• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nicolas Sarkozy, l’intouchable ?

Nicolas Sarkozy, l’intouchable ?

 

Notre ministre d’Etat est-il un intouchable ? « Un être que l’on ne peut critiquer ou condamner » (définition classique) ?

La question mérite d’être posée, compte tenu du traitement médiatique qui en est fait et de l’échéance prochaine.

Certes, nombre de citoyens s’insurgent contre notre ministre de l’Intérieur. En revanche, les médias traditionnels (dans une bien moindre mesure - et c’est heureux - au sein des nouveaux médias entraînés par l’évolution technologique : Internet et le « journalisme citoyen ») s’interdisent la critique et s’autocensurent dès qu’ils craignent de porter atteinte à l’ « image » du président de l’UMP.

Paranoïa ? Comme l’a indiqué justement M. François Bayrou, quelques grands groupes français (tels que Lagardère, Bouygues et Dassault) du secteur industriel (notamment militaire et BTP) possèdent la plupart des médias de l’hexagone.

Les autres sont en bonne partie gérés par le « service public », dont la gestion a été confiée entièrement à des proches de l’Elysée, de la majorité parlementaire et donc de M. Sarkozy. Notons que cette « délégation » se fait dans des proportions inédites depuis l’ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française).

Pour exemples, l’amitié proclamée de Jean-Paul Cluzel (PDG de Radio France) pour le président Jacques Chirac sur l’antenne de France Inter ; l’importante médiatisation de Nicolas Sarkozy sur les chaînes du service public (Il est le seul à avoir été invité trois fois à l’émission « Cent minutes pour convaincre. »)

Cette « prise en main » va du quotidien régional à l’hebdomadaire national, en passant par les plus grandes chaînes de télévision et de radio.

Les groupes privés susvisés vivent essentiellement des commandes publiques, c’est-à-dire payées par les contribuables français.
Quel est pour eux l’intérêt d’investir dans la presse qui est largement déficitaire, si ce n’est de faire du lobbying et de promouvoir leurs idées auprès de la population, pour ensuite en tirer les bénéfices auprès du pouvoir mis en place ? Soulignons que les déclarations de Serge Dassault lui-même vont dans ce sens : « [Mon groupe doit] posséder un journal ou un hebdomadaire pour y exprimer son opinion. »

Les dirigeants de ces entreprises sont tous, sans exception, proches de Nicolas Sarkozy, qui est lui-même membre du gouvernement actuel, qui décide des commandes publiques auprès de ces entreprises.
« Proches », le mot est faible dans certains cas : M. Bouygues, qui dirige la première chaîne de télévision, est le parrain du fils de M. Sarkozy, MM. Lagardère et Etienne Mougeotte sont de « grands amis ». Son « cercle » comprend également Michel Denisot (directeur général adjoint de Canal+) et Marc-Olivier Fogiel.

Le peuple peut légitimement se demander si un des objectifs de M. Sarkozy n’est pas de transformer l’espace médiatique en espace publicitaire sarkozyste.

Soyons honnêtes, il peut également s’interroger sur l’intention d’autres politiques, puisqu’un proche de Ségolène Royal déclarait récemment : « Nous faisons comme Sarkozy, nous cannibalisons l’espace médiatique. »
Mais Madame Royal n’a pas le « statut » de M. Sarkozy, ni ses « mauvaises intentions ». Elle ne maîtrise pas les médias autant que certains le pensent. Il est ainsi fort possible que sa médiatisation soit en réalité souhaitée, voire parfois décidée, par le ministre de l’Intérieur, qui voit peut-être en elle une candidate « facile à battre ».

Une autre raison pour les médias et le ministre d’imposer un tel « duel » : donner l’illusion d’un combat indiscutable afin de faire taire les velléités de candidature dans son propre camp (l’UMP). En effet, Michèle Alliot-Marie, Dominique Galouzeau de Villepin et certains gaullistes acceptent mal la ligne atlantiste et ultra-libérale (ligne bien divergente de celle du général de Gaulle) du candidat « autoproclamé ».
Ligne atlantiste confirmée lors du voyage de « campagne électorale » de Nicolas Sarkozy (payé par les contribuables français) aux Etats-Unis, qui participe à une « glorification » du président américain George W. Bush.

Les élections se font-elle en fonction des rapports qu’entretiennent les politiques avec les médias, et non plus sur la base d’idées ?
Qui connaît sérieusement les idées de fond de M. Sarkozy, si ce n’est son thème de prédilection : « la rupture » ?
La rupture d’avec quoi ? Faut-il lui rappeler qu’il est ministre d’Etat (et donc n°2), ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire, anciennement ministre de l’Industrie, de l’Economie et des Finances, qu’il est en poste depuis 2002, et qu’il dirige le parti majoritaire ?

Il lui serait difficile d’avoir un poste plus influent que le sien actuellement. Mais il est évident que celui de président de la République lui donnerait un pouvoir plus élargi, et surtout la possibilité de modifier certains cadres institutionnels.

Par ses nombreux liens avec les médias, les milieux financiers et d’affaires (M. Bernard Arnault - PDG de LVMH - fut le témoin de son second mariage ; le frère de Nicolas Sarkozy, Guillaume, fut un temps candidat à la présidence du MEDEF, syndicat représentant le patronat), par sa diatribe et ses opinions parfois, M. Sarkozy fait penser à M. Berlusconi.

Ce dernier connaissait cependant une légitime opposition de la Justice (séparation des pouvoirs oblige) que nous ne connaissons plus guère en France.
Je vous renvoie vers un autre de mes articles : « Le gouvernement à l’attaque de l’indépendance de la Justice », tout en rappelant la nomination en 2002 de M. Yves Bot, proche de Nicolas Sarkozy, au poste de procureur général de Paris, afin de traiter avec plus de complaisance les affaires du RPR. Dans le but d’empêcher toute poursuite contre le président à la fin de son mandat, son remplaçant pourrait être Laurent Le Mesle, directeur de cabinet du Garde des Sceaux, ancien conseiller juridique de Jacques Chirac.

Il faut souligner la quasi-impossibilité de « lire ou d’entendre du mal » de M. Sarkozy dans les médias, même lorsque la population s’offusque clairement d’une prise de position.

Dernièrement, l’on pouvait lire un article de Guillaume Durand (journaliste réputé sérieux que l’on pourrait penser « centriste » ou « gauche caviar ») dans Gala sur le mariage de Jean Reno : loin de nous rappeler que le ministre avait promis de ne plus parler de sa vie privée, l’article constitue une véritable propagande pro-sarkoziste - sur cet évènement se déroulant aux Baux-de-Provence, site totalement et illégalement « privatisé » pour l’occasion - parlant de la « grande tendresse qui unit Nicolas à Cécilia » à cette occasion ; alors même que tout un chacun connaît le véritable état de leur couple : la rupture, thème qui dans ce cas précis ne plaît pas à l’intéressé.
A tel point que lorsqu’il apprend la liaison de sa femme avec Richard Attias, il fait pression pour que ce dernier soit démis de ses fonctions au sein de Publicis Events, en faisant notamment perdre le contrat d’exclusivité publicitaire qui liait l’entreprise à l’UMP.

On a aussi pu constater que Robert Namias, directeur de l’information de TF1, a été il y a peu nommé président du Conseil national de la sécurité routière au sein du ministère de M. Sarkozy.
Notons que la femme de M. Namias est la directrice de communication de la première dame Bernadette Chirac pour l’opération « pièces jaunes ».

Une telle information, qui n’est pas des plus anodines, n’a pourtant pas été diffusée dans un seul média, si ce n’est l’indépendant et notable Canard enchaîné.

Seul hebdomadaire aussi à avoir dévoilé l’intervention de Nicolas Sarkozy pour empêcher la publication d’un livre de Valérie Domain sur Cécilia Sarkozy chez First Editions en octobre 2005.

De même, il n’a pas paru « choquant » que M. Lagardère fasse licencier M. Genestar, patron de la rédaction de Paris Match, en raison d’un article parlant de la vie privée de M. Sarkozy, malgré la censure décidée par ce même Alain Genestar (qui sans doute espérait « se racheter ») d’une phrase de Yannick Noah visant le ministre de l’Intérieur : « S’il passe, je me casse ».

Une fois de plus, seul le Canard a fait remarquer que le cabinet d’avocats auquel est associé le ministre (« Arnaud Claude et Nicolas Sarkozy », spécialisé dans le droit immobilier et comprenant onze avocats) participe à des expulsions de locataires pour des municipalités des Hauts-de-Seine (Puteaux, Levallois-Perret), département dont il est toujours président. Pour le journal, la fonction et les relations de Nicolas Sarkozy auraient permis d’acquérir cette clientèle institutionnelle. L’exercice de l’activité d’avocat et de ministre étant logiquement incompatible, il n’exerce pas cette profession pendant ses périodes d’activité gouvernementale, ce qui ne l’empêche pas de toucher une part appréciable des profits de ce cabinet : 241 000 euros en 2002.

Qui, dans les médias traditionnels, a rappelé les collusions d’intérêts du ministre ? Le syndicat de la magistrature souligna par exemple que depuis son poste de « ministre de l’intérieur, il est le supérieur hiérarchique du préfet chargé de contrôler la légalité des actes administratifs accomplis par le président du Conseil général des Hauts-de-Seine... Nicolas Sarkozy ».

Enfin, quel grand média, lors des vingt ans de l’accident de Tchernobyl ,dont la communication avait été abondamment critiquée, a rappelé que M. Sarkozy était alors conseiller en communication (justement) du gouvernement ?

Tout cela a un nom : la censure. C’est-à-dire la « limitation arbitraire de la liberté d’expression de chacun ».

Ici, le terme « chacun » signifie les médias. Mais ce qui est peut-être encore plus inquiétant est que cette désinformation que nous subissons depuis des années a pour conséquence directe le désintérêt porté par la majorité de la population pour les faits politiques.

En effet, ce désintérêt est favorisé par des médias et certains gouvernants qui transforment tous les combats politiques comme « écrits d’avance » (cf. Traité constitutionnel européen et aujourd’hui, le duel « Sarko-Ségo »)
De fait, parfois, même lorsque les médias diffusent une information choquante, les citoyens ne sont plus toujours réceptifs ni contestataires.
C’est là tout l’objectif des grands groupes et d’une certaine « élite » représentée par M. Sarkozy.

Car qui peut croire que ce dernier représente l’ensemble de la population française, et non une certaine « caste » ? Il fut d’abord élu en 1983 d’une des villes les plus riches de France, Neuilly, en prenant de court le prétendant en titre, Charles Pasqua, alors hospitalisé pour une opération de hernie. En tant que ministre, il a plaidé pour des avantages fiscaux offerts aux plus aisés aux dépends des plus pauvres. Ses proximités politiques dans les Hauts-de-Seine (le PIB par habitant est trois fois plus élevé dans les Hauts-de-Seine que la moyenne nationale) dont il est président sont également controversées. Il est ainsi très proche de Patrick Balkany, élu UMP condamné pour « prise illégale d’intérêt ». Son ancien mentor et témoin de son premier mariage en 1982 (deux ans avant de rencontrer Cécilia lorsqu’en qualité de maire de Neuilly, il la marie à l’animateur de télévision Jacques Martin) Charles Pasqua, a été impliqué dans de nombreux scandales de corruption.

M. Sarkozy parvient, alors même qu’il n’est pas (encore ?) président de la République française, à contrôler la diffusion de ces faits et déclarations et à en garantir la promotion ou la non-propagation lorsqu’ils ne lui sont pas favorables. Plus grave, il parvient à désintéresser la population et à la rendre plus docile, en l’orientant sur de la « politique spectacle ».

Dernièrement, le ministre a mis en avant plusieurs personnalités du « show-biz » : Jean-Marie Bigard, Johnny Halliday et Doc Gyneco. La « présentation » de ce dernier a suscité l’irritation de nombreux syndicalistes policiers pourtant réputés proches de M. Sarkozy : « Ce n’est pas tant les propos tenus par Doc Gyneco sur notre dos qui me choquent (NDLR : le « rappeur » déclamait dans l’un de ces textes : « J’kiffe quand les keufs cannent »), explique Bruno, officier de gendarmerie, mais le fait que la politique soit désormais très proche du spectacle. Pourtant ce sont deux mondes qui ne devraient rien à voir à faire ensemble. On devrait se faire élire sur des idées, des programmes, des valeurs, pas sur le copinage dans le show-biz, la capacité à faire parler de soi. » (cf. Libération du 7 septembre 2006).

Auparavant, Nicolas Sarkozy avait choisi de s’afficher avec Tom Cruise, pourtant prosélyte de la scientologie : une secte que le ministère du candidat UMP (l’Intérieur) est censé combattre
Finalement, la proximité entre l’acteur et le politique est évidente. La star d’Hollywood aime tout contrôler : on le constate avec sa femme, Katie Holmes, privée, semble-t-il, de toute action indépendante. Nicolas Sarkozy a cette même obsession de contrôle permanent. Pour chacun de ses déplacements, même les plus quelconques, en dehors de ses fonctions, le ministre est entouré d’une armada d’agents de police ou de CRS payés par ses concitoyens.

A propos de la vidéosurveillance, le ministre d’Etat se serait exclamé : «  Je veux tout voir et tout savoir  ». Pour Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des Droits de l’homme, « c’est le signe d’une volonté de toute-puissance qu’expriment les jeunes enfants avant qu’ils soient éduqués et socialisés. Une telle exigence est inquiétante de la part d’un adulte au pouvoir. Vouloir tout contrôler est une course folle : on n’atteindra jamais les objectifs sécuritaires et on y laissera toute espèce de liberté individuelle. »

Jusqu’où pourrait aller un « Nicolas Sarkozy président » ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (581 votes)




Réagissez à l'article

624 réactions à cet article    


  • Fred (---.---.155.75) 14 septembre 2006 09:57

    Meme si je ne suis pas un Sarkosiste, j’avoue que la phrase suivante :« Mais Madame Royal n’a pas le « statut » de M. Sarkozy, ni ses « mauvaises intentions » » : me fait sourire.

    Les memes media que vous condamnez mettent Madame Royal sur un pied d’estale et la propulsent candidate du PS. Et nous ne savons pas si elle a ou pas de mauvaises intentions car elle n’explique pas ce que ses intentions sont, elle reste tres generale a sortir des cliches du genre : « si vous etes pour une France dynamique votez pour moi ». Elle me semble aussi intouchable que le candidat Sarkozy comme si les media avaient deja decide du 2eme tour.


    • Nemo (---.---.45.51) 22 septembre 2006 07:12

      Je suis d’accord avec cet article sauf que 1 média en France ose dire tout ce qui est écrit précedemment et va beaucoup plus loin ; il suffit d’écouter les revues de presse interactives du lundi au vendredi de 14h à 17h.

      Plus libre que le Canard c’est radio Ici & Maintenant ! 95.2fm sur Paris IDF et sur le web http://www.icietmaintenant.com

      Tout le monde devrait savoir que le Canard à peine imprimé est porté à l’Elysée et sa sortie dépend de la signature apposée.

      Fred ne semble pas connaitre la dernière des radios libres de France !


    • La Taverne des Poètes 14 septembre 2006 10:15

      Tout est dit et bien dit dans cet article. La toute-puissance me paraît aussi un trait de personnalité dominant de cet homme. Quand il n’obient pas ce qu’il exige par la voie normale ou dans un délai bref, il emploie des voies détournées ou autoritaires.

      Ce type jettera la France dans la guerre civile s’il est élu.


      • machinchose (---.---.129.40) 14 septembre 2006 10:19

        je vois plus la France de Sarkozy comme une Italie de Berlusconi (en pire peut être à cause de la reprise en main de la justice).


      • space_cowboy (---.---.136.142) 14 septembre 2006 10:46

        Je ne pense pas que Sarkozy soit un Berlusconi, je le pense autoritaire et démagogique.

        Je le vois plutôt comme un grand magicien, tour à tour à gauche quand il pense aux petites gens, à droite quand il parle de sécurité, à l’extrême droite de temps en temps... la seule constante qu’il a c’est surement d’être profondément anti-communiste, et cette constante s’articule autour d’un parti et d’une idéologie heureusement en voie de disparition.

        mais je pense aussi que cet homme fourbe à souhait peut devenir complètement mégalo, jugement basé sur son attitude au sein de l’ump (taisez vous sinon je vous brise) et ce genre d’attitude à la tête de l’état nous ferait faire un bon en arrière en matière de démocratie. C’est l’attitude à venir qui me fait peur.

        Quant à son efficacité, tout reste à prouver. Parce que proposer la rupture avec soi-même (il fait partie du pouvoir depuis 5 ans avec une bonne partie de ses copains), c’est limite schizophrène.

        Avec Berlulu, les italiens tout le monde savait ou ça allait. Avec le petit napoléon, bof bof. Comme il dit tout et soutient son contraire (gdf), il donne un nouveau sens au mot rupture !

        Pi maintenant, il lèche les pompes aux faucons ricains alors que c’est avec l’ensemble des états-unis qu’il faut se rabibocher... Ralalalalalalalalalala, manquerait plus que les démocrates repassent aux prochaines élections... m’enfin suis sur qu’il sera capable de s’acheter les disques de Moby pour s’enrouler dans un drapeau aux couleurs démocrates.

        Sa constance c’est son inconstance.


      • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 10:53

        « plus la France de Sarkozy comme une Italie de Berlusconi »

        Certainement pas. Berlusconi est de centre droit, Sarkozy est de droite.

        « Je le vois plutôt comme un grand magicien, tour à tour à gauche quand il pense aux petites gens, à droite quand il parle de sécurité, à l’extrême droite de temps en temps »

        Quel rapport entre le « petite gens » et la gauche ? Aucun. Le petites gens vote à droite depuis plus de 20 ans. La gauche, ce ne sont pas des petites gens, ce sont des gens protégés et privilégiers, des fonctionnaires parasites sociaux et assimilés. Ce sont ces conservateurs qui ont peur des réformes, pas nous. Heureusement, tout le monde sait que Sarko ou pas, leur monde touche à sa fin.


      • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 11:10

        Cher « IP:xxx.x7.59.170 », on ne peut pas dire que votre commentaire soit de « haut niveau ». Il a plutôt tendance à mépriser et caricaturer une grande partie de nos conitoyens. Ce n’est pas d’une « grande finesse »... et cela ne risque pas de soutenir votre candidat, M. Sarkozy, auprès d’une majorité de Français.


      • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 11:45

        « cela ne risque pas de soutenir votre candidat, M.Sarkozy, auprès d’une majorité de Français. »

        Il n’y a que 25% de parasites. Vous succez le sang du peuple, et en plus vous vous permetez de lui faire la lecon, incroyable !


      • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 12:18

        « IP:xxx.x7.59.170 » (toujours vous), quel mépris de votre part...

        Arrêtons là.


      • (---.---.180.222) 14 septembre 2006 12:56

        toujour taper sur les fonctionnaire quand est ce que vous comprendrez que l’on en a besoin pffff


      • Prêtresse Prêtresse 14 septembre 2006 14:04

        « Ce type jettera la France dans la guerre civile s’il est élu » La Taverne des Poètes.

        Vous vous trompez.

        « La foule tient pour profond tout ce dont elle ne peut voir le fond : elle est si peureuse et si réticente a entrer dans l’eau » Montesquieu.

        — -


      • (---.---.86.205) 14 septembre 2006 15:33

        Pretresse Présidente.

        Ni Sarko, ni Ségolène, et que le peuple puisse enfin voir d’attrayants fonds et d’autres horizons.

        _-_


      • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 15:35

        « toujour taper sur les fonctionnaire quand est ce que vous comprendrez que l’on en a besoin pffff »

        Oui, mais sans leur priviléges.

        Par ailleur, non, on n’a pas besoin d’UN MILLION de fonctionnaire ne plus, alors qu’il y a INFORMATISATION massive et que dans le même temps les entreprises sont (a la louche) 10 fois plus productive. C’est une des causes majeur de choamge.


      • Prêtresse Prêtresse 14 septembre 2006 22:52

        Dans la joie de la possession... !

        — -


      • Prêtresse Prêtresse 14 septembre 2006 23:13

        « Nicolas Sarkozy a cette même obsession de contrôle permanent » Nicolas Cadène.

        J’ai des doutes à ce sujet !!

        — -


      • machinchose (---.---.129.40) 14 septembre 2006 23:44

        VOUS AVEZ DES DOUTES... NOUS AVONS DES RAISONS D’Y CROIRE QUELLES SONT VOS RAISONS DE DOUTER ?


      • corine (---.---.184.203) 14 septembre 2006 23:56

        Nicolas Sarkozy est notre avenir ; seul des gauchistes qui vivent sur le dos du travail des autres ne le supportent pas, parce que leur assiette se remplit miraculeusement. Nicolas Sarkozy défend avant tout les travailleurs et s’insurge contre leur vol de plus de la moitie de leur travail dans des impots de surccroit mal employés. Le programme de Mr Sarkozy existe, il suffit d’aller sur le site de l’UMP : Application de l’égalité (par exemple,meme condition de départ à la retraite pour tous, parce que greviste de la SNCF se fatigue moins qu’un boulanger ou un ouvrier en batiment alors qu’ils ont des retraites plus tard et moins avantageuses), fraternité (par exemple, position libérale qui consiste à rendre propriétaire au bout de 30 ans les résidents locataires dans les HLM, alors que les gauchistes se délectent à les maintenir dans leur misère). La fraternité, c’est le fait que les gens du privé, ceux qui se levent tot le matin pour aller travailler, acceptent sans grogner de rogner un jour RTT pour nos vieux alors que le reste de la fonction publique et la SNCF ont eu un comportement écoeurant et digne d’eux ... Application de la liberté car en rendant diminuant la fiscalité (qu’il faudra réduire à 1/3 des revenus), les hommes pourront enfin réaliser leur projet (création d’entreprise, de mission de solidarité en tant qu’esprit libre ...). Alors c’est sur, il y a des abus choquant dans le libéralisme (les patrons voyous, les délocalisations sauvages, le diktat des actionnaires...), mais cela se régulent... Quand à ceux qui n’aime pas la ligne atlantique de Sarko, souhaitez donc les pauvres de notre pays soient aussi pauvres que ceux des USA : 40% de « pauvres » au US sont propriétaires de leur maison principale, et la majorité ont une ou deux voitures .... Mais il est vrai qu’ils ne subissent pas le dirigisme aveugle et déresponsabilisant des gauchistes francais, lesquels préférent diaboliquement vivrent sur le labeur des autres...


      • corine (---.---.184.203) 14 septembre 2006 23:59

        C’est tout à fait exact, il faut etre aveugle ou de mauvise foi pour le nier


      • Prêtresse Prêtresse 15 septembre 2006 01:49

        « QUELLES SONT VOS RAISONS DE DOUTER ? » Machinchose.

        A quel sujet ?

        — -


      • machinchose (---.---.129.40) 15 septembre 2006 07:09

        à ce propos : «  » Nicolas Sarkozy a cette même obsession de contrôle permanent " Nicolas Cadène. J’ai des doutes à ce sujet !!"

        c’est tout.


      • machinchose (---.---.129.40) 15 septembre 2006 07:32

        Corine, vous devriez aller vivre une vie de pauvre aux USA, vous verrez c’est génial.

        Au delà de ça ce qui me fascine dans votre propos c’est que vous vous en foutez en fait qu’il soit démagogue, manipulateur et censeur, vous ce que vous voulez c’est qu’on vous dise : je respecte les travailleurs.

        Oure le fait que c’est ce genre de pensée qui maintient des dictateurs aux pouvoirs c’est surtout une vaste foutaise.

        Sarkozy n’a jamais passé plus de 5 minutes avec un « travailleur ». Votre fascination vous aveugle. Mais vous devriez vous mefiez de quelques propos qui visent à vous faire haïr vos voisins sous pretexte qu’ils sont fonctionnaires plutôt que de vous parlez des vrais privilèges. Savez vous combien les dirigeants du cac 40 ont gagné cette année ? quelles sont leurs conditions de départ en retraite ? etc.

        voilà les travailleurs qu’il protège. Les autres (vous) il se charge de les rendre malléables pour eux.

        et ça marche.


      • (---.---.59.170) 15 septembre 2006 08:33

        « Sarkozy n’a jamais passé plus de 5 minutes avec un »travailleur« . »

        Prouvez le. En fait, vous n’en savez rien, c’est une affirmation gratuite, du flan, de la connerie.

        "Au delà de ça ce qui me fascine dans votre propos c’est que vous vous en foutez en fait qu’il soit démagogue, manipulateur et censeur, vous ce que vous voulez c’est qu’on vous dise : je respecte les travailleurs.

        Oure le fait que c’est ce genre de pensée qui maintient des dictateurs aux pouvoirs c’est surtout une vaste foutaise."

        Z’êtes vraiment débile de prendre les gens pour aussi débile que ca. Sarkozi dit des trucs concrets, pas des conneries. Il dit par exemple : 70% des français doivent devenir propriétaire de leur logement contre 56% actuellement, et voila comment on va faire.

        Quand à la dicature, à part celle de la Pensée Unique dont vous semblez le kapo intraitable, je n’en vois pas en France.

        « fonctionnaires plutôt que de vous parlez des vrais privilèges. Savez vous combien les dirigeants du cac 40 ont gagné cette année ? quelles sont leurs conditions de départ en retraite ? »

        Rien à foutre du salaire de 40 patrons du PRIVE, c’est l’argent des ACTIONNAIRES, alors que des millions de FONCTIONNAIRES SE PAYE AVEC MON ARGENT, uniquement grace à la VIOLENCE FISCAL, se gave sur mon dos.


      • (---.---.59.170) 15 septembre 2006 08:34

        « Corine, vous devriez aller vivre une vie de pauvre aux USA, vous verrez c’est génial. »

        Oui, en France, les pauvres sont joyeux, heureux, c’est d’ailleur pour cela que nous en avons autant.


      • machinchose (---.---.129.40) 15 septembre 2006 09:17

        Consternant Adolphos, parler des uns n’est pas nécessairement les opposer aux autres. Je disais simplement que la pauvreté n’est pas meilleure aux USA (plutôt pire en ce qui concerne la santé au moins)


      • (---.---.59.170) 15 septembre 2006 09:21

        « Consternant Adolphos »

        Donc, tu soutiens le modéle français contre le modéle US, mais ils sont tout les deux consternants ?

        C’est toi qui est consternants, oui..


      • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 15 septembre 2006 12:09

        La plupart de ces commentaires est tout de même assez affligeant. Je comprends tout à fait les réactions de « macinchose ».

        Les propos de « Prétresse » sont absolument vides et n’expliquent rien.

        Quant à notre fameux Adolphos, on constate à chacun de ce commentaire à quel point il peut écrire des « énormités » et des « absurdités ».

        Enfin, il est évident que les pauvres aux Etats-Unis ne sont pas plus heureux qu’en France ! La personne qui a pu écrire une telle aberration sait-elle comment sont comptabilisé les « pauvres » aux USA ?

        Via le « seuil de pauvreté absolu » qui correspond au « seuil en dessous duquel les personnes manquent des ressources pour satisfaire les besoins fondamentaux pour une vie correcte et n’ont pas assez de revenus pour se nourrir suffisamment et avoir un logement et des vêtements permettant de rester en bonne santé. »

        Alors, je ne vois pas comment ils seraient propriétaires d’une voiture ! S’il vous plaît, écrivez après réflexion.

        Merci.


      • machinchose (---.---.129.40) 15 septembre 2006 12:18

        j’ajouterais que je suis totalement sidéré que les grands fanatiques des USA qui expriment ici leur amour de Sarko ne soient pas choqué de la collusion médiatique qui est ici présentée. Namias aux USA aurait été contraint à la démission depuis longtemps par exemple. Ici votre champion use de ce systeme sans que cela ne vous choque.

        Vous êtes comme les Grands patrons français qui veulent être comme leurs homologues américains sans le risque...

        consternant.


      • Roland (---.---.60.76) 16 septembre 2006 18:54

        « parasites » Qu’entendez-vous par les « parasites » ?

        Effectivement il y en a dont le caractère parasitaire saute aux yeux :
        - Les publicitaires (qui de plus saloppent nos villes et nos campagnent, asservissent la presse, bêtifient la télévision)
        - les « golden boys » et autres spéculateurs boursiers - Les conseillers fiscaux .... - Les « Conseillers en »Communication«  » - etc, et - d’une manière générale ceux qui se font très chèrement payer pour déblatérer du haut de leur clinquant vide et inutile sur les fonctionnaires, qui n’ont d’autre tort que de faire consceincieusment un travail de fourmi humble et utile (UTILE, lui !), ah pas médiatique pour un sou ! pas clinqant, le fameux Alain Mincq ne pourrait pas se faire des millions en faisant livre là-dessus !


      • Prêtresse Prêtresse 17 septembre 2006 00:55

        Nicolas Sarkozy est un résidu du christianisme.

        — -


      • Essem (---.---.179.166) 17 septembre 2006 13:11

        Je travaille à la SNCF et je me lève le matin à 4h00 pour rejoindre mon poste d’aiguilleur afin assurer la sécurité des voyageurs lors de leur déplacements. Mais je fais également les deux autres postes, c’est à dire nuit et soirée. Je gagne entre 1300 et 1450 euros net par mois, suivant le nombre de nuits et de dimanches travaillés, est-ce beaucoup ? Certain diront que oui ! Je suis célibataire, je gagne trop pour prétendre à des aides (PPE, aides au logement...) par contre je paie des impôts (¢ 1 mois de salaire), je participe donc à la solidarité sans recevoir d’aide, c’est le cas de beaucoup de monde dans mon entourage professionnel. Et je rajoute que je ne fait pas grève comme environ 80% de mes collègues ! Petit rappel,je m’aperçois souvent que les gens ignorent que les cheminots ne sont pas fonctionnaires, nous ne sommes pas payé par l’état mais par les bénéfices produits par notre travail. l’état n’intervient que dans le déficit de notre système de retraite mais ce qui est le cas pour les différents systèmes qui sont dans cette situation. J’ajoute que personnellement, je ne suis pas contre un changement afin d’essayer d’équilibrer les comptes.

        Pourtant vous nous insultez en nous taxant de parasites ! Je fais des efforts pour ne pas cèder à la colère devant tant de bêtise et d’ignorance, mais je sens que le mépris envers des gens comme vous commence à prendre le dessus.


      • CLERC JACQUES (---.---.163.43) 17 septembre 2006 17:48

        l’avenir de NS n’est pas forcément le notre ...¨On peut,en effet, partager avec lui certain point de sa politique , mais ne soyons pas trop naif. Pour défendre la Droite ,je préferai un homme plus posé et réfléchi, moins provocateur et démagogue . Nous avons du souci à nous faire lorsque celui-ci guérera sans nuance la politique extérieure de la France. La poignée de main « historique » donnée à Georges Bush pour accroitre son image de chef d’état a mouillé la France entière qui ne partage pas forcément ses méthodes . Ce n’est pas lui qui subira les conséquences de ces provocations à l’égare des extrémistes ,mais le commun des mortelles, qui prendra le métro au mauvais moment ... Les français ont la mémoire courte . Qui se rappelle du voyage en Egypte de notre fière ministre de l’interieur ,parti la fleur au fusil demandé l’accréditation d’une loi française contre le voile à l’école à un imam modéré ? Nous avons vu quelques temps plus tard un avion s’abimer en Mer Rouge tout à fait pas hasard .On a tout fait à l’époque pour que cette catastrophe aérienne ne passe pas pour un sabotage en prétextant le mauvais entretien de l’avion égyptien ,en invoquant la faute de pilotage . Qui se rappelle de l’incidence des mots racaille et karcher sur la population magrébinne et les émeutes qui ont suivi faisant 250 millions de dégats . Vous voulez confier la France à ce type d’homme ... Se rapprocher des Etat-Unis pouvait se faire en douceur , sans nous valloir aujourd’hui pour autant les menaces immédiates des islamistes les plus radicaux .

        Je suis un ex chef d’entreprise de 57 ans au chomage ,de surccoit légèrement cardiaque par le stresse et l’exccès de travail , mais je ne voterai jamais NS tant que la raison me guidera . Jacques CLERC , Barbotan les thermes


      • (---.---.8.62) 17 septembre 2006 21:15

        « Quand à ceux qui n’aime pas la ligne atlantique de Sarko, souhaitez donc les pauvres de notre pays soient aussi pauvres que ceux des USA : 40% de »pauvres« au US sont propriétaires de leur maison principale, et la majorité ont une ou deux voitures »

        Et que dites vous des milliers de personnes noyées pendant l’ouragan Katrina faute de moyens de transport ???


      • corine (---.---.17.152) 17 septembre 2006 21:28

        Les Etats unis , j’en viens : jamais vu de pauvre avec le ventre qui gonfle de famine : ils avaient tous au moins de chaussure à 100 dollards au pieds .. Pour l’argent du CAC 40 des grands patrons, ce b’est que de la poussiere par rapport au 20 % du PIB jeté par la fenetre par nos fonctionnaires inaptes.


      • machinchose (---.---.129.40) 17 septembre 2006 23:50

        corine, vous devriez faire guide touristique en dictature, vos oeuillères sont de naissance.


      • bilbo (---.---.140.92) 20 septembre 2006 21:22

        Bon et bien par où commencer ? avec la gauche et l’extrème gauche c’est toujours pareil...trop de malhonnetteté intellectuelle...

        1) Nicolas Sarkozy n’est pas pro Bush : il était contre la guerre en Irak, il est pour l’application du protocole de Kyoto et contre l’entrée de la Turquie dans l’UE (ce que souhaite la gauche, chirac et Bush). Cependant il n’est pas « raciste » envers les ETATS UNIS comme le sont tous les anti-américains primaires (gauchistes et gaullistes). L’anti-américanisme (commun à la gauche car nostalgique du marxisme et à la vieille France car nostalgique de l’empire français) est équivalent au racisme anti-noir sauf qu’il est légal et permis intellectuellement en France. Il permet aux esprits faibles (comme vous) de trouver des bouc-émissaires faciles pour tout d’ailleurs. Ainsi Sarko veut éviter que les américains pensent que les Français sont racistes envers eux. Il est pour un dialogue contructif et respectueux avec l’autonomie de penser pour chacun (Cf. son discours aux US, une fois de plus excellent ).

        2) Nicolas Sarkozy maîtriserait les médias via ses amis. Mensonges et balivernes ! Comme le signalait « Marianne » plus de 80% des journalistes français sont de gauche (super la démocratie française !). Et depuis plusieurs mois en France que ce soit l’UDF, les chiraquiens, la gauche et l’extrème gauche et les journalistes, tout le monde lui tombe dessus : c’est l’homme à abattre dans les medias. Il se fait traiter de faschiste tous les jours dans les medias par des gauchistes sans que personne ne soit censuré : on est pas à CUBA !!! Il respecte les positions de chacun mais ça ne l’empêche pas d’avoirs ses idées que ça vous plaise ou non.

        Enfin, le CSA permet dans ce pays à tous les courants politique de s’exprimer en respectant les temps d’antenne dans la mesure des résulatts électoraux (sauf pour Le Pen d’ailleurs, que je n’aime pas, et ce n’est pas un signe de bonne démocratie) : Jack LANG est invité des dizaines de fois par an sur canal plus et dans toutes les émissions people du PAF (15 fois plus que sarko) et ceci depuis 20 ans et personne de dit jamais rien...(car il est de gauche : les socialistes sont démocrates entre eux pas avec les autres...vive Cuba...). Enfin comment peut on parler de démocratie et de PAF pro Sarko qd on regarde Canal + (soit diasant dirigé par un ami de Sarko) et sa propagande pro extrème gauche (paragon : les guignols qui sont à la france ce que Fox News est aux USA). De plus TF1 et France télévision respectent les temps de paroles.

        Non vraiment les gauchistes, vous perdez pieds et vous ne savez vraiment plus quoi trouver pour attaquer Sarko : c’est pitoyable et mesquin au possible avec des théories du complot vomissantes (Sarko téléguiderait Ségolène Royal... biensûr et pourquoi pas ben laden pendant qu’on y est et moi je suis la reine d’Angleterre).


      • bilbo (---.---.140.92) 20 septembre 2006 21:28

        Bon et bien par où commencer ? avec la gauche et l’extrème gauche c’est toujours pareil...trop de malhonnetteté intellectuelle...

        1) Nicolas Sarkozy n’est pas pro Bush : il était contre la guerre en Irak, il est pour l’application du protocole de Kyoto et contre l’entrée de la Turquie dans l’UE (ce que souhaite la gauche, chirac et Bush). Cependant il n’est pas « raciste » envers les ETATS UNIS comme le sont tous les anti-américains primaires (gauchistes et gaullistes). L’anti-américanisme (commun à la gauche car nostalgique du marxisme et à la vieille France car nostalgique de l’empire français) est équivalent au racisme anti-noir sauf qu’il est légal et permis intellectuellement en France. Il permet aux esprits faibles (comme vous) de trouver des bouc-émissaires faciles pour tout d’ailleurs. Ainsi Sarko veut éviter que les américains pensent que les Français sont racistes envers eux. Il est pour un dialogue contructif et respectueux avec l’autonomie de penser pour chacun (Cf. son discours aux US, une fois de plus excellent ).

        2) Nicolas Sarkozy maîtriserait les médias via ses amis. Mensonges et balivernes ! Comme le signalait « Marianne » plus de 80% des journalistes français sont de gauche (super la démocratie française !). Et depuis plusieurs mois en France que ce soit l’UDF, les chiraquiens, la gauche et l’extrème gauche et les journalistes, tout le monde lui tombe dessus : c’est l’homme à abattre dans les medias. Il se fait traiter de faschiste tous les jours dans les medias par des gauchistes sans que personne ne soit censuré : on est pas à CUBA !!! Il respecte les positions de chacun mais ça ne l’empêche pas d’avoirs ses idées que ça vous plaise ou non.

        Enfin, le CSA permet dans ce pays à tous les courants politique de s’exprimer en respectant les temps d’antenne dans la mesure des résulatts électoraux (sauf pour Le Pen d’ailleurs, que je n’aime pas, et ce n’est pas un signe de bonne démocratie) : Jack LANG est invité des dizaines de fois par an sur canal plus et dans toutes les émissions people du PAF (15 fois plus que sarko) et ceci depuis 20 ans et personne de dit jamais rien...(car il est de gauche : les socialistes sont démocrates entre eux pas avec les autres...vive Cuba...). Enfin comment peut on parler de démocratie et de PAF pro Sarko qd on regarde Canal + (soit diasant dirigé par un ami de Sarko) et sa propagande pro extrème gauche (paragon : les guignols qui sont à la france ce que Fox News est aux USA). De plus TF1 et France télévision respectent les temps de paroles.

        Non vraiment les gauchistes, vous perdez pieds et vous ne savez vraiment plus quoi trouver pour attaquer Sarko : c’est pitoyable et mesquin au possible avec des théories du complot vomissantes (Sarko téléguiderait Ségolène Royal... biensûr et pourquoi pas ben laden pendand qu’on y est et moi je suis la reine d’Angleterre).


      • flop (---.---.55.106) 20 septembre 2006 22:40

        merci je suis de gauche (disons-le en 2 coup de cuillère à pot) et suis un petit peu rassurée de lire que l’on peut être « de droite » en restant démocrate.


      • machinchose (---.---.129.40) 20 septembre 2006 23:14

        le « les guignols qui sont à la france ce que fox news est aux usa » suffit a discrediter l’ensemble d’une laborieuse démonstration visant une fois de plus à passer complétement à coté du sujet et toujours l’eternel refrain des socialo-communisssss...

        (5 minutes quotidienne équivalent à un matraquage total, faut croire que les idées dites de gauche ont une puissance que les idées de droite ne doivent pas avoir pour justifier ce genre de rapprochement stupide)


      • Bilbo (---.---.140.92) 21 septembre 2006 08:14

        Canal + a une ligne éditoriale de gauche et d’extrème gauche selon les émissions. Je précisais seulement que le clou du spectacle et la tête de pont (paragon) était Les Guignols de l’Info.

        Alors reprenons : Canal + est à la gauche française ce que Fox News est aux républicains américains : ces 2 chaînes sont extrémistes et se caricaturent l’une et l’autre.

        Par ailleurs ma démonstration me semble tout à fait pertinente.La preuve, à part crier au loup vous n’êtes pas capable de contrer mes points un part un et vous restez silencieux sur les complicités de la gauche française avec des régimes infectes comme celui de Cuba et du Vénézuela où la démocratie est absente (Cf. conivence du « monde diplomatique » et de Castro et discous récent de J. Lang sur le régime cubain).


      • machinchose (---.---.129.40) 21 septembre 2006 09:35

        Personnellement je n’aime pas Cuba. J’ai du mal à croire que Laurence Ferrari est une dangereuse gauchiste. Je ne viens pas vous faire une leçon de géopolitique sur les divers régimes non démocratique qu’à droite comme à gauche nous soutenons. Le régime cubain est une sorte d’anomalie totale (absence d’illetrisme, excellent systeme de santé, absence d’extreme pauvreté malgrè l’embargo... MAIS rien de tout cela ne peut justifier la dictature. laquelle est totale, absence de liberté, absence d’information libre censure, arbitraire etc. Ceci dit Cuba sera un pays à surveiller de prés si le rég !me s’effondre -ce qui est souhaitable- pour voir si notre merveilleux -et mal démocratique systeme- en venant piller comme avant préserve la santé, l’éducation des cubains. Si vous n’êtes pas binaire comme je le crains vous m’épargnerez les « vous trouvez des excuses à cuba » : NON JE NE TROUVE AUCUNE EXCUSE. Simplement je dis pourquoi à mon avis certains esprits de gauche se laissent séduire d’autant plus que l’ambargo américain ne se justifie pas -où est il vis à vis de la chine et des autres dictatures ?) .

        Je n’aime aps le diplo quand il prend position parce qu’il quitte alors le domaine de l’analyse distancié (dans lequel il excelle ou excellait) et plonge dans ce qu’il reproche aux autres. J’étais très favorable au TCE par exemple et je ne le suis pas au régime cubain.

        Pour revenir à Canal ils ont supprimé la seule emission réellement indépendante de l’antenne (hors groland et les gugnols), ils se sont normalisés terriblement, denisot a été le premier invité de Denisot.

        À propos de sarkozy et son americanisme : Nous ne connaissons réellement aucune de ses positions sur la guerre en Irak et son implication lors du TCE fut minime. En revanche il a commis un incroyable impair diplomatique en s’excusant (alors que personne ne le lui avait demandé et que cela ne rentre pas dans ses prérogatives, au contraire) de l’arrongance française. Il a fait une analyse totalement miserable et soumise de l’usage de notre droit de veto... ce sont des paroles concrètes et plutôt inquiétantes.

        En ce qui concerne ces 80 % de journalistes à gauche... j’y vois une lucidité de la part de ceux qui sont informés. ;) et je vous rappelle (pour la Nième fois) qu’un journaliste dépend de son directeur de redaction, lequel a un directeur de publication, un redac chef, un proprio. Qu’il est bien beau d’avoir des opinion mais encore mieux d’être publié ou d’avoir du boulot... Renseignez vous donc sur le service politique de TF1... dans quelle autre démocratie Robert Namias aurait il encore du boulot ? Je vous rappelle que pour cause de balladurisme trop prononcé Carreyrou a été viré (après la defaite...). On peut parler de Genestar encore... ça vous donne une idée de la pression. Et on pourrait aussi parler de qui sont les annonceurs... etc. donc si vous voulez ne pas parler de qui possède la presse en france libre à vous de rester aveugle.


      • machinchose (---.---.129.40) 21 septembre 2006 09:41

        Il fallait lire que Sarko a été le premier invité de Denisot.

        Comme le rappelait Didier Porte hier... Pendant qu’on se lamente sur le cheminots privilégiés Arthur et Corbit (un autre ami de sarko, tiens) viennent d’empocher 200 000 000 d’euros chacun... sans doute pour le mérite qu’ils ont à flatter le pire et à abaisser chaque année un peu plus le niveau général de la télévision...

        AH La la la sarko il sait où ils sont les privilégiés ! à la ratp !! surtout pas à chez les patron tellement incompétent qu’ils ne restent pas un an sans être virés mais eux, les courageux sans privilèges, avec des golden parachute de plusieurs millions d’euros (alors même qu’ils ont mis les entreprises en difficulté...)


      • bilbo (---.---.140.92) 21 septembre 2006 21:42

        L’arrogance française est une realité totale et c’est pourquoi nous sommes autant détesté dans le monde que les américains et tous les sondages auprès des étrangers le montrent. Mes voyages à l’étranger me l’attestent : on nous trouve théorique gratuitement, prétencieux et arrogants au possible et c’est juste (un peu d’honnêteté et de recul que diable !). La position française sur la guerre en Irak était peut être stratégiquement sage mais elle impliquait le maintien coûte que coûte de Sadam Hussein pour la stabilité de la région et notre propre sécurité : ce qui n’est pas glorieux car pendant ce temps les irakiens crevaient. D’ailleurs les shiites et les kurdes irakiens nous détestent (et ils ont raison à mon avis) comme le montrait un reportage TV il y a 1 un an déjà.

        Ainsi notre volonté de nous présenter comme des paragons de la paix mondiale était totalement déplacée et l’anti américanisme primaire (=racisme) que nous avons manifesté était infecte (B. Kouchner et P. Brukner avaient raison de dénoncer notre attitude durant le conflit). Sarkozy a eu raison de préciser que malgré ses désaccords avec la stratégie de Bush (Cf. mon précédent article) il regrettait notre arrogance politicienne (merci Chirac une fois de plus).

        Au sujet de Canal Plus, j’ai écouté la nouvelle recrue hier sur RTL à l’émission « on refait le monde » et elle était qd même nettement anti-sarko (elle a aussi invité 2 socialistes à ses 2 premières émissions). Mais je vous accorde que Denisot est plus neutre (même s’il invite Jack Lang, le mito, une fois par mois presque) que karl zero (mais c’est pas très dur).

        Enfin vu le ton anti sarko des émissions de débats et des interviews données en ce moment dans les medias je doute vraiment de la domination pro sarko des directeurs des lignes éditoriales. Sarko est l’homme à abattre car il s’attaque aux corporatismes établis et au politiquement correct.

        Bilbo (jour après jour toujours plus Sarkoziste)


      • bilbo (---.---.140.92) 21 septembre 2006 21:57

        En ce qui concerne ces 80 % de journalistes à gauche... j’y vois plutôt un ramassi de bobo 68tards (ou enfants de 68 tards) élevés dans les dorures et le politiquement correct qui sont rentrés dans les médias gauchistes d’après guerre et qui essaient tant bien que mal de faire gober à la population que l’immigration non maîtrisée, le laxisme et le social à outrance sans effort et repression sont la meilleure chose possible pour un pays.

        Heureusement ce journalisme là (libération, l’humanité...) crève à petit feux.


      • machinchose (---.---.129.40) 21 septembre 2006 22:56

        quelqu’un qui se réjouit que la pluralité du journalisme perisse me navre.

        Ensuite quand on est ministre en exercice on ne vient pas refaire le monde contre son boss ou alors comme chevenement on démissionne (mais pour ça il faut le sens des responsabilités et du courage).

        Que vous ne le compreniez pas est fou.

        Enfin la France arrogante est moins detesté dans le monde que les USA imperialistes et autres clichés stupides de ce genre... Mes amis américains ricanent en voyant ce type montrer la force de sa servitude. ils ont raison.


      • bilbo (---.---.140.92) 22 septembre 2006 18:02

        Comme je vous l’ai démontré plus haut dans ma 1ère intervention Sarkozy n’est servile devant personne et surtout pas devant Bush (il a plus de désaccords sur les grands sujets tel l’entrée de la Turquie en UE que Chirac et la gauche) ce qui ne l’empêche pas de ne pas être anti américain comme à gauche et chez les chiraquiens.


      • machinchose (---.---.129.40) 22 septembre 2006 19:15

        s’excuser de l’arrogance de son propre gouvernement est non seulement servile mais irresponsable.


      • bilbo (---.---.140.92) 23 septembre 2006 09:39

        Non ça s’appelle de l’honnêteté intellectuelle. Et l’honnêteté n’est jamais irresponsable surtout lorsqu’elle déchaîne les foudres des tarés et des laches : elle est une responsabilité personnelle vis à vis de l’humanité et de l’Histoire. L’honnêteté intellectuelle c’est la dignité et la grandeur de l’Homme.


      • machinchose (---.---.129.40) 23 septembre 2006 09:43

        ben voyons, alors l’honnêteté de dire quoi ? je suis ministre de l’interieur et je viens trahir mon président ? Allons !!

        Si il y avait du courage là dedans alors il aurait démissioné./ Mais il ne peut pas , à l’interieur il est au manettes, il a les RG, il dirige les élections, il se protège... En tant que ministre il peut se déplacer, faire des lois juste pour passer au 20 h....

        Ne venez pas me parler de courage et d’honneur chez notre politique qui en a le moins.


      • bilbo (---.---.140.92) 24 septembre 2006 21:37

        L’honnêteté d’être soi-même et le godillot de personne. L’honnêtété de dire la vérité même lorsque celle-ci est politiquement incorrecte. Résultat : depuis 4 ans le débat politique n’existe qu’en fonction des prises de position de Sarko qui pose les pbs et les bonnes questions et qui a le courage de les traduire dans les faits même si c’est loin d’être parfait (il n’est que ministre de l’intérieur). Le reste des politiciens parlent pour ne rien dire et pour débiter des niaiseries insultantes pour la réalité que vive nos concitoyens. 2ème Résultat : tous les esprits bien pensant (politiques, et journalistes : comme quoi on ne vit pas dans une vraie démocratie car la pluralité des opinions n’est pas représentée chez les journalistes) lui tombent dessus mais ce qui vous énerve c’est que la population suit et que vous (les gauchistes), les chiraquiens et les lepennistes vous commencez à vous sentir vraiment coupés du peuple et dépassés. La Vème république n’avait jamais connu cela et ça fait du bien à notre démocratie : vive le débat et le politiquement incorrect !


      • machinchose (---.---.129.40) 24 septembre 2006 23:23

        vous ne répondez bien évidemment pas à la question de la responsabilité (outre le fait que l’honnêteté dont vous parlez n’a jamais existé et que s’il fait le débat c’est qu’il fait de la démagogie fondé bien souvent sur le mensonge et la manipulation).

        Mais bon. Chacun son point de vue. mais ce point que vous avez omis me pose problème :

        quand il sera au pouvoir trouverez vous normal que son ministre de l’interieur aille dans un grand pays allié dire :« oh la la pardon pour mon président il a tort, c’est un con, moi je suis bien d’accord avec vous ». Personnellement un type aussi peu patriote, je le vire dans la seconde. parce que ce n’est pas sérieux.

        de même que ce même type numéro deux du gouvernement qui à la fin d’un sommet très important que votre président aura organiser pour traiter de questions fondamentales telles que l’énergie etc. ce même type dira donc : moi je m’en fous des leçon de ce qui serre la « pogne » de M ; X (l’autre participant au sommet en question dirigeant d’une des plus importante puissance energetique de la planete). Là si je suis dans une démocratie responsable, le type je lui demande de quitter ses fonctions et de répondre de sa loyauté vis à vis de son pays, de son gouvernement, de son président.

        Au risque de me répéter Chevènement, que je n’aime vraiment pas pourtant, avait eu le courage de démissionner.

        Mais votre super honnête ne veut pas démissioner. Pourquoi ? parce qu’il a les RG, le controle des élections etc.

        quel exemple !!

        alors que vous soyez un grand naïf je veux bien mais cessez de prendre les gens pour des cons.


      • machinchose (---.---.129.40) 24 septembre 2006 23:26

        Autre chose : si vous aviez la moindre connaissance en histoire des idées et si vous aviez réflechi plus de deux nano secondes à la notion de courage en politique vous sauriez que se glorifier du seul fait de faire son opinion à la lecture des sondages (= être en accord avec le « bon peuple ») c’est se glorifier d’être un démagogue populiste. Votre héro n’a pas inventé la poudre, Poujade, Le Pen et bien d’autres l’ont déjà fait avant lui.

        Le courage c’est aussi d’aller contre l’opinion si on a des idées qui vont contre et de se battre pour les imposer par la force de la raison. La c’est du courage politique. Flatter les pires instint, c’est misérables. rien de plus.


      • guillaume (---.---.115.19) 25 septembre 2006 01:54

        Enfin, pour répondre à l’homme qui veut buter les fonctionnaires jusque dans les chiottes : je suis très pressé de privatiser l’éducation nationale, comme ça, je pourrais faire casquer un max pour le service d’éducation que je rendrai. J’espère que vous connaissez l’expression « honoraires libres »...

        Et sinon, Berlusconi n’est de centre-droit que dans vos rêves.

        Vous êtes une sombre $@§/ :+(*£.


      • guillaume (---.---.115.19) 25 septembre 2006 02:17

        Merci à Rolan et à Essem.

        Peut-être que certains ignorent qu’un fonctionnaire, quand il est « viré » n’a pas d’allocations chômages. Le code du travail n’existe pas pour les fonctionnaires, ce qui est bien pratique pour l’état-employeur, c’est-à-dire VOUS, mes chers concitoyens. Par ailleurs, sur certains marchés de l’emploi, la présence de l’Etat, c’est-à-dire de VOUS, se résume à un monopole : il n’y a pas d’autre employeur que VOUS, et il est donc inutile de chercher à faire jouer la loi de l’offre et de la demande pour améliorer son ordinaire.

        Outre les poncifs usuels, il serait quand même souhaitable que vous acceptiez l’idée que parmi les privilèges des fonctionnaires, il y a :
        - l’inexistence des allocations chômages
        - l’inapplicabilité du code du travail
        - un seul employeur, qui fixe ses prix, VOUS.

        Maintenant, imaginez que cela s’applique à vous, chers amis du privé. Ah ! c’est tout de suite moins drôle.

        Rajoutez à cela un employeur, c’est-à-dire une administration, infâme et tatillon (qui n’est rien d’autre que VOUS) qui me brime autant qu’il le peut. Et comprenez-moi quand, en tant qu’élève d’une École Normale Supérieure, je souhaite me barrer à l’étranger. Mais, cerise sur le gâteau, l’État (id est VOUS) qui n’a pas souhaité mettre en place de bourses digne de ce nom, m’a plus ou moins contraint à devenir normalien, et à signer un contrat d’engagement avec l’état pour 10 ans. Ce qui implique cela :

        - je suis engagé pour 10 ans, sans que cela engage l’état (VOUS) à me fournir du travail
        - si je ne travaille pas pour l’État (VOUS), je dois rembourser le coût de la scolarité (environ 36000 euros)

        En résumé : je me suis engagé à bosser pour vous pour 10 ans, sans que vous me fournissiez nécessairement du boulot. Si je souhaite quitter, (à entendre les commentaires, on voudrait me voir foutre le camp), ben, faut que je casque.

        Je ne me plains pas tant que cela, mais je n’admet pas que vous me traitiez de sangsue. Alors oui, privatisons les services publics, et LIBERALISONS-les (ce qui n’est pas pareil du tout). Je fixerai mes tarifs, je vous ferai cracher, et je pourrai plus être accusé d’être un parasite. Tandis que là, je suis sous-payé, en semi-esclavage, et il parait que je suis un parasite.


      • guillaume (---.---.115.19) 25 septembre 2006 02:22

        à bilbo :

        « Bon et bien par où commencer ? avec la gauche et l’extrème gauche c’est toujours pareil...trop de malhonnetteté intellectuelle... »

        Mais oui, c’est ça. En attendant, moi, le fonctionnaire, je vote Bayrou, le traître chaviste.

        Anticommuniste primaire à deux balles.


      • bilbo (---.---.140.92) 25 septembre 2006 18:51

        Pour Guillaume :

        Il faut se détendre Roberto ! et réfléchir un peu avant d’écrire n’importe quoi.

        Quant à l’insulte d’anti-communiste primaire : 1) je connais certainement bien mieux le communisme que toi sur le plan intellectuel. 2) désolé d’être un anti-communiste réfléchi, religion (et non pas pensée) qui a fait plus de 100 millions de morts (ennemis politiques intérieurs) en 80 ans : à côté, le nazisme c’est presque Paris plage ! Les personnes qui ne sont pas anti-communistes après avoir lu Marx et Hengels (bien avant d’avoir étudié les discours de Lenine d’ailleurs) sont purement et simplement des ORDURES ! (et je reste poli). Alors oui JE SUIS ANTI-COMMUNISTE, ça c’est sûr tu as bien deviné !!!!!!!


      • bilbo (---.---.140.92) 25 septembre 2006 19:13

        Pour vous la vie d’un ministre est simple et belle comme dans un état totalitaire : Soit le ministre est d’accord sur tout avec son gouvernement, soit il s’écrase et lèche les bottes ! Super le courage humain et la liberté dans une démocratie ! Bel exemple pour votre société idéale ! Sarkozy a le courage de dire qu’il était d’accord sur le fonds mais pas sur la forme (lors de la crise irakienne) et il a totalement raison. Il a le droit de le penser et de le dire : si Chirac n’est pas content qu’il le vire !

        Quant au populisme on croit rêver ! les sondages arrivent toujours après les actes et les paroles de Sarko et avant qu’ils soient publiés tous les medias affirment qu’il a dérapé et que c’est la fin de Sarko !!!!!! et tout le monde prend du coup le contre-pied jusqu’au moment où on s’aperçoit que les français sont d’accords avec Sarkozy. Par ailleurs Sarkozy n’invente sa politique en cours de route comme Ségolène Royale : ses opinions elles sont claires depuis longtemps, personne ne peut lui reprocher de faire dans l’opportunisme politique il dit ce qu’il dit depuis 15 ans !!! Alors arrêtons de croire qu’il pilote à vue ! Je vais peut-être vous apprendre quelque chose : il n’est pas communiste :). Sarkozy prend beaucoup de risques (réformes des retraites, de l’état, contrat de travail unique, propos fermes sur les banlieues, rencontre avec Bush, position contre la double peine) à l’encontre du politiquement correct. La lacheté c’est de ne rien dire qui pourrait heurter la population et les medias pour ne pas se faire attaquer. La lacheté c’est de na pas demander aux gens des efforts ce qu’il demande. Sarkozy affronte plus des 3/4 des medias et l’ensemble des politiques (extrème gauche, gauche, chiraquiens, UDF, extrème droite) depuis plus de 4 ans. Il ouvre des débats que personne d’autre n’ose évoquer. Il affronte en face à face la pourriture (Le Pen, Tariq Ramadan...) C’est ça le courage politique et il n’y a pas d’équivalent en ce moment. Et une fois de plus, ce qui vous bouffe c’est qu’il a raison et que la population suit. Il va falloir que vous vous remettiez vous et vos vérités révélées de bobo en cause !


      • bilbo (---.---.140.92) 25 septembre 2006 19:16

        l’intervention précédente était évidemment pour notre ami : machinchose


      • machinchose (---.---.129.40) 25 septembre 2006 22:36

        une fois de plus bilbo botte en touche et ne répond pas. cette conversation n’a pas lieu d’être puisque vous refusez de jouer le jeu pour débitter des sornettes de conseillers en com.

        Les mensonges de sarko ?

        le problème de sa loyauté à l’état ?

        etc.

        rien.

        monsieur ne nous dit pas comment il réagira quand un minsitre prendra cette liberté de proclamer qu’à l’interieur du gouvernement il fait sa propre politique à l’encontre de celle du gouvernement.

        le controle des outils de l’election etc..

        nous ne saurons rien.

        cette conversation est terminée sur le constat décidemment récurant que les suupporters de sarko sont incapable de défendre concrétement leur poulain. Ils n’excellent que dans le prémaché.


      • bilbo (---.---.140.92) 26 septembre 2006 19:23

        N’importe quoi on se rassure comme on peut.

        1) sur la responsabilité : je vous l’ai dit, la responsabilité personnelle c’est de combattre les faits, les discours et les postures injustes : c’est ce qu’à fait Sarko sur le dossier irakien. D’autres personnes dans d’autres temps on fait pareil à une mesure plus forte entre 1939 et 1945 qd il n’acceptait pas les ordres de leur gouvernement : ce n’est pas la même échelle mais c’est le même principe de la responsabilité personnelle.

        2) Sarko reste à l’intérieur : on sait tous que pour gagner les élections en France il faut ne pas être sortant. Sarko a donc pris un vrai risque en restant dans le gouvernement et tout le monde lui a déconseillé. Après s’il pense mieux voir et controler les agissements des chiraquiens au minitère de l’intérieur c’est son droit le plus total il fait ce qu’il veut chacun sa stratégie ! en tout cas la sienne est extrèmement courageuse. Le plus important c’est qu’il fasse son job de ministre, ce qu’il fait.

        Vous restez enfermé dans vos carcans de préjugés en matière de politique avec le rôle de godillot des ministres... on comprend pourquoi les gens n’aiment pls la politique et se réfugie chez SArko !


      • Pierre (---.---.43.8) 8 octobre 2006 10:48

        Attention Corine vous faites des commentaires à vos propres commentaires....tout comme votre idole politique ! Le but ; serait il de faire de la mousse ?


      • machinchose (---.---.129.40) 14 septembre 2006 10:18

        Fred, vous m’excuserez mais la position médiatique de Mme Royal n’est absolument pas comparable. Elle sert de challenger à M. Sarkozy. Ceci dit il est vrai qu’elle est elle même très habile.

        Mais juste une chose : a t elle le pouvoir de faire virer genestar ou d’interdire un livre ??

        Sarkozy l’a et en use. Moi rien que ça ça m’inquiète.

        je m’inquiéte que vous vous trouviez ça acceptable.


        • OLG (---.---.214.88) 14 septembre 2006 10:25

          Fouyaya !

          Avec cet article, tu vas recevoir une balle dans une enveloppe prochainement !

          Non sérieusement, la collusion politique-médias ne date pas d’hier et les nominations politiques ont toujours constitué des protestations (comme celui de Procureur Général). Gauche comme droite en ont profité jusqu’à maintenant.

          Au lieu donc de protester, un candidat intelligent devrait intégrer le changement de ces pratiques dans son programme. Mais qui l’a fait ? Personne. Tout le monde en profitera après 2007.

          Quant au président de l’UMP, il connaît le même engouement que Balladur en 1995 et suit le même parcours que Jacques Chirac dans sa tentative de conquête du pouvoir. Les Français ne sont pas idiots.

          Non, les Français ne sont pas idiots. Malgré la collusion, ils voteront à nouveau pour le pire (Le Pen) et le meilleur (allez on va dire Jospin ou... Villepin).


          • Flo (---.---.246.189) 14 septembre 2006 10:36

            sarkozy est de loin l’homme politique le plus critiqué actuellement.

            L’extreme gauche le deteste, le ps, pc et les vert ne ratent pas une occasion de le critiquer, l’udf le prend egalement pour cible et je ne parle même pas de le pen et de villier qui font tout pour tenter de l’assimiler au ps.

            On a beaucoups pointé du doigt recemment quand doc gyneco et johnny se sont affichés à coté de sarko mais bizarrement, quand jamel, diams, agnes jaoui, thuram ou autre soutiennent publiquement la gauche, là personne ne s’en offusque.

            Tf1 est de droite, personne ne peut en douter (surtout apres l’episode balladur de 1995 donc sarko etait le bras droit) mais pourquoi cela choque t’il tant de monde ? bizarrement personne ne trouve rien a dire au fait que canal + soit de gauche mais pour tf1, le fait qu’elle soit de droite, cela est choquant.

            La presse ecrite est politiquement non neutre (le figaro est de droite, libération de gauche, l’humanité d’extreme gauche, le monde de centre-gauche), les media audiovisuelles c’est la même chose, il y a des chaines de droite, de gauche. Apres, à chaque citoyen d’etre capable de faire preuve de regard critique (agoravox est aussi là pour ça).

            Le fait qu’il existe des media privé est à mon sens un gage d’indépendance quoi qu’en dise certain. Dans la totalité des dictatures du monde, tout les medias privés sont interdit ou fortement reprimés et les medias public sont généralement à la solde du pouvoir (russie, chine, corée du nord, cuba, syrie, caucase, moyen orient, etc...) Sur ce point je rejoint Nicolas qui le dit tres justement en parlant du service public audiovisuelle français qui est regulierement teleguidé depuis l’elysée ou matignon via des nominations de proches (souvenez vous de l’episode sarkozy-elkabach).


            • machinchose (---.---.129.40) 14 septembre 2006 10:45

              le plus critiqué ?

              il est surtout quasiment (avec Mme Royal) le seul dont on parle !!

              je suis sidéré de voir l’indifference poli qui accueille la manipulation, le cumul la censure, le conflit d’interet. Sous pretexte que « tout le monde le fait » (ce qui est, en tout cas dans ces dimensions) totalement faux et est une sorte d’idée reçue bien confortable issue des pires courants démagos.


            • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 11:47

              On se demande qu’elle crimes à donc pu comettre Sarko (a part ne pas être Socialo, bien sur).

              Vous lisez trop ces feuilles de choux comme « Le canard enchainé », qui inventent à longueurs d’années des faits et des complots pour faire croire à leurs lecteurs qu’ils sont plus informés, plus intelligents, etc.. Positionnement marketing trés classique.


            • adebisi (---.---.57.77) 14 septembre 2006 12:15

              « canal plus est de gauche !! » mouarf, elle est bien bonne celle là !!

              une multinationale de gauche, c est bien connu !

              ce n est pas parce qu elle laisse parler des gens ouvertement de gauche que la chaine est de gauche ! si ca leur fait gagner de l argent, ils font mettre « de la gauche » ds leur programme, ce n est pas pour cela que la chaine est de gauche !!

              franchement, Michel Denisot, il fait pas tres mec de gauche avec ses gros cigares !!! et puis il faudrait deja qu il est un esprit critique a l antenne (avec lui, c est comme Gildas, tout est beau et magnifique)


            • la pape (---.---.175.3) 14 septembre 2006 12:18

              Prends ton temps et cite nous tous les faits qui ont été inventé par le canard.... ipchepakoi......


            • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:23

              « une multinationale de gauche, c est bien connu ! »

              Il y a plein de grand patron de gauche. Il faudrait faire un effort sur vous même pour sortir de votre prison mentale Marxiste. Ca fait plus de 30 ans que les gens ne vote plus en fonction de leur CSP..


            • adebisi (---.---.57.77) 14 septembre 2006 12:29

              je déteste Sarko pour moi, il est menteur, manipulateur, arrogant, épris de pouvoir !

              en plus, il dit que les FR adorent les US car les jeunes mettent des jeans, bouffent des hamburgers et matent les series et films US ! j ai jamais entendu autant de conneries en une seule phrase !

              de plus, il va nous transformer en americains-bis ! perso, je ne veux pas de son multiculturalisme, et je suis pour le respect de la laicité

              bref, pour moi, Sarko n a pas vraiment d idées, il ne cherche qu a faire un copier/coller de ce qui existe ailleurs (modele anglo saxons) alors que l on sait deja que l on ne pourra appliquer ce modele economique si l on ne veut pas que la terre implose (bah oui, la production a outrance c est bien quand on a plein de matieres premieres ! quand les MP viennent a manquer, le modele s ecroule ! et je ne parle pas des dangers pour l environnement qui sont une consequence directe de ce modele eco.)


            • adebisi (---.---.57.77) 14 septembre 2006 12:32

              je déteste Sarko pour moi, il est menteur, manipulateur, arrogant, épris de pouvoir !

              en plus, il dit que les FR adorent les US car les jeunes mettent des jeans, bouffent des hamburgers et matent les series et films US ! j ai jamais entendu autant de conneries en une seule phrase !

              de plus, il va nous transformer en americains-bis ! perso, je ne veux pas de son multiculturalisme, et je suis pour le respect de la laicité

              bref, pour moi, Sarko n a pas vraiment d idées, il ne cherche qu a faire un copier/coller de ce qui existe ailleurs (modele anglo saxons) alors que l on sait deja que l on ne pourra appliquer ce modele economique si l on ne veut pas que la terre implose (bah oui, la production a outrance c est bien quand on a plein de matieres premieres ! quand les MP viennent a manquer, le modele s ecroule ! et je ne parle pas des dangers pour l environnement qui sont une consequence directe de ce modele eco.)


            • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:38

              Toujours la même rengaine des écolos. Ils prédisaient d’ailleur (dans es année 70..) qu’en l’an 2000 on serait tous en train de mourrir polué et de faim. Bref, des gens millénaristes, des religieux.


            • cflorian 14 septembre 2006 13:41

              c’est vrai que la pollution ne fait pas de mal, il n’y a pas plus d’asthmatiques et d’allergiques à paris. et personne ne meurt de faim dans le monde, c’est bien connu.


            • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 13:59

              Le monde, on s’en fou, quant au maladie à Paris elles sont statistiques et pas démontrés. Sans doute pour aller dans le sens des écolo, (enfin, des anticapitalistes). D’ailleur, l’air des années 60 était autrement plus pollué (poils à charbon pour tous). C’est tout de même dans la maison et pas par l’extérieur qu’il y a le plus de polution, et de loin. C’est au gens à se prendre en main, on ne peut rien pour eux.

              Quant au alergie, c’est du à trop de propreté..


            • Gnole (---.---.192.183) 14 septembre 2006 15:19

              « quant au maladie à Paris elles sont statistiques et pas démontrés »

              Erreur, si c’est statistique, c’est démontré... mais bon faut avoir un minimum de connaissance pour le comprendre smiley


            • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 15:24

              Bof, des corélations qui donnent 100 cas sur 2 millions... Ils n’ont qu’a déménager.


            • (---.---.16.25) 14 septembre 2006 17:06

              ce qui m’a surpris dans la démarche Doc Gynéco et Halliday, c’est plutôt que les soutiens de Sarkozy soit des contre exemples de ses positions.

              Doc Gynéco n’apparait pas comme un bon exemple du « combat » de Sarkozy contre le cannabis et autres.

              Et Halliday ne semble pas être un bon exemple pour la formule « La France tu l’aimes ou tu la quittes ». Après tout, il veut perdre la nationalité française.

              A part ça... Il a le droit d’avoir des amis, même des artistes. Mais c’est un peu inquiétant d’avoir, pour un seul homme, autant d’amis aux commandes des chaines de télé, des rédactions et des journaux/magazines.

              Pour le commentaire sur le « canard », il faut quand même se rappeler qu’ils sont tombés juste sur pas mal de sujets (financement des partis, emplois fictifs, les lycées d’ile de france, l’enterrement du rapport Tiberi, les faux électeurs du 5ème, le bidonnage de l’affaire Clearstream, les appartements « indus » de certains ministres, les « folies » de certains patrons de région, ....), et avant qu’on en parle dans les journaux. Pour des créateurs de complots, ils devraient travailler à la DGSE. Non seulement ils décrivent des complots, mais en plus ils arrivent à en recréer les faits.


            • clairette (---.---.150.139) 14 septembre 2006 18:46

              @pxxx 759 170 à 13 h 59 « l’air des années 60 était autrement plus pollué (poils à charbon pour tous) » Je regrette que Rocla ne soit pas sur ce site, il saurait expliquer (avec son humour habituel) la différence entre un poil à charbon et un poêle à ma zout...

              pxxx 759 170, vous m’avez bien fait rire ! encore plus qu’à l’accoutumée ! (même si je soupçonne que ce n’est pas le but de vos écrits)...

              Clairette.


            • (---.---.119.240) 20 septembre 2006 17:58

              Bien dit Flo

              Quelle serait la probabilité à l’heure actuelle d’être élu président de la république sans avoir un pied dans le réseau politico-médiatique ? Aucun.

              Tous les candidats potentiels y sont. Mais Sarko, qui n’est ni énarque ni normalien contrairement à presque tout le monde en politique, n’est pas lié par nature à l’élite étatique française, et ça ça compte beaucoup pour crédibiliser une volonté de changement.

              Alors les anti-sarko devraient y réfléchir à deux fois avant de le dépeindre comme le pire du pire, d’autant qu’il s’est démarquer le beaucoup pendant l’affaire des caricatures pour une indépandence totale des médias.


            • guillaume (---.---.115.19) 25 septembre 2006 02:38

              Le canard enchaîné n’invente rien. Il met son nez là où ça pue, et c’est très bien ainsi ! C’est le seul moyen de se rendre compte de l’intégrité de nos hommes politiques, et de leurs personalités. Après tout, quand il n’y a plus de programmes politiques, l’important se résume alors à élire des gens honnêtes.

              Et je n’ai pas besoin de lire le canard pour être certain que je suis moins con que le reste des français. Il me suffit pour cela de sortir dans la rue, ou de lire des niaiseries sur AgoraVox (sans parler de mon « diplôme », qui fait office, en France, de permis de penser).

              Je suis assez sidéré de la calomnie qui sévie contre ce journal. Si vous voulez faire un journal « de droite », sans publicité et non-téléguidé par des marchands d’armes, je l’achèterai (si, si).


            • guillaume (---.---.115.19) 25 septembre 2006 02:43

              IP machin chose 170 : vous êtes un gravos. On peut être UDF sans nier le changement climatique, sans être un millénariste, un religieux. Des patrons de gauche, connais-pas. Et puis, parler de CSP, ca fait un peu publicitaire aigri de ne plus savoir cerner des consommateurs rétifs. Sûrement des écolos millénaristes ceux-là.

              Mais bon... Vous savez mieux que les autres ce dont la France a besoin. Evidemment.

              Vive Bayrou, le traître chaviste.


            • Marsupilami (---.---.182.202) 14 septembre 2006 10:36

              En tout cas, sur ce site-ci et ce site-là, le petit Nicolas Sarkozy est touchable... et même douchable !


              • machinchose (---.---.129.40) 14 septembre 2006 10:43

                là on est au coeur du problème : deux sites internet n’ont tout de même pas le poid de TF1... Comment les gens s’informent ils en majorité ? Ceci dit, à mon avis, les médias pourraient être surpris (comme pour le TCE, malheureusement) de constater qu’ils ne sont plus totalement maitres de la transmission (et de la manipulation) de l’information.


              • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 10:55

                Je ne vois aucune info dans ces deux sites, juste un étalage de haine d’archao-gauchistes.


              • (---.---.162.15) 14 septembre 2006 10:59

                Oui, Nicolas et Machinchose, ça fait plaisir de trouver un peu de « Canard Enchainé » sur Agoravox et ailleurs sur Internet. On se sent moins étouffé...

                Am.


              • (---.---.26.205) 14 septembre 2006 11:46

                Tu as oublié l’antechrist


              • 1001 (---.---.189.236) 14 septembre 2006 10:44

                Comme chacun a pu s’en apercevoir, le réseau Sarkoziste ratisse large sur les différents outils médiatiques du Net. Ces News quasi-spam modique s’intègrent dans une vaste campagne touzazimut de M. Sarkozy qui tel le cerveau d’un réseau tentaculaire prend le contrôle exhaustif de tout l’espace médiatique.

                Et c’est là le vrai problème de sarko : il prend le pouvoir par la manipulation et s’impose plutôt que de favoriser la liberté d’expression de chacun ...

                Ce genre d’attitude ajoutée à une forte connivence patronale a déjà été « modélisé » en Italie avec ce cher Silvio, on a vue dans les faits ce que cela a donné. (La seul différence est que Silvio manipulait les médias en les possédant, alors que Sarko les contrôles par son aptitude à contrôler ses « tentacules » - ce qui est pour moi bcp plus dangereux)


                • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 10:55

                  « on a vue dans les faits ce que cela a donné »

                  Un chomage divisé par deux.


                • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 11:21

                  Cher « IP:xxx.x7.59.170 », votre jugement n’est pas objectif et qui plus est, il est inexact :

                  Selon l’Institut national de la statistique italien (Istat), le chômage a baissé, passant de 9,2 % de la population active en juillet 2001 à 7,2 % début 2006. Ce n’est pas un division par 2 mais une baisse de 2 points, et cette baisse résulterait pour l’essentiel de la régularisation, depuis fin 2002, de 640 000 travailleurs immigrés ignorés jusque-là des statistiques, du retrait du marché du travail de personnes découragées et de l’augmentation de la durée d’activité des plus de 50 ans...

                  La croissance du produit intérieur brut (PIB) italien, elle, était très faible (bien plus qu’ailleurs en Europe sauf en France qui n’était pas bien meilleur sur cette même période, entre 2002 et 2006...) et la production industrielle recule fortement, tandis que la productivité du travail baisse...

                  Même M. Luca Cordero di Montezemolo, président de la Confindustria, l’organisation patronale qui avait soutenu le leader de la droite en 2001, avait même déclaré qu’il « fallait reconstruire l’Italie », la situation de l’économie étant « dramatique ».

                  Suite au « règne » de Berlusconi, la péninsule supporte le troisième endettement public de la planète, dépassant 1 500 milliards d’euros : 106 % du PIB et même 109 % en 2006.

                  Quant au déficit public, il a atteint 4 % en 2006 avant le retrait du « Cavaliere »...

                  Etc.

                  Alors « IP:xxx.x7.59.170 » ? Vous le trouvez toujours aussi bon que ça le bilan de M. Berlusconi ?

                  Merci.


                • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 11:53

                  Mais, non, puisque de toute façon, Berlusconi est un centriste, et pas moi.

                  « CE N’EST PAS le moindre des paradoxes de l’économie italienne. Alors que sa croissance est en panne, elle connaît une nette amélioration de son marché de l’emploi. Le taux de chômage en Italie, qui s’inscrivait à 11,2 % début 2000, s’est établi à 7,7 % à la fin juin. Le produit intérieur brut (PIB) italien, en revanche, devrait stagner cette année, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI), ce qui constitue la plus mauvaise performance de la zone euro mais aussi de tous les grands pays industrialisés. »

                  On a les statisqtique que l’on peut.. Source : LE MONDE

                  Rien qu’au cours des quatre dernières années, 1,3 million d’emplois ont été créés. On retiendra aussi les réformes fiscales et en particulier la suppression de l’impôt sur les successions, ce qui n’est pas rien. Avec la réforme fiscale, les capitaux sont massivement revenus de l’étranger. Et les entreprises italiennes sont compétitives et dynamiques. Si le taux marginal d’imposition n’avait pas diminué autant que l’auraient voulu certains, un système de « concordat préventif", contrat passé entre le contribuable et le fisc, permet de ne pas dépasser 30% de taux d’imposition sur les revenus excédentaires d’une année sur l’autre.

                  Quand au régularisation, je ne vois pas du tout comment cela peut faire baisse le chomage (? ?)

                  Enfin, j’ignoré que ce faciste avait régularisé, étrange ce blck out des média français, certainement le PSF qui a donné des ordres aux journalistes (qui sont à 70% des sympathisant PS). S’agissant de BERLUSCONI on nous refait le même coup qu’avec BUSH : l’important, c’est de déconsidérer la droite libérale partout dans le monde. C’est la meilleure façon de conduire les Français à voter à gauche le moment venu et d’empêcher l’émergence d’une alternative libérale en ridiculisant les solutions libérales.


                • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 12:16

                  ? ?

                  « IP:xxx.x7.59.170 », votre commentaire n’a pas de sens... Et visiblement, vous ne connaissez absolument pas la politique de Berlusconi (qui n’est pas centriste).

                  Pas la peine d’aller plus loin...


                • (---.---.16.25) 14 septembre 2006 17:24

                  Si vous régularisez des clandestins qui ont un travail, ils rentrent dans la colonne « actifs ».

                  Donc si vous augmentez les actifs de 640 000 personnes, en conservant le même nombre de chômeurs, vous aurez un taux de chômage inférieur. Le problème des pourcentages.

                  Par ailleurs, les statistiques du chômages ne tiennent compte que des inscrits. En France, vos droits finis, vous disparaissez du chômage. Donc tous les « anciens » chômeurs ne sont pas forcément de « nouveaux » travailleurs. Les anglais reconnaissent, par exemple, que leur taux de chômage n’est pas représentatif, puisque de nombreux chômeurs de longue durée ont été « transférés » en « inaptes au travail », et donc sortent des stats, tout en ayant des subsides de l’Etat.

                  A ce titre, les anglais préfèrent comparer la performance de leur économie en utilisant le taux d’activité, c’est à dire la part des personnes en activité pour la tranche d’age des actifs. Les chiffres sont moins flatteurs que leur taux de chomage, mais reste à leur avantage. Sa fiabilité est plus grande en ce sens qu’ils comptabilise ceux qui travaillent, payent des impots, charges sociales, etc...

                  Sur les régularisations, les médias sont relativement silencieux, mais pas la gauche. Elle rappelle, justement, que Berlusconi a massivement régularisé, tout comme l’Espagne l’a fait, et que cela n’a pas eu l’effet annoncé par Sarkozy (immigration massive). Mais peut etre ont ils profité de cette régularisation pour faire table rase, et renforcer la lutte contre l’immigration clandestine.


                • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 17:37

                  « Si vous régularisez des clandestins qui ont un travail, ils rentrent dans la colonne »actifs". Donc si vous augmentez les actifs de 640 000 personnes, en conservant le même nombre de chômeurs, vous aurez un taux de chômage inférieur. Le problème des pourcentages."

                  Si des clandestins travaillent, c’est parce que leur exploiteur veut exploiter des clandestins. Les régularisés, c’est leur faire perdre aussitôt leur employe, et donc augmenter mécaniquement le nombre de chomeurs. C’est aussi faire en sorte que les exploiteurs importent une nouvelle main d’oeuvre de substitution. Et on revient au point de départ, avec 640.000 personnes en plus au frais du contribuable.. Donc du chomage suplémentaire, du fait des dépenses engagés..

                  Cela dit, vous le pourcentage vous avez raison. On devrait régulariser toute l’afrique, comme ca on n’aura plus de chomage !

                  « que Berlusconi a massivement régularisé, tout comme l’Espagne l’a fait, et que cela n’a pas eu l’effet annoncé par Sarkozy (immigration massive »

                  Heu..(?) l’Espagne appel au secour ! C’était hier ou avant hier : ils sont submergé. Vous zavez raté un pisod, on dirait. Par ailleur même le PS français (en dehors des plateaux télé) n’y est pas favorable (mauvaise expérience du passé..).


                • (---.---.16.25) 14 septembre 2006 23:05

                  sauf que vos clandestins régularisés :
                  - soit conservent leur emploi, qui est légalisé à son tour, et donc sont actifs
                  - soit sont de nouveaux travailleurs potentiels, qui ne sont pas encore au chômage...

                  En france, si vous n’avez jamais travaillé, que vous cherchez un emploi, vous n’êtes pas chômeur, pas encore.


                • guillaume (---.---.115.19) 25 septembre 2006 02:56

                  à IP 170 : Berlusoni n’est pas un centriste, pas plus que Sarkozy n’est un lbéral.

                  Berlusconi est un escroc anti-démocratique allié avec des xénophobes qui ont tenu des propos que Le Pen renierait.

                  Sarkozy n’est pas un libéral. Privatiser les bijoux de familles aux potes, ce n’est pas du libéralisme. Le libéralisme, ça consiste à écouter un minimum l’UFC-Que Choisir, qui ont des positions authentiquement libérales. N’en déplaise à Renaud Dutreil, qui a osé caricaturer Alain Bazot (préz de l’UFC) comme un crypto-socialo-communo-qui-veut-fixer-les-prix-que-c’est-pas-bien-même-que-c’est-faux.


                • vienne (---.---.12.242) 14 septembre 2006 10:48

                  Quand on lit les commentaires des divers intervenants (à quelques rares exceptions près) sur ce « média citoyen » on commence à se dire que si là se trouve l’expression du citoyen moyen, il n’y a pas d’espoir, la bêtise, l’ignorance et la désinformation est majoritaire ! Allez, les petits, amusez-vous bien à ânonner le prêt à penser suggéré par d’autres sans faire l’effort de vous informer et de réfléchir, mais peut-être n’en êtes vous pas capables ? Article totalement orienté, affligeant et sans intérêt !


                  • machinchose (---.---.129.40) 14 septembre 2006 10:51

                    Vienne,

                    que contestez vous dans cet article ?

                    les faits sont ils faux ?

                    si non quelles autres conclusions, vous qui avez tout compris en tirez vous ?


                  • 1001 (---.---.189.236) 14 septembre 2006 10:53

                    Réaction non argumentée, désolante en sa forme et ... au fond. La manipulation abrutissante des esprits s’insinue même ici smiley


                  • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 10:54

                    Vienne, on ne peut pas dire que ce commentaire soit argumenté... En clair, vous êtes sarkozyste et vous préférez ne pas débattre... Intelligent ! Au moins, respectez chacun et évitez de nous traiter d’« imbéciles » et d’« ignorants »... Merci


                  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 14 septembre 2006 11:06

                    Je craignais une réaction de ce type. Je suis globalement d’accord avec ce que dit l’article mais il aurait gagné à bannir ce petit extrait entre guillemets : « mauvaises intentions », gratuit. S’appuyer seulement sur des faits suffit ! Sinon, on prête le flanc à des critiques telles que celle de Vienne. Sinon, la nomination de Le Mesles est entérinée, ça y est.


                  • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 11:08

                    « les faits sont ils faux ? »

                    Quels faits ? Il n’y a pas de faits, juste des on dit, des rumeurs, des il a dit, et des patrons qui sont « amis » de Sarkozy, parce qu’ils pensent qu’il va gagner et qu’il ne faut pas se brouiller avec lui. Avant ils ont été trés « amis » avec tappie, Mitterand, Fabius, etc..

                    Tout ca, c’est le cirque habituel : votre dossier est vide.

                    Par ailleur quant on connait les magouilles musclés du PS vis à vis des média..

                    Tout ca n’est que la panique du parasite social devant le mouvement de fond de la société qui exige des réformes. Calomnier, calomner, il en restera toujours quelques chose..

                    La prochaine fois, résumez le tout « J’aime pas Sarko », ca ira plus vite.


                  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 14 septembre 2006 11:18

                    L’article est bourré de faits, votre mauvaise foi vous aveugle.


                  • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 11:56

                    Quelle faits ? Il n’y a rien, que des rumeurs.

                    Rien n’est prouvé, l’auteur pourrait aussi bien dire que Sarko parle à des extra-terrestre, ca serait une rumeur pour vous un fait, mais OU SONT LES PREUVES ?

                    Par contre les charnier en URSS, Chine etc.. et Pologne, ont les as ! Par contre les insultes de Ségoléne à ses militant, ses trois voiture de fonction, son majordome et ses nombreux procés avec ses anciennes secretaires, on les as !


                  • cflorian 14 septembre 2006 12:03

                    « quant on connait les magouilles musclés du PS vis à vis des média. » ça c’est un fait ou une rumeur ?


                  • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:24

                    «  »quant on connait les magouilles musclés du PS vis à vis des média.« ça c’est un fait ou une rumeur ? »

                    Disons que c’est tout de même passé devant la justice : « Ecoutes de l’Elysée ».. Enfin bon, la liste est trop longue, je vous laisse fouiller votre mémoire.


                  • cflorian 14 septembre 2006 13:48

                    on peut revenir à la répression policiére aussi sous papon, mais ça ne fait pas avancer le débat. ici on parle de sarkozy, pas de la droite il y a 50 ans. donc essayer de défendre votre champion par des faits miterrandiens est stupide, mais si les seuls arguments que vous avez sont ceux là, c’est pathétique.


                  • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 13:55

                    Jospin Maoiste, ca ne date pas de 50 ans.

                    Qu’est-ce qu’on dirait si on apprenez que Sarko appartenait en fait à un groupuscule NéoNazi !

                    Sarko va remettre de l’ordre, c’est ce que le peuple veut, et aussi le Peuple. Vous avez échoué, votre idéologie 68hart permissive et laxiste est un échec complet. Votre tentative pour détruire la « culture bourgeoise » n’a créer que des barbares ignorants et diplomé. Sans parler de la faillite morale de parler d’égalité et d’avoir depuis 25 ans 5 millions de chomeurs et de pauvres. De même que l’URSS s’est écroulé, votre modéle français (en fait allemand) s’écroule. Il ne fonctionne pas. Tout simplement. Car l’Etat ne peut pas être efficace. Libéralisons !


                  • cflorian 14 septembre 2006 15:23

                    avec des militants comme vous, sarko a tiré le gros lot. on peut être opposant à sarko sans être un gauchiste convaincu et encore moins un soutien de jospin. tout les gens ne rentrent pas dans des cases et le peuple ne veut pas le retour à l’ordre. vous faites de vos idées les idées du peuple et ceux qui ne sont pas d’accord sont forcément dans le camp d’en face. mais la démocratie est un peu plus complexe que ça.


                  • Gnole (---.---.192.183) 14 septembre 2006 15:26

                    Ben dis donc ça va lui faire bizzar de pas se retrouver au second tour alors votre amis Sarkozy... il est parti beaucoup trop tôt, c’est pas un courreur de fond.

                    Il viens sans doute de faire une bourde grossière en s’affichant ami-ami avec Bush (mais curieusement il ne s’en ai pas rendu compte parce que l’image et l’info sont très bien passés dans les médias traditionnels)... grave erreur et méconnaissance assez hilarante de la mentalité des français... enfin bon on verra en 2007 smiley


                  • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 15:28

                    « avec des militants comme vous, sarko a tiré le gros lot. on peut être opposant à sarko sans être un gauchiste convaincu et encore moins un soutien de jospin. tout les gens ne rentrent pas dans des cases et »

                    Oui, il y a le lepéniste, désolé, je vous avez oublié.

                    « le peuple ne veut pas le retour à l’ordre. »

                    Mais bien sur ! Le peuple adore avoir ses voiture bruler, ses femmes violer, ses maison tagué, les budgets de l’Etats exploser, la dette augmenter, etc, etc.. Ca c’est sur..

                    « vous faites de vos idées les idées du peuple et ceux qui ne sont pas d’accord sont forcément dans le camp d’en face. mais la démocratie est un peu plus complexe que ça. »

                    La démocratie, c’est le plus vieux régime, c’est trés rustique et trés simple : on désigne le chef avec une voix, pis c’est finis.


                  • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 15:33

                    « Il viens sans doute de faire une bourde grossière en s’affichant ami-ami avec Bush »

                    Pourquoi ? Les français sont amis de Bush, nous sommes des alliés, nous travaillons ensemble.


                  • Pomme (---.---.237.54) 14 septembre 2006 23:53

                    Vous que le laxisme insupporte, par honnêteté intellectuelle, quitteriez-vous la France dont la réputation est ruinée par vos « fôtes » d’orthographes, votre français approximatif et une vision bipôlaire de l’histoire ? smiley


                  • cflorian 15 septembre 2006 08:20

                    la démocratie n’est pas le plus vieux des régimes, mais vos cours d’histoire ont du commencé au XIX siecle, je comprend vos lacunes.

                    vous devriez faire une différence entre la république et l’ordre. pas besoin de revenir à papon pour ne plus voir des voitures brulées, il suffit de voir marseille où il n’y a pas eu d’émeutes pour s’apercevoir que la sociabilité est beaucoup plus importante que l’ordre.

                    la démocratie ne consiste pas à désigner un chef et le laisser diriger ensuite, vous n’avez pas compris grand chose au fonctionnement d’une démocratie. mais au moins on comprend mieux pourquoi le fait que sarkozy cherche à tout controler ne vous choque pas. vous devez être un fervent défenseur du second empire.


                  • (---.---.59.170) 15 septembre 2006 08:25

                    « la démocratie n’est pas le plus vieux des régimes, mais vos cours d’histoire ont du commencé au XIX siecle, je comprend vos lacunes. »

                    Pff, dans n’importe quel tribu primitive on pratique la démocratie..

                    « il suffit de voir marseille où il n’y a pas eu d’émeutes pour s’apercevoir que la sociabilité est beaucoup plus importante que l’ordre. »

                    Parce qu’il habitent marseille, aucun rapport avec la sociabilité, c’est toujours chez les autres qu’ils vont cmmettre leur crimes. Evidement.

                    « la démocratie ne consiste pas à désigner un chef et le laisser diriger ensuite, vous n’avez pas compris grand chose au fonctionnement d’une démocratie »

                    Alors à quoi cela sert de voter, sinon ? Soyons sérieux.


                  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 15 septembre 2006 09:00

                    L’URSS, la Chine, la Pologne, trop fort !

                    Vous êtes un vrai malade, qui hurle au communisme sanguinaire parce qu’on critique votre caudillo au petit pied.


                  • cflorian 15 septembre 2006 09:11

                    « dans n’importe quel tribu primitive on pratique la démocratie » vous atteignez un niveau sans égal. je me demande si vous croyez vraiment ce que vous dites, j’espére que tous les militants de l’ump n’ont pas ce niveau intellectuel et culturel.


                  • (---.---.59.170) 15 septembre 2006 09:15

                    « vous atteignez un niveau sans égal. je me demande si vous croyez vraiment ce que vous dites »

                    C’est dur l’ethnologie, hein ?

                    Qu’est-ce que vous croyez ? Qu’il faut être vachement supérieur intellectuellement et tout pour demander l’avis des 10 gars de sa tribu avant de prendre une décision ? Arf !


                  • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 15 septembre 2006 12:17

                    « IP:xxx.x7.59.170 », vous déclarez à vos opposants : « Soyons sérieux ».

                    C’est une blague ?

                    Est-ce que vous vous rendez compte, qu’ici, s’il y a bien un participant qui ne tient pas des propos sérieux, c’est vous.

                    Vos commentaires n’ont pas de sens et illustrent une non connaissance de nombre de faits pourtant avérés !


                  • ZEN zen 16 septembre 2006 11:26

                    Il ne faut surtout pas répondre à AdolphosIP:xxx.x7.59.170, sinon vous alimentez son délire..

                    C’est un provocateur...


                  • Sam (---.---.192.39) 14 septembre 2006 11:00

                    Très bon résumé de l’impasse démocratique que provoque Sakozy et du tunnel dictatorial qu’il nous impose.

                    Il faut lire, à titre de complément à cet article, le papier d’une journaliste, dans le Monde Diplomatique, qui développe l’ensemble des collusions et connivences média-politiques.

                    Il est avéré que Sarkozy est celui qui a le plus de banquiers et affairistes dans son portefeuille. Donc, tenant l’argent, possède dans sa manche tous les patrons de presse dont les organes vivent de la pub.

                    C’est Elkabach qui va ramper, c’est Génestar qui se fait lourder, c’est Durand qui fait le cireur - Durand qui se dit de gauche, avait reçu, très tôt, le « poète » Villepin, dans une transparente lèche, pour celui qui est à la poésie ce que Carrefour et à la Nouvelle Cuisine - c’est Rioufol, et autres Figaroboys...

                    Bref, la presse est tenue par Sarkozy qui tient l’argent, l’argent de la pub. Une presse déjà laminée par les introductions en Bourse. Une presse ligotée par le Capital, qui a perdu son indépendance, sa crédibilité et son lectorat, et qui s’effondre dramatiquement, mois après mois, pour les principaux quotidiens.

                    La presse qui voulait faire de l’argent, être « moderne » comme le baratinait Minc et tous ces créatures de et pour la finance, à l’époque où le Monde fit sa transformation et jeta ses principes au fond du portefeuille...

                    Elle est paralysée, elle a perdu son âme et bientôt sa vie cette presse de l’argent.

                    Heureusement subsiste le Canard Enchainé, heureusement se lèvent des petits nouveaux, courageux, talentueux, libres car appuyé sur un lectorat adulte et qui en a marre du Kommerce dans la Presse et du pourrissement induit.

                    Je parle de CQFD, Le Plan B, La Décroissance et d’autres.

                    Sarkozy n’est pas intéressé par cette presse, par LA presse. Il préfère les Elkabach, et dieu sait qu’ils sont nbeux. D’ailleurs Sarkozy nous a appris, à propos du patron courbé d’Europe 1, qu’il « n’était pas le seul »...

                    En plus du pouvoir médiatique quasi-absolu, à force de soumettre au pouvoir de l’argent, de corrompre l’intégrité de la presse, de menacer les journalistes - il a dit « je sais ce qu’il se passe dans les rédactions » - et les députés - on se rappelle « fais bien attention, méfie-toi » lancé à Henri Emmanuelli en pleine Assemblée Nationale..en plus, donc, ce type concentre un pouvoir énorme - un parti UMP et un poste de Ministre de l’intérieur - et une masse d’argent jamais vue ; on parle d’un budget de « campagne » trente fois plus élevé que celui de Royal, qui, pourtant, avec ses positions centre-droit, ne doit pas effrayer le banquier moyen.

                    L’heure est à se rappeler le message des Résistants qui déclaraient à la fin de la guerre, à propos de la « presse pourrie », « plus jamais ça ».

                    Cette alliance de la finance et du complexe militaro-industriel français s’est constituée, reconstituée.

                    Sa créature s’appelle Sarkozy. Elle a soumis la presse dans son immense majorité. Elle soumettra par sa créature le pays entier si on ne l’arrete pas.

                    RESISTANCES !


                    • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 11:11

                      Je ne vois pas du tout comment Sarkozy « tiens » la pub, donc les média. Allez vous faire soigner mon grand. le Monde Diplomatique ? Ce torchon qui fait passer la Pravda pour un journal Pro-Bush ? Belle référence !

                      Ce ne sont tous de même pas des ennemis de la démocratei comme lle Monde Diplomatique qui vont venir nous donner des lecons !


                    • Sam (---.---.192.39) 14 septembre 2006 11:15

                      La différence entre un jugement à l’emporte-pièce et un jugement, c’est le jugement.


                    • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:26

                      Pourquoi as tu posté le flot de connerie plus haut, alors ? « Un tunnel » ???

                      Devient démocrate, on verra aprés.


                    • ZEN zen 14 septembre 2006 15:05

                      Courageux, ce monsieur IP:xxx.x7.59.170....


                    • Sam (---.---.192.39) 14 septembre 2006 20:57

                      Continue, tes arguments m’interpellent très fort !


                    • arturh (---.---.119.98) 14 septembre 2006 11:06

                      Tu veux dire qu’il serait capable d’aller jusqu’à organiser des écoutes téléphoniques illégales ou faire couler le rainbow warrior ? Ou faire obstruction à la justice par tous les moyens pour empécher l’inculpation d’un ami ancien collaborateur des nazis ? Vraiment ? Tu crois qu’on doit avoir peur à ce point ?

                      Ayez peur, il en restera toujours quelque chose


                      • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 11:30

                        Personnellement « IP:xxx.x7.59.170 », je n’avais pas l’âge de me « rebeller » dans les années 80 sous Mitterrand... et je n’ai jamais dis que ces années étaient « toutes belles ». Et surtout, il serait bon que vous arrêtiez de vous défendre en reprenant des faits socialistes d’il y a 20 ans.

                        On pourrait faire de même avec la droite ou même rappeler plus récemment les centaines d’affaires de corruption entachant la droite.

                        Ici, ce n’est pas le but !

                        Mon article reprend des faits actuels et cherche à faire réagir, à montrer qu’il y a un risque pour la démocratie, actuellement, et encore plus grand si M. Sarkozy est élu en 2007.

                        Défendez-vous sur ces faits, sur ce dont traite cet article, ce serait bien plus honnête.

                        Merci.

                        PS : décidément, vous êtes partout sur cette tribune, « IP:xxx.x7.59.170 » ! Au moins, donnez un pseudo ! Vous voulez faire croire que vous ête « plusieurs » à écrire ce genre de « pensées » ?


                      • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:05

                        "Mon article reprend des faits actuels et cherche à faire réagir, à montrer qu’il y a un risque pour la démocratie, actuellement, et encore plus grand si M.Sarkozy est élu en 2007.

                        Défendez-vous sur ces faits, sur ce dont traite cet article, ce serait bien plus honnête."

                        Soyons sérieux, votre article est complétement vide, il ne rapporte que des on dit et des rumeurs. Il n’y a pas le moindre faits établis dans votre truc. Il n’y a donc rien a defendre, par plus avec vous qu’avec ceux qui doute des attentats du 11 septembre. Vous êtes dans un délire.

                        Sarkozy était démocrate avant que vous naissiez, il appartient à l’UMP le créateur de la Véme, et à la droite, les héritiez de la Révolution (les Socialistes ne date que de la fin du XIXéme siécle, et on ne peut pas dire qu’ils soient vraiment démocrate -lorsqu’on voit comment ils ont brutalement imposé les 35 heures..). La démocratie, c’est la droite. L’histoire, dont vous ne semblez pas apprécier les lecons, et on comprend pourquoi, a montré qui de la gauche ou de la droite était démocrate. Chez nous, pas de Maoiste agent secret pendant 10 ans. Mao, 35 millions de mort, tout de même..

                        Vos délires sont pathétiques. Il prouve votre absence totale d’argument contre le programme de Sarkozy. Avec des gens comme vous, qui utilisez les même méthodes que les Pro-oui du référundum, on va faire un carton.


                      • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 12:13

                        Cher « IP:xxx.x7.59.170 », ??

                        Est-ce vraiment utile de répondre à un commentaire pareil ?

                        Vous vous croyez historien ? Ce commentaire montre à quel point votre déficit en la matière est important.

                        Non, vraiment, il n’y a rien à dire de plus sur un tel commentaire caricatural à souhait et tout à fait inexact.


                      • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:28

                        « Ce commentaire montre à quel point votre déficit en la matière est important. »

                        C’est vrai, j’oublais Gracus Babeuf, guillotiné par la Révolution, le seul socialo sur les radar à l’époque.


                      • cflorian 14 septembre 2006 13:55

                        les républicains révolutionnaires n’étaient ni de droite, ni de gauche, par contre ils ont écrits les droits de l’homme et se battaient pour l’égalité ; en gros ils étaient des droits de l’hommiste selon l’insulte à la mode aujourd’hui. le pragmatisme voulu par la droite est plutot du coté de napoléon, c’est plutot de lui que descendent les idées de sarkozy.


                      • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 15 septembre 2006 12:21

                        Insulte mise à la mode par N. Sarkozy.

                        Et d’ailleurs, je ne ferai même pas l’honneur de mettre ce dernier dans le courant bonapartiste...

                        Il est « simplement » néo-conservateur et ultra-libéral.


                      • arturh (---.---.119.98) 14 septembre 2006 11:08

                        C’est intéressant cet article, il parle de Nicolas Sarkozy intouchable sans parler de l’affaire Clearstream...


                        • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 11:33

                          ? Cette affaire n’est pas forcément favorable à M. Sarkozy qui l’a instrumentalisé... et en tout cas n’est pas favorable à la droite...


                        • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:06

                          Ni a la gauche, puisqu’il y a pas mal de socialo dans cette fameuse liste..


                        • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 12:10

                          ? ? Cette liste était fausse. Mais instrumentalisée par la droite.

                          Quoi qu’il en soit, une fois de plus, ce n’est pas le sujet.


                        • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:28

                          « Cette liste était fausse. Mais instrumentalisée par la droite. »

                          Cette liste était fausse. Mais instrumentalisée par la gauche.


                        • le pape (---.---.175.3) 15 septembre 2006 10:43

                          Pour celui qui pense que Clearstream a été instrumentalisé par la gauche, qu’il lise « le complot des paranos » d’Airy routier et on en reparle aprés.... Quasiment pas une fois dans ce livre on parle de la gauche... On me répondra que le livre est orienté mais tout même...


                        • jsuis10 (---.---.114.37) 14 septembre 2006 11:10

                          Dans cet article à cause de l’anti-sarkosisme de l’auteur (je suppose) il y a quelque imprecisions :

                          - qu’il soit invité 3x dans « 100 minutes pour convaincre », ce n’est pas parce qu’il l’a voulu, à mon avis c’est parce qu’il a un role important dans la politique actuelle, va en avoir un par la suite (il n’a jamais caché son amibition d’etre président) et que les Francais veulent le voir. En effet, c’est pas tous les jours qu’on a un homme de cette poigne en politique et c’est sur qu’il y va fort.

                          - Si jamais quelqu’un était en possession de choses « compromettantes » à votre sujet, vous feriez tout pour l’empecher de les rendre publiques. Je comprends tout à fait que Sarko l’ait fait (pour le livre de sa femme), bien que je regrette qu’il en ait les moyens.

                          Apres c’est facile d’empecher un livre de sortir mais de là à obliger les journalistes d’écrire du bien sur lui, je crois que c’est un peu abusé... Mais tout le monde a le droit de penser ce qu’il veut.


                          • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 11:38

                            D’autres personnalités auraient pu être invitées 3x à cette émission, tel que DSK qui a dit depuis longtemps son intention de se présenter. Je le cite car M. Sarkozy a étrangement refusé un débat avec lui...

                            Ensuite, pour protéger sa vie privée, il aurait dû faire comme tout le monde, respecter les règles, et donc attaquer en justice ; et non faire pression et jouer de son rôle de ministre de l’Intérieur pour inquiéter et menacer... Cela, c’est anti-démocratique et autoritaire.

                            Merci.


                          • jsuis10 (---.---.114.37) 14 septembre 2006 11:49

                            Oui mais si tu lis attentivement je n’ai pas dit qu’il était invité seulement parce qu’il est candidat. Etant membre du gouvernement il a des comptes à rendre aux Francais et s’expliquer devant les caméras pour ses actions ca en fait partie. DSK n’a actuellement aucun pouvoir il est candidat certes mais n’a aucune action (actuelle) à justifier devant les Francais donc une ou deux fois suffisent amplement.

                            Enfin pour le livre de sa femme, oui il aurait pu attaquer mais attaquer sa femme alors qu’elle se remet avec lui c’est un peu du suicide non ? Moi si on me quitte et on revient, je ne m’amuse pas à foutre la merde en plus... Alors pour moi c’est normal qu’il s’en soit pris aux éditeurs plutot... Après c’est sûr que moi je n’aurais pas réussi à empecher la sortie du livre.


                          • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 14 septembre 2006 11:57

                            Pas attaquer sa femme. Attaquer l’éditeur, c’est tout à fait différent.

                            PS : crois tu vraiment qu’ils sont toujours ensemble ou même qu’ils se sont remis ensemble ? Je ne le pense pas.


                          • jsuis10 (---.---.114.37) 14 septembre 2006 12:04

                            Pour attaquer les éditeurs je ne me souviens plus du contexte exact mais je crois que c’était trop tard pour empêcher la sortie du livre, il a préféré qu’il ne sorte pas du tout.

                            Je n’ai pas dit que ce n’était pas un comportement autoritaire, au contraire, mais je dis que je le comprends (pour ce fait particulier).

                            PS Non moi non plus je ne pense pas qu’il soit « vraiment » ensemble mais c’est plus politiquement correct, j’ai hésité à mettre les guillements...


                          • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 12:08

                            « Je comprends tout à fait que Sarko l’ait fait (pour le livre de sa femme), bien que je regrette qu’il en ait les moyens. »

                            Il n’a rien, fait, juste prévenu qu’il porterait plainte comme la Loi le lui autorise. Rien donc d’anti-démocrate, et la formule est volontairement biaisé.

                            « D’autres personnalités auraient pu être invitées 3x à cette émission, tel que DSK »

                            Il est numéro deux de quel gouvernement déja ce DSK ?


                          • cflorian 14 septembre 2006 13:58

                            mais sarkozy était invité en tant que candidat à la présidentielle qui prone la rupture ou en tant que ministre qui défend la politique gouvernementale ?


                          • (---.---.16.25) 14 septembre 2006 17:35

                            x7.59.170 a raison sur ce point.

                            Sarkozy a précisé qu’il porterait plainte, comme la loi l’autorise. Et Mr le Ministre de l’Intérieur a reçu personnellement l’éditeur pour le lui dire.

                            Ensuite, l’éditeur, pour ne pas risquer un procès qu’il aurait, en toute logique, gagné (si l’autorisation de publier avait été signée par l’intéressée, comme il l’a été dit), a décidé de lui même de ne pas sortir ce livre, et de s’asseoir sur son investissement.

                            Soyez honnête tout de même. Si Sarkozy n’avait pas été ministre, ou si le bouquin était sorti pendant une législature de gauche, il n’aurait pas pû empecher la sortie du livre.


                          • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 17:39

                            « Soyez honnête tout de même. Si Sarkozy n’avait pas été ministre, ou si le bouquin était sorti pendant une législature de gauche, il n’aurait pas pû empecher la sortie du livre. »

                            Pas sur. Entre homme politique, on peut se rendre de petits services, surtout si l’on n’est pas adepte de la politique des boules puantes, comme disait le général.


                          • Nicolas Cadène Nicolas Cadène 15 septembre 2006 12:23

                            ? ?? mais encore ??


                          • Remy (---.---.29.19) 14 septembre 2006 11:21

                            Je suis étonné des commentaires car il n’y a pas une réaction sur le constat que fait cet article, et ce constat est grave, celui d’une main mise sur les ressorts de l’économie et des médias par un homme qui est déjà le ministre de l’intérieur et possède donc les moyens de contrôler beaucoup de choses et de gens...et cela n’a rien à voir avec être de gauche ou de droite, c’est effrayant et visiblement cela n’a pas l’air de déranger grand monde...


                            • jsuis10 (---.---.114.37) 14 septembre 2006 11:25

                              Comme je le dis plus haut c’est clair qu’il a pas mal de pouvoirs et est influent, de la à lui donner tous les pouvoirs : « la main mise sur les ressorts de l’économie et des médias » c’est un peu le diaboliser...

                              Mais bon moi je dis ca je dis rien...


                            • (---.---.59.170) 14 septembre 2006 11:39

                              « un homme qui est déjà le ministre de l’intérieur et possède donc les moyens de contrôler beaucoup de choses »

                              T’as raison, dés que je croise un gardien de la paix, j’appel au secour les Djeuz pour qu’ils me protége..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès