• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sanofi-Aventis, ou comment virer les gens comme des malpropres

Sanofi-Aventis, ou comment virer les gens comme des malpropres

Cette nouvelle-là aussi est passée au travers du filtre des nouvelles de fin d’année. Et pour cause : c’est une des pires jamais lues sur le caractère inique d’un patronat ne sachant plus comment faire, arrivé au degré absolu du capitalisme, qui nécessite aujourd’hui de se séparer au plus vite, parfois, de collaborateurs, sans y mettre bien entendu de gants, afin de garder une chance à l’entreprise de rester hyperperformante, en faisant bien entendu trimer deux fois plus pour trois fois moins ceux qui restent. L’histoire, à vrai dire, nous arrive des Etats-Unis, via la branche US du laboratoire français, et a été révélée par l’Hufftington Post le 17 décembre dernier par une certaine « Astrid » : nous sommes alors à la mi-novembre, et le directeur local de la branche ne sait alors toujours pas comment annoncer à ses troupes qu’il va devoir se séparer de 1700 d’entre eux pour l’an 2011, c’est-à-dire dans moins d’un mois et demi à peine. Alors, dans son cerveau bouillonnant, le responsable de la com de la boîte va inventer une méthode d’une perversité sans nom... il va envoyer un simple mail. Ou plutôt deux, séparés l’un de l’autre d’une demi-heure...

La méthode est en effet révoltante : la direction de Sanofi-USA a envoyé à la mi-novembre 2010 deux mails à deux catégories d'employés pré-sélectionnés. Tous deux commençaient par un "Happy Thanksgiving" traditionnel (une fête qui a lieu le quatrième jeudi de novembre aux USA) et continuait ensuite par une demande de rappeler le 2 décembre, pas avant, un numéro de téléphone. Les mails reçus à 8H du matin indiquaient de prendre contact avec la direction des ressources pour une nouvelle affectation, les gens concernés gardant leur emploi, ceux envoyés à 8H30 indiquaient un autre numéro. Avec à l'autre bout, une simple boîte vocale, annonçant le licenciement sec avec effet immédiat, et aucun recours ni aucune concertation prélalable. Aux Etats-Unis, certes, l'entretien préalable de licenciement n'existe pas, mais même là-bas, les réceptionnistes de l'envoi de 8H30 l'ont trouvé saumâtre, au point, et c'est vraiment une nouveauté là-bas, d'en appeler la presse, pour lui conter la méthode de sagouin utilisée. C'est une grande nouveauté dans le pays ! Dans sa grande mansuétude, Sanofi-USA avait cependant promis que les salaires seraient versés jusqu'au 31 décembre et qu'une (fort petite) indemnité de licenciement serait versée. Un mois pour se retourner, aux USA, avec un chômage galopant et aucune autre indemnité ni d'assurance chômage permettant de vivre correctement, avouez qu'il y a d'autres façon d'annoncer un joyeux Noël ou un super Réveillon de fin d'année ! Quel royal cadeau, pensez-donc ! Chapeau, Sanofi !

Pas de quoi pourtant secouer Jack Cox, responsable des relations avec les médias chez Sanofi-Aventis USA, qui a reconnu certes que le procédé n'était "pas idéal" mais qu'il avait fallu y recourir afin d'effectuer "rapidement et de manière cohérente" une "réorganisation" (décidée à Paris, par la nouvelle tête pensante de l'entreprise, Christopher Viehbacher) incluant des réductions du personnel drastiques : en somme, notre grand communicant, qu'on aimerait bien pendre par les tripes, à l'entendre, tellement ça nous révolte, cette méthode, avait trouvé le moyen le plus efficace pour éviter d'avoir à convoquer 1 700 entretiens individuels... On ne sait ce qui l'a emporté chez lui : le souci de l'avenir de l'entreprise ou l'économie sur les envois de lettres timbrées. Au pays du net, on peut légitimement penser que sachant virer les gens par voie de mail, il aurait aussi été capable de les convoquer par la même voie. A l'économie, jusqu'au bout, pourquoi pas !

On en viendrait facilement, avec ce genre d'individu à appeler le monde entier à lui bourrer sa boîte mail de milliers de messages, voire à l'appeler au milieu de la nuit. On ne le fera pas, bien sûr, en bon citoyen respectueux des lois, et ne possédant pas son état d'esprit tortueux, ici d'ailleurs comme aux Etats-Unis, malgré la facilité déconcertante à trouver son adresse mail et son numéro de téléphone : depuis, il a dû en changer à coup sûr, cela serait un coup d'épée dans l'eau et il serait fichu d'en recourir au FBI pour dresser une plainte pour harcèlement. Même chose sur Twitter, où notre pervers de l'emploi ose toujours se montrer, tout sourire dehors. L'endroit où il précise que si on doit le contacter, il faut penser à mettre un "us" en plus, pour ne pas confondre avec Sanofi-France, sans doute. Personnellement, je lui ai déjà envoyé un message où j'ai mis "fuck" à la fin de son nom ("jackcoxfuck", c'était trop tentant), histoire de ne pas faire comme il le demandait, et histoire aussi de lui faire savoir que ces méthodes de voyou il pouvait se les garder aux USA, mais qu'il ne devait surtout pas tenter de les importer en France. On est comme ça, nous en France, Mr Cox, en effet : en 1936, nos grands-parents se sont battus pour ne plus être lourdés comme des malpropres à la première occasion par un patron ayant tous les droits, pensez-bien que 74 ans après, les méthode expéditives qui sont les vôtres nous restent en travers de la gorge. Elles ont 3/4 de siècle d'âge et pour tout vous dire ne nous plaisent pas, loin de là. Même si vous ne faites qu'appliquer les décisions de votre patron... français (enfin plus exactement il est de nationalité canadienne et allemande, le nouveau Terminator de Sanofi). Un homme qui n'a visiblement aucune idée de ce qu'a pu représenter le Front Populaire. Il prend pourtant ses congés en France, je parie, non, notre vaillant nouveau PDG ? Non ?

Elles ne me plaisent aucunement, car pendant le temps où 1700 personnes ont été virées, "Sanofi-Aventis a réalisé 5,6 milliards de bénéfices en 2009. Les résultats 2010 devraient être du même tonneau. Le géant pharmaceutique a en outre distribué 3,1 milliards de dividendes à ses actionnaires et en prévoit 3,5 pour 2012. La firme est en pointe dans le secteur des… antidépresseurs. Histoire de faire passer la pilule. Il faut ce qu’il faut !" note le talentueux Napakatbra. L'Huffington Post remuant le bullodozer dans la plaie, avec cet autre exemple d'employée : "Mon responsable m'avait convaincu de vendre ma voiture personnelle trois mois plus tôt parce qu'il m'avait dit que la compagnie était en très grande forme, a-t-elle dit. Donc, je l'ai vendue. Je peux maintenant utiliser mon indemnité de départ pour en acheter une nouvelle, sinon je ne pourrais me rendre aux entretiens d'embauche." Jusqu"au plus profond du mépris pour les gens qui travaillent sous leurs ordres, décidément ! A ce stade, c'est de bien de la perversité d'entreprise ! 

Le système capitaliste est bel et bien arrivé à son degré maximal d'incompétence, celui de faire désormais plaisir aux poches des actionnaires seuls à la place de penser à l'avenir de l'entreprise ou à sa pérennité. On sait que la méthode tue tout esprit d'initiative et d'invention commerciale, qui est à la base même du capitalisme, pourtant. Il est donc distinctement en train de creuser sa propre tombe. S'en mettre plein les fouilles durant le cours laps de temps d'une vie, voilà le seul credo qui motive l'industrie capitaliste désormais et son patronat, pieds et poings liés à des actionnaires avides de rentabilité immédiate et rien d'autre : après eux, le Déluge. A bien regarder, on constate aussi que cette industrie sans foi ni loi véritables est très proche de celles liées à des ventes d'armes ou de drogue, en définitive : les deux endroits où l'on peut réaliser les profits maximaux dans le plus court laps de temps. Le régime d'Hamid Karzaï est le plus corrompu de toute la planète et les USA y ont englouti des milliards sans qu'on en voit le moindre effet : les champs de pavot s'étendent toujours jusque l'horizon, et la banque du pays a failli mourir en septembre dernier faute d'avoir trop joué avec les dépôts à risques. Madoff est certes en prison, mais Wikileaks va bientôt révéler un scandale similaire chez Bank of America, la première banque des USA. Ce n'est pas un hasard. Le capitalisme n'a jamais eu d'éthique et n'en n'aura jamais : pas d'avantage, en tout cas, que Sanofi vis-à-vis de ses propres employés.

PS : relevé sur le site français de Sanofi : "La politique ressources humaines de sanofi-aventis en France permet à chacun de se développer et de s'épanouir au travers de parcours professionnels favorisant l'exercice de différents métiers au cours d'une même carrière. L'entreprise accompagne ses collaborateurs et propose des parcours de développement qui permettent à chacun d'exprimer ses talents. La politique ressources humaines s’efforce de réaliser en permanence l'adéquation entre les besoins de l'entreprise et les aspirations des collaborateurs". On peut là aussi rajouter "fuck", je pense, sincèrement. Surtout en lisant aussi ça : "le Groupe a la volonté d’allier la performance économique et la performance sociale et réaffirme son attachement aux valeurs qui l’ont fondé : sécurité et l'hygiène sur les lieux de travail des salariés, encouragement au dialogue au sein du Groupe, respect des personnes, formation et l'emploi, protection sociale et respect de la vie privée". Re-fuck, tiens !

Documents joints à cet article

Sanofi-Aventis, ou comment virer les gens comme des malpropres Sanofi-Aventis, ou comment virer les gens comme des malpropres

Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • frugeky 28 décembre 2010 10:30

    Scandaleux ! Fuck de plus !


    • morice morice 28 décembre 2010 10:40

      je dirais même plus : fuck alors.


    • Alpo47 Alpo47 28 décembre 2010 10:39

      Lorsque la cupidité et l’avidité dirigent les hommes, le pire est toujours probable.
      Comment allons nous en sortir ?


      • morice morice 28 décembre 2010 11:28

        Comment allons nous en sortir ?


        en changeant les hommes.

      • Pyrathome pyralene 28 décembre 2010 13:25

        en changeant les hommes.........et le système.....


      • morice morice 28 décembre 2010 10:50

        et c’est pas fini il semble :


        Sarko est pourtant au courant..

        Mieux encore : un meilleur procédé ! le « portage social »...

        La presse sociale nous apprend que Sanofi-Aventis a signé un accord dit de « portage salarial » ; la plupart des Français ignorant de quoi il s’agit, expliquons très simplement en quoi cela consiste : vous êtes un pauvre employeur qui fait à peine 9 milliards de bénéfices sur 29 milliards de CA en 2009 etvous décidez de licencier des salariés « inutiles » : trop vieux, trop payés,en tous cas plus que ceux situés dans des pays dits émergents, ou encore devenus inutiles, car on vous demande de diminuer le nombre de vos visiteurs médicaux.

        Vous appelez un intermédiaire, un courtier et lui faites part de vos nobles préoccupations sociales ; un courtier ça comprend vite ; c’est (bien, très bien) payé pour cela ; il lance une consultation et une demi-douzaine d’assureurs se présentent rapidement ; le montant correspondant aux salaires nets actualisés des salariés licenciés va être versé sur le compte du partenaire retenu ; vous y ajoutez des frais de gestion (3/4%) et lui, brave assureur, va verser en vos lieu et place, à chacun de vos salariés que vous aurez préalablement licencié, tous les mois, jusqu’à leur départ en retraite, le salaire net qu’ils percevaient chez vous ; ce n’est pas du vrai, du grand, du beau social, du social en or massif ? Si, me direz vous et me demanderez pourquoi j’ai l’air de persifler comme ça ;

        je persifle parce que c’est ma nature ; je persifle aussi parce que, de mon temps, tout ceci aurait été considéré comme illégal, en vertu de l’article L. 242 du Code de la Sécurité sociale qui assujettit toute somme versée à l’occasion non seulement de l’exécution du contrat de travail mais aussi de sa rupture, à des cotisations sociales, salariales et patronales, ce qui, gentiment et allègrement vous eut doublé le montant à verser…

        Là je vois bien que les meilleurs ont compris ; pour les autres, un petit exemple chiffré :

        800 salariés, payés en moyenne 60K€ pendant environ et toujours en moyenne 5 ans, ça vous fait dans les 240 M€ ; c’est, à peu près le montant que vous allez verser à votre assureur, pour « solde de tout compte » en quelque sorte.

        Eussiez vous gardé ces salariés « trop vieux puisqu’âgés de plus de 55 ans » jusqu’à leur retraite, vous auriez dû verser 480 M€…

        L’économie que vous faites est donc d’environ 240 M€…de cotisations patronales et salariales que la Sécu, les caisses de retraite, les ASSEDIC et autres, ne verront jamais.

        Et personne ne dit rien, au beau milieu des déficits dits abyssaux de la Sécu, quelques jours seulement après l’affrontement sur les retraites ? Et bien non, personne apparemment ne dit plus rien et l’on se demande ce que font les URSSAF …


        sidérant, hein : et Sarko, là ; il ne serait pas au courant avec le frangin qu’il a ????

        http://www.lepoint.fr/economie/malakoff-mederic-le-frere-de-sarkozy-soupconne-de-tirer-profit-de-la-reforme-des-retraites-28-10-2010-1255629_28.php

        http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/281010/chez-malakoff-mederic-sarkozy-na-pas-le-droit-de-penser-quils-sen-aillent-





        • Torgess 29 décembre 2010 18:00

          Personne ne dit rien....parce que on semble oublier qui « se cache » dérrière sanofi-aventis. Le directeur général est un canadio-allemand Christopher Viehbacher venant de GSK, le tout nouveau président est lui un ancien du cabinet Fabius alors ministre de l’économie.

          Il reste que les principaux actionnaires sont TOTAL qui a réussi à croquer ELF et sa filiale sanofi (suite à une bagarre interne entre chiraquiens et balladuriens autour de la caisse noire de la pompe A...frique) et l’OREAL dont la caisse noire est détenue par Liliane Bettencourt comme on a cru l’apprendre cet été.

          L’URSAFF ne bouge pas.....Le système est si corrompu que même les juges ont du mal à y voir clair depuis des années.


        • Gabriel Gabriel 28 décembre 2010 11:21

          Bonjour Morice,

          Ne me dites pas que vous découvrez la chose qui, depuis une vingtaine d’année se pratique et s’amplifie de façon exponentielle avec ce gouvernement. Nous sommes en guerre économique ou les rois de la finance procèdent à une extermination systématique des employés, travailleurs et autres ostrogots ayant la prétention d’exiger une rémunération décente pour leurs travails. Voyez vous, la situation future va se résumer par deux extrémités séparées par un vide grandissant. Les travailleurs de plus de 50 ans dont personne ne veux et qui iront gonfler les rangs des chômeurs. Le recul de l’age de la retraite n’étant qu’un transfert de charge vers les Assedic, ce qui donnera à ce gouvernement la justification du coût exorbitant du chômage et ainsi réformer le système en transférant les cotisations sur les assurances privées au bénéfice des petits copains et de la famille. Les jeunes de moins de 25 ans représentant environ 25% des chômeurs et dont le pourcentage d’exclu augmentera à cause de ce recul de l’age de la retraite. Et enfin, cerise sur le gâteau, entre les deux, la destruction automatique et continue des emplois par les délocalisation, l’automatisation et la robotisation des taches. Suite à cela, je vous laisse prédire l’avenir proche.

           

           


          • jef88 jef88 28 décembre 2010 19:32

            la destruction automatique et continue des emplois par les délocalisation,
            Je suis d’accord !

             l’automatisation et la robotisation des taches

            NON ! j’ai commencé ma vie professionnelle en travaillant aux pièces et je sait de quoi je parles :
            L’amélioration des conditions de travail n’a rien de négatif.

            Chaque fois que j’ai amèlioré la productivité, Il y a eut des retombées positives en matière d’emploi
            exemple : 35% d’augmentation de productivité sur 250 personnes = embauche de 20 nouveaux salariès grace à une baisse des prix et de meilleures ventes.
            et en plus patron et personnel étaient heureux


          • Gabriel Gabriel 29 décembre 2010 07:24

            Jef88 vous devez avoir raison. Cependant demandez aux caissières remplacées par des caisses automatiques si il y a eu des embauches supplémentaires et si leurs conditions de travail se sont améliorées, permettez moi d’en douter et cela n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.


          • JL JL 29 décembre 2010 11:45

            Non Jeff, t’es pas tout seul
            Mais arrête de pleurer ...

            Si votre entreprise devient plus performante, elle n’agrandira pas le marché mais seulement vos parts, et au détriment des moins performantes, si bien que, au bou du compte, globalement il y aura pertes d’emplois.

            Pour pallier à ce qu’il convient d’appeler dommages collatéraux des gains de productivité, je ne connais qu’une solution : la diminution du temps de travail.

            Mais évidemment, il faut pour ce faire une politique globale : il est clair que les gains de productivité ne sont pas également répartis, ni par secteur d’activité, ni par entreprises au sein d’un même secteur. Et c’est là que le bât blesse et qui explique pourquoi le PS s’est magistralement planté.


          • morice morice 28 décembre 2010 11:27

            Ne me dites pas que vous découvrez la chose qui, depuis une vingtaine d’année se pratique et s’amplifie de façon exponentielle avec ce gouvernement.


            moi non, les lecteurs peut-être : je n’écris pas pour moi...

            «  extermination systématique des employés, travailleurs » dites-vous. Une guerre, quoi.

            • brieli67 28 décembre 2010 12:06

              L’aventure européenne d’Avantis à Strasbourg

              LE CADAVRE

              au départ

              état d’esprit des cadres expatriés aux porte de l’ Est

              au vrai départ

              La bataille des centres de décision : promouvoir la souveraineté économique de la France à l’heure de la mondialisation (rapport)
              ------------ bref sous les vivats de nos hommes politiques--------------------

              et fini l’ Inter - MED


              • Pyrathome pyralene 28 décembre 2010 13:24

                Madoff est certes en prison, mais Wikileaks va bientôt révéler un scandale similaire chez Bank of America, la première banque des USA. Ce n’est pas un hasard. Le capitalisme n’a jamais eu d’éthique et n’en n’aura jamais : pas d’avantage, en tout cas, que Sanofi vis-à-vis de ses propres employés....

                Madoff est le lampiste bouc-émissaire en taule ( il n’a que ce qu’il mérite toutefois..) mais les banques et wallstreet ont fait mille fois pire en prenant en otage les peuples, mais à ce jour aucun banquier crapule n’est encore sous les verrous.....cherchez l’erreur !! 
                Ce système totalitaire est devenu complétement fou, voire même suicidaire, tous les jours ils montent d’un cran dans l’abject et l’ignoble, la vérité est que les US sont devenu tout simplement une immonde dictature financière et que l’on suit allégrement ces fumiers qui filent tout droit dans l’abîme de l’implosion....à croire même qu’ils ont établi un plan pour se saborder !!
                Les infos économiques sont ici.....du factuel , j’invite tout le monde à prendre connaissance de ce qui se passe actuellement !
                La revue de presse internationale ici.....à ne pas manquer !!


                • LE CHAT LE CHAT 28 décembre 2010 15:11

                  encore pire que le licenciement au porte voix , c’est révoltant !
                  ce monde d’injustice ne durera pas , c’est une certitude !


                  • morice morice 28 décembre 2010 16:53

                    « ce monde d’injustice ne durera pas , c’est une certitude ! »


                    oui, mais à condition de ne PAS écouter les mauvaises sirènes qui vous en proposent un meilleur alors qu’elles n’ont démontré en gestion de ville que la même chose...

                    LaPen est visée là. On dit « La » maintenant, comme le disent les journalistes de Politis. 


                    « Le FN a échoué parce qu’il manquait de compétences », résume Nonna Mayer, chercheuse au Cevipof-Sciences Po. « Comme tous les partis d’extrême droite européens, le FN au pouvoir a du mal à prouver son efficacité tout en respectant son programme » ;

                    D’ailleurs c’est simple : le FN n’a jamais eu de programme de gouvernement et encore moins était capable de parler budget. A part son racisme, il n’y a rien comme programme. Or le racisme, par essence, est une injustice : n’en remplacez donc pas une par une autre, svp. 

                    • LE CHAT LE CHAT 28 décembre 2010 17:52

                      Le FN n’ayant jamais été au pouvoir , il ne peut avoir fait ses preuves !

                      en revanche , les politiques soutenues par les gouvernement de droite comme de gauche sont responsables de l’accroissement des inégalités et de l’appauvrissement inexorable des classes populaires .

                      Momo , il est affligeant que quelqu’un comme toi si documenté en soit réduit à ces poncifs fleurant le godwin en ce qui concerne le FN !


                    • Pyrathome pyralene 28 décembre 2010 18:48

                      Le matou, comment peut-penser un seul instant que le FN, parti d’extrême droite je te le rappelle, puisse vouloir le bien de tout un chacun ? À chaque fois que l’extrême droite a pris le pouvoir partout dans le monde, ça s’est transformé en fascisme et totalitarisme......
                      Cite un seul exemple , si tu en trouve un ! mais tu n’en trouveras pas......arrête de rêver !!
                      Bien sûr qu’il faut balayer toutes ces ordures, mais certainement pas pour y mettre le pire....
                      Observons le cas de l’Islande actuellement, ils ont dit, par une constituante, aux banquiers d’aller se faire foutre..... ce que tous les pays devraient faire !
                      La vraie gauche, celle de Mélenchon, s’est déclaré pour, ......mais sans le racisme et le fascisme larvé du FN.....
                      Quant au PS, qu’ils fasse d’abord le grand ménage en leur sein, après on verra peut-être...
                      La première mesure à mettre en place, c’est d’abord et avant tout, celle de reprendre sa souveraineté monétaire.....


                    • furio furio 28 décembre 2010 21:27

                      comment le fn n’a jamais été au pouvoir ? Et dans les villes comme TOULON, ....On a vu ce que cela a donné. Une véritable catastrophe. A TOULON c’est allé quand même assez loin !! ...au meurtre, et autres joyeusetés ! Quand même ! 


                    • morice morice 28 décembre 2010 23:35

                      ah au fait, Pyra, le Gus, Furio et ceux que j’oublie : elle est TROP BELLE celle-là...


                      question historique : que vient faire ce truc ici

                      1981 : le diocèse se pose la question : faut il créer, à Montpellier, une radio chrétienne ?

                       1982 : le conseil pastoral diocésain décide cette création. En décembre, le nom de la radio est choisi : Radio Maguelonne

                      c’est donc la radio du DIOCESE DE MONTPELLIER....

                      une radio chrétienne, disons, donc.

                      pourquoi je vous parle de ça ?

                      pour ça :

                      http://www.disons.fr/?p=11391

                      et là franchement, si ça ce n’est pas le pot aux roses, ici..... l’islamophobie se niche où ? là, et on en a la PREUVE audible : superbe ! trop beau ! ils ont avoué !


                    • Pyrathome pyralene 29 décembre 2010 00:20

                      superbe ! trop beau ! ils ont avoué !....????

                      Disons qu’il y a longtemps qu’ils ont avoué......ils se trahissent presque systématiquement un jour ou l’autre dans leurs propos et ce pourquoi ils viennent faire ici et ailleurs, les X-files décomplexés à l’eau de sion.....


                    • morice morice 29 décembre 2010 09:48

                      Le FN n’ayant jamais été au pouvoir , il ne peut avoir fait ses preuves !


                      en local ça a toujours été un désastre et je le répète ; il n’a jamais eu un seul programme économique de gouvernement.

                    • Castor 29 décembre 2010 10:17

                      Nom d’une pipe, sont forts ces inspecteurs du net...


                    • kokoriko 30 décembre 2010 23:38

                      Je ne suis pas pro FN mais votre réponse est teintée de la pire mauvaise foi.

                      L’UDC (extrème droite suisse) est au pouvoir en suisse et le pays n’est pas devenu totalitaire mais est au contraire un modèle de démocratie ce qui est loin d’être le cas de ses voisins.

                      Pour les villes gérées par le FN, pourquoi ne citez vous pas orange géré depuis 15 ans par Bompard et réélu à deux reprises avec plus de 60% des voix au premier tour ?


                    • Alain-Goethe 28 décembre 2010 18:04

                      Excusez ce sarcasme :

                      « Le malheur, c’est simple comme 2 coups de mail » ( en plagiant le slogan de France Télécom )

                      Vers 1997 un livre de Viviane FORRESTER " L’Horreur économique

                      Courage à ceux qui perdent leur job !


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 décembre 2010 21:07

                        Darty  fait le contrat de confiance , Sanofi le contrat  de débauche . 

                        Et rendez-vous chez Auchan , la vie la vraie , Leclerc le pervers pépère et autres argentiers marketing ..... smiley

                        il reste quelques artisans en France et ils se font dégueuler dessus par des refaiseurs de monde à l’ envers ....





                        • Pyrathome pyralene 28 décembre 2010 22:23

                          Oui c’est cela vieux poivrot , encore un ballon de gévéor ?? smiley 


                        • morice morice 28 décembre 2010 23:18

                          il reste quelques artisans en France et ils se font dégueuler dessus par des refaiseurs de monde à l’ envers ....


                          artisans en médicaments ?

                          Franchement, pour la millième fois au moins vous êtes à côté de la plaque ! reprenez plutôt vos pilules contre la sénilité.

                        • Didi Le Pourri 28 décembre 2010 22:20

                          « ce monde d’injustice ne durera pas , c’est une certitude ! »

                          Bah, jusqu’à la prochaine guerre mondiale comme d’hab smiley

                          Tiens, je vais me réécouter un petit

                          Tirelipimpon


                          • morice morice 28 décembre 2010 23:19

                            http://www.agoravox.fr/auteur/didi-le-pourri


                            un pseudo de plus d’un gars qui vient déguisé.

                          • Agoravix 28 décembre 2010 22:28

                            Et les embauches de jadis fait selon le theme astrale des candidats, selon la graphologie, vous avez oublié ?
                            J’en ai connu un agent immobilier qui pratiquait cette mascarade et j’ai failli lui degueuler dessus.


                            • morice morice 28 décembre 2010 23:22

                              Et les embauches de jadis fait selon le theme astrale des candidats, selon la graphologie, vous avez oublié 


                              oh il y a pire encore je pense... ah, ç a y est , trouvé :


                              là on en est au stade où on est jugé sur les pompes avant d’être viré à coups de pompes.


                              Sur une question angoissée, « une chaussure d’homme peut-elle être révélatrice de la personnalité ? », un internaute a fait un petit essai intéressant et percutant. Messieurs, prenez conscience de cet avis : «  Si vous avez des sandales, vous serez classifié comme un hippie, un idéaliste ou un radical. Des mocassins de cuir ou des chaussures de marche vous feront apparaître comme quelqu’un de traditionnel. Si vous avez des bottes de combat, vous pourrez faire peur ou être classé dans les extrémistes et les racistes… ». Je pense que les préjugés sont plus inconscients, et plus nuancés mais qui n’a jamais pensé à ce que reflétaient ses chaussures ?

                              moi qui rédige en pantoufles, j’ai l’air fin.

                              • ZEN ZEN 29 décembre 2010 09:45

                                ça me rappelle le sublime slogan de Servier :
                                « L’essentiel est que nous croyons dans notre métier. » (Lab.Servier)

                                Ne pas manquer l’émission C dans l’air de hier soir sur le Mediator, rediffusée en ce moment encore sur le site. Des pointures et pas de langue de bois, pour une fois !


                                • morice morice 29 décembre 2010 09:50

                                  joli rappel : l’essentiel pour Servier étant d’avoir un bon avocat... enfin un avocat.


                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 décembre 2010 09:46

                                  rédiger en pantoufles revient à écrire comme un pied ......


                                  Vos articles sont un pas en avant vers le néant comme les chaussures « André  » c ’est tout sauf des souliers .....

                                  • morice morice 29 décembre 2010 10:05

                                    On a une pensée émue pour ces deux grands articles de presse ... roulés dans la farine, deux biographies : la vôtre, celle d’un inculte glorifiant l’inculture et celle d’un raciste avéré qui a imposé dans les écrans la ringardise la plus crasse. Y’a pas, je préfère écrire avec mes pieds que d’écrire ainsi.



                                    quant au troisième, qui a rédigé la com’ du président Omar Bongo qui était un grand démocrate comme chacun le sait, et a largement répand l’idée du complot sur l’accident de la TWA 800, dont on prouvé qu’il s’agissait bien d’un accident.

                                    Bref, franchement, je vais remettre mes pantoufles là.. enfin ce soir : remettez donc vos pompes et  vos habits. Votre retraite est un naufrage intellectuel, vaudrait mieux refaire des baguettes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès