Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mutation du virus H1N1, vous allez tous crever…

Mutation du virus H1N1, vous allez tous crever…

Il y a une semaine, les médias annonçaient une mutation du virus H1N1 en Norvège. Trois cas décelés. Voilà maintenant que l’InVS annonce également le décès de deux Français porteurs du virus H1N1 muté, le même qu’en Norvège paraît-il. Du coup, une panique se dessine, enfin, tout dépend, c’est vite dit. Dieu merci, les Français sont assez éclairés pour ne pas céder à la peur mais suffisamment inquiets pour se précipiter dans les centres de vaccination. Au point que la ministre Bachelot en appelle au sens civique. Faites-vous vacciner mais dans le calme et le bon ordre, les femmes et les enfants d’abord… Je voulais dire, les personnes prioritaires d’abord !

Un analyste détaché de la question observe le déroulement de cette pandémie grippale. Il réfléchit un peu et se dit que ces histoires de mutation arrivent au bon moment, servant d’adjuvant émotionnel pour renforcer la prise de conscience des patients et les conduire vers les centres de vaccination, un adjuvant qui s’ajoute au données statistiques des décès que les autorités présentent sous un angle, disons, un peu affolant. Augmentation de 80 % des décès en Europe. On passe de 60 à 70, ou 80 en France Au vu des tendances, la grippe fera moins de morts que sur la route mais elle fera plus de peur. Ne voyez pas d’ironie dans ces propos mais juste une interrogation. Ces mutations étaient connues depuis plus d’un mois mais nul n’en avait parlé. L’InVS vient de sortir l’information sans aucune précision mais en indiquant que le lien entre la mutation et le décès n’était en aucune manière établi. Un détail important en effet, mais que les médias de masse que sont Le Monde, Le Figaro ou Libé se sont bien employés à occulter. Finalement, Yahoo s’est révélé bien plus sérieux dans son traitement de l’information que tous ces grands journaux, signalant du reste que les décès notifiés incluent des cas probables. Le mieux est de s’en amuser. Au bout du compte, nous allons tous crever. C’est pour cela que le moral des ménages remonte et que la consommation repart, les achats représentant la dernière cigarette des condamnés que nous sommes. Mais le scénario ne se passera pas ainsi. Nous allons vivre, alors pourquoi pas tenter de le faire intelligemment et de mettre un peu de raison dans cette panique organisée par les experts.

Moi qui ait été scientifique et qui sait comment fonctionne la science, je vais essayer de donner quelques indications sur la production des résultats et conclusions. La science étant empirique, elle nécessite un long travail de collecte de données, issues du terrain exploré, ou alors des expériences de laboratoire. Une fois les faits empiriques recueillis, en nombre suffisant, des théories, des modèles, des résultats chiffrés, sont élaborés, consignés dans des publications qui sont envoyées et soumises à un comité de spécialistes habilités à les valider, les refuser, ou demander quelques expériences supplémentaires, quand ce n’est pas une ouverture de la discussion à des arguments contraires. Bref, cela prend du temps. Or, dans le contexte de la panique pandémique, les experts scientifiques divulguent des faits sporadiques, assortis d’interprétations bien fragiles, sur une mutation et sur une hypothétique protection du vaccin envers ce nouveau virus mutant. Autant le dire, c’est du grand n’importe quoi. Et même une entorse à la discipline qu’est l’épidémiologie dont les conclusions reposent sur une collecte de milliers, voire millions de cas recensés. Spéculer sur deux ou trois mutations et cinq décès et tirer quelques conclusions est une absurdité que n’importe quel étudiant en épidémiologie peut déceler. Mais nos experts ne se soucient peu des règles de leur discipline. Dans le contexte d’un affolement, tout est permis. La science n’en ressort pas grandie, la société non plus. Ces experts qui ont en charge ce dossier de la pandémie sont devenus fous. Ce n’est plus de la science mais carrément de la superstition. C’est dire l’état de régression où nous sommes parvenus. La pratique scientifique et médiatique comme signe crépusculaire de la pandémie de peur propagée par les médias de masse.

La mutation du H1N1 peut au moins être comprise par une autre discipline qu’est la virologie. On sait que virus de la grippe mute et d’ailleurs, les virus sont rarement identiques au point que les virologues tentent d’établir les liens phylogéniques sur la base d’homologies calculées sur les différents virus (exemple ici). Il y a les mutations par réassortiments, assez aisées à détecter, et les mutations par glissement. Une ou deux bases d’ARN modifiées et c’est un nouveau virus grippal parmi les millions, voire milliards qui circulent. Les résultats de virologie demandent de la patience. Alors autant dire que ces informations divulguées sur ces mutations H1N1 n’ont aucune valeur, pas plus en virologie qu’en épidémiologie. Au vu des possibilités statistiques, on peut trouver quelques combinaisons entre un décès et la présence d’un virus muté. C’est comme au loto. Une combinaison gagnante. Mais nous savons très bien que si le voisin gagne 50 000 euros, nous sommes presque certains de ne pas gagner, sauf si nous y croyons. Pour cette mutation c’est pareil. Il n’y a aucune raison de croire que ce virus mutant va se propager et nous décimer. Mais les experts et les médias ont décidés de supposer que ce pourrait être possible. Preuve s’il en est que nous sommes bien dans un processus de croyance et non plus de science. Un crépuscule de civilisation et un acharnement thérapeutique de la machine sanitaire. Confirmation des thèses que j’ai développées dans mon livre « H1N1 la pandémie de la peur », paru aux éditions Xenia.


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (100 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • Voris 28 novembre 2009 09:22

    ICI Le point de vue contraire d’une autre scientifique également auteur d’un livre.

    Les contradictions sont nombreuses mais ce qui est visible c’est que Le Monde avec ses titres efrayants ne poursuit pas un but sanitaire pour le bien des gens mais un but de propagande gouvernementale pour que la politique de Bachelot soit un succès. 

    Comment faire conifance à un gouvernement qui ment tout le temps, qui met le secret sur la production des vaccins et qui restreint l’accès en ne permettant pas d’emblée aux médecins généralistes de vacciner ? Louche, très louche...



    • Voris 28 novembre 2009 09:24

      « conifance » ? Tiens c’est nouveau ! Ce serait le mélange de la confiance et de la connivence. Il fallait lire « confiance » évidemment.


    • JL JL 28 novembre 2009 10:11

      Dans le lien cité par Voris on lit que l’une des deux mutations évoquées concerne la résistance au Tamiflu.

      Est-ce bien sérieux ? Qui a dit que le Tamiflu sauvait des vies ? C’est pourtant ce que laisse entendre ce « scientifique » !


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 28 novembre 2009 10:26

      Merci pour le lien,

      S’agissant du Monde, on peut s’attendre à une diffusion de la pensée officielle

      A mon avis, nonobstant le côté lacunaire et le format zapping du billet du Monde, je pressens quelque ignorance de la part de ce professeur et je crois bien qu’au sommet de la hiérarchie, on a le plus souvent une cohorte d’incompétents, sauf dans le domaine de la gestion de leur propre carrière.

      Cette histoire de vaccin me semble improvisé et je crois qu’il est dommage que ces milliards dépensés n’aient pas été alloués à la recherche en virologie. Il faut savoir que la science réductionniste biologique en est au stade de la physique du 19ème siècle. Le propos de Derenne est du niveau SVT pour seconde


    • willy 28 novembre 2009 12:04

      Le monde et le Monde sont fous : ils font parler des experts fous à lier !
      Bravo M.Dugué pour votre analyse pleine de bon sens.


    • Urupema 28 novembre 2009 18:22

      « qui restreint l’accès en ne permettant pas d’emblée aux médecins généralistes de vacciner ? »

      Tiens donc : Vous ne savez pas, ou vous faites semblant ?
      D’ailleurs êtes vous généraliste ?
      Ou peut être un peu Sciento-quelque chose ....
      Dites nous tout, on a hâte de savoir.


    • Yohan Yohan 28 novembre 2009 20:03

      Renève
      Le premier a peut-être encore toute sa lucidité puisqu’il admet « ’écrits vains ». Pour les deux autres j’en doute, ils ont chopé des formes mutantes et non réversibles de la criptomanie : la criptomanie obsessionnelle de type H.man/baré 


    • Paul Muad Dib 28 novembre 2009 09:40

      Salut, je retiendrais cette phrase : crépuscule de civilisation.....ca me semble tres juste et factuel..et le Phœnix ....naîtra de ses cendres. ? ? ? ? ? ? ..merci père noël...


      • 1789 28 novembre 2009 09:44

        Vivement qu’il existe un vaccin contre la folie ! Dans ce cas, en France, une campagne de vaccination massive s’impose. Les populations prioritaires étant, bien sûr, nos dirigeants et nos journalistes. Par solidarité j’irai aussi pour éviter que la contagion passe par moi.


        • clostra 28 novembre 2009 10:02

          Il a été précisé, mais non repris dans les JT, que le virus muté ne se passait pas d’homme à homme...donc ne serait pas contagieux. La mutation a lieu mais c’est au désavantage du virus.


          • appoline appoline 28 novembre 2009 13:33

            @ Clostra,

            On entend tout et son contraire, alors savoir quelle information est à prendre au sérieux, c’est une autre histoire. Mais ce qui est sûr, c’est que nos dirigeants ne nous veulent pas que du bien, alors à nous de prendre nos précautions.

            L’argent et son pouvoir transforment l’être humain en bête, celle-ci devient dangereuse quend elle a compris que le nombre peut s’en prendre à ses biens.


          • clostra 28 novembre 2009 17:42

            @appoline

            pour une fois, il me semble que ceci ne peut être tout et son contraire dans la mesure où ce virus muté pénétrant profondément dans l’arbre pulmonaire (donc très potentiellement mortel) est resté cas isolé.

            Ce qui accrédite la thèse de Dugué d’un effet panique, induite soit en connaissance de cause, soit par méconnaissance : s’appuyer sur 2 cas mutés (et mortels) sur 1 million de contaminés pour intensifier la vaccination, là ça devient très très grave !

            Nous nous devons d’alerter, preuve en main, sur ce qu’on est en train de nous faire croire !


          • Serge Serge 28 novembre 2009 10:15

            Le matraquage,voir le rouleau compresseur, de l’idéologie médiatico-politique dominante à propos de la grippe A a aussi un autre objectif rarement évoqué...
            G.Chaouat ( docteur en médecine et directeur de recherche émérite au CNRS ) et P.Silberstein ( médecin généraliste ) dans un livre remarquable,« Petit manuel à l’usage de ceux qui vont attraper la grippe » écrivent ...

            « Nous savons d’expérience que les situations inédites et les crises de quelque nature qu’elles soient,sont l’occasion pour les pouvoirs dominants de changer la donne et d’IMPOSER UN PEU PLUS LEUR VISION ET LEUR ORGANISATION DU MONDE.
            Ainsi la circulaire de la Direction générale du travail du 3 juillet 2009 a destination des employeurs laisse entrevoir clairement la manière dont le gouvernement entend agir:il est manifeste qu’il entend utiliser la crise sanitaire pour avancer ses pions.Avec ce document ,on comprend que pandémie aidant,il va continuer à ouvrir des brèches dans les droits acquis en permettant des dérogations au droit du travail:assouplissement de temps de travail,modification ou aménagement de l’exécution de la durée du travail,modification des contrats de travail,etc... »

            Je conseille la lecture de ce petit livre qui fait « le tour » de la question Grippe H1N1 !


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 28 novembre 2009 10:53

              Voici ce qu’on peut lire dans SudOuest, journal qui je précise, a reçu mon livre et n’a pas mis trop d’enthousiasme pour en parler.

              « Une mauvaise nouvelle, mais aussi une bonne. » Le professeur Hervé Fleury, responsable du laboratoire de virologie du CHU de Bordeaux, espère que l’annonce du décès de deux malades français qui ont succombé à un virus H1N1 mutant va inciter les Français à se faire vacciner.

              La propagande ne se cache même plus, allez-y, dans les centres, peu importe la science, seule importe l’annonce, deux mutations sur le territoire


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 28 novembre 2009 11:37

              Léon,

              avant de jouer les Pécuchet de service, renseigne-toi un peu sur la science et la virologie

              Les prélèvements ont trouvé un millier de variants du H1N1

              Ce qui se passe en France ne me réjouit pas, c’est le signe d’une folie sanitaire régnante

              Les médias voient le virus démoniaque dès qu’un décès est associé à une mutation, un peu comme au 17ème siècle, on voyait le démon chez les « sorcières », bref, après les sorcière, il y a eu la Raison, Malebranche mais en 2009, la Raison régresse.

              Le phénomène médiatique et expertique de cette double mutation confirme le bien fondé de mon analyse inédite publiée dans le livre. J’ai juste la satisfaction d’avoir vu juste, mais la tristesse de vivre dans une société gagnée par la pandémie de dingues


            • clostra 28 novembre 2009 12:17

              Léon, vous êtes-vous vraiment fait vacciner ?

              Il n’est pas trop tard. Le virus mute. Un rappel de flan dans la cuisse, ça vous dit ?


            • clostra 28 novembre 2009 12:19

              @pompon

              un petit virus taillé sur mesure, ça vous dit ?


            • Pyrathome pyralene 28 novembre 2009 14:03

              Léon va muter , il risque de devenir truffe......le pôvre ! smiley


            • zmed 28 novembre 2009 10:51

              Voris  : « ICI Le point de vue contraire d’une autre scientifique également auteur d’un livre. »

              Le fameux Jean Philippe Derenne qui sortie en octobre 2005

               « Pandémie, la grande menace
               »Grippe aviaire, 500.000 morts en Francede Jean-Philippe Derenne et François Bricaire"

              je resume ce que disait ce monsieur en octobre 2005

              « Sommes-nous à la veille d’une nouvelle pandémie, une de ces pestes brutales qui, tout au long de l’humanité, sont venues faucher les vies par millions ? »

              4 ans plus tard la fameuse menace (la grippe aviaire) a fait 250 morts dans le monde. Ce monsieur récidive avec la grippe A , un jour il aura sans doute raison... En attendant son livre se vend bien.


              • verbre verbre 28 novembre 2009 11:52

                Ils voudraient s’y prendre pour balancer une vraie saloperie pour nous décimer, ils ne feraient pas mieux...
                Pour l’instant ça se passe comme annoncé par les plus pessimistes. Annonces de mutations, de décès foudroyants et d’une forte accélération de cas = la peur précipite les gens vers le fameux vaccin. C’est pas vraiment de bon augure.
                Sans être parano, il y a de quoi se poser des questions...


                • Neris 28 novembre 2009 11:53

                  « Le virus a muté, mais avec le vaccin vous restez protégé. »

                  Ou un truc dans le genre, je ne sais plus exactement.

                  Là, j’avoue que je n’en peux plus de leur foutage de gueule.

                  Après Bachelot qui clame que les non vaccinés vont mourir !

                  Je supporte plus. Est-ce que ça va s’arrêter un jour ? sinon je crois qu’au lieu d’aller courir me faire vacciner comme ils le voudraient bien, je vais finir à l’asile tellement ils commencent à me rendre dingue avec leurs conneries.


                  • verbre verbre 28 novembre 2009 11:55

                    En plus Mr Dugué, j’aime bien l’illustration de votre article : l’arcane 13 du Tarot de Marseille, qui comme on le sait, ne symbolise pas la mort, mais plutôt la renaissance smiley


                    • Pyrathome pyralene 28 novembre 2009 12:20

                      Moralité : 1 milliard d’euros dépensé en pure perte , les chercheurs auraient été content de disposer d’un tel budget......et si on demandait à la bâche et ses sbires de rembourser leurs conneries ?
                       Léon aura servi de cobaye... smiley....


                      • Login Login 28 novembre 2009 12:22

                        1. J’ai compris des commentaires des virologues que la mutation D225G était dans les clones mais n’a pas été retenu pour le vaccin

                        Réference : http://jvi.asm.org/cgi/reprint/JVI.02106-09v1.pdf pour les virologues uniquement.

                        Autrement dit, Il a ete choisi de fabriquer un vaccin a partir de souche sans D225G

                        2. La mortalité de la grippe de 1918 est attribuée pour partie à cette mutation.

                        3. Avec un vaccin actuel basé sur un clone sans D225G, la vaccination va favoriser le développement du D225G s’il commence a se propager car les vaccinés comme ceux qui ont déjà été touchés par le virus, vont devenir des cibles privilégies du virus muté !

                        En ne sélectionnant pas le clone D225G alors qu’il est su qu’il est un facteur de mortalité significatif en 1918 on peut s’interroger. Quand on ajoute que l’on procède au choix d’un souche sans D225G pour vacciner la population, et que par ailleurs on sait que cela favorisera la sélection de virus avec D225G, on arrive à la conclusion inquietante.

                        Donc 3 options, ou l’OMS est un refuge d’incompétents (c’est la conclusion de virologues analysant les choses d’un stricte point de vue scientifique), ou l’OMS est manipulé ( C’est le scénario de la conspiration), ou ceux sont des assassins irresponsables, conclusion des spécialistes sur les memes forums quand ils perdent leur réserve...

                        j’étais personnellement arrivé à la conclusion que depuis le début la vaccination visait une mutation, et que l’action de l’OMS et des gouvernements était incohérente si l’on était persuadé que le virus initial était la cible. maintenant, la mutation D225G était prévisible puisqu’il y a un precedent : 1918 !!

                        Ayant appris que le D225G n’a pas été retenu pour la vaccination, que l’OMS pour minimiser la découverte des mutations en Ukraine, etc.. a déclaré la connaitre depuis avril ( cas californien).

                        Si l’on mets les bouts les uns avec les autres, on en arrive à la conclusion que le scénario 2 est le plus probable !!! l

                        Maintenant, reste a éclairer les intentions de cette manipulation. Les conséquences possibles sont si graves que cela ne peut être le produit de décisions prises avec légèreté.



                        • fonzibrain fonzibrain 28 novembre 2009 14:01

                          levez vous de la tete que ceux qui nous dirigent sont incompétetents, ce n’est pas le cas !!!!



                          ils savent très bien ce qu’ils font !!!!


                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 28 novembre 2009 15:19

                          Il me semble que votre argumentation est fallacieuse. Démonstration :

                           Le virus mutant, s’il est reconnu par les anticorps provoqués par le vaccin existant, par ses propriétés communes avec le virus non-muté , le vaccin reste efficace quelle que soit la mutation qui affecte le virus

                          Ce n’est dont pas le D225G qui est en cause dans la réaction vaccinale au nouveau virus, mais ce qui fait que celui-ci n’a pas encore muté assez pour ne pas être reconnu par les anti-corps ; il fallait donc, contrairement à ce que vous dites, que le vaccin porte sur la partie commune non mutante du virus (sa partie la plus stable), pour que son efficacité reste la plus large possible. C’est précisément ce qui a été fait.

                          Maintenant , si la mutation est telle -et c’est une question de temps- pour que cette partie commune soit affectée elle-même au point de ne plus pouvoir être reconnue par les anti-corps provoqués par le vaccin actuel, il faudra se refaire vacciner avec un nouveau vaccin pour être protégé, comme pour la grippe saisonnière, ni plus, ni moins.

                          15 jour après la vaccination, RAS


                        • Login Login 28 novembre 2009 15:58

                           Peut-etre.  lisez par exemple : http://www.nytimes.com/2009/11/28/health/28flu.html
                           
                           

                        • Login Login 28 novembre 2009 16:03

                           @Fonzi


                           Remarquez que je n’ai pas retenu l’hypothèse 1 : Ils sont incompétents smiley

                        • spearit 30 novembre 2009 14:56

                          Par Sylvain Reboul (xxx.xxx.xxx.106) 28 novembre 15:19

                          Il me semble que votre argumentation est fallacieuse. Démonstration :

                           Le virus mutant, SI...

                          Hahahahahahahahahaha, MDR

                          Vous démontez une argumentation fallcieuse avec des SI, donc des hypothèses basées sur de pures spéculations...

                          HAhahahahahaha, vive la science rationnelle

                          A vouloir expliquer ce qu’on ne comprend pas on raconte que des conneries


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 28 novembre 2009 12:22




                          En fait, ce qui n’est pas réjouissant, c’est surtout de constater (une fois de plus) que l’on ne sait pas grand-chose sur cette maladie si banale qu’est la grippe. On n’a pas d’expériences passées nous permettant de recaler les informations qui nous parviennent dans un cadre logique et connu. On n’est incapable de savoir si l’on est dans l’anecdotique attendu car survenant à chaque épidémie de grippe, ou bien si l’on aborde un tournant décisif de cette pandémie. On est en train de découvrir à quel point la faiblesse des investissements en recherche sur les virus banaux finit par peser lourd dans la décision publique qui devient rapidement démunie car entourée de trop d’incertitudes. La méconnaissance du coronavirus, virus des rhinopharyngites les plus banales avait lourdement ébranlé en 2003 la communauté internationale et mis à pied plusieurs compagnies aériennes, notamment nord-américaines pendant la crise du SRAS, ces pneumonies atypiques dues à un coronavirus particulièrement virulent et inconnu de la famille. La méconnaissance du virus du chikungunya en 2005, avait conduit à longtemps négliger les alertes nous parvenant de l’île de La Réunion en 2005, à considérer à tort qu’il n’y avait rien à redouter de ce virus banal transmis par un moustique, alors qu’aucun vaccin n’existait, et qu’aucun traitement n’était disponible (et d’ailleurs, quatre ans plus tard, on n’a toujours pas beaucoup progressé sur ce front). Aujourd’hui, l’absence quasi-totale de résultats de recherches passées conduites de manière systématique et approfondie sur le virus de la grippe, sur ses conditions d’émergences et sur son impact, semble nous plonger dans cet abîme qu’est l’ignorance.

                          Antoine Flahault


                          • docteur Lolo 28 novembre 2009 15:24

                            Donc, monsieur le Professeur,

                            Il y a quelques mois vous interveniez dans les médias comme expert avec catastrophisme, et vous avez probablement conseillé à votre niveau les décideurs politiques de déclencher cette grossière erreur qui a été d’appliquer le plan H5N1 à la « pandémie » H1N1 ...
                            Près de 2 milliards de gâchés et pire une confiance ébranlée sinon perdue de millions de nos concitoyens envers le monde médical

                            Et maintenant vous demandez, compte tenu de votre abîme d’ignorance, de l’argent pour les conseiller mieux...

                            Si vous commenciez par conseiller en tant qu’expert à nos politiques de mettre fin à cette pantalonnade de vacciner tout le monde et de fermer les écoles, choses qui, si elles ont été envisagées de par le monde, ont été ABANDONNEES...
                            Peut être que moi (je ne sais pas les autres), je recommencerais à avoir envie de vous refaire un petit peu confiance... 

                            Quant à l’argent, désolé, on n’en a plus...


                          • Lancelot 28 novembre 2009 12:23

                            L’enjeu en vies humaines est trop sérieux pour que le débat soit dévoyé par les politiciens et idéologues de tout poil. La question qu’il faut poser aux virologues et épidémiologistes (les médecins généralistes, à l’inverse des pédiâtres sont, le plus souvent insuffisamment formés à l’épidémiologie) est simple : les risques d’avoir un Guillain-Barré post-vaccinal sont-ils supérieurs aux risques estimés de mourir des suites de la grippe H1N1 ? Si la réponse est oui il ne faut pas se faire vacciner, par contre s’il y a 20 fois, 50 fois (ou davantage) plus de chances de mourir de la grippe il est évidemment largement préférable de se faire vacciner. Quant à l’apparition de mutations, et surtout de l’apparition d’une souche résistante au Tamiflu, il est trop tôt pour en mesurer l’incidence, mais ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle.
                            Lancelot, biologiste.


                            • Login Login 28 novembre 2009 12:30

                               Avez-vous lu  http://www.nytimes.com/2009/11/28/health/28flu.html

                               Si vous admettez cela, il est preferable de ne pas se faire vacciner tant que le virus ’de base"
                               est dominant. L’action la plus sensé pourrait tre de ne pas vacciné la population !!!!!!!!!
                               J’entends des commentaires lenifiants sur les ondes... tout va bien, le vaccin vous protegera
                               de la mutation. Parfois, je m’interroge...

                            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 novembre 2009 12:35

                              Info de dernière minute, le nombre de mort est monté à trois.

                              En effet, je suis moi-même mort....de rire ! arrrrg....


                              • Bernard Dugué Bernard Dugué 28 novembre 2009 12:50

                                Et même quatre,

                                je suis mort de ring, après ce combat de boxe transcendantale contre l’infofficielle


                              • kalon kalon 28 novembre 2009 14:12

                                Arréte de rire, tu va fausser toutes les statistiques ! smiley


                              • DROITURE 28 novembre 2009 12:40

                                Bonjour

                                Notre dernière reussite en matière de vaccination de masse à été la vaccination contre l’hépatite B.

                                Résultat : Des victimes bafoués, un ministère de la santé main dans la mains avec l’industrie pharmaceutique pour écraser ceux qui demande une légitime réparation.

                                Je pense que le benefice-risque laisse supposer que l’ont traite les victimes d’accident vaccinaux avec plus de dignitée.
                                Cette campagne laissera sur le bas cotés de notre societé d’autres victimes ayant subit des effets nefaste de cette vaccination.......mais pour eux les discourt seront totalement differents........La vaccination n’était pas obligatoire !!!!!!
                                Qui va indemniser les victimes, ? il parait que l’ONIAM sera en charge de le faire, les contrats avec les laboratoires stipules l’impunité juridique.









                                • Login Login 28 novembre 2009 12:59

                                   @ L’auteur

                                   Vous faites de la pub pour votre livre ou vous essayez de donner une information objective ?
                                   
                                   

                                  • kalon kalon 28 novembre 2009 14:11

                                    L’auteur donne une information objective en faisant de la pub pour son livre !


                                  • Serge Serge 28 novembre 2009 13:41

                                    Dans le concert médiatico-politique autre sujet tabou...jamais évoqué et encore moins analysé...L’ELEVAGE INTENSIF INDUSTRIEL.

                                    « Si l’épidémie est née officiellement au Mexique car c’est dans ce pays qu’a été reconnu et déclaré le premier cas,il est toutefois possible que le virus soit venu initialement d’Asie du Sud.C’est l’hypothèse qu’évoque le New York Times du 23 Juin 2009 qui y voit le site initial de la recombinaison virale.Selon le quotidien newyorkais, DES PORCS NORDS- AMERICAINS EXPORTES EN ASIE Y AURAIENT TRANSPORTE LE VIRUS PORCIN NORD-AMERICAIN QUI SE SERAIT ALORS RECOMBINE AVEC DES VIRUS AVIAIRES ET PORCINS LOCAUX... »

                                    ( La mondialisation heureuse... ressassée par les thuriféraires du libéralisme !!! )

                                    « Les auteurs de l’étude ( très fouillée ) de Nature concluent...

                                    Le transport de porcs vivants entre l’Eurasie et l’Amérique du Nord semble avoir facilité le mélange de divers virus de la grippe porcine pour aboutir à des recombinaisons multiples en lien avec la genèse du H1N1.

                                    Ces USINES A VIANDE SONT DES INCUBATEURS VIVANTS POUR LES VIRUS GRIPPAUX qui facilitent recombinaisons virales,extension et redissémination à l’homme,a fortiori si les contrôles sanitaires sur les travailleurs sont faibles,voire inexistants. »
                                    ( extraits de « Petit manuel à l’usage de ceux qui vont attraper la grippe. » voir mon commentaire ci-dessus .)

                                    Pour éradiquer cette pandémie ( et celles à venir ??? ) la solution ne passe pas par des vaccinations à répétitions mais par l’arrêt des usines à viande !!!Et donc la mise en cause du système économique capitaliste pour qui la seule et unique valeur est le fric...et peu importe les dégâts collatéraux !!!D’où le silence radio de nos médias aux ordres !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès