Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réseaux sociaux alternatifs

Réseaux sociaux alternatifs

Rejoignez un réseau social plus éthique.

diaspora

Diaspora* est un logiciel permettant de déployer une application web de réseautage social offrant des fonctionnalités similaires à Facebook.

L'objectif est de proposer un système décentralisé et sécurisé, permettant de préserver la vie privée des participants et de faire communiquer différentes instances de Diaspora installées sur différents serveurs à travers le monde. Diaspora est un logiciel libre distribué sous licence AGPL.

Les promoteurs du projet sont Max Salzberg, Dan Grippi, Raphael Sofaer et Ilya Zhitomirskiy (à priori suicidé le 13 novembre 2011, à 22 ans). Ils étaient alors étudiants à l'Institut Courant des mathématiques de l’Université de New York. Ils se sont connus au club d'informatique où ils travaillaient sur un projet d'imprimante en 3D.

Le projet a été annoncé le 24 avril 2010 sur le site web de levée de fonds Kickstarter. Les promoteurs du projet annonçaient vouloir rassembler 10 000 dollars pour accomplir leur projet. Cette somme fut atteinte en 12 jours, et dans les semaines qui suivirent, les dons s'élevèrent à 200 641,84 dollars, ce qui en fit la levée de fonds la plus fructueuse de Kickstarter du moment. Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a lui-même fait un don en qualifiant Diaspora d'« idée cool ».

La première version publique du code du logiciel (en version alpha) a été diffusée le 15 septembre 2010, et le premier déploiement public initialement prévu pour octobre 2010, a été repoussé jusqu'à octobre 2012. Le réseau connaît ensuite des mises à jour régulières.

Le développement de Diaspora* a eu le soutien de Pivotal Labs, une société spécialisée dans le domaine du développement d'applications sociales.

Dès le début en 2010, le projet est gouverné par les quatre fondateurs d'origine. Le 27 août 2012, les fondateurs annoncent sur le blog de Diaspora* l’arrêt de la gouvernance du projet par Diaspora* Inc.Incorporated.

Le projet devient open source et la fondation Diaspora* apparaît, chapeautée par la FSSN (Free Software Support Network).

Le projet a adopté la plateforme Loomio pour permettre un système démocratique de prise de décision.

Framasphere* et diaspora-fr sont les nœuds francophones les plus importants de Diaspora.

Interview d'un contributeur Diaspora*, Flaburgan par Framasoft.

Minds

Le réseau social Minds , lancé en juin 2015, a attiré plus de 60 millions de visiteurs en une semaine. Sa particularité : en plus de protéger la vie privée de ses utilisateurs, et d'être open source, Minds a reçu le soutien d'Anonymous ART of Revolution.

Minds est un réseau social américain , fondé par Bill et John Ottman.

redmatrix

Redmatrix ne se défini pas comme un réseau social mais comme une plateforme de publication décentralisé. L'accent est mis sur la confidentialité. Il y avait environ 1000 utilisateurs début 2015.

Difficile à définir ce qu'est vraiment redmatrix. C'est une sorte de protocole logiciel qui voudrait faire tout. Réseau Social, blog, partage de fichier, annuaire, médias etc... Le tout avec des niveaux de sécurités et de confidentialité configurable à souhait.

Redmatrix est le nouveau projet de Mike Macgirvin, le concepteur de Friendica.

Friendica

Friendica est un logiciel open source qui implémente un réseau social distribué.

Friendica met l'accent sur de vastes paramètres de confidentialité et l'installation du serveur facile.

Il n'y a pas d'entreprise derrière Friendica. Les sites Friendica sont gérés par des personnes privées et les développeurs sont bénévoles. Le projet est géré de manière informelle, en utilisant la plate-forme elle-même pour communiquer et pour partager des informations.

Friendica est décentralisé, gratuit, open source, sécurisé, privé, modulaire, extensible, non constitué en société et fédéré.

Actuellement, les utilisateurs de Friendica peuvent intégrer des contacts de Facebook, Twitter, Diaspora, StatusNet et d'autres services à leurs flux sociaux et RSS. La communication est bi-directionnelle dans la mesure du possible. Il y a aussi un moyen d'inclure des contacts par e-mail. En outre, les connecteurs permettent de poster simultanément sur des plateformes de blog comme WordPress, Livejournal, Tumblr et Posterous.

Les développeurs essayent de rendre l'installation du logiciel serveur facile pour les utilisateurs ayant peu d'expertise technique, en faisant valoir que la décentralisation sur les petits serveurs est une garantie essentielle de la liberté en ligne et du respect de la vie privée.

Movim

MOVIM (acronyme de My Open Virtual Identity Manager) est une application web de réseautage social, sous forme de logiciel libre sous licence AGPL, et décentralisé. C'est-à-dire que l'utilisateur pourra soit rejoindre un site existant, soit télécharger le logiciel et installer sa propre instance de Movim.

Le réseau Movim a été mis au point par Timothée Jaussoin, un étudiant en informatique basé à Nantes.

Plus d'infos et des explications pour ouvrir un compte sur Movim sur CreationMonetaire.info

 

JPEG - 105.8 ko
World Map Social Network

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • leypanou 28 octobre 2015 10:05

    Tout ce qui permet de ne pas passer par Google, Apple, Facebook, Tweeter, Amazon est bon à savoir.


    • sls0 sls0 28 octobre 2015 16:01

      Bonne initiative mais comme je ne suis pas réseau social....
      Je suis sur facebook, la dernière fois que je suis allé dessus c’est en novembre de l’année dernière pour une enquête sur les nostalgiques de la dictature chez moi. En mettant comme paramètre linguistique anglais US, facebook est très intrusif et on trouve beaucoup de choses.

      Une semaine à suivre les liens pour faire la cartographie du réseau et ensuite on la livre à l’amie journaliste. Elle a quand même été étonnée que dans les éléments fournis il y avait même le restaurant à Miami où le fils du dictateur va manger le mardi soir, il est pourtant connu pour être secret.

      Très bon outil facebook surtout que les gens aiment mettre des ’’j’aime’’, avec google c’est a se demander où va l’argent du NSA.
      Le jour où l’on voudra passer de démocratie à dictature là l’argent dépensé aura été utile. On aura le positionnement, les rencontres des gens qui auront un profil pas trop mouton. En quelques heures si un évènement qui va à l’opposé de la pensée ’’normale’’ apparait, un effectif réduit de flics neutraliseront le ou les fauteurs de troubles. C’est le profilage à l’époque ’’démocratique’’ qui servira pour une période post démocratique. Ce sera statistiquement précis, plus on croise les données plus on gagne en précision.
      Avec un tel outil, la police de la pensée pourra travailler à effectif réduit. Un événement déviant ce sera 40-50% de chance de se faire avoir, statistiquement on ne dépassera pas deux événements. Des chiffres si l’on agit seul, la précision du croisement des données c’est exponentiel.

      Avec un outil comme tails, on disparait des radars sur internet, même le NSA n’a pu suivre et situer Snowden via internet.
      La recherche de terroristes, c’est un peut de la daube. Ils ont de très bons moyens pour espionner la personne seulement quand il l’ont trouvé.


      • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 29 octobre 2015 12:11

        @sls0
        Ajoutons aussi que c’est le procédé le plus efficace pour faire porter la responsabilité d’un attentat sous fausse bannière à des personnes qui ont le bon profil.


      • MagicBuster 28 octobre 2015 17:10


        Tout ce qui permet de ne pas passer par Google, Apple, Facebook, Tweeter, Amazon est bon à savoir.

        D’une façon - C’est vrai mais faut -il préférer le concurrent chinois ou russe ?


        • leypanou 29 octobre 2015 09:05

          @MagicBuster
          Est-ce que le concurrent chinois ou russe veut savoir tout ce que vous faites et à votre insu ? Est-ce qu’il travaille main dans la main avec l’équivalent de la NSA ? etc, etc.


        • Samson Samson 28 octobre 2015 23:05

          Alors que je reste désespérément introuvable sur Facebook (normal, je n’y suis pas inscrit !), j’ai souscrit à un compte sur Framasphère (Diaspora).
          Après tout, j’ai quelques compétences en administration réseau, et j’imaginais que cela pourrait quelque peu rompre mon profond isolement (prix du boycott de FB).
          Mais faute d’avoir jamais recouru aux réseaux sociaux, je me retrouve encore plus désespéré : sincèrement, je ne sais absolument pas comment çà s’utilise. smiley

          Je sais, çà à l’air ridicule et çà l’est probablement, mais si une bonne âme pouvait éclairer ma lanterne, je lui en serait fort reconnaissante ! smiley


          • o.man 28 octobre 2015 23:08

            Réseaux sociaux , fichez-nous ..... la paix !


            • Jean Keim Jean Keim 29 octobre 2015 08:00

              Je profite de cet article pour dire que je trouve dommage qu’avec AV on ne puisse pas envoyer un message privé directement à un auteur ou à un commentateur, par exemple pour répondre à une question ou à une demande de nature personnelle. 


              • leypanou 29 octobre 2015 09:06

                @Jean Keim
                C’est vrai.


              • Hector Hector 29 octobre 2015 10:13

                @Jean Keim
                Idem


              • Samson Samson 29 octobre 2015 14:22

                @Jean Keim
                De fait, çà manque ! Je viens d’ailleurs - hier soir - de leur laisser un courrier sur le sujet, demandant s’ils envisageaient d’implémenter une telle fonctionnalité ! Pas encore reçu de réponse.
                Plus on est de fous, plus on rit !
                Pour faire mouche, je vous suggère donc de faire pareil !

                Salutations ! smiley


              • Jean Keim Jean Keim 29 octobre 2015 18:36

                @Samson
                J’ai déjà fait cette démarche avec également aucune réponse smiley


              • Ruut Ruut 29 octobre 2015 15:15

                ça sert a quoi ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès