• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi pas le dimanche

Pourquoi pas le dimanche

Thérapie de choc
 Quand le petit livre jaune rivalise avec le petit livre rouge.
 Notre bon Docteur Gattaz, évoquant une thérapie de choc, ne manque pas d'audace sociale.
Il est vrai que, quand le malade tarde à guérir, il ne faut pas lésiner sur les moyens, même les plus douloureux. Il faut trancher dans le vif.

 Sur sa table d'opération, dans sa boîte à outils, il dispose de quantité de trucs et de machins pour créer un million d'emplois. Oui, un million !
 Une de ses dispositions est, dans le cadre d'une nouvelle fluidité du travail, la généralisation du travail du dimanche, qui, entre parenthèses, concerne déjà des millions de Français.
 Mein Gott ! Que vont dire les ayatollahs épiscopaux ?
 Mais il va plus loin : il prône un élagage à la tronçonneuse du code du travail, le bénévolat dans les entreprises, une flexibilité accrue (pour la précarité, c'est déjà bien avancé), une (grosse !) modération salariale ...à croire qu'il a dû faire un stage chez Goldman Sachs.
 Un révolutionnaire utopiste, on vous dit ! Dopé par les louanges hollandaises.
Certes, il n'est pas un saint, et, bien qu'émargeant à un smig par jour, il a toutes les qualités d'un sauveur et d'un visionnaire : Le modèle social français a vécu, annonce-t-il, tel un nouveau rédempteur, invitant chacun à voir les bons côtés de la vie. Faites pénitence, mes frères ! Le royaume des cieux de la consommation est à vous.
 Mais comment le faire si on nous supprime le dimanche pour faire ses dévotions ?

________Parlons du dimanche. Quelle idée de conserver cette vieillerie, digne du MA ?
 J'ai lu récemment un certain Contrarien un peu bougon qui défendait encore ce vieux principe. 
 Ce Contrarien, finalement contre tout, contre le progrès, me contrarie beaucoup, par sa défense nostalgique d'un passé révolu. Il n'a manifestement pas lu le petit livre jaune.
 Je vous rapporte ses propos passéistes, dessin à l'appui :



 Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !
Vous savez très bien qu’en fonction de la façon dont on pose une question, il est assez facile d’orienter la réponse. Par exemple, si je vous demande si vous seriez prêt à travailler le dimanche si c’est la seule possibilité pour vous de trouver un boulot… alors 90 % des sondés risquent fort de dire « oui » car nous avons tous besoin (et pas forcément envie) de travailler.Le débat sur le travail dominical en France est une escroquerie intellectuelle et une crétinerie économique qui confine évidemment à la fausse promesse.

Pourquoi vous reparler aujourd’hui du travail le dimanche ? Tout simplement parce que vous allez le constater très rapidement, ce sujet va refaire surface avec une belle offensive du Medef sur ce thème et une « réforme » phare pour le nouveau ministre de l’Économie Macron ainsi que la volonté de donner des gages de réformes dites « structurelles » à nos gentils amis du FMI et de la Commission européenne qui ne sont pas là pour veiller à l’intérêt des peuples mais à la rentabilité des grandes multinationales.......(à suivre)


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • chapoutier 25 septembre 2014 13:45

    mais qu’ils aillent jusqu’au bout de leur pensée, je propose à gattaz de rajouter les idées suivantes

     mettre les enfants des travailleurs au travail à l’age de huit ans
    2 points de PIB & 200 000 emplois créés, et cerise sur le gâteaux cela permet de réduire l’impôt ( moins de profs et d’écoles) 1 point de PIB en plus & 100 000 emplois créés.

     ne plus payer la retraite des travailleurs retraités ( on continuerait à verser la retraite coup de chapeau pour les grands patrons et la retraite des députés, cela va de soi )
    2 points de PIB en plus et 250 000 emplois supplémentaires créés, et cerise sur le gâteaux cela permet de réduire l’impôt et de diminuer les agents de la caisse de retraite, 1 point de PIB en plus 100 000 emplois créés.

     diviser les salaires par deux . (les salaires des travailleurs bien sur, pas des patrons )
    3 point de PIB en plus et 400 000 emplois créés.

    c’est spartacus qui va être heureux

     smiley


    • devphil30 devphil30 25 septembre 2014 17:09

      Quand même ce Gattaz avec sa cuillère en argent il a du aller à l’école ....pas celle de la république mais une école l’on apprend à se connaitre pour plus tard , une ecole de fils de ...


      Alors si il a pu faire de bonnes études pour reprendre les affaires de papa , il devrait savoir que les gens ont besoin d’argent et de travail pour vivre et pour consommer ???

      Il devrait avoir un peu ( malgré sa tête d’ours abruti ) de réflexion pour se dire que ses pseudos propositions ultra libérale ne sont que le pendant de la vie du début 20 ième siècle , le but c’est de revenir au 19 ième siècle comme l’écris avec ironie Chapoutier ?

      En ressent effectivement une volonté de ce patronnat pourri sans aucun scrupule pour rabaisser les salaires , le niveau de vie , de retraite etc ....

      Donc si tout le monde travaille le dimanche qui va consommer des loisirs ??
      Chômage accru ...

      Si on baisse les salaires qui va consommer des biens de consommations autre qu’alimentaire ???
      Chomage accru ....

      Devrons nous voir dans les rues des mendiants de 70 ans car sans travail mais attendant la retraite à 78 ans ( pourquoi pas ...) ?? sauf si ils sont décédés par usure au travail ...

      Les enfants au travail sont une chose car cela evite l’instruction , permet des salaires très faible ( ironie face à l’affligeant comportement des patrons ) 
      Chomage accru des adultes ....

      @Chapoutier 
      Vous avez omis dans votre programme de retour au 19 ième siècle , la reduction drastique des congés payés pour laver l’affront de 1936 subi par les patrons qui ont du accepter cette mesure malgré le fait qu’elle devait conduire à la ruine de la France et des industries ...

      Toujours le même blabla de leur part afin de mieux croquer dans la gateau

      Petit à petit des mesures sociales disparaissent , n’oublions pas le temps et le sang qu’il a fallu pour les mettre en place .

      La France est majoritairement de droite sans trop savoir pourquoi , il est certain que la pseudo gauche est pitoyable.
      Les ouvriers ne sont plus présents en France mais la grande majorité de la classe moyenne vote pour la droite ce qui va à l’encontre de ses intérêts car la droite ne sert que le capital et est bien servi par celui-ci en retour.

      Ne pensez pas que le FN servira les classes défavorisés comme le laisse entendre son discours , l’extrême droite servira encore plus le capital.

      Les exemples du passé ont montré que les partis extrêmes imposaient des mesures drastiques et liberticides convenant largement au capital.

      Philippe

    • ZEN ZEN 25 septembre 2014 13:59

      Voilà qui aurait intéressé J.Swift.. ;
      Je vais envoyer vos suggestions à Mr Gattaz
      Il devrait apprécier smiley
      Pour spartacus, le leader des esclaves, ce n’est peut être pas encore suffisant smiley


      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 25 septembre 2014 14:16

        Le dimanche en France, en effet, c’est sacré.

        C’est devenu le jour du travail au noir, au black, non déclaré.
        Youpi !
        Mais comme ça a pris des proportions phénoménales en France, c’est tabou, ’faut pas en parler, secret, secret, secret. Chut, chut, chut.
        Seuls les artisans et commerçants fraudent, c’est bien connu, tous les autres sont de blanches colombes.

        De temps en temps, cependant, on apprend de bien belles = tiens, encore une de chopée :

        Pas-de-Calais : « Mamie Yvette » risque la prison pour avoir organisé trop de lotos

        http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/25/1959067-calais-mamie-yvette-risque-prison-avoir-organise-trop-lotos.html#xtor=EPR-1

        « Mamie Yvette » (ohhh, « Mamie », pour apitoyer le lecteur, comme c’est vicieux, hein ?) ; comme si avec l’âge, on devenait « sage », mort de rire ; un salaud restera toujours un salaud, une salope restera toujours une salope.

        « Mamie Yvette » s’est gavée de plus de 460.000 euro (oui, quatre cent soixante mille roros) entre 2009 et 2013 et elle n’a RIEN déclaré.

        Encore un grand merci au personnel du service des douanes qui a fait du bon boulot.


        • TSS 25 septembre 2014 22:29

          Seuls les artisans et commerçants fraudent, c’est bien connu, tous les autres sont de blanches colombes.

          Vous ne croyez pas si bien dire ! A l’epoque où je travaillais c’etait les artisans qui me proposaient

          de faire le WE les chantiers qu’ils ne pouvaient pas honorer... au noir bien entendu... !!


        • rocla+ rocla+ 25 septembre 2014 15:37

          Faut  yaka interdire purement et simplement le travail.


          la créativité l’ invention , l’ envie de bâtir  : supprimer .

          la réalisation de soi  : supprimer .

          Une société de branleurs  voilà ce à quoi il faut arriver .

          Multiplier par cent le code du travail .

          Obligation d’ adhérer au syndicat communiste joyeux drilles .

          Ouf , je suis épuisé d’ avoir écrit ce commentaire .

          Vite un arrêt maladie .

          • ZEN ZEN 25 septembre 2014 16:50

            Vite un arrêt maladie .

            C’est en effet plus grave que vous ne pensez smiley


          • rocla+ rocla+ 25 septembre 2014 17:59

            Exact je suis tétanisé  .


            Patron  un Ricard .

          • Pere Plexe Pere Plexe 25 septembre 2014 21:25

            C’est clair le déclin économique de la France est du aux 35h et au code du travail.
            La preuve c’est que le Zimbabwe ou le Timor oriental qui ne les ont pas ont une
             santé économique insolente !


          • Daniel Roux Daniel Roux 25 septembre 2014 15:40

            Toujours les mêmes recettes et toujours les mêmes mensonges.

            « Gattaz 1er » avait promis des milliers d’emplois si ... « Gattaz II » a sucé la même cuillère d’argent et Gattaz III, dans 20 ans, nous ressortira la même pochette surprise.

            L’INSE, le CREDOC, et nombre d’économistes, affirment que les chiffres des emplois promis ne reposent sur rien de sérieux. Cela n’empêche pas les médias dominants de faire la retape pour ce projet bidon.

            Pas très sérieux tout ça.


            • Stupeur Stupeur 25 septembre 2014 16:31

              Gattaz vient de larguer sa bombe ?
               
              Normal, il a dû être marqué par ses 5 années passées à travailler pour Serge Dassault (expert en largage de bombes, de père en fils).
              Dassault-Gattaz, c’est de la bombe ! smiley


              • Ruut Ruut 25 septembre 2014 17:05

                Gattaz il a prévu quoi pour relocaliser en France au lieu de délocaliser.
                Il a prévu quoi pour que nous disposions comme nos grands parents de produits de qualité et durables plus de 30 ans.

                Car la merde made in china qui s’auto détruit en moins d’1 ans, voir en 2 ans et 1 jour, ça me gonfle. (voir made in France sur la boite mais made in china sur 95 % du produit)


                • Brady 25 septembre 2014 19:32

                  Il s’agit pas non plus de dévotion cul bénite, hein... Le dimanche, c’est le seul jour où parents et enfants peuvent se retrouver à coup sûr (si on excepte les professions qui ont dérogation, certes).


                  Travailler le dimanche ? Mais pourquoi ? On ne peut vraiment pas supporter cette idée d’avoir un jour ’off’ pour tous, ou on peut faire du sport, aller au ciné, prier si on est croyant, mais ne pas, ne pas se ruer dans la dernière boutique Apple ???

                  Chez moi, le dimanche, c’était, avant le jour du seigneur, le jour de la famille, celui des amis du foot (ou de la chasse pour ceusses du village), des amis de la veille (quand il fallait se remettre des 400 coups quand on finissait par l’omelette chez le copain à 5h du mat...).

                  Vous voulez travailler le dimanche, pourquoi ? Vous avez pas d’amis ?

                  • ZEN ZEN 25 septembre 2014 19:44

                    Je signale, à tout hasard, que mon papier est ironique de bout en bout
                    Une ironie à la Jonathan Swift


                    • gaijin gaijin 25 septembre 2014 19:54

                      jonathan swift c’est bien
                      mais je préfère jonathan livingston le goeland
                      « il doit bien y avoir quelque chose de mieux a faire que de se battre pour quelques têtes de poisson »
                      https://www.youtube.com/watch?v=mgkk0Hdwmo8


                    • Pere Plexe Pere Plexe 25 septembre 2014 22:02

                      Au risque de passer une nouvelle fois pour un adepte du pire scénario j’ai bien l’impression que cette tirade de Gattaz est en fait un cadeaux fait au pouvoir en place pour ses nombreux cadeaux fait au patronat.
                      Je m’explique : Gattaz Deux sait très bien qu’il ne reste pas grand chose des 35h.
                      Mieux les accords d’entreprises ont comme en 2008 permis de limiter la casse en cas de forte baisse de charge.Bref ce n’est pas une revendication patronale !
                      Pareillement pour les jours fériés.Outre que nous sommes dans la moyenne européenne quelles entreprises ont un carnet de commande qui nécessite d’avoir deux jours de plus ?
                      Non il faut chercher ailleurs la raisons des déclarations du brave fils à son papa.

                      Personnellement je ne vois pas d’autre explication que d’offrir à un pouvoir aux abois de prendre une posture indignée. Et de mettre le PS en situation de paraitre « de gauche »
                      Chose de moins en moins évidente à beaucoup.De plus le Medef en agissant ainsi arrange le PS mais aussi une partie de la droite qui à besoin de réactiver les clivages droite gauche...
                      Le Medef est toujours mauvais économiquement mais toujours un excellent intrigant politique.
                      Comme du temps d’Yvon ...


                      • Le421 Le421 26 septembre 2014 09:12

                        Mécaniquement, 250.000 emplois sont créés en France tous les ans.
                        1 million en cinq ans, ça ne vaut pas un clou.
                        Par contre, il y a plus ou moins de 250.000 emplois détruits ou disparus de façon aussi automatique (départs en retraite, décès, licenciements, etc...)
                        Donc, Gattaz ne s’engage à rien !! Point, barre.
                        D’autre part, ce qui importe, ce n’est pas les charges, la TVA, le smic, les 35H et toutes ces conneries que racontent les libéraux/abrutis/réactionnaires*, mais uniquement et seulement le carnet de commande.
                        Si celui-ci est bien rempli, pas de souci pour nos règles.
                        Treppoz, le patron de Sarenza, plutôt de droite, l’a très bien expliqué sur le plateau de « Des paroles et des actes ».
                        Gattaz est, et ses prédécesseurs également, le symbole pur et dur de la lutte des classes.
                        Si les jeunes se sortaient les doigts du cul et les pouces du smartphone, il faudrait leur rappeler que 1789, ce n’était pas aux Galapagos !!


                        • FingerInZeNose FingerInZeNose 26 septembre 2014 10:34

                          Force est de constater que les mesures idiotes ne sont pas la panacée de nos élus de droites.

                          La patrie précurseur du droit du travaille et surtout du droit des travailleurs peut s’en faire et à juste titre. Puisque la dynamique allemagne est souvent prise en exemple, il faudrait se poser 5min sur les témoignages de certains employés qui sont dans une précarité absolue et cela touche bien sûr les plus âgés et les plus jeunes des forces vives du pays. Comme quoi, même après une dure vie de labeur, on est pas encore prêt d’être tranquille dans ce pays.
                          Passons...
                          Peut-être faudrait-il avant de vouloir réformer le monde du travail, faire un point sur les personnes en recherche d’emploi ? Essayer un peu de sortir des sentiers battus et proposer des alternatives plus intéressantes. Inciter à la création d’entreprise en accompagnant les personnes sans emplois par exemple, au lieu de les inciter à prendre un job qui ne leur correspond pas... Bref encore des choses à trouver, mais pour cela faut-il encore qu’on le veuille !

                          • miha 26 septembre 2014 11:07

                            Gattaz, la sangsue qui vampirise les sans dents.


                            • bakerstreet bakerstreet 26 septembre 2014 11:09

                              Bonjour zen


                              vive la disparition du smig, et la venue du smog, où la purée de poix complète, qui s’épaissit de plus en plus au fur et à mesure que vous avancez. 

                              Ah, vous ne les imaginiez pas comme ça, les lendemains du grand soir, avec les petits matins clairs !...

                              C’est de votre faute, bande de nazes, à vous prélasser, pendant que l’empire de la raie du milieu et tout ce qui était à sa droite, turbinait sans compter ses heures et ses nuits blanches.

                              Va falloir vous retrousser les manches, même le dimanche, au lieu de rester comme un manche !
                              D’autre coté de la manche, les english ont déjà bien plus déréguler ! 

                              Ils sont de moins en moins zen, renoncent au mille nuances du tea earl grey, boivent de plus en plus de café !
                              Mais notre bon maître Gattaz a fait sont ordonnance, les mains dans le cambouis et la graisse :
                              Le dimanche c’est juste le minimum, mais y a bien d’autres mesures à prendre : Suppression de tous les jours fériés, pourquoi donc se géner, s’il y va de votre santé. 

                              Quant aux vacances, savez vous mon brave monsieur qu’il y a un siècle ou deux ce mot n’avait pas de sens, et qu’on vous regarder en bête curieuse si l’on vous voyait rien faire et voyager, en dehors d’aller à la messe.

                              On vous mettra une hostie dans la bouche, et peut être bien un bon gros sous dans la poche, avant de vous foutre un bon coup de pied au cul, pour vous pousser un peu plus vite dans la tombe

                              Le bon dieu qui pourvoit à tout vous paiera à sa manière très sainte en retraite éternelle vos années de cotisation retraite. 
                              C’est ce qu’on disait dans le temps « faire d’une pierre deux coups », mais qui se rappelle encore de nos jours ces vieilles expressions. 

                              • ZEN ZEN 26 septembre 2014 12:16

                                Bonjour bakerstreet

                                Faut pas prendre le Père Gattaz au mot
                                Il ne représente qu’un frange du patronat, et surtout pas celui des petites et moyennes entreprises
                                Il fait aussi de la provoc (dans le désordre, comme Serge Dassault), pour donner à Manu une caution sociale. Il est une cible facile.
                                Sinon, mon brave monsieur, pour le reste je dis AMEN !
                                Nous avons beaucoup péché.. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès