• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Machines à voter, machines à frauder !

Machines à voter, machines à frauder !

Vous verrez ! Je vous réserve une surprise.” Voilà quels étaient les mots du Candidat-Président de la République mardi 27 mars à Nantes, à propos de l’élection présidentielle.

 

Quelle pourrait être cette surprise ? Peut être devrions-nous nous interroger sur ce que Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, a autorisé par l’arrêté du 17 novembre 2003(JO 27/11/2003) : l’usage des machines à voter électronique.

Cet agrément, basé sur une loi vieille de 1969, est le premier du genre dans l’histoire de la démocratie française, jusque là encore dans les mains des citoyens. Cette autorisation n’a pourtant, selon le document officiel, « pas de limitation de durée  ». De plus, la société agréée « pour vérifier la conformité des modèles de machines à voter  » est une société anonyme privée, humblement nommée « Bureau Veritas  ». Au vu du travail des organismes en charge des machines à voter, que l’on peut observer dans le consternant documentaire Hacking democracy (Pirater la démocratie) qui revient sur les fraudes concernant la réélection de George Bush en 2004, on peut légitimement développer un comportement de méfiance par rapport à ces ordinateurs de vote.

Car, et peut être l’apprendrez-vous en lisant ces lignes, ces machines à voter ne vous apporteront rien d’autre qu’un modeste sentiment de satisfaction : celui d’avoir fait partie de l’avant-garde du progrès, faisant de vous des précurseurs de la démocratie moderne. Et quelle modernité ! La victoire des intérêts privés et de l’opacité sur la transparence et la pureté de l’investissement citoyen dont la justification officielle, à savoir « alléger les ressources humaines et financières nécessaires au déroulement des élections et de réduire la durée du dépouillement et de la centralisation des résultats  » laissera les démocrates sur leur faim.

Alors que les néerlandais décidaient de revenir au vote papier en 2008 après 15 ans de vote électronique en dénonçant la fiabilité des machines Nedap (constituant près de 80% du parc des ordinateurs de vote en France), que l’Allemagne décrétait ces outils inconstitutionnels le 3 mars 2009, que l’Irlande se débarrassait de ces coûteuses machines face aux défaillances et aux risques de piratage, ou que sont disponibles sur Internet toutes les démonstrations des failles et limites de ces technologies, la République française, incarnée par son Président, encourage et promeut l’utilisation de ces gadgets antidémocratiques.

Marchant sur les pas de son grand modèle George W. Bush, Nicolas Sarkozy feint d’ignorer les réticences des citoyens, qui, malgré le silence quasi total des médias, ont exprimé leurs vives inquiétudes à de nombreuses reprises, notamment au travers d’une pétition lancée par le site www.ordinateur-de-vote.org qui a recueilli plus de 100 000 signatures à ce jour.

Peuple ! Rappelle toi de ce qu’il est advenu de ton choix en 2005, violé par ceux qui osent prétendre te représenter  ! Toi que l’on a si souvent opprimé, niant l’expression de ta volonté, te laisseras-tu spolier de tes derniers droits civiques, que sont la faculté de voter et de participer au dépouillement de l’élection du représentant suprême de la République ?

 Si voter pouvait changer les choses, il y a longtemps que ça serait interdit »disait Coluche. Cette maxime n’aura jamais été si juste qu’aujourd’hui. Refuser de participer à une élection truquée n’est pas, au contraire de ce que certains affirment pour entretenir le mirage démocratique, une preuve de résignation ou de lâcheté. C’est simplement l’acte de résistance pacifique ultime qu’ont les citoyens libres pour refuser le faux-choix qui leur est imposé.

 Article à faire tourner massivement avant, et pendant les élections !

N’hésitez pas à ajouter des informations complémentaires en commentaires.

Retrouvez le Cercle sur Facebook.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Cercle des Volontaires Cercle des Volontaires 21 avril 2012 09:34

    Vous pouvez retrouver l’article complémentaire d’Olivier Cabanel sur le même thème publié ce jour ! 


    • Mor Aucon Mor Aucon 22 avril 2012 12:36

      Bon pour les uns mauvais pour les autres, comme le camembert : Vote électronique : l’exemple du Venezuela.


    • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2012 10:15

      bonjour

      bravo pour ce bel article, et pour le lien donné
       smiley

      • Radix Radix 21 avril 2012 11:30

        Bonjour

        J’ai voté pour la dernière fois en 2005, depuis ils ont installé ces machines à voter dans ma commune et je ne vote plus.
        Ces machines contreviennent à la loi électorale car la vérification est impossible par le simple citoyen, j’ai protesté par écrit dans le bureau de vote, je n’ai bien sûr reçu aucune réponse ni du préfet, ni de la mairie.
        Je précise que la municipalité est... Socialiste !

        Radix


        • jaja jaja 21 avril 2012 11:39

          En dehors même d’une possible fraude ces machines dépossèdent totalement le citoyen lambda de son pouvoir de contrôle sur le processus électoral au profit d’experts dont on ne connait ni les capacités ni la probité....

          Il faut exiger de revenir partout au vote papier et aux bulletins dépouillés autour d’une table sous le contrôle de tous....


          • hunter hunter 21 avril 2012 12:32

            Salut à tous !

            Excellent papier du cercle (celui d’Olivier est bon aussi) ; bon alors d’après ce que j’ai trouvé sur la toile, les machines qu’on utilise c’est ça :

            http://www.france-election.fr/machine-a-voter.php

            C’est fabriqué en Hollande....euh pardon, aux Pays-Bas !  smiley

            Visiblement, il n’y a pas d’OS, mais un mini-système d’exploitation en C (22 000 lignes, qu’ils disent), fixé sur une EEPROM scéllée (oh qu’est-ce que c’est rassurant ce scellé !!!!)
            Pas de disque dur (visiblement ils stockent les résultats sur une autre EEPROM, solution qu’avait adoptée la firme EPSON sur ses premiers portables HX 20 puis PX 8, au début des années 80 (je suis l’heureux possesseur d’un px-8 encore en parfait état de marche, tournant sous CP/M...)

            Pas de connexion réseau possible (pas de carte ethernet,=) et visiblement aucun port dispo pour en mettre une !
            Sans compter qu’il n’y a visiblement pas de quoi gérer ce type de périphérique dans le mini OS.

            Le problème, c’est ça :

            http://www.dailymotion.com/video/x1j9fd_machines-a-voter-machines-a-frauder_tech

            Bref, la problématique est donc la suivante : y-at-il quelqu’un d’assermenté, (et surtout de très honnête), qui va couver des yeux l’installation de la bécane, car comme le démontre l’informaticien hollandais dans la vidéo, remplacer l’EEPROM OS (scellée, je le rappelle..... smiley ), par une EEPROM précédemment reprogrammée par un connaisseur (traficoter 22000 lignes en C, ça va plus vite que d’intervenir sur un kernel unix par exemple), ça ne semble pas impossible !

            Et le fameux scellé, il se présente comment ? parce que s’il est du type de celui que j’ai sur mon compteur EDF, c’est vraiment pas difficile de le remplacer au nez et à la barbe du sympathique employé de la société sous-traitante qui désormais relève les compteurs pour la multinationale de l’énergie électrique nucléaire, version moderne du bon vieux julot casse croûte, qui relevait ses compteurs à Pigalle, dans les années 60, au volant de sa belle décapotable de l’époque !!!

            Le préposé à la sécurité de la bécane, (si toutefois il y en a un) va-t-il dormir à ses côtés dans la nuit du 21 au 22 avril ? Qui va le relayer dans la journée du 22 jusqu’au dépouillement ?
            Va-t-il y avoir d’autres collègues à lui qui vont vivre 24/24 à côté de la machine, entre le 22 avril au soir fermeture du bureau, jusqu’au 6 mai au matin, ouverture pour le second tour ?

            Qui seront ces gens, si toutefois il y en a ? Avec la RGPP et le taux d’occupation des forces de l’ordre, ça m’étonnerait fort que des officiers de police ou de gendarmerie puisse être détachés à ce genre d’occupations !

            A moins que ce ne soit des employés de quelque obscure officine privée ?

            Tout ça dans l’espoir de dissuader un quelconque « plombier », de venir intervenir dans le local de stockage ; « plombier » qui aurait reçu une formation rapide de changeur d’EEPROM à la volée, ni vu ni connu j’t’embrouille, vu que le « plombier » est à l’origine un intermittent du spectacle recruté pour son aptitude à vous faire croire que la colombe que vous aviez devant les yeux, s’est évanouie dans une autre dimension temporelle, suite à ses incantations magiques !

            Il y a trop de zones d’ombres dans cette histoire, et vus les antécédents de l’élection de Doubeuliou Bush en 2000 (ils ont recompté les voix combien de fois en Floride ?), cette saloperie de bécane semble très dangereuse !!!

            Et comme on connaît la fascination de Shorty pour les Etats-Unis d’Amérique du Nord.....

            Je m’inquiète surtout pour certaines municipalités en France, où l’on connaît la tendance à la magouille en tous genre : je pense en particulier à une localité du 92, voisine de Neuilly, et où se trouve le siège de la DCRI ; municipalité « tenue » (c’est un euphémisme) par une certaine clique « B....y », où par le passé, Monsieur n’hésitait pas pas à mettre un 45 sur la tête d’une employée à son goût, afin qu’elle le régale d’une petite gâterie buccale, et où Madame a été balancée par son vieux papa contre lequel elle a intrigué pour usurper ses pouvoirs, à propos de ses comptes bancaires offshore !!!!

            Tout ça n’est pas de très bon augure, pour le respect des règles démocratiques ! Beaucoup de questions soulevées, et qui pourra y répondre ?

            Il faut d’urgence reléguer ces bécanes au placard, avant de les envoyer en unité de recyclage !

            Cordialement à tous, et bon vote demain !

            H /


            • Anneau Ni Mouse 21 avril 2012 21:17
              • Pas de connexion réseau possible :
              en informatique il est même inutile d’utiliser un réseau : on peut parfois modifier les données à distance, à l’instar du WIFI et du Bluetuth. ces machines devraient donc être placées dans de très sérieuses cages de Faraday pour éviter toute intrusion informatique. la vidéo sur dailymotion montre que ce n’est pas le cas.
              *
              • quelqu’un d’assermenté, (et surtout de très honnête) :
              s’il est grassement payé, cet individu assermenté risque fort de devenir vite moins honnête. et si en plus c’est pour aider le parti qui lui convient, il risque très sérieusement de considérer son acte comme justifié.
              pour le comptage des votes en traditionnel (votes papier), il y a plusieurs personnes venant de divers partis pour vérifier qu’il n’y a pas tricherie. il faudrait qu’il y ait dans ces mêmes conditions, pour ces machines à frauder, diverses personnes (de divers parti obligatoirement) qui surveillent APRES plusieurs contrôles et tests faits sous leurs yeux (pour vérifier la fiabilité du système), sans qu’ils ne quittent des yeux cette machine ensuite pendant les votes et pendant l’édition des résultats.
              *
              • ces machines et eProm devraient être en open source...
              ... et leurs programmes lisibles par tous, ceci afin que tous les informaticiens puissent tester et vérifier si les programmes font de véritables simples comptages sans tricher, et s’ils ne peuvent être dépendants de système extérieurs (comme quelques impulsions d’ondes émises à l’extérieur par ex) qui remettraient à zéro un compteur. ces programmes peuvent aussi par exemple posséder des compteurs qui modifient les valeurs dans certaines conditions de résultats, ce qui en programmation est un vrai jeu d’enfant. évidemment, ce n’est pas le cas : ces programmes sont totalement obscurs, et personne ne peut en connaître le fonctionnement...

            • reprendrelamain reprendrelamain 21 avril 2012 12:54

              Les personnes qui ont fait le choix de ne pas s’inscrire sur les listes électorales sont vraiment désolées des ennuis techniques que vous rencontrez !


              • Berkano Othala 21 avril 2012 13:03

                Je ne sais plus où j’avais vu ça, mais un reportage tv ,indiquait que c’est un proche d’Ain Juppé qui avait des interêts financiers dans ces machines. Rappelons que Mr Juppé est ministre des affaires étrangères, mais ce n’est qu’une coincidence, et qu’il se charge du vote des français de l’étranger, par srutin électronique ...

                Malheureusement je ne peux pas sourcer mes propos !

                Par contre si les gens ne se déplacent pas pour voter ,pourraient elles vérifier qu’on a pas voter pour elle, puiqu’elles sont censées ne pas vérifier ?


                • Nums Nums 21 avril 2012 13:51

                  Si demain je trouve une machine à voter dans mon bureau de vote, je fais un scandale, j’argumente à l’attention des autres votants présents sur les lieux et j’exige au moins pour ma part un vote papier !


                  Ce ne sont pas des paroles en l’air. Ca, je peux vous le garantir !

                  • Nums Nums 21 avril 2012 13:52

                    Si on me refuse un vote papier, je ne voterai pas. Je n’ai pas envie de donner ma voix à Sarkozy !


                  • Radix Radix 21 avril 2012 14:01

                    Bonjour Nums

                    J’ai fait la même chose il y a 7 ans, aucune réaction des « veautants » présents !

                    Encore pire, ma femme ingénieur en informatique en a parlé avec des collègues informaticiens et ces andouilles ne voient pas le problème !

                    Elle se demande si elle ne doit pas les licencier pour incompétence !

                    Radix


                  • Henri Francillon Henri Francillon 21 avril 2012 15:38

                    Si demain je rencontre quelqu’un qui vote pour Mélenchon, qui affirme sans honte truquer les votes au PS avec Hollande, je fais un scandale, j’argumente à l’attention des autres votants présents sur les lieux et j’exige au moins pour ma part un vote contrôlé jusqu’au bout !

                    Ainsi qu’une plainte commune contre ce tricheur et son acolyte qui ont l’arrogance d’oser de présenter après un tel aveu !

                    P.S. : ça m’est déjà arrivé souvent ici-même, je me suis fait immédiatement moinsser en masse et traiter de facho.
                    Comme quoi, le peuple ne voulant pas se débarrasser des tricheurs mais au contraire les plébiscite, il est inutile d’accuser des machine lorsqu’on soutient les plus vils des hommes.


                  • Sacotin Sacotin 21 avril 2012 16:11

                    Encore Francillon ! Ce cavernicole répand partout ses miasmes anti-Mélanchon. Il est atteint de cette dhiarée chronique. Portez donc des couches, Francillon. 


                  • Al West 21 avril 2012 16:15

                    En attendant, on voit le côté démocrate du personnage. Et ne venez pas me dire que je fantasme, c’est Jean-Luc Loindécombine qui l’dit !


                  • hunter hunter 21 avril 2012 13:57

                    Je vous crois Nums, et ne pense pas être le seul !

                    Ca vaudrait presque le coup d’embarquer la vidéo que j’ai mise en lien plus haut, sur un téléphone ou une clé USB, et si le responsable du bureau de vote vous tape le scandale suite à votre scandale, vous exigez qu’il visionne la dite vidéo, et vous persistez à vouloir voter classiquement.

                    surtout qu’ils doivent avoir tout ce qu’il faut, en tant que « back up », au cas où les bécanes seraient non opérationnelles ! A mon avis ce genre de disposition doit être inscrite dans le code électoral !

                    Pour ma part, habitant dans un tout petit village du sud ouest, on a pas les moyens de se payer des machines à frauder...euh pardon, à voter .

                     smiley

                    H /


                    • RBEYEUR RBEYEUR 21 avril 2012 14:34

                      Extrait de l’article :

                      « …Refuser de participer à une élection truquée n’est pas, au contraire de ce que certains affirment pour entretenir le mirage démocratique, une preuve de résignation ou de lâcheté. C’est simplement l’acte de résistance pacifique ultime qu’ont les citoyens libres pour refuser le faux-choix qui leur est imposé… ».

                      Rejet du suffrage universel par suspicion de son éventuelle malversation ?

                      Le peuple souverain abandonnerait ainsi sa souveraineté en tuant son arme absolue, le suffrage universel, sur la base d’allégations dont la crédibilité, la consistance et le sérieux sont à démontrer ?

                      Il y aurait reniement de cet héritage de la révolution que sont les principes de la République ?

                      Il y aurait reniement du droit d’insurrection du peuple chaque fois que les principes de la République  seraient remis en cause, notamment et en l’espèce, la probité du suffrage universel ?

                      Quelle que soit la légèreté des allégations, pourquoi ne pas proposer ce processus insurrectionnel de contrôle ? 

                      Qui/quoi se cache derrière cette infâme proposition d’abandon ?


                      • Willma Kalu. 21 avril 2012 16:18

                        Il n’y a pas des doutes que le dernière arme de Sarko pour gagner les élections, c’est de tricher.

                        Et les machines , tapies là où lui seul Sarko et ses amis savent l’emplacement ;, vont contrôler, sont sa botte sécrète.
                        Tous les bruits, fausse campagne, prétendre que les français auront une surprise, mises en garde ne visent qu’à préparer psychologiquement, les français pour accepter ce qui sortira des urnes.
                        Tout de même ; je crois qu’il faudrait se préparer à contrer cette énième fraude.


                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 avril 2012 18:45

                          Vous verrez ! Je vous réserve une surprise.”

                          Il n’y a pas de quoi paniquer, tous les candidats qui savent qu’ils vont prendre une branlée le disent dans leurs meetings ou à la télé.

                          Voyez De Villiers, Marine Le Pen, qui parlent de « surprises » et qui se mangent du 4 %. Et pas du sans matières grasses !


                          • Germain de Colandon 21 avril 2012 20:38

                            Nous aussi, on lui réserve une surprise qu’on lui enfoncera bien profond dans son cul :

                            http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-communique-103046966.html


                            • Anneau Ni Mouse 21 avril 2012 21:22

                              ce dont je parle justement dans mon article également sorti aujourd’hui


                            • Anneau Ni Mouse 21 avril 2012 20:51

                              merci pour cet article. je suis intimement persuadé qu’il y a falsifications dans les votes, puisqu’il n’y a aucun organisme indépendant qui contrôle ces machines. ce qui me chiffonne aussi, c’est que le serveur de l’Elysée est situé aux USA. quant aux votes des français situés à l’étranger, ça ne doit pas être bien compliqué à modifier...


                              • Ruut Ruut 21 avril 2012 22:18

                                La puissance du numérique est qu’il permet de faire des faux aussi vrais que des vrais.
                                Il permet aussi de savoir qui vote quoi :)


                                • Matif 22 avril 2012 00:16
                                  Effectivement, avec l’introduction du vote électronique, les élections sont de moins en moins transparentes...
                                  De nombreuses communes continuent d’imposer à leurs électeurs des ordinateurs de vote obsolètes
                                  depuis plusieurs années : à Boulogne-Billancourt (où ***Guéant*** se présente à la députation),
                                  Ploërmel (où le ***fils de Guéant*** se présente itou), Brest, Le Mans, Le Havre,
                                  Issy-les-Moulineaux, Marignane, Suresnes, Orange, Stains, Bourges, Mulhouse, Sèvres, Pornichet,
                                  Nevers, Mimizan, Meylan, Epernay, Vauréal, Valbonne, Trégueux, Bagnolet, Garches,
                                  Antony, etc. Et le vote par internet arrive avec 11 députés qui seront élus par des français de l’étranger
                                  (c’est d’ailleurs amusant que Sarkozy dise vouloir réduire le nombre de députés, et qu’il crée
                                  dans le même temps 11 nouveaux sièges pour caser ses amis). Pour agir : http://www.ordinateurs-de-vote.org/Vote-electronique-agissons.html

                                  • ETTORE ETTORE 22 avril 2012 00:21

                                    En combien de temps sommes nous parvenus à cet état de République bananière ?


                                    Même Poutine se fout de notre gue.... en demandant l’envoi d’observateurs pour notre scrutin national !
                                    Entre mafieux, on doit sûrement se passer les bons tuyaux, mais cela n’empêche pas de se moquer de celui qui n’en est pas « l’inventeur », comme si le fait de les utiliser enlevait toute
                                    importance à la chose !

                                    • Al West 22 avril 2012 00:35

                                      Bonsoir ETTORE,

                                      Je pense que vous avez des idées préconçues sur ce que sont les élections russes. Ce sont les mieux surveillées du monde et le taux de plaintes à l’échelle du pays est ridiculement bas : 300 plaintes véritables dans un pays de 140 millions d’habitants.

                                      Ne pas croire TF1 smiley


                                    • bakerstreet bakerstreet 22 avril 2012 12:17

                                      Bravo pour votre article sur un sujet effectivement préoccupant.

                                      J’ai regardé les archives : Sarko à la même assurance et l’air matois que Richard Virenque, avant une étape de montagne, à cette époque où l’EPO lui permettait de faire des exploits.

                                      J’ai vérifié : Un homme pas trop grand, moins d’1,65 peut facilement par derrière se glisser dans une de ces machines, et trafiquer les fils. Il devra juste faire attention à ce que le bout de sa cravate ne sorte pas de la machine.
                                      A l’heure des bicyclettes de course équipées d’un moteur électrique caché, il faut remarquer que la politique ressemble de plus en plus à ce cyclisme de voyou, où le seul mot d’ordre est : Pas vu par pris !

                                      Une seule solution :
                                      Mettre les radars dans les bureaux de vote, et les machines à voter, dans le fossé, sur le bord de la route !

                                      C’était dans la série : "L’humour est la politesse du désespoir !


                                      • Anneau Ni Mouse 23 avril 2012 11:43

                                        dans le cadre d’une enquête plus approfondie, je cherche la liste des villes qui utilisent les appareils de vote électronique pour les présidentielles 2012. si quelqu’un peut me la fournir. merci par avance

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès