l’examen ont été remplacés par la suggestion de l’achat d’un manuel « plus complet » selon le directeur de l’auto-école.

Les solutions

Quant à la solution miracle, il n’y en a pas. Seulement quelques conseils à suivre acquis par expérience de certains « désespérés du volant » comme on les surnomme parfois. Il en va du choix de son auto-école, en fonction de son taux de réussite, du prix du forfait proposé et des affinités avec les moniteurs ainsi que de la demande au préalable du temps d’attente avant de passer l’examen pratique, et auquel cas de la 2e présentation au permis.

Et finalement si vous n’avez pas le temps, mais l’argent, il vous reste toujours LA solution, l’achat d’un permis au marché noir, démarche que vous pouvez entreprendre à vos risques et périls pour la modique somme d’environ 3 000 € selon des sources non fondées trouvées sur des forums internet. A vous de jouer !



Sur le même thème

Pourquoi le 11/9 ne finira pas comme l’affaire Kennedy
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs
La société mésadaptée pour les gens qui ont une déficience physique
ipad en classe : un an d'expérimentation
Foire Aux Questions sur l'Euro ! Pour en finir avec les mythes


Réactions à cet article

  • Par artemis (---.---.---.178) 30 octobre 2008 14:55
    artemis

    bonjour, 3000 euros, 1 présentation par année,
    1° passage : elle a roulé 10 Km/H en dessous de la vitesse normale,
    2° passage : une faute : trajectoire (?)mais pas d’écart de direction et bonne position sur la voie, bon choix de voie, (Je prends les mots exacts)
     46 euros l’heure , je ne savais pas que les prix pouvaient varier d’un candidat à l’autre.
    C’est une vrai galère pour ma fille qui travaille de nuit et ....à 3 heures du matin, pas de tram....
    Elle doit le repasser en décembre, si elle ne l’a pas , faudra -t-il attendre 1 an ? Son code sera à repasser , au fait elle a fait 0 faute au code mais ...cela ne veut rien dire.

    C’est ma fille qui le passe mais je suis désabusée...paraît-il qu’il n’y a aucune juridiction au dessus des inspecteurs .. à part porter plainte à la préfecture....
    Croisons les doigts pour décembre !
    ça fait du bien d’en parler même si ce n’est qu’un simple témoignage.
    Artemis

  • Par Nico83 (---.---.---.9) 30 octobre 2008 17:33
    Nicolas Fournon

    "Et finalement si vous n’avez pas le temps, mais l’argent, il vous reste toujours LA solution, l’achat d’un permis au marché noir, démarche que vous pouvez entreprendre à vos risques et périls pour la modique somme d’environ 3 000 € selon des sources non fondées trouvées sur des forums internet."

    Qui prétend avoir recours à cette solution doit également prévoir les 1500€ d’amende prévus par l’article R 221-1 du code de la route pour conduite sans permis...

  • Par Yohan (---.---.---.88) 30 octobre 2008 17:54
    Yohan

    Bon article qui se lit tout seul

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès