Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Racket général sur les comptes bancaires à Chypre pour sauver les banques (...)

Racket général sur les comptes bancaires à Chypre pour sauver les banques et l’euro

Le racket général sur les comptes bancaires à Chypre crée un précédent qui pourra servir dans d'autres pays de l'Eurozone

Voici 4 mois, le 15 novembre 2012, j’avais alerté mes lecteurs sur l’inquiétante situation financière de Chypre. Je l’avais même qualifiée de « nouveau cadavre dans le placard » et j’avais souligné qu’elle constituait « une redoutable quadrature du cercle pour les dirigeants de l’UE ».

Eh bien l’on vient d’apprendre, le 16 mars 2013 au matin, que les dirigeants de l’Union européenne, en concertation avec les dirigeants chypriotes et le FMI, ont fini par trouver une solution. Et quelle solution !

En fait d’aide, les bailleurs de fonds (Union européenne, Banque centrale européenne et FMI) sont en réalité convenus d’un plan de secours de 10 milliards d’euros dont le volet essentiel consiste en un véritable racket sur les comptes bancaires détenus par des particuliers à Chypre.

 

UN RACKET SANS PRÉCÉDENT SUR LES COMPTES BANCAIRES DES PARTICULIERS

Le racket, qualifié de « prélèvement » ou de « taxe exceptionnelle » dans la langue de bois des dictateurs qui ont mis la main sur le continent européen, va être opéré directement par les banques chypriotes sur chaque compte bancaire de particulier. C’est-à-dire sur à peu près chaque Chypriote adulte et chaque étranger disposant d’un compte bancaire dans l’île.

Le barème du racket est le suivant :

1°) pour toute somme inférieure à 100 000 €, le « prélèvement » sera de 6,7 %.

Pour prendre des exemples concrets :

  • un Chypriote possédant 7000 € d’économie sur un compte à vue, ou sur un compte d’épargne, va se voir racketter (« prélever » selon la langue de bois européiste) la somme de 469 €.
  • un titulaire de plan d’épargne ayant mis de côté 40 000 € pour s’acheter un appartement se verra racketter de 2 680 €.
  • même un étudiant ou un chômeur désargenté, n’ayant en tout et pour tout que 500 € sur leurs comptes, seront rackettés de 33,50 € chacun.

2°) pour toute somme supérieure à 100 000 €, le « prélèvement » sera de 9,9 %.

Pour prendre des exemples concrets :

  • un couple titulaire d’un plan d’épargne logement ayant mis de côté 185 000 € pour s’acheter une maison se verra racketter de 15 115 €. [(100 000 x 6,7% = 6 700) + (85 000 x 9,9% = 8 415) = 15 115 €]
  • un particulier fortuné disposant de 2 000 000 € sur des comptes rémunérés, se verra quant à lui racketter de 194 800 € [(100 000 x 6,7% = 6 700) + (1 900 000 x 9,9% = 188 100) = 194 800 €]

Ce dernier exemple donne à penser que les oligarques euro-atlantistes se sont offerts un plaisir de gourmet cynique et pervers : celui de placer Vladimir Poutine dans l’embarras. Car, puisque ce « prélèvement » vise tous les titulaires de comptes bancaires à Chypre, il concerne également les Russes, riches oligarques ou moins riches, qui ont ouvert un compte dans cette île proche du monde slave à la fois géographiquement et culturellement (pour sa fidélité au christianisme orthodoxe). Et qui l’ont ouvert dans la banque RCB, détenue par la Fédération de Russie et dirigée par des proches du Kremlin.

Parmi les gros déposants dans des banques chypriotes figurent des riches particuliers russes, attirés par les promesses de rentabilité de la Russian Commercial Bank (Cyprus). Ici une affiche publicitaire le long d'une route près du port chypriote de Limassol.

Parmi les gros déposants dans des banques chypriotes figurent des riches particuliers russes, attirés par les promesses de rentabilité de la Russian Commercial Bank (Cyprus). Ici une affiche publicitaire le long d’une route près du port chypriote de Limassol.

russian_commercial_bank_upr

Comme le montre cette saisie d’écran la banque russe propose à ses clients un taux de rendement garanti de 4,25% sur ses dépôts, à condition de déposer un minimum de 50 000 € sur le compte. Le racket organisé par l’UE, la BCE et le FMI revient à ponctionner 3 350 € sur un tel dépôt de 50 000 €…

La Russian Commercial Bank Cyprus (RCB) est une filiale du groupe public russe VTB, possédé à 75,5 % par la Fédération de Russie . Les dirigeants de l’oligarchie euro-atlantiste ont dû prendre un malin plaisir à imaginer la tête des dirigeants russes devant ce vol organisé pour prétendument « sauver l’euro ».

 

3°) En outre, il est institué une retenue à la source sur les intérêts procurés par ce qui restera des dépôts bancaires.

Les organisateurs de toute cette opération estiment qu’elle devrait rapporter 5,8 milliards d’euros.

Il faut noter que ce  vol organisé sur les dépôts des particuliers est une mesure sans aucun précédent. Les ministres des finances de la zone euro n’avaient pas soumis la Grèce, l’Irlande, le Portugal ni l’Espagne à une telle clause.

Atmosphère très cordiale à Bruxelles le 14 mars 2013 : les dirigeants européistes de Chypre et les dirigeants de l'UE rient de bon cœur du racket général sur les comptes bancaires des particuliers à Chypre dont ils viennent de convenir.

Atmosphère très cordiale à Bruxelles le 14 mars 2013 : les dirigeants européistes de Chypre et les dirigeants de l’UE rient de bon cœur du racket général sur les comptes bancaires des particuliers à Chypre dont ils viennent de convenir.

De gauche à droite : M. Nicos ANASTASIADES, Président de la République de Chypre, M. Herman VAN ROMPUY, Président du Conseil européen, et M. Michael SARRIS, ministre des finances de la République de Chypre. Tous ces messieurs semblent savourer l'idée du racket organisé sur les déposants chypriotes. Le ministre des finances de Chypre paraît même avoir du mal à ne pas éclater de rire.

De gauche à droite : M. Nicos ANASTASIADES, Président de la République de Chypre, M. Herman VAN ROMPUY, Président du Conseil européen, et M. Michael SARRIS, ministre des finances de la République de Chypre. Tous ces messieurs semblent savourer l’idée du racket organisé sur les déposants chypriotes. Le ministre des finances de Chypre paraît même avoir du mal à ne pas éclater de rire.

largarde_fmi_uprL’entrevue, le lendemain 15 mars, entre la franco-américaine Christine LAGARDE et le ministre des finances chypriote Michael SARRIS n’est pas moins détendue et hilare.

 

Sans la moindre vergogne, l’un et l’autre ne cachent pas leur joie de la solution qu’ils ont concoctée : renflouer les banques et «  sauver l’euro » en se servant directement sur les comptes bancaires des particuliers, il faut avouer que c’est à mourir de rire lorsque l’on appartient au monde feutré de l’oligarchie financière.

On notera que ce racket ne concerne évidemment pas Christine LAGARDE. Elle n’a pas la sottise de déposer sur un compte bancaire à Chypre les substantielles économies que lui procure son salaire annuel de Directrice générale du FMI, qui s’élevait à 380.939 € en 2011 (31 745 € / mois) et qui n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu (sans doute environ 35 000 € / mois net d’impôts en 2013).

 

LES 4 OBJECTIFS DE CE RACKET SANS PRÉCÉDENT

Le racket sans précédent organisé par l’UE, la BCE et le FMI sur l’ensemble des comptes bancaires de particuliers ouverts à Chypre obéit à trois objectifs explicites, et probablement à un quatrième objectif implicite :

  • 1°) renflouer conjointement l’État chypriote et les banques chypriotes au bord de la faillite.

Au lieu que l’État chypriote garantisse les dépôts des épargnants, il donne l’équivalent des pertes aux banques qui vont les utiliser pour rembourser leurs créanciers (parmi lesquelles il figure notamment des banques chypriotes et non-chypriotes). 

  • 2°) limiter les pertes de banques non-chypriotes qui auraient prêté à Chypre.

En évitant la faillite de l’État chypriote et des banques chypriotes, la mesure vise en second lieu à limiter les pertes de banques non-chypriotes qui auraient prêté à Chypre. Y compris, bien entendu, d’éventuelles banques françaises.

  • 3°) « sauver l’euro »

Si l’on rackette tous les particuliers qui ont des dépôts à Chypre, c’est en définitive pour que Chypre ne soit pas considéré comme “en défaut” et c’est en définitive, encore et toujours, pour prétendument « sauver l’euro ». Je rappelle néanmoins que l’euro n’est, de toute façon, pas viable sur long terme. Cette grandiose extorsion de fonds opérée sur les patrimoines des déposants chypriotes ne servira, au mieux, qu’à prolonger l’agonie… et à renflouer les banques.

  • 4°) lancer un ballon d’essai pour tester l’acceptabilité sociale d’un tel vol organisé

Cet objectif n’est évidemment pas mis sur la table par les responsables européistes. Cependant, il se murmure dans les couloirs de la Commission européenne et de la BCE que ce dispositif testé à Chypre aura valeur de test. Un tabou vient d’être brisé, qui est celui de la protection des déposants et des épargnants. Les dirigeants du monde politique et bancaire vont maintenant observer si la population chypriote va laisser ou non ce racket se produire sans réagir. C’est dire si la suite des événements va être importante.

UNE OPÉRATION DE RACKET VICIEUSEMENT PRÉMÉDITÉE EN FONCTION DU CALENDRIER LITURGIQUE ORTHODOXE

Comme nous l’enseignent les films et les enquêtes de police, l’organisation des grands hold-up par des gangs mafieux n’est jamais laissée au hasard. Tout y est toujours minutieusement planifié.

Il en a été de même pour cette opération de racket : son organisation et son calendrier ont été conçus de façon particulièrement vicieuse.

En effet, l’accord entre l’UE, le FMI, la BCE et les autorités chypriotes a été conclu, non pas « dans la nuit de vendredi à samedi » comme l’affirme le journal Le Monde mais dans les journées des 14 et 15 mars.

Cet accord n’a été présenté comme arraché au cours de la nuit qu’à des fins de mise en scène. C’est ce qui a permis de n’annoncer publiquement la « taxe exceptionnelle » que le samedi 16 mars au matin, afin que les habitants de l’île méditerranéenne ne l’apprennent qu’à leur réveil en ce début de week-end.

De la sorte, les Chypriotes se sont retrouvés coincés car ils ont trouvé les banques fermées lorsqu’ils s’y sont précipités pour y sortir le maximum de numéraire. Des files d’attente se sont constituées devant les distributeurs de billets mais la plupart des automates avaient déjà été mis hors d’état de fonctionnement. 

Mieux calculé encore, les Chypriotes ont également réalisé qu’ils ne pourraient pas sortir d’argent ni le dimanche 17 mars ni même le lundi 18. Car lundi est une journée exceptionnellement fermée, du fait du calendrier orthodoxe qui fixe, cette année, au 18 mars la date mobile du « lundi pur » (Καθαρά Δευτέρα en grec).

carnaval_chypre

Le « lundi pur » est une fête mobile du calendrier liturgique orthodoxe. il se situe quarante jours avant le Samedi de Lazare, veille des Rameaux, et 48 jours avant la Pâque orthodoxe. C’est la date qui marque, après le dimanche de Carnaval, le début du Grand Carême. C’est aussi la date qui représente traditionnellement le début du printemps. À cette occasion, les Chypriotes, comme les Grecs, partent pique-niquer et consomment du pain azyme, pendant que les enfants jouent au cerf-volant.

L'affaire avait été parfaitement calculée et préméditée car lundi 18 mars est le jour où tombe, en 2013, le "lundi pur" de la religion orthodoxe. Les banques chypriotes resteront donc  fermées jusqu'à mardi 19, ce qui offre le temps suffisant aux équipes d'informaticiens des banques d'opérer le « prélèvement » sur chaque compte au cours du week-end.

L’affaire avait été parfaitement calculée et préméditée car lundi 18 mars est le jour où tombe, en 2013, le “lundi pur” de la religion orthodoxe. Les banques chypriotes resteront donc fermées jusqu’à mardi 19, ce qui offre le temps suffisant aux équipes d’informaticiens des banques d’opérer le « prélèvement » sur chaque compte au cours du week-end.

Dès l'annonce du racket officiel, les titulaires de comptes bancaires n'ont plus été en mesure de retirer leur argent.

Dès l’annonce du racket officiel, les titulaires de comptes bancaires n’ont plus été en mesure de retirer leur argent.

Photo prise par un internaute chypriote samedi 16 mars au matin. L'automate de sa banque ne délivre plus d'argent et affiche le message : « Votre transaction a été annulée en raison d'un problème technique. Ce Distributeur Automatique ne permet pas de retraits d'argent pour le moment. »

Photo prise par un internaute chypriote samedi 16 mars au matin. L’automate de sa banque ne délivre plus d’argent et affiche le message : « Votre transaction a été annulée en raison d’un problème technique. Ce Distributeur Automatique ne permet pas de retraits d’argent pour le moment. »

 

LA SITUATION POLITIQUE ET SOCIALE VA-T-ELLE DÉGÉNÉRER ? 

Le « lundi pur » est une journée où l’on est censé se défaire de ses conduites pécheresses et où l’on doit faire preuve de pardon.

Toute la question est donc de savoir si les Chypriotes vont “pardonner” à leurs autorités politiques et financières le racket qui va être opéré, ce jour-là, sur leurs comptes bancaires ?

Les premières réactions enregistrées samedi ont montré que la population était sous le choc et scandalisée. Mais, aussitôt, tout l’appareil de désinformation politique et médiatique européiste s’est mis en branle pour diffuser son poison.

Dès son retour de Bruxelles, le président chypriote Nicos Anastasiades, responsable européiste “de droite” élu le mois dernier, a ainsi souligné dans un communiqué le prétendu « risque d’effondrement » du système bancaire à défaut d’accord sur un prêt pour l’île au bord de la faillite.

En prenant des airs de Tartuffe pour souligner plaintivement qu’il s’agissait d’un plan « douloureux », il a ensuite repris la sempiternelle thématique de toutes les dictatures, à savoir qu’il n’y aurait bien entendu pas d’alternative : « La solution que nous avons choisie est douloureuse, mais c’était la seule qui nous permettait de continuer nos vies sans remous. »

Comme nous l’a révélé l’exemple islandais – une île d’une taille assez comparable à Chypre -, et comme nous l’enseigne le président Ólafur Grímsson, il y a pourtant toujours une alternative : celle qui consiste à prendre le parti du peuple et de laisser les banques faire faillite.

Quoi qu’il en soit, les autorités chypriotes croisent les doigts. Elles espèrent qu’avec la complicité habituelle de la “gauche” européiste et le matraquage médiatique non moins habituel, les Chypriotes accepteront ce coup de force contre leurs dépôts et leurs économies, dans le but, proclamé, prétendument grandiose et incontestable, de « sauver l’euro ». 

Avant d’entrer en vigueur, la « taxe exceptionnelle »  doit être ratifiée par le parlement, et cela avant la réouverture des banques mardi, puisque le lundi est jour férié à Chypre. Il faut donc faire vite : M. Anastasiades a annoncé qu’il rencontrerait des dirigeants de partis politiques de l’île et qu’il se rendrait dimanche matin au Parlement où une Assemblée plénière, prévue en milieu de matinée, devrait entériner le racket.

Des appels à manifester ont été lancés, notamment par le candidat déçu aux élections présidentielles de février, George Lillikas, qui avait fait campagne contre le plan de sauvetage. Ce dernier a appelé à une mobilisation générale pour mardi, le lendemain du « lundi pur ».  

Mais ne sera-t-il déjà pas trop tard pour réagir puisque les comptes bancaires auront été déjà rackettés au profit des banques ?

 

LA CRÉATION D’UN PRÉCÉDENT QUI POURRA ÊTRE APPLIQUÉ À D’AUTRES PEUPLES DE LA ZONE EURO, ET NOTAMMENT AUX FRANÇAIS

L’extorsion de fonds que les autorités publiques comptent opérer sur les détenteurs de comptes bancaires à Chypre pourrait bien avoir un contrecoup sur les déposants italiens et espagnols. Car s’ils ne sont pas bêtes, ils devraient comprendre qu’un tel racket risque aussi de leur être imposé prochainement sans crier gare. Juste avant le lundi de Pâques par exemple…

Il sera donc intéressant de voir si l’affaire chypriote ne provoque pas un “bank run” important en Espagne et en Italie au cours des prochaines semaines.

Quant aux Français, ils auraient bien tort de croire les assurances que ne vont pas manquer de leur débiter leurs grands médias, à savoir qu’une telle disposition serait impossible en France, etc. Car l’opération chypriote revêt aussi l’allure d’un ballon d’essai. Ses concepteurs, au FMI, à la BCE et à la Commission, seront très attentifs à ses suites, car cela va leur permettre de tester l’acceptabilité sociale “grandeur nature” d’un racket sur les épargnants dans le but de « sauver l’euro ».

Si cette acceptabilité sociale se révèle assez facile à obtenir – en clair, si les Chypriotes se laissent plumer sans réagir violemment, ou bien en préférant s’écharper selon le clivage droite-gauche plutôt que de faire front commun-, le racket pourra être envisagé pour d’autres peuples. Et pourquoi pas pour les épargnants français le moment venu ?

Il faut donc bien comprendre que les Français ne sont pas à l’abri du même type de racket. Car une fois qu’une semblable mesure aura été mise en œuvre, un tabou essentiel aura sauté : celui de la protection de l’épargne publique. Et les autorités politiques et bancaires européistes pourront ensuite se prévaloir du précédent ainsi créé. 

 

COMMENT SE PRÉMUNIR INDIVIDUELLEMENT D’UN ÉVENTUEL RACKET “À LA CHYPRIOTE” ?

Pour être honnête, il n’y a pas de bonne solution. Tant que la France restera dans la zone euro et dans la catastrophe économique, financière et monétaire qu’elle engendre, on ne peut envisager que des expédients.

Quels expédients ?

À l’heure actuelle – et sans que cela soit d’ailleurs une certitude -, les seuls comptes bancaires a priori en sécurité et non susceptibles d’un pareil racket sont ceux qui sont localisés en Allemagne, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Finlande. C’est-à-dire dans les 4 États membres de la zone euro qui sont en excédent sur le système Target 2. [je renvoie ici à ma conférence sur “la tragédie de l’euro“.

  • 1°) Le premier expédient consiste donc à ouvrir des comptes bancaires dans ces 4 États. Mais avec toutes les difficultés d’ordre pratique que cela engendre, sans parler du caractère détestable que représente l’idée d’aller “planquer son argent” à l’étranger.
  • 2°) Pour les particuliers français qui ne veulent pas ouvrir des comptes bancaires dans ces 4 États, le deuxième expédient consiste à vider régulièrement leur compte (par exemple après chaque virement mensuel de salaire), à louer des coffres dans leur banque ordinaire, et à y entreposer leur argent liquide. Je signale au passage que ce type de comportement, bien que peu habituel, a déjà été noté secrètement en France il y a environ deux ans, sans que les médias, bien entendu, n’en informent l’opinion publique pour ne pas l’inquiéter.

Un tel expédient présente de nombreux inconvénients : outre qu’il entraîne le coût de location d’un coffre, il pose des problèmes matériels constants dans la vie quotidienne. Car les paiements par chèque, par carte bancaire ou par prélèvements automatiques sont de très loin les plus commodes et les plus usités. Vider son compte et placer toutes les liquidités dans un coffre bancaire peut aussi se révéler très handicapant en cas de fermeture des banques.

  • 3°) Enfin, le troisième expédient consiste à vider ses comptes bancaires comme dans le cas précédent, mais à conserver le liquide chez soi. Bien entendu, il s’ajoute alors, aux inconvénients énumérés précédemment, le risque supplémentaire de se faire voler.

En somme, les expédients ne sont guère satisfaisants et c’est bien là tout le problème. La vie contemporaine et la bancarisation des particuliers sont telles que, même si ce n’est pas impossible, il est néanmoins très gênant de ne pas avoir un compte bancaire en état de fonctionnement.

C’est justement pour cela que les Chypriotes viennent de se retrouver piégés.

 

CONCLUSION : UN RACKET SEMBLABLE POURRA ÊTRE IMPOSÉ AUX FRANÇAIS S’ILS NE RENVOIENT PAS DOS-A-DOS Mme LE PEN ET M. MÉLENCHON

Quitte à faire grincer les quelques dents habituelles, je conclurai en insistant sur le fait que le « plan de com’ » pour faire accepter aux Français un éventuel racket sur leurs épargnes et comptes bancaires ne sera pas sorcier à mettre en place. Il est même déjà tout prêt puisque l’oligarchie euro-atlantiste qui dirige la France et ses médias l’a déjà utilisé de nombreuses fois. Elle pourra le ressortir à l’identique.

Pour neutraliser toute contestation efficace contre un racket des déposants, ce « plan de com’ » consistera tout bonnement, et comme à l’accoutumée :

1°) à m’interdire totalement d’antenne radio et télé ; mais plus le nombre d’adhérents de l’UPR augmente et plus cette interdiction devient difficile à tenir. 

2°) mais à ouvrir largement les studios de télévision et de radios aux deux compères habituels de la pseudo “opposition au système” – Mme Le Pen et M. Mélenchon – , pour qu’ils exécutent le ballet bien réglé destiné à casser toute vraie remise en cause de la situation : 

  • d’un côté, les médias feront venir sur tous les plateaux Mme Le Pen, dont l’incompétence technique et la truculence seront comme d’habitude parfaites pour discréditer les idées qu’on la chargera de salir. Elle s’indignera à haute voix du vol programmé sur les petits épargnants pour cause d’euro, mais elle en profitera, par la même occasion, pour tempêter contre la viande hallal, ou pour réclamer le rétablissement de la peine de mort, ou pour aller faire un entrechat avec des néo-nazis autrichiens en prenant ensuite des airs de Sainte Nitouche. Ce mélange des genres délibéré et cet amalgame seront bien entendu faits pour discréditer l’idée même de sortir de l’euro aux yeux de 80 % des Français. C’est le rôle qui a été dévolu par le système à la famille Le Pen. Un rôle – ô combien reluisant – qu’elle accepte de remplir sans coup férir depuis 31 ans, en échange de la médiatisation tonitruante que les commanditaires lui accordent.
  • de l’autre côté, les médias feront venir également sur tous les plateaux M. Mélenchon. Lequel, selon le même ballet bien réglé, prendra appui sur les propos de Mme Le Pen pour faire croire de nouveau à ses électeurs qu’être contre l’euro serait être d’extrême-droite. Il affirmera, avec l’enflure stylistique qu’on lui connaît, que les déclarations de Mme Le Pen sont la preuve que « prôner la sortie de l’euro relève du maréchalisme », comme il l’affirma le 26 juin 2011 sur la radio Europe 1. Il vocifèrera comme un matamore que l’UE « vient de porter un mauvais coup contre le monde du travail et les petits épargnants » . Et il en conclura, comme le fait la gauche européiste depuis un demi-siècle, qu’il faut non pas sortir de la construction européenne ni de l’euro mais « se rassembler autour d’une véritable force de progrès seule à même de faire changer l’Europe. »

Pour se remémorer le sketch Mélenchon-Le Pen, cf. notre analyse que nous avons mise en ligne depuis déjà plus de 2 ans et qui n’a pas pris une ride.


chypre_oligarchie_upr

Avec un « plan de com’ » aussi bien huilé, permettant de bien diviser les Français, l’oligarchie financière et bancaire euro-atlantiste pourra continuer à dormir sur ses deux oreilles.

Elle rira encore aux éclats, derrière les portes capitonnées de ses antichambres, en pensant à la facilité avec laquelle on peut mener le peuple français par le bout du nez. Et le plumer sans qu’il y comprenne quoi que ce soit, et en croyant en plus que la France est une démocratie pluraliste où toutes les opinions ont droit de cité !

Comme l’auront compris les lecteurs, la seule solution pour déjouer ce plan bien rôdé, c’est de comprendre enfin en quoi il consiste, et d’en tirer les conséquences : il faut renvoyer dos-à-dos les faux opposants, qui entretiennent délibérément un clivage droite-gauche devenu inopérant, et qui empêchent de ce fait de rassembler les Français sur un programme de salut national.

En bref, il faut laisser de côté ces opposants de connivence, épuisés de roueries et de manipulations pluri-décennales, et se rassembler à l’UPR.

Bien sûr, certains seront furieux de lire cette conclusion. Mais au fond d’eux-mêmes, ils savent bien que, s’ils acceptent enfin d’arrêter de rêver, il n’y a pas d’autre solution viable que celle que je leur propose : un mouvement situé en dehors du clivage droite-gauche pour rassembler provisoirement une majorité de Français d’accord pour sortir au plus vite du piège à rat dans lequel on a enfermé la France.

------------------------------

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (173 votes)




Réagissez à l'article

273 réactions à cet article    


  • pissefroid pissefroid 17 mars 2013 18:16

    Sortir de l’otan,
    sortir de l’euro,
    sortir de l’union européenne,

    c’est un slogan qui commence à s’intégrer dans mon cerveau.

    La france à suffisamment de terre pour nourrir sa population, il faut envisager l’autarcie.


    • ThaTon ThaTon 17 mars 2013 20:28

      Je vous en prie... Entre l’autarcie et l’assimilation, il y a un monde à explorer. Cessons les binarités ridicules.


    • lebreton 17 mars 2013 21:41

      ça c’est la politique des couilles molles ,sortir de l’europe c’est une escroquerie intellectuele face au monde dans lequel nous vivons ,faire le ménage avec les banques et tous les voleurs en puissances qui sévissent en europe point besoin de guerre se dont ils se repetraient un peux plus ,il devient imperatif que le peuple prenne le pouvoir quitte a pendre certains putassiers politicar de merde ,du style flamby berlu ect .............. une purge tout simplement ,pour ne pas appeler a la violence mettons donc au stade de france toute cette racaille europé haine avec des sabres et puis que le meileur gagne ,gage que pas un seul de tous ses fumiers relève le défi ,envoyer des jeunes se faire désouder au mali c’est mieux ,hollande tu nous a trahi ,tu n’est pas digne , la guerre ne conduit qu’a la mort tu n’est pas socialiste mais arriviste mrd


    • Anaxandre Anaxandre 17 mars 2013 22:50

       Pissefroid commence à intégrer la nécessité de la sortie de l’OTAN, de l’euro et de l’UE (j’y ajouterai personnellement le FMI, l’OCDE, l’OMC, et la liste n’est pas exhaustive), enfin !, cela fait déjà un bail que j’en ai parlé ici ! Mais comme à l’accoutumée, il faut que les gens commencent à vraiment craindre pour leur niveau de vie et leur bas de laine pour se rendre à l’évidence !

       Quand à l’autarcie - pour répondre à un autre commentaire - il faudra s’y préparer car dans un tel cas le boycott de notre pays et les attaques des Marchés (les riches transnationaux) seraient sans pitié. Mais l’exemple de la France inspirerait bien vite d’autres Peuples, d’autres Nations, et nous ne serions pas isolés bien longtemps. Et le redressement serait spectaculaire, sans parler de valeurs plus difficilement quantifiables comme la Confiance, la Fierté, la Joie de vivre, etc.

       Bref : tout, sauf l’esclavage programmé !


    • Eddy Eddy ROOS 17 mars 2013 22:53

      Le sieur Pissefroid s’emporte un peu, il n’est nullement question d’autarcie.

      Le programme de l’UPR qui fait plusieurs pages consiste à sortir d’une construction d’essence et d’intérêt américains qu’est la construction européenne, pour rouvrir le cerveau des Français sur le MONDE, et le monde ne se résume pas à l’Europe.

      Loin de nous ouvrir sur les civilisations qui font la beauté de la diversité de ce monde, je rappelle que l’Union Européenne et l’idée de base de la construction européenne elle-même, nous coupe du reste du globe, et nous enferme dans une appartenance qui, si vous regardez bien, se fait entre pays blancs de culture pseudo-occidentale, qui font le vœux de s’unir pour faire bloc économiquement contre les autres.

      C’est dans le sentiment de nécessité impérieuse de construire l’Europe, qu’est le renfermement culturel et politique sur soi. L’UPR s’oppose au principe même de la construction européenne tout au au contraire que dans une volonté de replier la France sur elle-même, mais bien de la faire se tourner de nouveau vers le reste du monde, dans son entier.


    • Anaxandre Anaxandre 17 mars 2013 22:55

       Et encore bravo à Monsieur Asselineau pour cet article et son combat en général. Quoique bien tiède à mon goût sur d’autres sujets que la sortie de l’UE qui est son cheval de bataille, j’ai de l’admiration pour l’honnêteté, la probité, la persévérance de l’homme et sa passion pour la France et l’Histoire des Cultures.


    • charles-edouard charles-edouard 18 mars 2013 09:47

       suffisamment de terre c’est à voir, quand ont vois toutes les expropriations et projet faramineux sur les dite terre agricole cela me laisse pensif , pas besoin de vous faire un dessin

      l’euro et l’Europe était un bien beau projet sur le papier, mais comme beaucoup d’autre une énorme utopie 

      à mon avis la fin du monde commence là , rien à voir avec les prédictions mayas


    • Aldous Aldous 18 mars 2013 12:16

      L’UE, c’est le gouvernement des banques, par les banques, pour les banques.

      Le peuple ? Quel peuple ?

      Ah ! Vous voulez dire les clients !

      Ben ils payent.


    • boris boris 18 mars 2013 13:14

      Excellent article de Mr Asselineau, par contre il reste une quatrième alternative que nous pouvons rajouter a vos trois autres, je cite la dernière :

      3°) Enfin, le troisième expédient consiste à vider ses comptes bancaires comme dans le cas précédent, mais à conserver le liquide chez soi. Bien entendu, il s’ajoute alors, aux inconvénients énumérés précédemment, le risque supplémentaire de se faire voler.

      La quatrième serait d’acheter de l’or où plus pratique de l’argent, physiquement s’entend. Et surtout ne pas l’entreposer dans le coffre d’une banque mais d’investir dans son propre coffre, le risque de vol étant à mon avis inférieur au domicile que dans une banque par les temps qui courent.

      Autre possibilité, ne pas mettre tous ces oeufs dans la même panier, et pourquoi pas planquer les piécettes et autres lingots dans des caches sous terres dans différents endroits..


    • lsga lsga 18 mars 2013 15:24

      OH MON DIEU !!!!


      LES PAUVRES PETITS BOURGEOIS ET AUTRES OLIGARQUES NATIONAUX DE CHYPRE VONT SE FAIRE PONCTIONNER 10% DE LEUR CAPITAL !!!!!

      MAIS C’EST AFFREUX !!!! VITE VITE ! IL NOUS FAUT VITE DES NATIONALISTES SOUVERAINISTES D’EXTREME DROITE POUR PROTEGER NOS BOURGEOISIES NATIONALES DE L’AFFREUSE UNION EUROPEENNE !!! ASSELINEAU VIIIIIITE !!!!! VIENS SAUVER LA BOURGEOISIE CHYPRIOTES ! VIENT SAUVEZ LES BOURGEOIS FRANÇAIS QUI ONT PLANQUÉ LEUR ARGENT À CHYPRE !!! Viiiiiiite !!!!

      Sinon, quand nous autres progressistes mettront un flingue sur la tempe de l’UE en faisant des manifestations monstres en Europe et en votant partout pour des partis d’extrême gauche, comptez sur nous pour ponctionner beaucoup plus de 10% de Capital à toutes ces petites bourgeoisies nationales crasses, pour instaurer un SMIC européen et une sécurité sociale européenne. 


    • l'argentin l’argentin 18 mars 2013 15:53

      @Isga
      connais tu le salaire moyen à Chypre ?
      alors pour info et pour te dire qu’il n’y a pas que des bourgeois à Chypre voici les chiffres de 2009
      Salaire moyen à Chypre en 2009 : 23557 contre 32931 en France lors de la même pèriode.
      à Tittre de comparaison Monaco c’est 141559 en 2009 et Luxembourg 59425.
      Les chiffres ci-dessus présentent le RNB par habitant (anciennement le PNB par habitant) : le RNB correspond au revenu national brut, divisé par la population en milieu d’année.


    • lsga lsga 18 mars 2013 16:07

      10% du Capital au dessus de 100.00 euros.

      Asselineau est un bourgeois parisien, un sarkozyste qui a la confiance de l’ancien leader de la Droite française, un ancien ultra-libéral convaincu, il ne protége pas le pauvre petit chypriote salarié, mais le riche bourgeois français qui va se faire ponctionner 10% de l’argent qu’il avait caché à Chypre. 


      Le programme de l’UPR est dépourvu d’une politique Fiscale chiffrée, est dépourvue d’une politique sociale chiffrée, en revanche :

      1. On sait que Asselineau est contre le fait de ponctionner du Capital aux épargnants (il appelle ça du ’’ racket’’, moi perso, j’appelle ça de la collectivisation)
      2. On sait que Asselineau ne compte certainement pas augmenter les bas salaires (1500€Brut par mois pour 38h, et encore... en niant l’inflation du retour au Franc)

      Bref : BOURGEOIS DE DROITE. 

    • Anaxandre Anaxandre 18 mars 2013 17:11

        Oh mon Dieu ! Le pauvre petit idéologue gauchisant et solitaire qui prétend remodeler l’Homme au nom d’une sacro-sainte Égalité qui, n’en doutons pas, n’est qu’une nouvelle forme de totalitarisme (on le voit déjà dans certains domaines dans nos société « modernes » et « démocratiques »).


    • John Foster 18 mars 2013 17:27

      « Sinon, quand nous autres progressistes mettront un flingue sur la tempe de l’UE en faisant des manifestations monstres en Europe et en votant partout pour des partis d’extrême gauche, comptez sur nous pour ponctionner beaucoup plus de 10% de Capital à toutes ces petites bourgeoisies nationales crasses, pour instaurer un SMIC européen et une sécurité sociale européenne. »

      Isga, Isga, allez, on se réveille, il est 8h00, tu as école aujourd’hui.

      Sérieusement. Si vous étiez vraiment des sérieux, c’est pas Bastille-place d’Italie que vous feriez tous les dimanches. Ce serait Bastille-Elysée, armés et prêts à prendre le pouvoir.

      Mais non, au lieu de ça, on rêve du Grand Soir où « tous les peuples d’Europe voteront massivement pour l’extrême gauche ».

      Avec des gens comme vous, Barroso peut dormir sur ses deux oreilles.


    • lsga lsga 18 mars 2013 17:50

      @le spartiate

      Egalité ? Non non non....
      Tu as appris le mot ’impérialisme’, c’est bien, petit à petit, tu te ranges au point de vue de l’Extrême Gauche. Apprend que nous ne nous battons pour l’égalité. « Egalité » : Concept éthique et morale, idéaliste, bourgeois. 

      Nous sommes matérialiste, MA TE RIA LISTE. Nous nous battons pour des choses concrètes. Nouveau mot toi y en a apprendre :

      Abolition de la propriété bourgeoise des moyens de production.


      La Révolution par les armes n’est pas un processus qui se lance comme ça, à la légère, sur un coup de tête. Elle apparaît dans un contexte très particulier : celui de la conscription en général. Tiens, cultive toi un peu :


      Si tu avais participé à un seul mouvement de grève dans ta vie, tu serais que les grands mouvements sociaux trouvent toujours leurs sources dans les petits mouvements des groupuscules d’extrême gauche. Ces derniers tentent tout le temps en permanence de provoquer des grèves et des blocages.... parfois, en raison des conditions du moment, ils trouvent un écho et arrivent à lancer un petit mouvement. Quand suffisemment de petit mouvement naissent en même temps, les grosses centrales syndicales réalisent que les temps sont mûrs et concrétisent cela sous forme de mouvement sociaux de masse. 

      Aujourd’hui, il reste à mettre en place le savoir faire nécessaire pour organiser les mouvements sociaux à échelle européenne. Ce n’est qu’une question de temps. Bientôt, Bruxelles et Berlin seront remplis de jeunes Espagnols, portugais, italiens et français qui bloqueront l’ensemble du système productif à l’échelle du continent.

      Enfin, je rappelle l’essentiel :


      - FRANÇOIS ASSELINEAU EST CONTRE L’IMPOSITION DU CAPITAL QU’IL NOMME RACKET

      - FRANÇOIS ASSELINEAU EST POUR L’AUGMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL (38HEURES/SEMAINE)

      - FRANÇOIS ASSELINEAU A COMPRIS QUE L’EUROPE LIBÉRALE TOUCHAIT A SA FIN. IL VEUT PROTÉGER LA BOURGEOISIE FRANÇAISE DE L’IMMINENCE D’UNE EUROPE SOCIALE





    • liberté_égalité_fraternité liberté_égalité_fraternité 18 mars 2013 21:18

      Isga, vous êtes décidément un bel idiot du capitalisme... Vous en venez à justifier ce vol mais cela vient sûrement de vos connaissances primitives en économie !

      Revenons-en aux faits, « les faits sont têtus » disait Lénine....

      Vous dites que seulement 10% du capital au-dessus de 100 000€ va être ponctionné mais c’est juste faux... tous les comptes, que ce soit épargne ou compte courant (donc même un étudiant avec 400€ sur son compte sera ponctionné), seront prélevés puisque pour les comptes sous 100 000€, un taux de 6,75% sera prélevé...

      Vous parlez pitoyablement de collectivisation alors qu’il s’agit de renflouer les banques et pas l’Etat à des fins sociales, vous faites un drôle d’homme de gauche !

      Appliquer un taux quasiment unique à tous les citoyens, c’est antisocial par excellence... encore faudrait-il avoir assez de connaissances pour faire la différence.

      Pour le reste, vous pouvez toujours continuer vos attaques infondées sur M. Asselineau tant elles glissent au vu de la pertinence de vos arguments. Vous ne sourcez rien et attaquez personnellement la personne, tactique classique du niais quand l’on n’a pas d’arguments à rétorquer, on sombre dans le caniveau et l’attaque personnel. Aussi, êtes-vous finalement proche d’une Le Pen dans vos méthodes pour palier votre argumentation défectueuse. Vous écrivez en gras comme beuglent JMLP ou MLP.


    • titi 18 mars 2013 22:51

      « il appelle ça du ’’ racket’’, moi perso, j’appelle ça de la collectivisation »

      Vous parlez bien de la même chose.

      Dans les deux cas, un moyen de s’approprier l’argent des autres.

       


    • ZebulonWhateley ZebulonWhateley 19 mars 2013 13:34

      Non, Isga, ponctionner du fric aux chypriotes pour le donner aux banques, ce n’est pas de la « collectivisation » — encore faudrait-il que l’appropriation soit collective et non pas privée. Cela s’appelle privatiser les bénéfices et socialiser les pertes. En défendant l’UE/Troïka, vous agissez en idiot utile du capitalisme ultra-libéral.


    • ThaTon ThaTon 19 mars 2013 14:26

      Isga croit à la dictature prolétarienne comme un fondamentaliste chrétien croit à la parousie. D’une foi vive, sans recul ni question. Dés lors, tous les moyens sont bon pour l’imposer : la lutte armée, certes, mais alors à bien plus forte raison le mensonge, la manipulation, le dénigrement, le sophisme. Son discours n’a pas pour raison l’échange ou l’édification, mais la stratégie et la tactique.


    • lsga lsga 19 mars 2013 15:09

      @libertés_mc

      Mes connaissances pauvres en économies ? Je te signale que tu es dans un parti politique qui prétend établir au centime prêt la valeur de sa monnaie (1 Franc = 1 euro)... smiley smiley
      Pour rappel, moi je suis dans un courant politique qui avait parfaitement prévu la mondialisation, la mise en concurrence des travailleurs au niveau international, l’effondrement des Etats-Nation et des valeurs familiales, et cela avec un siècle d’avance :

      Vous petits droitards, cela fait 40 ans que vous vous trompez sur tout. Vous avez mis au pouvoir la racaille ultra-libérale. Maintenant, faites méa-culpa, et baissez un peu vos regards arogans de crétins incultes qui ne connaissent ni l’Histoire, ni l’économie, ni la réalité des luttes sociales sur le terrain.

      @Zebulon
      Non, Isga, ponctionner du fric aux chypriotes pour le donner aux banques, ce n’est pas de la « collectivisation »
      Seul argument à peu prêt intelligent depuis le début des débats ici. Relis l’article d’Asselineau. C’est bien le fait même de prélever du Capital sur des comptes en banque dans un paradis fiscal qu’il nomme ’racket’. 

      Comprends cela : Asselineau à compris que l’Europe Libérale va mourir, et que l’Europe Sociale va la remplacer. Il veut à tout prix éviter à la bourgeoisie française d’être taxé par une Europe qui, contrairement à la France, serait capable d’aller les taxer jusque dans les paradis fiscaux. 

      @Thaton
      Tu es un crétin inculte, tu n’a lu ni Marx ni ses contradicteurs, tu n’as pas lu Hume ou Smith ou Keynes, tu connais à peine l’Histoire de France et pas du tout celle d’Europe. Tu es un imbécile qui court derrière un bourgeois réactionnaire qui cherche à protéger la bourgeoisie Française d’un Europe Sociale autoritaire. 

      Bref rappelons l’essentiel :

      1. IL EST IMPOSSIBLE DE LUTTER CONTRE LES PARADIS FISCAUX SI L’EUROPE S’ECROULE

      2. L’EUROPE VIENT DE DEMONTRER QU’IL EST TRES FACILE DE FAIRE PAYER DE FORCE UN IMPOT A L’OLIGARCHIE, Y COMPRIS DANS LES PARADIS FISCAUX

      3. ASSELINEAU DONT LE PROGRAMME ECONOMIQUE NE CONTIENT AUCUNE PROPOSITION FISCALE, VIENT DE PRENDRE POSITION CONTRE UNE FISCALITÉ EUROPÉENE CONTRE LES PARADIS FISCAUX

      4. ASSELINEAU, DANS SON PROGRAMME, DEFEND L’AUGMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL (38 HEURES PAR SEMAINE)




    • ThaTon ThaTon 19 mars 2013 15:19

      Ce qui est amusant c’est que vous pourriez aussi bien être un matérialiste qu’un impérialiste (la subversion et la radicalisation des groupes d’opposition, en l’occurrence le communisme, est une pratique usée et abusée), ça n’a pas d’importance. Les deux ont une alliance objective à passer et usent des même armes. La seule différence c’est que le premier est un croyant quand le second est un athée. Le premier pense que le Grand Soir ne peut surgir que de la ruine simultanée des peuples (à 80% imbéciles), le second s’efforce de retarder le délitement de l’Empire le plus longtemps possible, quitte à l’entraîner tout entier dans l’abime.

      L’Europe seule ne suffira d’ailleurs pas à contrôler le capital, c’est la planète qu’un socialisme autoritaire devra conquérir. Le projet impérialiste au service du prolétaire.


    • gorgonzola 19 mars 2013 16:00

      « nous autres progressistes » ? En fait vous vouliez écrire « nous autres extrémistes » et vos doigts ont ripés sur votre clavier. Le terme de progressiste dans lequel vous vous drapez a toujours été utilisé comme prétexte par les pires extrêmes (y compris l’ultra-libéralisme de Pinochet), dans les périodes le plus noires du siècle dernier.

      En attaquant l’UPR vous cherchez à diviser l’un des rares mouvement de rassemblement de français (dont certains qui ont plus de 10 ans de militantisme dans les mouvements ouvriers) qui ont décidés de dépasser leurs clivages politiques pour changer réellement quelque chose en France... honte à vous.

      PS : quand à l’accusation d’ultra-droite, le programme de l’UPR étant repris à 85% sur celui du CNR (les 15% restant étant des actualisations à l’époque d’aujourd’hui) c’est tout simplement un mensonge.


    • lsga lsga 19 mars 2013 16:13

      @Thaton

      Un contre-vérité par proposition, ça fait beaucoup....

       aussi bien être un matérialiste qu’un impérialiste
      Ce qui s’oppose à matérialiste, c’est idéaliste. Etre idéaliste, c’est considérer que les concepts (ex : Etat-Nation ), les idéologies (ex : le libéralisme), ou les valeurs (ex : la famille) ont un rôle prépondérant dans l’Histoire. 

      L’impérialisme, c’est le rachat du Capital Industriel par le Capital Financier, et la domination d’un Etat au travers de sa monnaie :

       La seule différence c’est que le premier est un croyant quand le second est un athée. 
      Un ’croyant’ par définition est idéaliste. Le Matérialiste ne croit pas ni dans les valeurs, ni dans la force des idéologies. Je te met la définition comme ça :
      ’Matérialisme : conception selon laquelle les événements historiques sont influencés par les rapports sociaux, en particulier les rapports entre classes sociales, donc par la situation réellement vécue par les êtres humains plus que par les idéologies. 

      L’Impérialisme n’a rien à voir avec l’Athéisme. La preuve : le Vatican a un pôle financier extrêmement important, et joue un rôle de premier plan dans l’impérialisme européen (anti-socialisme sud-américain aujourd’hui).

       Le premier pense que le Grand Soir ne peut surgir que de la ruine simultanée des peuples 
      Contre sens complet. Les peuples ruinés, le Lumpen, est naturellement d’extrême droite et tourné vers les réactionnaires

      Nous prévoyons que quand 80% d’une population devient urbaine et salariée, cela déclenche une révolution. Todd a beaucoup pompé sur les marxistes à ce sujet. Voir ces prévisions sur la révolution tunisienne (démographie VS religion comme cause de la révolution, voilà un exemple de matérialisme) :


      Quand 80% de la population mondiale sera urbaine et salariée, le Capitalisme tombera comme un fruit mûr et émergera un système économique post-capitaliste, que nous nommons ’communistes’. 


      BREF : CULTIVE TOI, ET APPREND LA DÉFINITION DES CONCEPTS QUE TU UTILISES.


    • lsga lsga 19 mars 2013 16:16
      @gorgonzola
      En attaquant l’UPR vous cherchez à diviser l’un des rares mouvement de rassemblement de français (dont certains qui ont plus de 10 ans de militantisme dans les mouvements ouvriers) qui ont décidés de dépasser leurs clivages politiques pour changer réellement quelque chose en France... honte à vous.
      L’UPR veut rallonger la durée de travail, et refuse la taxation européenne des paradis fiscaux. 
      Que dire de plus ?

      L’UPR appartient au courant souverainiste, issus de la branche résistante de l’Action Française, qui a toujours été classé à l’Extrême Droite. 

      PORTER LE PROGRAMME DU CNR AU NIVEAU EUROPEEN : VOILA CE QUI SERAIT PROGRESSISTE

      RETOURNER A LA Vème REPUBLIQUE DE DEGAULLE : C’EST CONDAMNER LE SYSTEME SOCIAL FRANÇAIS A DISPARAITRE QUAND LES BOURGEOIS COMME ASSELINEAU IRONT CACHER LEUR ARGENT A CHYPRE. 

    • gorgonzola 19 mars 2013 16:39

      Isga dit : « L’UPR veut rallonger la durée de travail[...] »

      Ah bon ? Vous le tenez d’où ? Pas du programme de l’UPR ni des propos de son représentant en tout cas...

      Isga dit : « [...] et refuse la taxation européenne des paradis fiscaux. »

      L’UPR propose de sortir de l’UE donc je ne vois pas pourquoi il se prononcerait pour ou contre une quelconque mesure provenant de cette dictature technocratique...

      Conclusion : avec deux mensonges par phrases il devient évident que vous ne cherchez pas à argumenter mais à salir ce mouvement de rassemblement... je vous laisse donc à vos diffamations coutumières.


    • lsga lsga 19 mars 2013 16:48

      Programme de l’UPR : 38 HEURES DE TRAVAIL PAR SEMAINE.

      Non mais, t’as lu le programme quand même ? et la charte fondatrice ? et tu as étudié l’Histoire du courant souverainiste ? Et son rapport avec l’Action Française ? 


      Asselineau vient de prendre position contre la seule méthode permettant une taxation des paradis fiscaux : UN CONTINENT SOCIALE ET AUTORITAIRE .


      Bref on répète l’essentiel :

      L’UPR EST POUR L’AUGMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL ET CONTRE LA TAXATION DES PARADIS FISCAUX. 

    • tesla_droid84 19 mars 2013 17:44

      En fait je commence à comprendre, vous n’arriver à conceptualiser ce qu’est une priorité.

      Pour vous si l’UPR passe c’est la fin, non c’est exactement le contraire, c’est le début de la discussion, le CNR n’est qu’un préalable à tout changement et il se concentre donc sur les PRIORITES.

      Vous souhaits à vous (qu’il soit louable ou pas, ce n’est meme plus la question) ne sont pas applicables, donc ça ne sert à rien d’en discuter ... pour le moment. Vous ferez valoir vos idées de gauche plus tard, quand on aura sauvé la France. 

    • gorgonzola 19 mars 2013 21:24

      J’ai beau éplucher le programme je ne vois aucune proposition de retour aux 38 heures comme vous l’affirmez...

      Quand à vous réjouir du fait que de l’argent soit directement pioché dans les comptes bancaires des gens pour rembourser les banques (donc les actionnaires) et ceci afin de tenter d’invalider F. Asselineau... ceux qui sont en train de lire apprécieront le tour de force :)

      Allez tchao.


    • liberté_égalité_fraternité liberté_égalité_fraternité 20 mars 2013 11:20

      1. Il est impossible de lutter contre les paradis fiscaux et la fuite des capitaux vers ces derniers à cause de l’article 63 du TFUE qui interdit toute restriction aux échanges de capitaux entre les pays de l’union et les pays tiers.... L’UEFAVORISE DONC DE FACTO LE MOINS DISANT SOCIAL ET FISCAL ET LES PARADIS FISCAUX

      2. ANTI DEMOCRATIQU ET REJETE PAR LE PARLEMENT CHYPRIOTE. L’UE FAVORISANT LES PARADIS FISCAUX C EST DROLE DE VOULOIR FAIRE CROIRE QU’ILS LUTTENT CONTRE. ILS VEULENT JUSTE REALISER CE PILLAGE POUR SAUVER LES BANQUES ET L’EURO.VOUS ETES RIDICULE A LA COMPARER A DE LA COLLECTIVISATION

      3. ET LE RETOUR SUR L’ARTICLE 63 du TFUE, C EST QUOI SINON UN MOYEN DE CONTROLER L EVASION FISCALE... qui coûte des milliards

      4. ENORME MENSONGE.

      5. La probabilité de voir un parti comme le votre au pouvoir est très faible, si l’on rajoute que pour faire cela il faudrait l’accord des 26 autres pays au pouvoir qui seraient de votre sensibilité. Même en vous donnant 50% de chance d’être élu dans chaque pays cela fait une probabilité de (50%^27) 0,00000007%. C EST POUR CELA QUE L UE EST UN SYSTEME AUTOBLOQUANT ET IRREFORMABLE... si vous le souhaitiez vraiment de TELLES CHANGEMETS NE PEUVENT SE FAIRE QU A L ECHELLE NATIONALE.


      Sortez le clown Isga !


    • titi 20 mars 2013 22:34

      Il est surtout impossible de lutter contre les paradis fiscaux... tout simplement parce qu’être un paradis fiscal est le seule solution de survie de certains pays.

      C’est tellement vrai que même l’Etat francais, fabrique des paradis fiscaux pour assurer la survie économique des ses territoires les plus périphériques.

      Tous les pays européens ont les leurs : la France a St Barth, et la Polynésie...les Pays Bas ont les Antilles néérlandaise, le Royaume Uni a Jersey, Guernesey, les USA le Delaware, etc...
      Mais ce sont les premiers à se plaindre des paradis fiscaux...


    • politzer politzer 21 mars 2013 22:46

      Quand les poules auront des dents on fera plein de choses en Europe ! cause toujours mon lapin en attendant on se fait plumer et ce n est pas fini comme le suggère FA dont l analyse est tout à fait exacte !


    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 24 mars 2013 07:11

      Isga,
       Imposer à toute l’Europe ? Vous n’êtes pas arrivés....
      La principale composante du Front de Gauche, le PCF, trouve que le Parti Socialiste est... de Gauche, et le FdG se considère dans la majorité, ça commence mal !

      * Pierre Laurent, Agence Reuters 8 nov 2012 : « Nous considérons que nous sommes dans cette majorité politique. »

      * L’ Humanité 10 et 11 nov 2012, Éliane Assassi (Groupe Communiste au Sénat) : « Nous appartenons à la majorité parlementaire et nous travaillons à ce que la Gauche réussisse. »

      * L’ Humanité 12 nov 2012 : « Pierre Laurent : » Nous sommes dans la majorité qui a permis le changement« 

      * 18 juin 2012 : L’Humanité, » Pas dans l’ opposition, mais dans la majorité pour réussir.« 

      *Agence france presse 20 juin 2012 André Chassaigne : président du groupe FdG à l’ Assemblée Nationale : » Clairement dans le cadre de la majorité de Gauche." etc etc

      Le problème, c’est qu’un grand nombre de Français ne considèrent plus le PS comme étant de gauche, et que vous vous gardez bien de dire que vous faites partie de la majorité...

      Mélenchon est tout seul, le PCF a besoin du PS pour les municipales de 2014, alors l’ Europe sociale , c’est pas pour tout de suite.....


    • gyya 24 mars 2013 19:57

      @ Isga ("Aujourd’hui, il reste à mettre en place le savoir faire nécessaire pour organiser les mouvements sociaux à échelle européenne. Ce n’est qu’une question de temps.")
       : Pourquoi l’organisation internationale (ou européenne, pour vous) de la lutte devrait-elle passer par les structures du pouvoir financier ? Rien n’empêche qu’une telle coordination se fasse sans l’Europe.
      Vous dites que ce qui se passe à Chypre prouverait qu’il serait facile d’empêcher qu’on mette de l’argent dans des paradis fiscaux si l’Europe devenait socialiste. Mais si l’Europe devenait socialiste, il resterait quantités de paradis fiscaux ailleurs qu’en Europe !


    • Peggy 17 mars 2013 18:17

      Au départ j’étais d’accord avec votre article mais votre conclusion qui amalgame le pen à Mélenchon vous discrédite entièrement à mes yeux .Etes vous en campagne contre Mélenchon ? Lisez donc le programme «  l’humain d’abord » dont Mélenchon est le porte parole et peut être, si vous êtes honnête vous reconnaitrez votre mauvais jugement le concernant

       

       


      • Augustule Augustule 17 mars 2013 18:47

        J’ai lu le livre de Mélenchon, « l’Humain d’abord » et au début j’ai même été un mélenchoniste !
        Puis un jour j’ai découvert l’UPR et après quelques mois je me suis rendu à l’évidence que les propositions proposés par ce parti sont les SEULES à pouvoir nous sortir véritablement du pétrin dans lequel nous sommes.

        Avec regret, force est de constater que Mélenchon, à part user de sa grande gueule, ne propose rien de concret et se range toujours du côté du systeme.

        Je garde en mémoire le deuxième tour de la présidentielle ou sans même essayer de négocier quoique ce soit, Mélenchon a appelé à voter Hollande sans condition, toute en sachant parfaitement que celui-ci continuerait la politique libéral de Sarkozy.
        J’ai aussi en mémoire que M ; Mélenchon a été parmi ceux qui ont voté (par erreur dit-il) pour la réintroduction des farines animales pour les poissons.


      • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 17 mars 2013 20:45

        Mélanchon est un homme du système, député européen on ne l’entend jamais protester contre les décisions de l’assemblée européenne, il ne va pas cracher dans la soupe.

        Tout son art politique réside dans sa faconde. Il fait illusion, mais pas longtemps ...


      • frugeky 17 mars 2013 21:03

        Parce que Asselinot n’est pas un homme du système ? L’ a pas fréquenté les cabinets ministériels, donc forcément aussi les franc-macs, l’a pas participé à la mise en place de L’UE ? Or, dans les cabinets on est dans la majorité et toutes les majorités qui se sont succédées ont été pour l’UE, Asselinot aussi. 

        Maintenant, ses prises de position sont souvent intéressantes, c’est qu’il a du changer d’avis. J’en connais d’autres. 

      • gorgonzola 18 mars 2013 00:41

        Difficile de dire que François Asselineau n’est pas dans le système puisqu’il est fonctionnaire. En revanche difficile de l’accuser de faire partie du système puisque non seulement son mouvement politique ne joue pas le jeu du clivage droite/gauche (instrumentalisé par les oligarques pour nous faire s’entre-déchirer, nous les contestataires au système), mais en plus il s’acharne a essayer de faire comprendre aux français que la seule chose qui puisse faire peur à l’oligarchie c’est justement l’union des français au delà des querelles de parti...


      • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 18 mars 2013 06:45

        Peggy,
        Il n’y a pas amalgame où vous croyez....

        Le FN a été mis sur orbite par Mitterrand pour servir de repoussoir.
        A chaque élection, le PS dit : « Votez pour nous, sinon ce sera le FN ».
        Le PS sait parfaitement que tout ce que touche le FN en sort sali et déconsidéré.
        Et le FDG le sait aussi, il utilise la même méthode.

        Le FN demande la sortie de l’ UE, donc tous les européistes, dont Mélenchon, font l’amalgame entre les propositions d’ Asselineau et du Front National.
        Il suffit de lire les commentaires sur Agoravox pour voir tous les mélenchoniens traiter de fachos, ou d’extrême-droite les propositions d’ Asselineau.

        Cela a fonctionné depuis les années 80, Chirac a même été élu par des gens de Gauche pour éviter le FN.... ça eu marché, mais cela risque bien de marcher de moins en moins...

        Maintenant que la dictature de l’UE montre son vrai visage, il va être de plus en plus difficile de justifier la collaboration du PS et du FDG avec la Troïka.....


      • lsga lsga 18 mars 2013 15:33
        @Peggy
        L’électorat FdG est le coeur de cible de Beppe-François Asselineau Von Grillo. 

        Laissez passer ce clown réactionnaire là, et le FdG perdra de 1 à 5% de ses électeurs aux prochaines élections au profit d’un parti d’extrême droite. 

        L’électorat FdG n’est pas différent du reste de la population : 80% de crétins aliénés qui ne font pas la différence entre progrès et réaction. Admettez le. 

        LePen est déjà pratiquement morte, le FN est sur le point d’éclater et la frange dure de l’Extrême Droite va se disperser en autant de groupuscules authentiquement fascistes. Les gens proches de Sarkozy, comme Coppé, Asselineau ou NDA sont le nouveau danger. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès