• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui sont « les assistés » ?

Qui sont « les assistés » ?

Chaque jour, au travail, à la supérette ou dans la salle d’attente du médecin, on entend de bonnes gens déclarer en toute bonne fois : « assez d’assistanat, il y a trop de social en France ! » (sic), et souvent, les propos anti-chômeurs, anti-immigrés, voire anti-fonctionnaires, ne tardent pas à suivre.

Comme si le souci majeur de notre pays était que les chômeurs de longue durée, que la situation objective de l’emploi prive objectivement de perspectives (4 millions de chômeurs totaux ou partiels !) puissent toucher quelque temps leurs maigres indemnités et « profiter » ensuite d’un RSA qui permet juste de survivre sans s’offrir le moindre plaisir ! Parmi ceux qui accablent les chômeurs, qui peut d’ailleurs être sûr que la perte d’emploi, l’absence de ressources et le surendettement ne frapperont pas un jour leur fils, leur sœur ou… leur chère petite personne ?

En réalité, derrière ces propos mesquins qui conduisent de braves gens à cultiver l’envie et la haine (jalouser des Rmistes !), il y a la campagne de division menée par la droite. Pour disculper les milliardaires du CAC 40 de leurs énormes responsabilités dans la casse de nos usines, pour protéger le capitalisme, incapable de concrétiser le « droit au travail » inscrit dans la constitution, l’UMP préfère stigmatiser les « petits » et les sans-grade. Qu’il est plus simple de stigmatiser le chômeur, surtout s’il est basané ou si elle est mère célibataire, que d’accuser ces manitous du capital qui augmentent la valeur de leurs actions chaque fois qu’ils délocalisent une production vers un pays de misère !

Derrière le « racisme social » contre les prétendus « assistés », il y a aussi la politique du PS : comme Hollande ne veut pas réellement taxer les capitalistes, comme il veut néanmoins conserver une image de « défenseur des faibles », il taxe les travailleurs en activité, rogne les pensions de retraite, bloque le salaire des fonctionnaires et « diminue la dépense publique » comme l’exige la droite : bref, il s’en prend aux actifs pour, soi-disant, « aider les plus fragiles » : en fait le but n’est pas d’aider les chômeurs mais de renflouer le maudit euro à la dérive et pour rembourser la « dette souveraine » (sic !) aux financiers. Bref, les dames patronnesses du PS s’entendent à merveille avec les Brutos de la droite pour OPPOSER sans cesse les « petits » aux « moyens », histoire d’épargner les GROS.

Plus facile aussi d’accuser le travailleur immigré qui pousse sur le marteau-piqueur que de dénoncer le véritable casseur de la nation : cette UE capitaliste, qui pompe chaque année 18 milliards d’euros à la France en ne lui rendant sous forme de « subventions européennes » (car en plus il faut dire merci !) 9 milliards de cette manne détournée de nos services publics et de nos investissements industriels publics à la ramasse.

Alors trêve de basse jalousie. Cessons de jalouser nos frères de classe, les travailleurs privés d’emploi en leur infligeant la double peine de l’exclusion économique et du mépris social. Cessons d’envier les fonctionnaires car les instituteurs, les infirmières, les ouvriers et les ingénieurs de l’Equipement travaillent dur pour le service public en voyant leur salaire réel baisser et leurs effectifs s’écrouler (6 postes sur 7 d’employés de l’équipement partant à la retraite ne sont plus remplacés !).

Et regardons les CHIFFRES : comme l’établit une enquête précise du Monde diplo parue en juin, le vrai problème des droits sociaux n’est pas que quelques-uns « abusent » de leurs pauvres prestations. Le vrai problème est que des CENTAINES DE MILLIERS de personnes pauvres ou très pauvres, mal informées, déprimées ou culpabilisées par la campagne contre les « assistés », n’osent pas exiger leurs DROITS. Le vrai problème est que 8 millions de Français vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté. Qu’un enfant sur 5 est classé parmi les pauvres ; que près de la moitié de la population ne part pas en vacances près de 80 ans après 1936 !

Regardons plutôt vers le HAUT de la société : vers ces 500 premières fortunes « françaises », si pressées de s’expatrier pour échapper aux impôts, qui se sont accrues de 25% (vous avez bien lu : au fait, votre salaire a « augmenté » de combien cette année ?) en 2013 et qui tentent par tous les moyens de gagner les « paradis fiscaux », où les attendent déjà 240 MILLIARDS d’euros, de quoi renflouer 12 fois le prétendu « trou des retraites ».

Et n’oublions pas que si les chômeurs sont privés de travail PAR LE CAPITALISME, qui préfère surexploiter des esclaves à l’autre bout du monde, les insolents revenus de nos milliardaires, auxquels il faudrait ajouter tant de « peoples », de « grands sportifs » camés et de « petits débrouillards » à la Tapie, s’accroissent sans cesse SUR LE DOS DU TRAVAIL de plus en plus dévalué et méprisé.

Bref, LES « ASSISTES » NE SONT PAS CEUX QUE DESIGNENT LA DROITE : ils s’appellent les CAPITALISTES  ; et il faudra pour leur faire rendre gorge que les « petits » et les « moyens » s’unissent enfin dans un large front populaire et patriotique poussant jusqu’à leur terme, la révolution sociale, les justes luttes inachevées de 36, 45 et 68.

Ainsi pourrons-nous TOUS ENSEMBLE rendre à la France son indépendance, reconstruire l’emploi industriel, rendre sa place centrale à la classe ouvrière, sortir de l’UE du capital et rouvrir à notre pays la voie du socialisme.

Par Floreal
PRCF - www.initiative-communiste.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (148 votes)




Réagissez à l'article

153 réactions à cet article    


  • Stof Stof 24 juillet 2013 08:58

    On nous dit qu’il est peu utile d’augmenter les impôts des très riches car leur contribution relative est marginale.
    Conclusion : on n’a pas besoin d’eux. Qu’ils s’en aillent.


    • Mr Dupont 24 juillet 2013 10:32

      Ils ne manquent pas de culot les auteurs , ou bien ont-ils la mémoire courte ?

      « La juste cause inachevées de 36, 45 et 68 »

      Parlons en de la « juste cause de 68 »

      Qui l’a trahie cette juste cause ?

      http://www.icl-fi.org/francais/oldsite/68mai147.htm

      Qui a fermé les vannes à incendie chez Renault-Billancourt dont se servaient les grévistes pour maintenir à distance les CRS ?

      La CGT

      Je ne vous raconte pas ce qui en a suivi : il suffit de l’imaginer


    • HELIOS HELIOS 24 juillet 2013 12:22

      ... Mr Dupont... le texte que vous avez mis en lien, lui aussi reecrit l’histoire !
      Tout le monde ne pouvait être partout a la fois, et Mai 68 fut une contestation multicausale, chacun a son niveau avait une revendication.

      La principale etait toutefois le rejet de la V eme republique « a la De Gaulle », mais c’est helas la seule chose qui n’a pas changé... la preuve, Sarkozy et Hollande font pareil, avec une petite difference fondamentale : De Gaulle etait pour l’interet de la France, alors que nos pingoins actuels sont pour l’interet des lobbies et autres bruxellois.


    • Epsylon 24 juillet 2013 17:06

      Votre propose montre une méconnaissance des mécanismes économiques ! Sans riche, pas de capital à investir, donc pas d’entreprises et donc pas d’emplois.


      Arrêtez de stigmatiser les entreprises en n’ayant comme références que les grands groupes du CAC40 ! Ces dernières ne sont pas représentatives de la vie économiques et ne font absolument pas vivre le pays étant pour la très grande majorité internationalisé. Que certaines pratiques soient choquantes et mériteraient une meilleure régulation... d’accord totalement.

      Mais de grâce... arrêtez les amalgames qui ne veulent rien dire et qui vous décrédibilise totalement au final.

    • MIMOMA43 24 juillet 2013 17:55

      Epsylon , contrairement a ce que vous dite et tout dans le contraire, justement les riches sont riche pourquoi ??????

      1. Par ce que les employés sont sous payé et sous employé en nombre
       et ne coute rien ou presque aux grosse entreprise, et je vous parles pas ceux du cac40 qui sont la gangrène de la société économique.

      2. Qui achete les produits qu’ils vendent c’est les même qui les fabrique(les moins aisés)

      3. Pour acheté ces même bien diverses et varié on prend pour beaucoup des crédit,decouvert etc... a des banques qui sont gérés par qui par les même qui vous fond la faveur de vous embauchez (LOL)

      Alors je veux bien que l’on ne stigmate pas tous l’ensemble des patrons comme les artisans qui en chie réellement ou petit patron qui ont encore les pied sur terre.
      Mais ne faites pas l’affront de dire a des personne qui se lèvent tous les jours pour travailler pour une misère et qui se retrouve au chômage rsa ou autre ( par ce que le travaille dans d’autre pays sont moins cher ) c’ est eux qui fond tourné l’économie en dépensant les moindre pécule de leur salaire dans l’économie,les riches eux ne dépense qu’un petite partis de leur argent dans l’économie du pays, le reste ils le dépensent et investissent dans des économies qui sont loin de ou ils ont amasser cette argent.
      Alors les riches sont riches par ce que les pauvre sont la pour leur donner , leur argent dont ils se servent soit disant pour donner du travaille au masse ça vient d’ou ?????? D’en bas , dans la masse de petite gens qui se lèvent le cul et qui en crèves.

      Alors quand on touches le minimas sociaux, ou même que l’on est fonctionnaire , l’argent qui nous si généreusement donner ont la payé 20 fois cette obole que l’on nous rend et quand les français arreterons de regarder jalousement les trois sous de mieux ou les trois fois rien de travail de moins que fait l’autre pour le même salaire peu être qu’ils se rendrons compte qu’il se trompe de cible.

      Alors arrêter de croire ou de faire croire que c’est les riches qui font travailler les gens.
      Les riches sont riches grace aux pauvres et les pauvres sont pauvre a cause des riches !!!!!!!!!!

       


    • Croa Croa 24 juillet 2013 23:34

      à Epsylon «  Sans riche, pas de capital à investir, donc pas d’entreprises et donc pas d’emplois. »

      Faux, les vrais richesses ne sont dans le capital qu’en apparence. Le mécanisme cité ne fait que désigner un propriétaire, bref le prédateur social. Par contre les entreprises, le travail n’ont de leur coté rien de virtuel : Ils sont les vrais richesses !


    • 1871-paris 1871-paris 25 juillet 2013 17:04

      Epsylon votre message demontre la vaccutee de votre connaissance des mecanismes economique.


      Pour vous =》riches=sous sous= achat usine et machine = travail = salaire pour moi moi...

      Et vous voulez donner des lecons de theories economique ! A votre avis pourquoi des gens comme Max webber ont ecris se qu il ont ecris, parce qu a vous lire le capitalisme n’a nullement besoin de caution tellement il est benefique ! or depuis plus de 30 ans de liberalisme outrancier nous voyons mourri de faim 10 000 000 de personnes par an en moyenne par manque de juste repartissions des richesses de cette planete !

    • 1871-paris 1871-paris 25 juillet 2013 17:10

      Epsylon si t es riches investissent ten pourquoi au royaume capitalistique la fed est obligee de balancer 85 milliards par mois sur les marches pour booster l investissement ... justement... mais ou son les riches lol !


      Ta servitude t aveugle ou pire la servitude de t es subordonnes excite ton sadisme !

    • Bomz 26 juillet 2013 06:28

      Votre confiance en ce système confine à l’angélisme, la vérité est simple : il y à normalement une quantité limitée d’argent en circulation, la valeur de cette monnaie est garantie par les réserves d’or des pays concernés. C’est un simple système de vases communicants : plus d’argent pour certains, moins pour les autres et si certains trouvent qu’il n’y en à pas assez en circulation pour assouvir leurs appétits, ils en fabriquent, l’argent virtuel est devenu la nouvelle fausse monnaie. C’est comme cela qu’on fabrique des bulles financières fictives qui nous claquent dans les doigts. Le système capitaliste n’est pas forcément plus mauvais qu’un autre, ce sont les gens qui le sont, ce système à un grand besoin d’être régulé d’une manière vraiment efficace afin d’éviter les dérives et les crises à répétition. Le mensonge est un mode de gouvernement utilisé depuis longtemps, pourquoi se priver ? le peuple est si crédule et si versatile, il suffit le plus souvent de lui désigner des boucs émissaires que l’on peut persécuter sans risques, sans quitter la tiède sécurité de notre foyer en continuant à payer nos crédits à la consommation. Les juifs, les roms, les rmistes etc... nous évitent de prendre le risque insensé de descendre dans la rue défendre nos droits, il est tellement plus aisé de croire aux mensonges du genre « nous vivons plus longtemps, donc nous devons travailler plus longtemps.. » ce que l’on oublie de dire, c’est que en général, la santé se détériore un peu après la soixantaine, donc si l’on claque avant de toucher sa retraite, c’est tout benèf’. Bref, ce sont des évidences, mais il est plus facile de ne pas les voir, la trouille est ce qui nous tient et ils le savent tous, l’égoïsme et l’insensibilité sont devenus un mode de pensée, mais aussi le ferment de notre ruine et de notre malheur...


    • vieux grincheux 26 juillet 2013 21:31
      Nous les Pauvres, nous sommes tous des Aventuriers !

      Galomphant sur les Chemins de la Solidarité !

      Aussi ! ne soyez pas Prisonniers des Exploiteurs !

      Ouvrez les yeux sur l’ Empathie !

      Saisissez chaque Opportunité d’ aider les Autres ! 

      Soyez fiers ! si par vos Actes, des plus secrets au plus inouïs, 
      vous avez cassé les Codes ! 

      VG Passeur cognitif à but non lucratif

    • Onecinikiou 26 juillet 2013 23:38

      « Plus facile aussi d’accuser le travailleur immigré qui pousse sur le marteau-piqueur que de dénoncer le véritable casseur de la nation : cette UE capitaliste »


      Je ne vous le fait pas dire !

      « Sous le prétexte d’établir une monnaie européenne unique et une unité politique, on veut, sans le dire expressément au peuple, engager de façon irréversible un processus de mise en place d’une Europe fédérale sous l’autorité de la Commission bureaucratique de Bruxelles. (…) Il s’agit là d’une véritable conspiration contre les peuples et les nations d’Europe, et d’abord contre le peuple français et la France. Pour remettre celle-ci et son destin à des banquiers apatrides, on arrache à notre pays des pans entiers de souveraineté, et j’insiste - François Mitterrand l’a avoué lui-même - d’une manière irréversible. » - Jean-Marie Le Pen, discours au Palais-Royal, 1 Mai 1992.

      « En tant qu’homme de gauche, je souhaiterais me tourner un instant vers certains de nos amis (l’orateur se tourne vers les travées communistes) pour leur faire entendre que Maastricht est un compromis de gauche (protestations sur les travées communistes, applaudissements sur les travées socialistes). » - Jean-Luc Mélenchon, intervention au Sénat lors du projet de loi constitutionnelle préalable à l’adoption du Traité de Maastricht, 9 Juin 1992.

    • clercobscur clercobscur 24 juillet 2013 09:02

      Pour certains : « trop de social et trop d’immigrés ».

      Pour vous ce serait plutôt : « salauds de riches ».

      Dans un cas comme dans l’autre, on stigmatise et on caricature...

       


      • devphil30 devphil30 24 juillet 2013 09:26

        Vos propos sont indignes de l’avatar choisi 


        Philippe

      • clercobscur clercobscur 24 juillet 2013 09:50

        Je ne vois pas bien ce qui peut vous heurter dans mes propos qui pourraient se résumés ainsi : l’extrème gauche ne vaut pas mieux que l’extrème droite.

        Mettre au ban des accusés une partie de la population en fonction de critères ethniques, financiers ou autres, ne ferait que nous précipiter droit dans le mur.

        C’est au contraire de gaullistes, défenseurs de l’intérêt général, que la France a besoin.

         


      • taktak 24 juillet 2013 10:55

        Comme c’est facile ce que vous dites. Sauf que c’est de la caricature et du sophisme.

        Ce que l’article met en cause c’est en premier lieu le système capitaliste, et la domination d’une oligarchie capitaliste sur l’ensemble des travailleurs. Cette classe capitaliste qui alors que ses médias répètent à l’envie que les travailleurs vivent au dessus de leur moyen et doivent se serrer la ceinture, cette classe qui par son avidité sans limite est responsable de la crise économique, mais également de la destruction de l’environnement, cette classe s’est goinfré en augmentant sa richesse de 25%....

        Alors oui, ces riches sont des assistés, ou plutôt des profiteurs, qui exploitent le travail d’autrui. Oui pour continuer à ce goinfrer cette classe confisque le pouvoir à son profit. C’est cela le capitalisme. par exemple c’est ces ministres des finances qui sous la conduite de Bruxelle décident de se servir directement sur les comptes des travailleurs chypriotes pendant que « les riches » se gobergent d’une fortune en augmentation de 25%.
        Ce sont les mêmes qui expliquent qu’il y a trop d’impots et qu’il faut laminer la retraite, la sécu et l’ensemble des services publics, baisser les salaires etc....

        Alors de deux choses l’une, soit vous êtes un vrai capitaliste (c’est à dire qui ne vie pas de son travail, mais de son capital) et votre réaction est parfaitement compréhensible, soit c’est le lavage de cerveau façon « plus le gâteau des riches est gros, plus il y aura de miettes pour ceux qui triment » vous a totalement intoxiqué pour défendre ceux qui vous exploite. Dans le second cas, il est temps de vous confronté à la réalité : plus le gateau des riches et gros, plus ils ont faim et moins il y a de miettes à répartir. Au contraire, si le gateau est partagé uniquement entre ceux qui travaillent et pas avec les parasites capitalistes, chacun pourra avoir correspondant à ses besoins et à son travail


      • clercobscur clercobscur 24 juillet 2013 14:47

        Tant que l’on s’en tient au constat, il m’arrive très régulièrement d’être d’accord avec l’extrème gauche. Un petit bémol tout de même sur cette augmentation de 25%, c’est très virtuel tout ça, et cela pourrait très bien s’inverser dès l’année prochaine.

        Suis-je un capitaliste ? Si je m’en tiens à votre définition, manifestement non, je suis employé et gagne environ l’équivalent de deux smics par mois. Je ne suis ni à plaindre, ni un gros profiteur. Parallèlement à mon boulot, j’ai repris mes études et je trime comme c’est pas permis pour devenir moi aussi patron, d’ici quelques années je devrais pouvoir viser un salaire à cinq chiffres. Sans cette compensation financière, vous pensez vraiment que j’accepterais de grandes responsabilités et que je ferais tous les efforts que je fais aujourd’hui ? Inutile de me taxer d’héritier ou de je ne sais quoi, je suis fils d’ouvriers.

        Je ne vous dis pas ça pour le plaisir de raconter ma vie, je me doute que vous vous en fichez, et puis de toute façon cela reste anonyme. Mais si l’espace d’une milliseconde, cela pouvait vous faire prendre conscience de la bêtise de l’idéologie que vous défendez...


      • mac 25 juillet 2013 00:56

        @Clercobscur
        Pour moi de Gaulle c’est, la troisième voie, la cohabitation d’un système public et d’un système privé avec un état régulateur, la participation dans les entreprises, le recours au référendum...
        En tout cas ça n’est pas se contenter de la situation actuelle où des capitalistes deviennent si puissants qu’ils dictent leur politique aux gouvernements, sans compter que parmi ces capitalistes il y a aussi les mafias qui ne pourront que pulluler en l’absence de tout réel pouvoir.
        Par contre, ce qui mi fait tiquer dans cet article c’est la référence à mai 68 quand on voit qu’une partie de ceux qui étaient derrière soutiennent l’union européenne, la mondialisation , l’atlantisme et qu’ils ont contribué à tuer le gaullisme pour laisser la place à une droite à la solde de la finance.


      • clercobscur clercobscur 25 juillet 2013 06:52

        @mac : je suis d’accord avec ce que vous dites, je ne me satisfait pas de la situation actuelle. Je suis militant au sein de Debout le République pour tenter, à mon modeste niveau, de faire bouger les lignes.


      • HELIOS HELIOS 25 juillet 2013 12:05

        @Mac...

        Vous raccourcicez un peu trop rapidement :
        «  »... Par contre ce qui mi fait tiquer dans cet article c’est la référence a Mai 98 quand on voit qu’une partie de ceux qui etaient derrière soutiennent l’union europeenne, la mondialisation, l’atlantisme et qu’ils ont contribués à tuer le gaullisme...«  »

        Mai 68 n’etait pas « POUR » l’union Europeenne que nous connaissons.
        Dans un contexte ou il y avait un controle des changes (vous ne pouviez pas sortir de France avec plus de 125 000 francs (190 euros environ) par pesonne quelle que soit la duréee du sejour, que le change des monnaie etait un rackett (commission de change + taux usuraire tres differents a l’achat et a la vente), interdiction de garder des devises, que la douane verifiait si votre reservoir etait plein et vous faisait payer des droits sur le carburant « importé ».. ; et je ne vous parle pas des fouilles du coffre etc... que pour passer dans un pays voisin il fallait un passeport (en 68 la carte d’identité suffisait depuis peu).... les citoyens de 1968 demandait autre chose et l’ont obtenu :

        Une libre circulation des personnes et des biens... des monnaies coherentes ou une monnaie unique, supposée sans difference entre pays, alors qu’actuellement l’euro n’est pas unique puisque vous payez des frais pour faire un cheque en euro hors de France, qu’il vous est difficile d’ouvrir un compte a l’etranger etc... une preference communautaire qui supposait une appartenance a une Europe souveraine et differente des USA et de l’URSS...

        Nous l’avons obtenue cette Europe, mais elle a été devoyée par des traites absoluiment different de ce que le peuple souhaitait.

        Non mais 68 n’a pas tué le Gaullisme. De Gaulle est parti, fatigué mais trahi par le renouvellement politique qui lui a bien compris l’interet d’une ouverture sans concession . Son expression « apres moi la chienlit » etait premonitoire. Tous les successeurs de droite ont tenté de se raccrocher au Gaullisme, mais le seul parti, vraiment gaulliste est resté isolé sur l’echiquier, rejeté par une intoxication a grande echelle a laquelle a participé le PS et les gauches en général... qui, elles, ne se reclamaient pas du gaullisme mais d’une ouverture internationale portant sur l’ambiguité de l’europe et les arrierres pensées internationalistes de gauche.

        Un jeu pourri par des gens qui soit se sont livres pieds et poings lies a une internationale capitaliste triomphante (l’URSS en est morte, probablement pour la même raison que le gaullisme le fut aussi), soit une gauche deconnectée de la realité populaire (un paradoxe, hein...) ouverte a toutes les turpidudes internationales où tout le monde croisait les doigts dans le dos en affirmant que l’avenir serait radieux....

        Notez au passage que les allemands n’ont pas fait mieux, ils ont eu les verts qui leur ont sucré (chance pour nous peut-etre) au moins dix ans de developpement !

        Ne propagez pas des idées basées sur des interpretations partisannes. Mai 68 ne fut pas une revolution, mais fut un ajustement economique et social de la France. Tout le monde tente de faire parler les morts, mais la realité de nos emmerdes ne provient pas de mai 68, mais des choix faits depuis 1981, qui ne furent peut etre pas tous negatifs dans l’absolu, mais dont les conditions de coherence et d’accompagnement ne furent jamais mise en place.

        Bon appetit, c’est bientot l’heure


      • mac 25 juillet 2013 15:13

        @Helios

        Je parlais de certains leaders de mai 68 qui sont prêts à tout pour défendre la construction actuelle de l’Europe contre vents et marées et à grands coups de gueule médiatiques, suivez mon regard...
        Oui de Gaulle n’était pas immortel et malheureusement ne pouvait garder le pouvoir encore bien longtemps, sinon il est probable que le poids qu’il avait donné à la France politiquement, économiquement, militairement et technologiquement lui aurait largement permis d’influencer différemment la construction européenne face aux allemands et surtout aux anglais qui à l’époque n’étaient pas de taille à s’opposer à nous dans bien des domaines. On peut « remercier » ces successeurs de nous avoir conduit là où nous sommes...


      • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 25 juillet 2013 17:54

        Hélios,

        Vous allez être déçu, cette Europe n’a pas été obtenue, elle a été imposée.
        Elle était dans les cartons des USA depuis longtemps.

        Note déclassifié en 2000, de Jean Monnet, (Employé des américains), adressée le 6 mai 1943, au Secrétaire d’état américain Harry Hopkins :

        « Il faut se résoudre à conclure que l’entente est impossible avec De Gaulle, qu’il est un ennemi du peuple français et de ses libertés, qu’il est un ennemi de la construction européenne, et qu’en conséquence, il doit être détruit dans l’ intérêt des Français. »

        De Gaulle ou Mendès - France avaient parfaitement compris qu’il s’agissait d’une colonisation des Nations européennes au profit de la finance et des entreprises américaines, devenues internationales depuis...

        Discours à l’ Assemblée nationale 18 janvier 1957, de Pierre Mendès France :

        « Le projet de Marché commun est basé sur le libéralisme classique, selon lequel la concurrence pure et simple règle tous les problèmes.

        L’abdication d’une démocratie peut prendre 2 formes, soit une dictature interne, soit une délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure

        Laquelle exercera en réalité, la puissance politique, car au nom d’une saine économie, on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale et finalement politique, au sens le plus large du mot, nationale et internationale. »

        Quant à De Gaulle, il a été roulé dans la farine sur le Traité de l’ Elysée par les Allemands, qui sous la pression de Kennedy, ont modifié le texte du Traité, avant de le faire ratifier par le Parlement allemand, en rajoutant dans le préambule, tout ce que De Gaulle ne voulait pas y voir : la fin des frontières, une armée commune etc.

        Sur le site de l’UPR, vous trouverez la vidéo : " De Gaulle était-il pour l’ Europe ? de François Asselineau.


      • vieux grincheux 26 juillet 2013 21:32
        Nous les Pauvres, nous sommes tous des Aventuriers !

        Galomphant sur les Chemins de la Solidarité !

        Aussi ! ne soyez pas Prisonniers des Exploiteurs !

        Ouvrez les yeux sur l’ Empathie !

        Saisissez chaque Opportunité d’ aider les Autres ! 

        Soyez fiers ! si par vos Actes, des plus secrets au plus inouïs, 
        vous avez cassé les Codes ! 

      • escartefigue 24 juillet 2013 09:08

        Jalouser  soit un RMIste  soit un milliardaire relève de la plus crasse bêtise humaine .


        Une vraie marque de connerie cérébrale .

        • foufouille foufouille 24 juillet 2013 11:49

          quand sa retraite va diminuer, son pseudo sera escartelecul
           


        • Mr Dupont 24 juillet 2013 13:57

          Ne faites pas le malin Mr Foufouille

          Quand la retraite de mr Escartefigue sera diminuée au maximum , elle est a déjà diminué, vos amis socialistes s’occuperont de la diminution de vos prestations sociales, qui a leurs yeux sont déjà bien trop importantes


        • Mr Dupont 24 juillet 2013 15:42

          Sinistre Cogno

          Sous Mr Sarkozy les retraites suivaient au moins l’indice INSEE

          A traiter les autres de cons ; on voit que vous parlez en expert

          Il est facile d’insulter les autres derrière un clavier, sachant que l’on ne risque pas de récolter les baffes que l’on mérite

          Pauvre petite crotte socialiste


        • appoline appoline 24 juillet 2013 17:33

          Oui, Cogno n’est pas avare de bêtises pour rester polie.

          D’un sens comme un autre, nous l’avons dans le baba, car que ce soit Hollande ou Sarkosy, les deux sont dépendant du bilderberger. C’est chez eux qu’il faut frapper, ces saletés de tête couronnées et autres financiers. Ils ont des méthodes ignorées de la plupart et beaucoup n’y croiraient même pas si on leur en parlait. 

        • Duke77 Duke77 26 juillet 2013 16:13

          Dupond : « Sous Mr Sarkozy les retraites suivaient au moins l’indice INSEE »

          Enorme ! Celle-là elle est collector. D’ailleurs, il n’a pas oeuvré du tout pour la mise à mort d’une système de retraite juste parce que par répartition au profit de plans retraites privés à l’américaine bénéficiant aux plus riches et permettant à des grosses sociétés de faire du pognon au passage. Son frère Guillaume Sarkozy, DG d’un groupe d’assurance, a dû le remercier d’ailleurs (http://www.rue89.com/2010/03/03/retraites-la-reforme-revee-de-nicolas-et-guillaume-sarkozy-141278). J’en ai d’autres pour vous, il suffit de revoir le débat pour la finale des présidentielles où après-coup (hélas) des journalistes ont été vérifier ses dires et ont conclu que Sarkozy sort des chiffres et des statistiques de sa manche comme un prestidigitateur, soit les dites études sont truquées car orientées (vous n’ignorez pas qu’on peut faire dire tout et son contraire de stats, il suffit de changer les modalités, le contenu du questionnaire ou les champs définis pour l’enquête, ou encore mieux de la mettre hors contexte et ainsi de ne prendre en compte qu’une partie des chiffres pourtant cumulés à d’autres pour avoir le véritable total.

          Souces :
          http://www.lavie.fr/actualite/france/debat-sarkozy-hollande-le-test-de-verite-02-05-2012-27080_4.php

          http://tempsreel.nouvelobs.com/les-pinocchios-de-l-obs/20120502.OBS0258/debat-presidentiel-nicolas-sarkozy-pinocchio-face-a-francois-hollande.html


        • vieux grincheux 26 juillet 2013 21:32
          Nous les Pauvres, nous sommes tous des Aventuriers !

          Galomphant sur les Chemins de la Solidarité !

          Aussi ! ne soyez pas Prisonniers des Exploiteurs !

          Ouvrez les yeux sur l’ Empathie !

          Saisissez chaque Opportunité d’ aider les Autres ! 

          Soyez fiers ! si par vos Actes, des plus secrets au plus inouïs, 
          vous avez cassé les Codes ! 

        • taktak 24 juillet 2013 11:09

          Voici le programme du PRCF.

          http://www.initiative-communiste.fr/programme-candidat-2012/

          je vous invite à consulter le point 3.7, qui répond à votre interpellation.


        • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 24 juillet 2013 19:55

          Ne vous disputez pas sur l’immigration.

          ** La France n’y peut rien, c’est un problème géré par les Traités européens :

          * Les accords de Schengen : toute personne qui entre, avec ou sans visa dans l’espace Schengen peut circuler librement.

          * Les directives Bolkeinstein qui permettent d’embaucher avec le droit du travail de son pays, n’importe quel européen dans n’importe quel autre pays.

          Ni la Droite, ni la Gauche, ni aucun Parti européiste favorable « à une autre Europe », ne remettent en question notre appartenance à l’ UE, ils sont bien obligés de se plier aux conséquences des Traités....

          Ce qui en la matière, comme en d’autres, convient parfaitement au patronat européen, puisque les Traités ont été faits pile poil pour eux.

          ** Les guerres menées par la France dans l’ OTAN provoque des vagues migratoires.

          ** Les fonds européens donnés à certains pays comme la Roumanie disparaissent dans le puits sans fond de la corruption.

          Analyser les multiples causes des vagues migratoires doivent permettre de mettre à jour les responsabilités des engagements de la France dans l’ UE, l’euro et l’ OTAN et en sortir !

          Il faut s’en prendre aux causes, pas aux conséquences et aux immigrés.


        • vieux grincheux 26 juillet 2013 21:33
          Nous les Pauvres, nous sommes tous des Aventuriers !

          Galomphant sur les Chemins de la Solidarité !

          Aussi ! ne soyez pas Prisonniers des Exploiteurs !

          Ouvrez les yeux sur l’ Empathie !

          Saisissez chaque Opportunité d’ aider les Autres ! 

          Soyez fiers ! si par vos Actes, des plus secrets au plus inouïs, 
          vous avez cassé les Codes ! 

        • aimable 24 juillet 2013 09:50

          les subventions sont plus élevées que toutes les aides sociales réunies .
           les subventions elles ont tendances a s’ évaporer dans la nature ! alors que les aides sociale participent a faire tourner la machine économique


          • révolQé révolté 24 juillet 2013 10:37

            « Les subventions en sont jamais que le résultat de chantages divers et variés.
            Les Etats n’ayant plus de pouvoirs, ils sont soumis et cèdent au chantage.
            Les aides ne servent qu’à maintenir la populace en dessous du seuil de l’émeute généralisée. ».

            + 10... !!!!! 


          • Nums Nums 24 juillet 2013 12:32

            les subventions sont plus élevées que toutes les aides sociales réunies .


            Merci pour ce rappel !

            Et il est bon de rappeler à Spartacus que les boîtes de ses p’tits copains tournent, entre autres, grâce aux subventions...

          • Croa Croa 24 juillet 2013 23:45

            « Les aides ne servent qu’à maintenir la populace en dessous du seuil de l’émeute généralisée. »

            C’est surtout le bourrage de crane médiatique qui empêche les révoltes. Les aides ne sont là que pour la forme, elles se réduisent donc jusqu’à tendre au symbolique...

            Ce faisant ’’l’assistanat’’ est aussi un symbole quelque part...

            Concluez vous mêmes !  smiley


          • spartacus spartacus 25 juillet 2013 12:12

            Subventions et aide sociale sont régie par le clientélisme de l’état.

            Les subventions comme les aides sociales arrivent à celui qui est dans la bonne case au bon moment au bon instant allant dans les bonnes normes.
            Pour preuve, 50% des ayants droits aux subventions comme à l’aide sociale ne la prennent pas !

          • vieux grincheux 26 juillet 2013 21:35
            Nous les Pauvres, nous sommes tous des Aventuriers !

            Galomphant sur les Chemins de la Solidarité !

            Aussi ! ne soyez pas Prisonniers des Exploiteurs !

            Ouvrez les yeux sur l’ Empathie !

            Saisissez chaque Opportunité d’ aider les Autres ! 

            Soyez fiers ! si par vos Actes, des plus secrets au plus inouïs, 
            vous avez cassé les Codes ! 

          • escartefigue 24 juillet 2013 09:50

            Les jaloux sont juste des ânes qui ont rien réussi .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires