• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mille soleils au Neguev (2)

Mille soleils au Neguev (2)

De 1954 à 1964, Israël a donc construit une usine nucléaire présentée comme civile à l’extérieur alors que ses installations souterraines, dissimulées, fabriquaient discrètement la bombe atomique. Le parallèle avec ce que l’on reproche aujourd’hui à l’Iran est donc saisissant. Si les israéliens sont si remontés contre l’Iran, cela s’explique donc facilement : ils craignent ce qu’ils connaissent très bien pour l’avoir fait eux-mêmes. Hier, nous avons vu que les français ont pris une large part au démarrage du processus qui mène à la bombe atomique israélienne. De Gaulle y ayant mis son veto dès 1958, Israël va devoir se trouver plus tard d’autres partenaires, dont les allemands et surtout l’Afrique du Sud, le pays de l’apartheid et du racisme institutionnalisé, à l’époque, qui va lui faire faire un bon de géant et surtout lui permettre de réaliser sa première explosion, qui fait de son arme une réalité fonctionnelle. Israël fait partie du club atomique très privé depuis plus de 40 ans maintenant, mais se refuse toujours à le reconnaître. Une position désormais intenable internationalement : on ne peut reprocher à un autre ce qu’on se cache à soi-même. C’est tout le problème actuel d’Israël : sans reconnaissance et acceptation lui-même de la visite de son parc par les inspecteurs de l’AIEA, Israël ne peut en aucun cas demander à l’Iran de s"y soumettre. Israël, dans ce cas, n’est en effet guère mieux que Pyongyang !

Au milieu des années 70, en tout cas, Israël a déjà tout l’arsenal nécessaire à un conflit nucléaire : cela fait donc aujourd’hui 35 ans que l’état hébreu ment au monde entier en niant être en possession de l’arme atomique, après s’être bien moqué des inspecteurs américains venus voir ses installations. Voilà qui devrait un peu modérer les cris d’orfraie entendus ces derniers mois à propos de l’Iran. 35 années de mensonges ! Deux ans plus tard encore, Carl Duckett , "Deputy Director for Science and Technology "de la CIA fait un rapport circonstancié devant la Nuclear Regulatory Commission et le Sénat américain, en confirmant l’existence des deux : les têtes nucléaires et le missile pour les emporter. Quand Péan en France sort son livre, cela fait déjà six années que les bombes israéliennes sont un secret de polichinelle aux USA. Edward Teller, le père de la bombe à hydrogène (au Tritium), partisan de la bombe comme arme mais pas de dissuasion, a également participé à la rédaction du rapport Duckett. Oppenheimer et Teller, deux visions radicalement opposées de la science : les deux se détestaient copieusement.

Un événement supplémentaire survenu trois ans avant a confirmé de manière inquiétante les craintes : le 22 septembre 1979, un satellite américain Vela N° 6911, survolant l’Atlantique Sud, a détecté un double flash d’une ampleur sans précédent à proximité de l’ïle Bouvet (appartenant à la Norvège !). C’est plutôt côté Océan Indien. C’est le 42eme flash qu’il apercevait : les 41 précédents avaient tous été des explosions nucléaires, de pays différents (dont la France, à Muroroa !). Un mémo supplémentaire de la CIA l’atteste ; au moment où le flash est détecté, cela fait plusieurs années que des techniciens israéliens travaillent sur place avec leurs équivalents africains. Il sont là depuis au moins six ans déjà minimum (depuis 1973 donc). En juin 1980, un autre document de la CIA précise la puissance calculée de l’engin : 2,3 kilotonnes : on est dans le domaine de la bombe atomique conventionnelle. Au moment ou Israël se lance donc visiblement dans la multiplication de ses têtes nucléaires, le pays lance l’offensive pour bombarder le réacteur Irakien Tammuz-1 (Osirak) ! Ce que je fais chez moi les autres n’ont pas le droit de le faire  : Yftiah Spector y participera, pour s’apercevoir après coup que ce que fait Israël aujourd’hui ne le méritait peut être pas ! Or, fait à noter, lors de l’attaque, le 7 Juin 1981, Israël utilisera des photos fournies par les USA et leur satellite KH-11... Les USA ne souhaitent pas de prolifération SAUF pour Israël ! Toute l’ambiguïté de leur position est dans le soutien logistique, notamment des Awacs et des photos satellites mises à disposition, à l’attaque contre Osirak.

La coopération entre Israël et l’Afrique du Sud (aux temps de l’apartheid, donc) a été dans les deux sens : les israéliens ont apporté leur missile, déjà largement modifié et amélioré ; et les africains, avec leur société nationale Armaments Corporation (Armscor), leurs recherches sur le nucléaire, notamment la miniaturisation, condition pour fabriquer une bombe transportable par avion ou par missile. Les sud-africains, dès 1967 avaient un réacteur nucléaire, le Safari-I, situé à Pelindaba, d’origine américaine, fourni en uranium par les USA et aux techniciens formés... aux Etats-Unis. Mon mentor parisien en informatique y fera un long séjour, passé à être surveillé 24h sur 24 par quatre gardes armés (deux de la CIA, deux des services secrets sud-africains !) même à l’hôtel : ambiance lourde qu’il décrit comme "plutôt contraignante"... Dès 1977, le format de bombe est prêt, mais il n’y a pas encore assez d’uranium enrichi pour faire une bombe. En 1978, c’est fait. En 1979, on peut raisonnablement penser qu’il l’a font sauter, la phase nécessaire de fabrication à cette époque démunie d’ordinateurs assez puissants pour simuler une explosion nucléaire.

Dix ans après, en 1989, une fusée partie d’Overberg fera 1 500 kilomètres de trajectoire de vol : c’est la version sud-africaine du Jericho-II, visible ici. L’engin de Dassault a bien grossi ! Aujourd’hui où d’autres rumeurs sur des Scuds livrés au Hezbollah resurgissent (info venue d’Israël pour légitimer une attaque en préparation prise avec scepticisme à Paris), on reste dubitatif... sur le silence américain de l’époque : le flash océanique ne sera dévoilé que bien plus tard au public. Les sud-africains avaient donc aussi développé une famille de lanceurs. Des petits RSA-1 et RSA-2 à un puis deux étages, on passe au RSA-3 et au RSA-4 à trois étages : un programme spatial est envisageable avec un R5b quatre étages. Le programme sera arrêté brusquement en 1992, après l’abandon des recherches nucléaires décidée en 1989. 1992 ; l’année du début de la fin de l’hégémonie blanche en Afrique du Sud : ceci explique sans doute cela !

En 1991, l’Afrique du Sud rejoint le TNP, mais les inspecteurs dépêchés sur place ne trouvent quasiment rien : tout est certainement reparti...en Israël ! Les observateurs demanderont de détruire ce qui reste : "Houwteq, l’entrepreneur principal pour le lanceur spatial, démantelera ses plus grandes fusées avait rapatrié (pour les détruire) les plans et dossiers techniques de ses nombreux sous-traitants". Il se rattrapera plus tard à Baïkonour avec le SumbandilaSat ! Somchem, fabriquant des réservoirs en carbone filaire fera de même. Il ne restera rien des efforts spatiaux sud-africains, qui au final, resteront bien mystérieux... Les inspecteurs ont juste le temps de découvrir des enveloppes vides de bombes, d’un format relativement réduit. Des ogives étonnantes...

On compte qu’entre 1977 et 1989, six ou sept exemplaires d’un "petite" bombe longue de 1,8 pour 65cm de diamètre et d’environ une tonne, porteur d’une charge de 55 kg d’uranium enrichi U-235 et de 10 à 18 kilotonnes de puissance ont été cependant fabriqués. Leur taille correspondait à la soute du vecteur choisi : un bombardier Canberra B2. Israël n’en a jamais eu, mais elle possédait un très bon équivalent à l’époque : le Vautour II français, dont elle se servait comme chasseur lourd(II A), bombardier (II B) ou de chasseur tout-temps (II N). Une vaste soute ventrale chez le IIB notamment, située entre les principaux éléments du train d’atterrissage permettait en effet d’emporter plus de 4 tonnes (elle a surtout servi en France à mettre deux réservoirs de 1500 litres, celui de l’avant alimentant le réacteur droit et l’autre derrière le réacteur gauche). Bien entendu, à cette taille, c’est aussi une tête balistique possible pour la fusée Jericho, déjà devenue Jericho2. L’ensemble a été testé à l’ Overberg Test Range, construit par la société Houwteq. C’est le général israélien Hagai Ravev, l’ancien conseiller à la Défense de Yitzhak Rabin, qui aurait supervisé tout le projet. 

Tout cela ne nous dit pas pourquoi l’Afrique du Sud, celle des Afrikaners blancs à la tête alors du pays avait-elle développé cette science des fusées et de l’atome. La réponse ne viendra pas avant les années 80. C’est le Président Jimmy Carter qui, dans les derniers mois de sa présidence, a accusé ouvertement le gouvernement d’apartheid d’ Afrique du Sud d’avoir "testé une bombe atomique dans l’océan indien". Les journaux allemands et américains, - en dépit des dénégations de Pretoria - vont se lancer à la suite de sa déclaration à la recherche des origines de cette bombe et découvrir tout un réseau de sociétés écrans qui ont mené à la Bundeswehr ouest-allemande, et à une multitude de personnels et des liens avec des officiers militaires dont certains ayant eu des liens dans le passé avec le Troisième Reich. On retombe sur le vieux spectre du complot des techniciens nazis réfugiés dans un pays ou le nazisme a reçu un écho auprès des Afrikaners, ces blancs racistes qui dirigent alors le pays et pratiquent un apartheid d’un autre âge. Laissons cette voie aux complotistes habituels et aux abonnés aux X-Files.

Mais notons quand même que l’Afrique du Sud a été une des destinations privilégiées des Rats-Lines, ces circuits organisés pour faire échapper les nazis d’Allemagne. L’Afrique du Sud et l’Egypte, en Afrique, si bien qu’on se retrouvera avec cet incroyable paradoxe. D’un côté un état d’Israël qui lutte contre Nasser, dont l’armée est infestée de nazis réfugiés, et de l’autre se fait aider par un des afrikaners blancs néo-nazis (à voir leurs drapeaux il n’y a aucun doute), eux mêmes aidés par de véritables. Sternhell à parlé à propos d’Israël de nation schizophrène. On est tout proche là. Pour les allemands, c’était simple : il suffisait de ne pas laisser de traces : Guenther Hillinger ( nom changé) a un problème. L’ingénieur expérimenté de l’usine AEG à Wedel l’avait simplement trouvé sur une note interne. Un memoire interne l’instruisait lui et ses collègues : " Sujet : LTDS hardware/documents de production : il ne doit pas y avoir de logos "AEG" sur aucune des pièces détachées (...) Au cas ou le hardware existe déjà avec des logos AEG pour les prototypes, cette marque doit être enlevée avant que l’équipement soit livré". C’était en 1986".

 

L’objectif, en tout cas était clair : La République fédérale a fourni, une assistance technologique massive en Afrique du Sud (et en Israël comme il s’est avéré plus tard) dans les domaines de l’enrichissement d’uranium et de plutonium par la transmutation par centrifugeuses, et via d’autres processus, en contrepartie de laquelle, l’Afrique du Sud, riche en uranium, a fourni la matière la première des bombes atomiques elles-mêmes aux israéliens qui, eux apportaient leur missile. La centrifugation, le moyen le plus économique de parvenir à fabriquer un matériau suffisamment enrichi pour arriver à la bombe. Economique, mais... lent, à moins de multiplier les centrifugeuses. Or c’est exactement le scénario iranien depuis le début ! Si Israël soupçonne autant l’Iran, c’est bien parce qu’il a fait le même chemin voilà 50 ans maintenant, en clamant partout qu’il ne s’occupait que de "recherches civiles" ! Tout était réuni, manifestement, pour faire de l’axe Israël-Afrique du Sud un fabricant de bombes atomiques. Une situation connue des américains, qui n’ont pourtant jamais menacé de bombarder ni Israël ni l’Afrique du Sud...

En 1971, un satellite Corona US détecte des bâtiments nouveaux à 45 km au sud de Tel-Aviv, à la à Zekharyah, près d’Ashkelon, sur la base de Sedot Mikha (Sdot Micha). La capsule de photos qu’il a pris, éjectée et récupérée au vol par un Fairchild C-119. Développée, la pellicule de 9,60m de long au format 70 mm exposée montre neuf construction nouvelles, des "garages", qui s’avèrent être les abris de neuf missiles Jericho1. En 2002, un satellite Ikonos affine les connaissances en découvrant un nombre important de "caches" et d’endroits semi-enterrés : on décompte une cinquantaine d’abris en dur, et d’autres pour des missiles Jericho2, montés sur des engins mobiles, des TELs (Transporter-Erector-Launchers). Les routes précédentes des années 70 ont été élargies, les hangars sont plus grands pour un missile plus imposant. Une centaine de fusées sont décomptées, toutes capables d’ogives nucléaires. L’arsenal israélien s’est beaucoup étoffé depuis la guerre du Kippour. Israël est bien en possession de ce qu’on appelle des "armes de destructions massives."

Les modèles de fusées connues des sud-africains se calquent parfaitement sur ceux des israéliens : "le matériel présent sur les fusées d’Afrique du Sud fournit un aperçu des programmes israéliens. Le RSA-2 correspond à l’évidence étroitement à la Jericho-2, et le RSA-3 au lanceur Shavit (cf  : le lanceur de satellites israélien). Il est intéressant de noter qu’il y ait eu aucune mention d’une contrepartie Israélienne du moteur de la classe Peacekeeper de la RSA-4, destiné à un premier étage. Cela peut représenter une capacité d’Israël à upgrader encore l’ ICBM Jericho-2, mais qui n’aurait jamais été rendue publique. Il existe aussi des rapports sur le développement par Israël d’une capacité MIRV de ses missiles. L’étage de propulsion de l’ogive pourrait correspondre au quatrième étage de la RSA-4 sud-africaine".  L’Arrow II de 2005, le missile d’interception israélien, son "Patriot", est directement issu du programme Shavit, dont la fusée à tous ces étages à poudre. Boeing y a activement et largement participé.

La dernière preuve de l’existence d’un programme nucléaire d’envergure en Israël sera apportée par l’espionnage, et la révélation du vol de 810 krytrons, des interrupteurs a très haute vitesse servant de détonateurs dans les bombes, envoyés de 1979 à 1983 en Israel par un américain, Richard Smyth, gérant de la firme Milco, qui est inculpé en 1985 d’espionnage. Le nombre important de composants subtilisés est inquiétant. L’homme réussira à fuir avant d’être arrêté : personne ne sait ce qu’il est advenu de lui depuis : tout le monde l’imagine aujourd’hui réfugié en Israël. Un autre fournisseur de Krytrons, Arnon Milchan, producteur d’Hollywood, (celui d’Amadeus ou de Brazil ou de JFK !), en liaison avec Smyth, apparaitra aussi au même moment : un tour autre cas de figure que celui-là ! Un sérieux calibre !

Né à Rehovot, en territoire colonisé palestinien, descendant d’une famille russe immigrée, ancien soldat de Tsahal (durant les deux conflits de 67 et 73), ancien avant centre du Tel Aviv Maccabi et et de l’équipe nationale de football (?), l’homme a un palmarès personnel particulièrement étonnant. Il se retrouve lui aussi accusé d’avoir transmis de 1977 à 1982 d’autres éléments essentiels (en plus de Krytrons) à la réalisation de bombes nucléaires. Arnon Milchan, dans sa dépositon au FBI, indiquera sans vergogne qu’il servait aussi d’intermédiaire avec... l’Afrique du Sud pour des contrats de vente d’armes israéliennes et auprès de Raytheon, North American Rockwell, Beechcraft, Bell Helicopter et Magnavox ! L’armée d’Afrique du Sud, comme l’armée allemande d’ailleurs avec ses Uzi, se muniera, on le sait, d’armes israéliennes en quantité, notamment en fusils Galil : l’homme y est pour beaucoup.

On trouvera à Pretoria également un autre intermédiaire efficace dans ces transactions, Yael Klein, du kibboutz Nitzanim, le Victor Bout local, mouillé dans l’affaire des "contras", qui fera le représentant de commerce israélien jusqu’en Colombie, notamment. Milchan, on le trouvait déjà dans les années au milieu des ventes de missiles Hawk ou de celle du Patriot, touchant les commissions au passage ! Les fameux missiles Hawk israéliens... qui atterriront en Iran pour protéger les centres nucléaires iraniens !!! Il ne sera pourtant jamais inquiété ! Il a aussi produit "Piège en eau trouble", avec Bruce Willis : ça doit aider ! Terry Gillan, le réalisateur de Brazil, qui se fâchera avec, expliquera un jour comment son producteur, Milchan, lui avait fait visiter à Paris le salon du Bourget, où il avait été reçu comme un roi sur tous les stands d’armements présents ! L’homme connaissait visiblement tout le monde et été respecté de tous comme vendeur d’armes !

Selon Milchan en personne, son entreprise exportatrice de Krytons interdits travaillait selon lui "en pleine connaissance des gouvernements israélien et américain !" A l’époque donc, les américains et les israéliens coopèrent, après avoir joué au chat et à la souris dix ans auparavant. Le tout toujours à l’insu du grand public, donc. Milchan, hypervisible et sur-médiatisé, posant en compagnie de Brad Pitt ou d’Angelina Jolie est en réalité une couverture parfaite : possédant la double nationalité monégasque et israélienne, il voyage partout dans le monde sans jamais être inquiété. L’espion à la gabardine couleur passe-muraille est terminée, vous ai-je déjà dit ici-même ! Au départ, la famille du nôtre avait une entreprise d’engrais, Milchan Bros, qu’il a transformé ses dernières années en trust chimique : il est aujourd’hui la 240e fortune mondiale ! Mais aussi le responsable de l’Yitzhak Rabin Center à Tel Aviv !

La liste de ses plus "grands amis"  politiques qu’il égrène devant les journalistes explique sa véritable immunité : "Shimon Peres, Ehud Barak, Binyamin (qu’il appelle "Bibi") Netanyahu". Ça aide aussi, sans doute. Aujourd’hui, l’homme parle "de paix", songe à jouer un rôle politique... et revend pas mal de ses investissements.. en Israël, en 2008... puis décide de rentrer au pays en 2009, alléché par les exonérations de son poulain Benyamin. C’est l’Alya capitaliste ! Dorénavant, un Israélien installé à l’étranger depuis au moins 5 ans bénéficie, à son retour en Israël, du statut detochav hozer ou « résident qui revient ». Ce statut lui permet d’être exonéré d’impôt en Israël pendant 10 ans sur tous ses revenus produits à l’étranger : intérêts, dividendes, loyers, etc. Sans compter qu’un Israélien de retour est aussi dispensé de déclarer ses revenus au fisc israélien pendant 10 ans. Voilà de quoi tenter les Israéliens qui ont fait fortune à l’étranger et qui cherchent logiquement à payer moins d’impôts." 

En 1975, le gouvernement israélien dirigé par Yitzhak Rabin avec à la Défense Shimon Peres avait aussi recruté Milchan, le "mystery mogul", pour "blanchir" l’argent de l’Afrique du Sud. "Milchan a admis le blanchiment d’une partie des plus de 100 millions de dollars dépensés par les Sud Africains dans les années 1970 dans une tentative d’améliorer l’image du gouvernement blanc à l’étranger ", disent les auteurs de "The Iran-Contra Connection"... Or, c’était quoi l’image de marque de l’Afrique du Sud, à ce moment là ? Celle de l’apartheid, pardi, celle d’un Terreblanche défilant en pleine rue de Prétoria ! "L’homme qui voulait pendre Mandela"  ? Israël-Afrique du Sud façon Afrikaners, même combat ?

L’épilogue on l’aura finalement en 1986 avec Mordechai Vanunu, un technicien nucléaire israélien à Machon 2, un des bunkers souterrains de Dimona où les bombes sont construites. Licencié en 1985, il a eu le temps de réaliser en cachette 60 photos du site, qu’il transmet au journal anglais le Sunday Times, car il a alors quitté Israël et est devenu John Crossman. Les photos révèlent un l’existence d’un laboratoire de traitement de Tritium : les israéliens ont donc fabriqué et détiennent donc bien des bombes à hydrogène, encore plus dévastatrices ! Des bombes à neutrons, aussi, fort logiquement ! Vanunu tombera dans un piège classique du Mossad, celle de la belle espionne, Cheryl Bentov (Cheryl Hanin), alors présentée comme "Cindy," qui l’entraînera à Rome où il se fera capturer. On la retrouvera plus tard à Kochav Yair.

 Les photos paraissent le 5 octobre 1986, mais son auteur emprisonné échoppe de 18 années de prison pour trahison. Or, ce qu’il révèle est bien plus effrayant encore : "Selon Vanunu depuis la deuxième moitié des années 70, (après la guerre de Kippour) Israël a étendu et modernisé son infrastructure nucléaire à Dimona, pour pouvoir produire de nouveaux types d’armes avancées, petites et grandes, et en plus grande quantité. Selon les dires de Vanunu et de certains experts, Israël a produit des armes plus conséquentes peut être même thermonucléaires, mais aussi des armes tactiques plus sophistiquées telles des armes à radiation nucléaire. En plus fin 1970, Israël a commencé à produire des missiles à tête nucléaire Jéricho II d’une portée de 1500 Kms et plus, testés vers la fin des années 80 et déployés dans les années 89-90." Les leçons Afrikaners on bien été retenues : Israël possède des bombes à hydrogène, mais aussi des bombes nucléaires tactiques, miniaturisés. Et ce, en grandes quantités : dans les années 1990, on évoquait déjà 180-200 têtes au total.

Aujourd’hui, les évaluations atteignent le double pour certains, 400 charges (**), bombes tactiques à emporter sous F-16 ou têtes multiples à insérer au sommet des Jericho2 comprises. L’arsenal israélien, qui n’a jamais été menacé d’être bombardé, à eu largement le temps de proliférer. Et de rompre le fragile équilibre existant dans la région. La menace principale n’est donc pas obligatoirement, au vu de l’histoire, nécessairement là où on la situe de nos jours. 

(**) Selon Brower, Kenneth S., “A Propensity for Conflict : Potential Scenarios and Outcomes of War in the Middle East,” Jane’s Intelligence Review, Special Report no. 14, (February 1997), 14-15.

http://www.dailymotion.com/video/x9...

http://www.dailymotion.com/video/x9...

http://www.dailymotion.com/video/x9...

 les documents écrits du dossier, notamment les télégrammes de Gomberg, sont ici :

http://www.gwu.edu/ nsarchiv/israel...

http://www.gwu.edu/ nsarchiv/israel...

http://www.gwu.edu/ nsarchiv/israel...

nombre de bombes :

http://www.fas.org/nuke/guide/israe... 
 

Documents joints à cet article

Mille soleils au Neguev (2) Mille soleils au Neguev (2) Mille soleils au Neguev (2) Mille soleils au Neguev (2) Mille soleils au Neguev (2) Mille soleils au Neguev (2) Mille soleils au Neguev (2) Mille soleils au Neguev (2) Mille soleils au Neguev (2)

Moyenne des avis sur cet article :  3.98/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 avril 2010 10:30

    Les photos paraissent le 5 octobre 1986, mais son auteur emprisonné échoppe de 18 années de prison pour trahison.

    Dix-huit années dans une échoppe à vendre des sous-marins .... smiley


    • morice morice 23 avril 2010 13:00

      vous -êtes fou ou quoi, Haddock ?


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 avril 2010 10:33

      La menace principale n’est donc pas obligatoirement, au vu de l’histoire, nécessairement là où on la situe de nos jours.

      Elle se situe où la menace , de nos jours obligatoirement et nécessairement  ?


      • morice morice 23 avril 2010 12:51

        Si je comprends bien, dans les annees 90, on evoquait 200 tetes nucleaires, et aujourd’hui, en 1997, donc, on en evoque 400. Y a pas un blem’ quequepart ?


        aujourd’hui c’est 2010...

      • morice morice 23 avril 2010 13:23

        Elle expliquerait son obstination a ne faire que des articles n’ayant aucun rapport avec l’actualite...


        désolé pour vous....

      • Pseudo Temporaire ... 24 avril 2010 00:00


        « aujourd’hui c’est 2010 » nous dit Morice.

        Ah ! Enfin une info verifiable smiley


      • Shaytan666 Shaytan666 23 avril 2010 12:18

        Pauvre France qui n’a à l’heure actuelle qu’entre 250 et 300 ogives et dire que ce salaud de Sarko veut les réduire à 200. 
        Et comme disait un grand homme politique, « Les missiles sont à l’Est mais les pacifistes à l’Ouest »
         smiley


      • morice morice 23 avril 2010 13:23

        plus de 5000 tetes respectives.



        vos chiffres ne sont pas exacts..

      • Pyrathome pyralene 23 avril 2010 11:05

        C’est un vrai panier de crabe que vous nous présentez là , morice....
        En fait , si un état posséde des ADM en toute illégalité , c’est bien Israél....et je trouve cette situation extrêmement grave voire très dangereuse avec des individus malfaisants tels Liberman en possession des codes nucléaires....


        • morice morice 23 avril 2010 13:30

          Liberman en possession des codes nucléaires....


          c’est pas lui qui les a, fort heureusement...

        • Jojo 23 avril 2010 11:24

          Non, n’ayant aucune raison de douter de la parole de certains je vais la refaire,

          Elle vous dira que l’enfer c’est plus chaud, mais il lui arrive quand même d’être exposée à des températures élevées frisant fissa la fusion, non elle n’est pas isotherme ni thermofuge…

          Les moins pieuses vous diront que pour avoir de l’air, la clé c’est d’être nue d’où le néologisme spécial nuecléair, bref vous l’aurez compris, la burka est par définition thermonucléaire,

          Et comme il arrive que l’emburkinée soit elle-même une bombe…

          Si vous avez encore des doutes, sachez que quand l’emburkinée fait ses ablutions avant de prier, rien ne dit qu’elle n’utilise pas de l’eau lourde http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_l%27eau_lourde

          Evidemment que neuf fois sur dix elle viendra d’un pays producteur de Méthane, lequel en brulant donne comme vous le savez et outre le Co2 mortel en excès à la planète, également de l’eau … sans compter que both le Méthane et l’eau contiennent de l’hydrogène comme la bombe du même nom je vous fais un dessin ?

          Enfin rien qu’en respirant elle en rajoute une couche pour le co2 et produit là aussi de la vapeur d’eau… Décidément !

          Les plus coquines ont pour… tactique comme les bombes nucléaires du même nom, d’ériger certaines têtes

          Enfin avec elles l’indifférence n’est pas de mise et les charges… émotionnelles importantes.

          En conclusion, Morice a raison,  la menace principale n’est donc pas obligatoirement, au vu de l’histoire, nécessairement là où on la situe de nos jours. 

          Merci pour l’effort documentaire.


          • Castor 23 avril 2010 16:01

            Et c’est kiki se déguise en fille sur Avox et qui traite les autres de tafiole, hummm ?

             smiley

          • Castor 23 avril 2010 16:04

            Pardon, je manque à tous mes devoirs : bonjour Morice, bonjour les gens.

            Article indispensable pour ceux que la géo-stratégie et tout ce qui tourne autour fascine.
            Du grand journalisme de derrière l’écran de mac.

          • Castor 23 avril 2010 17:24

            « La dernière fois que j’ai utilisé une autre pseudo, Castor, c’était Mika-baïla, ça remonte à près d’un mois, ça peut être facilement authentifié par Wald sur ce point. »

            Dont acte, mon loulou, c’est bien ce que je disais : tu te déguises de temps en temps en fille pour discuter avec toi-même.

            « Tu peux donc te pignoler jusqu’à inonder ta chambre, il en reste que t’es qu’un cochon vicieux et faux derche parmi des centaines d’autres. »

            Du coup, je vois pas pourquoi je me pignolerais (moi, c’est les filles exclusivement), ni non plus pourquoi ce serait moi le vieux vicelard.

            Et puis faux-derche, excuse du peu, mais un mec qui traite de tafiole on ne sait trop qui tout en avouant prendre un pseudo de fille pour discuter avec lui-même pendant des pages de commentaires...t’avoueras que t’es mal placé.

            Sinon, ça va vous deux ?

          • Castor 23 avril 2010 17:42

            Je confirme ce précepte encore que je ne voie pas bien ce qu’il vient foutre là.

            Dis, tu penses quoi du gars qui se parle à elle-même, il a un problème d’égo ou pas ?

          • Castor 23 avril 2010 18:24

             smiley

            et c’est kiki se pignole, là ???

          • Castor 23 avril 2010 18:30

            Bon, je résume : « j’ai été un gros con qui multipliait les pseudos pour discuter avec moi-même, et ce jusqu’à il y a un mois. Depuis, j’ai arrêté alors je traite de tafiole tous ceux qui, bien que n’ayant qu’un seul pseudo ici, ne revendiquent pas tous les 5 post la lutte contre la multiplication de pseudos ».

            Cool, Show-shot, cool !

          • Castor 23 avril 2010 18:38

            Show-shot,

            J’essaye de faire comprendre à mes enfants que lorsque l’on a menti plusieurs fois, il faut un temps pour que la confiance revienne.

            Il y a un bail que ma fille de 16 ans a compris.
            C’est un peu plus difficile avec mon fils de 13 ans mais j’ai bon espoir.

            Tu vois où je veux en venir ?

          • morice morice 23 avril 2010 18:48

            Je vous confirme donc pour la énième fois que j’ai bien utilisé plusieurs pseudos avant, mais que ce n’est plus le cas depuis un mois.


            ça ne change rien à vos dégâts ici, et ils sont grands !

          • Castor 23 avril 2010 18:57

            Ah, la tantouse est lâche ?


          • Castor 23 avril 2010 19:05

            Je me casse aussi, ras le bol de ce taré.

            Salut tout le monde !
            Morice itou !!!

          • frugeky 23 avril 2010 11:45

            La détention de la bombe par Israël et sa coopération avec la France et l’Afrique du Sud également révélées dans le bouquin de Dominique LORENTZ, AFFAIRES ATOMIQUES, éd. Les Arènes, 2001


            • morice morice 23 avril 2010 12:57

              désolé, je ne l’ai ni lu ni cité : merci pour l’info !


            • Pierre HENRY 23 avril 2010 12:02

              article sans intérêt qui répond uniquement à l’obsession de l’auteur.
              Israel est une démocratie. Il est notre allié.


              • morice morice 23 avril 2010 12:52

                pénible, l’illuminé...


              • COVADONGA722 COVADONGA722 23 avril 2010 12:53

                bonjour
                israel est une democratie selon nos criteres oui
                israel est notre allié non , israel n a pas d alliés indefectibles cette perspective est enseignée a l ecole de guerre de tsahal , israel se vit seul dans le monde et vous le s ’avez .
                covadonga :realiste


              • ELCHETORIX 23 avril 2010 12:20

                Merci l’auteur pour votre deuxième épisode de l’imposture des institutions israéliennes avec celles des occidentaux et , en particulier de mon pays , la France .
                Pour ma part , li aurait été plus juste de favoriser aussi une coopération pour l’énergie nucléaire avec les états Arabes de la région , en particulier , l’ IRAK et pourquoi pas l’ EGYPTE .
                Mais nos « dirigeants » sont aussi faux-culs que ceux de tous les pays possesseurs de la technologie nucléaire .
                RA .


                • Pyrathome pyralene 23 avril 2010 13:25

                  À ta place , je parlerais pas aussi vite....


                • morice morice 23 avril 2010 12:55

                  encore un scoop de cromagnon
                  israel a la bombe depuis + de 40 ans

                  officiellement, il ne l’a toujours pas. Le jour où vous pigerez ce qu’on écrit n’est pas encore arrivé.... pas de visites d’envoyés internationaux pour vérifier ; ce qui est reproché à l’Iran.

                  à part ça, vous ne savez soit pas lire, soit vous défendez l’indéfendable.

                  • Pyrathome pyralene 23 avril 2010 13:15

                    Pour l’instant les fous de Dieu portent un nom ! les néo-cons......


                  • morice morice 23 avril 2010 13:29

                    « officiellement, on s’en fout »


                    ah bon : et comment faire passer l’AIEA chez les autres alors ? qui répondront : « Israel les refuse, pourquoi on devrait les accepter ? »

                    vous n’avez pas deux sous de jugeote ou vous êtes partisan aveuglé (les deux je pense !) : TALL : le seul moyen que l’Iran accepte d’être contrôlé ; c’est qu’Israël le soit aussi : c’est TROP DUR A COMPRENDRE POUR VOS DEUX NEURONES ?

                  • Pyrathome pyralene 23 avril 2010 14:08

                    je suis partisan de l’anéantissement par la force des fous-de-dieu kamikazes et anti-démocrates...

                    Complétement givré , tu révèles bien là ta nature profonde.....
                    Mais de qui parles-tu exactement ? tu veux l’apocalypse ?
                    Ces gens-là sont partout , en Amérique , en Asie ,au Moyen-orient (des deux côtés...) , en Afrique , en Europe , au Vatican même .....et en chacun de nous !
                    Mets toi illico une balle dans la tête , ça t’éviteras tant de souffrance...smiley


                  • morice morice 23 avril 2010 14:20

                    je suis partisan de l’anéantissement par la force des fous-de-dieu kamikazes et anti-démocrates


                    commencez-donc par ceux-là....


                  • morice morice 23 avril 2010 14:25

                    que morice ne cesse de défendre depuis 400 artilces et 100.000 posts dont 3 millions censurés
                    on reprend : 467 articles, 27099 posts en réponse à 109909 commentaires.... je réponds à un sur 3, et à vous, j’en ai ma claque.



                  • Pyrathome pyralene 23 avril 2010 15:20

                    Pauvre Tallchounet , ton islamophobie est une névrose sans fin.....
                    Les ennemis du jour sont les islamistes , demain ce sera au tour des bouddistes ?....et pendant ce temps-là , tu nourris tes pires ennemis sans le savoir ou en connaissance de cause ?


                  • morice morice 23 avril 2010 16:26

                    des kamikazes partout ?


                    consulte ...

                    non laisse, c’est trop tard

                    vous êtes vraiment fêlé, et LeGus a démontré jusqu’à quel point..

                  • Pyrathome pyralene 23 avril 2010 17:47

                    Est-ce vraiment du fascisme de vouloir éradiquer la racaille qui passe son temps à mentir et à manipuler les gens.... ?

                    Allons-nous continuer à donner notre argent à des gouvernements qui nous mentent ?

                    Allons-nous continuer à laisser des gouvernements qui nous mentent de tuer et démolir la vie de nos enfants dans des guerres étrangères ?

                    Allons-nous continuer à obéir à des gouvernements qui nous mentent ?

                    Lorsque les gouvernements nous mentent, ils excèdent leur rôle légal et moral et cessent dorénavant d’être un gouvernement légitime du pays.

                    Un principe fondateur de nos nations est que le gouvernement gouverne avec le consentement des gouvernés.

                    JE NE CONSENS PAS À CE QU’ON ME MENTE.

                    Je ne connais personne qui consente à ce que son gouvernement lui mente....


                  • Pyrathome pyralene 23 avril 2010 18:09

                    Tallbourré , tu cites tes ennemis ? c’est marrant , mais on dirait que tu t’alignes exactement sur la position de la CIA et des néo-cons...


                  • morice morice 23 avril 2010 18:55

                    ça porte même un nom ce genre de « pensée » : le fachisme


                    écoutez TALL : REGARDEZ VOUS donc : ça fait deux ans que vous m’avez menacé de me foutre une balle dans la tête au prétexte que je ne dis pas ce que vous m’IMPOSEZ DE VOUS DIRE, tous les jours vous venez me diffamer et ’injurier : toute ma famille y passe. Et on a appris avant hier que vous avez déjà tué quelqu’un avec une arme à feu et y avez même perdu un œil, et fait de la prison pour ça. Je le savais, je vous le signale, je ne l’ai pas dit ici.

                    Et vous venez nous parler du fascisme chez les autres que vous-même ? Vous n’osez plus vous regarder dans un miroir ou quoi ? Il y EN A ASSEZ, ici, de vos délires et de votre vision manichéenne des choses, et de votre OBSESSION de la religion, athée de cirque ! ASSEZ de votre présence ici, assez de votre dézingage perpétuel de fil, assez de vos avatars douteux et de vos fausses inscriptions. ASSEZ, TALL. Assez de vos menaces de mort.

                  • Pyrathome pyralene 23 avril 2010 19:14

                    quant au couillon qui m’a crevé l’oeil et que j’ai buté

                    je le referais ... et en butant les témoins avec
                    c’est clair ?

                    faut pas me crever l’oeil ... c’est tout...

                    Et si on te crève l’autre , t’auras une bonne tête d’Ivoirien , tu tireras dans tous les sens..... ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès