• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Plus de carte de presse pour le Petit Journal ? Tant pis !

Plus de carte de presse pour le Petit Journal ? Tant pis !

Bien que je sois un fervent défenseur de la liberté de presse, je reste assez circonspect face au cas du Petit Journal. Bien que je comprenne qu'on puisse être plein de sympathie pour Yann Barthès, il n'empêche que lorsque l'on s'intéresse en détail à son travail, on trouve de nombreuses approximations, erreurs et autres manipulations.

C'est sûrement pourquoi aucun représentant du Petit Journal n'a daigné participer à l'émission d'Arrêt sur Image sur l'émission : "Insolente ou toute-puissante : l'émission de Canal + en débat". 

Ils reviennent notamment sur les bidonnages concernant Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont Aignan, ainsi que sur les manquements des codes déontologiques en vigueur.

Honnêtement, je ne saurais à qui imputer ces maux. Faut-il blâmer les journalistes ? On sait ceux-ci enchaînés à leur rédaction, qui verrouille les "sujets qui fâchent". Pourtant, ils cautionnent tout de même le système de l'information spectacle et contribuent à l'appauvrissement intellectuel du contenu des médias. Je mettrais plutôt cela sur le dos de l'économie libérale de marché, qui gangrène l'industrie médiatique en transformant les journalistes en véritables propagandistes.

Ah ! Peut-être certains se sentiront choqués par l'emploi de ce terme, mais lorsque je vois le niveau de désinformation dans l'espace public, j'en assume pleinement l'usage. La couverture du 11 septembre et de ses conséquences en est d'ailleurs la plus brillante illustration à mes yeux. 

Mais le Petit Journal s'est plus récemment illustré en manipulant une interview d'un Anonymous. En effet, lors de leur émission du 27 janvier, ils reçûrent Anon Gin, membre masqué de l'organisation. Ce dernier conteste l'honnêteté du montage sur le forum Why We Protest :
 

"Je me faisais une autre idée du Petit Journal, dommage pour moi.
Le but c'était d'aider
[Anonymous], au final je me suis fait baizay !
C'est ma faute, j'assume. C'est aussi la dernière fois de ma vie que je parle aux média.


Puis, dans un autre post :

"Le montage me dégoute vraiment. Il n'y a même pas les 5 questions du sujet.

Il m'a posé une question, la toute première d'ailleurs sur le pdg de Megaupload (qui est en prison) juste après un montage horrible où on le voit jouer à Call Of dans une baraque digne de milliardaire ; tout ça agrémenté de photos bidons de mecs avec des masques devant un écran d'ordi dans le noir (enfin vous voyez le style ?).

Barthes me demande donc  : "Kim Dotcom génie incompris ou escroc international ?" Une merde dans le genre.
Je lui ai répondu en lui posant la question  : "n'y a t il pas une autre option ?" J'ai d'emblée renchéri sur le fait que la fermeture de MU on s'en fout, c'est surtout la manière dont ça s'est passé qui est choquante ! J'ai fait mon technicien (torrent, xdcc, autres hébergeurs DDL...)
Coupé au montage, on zappe cette question.

Sans compter qu'en fait, certaines de mes réponses qu'on voit sont en fait les réponses à d'autres questions.
Est-ce que j'me suis fait enfiler ?"

Je crains qu'effectivement, Anon Gin n'ait été utilisé et broyé par la Fabrique du Consentement afin de jeter le discrédit sur les Anonymous. 

Mais finalement, en lisant une interview de Yann Barthès, je me dis que ce n'est pas un si mauvais gars... Celui que je pensais rebelle était "en deuil" lorsque Christine Okrent (qui a une belle place dans Les nouveaux chiens de garde dont le succès désarçonnent les experts, incapables de faire une auto-critique) quittait Antenne 2 : "Elle était incroyable, avec cette Terre qui tournait derrière elle... Quand on pense, d'ailleurs, à la polémique qui s'était levée parce qu'on voyait de manière subliminale le visage de Mitterrand dans le générique du JT !". S'il n'est "pas un militant" la politique l'a "toujours intéressé" : "La vie de tous ces personnages m'excite" confie-t-il. En bon citoyen modèle il "vote toujours".

Yann Barthès estime que son équipe ne "voit pas la même chose" que les autres journalistes, mais qu'ils ne "volent rien". Visiblement satisfait de l'offre politique sur la scène médiatique, il qualifie d'"absurdité" les règles du CSA. 

De cette interview plate qui ne fait aucunement mention des polémiques touchant au personnage, nous pouvons supposer que le cas Yann Barthès soit plus proche de "l'idiot utile" que du journaliste corrompu. Amuseur public aux talents reconnus, l'animateur de Canal + a maintes fois dépassé les bornes en ommetant de corriger ses erreurs et manipulations pourtant contestées publiquement.

Plus que la carte de presse de Yann Barthès, c'est celle de tous les journalistes qu'il faudrait remettre en cause, et de ne renouveller que celles des professionnels qui respectent la Charte de Munich. Croyez moi, il y aurait des surprises ! Et beaucoup ne nous manqueraient pas... 

Cela aurait le mérite de laisser de la place à la jeune génération qui galère pour trouver un emploi dans le métier... Comme si vouloir informer la population était devenu une vocation de luxe. 
 

Jonathan Moadab 
La Gazette d'un Humaniste


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Maurice Maurice 31 janvier 2012 09:59

    Bonjour Jonathan,

    merci pour cet article. Je rejoins votre conclusion, ce Yann Barthès ne doit pas être foncièrement mauvais. Idiot utile est un adjectif qui le qualifie bien !
    Un énorme travail pédagogique nous attend, il faut être patient. Beaucoup sur ce site insultent à tout va dans les commentaires, mais ils n’aident pas la cause qu’ils défendent. Petit à petit la vérité se fera jour, et c’est par la raison, le dialogue, et le calme que nous emporterons l’adhésion... Courage !
    Rien à voir, mais ce matin je regardais sur BFM les jeunes militants UMPS distribuer des tracts... Les pauvres me disais-je, s’ils savaient. C’est peut être par là que l’on devrait commencer à éduquer...


    • Jonathan Moadab L’Incorruptible 31 janvier 2012 11:43

      Bonjour Maurice, 

      Merci pour votre message. Je vous rejoins sur l’énormité du travail pédagogique à accomplir, mais je comprend que certains perdent patience ! Ce n’est de toute façon pas sur AgoraVox que nous changerons le monde. Nous plantons des graines, mais l’audience est si faible que l’impact est considérablement réduit. Enfin, je ne décourage pas !

      Concernant les militants, j’ai trois amis militants PS, et ça doit faire un an et demi qu’à chaque fois que l’on se voit on discute de ça, mais il n’y a rien à faire tant qu’on offrira pas une alternative crédible. L’alternative étant selon moi l’assemblée constituante ! 


    • Yvance77 31 janvier 2012 10:00

      Salut,

      Je n’ai jamais regardé cette emission aussi je serais bien en peine d’en dire quoi que ce soit. En fait, c’est par choix.

      J’ai cessé de rester devant mon poste devant des shows ou la courbette révérencieuse vis à vis du pouvoir pipolesque est de rigueur.

      C’est dans l’air, Vivement Dimanche, Canal + en clair, la une etc... toute ont en commun d’avoir le maître de cérémonie qui roule pour le roitelet du pays, ou les collègues de ce maton.

      L’objectivité est par conséquant absolument impossible. Comment penser un seul instant, que Drucker, qui fait des tours de pâté de maison avec le Sarko, en bicyclette, puisse être ensuite honnête ? Et, ce n’est pas parce qu’il a la pintade de Roumanoff qui fait de l’humour contre le pouvoir politique, comme moi je surfe, que cela changera quelque chose !

      Non, la seule solution est une grève générale avec prise de possession des bâtiments qui distillent les mensonges d’état. Là c’est la solution. Ne plus faire rentrer quelqu’un dans la tour TF1, tu vas en entendre parler pour sûr.

      Les petits soldats médiatiques acoquinés aux puissants (Calvi, Pernault, Denizot, Chazal, Ferrair, Drucker, Lumbroso, etc...) sauront ensuite qu’avoir une carte de presse ne fait pas « le journaliste » au sens noble


      • Jonathan Moadab L’Incorruptible 31 janvier 2012 12:05

        Assez d’accord avec vous ! Concernant la critique des médias, Les Indignés du PAF (mouvement ad hoc des Indignés classiques...) vont organiser l’opération « Poubelle des médias » le 1er avril. Adhérez à la page Facebook et tenez-vous informés ;)


      • ecophonie ecophonie 31 janvier 2012 15:00

        Mettre à bas les Bastilles numériques, 1ère étape des révolutions modernes.


      • mylaa 2 février 2012 02:25

        Bonjour  Jonathan,

        Je découvre ce site et hop aussitôt dans les favoris ! Merci pour cet article très clair !
        Je voulais juste signaler que je suis allée sur la page Facebook les indignés du paf et qu’ai-je vu en premier ? Une mention j’aime pour Le petit journal... Certes, ce n’est qu’une page Facebook cependant, je pense que si des personnes s’investissent dans la dénonciation des médias, ils ne doivent pas faire d’exception et encore moins pour une émission dont on connait les surprises... Trop souvent j’ai été déçue « d’adhérer » à des groupes qui au final ne sont pas ceux que je crois ou dirigés par des « opposants ».
        J’espère me tromper cette fois-ci !



      • Jonathan Moadab L’Incorruptible 2 février 2012 11:02

        Bonjour Mylaa,

        La page est gérée par Philippe, un nantais. Il a de grandes qualités : la diplomatie et la prudence en font notamment partie ! Si il a « liké » le Petit Journal, je crois que c’est avant tout parce que ce sont eux qui sortit l’affaire « Appel d’urgence ». C’est aussi la force de cette émission, elle sort quelques lièvres de temps à autres pour qu’on évite de trop lui faire de reproches. Bref, les Indignés du Paf, c’est tout neuf, donc ouvert à toutes les volontés ! 


      • mylaa 2 février 2012 12:38

        Merci pour la réponse. Je suis tout à fait d’accord avec vous pour dire que la force de cette émission est la dénonciation des autres. C’est aussi ce qu’il se passe avec nos gouvernements malheureusement...


      • Scual 31 janvier 2012 12:00

        Mince ma souris a glissé et j’ai voté non au lieu de oui...

        En tout cas c’est un très bon article.

        Pour Yann Barthès je ne sais pas si c’est un type bien. Au vu de son travail j’ai de très sérieux doutes. En tout cas à Grenoble son équipe s’est plus comporte comme d’horribles FN que comme des « gens bien ». Venus faire de la propagande, harceler leur victime jusqu’à ce qu’elle craque et ne cherchant aucune information mais seulement des images pour leurs manipulation. Ils étaient « venu pour filmer les moches » (sic).

        Peut on vraiment accorder la moindre confiance à des personnes usant de telle méthodes qui sont calquées sur la propagande d’extrème-droite ? NON. Ce sont des ennemis de l’information, et par là même des ennemis de la démocratie.


        • Hijack Hijack 31 janvier 2012 13:26

          Tout ce qui se passe depuis quelques années à C + c’est Nul +++

          Même les guignols ... ce n’est vraiment plus ce que c’était ...

          Comme quoi, même le talent s’en va ... quand l’honneur, la crédibilité, le courage, la liberté ... s’en vont !!!


          • easy easy 31 janvier 2012 13:30

            Je vous comprends mais il me semble que la parole, que le duel, le tournoi, la bataille verbale sont devenus des essentiels (moyens, causes et finalités) de nos hystérisations.

            Quiconque nous semblant détenir ou monopoliser plus de 8 secondes le micro nous hystérise ; un coup en coagulation autour de lui (quand il semble porter celles de nos idées qui ont quelques allure militantes), un coup en coagulations contre lui (quand il semble porter celles des idées militantes ou engagées qui sont inverses des nôtres)
            La scène médiatique apparue récemment et désormais renforcée du Net, est devenue l’arène principale où nous exprimons nos hystéries. Le silence est devenu un espace de non-être, la non coagulation neutraliste ne signifie plus rien, les taiseux sont récupérés et utilisés par les bavards et je n’entrevois pas que nous sortions un jour de ce cercle vicieux.


            Il a existé beaucoup de formes de sceptres. Et à autour de chacun de ces sceptres, il avait régné un modus vivendi, une religion, un consensus allant à ce qu’il ne puisse être tenu que par une seule personne (ou assemblée) à la fois

            Depuis un siècle il se dessine que le sceptre a forme de microphone+ caméra + table de montage + systèmes de diffusion et la religion autour de ce nouveau sceptre va nettement à ce qu’il puisse être tenu par n’importe qui.


            Les Gouvernements se retrouvent hébétés de ne plus avoir de sceptre attitré, de voir toute gueusaille le tripoter et s’en servir. Chacun des gueux constate que le Pouvoir n’est plus central, qu’il est à quiconque se saisit du sceptre et nous finissons par nous invectiver entre tripoteurs de second rang, de troisième rang.
            Cette dilution du sceptre entre les mains de tous, du moins des plus bavards d’entre nous, crée une ambiance virant vers une des formes de l’anarchie. Nous semblons ne plus rien vouloir de clair et préférer le trouble.

            C’est très certainement celui qui a la langue la mieux pendue qui a le plus de pouvoir mais il lui est disputé chaque seconde et ne peut maintenir un cap.

            Que veulent les Français ? La question devenue absurde.
            Car ils veulent 60 millions de choses différentes et contradictoires.


            • Don Touchmyjunk 31 janvier 2012 14:06

              Même si je pense aussi que Barthès est plus un idiot utile qu’un journaliste corrompu, je ne peux pas être d’accord avec votre conclusion.

              Ce que fait le petit journal, comme l’ont fait les guignols de l’info avec Chirac et ses pommes, est très grave et peu nettement influencer les Français juste avant la présidencielle. Les autres journaux et médias font aussi à l’occasion des manipulations, mais dans leur cas, quand ils sont pris, ils sont forcés de l’avouer. Dans le cas du petit journal, c’est presque leur fond de commerce et ils ne l’avouent jamais.

              Alors oui, ils sont jeunes, ce serait triste de briser leur élan, certes, mais ça ne doit pas être une circonstance atténuante, sinon on s’arrêterait sur n’importe quel détail. Et puis ne dit-on pas justement qu’il est sain de fixer des limites aux enfants ? En tous cas, ils vont beaucoup plus loin que les autres journalistes. On peut espérer aussi que faire un exemple avec eux donneraient un signal fort au reste des médias. Et comme ils sont jeunes, ils pourront certainement rebondir (leurs os sont encore solides).

              Mettre dans la balance nos états d’âmes quant à l’avenir de ces jeunes journalistes idiots et les dégâts provoqués sur la démocraties d’un pays à l’approche de l’évènement politique majeur français qui n’a lieu que tous les cinq ans : pour moi, y a pas photo.


              • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 02:19

                Bonjour,

                Personnellement, je n’attends rien des élections présidentielles, que je compte boycotter si Asselineau ou Stéphane Guyot ne peuvent se présenter. Nous travaillons à un projet d’Assemblée Constituante, ça, c’est déjà plus motivant !


              • lulupipistrelle 31 janvier 2012 15:37

                Bonjour,

                On voit bien que l’Anonymous déçu par la publication de son interview en était à sa première expérience.
                Ce sont tous les journalistes ou presque, dans tous les domaines, qui écrivent (ou racontent) n’importe quoi, après une interview... Ceux qui ont besoin de ces interviews pour exister (les artistes par exemple) se résignent.
                Mais en tant que lectrice, je suis devenue maintenant plutôt incrédule... En général je cherche trois ou quatre articles d’auteurs, aussi éloignés que possible les uns des autres, pour me faire une idée. Sur n’importe quel sujet.


                • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 02:22

                  Bonjour lulu,

                  Vous avez la chance d’avoir la motivation, la force, le temps, et le bagage intellectuel pour faire ces démarches. Malheureusement, la majorité des français se plantent encore devant le 20h, et même s’ils sont conscients qu’on ne leur dit pas tout, il n’imagine même pas une seconde de quoi la réalité retourne vraiment... 11 septembre, création monétaire...


                • morice morice 31 janvier 2012 17:20

                  « Bien que je sois un fervent défenseur de la liberté de presse »


                  vous ne nous leurrez pas : vous êtes venu ici soutenir la liberté de la presse de Meyssan, qui consiste à dire qu’il n’y a pas de massacres en Syrie, qu’Hassad n’y est pour rien.

                  22 morts de plus aujourd’hui...

                  Depuis une semaine, au moins 400 personnes ont péri dans les violences, des civils tués par les forces du régime et des militaires et déserteurs tués dans des affrontements armés qui augmentent les craintes de voir le pays sombrer dans la guerre civile.


                  Lundi, une centaine de personnes -55 civils et 41 militaires et dissidents- ont péri dans les violences, les déserteurs disant recourir aux armes pour défendre les civils, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

                  Face « aux massacres sauvages contre les civils dont des femmes et des enfants », le plus important groupe de l’opposition, le Conseil national syrien (CNS), a dit coordonner son action avec les militants animant la contestation sur le terrain pour « une journée de deuil et de colère » à travers le pays.

                  Le CNS a appelé dans un communiqué « les mosquées à annoncer des appels à la prière et les églises à sonner les cloches », en accusant le « régime despote d’utiliser des chars et des armes lourdes » contre les civils.

                  Mais le peuple « ne renoncera pas à sa révolution quels que soient les sacrifices », a ajouté le CNS.

                  Les violences se sont aussi intensifiées aux portes de Damas. La banlieue nord-est est en état de siège avec des soldats se retranchant derrière des sacs de sables et d’autres contrôlant les voitures, selon les militants.

                  A Rankous, à 40 km de Damas, les forces du régime ont fait « exploser des maisons alors que les habitants sortaient à peine des immeubles » de cette ville encerclée et privée d’eau, d’électricité et de nourriture, selon eux.

                  Les tous derniers jours vous donnent TORT sur toute la ligne et vous PROUVENT que la liberté de raconter des MENSONGES n’est pas une liberté : comme celle de soutenir la parole de négationnistes, que vous soutenez également Moadab, ce qui fait clairement de vous un traître dans votre propre communauté... 

                  chez vous, Moadab, Hassad « libère » les villes :

                  « Sans attendre, l’armée régulière a libéré les villes de Douma et de Hama, partiellement occupées par la Légion wahhabite. Il reste encore des quartiers dans deux villes et une vaste zone rurale aux mains des forces armées étrangères. »

                  le hic, c’est que ce sont des locaux....
                  la vidéo est proposée par Hieronymus, dont les sentiments pro-extrême droite sont connus...

                  « c’est une guerre des mots, » nous dit Meyssan, qui rame pour expliquer que la mission des observateurs n’a pas été manipulée, et qu’elle a conclu que tout se passait bien... à part ceux qui se sont désistés, dont un algérien « prononçant des choses sans fondement »

                  Meyssan indique qu’il n’y a jamais eu de manifestations de masse réprimées dans le sang.

                  Meyssan MENT ouvertement : depuis la délégation est rentrée en raison des VIOLENCES QU’IL NIE...

                  Meyssan que vous SUPPORTEZ, fait œuvre de PROPAGANDE pro-Hassad.

                  vous êtes donc bien vous-même un propagandiste, qui soutient les pires propos d’extrême droite. 



                  • Jonathan Moadab L’Incorruptible 31 janvier 2012 17:24

                    Morice, j’ai suffisamment perdu de temps à vous répondre dans mes précédents articles.

                    Allez jouer ailleurs !


                  • Laulau Laulau 31 janvier 2012 17:46

                    Je ne sais pas qui ment du coté syrien, je n’y suis pas.
                    Ce que je sais c’est que les infos que l’on nous donnent ici sont largement biaisées.
                    En gros, on nous explique qu’il s’agit de manifestant pacifistes que les soldats syriens tireraient comme dans un stand de foire.
                    Petit problème, la presse vient d’admettre que le journaliste français qui est mort là bas récemment a été tué par un obus de mortier tiré par les rebelles.
                    Alors manifestants ou rebelles lourdement armés ? Il faudrait savoir !

                    Alors la famille au pouvoir en Syrie n’est pas particulièrement présentable, mais la question qui se pose est la suivante : Les familles de princes au pouvoir dans les différents émirats qui soutiennent et arment la rébellion sont elles beaucoup plus reluisantes ? Le Qatar, l’Arabie Sépudite et autres émirats sont-elles des démocraties ? Quand on est une femme ou quand on est chrétien, vaut il mieux vivre en Syrie ou bien en Arabie ?


                  • simir simir 1er février 2012 08:26

                    Morice égale à lui même en défenseur des truqueurs à la solde de l’empire et des islamistes :



                  • simir simir 1er février 2012 08:27

                    http://www.michelcollon.info/Etranges-otages-iraniens-de-l.html

                    C’était pour Morice mais le lien n’est pas passé dans mon précédent message

                  • ottomatic 31 janvier 2012 20:22

                    «  Bien que je comprenne qu’on puisse être plein de sympathie pour Yann Barthès, il n’empêche que lorsque l’on s’intéresse en détail à son travail, on trouve de nombreuses approximations, erreurs et autres manipulations. »


                    L’auteur a visiblement un gros problème (comme malheureusement beaucoup de gens) : ce que vous reprochez au petit journal est ce que vous devriez reprocher a toutes la presse : TV, papier et radio.

                    Et je vous le dit en connaissance de cause, j’ai travaillé pour des médias que vous classeriez sans doute (et a tord) dans les premiers de la classe.

                    N’oubliez pas que toute la presse occidentale vous manipule dans tout les sens : Libye, Syrie, Iran, irak.

                    • Don Touchmyjunk 1er février 2012 01:46

                      Pas d’accord : le niveau de bidonnage du petit journal est nettement un cran au-dessus. Et surtout, quand ils sont pris, ils ne le reconnaissent pas et continuent.

                      Cette espèce de mélange des genres divertissement-information, il y a rien de pire pour bourrer le mou des gens.


                    • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 02:27

                      Bonjour Ottomatic,

                      L’auteur n’a pas de gros problème ! Je me cite : « Plus que la carte de presse de Yann Barthès, c’est celle de tous les journalistes qu’il faudrait remettre en cause, et de ne renouveller que celles des professionnels qui respectent la Charte de Munich. Croyez moi, il y aurait des surprises ! Et beaucoup ne nous manqueraient pas... »

                      De plus, je ne suis pas à mon coup d’essai dans la critique des médias (je vous invite à consulter la rubrique consacrée sur mon blog).

                      Si vous voulez témoigner, contactez moi ! ;)


                    • Duke77 Duke77 31 janvier 2012 20:24

                      Effectivement, on est loin de Nul Part Ailleurs. Barthès, faux provocateur pour bobo parisien en panne de sens critique.


                      • Zobi Aldo Rifort 31 janvier 2012 21:26

                        Le plus triste c’est finalement d’attendre quelque chose de ce genre d’émissions.


                        • jb.lacrampe jb.lacrampe 1er février 2012 01:09

                          « que le cas Yann Barthès soit plus proche de »l’idiot utile« que du journaliste corrompu », mais il est surtout arrogant & cruel comme le pouvoir en place...

                          Qu’il manipule les interviews ou bidonne ses reportages, soit beaucoup de média nous y avaient habitués. Mais il ne remet jamais en cause les institutions, il tape toujours les plus démunis en matière communication.
                          Exemple avec les « people » :
                          Son reportage sur les fans de Justin Bieber, tourne en ridicule de jeunes adolescente & la caméra est cruelle, mais il ne remet jamais en cause le talent, le manager de Justin Bieber, le phénomène marketing qui crée l’hystérie autour de Justin Bieber. Non il se fout seulement de la gueule de ces jeunes ados...

                          Voila le fond de commerce de ses reportages avant même le bidonnage partisan.
                          Yann Barthès est une ordure médiatique qui ne mérite même pas le titre de journaliste !!


                          • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 02:30

                            En fait, je me suis rendu compte que j’avais outrepassé mon rôle en le jugeant donc je n’irai pas plus, mais je note la pertinence de vos remarques... 


                          • franor 1er février 2012 17:10

                            100% d’accord avec vous et avec l’article, très bonne analyse et votre exemple est terrible puisque pour faire rire il se moque des adolescent dont il ne respecte pas le droit à l’image.


                          • franor 1er février 2012 17:11

                            Une fois de plus un homme connu se comporte comme ce qu’il est :

                             « comme une merde »


                          • Alan C. Alan C. 2 février 2012 15:50

                            En fait depuis qu’il vont sur le terrain, le Petit Journal fait de la merde. Y’a des trucs pour lesquels ils sont très drôles. Quand ils montrent que Sarkoyz répète X fois le même discours, ou quand ils moquent les JT qui font leur une sur le thème des chutes de neige, « malheureusement » sans aucun incident. Leurs deux acteurs (Patrick et je sais plus qui) qui font régulièrement des sketches sont aussi souvent très drôles.

                            Mais leurs reportages sur le terrain sont souvent nuls et leurs interviews inutiles et ennuyeuses. Barthès et son équipe veulent être ce qu’ils ne seront jamais : une émission polyvalente traitant avec humour de l’actualité. En fait ils ne sont rien d’autre qu’une émission de divertissement, qui a donc en principe pour objectif de divertir le téléspectateur et non de l’informer. Les « journalistes » du Petit Journal n’ont donc pas besoin de carte de Presse, ils n’ont pas vraiment de légitimité à l’avoir. Qu’il se recentrent sur ce pourquoi ils sont bons, et qu’ils arrêtent de s’acharner à faire des reportages débiles qui déforment la réalité à des fins parfois franchement malhonnêtes et pas toujours drôles.

                            Bon autrement on peut aussi donner une carte à tout le monde et dans ce cas je suis impatient de voir les mecs de Groland accrédités aux meetings de l’UMP !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès