Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pandémigate H1N1 : la Russie pourrait se retirer de l’OMS

Pandémigate H1N1 : la Russie pourrait se retirer de l’OMS

Un député russe en colère

L’annonce doit être prise avec sérieux, mais aussi une très grande prudence, tant le sujet est sensible, alors que les retombées possibles pourraient s’avérer sismiques si les faits que l’on soupçonne sont avérés. L’épicentre médiatique se situe en Russie. Igor Barinov, député à la Douma et de surcroît, membre de la commission enquêtant sur les corruptions, a demandé qu’une investigation fasse la lumière sur les liens financiers entre les experts de l’OMS en charge de la pandémie grippale et les firmes pharmaceutiques. Barinov souligne à cet effet que depuis 40 ans, c’est la première fois que l’OMS déclare l’état de pandémie, alors que cette grippe s’avère pour l’instant aussi ordinaire qu’une grippe saisonnière et même moins mortelle. Dans le cas d’une corruption établie, Barinov envisage que la Russie se retire de l’OMS. Autant dire que le feu couve. Certes, on prendra avec prudence cette annonce, relayée du reste par nombre de « sites conspirationnistes ». De plus, la Russie enquêtant sur une corruption, cela prête à sourire. Et si la Russie est connue avec le géant Gazprom, elle n’émarge pas dans les nations abritant les grands groupes pharmaceutiques, ce qui... Néanmoins, ces petits détails ne doivent pas nous écarter de la vérité. Barinov n’a rien contre l’OMS et souligne même son action efficace par le passé, notamment son combat contre la malaria et la propagation du Sida.

Ce qui suscite la colère de Barinov, c’est le sentiment d’avoir été roulé par les experts épidémiologistes. Tout en déplorant que l’Etat russe ait dépensé 4 milliards de roubles inutilement pour faire face à ce virus bénin. Bien évidemment, les parlementaires français devraient eux aussi s’intéresser à cette affaire, au vu du déroulement de la campagne de vaccination, avec son coût et le désordre qu’elle occasionne dans le pays.

Un expert qui n’est pas au-dessus de tout soupçon

L’avenir dira si l’enquête se poursuit. Pour l’instant, il faut rester prudent et ne pas sacrifier à l’esprit de lynchage et de ressentiment animant quelques communautés partisanes voulant la peau des labos. Le personnage central impliqué dans cette affaire est le Dr. Albert Osterhaus, surnommé Dr. Flu pour sa promotion de la vaccination anti-grippale et l’usage des antiviraux. Le gouvernement néerlandais se prépare à mener une investigation sur ces allégations de corruption possible, émanant d’enquêteurs danois, lesquels ont établi que Osterhaus aurait reçu d’importants financements provenant des grands groupes pharmaceutiques. On sait de plus que cet éminent virologue a monté une entreprise de conseils et d’expertises dans le domaine des virus. Mais comme le souligne ce site dévolu aux médecines naturelles, il n’y a pas de mal à entreprendre une activité commerciale du moment qu’on peut se prévaloir d’une excellence dans son domaine. Ce qui est le cas du Dr. Osterhaus, auteur de quelques centaines de publications dans sa spécialité et reconnu internationalement pour les découvertes qu’il a effectuées, notamment dans l’identification du virus impliqué dans le SRAS. Et donc, il ne s’agit pas de savoir si Osterhaus et ses confrères reçoivent de l’argent des labos mais d’établir s’il y a un lien entre ces financements et une supposée exagération de la pandémie grippale concrétisée par une déclaration intempestive de la part des autorités de l’OMS.

Une enquête qui s’annonce difficile

L’enquête risque d’être délicate. Autant il est relativement aisé d’enquêter sur les comptes bancaires et les liens entre experts et labos, autant la mise à jour d’une déclaration illégitime de pandémie est délicate et sans doute, susceptible de conduire à un non-lieu judiciaire, pour autant qu’il y ait une mise en examen ou une commission d’enquête diligentée par des autorités gouvernementales compétentes en la matière. L’enquête est même impossible car il faut savoir ce qui s’est passé dans la tête des experts et dieu sait si les voies du psychisme sont impénétrables. Tout ce qu’il est possible de faire, c’est de remonter aux événements, aux données et de tracer un portrait systémique et philosophique du contexte où effectivement, comme j’ai tenté de le montrer dans H1N1 La pandémie de la peur (éditions Xenia, 11/09), la déclaration de pandémie ne pouvait être justifiée. La menace a été surévaluée. Le contexte était prêt pour que l’OMS déclenche le feu de la vaccination dès lors qu’un signe se présentait. On sait que les médias sont à l’affût pour relayer, même à leur corps défendant et à l’insu de leur plein gré informant, les affolements, notamment lorsque les communiqués sont frappés du sceau de l’expertise scientifique. La question à laquelle il faut répondre est simple dans sa formulation. Y a-t-il eu une alerte pandémique déclenchée sans que le risque sanitaire le justifie et si oui, pour quelles raisons ? La réponse ne sera pas facile à établir et pourtant, elle s’est dessinée dès le début de ce scénario pandémique. Voici ce que j’en pense

Ma propre conclusion sur cette affaire

Un entretien* avec le Dr. Osterhaus permet de saisir les ressorts de cette affaire (qui sont en fait ceux que j’ai identifiés dans mon étude documentée). Les propos de cet éminent virologue datent de février 2006. On comprend que le corps scientifique est très inquiet par de possibles pandémies à venir, même s’il n’y a pas de certitudes. C’est même l’inverse. Pourtant, Osterhaus est persuadé qu’il faut agir, regrettant que les laboratoires ne soient pas « armés » pour produire un vaccin plus rapidement que les sept mois habituels que durent la procédure de mise sur le marché du vaccin saisonnier. Or, en 2009, ce délai a été réduit à quatre mois. Tout s’est passé comme si l’OMS avait voulu faire une expérience sur la capacité de riposte face à un virus qui, pour qu’il se prête à l’expérience, doit avoir deux caractéristiques. Il doit être suffisamment nouveau et donner quelques signes d’une propagation rapide. C’était le cas du H1N1pdm. L’alerte de niveau 6 a donc été lancée pour déclencher la production des vaccins, sans tenir compte des éléments lacunaires disponibles le 6 juin, ni des premiers constats sur la faible mortalité du virus. C’est sans doute le principal ressort de cette décision. Ensuite, qu’il y ait des collusions entre laboratoire et experts, cela est évident et du reste, n’a rien de choquant si ces personnes avaient agi pour nous protéger d’une menace réelle. Or, ce n’est pas le cas. Il paraît clair que les décisions ont été prises par les experts, puis relayées par les gouvernants, avec des réticences comme en Pologne ou un zèle particulier, comme en France.

Dans mon étude, j’ai évoqué l’idée d’une commission d’enquête sur cette pandémie au détour des pages. La réaction du député russe ne surprend guère. Il fallait s’y attendre. Hélas, il y a peu d’espoir de voir nos parlementaires français enquêter. Car les conclusions seraient telles qu’une ministre pourrait sauter. Ou du moins, quelques fonctionnaires, fusibles disponibles dans les alcôves des cabinets ministériels. C’est même la révocation de Margaret Chan que les commissions parlementaires des Etats pourraient exiger (et que je demande en tant que citoyen du monde) mais cela n’aura pas lieu. Dommage car il y va de la démocratie et de l’acharnement sanitaire mené dans diverses pathologies où il est établi que les laboratoires payent des experts pour façonner de nouveaux maux susceptibles de déclencher des achats de soins. Avec la bienveillance des Etats. Hypertrophie de la technique et d’une science déviée et virant à l’irrationnel. Nous sommes bien dans un âge crépusculaire !

-----------------

* Albert Osterhaus, entretien avec Olivier Postel-Vinay. Que faire devant la menace de pandémie ? « Intensifier l’effort de recherche, car il nous reste beaucoup à faire », répond A Osterhaus. Et de citer parmi les actions envisagées, l’amélioration des méthodes de fabrication du vaccin et des antiviraux. Il faut apprendre à les produire plus vite, et en plus grande quantité. « La fabrication du vaccin actuel se planifiant sur sept mois, on peut douter, en l’état actuel des méthodes de fabrication, que l’on puisse faire plus vite en cas de nouveau virus », a précisé A Osterhaus. De plus, les industriels doivent développer des méthodes alternatives de culture du virus – actuellement sur œuf embryonné – sur cellules vero, par exemple. De fait, les poules ne peuvent accélérer leur ponte à des fins de production, et quoique les élevages au service de la production du vaccin soient sécurisés, il ne faut pas mettre… tous ses œufs dans le même panier. Concernant les capacités de production des antiviraux, les moyens sont également trop limités, regrette A Osterhaus : nous ne pouvons couvrir que 2 % de la population mondiale, a-t-il indiqué. Et, last but not least, il nous reste beaucoup à apprendre sur les mécanismes de résistances aux antiviraux. Aucun pays au monde n’est actuellement prêt, a conclu l’orateur au terme d’un exposé dont la tonalité s’accordait bien avec son cadre de Hot Topic.


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 2 décembre 2009 10:15

    Peut-être que pour éviter ce type de suspicion face à des laboratoires privés, leurs tiroirs caisses et du lobbying politique, Il serait judicieux de créé un laboratoire pharmaceutique d’état pour pallier aux problème de pandémie et de vaccination de masse. Nous savons tous que là ou l’argent passe, la vérité trépasse .....


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 décembre 2009 10:23

      Un laboratoire d’Etat ? Vous n’êtes pas sérieux, vous voulez revenir au régime soviétique

      Je préfère le système actuel, au moins, on peut enquêter

      S’il s’avère qu’on a lancé cette vaccination pour faire une expérience planétaire en utilisant l’homme comme un cochon, pardon, un cobaye, alors comme dit mon charcutier

      à force de devenir un cochon dinde
      les hommes vont devenir les dindons de la farce

      Plus sérieusement, nous sommes face à peut-être ce qui est le premier grand scandale du siècle
      Un message au Monde, à Libé, au Fig, à l’Obs, la vérité vous fait-elle peur ?


    • JL JL 2 décembre 2009 10:40

      « Un message au Monde, à Libé, au Fig, à l’Obs, la vérité vous fait-elle peur ? » (Dugué)

      « N’importe quoi sauf la vérité ! Il n’y a que ça qui ne se vend pas ! » (Boris Vian)

      La grande presse n’est pas suicidaire, voyons !  smiley


    • Gabriel Gabriel 2 décembre 2009 10:41

      Un laboratoire d’Etat ? Vous n’êtes pas sérieux, vous voulez revenir au régime soviétique

       Vous exagérez mes propos, il n’est pas question d’un quelconque semblant de régime soviétique, ce que j’ai voulu expliquer, peut être mal et je m’en excuse, c’est qu’il faut sortir de la sphère privé le traitement des urgences sanitaires afin d’être sur que leurs origines ne puissent être mafieuses. Pour cela il faut une officine publique contrôlée par des organismes publics et la cour des comptes. 


    • Paul Muad Dib 2 décembre 2009 10:46

      régime soviétique...un point goldwin bien mérité..bravo !


    • kalon kalon 2 décembre 2009 12:48

      Un laboratoire d’état, d’accord mais pas sous la tutelle de Roselyne Bachelot car elle a l’air encore plus mouillée dans cette affaire que l’OMS.

      http://www.fakirpresse.info/articles/319/le-vrai-cv-de-roselyne-bachelot.html


    • Pyrathome pyralene 2 décembre 2009 14:08

      Plus sérieusement, nous sommes face à peut-être ce qui est le premier grand scandale du siècle
      Un message au Monde, à Libé, au Fig, à l’Obs, la vérité vous fait-elle peur ?

      Bernard , le premier grand scandale , c’est le 11 sept suivi des guerres que l’on connait.....dans l’echelle des valeurs , celui du H1N1 est un simple larçin.....


    • Pyrathome pyralene 2 décembre 2009 14:09

      celui du H1N1 est un simple larçin......pour le moment ! wait and see...


    • JL JL 2 décembre 2009 10:37

      Cette info est intéressante, et cette affaire, à suivre.

      Par ailleurs vous écrivez : « ... la révocation de Margaret Chan ... il y va de la démocratie... »

      De quelle démocratie voulez-vous parler ? Celle des citoyens du monde ? Quel leurre ! Même en Europe, où il y a un parlement européen, il n’y a pas de peuple européen. Or « il ne peut y avoir de démocratie que là où il y a un peuple », et ce n’est pas moi qui le dit mais la Professeure de droit constitutionnel A.-M. Le Pourhiet.

      Et même, là où il y a peuples, il n’y a pas toujours, et déjà ou bientôt, plus de démocraties.

      Le pouvoir est aujourd’hui partagé entre les experts et les actionnaires : les premiers ont vendu leur âme au diable, les seconds ont vendu leur âme aux premiers.


      Ps. Lors de l’« alerte » précédente, je me souviens d’une pharmacienne de mon environnement qui avait commandé du Tamiflu : horreur, lorsqu’elle a reçu son colis elle s’est aperçue que tout était en limite de péremption.


      • Lennybarr 2 décembre 2009 13:58

        « Or »il ne peut y avoir de démocratie que là où il y a un peuple« , et ce n’est pas moi qui le dit mais la Professeure de droit constitutionnel A.-M. Le Pourhiet. »

        Euh... à vrai dire, c’est la Cour constitutionnelle fédérale de Karlsruhe, her-self, qui l’affirme ! Elle estime en substance qu’il n’y a pas de démocratie européenne pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas de peuple européen souverain, à proprement parler, mais seulement une agrégation de divers peuples, dont les intérêts divergent, sur bien des points, d’un peuple à l’autre.

        La Cour de Karlsruhe est probablement la première institution d’envergure à reconnaitre que la construction européenne n’est pas démocratique.


      • Paul Muad Dib 2 décembre 2009 10:44

        salut...« nous sommes bien dans un age crépusculaire » dites vous ! irrationnel ,totalement...
        si on pose la question , : les gens de pouvoir veulent ils le bien de leurs congénères du haut des hauteurs de leur arrogance cupide ? la réponse n’est même pas nécessaire , a mon avis..
        personnellement j’ai toujours eu la sensation de vivre dans un monde crépusculaire, basé sur un principe ultra simple de fuite permanente psychologique, avec d’un cote un ego/partie de cerveau qui ne peut voir que ce qu’il connaît car fonctionnant avec la mémoire qui est du passé,donc connue,
         des que cet ego a perçu sa fin a venir et ceci profondément , il fuit ce fait qui est en opposition totale avec la quête de sécurité absolue du dit cerveau, la fuite est la peur, et la , tout bascule dans une quête exponentielle et sans fin de sécurité absolue donc névrotique...
        croyez vous que les laboratoires dont on parle ici aient réellement besoin de + ? , croyez vous que les hommes les plus riches en argent et biens aient besoin de +, ? non...mais ils ont atteint un stade ou leur névrose sécuritaire irrationnelle dépasse l’entendement ,si ils arrêtent ,c’est le suicide car leur dépendance a cette façon de vivre est absolue....
         Je conçois que les développements des techniques et la profusion de biens matériels aient caché le fait que l’humain soit dans une pénombre irrationnelle et violente,...alors aujourd’hui le pseudo virus, demain autre chose ,après demain encore autre chose....ca marche comme cela depuis des millénaires, apparemment la compréhension de ce mouvement personnel et global n’a pas eu lieu encore.....
        regardez ces tombeaux pharaoniques que l’on peut admirer, ou peut voir aussi a quel point les leaders d’il y a 5000 ans étaient si semblables a ceux d’aujourd’hui ,non ?
        avec cette même peur de mourir, qui est la peur de l’inconnu je trouve...
        la peur n’est pas le premier mouvement , la peur est précédée de la fuite, c’est a voir en soi si c’est juste, si le sujet vous intéresse , si vous vous enfoncez dedans, il y a beaucoup de choses a saisir pour la vie personnelle, c’est a chacun de parcourir ce chemin..la liberté d’un humain se situe dans cette direction ,
         dans la vie matérielle il y a la dépendance aux autres, déjà du simple fait de vivre au même endroit ,dépendance aussi dans les techniques, dans le besoin du collectif etc...nous mélangeons tout, la liberté n’est pas matérielle elle est dans l’esprit, dans le fait de se libérer de ses propres conditionnements , dans le fait de voir ce qui est vrai...
        nous mélangeons tout car les moyens de survivre que nous procure ce cerveau analytique/ego deviennent une fin en soi , or ces moyens sont comme des outils indispensable certes mais des outils, ....notre ego /cerveau un outil ? si oui , l’outil passe sa vie a s’auto admirer et a détruire ou se servir des autres...
        tous les sujets abordés ici ou ailleurs ramènent inlassablement a l’origine du problème en nous...pour l’instant la fuite de nous même ,donc la peur nous empêche de regarder ou il faut..ainsi se connaître, connaître ses fuites donc ses peurs ,se comprendre pour transformer le plomb corrompu en or pur ( salut Mr Flamel ! ) est le lien qui uni absolument tous les humains, ainsi communiquer sur des faits et non sur des opinions serait un ciment entre tous, le pouvoir veut éviter cela a tout prix, car un tel chemin libérateur de ses propres souffrance est la porte ouverte a la coopération non comme un but a atteindre mais comme une évidence, ca signifierais la fin de l’argent, de l’injustice, des guerre, des souffrances..l’homme de pouvoir a peur de cela, decidemment elle est partout celle la .....la encore l’homme de pouvoir a tort car cela le libérerait aussi de ses souffrances atroces, vous ne le savez peut être pas, mais l’homme de pouvoir est dans la même galère psychologique que l’humanité, dans le pouvoir et les possession il trouve ,croit il , un moyen d’apaiser ses souffrances hélas au detriment des autres.., c’est encore une fuite donc de la peur etc.....tout ceci est un cercle vicieux parfait..


        • John Lloyds John Lloyds 2 décembre 2009 11:09

          Il est vrai que la ficelle devient énorme. En France, selon les chiffres du réseau des Grog, c’est 3 millions d’infectés cumulés pour une centaine de morts, soit 0,003%, pour une campagne digne d’une guerre, on se fout de la gueule qui ?

          Et l’OMS, qui a changé sa définition de la pandémie en juillet pour justifier le passage en niveau 6, pour permettre le passage de la propagande à tous les pays, nous apprend seulement maintenant qu’elle connaissait déjà l’existence de la souche du très virulent mutant D225G dans plusieurs pays depuis 6 mois. D225G qui prend le chemin de se diffuser à tous les pays.

          Dans cette affaire qui s’annonce comme un 11 septembre biologique planétaire - et on sent la radicalisation progressive de nos gouvernements - , il est logique que la Russie commence à prendre ses distances. Elle devrait en effet balayer la merde des autres, mais en restant tenue éloignée de la gamelle où les Rumsfeld et consorts se goinfrent comme des porcs. Quand on balance ses épeluchures dans l’appartement du voisin, ça reste jamais tranquille bien longtemps.


          • Alpo47 Alpo47 2 décembre 2009 11:16

            Et oui... la Vie est une maladie mortelle, il faut s’y faire.


          • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 2 décembre 2009 11:12

            « Je préfère le système actuelle, au moins on peut enquêter . » ????!!!!
            Pardon ??!!!
            Qui peut soutenir une telle absurdité ??? Dépassée la trentaine, une telle naïveté est consternante.

            Sous entendre comme vous le faites, que c’est essentiellement des conspirationistes qui évoque les collusions et accords entre les laboratoires pharmaceutiques et l’OMS, vous discrédite totalement à mes yeux, tant l’affaire est entendu, est visible comme les nez au milieu du visage !

            D’ailleurs qu’une enquête soit éventuellement possible.. pour quelles retombées ???

            Un exemple à travers cette info publié cette semaine :
            http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g6yEEJk9Akq6ouqCRc4qMJQm w3YQ
            "Mis sur le marché en 1999, ce médicament produit par le laboratoire américain Merck a été responsable en cinq ans de 88.000 à 139.000 crises cardiaques, dont 30 à 40% probablement mortelles, selon la FDA (Food and Drug Administration), l’agence de réglementation des médicaments.« 
            DONC : Merck clairement responsable de plus de 30.000 décés
            CONSéQUENCES : »Merck a accepté en 2007 un accord amiable de 4,85 milliards de dollars - par lequel il n’admet pas sa culpabilité«  - Merck est désormais un des principaux fournisseurs du vaccin contre H1N1 aux USA.

            Mais cette info particulièrement dérangeante, est surement à classer dans la catégorie »conspirationisme", non ?


            • bo bo 2 décembre 2009 11:28


              Toute l’info a été biaisée : à aucun moment on a pris en considération que par rapport aux morts dues aux grandes épidémies de grippe les conditions de vie avaient changées (hygiène, chauffage etc..).
              Les moutons de Panurge sont emportés dans la peur orchestré par l’argent et les Lobbies pharmaceutiques : les exemples sont légions : vache folle, grippe aviaire... mais cela « marche » toujours avec la complicité des Organisations noyautées, des politiques (prêt à tout ) et les médias décérébrés


            • JL JL 2 décembre 2009 11:14

              Il faut savoir que quand on dit : « vous voulez revenir au régime soviétique », on fait référence à un régime où les nantis devaient cacher leurs privilèges, peu enviables au demeurant.

              Le bonheur des nantis ne serait pas total s’ils devaient se cacher, ce ne sont pas les pipôles qui me démentiront. Le libéralisme triomphant leur apporte la plénitude, et c’est à cette plénitude là qu’ils aspirent désormais : un bonheur décomplêxé de profiter des richesses qu’un vieux monde agonisant produit encore et à un niveau jamais atteint, au mépris d’une population mondiale de plus en plus pléthorique et miséreuse.


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 décembre 2009 11:21

                Serait-il possible qu’on débatte du sujet dont il est question dans ce billet et non pas d’une réponse laconique adressée à un commentateur ?


              • JL JL 2 décembre 2009 13:19

                Si vous voulez faire les questions et les réponses, après tout ...


              • robin 2 décembre 2009 11:32

                Un laboratoire d’Etat ? Vous n’êtes pas sérieux, vous voulez revenir au régime soviétique.

                Etes vous si sûr en l’occurrence qu’un régime sovétique ferait plus de dégâts qu’une santé privatisée .....lol ?

                 


                • robin 2 décembre 2009 11:37

                  Rien que pour jouer au conspiro :

                  Rien que le symbole de l’OMS est vachement subliminal : Un serpent (biblique ?) qui se fait de plus en plus gros et menaçant au dessus du monde !

                  Curieusement on aurait pu s’attendre tout bêtement au caducée classique, mais non !


                  • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 2 décembre 2009 11:40

                    DAns cette alerte pandémique, 3 hypothèses sont possibles (en evacuant tout de suite l’idée que tout se passe comme prèvu, face à un virus au danger clairement identifié)

                    - Incompétance (on surjoue ces systémes d’alertes, dans un affolement paniqué et aveugle).
                    - Corruption (alerte surjouée dans le but de vendre des tonnes de vaccins et de Tamiflu).
                    - Stratégie politique visant à instaurer un système de gouvernance autoritaire, voire non démocratique.

                    Vous semblez hésiter entre les 2 premières solutions...
                    Devant le zèle politique des réponses d’ordres quasi-militaire, ici et là autour du monde (je pense notament au cas Australien, ou les autorité envisage 3 mois d’isolement pour les recalcitrant à la vaccination, jusqu’a 10 ans de taule pour les « terroriste » mettant en péril la santè publique) ne pensez vous pas que plutôt qu’une fuite en avant dans l’erreur, beaucoup d’élèments aujourd’hui plaident en faveur de la stratégie politique ?


                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 décembre 2009 11:45

                      Je ne me situe dans aucune des ces trois hypothèses

                      C’est en fait une conjonction de facteurs, avec les industriels, les politiques et surtout, une machine sanitaire qui pratique l’acharnement technique dans le domaine de la santé sur fond de principe de précaution, de peur, bref, c’est le monde dans son ensemble qui a perdu la raison


                    • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 2 décembre 2009 11:47

                      Ce que j’espère secrètement, serait que nous ayons les 3 cas de figure simultanés, ce qui serait franchement très drôle... :-P


                    • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 2 décembre 2009 11:52

                      Merci pour la réponse qui me satisfait amplement...
                      Je n’y crois pas des masses, et entre le calcul stratègique implacable et la folie aveugle, nous aurons vraisemblablement nos réponses bientôt...
                      Que ce soit pour la crise économique ou pour cette pandémie, d"ailleur.
                      Je souhaite que vous ayez raison.


                    • kalon kalon 2 décembre 2009 12:55

                      Trés volontiers, Monsieur Dugué, et je vous suis gré de la qualité de vos articles mais ne pourrait’on pas élargir quelque peut le sujet sur des cas passés dont tout le monde s’accorde à dire qu’ils furent, prestement étouffés, tel celui ci :

                      http://www.thotep.com/article.php3?id_article=737


                    • wesson wesson 2 décembre 2009 13:54

                      Bonjour Vladivostok 1919,

                      Corruption et stratégie politique sont les plus plausibles. en fait, les 2 sont liées (la corruption étant de facto une stratégie politique).

                      Et pour l’incompétence, c’est ce qu’ils prétendrons si l’affaire vient à se savoir.

                      Regardez les évènements du 11 Septembre. face aux incohérences trop flagrantes, ils en sont à plaider l’incompétence !

                      C’est pratique de dire : je suis bête, j’avais rien compris, j’ai mal été conseillé ...


                    • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 2 décembre 2009 17:00

                      Oui, d’accord Wesson, mais la corruption est sommes toute un phénomène assez fréquent... La mise en place d’une stratégie politique visant à démonter la démocratie piéce par piéce serait tout de même bien bien plus effrayante...

                      L’info que je cite au dessus me fait tout de même penser que si le monde est effectivement devenu fou, le plan qui se déroule sous nos yeux, en terme d’atteintes au droits de l’homme à l’air bien huilé


                    • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 2 décembre 2009 17:01

                      « serait tout de même bien bien plus effrayante... »
                      Retification : EST tout de même bien bien plus effrayante...


                    • janequin 2 décembre 2009 13:55

                      Je suis désolé de continuer sur la lancée de kalon, mais la confiance aveugle faite dans les « experts » médicaux est véritablement mise à mal par cette interview du Pr. Luc Montagnier.

                      En effet, il y remet en doute la parole d’un des plus éminents responsables de la santé aux EU.

                      Lui-même étant un expert en la matière, ayant reçu le prix Nobel à ce propos justement, il y a nécessairement un expert qui se trompe... ou qui ment.

                      Les problèmes de la grippe A ne sont que la partie émergée de l’iceberg qui représente l’enflure des experts médicaux, qui en réalité sont bien loin d’être au top concernant leur discipline.

                      Il vaudrait mieux laisser la santé aux biologistes et aux chimistes, et non aux pharmaciens et aux médecins.


                      • kalon kalon 2 décembre 2009 16:45

                        Janequin, crois moi, ce sera cela ou autre chose mais on est mal barré !
                        Le WWW a inversé les rôles, l’ancien systéme doit s’adapter, tuer ou mourir.
                        Nous sommes trop surveillé mais il faut resté conscient, et ils le savent, qu’aucune forme de violence légale ne sait contenir un peuple plus de deux semaines.
                        Il s’agit, pour nous, de leur faire comprendre, qu’une époque est révolue et qu’un bain de sang n’y changera rien.
                        Ne les acculons pas dans une impasse, Fort l’honneur, leur laissé le choix de la fuite honorable est préférable.
                        Ils peuvent controler Internet,ils peuvent censurer Internet, ils peuvent couper Internet mais ils ne peuvent plus oter de nos cerveaux ce qu’internet a permis d’y mettre, une conscience planétaire ! 
                        Une ouverture de conscience qui fait, qu’aujourd’hui, un enfant est un enfant, quelque soit l’endroit ou il est né et c’est notre enfant car il représente notre futur !


                      • kalon kalon 2 décembre 2009 17:08

                        Ils ont, toujours, considéré que diviser le peuple était bon pour eux, et ils avaient raison !
                        Aujourd’hui, cette division se retourne contre eux, une pandémie en France et « comme disait Brel » chez nous, tel au fort de beronso, l’ennemi ne vient pas !
                        Ils sont divisé, eux méme, ils racontent n’importe quoi.
                        Du temps du Nationalisme, cela marchait, aujourd’hui, il existe WWW, et WWW, c’est pas comme le nuage de Tchernobyl, il franchit les frontiéres qu’ils nous ont, de tout temps, imposé.
                        Ils peuvent couper WWW, nous n’en avons plus besoins, nous sommes devenus des hommes !
                        Et puis, ils ont favorisé l’immigration clandestinne, cela faisait une pression sur les salaires et donc, sur la capacité des hommes d’avoir le temps de réfléchir à leur destin ?
                        Cela a marché, les salaires sont au plus bas mais .... cela a, aussi, permis a des hommes de différents horizons de se rencontrer, de parler et de s’estimer.
                        Ils sont au bout de leur raisonnement, ils deviennnent paranoîaques, c’est normal.
                        Maintenant, d’autres hommes doivent reprendrent le flambeau, ils existent depuis la nuit des temps,ils sont inscrits dans nos génes mais n’y ont, jamais, pris garde, leur temps n’étant pas venu !


                      • curieux curieux 2 décembre 2009 14:08

                        Si seulement c’était vrai. Mais les merdias pourrites se taisent.
                        Ensuite, il faudrait un tribunal pour nos experts et surtout nos politiques


                        • docmib 2 décembre 2009 15:21

                          Yes, espérons qu’une nation comme la Russie se retire de l’emprise de l’OMS avec un peu de chance d’autres suivront et arreteront de se faire mener par le bout du nez par l’OMS et les entreprises pharmaceutiques pour qui « on va tous mourrir si on mange pas leur médocs et prendre leur vaccins au plus vite ! »


                          • kalon kalon 2 décembre 2009 17:15

                            Nous ne pouvons plus réfléchir en terme de nations, d’élites et de xénophobie,
                            L’humanité commence à voir le jour.
                            Je pense que les choses se passerons bien ! bonne fétes à tous ! 


                            • s0nette 3 décembre 2009 01:41

                              Je suis Heureux de voir que l’on partage la même opinion, internet a crée une conscience humaine mondiale, et plus jamais ils ne pourront nous l’enlever. Un nouveau monde est en création, et je suis fier de faire partir de ce moment de l’Histoire.

                              Bonne fêtes à tous comme tu dis !


                            • Login Login 2 décembre 2009 17:16

                                10. 9 . 8 . 7 . 6 . 5 . 4 . 3 .....

                              • kalon kalon 2 décembre 2009 17:23

                                Il est fini, le temps des cathédrales !


                                • Login Login 2 décembre 2009 17:28

                                   

                                    L’effectif du RAID/GIGN passe a 500....... 2

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès