• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand certaines féministes finissent par nuire aux femmes !

Quand certaines féministes finissent par nuire aux femmes !

« Ne nions pas les différences entre les êtres, mais devenons indifférents aux différences : nous ferons ainsi un grand pas en avant vers l'égalité. » écrit Caroline De Hass, féministe de la tendance « universaliste »

Promouvoir la dignité de la femme, l’égalité de ses droits et sa capacité à accéder à toutes les responsabilités dans la société, y compris les plus hautes, est une noble tâche. Veiller à détecter les discriminations qui perdurent année après année, malgré de nombreuses réformes en faveur de l’égalité, est une juste cause.

Pourtant, être obnubilé par une croisade en faveur de l’égalité réelle entre les hommes et les femmes, au mépris de la reconnaissance des différences et des souhaits variés que peuvent avoir les mères, conduit parfois à des réformes aussi absurdes que nocives, in fine, pour beaucoup de femmes.

En voici quelques exemples récents :

Pour lutter contre le travail précaire des femmes, la loi de sécurisation de l’emploi du 24 juin 2013 a interdit d’embaucher un salarié pour moins de 24h par semaine. Le résultat est que certaines mères dont l’organisation familiale ne permet pas d’envisager de travailler davantage qu’à mi-temps se retrouvent désormais confrontée à de graves complications pour réussir à être embauchées par une entreprise.

Au nom de la non-discrimination entre les hommes et les femmes, la loi sur l’égalité homme-femme, en cours de débat, prévoit que les administrations devront désormais écrire de façon systématique à toutes les femmes sous leur nom de jeune fille. On peut plaindre les pauvres facteurs qui vont chercher en vain sur des boites aux lettres des noms qu’ils ne trouveront pas. On imagine aussi la réaction de toutes les femmes qui ne recevront pas en temps et en heure des papiers importants, qui perdront le droit à une allocation, qui se retrouveront hors délai pour répondre à un service de l’Etat et qui devront faire des heures de queue pour être rétablies dans leurs droits.

Pour favoriser une meilleure insertion des femmes dans le monde professionnel, le même projet de loi d’égalité homme-femme prévoit que l’allocation de congé parental sera raccourcie de 6 mois pour les familles de deux enfants et plus dont les parents ne prendront pas chacun au moins 6 mois de congé parental. Cette mesure se retournera directement contre les femmes qui auront eu la mauvaise idée d’avoir des enfants avec un artisan, un commerçant, un chef d’entreprise, une profession libérale et tout autre conjoint qui ne pourra pas ou ne désirera pas prendre sa part du congé parental. Où est le progrès pour ces femmes-là ? Où est le progrès également pour les mères qui privilégient le fait de s’occuper elle-même de leur enfant jusqu’à son entrée en maternelle ?

Le sommet est atteint en ce qui concerne les assistantes maternelles en activité. Lorsqu’une assistante maternelle a l’autorisation de garder trois enfants à son domicile et qu’elle souhaite garder son propre enfant en bas âge, elle ne pouvait plus garder que deux autres enfants et bénéficiait de l’allocation de congé parental qui venait compenser son manque à gagner. Désormais, elle se verra privée de cette allocation aux deux ans et demi de son enfant, son conjoint devra prendre à son tour six mois de congé parental pour garder leur chérubin mais surtout, il devra garder ce petit à l’extérieur du domicile conjugal, sinon, l’assistante n’aura pas l’autorisation de garder un enfant supplémentaire. On marche tout simplement sur la tête !

Ces exemples illustrent l’absurdité d’être indifférent aux spécificités féminines. « A partir du moment où l’on pose qu’il est indifférent d’être homme ou femme au nom de la loi, les femmes ne peuvent plus s’exprimer en tant que telles, pour transformer leur statut social ou promouvoir des droits spécifiques » relève Sylviane Agacinsky qui y voit un piège « androcentriste » dans lequel tombent les « féministes universalistes ».

Alors oui au féminisme, mais comme beaucoup de bonnes choses, à consommer avec modération, écoute, bienveillance et soucis de toutes les femmes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • volpa volpa 10 mars 2014 10:51

    Si les hommes raisonnent avec leur « bitte » les femmes résonnent avec leur « utérus ».


    • fnath fnath 11 mars 2014 06:28

      Facile à dire, je suis gnan-gnan
      et que j’aime trop les bla-bla-bla
      Mais non non non, c’est important
      Ce que t’appelles les ragnagnas
      Tu sais la vie c’est des enfants
      (...)
      Ah oui pour les faire, là, tu es présent,
      Mais pour les élever y’aura des absents


    • arthes arthes 10 mars 2014 12:02

      Beurk, le genre de blague à sortir à la fin des grands repas de famille pour bien vomir son coq au vin .


      • volpa volpa 10 mars 2014 12:57

        Ça choque a en dégueuler les évidences ?.

        Les femmes sont conditionnées par leur sexe ne vous en déplaise et votre joli avatar, si c’est bien vous, fait de même.


      • Aldous Aldous 10 mars 2014 13:09

        Coq au vin ou poule au pot ? That is the question.


      • arthes arthes 10 mars 2014 15:02

        Ben moi je suis plus du style à farcir les coqs, mais je n’ai jamais prêté attention à leur résonnance, la prochaine fois je serai plus attentive...Ahhh l’homme ou « le monologue de l’anus ».

        Sinon oui, c’est bien moi sur l’avatar. 


        • volpa volpa 10 mars 2014 16:43

          Avec une beauté pareille on comprend mieux la faiblesse de l’homme.

          Mais de là à se laisser farcir il y a un grand pas à franchir.


        • Abou Antoun Abou Antoun 10 mars 2014 17:35

          Sinon oui, c’est bien moi sur l’avatar.
          Compliments !


        • Ruut Ruut 10 mars 2014 15:25

          Le pire c’est qu’en Europe c’est les Femmes qui ont le vrais pouvoir.


          • Abou Antoun Abou Antoun 10 mars 2014 17:32

            Ben oui, et quand elles sont en Ruut ....


          • legrind legrind 10 mars 2014 20:49

            On est tous d’accord que les « femen » n’ont rien à voir avec le féminisme ?..Il y’a aussi la parodie débile d’osons le feminisme etc..


            • Tokani Tokani 11 mars 2014 02:28

              Explosion de la mono parentalité 

              Implosion de plus de la moitié des mariages
              Disparition de l’image du Père dans l’imaginaire et...la réalité 
              Montée en puissance de l’incivilité et contestation de toute autorité.
              Confusion des genres négation de l’altérité....
              Si au niveau collectif le politiquement correct et manipulé pousse à la destruction de la famille .
              On sent bien qu’individuellement chacun ressent qu’on est rentré dans une ère de profonde déchéance de notre société occidentale....

            • arthes arthes 11 mars 2014 09:39

              A Volpa ; et voui, il y a toujours des rétifs et je le comprends bien, en tous les cas merci pour le compliment, ma féminité y est toujours sensible !!!

              Pour en revenir au sujet, si je trouve aussi l’action des femen contre productive pour les femmes car elles semblent portées par une volonté de prise de pouvoir sur l’homme et donc une guerre des sexes que je ne partage absolument pas, si je pense que ’l’abcd de l’égalité des sexes« de même que »la théorie des genres«  sont des imbécilités tout aussi contreproductives car elles tendent à remettre en question la nature même des sexes, autrement dit l’identité sexuelle »homme/femme« bien distincte pour y substituer des stéréotypes plus perturbants qu’éclairants , je ne vois pas bien en quoi il est gênant d’avoir les même droits :

              « A partir du moment où l’on pose qu’il est indifférent d’être homme ou femme au nom de la loi, les femmes ne peuvent plus s’exprimer en tant que telles, pour transformer leur statut social ou promouvoir des droits spécifiques »

              Je ne suis pas d’accord avec cela, car à partir du moment où nous avons les même droits c’est bien qu’on accède à ce que les femmes revendiquent , comme celui de l’égalité des salaires, cela signifie, entre autre, que c’est d’égal à égal que nous gérons le foyer et que nous faisons face...Cela signifie aussi que des hommes peuvent être »nounou« , rester au foyer s’occuper des enfants durant leur congé parental pendant que la femme travaille et considérer sa compagne comme son égale c’est considérer qu’il n’y a pas des tâches qui lui sont exclusivement consacrées ; concrètement ; un homme ne se dévirilise pas s’il fait la vaisselle et change les couches des bébés et un garçon qui apprend comme sa sœur à ranger sa chambre, débarrasser la table, laver son linge sera plus autonome quand il sera devenu homme ; il ne cherchera pas dans une épouse une »maman« qui se substitue à sa mère pour »tout lui apporter sur un plateau« , bref ce n’est pas la destruction du système familial .

              En revanche, alourdir encore des lois et des règlements au point de compliquer la vie des couples »pour l’égalité des sexes" ça me parait bien tartuffe, mais c’est le mal de ce pays que de pondre des règlements, et encore des règlements..

               


              • Crab2 11 mars 2014 10:24

                Le féminisme n’assassine pas, ni n’emprisonne pas, ni ne lapide pas ni des femmes ni des hommes ;
                au nom du féminisme pas plus qu’aucune guerre dans toute l’histoire de l’humanité n’a jamais été déclarée au nom de l’athéisme
                Sans l’athéisme, il n’y aurait pas de féminisme ;

                Éradiquer le sexisme : c’est avant tout de ne pas considérer les femmes comme des citoyens de deuxième zone ;
                l’égalité des droits passe par le respect des valeurs qui ont forgées l’identité française

                Suites :

                http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/03/jabeur-mejri.html

                ou sur :

                http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/03/11/jabeur-mejri-5319586.html


                • Denzo75018 11 mars 2014 10:37

                  Pas étonnant, ces féministes sont bien souvent plus « mec » que les mecs eux-mêmes !


                  • Crab2 11 mars 2014 13:09

                    Quand un voile brouille l’esprit de la chef de la diplomatie européenne

                    Catherine Ashton, à fait part de sa « fierté » d’avoir rencontré, le 8 Mars dernier, à Téhéran des «  activistes féministes  », à l’occasion de la journée internationale des Femmes...

                    Suites :

                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/03/quand-un-voile-brouille-lesprit-de-la.html

                    ou sur :

                    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/03/10/quand-un-voile-brouille-l-esprit-de-la-chef-de-la-diplomatie-5318667.html


                    • arthes arthes 11 mars 2014 18:03

                      « On » m’a dit qu’après la mort on se réincarnait et qu’on changeait de sexe, du coup je me demande si c’est bien pour mon avenir de lutter contre le sexisme...C’est p’t’être pas si mal en définitive le patriarcat, faut voir... smiley


                      • usbek 12 mars 2014 09:28

                        Surtout ne changez RIEN !


                      • Crab2 25 mars 2014 08:48

                        Monde des sciences

                        …/...faut-il encore, au sortir du lycée, que les filles se fassent toutes appeler Antoine Auguste Le Blanc, comme le fit en son temps Sophie Germain ( 1776-04-01 - 1831-07-27 ) pour devenir une femme mathématicienne et philosophe plus particulièrement connue pour son théorème d’arithmétique qui porte son nom ?

                        Suites :

                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/03/monde-des-sciences.html

                        ou sur :

                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/03/25/monde-des-sciences-5331234.html


                        • Crab2 6 juin 2014 09:41

                          GPA et les méduses

                          (…)

                          Hors ne manquent pas les associations pseudo-féministes qui en réalité quand elles ne s’affichent pas chrétiennes ou musulmanes sont suffisamment impactées par les moralines ou idéologies monothéistes pour perdre de vue le droit pour les femmes de disposer librement de leurs corps

                          Suites :

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/meres-porteuses.html

                          ou sur :

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/06/meres-porteuses-5385630.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès