• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Luxembourg : charmants secrets

Luxembourg : charmants secrets

  Un si charmant pays, si prospère, qui sait optimiser.
 Un Grand-Duché si attrayant pour le calme feutré de ses banques d'exception.
 Une petite ville sans prétention où les affaires ne font pas de vague.
Un si discret et onctueux Juncker, qui, après avoir dirigé la pays jusqu'en 2013, sortirait enfin, dit-on, de la langue de bois ? 
       Mais pas trop....Et ce n'est pas son problème..Et il ne savait rien....Et il n'y a rien que de plus normal,bla, bla.
 .Embarras !...
 ... A l'heure où on étale (enfin !) tout (ou presque) sur les secrets du Luxembourg
 Ce n'est pas sur une petite échelle que ce pays encourage,"en toute légalité", une évasion fiscale longtemps tue ou minimisée. 
 Une gentille plaque tournante. Mais, bon, il y en a d'autres....
 Mais, dans un entretien accordé au Monde, le ministre des finances luxembourgeois, Pierre Gramegna, défend le système. Il explique ainsi que « la pratique des tax rulings fait partie [du] patrimoine [du Grand-Duché] » et qu’il entend la « perpétuer dans le respect des règles. »(sic !) « Le maintien d’une certaine compétitivité, loyale, entre les Etats dans le domaine fiscal (resic !)est indispensable », dit-il.
 Ma foi ! C'est ben vrai ! comme dirait la mère Denis.
 C'est comme si la City prétendait pratiquer la transparence...
 Commme si la Suisse se disait au-dessus de tous soupçons. 
 
Les secrets du Luxembourg sont lourds pour un pays qui pèse si peu...
 . Des milliards d’euros de recettes fiscales évaporées grâce à des accords fiscaux secrets. Plus de 300 multinationales concernées, parmi lesquelles des stars de l’économie comme Amazon, Apple, Heinz, Pepsi, Ikea, Deutsche Bank… Dans une enquête réalisée en partenariat avec le consortium de journalisme d'investigation américain et quarante medias étrangers (The Guardian au Royaume-Uni, le Süddeutsche Zeitung en Allemagne, la télévision publique canadienne Canadian Broadcasting Corporation, l’Asahi Shimbun au Japon, etc.), Le Monde révèle les dessous du système fiscal luxembourgeois.
 De janvier 1995 à décembre 2013, le Luxembourg a été dirigé par Jean-Claude Juncker.
Aujourd’hui, Jean-Claude Juncker doit s’expliquer sur ces accords fiscaux secrets qui ont fait perdre des milliards d’euros de rentrées fiscales à la France, à l’Allemagne, etc. (Il manque 600 milliards à la France)
 On n'a pas oublié non plus l'affaire Clearstream  
 Le détournement, la tricherie et la corruption institutionnalisées connaissent bien des formes et des lieux où elles s'exercent.
La Suisse poussée pas les Etats-Unis, dit vouloir s'efforcer de faire des progrès... du moins en matière de secret bancaire.
  On dit que 80 pays s'engagent contre l'évasion fiscale : la grande évasion...
 Il serait temps de s'y coller ! Les experts cités par « The Guardian » estiment que l’argent placé dans ces paradis fiscaux et qui échappe donc de cette façon au fisc est l’équivalent du Produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis et du Japon réunis ! En France, six fois le trou de la Sécu...
 La concurrence fiscale en est un aspect, au coeur d'une Europe qui se veut solidaire et parle d'harmonisation.
       Que va faire Bruxelles ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • asterix asterix 7 novembre 2014 11:27

    Bonjour Zen

    Ma chère ( ? ) Belgique est à mettre presque dans le même panier avec son système d’intérêts notionnels, une opportunité dont ont profité de nombreuses sociétés françaises pour installer leur siège chez nous. Un siège qui n’est pas une boite postale mais un beau bureau dans les coins huppés de Bruxelles. Le nombre de travailleurs occupés est énorme : deux experts fiscaux, deux sécuritaires agréés, une femme de ménage et un salon toujours inoccupé pour le grand chef.
    L’Irlande, c’est pas mal non plus. Même Obama trouve sa construction fiscale plus exagérée que le Delaware, c’es dire.
    Jamais la Suisse ne rentrera dans l’UE, pas folle la guêpe !
    Et Jersey/ Guernesey, c’est bien en territoire britanique ?


    • lsga lsga 8 novembre 2014 11:58

      La France est à mettre dans le même panier.


      Xavier Niel l’a dit très clairement : La France est un paradis fiscal pour les ultra-riches

      De plus, contrairement au Luxembourg, la France met à feu et à sang l’Afrique.

      Mais bon, espérer voir les gauchistes ou les droitards franco-franchouillards dénoncer l’impérialisme : c’est peine perdue. 

    • Diogène diogène 8 novembre 2014 12:06

      à part les gauchistes et les droitards, y a quoi ?


      Vous ?
      Le FN ?

    • lsga lsga 8 novembre 2014 14:43

      Les révolutionnaires.


    • ZEN ZEN 7 novembre 2014 11:33

      Bonjour asterix
      La Belgique joue dans la catégorie en dessous, il me semble
      Mais quelques grosses fortunes de chez nous s’y trouvent bien
      Le climat sans doute... smiley


      • BA 7 novembre 2014 11:55

        Jean-Claude Juncker a dirigé le Luxembourg de janvier 1995 à décembre 2013.

        Aujourd’hui, le plus grand scandale de l’année 2014 a révélé que le Luxembourg a passé des accords fiscaux secrets.

        Ces accords fiscaux secrets ont fait perdre des milliards d’euros de rentrées fiscales à la France, à l’Allemagne, etc.

        Or, qu’avons-nous vu le mardi 21 octobre 2008 sur France 2 ?

        Nous avons vu ce menteur de Jean-Claude Juncker jouer la comédie devant des millions de téléspectateurs.

        Il faut voir et revoir cette vidéo durant laquelle Jean-Claude Juncker ment, joue la comédie, donne des leçons de morale, fait semblant d’être scandalisé par le reportage du journaliste et par les questions de David Pujadas :

        « Je récuse la façon caricaturale dont vous présentez avec la condescendance bien franco-française la réalité luxembourgeoise. Votre reportage fut strictement ridicule. (…) Je ne me sens pas accusé par des reportages superficiels d’un journalisme primaire qui ne fait pas honneur à votre chaîne ».

        Jean-Claude Juncker n’est qu’un menteur et un comédien.

        Regardez bien cette vidéo à partir de 6 minutes 30 :

        http://www.marianne.net/Juncker-pique-sa-crise-au-JT-de-France-2_a92501.html


        • confiture 7 novembre 2014 12:10

          « qu’un menteur et un comédien. » oui un politique quoi


        • Fergus Fergus 7 novembre 2014 16:02

          Bonjour, BA.

          On savait que Juncker avait organisé cette fuite des capitaux vers son pays. Mais on n’imaginait pas à quel point avaient été portés ces accords occultes. Juncker n’a pas sa place à la tête d’une Commission européenne qui affirme vouloir lutter contre ce genre de dérives, fut-ce en sanctionnant financièrement les états coupables de ce scandaleux dumping. Juncker doit démissionner, et s’il refuse, être récusé par un vote du Parlement.


        • ZEN ZEN 7 novembre 2014 11:57

          Edifiant !


          • ZEN ZEN 7 novembre 2014 12:34

            Il arrive que Pujadas ne soit pas toujours mauvais
            Il n’a pas lâché l’os


            • Fergus Fergus 7 novembre 2014 16:04

              Bonjour, Zen.

              Pujadas n’est un fayot qu’avec les responsables politiques au pouvoir ou qui ont de bonnes chances d’y être.


            • l'Ane Artiste l’Ane Artiste 7 novembre 2014 16:43

              @Fergus
              Évidemment, si on commence à parler de l’indépendance des journalistes !
              Écoutez au moins la première minute.
              http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4909242


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 7 novembre 2014 12:55

              Bonjour, tous les clients de ma banque me courraient après, je me suis réfugié et enfermé dans mon coffre fort le numéro du code d’ouverture est « OOOO » et celui de ma carte bancaire illimitée aussi. Venez vite me libérer j’ai faim, BIP BIP...Ce fut le dernier message de JCJ.


              • ZEN ZEN 7 novembre 2014 13:23

                Condoléances !


                • JL JL 7 novembre 2014 13:45

                  Au lieu de parler de cela,

                  on a assisté hier soir en prime-time au spectacle lamentable d’une chef d’entreprise faisant dire au Président normal premier que les taxes et impôts sont trop lourds sur nos PME et qu’il allait y remédier !

                  Cette génération d’hommes politiques français qui n’a comme ses ainées rien appris d’autre qu’à gagner la course au pouvoir, se fait lamentablement rouler dans la farine dans la mondialisation libérale par ses homologues étrangers et une armée de lobbyistes au service des multinationales.


                  • l'Ane Artiste l’Ane Artiste 7 novembre 2014 15:12

                    C’est peu-être pour cela qu’il a été nommé à la présidence européenne !
                    Au plus on est corrompu au plus on est récompensé.
                    http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/06/27/jean-claude-juncker-designe-president-de-la-commission-europeenne_4446917_3214.html
                    Avec un peu de chance, il fera de l’Europe un paradis


                    • astus astus 7 novembre 2014 15:13

                      Mais ZEN tout cela est parfaitement légal ! D’ailleurs en cas de problème des armées de juristes veillent au grain... à moudre sur le dos des citoyens. 


                      • ZEN ZEN 7 novembre 2014 17:08

                        Bonjour astus
                        Suis-je bête... J’oubliais.
                        C’est pourtant clair (comme Clearstream) :
                        « la pratique des tax rulings fait partie [du] patrimoine [du Grand-Duché] » et qu’il entend la « perpétuer dans le respect des règles. »


                        • BA 7 novembre 2014 19:03

                          Mais où est passé Jean-Claude Juncker ?

                          Réponse :

                          « il se cache », selon le député européen Philippe Lamberts.

                          A propos de Junck Juncker (en anglais : Juncker le pourri) :

                          Vendredi 7 novembre 2014 :

                          « LuxLeaks »  : M. Juncker sommé d’être « un parrain repenti ». Mutique, injoignable. Les révélations de « LuxLeaks » sur les pratiques d’évasions fiscales mises en place au Luxembourg au profit de diverses multinationales plongeront-elles l’ancien premier ministre du Grand-Duché 1995-2013) aujourd’hui président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dans le spleen qu’il a traversé lorsqu’il fut chassé du pouvoir ?

                          La mauvaise gestion des services de renseignements avait coûté à ce dinosaure de la politique son poste de chef du gouvernement luxembourgeois en 2013. Choqué, il aurait passé 48 heures sans passer un seul coup de fil, dit-on, fumant cigarette sur cigarette. Prendre la tête de la Commission lui avait offert un second souffle. Mais voilà que le passé le rattrape.

                          Jeudi 6 novembre, l’homme pourtant adepte des « shows » où il aime à égrener les bons mots a annulé sa participation à une conférence organisée par L’Obs, Le Soir et De Standaard.

                          Officiellement, sa défection accompagnait celle de Jacques Delors, excusé pour raisons personnelles. Officieusement, « LuxLeaks » l’embarrasse. « Il se cache », subodore Philippe Lamberts, à la tête du groupe des verts au Parlement de Strasbourg qui l’a remplacé au pied levé.

                          Encore blessé par les attaques de la presse populaire britannique qui l’avait taxé perfidement de « Junck Juncker » (« Juncker pourri ») ou de « Jean-Claude Drunker » (« Jean-Claude le poivrot »), soulignant son penchant pour l’alcool, l’homme a laissé, jeudi, son porte-parole, Margaritis Schinas, affronter la presse. Seul.

                          http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/11/07/luxleaks-m-juncker-est-somme-d-etre-un-parrain-repenti_4519944_3234.html


                          • lloreen 7 novembre 2014 20:07

                            Tous ces gens de pouvoir sont à la tête d’ entreprises gouvernementales établies sur les différents territoires de la planète.Que ce soit la commission européenne, la RFA, la république française ou d’ autres.
                            Toutes ces entreprises sont enregistrées auprès de la SEC américaine (Securities ans Exchange Commission).

                            UPIK® Record - L LRegistered company nameCOMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE ORG.INTERNAT
                            Non-registered name or business unit
                            LD-U-N-S© Number400025496 LRegistered addressRue de la Loi 200 LPost code1040 LCityBruxelles
                            CountryBelgium WCountry code69
                            Post office box number

                            Post office box town
                            LTelephone number022991111 WFax number22950166 WName primary executiveJosé Manuel Barroso WActivity (SIC)8399

                            République française présidence. UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                            Non-registered name or business unit
                            LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                            CountryFrance WCountry code241
                            Post office box number

                            Post office box town

                            Telephone number

                            Fax number

                            Name primary executive WActivity (SIC)9199
                            République fédérale d’ Allemagne

                            .

                            UPIK® Record - L LRegistered company nameBundesrepublik Deutschland
                            Non-registered name or business unit
                            LD-U-N-S© Number333333149 LRegistered addressAlt-Moabit 101D LPost code10559 LCityBerlin
                            CountryGermany WCountry code269
                            Post office box number

                            Post office box town

                            Telephone number

                            Fax number

                            Name primary executive
                            WActivity (SIC)9121
                            UPIK® Record - L LRegistered company nameBundesrepublik Deutschland
                            Non-registered name or business unit
                            LD-U-N-S© Number333333149 LRegistered addressAlt-Moabit 101D LPost code10559 LCityBerlin
                            CountryGermany WCountry code269
                            Post office box number

                            Post office box town

                            Telephone number

                            Fax number

                            Name primary executive
                            WActivity (SIC)9121

                            • lloreen 7 novembre 2014 20:16


                              Pour la Suisse...

                              UPIK® Datensatz – L

                              L Eingetragener Firmenname Schweizerische Eidgenossenschaft
                              Nicht eingetragene Bezeichnung oder Unternehmensteil
                              L D-U-N-S® Nummer 485642987
                              L Geschäftssitz Bundesplatz
                              L Postleitzahl 3003
                              L Postalische Stadt Bern
                              Land Switzerland
                              W Länder-Code 756
                              Postfachnummer
                              Postfach Stadt
                              L Telefon Nummer 313222111
                              Fax Nummer
                              W Name Hauptverantwortlicher Eveline Widmer-Schlumpf
                              W Tätigkeit (SIC) 9311


                              • Diogène diogène 8 novembre 2014 08:06

                                « Le maintien d’une certaine compétitivité, loyale, entre les Etats dans le domaine fiscal est indispensable »

                                La loyauté en matière fiscale chez les financiers ressemble à celle de Pat Garrett et Billy le Kid : on peut tirer dans le dos si on a prévenu !


                                • Diogène diogène 8 novembre 2014 08:12

                                  L’évasion fiscale n’est considérée comme une dérive que par ceux qui ne la pratiquent pas.

                                  Tout comme le dépôt de bilan, elle est considérée par les malins comme une technique de gestion.

                                  • Diogène diogène 8 novembre 2014 08:14

                                    Je me demande si Monaco existe toujours : on n’en parle jamais.


                                    On me dit dans l’oreillette que c’est un département français, excusez-moi, ne tenez pas compte de ce commentaire !)

                                    • l'Ane Artiste l’Ane Artiste 8 novembre 2014 08:17

                                      Diogène est mon philosophe préféré smiley


                                    • Diogène diogène 8 novembre 2014 08:27

                                      Demain, je dédicace à la sortie de la messe !


                                    • l'Ane Artiste l’Ane Artiste 8 novembre 2014 09:17

                                      Pendant ce temps là, je ferai la quête. On se dit quoi ! Notre Dame du Luxembourg peut-être ?
                                      Il parait que le paroissien est fortuné mais pas forcément généreux.
                                      On peut envisager d’appliquer l’article 35 de la déclaration des droits de l’homme de 1793 et de l’étendre à toute l’Europe . Mais là.... c’est pas gagné et ça promet du sang et des larmes.


                                    • alberto alberto 9 novembre 2014 16:34

                                      Salut ZEN,

                                      Excellent !

                                      Cette corruption généralisée est en train d’envahir la planète finance, et notre président normal semble s’y être finalement soumis avec ses ministres, dont le premier : en croquent-ils, je me le demande ?

                                      D’ailleurs les médias français ne sont pas en reste pour participer à l’omerta : voir dans le panel de journalistes qui participent à la dénonciation de cette mondialisation mafieuse.

                                      Ici : seulement 3 français (dont 2 de Médiapat + 1 free-lance ). J.P. Pernaut et ses pairs pourront encore continuer d’endormir les familles avec les vilains chiens qui croquent les mémères, et autres faits divers sanguinolents ou bucoliques puisque c’est leur rôle...


                                      • BA 9 novembre 2014 21:41

                                        Est-ce que quelqu’un a des nouvelles de Jean-Claude Juncker ?

                                        Jean-Claude Juncker a disparu.

                                        Il n’accorde plus aucune interview, il fuit les journalistes, il évite toutes les caméras de télévision, il annule au dernier moment sa participation aux Journées de Bruxelles, etc. Bref, il se cache.

                                        Et, toujours aussi courageux, il laisse son porte-parole Margaritis Schinas affronter les questions des journalistes sur le scandale Luxleaks.

                                        Résultat : son porte-parole ne sait pas quoi répondre.

                                        Son porte-parole ne fait que répéter comme un robot : «  M. Juncker est le président de la Commission européenne. Ceux qui doivent fournir les réponses, toutes les réponses, ce sont les autorités luxembourgeoises. »

                                        Jusqu’à quand Jean-Claude Juncker refusera de s’expliquer sur le scandale Luxleaks ?

                                        Jusqu’à quand Jean-Claude Juncker se cachera ?

                                        Lisez cet article :

                                        Luxleaks  : le porte-parole de Juncker refuse d’évoquer son rôle en tant que Premier Ministre du Luxembourg.

                                        La révélation par la presse de centaines de rulings fiscaux luxembourgeois controversés met dans l’embarras Jean-Claude Juncker, l’ancien Premier ministre du Grand-Duché, qui vient de prendre ses fonctions de président de la Commission européenne. Pressé de questions des journalistes européens jeudi midi, son porte-parole Margaritis Schinas a botté en touche.

                                        Interrogé sur son rôle dans la mise en place du système fiscal qui a permis à de nombreuses multinationales et familles fortunées d’obtenir des taux d’imposition favorables, le porte-parole de Jean-Claude Juncker a renvoyé la balle aux autorités luxembourgeoises actuelles. «  M. Juncker est le président de la Commission européenne », a-t-il répété inlassablement. Il a également refusé d’indiquer si le nouveau président de la Commission apporterait des éléments d’information dans le cadre de l’enquête que coordonnent ses services contre un certain nombre de rulings. «  Ceux qui doivent fournir les réponses, toutes les réponses, ce sont les autorités luxembourgeoises », a-t-il dit.

                                        Le nouveau président de la Commission a par ailleurs annulé sa participation aux Journées de Bruxelles.

                                        http://www.lesoir.be/700706/article/actualite/fil-info/fil-info-economie/2014-11-06/luxleaks-porte-parole-juncker-refuse-d-evoquer-son-role-en-tant-q

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès