• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Opération COINTELPRO

Opération COINTELPRO

Dans les années 60, sans qu'elle l'ait vu venir, l'oligarchie s'est trouvée confrontée à un grand mouvement de contestation globale, en fait une révolution. Soudain, la jeunesse remettait en cause les valeurs de la société et refusait en bloc le travail, l'argent, et la société de consommation, s'attaquant ainsi aux principaux piliers du capitalisme.

Aux Etats-Unis, pour neutraliser et détruire ce mouvement, le FBI de John Edgar Hoover a développé un programme secret : COINTELPRO (Counter Intelligence Program), une vaste opération de désinformation et un sabotage en règle des mouvements politiques radicaux.

Outre les moyens classiques comme les pressions ou l'envoi de lettres anonymes menaçantes, il s'agissait de répandre de fausses informations, de fausses rumeurs, d'infiltrer les organisations subversives afin de les désintégrer de l'intérieur en semant la zizanie parmi les membres, ou encore d'organiser des diversions pour égarer les militants et les empêcher de faire des choses utiles. Il y eut aussi la création d'organisations bidon pour répandre des idées destinées à polluer la réflexion collective. Les agents infiltrés avaient pour rôle d'être le plus extrémistes possibles, afin d'être insoupçonnables de collusion avec le pouvoir et surtout de pousser les mouvements à se radicaliser et à devenir leur propre caricature, ce qui permettait de les décrédibiliser aux yeux du plus grand nombre et de faire fuir les militants et sympathisants plus modérés.

Ces méthodes ont été très efficaces dans les 70. 
Aujourd'hui, COINTELPRO n'existe plus officiellement, mais les mêmes méthodes ont été utilisées pour contrer un nouveau mouvement apparu à la fin des années 90, l'opposition à la mondialisation et au néo-libéralisme, qui s'accompagnait là encore d'une contestation globale du capitalisme et de la société de consommation.

Mais la différence par rapport aux années 70, c'est que désormais l'essentiel des activités subversives a lieu sur Internet, où les mouvements contestataires sont beaucoup plus faciles à infiltrer et à saboter. Il est on ne peut plus facile de créer des sites bidons, qui auront plus de moyens financiers que les sites militants indépendants, qu'ils peuvent rapidement dépasser en audience et en influence. Ils vont au départ reprendre de vraies infos et des idées partagées par les membres de leur cible et qui vont servir d'appât, pour ensuite répandre de fausses infos et de multiples diversions, reprises en toute bonne foi par de nombreux sites et blogs indépendants.

Une fois encore, le mouvement de contestation initial a été poussé à se radicaliser, à se décrédibiliser, à devenir sa propre caricature, jusqu'à faire fuir les militants de la première heure, et finalement à éclater en factions qui n'ont plus rien de commun.

C'est exactement ce rôle qu'ont joué des sites comme ceux d'Alex Jones, ou en France, d'Alain Soral. Sont-ils des "agents" en service commandé ? On peut sérieusement se poser la question quand on regarde les effets qu'ils ont produit. Grâce à eux, le mouvement d'opposition au "nouvel ordre mondial" est désormais dominé par la peur ou la haine et par les intox en tous genres, son regard détourné loin des véritables enjeux et surtout des véritables responsables du nouvel esclavage et de la guerre sociale en cours.

Syti.net


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Hervé Hum Hervé Hum 27 janvier 2015 22:39

    Excellent, il y a pourtant des indicateurs pour ne pas se laisser embarquer par ces faux nez.

    Quand quelqu’un prône le retour au nationalisme pour combattre la mondialisation, c’est soit un agent double, soit un idiot utile, mais certainement pas un altermondialiste.

    Tous ces mouvements étaient et restent pour une mondialisation fraternelle, certainement pas pour défendre la concurrence économique entre pays totalitaires, gardant les mêmes oligarques.


    • Julien30 Julien30 28 janvier 2015 08:25

      « Quand quelqu’un prône le retour au nationalisme pour combattre la mondialisation, c’est soit un agent double, soit un idiot utile »


      Vous pouvez développer ? Vous pensez réellement que les altermondialistes combattent le mondialisme (plus que la mondialisation qui est un processus inévitable et en cours depuis des siècles) ?

    • Hervé Hum Hervé Hum 28 janvier 2015 09:25

      Julien30, il faut lire jusqu’au bout,

      j’écris juste après "Tous ces mouvements étaient et restent pour une mondialisation fraternelle, certainement pas pour défendre la concurrence économique entre pays totalitaires, gardant les mêmes oligarques.« 

      Comme vous l’écrivez, »la mondialisation est un processus inévitable et en cours depuis des siècles" Il ne s’agit donc pas de lutter contre celle ci, mais de choisir sa nature.


    • Julien30 Julien30 28 janvier 2015 11:09

      Mais je vous ai lu jusqu’au bout et je ne vois toujours pas en quoi tout nationaliste serait ou un agent double ou un idiot utile, ce qui est était ma question de base.


    • INsoMnia insomnia 28 janvier 2015 00:47

      Excellent article, surtout le dernier paragraphe !


      • Enabomber Enabomber 28 janvier 2015 04:17

        Comme pour les marées noires, on utilise l’info vraie mêlée de fausse comme dispersant. Il y a sûrement du vrai dans certaines théories du complot, mais pour l’essentiel elles visent à disperser les efforts pour faire tomber les responsables. Personnellement, je me moque de savoir qui a fait tomber les tours jumelles, parce que c’est trop loin et ça ne risque pas de casser la dynamique du NWO. Concentrons-nous sur les luttes ici et maintenant, bordel !


        • berry 28 janvier 2015 09:44

          C’est l’hôpital qui se fout de la charité.
           
          L’obscur site syti.net, complètement inconnu et dont le webmaster est anonyme, se permet de qualifier de site bidon « égalité et réconcilation », le premier site de réinformation de france.
           
          Que syti.net fasse déjà le dixième ou le centième du boulot d’Alain Soral, ensuite on en reparlera.
           


          • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 28 janvier 2015 10:49

            L’auteur roule pour qui ?


            Lui même pratique la désinformation en attaquant Soral et Jones, ces 2 lanceurs d’alertes !

            Sur son site, il oublie de parler des 2 sectes mafieuses qui contrôlent le monde en sous-main, et sous couvert de religion et/ou association. Elles apparaissent nullement sur son schéma d’ensemble, ces 2 « sociétés secrètes » internationales dont l’une, la plus vaste et se prétendant « athée » serait, semble-t-il, infiltrée par l’autre, la minoritaire...

            Pourquoi cette censure ?

            • luxwalker 28 janvier 2015 11:06

              Bonjour Sylvain

               

              Quel plaisir de te voir sur AV

               smiley

              Moi j’y suis depuis peu de temps

              J’ai déjà fait deux articles en janvier dont un sur les ILLUMINATI (plus de 8000 visites quand même) dans lequel j’ai mentionné ton super site

               

              J’interviens peu parce que questions commentaires ça craint !

               smiley

               

              Sur ton article, il est clair et surtout court mais je ne pense pas qu’il percute beaucoup

               smiley


              • agent ananas agent ananas 28 janvier 2015 11:27

                Ce même procédé est utilisé pour discréditer entre autres le mouvement pour la vérité sur le 11/9.
                Plusieurs agents provocateurs ont créé de nombreux blogs et websites afin de diffuser des théories extravagantes (soucoupes, hologrammes, nukes, etc...). Ces théories donnent des munitions aux VOïstes pour se moquer et diffamer le travail sérieux des véritables « truthers ».


                • lmcal140 4 septembre 2015 02:02

                  @agent ananas
                  EXACT.


                • attis attis 28 janvier 2015 12:08

                  Alex Jones, ou en France, d’Alain Soral. Sont-ils des « agents » en service commandé ?
                   
                  Pour Alex Jones, c’est certain.
                  Pour Soral, c’est très probable.


                  • lmcal140 4 septembre 2015 02:01

                    @attis
                    Pour Alex JOnes......c’est certainement un membre du réseau STRATFOR basé a Austin, Texas

                    Le réseau STRATFOR subit des relations incestueuses du MOSSAD.

                    Pour Soral : c’est PEU probable : L’AUTEUR nous démontre qu’il est lui-même un maladroit agent de désinformation....ou pire.


                  • attis attis 28 janvier 2015 12:53

                    Je recommande la lecture du livre de David McGowan, Weird scenes inside the canyon, qui démontre - entre autres - que la plupart des rock stars US des années 60 sont issues de familles de militaires et/ou des services de renseignement, et se sont toutes rassemblées, sans raison apparente, dans le Laurel Canyon à LA autour de 1965.
                    Jim Morrison, Frank Zappa, Crosby, Stills etc. etc.
                    Tous ces « artistes » faisaient clairement partie d’un programme qui pourrait rentrer dans le cadre de cointelpro.


                    • Donbar 28 janvier 2015 14:19

                      Il n’y a jamais eu de « mouvement de contestation initial » unifié qui aurait éclaté ensuite. L’auteur veut sans doute dire qu’il existe trop de points de vue différents du sien de par la blogosphère et il accuse leurs promoteurs d’être des pourris. Certes y rencontre-t-on ’’bêtise, haine et peur’’. Ce n’est pas une raison pour réduire le(s) débat(s) en se déclarant seul orthodoxe.

                      Merci tout de même pour le rappel concernant Cointelpro, un grand moment dans la pratique de la conspiration d’État.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès