• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand la pollution vient d’Allemagne, ce sont les automobilistes (...)

Quand la pollution vient d’Allemagne, ce sont les automobilistes français qui sont sanctionnés par la mairie de Paris

RAS LE BOL DE LA MAIRIE DE PARIS – Partie 4 -

La pollution qui vient d'Allemagne est volontairement ignorée par la mairie de Paris.

Quand la mairie socialiste de Paris accuse les automobilistes de polluer, c'est un gros mensonge de plus, puisqu'on a appris lors du journal télévisé du 24 janvier sur France 2, que les voitures ne représentent que 14% de la pollution totale, et même pas 27% comme je l'avais écrit en partie 3. Quand les vents viennent de l'EST, cette pollution aérienne vient en réalité d'Allemagne, de Belgique, de la Suisse et d'autres pays. Nous recevons la pollution allemande suite à l'exploitation des mines de charbon à ciel ouvert, et de leurs centrales thermiques au charbon. C'est un mensonge de plus par omission de la mairie socialo-monarchiste de Paris. Sauf qu'il est beaucoup plus facile pour la maire socialo-royaliste de Paris de taxer les vaches à lait d'automobilistes français, que de taxer l'Allemagne à laquelle la mairie de Paris ne pourra jamais imposer une seule vignette anti-pollution. De plus les fumées toxiques de leurs usines et mines à ciel ouvert ne connaissent pas les frontières, comme les nuages Tchernobyl à l'époque.

 

La Compagnie nationale du charbon britannique, UK Coal, a fermé sa dernière mine de Kellingley le 15 décembre 2015 située au Nord de l'Angleterre, je ne parlerais donc pas de ce pays. Depuis 1945, en Allemagne c'est au moins 300 villages qui ont été rasés pour laisser la place aux mines de lignite (charbon brun), comme aux USA et d'autres pays. Les réserves sont estimées à 900 milliards de tonnes fin 2015, avec 26% aux USA, 18% en Russie, 13% en Chine, etc... Il y a 5 classes de charbon, anthracite, bitumeux, sub-bitumeux, meta-lignite, et ortho-lignite. Il est responsable 46% des émissions de CO2, contre 34% pour le pétrole, et 20% pour le gaz, là déjà on voit apparaître une première escroquerie de nos élites socialistes qui affirment que les véhicules sont les premiers pollueurs de la planète. En 2005, 10 % de l'électricité venait des énergies vertes, 20 % en 2011, 27% en 2015. L'allemagne a prévu de sortir du nucléaire pour 2022. L'arrêt de huit réacteurs nucléaires en 2011 suite à la catastrophe de Fukushima, a fait augmenter la consommation de charbon et aussi les importations d'électricité des pays limitrophes. Le charbon (houille) utilisé dans les centrales thermiques allemandes génère 50% de la production électrique, dont 25 % à partir de la lignite, et 19 % de la houille. L'exploitation du charbon n'est pas près de cesser, puisque le besoin en électricité augmente. Cette région concentre les industries de l'aluminium, de la métallurgie, de la chimie, qui consomment beaucoup d'énergie.

censure par la mairie de Paris de la pollution de l'atmosphère par les mines à ciel ouvert au charbon de l'Allemagne {PNG}

Dans le bassin de Rhénanie, le village d'Immerath d'un millier d'habitants à 40 km de Düsseldorf a été rasé comme 12 autres villages, ainsi que des fôrêts, pour laisser la place à des mines à ciel ouvert malgré des manifestations, comme à Lusace à l'Est de l'allemagne. Ceux qui refusent de déménager sont de toute façon expropriés. Les plaintes et recours juridiques de la communauté de communes devant la cour constitutionnelle allemande, n’ont rien empêché. Le village d'Immertah a été reconstruit 10 km plus loin, et les mêmes noms de rues ont été repris. Ce bassin a été doté de bornes de mesure des particules suite à des protestations, et les niveaux mesurés dépassent toujours les limites autorisées. En 2014 la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie avait décidé de limiter l’extension de la mine de Garzweiler.

Le bassin de Rhénanie est exploitée depuis 1800. En 2017 il sera une des plus grande mine de charbon à ciel ouvert au monde. En 1990, 129.000 personnes travaillaient dans les mines de lignite allemandes. En 2015 ils n'étaient plus que 21.000, dont la moitié en Rhénanie. Il faut dire que les ouvriers ont été remplacés par d'énormes excavatrices nommées Bagger qui tournent 24h/24h.

RWE extrait 100 millions de tonnes par an de lignite et de « charbon brun » sur 3 mines à ciel ouvert, Hambach, Inden et Garzweiler, soit 9000 hectares, soit 2 fois la surface de la ville de Lyon. Une partie de ce combustible alimente les centrales thermiques à charbon de RWE qui a obtenu en 1990, l'autorisation de poursuivre l'exploitation et d'étendre les surfaces des mines jusqu’en 2045. Trois mines de houille devraient fermer en 2018. Il y a 11 mines de lignite en Allemagne qui ont permis l'extraction de 178 millions de tonnes de lignite en 2014. L'extraction se fait aussi dans 2 bassins qui vont eux auusi s'étendre, dans la région de Lusace qui sont exploités par le groupe suédois Vattenfall. Ils sont proches de la Pologne.

 

Une tonne de lignite (houille), libère moins de pollution car elle a une teneur en énergie moindre que le charbon. Mais il faut brûler 3 fois plus de lignite pour générer la même quantité d'énergie que le charbon, donc y a-t-il réellement une différence ? Une centrale à lignite reste plus polluante puisqu'elle consomme 3 fois plus. Cette énergie génère de la pollution aux particules fines, des gaz à effet de serre, perturbe le climat, et détruit l'environnement local. Lorsque le charbon brûle dans les centrales thermiques, il génère une tonne de houille qui émet 2,6 tonnes de CO2 dans l'atmosphère, et une tonne de lignite génère 3 tonnes de CO2. En Europe, sur les 10 centrales thermiques les plus polluantes, 5 sont en Allemagne. En 2013, l'allemagne a émis 950 millions de tonnes de gaz à effet de serre, dont un tiers venait de la production électrique. Lors de la COP 21 à Paris en décembre 2015, la conférence sur le climat, il a été demandé à l'Allemagne de réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre avant 2020 par rapport à 1990. Fin 2014, le gouvernement a décidé de taxer l'électricité générée par les centrales à charbon les plus anciennes qui sont aussi les plus polluantes. Certaines centrales devraient fermer et être remplacées par des moins polluantes, plus modernes, plus automatisées, et qui nécessiteront évidemment moins de personnel, ce qui avait provoqué des manifestations, mais là de l'industrie de l'énergie, et non pas des habitants des villages. Le porte-parole de la société RWE avait déclaré que la dernière mine fermerait en 2045. Le groupe Vattenfall a décidé d'extraire du charbon jusqu’en 2070, alors qu'elle devait ferme des mines. Le village d’Horno a lui aussi été détruit.

 

(2,37minutes, 30/09/2012-All) L'excavatrice Bagger 288 de la mine de Garzweiler II, est la plus grosse machine au monde, et elle est même plus grosse que le transporteur chenillé de la navette spatiale de la Nasa. Elle a été construite par Krupp en 1978. Spécifications :

- capacité journalière d'extraction : 240.000 mètres cubes, 12 tonnes/seconde

- soit une file d'attente de camions d'une longueur de 250 km.

- Hauteur : 96 mètres, Longueur 240 mètres, Poids 13.500 tonnes,

- Position GPS 51.066724,6.470861
 

 

(3,46 mn En, 31/10/2013) Bucket Wheel Excavator Bagger 293

Elle a été construite en 1995 et est pilotée par 5 opérateurs seulement.

Le Bagger 293 alimente 1000 tapis à bandes vers les trains qui livreront trois centrales électriques locales. Spécifications :

- capacité journalière d'extraction : non spécifiée

- Hauteur : 95m, Longeur 250m, poids 14.500 tonnes

- 5 opérateurs, prix 100 millions$

- 5 ans d'étude et 5 ans pour sa construction

- Roue tournante de 21 m de diamètre de 18 godets X 7 tonnes

- Longueur tapi transporteur de 250 m

- Energie : 17.000 Kw

 

(2 minutes, 02/03/2013) Accident Bagger - Quand une excavatrice avale un Bulldozer

 

(1,31 minute, 20/08/2011) Un buldozer se retrouve prisonnier de la roue à godets

 

(15,08 minutes 21/05/2016) Vue aérienne de la mine de Garzweiler

 

(5,49 minutes 11/09/2009) Bagger 293 - Bucket Wheel Excavators - Cabine de contrôle de la roue. Il faut reconnaître la haute technicité et automatisation de cet engin.

 

Conclusion

Nous sommes sommes soumis à une pollution qui vient d'Allemagne avec les vents d'Est, mais ce sont les automobilistes français qui sont sanctionnés par la mairie de Paris par une vignette dite anti-pollution, et une interdiction de circulation des voitures immatriculées avant 1997. La mairie pratique bien une politique de taxation et anti-pauvre. Il y a encore plusieurs autres sources de pollution qui n'ont pas été évoquées par la presse. Ce qui est curieux, c'est le silence de la presse sur toute ces diverses sources de pollution. D'ailleurs ce qui est très curieux, c'est qu'aucun reportage de télé ne nous montre des conducteurs contestataires contre cette vignette, ni contre toutes ces règles imposées par la mairie de Paris. Cela devrait quand même inciter les français à se poser des questions sur la liberté de la presse dans ce pays.


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • velosolex velosolex 2 février 2017 12:49

    Question mensonge et manipulation, l’article se pose là. Les allemands seraient coupables ?..Problème, il n’y avait quasiment pas de vent ces jours de pollution. Et si l’on regarde les carte de France de la pollution, elle apparaît notablement en rouge, sur la région parisienne, et le bassin rhodanien, où sont les grosses concentrations de population....La pollution allemande serait elle méchante, comme la grosse Bertha et priviligerait nos villes, et fuirait les campagnes ?..... 

    Les statistiques officielles minorent le rôle de la voiture, et celui des épandages agricoles, derrière lesquels les lobbys travaillent ; il ne faut pas accabler le diesel, même si on commence à voir amorcer le changement de sensibilité. Mais alors pour quelle mystérieuse raison tente t’on d’imposer la circulation alternée. ..Les pouvoirs publics désignent un autre coupable, bien pratique ; Les poêles à bois...Ce sont eux qui seraient bien plus les fautifs, dans l’accumulation de ces nappes de brouillard, qui vous piquent les yeux, et vous empêchent de respirer, une chose que je n’avais jamais vu, moi qui suis tout de même pas très jeune. Pour dire que j’ai connu les poêles à bois et à charbon, à raison de trois ou quatre par famille, qui étaient la façon la plus courante des français de se chauffer après guerre et qui n’a jamais eu les conséquences qu’on lui prêtre maintenant. Bien évidemment que nocive, puisqu’elle fut la cause du « thick fog » anglais à l’ère victorienne sur un Londres surpeuplé, le chauffage à bois apparait maintenant anecdotique. Pour tout dire on ferait bien de s’inspirer des allemands, qui s’en être exemplaire totalement, on su démarer une production alternative de l’énergie. On en est loin, quand on sait qu’un français sur deux, continue à acheter du diesel, alors qu’on sait maintenant que c’est un poison mortel. Le diesel, causant 40 000 morts par an en france selon l’oms

    • Laulau Laulau 2 février 2017 15:21

      @velosolex

      Problème, il n’y avait quasiment pas de vent ces jours de pollution.

      Il y a pollution sur le nord de la France lorsque nous sommes dans un régime anticyclonique avec des vents faibles mais présent tout de même avec des retour d’Est. Il n’est pas nécessaire que ces vents soit forts pour pousser un nuage de particules, au contraire. Lorsqu’il n’y a pas d’anticyclone, les vents viennent de l’ouest mais ils ne sont pas toujours violents. Alors pourquoi pas de pollution dans ce cas ?
      Autre observation, les mesures de circulation alternée ont un effet quasi inexistants sur la pollution à Paris. Bizarre non ? Au moment des fêtes, il y a eu des moments avec une circulation quasi nulle et ....toujours pas de diminution très significatives du taux de particules.

      On en est loin, quand on sait qu’un français sur deux, continue à acheter du diesel, alors qu’on sait maintenant que c’est un poison mortel.

      Au Japon on considère au contaire que le Diesel pollue moins et on favorise son développement. Sont cons ces japonais ? Voire.
      L’abandon du diesel provoquera, en France, une augmentation de la consommation de carburant de l’ordre de 10 à 20%, pour la plus grande joie d’Epson, Total, BP etc ...etc...

      Le diesel, causant 40 000 morts par an en France selon l’oms

      Et combien de morts provoqués par les additifs pour augmenter l’indice d’octane de l’essence ?


    • velosolex velosolex 2 février 2017 16:51

      @Laulau
      La circulation alternée ? Tout le monde sait bien qu’elle est dans le réel tout à fait anecdotique, que beaucoup d’automobilistes s’en contrefoutent, et que certains ménages ont deux ou trois voitures. Le Japon, que vous citez fait des montagnes russes, au niveau de l’interdiction. Voici ce que disais dans un article l’an passé : 

      Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le diesel, sans jamais oser le demander !
      « ....Il n’y avait que le Japon pour avoir un nombre de diesel de même importance que la moyenne européenne, mais une politique courageuse, a réduite le parc des voitures diesel à 1%…

      http://bit.ly/1FlulB

      Le résultat ne s’est pas fait attendre, prouvant bien là par les faits l’importance de la pollution engendrée par le diesel. Grâce à toutes ces années d’efforts, les résidents de Tokyo peuvent enfin voir distinctement le Mont Fuji, situé à une centaine de kilomètres de la capitale japonaise

      Curieusement, cette année, changement de paradigme ! Voilà que le Japon a décidé d’accorder une prime aux acheteurs de voitures diesel jugées écologiques . Un peu étonnant au vu des résultats obtenus, et des efforts consentis, de faire ainsi machine arrière.

      Selon Challenges, qui s’est procuré un document interne de PSA Peugeot Citroën, le pays du soleil levant considère maintenant les voitures diesel vendues avec un filtre à particules comme « écologiques ». Selon les autorités, le diesel serait meilleur que l’essence sur le plan de la lutte contre le réchauffement climatique.
      Challenges estime qu’une voiture à gazole consomme 15% de moins qu’un modèle à essence et rejette donc…15% de CO2 en moins. Le filtre à particules permettant soi-disant aux véhicules diesel modernes de faire jeu égal avec les voitures essence dans les rejets d’oxyde d’azote et de particules. Est-ce ces données manipulées qui ont amené les responsables nippons a changé de cap ?
      Le gouvernement japonais a donc décidé d’accorder une aide de 1 000 euros pour l’acquisition de ce type de véhicules. Une tendance qui profite déjà aux constructeurs allemands. « Le nombre de modèles commercialisés est passé de 4 en septembre 2010 à 28 en juin 2015, dont 17 Mercedes et BMW », souligne Challenges... »

      Problème,tout cela était basé sur les études soient disant indépendantes des constructeurs...Depuis le logiciel vw a fait des siennes. Il ne faudra pas attendre longtemps avant que l’empire du soleil levant demande des comptes....



    • Laulau Laulau 2 février 2017 17:51

      @velosolex
      Problème,tout cela était basé sur les études soient disant indépendantes des constructeurs...Depuis le logiciel vw a fait des siennes. Il ne faudra pas attendre longtemps avant que l’empire du soleil levant demande des comptes....

      Et vos études sur les particules sont bien sûr indépendantes ! Le lobby pétrolier vous connaissez ?
      Ces messieurs gagnent beaucoup plus avec l’essence : plus de valeur ajoutée, plus de sources de brut possible (cracking), ajout obligatoire d’additifs : benzène (hautement cancérigène), méthanol (excellent pour la vue), éthers etc ...
      Allez remontez sur votre vélo et allez vous désintoxiquer en lisant autre chose que des articles orientés.


    • velosolex velosolex 2 février 2017 18:36

      @Laulau
      Quand on confond l’avatar avec le réel, cela n’est pas un très bon pronostic de visibilité et d’intelligence des problèmes abordés, ne fut ce que ceux induits par une bonne bicyclette, un engin qui vous ramène tout de suite à la raison, quand la pente se fait raide. .

      A ce propos, zéro émission....
       Défendre le diesel fait partie de ces particularisme étonnant et rigolo qu’on trouve ici, de même que les défenseurs de Trump, de la négation du réchauffement du climat..
      Certains se distinguant en prenant le kit complet : Négation de la théorie de l’évolution de Darwin, etc, etc.
      L’argumentation n’a aucune valeur, quand on se trouve face à un de ces religieux, financé souvent par les lobbys il est vrai, ce qui fait redescendre tout de suite sur terre. 
      Moralité : Les logiciels bidouillés ou faussés, ne sont pas que chez vw...

    • Marc Filterman Marc Filterman 2 février 2017 21:50

      @velosolex
      Voir précédent article, je ne vais pas recopier la même chose dans tous les articles
      http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L620xH225/carte-vent-pollution-allemagne-belgique-italie-png-92cac.png
      Même quand le vent est faible, s’il est de l’EST, on peut recevoir les masse d’air dans les heures qui suivent, jusqu’à 48/72h pour une distance de 500km
      Même si les vents sont faibles, les masses d’air polluées finissent par arriver.

      Le diesel, causant 40 000 morts par an en france selon l’OMS,
      Pour la France ? Pour l’Europe ? Pour le monde ?
      Sur Paris, comment vous faites pour dissocier les morts
      par la pollution du métro,
      par la pollution des centrales thermiques EDF
      par la pollution des incinérateurs,
      par la pollution des sites métox,
      par la pollution des feux de chéminée.


    • Marc Filterman Marc Filterman 2 février 2017 21:58

      @velosolex
      Pour la pollution des voitures dans le précédent article j’avais expliqué que nous étions à 27%, et le 24 janvier, France 2 affirmait que c’était 14% de la pollution totale. Et un adjoint de la mairie de Paris affirmait sur BFMTV que la pollution par les voitures étaient minoraitaire, d’ailleurs dès 11h00 il a été censuré.

      Quant au rapport de la Commission européenne, il repose sur des statistiques de 1997. Une étude plus récente parle de 2 900 décès pour 9 villes. Enfin bref, si on prend plusieurs rapports, rien n’est cohérent, une chose est cependant certaine, c’est que le lobby des voiture électrique est derrière certeine manipulation, voir même lobby nucléaire, pour inciter à la construction de nouveaux réacteurs.

    • vesjem vesjem 2 février 2017 22:01

      @velosolex
      c’est pas parce que tu ne ressens pas le vent au ras des pâquerettes, que des courants d’air un peu plus haut sont inactif ; les vents font une rotation comme un tapis roulant


    • Marc Filterman Marc Filterman 2 février 2017 22:07

      @Laulau = Et combien de morts provoqués par les additifs pour augmenter l’indice d’octane de l’essence ?
      Surtout avec les additifs dans le kérosène avion puisque Paris est encadré aussi par les aéroports


    • baldis30 3 février 2017 08:40

      @velosolex
      Il est facile de critiquer l’article mais savez-vous ce qu’est la circulation atmosphérique à la pression de 500 hPa ? parce que c’est là qu’une grande partie des choses se passedans les pollutions à distance !

      Et pourtant ceci figure sur bien des sites météorologiques !


    • Doume65 3 février 2017 11:09

      @velosolex
      « Question mensonge et manipulation, l’article se pose là »
      On a surtout affaire à un article écrit sans aucun travail, basé sur des impressions et des suppositions non vérifiées.
      Sur Les crises.fr, Olivier Berruyer a fait un vrai travail de fond et démonte la théorie fumeuse et fumiste contenue dans cet article.


    • Alren Alren 3 février 2017 11:27

      @Laulau

      Il y a pollution sur le nord de la France lorsque nous sommes dans un régime anticyclonique avec des vents faibles mais présents tout de même avec des retours d’Est [force de Coriolis]. Il n’est pas nécessaire que ces vents soient forts pour pousser un nuage de particules, au contraire. Lorsqu’il n’y a pas d’anticyclone, [mais une dépression barométrique], les vents viennent de l’ouest [force de Coriolis] mais ils ne sont pas toujours violents. Alors pourquoi pas de pollution dans ce cas ?

      Ceci est un argument irréfragable sur le fait que la pollution par particules fines vient en bonne partie d’Allemagne et de Belgique.

      J’ajouterai que dans l’anticyclone la pression barométrique est élevée, l’air plus dense « porte » mieux ces fines particules. De plus cet air est plus sec, le soleil brille, or la pluie intense rabat vers le sol une bonne partie des particules fines qui flottent dans l’atmosphère. Si les particules veant de l’est étaient portées par de l’air humide et pluvieux, la pollution n’atteindrait pas Paris, Rouen, Le Havre.

      Les propriétaires de centrales à charbon ou lignite pourraient-ils éliminer les particules, de suie en réalité, c’est à dire de microcristaux de carbone pur qui s’échappent par leurs cheminées ?

      Certainement, car cela est réalisé pour des usines d’incinération des ordures ménagères : les particules de carbones sont chargées en électricité statique de charges opposées à des panneaux sur lesquels elles viennent se déposer. 99% de la suie est ainsi éliminée.

      Une autre solution est de brûler ces microcristaux de carbone sur des parois chauffées au rouge à la sortie des chaudières.

      Mais naturellement les deux procédés consomment de l’énergie et donc diminue le profit des actionnaires.

      On peut de la même façon éliminer les particules fines s’échappant des moteurs diesels : il suffit d’élever la température à l’intérieur des cylindres en injectant davantage d’air pour une combustion plus complète. Ce qui d’ailleurs augmente le rendement du moteur selon la loi de Carnot. Le problème est qu’il se forme des oxydes d’azote, gaz très toxiques.

      Et qu’il faut que les cylindres et pistons supportent cette élévation de température et de pression.

      On peut résoudre apparemment le problème des oxydes d’azote. L’azote est un gaz neutre. Sa liaison chimique avec l’oxygène est donc faible. On peut dissocier les molécules d’oxydes d’azote avec un catalyseur, l’oxyde de titane, si celui-ci est activé par un rayonnement ultraviolet. Il serait envisageable de disposer dans l’échappement un tel dispositif.

      Un tel moteur battrait le moteur à essence à plate couture surtout s’il était associé à un moteur électrique sur batteries puissantes car son fonctionnement n’est optimal que pour une plage étroite de vitesse de rotation. Pour les accélérations et pour les basses vitesses, le moteur électrique est supérieur.


    • Alren Alren 3 février 2017 11:31

      @vesjem

      c’est pas parce que tu ne ressens pas le vent au ras des pâquerettes, que des courants d’air un peu plus haut sont inactifs

      La vitesse des vents augmente avec l’altitude. Il suffit d’aller au sommet de la Tour Eiffel pour s’en apercevoir.


    • Alren Alren 3 février 2017 11:45

      @Alren

      Naturellement un moteur diesel « chaud » et équipé d’un catalyseur pour dissocier les molécules d’oxydes d’azote coûterait plus cher que le modèle proposé actuellement et pourrait diminuer les bénéfices des actionnaires même s’il permettait à l’utilisateur de consommer moins et de diminuer le volume de CO2 rejeté dans la nature.
      Ce qui est impardonnable, évidemment : le profit des parasites sociaux passe avant tout dans ce capitalisme sans contrôle.


    • Marc Filterman Marc Filterman 3 février 2017 12:22

      @Doume65
      Avec la pollution par les incinérateurs, et centrales thermiques en bord de Seine et du périphérique, comment vous faites pour la dissocier de la pollution automobile ?
      Je précise au qu’à où vou l’ignoriez comme la mairie de Paris, qu’EDF à encore des centrales thermique au charbon, au fiouls et au gaz, mais là il s’agit de mensonges par omission, ce qui démonte votre affirmation, automobilistes tous coupables. Au fait, vous avez quoi comme voiture ?


    • dobertou 4 février 2017 11:15

      @velosolex
      Question mensonge Anne Hidalgo n’est pas mal non plus, tout ça pour nous obliger à changer de voiture et à enrichir les constructeurs. Cela à d’ailleurs marché puisque aux infos ils disaient que les immatriculations ont augmenté ainsi que le marché de l’occasion. Quoi de plus normal quand la mairie de Paris anti-pauvre interdit aux voitures d’avant 1997 de rouler.

      Le diesel, causant 40 000 morts par an

      Et l’air du métro parisien il a fait combien de morts ?
      En parcourant l’article j’ai vu que l’air du métro est plus toxique que l’air d’un tunnel auto-routier, mais là vous ne dites rien. Donc pour vous l’air du métro est moins toxique pour les enfants que l’air du dehors !


    • dobertou 4 février 2017 11:30

      @velosolex
      Quand on voit des poucettes dans le métro, après il faut pas s’étonner que des enfants aient des problèmes respiratoires. Je me suis trompé, c’était dans le précédent article de l’auteur.
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-arnaque-de-la-vignette-anti-189094

      - 10µg/m3, présence de particules fines respectant la valeur guide de l’OMS,
      - 20µg/m3, seuil fixé par la Commission européenne, objectif pour 2020.
      - 200 µg/m3 pollution du métro et RER, bienvenue aux pauvres sans dents.


    • dobertou 4 février 2017 11:43

      @Doume65
      Ben oui mais sur les mensonges de la mairie de Paris, l’auteur nous apprend plusieurs choses avec son article en 4 parties déjà. Il a donc quand même bossé plus que vous si j’ai bien compris, c’est vrai qu’avec 0 articles, on ne peut pas vous critiquer.


    • pemile pemile 4 février 2017 11:59

      @dobertou

      Vous avez lu l’analyse publiée par le site les crises dont Doume65 donne le lien ?


    • dobertou 4 février 2017 12:47

      @pemile
      Oui alors Olivier Berruyer n’est pas très sérieux, quand il reprend le début de l’article de l’auteur pour mettre à la suite un document du département de la défense que Marc Filterman à traduit, et qui est connu (le document) de tous les milieux miltaires et des services de renseignements. Toutes ces recherches sont faites par plusieurs pays à des fins militaires. Si vous dites que ce document est un Hoax, je l’avais moi aussi trouvé à l’époque sur le site de la Maison Blanche. Je crains que ce trentenaire se soit tiré une balle dans le pied, et tout seul en plus. Il y a assez de références sur les recherches militaires et armes futures, et quand on va sur sont site, on voit qu’il ne fait pas l’unanimité suite aux commentaires qui ont été laissés. C’est comme Tchernobyl dont les nuages n’ont jamais traversé la frontière, c’est du même calibre.


    • pemile pemile 4 février 2017 20:18

      @dobertou

      Et sur le sujet, l’analyse de la pollution venant d’Allemagne, quelque chose à dire ? smiley


    • Marc Filterman Marc Filterman 4 février 2017 22:32

      @pemile
      Pour la pollution allemande qui n’existe pas selon Olivier Berruyer, vous appelez ça une analyse, c’est une plaisanterie. C’est comme les vents, ils ne viennent jamais de l’EST, alors qu’on a retrouvé du Césium de Tchernobyl jusqu’en Corse et en Bretagne.
      En plus en reprenant un doc de la Maison Blanche comme le dit Dobertou, il ne fait que me créditer, et ceux qui sont un peu curieux viendront lire et vérifier mes articles, donc il me fait plus de publicité qu’autre chose.
      Les zones polluées sont d’abord les bassins miniers et industriels, comme aux USA et en Chine actuellement avec l’Allemagne qui a encore rasé une dizaine de villages pour étendre ses mines. La pollution vient de la Ruhr, la Lombardie, voir même les anciennes zones minières françaises et anglaises par vent fort.


    • Marc Filterman Marc Filterman 4 février 2017 22:44

      @pemile
      C’est comme ce journaliste Erwan Senec de la revue « Que choisir » qui prétend défendre les consommateurs et qui avait essayé de me discréditer y compris sur les navires toxiques chargés de déchets radioactifs, pharmaceutiques, coulés en Méditerranée (cliquez ici), alors qu’en plus j’avais aussi des document d’un procureur anti-mafia. On se demande comme j’avais dit sur une radio, où étaient les motivations de « que choisir » pour tenter de me discréditer et aller en quelque sorte tenter de nier l’existence de cette affaire où sont impliqués les mafias, les politiques, sans parler de 2 journalistes assassinés. Résultats cela s’est traduit par l’envoi d’un courrier au 920 parlementaires(cliquez ici). La chaine parlementaire peu après cet incident sur public sénat avait rediffusé les repotages sur les déchets radioactifs coulés en mer. Je viens de constater que 6 vidéos sur 26 ont été censurées, notamment le reportage sur les 2 journalistes français assassinées qui avaient enquêté sur les déchets chimiques, pharmaceutiques et radioactifs, mais ça aussi c’est une théorie du complot. Merci de nous aider à nous rappeler toutes ces vieilles affaires qui ont été oubliées du public.


    • pemile pemile 4 février 2017 23:08

      @Marc Filterman « vous appelez ça une analyse, c’est une plaisanterie »

      Bien, on vous écoute en faire la démonstration, sur le fond, le remplacement du nucléaire par le charbon ?


    • Marc Filterman Marc Filterman 4 février 2017 23:20

      @pemile
      Olivier Berruyer semble ignorer que les zones polluées sont d’abord les bassins miniers et industriels qui génèrent des particules toxiques et lourdes, comme aux USA et en Chine actuellement. L’Allemagne a encore rasé une dizaine de villages pour étendre ses mines. La pollution vient de la Ruhr, la Lombardie, voir les anciennes zones minières actuelles par fort vent. Dire qu’il n’y a pas de polution qui vient d’Allemagne c’est affirmer que les panaches de Tchernobyl n’ont jamais touché la France. On revient aux vieilles rengaines de 1986, où des journalistes de l’époque ont trompé les français, sauf Jean-Claude Bourret sur la 5 à l’époque qui avait fait remarquer les contradictions entre les gouvernements français et allemands, sans parler de tous les détecteurs des casernes de pompiers qui s’étaient déclenchés, mais les autorités avaient prétendu que les apppareils étaient en panne. En plus les pluies acides sont portées par les vents dominants dans l’atmosphère. Une bonne partie des pluies acides s’accumulent dans les masses d’air qui viennent aussi de la mer et qui survole l’Angleterre, la France et l’Allemagne pour aller jusqu’en Scandinavie. Les pluies acides viennent de la pollution de l’air par le dioxyde de soufre (SO2) produit les combustibles fossiles riches en soufre des navires, et en oxydes d’azote (NOx) qui viennent aussi des cargos et centrales thermiques en produisant de l’acide nitrique. 115 millions d’hectares ont été pollués, et la fertilité agricole a baissé.


    • pemile pemile 5 février 2017 09:37

      @Marc Filterman « Dire qu’il n’y a pas de polution qui vient d’Allemagne »

      Sauf que personne ne dit cela ! On constate plutôt que ce sont dans les périodes sans vents que les pics de pollution posent problèmes et permettent donc d’en déterminer les sources, non ?


    • dobertou 6 février 2017 21:27

      @Marc Filterman
      Avec pemile nous en avons touché un bon. Il doit croire que la terre est plate, qu’il n’y a pas que des vents uniques au niveau des paquerettes. Il ignore que nous vivons dans un monde en 3D.


    • Doume65 12 février 2017 18:08

      @dobertou
      « C’est vrai qu’avec 0 articles, on ne peut pas vous critiquer. » dit-il en me critiquant.

      Je reçois des critiques régulièrement dans ma vie, certaines fondées, et je les examines toutes, même si ma première réaction peut laisser croire le contraire. Je considère la critique comme un enrichissement. Tant qu’on ne remplace pas l’argumentation par l’insulte. Et je continue, pour le moment, à penser que le travail de Berruyer est bien plus construit, factuel et fouillé que ce pauvre article. Je t’ai lu critiquer des hommes politiques, n’hésitant pas à en traiter certains de sociopathes. Es-tu toi-même politicien, pour te le permettre ?


    • Fraternitus Fraternitus 2 février 2017 12:55

      Mais alors, pourquoi Paris est plus polluée que Strasbourg  ?


      • Laulau Laulau 2 février 2017 15:46

        @Fraternitus
        Région parisienne 15 millions d’habitants ! Personne ne dit que la pollution ne vient QUE d’Allemagne.


      • Fraternitus Fraternitus 2 février 2017 16:07

         @Laulau

        " Nous recevons la pollution allemande suite à l’exploitation des mines de charbon à ciel ouvert, et de leurs centrales thermiques au charbon. C’est un mensonge de plus par omission de la mairie socialo-monarchiste de Paris. "

        C’est pourtant clairement dit dans l’article.


      • Laulau Laulau 2 février 2017 17:13

        @Fraternitus
        C’est pourtant clairement dit dans l’article.

        Ce qui est dit c’est que la mairie omet de parler d’autre chose que du diésel.


      • manu manu 2 février 2017 22:00

        @Laulau

        C’est fou le temps qu’on passe ici à reprendre des gens qui n’ont visiblement pas pris le temps de réfléchir, celui la a écrit en tout et pour tout deux commentaires...


      • Marc Filterman Marc Filterman 2 février 2017 22:14

        @Fraternitus
        Nous recevons la pollution allemande
        Oui mais on reçoit aussi la pollution des incinérateurs, des centrales thermiques, sites Metox, etc...


      • ppazer ppazer 2 février 2017 23:44

        @Laulau
        Parce que l’absence de vent empêche la pollution aux particules générées par Paris d’être évacuées. Pourtant, ne vous y trompez pas, la production de particules fines a lieu tout le temps, toute l’année, et c’est bien plus nocif que ces pics de pollution sporadiques.

        En clair, quand il y a un pic de pollution : la chasse d’eau est cassée, alors on vous interdit de faire caca.


      • Doume65 3 février 2017 00:56

        @Fraternitus
        C’est lorsqu’on brule le charbon qu’il émet des particules fines, pas lorsqu’on l’extrait. Au pire, il émet de la poussière.


      • vesjem vesjem 3 février 2017 08:24

        @Fraternitus
        parce que ce sont les vents d’altitude qui portent les particules, de même que des tempêtes de sable du désert « arrosent » parfois de sable très fin l’europe


      • dobertou 4 février 2017 11:52

        @Laulau
        EXACT, si j’ai bien compris, l’auteur fait un article par type de pollution que la mairie de paris refuse de citer, ou comme le dit l’auteur, que « la mairie de Paris a préféré censurer », pour mieux CULPABILISER les vilains automobilistes que nous sommes tous.


      • dobertou 6 février 2017 21:29

        @Fraternitus
        Il ne faut pas oublier non plus les incinérateurs.


      • sweach 2 février 2017 13:19

        Energie verte ???


        Vous ne voulez plus des centrales nucléaires ?

        Pas de problème on va vous mètres des milliers de ventilateurs de cent mètres de haut partout dans vos champs de vision et on va raser des milliers d’hectare pour faire des mines à ciel ouvert.

        Pour diminuer le risque d’irradiation potentiel dans un futur pessimiste, on va vous mettre une qualité de l’air rempli de particule qui elles auront une action immédiate sur votre santé.

        Il n’y a rien de pire pour l’écologie qu’une politique écologique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès