• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On a abattu un homme

On a abattu un homme

Était-il enragé ? Oui, il avait la rage.

 

Cette histoire m’a bouleversée, peut-être très fort parce que j’en ai vécu des petits bouts dans ma vie d’éleveuse ; j’ai bien dû vous les raconter.

Et ces petits bouts ont nourri et développé une colère qui sourdait depuis les années quatre-vingt, comme j’assistais au jour le jour à l’étouffement pur et simple de la belle profession de paysan, les paysans éleveurs – c’était ceux que je fréquentais le plus- et c’était ceux qui étaient le plus visés et atteints par les nouvelles normes européennes.

Je suppose que toutes ces années où la colère se mêlait au désarroi de constater l’obéissance, ont forgé mieux que les mots mon rejet de cette UE qui déjà nous assommait. Je ne comprenais pas bien pourquoi tous ceux-là ont voté pour Maastricht et dans leurs discussions avec moi ils me prenaient de haut avec la condescendance bienveillante que l’on peut avoir devant une inférieure qu’on aime bien quand même. Je n’étais pas éleveuse alors, puis devenue apicultrice, je me trouvais dans une branche hors contrôle. J’ai expliqué aussi tout ça.

Pour en revenir au destin tragique de cet homme précis, qui a disjoncté, je pense qu’il se trouvait bien seul, si seul qu’il n’a pu, avec quelques-uns, développer le côté politique de l’histoire dont il avait pourtant conscience, et se sentir assuré, non seulement par une mobilisation publique comme nous pouvons aujourd’hui le faire, mais par des compagnons de combat.

Je ne sais pas tout de l’histoire, j’ai lu ce que j’ai trouvé à partir de la lecture de l’article de matthius sur AvoxTV, mais je suppose qu’il était en burn out c’est-à-dire dans cette culpabilité de ne savoir plus assumer. Et plus avec cette énergie nécessaire au combat quand l’impuissance dû au harcèlement a gagné.

Cela fait beaucoup pour un homme seul, vous ne trouvez pas, de devoir être occupé à plein temps par ses bêtes auquel il faudrait ajouter au moins un mi-temps de paperasses et un non moins mi-temps de lutte.

De mon temps, dans ces années quatre-vingt, les plus hardis et les moins conscients politiquement, réservait à un membre du couple la tâche, qui n’était pas vécue comme une astreinte, de dénicher les subventions possibles dans leur situation. Cela a commencé comme ça : une belle énergie pour un temps passé à chercher les niches. Pas étonnant que peu à peu cette manne soit devenue une nasse. Elle eut ses adeptes. Je ne leur jette pas la pierre, c’est assez primitif – et nous le sommes tous dans une situation nouvelle- de croire qu’on s’intéresse à nous et qu’on nous donne, moyennant quelques efforts quand même. Il y a ceux qui plaçaient leur DJA, parce que cela rapportait plus de faire un emprunt à taux quasi zéro et gagner quelques décimales en intérêt. C’est dire si l’on est benêt dès qu’on s’intéresse à nous et s’il n’y a pas besoin d’être un imbécile pour croire au père noël.

Car ils ne pouvaient pas faire de leurs aides ce qu’ils voulaient ; il fallait acheter du matériel neuf et tout ce qu’il fallait pour être « aux normes ». Et ce mot, « norme », ne leur donnait pas de boutons.

Pour faire court, il a fallu une trentaine d’années pour modeler le cerveau paysan, le piéger complètement et lui laisser l’abandon de sa ferme, le chômage et l’errance, ou bien la mort comme seules issues.

J’ai vu l’étau arriver, ses mâchoires se refermer, et j’en ressens dans mes chairs toute la douleur, non seulement celle des humains qu’il broie, mais celle de la violence destructrice faite à la terre, à notre campagne modelée au cours des siècles par nos ancêtres, qui ont déboisé, par nos anciens qui à force de la connaître et l’aimer savaient ce qu’il lui fallait pour que l’on puisse vivre, les uns avec l’autre dans l’harmonie la plus juste possible.

C’est en marchant dans des chemins de traverse bordés de murs dont les énormes pierres n’avaient pas été posées là par un quelconque engin mais bien par l’ingéniosité d’ hommes qui n’avaient pas l’idée que tout ceci n’était pas rentable. Un siècle après, ou deux peut-être, j’étais là, recevant de plein fouet la beauté, la lenteur du labeur, et je pensais, qu’y passant chaque jour, rentrant le midi pour le repas, ou le soir, ils n’en percevaient peut-être plus l’exceptionnelle adéquation de l’homme à son paysage ; cela me mettait dans des états d’excitation philosophique aussi, et je cultivais cette attention comme pour faire vivre encore cette beauté ordinaire, en mémoire des silhouettes que j’avais vues debout, à côté de leur feu de broussaille, à la nuit tombée.

Aujourd’hui on abat un paysan en souffrance, pas comme on achève un animal blessé, comme on tire sur un terroriste. Pensez, un homme qui n’honore pas en temps et en heures toutes les chicanes des aberrations de petits bureaucrates qui n’ont aucune idée de l’humanité à laquelle s’adressent leurs monceaux de lois, de décrets, d’obligations, de devoirs. Et qui ont le pouvoir.

Ces petits bureaucrates qui, au passage, astreignaient les éleveurs de vaches Camargue, aux mêmes contraintes, bien sûr, mais aux mêmes exigences temporelles qu’ils le font avec les éleveurs de bêtes domestiques.

Ces petits fonctionnaires payés par ceux-là mêmes qu’ils contraignent de leur petit pouvoir sadique. Car il faut le savoir, le petit inspecteur, a tout pouvoir de vous nuire.

Ah oui ! Il touche une subvention, l’exploitant agricole, faudrait voir à ce qu’il s’en souvienne !

Et tout le monde de trouver ça normal ! Mais s’il touche une subvention, c’est qu’on lui impose le prix de vente, de son bétail, de ses cultures, la subvention ne se met pas dans un bas de laine pour les vieux jours.

Qui est coupable de ce monde fou ? Un peu nous tous, non ?

Je vous conseille vivement d’écouter la deuxième vidéo de l’article que j’ai cité plus haut, si vous ne l’avez déjà fait ; j’approuve en tous points ce qui y est dit, et même si la religion y prend une place que je n’ai pas comprise, elle n’ôte rien de l’exactitude de chaque mot.

 

 

Comment se fait-il qu’une multitude nourrie d’animaux torturés, de végétaux transformés soit à ce point indifférente à ce qui se joue au-delà du cadre de ses écrans ? Car si les paysans ont été appâtés, modelés puis piégés, que dire d’elle ? Elle qui mourra sans soins bien vite, bien trop tôt, de s’être si mal alimentée.

 

Réveillez-vous, réveillez-les, je vous en conjure.

 

Et ce combat peut prendre mille formes.

Boycotter l’industrie tortionnaire, la grande distribution qui exploite l’éleveur et arnaque le client, leurs plats tout préparés ou leurs emballages pour les prédécoupés, les chaînes de restauration qui débitent du bœuf à la chaîne ; ne plus manger de la viande tous les jours ni même chaque semaine… Et puis, et puis constituer des réseaux de soutiens, d’entraide, de paysans, de résidents, de clients, des gens de bon sens, pas seulement en associations, comme le fait Stéphanie Bignon, mais juste être attentif à l’autre, l’écouter, car pour pouvoir dire il faut savoir que l’on sera écouté. Comme toujours, comme pour tout, couper l'herbe sous les pieds du pouvoir.

Il nous faut être nombreux derrière pour que les paysans osent sortir de l’effroyable labyrinthe de leur carrière ; les bio qui vendent local et sont connus, devraient sortir du label qui leur coûte et ne voudra bientôt plus rien dire, quand la France aura adopté les normes européennes, puis mondiales ; qu’ils refusent leurs subventions pour rester libres et dans cette révolution-là il faudra être déterminés, nombreux et tenaces. Il n’y a pas d’autres solutions puisque les Français ont voté pour le durcissement de ces normes et contraintes, et que, dans cinq ans, il sera trop tard. Il y a des choses qui ne se rattrapent guère à l’aune d’une génération et je veux bien que dans trois millions d’années, si le soleil n’est pas mort, tout cela sera oublié.

En attendant nous vivons aujourd’hui, et cette violence partout nous pourrit l’existence, bienheureux ceux qui ne la ressentent pas. Il y a des tas de domaines où l’on ne peut rien, sauf s’ouvrir à l’intérieur, mais la paysannerie, c’est notre environnement, et ce qu’elle produit, c’est notre nourriture, nous avons là un champ ouvert, à notre vigilance, à notre solidarité et, pour les plus égoïstes, à notre santé.

Un homme est mort, comme une bête sauvage qui charge, parce qu’il n’en pouvait plus ; d’autres se suicident silencieusement.

Je vous laisse écouter la première vidéo de l’article, où il est question de « défaut de soins sur ses bêtes ». Si cela était avéré, je vous raconterai une histoire qui s’est passé près de chez moi, et qui a duré...vingt ans ! En attendant il est fort possible qu’un défaut de soins pour « ces gens-là  » soit la non obéissance à toutes les prophylaxies exigées, tous les vaccins qui, en dix ans se sont multipliés par x, au profit de qui vous savez. Je penche pour cette version.

Et puis ça me fait penser tiens, que nous aussi, avec nos onze vaccins obligatoires, nous sommes pris pour des vaches, et pas besoin de paysans soumis pour nous piquer, on fait ça tout seuls.

 

La santé et la liberté, c’est quand vous voulez.

 

 

La Confédération paysanne s’émeut, demande quelque moratoire sur les contrôles. Mais qui donc contrôle les contrôleurs ?

Il est temps d’agir… si vous saviez le nombre de soumis… qui rendent l’homme de bon sens délinquant.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 23 juin 2017 09:48

    Bonjour ma Belle,


    « Et puis ça me fait penser tiens, que nous aussi, avec nos onze vaccins obligatoires, nous sommes pris pour des vaches, et pas besoin de paysans soumis pour nous piquer, on fait ça tout seuls »...

    Il ne nous reste plus qu’à crier notre désarroi. Pauvres paysans, pauvres agriculteurs, pauvre monde rural !

    Pour le moment, alinea, j’ai une colère froide pour cette phrase que j’ai relevée dans ton texte. Je pense à mon « pitchoun » de 5 mois, qu’il faudra peut-être « empoisonner » par ces 11 vaccins obligatoires, parce sinon, il ne pourra pas être admis en crèche quand sa mère va retravailler.

    Et puis, toutes ces montagnes de bouffe que l’on rencontre dans les super marché me dégoûtent au plus haut point. Bouffe venant de tous les horizons, falsifiée, stérilisée, vraiment dégueu. Je n’y achète pratiquement rien, j’y conduis une personne âgée qui ne peut se déplacer.

    Ce pauvre Monsieur dont tu parles, méritait-il de mourir pour ces saloperies ?

    Que devient notre monde ?

    Bisous. Reste à l’ombre, ça va taper.


    • cevennevive cevennevive 23 juin 2017 09:50

      Tiens, j’oubliais : moi aussi je serai « enragée » et il faudra peut-être me piquer si cette obligation inique des 11 vaccins passe. Pourtant, je suis assez cool de nature...



      • alinea alinea 23 juin 2017 10:04


        Bonjour cevennevive

        Tu peux trouver un médecin qui fasse contre indication, et sans risque pour le bébé quand on voit les vaccins qu’ils leur donnent !
        On ne peut pas passer une journée sans apprendre une nouvelle d’évènement « symbolique », «  »exemplaire" du monde de fous dans lequel on vit !
        Oui, ça va taper !! j’espère qu’un orage finira par éclater, sans dégâts ( on peut rêver) parce qu’il fait sec, en plus de chaud !!
        Les Français n’ont pas cru bon de changer leur gouvernement, à croire qu’ils passent entre les gouttes !
        Tu seras au frais dans ta vieille maison, je te souhaite une bonne journée


      • gaijin gaijin 23 juin 2017 09:51

        salut alinéa
        oui j’ai vu ça
        mais quel grand silence de nos médias trop occupés sans de doute en période électorale a parler de choses plus sérieuses que la mort d’un paysan
        la machine a broyer l’humain est en marche élue dans l’allégresse de tous .........


        • alinea alinea 23 juin 2017 10:08

          salut gaijin,
          Les médias ne sont pas là pour dénoncer le système ; ce qu’ils laissent entendre dans cette histoire, c’est que l’homme « allait mal », qu’il soignait mal ses bêtes.. c’est à vomir.
          La violence et les mensonges sont le frog qui nous entoure ! il va se densifier et se polluer davantage.
          Brrrrr


        • gaijin gaijin 23 juin 2017 10:17

          @alinea
          ça m’évoquait cette vieille chanson :
          https://www.youtube.com/watch?v=R1q1WHqg9l4

          Qui a tué Jérôme Laronze ?
          Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

          C’n’est pas nous, disent les services vétérinaires
          Ne nous montrez pas du doigt !
          Bien sûr, on peut-être pu l’sauver
          Si on lui avait accordé un délais !"
          Mais on nous l’aurait reproché
          les normes c’est fait pour être respecté
          C’est bien dommage, mais c’est comme ça
          Y en a d’autres au-d’ssus de moi
          C’est pas moi qui l’ai fait tomber
          Vous n’pouvez pas m’accuser !

          Qui a tué Jérôme Laronze ?
          Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

          C’n’est pas nous, disent les consomateurs
          la viande est assez chère
          C’est bien dommage, mais entre nous
          Nous aimons un bon steck, c’est tout
          comment il est produit on n’en sait rien
          Mais vous savez, on n’y est pour rien
          C’est pas nous qui l’avons fait tomber
          Vous n’pouvez pas nous accuser !

          Qui a tué Jérôme Laronze ?
          Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

          C’n’est pas moi, dit le chef de l’état, à part
          Tirant sur un gros cigare
          C’est difficile à dire, à expliquer
          les normes c’est pour vous protéger
          Pour sa femme, ses enfants, c’est bien pire
          Mais s’il était malade, il aurait pu le dire
          C’est pas moi qui l’ai fait tomber
          Vous n’pouvez pas m’accuser !

          Qui a tué Jérôme Laronze ?
          Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

          C’n’est pas moi, dit le gendarme, lequel
          A tiré les coups mortel
          il nous a foncé de dessus
          bien sur j’aurais pu m’écarter
          mais je n’ai fait que mon métier
          J’ai tiré, bien sûr, ça c’est vrai
          Mais pour ce boulot on me paie
          Ne dites pas qu’j’l’ai tué, et après tout
          C’est le destin, Dieu l’a voulu.

          Qui a tué Jérôme Laronze ?
          Qui est responsable et pourquoi est-il mort ? ?
          Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?


        • alinea alinea 23 juin 2017 10:25

          @gaijin
          Bravo... tant qu’il y aura des gars comme toi, le sourire sur nos lèvres reviendra


        • Hervé Hum Hervé Hum 23 juin 2017 22:05

          @gaijin

          beau texte et bonne adaptation.

          Cela dit, chercher un responsable dans un monde d’irresponsable, c’est comme chercher des frites au rayon légume, vous trouverez les patates, mais pas les frites.

          Car vous savez,Mesrine s’est aussi défendu de cette façon et il suivait la raison. Le petit voleur à la tire, le dealer dans sa cité, le terroriste qui se fait exploser, disent la même chose et ils suivent la raison.

          Car on s’en prend toujours aux conséquences, jamais aux causes. Or, même si tout le monde comprend qu’on ne soigne pas un mal par sa conséquence, en traitant les symptômes, comme les médias ne montre que cela et que la normalité est de ne pas suivre la raison mais uniquement sa passion... Vous pourrez continuer longtemps à vous indigner !


        • petit gibus 23 juin 2017 10:59
          Hou la ! ! !

          Dernières élections agricoles
          FNSEA plus de 53%

          Ca me fait penser à nos dernières élections
          et à tous ceux qui vont se lamenter 
          de leur situation dans quelques mois 

          C’est pas de ma faute,
          c’est celle des autres smiley


          • wesson wesson 23 juin 2017 15:43

            @petit gibus


            Un peu à l’unisson je suis effectivement très partagé sur le monde paysan. Certes on ne peut en faire une généralité, mais quand même c’est un univers assez sectaire, individualiste et refermé, et qui n’hésite pas à toutes les compromissions pour servir leur intérêt propre. 

            J’ai plein d’exemples autour de chez moi (je vis en milieu rural). De ceux qui vont en Andorre acheter des produits et des pesticides interdit. De ceux qui appellent des quantités énormes d’immigrés à venir travailler dans des conditions digne du siècle passé, et les sous-paient notoirement. De ceux qui tentent de s’approprier la terre des autres au prix de malversations et d’actions passibles des assises. De ceux qui trichent de manière éhonté sur la qualité de leur production, notamment dans ceux qui font du bio, etc etc. Je ne connais pas le cas particulier de cet agriculteur, mais vu de l’extérieur il me semble toujours malsain de refuser à priori tout contrôle - et c’est pratiquement tout le temps le signe d’une malversation sous-jacente.

            Quoi qu’il en soit, je considère que le monde agricole porte une grande responsabilité sur le malheur qui est aujourd’hui le sien. 

            J’invite à la lecture du Roman d’Emile Zola - La Terre qui montre que le problème du monde paysan n’est pas nouveau.



          • alinea alinea 23 juin 2017 15:56

            @wesson
            L’un n’empêche pas l’autre wesson ; je ne connais pas ici de malfaisants, mais des cons, oui.
            je pense qu’au niveau de l’écologie ils ont deux messes de retard et mon reproche le plus grand à leur égard, c’est de vendre leurs terres agricoles à bâtir, ainsi, en une vie, la leur, ils gagnent plus que dix générations.
            Le sens commun s’est perdu, il n’y a pas de doute, les paysans sont comme les autres, ils ont la télé, ils bouffent mal, et sont obèses en ce qui concerne la dernière génération.
            mais, d’une part, tous ne sont pas comme ça, d’autre part, le « Paysan » doit rester éternel, sinon, c’est la chimie et l’industrie qui gagneront tout, le moindre recoin de terre. Et nous comprendrons notre douleur à chaque carrefour de sentiers ; la laideur pour la beauté, la mort pour la vie !
            En ce qui concerne les produits interdits, il faudrait en savoir plus ; j’ai vécu moi-même en apiculture, un produit interdit ( pour de hautes raisons de concurrences de transnationales) et le produit remplaçant était une merde épouvantable ; donc, ils n’achètent pas forcément pire en Espagne.


          • petit gibus 23 juin 2017 16:29
            @alinea

            « le « Paysan » doit rester éternel, sinon, c’est la chimie et l’industrie qui gagneront tout, le moindre recoin de terre. Et nous comprendrons notre douleur à chaque carrefour de sentiers »

            Bien d’accord avec ta vision de la terre
            mais que penses tu de cette autre mentalité paysanne 
            lorsque une vieille retraitée de l’île de Ré
            a fait pleuré toute la France parce que son patrimoine foncier
            l’obligeait à payer l’ ISF ?

          • alinea alinea 23 juin 2017 17:13

            @petit gibus
            Tu sais très bien que le foncier est la proie de spéculation et de mode ! le paysan du Var n’était pas plus riche que celui de la Creuse, mais, à cause de la mode, son patrimoine a pris une valeur folle. Certains, tout contents, des héritiers, ont vendu ; d’autres auraient préféré que cela se perpétue comme avant, vers les enfants des enfants.
            Alors oui, je n’aurais pas aimé non plus que ma ferme m’oblige à payer l’ISF alors que mes revenus ne le permettaient pas !
            Faire pleurer toute la France... il doit y avoir un paquet d’hypocrites dans le lot !
            Je pense que la terre appartient à celui qui la travaille ( c’est dire si je suis démodée.) ; si les enfants ne veulent pas, d’autres viendront. La terre ne devrait pas se vendre et surtout surtout ne pas subir de spéculation. Elle est notre bien à tous, certains en prennent soin et la font fructifier, ils doivent pouvoir en vivre.
            Tout serait si simple ainsi.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2017 17:16

            @wesson & alinea,
            « UPR - Allons-nous laisser mourir l’agriculture française ? »

            Ce que vous décrivez est la conséquence de la PAC et de tous les articles des Traités qui s’appliquent depuis Maastricht. La PAC impose de produire toujours davantage, sans se soucier, ni de la qualité des aliments, ni de la santé des paysans et des consommateurs, ni de la qualité des sols.

             "Article 39 du Traité de Fonctionnement de l’ UE : la politique agricole commune a pour but d’accroître la productivité de l’agriculture en développant le progrès technique, en assurant le développement rationnel de la production agricole ainsi qu’un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main-d’œuvre.« 


            A cela, vous ajoutez l’ouverture totale aux productions européennes et mondiales, qui n’ont ni le SMIC agricole, ni les mêmes normes environnementales.

             »Dans le Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE), les articles 26 (alinéa 2), 28 (alinéa 1 et 3), 30, 34 et 119 (alinéa 2). Sans que l’écrasante majorité des Français n’en aient conscience le moins du monde, ces articles imposent une ouverture totale du marché agricole et, dans le même temps, interdisent de protéger les productions locales et nationales du dumping social, salarial, sanitaire et environnemental que subissent nos agriculteurs depuis les 22 ans et demi qu’est entré en vigueur le Traité de Maastricht. Les textes européens traquent tout ce qui peut s’apparenter de près ou de loin à des quotas, des taxes, des aides publiques, une dépréciation compétitive de la monnaie, ou l’interdiction d’importation d’un produit.« 


            En clair, il est interdit de protéger l’agriculture paysanne en France, il y a donc »concurrence déloyale". Exactement comme l’industrie française. Et cerise sur le gâteau, l’ UE a approuvé les sanctions contre la Russie, avec les résultats qu’on connaît : une surproduction et une baisse des prix.

            Les paysans disent merci à tous ceux qui protègent l’ UE comme une fleur de serre, et qui viennent pleurnicher ensuite sur les dégâts.



          • alinea alinea 23 juin 2017 18:12

            @Fifi Brind_acier
            Tout ça a commencé bien avant 92 ; mais Maastricht l’a entériné c’est sûr.
            le problème est mondial ; les résistants sont au sud ; il nous faut les suivre.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2017 19:17

            @alinea
            La PAC date de 1957, elle a commencé à être appliquée en 1962.

            Mais l’ouverture des frontières à tous les vents, date de Maastricht - 1992 :
            liberté absolue de circulation des capitaux, des marchandises, des hommes et des services.
            « L’euro est dans le pré »


            Pas grave, les terres seront rachetées .. par la Chine, ou vendues aux pétroliers, puisque le gaz de schiste est à l’agenda européen ...

          • mmbbb 23 juin 2017 19:35

            @alinea oui mais cela s appelle le monde des bisounours La vous me faites marrer et tordre de rire Les paysans et leurs relations avec la a SAFER Grande hiitoire dramatique et comme au theatre des histoires a rebondissement Certain terrain devient constructible par le heureux des hasards et hop plus value Connivence des uns au detriment des autres Clans etc Par ailleurs des histoires a la con genre contestation du releve cadastrale ( par nature ils sont plus ou moins juste parce qu ’evidemment a l eopque le GPS n’exiatait pas et la numeration des terrain non plus ) guerre picrocholine pour une pierre delimitant une parcelle ( cela peut se jouer ) a 10 cm ) Histoire qui se transmet de generation en generation et a occupe les chaumières. 


          • mmbbb 23 juin 2017 22:12

            @petit gibus selon l INSEE les paysans agriculteurs ont un patrimoine en dessus de la moyenne


          • Doume65 26 juin 2017 00:27

            @wesson
            « ceux qui appellent des quantités énormes d’immigrés à venir travailler dans des conditions digne du siècle passé »
            Je ne leur donne certainement pas raison, mais, « grâce » à l’UE, ils sont en concurrence directe avec l’Espagne et l’Italie qui font ça depuis longtemps, et d’une manière pire encore.


          • Layly Victor Layly Victor 26 juin 2017 08:37

            @wesson
            Tous ceux qui ne sont pas des petits fonctionnaires mélenchoniens ou des militants mélenchoniens d’associations subventionnées ou des employés mélenchoniens de collectivités locales ou des figurants mélenchoniens de l’éducation nationale sont responsables de ce qui leur arrive.

            Dixit l’idéologue fanatique Wesson.
            C’est cette même réflexion qui a inspiré Staline dans sa juste lutte contre le monde agricole pourri.

            Certes, le monde agricole est loin d’être rose, et la cruauté qui le traverse est bien illustrée par Guy de Maupassant. Mais ce sont les paysans qui nous ont laissé ce monde si beau et harmonieux.
            J’ai eu des attaches profondes avec une famille de paysans pauvres, et j’ai vu ce qu’était le dur labeur, sans argent, sans vacances, sans sorties.

            De nos jours, les paysans vendent massivement leurs terres aux gangsters promoteurs de l’éolien. Dans quelques années, ce patrimoine vieux de dizaines de siècles sera complètement détruit. Pour la plus grande satisfaction de l’insoumis Mélenchon.

            Votre amie Alinéa, elle vit dans le rêve. Quand son horizon familier sera barré par une ligne d’éoliennes, et quand elle verra son idole insoumis applaudir des deux mains, elle verra ce que c’est que la réalité.

          • Layly Victor Layly Victor 26 juin 2017 08:46

            @Layly Victor

            En tant que spécialiste de la novlangue mélenchonienne,je fais un commentaire pour les non initiés.
            Quand vous dites que les paysans sont sectaires, ceci veut dire qu’ils ne sont pas favorables au multiculturalisme, à l’islamisme, à la charia, aux éoliennes, à toutes ces bonnes choses vantées par le prédicateur Jean-Luc.

            Il y a une autre acception triviale. Pour les adeptes de Mélenchon, comme pour toutes les sectes, ceux qui n’en font pas partie sont sectaires.

          • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 12:09

            un bon article très détaillé paru il y à peu de temps : édifiant

            .

            Message de Jean Charles METAYER, paysan breton

            ETRE PRODUCTEUR INDEPENDANT DE VOLAILLES
            PLEIN AIR AUJOURD’HUI :
            « la tragédie comique d’une mort annoncée »

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/message-de-jean-charles-metayer-193888


            • oncle archibald 23 juin 2017 14:52

              @Ratatouille

              Merci, j’avais raté l’article lors de sa parution et c’est franchement dommage. Magnifique analyse. Une ferme ancestrale qui faisait du « veau sous la mère » dans le comminges depuis toujours vient de fermer. Les vaches vendues. Restent les médailles clouées sur la porte de l’étable. Deux cochons, quelques poules, quelques canards, quelques lapins, un peu de mais pour les nourrir, le reste des terras loues à un voisin, ils vont finir leur vie en autarcie. Je redoute que ce soit le sort de la plupart des agriculteurs qui ont essayé de « s’adapter » sans accepter de devenir des valets des « industriels ».

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2017 17:29

              @Ratatouille
              Merci pour cet article qui démontre que les lois qui s’appliquent en France sont européennes et destinées à l’agriculture et à l’élevage industriel, ce qui ne correspond en rien à l’agriculture familiale des terroirs français .


              Le bio est désormais un secteur porteur, il explose de 20% par an. Bruxelles prévoie de baisser les normes sur les pesticides, pour que la grande distribution puisse en profiter pour augmenter ses marges.
              «  l’Europe veut autoriser les pesticides et réduire les contrôles qualité de la filière »

            • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 12:19
              Un paysan tué par les gendarmes : la pression des contrôles sanitaires en question

              https://www.bastamag.net/Un-paysan-tue-par-les-gendarmes-la-pression-des-controles-sanitaires-en

              Recherché par les gendarmes, l’homme s’était confié le 18 mai au Journal de Saône-et-Loire. Il évoque la « colère du juste » pour justifier son coup de sang lors du contrôle qui avait dégénéré. Dénonçant la « solitude » de l’agriculteur « face aux contrôleurs », le trentenaire avait pourtant affirmé n’avoir « absolument pas l’intention de (se) suicider ». Les gendarmes le localisent finalement le 20 mai, dans une voiture, garé dans un chemin étroit. « Alors que les gendarmes s’approchaient de lui, Jérôme Laronze a foncé sur eux, selon Karine Malara, procureure de la République de Mâcon. Se sentant menacés, les militaires ont ouvert le feu à plusieurs reprises. Il a été touché mortellement. »


              • alinea alinea 23 juin 2017 13:26

                @Ratatouille
                On ne pardonne pas aux assassinats, c’est évident, mais il faut voir la morgue de ces petits connards qui vous toisent du haut de leur pouvoir bureaucratique et politique.
                J’ai senti dans mes veines ce désir-là, c’est dire si je le comprends !
                mais si cela ne pose aucune question à personne, qu’on se contente de dire « qu’ils pètent tous les plombs » ces pagus, alors, c’est à désespérer du genre humain.
                parce que voir chez soi des incompétents, des ignorants, sans l’ombre d’une écoute ou d’une compréhension des choses, venir faire la leçon de l’obéissance à l’éleveur qui sait que ces obligations sont de la foutaise, ces inspecteurs de la réprime, oui, on a envie de les foutre dehors.


              • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 14:35

                @alinea
                 quand on pousse des humains au suicide,la plus par du temps ils passent à l’acte et basta c’est normal tout va bien on continu,mais parfois la pulsion s’inverse et est retourné vers l’extérieur ,comme cet autre paysan qui à abattu 2 huissiers venu saisir sa ferme (celle là même de ces parents et grand parents,c’est beaucoup de travail) et pour finir ,s’engager à nouveau dans le cercle du suicide ,ou il se ratera en ce faisant explosé la moitié du visage.Il y a une solution c’est certain mais cette société préfère le malheur, les drames ,le sang ,la souffrance, la prison,les condamnations.Pas sur que tout cela ce termine bien.
                la France championne de consommation de psychotrope légale.
                8O millions de boîtes de tranquillisants consommées chaque année
                + les auto médication au pinard ,canabix etc.

                le nombre de suicides et les taux de suicide (nombre de suicide pour 100 000 habitants) sont en augmentation dans le monde.

                Près 10 500 personnes meurent par suicide chaque année en France
                si c’est gens avais retourné cette pulsion vers l’extérieur on aurai pu avoir + de 10500 meurtres
                .
                Environ 220 000 tentatives de suicide sont prises en charge par les urgences hospitalières chaque année en France.
                si c’est gens avais retourné cette pulsion vers l’extérieur cela aurait donné + de 220 000 agressions ou autres méfaits .

                surmoi ou pas surmoi ,mais pourquoi pas sur toi tel est la question suicidaire . smiley


              • mmbbb 23 juin 2017 22:35

                @alinea j ’ai discute avec une eleveur faisant du Limousin Label Rouge . Il m avait accosté et je le chambrais gentiment sur la qualité de sa viande Il m a expliqué qu il etait controle et a priori cela ce passait bien Idem j ai rencontre des fromagers en haute montagne l eau est désormais contrôlé ,. Refusent ils ces controles non  Dans le Beaujolais un viticuleur a ete comdamné parce qu il chaptalisait sans autorisation Je sais que certains viticulteur cachent du sucre . Vous voudriez donc qu il n y ait plus aucun contrôle Etonnant les agriculteurs devraient etre au dessus des lois ? Dans ce cas je ne comprends pas la fuite de cet agriculteur ses motifs  ? Sur France 5 dimanche le marche de l eau gazeuse La des controles il y en a meme des controles internes Je connais assez bien le monde agricole, je ne leur accorderai pas une confiance absolue ! Savez ce que veux dire mouiller le lait ? 


              • alinea alinea 23 juin 2017 23:16

                @mmbbb
                Au début, les gens faisaient, bien, leur travail, c’était leur fierté. Il y a eu, toujours, des fainéants, des tricheurs, des arnaqueurs, en nombre modéré voire minime.
                Les technocrates, les ingénieurs, les techniciens, leurs petites mains, ont appris les choses à l’école, mais jamais sur le terrain. Ils ont été payés pour réfléchir et ils ont inventé plein de trucs « pour que ce soit mieux ». ( un peu comme pour l’école)
                Pendant ce temps là, les gens qui bossaient perpétuaient des savoirs, les adaptaient ; ce sont eux qui ont adapté des variétés dans leur potager, marier des races de vaches pour en adapter une à leurs besoins et à leur climat, leur herbe.
                Ils ont l’habitude depuis la nuit des temps de faire cela, de rater, de réussir.
                un jour, un cravaté est venu leur expliquer la vie, et comme ils avaient le respect de la ville, des savoirs, ils ont écouté.
                Peu à peu les technocrates sont venus donner des leçons aux paysans, et puis, pour satisfaire les politiques, les quotas, les exportations, etc, ils ont imposé leurs vues.
                Les paysans ont été achetés, ils ont obéi, ils meurent.
                Certains d’entre eux savent ce qu’ils font, le font bien, savent que tout ce qu’on leur impose est idiot, inadapté, ça les énerve. C’est un manque de confiance, une volonté de les réduire à des bras qui ne réfléchissent pas et font ce qu’on leur dit.
                Le premier moment passé d’aisance, tout relative, offerte, il y en a qui se rebellent.
                Et ceux qui se rebellent sont, toujours, ceux qui travaillent le mieux, de la manière la plus adaptée à leur environnement.
                Contrôler la santé des animaux, ce devrait être au paysan de le demander ; les paysans font des études maintenant, l’administration devrait être à leur service. Ce fut le cas pendant un moment.
                Aujourd’hui, c’est une véritable oppression, suivie d’une véritable répression, ce qui induit de plus en plus de « délinquance », d’arnaque. C’est mathématique.
                Il n’y a rien de plus révoltant que d’être pris pour un con,un incompétent, un malhonnête, et recevoir des ordres de la part de certains qui ne savent pas le dixième de ce que sait l’éleveur, ou l’agriculteur.
                Si vous connaissez un peu le milieu, vous savez forcément l’aberration de certaines « normes » !


              • Cadoudal Cadoudal 23 juin 2017 23:45

                @alinea
                Comme c’est touchant cette défense du bon sens paysan...

                On pourrait y croire un instant si dans certains autres domaines votre idéologie ne vous menait pas à conchier les petites gens pour leur volonté de vivre en paix chez eux...


              • alinea alinea 24 juin 2017 00:16

                @Cadoudal
                Je n’ai jamais conchié personne qui veut vivre en paix chez lui ; mais cela prend parfois certaines formes de violence qui ne me choquent pas, et qui sont complétement inopérantes, inefficaces parce que cette violence ne fait qu’aggraver le problème.
                je m’exprime très peu là-dessus, parce que je ne le vis pas, et je respecte toutes les positions à ce sujet.
                Me faire ce procès prouve à quel point vous êtes à cran, et être à cran, c’est tout sauf sain.


              • Cadoudal Cadoudal 24 juin 2017 01:41

                @alinea

                Restons zen : http://www.fdesouche.com/865405-une-camera-cachee-pour-comprendre-le-harcelement-de-rue-paris

                Ho Chi Minh était à cran quand il voyait les rues de Saïgon. Castro était à cran quand il voyait les rues de la Havane.

                Moi je suis à cran quand je vois les rues de Paris ;

                Certains sont malsains, d’autres non...

                Il serait intéressant de savoir comment vous faites la distinction entre les sains et les malsains, vous vous basez uniquement sur des critères ethniques, ou y a t’il autre chose qui rentre en ligne de compte ?

                Ça reste un mystère pour moi cette propension des gauchistes au racisme anti-blanc et cette volonté génocidaire.

                Contrairement à des colonies de peuplement telles les États-Unis (Amérindiens) ou l’Australie (Aborigènes d’Australie), la population indigène diminue sensiblement entre 1830 et 1868 puis croît fortement durant la colonisation française de l’Algérie entre 1880 (environ 3 millions de musulmans, pour environ 500 000 non-musulmans) et 1960. https://fr.wikipedia.org/wiki/Front_de_lib%C3%A9ration_nationale_(Alg%C3%A9rie)


              • alinea alinea 24 juin 2017 09:22

                @Cadoudal
                Quand quelqu’un est obsédé, au point de faire des procès d’intention, qui plus est sous un article qui parle de tout autre chose, je sais que c’est malsain ; c’est de votre santé qu’il s’agit.


              • Cadoudal Cadoudal 24 juin 2017 14:26

                @alinea
                Aucun procès d’intention, une analyse des faits, et des positions politiques des uns et des autres...
                Aucun problème pour ma santé, une occupation du terrain pour contrer la propagande et mettre les gens en face de leur responsabilité.

                ali, Soudanais de 16 ans

                "Pour passer maintenant c’est compliqué. Au port c’est difficile, avant le port c’est difficile aussi. On essaie depuis un parking, en essayant de trouver des portes ouvertes sur des camions.

                Je reste encore une semaine, et après je pars en Suisse".

                http://www.fdesouche.com/865553-generation-identitaire-occupe-le-futur-centre-daccueil-de-chanas



              • mmbbb 25 juin 2017 11:39

                @alinea A moitie vrai votre propos, le monde paysan je le connais j ai passe mon enfance a la campagne Je rejoins Wesson Ces propos sont justes. Quand j etais gamin je voulais me tirer c ’est ce que j ai fait . L image d’Epinal du paysan véhiculée aujourd hui frise le ridicule. Certaine pratique sont vieilles comme le monde je ne dis pas que tous les paysans sont des tricheurs mais « mouiller le lait » par exemple est une pratique frauduleuse. C’est pour cela que des protocoles d analyse en laboratoire ont ete elaborés Quant aux vaccins c’’est aussi normal qu il y ait des contrôle et un suivi sanitaire. Les Chamois véhicule cette maladie, la brucellose faisait des morts au siecle passe. Souche qui peut se transmettre aux ivins et caprins et ensuite l homme . A son niveau l eleveur ne peut rien contrôler  Quant a l hygiène j’ ai vu des fermes dans les années 1970 c etait pas triste . « Les paysans ont été achetés, ils ont obéi, ils meurent. » non ils se sont laisses acheter c’est tres différend. Ils n ont pas su s organiser à temps. Un paysan par nature est individualiste par exemple j ai vu des paysans vendrent leurs betes des maquignons. C’est peut être theatral folklo mais le paysan y perd . Dans beaucoup de pays les ventes sont centralisées c’est plus simple Par ailleurs c ’est la FNSEA qui a coule la paysannerie, donc accuser d amblé les technocrates c est un peu facile trop facile. Le probleme de la FNESA est qu elle est piégée. à son tour Pourquoi vouloir nous me faire manger des produits francais, qui sont plus cher et pas forcément meilleur . ( ceux produit pas la FNSEA ) Moi je ne hurle pas contre le CETA La viande le cout a flambé j ’ai la memoire des prix, ou passe le pognon ? . Solidarité du monde agricole Demandez a ceux qui font du « BIO » lorsque leurs parcelles jouxtent une parcelle d un paysan ordinaire. Des vrais connards . Ayez dans votre region un Philippe Lamour qui dans le Queyras a su a temps reconvertir cette region Il fut tres constesté à son époque . Desoramais le Queyras vit bien Mais vous ne voulez du beurre du tourisme .


              • alinea alinea 25 juin 2017 13:24

                @mmbbb
                C’est très vrai que c’est mon regard ! et c’est aussi vrai que j’occulte volontairement les « défauts » des paysans.
                Se laisser acheter quand on a depuis des générations un boulot très dur et mal considéré, à l’époque des loisirs et de la vie facile, c’est bien normal ; ce n’est qu’après, quand on constate qu’on n’a rien gagné mais qu’on a perdu sa dignité qu’on réagit.
                Ça ne se passe pas trop mal pour beaucoup aussi mais j’ai idée que même pour eux, planter ce qu’on nous paye pour planter, voir la gabegie, les surplus, qui n’existent que parce qu’ils sont très mécanisés, ça n’arrange pas l’équilibre mental.
                Je pense aux arboriculteurs du Gard, avec leurs surplus de pommes ; jusqu’à il y a peu, les douanes payaient aux paysans quelques centimes le kilo, et les manadiers venaient remplir leurs camions, gratuitement, pour donner ces fruits à leurs bêtes.
                Aujourd’hui, c’est interdit, les fruits sont entassés quelque part et arrosés de pétrole. Et ce n’est pas la FNSEA qui veut cela, ce sont les technocrates.
                La FNSEA ne commande pas non plus la multiplication des vaccins ; on trouve un cas de « maladie bleue » en Alsace, et ce sont les millions de vaches françaises, y compris les Camargue, qui sont vaccinées. Ne me faites pas croire que ces gens-là réfléchissent et font au mieux ! c’est de la grosse artillerie, mais elle enrichit Big pharma ( et ne me dîtes pas non plus que c’est faux).
                Quand on traite le vivant comme on traite des productions d’usines, on ne fait que des conneries de ce genre ; d’ailleurs le but est bien de faire du vivant un produit d’usine, c’est déjà le cas.
                Alors, discutailler sur l’individualisme du paysan, je veux bien, mais pour moi, ce n’est pas à propos.


              • Sozenz 25 juin 2017 20:25

                @alinea
                Aujourd’hui, c’est interdit, les fruits sont entassés quelque part et arrosés de pétrole. Et ce n’est pas la FNSEA qui veut cela, ce sont les technocrates.

                c est une insulte à la nature . nous n avons aucune reconnaissance de la générosité de la nature. On va le payer très cher . on commence déjà à le payer .

                le travail de paysan normalement est un noble travail , puisqu’ il nourrit les hommes . quoi de plus noble que de permettre aux hommes de vivre .

                il n y a plus de conscience sur l essentiel. l homme s est coupé du divin , pas celui qui se trouve dans les livres. mais celui qui se trouve naturellement dans les règles de toute chose et leur cohésion.
                si l homme ne se rattrape pas vite . ça ne va pas durer très longtemps .ces dernières années nous accélérons notre chute vers la folie .


              • alinea alinea 25 juin 2017 22:14

                @Sozenz
                on pourrait dire, sous peine d’être hué par les esprits rationnels et que rationnels, que l’on a perdu notre rapport au sacré, et ce, à la dimension gigantesque de toute une civilisation.
                L’homme est indivisible, l’individu, aussi, l’amputer de son esprit, -la spiritualité-, de ses sens, -le goût des aliments, les odeurs de la terre...- est évidemment le vouer à la mort.
                J’avais jusqu’ici une foi totale en la Vie, qui empêcherait ce drame ; aujourd’hui, je veux le croire encore, mais rien ou pas grand chose ne vient me donner raison.
                En tout cas, cela ne rentre pas en ligne de compte dans les choix politiques de la majorité de mes concitoyens.


              • Layly Victor Layly Victor 26 juin 2017 09:08

                @Cadoudal

                Déjà, Alinéa stipule que le fait de porter une cravate fait de vous quasiment un criminel. Et, corrélativement, le fait de porter une veste Mao fait de vous automatiquement un type bien.
                C’est dire la simplicité de son esprit.

                Alinéa le sait très bien. Les conseillers en cravate viennent de la recherche agricole et des banques, en accord étroit avec l(Europe de Bruxelles. Cette union européenne que son idole Mélenchon défend si bien.
                Ce que les conseillers en cravate conseillent maintenant, c’est de vendre les terrains pour implanter des éoliennes, avec la bénédiction de Jean-Luc.

                L’assemblée nationale française a voté une loi pour interdire les produits à base de néocotinoïdes qui tuent les abeilles. Bruxelles a interdit au gouvernement français de promulguer le décret d’application.
                On n’a pas vu le tribun des insoumis alerter le peuple sur le vieux port.

                L’affection d’Alinéa pour les paysans pauvres me touche, je ressens la même.
                Elle n’a pas compris la haine féroce que Mélenchon et ses sbires vouent à ces pauvres gens.

              • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 12:27

                Ciné archive

                PAYSANS (LES) 1972
                http://www.cinearchives.org/Films-447-287-0-0.html

                Commandé par le PCF et le journal La Terre, le film analyse la situation politique qui pèse sur les paysans du point de vue du P.C.F.
                "Les monopoles, ici encore, accaparent le plus possible de richesses. Ils s’approprient le sol, ils concentrent les terres, ils mettent la main sur les réseaux de distribution, ils pillent la paysannerie, qu’ils dépossèdent des résultats de son travail" et propose une issue, aujourd’hui, en France.

                Il y est question des conditions de vie très difficiles des paysans, quelle que soit la région, de l’exode rural lié au manque de terres, de la maigre retraite des vieux travailleurs, de l’endettement massif des jeunes paysans. Différentes initiatives sont aussi présentées : les mutualisations d’outils avec les CUMA (Coopératives d’Utilisation du Matériel Agricole), mais aussi les associations de paysans (les GAEC, Groupement Agricole d’Exploitation en Commun). Malgré ces solutions, les paysans s’endettent car la terre coûte cher, et son accès est très difficile, notamment en raison des taux d’intérêt très élevés du Crédit Agricole.
                Le film met en avant les préconisations du Parti Communiste, en ces débuts de l’union de la gauche : prêts de longue durée à faible taux d’intérêt, nationalisations pour diminuer l’emprise des grands capitalistes.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2017 17:38

                  @Ratatouille
                  L’Union de la Gauche a été le début de la fin pour le PCF, qui a cessé de s’opposer à la construction européenne à partir de Mitterrand .

                  « UPR- Analyse du PCF de l’Europe avant les années 80 »


                • rocla+ rocla+ 23 juin 2017 12:34

                  c’ est des paysans  au Parti communiste  ? 


                  • gaijin gaijin 23 juin 2017 12:39

                    @rocla+
                    hélas non
                    une des grandes erreurs du communisme c’est de s’être focalisé sur le monde ouvrier alors que c’est toute la base productive de la société qui est laminée : paysans, ouvriers, petits artisans .......


                  • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 14:46

                    @rocla +salut ma caille
                    j’éspaire de chaussette au moins que tu visionné la vidéO c’est un cadeau pour toi .c’est incroyable la vitesse que tu dégaine quand on dit communiste ,bravo tu es le meilleur ,mieux que le jeux alerte rouge
                    ou les la phrase magique « saloperie de communiste » est l’emblème du jeu ,je rend hommage à la femme de Staline qui c’est tiré une balle dans le coeur ,tellement c’était génial la vie avec lui,il aurait été préférable qu’elle l’empoisonnasse avant .mais bon...
                    bonne journée ,c’est pas l’heure de l’apéro ? et merde je m’en fout et pastaga un ,à la tienne smiley


                  • UnLorrain 23 juin 2017 12:42

                    Mais qu’est ce qui s empare de cet homme,l amenant a viser avec ce qui peut etre un instrument de mort,sa voiture,ces gendarmes ?

                    Moi,gendarme,je suppose que si untel bipede attente a ma vie je m efforcerait avec mon arme de service de le neutraliser en le blessant,epaules jambes surtout. Mais si ce bipede est assis dans une voiture,la fenetre de tir s’en trouve reduite,plus d autre choix que le tir qui sera tres probablement mortel.

                    La course a la competitivite la productivite ( a qui la faute ? Le nombre de bouchinutiles euuh de bouches a nourrir dans ce cas ? ) nous place sur un chemin de tourments..dans ce virage,parfois,derapage.

                    Je connais dans la contree,de visus certains,quelques paysans qui ne sont pas en course,on pourrait les dire des Miserables aux mains sales. Pour conclure avec une necessaire touche d humour,celui ci que je vois tous les jours,il porte son blouson,bien au dela de la gueunille elimee,il y a un accroc dans le dos,l accroc fait la largeur de son dos d homme..il se fiche eperdument de mon sourire amuse.


                    • gaijin gaijin 23 juin 2017 13:28

                      @UnLorrain
                      et qu’est ce qui pousse le gendarme a tuer ?
                      il ne s’agit ni d’un terroriste ni d’un inconnu qui fonce sur un barrage simplement un pauvre type désespéré qu’il s’agit d’interpeller
                      le gendarme s’il a le temps de dégainer et tirer a le temps de s’écarter ?
                      certes il a tord de menacer les gendarmes ........
                      mais ça vaut condamnation a mort ?


                    • alinea alinea 23 juin 2017 13:50

                      @gaijin
                      D’autant plus que, d’après ce que j’ai compris, il ne menaçait personne ! il s’est trouvé nez à nez avec eux et plutôt que freiner, il a accéléré !
                      Les flics ne sont plus entraînés ? Ils ne savent pas se jeter sur le côté, se retourner, et tirer dans les pneus de la bagnole ? Et même s’ils ratent la cible, le gus, on sait qui il est.
                      Les flics, même en campagne, ont le réflexe de tirer s’ils se trouvent en difficulté ?
                      mais où on va là ?


                    • UnLorrain 23 juin 2017 15:00

                      @gaijin

                      Si je comprend bien l article et aussi le commentaire de alinea juste en dessous,les gendarmes etaient a pieds donc.

                      Il faut se mettre a leurs places..Je suis a repenser,quand je zyeuter la TV,ce reportage,lieu une salle muscu, Dijon, on y voit justement un flic ( ex je crois ) il reconstruit sa jambe par des exercices,sa jambes etait...affreusement difforme,resultat d une voiture qui forca le barrage qu’il tenait.

                      Si je fonce de toute evidence volontairement,en toute connaissance de cause,sur une personne avec ma voiture,il s’agit de tentative d’homicide. Non ?


                    • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 15:12

                      @alinea

                      Asie : La banalité des suicides par les pesticides 3000 personnes se suicident en moyenne chaque jour. L’ingestion de pesticides est l’un des modes opératoires les plus courants. On estime qu’au niveau mondial, trois millions de cas d’empoisonnements par les pesticides ont lieu chaque année et que 250 000 sont mortels. Différents rapports, dont cette récente étude, suggèrent que ce problème affecte tout particulièrement les zones rurales, surtout dans les pays asiatiques tels que la Chine, l’Inde et le Sri Lanka.
                      -
                      ce que la société mondialisé demande au paysan, est simple si sa va pas tu vas dans la grange ,tu prend un bidon neuf de pesticide monsanto (le meilleur) et tu le bois.mais le français est indiscipliné la preuve en dessus
                       
                      L’Observatoire national du suicide du ministère de la Santé a publié mardi son premier rapport. Les agriculteurs sont toujours la catégorie socioprofessionnelle la plus menacée.(rapport 2013)
                      http://www.lafranceagricole.fr/actualites/suicide-les-agriculteurs-premiers-concernes-rapport-1,0,90012411.html

                      Du côté des agriculteurs, une étude de l’Institut national de veille sanitaire (INVS) publiée en 2013 analysait les suicides sur trois années : il y a eu, entre 2007 et 2009, 417 suicides chez les hommes et 68 chez les femmes. La pendaison concerne 61 % des cas chez les hommes et 54 % chez les femmes. Les secteurs des bovins à lait et bovins à viande sont surreprésentés. Les hommes entre 45 et 64 ans sont les plus exposés. L’enquête de l’INVS sur l’agriculture se poursuit.

                      L’Observatoire national du suicide du ministère de la Santé (rapport 2016)

                      http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/la-drees/observatoire-national-du-suicide-ons/article/l-observatoire-national-du-suicide-ons


                    • alinea alinea 23 juin 2017 15:24

                      @Ratatouille
                      C’est dingue, parce que ce que l’on oublie, c’est que les paysans ont encore des racines, des liens avec la terre, dans toute sa mesure, symbolique, spirituelle, mémorielle,erc ; ce que l’on fait ou laisse faire de ce monde, est la destruction de l’Humain au profit de bâtards machines vivantes ; les plus fragiles, les plus exposés sont ceux qui sont restés - et j’en fais partie- dans l’humain animal, relié au vivant.
                      C’est le plus urgent, le plus important,d’empêcher cela...
                      quant à la grande révolution agricole en Inde... !!!


                    • Cadoudal Cadoudal 23 juin 2017 15:26

                      @alinea
                      Si le flic était mort, aurait on eu l’occasion de vous lire ?

                      Non, et c’est bien dommage que les bonnes âmes Mélenchonnesques ne soutiennent jamais les fils de prolos indigènes chargés du maintien de l’ordre et de la sécurité...

                      La France sera un pays de plus en plus violent, les paysans comme les autres ne seront pas épargné, les flics sont à bout de nerfs, ils n’ont aucun soutien et la déliquescence de l’état de droit fera qu’ils préféreront sauvé leur peau avant de penser au règlement.

                      C’est ainsi mais vous ne voulez pas le voir, comme beaucoup d’autre choses d’ailleurs...

                      "Il n’hésite pas à dénoncer les accommodements à mi-chemin entre l’idéologie et l’électoralisme d’une part significative de personnalités de gauche. Il fustige notamment l’audience démesurée accordée au Parti des indigènes de la République (PIR).« 
                      http://www.breizh-info.com/2017/06/23/72374/france-identitaire-prise-conscience-gauche
                       »les deux hommes reprochent au paysan de provoquer des nuisances avec sa moissonneuse batteuse.« 
                      http://breizatao.com/2017/06/19/lot-et-garonne-ils-poignardent-un-paysan-au-cri-de-allah-akbar/
                       »Bouteldja=Brassens ?"
                      http://www.fdesouche.com/865255-nique-la-france-alexis-corbiere-vole-au-secours-de-la-deputee-obono


                    • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 16:06

                      @alinea

                      la terre il y en à même plus dans les supermarchés,les plantes sont en plastique on y trouve du miel sans abeilles,des fromages étranges,des fruits qui ne murissent pas et d’autre bizarrerie.
                      Avec un ami nous avons crée une ferme bio en 1982,elle est toujours en exploitation avec quelques années à fonctionnement minima .Pas de production pour l’extérieur ,juste pour 2 familles et quelques amis ,surplus gratuit pour les potes du village,ou ,tu viens récolter toi même ,j’ai plus de bocaux parfait .
                      Mais bon mon pote bossait de nuit et sa femme de jour .On à jamais vu un véto et personne de malade depuis cette époque ,ni les mômes,blé germé pour les poules et pain dur du boulangé du coin.On faisait élevage et potager ,toutes volaille sauf autruche,foie gras (pardon) ,porcs moutons,chèvres,un cheval,chien fox terrier pour renard ,chats et grosses mouches noir et un peut de salmonelle certainement .Maintenant nous serions des hors la loi . reste maintenant que le potager et quelques poules et leurs putains d’œuf magique du 100% plein air nourries aux vers de terre .Les chouettes nettoient les rongeurs ,rats et autres, la nuit et c’est gratuit et très jolie,les rats aussi d’ailleurs ,mais bon il faut bien que tout le monde mange.
                      je sait pas si les rats c’est autorisé dans les poulaillers maintenant ,mais cher nous oui . LOL 
                       smiley smiley smiley
                      quand je pense que l’on met de viande dans des barquettes en plastique avec du papier ,c’est une honte ,j’ai envi de vomir ,c’est des dingues  smiley


                    • alinea alinea 23 juin 2017 17:25

                      @Ratatouille
                      Un rat ?!! Quelle horreur.
                      C’est interdit, c’est pas dans les normes, ne vous plaignez pas si vous chopez la peste ! smiley
                      Indépendamment du plus grave, les normes c’est : plus de goût pour les fromages ( de chèvre en autres), plus de goût pour le beurre, pour la crème n’en parlons pas, elle n’est même plus grasse, l’agneau sans goût est de rigueur, le veau blanc, le gigot long... et tout ça avec moult tortures.
                      Les paysans ne sont peut-être pas révolutionnaires ; mais ils le deviennent, enfin ceux qui gardent les valeurs séculaires.
                      Le prochain œuf coque que vous mangerez, pensez à moi !! c’est mon régal ; j’ai beau les acheter bio à un petit local, .. il ne doit pas y avoir beaucoup de vers de terre là où elles se promènent ! smiley


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2017 17:53

                      @alinea
                      Comment se fait-il qu’avec toute votre culture terrienne vous vouliez rester dans l’ UE qui fait crever les paysans que vous défendez ? Vous croyez, vous aussi, que les lois et règlements qui s’appliquent à l’agriculture viennent de Paris ??


                      Au lieu de réciter des poèmes, Mélenchon ferait mieux de vous réciter les Traités européens ! Et surtout de vous traduire la novlangue européenne en français courant.

                      Les compétences dans l’ UE.
                      L’agriculture, l’environnement, la défense du consommateur, l’énergie, la mer et la pêche, ne font plus partie des compétences des Etats.
                      Elles font partie des « compétences partagées ».


                      Traduction : elles font partie des attributions de la Commission européenne.
                      Si un Etat n’est pas d’accord, il doit demander l’autorisation à la Commission.
                      En clair, la décision finale revient à la Commission, qui passe 90% de son temps avec les lobbies industriels. En clair, les Gouvernements ne peuvent plus rien faire pour sauver les agriculteurs.

                    • alinea alinea 23 juin 2017 18:28

                      @Fifi Brind_acier
                      Vous me lâchez la grappe Fifi.


                    • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 18:51

                      @alinea
                      j’en gobe un tout cru,à coté du nid,il y encore du caca dessus,mais j’ai pas peur ,je suis un héro ,le chevalier braillard des basses cour ,la terreur des bactéries.j’ose même faire de la mayonnaise avec ces œufs sauvages hors norme avec deux jaunes à l’intérieur,parfois ,un comble d’anormalité.  smiley


                    • alinea alinea 23 juin 2017 19:00

                      @Ratatouille
                      j’ai eu des poules aussi qui faisaient des jumeaux !!
                      Gober, gober, ça ne me dit pas trop !! mais cocotte à l’oseille ou à l’estragon, et coque !!! oui !
                      Les Anglais ont une petite poêle pour faire les œufs cocotte absolument géniale ; Une poêle normale, avec des bords un peu hauts, ou l’on met de l’eau, dessus un couvercle troué ( la mienne a deux emplacements) ou l’on place deux soucoupes avec l’œuf et ce qu’on veut, crème et aromates, un couvercle par dessus !! un bain marie exprès pour les œufs !!


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2017 19:21

                      @alinea
                      Vous ne savez pas quoi répondre ?


                    • alinea alinea 23 juin 2017 19:25

                      @Fifi Brind_acier
                      À la vingt deux millième même question ? idiote en plus ?
                      J’ai vu votre chef de parti bien aplati devant la FNSEA !! à deux reprises, ce n’était pas timidité, hein !
                      J’aimerais que vous arrêtiez de pourrir mes fils avec vos obsessions ; aucun partage ni discussion ne sont possibles, cela ne m’intéresse donc pas.


                    • François Vesin François Vesin 23 juin 2017 23:48

                      @UnLorrain

                      Qu’un gendarme tire sur quelqu’un 
                      qui lui même tire sur les gendarmes
                      ne suscitera l’indignation de personne.

                      Qu’un gendarme tire sur « Mathurin »
                      qu’il connait depuis l’école primaire,
                      dont il sait qu’il vit un cauchemar européen
                      et qu’il est au bout de l’absurde qu’on lui impose,
                      est un assassin robotisé aux ordres du pouvoir.

                      Un gendarme n’est pas un con et
                      on attend de lui qu’il fasse la part des choses.
                      « Mathurin » qui s’échappe dans sa voiture
                      c’est autant de renseignements suffisants
                      pour renter à la gendarmerie et 
                      lancer un avis de recherches...etc.
                      mais surement pas un motif recevable
                      pour abattre un homme en colère.

                      On comprend mieux pourquoi tant
                      d’agriculteurs se pendent
                      mais aussi pourquoi tant
                      de gendarmes et de policiers 
                      en font autant !

                      Si seulement les uns et les autres
                      retournaient leurs armes
                      sur ceux qui ont tressé leurs cordes !

                    • Cadoudal Cadoudal 23 juin 2017 23:58

                      @François Vesin
                      Certains ont l’indignation automatique quoi qu’ait pu faire un gendarme...

                      Certains nombreux ici, ne prendront jamais la défense d’un gendarme ou d’un flic, mème si il s’est fait massacrer sauvagement...

                      Si seulement, de temps a autre, ces certains pouvaient se départir de leur idéologie mortifère et voir le monde tel qu’il est...


                    • alinea alinea 24 juin 2017 00:20

                      @Cadoudal
                      je ne fais pas partie de ces « certains »,j’ai fait deux articles sur eux.
                      Pour moi, un flic, un gendarme, c’est un être ordinaire à qui l’on donne des pouvoirs extraordinaires. Parfois, de plus en plus souvent, cela tourne mal.


                    • Cadoudal Cadoudal 24 juin 2017 02:17

                      @alinea
                      C’est souvent le cas quand un état n’assure plus ses devoirs régaliens et laisse à l’abandon des territoires de plus en plus vastes...

                      Afrique du Sud, Brésil, France, Colombie...

                      http://www.leparisien.fr/orly-94310/video-val-de-marne-tabasse-alors-qu-il-protegeait-une-bouche-d-incendie-23-06-2017-7082655.php

                      Ça n’est pas une question de moyen, juste une question de volonté politique, le pauvre Mamadou, fraichement arrivé de Dakar pensait bien faire en protégeant le bien commun, en sortant de l’hôpital il va croiser les arabes qui l’ont tabassé et va vite comprendre qu’en France les choses sont bien différentes, il va s’adapter et mal finir....

                      Mais, vous ne vous sentez pas concerné, grand bien vous fasse, dormez tranquille en rêvant à l’Homme Nouveau,...


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 juin 2017 06:19

                      @alinea
                      Contrairement à ce que vous dites, Asselineau a posé les problèmes de fond que la FNSEA n’avait pas envie d’entendre !! Asselineau n’est pas une grande gueule comme Mélenchon, qui gueule à tous propos, sauf pour parler de souveraineté et d’indépendance nationale.


                      Et que propose-t-il ? De violer les Traités, sa rengaine habituelle !
                      De faire comme si l’ UE et la PAC n’existaient pas.
                      Si l’ UE ne lui convient pas, qu’il cesse de faire croire « au rêve européen, » et qu’il en sorte !

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 juin 2017 06:35

                      @alinea
                      J’aimerais que vous arrêtiez de pourrir mes fils avec vos obsessions

                      Vous ne m’interdirez rien du tout, pour qui vous prenez-vous !? Mes commentaires ne sont pas des obsessions, ce sont des informations sur le fonctionnement de l’ Union européenne, sur lesquelles vous faites soigneusement l’impasse.


                      Agoravox n’appartient pas à Mélenchon et la FI ! Mettez vous ça dans la tête !
                      Vous avez des blogs FI pour ça, avec une censure très zélée, genre stalinienne, pour que personne ne vienne vous déranger dans vos rêveries européistes .
                      A la FI, on n’est pas pour la liberté d’expression. Merci de le préciser crûment, les lecteurs apprécieront.

                    • alinea alinea 24 juin 2017 09:29

                      @Fifi Brind_acier
                      « aimer » au conditionnel, une interdiction ? Il vous faut prendre quelque vacance.
                      Pourquoi parlez-vous de Mélenchon sur ce fil, hein, pourquoi ? C’est sans doute de sa faute tout ça ! smiley


                    • kalachnikov kalachnikov 24 juin 2017 14:07

                      @ alinea

                      ’C’est sans doute de sa faute tout ça’ : ironie rejetée ; ’responsable mais non coupable’, doctrine maçonne par excellence, digne de ceux qui se croient exemptés du lot commun. Normal, tu me diras, ils ont vu la Lumière.

                      Le bon sens paysan, c’est que lorsqu’un Moïse à compas et équerre t’a égaré dans le désert maastrichien, ce n’est certainement pas sur lui que tu dois compter pour en sortir. D’autant qu’on va pas tout fracasser.


                    • pipiou 24 juin 2017 17:24

                      @Fifi Brind_acier
                      Plus que des obsessions vous avez des névroses.
                      A vous en prendre ici de manière maladive à l’UE vous dédouanez les autres responsables que sont les consommateurs (donc nous) qui passent leur temps à demander de la bouffe moins chère ainsi que les agriculteurs eux-mêmes qui rentrent un peu trop facilement dans le tout productiviste.

                      Bref votre réflexion qui se limite à une liste de pages Web du site UPR ne mène nulle part, c’est même le contraire de la pensée.
                      Quand vous n’arrivez pas à monter des blancs en neige ou à planter un clou c’est à cause de l’UE.

                      Je ne suis pas de la France Insoumise, je ne suis pas un inconditionnel d’Alinea mais je trouve votre harcèlement totalement insupportable, stérile et aussi malfaisant qu’une censure classique,et à voir d’autres commentaires je ne suis certainement pas le seul.

                      Quand est-ce que vous tenez compte des critiques, autre que celles d’Asselineau ?


                    • alinea alinea 24 juin 2017 17:47


                      Merci pipiou d’avoir exprimé vos constats.
                      Il y en a trois sur ce fil, qui se foutent du sujet qu’ils n’ont pas lu, qui crachent leur bile, chacun la sienne bien sûr.
                      Ils sont horripilants et me désespèrent, j’ai rarement rencontré des êtres aussi obtus !


                    • leypanou 24 juin 2017 18:17

                      @alinea
                      Ils sont horripilants et me désespèrent, j’ai rarement rencontré des êtres aussi obtus ! : les 710 voix du gourou dans la 10ème circonscription de Seine Saint-Denis leur ont fait perdre la tête.

                      Tout article doit être une occasion de « taper » sur Mélenchon ou sur l’UE : on ne peut pas trouver meilleur perroquet.


                    • alinea alinea 24 juin 2017 18:57

                      @leypanou
                       smiley  !
                      Ah si nous avions tous voté pour Asselineau, Jérôme ne serait pas mort, il ne ferait pas si chaud et la Beauce serait déjà couverte de bocage ! Je comprends qu’on les énerve !


                    • kalachnikov kalachnikov 25 juin 2017 00:40

                      @ pipiou

                      Soutenir que la populace a réclamé le minerai et les lasagnes au poney, l’engraissage de l’herbivore à coup de farines carnées, etc. c’est pas très gauche comme idée, ça, on est loin de Rousseau et de la société qui corrompt l’homme.
                      Donc, c’est pas conditionné par le pouvoir d’achat, les gens bouffent de la merde parce qu’ils adorent ? Et du coup, les producteurs préviennent les désirs d’une multitude aussi gourmet (gourmette ?)

                      Tiens, la théorie, votée et vantée à la tribune la bave aux lèvres par ton luciférien adoré (cf Mélenchon) :

                      "Le traité de Maastricht veut que l’Europe ne finance pas d’activités dégradant l’environnement si ces dernières ne sont pas justifiées et accompagnées de mesures de réparation ou de compensation. « Il y a lieu de lier le paiement intégral de l’aide directe au respect de règles en matière de terres, de production et d’activité agricoles. Ces règles doivent viser à intégrer des normes de base en matière d’environnement, de sécurité des aliments, de santé et de bien-être des animaux et de bonnes conditions agricoles et environnementales dans les organisations communes des marchés » précise le paragraphe 2 des considérants du règlement. Depuis 2003, le versement des aides compensatrices de la PAC est plus clairement soumis au respect de critères environnementaux : il s’agit de la conditionnalité des aides compensatrices PAC, appelée aussi « Écoconditionnalité », basée sur les..." et blablabla blablabla.

                      Et la pratique, le désastre on le connait. Mais donc, avec ce genre de ’bon compromis de gauche’ (dixit Mélenchon le franc mac au sujet de Maastricht), tout est fait pour que la populace se régale de caviar, mais non, elle réclame de la merde. C’est la populace qui a rêvé de l’Omc ; la pauvre, elle rêve de Tafta et elle l’ignore. Il y aura sans doute des Mélenchon et ses ouailles pour lui ancrer cette vérité dans la cervelle en temps utile puisque Mélenchon voit dans le Traité de Rome la volonté du peuple.

                      Et vu qu’en bon homme de gauche peu concerné par ces affaires vulgaires - tu peux sans doute te délecter de quinoa bio toi aussi -, tu es aussi un remarquable humaniste, tu devrais faire un tour de fermes pour aller répandre ta belle parole progressiste selon laquelle les paysans, s’ils sont pris au piège comme des rats dans un système quasi totalitaire, Ben, c’est de leur faute, fallait pas foutre la patte dans l’engrenage.

                      Il est remarquable votre petit joueur de flûte pour que vous, les petits rats, vous en arriviez à soutenir l’inverse de ce que cette tribune d’opinion pleurnicharde et hypocrite soutient.


                    • pipiou 25 juin 2017 12:35

                      @kalachnikov
                      Je n’ai pas dit que la populace avait réclamé le minerai ou autre saloperie.
                      La « populace » a réclamé de payer le moins cher possible. Et souvent cette « populace » n’est pas dupe : quand elle mange des fraises espagnoles sans aucun gout, du jambon plein de flotte, quand cette « populace » voit régulièrement à la télé des reportages sur les « secrets de l’agroalimentaire » on peut pas dire qu’elle n’est pas au courant.
                      Et pourtant cette populace continue d’aller acheter chez Lidl ou Carrefour sans état d’âme même si ses voisins agriculteurs se suicident tous les jours. La populace aime bien se gaver, oui.

                      Ce n’est pas maastricht qui fait les recettes des plats préparés.

                      Sinon j’ai rien compris à ton couplet « homme de gauche ».
                      Tu n’es vraiment pas clair, tu ne dois pas manger bio smiley


                    • tchitchi 25 juin 2017 13:23

                      @pipiou
                      peut-être que la populace qui consomme mal... n’a tout simplement pas le choix


                    • pipiou 25 juin 2017 13:27

                      @tchitchi

                      Et pourquoi elle n’aurait pas le choix ?


                    • alinea alinea 25 juin 2017 13:28

                      @pipiou
                      Non pipiou, vous n’avez pas dit cela, ni moi non plus d’ailleurs ; je pense plus finement.
                      Mais lermontov est à cran, on ne sait pas pourquoi, sa haine de Mélenchon l’aveugle et le rend idiot, car il ne l’est pas à l’origine !


                    • alinea alinea 25 juin 2017 13:32

                      @tchitchi
                      la populace - comme c’est joliment dit-, achète tout préparé parce que faire la bouf, c’est pas féministe et c’est vrai que c’est layant de faire ça tous les jours. La populace préfère garder du fric pour s’acheter l’indispensable, les téléphones mobiles, les IPad ou autres écrans, et, le four à micro ondes, indispensable lui aussi.
                      Mais tout cela, on lui a vendu comme étant le minimum, étant entendu qu’elle ne pourra jamais se payer une Rolex.


                    • kalachnikov kalachnikov 25 juin 2017 13:59

                      @ pipiou

                      En fait, vous délirez. C’est l’essence-même du capitalisme 2.0 (néolibéralisme) que de compresser les coûts par tous les moyens possibles, depuis l’utilisation d’ersatz en lieu et place des matières premières normales et naturelles jusqu’à l’effacement du prolétaire ouvrier (délocalisation robotisation,etc) et cela sans qu’il y ait une répercussion sur le prix. Car l’ordre, la direction vient de l’actionnariat. Soutenir que le kg d’oignon jaune à 2 euros, le kg de patates à 2,50 ou la salade à 150, c’est du pas cher, ça ne va pas bien. C’est à proprement parler du racket et tu ne peux faire autrement, du fait de tes moyens, et du fait de ta dépendance.

                      La populace ne peut faire autrement que bouffer la merde qu’on lui propose et ce n’est que dans un second temps que cela devient culturel car devenu norme.

                      Cela étant, c’est intéressant que de vous entendre pérorer vous autres les pseudo insoumis car on se rend compte que vous n’êtes certainement pas de gauche. Vous faites plus dans la religion que dans la politique ; vous avez une sorte de vérité révélée venue par votre Moïse à équerre et vous adorez juger la foule comme si vous étiez hors d’elle, au-dessus d’elle. Mélenchon, ce n’est rien d’autre qu’un télévangéliste défroqué (en apparence quant à lui, contrairement à vous, car lui travaille pour un maître et c’est pour ce maître qu’il vous manipule avec un degré de maîtrise dans la duplicité et la rouerie qu’on ne saurait lui contester.)


                    • kalachnikov kalachnikov 25 juin 2017 14:09

                      @ alinea

                      C’est sûr, t’es pas une cagole, toi.

                      Le judas que tu vénéres avec ses hologrammes et sa chaîne youtube, il s’adresse à qui et par quel truchement ?

                      Et il parle au peuple, chérie, il s’en réclame de cet abruti de peuple qui préfère s’empiffrer de lasagnes au poney plutôt que de quinoa pour pouvoir s’acheter un super smartphone pour regarder qui, pourquoi, dans quel but et pour le profit de qui ?


                    • kalachnikov kalachnikov 25 juin 2017 14:20

                      @ pipiou

                      Pour répondre à ta question je vis de prana parce que ’si les animaux sont issus de l’agriculture biologique alors la viande qui en est issue, dont le minerai utilisé dans la préparation des produits, est éligible à la certification « agriculture biologique ».’


                    • alinea alinea 25 juin 2017 14:32

                      @kalachnikov
                      Oui mon grand, mais je préfère t’éviter ces temps-ci ; ta manière de prendre les gens pour des cons ne donne pas envie de discuter.


                    • pipiou 25 juin 2017 14:53

                      @kalachnikov

                      Faut te calmer mon pauvre Kala, tu es dépassé par tes fantasmes.
                      Non je ne suis pas un « insoumis Mélenchonien ».
                      Et tu caricatures le capitalisme : en France tu as le choix, d’acheter tes oignons où tu veux et comme bon te semble.
                      Non personne ne te met le pistolet sur la tempe pour que tu ailles chez Lidl ou que tu bouffes des lasagnes surgelées à 1euro le kilo, personne.

                      C’est toi qui te met le pistolet sur la tempe et c’est ton propre délire qui te pousse à parler de racket et à trouver des coupables qui répondent à tes fantasmes.


                    • pipiou 25 juin 2017 14:57

                      @kalachnikov
                      Au fait tu es au courant que tu manges trop de viande ?
                      - ça te coute cher,
                      - ça bousille tes artères,
                      -ça bousille ta planète.

                      Au lieu de de t’acharner sur l’Europe et les capitalistes, quand est-ce que tu changes ton mode de vie ? C’est toi le décideur.


                    • Sozenz 25 juin 2017 20:37

                      @UnLorrain
                      avant d aller intervenir comme des malades  ; car oui pourquoi faire intervenir la gendarmerie pour une affaire de paperasse . ? n est ce pas extrême ?
                      le jour où il n y aura plus a bouffer pour les gens . quand il n y aura plus que des gros que vous protégez sans le savoir. et que vos propres moments n auront plus rien a bouffer . vous ferez quoi ? vous irez encore contre les gens qui souffrent ?
                      mettez vous à la place des personnes chez qui vous intervenez et pas uniquement à la place de ceux qui sont de la meme profession que vous.
                      projetez ce qui pourrait se produire si vous eliminez les paysans . si vous laissez detruire , les terres .
                      Mettez vous du coté du peuple . vous serez gagnant.
                      Vous ’ faites votre travail " mais votre travail c est de protéger les gens 
                      il y a un moment ou la conscience demande de désobéir .
                      On arrive à ces temps . réfléchissez y ...
                      Aimez vous ce qui se passe actuellement ?


                    • Layly Victor Layly Victor 26 juin 2017 09:39

                      @alinea

                      Je pense avoir l’honneur de faire partie des trois que vous aimeriez voir disparaître.
                      Je ne suis pas d’accord avec Fifi, mais je pense qu’elle a le droit de s’exprimer, et son immersion volontaire en milieu hostile mérite le respect.
                      De la même façon, même si votre expression est celle d’un gauchisme rural que j’ai bien connu dans les années 70 et auquel j’ai tourné le dos quand j’ai constaté son sectarisme, je défends votre droit à vous exprimer.

                      Attention, Alinéa. Agoravox n’est pas la propriété des sectaires de gauche et des adeptes du petit maquereau Mélenchon. Si elle le devenait, ce serait la fin d’un des derniers endroits d’expression libre. C’est ça que vous souhaitez ?

                      Je ne me fous pas du texte et je l’ai lu, d’autant plus que le contexte me touche personnellement.
                      Ce que je dis, c’est que votre ami Mélenchon, il s’en moque complètement du monde paysan, monde qu’il déteste au plus haut point. Vous avez déjà vu un trotskyste aimer un paysan ? (à part des paysans d’opérette comme Bové)

                    • alinea alinea 26 juin 2017 09:58

                      @Layly Victor
                      Vous m’interpelez, je vous réponds.
                      Non, vous n’aviez pas répondu sur ce fil quand j’ai écrit cette phrase.
                      Voyez-vous, pour moi Agoravox est un site d’échange ; l’expression ne veut rien dire d’intéressant si on parle, on répète sans jamais écouter l’autre, si on l’agresse ou l’invective.
                      Il se trouve que parmi ces trois-là, j’ai communiqué avec deux pendant de longs mois et,soudain, au moment de la campagne électorale, ils ont baissé le rideau et n’ont fait qu’asséner, leur haine de Mélenchon bien sûr, mais surtout leurs obsessions, auxquelles il n’y a rien à ajouter, c’est-à-dire, le blocage total et volontaire de tout échange.
                      Je ne tiens à voir disparaître personne, je suis plutôt du genre curieuse et ouverte, mais cela me convient tant que l’on peut parler d’égal à égal.
                      Or beaucoup prennent les autres pour des cons qui seraient ignorants et n’auraient pas réfléchi, c’est lamentable et cela me peine beaucoup.
                      Je trouve que nous sommes dans une sacrée merde, et ces petites querelles, de personne surtout, sont un véritable handicap.
                      Quant à Mélenchon, je ne sais pas s’il hait les petits paysans, mais le programme de la FI est le seul à vouloir les multiplier ! le seul à parler de la souffrance animale et de vouloir arrêter le plus vite possible cette abomination que sont les centres concentrationnaires de torture qui servent de fabrication de protéines animales pour nourrir « le peuple » ! Donc, par voie de conséquence donner toute latitude et aise à des petits éleveurs comme Jérôme Laronze.


                    • kalachnikov kalachnikov 26 juin 2017 15:42

                      @ alinea

                      Tu es trop tendre, bébé. Et en plus, tu as tendance à revisiter l’histoire.


                    • kalachnikov kalachnikov 26 juin 2017 16:00

                      @ pipiou

                      Lol, tu serais peut-être surpris de mon mode de vie.

                      Cela étant, au vu de tes propos pas très rationnels, tu es mûr pour communier avec les ouailles du pasteur Jean-Luc.

                      La terre n’est pas une personne ; elle ne va pas mourir ; en revanche, tu saccages l’environnement, ton propre environnement.
                      La consommation de viande n’est pas mal en soi, l’homme est omnivore. Le problème est la surconsommation à l’échelle individuelle qui implique des problèmes de santé et à l’échelle collective via la démographie galopante couplée à la standardisation/américanisation du mode de vie. Quand bien même, le monde deviendrait végétarien, au rythme actuel, toute nature sauvage (quasiment) est appelée à disparaitre. Cette standardisation ne se cantonne pas à l’alimentation ; d’ailleurs, tu reconnaitras que c’est agréable d’avoir l’électricité, l’eau chaude et le petit clavier à pianoter pour partager ses grandes idées.

                      Je ne caricature rien : en France, tu n’as pas le droit de produire tes oignons comme tu veux et de les vendre comme tu veux. C’est-à-dire que tu n’as pas la liberté d’acheter mais une permission. Et ce qui est intéressant, c’est justement l’avant. L’histoire de ce type, ça se passe dans l’arrière-boutique. L’histoire du minerai est justement intéressante car les consommateurs ignoraient tout ; on décide pour eux, ce qui est bon (le minerai, par exemple) et mauvais (le légume produit par tes propres semences). Sous le couvert apparent de la sécurité et celui réel du profit. Donc, prendre de haut la populace come tu le fais est scandaleux. C’est juste une vache à lait.


                    • pipiou 26 juin 2017 19:34

                      @kalachnikov
                      En parlant d’être rationnel je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas consommer de viande mais qu’on en fait une consommation excessive.
                      La dose recommandée est de 100g par jour, je pense que beaucoup de Français sont nettement au-delà.

                      Quant à dire que le consommateur est une vache à lait c’est juste excessif : il n’est pas obligé de manger des plats préparés, il n’est obligé de manger de la bouffe industrielle, il n’est pas obligé de chasser les promos et d’acheter des produits étrangers dont il sait souvent qu’ils sont moins bon.

                      Moi ça m’arrive, mais contrairement à toi je ne suis pas dans le déni, je ne cherche pas systématiquement le coupable chez les autres.

                      Et le Jean-Luc n’est pas spécialement mon type, ne juge pas trop hâtivement.



                    • alain_àààé 23 juin 2017 14:05

                      excellent article oui nous trouvons beaucoup de suicide surtout dans la région que j habite.je ne comprend pas pouurquoi la FNSEA ne fait rien puisque c est le syndicat majoritaire et qui obtient tous ce qu il veux.quand a la confédération paysanne on se demande c qu il font c est vrai que depuis que BOVE est député européen on ne le voit plus c est vrai qu avec un salaire européen se paye bien


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2017 17:57

                        @alain_àààé
                        La Confédération paysanne est aussi pro européenne que la FNSEA !
                        Elle veut « une Europe meilleure pour les paysans » !
                        En clair « une Autre Europe à la St Glinglin ! »


                      • Sozenz 25 juin 2017 20:43

                        @Fifi Brind_acier
                        combien leur donne t on pour qu ils veuillent une autre europe ?

                        toute personne sensée ayant les pieds sur terre sait très bien que L’ UE pour les paysans c est une immense fumisterie ...

                        Voilà, a combien ils se sont fait acheter et n hésitent pas a laisser massacrer des gens ?


                      • abcd 25 juin 2017 21:01

                        @Sozenz
                        Le soucis c’est que l’union Européenne est une expérience de Milgram à la taille d’un continent, des économistes en blouse blanche disent aux petits Européens : « va, petit soldat, appuit sur le bouton »plus d’Europe" et envoi une décharge électriques sur les grecs, les pauvres, les ouvriers, les non-diplômés, les petits patrons, les sans-joies, c’est pour leurs biens, ils vous diront merci demain.
                        Et l’expérience s’étalant sur des années, du populisme plutôt qu’un merci, les Européens s’interrogent, alors on ressort la blouse blanche et on vend le dentifrice TINA au nom de l’autorité de ceux qui savent et on appui sur le bouton et hop un Grec qui ce suicide, un paysan fou, un Anglais brulé, mais c’est pas grave, vive la compétitivité, vive le pouvoir d’achat, vive le marché, vive le droit privé (qui pourra porter plainte contre un état qui impose des normes inflammables qui limitent les marges immobilières).
                        La blouse blanche doit parfois ce regarder dans un miroir en ce demandant si elle a une âme.


                      • Cadoudal Cadoudal 23 juin 2017 14:15

                        Henri Vincenot qui écrivait dans La billebaude en 1978 : « A notre insu, lentement, courageusement, opiniâtrement, on nous arrachait au singularisme païen, pour nous préparer aux fructueux échanges universels, c’est-à-dire, pour pouvoir un jour, tous unis et confondus, nous servir des mêmes barèmes, des mêmes machines à laver et devenir de bons consommateurs inconditionnels, se contentant des mêmes HLM ».

                        il a profondément déplu à Télérama : « Antienne passéiste […] un chapelet d’images pieuses qui tient lieu de filmographie […] un assemblage artificiel et misérabiliste […] qui non content de réveiller de vieilles plumes pétainistes entreprend aussi d’extirper du légitime oubli où il croupissait : Alphonse de Châteaubriant ».
                        http://www.breizh-info.com/2017/03/16/64901/patrick-buisson-derniers-gaulois-paysans

                        Comme dirait l’autre, chacun est libre de voter pour qui il veut, chacun ensuite est libre également d’en tirer les conséquences....


                        • wesson wesson 23 juin 2017 15:23

                          @Cadoudal

                          On en a rien à fiche de votre site breizh-info, dont on rappelle qu’il est le faux nez de « breizh atao » un site néonazi en train de mourir depuis que google l’as déréférencé (à juste titre vu les multiples condamnation de son responsable). Bien évidement que breizh info va suivre le même chemin.

                          Et puis ça rapporte rien ça. Vous devriez plutôt être en train de récupérer 3 sous pour le FN pour que papa Le Pen puisse rester riche. Puis elle en as tellement besoin ! Allez allez, donnez pour l’entretien des pelouses du château (par un bon Français blanc et bien payé, bien sûr) !



                        • Cadoudal Cadoudal 23 juin 2017 16:20

                          @wesson
                          Confondre Le Lay et Vallerie, c’est pas gentil, le premier à pris 4 ans ferme pour révisionnisme : « Historiquement le Celtes n’étaient pas des Noirs. », et s’est exilé au Japon, le second n’en pense pas moins mais est toujours en Bretagne et fait du bon boulot.

                          Mon petit Wesson, relis tes fiches sur la « fachosphère » si tu veux être crédible et continuer de toucher ton chèque mensuel de la Kommandantur, si ça continue je vais être obligé de te dénoncer à tes employeurs pour incompétence, après tout ce sont mes impôts qui te nourrissent et j’aime bien que le fruit de ma sueur soit employé à bon escient...

                          Si tu pouvais me communiquer l’adresse de ton collègue à la préfecture du Morbihan chargé de la délivrance des ports d’armes, ça m’arrangerait, j’aurais besoin de deux trois trucs, je suis passé à la nouvelle mosquée, j’ai le certificat de l’Imam, mais il m’a dit que bizarrement c’était encore les indigènes qui géraient les permis de tuer...

                          http://www.breizh-info.com/2017/06/22/72454/vannes-mosquee-kercado
                          http://www.breizh-info.com/2016/11/19/53339/medias-bretagne-audience-internet
                          http://breizatao.com/2017/06/21/pour-une-europe-europeenne-le-premier-ministre-hongrois-denonce-les-etats-de-lue-qui-veulent-creer-eurabia/


                        • petit gibus 23 juin 2017 16:37
                          @wesson

                          Et ces paysans bretons qui refusant d’ améliorer la moindre taxe sur la circulation des 
                          camions surtout étrangers ! ! !
                          Ont gratifiés nos routes et autoroutes de guirlandes aussi sympatiques que gratuites ? !

                        • Layly Victor Layly Victor 26 juin 2017 09:56

                          @wesson

                          Autrefois, vos interventions étaient souvent pertinentes et documentées.
                          Depuis que vous êtes devenu un idéologue fanatique de la mélenchonie, votre niveau ne cesse de baisser régulièrement et est en train de frôler le ridicule complet.
                          Est-ce un effet de la pelle du 18 Juin ?
                          Chateaubriant, un écrivain pro-FN ? Les pelouses du château de Le Pen, un enjeu national ? Je vois une bave de mauvais augure à la commissure de vos lèvres.

                          Je présume que vous allez devenir beaucoup plus radicalisé et enragé à mesure que Jean-Luc va vous lâcher, le troupeau mélenchonien bien rangé dans son parc de l’UE, mission accomplie.

                          Un conseil pour calmer votre rage : relisez « à la recherche du temps perdu » de Marcel Proust.
                          (ce Proust, un type nettement pro-FN !)

                        • pierre 23 juin 2017 16:36

                          Merci Alinea, cela pue de plus en plus.  smiley


                          • Montagnais Montagnais 23 juin 2017 16:41

                            Votre texte sera - peut-être - fondateur pour une grande prise de conscience .. peut-être .. car l’« étendard sanglant de la tyrannie » se porte au mieux en ce moment, l’ennemi rigole de nos lamentations ..


                            La déboule de costco est un signe lugubre, entre autre mille

                            Idem pour Stéphanie Bignon, fondatrice. merci de nous l’avoir fait connaitre . Je veux rejoindre son mouvement

                            Votre texte nous étreint d’émotion ! .. un vieux Suidé comme moi cuirassé ! 

                            Fort heureusement, vous êtes meilleure que moi pour transmettre l’idée .. Le milieu de chacal d’Agoravox ne semble vous vouloir aucun mal .. Sainte Blandine

                            Quant à Laronze, lui aussi sera un martyr fondateur

                            J’écrivais, convaincu : 

                            Proprol, il mérite bien mieux que cela – je vous invite à mesurer les cataclysmes qu’il a traversé, proprol, cul-par-dessus-tête dans le sillage fuligineux des inventions diaboliques des capitalistes suceurs de sang et destructeurs, massacreurs de peuples et de planète, depuis vingt poignées de décennies .. 

                            Y’a qu’a remplacer « Proprol » par « Pays »

                            « France insoumise » .. mon cul comme disait Zazie chez Metro - sorry ! Costco ..

                            Bien à vous

                             

                            • alinea alinea 23 juin 2017 17:41

                              @Montagnais
                              Oui, elle est bien cette femme, j’étais tellement étonnée d’entendre tout ça !!
                              Le seul truc, c’est le bémol à propos des contrôleurs qui-n’y-sont-pour-rien !
                              Eh bien si, un peu d’humanité en toutes circonstances ne nuit pas ; ceux que j’ai vus en sont dépourvus, cela semble bien être le cas pour ceux qui ont harcelé Jérôme Laronze !
                              merci Montagnais


                            • Neo 23 juin 2017 17:00

                              Salut Alinea !

                              Je vais te refaire mon j’en ai marre posté ici sur ce site plusieurs fois !

                              J’en ai marre de voir mes amis qui possèdent des fermes pleurer du matin au soir parce qu’ils n’y arrivent plus ... Oui j’en ai marre de voir ces personnes souffrir ! Ces personnes vaillantes qui triment du matin au soir, sans week end, sans jours fériés, qui ne prennent jamais de vacances et qu’en plus de ça sont des gens sympathiques qui ne demanderaient qu’à vivre de leur travail et de pouvoir élever leur enfants convenablement.

                              J’en ai marre de voir les huissiers débarquer dans les fermes, pour y saisir ce que des gens se sont crevés toute leur vie à gagner, des fermes qui appartenaient à leurs parents et autrefois à leurs grands parents ... J’en ai marre, vraiment ras le bol de cette connerie humaine !

                              J’en ai marre que le téléphone sonne et d’entendre la femme d’un amis, d’un voisins qui me dit : « on ne sait pas où est Raymond, il n’est pas rentré souper » des femmes qui n’osent même plus aller dans le corps de ferme pour appeler leurs maris de peur de tomber sur l’horreur, car elles savent que ça fait six mois ou plus qu’ils tournent en rond, qu’ils ne savent plus quoi faire qu’ils ont perdu tout espoir, tout humour, méconnaissable.
                               
                              J’en ai marre d’aller décrocher de leur corde ceux qui ont mi fin à leurs jours par désespoir ... J’en ai marre des bains de sang où je vois d’adorables amis pour la dernière fois ... Quel massacre, des enfants anéanties par la mort de leur père, des femmes qui ne peuvent même plus parler, qui entre leurs larmes hurlent « non non mais pourquoi, pourquoi ».

                              J’en ai marre de voir ce monde sans compassion où certains individus et leur putain d’économie de marcher règnes en maitre ... Ils considèrent leurs frères comme du bétail, ils sont près pour quelques poignées de billets à anéantir des familles, des gens intéressants qui avaient autrefois la joie de vivre et vivaient dans l’espérance pour eux et leurs enfants.

                              IL Y EN A MARRE !

                              Il y a aussi ce texte qui me tiens bien sûr au cœur !



                              • alinea alinea 23 juin 2017 17:37

                                @Neo
                                Merci pour votre texte, tellement noir pourtant.
                                Il faut trouver une solution ; si leur mentalité n’est pas adaptable, leur savoir-faire, leurs connaissances, leurs buts, si.
                                Il faut y réfléchir, voir l’avenir, par petits bouts, mais vue l’ampleur, moi aussi j’ai bien envie de foutre des bombes, même si ce n’est pas la solution !


                              • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 18:38

                                @Neo

                                IL Y EN A MARRE !
                                c’est la première étape pour un changement (en masse) de société.
                                pour l’instant nous ne somme pas encore dans une société HUMAINE ,mais plutôt et encore trop proche du sauvage dans le mauvais terme du mot ,pas assez conscient et dangereusement technique .Il va falloir faire un sacré saut qualitatif,sinon c’est la grosse kata,et ceux qui ont déjà fait le saut ne sont pas à noce ,il y a du boulot .
                                  


                              • Slipenfer 1er Ratatouille 23 juin 2017 18:57

                                @Neo

                                attention
                                le système t’aidera si tu est en dessous de lui,mais si tu es au dessus ,malheur à toi ;il essayera de te détruire ,l’histoire est là pour témoigner de ce fait,et hop un petit bucher pour l’hérétique.


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2017 18:05

                                «  Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ! »

                                Votre Europe, ce n’est que ça : une engeance pour les industriels et la finance, imposée par le mensonge et la propagande, organisée sans les peuples, et contre les peuples !
                                Il n’y a jamais eu « de rêve européen » en dehors de la propagande.
                                 
                                «  Aux origines du carcan européen » par Annie Lacroix Riz.


                                • Montagnais Montagnais 23 juin 2017 20:20

                                  @Fifi Brind_acier


                                  Merci pour ce précieux rappel

                                  Mais ..

                                  L’Europe est une région de l’Esprit, à ce titre non contingente heureusement

                                  Quant à l’ « Europe » dont on nous abreuve, l’obscène caste, mieux vaudrait parler du bobinard de Bruxelles, ou de Sodome et Gomorrhe

                                  Bah ! les choses vont s’arranger d’elles-même : game over

                                  Et pour accélérer le processus rédempteur : courage ! ..

                                  Désertons

                                  NB : quel beau texte que celui de Neo ..

                                  NB : il sera maudit le premier couillon qui aura mis les pieds chez Costco

                                  NB : bonne continuation Alinea

                                • kalachnikov kalachnikov 23 juin 2017 23:16

                                  Frère Jean-Luc l’enragé a fourgué la lèpre Maastricht avec zèle et même exaltation.

                                  De deux choses l’une : ou c’est un psychopathe dénué d’empathie (voir les articles de Vergnes) qui voit dans l’homme une matière pour fabriquer l’Homme Nouveau ;
                                  Ou c’ est un parfait imbécile.

                                  nota bene : la réponse ’je suis innocent’ n’est pas valide. Parce qu’au vu des conséquences, tout homme bien né se lamenterait plutôt que faire le beau à la téloche.


                                  • François Vesin François Vesin 23 juin 2017 23:25

                                    Debouts les damnés de la terre

                                    qui crevez devant les centrales Leclerc
                                    et debouts surtout les consommateurs
                                    car nous sommes le pouvoir !

                                    L’abstention, c’est la majorité réelle
                                    celle qui ne vote plus pour des collaborateurs du système
                                    celle surtout qui n’accepte plus de consommer les produits
                                     - politiques - alimentaires - culturels - etc.
                                    imposés par le marché qui fait la loi !

                                    Ecoutez La Boétie et imprégniez vous de ses mots 
                                    qui ont presque 500 ans !!! Que de temps perdu pour rien !

                                    « Soyez résolus de ne servir plus, 
                                    et vous voilà libres. »


                                    • alinea alinea 24 juin 2017 00:04

                                      Bonsoir François Vesin, enchantée de vous lire sous un de mes articles
                                      La langue française est très ambiguë, c’est ce qui fait son charme, et sa difficulté, et ce qui doit faire de nous des discutailleurs.
                                      Pour moi, au premier abord, « servir » est un joli mot ; on sert par amour, par amitié - j’aime servir un bon repas à mes amis, j’aime qu’ils me servent un bon repas, c’est le plaisir de donner, le plaisir de recevoir- ; on peut servir par devoir, mais en accepter la charge et y trouver plénitude.
                                      Mais servir, et être servi, doit être équilibré, sans compter, mais, surtout gratuit.
                                      Être « au service de », non !
                                      Pourtant, ce peut être notre job au restaurant, notre boulot à l’hôpital, et cela peut bien se vivre.
                                      Donner, recevoir, être utile.. tout est question d’équilibre.
                                      C’est autre chose de ne jamais accepter être utilisée - on peut être utile, mais pas utilisée-, jamais être exploitée, jamais obéir à ce que l’on ne s’est pas approprié comme juste.
                                      Aujourd’hui, on devrait plutôt dire : soyons résolus à ne dépendre plus ; ne rien faire contre soi pour l’autre...ne rien céder.
                                      ( j’ai écrit un « e » à « utilisé »et exploité", parce que je suis femme, et je l’ai laissé parce que ce sont surtout les femmes !! )


                                    • Le Gaïagénaire 24 juin 2017 04:29

                                      @alinea 24 juin 00:04

                                      « j’ai écrit un « e » à « utilisé »et exploité », parce que je suis femme, et je l’ai laissé parce que ce sont surtout les femmes !! « 


                                      J’ai beaucoup d’empathie pour vous, personnellement. 


                                      Disons toute la vérité car »on« s’est servi des femmes pour qu’avec la paternité de »nom« , »on" exploite les hommes en les attachant à la terre.


                                      Cordialement



                                    • jjwaDal jjwaDal 25 juin 2017 10:15

                                      Tragique histoire personnelle, bien sûr. Mais qui (cherchant à s’informer, condition « sine qua non ») peux encore ignorer que nous sommes dans un asile climatisé ?
                                      Je crois que c’est Lordon qui disait que quand les structures du cadre autorisent les agents à se comporter d’une certaine façon (y compris imbécile et immorale) il ne faut pas s’étonner de voir de l’imbécilité et de l’immoralité, pire de la folie furieuse. Le secteur agricole et agro-alimentaire en est une illustration, où l’on voit une industrie entière en lutte féroce ( à l’amont) contre la nature qui fait mieux qu’elle et gratuitement ce qu’elle essaie de protéger à coups de secrets industriels, brevets et campagne de promotions et en aval stérilise pour des gains destinés à une minorité d’intervenants le vivant avec pour but d’arriver au « zéro microbe » tout en sachant que les moyens mis en oeuvre pour y parvenir sont souvent plus dangereux que les risques encourus (nous avons un système immunitaire mais sommes assez dépourvus face aux résidus des moyens mis en oeuvre pour nous protéger d’un risque dérisoire.).
                                      Il est clair qu’imposer une législation destinée à des multinationales visant le marché mondial à des petites structures de production visant un marché local (mêmes normes aux détails près) ne vise que leur mise à mort. Je ne dis pas que c’est volontaire. L’imbécilité est courante en ce bas monde... Je vois au quotidien des zélotes de l’HACCP (Hazard analysis and control of critical points) à la limite extrême de la croyance religieuse. Ils ne savent pas ce qu’ils font mais ils le font...


                                      • alinea alinea 25 juin 2017 22:29

                                        @jjwaDal
                                        C’est exactement ça, une volonté de tout maîtriser, de n’avoir plus confiance en personne sous prétexte, peut-être, de quelques déviants ? Je ne le pense pas, c’est ce qu’on nous vend, « notre » sécurité de consommateur ! Ça a l"air de marcher ; pourtant notre sécurité ne peut être que confiance, or, on ne peut avoir confiance qu’en ce qu’on connaît.
                                        Infantiliser les masses, à quel niveau que ce soit, ne crée que du malheur ; c’est pourtant le but puisque l’on réprime ceux qui s’y refusent.
                                        Nous sommes rendus au point où il faut être pionnier, combattant résolu pour essayer de vivre sa vie comme on l’entend, en responsabilité , donc en dignité. Que cela échappe à tant de gens me laisse pantoise.


                                      • demissionaire bonalors 25 juin 2017 21:22

                                        oui c est une belle mort, j espère pour lui qu elle a été instantanée,
                                        Ds les mois qui viennent on verra des 10 de milliers de gens qui vont rechercher la mort, particulièrement dans la paysannerie, mais aussi le salariat du prive, car les conditions deviennent insoutenables,
                                        Sachant que plus tard que durant notre soit disant retraite on mourra de faim
                                        Donc toute cette souffrance pour rien, c est débile mourir vite et encore jeune c est beaucoup mieux ...


                                        • alinea alinea 26 juin 2017 10:40

                                          J’ai trouvé cet article aujourd’hui, qui n’était pas en ligne quand j’ai écrit cet article.
                                          je m’abstiendrai de commentaires vu que cet article relance l’affaire dans une dimension encore plus « politique effroyable » :

                                          https://rebellyon.info/Un-agriculteur-de-la-Conf-abattu-par-des-17903


                                          • Sozenz 26 juin 2017 18:02

                                            @alinea
                                            pour les personnes qui ne n auraient pas ouvert le lien ; on y lit ceci :

                                            Depuis un moment, les contrôles sanitaires étaient une profonde source de tensions pour cet agriculteur. Comme celui survenu lors du 6 juin 2016. Ce jour-là, des fonctionnaires de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) procèdent à l’identification de ses bovins dans ses pâtures, ni fa contrôle effectué en présence d’une dizaine de gendarmes alors qu’il n’avait jamais menacé les contrôleurs,it obstacle aux précédents contrôles. Mais les bêtes paniquent devant cette présence policière intervenue armes au poing, et selon le récit de l’agriculteur une vingtaine d’entre elles se précipitent dans le ruisseau. Plusieurs d’entre elles ne survivront pas. Cet épisode, relaté en détail dans une lettre adressée à la presse, a profondément choqué l’agriculteur. « Plus tard on m’a demandé de ne rien dire concernant ces bêtes pour que mon dossier soit régularisé » affirme-t-il dans le journal local [2].

                                            ces informations parlent d elles memes .


                                          • alinea alinea 26 juin 2017 18:33

                                            @Sozenz
                                            On note aussi qu’il a été « signalé » par un mec du bled d’à côté.
                                            J’en déduis que, contrairement à ce que je dis dans l’article, il était très militant Conf’, très politisé ; donc haï.
                                            Il faut savoir que, la plupart du temps, les contrôles sanitaires, tout comme les contrôles fiscaux, se font sur « dénonciation ».
                                            Le suivi sanitaire des bêtes se fait avec le véto ; par exemple nous, nous avions une prophylaxie annuelle ; le véto faisait les prises de sang, envoyées au labo habilité à le faire ( et dont les locaux étaient dans les locaux de la DDA, DSV ( direction des services vétérinaires). ; les produits, si besoin est, sont fournis par le GDS (groupement de défense sanitaire), sorte de syndicat d’éleveurs où ils cotisent chaque année, et profitent de prix sur les produits et l’équarrissage, quand ce service était national ; aujourd’hui que c’est privé, tout le monde casque et c’est pas donné !! sans compter que profit oblige, réduction de personnel, et j’en connais plus d’un restés avec son cheval mort pendant plus de trois jours dans le pré !
                                            Quand la DDA se déplace ;, c’est qu’il y a un loup.Et quand ils se déplacent, ce n’est pas pour vous sucer les pieds. ( à force de me remémorer les faits, ce sont des flics quoi)
                                            ( pour nous c’était une prise de position un peu hardie, au Congrès des éleveurs, au sujet du traitement de la tuberculose !)


                                          • Sozenz 27 juin 2017 13:57

                                            @alinea
                                            il faut vraiment que les gens comprennent pour quii ils bossent et pourquoi .
                                            tout comme ceux qui denoncent . il va falloir qu ils comprennent . qu’ ils sont en train de cirer les pompes à leurs futurs tyrans , qu’ ilsq seront juste les suivants . .

                                            les gens pensent avoir des faveurs en agissant ainsi ; mais le diable ne fait gagner personne..


                                          • alinea alinea 27 juin 2017 14:13


                                            Vous savez Sozenz, à Paris, au début des années quarante, il y a eu des gens qui dénonçaient leurs voisins juifs, pour une machine à coudre !
                                            Ce Jérôme est décrit, dans la deuxième vidéo que j’ai donnée dans l’article, à plusieurs reprises, comme quelqu’un d’intelligent ! Il ne faut pas chercher plus loin !!
                                            La délation m’est incompréhensible, sauf à savoir que certains aiment à lécher les fesses du pouvoir tout en se vengeant d’une jalousie irrationnelle. Et Je sais que la cause remonte loin dans l’enfance !
                                            La cause de nos malheurs, de la lâcheté de beaucoup, voire de leur nuisance, est ancrée dans la psyché, c’est pourquoi c’est si difficile de résoudre le moindre problème qui pourtant paraît simple.
                                            C’est bien pourquoi la politique menée est si importante, qui peut geler cette pulsion ou bien, au contraire, la favoriser !
                                            Je suis écœurée par cette histoire.
                                            Merci de cet échange. ( ce n’est pas un point final que je pose !)


                                          • gaijin gaijin 1er juillet 2017 07:16

                                            un peu plus d’info ici
                                            https://reporterre.net/Un-paysan-a-ete-tue-par-les-gendarmes
                                            ça répond a question pourquoi est il mort : il a craqué suite a un harcèlement administratif pour raisons politiques :
                                            " Il lui était essentiellement reproché de ne pas être à jour dans le suivi de ses vaches, qui doivent toutes être identifiées dès leur naissance, ou de ne pas respecter les «  contraintes vétérinaires  », affirme encore ce texte. «  Puis plus rien jusqu’en 2014, où les contrôles ont repris  », poursuit-il. Pourquoi à ce moment-là  ? Ses sœurs rappellent que c’est le moment où Jérôme a adhéré à la Confédération paysanne, syndicat critiquant fortement le système agricole actuel.« 
                                             » «  Il y a des gens qui sont venus avec un fusil-mitrailleur dans une ferme pour voir si des vaches avaient bien une boucle à l’oreille."

                                            ça pourrait paraître absurde mais il faut se souvenir que l’état d’urgence a été utilisé pour assigner des militants écolos a résidence et pour faire des descentes sauvages chez des opposants au rsi
                                            .........


                                            • alinea alinea 1er juillet 2017 12:48


                                              merci gaijin.
                                              j’arrive tellement bien à saisir l’évolution de la situation que ça me rend malade !
                                              A-t-on mis la main sur le délateur ? Selon qui il est, on saura qui l’a dénoncé et pourquoi tout ça.
                                              Il faut mettre des boucles aux oreilles des veaux quasi au moment de leur naissance ; pour quiconque aime ses bêtes, cela est une violence faite au veau qu’on a aucune envie de commettre... pour rien, juste pour obéir aux caprices des technocrates.
                                              On en vient toujours là, à l’obéissance aveugle d’une majeure partie de la population, qui rend l’homme de bon sens délinquant.


                                            • gaijin gaijin 2 juillet 2017 07:03

                                              @alinea
                                              « j’arrive tellement bien à saisir l’évolution de la situation que ça me rend malade ! »
                                              ben pareil ..........
                                              on est dans une dictature rampante et hypocrite
                                              le pucage des animaux est le prélude au pucage des humains il suffit de regarder comment ça marche l’animal approche de la mangeoire et on lui délivre automatiquement sa nourriture pensée pour lui ( pas celle qui lui convient bien sur celle qui lui permet d’assurer une production maximum ) .........
                                              on y va doucement par la méthode des petits pas et personne ou presque ne le voit arriver
                                              a vomir
                                              .........


                                            • alinea alinea 2 juillet 2017 12:11

                                              @gaijin
                                              L’hyper sensibilité n’est pas l’apanage de beaucoup ; je sais que je la partage avec toi ; si je me laissais aller à être submergée par les effets certains de l’indifférence de la plupart, je suis sûre que je péterais un plomb. Je dépense beaucoup d’énergie à m’en défendre.
                                              Je suis convaincue que ce Jérôme était du même acabit ; le bon sens et la justice et la justesse de sa manière de faire se heurtaient de plein fouet à l’absurde légalisation, l’ignoble obligation faite aux « inférieurs » à qui croient s’adresser ces technocrates formatés.
                                              Quant aux traitements faits aux animaux domestiques ( sans parler de la faune sauvage qui relèvent d’une autre tare humaine) c’est une abjection ; oui gaijin, cela noue les tripes...


                                            • jako jako 11 juillet 2017 17:51

                                              Bonsoir, que devenez vous Alinea ? Cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité