• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui peut encore dire STOP au réchauffement climatique ?

Qui peut encore dire STOP au réchauffement climatique ?

Les experts du réchauffement climatique dénoncent une accélération du processus et alertent sur les dangers de ne pas radicalement réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pendant ce temps-là, à la Une du Parisien, on apprenait il y a quelques jours que le prix du pétrole pourrait être divisé par deux dans les prochaines années, sous l’effet des exploitations mondiales de gaz de schiste. Chez nos principaux partenaires avec lesquels on souhaite conduire un Airbus de l’énergie, c’est la consommation de charbon qui rend très pessimiste quant à la capacité réelle de l’Europe à améliorer son bilan environnemental…

L’Europe approuve la fracturation hydraulique

Juste après le débat sur le paquet climat 2030 qui sera validé par le Conseil de l’Union en mars prochain, c’est au tour des gaz de schiste de faire l’objet d’un travail de la commission. Cette dernière « répond aux demandes d'action en formulant des principes minimaux que les Etats membres sont invités à suivre afin de tenir compte des aspects environnementaux et sanitaires et de donner aux exploitants et aux investisseurs la prévisibilité nécessaire ». C’est le paradoxe de la politique énergétique européenne, certains textes fixent des objectifs contraignant sur les émissions de CO2 pendant que d’autres organisent la production de nouveaux hydrocarbures…

Les associations protestent sur les objectifs et la méthode

Il y a déjà plusieurs mois, les experts du GIEC ont publié leur cinquième rapport ; s'il ne se veut pas alarmiste, il signale tout de même que le processus de réchauffement s’accélère. Outre les critiques que certaines associations ont adressées sur les méthodes de calculs ( cf Réseau Action Climat et le "CO2 importé") , « Nicolas Hulot, estime que l'UE devrait réduire ses émissions d'au moins 50% en 2030. Greenpeace et le Réseau Action pour le Climat (regroupant Oxfam, WWF, Greenpeace...) réclament eux une réduction d'au moins 55% par rapport aux niveaux de 1990 si l'UE veut tenir son engagement de les réduire de 85 à 90% pour 2050 ». On note que le Parlement européen a lui aussi trouvé « décevant » les objectifs proposés par la commission.

Les industriels inquiets pour leur compétitivité proposent le nucléaire

Autre paradoxe de notre continent, alors que les associations ne sont pas satisfaites, les industriels ne le sont pas davantage. Comme le remarque le site Boursier, ces derniers pourraient se satisfaire de l’objectif retenu dans le bas de la fourchette, pourtant la compétitivité de notre industrie continue de les inquiéter. Il y a quelques jours, ils avaient d’ailleurs fait parvenir une lettre pour défendre leurs positions. Dans cette missive, ils avaient adressé plusieurs recommandations dont celle de coupler les objectifs de CO2 avec un objectif de croissance industrielle ».

Nos voisins allemands optent pour le charbon, et nous ?

Alors que l'ancien ministre en charge des questions d'énergie est passé au cabinet de la chancelière Merkel, l'Allemagne continue d'accorder une certaine importance à la question énergétique. En effet, la récente sortie du nucléaire fait l'objet d'une attention toute particulière des autorités, et plus spécfiquement ses conséquences en matière 'émission de carbone. Selon la Fédération de l'Energie Allemande, le niveau de production d'électricité à base du combustible lignite a atteint des reccord depuis l'époque de la RDA. Une pollution qui a déjà des impacts en terme de santé publique et qui devrait nuire à la politique environnementale européenne... En France, le Canard Enchainé nous révèle qu'un rapport sur le gaz de schiste vient d'être dissimulé par Arnaud Montebourg pour ne pas effaroucher les VERTS...

 

                                               A suivre...


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Buddha Marcel. 31 janvier 2014 11:06

    on aurait du et pu par volonté né d’une intelligence perdue depuis que le troc par profit puis le commerce marchand ont existé , vivre comme des Indiens , avec la nature qui donne les ordres ou plutôt montre le chemin , or c’est une vie de roi qui nous tente....donc on donne des ordres à la nature....encore une inversion.

    les ressort de tout ceci sont parfaitement inconnus , sauf exceptions et pourtant tout ce délire commence dans un cerveau X par 7 milliards si ces chiffres là ne sont pas aussi faux ???. cela dit dans mon espace vital , je ne vois aucun signe de réchauffement ...

    on va essayer de garder ce mode de vie exponentielle jusqu’au bout....chauffage à fond l’hiver et climatisation l’ete , l’homme déteste vraiment la nature.........sa nature.....dommage vivre etait le mi mi , le ra ra le mi...racle !!


    • Croa Croa 31 janvier 2014 15:04

      Oui l’homme ( et surtout la femme smiley ) voit juste son petit confort d’aujourd’hui...


    • asterix asterix 31 janvier 2014 12:32

      Bonjour à l’auteur,

      Le bilan du réchauffement climatique va s’avérer catastrophique. L’homme zigouille sa planète pour son bien-être économique. Celui de quelques-uns ...et de chacun dans l’idée qu’il s’en fait.
      Le charbon à Merkel est sûrement brûlé dans des usines munies de systèmes de récupération à moitié corrects. Celui de Chine... Et le charbon de bois de tous les pays sous-développés... Et la déforestation... Et, et, et...
      Et l’on a appris récemment que l’énergie nucléaire peut AUSSI mener à l’empoisonnement général et à grande échelle.
      La solution verte progressera le jour où elle ne dépendra plus du politique. Les uns parce qu’ils s’accaparent l’environnement pour ensuite parler d’autre chose, les autres pour le dieu-progrès via le tout à l’économie.
      C’est pas chouette de se suicider à petit feu en sachant consciemment ce que l’on fait ?
      Partons faire la révolte à deux. Les autres suivront bien ...mais attention aux récupérateurs de révolution !


      • L'enfoiré L’enfoiré 1er février 2014 14:31

        Bien d’accord.

        Les politiques ne sont pas des experts en la matière.
        Les écolos ne sont pas des écologistes de formation et de terrain.
        Alors, ils s’informent aux lobbies, qui sont là pour les informer et les influencer.
        L’énergie nucléaire par la fission des atomes lourds est, en effet, une source de problème par les risques, les déchets qui ont des durées de vie important.
        Mais l’exploitation de l’uranium et autres atomes lourds n’a pris que 4 ans, alors que l’énergie du soleil sur terre, demandera encore de nombreuses années avant de trouver la technique exploitable.
        Quant aux éoliennes, là, cela devient même un peu casse-gueule quand les terrains où les installés ne sont pas adaptés pour le faire. 


      • jef88 jef88 31 janvier 2014 12:55

        La « solution verte » C’est le retour à cromagnon .....
        en attendant on peut tous faire attention à notre consommation énergétique !
        mais n’oublions pas ! le soleil aussi chauffe naturellement avec des hauts et des bas ....


        • Frabri 31 janvier 2014 12:58
          Qui peut encore dire STOP au réchauffement climatique ?

          Personne, puisque le capitalisme est pour le réchauffement climatique. Capitalisme soutenu par les partis de gouvernement de gauche (dont font partie les verts), et de droite.
          On pourra peut être ralentir le réchauffement, mais pas l’arrêter.


          • bourrico6 31 janvier 2014 14:20

            Personne, puisque le capitalisme est pour le réchauffement climatique

            l’Humain est pour le réchauffement.
            Le capitalisme n’est la que pour entretenir une forme de noblesse, rien d’autre.
            Le fondement est Humain, l’avidité, la quête de pouvoir.

            Capitalisme ou pas, je pense que ça changerai peu de choses.


          • Croa Croa 31 janvier 2014 15:09

            Ce n’est pas idiot ! Le fait que les bateaux puissent très bientôt contourner l’Amérique par le Nord est excellent pour l’investissement !


          • claude-michel claude-michel 31 janvier 2014 13:05

            bof...pas la peine d’experts pour constater ce changement..sauf peut être pour les bras cassés de la France profonde..et les experts payés pour dire le contraire.. ?


            • claude-michel claude-michel 31 janvier 2014 14:29

              La preuve...


            • joletaxi 31 janvier 2014 14:14

              Sacrée nathalie

              vous lisez l’anglais nathalie ?
              car j’avoue que votre article semble indiquer que vous ne savez du rapport du GIEC, que ce que la presse franchouillarde veut bien en dire ?
              Savez-vous que le parlement anglais mène une enquête parlementaire pour tenter de démêler le vrai du faux du fameux rapport, en invitant des partisans des 2 thèses.
              Nous verrons bien quelles serons leurs conclusions, mais cela dénote d’au moins de leur volonté de ne pas fusiller leur économie pour des « prophéties » du genre nitendo.
              Savez-vous que les t°(pourtant triturées, torturées par l’église de la poele à frire pour leur faire indiquer un réchauffement,les manipulations de la NOAA, du BOOm, sont archi connues) n’ont plus augmenté depuis 17 ans, alors que la courbe du CO2 continue sur sa lancée ?
              Savez-vous que cet hiatus, cette pause, cette anomalie décrédibilise tous les modèles climatiques,ce qui ne manque pas de laisser perplexes les prêtres de la sainte Eglise ,qui se lancent dans des explications risibles.

              Mr. Trenberth cherche la chaleur perdue, vous avez une piste ?

              Tiens, juste pour le fun:avez-vous une démonstration expérimentale reproductible, qui valide le soi-disant effet de serre du au CO2 ?
              D’autre part, l’implantation des renouvelables n’a eu aucun effet sur les émissions de CO2, nulle part, mais a non seulement fait flamber le prix du kw, a ruiné les acteurs économiques du secteur,et fragilisé tout le réseau europeen

              http://www.contrepoints.org/2014/01/31/155181-lechec-du-paquet-climat-energie

              quand donc cessera-t-on de donner la parole à des rigolos du genre N.Bulot, ou à des activistes genre greenpisse, dont les liens financiers avec des lobbys aux buts pas très clairs devraient au moins faire prendre leurs affirmations avec précaution ?
              Bulot et Mollande chez le pape pour le climat, si ce n’était pas pathétique, on en rigolerait

              Vous publiez sur un média alternatif nathalie, ce ne devrait pas être difficile pour vous de creuser un peu le sujet.
              tiens un bon site pour commencer, pensée unique
              ou encore, sur le rapport du GIEC, une opinion « raisonnable »

              http://www.hacene-arezki.com/article-climat-de-panique-122015877.html

              bonne lecture(sauf si ce genre d’écrits vous est interdit par votre religion ,bien entendu)


              • bourrico6 31 janvier 2014 14:17

                tout va très bien, madame la marquiseuuuh ...

                 smiley


              • Gollum Gollum 31 janvier 2014 14:23

                Moi tout ce que je sais c’est qu’il y a un beau gros bout de banquise qui vient de s’affranchir du continent antarctique et mon bon sens me dit qu’il s’est pas barré suite à une vague de grand froid…  smiley




              • joletaxi 31 janvier 2014 15:09

                mais oui, mais oui,sauf que la banquise antarctique bat des records d’étendue absolus depuis le début des mesures satellites.
                C’est à ce point que la moyenne nord sud est cette fois au dessus des moyennes.
                Vous faisiez partie de l’équipage de rigolos qui sont restés plantés huit jours dans la banquise, car comme vous, ils croyaient dur comme fer trouver une mer libre de glace, comme l’avait trouvée un explorateur 100 ans auparavant, en rééditant le trajet de celui-ci ?
                Et toutes les études montrent un refroidissement de l’antarctique, encore une fois, en dépit du « massage » secret des relevés.

                faut croire que quoi qu’il arrive, votre capacité de raisonnement ne résiste pas à votre désir profond de voire une catastrophe


              • thandalas 31 janvier 2014 15:26

                Il est vrai que la T° n’a pas augmenté comme prévu, mais il existe des divergences sur les causes de cette non hausse, certains disent que c’est parque le réchauffement c’est de la fumisterie, et d’autres disent que cette non hausse coïncide curieusement avec la mise en place progressive d’une geo ingénierie mondiale comme les chemtrails.

                Attention, ce n’est pas que j’y adhère, mais vous demandiez a Natahlie une piste, je vous en fournit une ^_^


              • Gollum Gollum 31 janvier 2014 15:29

                ne résiste pas à votre désir profond de voire une catastrophe


                Ah, ah, intéressant comme réflexion.. Si je la retourne serait-ce que vous êtes complètement paniqué à l’idée qu’il y aura une grande catastrophe ??

                Sinon je n’ai aucune confiance dans vos études et surtout je connais trop d’îlots actuellement qui essayent désespérément de résister à un océan de plus en plus envahissant

                Et comme tout le monde le sait quand les eaux montent c’est qu’elles se refroidissent..

                N’est-ce pas ? 

              • Gollum Gollum 31 janvier 2014 15:44

                On peut rajouter à cela les changements de flore notamment dans les Alpes. Les plantes qui se trouvaient avant cantonné à une certaine altitude se retrouvent dorénavant bien plus haut.


                Je me souviens personnellement d’un coin d’Auvergne que j’ai fréquenté toute mon enfance et qui était totalement dépourvu d’arbre à cause du froid de canard qui y régnait. Dorénavant les arbustes ont tout envahi..

                je n’évoque pas non plus les hivers régulièrement neigeux quand j’étais écolier et qui maintenant sont plutôt l’exception..

                Tous ces changements, une personne de bon sens et qui a l’habitude de regarder peut les constater simplement sans mettre le nez dans des études contradictoires selon qu’elles sont soutenues par tel ou tel lobby.. Pour ce qui est des vôtres, probablement le lobby pétrolier..

              • joletaxi 31 janvier 2014 17:11
                Sinon je n’ai aucune confiance dans vos études et surtout je connais trop d’îlots actuellement qui essayent désespérément de résister à un océan de plus en plus envahissant

                mais oui, mais oui,
                vous êtes un bon client
                tiens les océans

                http://www.contrepoints.org/2013/10/01/140868-les-oceans-montent-dangereusement-sauf-autour-iles

                et jamais je n’ai dit qu’il n’y a pas un léger réchauffement, auquel

                personne ne peut attribuer une cause certaine, de .08 ° en un siècle, comme il y en a déjà eu dans le passé, l’optimum médiéval, cette période qui pose tant de soucis à la confrérie,on se souviendra de la saga Man

                D’ailleurs, le rapport du GIEC n’a pu passer sous silence ce problème d’attribution, chose dont personne n’a répercuté les conséquences

                Mais à quoi bon, on a brûlé des protestants qui ne voulaient pas revenir à la bonne religion...



              • JMBerniolles 31 janvier 2014 18:22

                On ne peut que tristement constater ici que le bourrage de crane des « reportages » orientés sur le climat et des débats d’ « experts » complaisants (la plupart de ceux qui fréquentent les plateaux télé, les autres sont exclus) qui visent à développer une vision catastophique de l’évolution du climat, marche très bien.


                Logiquement, la véritable propagande des médias sur tous les sujets où l’on veut manipuler l’opinion des gens : l’Europe, la Syrie, l’économie, le secteur énergétique où l’on nous cache le fiasco des EnR PV et éolien, devrait conduire ceux-ci à réfléchir par eux-mêmes d’autant que l’internet offre encore une certaine diversité de points de vue.
                Non, on voit ici beaucoup de commentaires reprendre toutes les idées propagées.

                La banquise se fend sous l’effet de contraintes qui peuvent être générées soit par un réchauffement, soit par un refroidissement. Une consultation des données disponibles et accessibles à tous [NOAA, Met office, Giss de la NASA ] permettrait de constater que l’évolution des températures dans l’hémisphére sud est différente de ce qui se passe dans le Nord. Il n’y a quasiment pas eu de réchauffement au sud, tandis que le Nord se réchauffait de + 0.8°C disons jusqu’à 97/98 [année où le réchauffement est du à un El Niño]. Et depuis nous sommes sur un plateau de température. Qui n’est plus nié.

                Cela fusille les modéles de prédictions antérieurs et il faut en redéfinir de nouveaux. Donc c’est actuellement le flou théorique.

                Bien entendu ceci ne sera jamais reconnu par nos médias qui ont pour tâche de nous détourner des vrais problèmes. Comme le naufrage accéléré de notre économie.





              • HELIOS HELIOS 31 janvier 2014 21:16

                @ Gollum...
                Le « grand bloc » de glace qui s’est séparé s’est en fait cassé, justement a cause du froid.
                Il a grandi trop vite et son epaisseur n’etait pas suffisante pour qu’il se soutienne lui-même.

                Mais c’est plus facile de dire que c’est le rechauffement.... surtout quand ça permet de nous enfiler de nouvelles taxes et contraites....


              • Gollum Gollum 1er février 2014 10:49

                Bon je réponds sur ma façon de voir les choses. Le blog fourni par joletaxi balance des tas de trucs.. Comme je ne suis pas un expert et que je n’ai aucune envie de me taper des graphiques, des stats, etc.. je me contente de renvoyer vers une image vers ce même site qui révèle la philosophie sous-jacente de celui-ci : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/04/01/2014235_la-deforestation-est-une-realite.html


                Où l’on voit comment on traite le problème absolument dramatique de la déforestation.. Bref, ce site se fout de notre gueule et ce sans complexe en faisant de l’humour..

                Quand on sait en quel état sont les forêts amazoniennes et dans beaucoup d’autres endroits.. on comprend que l’on ait aucune envie d’éplucher les autres arguments…

                Direct à la poubelle.

                Quant au réchauffement anthropique on ne me fera pas croire qu’il n’y aucun impact de l’homme sur cela pour la bonne raison que l’inverse est bien plus absurde.

                La planète terre est dans un état dramatique dans beaucoup d’endroits cela se voit à l’œil nu mais tout ce que trouve à dire ce genre de gugusse c’est qu’il refuse d’être culpabilisé..

                Pauvre chou qui reflète bien l’état mental absolument déplorable de ce genre de bonhomme..

                Bref, s’il croit vraiment à ce qu’il raconte cela relève du psychiatrique.

              • bourrico6 3 février 2014 10:25

                C’est la bal des autruches ici, le royaumes des irresponsables.


              • JMBerniolles 31 janvier 2014 14:22

                Je m’excuse mais lorsque l’on se hasarde sur le terrain des domaines associés du climat et de l’énergie il vaut mieux bien connaitre les sujets. 


                Ainsi cet article commence par une grosse contrevérité. Dans les faits il n’y a plus de réchauffement climatique au sens de sa définition, c’est à dire l’évolution de la température moyenne à la surface du globe, depuis près de 17 ans. 

                On ne peut nier qu’il y ait des phénomènes extrêmes parfois amplifiés, le terme exact serait donc changement climatique éventuellement si cela prennait des proportions globales.

                Rappelons tout de même que nos experts du réchauffement annoncaient, entre autres, aux Lyonnais qu’ils allaient bientôt bénéficer d’un climat méditerranée.

                L’article fait d’ailleurs le constat que dans les politiques énergétiques réelles des états, les considérations sur les émissions de CO2 sont complètement mises de côté. Le Giec [organisation étatique n’est donc pas capable de convaincre les états !]

                Sinon l’Allemagne garderait son nucléaire dont elle n’est d’ailleurs pas encore sorti

                Beaucoup de bêtises ont été dites sur la fracturation hydraulique. Dans le but de faire peur aux gens, ce qui est une constante chez un certain nombre d’ « écolos » professionnels qui défendent ainsi leur fond de commerce.

                Il n’y a pas de vie moderne, pas d’emplois, pas de progrès économique sans énergie.
                Lorsque la Chine affiche un taux de croissance élevé alors que sa consommation d’énergie stagne, les économistes sérieux ne la croient pas. 

                La géopolitique du Moyen orient est en train de basculer parce que tandis que la production de pétrole de l’Arabie saoudite sature, l’Iran monte en puissance sur le pétrole et le gaz naturel. 

                Le problème actuel est que les ressources énergétiques se raréfient.



                • leypanou 31 janvier 2014 23:27

                  @JMBerniolles :

                  Vous avez très bien résumé la situation avec votre commentaire : "Logiquement, la véritable propagande des médias sur tous les sujets où l’on veut manipuler l’opinion des gens : l’Europe, la Syrie, l’économie, le secteur énergétique où l’on nous cache le fiasco des EnR PV et éolien, devrait conduire ceux-ci à réfléchir par eux-mêmes d’autant que l’internet offre encore une certaine diversité de points de vue. « 
                  Vous auriez pu aussi rajouter l’Ukraine en ce moment.

                  En France, on est habitué. A ceux qui veulent lire autre chose que la propagande officielle sur le prétendu »changement climatique", lisez par exemple ceci.


                • JMBerniolles 1er février 2014 00:00

                  Merci pour votre commentaire.

                  Vous avez raison : l’Ukraine... où soit, disant les gens veulent, en majorité, rejoindre notre merveilleuse Europe. Franchement ce serait risible si de pauvres gens n’allaient y laisser peut-être leur vie.

                  Ce que j’ai remarqué, c’est qu’à l’autre bout, la Grande Bretagne joue son jeu personnel : tournant énergétique avec nucléaire et gaz de schistes, rapprochement avec l’Iran, qui l’amènera à prendre ses distances vis à vis de Bruxelles.

                  Comme pour les frappes sur la Syrie, Cameron se servira d’un référendum orienté.

                  Nous ne sommes pas loin d’avoir les dirigeants les plus nuls d’europe.

                • JMBerniolles 1er février 2014 10:15

                  Je m’étonne toujours que dans les raisonnements de personnes qui s’auto proclament experts du domaine du climat pour excommunier des scientifiques, type Courtillot, qui appliquent simplement une démarche scientifique basée sur les faits, il y ait l’oubli du paramètre majeur qui pèse sur les domaines énergétiques et économiques, c’est à dire la démographie. D’ailleurs cela figure explicitement dans les prédictions du Giec, mais c’est une donnée éliminée. Ce qui montre bien, entre autres, que tout est manipulé politiquemnt dans ce domaine.


                  Actuellement nous vivons une période qui est essentiellement marquée par la raréfaction des ressources naturelles combinée à une démographie galopante dans certaines régions.

                  En France nous avons une démographie, on va vers les + 10% en peu de temps, qui est incompatible avec une économie d’énergie de 20%. D’autant plus avec le taux de chomage actuel [pas de création d’emplois sans consommation énergétique, c’est une donnée incontournable].

                  Les gens ne se rendent pas compte de ce que cela représenterait comme bouleversement dans leur mode de vie. Et de l’impasse dépressive dans laquelle cela nous mènerait.

                  L’arrêt simple de deux réacteurs nucléaires à Fessenheim, nous conduirait à une forte probabilité de Black out électrique à moins d’une profonde remise en cause de notre liberté de consommation [c’est le projet smart grids (si l’on n’a pas compris que ce qui est « very smart » n’est pas pour le commun des mortel)]


                • bernard29 bernard29 31 janvier 2014 14:44

                  Qui peut quelque chose ?

                  Jésus ; la preuve Nicolas Hulot a appelé le pape au secours du GIEC et de la conférence.


                  • Croa Croa 31 janvier 2014 15:13

                    Effectivement au point où nous en sommes il nous faudrait un miracle !


                  • Cassiopée R 31 janvier 2014 14:56

                    Les politiques sont pour le pétrole et le gaz de schiste, c’est juste une question de temps. Regarder toutes les prévisions de consommation énergétique que l’on donne aux populations, à chaque fois les chiffres sont en hausse dans tous les secteurs dont le charbon et le pétrole. 


                    Il y a seulement un discours, pour faire croire qu’on s’occupe du climat et de l’environnement en général, mais dans les faits il n’y a rien. C’est tout le contraire comme il est dit dans l’article.

                    L’espèce humaine est représentée par des dirigeants, qui sont avant tout cupide, et ne voît pas les problèmes que le réchuaffement climatique cause et va causer. 

                    A aucun moment, le sommet de Paris en 2015 ne va changer quoique ce soit puisque de toute façon on pousse la machine économique à la surconsommation et à la surexploitation des ressources naturelles. Ce sera un sommet pour s’auto-congratuler et faire croire que l’on s’occupe de la Terre mais dans les faits c’est une question qui gêne et qui ne se résouds que par l’économique pour les politiques et les dirigeants capitalistes.

                    A ce stade de surconsommation qui prolifère sur la planète (ouverture du système énergévire occidental en Chine et dans le monde), il n’y a pas d’alternative aux changements climatiques qui continueront à grandir de plus en plus, avec des températures qui deviendront de plus en plus élevés. A cette réponse, un sommet bidon, des paquets climat faux et surtout continuer à consommer à outrance sans se soucier des problèmes que celà provoque pour le climat et l’environnement.

                    • arthes arthes 31 janvier 2014 17:25

                      Le gaz de schiste, je m’y intéresse particulièrement vu que je vis dans un pays de la France (celui de cro magnon) magnifique et qui est une manne touristique.

                      Des investisseurs lorgnent avec extrême convoitise ses sous sol car il y aurait une quantité extraordinaire de gaz dans la roche .

                      La dernière holding qui réclamait un permis d’exploration à son siège basé à Singapour...

                      F’in bref, je veux bien qu’on argue d’un coté que « l’on dit n’importe quoi pour ne pas avoir les gaz de schiste », je pourrais tout aussi bien rétorquer que ceux qui sont pour racontent aussi n’importe quoi, car si la fracturation était propre et n’avait aucune conséquences sur l’éco système et le biosystème, ça se saurait, en plus du mitage et autres pollutions liées à l’extraction il y a le fait que cela nécessite des quantités phénoménales d’eau, qui se raréfie sur toute la planète quoiqu’en disent les plus optimistes .

                      Faut savoir si on veut vivre dans la modernité en harmonie ou non avec son environnement (je cite les arbres, les fleurs et les pitits oiseaux, l’eau ) ou si la modernité fait qu’il faille obligatoirement détruire la nature...« Fin les investisseurs et lobyes pétroliers dans leur course éternelle et infernale à l’argent se fichent de pourrir la vie et l »environnement d’ êtres qui n’ont pas plus d’importance qu’une chiure de mouche pour eux et auxquels ils vont promettre en contrepartie un travail (de merde) et encore...C’est pas sur, il y a de la main d’œuvre pas trop chère qui peut se substituer aux autochtones.

                      Bon, ils ont le droit de tenter le coup, le problème c’est qu’ils ne savent pas où ils vont à moyenne terme, ni au niveau de la rentabilité ni surtout au niveau de l’impact sur l’environnement, (j’écourte, mais ça vaudra le coup d’en faire un article de cette histoire de gaz de schiste ), tout ce que j’entend c’est « le gaz coutera moins cher et ça créera des emplois », ensuite on en est aux probabilités, en gros le soucis est de bien empaqueter le cadeau empoisonné, cela dit je ne conteste pas que la fracturation est mieux maitrisée qu’en 1980,ce n’est pas un scoop non plus, c’est le contraire qui serait surprenant .

                      Est ce que le bonheur de l’humain réside dans le travail à n’importe quel prix, n’importe quel sacrifice , mais le travail encore et toujours pour consommer , encore et toujours et consommer des rêves tous fabriqués pour lui quant il ne sait plus rêver par lui même ?

                      Arbeit macht frei ?

                      Faudrait revenir à ses classiques « Discours sur la servitude volontaire » De ce charmant et étonnant Etienne la Boétie.


                      • Le421 Le421 31 janvier 2014 18:53

                        Salut compatriote !!

                        Je sais pas pour toi, mais il y en a dans le coin qui n’ont pas besoin de poudre pour faire péter une installation.
                        Mon père a viré les boches dans la Bessède en 44, on peut recommencer avec Total.
                        Bonjour de Sarlat...


                      • joletaxi 31 janvier 2014 19:03

                        vous êtes l’archétype des lobotomisés par la mouvance qui matraque en continu ses mensonges,relayés par une presse peu regardante sur ses sources.

                        si la fracturation était propre et n’avait aucune conséquences sur l’éco système et le biosystème, ça se saurait,
                        mais ça se sait ! trouvez-moi un cas avéré de pollution des ressources en eau aux USA.
                        Vous en êtes resté à gasland ?
                        Figurez-vous que cela fait 50 ans que l’on utilise cette technique, y compris dans la géothermie.
                        Figurez-vous que les USA ont une agence l ’EPA, qui est une vraie terreur pour les industriels, et qui a cherché, et n’a rien trouvé.
                        Figurez-vous que les USA sont à ma connaissance le seul pays où un avocat se rémunère sur les sommes versées à son client, et que dans un pays où l’on fait un procès parce que sa table de restaurant est occupée, et où on le gagne, avec des indemnités substantielles,il est tout de même, surtout considérant les sommes en jeu, si comme vous le prétendez, cette technique était si dramatique ,nous aurions une flopée de procès ?

                        Faut savoir si on veut vivre dans la modernité en harmonie ou non avec son environnement (je cite les arbres, les fleurs et les pitits oiseaux, l’eau ) ou si la modernité fait qu’il faille obligatoirement détruire la nature.

                        encore un truisme, au plus un pays se développe, au plus il est attentif à des considérations environnementales, la raison en est qu’il en a les moyens.

                        Fin les investisseurs et lobyes pétroliers dans leur course éternelle et infernale à l’argent se fichent de pourrir la vie et l »environnement d’ êtres qui n’ont pas plus d’importance qu’une chiure de mouche pour eux et auxquels ils vont promettre en contrepartie un travail (de merde) et encore...C’est pas sur, il y a de la main d’œuvre pas trop chère qui peut se substituer aux autochtones.

                        Vous n’avez pas la moindre idée de ce que vous racontez, les emplois dans le secteur pétrolier sont très bien payés, et s’il n’y avait pas des pétroliers pour aller chercher, au prix d’investissements conséquents, et des avancées continues dans la recherche, vous ne seriez pas en train de publier sur le net, vos idioties.

                        Bon, ils ont le droit de tenter le coup, le problème c’est qu’ils ne savent pas où ils vont à moyenne terme, ni au niveau de la rentabilité ni surtout au niveau de l’impact sur l’environnement,

                        ne vous préoccupez pas de la rentabilité, j’ai l’impression que vous n’allez pas y placer vos économies.quant à l’impact sur l’environnement, il n’y a pas d’activité humaine qui n’impacte l(environnement, cf les hachoirs à oiseaux.

                        empaqueter le cadeau empoisonné,
                        ben oui, une ressource sur le sol national, une baisse des prix de l’énergie, des emplois (600.000 aux USA) avec des rentrées fiscales,surtout, n’y touchons pas.

                        il y a le fait que cela nécessite des quantités phénoménales d’eau, qui se raréfie sur toute la planète quoiqu’en disent les plus optimistes .

                        encore !un problème d’eau en France ? faudra faire un petit effort d’information, car en dehors du fait que la fracturation d’un puits consomme moins que l’arrosage d’un golf, 80 % de l’eau est recyclée,l’eau c’est bien la dernière chose dont nous manquons, surtout ces derniers temps.
                        Fou ce que la répétition d’un mensonge finit par prendre des allures de vérité

                        Est ce que le bonheur de l’humain réside dans le travail à n’importe quel prix, n’importe quel sacrifice , mais le travail encore et toujours pour consommer , encore et toujours et consommer des rêves tous fabriqués pour lui quant il ne sait plus rêver par lui même ?

                        curieux hein que des milliards de gens dans le monde rêvent d’avoir un niveau de vie comme le nôtre, doivent tous être des décérébrés ?


                      • bourrico6 3 février 2014 10:28

                        Vous êtes l’archétype des lobotomisés

                        Bel autoportrait !!
                         smiley

                        Mon petit, l’optimisme béat, pour ne pas dire niais, dont vous faites preuve n’est pas partagés par tous.
                        Aussi, je vous prierai de garder vos idées issues de cette sotte béatitude pour vous, et de les utiliser en suppositoire...et encore, pour enfant.


                      • bourne 31 janvier 2014 17:26

                        Je reste toujours climato-sceptique devant cette société qui réclame pour le consommateur d’être écolo-compatible quand toute la société de consommation va vers le toujours plus de gaspillage. A quoi ca rime que je fasse du tri sélectif quand ma tranche de viande est deux fois emballée : Dans du plastique et une couche d’alu. Pourquoi envoyer mes archives professionnelles en Italie à prix d’or (1500 €) . Je ne saisis pas, faites excuses, que l’interdiction des centre-villes faite aux voitures, se fasse au détriment des campagnes que l’on bétonne dans le même temps. Pourquoi les nouvelles ampoules électriques claquent plus souvent chez moi, alors qu’elles sont constituées de davantage de produits nocifs que celles à filament ? Pourquoi une immigration toujours plus massive vers nos mégapoles ? Comment concilier la croissance de la population et la décroissance ? J’aimerais tellement comprendre.


                        • HELIOS HELIOS 31 janvier 2014 18:04

                          .. ah, ah, ah... que de bêtises !

                          NON on ne peut pas arreter le rechauffement climatique, même s’il fait actuellement une pause, tout simplement parce que l’homme n’en est pas responsable, quoiqu’en disent les verts et le GIEC !

                          Avec un peu de bon sens et d’humilité on comprend tout de suite. Tout le reste n’est qu’enfumage.....


                          • Le421 Le421 31 janvier 2014 18:50

                            Au final, ce qu’il y a de bien, c’est que de toute façon, il n’y a que le nez dans la merde que les gens disent « ça pue !! ».
                            De plein gré ? Pas question de faire quoi que ce soit pour sauver la planète.
                            Tant qu’il restera quelque chose à saloper qui rapporte, nos gros dirigeants, économistes et industriels réunis le feront.
                            Ils se protègeront dans des bulles de verre bien chauffées qu’ils feront construire par les derniers esclaves encore bien heureux d’avoir du boulot.
                            Et nous, les petits, nous verrons d’outre tombe crever nos petits-enfants qui nous cracherons dessus.
                            Et ils auront raison.
                            Vu le nombre de cons au mètre carré sur cette planète...


                            • Le421 Le421 31 janvier 2014 18:55

                              On ne se serait pas vu hier soir des fois...  smiley


                              • Le421 Le421 31 janvier 2014 18:59

                                 Post-scriptum @ Arthes


                              • jctheo 31 janvier 2014 19:02

                                Au lieu d’accuser sans preuves les gaz à effet de serre , les soit disants experts feraient bien de s’interroger sur les autres facteurs du réchauffement climatique bien plus influents tels que les variations du soleil .
                                Mais là : silence radio.

                                Seule a droit de cité la version officielle éminament politique !

                                 On se croirait revenu à l’époque de Galilée ! 


                                • Corinne Colas Corinne Colas 31 janvier 2014 20:45

                                  Entre l’expert du nucléaire qui connaît bien son sujet (en effet) et ceux qui ne veulent surtout pas entendre la vérité et qui s’improvisent climatologues, c’est...

                                  peine perdue Nathalie !

                                   smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès