• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Marre des qu’on !

Marre des qu’on !

Impossible d’avoir une discussion sur un sujet de société, sans tomber sur un pseudo-spécialiste.

Des qu’on émet une réflexion sur le peuple Juif, c’est la bronca des antisémites qui déferle. Excusez-moi, je n’avais pas remarqué votre croix gammée. Non, je n’ai pas lu le livre de Raphaël Draï. Bien sûr, c’est grave. Je pensais juste que…..voulez-vous une autre bière ? 
 
Dès qu’on aborde la politique française, on est sûr de n’être qu’un pauvre con. Pour un défenseur de la droite, la gauche n’est qu’un repaire de ringards. On vous déferle un flot d’arguments, capables de faire plus de dégâts que la rupture du barrage de Malpasset. Balayé sous un flot d’argument, vous perdez pieds en cherchant une bouée. Peine perdue, dès qu’on vous sent déstabilisé, on ouvre les vannes pour vous submerger. On souhaite une trêve, comme dans la guerre des Vanes, avec échange de d’arguments, peine perdu. Votre contradicteur est un as (pas un Ase).
 
Dès qu’on s’intéresse à la finance, la soirée est foutue. Attendez-vous à une gueule de bois pour le lendemain. Notre Dame de l’oubli (l’Absinthe) , n’est qu’un breuvage neutre en rapport aux arguments qui seront distillé pour vous étourdir. Votre contradicteur, un brasseur (d’affaires) , vous laissera dans un état éthylique proche du coma.
 
Dès qu’on parle voiture, il faut préparer un constat à l’amiable en prenant les torts à sa charge. Attendez-vous à une sortie de route, avec votre poubelle. C’est simple, dès qu’on parle voiture, je me casse !
 
Dès qu’on veut en griller une petite, tous s’enflamme. On est certain de se faire des cendres. Il Evin de sortir l’argument de liberté, St Claude a sorti une loi en janvier 1991 qui à fait un tabac.
 
Dernière solution pour débattre, rejoindre AgoraVox.
 
Dès qu’on a la chance d’être publié, on attend sereinement les commentaires. Mais voilà qu’arrive une nouvelle race de contradicteurs : les trolls. Personnellement, je les surnomme les « Victor ». Ils génèrent des polémiques (Paul Emile.. )
 
Article sans autre prétention que de rappeler que, dès qu’on rédige un peu, on n’est plus des cons !
 

Documents joints à cet article

Marre des qu'on ! Marre des qu'on ! Marre des qu'on ! Marre des qu'on !

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 11 août 2009 13:32
    Dernière solution pour débattre, rejoindre AgoraVox.

    MDR , essaye de débattre avec Morice sans te faire censurer dans la minute qui suit !
    ça c’est un challenge ! il faut peser ses mots ! et lui te loupera pas , tu es tout de suite catalogué ! lol !

    amicalement
    LE CHAT

    • Papybom Papybom 11 août 2009 15:54

      Bonjour Mister Cat,

      Morice, c’est un cas. Je viens de lui laisser un mot sur la 12° partie de trous.

      Jaloux, non  ! Quoi que…

      Cordialement.


    • morice morice 12 août 2009 09:38

      c’est un site citoyen ici, pas l’annexe du paquebot de Jean-Marie : souffrez qu’on vous rappelle de bannir les propos extrémistes et imbéciles du genre les maisons de la culture sont des repères de gauchistes, par exemple.....


    • Paul Cosquer 11 août 2009 14:19

      On tombe souvent aussi sur des pseudo-spécialistes en cons et néo-cons : ce sont les pires !





      • Papybom Papybom 11 août 2009 17:13

        Monsieur Philippe Renève, bien le bonjour.

        Merci de votre passage. C’est vrai que je ne suis pas sérieux. Mais des qu’on aborde la politique, je fuis ou j’emploi la dérision.

        Suite à un article sur les suicides en prison, une femme c’est fait insulter. Honteux  !

        Aussi, je réfléchis plus longuement avant de commettre un article.

        D’autres, ne passent pas la modération. Les modérateurs sont, par chance, plus sage que moi.

        Cordialement.


      • sleeping-zombie 11 août 2009 15:15

        Sur AVOX je sais pas, mais dans le monde physique, si tu en as marre d’avoir toujours un « spécialiste » dans toute conversation, je n’ai qu’une chose à dire : quitte Paris !
        ...
        Hein ? tu y vis pas ? ben m.. alors ! ils s’exportent maintenant ?


        • Papybom Papybom 11 août 2009 16:13

          Bonjour Monsieur Sleeping-zombie.

          Des qu’on parle de Troll, je trouve salé le piment de la conversation.

          Rassurez-vous, avec mon camping-car, je m’exporte…

          Sleeping, c’est pas en l’honneur de  : Sleeping With Ghosts  ?

          C’est un album de Placébo. Chacun sait que le placebo n’est pas un véritable médicament.

          Comme les commentaires, ne sont pas toujours des références.

          Zombie pas de vous saluer  !

          Cordialement.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 11 août 2009 15:43

          Salut, Papyboum,

          « C’est simple, dès qu’on parle voiture, je me casse ! » alors là, y a paf auto...

          A ce propos, c’est pas ton gendre qui a mis en ligne ta ballade de dimanche dernier avec une mini caméra sur ton essuie glace ? http://www.youtube.com/watch?v=NP1Qm665Q_I

          Allez, soyez prudents.

          • Papybom Papybom 11 août 2009 16:20

            Bonjour, Lisa SION 2.

            N’ayant procréé que des garçons, point de gendre à l’horizon.

            Si vous saviez comme on est zen, des qu’on par en camping-car.

            Cordialement.


          • morice morice 12 août 2009 09:41

            excellent le camping car : j’en ai parlé ici....



            mince encore la politique !

          • Halman Halman 12 août 2009 10:47

            Ben voilà la réaction type Moricienne.

            Typique.


          • Alpo47 Alpo47 11 août 2009 16:13

            Ca me rappelle une carte de visite qu’on m’avait « fourgé » à une sortie de métro parisien, du genre : « Professeur Machin-Truc ... grand grand marabout ... spécialiste de TOUT.. »


            • Papybom Papybom 11 août 2009 16:29

              Bonjour, Alpo 47.

              Gardez sa carte. Cela peut vous aider.

              Des qu’on fume, la toux arrive.

              Passez moi le tuyau, en Afrique, j’avais la tou rista . Maladie des touristes.

              Cordialement.


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 12 août 2009 10:26

              Cela me fait penser à mon oncle, qui avait une carte de visite avec écrit dessus :

              François EON, expert.

              Quand je lui demandais : expert en quoi ? il me répondait avec un petit sourire : ah ça ...


            • Fergus fergus 11 août 2009 19:06

              Bonsoir, Papybom.

              Pour être sans prétention, cet article n’en est pas moins claivoyant sur les comportements de nos concitoyens.

              Le problème, c’est que lorsqu’on développe une idée, sur quelque sujet que ce soit, on devient ipso facto le con de quelqu’un sur la toile.

              De même, et c’est finalement assez amusant, dès lors que l’on écrit sur un sujet donné, il se trouve la plupart du temps des lecteurs pour venir moinsser (donc déclarer inintéressant) l’article qu’ils n’ont à l’évidence lu que par pur masochisme, histoire de se faire mal ou de s’emmerder (tout le monde ne se passionne pas forcément pour la reproduction des bigorneaux) aux seules fins de se venger d’un moins rageur (cela ressemble à l’histoire du marteau !)

              Cordiales salutations.


              • Papybom Papybom 11 août 2009 19:27

                Bonsoir fergus,

                Acceptons plusieurs réponses à ce genre de pratiques  :

                Le commentaire provient d’une personne pédagogue. C’est l’enrichissement assuré.

                Le commentaire provient d’une personne imbue de son savoir. Qu’elle corvée, il ne va pas nous lâcher.

                Le commentaire provient d’un c..Pardon, d’un troll. Soit on contre-attaque (ce qu’il attend) soit on l’ignore.

                Souvenez-vous  : Qu’il est doux de ne rien faire, quand tous s’agite autour de vous.

                Si je persiste à laisser des petits articles, sans prétentions, c’est que je trouve des commentaires intéressants.

                Si je réponds, c’est habituellement, que la personne trouve grâce à mes yeux. Mais j’avoue, la dérision, c’est sympa….

                Bien cordialement.


              • franck2010 11 août 2009 22:35

                « Avoir un avis sur tout, surtout ! » telle sera ma devise désormais.

                C’est vrai çà ’ qu’on ’ finit par ressembler aux spécialistes invités par les journalistes qui eux même s’emparent de tous les sujets avec une maestria que n’égale que leur incompétence. Ainsi nous serions tous entrain de reproduire le modèle hais.

                Je signale au passage à l’auteur que ’ Troll ’ est devenu un terme obsolète pour désigner les emmerdeurs. En règle générale on nous désiqne plus, on nous laisse nous amalgamer au reste de la troupe qui n’est lui-même pas avare en déconnades ...

                Grosso modo le niveau d’internet rejoint le niveau des médias traditionnels. C’est un peu le nivellement par le bas ... : )......arf arf !


                • Papybom Papybom 11 août 2009 22:50

                  Bonsoir franck de l’année prochaine.

                  Gardez-vous surtout d’avoir un seul avis de plus. Obsolète vous l’êtes déjà par votre image, reflet d’une recherche de personnalité. Pour vos grognement finaux, je ne suis ni vétérinaire, ni dompteur de cirque. Traduisez  !

                  Le cordialement m’est imposé par mon éducation.


                • barbouse, KECK Mickaël barbouse 11 août 2009 22:39

                  hello,

                  article sympathique que le votre, on est nombreux a se sentir cerné par les qu’on, ou avec cet étonnante impressionnante d’être entouré non de cerveaux mais de cd de réponses gravés avec plage de réponses toutes faites qui s’allument sur des mots déclencheurs, au point que plus personne ne s’écoute...

                  amicalement, barbouse.


                  • herope kayen 11 août 2009 23:00

                    Il est facile de tourner tout en dérision. Il y a un côté iconoclaste évident mais écrire pour écrire bof.
                    Par contre de développer une analyse avec ces contradictions et qui amène une réelle réflexion et des interrogations peut-être le prochain.

                    www.fa-heropelyon.fr.gd


                    • andz 12 août 2009 00:39

                      Le probleme de ces pseudo-experts c’est qu’il sont choisis par les journalistes qui eux meme sont choisi par les actionnaires du journal papier ou tv ces experts reproduisent donc la pensee dominante sans qu’aucun contradicteur ne leur soit opposé car le but de l’info est de montrer des faits le plus rapidement possible et non de reflechir de se forger une opinion que les « experts » nous « premachent » on est ainsi inciter a partager leur avis si on n’est pas content on n’a qu’a rejoindre besancenot et les decroissants ou bigard et sa theorie du complot tu te dois de partager l’opinion commune ou te marginaliser t’as pas le choix c’est la dictature mediatique les penseurs les philosophes sont passé de mode place aux experts et aux specialistes dans different domaine encore un peu et il sera impossible de parler des riches si t’es pauvre des noirs si tu es blanc etc les seuls a etre interroges sur les reformes mot magique sont les riches et les economistes ultra-liberaux les ouvriers,les chomeurs ont n’en parle que pendant les manifs ou quand ils menacent de faire sauter leurs usine plus la peine de se demander si la tele est de gauche ou de droite poser la question c’est d’abord y repondre comme de savoir si la democratie existe encore et qu’elle ne serait pas une monarchie elective dont le seul choix qu’il nous resterait serait de choisir si notre president doit etre vieux jeune calme energique homme femmme triste realite wake up reveiller vous


                      • L'enfoiré L’enfoiré 12 août 2009 09:47

                        Calmos,
                         Mon prochain article va vous plaire. Il est sur mon site depuis ce matin. Sur AV, c’est peut-être, s’il y a du vent et que la mer est bonne.


                      • Papybom Papybom 12 août 2009 10:52

                        Bonjours, Troll Calmos.

                        Vous êtes drôle pour un troll. Si votre pelage ressemble à votre langage, je vous aime bien. J’aime pas les trolls laid. Un troll lait, serait lapait par un certain chat.

                        J’aime la belle mécanique, vous ne semblez pas trop dess troll.

                        Revenez, on reste copains  !

                        Puis-je vous serrer la papate  ?


                      • Ecométa Ecométa 12 août 2009 09:42

                        En espérant ne pas paraître trop pédant...

                        Qui dit spécialiste dit spécialisation, et le plus souvent close sur elle-même : également « spécial » et forcément « spécieux » ; surtout dans le domaine des pseudo sciences, comme l’économie, la politique, la société, l’éducation ... le domaine de la métaphysique humaine : des dites sciences humaines !

                        Dans celui purement physique ou mécaniste, celui de la vraie science pure et dure... s’il en est réellement, il y a beaucoup moins de polémiques possibles ! En effet, il faut tout simplement que les choses mécaniques fonctionnent mécaniquement car autrement elles ne se vendraient pas, et le retour sur investissement serait alors proche de zéro ! Réaliser une auto demande forcément des spécialistes, mais également un « ingénieur système » autrement elle ne fonctionnerait pas !

                        On peut certes caractériser une « auto » en fonction de son carburant, de son moteur, de son utilisation ; mais on ne peut pas la réduire à ses éléments caractéristiques, comme on réduit l’économie au seul capital et au capitalisme ! Comment s’étonner que la chose économique fonctionne de façon si chaotique ? De même pour la politique, la démocratie et la société !

                        Le problème de l’économie, qui, à l’origine, n’est pas une science mais plutôt une pratique relevant d’une logique d’ensemble et non particulière, c’est que cette pratique économie existait bien avant la sciences, ou plus exactement, les sciences car elles sont pléthores, comme autant de moyens mis en oeuvre, sensées étudier cette pratique économique et la rendre plus efficiente. Il y a que certains, ceci depuis plusieurs siècles, deux ou trois, veulent faire une science exacte de l’économie : une science pure et dure ! La difficulté de la science économique moderne, c’est qu’il n’y a que des spécialistes et aucun ingénieur système !

                        Ces ingénieurs système pourraient être les politiques : le problème c’est qu’ils s’en remettent exclusivement aux spécialistes de l’économie ! En réalité, englués qu’ils sont dans leur « partisiannisme », et souvent leur « parisianisme » et un « dogmatisme crétin » : ils n’ont aucune idées sur la réalité économique, sur sa finalité sociétal, forcément sociétale, car sans société il n’y a pas d’économie possible !

                        J’aimerai avoir la capacité de dire tout ceci avec l’humour qui vous caractérise : malheureusement non ! En même temps : est-ce possible ! Vous commencez votre sujet avec l’exemple du peuple juif qui est des plus délicats ; il y en avait des tas d’autres possibles pour illustrer votre propos sur le problème de la spécialisation qui est un vrai problème surtout dans le domaine des pseudo sciences !


                        • Papybom Papybom 12 août 2009 10:21

                          Bonjour, Ecométa.

                          Pas pédant, intéressant. Ma fiche plaide en faveur de mon inculture. Mais je me soigne.

                          Pour prendre un exemple bassement matériel, je suis Camping-cariste. Je dévore les revues sur le sujet. Point de site ou je ne passe et repasse. Une boulimie d’articles sur les mécaniques, les plans d’installation et je vous fais grâce des accessoires  !

                          Pour la préparation des voyages, c’est un travail titanesque mais enrichissant. Que le monde est grand pour les assoiffés de découvertes. Donc, je m’abreuve en permanence, pour que mon esprit ne soit pas aride. Mon front, lui, l’est déjà  !

                          J’écoute les spécialistes. Mais, qu’ils acceptent mes interventions.(je reconnais, qu’elles ne sont pas toujours de hautes volés.)

                          Entre-nous, le problème Juif, m’ennuis profondément.

                          Un, je ne comprends pas les responsables.

                          Deux, si je tente de les comprendre, ils m’énervent.

                          Cordialement.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 12 août 2009 12:26

                          Ecometa,
                           En effet. Tellement, il y a de spécialistes, que les sciences ne se comprennent même plus entre elles. Les généralistes, on en cherche aujourd’hui. Des gens qui font l’interface. Tout se complexifie, c’est évident. Alors, on doit être connaisseur de la version 3.53 d’un software, très différent de la version 3.6. Ceux qui ont une vue à 360° dans la gestion qui peuvent dire où sont les infos demandées, c’est plsu trop la grande majorité. Un peu de tout, comme dirait une publicité très belge sur le fromage.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 12 août 2009 09:44

                          Salut Papybom,
                           Pour un mineur de fond, vous avez pris une fameuse altitude. Bravo.
                           Etre expert en tout, cela n’existe pas. Nous avons tous quelque chose à apporter sur cette Terre. Le tout est de le trouver et de l’exercer avec le plus d’efficacité avec la motivation comme apppui tête. Le « QI, un Quotient Immature », avais-je écrit. 
                           
                           
                           


                          • Papybom Papybom 12 août 2009 10:36

                            Bien le bonjour, l’enfoiré.

                            On peut prendre de l’altitude négative. Les eaux du lac Assal sont à moins 153 mètres. Donc, je crains de boire un bouillon salé, en m’élevant  !

                            Le problème des experts, c’est qu’ils sont soulants. Je n’ai qu’une petite tête, alors l’alcool arrive vite dans mon poix chiche. Comme je conduis, je fais attention de bien me conduire. Bien cordialement.


                          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 12 août 2009 10:41

                            Il suffit d’écouter France Culture pour comprendre que si certains experts sont « soûlants », d’autres peuvent être passionnants ; du moins si l’on n’érige pas l’ignorance en vertu ...

                            http://laconnaissanceouverteetsesdetracteurs.blogspot.com


                          • L'enfoiré L’enfoiré 12 août 2009 11:08

                            Papybom,
                             Je suis un partisan convancu de l’éducation permanente.
                             Si l’on « rate » un peu le début, il faut se rappeler que cela ne correspondra bientôt plus qu’un quart ou un cinquième de vie. Les intérêts changent comme le reste.
                             Le tout, c’est de s’en rendre compte.


                          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 12 août 2009 10:37

                            Voir Nicolò Franco, Dix plaisants dialogues, III, 1579 (Dialoghi piacevolissimo, 1540) :

                            « Il n’y a chose en l’homme plus vitupérable que la fausse persuasion imprimée en l’entendement pour la dernière [la plus sûre] : car de là procèdent deux très grandes haines. La première vient de celui qui écoute, pour ce que l’écoutant, il est contraint de haïr soudainement celui qui a une telle persuasion. L’autre vient de celui qui se persuade telle chose, et est plus grande que la première, en tant qu’il se fait accroire être louable ce qu’il imagine, de manière qu’à l’instant il porte une haine mortelle à celui qui se détracte de telle imagination. » (trad. Gabriel Chappuys)

                            Il n’y a pas d’autre moyen de savoir qui a raison dans les polémiques que de laisser place à la confrontation. Penser à faire taire les experts (vrais ou prétendus) serait une attitude totalitaire.

                            La vérité est, selon la formule d’Edmond Goblot (1858-1935), ce qui : a) a subi l’épreuve de la critique, et b) en a triomphé.

                            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=50556


                            • Halman Halman 12 août 2009 10:41

                              Je ne supporte pas ceux qui disent dans leur profil des choses du genre « scientifique, bac + 4, études scientifiques, s’intéresse aux nouvelles technologies, à la biologie, à la neurologie, à la philosophie, à la physique, à la chimie, à tout quoi. »

                              Il y en a un qui a même mis « maitrise la physique, la chimie, la biologie, la philosophie... »

                              C’était peut être possible avant le siècle des lumières à l’époque où les sciences étaient si peu développées qu’on pouvait très bien ne pas être spécialisé dans un seul domaine.

                              Mais aujourd’hui un gars qui se dit « maitriser » plusieurs sciences à la fois a forcément le cerveau d’une dizaine d’Einstein et de Curie ce qui est évidemment impossible, soit un gros mythomane prétentieux.

                              Des philosophes qui écrivent sur la physique, c’est comique.

                              Des biologistes ou des géophysiciens qui parlent d’astrophysique et de cosmologie, c’est comique.

                              Un chimiste qui parle de philosophie, c’est comique.

                              Etc.

                              Alors ces rédacteurs d’AV qui se disent « maitriser » plusieurs sciences et se permettre de faire des article sur un sujet dont ils ne font que recopier d’autres articles de la revue Nature, autant balancer des scanns de l’article, c’est bien plus simple.

                              Et quand ils disent « nouvelles technologies ».

                              « Nouvelles technologies » qui ont tout de même 30 ans dans ce qu’ils en sous entendent, plus d’une génération.

                              Ca aussi je trouve ça drôle limite pathétique.


                              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 12 août 2009 10:43

                                C’est comme cet étudiant qui venait d’obtenir une licence (bac + 3) et qui proclamait : « J’ai atteint le top niveau. »


                              • L'enfoiré L’enfoiré 12 août 2009 11:18

                                Halman,

                                Je répondrais simplement : « tout dépend de l’endroit où c’est écrit ».

                                Dans un site comme Nature ou destinés aux Sciences, il ne s’agit pas d’écrire n’importe quoi. On ne l’achète pas pour cela.

                                Et puis, il y a les magazines vulgarisateurs qui font le lien avec les « autres ».

                                Enfin, il y a le citoyen qui pense et qui réfléchit avec ses impulsions et son vécu. Je le respecte aussi. J’ai écrit quelques articles de la sorte. Il y a un dont je me souviens « Ne bosons pas »

                                Même la Science peut être transmise avec l’humour.

                                Un chimiste qui parle de philosophie ? Pourquoi pas. Comique, absolument.

                                Tout est à mettre en doute, ça c’est le fin mot. Les Nouvelles technologies sont, pour moi, vieilles de 40 ans. A chacun de l’analyser avec ses propres vues. Même les plus grands cons peuvent avoir des moments de lucidité.


                              • Wondrak Wondrak 12 août 2009 11:51

                                Halman, 
                                Vous avez bien raison ; toutes ces personnes qui prétendent maîtriser plusieurs disciplines sont des comiques mythomanes. Au moins autant que celui qui se prétend capable de juger du sérieux de ces personnes dans tous les domaines que vous citez : philosophie, biologie, astrophysique, géophysique, etc. 
                                Pathétique, vous disiez... 


                              • Halman Halman 12 août 2009 11:54

                                "Enfin, il y a le citoyen qui pense et qui réfléchit avec ses impulsions et son vécu. Je le respecte aussi. J’ai écrit quelques articles de la sorte. Il y a un dont je me souviens « Ne bosons pas »« 

                                Oui, je me souviens de ça.

                                Mais entre donner son avis qui est le résultat d’une expérience réelle et intéressante et »sortir sa science« parce que pour diverses raison on se croit capable d’imposer son avis aux lecteurs, au point de reprendre et de corriger les commentaires même si on a aucune compétence dans le domaine, c’est autre chose.

                                Je suis abonné depuis plus de 30 ans à des revues scientifiques et aéronautiques, les courriers des lecteurs n’ont rien à voir avec les articles des forum Internet.

                                Dans ces revues là c’est plutôt du genre »Tiens, dans tel article vous dites que, oui mais alors est ce que cela revient à, ou bien peut on penser que, ai je bien compris ?« . Ou bien »vous donnez tel chiffre mais moi quand je calcule avec tel formule ça donne ça, mais pourquoi ?« 

                                Alors que sur le net c’est du genre »moi je sais mieux que vous c’est vous qui comprenez rien".

                                 Au début des forum sur Internet il y a plus de 10 ans c’était simple, poli, respectueux, on pouvait discuter normalement avec les gens.

                                Mais depuis quelques temps, on y trouve vraiment du pire comme du meilleur.

                                Alors les longues conversations sur un sujet qui duraient des mois voir des années, c’est terminé, impossible aujourd’hui.

                                Et on a vu apparaitre les modérateurs, qui étaient inexistants et inutiles il y a 10 ans.

                                Et on voit même sur le forum pourtant qui devrait être le plus classieux LeMonde.fr pratiquement une conversation sur trois se faire bloquer, voir carrément effacer.

                                Comme quoi la qualité d’une discussion n’est pas en rapport avec le niveau de diplôme.


                              • Ecométa Ecométa 12 août 2009 15:23

                                @Halman

                                Vous écrivez :

                                « Des philosophes qui écrivent sur la physique, c’est comique.

                                Des biologistes ou des géophysiciens qui parlent d’astrophysique et de cosmologie, c’est comique.

                                Un chimiste qui parle de philosophie, c’est comique.

                                Etc. »

                                D’accord sur les gros mythomanes prétentieux...mais nous nous devons tous d’être philosophes : peu importe notre spécialité professionnelle forcément dépassable ; nous nous devons tous d’être le plus possible des sages et de le rester et surtout nos Elites dirigeantes : ce qui est loin d’^tre le cas !

                                En dehors de toutes polémiques, fondées et infondées, le concernant, Werner Heisenberg, immense physicien de la physique quantique, était aussi philosophe, ce qui lui a permis d’écrire : « Physique et philosophie ». Il ne s’est donc pas contenté d’être un grand physicien, la théorie quantique ayant de profondes implications « épistémologiques » et « philosophiques », et ses travaux scientifiques l’ont conduit à des réflexions philosophiques sur la Nature, sur les Etats de nature, sur les relations de l’homme et de la nature, sur le problème de la connaissance, sur le monde contemporain. Par sa curiosité et son ouverture d’esprit, il s’est rattaché à la tradition philosophique occidentale qui s’est toujours efforcée de donner une représentation cohérente de la nature.

                                Que dire du physicien américain Fritjof CAPRA, « Le Tao de la physique » ou encore « Sagesse des sages » qui remet en cause les bases scientifiques héritées du rationalisme. Fritjof CAPRA fait oeuvre d’historien des sciences, aussi de sociologue, d’économiste, de philosophe. Notre obsession de l’expansion, dit-il, a déséquilibré l’économie, les institutions et même l’environnement naturel. On peut parler d’une croissance cancéreuse des villes comme des technologies, due à un chaos conceptuel hérité d’une vision essentiellement mécaniste du monde. C’est cette vision que CAPRA propose de changer. La nouvelle vision de la réalité, qui ouvrira le passage vers une ère solaire, repose sur une approche holistique des phénomènes, c’est-à-dire globale et non fractionnée. Nous sommes condamnés à changer de mode de pensée, de façon de vivre et, par conséquent, de société.

                                Mais ce changement se fera-t-il avec nous ou sans nous ? Sera-t-il évolutionnaire ou bien révolutionnaire ? Il donne un certain nombre de réponses à ces questions. Il propose une écologie profonde, qui consiste à ranimer la conscience, à pratiquer des « sentiers énergétiques doux », à user de thérapies qui ne dissocient plus santé globale et santé individuelle. Penser globalement, agir localement est une clé majeure de cette vision écosystémique.

                                Pour comprendre la réalité complexe qui s’offrait à eux, les physiciens de la physique quantique durent élever conscience ; il serait bien que les économistes fassent de même et qu’ils comprennent la complexité de l’économie qui relève d’une logique d’ensemble et non de logiques particulières spécialisées !


                              • Halman Halman 12 août 2009 11:01

                                Oui Courouve, si vous saviez le nombre d’infirmières qui se croient des Dieu en toutes les matières scientifiques, tout avoir compris sur tout parce qu’elles ont bac + trois et demi et qui vous le font sentir.

                                Et jusque dans la vie privée où elles s’imaginent, parce qu’elles ont Le Diplôme mythique d’Infirmière, avoir l’emprise sur leur environnement familial, avoir le pouvoir social et psychologique sur son entourage et prendre tout en charge, des mariages aux enterrements, des accouchements aux maladies, et même faire la psy !

                                C’est une vraie pathologie ça.

                                Et par conséquent, ayant zero de QI en matière d’humilité font conneries sur conneries et finissent par se faire virer, mais disent elles c’est pas de leur faute, ce sont les autres qui sont cons et qui sont nuls, forcement.

                                On a le même comportement chez certains pilotes de lignes, qui une fois atteint le chiffre symbolique des 4000 mille heures et/ou des 40 ans, pètent un câble, ont des lubies du genre traverser la manche sur un engin à réaction qui cumules tous les suicides technologiques et aérodynamiques mais se font passer à la télé quand même, faut plus leur parler, savent tout sur l’aviation mieux que tout le monde, s’enferment dans un petit monde bien à eux.
                                On a la même chose avec certains qui passent les 40 ans où arrivent à l’âge de la retraite, ça leur donne soudain une aura de respectabilité et de savoir absolu du jour au lendemain, changent de look, de femme, de métier, de vie. Une crise d’ado mais à l’envers quoi.

                                Drôle de syndrome quand même.


                                • Halman Halman 12 août 2009 11:32

                                  Pas besoin d’être fin psychologue pour démasquer ces gens là chez une bonne moitié des internautes, forumeurs, bloggeurs, chroniqueurs.

                                  Je suis ex ceci, ex cela, ex chose, ex truc, ex, ex, ex, ....

                                  Tout ça ? Vraiment ?

                                  Et bien à 30 ans il en a fait des millions de choses celui là. Il a pas du prendre le temps de dormir beaucoup pour avoir fait tout ça à ce niveau là ! Et quand on les imagine concrètement, bien sur que c’est impossible. Devaient être 10 clones pour y arriver c’est pas possible.

                                  Suffit de lire leurs profils, et dès leur premier article toujours le même discours typique.

                                  Cette espèce de propension de certains à se mettre en valeur sur le net parce qu’on sent bien que dans la vie courante, ça ne se passe pas tout à fait comme il le voudraient...

                                  Quand j’ai travaillé 3 ans au service du personnel de mon hôpital, je recevais des dizaines de cv et lettres de candidatures par jour. On apprend très vite à voir les gens vraiment compétents et sérieux des bouffons qui se mettent en valeur et qui racontent vraiment n’importe quoi de comique.
                                  Surtout quand ils se présentent à un métier que vous avez exercé pendant 15 ans. Qu’est ce qu’ils s’imaginent les gens, qu’avec 3 fautes par ligne, un cv de collégien, des piles de diplômes qui n’ont rien à voir ils vont me faire croire que ce sont des professionnels expérimentés ?

                                  Une nana qui se dit avoir des maitrises en 36 spécialités et qui veut faire aide soignante ?
                                  Pas de la bouffonerie ça ?

                                  Une collégienne qui envoie la même lettre que ses copines de classe, avec le même papier, le même stylo, la même écriture, les mêmes phrases, juste le nom, la date de naissance et l’adresse qui changent et elle veut nous faire croire que c’est une professionnelle sérieuse et expérimentée ?

                                  Quand ils nous envoient des photocopies de tas de diplômes sans aucun rapport avec le métier d’infirmière mais parce qu’ils ont fait des tas de stages dans des hôpitaux à l’étranger et passé des tas de diplômes universitaires ils vont pouvoir être engagés comme infirmière « où à la comptabilité ou à l’informatique je suis preneuse quand même mais quand même être auprès des patient et aider à les guerir j’en rêvais depuis l’enfance »

                                  Mais qu’est qu’ils s’imaginent les gens en écrivant leurs profils et leurs cv, qu’on est débiles au point de ne pas voir ces choses là ?

                                  Et on le voit en pratique dans les services. Quand ces gens là sont embauchés quand même parce qu’ils ont fait la risette à un cadre naïf et incompétent lors de l’entretien d’embauche, c’est une telle catastrophe que c’est la porte direct.

                                  Qu’est ce que c’est que ces gens qui s’imaginent pouvoir faire un métier dont ils n’ont aucune formation et parler de surjets sur lesquels ils ne sont pas spécialistes, formés, diplômés, professionnels ?

                                  C’est une maladie bien française ou quoi que d’ouvrir sa grande gueule sur quelque chose qu’on a jamais pratiqué ?

                                  Donc forcement en dire des bouffonneries bien comiques sursaturées d’idées préconçues et de généralités totalement sans rapport !!

                                  Alors quand je lis les profils des Voxiens...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires