• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Oui, le colonialisme est un crime contre l’humanité !

Oui, le colonialisme est un crime contre l’humanité !

Oui, c’est un fait, le crime colonial a fait voler en éclats les barrières morales que la classe dominante s'imposait ailleurs. Dire cette atrocité du crime colonial, c’est désigner avec les mots qui conviennent cette histoire douloureuse. Le colonialisme est une violence au carré, décuplée par le sentiment de supériorité raciale du colonisateur sur le colonisé. Perpétré sur les cinq continents, de Colomb à Netanyahou, le colonialisme est un crime contre l’humanité, car il nie l’humanité de celui qu’il opprime.

En déclarant que “la colonisation est un crime contre l'humanité, une véritable barbarie”, Emmanuel Macron a déclenché un torrent d'indignation. On a dit que cette déclaration n'était que pur opportunisme, que le candidat d’”En marche”, comme d’habitude, disait tout et son contraire. En novembre 2016, il déclarait : “Alors oui… en Algérie il y a eu la torture mais aussi l’émergence d’un État, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation. Il y a eu des éléments de civilisation et des éléments de barbarie”. Certes. Mais si, pour une fois, Emmanuel Macron avait eu raison ? La réaction chauvine suscitée par ses propos, en tout cas, montre que le révisionnisme colonial fait partie de l'ADN de la droite française.

Il faut les entendre fulminer, ces humanistes à géométrie variable, lorsque cette page sinistre de l'histoire de France est pointée du doigt. Pour Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, “ces propos constituent une insulte à l’Histoire de France et à la mémoire de millions de Français. Ils n’honorent pas le candidat à l’élection présidentielle qui fait le choix de la repentance plutôt que celui d’une lecture objective de notre histoire. Une repentance, toujours agitée par la gauche et l’extrême-gauche, qui contribue malheureusement à la défiance d’une partie des nouvelles générations envers leur pays”.

Mais c’est tout le contraire ! Pour qu'un Français se sente insulté par cette affirmation, il faut qu'il ait une lecture étriquée du passé national. Les millions de victimes du colonialisme français depuis trois siècles seraient-elles quantité négligeable ? Faut-il, pour être patriote, adhérer à un roman colonial à l’allure de conte de fées ? Que la France se proclame la patrie des droits de l'Homme n'interdit pas à ses citoyens de vérifier si cette promesse a été tenue au cours de son histoire. Elle leur en fait obligation. Et après examen, le verdict est sévère. Certains de vos électeurs l'ont peut-être oublié, M. Accoyer, mais la conquête de l'Algérie fut une expédition meurtrière, l’occupation de ce pays une humiliation permanente pour ses habitants et sa guerre de libération un carnage (300 000 morts) provoqué par l'obstination du colonisateur.

Mais M. Accoyer ne nous a offert que le hors d’oeuvre. Parmi les nostalgiques à l'orgueil outragé, c’est la présidente du FN qui enlève le pompon. Sur sa page Facebook, elle qualifie carrément de “crime” les propos d'Emmanuel Macron. “Y a-t-il quelque chose de plus grave, quand on veut être président de la République, que d'aller à l'étranger pour accuser le pays qu'on veut diriger de crime contre l'humanité ?”, demande la candidate du FN. “En utilisant cette argumentation probablement pour des raisons bassement électoralistes, le crime, c'est M. Macron qui le commet. Il le commet contre son propre pays”. Voilà, la messe est dite. A l'unisson, la droite et l'extrême-droite assènent cette doctrine singulière selon laquelle le crime n'est pas le colonialisme, mais sa dénonciation.

Contre ces impostures réactionnaires, il faut relire ce qu'écrivait Aimé Césaire en 1955 dans son magnifique “Discours sur le colonialisme”. Il citait le colonel de Montagnac, l'un des conquérants de l'Algérie : “Pour chasser les idées qui m'assiègent quelquefois, je fais couper des têtes, non pas des têtes d'artichauts mais bien des têtes d'hommes”. Il donnait la parole au comte d'Herisson : “Il est vrai que nous rapportons un plein baril d'oreilles récoltées, paire à paire, sur les prisonniers, amis ou ennemis”. Il citait aussi Pierre Loti relatant dans “Le Figaro” la prise de Thouan-An (Indochine) en 1883 : “La grande tuerie avait commencé ! C’était plaisant de voir ces gerbes de balles, si facilement dirigeables, s’abattre sur eux deux fois par minute. On en voyait d’absolument fous, qui se relevaient pris d’un vertige de courir. Ils faisaient en zigzag et tout de travers cette course de la mort, se retroussant jusqu’aux reins d’une manière comique ... et puis on s’amusait à compter les morts”. Eh oui, ces horreurs, elles aussi, font partie de notre histoire.

Partout, la conquête coloniale fut effroyable. Le colonisateur au drapeau tricolore l'a déshonoré, ce drapeau. Il l'a noyé dans le sang des peuples martyrisés par ceux qui prétendaient leur apporter la civilisation au bout du fusil. C’est pourquoi, partout, les peuples colonisés ont levé l'étendard de la révolte. Lassés d'être traités en objets, ils voulaient devenir “les sujets de leur propre histoire”, comme disait Lénine dans ses thèses prophétiques sur le droit des nations à disposer d'elles-mêmes (1916). Mais en Indochine, en Algérie, à Madagascar, au Cameroun, cette révolte populaire s'est heurtée à une répression impitoyable. Pour maintenir l’ordre ancien, la machine de guerre coloniale a perpétré des crimes de masse, elle s'est livrée à d’innombrables massacres.

Lisez donc le grand Aimé Césaire, M. Accoyer, cela vous changera du Figaro-Magazine ! “Il faudrait étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que, chaque fois qu’il y a au Viet-Nam une tête coupée et un œil crevé et qu’en France on accepte, une fillette violée et qu’en France on accepte, un Malgache supplicié et qu’en France on accepte, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe ».

Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette gangrène est toujours dans les têtes. Comme disait Marx à propos des atrocités commises par les Anglais en Inde en 1853, “L'hypocrisie profonde et la barbarie inhérente à la civilisation bourgeoise s'étalent sans voile devant nos yeux, en passant de son foyer natal, où elle assume des formes respectables, aux colonies où elle se présente sans voile”. Oui, c’est un fait, le crime colonial a fait voler en éclats les barrières morales que la classe dominante s'imposait ailleurs. Dire cette atrocité du crime colonial, c’est désigner avec les mots qui conviennent cette histoire douloureuse. Le colonialisme est une violence au carré, décuplée par le sentiment de supériorité raciale du colonisateur sur le colonisé. Perpétré sur les cinq continents, de Colomb à Netanyahou, le colonialisme est un crime contre l’humanité, car il nie l’humanité de celui qu’il opprime.


Moyenne des avis sur cet article :  3.47/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

318 réactions à cet article    


  • Pseudonyme Pseudonyme 17 février 08:50

    Oui il y a eu des crimes commis en toute impunité car la presse de l’époque était déjà vendue aux forces de l’argent. Maintenant si vous croyez que nous allons tendre la joue aux nouveaux colons qui nous envahissent, vous vous mettez le doigt... dans l’œil.


    • Hecetuye howahkan howahkan 17 février 09:35

      @Pseudonyme

      salut si je puis me remettre tu te le mets profond tout seul dans l’œil consciemment ou pas çà seul toi peut le dire.pseudo .guerre de civilisation oblige..l’Europe est colonisée par le billet vert et son propriétaire et tout ce que la fausse monnaie peut acheter comme humains, entreprises, voler les liquidités etc la présence de personnes d’Afrique du nord entre autre est juste le chiffon rouge que le taureau regarde..

      le but ? la mise à mort du taureau...

      ce qui se passe c’est le retours de bâton..colonisateur un jours, colonisé le lendemain..

      l’effet pendule..

      et dans notre logique à part la fermer je ne vois pas trop quoi faire..car admettre de gagner c’est admettre de perdre...

      et encore, matériellement çà va...mais mentalement c’est un désastre..

       smiley


    • non667 17 février 11:21

      @howahkan
      que le 1° qui a colonisé nous jette la 1° pierre  !!
      caïn ?


    • manu manu 17 février 14:41

      Maintenant c’est le néocolonialisme :

      En lieu et place d’un contrôle militaire officiel, les puissances néocolonialistes utilisent des prétextes humanitaires et démocratiques pour justifier la présence militaire. Les révoltes sont écrasées par des méthodes de contre-insurrection. L’usage de la propagande de guerre permet d’obtenir le consentement des populations occidentales3, et de fait, les médias liés aux intérêts des grandes entreprises exploitantes et de vente d’armes taisent en grande partie les événements où la responsabilité des grandes puissances est directement concernée4.

      D’autre part, des accords commerciaux avec les dirigeants faisant usage de la corruption (voir notamment la Françafrique), des méthodes financières pour générer ou entretenir une dette odieuse que dénonce le CADTM, et de façon relativement officielle des politiques économiques et culturelles (appelé aussi impérialisme culturel) afin de dominer des pays moins puissants. Selon certains, la simple domination économique revient à contrôler de facto les nations visées (voir la théorie de la dépendance).


    • Daniel Roux Daniel Roux 17 février 15:02

      @Pseudonyme

      Le vol des terres, les exécutions sommaires, les emprisonnements administratifs, les colons arrogants, les bombardements de populations, les démolitions de maison...

      Oui, la colonisation est bien un crime contre l’humanité, comme la guerre, l’esclavage, la torture..

      Victimes hier, bourreaux aujourd’hui, victimes demain, sans doute, des fautes de criminels sans foi, ni loi, mais, à chaque fois, corrompus.


    • Gasty Gasty 17 février 15:34

      @Daniel Roux

      Attention Daniel Roux ! On a parfaitement compris que vous parliez d’Israel.


    • TotoRhino TotoRhino 17 février 17:19

      @Pseudonyme

      Qui ça « nous allons » ? Vous êtes combien sous ce pseudo ?


    • Xenozoid Xenozoid 17 février 17:28

      @TotoRhino

      il est bien shaw shaw,garde le

    • Pseudonyme Pseudonyme 18 février 08:04

      @howahkan

      18 votes prêchi prêcha pour votre post ! Tiens j’en rajoute un pour le fun !

      .

      Ce con nihiliste d’Onfray aurait raison . Le déclin est bien entamé...

      .

      C’est juste que vous avez pas de couilles  smiley Quelque soient les excuses que vous vous donnez *


    • V_Parlier V_Parlier 18 février 18:37

      @non667
      Oui, j’aimerais bien qu’on parle de TOUS les colonisateurs et même qu’on fasse un comparatif de leurs pratiques... On n’est pas près de voir ça, ça dérangerait pas mal de bobos ! L’auteur n’explique pas non plus pourquoi le territoire de l’Algérie (qui n’existait pas en tant que telle à l’époque) avait été conquis par la France qui y avait remplacé les Ottomans. (Ca n’empêche pas que l’Algérie était vouée à redevenir de toute façon indépendante à terme, c’est un autre sujet). Quant aux réels crimes, massacres, etc... l’indigantion est toujours à géométrie variable dans l’appréciation globale politiquement correcte, autant que dans celle des pro-OAS. Avant on préférait oublier ça pour ne pas relancer des guerres ouvertes (pas forcément physiques, quoique...), mais la mode est maintenant au conflit généralisé, à la Macron : réactiver les envies de guerres civiles et civilisationnelles par tous les moyens. L’auteur peut être fier de lui, il y travaille.


    • V_Parlier V_Parlier 18 février 18:41

      @manu
      « Maintenant c’est le néocolonialisme »
      Tout à fait ! Et ce sont ceux qui le promeuvent qui nous jettent en pâture aux potentiels vengeurs improvisés pour cause de... colonisation !


    • gerard5567 19 février 08:23

      @Pseudonyme Les nouveaux colons ? Les multinationales ?


    • jjwaDal jjwaDal 19 février 09:04

      @Pseudonyme

      Petit malin... Faire passer une boucherie programmée ( la colonisation) confinant au génocide sur le territoire actuel des USA, mais qui a touché l’Afrique comme l’Asie (on doit inclure cette enclave nucléarisée par les barbares d’hier en terre palestinienne), au motif de répandre la civilisation et les valeurs chrétiennes (suprématie blanche déjà...) pour un dérapage de presse aux ordres, me semble léger. On sens confusément que pour vous les couilles sont le lieu de l’intelligence et du débat contradictoire serein, il n’en est rien je vous l’assure.
      Sans doute nos errances du passé comme du présent ne justifient pas que toute la misère du monde se répande chez nous (au demeurant, elle ne le fait pas). Mais choisir comme bouc émissaire l’étranger chassé de chez lui par les effets secondaires de la colonisation passée ou nos guerres par proxies ou le système économique sous le contrôle d’une élite psychopathe adoubé par un troupeau apolitisé et lobotomisé , me semble relever d’un déficit d’intelligence souvent visibles chez les bas du Front. Hors action sur les causes vous aurez du mal à gérer les conséquences sinon par retour à une barbarie bien plus sanglante que la réglementation de l’OMC qui nous tiens lieu de politique et d’asservissement.
      Concernant la déclaration de cette personne dont j’ai déjà oublié le nom, la vacuité profonde du personnage ne l’empêche nullement de considérer que briser un tabou collectif sur un passé douloureux le dispense de parler du présent et de l’avenir que cette chose nous préparerait (voir la loi éponyme récente par ex).
      La politique est l’art de la prestidigitation, il nous prouve qu’il a les bases c’est tout. Pas de quoi en faire un article.


    • marceau 19 février 13:34

      @Daniel Roux

      Vol de terre c’est ce que firent les colonisateurs musulmans dans tout le Moyen-Orient, au Maghreb, en Espagne.....

      Les terres en Algérie étaient achetées par les colons, je dis bien achetées.

      Quelles exécutions sommaires ?

      Quels emprisonnement administratifs ?

      Quels bombardement des populations ?

      Quels démolitions de maisons ?

      Pour mémoire la population algérienne était estimée entre 300 000 et 1 400 000 en 1830 à l’arrivée des français,

      En 1962 lorsque les français furent chassés cette population algérienne était montée à 9000 000 grâce aux 125 hôpitaux construits, aux dispensaires , aux campagnes de vaccinations, à la sécurité sociale et aux allocations familiales, à la création d’une annexe de l’ institut Pasteur à Alger, grâce à la création de l’université de médecine d’Alger, grâce à Laveran prix Nobel de médecine pour ses découvertes dans la lutte contre le paludisme.......


    • HELIOS HELIOS 19 février 13:56

       @jjwaDal

      ***** On sens confusément que pour vous les couilles sont le lieu de l’intelligence *****


      Qu’est-ce qu’il dit, déjà, Boumedienne ?...
      vous vous souvenez et ce n’est pas un hoax !

      *****  le système économique sous le contrôle d’une élite psychopathe adoubé par un troupeau apolitisé et lobotomisé *****

      ben oui, et on redemande... Macron qui promet sans jamais rien expliquer veut une France moderne où l’immense gateau de la secu soit partagé entre les assurances privée... dans tous ses dicours, combien de fois avez vous entendu le mot solidarité

      La solidarité, c’est comme le syndicalisme, les cooperatives... c’est la ruine des marchands et il veut transformer la France en un immense marché sans aucune valeurs morales

      La France de macron ce sera cela et vous savez comme moi que notre pays n’aura pas les moyen de revenir en arrière. nous sommes face au précipite et nous nous apretons a faire un grand pas dans le 21eme siecle... qu’il dit !!!

    • Alren Alren 19 février 16:02

      @V_Parlier

      L’auteur n’explique pas non plus pourquoi le territoire de l’Algérie (qui n’existait pas en tant que telle à l’époque) avait été conquis par la France qui y avait remplacé les Ottomans.

      La France a lancé en 1830 une expédition contre les ports d’Afrique du Nord d’où partaient des pirates qui abordaient les bateaux en Méditerranée mais également jusque dans la Manche pour emmener en esclavage les hommes et les femmes qui voyageaient sur des bateaux marchands.

      Or l’esclavage, c’est un crime contre l’humanité et y mettre fin une action humanitaire qui a été applaudie par toute l’Europe.

      On imagine à quel servitude sexuelle étaient réduites les jeunes femmes. Les vieilles devenaient servantes et traitées comme des animaux à deux pattes. Les hommes ne pouvant pas faire payer par leur famille une rançon qui les endettait à vie, mourraient généralement très vite à travailler comme des bêtes sous le soleil africain.

      Si la conquête a été violente, la cohabitation qui a suivi a été pacifique et ne ressemblait en rien pour les indigènes au sort que connaissaient auparavant les Européens esclaves dont on imagine la joie et l’émotion d’être soudain des humains retrouvant leur dignité.

      S’il a subsisté une résistance sourde à la présence franaçaise, elle était le fait d’islamistes comme on ne disait pas encore. Alors que le culte musulman pouvait s’exercer totalement librement, ce qui bien sûr n’était pas le cas du christianisme auparavant, ils prêchaient déjà en secret le djihad contre les roumis. Mais sans succès.

      La majorité des Algériens ne souhaitaient pas le départ de leurs voisins pieds-noirs après l’indépendance. Ils pressentaient avec raison que cet exil forcé d’une masse de travailleurs qualifiés allait appauvrir leur pays et donc les appauvrir eux-mêmes. Et en effet, le niveau de vie en Algérie a fortement baissé après l’indépendance.

      Sans compter que les immigrés algériens (et non les Tunisiens ou les Marocains) vivant en France ont été regardés différemment par les Français et que cette hostilité sourde envers les Algériens est toujours sensible dans les régions où les Pieds-noirs ont essayé de refaire leur vie.

      Bien évidemment, vous ne retrouverez pas cette réalité historique exposée dans les manuels des étudiants algériens où l’on continue de prêcher la haine du non-musulman en fait.

      Avec ces mensonges on peut s’étonner qu’il n’y ait pas plus de terroristes islamistes dans ce pays.


    • gimo 20 février 12:09

      @manu
        

      PIRE Que ça 

       vous citoyens VOUS VOUS COLOnialisez vous meme par les politiques
      en vous soumettant a vos colon    par votre vote de merde 
      le jour ou vous arez compris a lors vous serez des hommes libres

    • meslier meslier 17 février 09:02


      Il ne faut pas remuer le fer dans la plaie , cette une période de l’histoire des hommes , il ne faut pas oublier mais pardonner .


      • meslier meslier 17 février 09:45

        @meslier

        erratum

        ( c’est une période de l’histoire des hommes )


      • Hecetuye howahkan howahkan 17 février 13:00

        @meslier

        salut..mais , cette période est toujours en cours....

        aujourd’hui en plus de coloniser par l’argent et la dette toute la planète y compris l’occident lui même par les armes et massacres quand il le faut, les pays on l’on veut voler nos ressources, on ne veut pas acheter car c’est à nous..et oui c’est très con un colonialiste, et bien l’Europe est a son tour colonisée , non pas par des Africains et autres peuples qui certes sont venus car on les a invité (qui ??) mais ne possèdent rien du tout.., ce qui est là UNIQUEMENT pour détourner l’attention des veaux occidentaux, mais est la tentative finale d’achever le pseudo projet messianique de certains ....aujourd’hui les principaux colonisateurs sont eux même colonisés par le billet vert ,enfin par ceux qui le possèdent..l’occident est en mode destruction par les néo colonisateurs..

        mais tout ceci est inévitable car là ou competition qui élimine il y a ,tout ceci est normal, prévisible, inévitable et je ne comprend même pas pourquoi les gens ici et ailleurs râlent...tout ceci est conséquence normale de notre choix qui mène à cette façon de ne pas vivre ensemble..mais les uns contre les autres..toute personne qui soutient la société pyramidale sociale financière où chaque couche écrase celles d’en dessous soutient ce désastre plantaire..je pense que 80% des humains sont responsable de cela, ils devraient avoir la dignité de ne pas gueuler..le perdant doit se taire et accepter les règles du jeu qu’il a créé ou supporte..

        Tout ceci est un plan initié il y a très longtemps...la première phase fut de diviser..le reste coule de lui même ensuite..reste à bien maintenir cela..la société pyramidale, l’argent qui n’a jamais rien fabriqué , la promotion de l’opinion de chacun au niveau de vérité absolue fait le reste...y’a plus qu’a ferrer le poisson, c’est çà la pêche au gros smiley et là et bien amis occidentaux nous sommes pris dans les filets du maître..

        pendant que les masses regardent les immigrés de couleurs dont on a pris soin avant de détruire leurs manières ancestrales de vivre, donc de survivre correctement, ce qui est un chiffon rouge agité par le maître réel, le maître qui est un financier donc un parasite pur, lui continue sans relâche à avancer ses pions et va mettre en esclavage relatif ou totalitaire toute la planète par le biais de l’argent qui n’a jamais rien produit du tout

        il joue sur la bêtise des masses qui a peur de tout, n’y comprends rien cela dit il n’essaye même pas de comprendre et est donc incapable de comprendre un minimum..sauf exception...

        Nous devrions admettre que nous ne comprenons rien à ce qui se passe sauf exceptions..moi je dis que c’est volontaire..parce que on refuse de voir chacun à notre niveau que le responsable et bien c’est chacun..ce qui nous reste de cerveau en marche n’est plus apte a cette lucidité, dommage car de lui même quand on le regarde sans le déformer le probleme se résout et on passe a autre chose comme cooperer et partager en paix volontairement..

        vous savez le maître , il a un boulevard devant lui...devant l’état d’abrutissement global des humains si je faisais parti du haut du pavé, j’irais beaucoup plus vite..on est mur  smiley

        nous sommes murs pour le NOM.....le plus tôt il arrive, le plus tôt il se finira..car c’est son destin..

        il a un rôle bien précis dans les plans de Mère Nature , celui d’éveilleur de nos consciences...exactement le même rôle que la souffrance mentale pour un humain..mais à l’échelle globale...

        Bien sur je dis n’importe quoi comme d’habitude... smiley


      • Et hop ! Et hop ! 17 février 13:33

        @meslier : Alger et Oran en 1830 étaient des colonies de l’Empire Ottoman gouvernées par des Beylys gardés par une armée de jannissaires, ils étaient chargés de collecter le tribut payé chaque année à la Porte.


        Alger en 1830 était à la fois un repaire de pirates (le Dey était élu par l’assemblée des capitaines de navires pirates), et un marché d’esclaves alimenté par les prises des pirates et des captures faites sur les côtes de Grèce, de Corse, d’Italie, de Provence et de Catalogne. Sa troisième activité était de rançonner et de razzier la population bèrbère des campagnes.

      • meslier meslier 17 février 14:21

        @howahkan

        Oui vous avez raison mais on ne va pas refaire l’histoire , le partage du monde a donné lieu à la guerre 14-18 , tout le monde a morflé .


      • velosolex velosolex 17 février 14:22

        @meslier
        Le problème vient de cette qualification revendiquée « Crime contre l’humanité », qui serait une sorte de label de l’horreur absolu, estampillée par les bonnes âmes. Sans doute agitées de bons sentiments, mais les bons sentiments, ce sont précisément ceux qui ont amené à la colonisation. 

        Dans quel sac mettre telle ordure ?. Vert, rouge, jaune, ou noir....Disons donc que le sac noir serait le plus infâme ; il faudrait une tenue particulière pour expédier les déchets dedans. Une fois plein, on referme le sac, on n’y touche surtout plus, car attention au diable qui peut en sortir... ;
        Où faut il l’expédier ?...Avec les déchets radio actifs....Celui qui peut prétende à être une conséquence ou un résidu de l’acte peut il postuler devenir « victime à vie », autre statut enviable pour certains, en mal de considération, de reconsidération
        Ce que je veux dire, c’est qu’en banalisant cette dénomination, liée au début à un génocide inédit, à un tête à queue de l’histoire, on banalise tous les faits, par dilution du principe. 
        Jamais autant les mots n’ont eu autant de volonté, à travers certains labels, employés en force dans les interstices, à réduire le sens et l’analyse. Entre « une incivilité » et « un crime contre l’humanité » les atteintes à la dignité et à « ma culture » sont les passerelles qu’emploieront tout un tas d’opportunistes, cherchant à s’extraire de leur liberté, et de leur responsabilité propre 

      • meslier meslier 17 février 14:27

        @Et hop !

        Vous avez raison ceux qui veulent retourner le couteau dans la plaie comme Macron , c’est pour s’approprier un électorat , c’est de la basse politique .

        Vous connaissez un continent qui n’a pas été colonisé , il y a 100 000 ans , l’homo-sapiens est sorti d’Afrique et à coloniser le monde entier .


      • julius 1ER 17 février 14:37

        @howahkan


        tu ne dis pas n’importe quoi ???? mais tu devrais apprendre à faire court !!!

        parler de turbo -capitalisme et d’ Ultra- Libéralisme et déjà tu enlève 80% de ton texte !!!

      • JBL1960 JBL1960 17 février 16:21

        @meslier Le souci c’est que beaucoup appellent à pardonner, mais à continuer aussi... Accoyer devrait effectivement lire d’urgence Aimé Césaire, mais également Franz Fanon... Mais Accoyer se nourri des affirmations de son Champion : François le Pieu : La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord. L’auteur a raison d’affirmer que le colonialisme est LE fléau de l’humanité et c’est d’ailleurs l’objet du livre du Pr. Taiaiake Alfred « Wasase, voies indigènes d’action et de liberté » qui portent des solutions anticoloniales pour une décolonisation de l’empire ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/14/la-loi-supreme-de-la-terre/
        Ce qui pose problème est le “droit de domination et de souveraineté totale” que donne le « Droit de la Découverte » initié par Christophe Colomb en 1492, légitimé en 1823 par le Juge Marshall dans l’affaire Johnson vs McIntosh et qui prévaut encore aujourd’hui... Nous sommes tous des colonisés, et à mon sens, le salut de l’occident viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme, ensemble. Parce que la théorie colonisatrice peut aussi être totalement explosée comme ici ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/28/ni-conquis-ni-subjugues/ ou encore là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/10/lempire-zunien-ou-la-nouvelle-theocratie/
        “Les Américains sont le seul peuple, à l’exception des Boers, qui, de mémoire d’homme, ont totalement balayé la population autochtone du sol où ils se sont installés.” Frantz Fanon En lien le PDF « Peau noire, masques blancs » inclus dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/14/le-passe-complique/


      • Louve Louve 17 février 19:24

        @meslier


        Pardonner quoi ? Nous avons tout construit chez eux. 

        Nos nouveaux colons ont tout détruit chez nous

      • izarn izarn 18 février 00:00

        @Et hop !
        Hahahaha !
        Bien vu !
        Enfin un peu d’Histoire !
        Contre l’anti France Macron.
        Macron est déja un traitre, comme Pétain.
        Mais bon en le combattant on lui évite douze balles dans la peau.
        Il devrait nous remercier.


      • julius 1ER 19 février 08:33
        Dans quel sac mettre telle ordure ?. Vert, rouge, jaune, ou noir....Disons donc que le sac noir serait le plus infâme ; il faudrait une tenue particulière pour expédier les déchets dedans

        @velosolex

        BRAVO, Vélosolex.... c’est bien de se creuser les méninges !!!

        je suis assez d’accord avec ce que tu dis, pour qu’il y ait « crime contre l’humanité » il faut qu’il y ait génocide ....

         donc A Hitler et sa horde barbare s’il n’avait pas créé les camps de la mort aurait échappé à la définition, il aurait fait une guerre technique à défaut d’être ethnique .... aurait été globalement responsable de 60 millions de morts mais aurait échappé à la définition du colonialiste génocidaire Brrr....................... 

      • jjwaDal jjwaDal 19 février 09:09

        @howahkan
        Mais non, mais non... Sinon l’autoflagellation c’est un raffinement mieux pour apprécier la douleur de l’existence ou éviter qu’on perde du temps à chercher le fouet ? smiley


      • marceau 19 février 13:43

        @Et hop !

        Certaines razzias de la barbaresque eurent lieu jusqu’en Angleterre, jusqu’en Islande même !


      • Oceane 19 février 19:21

        @Louve

        Mais personne ne vous a jamais demandé de construire quoique ce soit !
        - « civilisation »
        - « démocratie »
        - « droits de l’homme »
        - devoir de protéger "
        - « nourrir la planète »
        - et après, quoi ?


      • Xenozoid Xenozoid 19 février 19:24

        @Oceane


        elle est seule

      • jakem jakem 17 février 09:14

        Pas le temps de lire l’article, juste qqs phrases.

        Conseil de lecture : @Fig vox : de Maxime Tandonnet « la colonisation, crime contre l’humanité : l’histoire prise en otage » , et de Jean Sévilla « la colonisation et le non-sens historique d’E. Macron ».


        • jakem jakem 17 février 13:17

          @jakem
           Et dans une autre publication d’extrêême drouate : Le Point, l’Algérie française expliquée à E. Macron.

          Je me demande pourquoi tant d’indigènes exotiques, dont les aïeux furent nos colonisés systématiquement maltraités ( sinon il n’y aurait pas crime contre l’humanité ni génocide ), veulent venir chez nous.

          Est-ce par vengeance ? par opportunisme ? par masochisme ? ( préfèrent-ils perpétuer leur situation de soumis plutôt que CONSTRUIRE leurs pays ??? Ben oui ! ça demande des sacrifices ; faut prendre des décisions, se battre, risquer sa vie et celle de ses proches, abandonner des traditions, changer de mentalité... Faire ce qui s’est déroulé dans les pays d’Europe tout au long des siècles !)

          On peut aussi se demander pourquoi des indigènes encore plus exotiques, car subsahariens, ne se rendent pas dans les pays où règne la religion d’amour et de paix.
          Un très grand nombre de leurs ancêtres ( évalué jusqu’à 17 millions) y ont été ... importés de force sans statut de travailleur détaché.

          Et puis ... tiens ! y a vraiment pas beaucoup de noirs dans ces pays merveilleux ! Mais où sont donc les descendants de ces esclaves ???
          Y aurait pas eu comme un génocide ?

           On en trouve beaucoup aux USA par exemple, et aux Antilles. Curieux !


        • Louve Louve 17 février 19:25

          @jakem


          Excellent commentaire ! 

        • Harry Stotte Harry Stotte 17 février 20:41

          @jakem

          « Y aurait pas eu comme un génocide ? »


          Le génocide voilé, pour reprendre le titre d’un livre de Tidiane N’Diaye, écrivain et anthropologue. Dans la présentation de l’ouvrage sur le site AfricaVivre, on lit :


          « On peut estimer à 13 millions le nombre d’esclaves déportés outre-atlantique entre 1451 et 1870. Le résultat est aujourd’hui une diaspora noire dynamique et forte de plus de 70 millions de personnes aux États-Unis, dans les Caraïbes et au Brésil.

           »Comment se fait-il que l’on ne retrouve pas l’équivalent dans les pays arabo-musulmans ?

          « La réponse est à la fois simple et terrifiante : les esclaves mâles étaient systématiquement émasculés afin d’empêcher toute procréation. Compte tenu des soins et de l’hygiène de l’époque, il s’agissait là encore d’un vrai massacre car on estime que seuls 30% de ces torturés restaient en vie.

           »Quant aux femmes – qui jouaient le rôle de servantes et d’objets sexuels – il était facile de faire en sorte que leur progéniture ait une espérance de vie très limitée." 

          Un esclavage, soit dit en passant, que l’inénarrable Taubira, locomotive de la loi élevant l’esclavage au rang de « crime contre l’humanité », n’abordait qu’avec infiniment de pudeur. On lit dans L’Express du 4 mai 2006 :

          «  Christiane Taubira déclare sans ambages qu’il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les « jeunes Arabes » « ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes ». »

          Quel admirable tact !


        • izarn izarn 18 février 00:12

          @jakem
          Tout ce qui sort de Macron est fondamentalement nul...
          Histoire degré zéro.
          Bétise crasse d’un « droitdelhommisme » pour couillons atrabilaires.
          La crasse réusitée du « péché originel ». La bonne blague de l’Inquisition Torquemadesque, du
          « Camp dels Cramats » à Montségur.


        • jakem jakem 18 février 15:00

          @Harry Stotte
           Merci Dame Louve et M. Stotte. ( je connais, possède et ai lu, ce livre - on trouve aussi une video sur Youtube à ce propos)


        • jakem jakem 18 février 15:07

          @izarn
           Oh non ! il n’est pas nul ! Il a fait des études réussies, a été cadre ds une banque qui ne recrute pas des nuls, a occupé des fonctions au gouvernement, et a réussi à se lancer ( avec des soutiens, mais il fait le job ) en politique.

          Avec des objectifs précis : la défense de l’europourriture, mettre la France « en conformité », rafler les votes de ceux qui haïssent notre pays ...

          Ne le sous estimez pas ! Danger extrême !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès