Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mme Taubira est partie en vélo. Et la justice dans tout ça ?

Mme Taubira est partie en vélo. Et la justice dans tout ça ?

Panneau français d'identification d'un itinéraire cyclable Les médias étaient là.

Nous aussi, nous étions las.

Las de voir les mêmes images d'un vélo quitter le triangle d'or de Paris lors du changement de ministre de la justice.

J'entends les mauvaises langues dire :

Mme Taubira est partie en vélo et la justice continue de pédaler dans la semoule.

Je ne connais pas cette dame qui a gardé les sceaux et qui, dit-on, se délectait de littérature. Elle entretenait, dit-on toujours, des points de vue divergents avec le premier ministre et pas seulement sur les poètes. Mais le citoyen doit-il se contenter d'un « Arrête ton Char » comme seule explication de son départ ?

Le prétexte est la réforme de la constitution sur la déchéance de nationalité. Mais qui peut le croire ? Cette réforme qui donne du grain à moudre aux médias est trop éloignée des soucis quotidiens de ceux qui tirent le diable par la queue et laissera indifférents les kamikazes qui tuent et se tuent au nom d'un dieu.

Les médias ont montré des images qui ne montraient rien et se sont bien gardés d'établir un bilan et de le comparer au bilan qu'ils avaient négligé de dresser lors de sa prise de fonction.

 

Ainsi, que retenir de son action ? Le « mariage pour tous » ânonnait-on !

Ce mariage est faussement dénommé « pour tous ». Demandez à des couples hétérosexuels mi-Français mi-Polonais ou mi-Marocains si le mariage en France est vraiment pour tous. Idem pour d'autres nationalités. Le « mariage pour tous » est en fait le « mariage homosexuel ».

Il a occupé du temps à droite et à gauche, dans les médias et dans les rues. Des mois. A parler, à s'invectiver, à crier, à défiler.

Alors que le mariage est en baisse constante depuis un demi siècle et que les couples homosexuels sont une petite minorité, il a fallu dépenser une énergie considérable pour légiférer.

Je me suis laissé dire qu'en Grande Bretagne, il a suffit de quelques jours pour légaliser ce mariage mais plusieurs mois ont été nécessaires pour la réforme bancaire. En France, on a fait l'inverse. Comme si on cherchait un arbre pour cacher la forêt.

Les réformes sociétales constituent le seul distingo des tenants de la pensée unique et elles ont l'énorme avantage de diffuser un écran de fumée sur le cadre de vie : travail, chômage, retraite, santé, économie, etc.

 

J'ai cherché à en savoir un peu plus et je suis tombé sur le mensuel « Capital ». J'y ai relevé quelques chiffres qui m'aurait poussé, si j'avais été législateur, à suivre la rapidité de la démarche britannique pour la réforme phare de la partante et à m'éclairer sur les dysfonctionnements judiciaires.
 

  • On estime que 80.000 à 100.000 délinquants condamnés à la prison ferme … restent en liberté

  • il y a en France 2,9 procureurs pour 100.000 habitants, soit 4 fois moins que la moyenne européenne

  • et 10,7 juges pour 100.000 habitants contre 24,7 en Allemagne

  • à délit comparable, les juges prononcent des condamnations à peu près équivalentes au reste de l'Europe (cela les absout de leur prétendu laxisme)

  • mais 30% des condamnés à de la prison ferme vont en prison. Les autres sont dirigés vers le juge d'application des peines qui décidera de leur sort

  • les conseillers d'insertion et de probation (CIP) chargés du suivi des affaires gèrent plus de 180 dossiers contre 25 pour les Suédois

  • entre 2007 et 2015, le nombre de détenus est passé de 58.000 à 65.000

  • le taux d'occupation des prisons dépassent 200 % à Orléans, Nîmes et La Roche-sur-Yon

  • 150.000 euros, c'est le prix de la construction d'une nouvelle place en prison

  • et 32.000 euros le coût moyen annuel d'un détenu.

 

Des prisons surpeuplées ! Mais vous croyez peut-être qu'elles sont en bon état ? Et non. J'avais entendu les collègues parler de l'insalubrité des prisons à la suite d'une émission de télévision.
 

L'avocat d'un détenu de la maison d'arrêt de Colmar (Haut-Rhin) a rendu public lundi 24 décembre un rapport d'expertise judiciaire, réalisé en octobre à la demande de son client, détenu dans cette maison, après une décision de la cour administrative d'appel de Nancy. Ce rapport dénonce l'insalubrité de la maison d'arrêt de Colmar où les détenus, à trois dans une cellule de 9,01 m2, ne disposent d'aucune intimité. L'aération des cellules est très difficile. Les douches présentent un "état de vétusté avancé" et le chauffage y est "très sommaire, voire inexistant", dénonce ce rapport réalisé par un architecte sur demande de la justice. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/12/24/un-rapport-d-expert-pointe-l-insalubrite-de-la-prison-de-colmar_1810063_3224.html#pGl2pvGv49I9MYAM.99

 

On sait tous que la justice est aveugle. On sait aussi qu'elle marche difficilement.

 

En 2001, l'État français a été condamné 18 fois par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) pour violation de l'article 6-1 de la Convention européenne des droits de l'homme, selon lequel tout citoyen a droit à ce que sa cause soit entendue "dans un délai raisonnable" par un tribunal.

Mai 2002 Le Particulier n° 954, article complet

http://www.leparticulier.fr/jcms/c_45918/la-france-condamnee-pour-ses-procedures-judiciaires-trop-lentes

 

Déni de justice : l’Etat condamné à payer près de 300 000 € à d’anciens salariés pour procédure excessivement longue devant le conseil de prud’hommes de Longjumeau.

Suite à leur licenciement pour motif économique, intervenu le 31 mars 2009, dans le cadre de la fermeture du centre de recherche situé à Chilly Mazarin 49 anciens salariés chercheurs de Merck Santé (groupe pharmaceutique Merck KGaA) ont décidé, en juin 2009, d’engager une action devant le Conseil de prud’hommes de Longjumeau. Finalement, leurs licenciements sur fond de bénéfices records ont été jugés injustifiés et l’employeur a été condamné à leur payer des dommages-intérêts. En savoir plus sur http://www.village-justice.com/articles/justice-condamne-payer-anciens-salaries,14738.html#C13M21YCrUkD7ICu.99 3582 lectures Par Marie-Paule Richard-Descamps, Avocat. - lundi 24 juin 2013

 

La justice est aveugle, elle se déplace trop lentement, et elle ne prend pas soin des détenus, même de ceux qui restent présumés innocents tant qu'ils ne sont pas condamnés.

 

La France condamnée par la Cour européenne pour le suicide d'un détenu

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné ce jeudi la France pour le suicide d'un détenu en 2008 à la maison d'arrêt de Bordeaux, estimant que les autorités auraient dû faire preuve de plus de vigilance pour protéger ce détenu fragile. L'homme, un Turc de 24 ans, s'était pendu avec un drap aux barreaux de la fenêtre de sa cellule, 12 jours après son placement en détention provisoire pour des faits présumés de violence sur deux victimes.

http://www.ouest-france.fr/societe/justice/la-france-condamnee-par-le-cour-europeenne-pour-le-suicide-dun-detenu-4015697

 

Tout cela ne sont que des articles de journaux, me direz-vous.

Je suis allé consulter un document officiel pour connaître la tendance des dysfonctionnements et je vous en livre un extrait.
 

Au 20 septembre 2010, la DAJ (Direction des affaires juridiques) a en stock 775 dossiers sur le fondement de l’article L. 141-1 du COJ. Ce chiffre a très fortement augmenté depuis 2000 puisqu’il était de 385 initialement pour passer à 444 en 2005.

Le nombre annuel de saisines a également subi une augmentation notable, étant de 136 en 2000, 157 en 2004, 167 en 2005, et avoisinant les 200 en septembre 2010.

Pour autant, le nombre des condamnations de l’AJT sur ce fondement reste relativement faible et les sommes allouées aux requérants sont très en deçà de leurs demandes initiales.

cjfi61.pdf ÉTUDE LE DYSFONCTIONNEMENT DU SERVICE PUBLIC DE LA JUSTICE

COURRIER JURIDIQUE DES FINANCES ET DE L’INDUSTRIE JUILLET-AOÛT-SEPTEMBRE 2010 - N° 61 - 10 euros

 

Pour information, l’article L. 141-1 indique : « L’État est tenu de réparer le dommage causé par le fonctionnement défectueux du service de la justice. Sauf dispositions particulières, cette responsabilité n’est engagée que par une faute lourde ou par un déni de justice. »

 

Comment mesurer le sentiment d'injustice des citoyens envers les institutions, et pas seulement contre l'Urssaf ?

Comment admettre que nous vivons dans un pays de justice quand les seules actions qui fassent bouger un gouvernement sont des révoltes et des embouteillages, comme celles, sans être exhaustif, des bonnets rouges, de l'aéroport de Nantes, des taxis ?

 

Alors ?

Le petit vélo de la dame de la place Vendôme a combien de vitesses ?

Sûrement plus que la justice.

Et pourquoi les médias nous montrent une cycliste plutôt que le bilan de son ministère ?

Parce que cela demanderait trop de travail, de recherche et de réflexion ?

Parce qu'il faut laisser une place disponible dans le cerveau des téléspectateurs pour acheter les produits des publicités ?

Pas du tout.

Parce que le vélo est écolo et que l'esprit de la COP21 plane encore.


Moyenne des avis sur cet article :  1.47/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • MagicBuster 9 février 15:25

    A force de casser les couilles aux honnêtes gens,
    les fonctionnaires racketteurs de l’Etat (appelons-les des collabos ... ) favorisent le bordel dans lequel nous vivons.

    Plutôt que de trouver des gens en phase avec eux, ils préfèrent se mettre tout le monde à dos !!!!
    ==> C’est une méthode de looser


    • fred.foyn Le p’tit Charles 9 février 17:23
      Mme Taubira est partie en vélo. Et la justice dans tout ça ?elle est allée à « vau-l’eau »... !

      • Doume65 10 février 10:39

        @Le p’tit Charles
        « Mme Taubira est partie en vélo »

        C’est vrai : elle est partie à vélo.

        Et puis, @ l’auteur :
        « Arrête ton char, Ben Bur », c’est un jeu de mots. L’expression consacrée est « arrête ton charre » (arrête tes conneries, en plus poli).


      • fred.foyn Le p’tit Charles 10 février 11:21

        @Doume65....La Corse parasite.. ?


      • Saltz Saltz 10 février 11:24

        @Doume65

        J’ai écrit « Arrête ton Char »
        Il s’agit effectivement d’un jeu de mot avec l’expression « arrête ton charre » et de l’auteur Char dont Madame Taubira semble connaitre par coeur les poèmes.

        *

        « A vélo » ou « en vélo » ?
        A l’école primaire on m’a appris à dire « en vélo » et « à bicyclette ».

        En regardant du côté du Figaro j’ai trouvé ceci http://www.lefigaro.fr/livres/2011/02/10/03005-20110210ARTFIG00483—cheval-et-en-velo.php
        Sur le modèle de « en voiture », « en auto », « en charette », etc., on emploie « en » à propos de moyens de transport pour lesquels cette préposition n’est pas logiquement justifiée (comme le prouve, quand il y a un déterminant, le recours à la préposition « sur » et non à « dans ») :
        - en traîneau, en luge ne semblent contestés par personne.
        ...

        À vélo, sur le modèle de à bicyclette est hérité de à cheval sans nécessité, par une sorte de complaisance au code dominant. C’est par un phénomène d’hypercorrection dans les classes sociales aisées
        -  relayées craintivement par les instituteurs publics - que la forme en vélo a été bannie sans aucune nécessité proprement linguistique au profit de à vélo - et la même remarque est valable pour en moto.

        Si je puis résumer mon sentiment, je conseillerai à M. Andreu de continuer à dire en vélo puisqu’il s’agit du moyen de transport, et à vélo dans les cas où il est fait spécifiquement allusion à la notion d’équilibre, comme : « Cet enfant sait déjà se tenir à vélo. » Du moins, c’est mon sentiment


      • LOKERINO LOKERINO 9 février 20:02

        Parce que le vélo est écolo et que l’esprit de la COP21 plane encore

        Avec les voitures des assistants et des gardes du corps qui suivent a dix à l’heure en polluant au maximum , bonjour l’esprit COP21...


        • Saltz Saltz 16 février 08:30

          cf http://www.20minutes.fr/paris/1787407-20160215-justice-sinistree-magistrats-avocats-93-lancent-appel-bobigny
          « Toutes les décisions que je rends sont illégales, car trop tardives »,
          a assuré Nathalie Rubio, juge aux affaires familiales. Dans ses armoires - mais aussi entassés à même le sol -, 10.000 dossiers (divorces, pensions alimentaires, droits de visite…) attendent d’être examinés.
          « Tout cela ne correspond plus à ce que les justiciables sont en droit d’attendre de la justice dans une démocratie »,
           a résumé sa collègue, la juge Dominique Pitillonni.


          • Saltz Saltz 24 février 19:02

            cf http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-benefices-de-la-justice-predictive-552597.html

            selon le rapport publié en 2014, le budget public annuel alloué au système judiciaire (tribunaux, aide judiciaire et ministère public) en pourcentage du PIB par habitant place la France au 37ème rang, après la Géorgie.
            .
            Le nombre de juges professionnels pour 100.000 habitants est en Europe de 20,92 en moyenne alors qu’il est, en France, de 10,7.


            • Saltz Saltz 24 février 19:03

              http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-benefices-de-la-justice-predictive-552597.html

              Dans un ouvrage publié récemment sur l’Histoire de la justice (Repères, la découverte, 2015), Jean-Claude Farcy indique que la France se place «  au dernier rang des pays comparables. (...) Sans doute le nombre de magistrats a-t-il presque doublé depuis les années 1970, mais on compte en 2012 à peine plus de magistrats qu’au début de la Restauration alors que la population française a plus que doublé en deux siècles ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès