• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nos larmes pour le Japon

Nos larmes pour le Japon

Et nous voici, encore une fois, scotchés devant nos écrans, ne pouvant nous détacher de ces images d’apocalypse qui repassent en boucle.

Le Japon et les tremblements de terre sont pourtant un vieux couple. « Tremblement de terre au Japon » voilà qui nous inquiète moins que « Tremblement de terre en Haïti ou en Afghanistan. »

Tokyo, la fière Tokyo, a une architecture anti-tectonique. Elle peut résister.

Hier, ses bâtiments se balançaient comme de longues tiges de fleurs qui plient mais ne rompent pas.

Mais l’horreur absolue, qui nous revient en plein cœur, est celle des tsunamis. La vague magistrale, définitive.

Nous en avions été dévorés en 2004. Et la voici à nouveau qui dévale, plus puissante encore, mille fois plus énorme, mieux filmée aussi. Nous avions eu droit à un hôtel dévasté. Là, c’est une ville, une plaine entière qui sombre sous la puissance de sa force monstrueuse et calme.

On nous dit : « Deux trains ont disparu, et un bateau avec ses cent passagers. »

En Thaïlande aussi un train avait été happé par le monstre. Et nous ne pouvons nous empêcher de vivre ce deuil, de partager l’angoisse de ces morts qui flottent on ne sait où, des gens comme nous avec des projets, des familles et qui, en quelques secondes, ont été étouffés sous on ne sait quelle boue, heurtés par on ne sait quel navire éventrant la terre.

« Tsunami », en Japonais signifie « vague portuaire » C’est simple. On vient de voir l’origine de ce mot. Une vague qui balaie un port, oui. Et qui n’en laisse rien.

Mais pour nous, « tsunami », qui ignorons son étymologie, voilà le nom le plus étrange qui commence comme un souffle que l’on entendrait de loin sans se douter un instant que c’est la mort qui approche. Ne vient-il pas doucement, en « ami », mur brillant que des surfeurs, sans doute sauraient vaincre ? Est-il autre chose qu’une de ces grosses vagues qui émerveillent ? Que l’on aime regarder arriver ? En sachant qu’elles s’effondrent à nos pieds, nous saluant dans des bouquets d’écume ?

Peuvent-elles être autre chose ?

Etant récemment du côté de Phuket, Koh-Pipi et Koh-Lanta, je n’ai pu m’empêcher de penser au tsunami de 2004. Ce souvenir est encore une plaie dans nos cœurs. On ne peut pas être dans ces îles et ne pas se rendre compte de la platitude de la côte, de l’impossibilité qu’il y a de s’échapper.

J’ai revu des vidéos. Ces gens au bord de la plage qui filmaient la vague en bavardant « Oh ! La ! la ! Elle est grosse ! », jusqu’à ce que tout se brouille et qu’ils courent pour se sauver. (Si on a le film, c’est bon signe !)

A Koh- Lanta, ils ont mis des panneaux pour indiquer des itinéraires de secours en cas de tsunami. Pauvres ! Il faut d’abord courir deux cents mètres le long de la plage puis ensuite tu tournes à gauche ! Donc le ciel est à gauche, c’est ce que j’en retiens…

Ces histoires terribles restent terribles quel que soit le temps qui passe.

Tsunami…

Comme en 2004, le nombre des morts ne vient qu’au compte goutte. 4 morts étaient annoncés pendant qu’on voyait une ville entière disparaître sous une houle de bateaux. On se disait : « Ils ont été avertis, ils ont pu fuir ! »

 En deux heures la vague est arrivée sur Sendaï…

Elle a parfois pénétré jusqu’à cent kilomètres au cœur des terres.

Que fait-on dans ces cas-là ? File-t-on au bout du monde ? Va-t-on chercher des enfants, des amis ? Une vidéo nous montre une file de voiture alors que dans le lointain la vague approche. Certains veulent faire demi-tour, d’autres partir à pied…

Nos cœurs sont étouffés de ce malheur qui est le nôtre.

Car telle est cette sensibilité humaine qui nous ouvre à toutes les joies et à toutes les peines. Nous sommes les plages de toutes les vagues.

Et aujourd’hui nous sommes noirs de boue.

 

Nos larmes et notre compassion, tout notre amour pour toi, Japon !

Courage soleil levant !


Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 08:13

    Je corrige deux fautes :
    -encore une fois...
    -des histoires terribles restent terribles quel que soit le temps qui passe....


    • xray 13 mars 2011 13:15


      Le tremblement de terre au Japon 
      Saloperie de fait divers. On ne saura jamais la fin de l’histoire sur la Libye. 

      Les faits divers magiques 
      http://la-dictature-de-l-image.over-blog.com/article-les-faits-divers-magiques-60533800.html 




    • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2011 08:24

      je dirai même plus :


      une fois zencore  

      des histoires terribles restent terribles quel que soit le temps qui passe , sauf le mardi oû le temps est filtré par la passoire number 2 .

      • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 08:31

        pas envie de rire. désolée.



      • JL JL 13 mars 2011 13:37

        @ xray qui écrit ci-dessus, je cite :« Qu’il est doux de voir chez les autres ce à quoi on a échappé »

        Vous parlez sérieusement, ou bien vous faites dans l’humour noir su plus mauvais gout ?


      • JL JL 13 mars 2011 13:42

        de fait, xray amalgame faits divers et catastrophe naturelle doublée d’une catastrophe industrielle.

        Dire que ce qu’il se passe aujourd’hui au Japon est un fait divers est le fait d’un esprit malade.


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2011 08:43

        Pardon Ariane 


        j’ avais juste lu le commentaire et non l’ article .
        Terrible en effet  ces événements . 

        Bien à vous .

        • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 08:57

          Aucun problème Rocla !
          Je vous trouvais bien léger en cette belle matinée !
          merci de votre rectification !

          Et si je ne faisais pas de fautes, ça ne serait pas arrivé ! ! Donc, c’est de ma faute !


          • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 10:09

            Merci Juluch et merci à la modération d’avoir rajouté cette vidéo qui , sans commentaire, est saisissante.


          • OMAR 12 mars 2011 19:20

            Omar 33

            Eh Juluch, j’espére que vous ne verrez pas d’objection que je m’associe pour une fois avec vous, pour féliciter l’auteur pour cette article et avoir une pensée pour nos amis japonais.

            Et miracle, je vous plusssssssssssss


          • Georges Yang 12 mars 2011 10:37

            C’est curieux, il n’y a pas encore de fou furieux écolo qui a déclaré que le tremblement de terre et le tsunami était du au réchauffement climatique, aux gaz à effet de serre et à l’industrie.
            Ils ont encore une chance de glapir contre le nucléaire, ça va venir !
            Heureusement, les Japonais sont majoritairement pragmatiques et ne se laissent pas intoxiquer par les verts, ça ne les empêche pas d’aimer la nature.


            • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 10:40

              Vous oubliez Haarp....


            • french_car 12 mars 2011 11:27

              Monsieur Yang vous connaissez mal le Japon. Ils auraient bien besoin des verts !
              Les plages dégueulasses pleines de détritus, la pollution des villes, le bétonnage du moindre mètre carré. Pas d’isolation thermique dans les maisons, folie de la bagnole avec embouteillages monstrueux.
              Quant à la pollution nucléaire, c’est juste en train d’arriver là.


            • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 11:50

              @ french car
              Tristesse absolue...
              Quand on pense que leur philosophie est vouée au respect de la Nature.
              mais la mondialisation et le commerce, la folie de produire, l’absence de sens du beau débouchent sur de telles visions.


            • french_car 12 mars 2011 12:11

              On se fait une image très fausse du Japon ici. En particulier sur l’écologie. Mais aussi sur la société.
              Pour faire simple on dira que la population est calme par rapport à l’agressivité qui prédomine ici, les libertés individuelles sont respectées, le pays est organisé quand les circonstances ne sont pas exceptionnelles les trains sont à l’heure, les distributeurs fonctionnent, les boutiques restent ouvertes le soir.
              Mais par exemple les écoles sont de vastes bazars, pas « carcérales » comme les écoles françaises, et la maitresse est au milieu des bambins, pas « au tableau et par coeur ».
              Quant aux rapports dans l’entreprise c’est simplement ahurissant, Amélie Nothomb n’a certes pas eu de chance mais globalement c’est quand même assez représentatif.


            • easy easy 12 mars 2011 10:52

              Depuis 20 ans, il n’y a quasiment plus personne sur Terre pour ignorer les différents genres de catastrophes qui peuvent nous arriver.

              De chaque catastrophe, on tire aussi des leçons pour le futur. On se réinstalle avec plus de prudence.
              Mais il ya deux sortes de prudence. La reptilienne qui consiste à fuir tout ce qui évoque le danger appris, jusqu’à son nom, et la prométhéenne qui consiste à apprivoiser ou domestiquer ce danger repéré.

              A la différence de la poule, l’Homme sait qu’il peut mieux atteindre son but en faisant un détour d’obstacle. Il en vient à faire de grands et coûteux détours rien que pour passer sous l’échelle. Plus ça va plus on méprise la pensée des anciens et leurs superstitions, plus on s’admire en une projection futuriste.

              Nous allons forcément finir par ne plus avoir peur de rien et par épouser le diable. Tant il est vrai qu’on s’emmerde avec un ange.


              • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 11:13

                Bonjour easy,

                C’était un ange emmerdant ???????
                Curieuse, hein....

                Pour revenir à ce malheureux japon, Je vois à L’instant que la centre nucléiare de F...vient d’exploser.
                mais rien à craindre paraît-il...
                Je tremble...


              • french_car 12 mars 2011 11:29

                Oh que si Madame Walter.
                Mon fils est à 150 km au sud de la Centrale, il n’a pas d’électricité, pas d’essence, plus de nourriture dans les magasins, pas internet, juste encore le téléphone portable pour m’appeler et me demander les infos que je regarde sur le net. les routes sont coupés, les trains ne fonctionnent pas, l’information n’est pas acheminée, on ne leur a pas distribué de comprimés d’iode etc ...


              • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 11:47

                Vous vous en doutez, French car c’était ironique.
                Ils nous ont déjà fait le coup avec Tchernobyl.
                Nous tremblons de peur quand ils disent « sans danger » et je iis chez Wesson que les Japonais étaient totalement opposés au nucléaire chez eux.
                Ceux qui ont pris cette décision, il va falloir qu’ils paient !

                De tout coeur avec vous pour votre fils. J’imagine votre angoisse.
                le mien est à Tokyo donc moins exposé...mais les nuages radio-actifs....


              • french_car 12 mars 2011 12:06

                Tokyo c’est 90 km au sud-est, je pense que ça ne fait guère de différence. Je crois que nous partageons la même angoisse.
                Quoique à Tokyo peut-être est-on mieux organisé que dans les « trous » pour protéger la population ? Donner des comprimés d’iode ?


              • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 12:12

                @ French car,
                Je n’ai pas de nouvelles de mon fils....Peut-être une panne d’électricité ?

                il est bien évident qu’à 90 km, on est à la porte à côté.

                je suis en Thaïlande et je pensais à faire un saut à Tokyo. Vu les évènements, les moyens de transport ne vont pas être rétablis si tôt.

                Par ailleurs , ce que vous décrivez, la situation de votre fils, ne paraît dans aucun journal. Tout va bien presque.
                Comme les medias sont médiocres ! Peu précis !
                Il est bien évident que ce matin il y a dû avoir des découvertes effroyables !
                je pense à ceux qui n’ont plus de nouvelles de leurs proches. C’est le pire...
                Courage à vous aussi.


              • french_car 12 mars 2011 12:18

                Madame Walter, le mien a appelé il y a une heure depuis son usine, il n’y a pas d’électricité pour les particuliers mais son usine en a - comme pour les hopitaux les usines sont prioritaires. Il n’y a pas de net, pas de 3G, évidemment pas la télé dans une usine, donc à par le téléphone portable pas grand chose pour être relié au monde.
                Il ne savait même pas que la centrale a explosé ce matin, c’est moi qui lui ai appris.
                Je pense qu’il peut écouter la radio dans sa voiture, même s’il n’y a plus d’essence j’imagine qu’il en a encore assez pour écouter la radio.
                Ses collègues évidemments n’en savent pas plus.
                Je ne l’appelle pas, j’attends qu’il rappelle.


              • srobyl srobyl 12 mars 2011 10:59

                Bonjour, Ariane
                C’est beau, ce que vous écrivez. Juste une petite remarque : l’architecture ne peut pas être antitectonique, mais parasismique. Comme un parachute ne peut pas être antigravité. C’est stupide, comme remarque en apparence, mais cette appellation est plus en accord avec la modestie qui nous est nécessaire face à ces phénomènes qu’on ne peut (et sans doute pourra jamais) empêcher de se produire. La technologie humaine ne peut que trouver des parades...

                @ Georges Yang
                Avez-vous eu écho de l’affirmation d’un de ces innombrables prédicateurs, d’un pays où la démocratie se mesure à l’abondance des barbes, selon laquelle « les amours illicites » étaient responsables des séismes ?(ben oui, forcément, ça vibre plus !) Et plus proche de nous,, un esprit éclairé( par la lune  ?) qui voit une relation entre les séismes et la pleine lune ? 
                Les écolos n’ont encore rien dit à ce sujet
                 


                • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 11:09

                  @Scrobyl,
                  Vraiment merci pour votre correction. Il est bien évident qu’antitectonique est absurde !! ce serait néanmoins une sacré invention ! Les bâtiments qui empêchent les plaques tectoniques de bouger !!!! Bon. je rougis.J’airais dû vérifier. mettons cela sur le compte de l’émotion !

                  a propos de votre remarque sur les baiseurs qui font trembler la terre, mdr, je ris trop !


                • Georges Yang 12 mars 2011 11:14

                  L’écologie politique est une autre forme de délire que celui des apocalyptiques qui depuis des millénaires font un lien entre péché et châtiment divin. Pour les écolos, le péché n’est pas dans le sexe mais dans la production de gaz à effet de serre ! Les Japonais s’en tirent mieux que d’autres en cas de catastrophe, car ils sont industrialisés. Comparez avec Haïti !


                • french_car 12 mars 2011 11:30

                  j’espère que l’on pourra comparer, je prie chaque minute pour que le pire soit évité.


                • srobyl srobyl 12 mars 2011 11:53

                  J’ai oublié ce lien...


                • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 12:05

                  @ Scrobyl
                  à propos du lien :
                  Incroyable ! Encore plus rigolo quand on le lit ! pauvres Iraniens, une des plus grandes civilisation de notre histoire !
                  le coup du string qui déchaîne l’eijafiol je ne sais plus quoi, trop bon !
                  Enfin, rire détend un peu !!


                • jluc 12 mars 2011 13:56

                  Ah, vous ne connaissiez pas « l’effet papillonnage » ?
                  grimper aux rideaux en Iran peut faire grimper l’échelle de Richter au Japon.


                • Georges Yang 12 mars 2011 11:36

                  Les Japonais ont digéré Kobé en quelques années justement à cause de leur haut niveau de développement économique
                  Au niveau d’un pays, ce n’est pas le nombre de morts qui compte, mais la capacité de réagir pour se redresser.


                  • french_car 12 mars 2011 11:40

                    Non ce n’est pas le nombre de morts qui compte, vous êtes communiste ou quoi ?
                    On voit que ça ne vous touche pas.


                  • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 11:43

                    Yang,
                    Vos froides démonstrations sont glaçantes.
                    Ils se relèveront d’autant plus que ce sont les vieux et les faibles qui auront disparu ????


                  • ZEN ZEN 12 mars 2011 12:30

                    Normal ,Dr Yang est un cynico-paléo-darwinien

                    Les problèmes dans les centrales japonaises ne datent pas d’aujourd’hui


                  • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 12:48

                    Zen,
                    On a l’impression que plus les problèmes sont déliacts, plus ce sont des crétins qui s’en ocuupent !!
                    Aller mettre du nucléaire au japon !!
                    Il fallait vraiment être un fou de productiviste pour en arriver là !

                    mais qu’on traduise les gens qui ont pris cette décision devant un tribunal, bon sang !

                    Seul avantage de ce grand malheur.
                    ca va quand même plomber le nucléaire.
                    Oui, je sais, les dirigeants du monde s’en foutent...mais peut-être pas pour longtemps encore !


                  • Georges Yang 12 mars 2011 13:08

                    Non, le chagrin, c’est individuel. Le compassionnel inefficace, c’est bon pour Sarkozy qui serre des mains de victimes. Un gouvernement doit réagir, pas compatir. Le gouvernement japonais a toujours réagi à bon escient. Il ne s’affole pas.
                    Et puis imaginez la même chose en France, les Français ouvriraient des dossiers d’indemnisation avant même l’organisation des secours.

                    Enfin, il ne faut pas remettre en cause le nucléaire, sans lui, le Japon serait au niveau économique de l’Indonésie.


                  • french_car 12 mars 2011 13:26

                    Pas de nucléaire en zone sismique, c’est simple non ?
                    Le problème au Japon c’est la maffia, je me demande si on arrivera à prouver qu’elle est derrière ces décisions absurdes.
                    Les gouvernements véreux démissionnent, les maires véreux se font assassiner, la maffia résiste !


                  • slipenfer 12 mars 2011 14:24

                    Yang
                    N’a aucune psychologie,dans son métier
                    c’est inutile.


                  • french_car 12 mars 2011 14:26

                    C’est quoi sa spécialité ? Proctologue ?


                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 15 mars 2011 14:54

                    le problème du nucléaire n’est pas sa localisation mais son utilisation, là est le cynisme car dans tous les pays on enfouit les déchets et on les refroidit .... ad vitam aeternam ... il ne reste pus qu’à perdre les plans


                  • Ariane Walter Ariane Walter 15 mars 2011 14:58

                    certes pour les déchets, cela réserve de belles surprises à nos héritiers...
                    Mais construire au bord de l’océan a été fatal à l’installation. C’est incontestable.
                    S’il n’yavait pas eu ,là, ces centrales, l’affaire serait réglée. Alrs que là tt commence !


                  • easy easy 12 mars 2011 12:07

                    Bonjour Ariane,

                     «  »«  »«  »«  » C’était un ange emmerdant ???????
                    Curieuse, hein.... «  »«  »«  »

                    Vous posez une question dont vous connaissez la réponse.


                    • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 12:49

                      easy,
                      Très sioux, moi !!


                    • JL JL 12 mars 2011 12:15

                      Bonjour Ariane, votre article est émouvant.

                      Sendaï est la ville du Japon jumelée avec Rennes. Beaucoup de mes concitoyens ont des amis là-bas.


                      • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 12:52

                        JL,
                        merci pour votre gentil mot.
                        je plains de tout coeur les Rennais qui ont des amis dont ils sont sans nouvelles. c’est le pire.
                        Et l’on s’attend sans cesse au pire.

                        je trouve qu’il y a un stop dans l’information.


                      • Hijack Hijack 12 mars 2011 12:16

                        Excellent article ... encore !!!

                        Mais ... question ??? Les disparus ...

                        Si les vagues ont envahi les trains ... les japs ne sont pas de caves que l’on sache ... pourquoi n’ont-ils pas tout fait pour ne pas tout faire pour cela ...

                        Sachant qu’ils allaient se foutre dedans, pourquoi ne pas tout simplement ... ne pas y aller ?
                        Certes il n’avaient pas le choix ... certains cheminots courageux se sont dit, qu’ils fallait essayer malgré tout ... peut être ?


                        • french_car 12 mars 2011 12:21

                          Un tsunami se propage à 800 km/h.
                          Quand l’épicentre est à 200 km de la côte faites le calcul : 1/4 d’heure.
                          Vous croyez qu’on peut fuir en 1/4 d’heure ???
                          La terre tremble, je me dis « oh la je suis dans un train le tsunami va arriver cherchons vite une colline » ?


                        • Hijack Hijack 12 mars 2011 12:30

                          Quand je disais disparus, je parlais des trains disparus ...


                        • Hijack Hijack 12 mars 2011 12:32

                          En mer le tusnami va entre 650 à 800 km/h ... mais sur la côte, ce serait de l’ordre du galop de cheval ... donc moins de 60 km/h ...

                          Peut être que les trains dont je parle ... longeaient la côte.


                        • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 12:56

                          @ hijack,
                          Merci d’avoir apprécié et de le dire...
                          ce qui s’est passé dans ces trains, je préfère ne pas l’imaginer.

                          Oui, je crois que cette fois tout est allé très vite !
                          et ce n’est pas le tsunami d’eau tiède de la THaïlande. Qui, lorsque la vague baissait d’intensité était plus supportable.


                        • Gérard Luçon Gerard Lucon 12 mars 2011 13:24

                          la seule solution est de mettre des bouees de sauvetage dans les trains ....


                        • french_car 12 mars 2011 13:30

                          Effectivement Hijack dans ce pays tout en long avec un massif qui le parcourt en son centre tout du long la bande côtière est très étroite sauf vers Kyoto et encore.
                          Donc les trains ne peuvent effectivement que longer les côtes.


                        • french_car 12 mars 2011 15:31

                          Hijack vous avez sans doute lu ce qui est tombé il y a qq minutes : 10 000 morts dans un port. Sans doute 10 000 « caves » comme vous dites qui n’ont pas couru assez vite ?


                        • Hijack Hijack 12 mars 2011 15:58

                          @ french_car,

                          Le mot « cave » je ne l’ai pas employé dans ce sens, plutôt pour dire que les japs ne le sont pas ...
                          Que s’ils ont pris la décision de foncer sachant que la vague arrivait, ce n’était pas par inconscience, ni bêtise, ni mal informés ... peut être qu’ils n’avaient pas le choix, vu la configuration du terrain ... et c’est vrai, je ne savais pas que les lignes de chemin de fer longeaient si près les côtes ...
                          Cela devait être dur pour les conducteurs des trains, soit rester et subir la vague, soit prendre le risque de foncer, peut être qu’ils passeraient avant ... comme certaines voitures qu’on a vu sur les routes pas loin, certains sont passés, d’autres pas ...


                        • french_car 12 mars 2011 20:34

                          Ont-ils même eu le temps de voir la vague ? Qui vous dit que le train n’était pas à l’arrêt et les voyageurs en train de se barrer ou de compter les morts et les blessés s’il avait déraillé ? Je ne comprends pas que vous essayiez de raisonner sur un évènement dont on ne sait rien !
                          Quand on en est à se dire que ... sans-doute il y a 10 000 morts dans un port alors que jusqu’ici on tournait à 1000 ou 1500 victimes au total, c’est que rien n’est sûr.
                          Sans moyens de communication il est vain de communiquer si je puis dire.


                        • Montagnais Montagnais 12 mars 2011 12:35

                          L’occasion de penser qu’il y a 66 ans exactement, Tokyo bombé par not bon tonton Sam se réveillait au milieu de 100 000 cadavres, 1 million de blessés..


                          Occasion de méditer.

                          • Gérard Luçon Gerard Lucon 12 mars 2011 13:16

                            soit un peu moins de morts qu’a Dresden, non ?


                          • Montagnais Montagnais 12 mars 2011 13:53

                            Oui


                            NB : Attention ! votre message doit contenir au moins dix caractères

                          • NeverMore 12 mars 2011 12:37

                            J’ai beucoup d’empathie avec le peuple Japonais dont je pense que le plus con d’entre eux est plus sage que la plus avisée de nos élites autoproclamées.

                            Autant il est certain que nos autorités se sont foutues de nous avec Tchernobyl, autant il est pronbable que sans nécessairement dire toute la vérité, les autorités Japonaises agiront au mieux pour protéger toute la population qui peut l’être. 


                            • french_car 12 mars 2011 13:34

                              NeverMore c’est incroyable comme quoi vu d’ici on idéalise le Japon.
                              Les autorités japonaises sont beaucoup plus corrompues que les nôtres et ne pensez pas qu’elles sachent agir. L’homme de la rue là bas sans électricité ni rien a moins d’information que vous et moi sur la situation.


                            • Hadj Ahmed 12 mars 2011 12:38

                              Bonjour Ariane et le Capitaine, bonjour à tous,

                              Je m’étais réjoui hier qu’il y ait un article sur le sujet rachetant à mes yeux AV d’entre un défilé de Rykiel et les indispensables nouvelles du front… Avant de me rendre compte que l’auteur dès le titre, utilisait le malheur des japonais pour vendre sa pleine lune… Un peu ce que fait l’anti-écolo primaire plus haut. Inutile de dire que je n’ai pas été plus loin. Bref merci infiniment pour votre article.

                              Je travaille pour un consortium japonais et c’est en travaillant avec eux que j’ai appris d’abord à les connaitre, ensuite à les respecter et enfin à mesurer la grandeur de la civilisation qui est la leur.

                              Hier j’étais effondré et j’ai évidemment mailé aux plus proches d’entre eux, mais c’était hier…

                              Puis ce matin, des images encore plus terribles sur France24, un bilan multiplié par cinq alors j’appréhendais (un euphémisme), cette journée en venant au travail, toujours délicat je me disais, gaffe à ce que tu dis, gaffe à ce que tu fais, juste boucle là et essaye d’être aussi digne qu’eux.

                              Or ce matin ils ont repris le travail, imperturbables, plus appliqués que jamais, souriant et même riant pour certains d’entre eux. « La vie continue » n’est pas une vue de l’esprit chez les Japonais.

                              J’ose espérer que ceux in-situ auront autant de force.


                              • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 13:34

                                Cher hadj,
                                je réponds à un homme sensé, simplement touché comme on peut l’être en de telles circonstances.

                                Hier, angoissée par ces évènements j’avais écrit l’artilce sur Kadhafi pour me détendre.
                                Puis ce matin je me suis dit ,il n’est pas possible de ne pas parler de l’émotion que l’on ressent et de la présenter comme un hommage à tous ceux qui sont dans l’angoisse de leur disparu.
                                D’iù cet article.
                                Bien à vous.


                              • french_car 12 mars 2011 13:37

                                Je puis vous affirmer que ceux qui sont au nord de de Tokyo n’ont pas repris le travail, ils essaient juste de savoir ce qui se passe, que faire pour échapper à une potentielle explosion de la centrale, comment trouver à manger, voire même de l’essence si les routes se débloquaient ... et ne sourient pas !


                              • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 12:39

                                Montagnais
                                tu veux dire que là, à côté c’est pas beaucoup ?
                                Qu’on s’excite pour pas grand chose ?

                                N’importe comment si l’on mettait dans une balance tous les morts causés par tonton sam et si on on les changeait en dollars , sûr que leurs affaires s’arrangerainet !


                                • Gérard Luçon Gerard Lucon 12 mars 2011 13:15

                                  et le dernier SAS ... Tsunami a Miami .. quel article, quel impact, quelle com passion

                                  bref, depuis 2009 nous savions que la ceinture de feu du Pacifique etait prete a exploser, certains scientifiques l’avaient annonce pour 2011 .... nous sommes en 2011

                                  what else ?


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 13:30

                                    Luçon,
                                    Le jour où tu t’exploseras la tête au volant de ta voiture contre un platane, vu le danger des routes je dirai : What else ?

                                    Comme c’est beau la maîtrise de ses émotions !


                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 15 mars 2011 14:46

                                    sorry mais j’ai depuis 2009 un document fait par un scientifique roumain basé en Italie et qui annonce le « pétage » de la ceinture de feu du pacifique pour 2010 et 2011, ce document a été interdit de diffusion donc nous l’avons fait circuler sous le coude, c’est un enregistrement vidéo qui fait 990 megabytes, je peux te le passer par « free gros fichiers » si tu me donnes une adresse mail capable de réceptionner ce type de gros fichiers

                                    quand à m’exploser la tronche dans un arbre, cela peut effectivement m’arriver, j’espère que tu viendras cracher sur ma tombe, sans compassion !


                                  • easy easy 12 mars 2011 13:19

                                    «  »«  »« Comme les medias sont médiocres ! Peu précis !  »«  »«  »

                                    Les médias sont, peu payés, vraiment très peu payés au sens de ce que chacun de nous paye de sa poche pour qu’ils bossent. Les médias n’ont de moyens que par la masse énorme qu’ils touchent.

                                    Les médias ne sont pas équipés d’autre chose que de motos, de caméras, de micros et d’hélicos. Ils n’ont ni tournevis, ni voltmètre, en fait ils ont dix fois moins d’instruments de mesure que moi (je pense qu’ils n’ont même pas un mètre ruban et n’ont que leur yeux et leurs émotions pour nous dire la hauteur d’une vague)

                                    Un média ce n’est pas un CNRS. C’est un système de qui on attend, à 20 h qu’il soit précis comme la science et à 21h, qu’il nous épate de tours de magie.

                                    Lors des grandes catas, les médias sont aussi perturbés que tous les autres systèmes in situ pendant qu’on attend tout d’eux. C’est au moment où l’on attend le plus d’eux, sans considération pour les risques qu’ils devraient prendre, qu’ils sont le plus handicapés. Chaque ingénieur de centrale nucléaire, chaque militaire, chaque chirurgien, chaque logisticien ayant « mieux à faire » qu’à répondre à la curiosité d’une journaliste.
                                     
                                    Au fond, lors de catastrophes, c’est de l’Etat et de lui seul qu’on serait en droit d’exiger un flot continu et précis d’informations. Mais comme les Etats ne se sont jamais équipés pour assurer cette mission (pour laquelle ils seraient évidemment handicapés comme tout le monde) il n’y a que les medias pour assurer tant bien que mal, la circulation, d’infos.


                                    Une journaliste assise sans un hélico survolant une ville attaquée par un tsunami, sauf à s’appeler Claudie Haigneray, sera débordée d’émotions et ne livrera au mieux que des « flammes qui se voient à des kilomètres », que des « navire pris dans un tourbillon gigantesque » . Il est déjà extraordinaire que certains caméramans aient, jusqu’au bout de leur vie, le souci premier de maintenir leur caméra stable. et face au danger.


                                    Ne nous méprenons pas non plus sur un autre fait. Lors de ce genre de catastrophe, chacun de nous désire une d’ubiquité délirante et infinie sur le plan de la réception d’infos. Ce que nous offre la technologie répond déjà largement à ce fantasme mais ne nous rassasiera jamais. Nous n’aurons toujours que 2 yeux, 2 oreilles et 24 h de réceptivité par jour.



                                    Allez, quand ce moment sera passé, vous nous ferez 100 lignes sur la performance des medias.


                                    • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 14:01

                                      easy,
                                      ce que je veux dire, très cher (j’essaie d’échapper à mes cent lignes), c’est que j’en sais plus par des témoignages directs d’amis que par les medias. il faut , dans ces cas-là qu’il y a ait des centres d’appel qui permettent de savoir où sont les lieux les plus en difficulté.
                                      regrouper les données, quoi...

                                      Cher défenseur de la veuve et de l’orphelin et comme je ne suis ni l’une ,ni l’autre...
                                      50 ?


                                    • french_car 12 mars 2011 14:07

                                      Je suis assez d’accord avec Easy les médias ne peuvent pas donner plus que ce qu’elles donnent. Et sur place - sans médias on n’en sait pas plus que ce que l’on peut observer 100 mètres à la ronde.


                                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 15 mars 2011 14:49

                                      eh, tanty, pour avoir des centres d’appel il faut de l’électricité ....


                                    • Georges Yang 12 mars 2011 13:32

                                      Entendu aux infos, une connasse d’Américaine déclare qu’elle veut partir le plus vite du pays pour n’importe où.
                                      Les Japonais ne peuvent pas partir, mais ils ne le veulent pas non plus. Ils ont plus de couilles que les occidentaux qui ont désormais peur de tout.


                                      • french_car 12 mars 2011 13:40

                                        Yang vous êtes vraiment con. On vous montre une Américaine et vous en déduisez que tous les occidentaux sont cons ?
                                        Et moi je voudrais aussi que mon fils prenne un avion pour échapper à une possible explosion nucléaire.
                                        Quel idiot !


                                      • Georges Yang 12 mars 2011 13:43

                                        Vous devez encenser le principe de précaution


                                      • Georges Yang 12 mars 2011 13:48

                                        A la télé on voit des employées d’une supérette qui protège le rayon bouteille. En France, l’employée demanderait un congé de maladie pour stress post traumatique ou un droit de retrait avec le soutien de son syndicat.
                                        C’est sympa cette femme qui protège son beaujolais village.


                                        • french_car 12 mars 2011 13:57

                                          Vous en avez vraiment abusé du Beaujolais. Ce n’est pourtant pas recommandé par le corps médical.
                                          Et ce que vous ignorez : les syndicats japonais sont plus puissants que les syndicats français et le patronnat ne fait pas du tout ce qu’il veut.
                                          Le patron japonais quand il n’est pas corrompu est bien plus citoyen que le patron français.


                                        • Gemini Gemini 13 mars 2011 09:37

                                          On voit bien que vous ne connaissez pas le Japon, ni la France. Les relations employés/patron sont très différentes là bas. 


                                          En France, les patrons sont pour l’essentiel des voyous qui ne paient jamais bien leurs employés et leur en demande toujours plus. Au Japon, au contraire, les employés sont bien mieux rémunérés et plus ils sont méritants, plus ils le sont. C’est ainsi que l’on comprend que les employés japonais soient bien plus impliqués que leurs homologues français. Au contraire, je dirais même qu’il est étonnant que les salariés français soient encore si impliqués malgré le foutage de gueule totale dont ils sont victimes.

                                          Le meilleur exemple selon moi pour l’illustrer : mon épouse est japonaise, et, lorsque sa vie a débuté en France, elle disait comme vous : les français ne travaillent pas, ce sont des fainéants. Puis, elle a commencé à travailler, et elle a compris ce que c’était que de travailler en France : la façon dont elle a été traitée par ses différents patrons malgré son implication et son travail à la japonaise l’ont tout simplement écœurée.

                                          Pour elle, en France, les patrons sont véreux, malhonnêtes et radins, et font tout pour démoraliser leurs salariés. Au Japon, au contraire, tout est fait pour les motiver et les impliquer. Maintenant, elle ne juge plus de la même façon. Si sa conclusion reste la même, à savoir que l’on ne travaille pas en France, son analyse de la cause a fortement évoluée : les responsables en sont maintenant les patrons du fait de leur comportement indigne envers leurs employés.

                                          Donc, oui, votre énoncé des faits est probable, mais vos sous-entendu sont tout simplement erronés : lorsque l’on connaît la différence de relations dans le monde du travail entre les deux pays, la différence apparaît alors comme une conséquence logique.



                                        • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 13:56

                                          Je replie certains commentaires qui sont d’un cynisme insultant pour les victimes.
                                          C’est vraiment bas de vouloir se faire mousser sur le malheur des uns et la compassion des autres.
                                          mais maintenant ,qu’ils ne se fatigunet plus, je fais de l’origami.


                                          • french_car 12 mars 2011 13:58

                                            Ce type se prétend médecin, c’est à vomir.


                                          • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 14:03

                                            French car,
                                            Il y a bien eu un docteur Landru ? Non ?


                                          • Georges Yang 12 mars 2011 14:07

                                            Vous vous méprenez, ce que je souligne, c’est le courage, le bon sens et le calme des Japonais face à cette catastrophe. Beaucoup devraient prendre exemple sur eux.


                                          • french_car 12 mars 2011 14:08

                                            Oui mais c’était il y a un certain temps.
                                            Céline, qui est à la mode ces derniers temps, était également médecin, pneumologue.


                                          • french_car 12 mars 2011 14:12

                                            Mais Yang vous en savez quoi ??? Pourquoi voudriez-vous que le Japonais soit plus « digne » que l’Occidental ?
                                            Moi qui ai mon fils sur place à 200 km de l’épicentre et à 150 km de la centrale en question, je peux vous dire que je n’ai pas le même point de vue que vous.
                                            Il n’y a plus d’électricité chez les particuliers, rien a manger dans les boutiques, plus d’essence, pas d’info - à part la radio dans la bagnole - des embouteillages gigantesques qui bloquent les routes.
                                            Juste le téléphone qui semble passer de temps à autres.
                                            Il est incroyable que l’on idéalise autant le Japon de la même façon d’ailleurs que l’on dénigre l’Occident.
                                            Le principal mérite du Japonais selon moi c’est d’être affable et serviable, contrairement au Français moyen qui est agressif et individualiste. Pour le reste ce n’est qu’un humain.


                                          • Georges Yang 12 mars 2011 14:10

                                            Pour l’instant, ça a beaucoup plus de dignité que la pantalonnade de Bush à la Nouvelle-Orléans


                                            • french_car 12 mars 2011 14:14

                                              Je ne sais pas mais de toute façon Bush ne représente heureusement pas toute l’Amérique. Un imbécile à la Nouvelle-Orléans c’est un imbécile, point.


                                            • french_car 12 mars 2011 14:37

                                              Ce que je trouve incroyable c’est qu’hier matin on entendait dire « le séisme a fait 27 morts » et là on lit « 14h15 - Tokyo 10.000 personnes ont disparues dans le port de Minamisanriku selon la chaîne NHK »


                                              • easy easy 12 mars 2011 15:35


                                                Bon, va pour 50

                                                grâce à ça

                                                «  »«  »«  »«  »«  ».... il faut , dans ces cas-là qu’il y a ait des centres d’appel qui permettent de savoir où sont les lieux les plus en difficulté.
                                                 «  »«  »«  »«  »«  »

                                                Les medias ce n’est pas 1 million de personne mais à peine 300 dans un secteur donné.
                                                Les pouvoirs publics, sauf à décupler les impôts, sont également très limités en moyens et suffisent tout juste à des situations tranquilles.
                                                Il faut donc une mobilisation des citoyens survivants pour alimenter une banque d’informations.

                                                Ici et là, depuis le vieux « Téléphone rouge » d’Europe 1, cette idée fait son chemin et pendant les premiers jours, toutes les infos qui nous venaient de la Libye étaient le fait de quidams et toutes aboutissaient sur la Toile. Ce n’est peut-être pas un Point mais c’est tout de même un Lieu.

                                                Je pense qu’un jour les Etats organiseront, imposeront une centralisation des infos lors des catastrophes. Mais il y a également plein d’inconvénients à une centralisation, à commencer par le triage, à finir par la difamation et l’intox en passant par la panne du Central.

                                                Et puis ne perdons jamais de vue que l’info, de nos jours, nécessite de l’électricité et des réseaux de communication intacts. Le jour où l’on saura préserver cette base dans tous les cas de figure, on saura maintenir une bonne information.



                                                (C’est le système d’alerte au tsunami centralisée depuis 2004 qui a prévenu l’arrivée de l’actuel tsunami. Le problème ici c’est que de son épicentre à la côte, il n’y avait que quelques minutes)



                                                Vous avez dit en avoir appris plus par des coups de fils aux proches que par les medias mais vous n’avez encore pas apporté ici la moindre info exclusive.




                                                Non finalement il vous faudra bien les 100 lignes pour devenir un peu plus humble.



                                                • french_car 12 mars 2011 15:56

                                                  Pas d’info exclusive si ce n’est que :
                                                  - Juppé nous fait rigoler avec ses 50 personnes recherchées et 25 retrouvées alors que personne que nous connaissons sur place n’a été en aucune manière contacté par l’ambassade, comment aurait-elle d’ailleurs pu ? Envoyer un cycliste faire la tournée des adresses ? Et si on est sorti on est porté disparu ?
                                                  - il n’y a plus de courant au nord est de Tokyo sauf usines et hopitaux
                                                  - il y a un risque majeur nucléaire mais personne n’est au courant si ce n’est par la radio - quand on a une voiture on peut écouter la radio
                                                  - il n’y a plus rien dans les magasins
                                                  - il n’y a plus d’essence aux pompes
                                                  - les routes sont embouteillées et il est illusoire de penser fuir vers le sud


                                                • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 16:18

                                                  Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr


                                                • french_car 12 mars 2011 16:46

                                                  Désolé Ariane, et le téléphone ne répond plus. Soit qu’il économise la batterie, soit que ce soit désormais coupé.


                                                • slipenfer 12 mars 2011 15:42

                                                  A priori l’enceinte de confinement a explosé
                                                  Tchernobyl 2 le retour ?

                                                  on va le savoir très rapidement


                                                  • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 16:16

                                                    des centrales atomiques au Japon ! Il fallait le faire ! Le risque q ete pris. je plains ceux qui vont payer


                                                  • Hijack Hijack 12 mars 2011 16:45

                                                    D’après des spécialistes, l’accident nucléaire du Japon se rapprocherait plus de l’ accident nucléaire qui s’est produit le 28 mars 1979 dans la centrale nucléaire de l’île ...plutôt que Tchernobyl...
                                                    Cet accident avait eu des effets terribles sur la nature, mais longtemps après.

                                                    Three Mile Islandhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Three_Mile_Island

                                                  • Hijack Hijack 12 mars 2011 16:49

                                                    je parlais bien sûr de l’ile  : Three Mile Island
                                                    ( île de 3,3 km2 sur la rivière Susquehanna, près de Harrisburg, Pennsylvanie aux États-Unis)


                                                  • velosolex velosolex 12 mars 2011 16:04

                                                    Depuis le tremblement de terre de Lisbonne en 1755, et ses répercutions, autant que par les commentaires qu’il entraina que par ses conséquences ( remise en question du rôle et de la présence de dieu par voltaire) chaque événement de ce type nous ramène à notre pauvre impuissance, et à des choses plus obscures, indéfinissables, quasi animales. Cela nous fait relativiser un temps nos petits problèmes, nos querelles ridicules. Toutes ces maisons et ces trains emportés comme fétus de paille nous laissent abasourdis, tétanisés par la réalité brute et sauvage de la vie, par l’absurdité du destin. 
                                                    Survient la satisfaction d’avoir été épargnés, d’avoir été du bon coté de barrière.
                                                    Que nous refoulons bien vite, comme ces miasmes qui nous agitent parfois l’intestin.
                                                     Nous compensons notre culpabilité par une compassion de bon aloi.
                                                    Puis, au delà des mots, nous rêvons tout à coup à cette véritable communauté humaine qu’il faudrait réaliser, et qui se révèle tout à coup..
                                                     L’aide massive des uns et des autres.
                                                    Le partage des richesses.
                                                    De vrais économies solidaires, et non prédatrices.
                                                     Il semble bien qu’on ne s’en sortira pas sans ça. Car c’est sous nos pieds demain que la terre tremblera. Les failles sismiques se moquent bien de nos pauvres frontières, de nos querelles de religion et de clocher, et nous font réaliser que la terre n’est qu’un organisme global, et que l’on ferait bien de s’en apercevoir au plus vite.
                                                    Indécence total : Les chroniqueurs radio parlant d’emblée de la chute de bourse à Tokyo !
                                                    Comme si la chute de ces pauvres milliards plus ou moins factice pouvaient tuer des gens !


                                                    • Ariane Walter Ariane Walter 12 mars 2011 16:14

                                                      Merci Velosolex pour une analyse que je partage entierement.
                                                      En particulier votre rappel de Voltaire.
                                                      Quant a votre conclusion je la partage tout a fait.
                                                      On a absolument besoin d economies solidaires
                                                      Les grimaces de la bourse sont honteuses.



                                                      • Georges Yang 12 mars 2011 17:16

                                                        Je pense qu’il y a eu méprise de certains commentateurs. L’histoire des bouteilles souligne le sang-froid des Japonais et leur sens du devoir, ce n’est pas de l’ironie, bien au contraire.


                                                        • easy easy 12 mars 2011 17:45

                                                          «  » Nos larmes pour le Japon.«  »

                                                          « Euh, vous zauriez pas des écopes et des éponges plutôt. Paske l’eau salée, ça va, on a été servis ! »

                                                          Sans dec, c’est de linge sec et d’eau douce dont ils vont avoir besoin.


                                                          Je me demande si depuis Marseille, vous auriez eu l’idée d’un appel aux larmes.

                                                          Quand un drame de ce genre se produit quelque part, le reste du monde, Vatican compris, ne fond jamais en larmes. Face au drame d’inconnus, et c’est cela qui fait toute la force du secours efficace, personne ne pleure mais court plutôt aux pelles, aux éponges, aux seaux, aux pansements, aux levées de fonds et aux sandwichs. 

                                                          Les larmes c’est quand on est désarmé, quand il n’y a plus rien à faire.

                                                          C’est peut-être parce que vous êtes sur les lieux du drame indonésien de 2004 et aussi parce que vous vous y sentez isolée, sans votre habituelle logistique et fragilisée, culpabilisée par la présence d’un fils pris dans la tourmente japonaise, que faute d’avoir pu y faire quoi que ce soit, à l’époque, vous n’avez plus que le réflexe de pleurer sur l’Indonésie de 2004 et, par transfert maternel, sur le Japon. Et encore est-ce une image car vous n’avez pas réellement versé de larmes n’est-ce pas ?

                                                          En tous cas, ce qui vous arrive, Ariane, avec ce mélange entre Banda Aceh que vous pleuriez hier et le Japon qui se noie aujourd’hui alors que votre fils s’y trouve, les décalages horaires en + dans un sens, en - dans l’autre, la montée d’angoisse, tout cela est assez exceptionnel du point de vue des circonstances. Il y a là tout ce qu’il faut pour s’emmêler les pinceaux.
                                                           
                                                          Ne parlons plus des lignes.



                                                          «  »«  »"
                                                          Nos cœurs sont étouffés de ce malheur qui est le nôtre.

                                                          Car telle est cette sensibilité humaine qui nous ouvre à toutes les joies et à toutes les peines. Nous sommes les plages de toutes les vagues.

                                                          Et aujourd’hui nous sommes noirs de boue.

                                                           

                                                          Nos larmes et notre compassion, tout notre amour pour toi, Japon !

                                                          Courage soleil levant !
                                                          «  »«  »«  »


                                                          Une mère d’ici voudrait déclamer son amour à son fils vivant au Japon, mais le dire par procuration, elle écrirait à peu près ça, il me semble.


                                                          • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 02:56

                                                            Bon, je suis sur qwerty, desolee pour l ortho

                                                            easy,

                                                            jamais vu une faute d interpretation pareille
                                                            Comme si nous n etions pas sensibles a la mort dinconnus !
                                                            Comme si nous n etions pas permeables a une tristesse universelle !
                                                            Mon fils n a aucun pb a Tokyo. Je n ai meme pa eu le temps d avoir peur.

                                                            mais il y a un pb que vous squtez : celui de l ecriture.
                                                            J ecris a chaud, cad que je ressens les sentiments que j exprime ( distingo fait par Rousseau sur les comediens)
                                                            Or c est un mode de travail qui donne une extreme sensibilite a tout. Une sorte d ouverture sur les etres et les evenements.
                                                            Qund j ecris un recit de plaisir ou de mort, je le ressens.
                                                            Et dans la vie, a propos de tout, j ai la meme perception.

                                                            Ils n ont pas besoin de nos larmes ?
                                                            C est une idiotie.
                                                            Vous voulez faire le mec, la ?

                                                            J aime l epoque de rousseau justement ou les hommes ne retenaient pas leurs larmes.
                                                            C etait l epoque des lumieres.


                                                          • easy easy 13 mars 2011 09:33

                                                            Bonjour Ariane,


                                                            Je prends acte que ça fait bien la cinquième fois qu’une femme me dit à peu près ça.


                                                            D’expérience, je n’ai jamais, absolument jamais vu des gens pleurer avec de vraies larmes (car sinon je ne sais pas ce que veut dire pleurer) autour de la mort d’inconnus. Et encore moins en masse.

                                                            Inversement, j’ai vu des gens pleurer en masse, avec de vraies larmes donc, autour d’une dépouille qu’ils connaissaient (leur père, leur enfant, leur roi, leur parrain, leur dictateur...)

                                                            En raison de ce vécu, apparemment insuffisant, les appels ou les récits de pleurs massifs autour de la mort d’inconnus, me semblent devoir être interprétés, et non pris au premier degré. Alors j’interprète et à chaque fois, on me dit que je me plante.


                                                            Il y a une exception de taille à ce que je viens de dire. J’ai vu des pleurs massifs, j’y ai participé, autour de la mort d’inconnus torturés, donc autour de la torture, autour de la cruauté plus exactement. J’interprète et je pense que les larmes, l’envie de vomir, la colère, traduisent le deuil qu’on se trouve forcé de faire de la gentillesse des gens. Face à des preuves ou des témoignages de torture on doit enterrer notre « voisin qu’on croyait gentil »


                                                            Par ailleurs, dans les églises ou les mosquées, quand il y a une prière adressée à des victimes de catastrophes, je vois des gens se recueillir sans pleurer. Ne pleurent que quelques personnes que je considère comme ayant des proches au nombre des victimes.

                                                            Les larmes en masse, au fond, c’est si rare que même pour des morts de proches, il faut payer des pleureuses pour en obtenir. Ce qui signale au passage que les femmes sont plus facilement productives de larmes que les hommes.

                                                            Je fais mon garçon dites-vous.

                                                            Ouais, forcément.

                                                            Fondamentalement, je n’ai jamais vu une femme verser la moindre larme par amour ou compassion ou pitié pour moi. Par contre je me suis vu pleurer mille fois sous les coups de rotin que mon père assénait de son initiative ou sur la demande de ma mère.
                                                            Une fois, une seule fois j’ai vu un de mes parents pleurer d’amour sur un de ses 4 enfants. C’était mon père, c’était sur sa fille de 2 ans et c’était parce qu’elle était partie en France et qu’il ne la reverrait plus.

                                                            Le fait d’avoir vu au moins une fois dans ma vie, mon père pleurer d’amour pour quelqu’un, en l’occurrence sa fille, a été capital pour moi. De là, je pleure très facilement d’amour pour ma fille. Et par extension laborieuse, pour mes fils aussi. Pour personne d’autre.

                                                            Ma mère pleurait souvent, sur son sort. Elle hystérisait à la vue des serpents, crapauds et autres grouillants asiatiques. Et elle me chargeait de les tuer. Très jeune, ma mission consistait à voler au secours des femmes qui pleuraient ou hurlaient pour occire quelque « sale bête ». Très tôt je devenais donc logisticien et je voyais dans les larmes des femmes une charge, une accusation et une condamnation de ma petite personne, du garçon que j’étais.

                                                            Depuis, quand il y a un drame, j’interviens, je ne pleure pas ; je ne dois surtout pas pleurer pour rester efficace, pour avoir la vue nette. Une tempête ravage ma ville, je charge ma camionnette de matériel de secours et je maraude dans la ville. Et le soir, épuisé, un ami jouant une gnossienne ou gymnopédie de Satie, loin de ma fille, je pleure, le visage à ras de la vitre et tourné vers le parc.
                                                            Je pleure seul et l’essentiel de mes larmes vont à ma fille.

                                                            Et moi, à votre place, là-bas en Indonésie, rappelé par sa catastrophe, interpellé par celle du Japon, j’aurais ma fille sur cette île à l’envers, je serais dépité d’être loin de mes échelles, de mes pelles et de mes cordes, je pleurerais d’amour pour elle et je pense que ça se verrait au travers de mes posts.

                                                            Voilà comment je suis devenu, comment je fais mon garçon.


                                                            Mais pour vous, il en va donc tout autrement. Je suis désolé de m’être trompé.








                                                          • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 10:09

                                                            J’adore votre message
                                                            détaillons :
                                                            jamais vu personne pleurer en masse pour des inconnus.
                                                            Moi si.
                                                            Ma vie a été marquée par deux accidents dans deux lycées où je travaillais.
                                                            Au Maroc, un camion qui transportait les élèves de la chorale s’est fait happer par un autre camion. une douzaine de morts.
                                                            A Istres un car d’élèves qui revenainet de Pra-Loup dans un précipice. Tous morts.

                                                            la mort, c’est un mot, le plus souvent, heureusement, vu de loin.
                                                            mais il y a des moments , quand on arrive au lycée que tt le monde pleure, sans connaître d’ailleurs les disparus, quand on se retrouve dans le flot des cercueils pour l’entrrement , tous les visages sont couverts de larmes et pendnat de longs jours.

                                                            Beaucoup de gens ont pleuré pour ces morts au japon.
                                                            sans avoir une seule personne là_bas.

                                                            Mais peu importe ceux qui pleurent et ne pleurent pas. il n’y a pas de médaille pour ça.
                                                            Les femmes pleurent plus facilement parce qu’on ne leur demande pas « de ne pas pleurer ».
                                                            Il y a eu des époques où les larmes des hommes étainet les bienvenues et ils ne s’en privainet pas.
                                                            peut-être interdit-on aux hommes de pleurer car cela fait perdre du temps et affaiblit.

                                                            Lors de l’enterrement au Maroc, il y avait des pleureuses. et lorsque les corps sont sortis des maison et qu’elles ont lancé leurs youyous, oui, elles ont broyé les résistances et fait ruisseler larmes et sanglots.

                                                            J’ai pleuré pour ma fille toutes les lames de mon corps quand j’ai enterré , après trois ans de lutte, son ami, mort d’un cancer. Il avait trente ans et elle 24ans .

                                                            Mais je ne pleure pas pour mon fils car, dieu merci, il va bien et prend tout avec humour.
                                                            mais toutes ces pauvres malheureuses victimes là-bas....
                                                            ceux qui les imaginent insensibles ou stoïques sont fous. ils ont peur. Ils se préparent à une autre attaque. Comment être serein ?

                                                            je suis très touchée par les détails de votre vie que vous me donnez.
                                                            Ces petits détails que vous rendez très visuels, ces cris de femme qui ont peur des araignées ! cette soeur préféree...Et vous qui reproduisez le même schéma, d’une certaine façon.

                                                            Vous me parlez de choses délicates. le sujet est délicat et les mots glissent quand on veut exprimer des nuances. On a du mal à rendre une pensée exacte d’autant plus qu’elle est sensible.

                                                            Puis nous voulons à tort que tt le monde nous ressemble, alors que parfois des attitudes différentes, voire opposées traduisent la même angoisse.

                                                            Mais des larmes salées pour un tsunami, c’est OK, non ?


                                                          • JL JL 13 mars 2011 10:31

                                                            Bonjour Ariane, bonjour easy,

                                                            easy vous écrivez : « D’expérience, je n’ai jamais, absolument jamais vu des gens pleurer avec de vraies larmes (car sinon je ne sais pas ce que veut dire pleurer) autour de la mort d’inconnus. Et encore moins en masse. »

                                                            Vous êtes-vous jamais demandé ce que c’est l’empathie ? L’empathie, ce n’est pas pleurer sur son malheur, mais sur celui d’autrui.

                                                            Le malheur qui touche nos proches nous touche toujours quelque part. C’est pourquoi, l’on peut être totalement dépourvu d’empathie - insensible aux malheurs d’inconnus - et néanmoins très affectueux envers les siens, je ne vous apprendrai donc rien, puisque j’imagine que vous êtes dans ce cas.

                                                            On peut même éprouver de l’empathie pour les animaux, et souffrir du sort malheureux et insupportable qui leur est réservé dans nos sociétés productivistes. Vous le saviez ? 


                                                          • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 10:39

                                                            JL, easy, je suis morte d’angoisse. je viens de lire sur le post qu’un des couers de cett foutue centrale est en fusion ! Qu’est-ce que ça veut dire ? je dis à mon fils de prendre le premier avion pour n’importe où !

                                                            Vous êtes au courant de ces nouvelles ?


                                                          • easy easy 13 mars 2011 10:39

                                                            Bonjour JL,

                                                            Là, au travers de ce que vous me dites, j’ai l’impression que vous parlez d’empathie sans l’éprouver.


                                                          • easy easy 13 mars 2011 10:42

                                                            Ariane, le plus important et facile à la fois, c’est d’abord de bouffer de l’iode. Ca laisse le temps de se calmer et de choisir une solution sans aller à se vautrer dans l’escalier.


                                                          • easy easy 13 mars 2011 10:59

                                                            Après ça oui, il faut, comme tout le monde, songer à partir quelque part. Non pas que ça changerait fondamentalement les choses sur le plan de notre santé mais ça nous laissera au moins l’impression qu’on aura réagi, y compris par la fuite car en matière de pollution nucléaire...

                                                            Je connais comme tout le monde les avanies, les souffrances et les décès des gens ayant été irradiés par exemple à Tchernobyl. Mais aussi, Ariane, ne perdons pas de vue que tout de suite après les Hiroshima et Nagasaki, les gens s’y sont réinstallés. Et somme toute, ces villes sont aujourd’hui prospères. C’est dingue non ?

                                                            Et dans le périmètre interdit de Tchernobyl, on y observe étonné que toute la faune, toute la flore s’y développe très normalement. Les campagnols et écureuils portent des doses 1000 fois plus élevées que la normale mais vivent comme les autres (Où l’on remarque que les êtres à taux de reproduction rapide s’accommodent mieux des radiations que les autres). Pas de mutations relevées.


                                                            En somme il faut avoir été pendant des heures dans le coeur du bazar pour en souffrir.

                                                            Concernant votre fils, il songe forcément à se protéger et à partir mais pas forcément à la minute. Des moyens de quitter le Japon, il y en a à foison et il y en aura encore plus s’il faut l’évacuer complètement.


                                                          • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 11:16

                                                            merci Easy , de ce contact et de ces conseils.

                                                            La résistance de la vie est immense ,bien sûr. certains résistant mieux que d’autres !
                                                            Pour l’instant, les nouvelles qu’il a sont moins inquiétantes que les nôtres !

                                                            Je dirai même qu’on est en avance d’une fusion !
                                                             !http://www.ladepeche.fr/article/2011/03/13/1033894-Japon-Centrale-de-Fukushima-menace-de-contamination-nucleaire.html


                                                          • JL JL 13 mars 2011 11:21

                                                            De fait, easy, il semblerait que, manifestement l’un de nous deux ne sache pas ce qu’est l’empathie.
                                                             
                                                            Pour ma part, je vous dirai que je ne mesure pas l’empathie d’une personne à l’aune des ses manifestations émotionnelles plus ou moins démonstratives

                                                            Vous écrivez : « Fondamentalement, je n’ai jamais vu une femme verser la moindre larme par amour ou compassion ou pitié pour moi. »
                                                             
                                                            Ceci expliquerait-il cela ?

                                                            Vous écrivez : « Par contre je me suis vu pleurer mille fois sous les coups de rotin que mon père assénait de son initiative ou sur la demande de ma mère » Assénait à qui, je vous prie ?

                                                            Et ceci : « Une fois, une seule fois j’ai vu un de mes parents pleurer d’amour sur un de ses 4 enfants. C’était mon père, c’était sur sa fille de 2 ans et c’était parce qu’elle était partie en France et qu’il ne la reverrait plus. »

                                                            Sa fille, partie à 2 ans ? Toute seule ?

                                                            Ceci dit : si vous aviez bien lu mon premier post, vous auriez compris que j’ai évoqué la perte d’un proche qui peut être ressentie comme la perte d’un membre physique, sans modification de notre intégrité physique, bien entendu. Cela n’a rien à voir avec l’empathie : en l’occurence, l’empathie ce serait de souffrir à la pensée que l’être aimé souffre lui aussi, ou bien a souffert.

                                                            Mais pardon, je ne voulais pas vous embêter. Il se trouve seulement que cette question de défaut d’empathie est un grave problème de société. Mais comme l’on dit, vivre avec les saints ça doit être terriblement ennuyeux !

                                                            Bon dimanche.



                                                          • JL JL 13 mars 2011 11:23

                                                            Ariane,

                                                            je n’ai pas mieux à vous dire que ce qu’a dit easy : de l’iode et du sang froid, désolé pour cette trop courte liste à la Prévert.


                                                          • easy easy 13 mars 2011 11:44

                                                            Pour l’instant il y a des experts à quelques mètres du réacteur. Ca veut dire que même s’ils savent ne pas tout comprendre et même s’ils savent pouvoir pécher par excès d’optimisme, qu’ils considèrent qu’il y a encore une chance de s’en sortir.

                                                            Lorsqu’ils partiront, ils l’annonceront forcément (Et même alors ça ne virera pas inéluctablement en catastrophe) 




                                                             


                                                          • easy easy 13 mars 2011 12:44

                                                            @ JL

                                                            «  »«  »«  Il se trouve seulement que cette question de défaut d’empathie est un grave problème de société »«  »«  »"


                                                            Il est impossible de démontrer par exemple qu’une société est décadente et pourtant ça se dit et ça s’est dit très souvent. Et ce sont toujours des pisse-froid qui le disent.

                                                            La beauté, le bien, le mal, le moche, ça n’a pas de valeur absolue. Seulement relative. Et pour toutes ces valeur, l’aune la plus absolue, à défaut de dieu bavard, serait la société. On ne sait pas trouver mieux placée qu’elle pour dire ce qui est beau, ce qui est laid, ce qui est juste, ce qui ne l’est pas. 


                                                            A défaut de dieu bavard, c’est la Société qui est la référence la plus élevée et cela, nous l’intégrons tout en constatant aussi qu’il y a des sociétés et qu’elles ne sont pas toutes du même avis. 

                                                            Ainsi, on se retrouve tous dans une société donnée et elle constitue notre meilleure valeur absolue. En face de laquelle, chaque individu ne peut au mieux, poser comme valeur plus absolue encore, que sa propre vie. 

                                                            L’individu peut toujours poser sa propre vie comme valeur hyper absolue, la société l’écrase sans aucune difficulté (il lui en aura fallu du temps pour s’interdire les mises à mort individuelles et là on est en situation très limite)


                                                            Partant de cette très haute position de la société, un individu peut évidemment la détester, il peut la fuir, il peut la dénoncer ou l’injurier, c’est sans valeur absolue. Ses reproches envers la société ont grande valeur individuelle, aucune valeur absolue. 

                                                            Vous reprochez à la société de manquer d’empathie et surtout vous ajoutez que c’est grave, disons qu’elle est malade ou pourquoi pas décadente, dégénérée, ou pas accomplie....Ce que vous dites a grande valeur de témoignage individuel, aucune valeur absolue. 


                                                            Quand on juge de l’empathie globale de la Société sans préciser que ce jugement n’est que très relatif, sans aucune valeur absolue, on se gonfle, on se fait boeuf, plus gros que le boeuf même. 
                                                            On se place au-dessus de la Société.
                                                            On se croit capable de juger la société depuis son endroit.
                                                            On est egocentrique.
                                                            Et partant d’une aussi haute position, on peut évidemement juger de l’empathie de n’importe quel quidam.
                                                            Mais c’est toujours sans aucune valeur absolue.



                                                            Autre chose.
                                                            Faute de dieu bavard, on pourrait, toujours animé par le souci de trouver un repère absolu, considérer que la chose qui survit à raison et que la chose qui ne survit pas à tort. C’est vraiment histoire de se trouver un repère hein. Dans ce cas, on examinera un lichen et on dira que puisqu’il a 1200 ans (un lichen plat, de rocher, vit très longtemps), il a raison ou en tous cas pas tort. On examinera les éléphants et considérant qu’ils se prépétuent depuis des milliers d’années ils n’ont pas tort non plus. On examinera les êtres humains, leurs sociétés et constatant que tout ce monde se perpétue, cet ensemble n’est pas à côté de la plaque. 


                                                            Que ça et là vous fassiez des reproches à des individus, à moi par exemple, d’accord. D’homme à homme, je trouve ça raisonnable. Mais que vous qui allez mourir, vous adressiez des reproches à la Société alors qu’elle était là avant vous et qu’elle durera indéfiniment (tout en se modifiant constamment), ça me semble prétentieux. Mais je rappelle que ma remarque ne vaut que si l’on considère la perpétuation d’une chose comme une performance. 

                                                            Il reste donc une place disponible pour dire que ce n’est pas parce qu’une chose, qu’une société perdure qu’elle a raison ou qu’elle est bien, parfaite. Cette place, je vous la laisse volontiers.




                                                            A part ça. A mon sens, le meilleur moyen pour faire aimer Debussy à quelqu’un c’est encore de lui montrer le plaisir qu’on prend à l’écouter. 

                                                            Le manque d’empathie est un grave problème de société selon vous ?
                                                            OK, faites vous Robespierre ou Hugo ; faites-nous un papier où vous en donnerez d’abord la définition, puis les avantages ; où vous démontrerez que nous sommes majoritairement étanches et surtout qui nous pousse à devenir plus empathiques puisque nous ne le sommes pas. 


                                                          • JL JL 13 mars 2011 12:57

                                                            easy,

                                                            je répugne à prolonger cette discussion que je regrette d’avoir engagé.

                                                            Néanmoins, je ne peux vous laisser dire que j’aurais « (reproché) à la société de manquer d’empathie ».

                                                            Je n’ai sans doute pas été assez clair. La criminalité est un pb de société, mais qui dirait que la société est criminelle ?

                                                            Avec la précision que je n’aurais pas la bêtise de « reprocher à la société de manquer d’empathie »- quelle idée ! -, je pense que vous admettrez facilement avec moi que votre réponse ci-dessus pour ce qui concerne vos « leçons » est nulle et non avenue ?


                                                          • easy easy 13 mars 2011 12:58


                                                            12h16
                                                            . Le porte parole évoque la possibilité d’une défaillance d’une valve du réacteur n°3, ce qui pourrait expliquer que le niveau de l’eau ne remonte pas comme prévu.

                                                            12h09. « Le niveau de l’eau ne remonte pas » dans le réacteur n°3 de la centrale de Fukushima, explique Yukio Edano porte parole du gouvernement, et ce, malgré l’injection d’eau de mer.




                                                            La réparation semble bloquée.


                                                          • french_car 13 mars 2011 12:59

                                                            Easy : Lorsqu’ils partiront, ils l’annonceront forcément (Et même alors ça ne virera pas inéluctablement en catastrophe)

                                                            S’ils annoncent « on part » vous coyez que 3 millions de personne auront le temps de déguerpir à 100 km au moins ?


                                                          • easy easy 13 mars 2011 13:05

                                                            @ JL,

                                                            Moi j’avais lu ça et je croyais que vous l’aviez écrit de votre main

                                                            «  »«  »  Il se trouve seulement que cette question de défaut d’empathie est un grave problème de société.«  »«  »

                                                            J’avais donc cru que vous pensiez ce que vous écriviez et que vous auriez à coeur d’aider à améliorer notre empathie.

                                                            Mais je me serais donc trompé. Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour cette méprise. 


                                                          • easy easy 13 mars 2011 13:31

                                                            @ French car,

                                                             «  »«  »«  »«  »«  » S’ils annoncent « on part » vous coyez que 3 millions de personne auront le temps de déguerpir à 100 km au moins ? «  »«  »«  »«  »«  »

                                                            Si les spécialistes déguerpissent c’est qu’ils verront un intérêt à le faire.

                                                            En fait, s’il fallait évacuer en bon ordre 3 millions de personnes sur 100 km avec des routes cassées, on devrait s’y prendre comme ils ont déjà fait. On devrait commencer par évacuer les plus proches, plus les moins proches etc.
                                                            A cette heure-ci, en dehors des sauveteurs de tsunami peut-être, les populations des 20 premiers km sont en cours d’évacuation et on imagine sans peine que beaucoup de ceux qui sont plus loin (pour autant qu’ils soient informés de la surchauffe) ont déjà pris le large.

                                                            Moi, le MOX me fait souci.
                                                            Une seule particule peut provoquer une mutation génétique donc un cancer ; Cette centrale en est pleine et si ça explose, il y en aura partout.


                                                          • JL JL 13 mars 2011 13:33

                                                            easy,

                                                            vous ne trompez que vous même avec cette interprétation fallacieuse de mes propos, et vous confirmez mon opinion à votre sujet, désolé.


                                                          • french_car 13 mars 2011 14:00

                                                            Easy vous dites des bêtises. Mon fils est à 150 km de la centrale, soit encore à 80 km nord est de Tokyo et personne n’est venu lui dire de déguerpir. Il va d’ailleurs descendre vers Tokyo faire toilette et douche chez un ami car l’eau n’est toujours pas rétablie.


                                                          • easy easy 13 mars 2011 14:01

                                                            @ JL

                                                            J’ai écrit
                                                            «  »«  »Mais je me serais donc trompé. Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour cette méprise«  »«  »


                                                            Et vous revenez à la charge et de très haut avec du « Vous ne trompez que vous-mêmes... ».

                                                            Euh, vous voulez quoi au fond ?

                                                            Quoi qu’il en soit, c’est promis, si j’ai un synonyme d’empathie à livrer, je penserai désormais à JL.


                                                          • easy easy 13 mars 2011 14:08

                                                            @ French car,

                                                            J’ai dit DES bêtiseS ?

                                                            Où ai-je écrit que votre fils situé à 150 km de la centrale avait reçu l’ordre de déguerpir ?

                                                            On dirait que cette catastrophe rend chacun agressif, surtout aux antipodes où l’on ressent peut-être plus d’impuissance et de culpabilité. 


                                                          • french_car 13 mars 2011 14:20

                                                            Easy je vous cite :

                                                            A cette heure-ci, en dehors des sauveteurs de tsunami peut-être, les populations des 20 premiers km sont en cours d’évacuation et on imagine sans peine que beaucoup de ceux qui sont plus loin (pour autant qu’ils soient informés de la surchauffe) ont déjà pris le large.

                                                            Et je vous affirme que non, personne ne prend le large. Les autorités japonaises n’ont pas donné l’ordre de déguerpir. dans un rayon de 200 km autour de la centrale il y a eu moins 10 millions de personnes où voulez-vous qu’elles aillent ?

                                                            Même s’il semble que les trains circulent à nouveau comment emmener 10 millions de personnes et où ?


                                                          • JL JL 13 mars 2011 14:22

                                                            easy, vous êtes un indécrottable sophiste.

                                                            Vous avez écrit, je cite : « J’avais donc cru que vous pensiez ce que vous écriviez et que vous auriez à coeur d’aider à améliorer notre empathie. Mais je me serais donc trompé ».

                                                            Nuance !

                                                            Si je cherche un synonyme de révisionniste j’aurais du mal à ne pas penser : « easy » !

                                                            Vous me demandez ce que je veux ? Je veux démasquer les hypocrites. Rien de moins.
                                                             


                                                          • easy easy 13 mars 2011 15:02

                                                            @ French car,

                                                            J’avais écrit qu’il y avait évacuation des 20 km. C’était une bêtise de ma part là ?

                                                            et j’ai également dit qu’on imagine sans peine que ceux qui sont plus loin (pour autant qu’ils soient informés de la surchauffe, ce point est important) ont déjà pris le large.

                                                            J’ai bien écrit « on imagine » je n’ai pas écrit que c’était la réalité. En quoi c’était une bétise d’avoir écrit ça ? Serais-je le seul à imaginer que des gens vivant 100 m plus loin que les 20 bornes officielles, aient souvent décidé de décamper ? Votre fils serait à 21 bornes, il ne serait pas en train de décamper ou à l’envisager très fortement ?


                                                            Non mais vous vous rendez compte de ce que vous faites ? Vous me dites que le fait de concevoir de décamper des 25 bornes, des 30 bornes, des 50 bornes, des 100 bornes, voire carrément du Japon est une bêtise conceptuelle ?

                                                            A quoi rime le procès que vous me faites alors qu’une grande majorité des gens du secteur ont conçu de s’écarter et que certains l’auront forcément fait avant d’y être contraints, alors qu’à l’instant où nous parlons il y a certainement plus de mouvements centrifuges que centripètes (aux secours près), alors que vous ne pouvez pas me prouver que personne, au delà des 20 bornes, n’a décampé ?

                                                            Qu’il y ait ou non de la place ailleurs, qu’il y ait ou non des routes en état, vous verrez que si ça pète, les survivants sauront s’éloigner tout de même.

                                                            Depuis 15 minutes déjà, l’Etat français recommande à ses ressortissants de s’éloigner de ....Tokyo, située non pas à 30 ni à 100 bornes mais à 280. et il existe une probabilité supérieure à 1% que dans quelques jours, il faille évacuer même une partie du continent.

                                                            Vous êtes à cran et le procès que vous me faites est ridicule (ce qui n’est pas grave).
                                                             
                                                            Mordez-moi, insultez-moi si ça peut vous soulager un peu et espérons ensemble que votre fils s’en tirera sans dommages.
                                                             


                                                          • easy easy 13 mars 2011 15:31

                                                            @ JL ;

                                                            Ici, et alors que vous avez crânement commencé par mettre en doute mon empathie, vous avez botté en touche en invoquant opportunément quelque répugnance.

                                                            Alors quand vous voulez, pondez un papier sur « le manque d’empathie, un grave problème société » et je viendrai afin que vous puissiez nous démontrer que vous disposez d’une empathie supérieure à la moyenne et en tous cas largement à la mienne et que la société serait meilleure s’il n’y avait que des JL accusant les autres de manquer d’empathie par exemple.


                                                            Mais pareil au sujet de l’hypocrisie, du sophisme, de ce que vous voulez pourvu que vous posiez que vous valez plus que d’autres sur ces sujets et que moi en tous cas. Promis, si je suis dans les parages, je viendrai.


                                                          • JL JL 13 mars 2011 19:00

                                                            easy,

                                                            Pourquoi ferais-je pour vous un article sur un sujet, quand ce que j’en ai dit ici n’a rencontré de votre part aucune réponse intelligente mais seulement les réactions épidermiques usuelles d’un ego offensé ?

                                                            Il ne s’agit pas de faire un concours pour savoir qui a de l’empathie et qui n’en a pas, vous continuez à pervertir mes propos. 

                                                            Enfin, mes scrupules n’étaient que du respect pour les souffrances des Japonais. Maintenant votre mauvaise foi me débecte. Tenez vous le pour dit.


                                                          • slipenfer 12 mars 2011 18:07


                                                            Ce drame n’est pas terminé, hélas,et la radioactivité qui s’échappe,personne
                                                            ne la remettra en bouteille.


                                                            • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 12 mars 2011 18:18

                                                              Quand je retourne à la maison au Japon, j’ai toujours cette petite appréhension qui me gagne quand j’arrive à l’aéroport de Chubu à Nagoya : J’espère qu’il n’y en aura pas ...J’espère qu’il n’y en aura pas ...

                                                              Depuis le tremblement, je ne peux quitter des yeux mon téléphone portable, nous nous appelons, nous nous comptons...

                                                              J’éclate en sanglots à chaque fois que mes amis me téléphonent pour me dire que tout va bien, il me raconte qu’ils ont peur, moi aussi j’ai peur.


                                                              • french_car 12 mars 2011 18:36

                                                                Tetsuko, encore une chance que vos amis et parents soient joignables téléphoniquement.
                                                                Sans électricité c’est difficile.
                                                                Et même si l’on a poussé un « ouf » de soulagement après le séisme on tremble désormais à cause de la centrale.
                                                                Mais Yang dira que non, les Japonais sont self control, ils n’ont pas peur ...


                                                              • COVADONGA722 COVADONGA722 12 mars 2011 18:46

                                                                konichi wa ! Tetsuko

                                                                Manjushage daku hodo tore do haha koishi

                                                                Téijo Nakamura


                                                              • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 12 mars 2011 18:54

                                                                Sur le coup je n’ai pas pu les joindre, mes parent étaient hors de porté de la vague et la puissance du tremblement de terre était atténuée là où ils étaient, par contre nombres de mes amis se trouvent dans le nord est et aussi près de Yokohama et de Tokyo.
                                                                Il est vrai que j’ai pu en joindre quelques uns pas skype, mais certains restent encore injoignable, le téléphone portable fonctionne par intermitence.


                                                              • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 12 mars 2011 18:58

                                                                こんにちはあなたの家族大丈夫


                                                              • french_car 12 mars 2011 18:59

                                                                Apparemment les communications sont coupées au Nord Est et il n’y a pas d’électricité.
                                                                Et cette centrale nucléaire dont on ne sait pas la dangerosité !


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 03:00

                                                                Dites moi Tetsuko, etes vous de l avis d Easy ?
                                                                Pensez vous que nous n avons pas besoin des larmes les uns des autres.

                                                                Hier mon fils faisait du velo dans tokyo et me disait ce qui est drole, c est qu on a peur. Le meme sentiment que vous exprimiez.
                                                                je suis bouleversee par ce drame humain universel


                                                              • Kalevala 13 mars 2011 12:58

                                                                @ Tetesuko Yorimasa, je partage votre inquiétude et votre désarroi.
                                                                 Ce que vous vivez, je ne doit pas se résumer à une simple compassion. Merci de votre témoignage émouvant

                                                                 


                                                              • Kalevala 13 mars 2011 15:23

                                                                merci pour votre question, oui ma famille va bien, moi je suis inquié et triste de se que le Japon vit.


                                                              • COVADONGA722 COVADONGA722 12 mars 2011 20:52

                                                                bonsoir , vous avez raison ceux qui disent toutes morts d hommes se valent , j admire
                                                                assez la civilisation niponne mais leur supposé stoicisme me semble une vue de l’esprit occidentale n’est ce pas simplement que leurs manieres de montrer leur douleur ou desespoir est différente de la notre.Quand à la dignité japonaise dans la catastrophe
                                                                elle est superbe mais guere superieure des iranniens de Bam en 2003 , de la dignité de cette femme en retrait derriere les hommes de la famille sous les impudiques flash journaleux pendant qu on enterrais son fils yep ya pas de peuples plus dignes qu un autres juste des gens qui souffrent et meurent,pfff cette manie de mesurer de quantifier de compter bref un truc d’occidental !


                                                                • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 03:01

                                                                  Merci de votre intervention. Je partage votre avis



                                                                  • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 13 mars 2011 01:02

                                                                    Ce lien internet est effrayant


                                                                  • french_car 12 mars 2011 23:06

                                                                    Je viens d’avoir un coup de fil, le jour se lève. L’eau et le courant - et le net - sont rétablis, la TV diffuse des informations comme quoi la situation est stabilisée via de l’eau de mer acheminée par des pompes provisoires afin de refroidir la centrale.


                                                                    • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 03:06

                                                                      merci de ces bonnes nouvelles


                                                                    • french_car 13 mars 2011 11:33

                                                                      Et donc ce matin elles sont beaucoup moins bonnes.
                                                                      Il est stressé. Il n’y a de nouveau plus d’eau, il en a marre, je lui dis de filer sur Osaka - il semble qu’il y ait des trains, mais pour y faire quoi ? Perdre son boulôt ?


                                                                    • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 11:45

                                                                      Pas bonnes du tout. je dis à mon fil de prendre le premier avion pour n’importe où en attendnat que ça saute ouy que ça se calme. Il a une profession libérale.
                                                                      Attendons...
                                                                      je sors là.


                                                                    • french_car 13 mars 2011 14:03

                                                                      Le mien ne veut rien savoir, il est descendu à Tokyo chez un copain pour se laver et faire sa lessive - vu qu’il n’a toujours pas d’eau mais il refuse de descendre plus au sud.
                                                                      Il travaille pour une grande entreprise et dit qu’il doit faire son travail pour que l’usine redémarre proprement - elle est endommagée. Etant dans le secteur du batiment il est clair qu’ils vont être très sollicités. Je pense qu’il ne veut pas se désolidariser de la population, il se sent « Japonais ».


                                                                    • Loatse Loatse 13 mars 2011 01:10

                                                                      Bonjour ariane :)

                                                                      Vous avez su trouver les mots justes. Lorsque sont arrivées les premières images de cette catastrophe, je suis restée sans voix et en larmes devant l’ampleur des dégats ; voir toutes ces maisons emportées comme des fétus de paille et se demander si leurs habitants ont pu fuir, si ce n’est pas un cauchemar auquel on assiste, mais on se ne réveille pas...

                                                                      Comment ne pas se sentir impuissant si loin géographiquement et en même temps si proche émotionnellement. ? Comment l’écrire cette émotion sans paraître indécent face à la douleur des victimes, comment montrer son intérêt sans verser dans le sensationalisme ?.

                                                                      j’en suis encore à chercher le pourquoi.. ce pourquoi qui, finalement, éruptions solaires ou effets lunaires (tout est lié je pense même à des degrés moindres), n’empêcherait pas les gens de vivre, de voyager, de s’installer près des cotes, dans les lits des rivières ou bien de construire des centrales nucléaires..

                                                                      , on est hélàs tout petit face aux forces de la nature..


                                                                      • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 03:05

                                                                        Bonjour loatse et bonne nuit,

                                                                        Oui, je pense que votre reaction et la mienne sont tout bonnement propres aux etres humains compatissants que nous sommes.
                                                                        J ai voulu exprimer cette peine qui nq rien a voir apres la presence de mon fils au Japon


                                                                      • Ariane Walter Ariane Walter 13 mars 2011 16:31

                                                                        Je vous remercie de votre réponse.
                                                                        Il est vrai que dans les sociétés religieuses la mort a un sens.
                                                                        Et que le matérialisme la rend tabou.

                                                                        Un jour lors d’un enterrement, celui de ma tante, la dernière de cinq enfants, j’ai été frappé par la solitude du mort , le seul de son espèce, dans son cercueil. Tous les autres sont vivants. Mais je ne sais pourquoi j’ai imaginé alors que ses quatre frères et soeurs dont mon père se retrouvaient tous autour du cercueil à courir comme du temps de leur enfance et je me suis dit que les vivants étaient bien peu à côté des morts et que les cieux devaient crouler sous leur nombre.

                                                                        Un peu d’apaisement....


                                                                      • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 13 mars 2011 14:24

                                                                        Pour ce d’entre nous qui comprennent le Japonais voici un lien avec un flux en direct de la télévision nationale japonaise NHK, pour ceux qui ne comprennent pas le japonais je crois qu’il y a aussi la NHK internationale en anglais.

                                                                        Le lien : Stream Live NHK

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès