• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy président, le BEST OF

Sarkozy président, le BEST OF

Quatre ans et demi de déclarations, de décisions, de situations amusantes, graves ou pitoyables ; compilées au fur et à mesure dans un but humoristique.

Les faits et dates indiqués ci-dessous proviennent d'articles publiés sur internet par des organismes de presse. Le travail de résumé effectué entraine forcément des imprécisions. Chacun devra faire des recherches sur internet afin d'obtenir des informations plus justes et plus complètes.

6 mai 2007 : Nicolas SARKOZY fête son élection au Fouquet's.

7 mai 2007 : Nicolas SARKOZY part en vacances à Malte en avion prêté par Vincent Bolloré, à bord d'un yacht prêté par Vincent Bolloré. Le 18 mai 2007, Valérie PECRESSE, fille du président de Bolloré télécom, est nommée ministre.

16 mai 2007 : Nicolas SARKOZY impose la lecture à l'école de la lettre de Guy MOQUET, un jeune résistant communiste exécuté en 1941.

28 juin 2007 : Patrick DEVEDJIAN traite Anne-Marie COMPARINI (modem) de salope.

4 août 2007 : Nicolas SARKOZY part en vacance à Wolfeboro dans une villa qui se loue habituellement 30.000 dollars par semaine.

21 août 2007 : La loi TEPA (Travail, Emploi et Pouvoir d'Achat) dite « paquet fiscal » est adoptée. D'un coût estimé à 15 milliards d'euros par an, elle comprend entre autre l'abaissement du « bouclier fiscal » à 50%. Grâce à cette mesure, un millier de contribuables parmi les plus fortunés vont toucher en moyenne un chèque de 260.000 euros.

22 septembre 2007 : François FILLON estime être « à la tête d'un état en situation de faillite financière ».

13 octobre 2007 : Nicolas SARKOZY déclare : « La croissance de 2007, je n'y suis pour rien, il faut la doper en 2008, et en 2009 ce sera la mienne ». Croissance 2007 : +1,9%, 2008 : +0,9%, 2009 : -0,4%.

16 octobre 2007 : A la gauche qui l'accuse, Christine LAGARDE répond qu'elle ne mène pas une politique de rigueur mais une « gestion rigoureuse des finances ».

29 octobre 2007 : Prétextant un alignement sur le « salaire » du premier ministre ou une volonté de transparence vis à vis d'anciennes pratiques obscures, Nicolas SARKOZY voit son « salaire » augmenter de 172%.

6 novembre 2007 : En déplacement au port du Guilvinec, Nicolas SARKOZY se fait traiter d'enculé par un marin-pêcheur. Entourés de garde du corps, Nicolas SARKOZY réplique : « descends un peu le dire ».

10 décembre 2007 : Nicolas SARKOZY reçoit Mouammar KADHAFI, impliqué dans plusieurs attentats mortels, et signe des accords en matière d'armement et de coopération nucléaire. Rama YADE accuse : « notre pays n'est pas un paillasson sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s'essuyer les pieds du sang de ses forfaits ».

16 décembre 2007 : Élections municipales : Jean SARKOZY dit à David MARTINON, candidat UMP à Neuilly : « On te soutiendra à mort », jusqu'à ce que ce dernier chute dans les sondages et soit remplacé par Jean-Christophe FROMANTIN, Marie-Cécile MENARD et … Jean SARKOZY. Le 20 février 2008, Jean SARKOZY déclare : « Je n'ai jamais trahi personne ».

20 décembre 2007 : Nicolas SARKOZY emmène Jean-Marie BIGARD en voyage officiel au Vatican. L'auteur du « lâché de salopes » baise la main du pape.

20 décembre 2007 : Nicolas SARKOZY déclare : « Dans la transmission des valeurs et dans l'apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l'instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur »

8 janvier 2008 : A une journaliste qui l'interroge sur la hausse du pouvoir d'achat des français, promesse de campagne, Nicolas SARKOZY répond « Qu'est ce que vous attendez de moi ? Que je vide des caisses qui sont déjà vides ? ».

14 janvier 2008 : Michelle ALLIOT-MARIE annonce la création des « unités territoriales de quartiers » et refuse de les comparer à la « police de proximité », mise en place par la gauche en 1997, critiquée par Nicolas SARKOZY et supprimée par la droite en 2003

23 janvier 2008 : Christian ESTROSI devait se rendre en Amérique par un vol régulier mais les horaires de celui-ci lui aurait fait rater un pot à l’Élysée. Il loue donc un jet privé. Coût : 136 000 euros.

2 février 2008 : Marié puis divorcé deux fois avec des enfants de chaque union, Nicolas SARKOZY, qui veut « solder l'héritage de mai 68 » se remarie une troisième fois ; avec Carla BRUNI, ex-mannequin, que l'on peut voir nue sur internet, chanteuse, de 12 ans sa cadette, et ex-amante entre autres de Mick Jagger.

4 février 2008 : Nicolas SARKOZY promet de sauver l'usine ArcelorMittal de Gandrange. L'usine fermera un an plus tard

4 février 2008 : Nicolas SARKOZY « vole » un stylo en Roumanie

13 février 2008 : Nicolas SARKOZY veut que tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d'un des enfants français victimes de la Shoah. Simone VEIL, ancienne déportée, déclare que son « sang s'est glacé » en entendant cette proposition.

20 février 2008 : Christine OCKRENT est nommée directrice générale de France Monde (France24, TV5 monde, RFI). Son compagnon Bernard KOUCHNER, ministre des affaires étrangères, avait soutenu Nicolas SARKOZY pendant la campagne électorale.

21 février 2008 : Emmanuelle MIGNON déclare : « Les sectes sont un non-problème en France ». Le 30 août 2004, Nicolas SARKOZY recevait le scientologue Tom CRUISE au ministère des finances.

23 février 2008 : Salon de l'agriculture. A un visiteur qui refuse de lui serrer la main en lui disant « touche moi pas tu me salis », Nicolas SARKOZY répond : « Alors casse-toi pauvre con ».

3 avril 2008 : Xavier DARCOS, ministre de l'éducation nationale, n'arrive pas à faire une règle de trois.

16 mai 2008 : Nicolas SARKOZY critique un chômeur qui aurait refusé 67 offres d'emploi en un an (plus d'une proposition par semaine)

20 mai 2008 : Nicolas SARKOZY prend en exemple les grutiers de Barcelone et d’Anvers qui travaillent 4000 heures par an. 4000/52 = 77 heures par semaine ce qui est illégal.

4 juin 2008 : Carla BRUNI parle dans un livre de son mari Nicolas SARKOZY : « Il a cinq ou six cerveaux remarquablement irrigués ».

23 juin 2008 : Le gouvernement fait une campagne de pub à 4 millions d'euros pour ses mesures sur le pouvoir d'achat. « Vous êtes impatients ? Nous aussi »

24 juin 2008 : Nicolas SARKOZY « vole » un deuxième stylo, cette fois en Israël.

5 juillet 2008 : Nicolas SARKOZY déclare : « Désormais quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit ».

11 juillet 2008 : Bernard TAPIE touche 45 millions d’euros au titre du préjudice moral subi dans l’affaire qui l’opposait au Crédit Lyonnais. Suite à une décision du ministère de l'économie, c'est un tribunal arbitral et non la justice qui a mis fin à la procédure en reconnaissant la culpabilité du Crédit Lyonnais. Bernard TAPIE avait soutenu Nicolas SARKOZY pendant la campagne électorale. Il retourne au parti radical de gauche en mai 2010.

13juillet 2008 : Nicolas SARKOZY organise le sommet de l'union pour la méditerranée. Coût du dîner de 200 convives : plus de 5000 euros par personne.

24 juillet 2008 : Afin de justifier la suppression de 54000 postes au sein de la défense nationale, François FILLON déclare : « le rôle de l'armée, ce n'est pas l'aménagement du territoire ». Août 2008, l'armée intervient à Hautmont pour nettoyer les dégâts causés par une tornade.

20 août 2008 : Christine LAGARDE déclare : « on a le gros de la crise derrière nous »

20 août 2008 : Nadine MORANO visite un supermarché et discute avec un consommateur content des mesures du gouvernement. On apprendra plus tard que ce consommateur est un élu UMP.

25 août 2008 : Au journal de TF1, Laurence FERRARI remplace Patrick POIVRE D'ARVOR, qui avait comparé Nicolas SARKOZY à un « petit garçon » lors d'une interview en 2007.

30 août 2008 : En Corse, des indépendantistes occupent pacifiquement pendant une heure la villa de Christian CLAVIER. Le 1er septembre, le coordinateur des forces de sécurité intérieure en Corse Dominique ROSSI est démis de ses fonctions. Avril 2009, la villa est toujours gardée par 15 gendarmes. Christian CLAVIER avait soutenu Nicolas SARKOZY pendant la campagne électorale.

10 septembre 2008 : Jean SARKOZY se marie avec la future héritière des magasins Darty. Leur premier acte de couple est un procès, contre des magazines qui ont publié des photos de leur mariage.

22 septembre 2008 : Crise des « subprimes ». Nicolas SARKOZY veut « que ceux qui sont responsables soient sanctionnés ». En 2007, il trouvait que les Français n'étaient pas assez endettés, proposait le crédit hypothécaire et voulait « mettre un terme » à la « pénalisation de notre droit des affaires ».

12 novembre 2008 : Jean-François COPE déclare un peu trop vite : « Moi vivant, il n'y aura pas d'augmentation de la redevance ».

6 décembre 2008 : Malgré l'énervement de la Chine, l'Allemagne avait reçu le Dalaï Lama à Berlin, l'Autriche à Vienne, le Canada à Ottawa, l'Angleterre à Canterbury... Nicolas SARKOZY le rencontre en Pologne. En juillet il déclarait : « Ce n'est pas à la chine de dicter mes rendez-vous ».

15 janvier 2009 : Brice HORTEFEUX présente Fadela AMARA comme « une compatriote » et rajoute : « comme ce n'est pas forcément évident, je le précise ».

6 mars 2009 : Au Mexique, Nicolas SARKOZY et Carla BRUNI logent dans l'hôtel de Roberto Hernandez Ramirez, soupçonné de participer au blanchiment de l'argent de la drogue.

19 mai 2009 : Un homme est jugé pour avoir dit à des policiers qui effectuaient un contrôle d'identité : « SARKOZY je te vois ».

25 mai 2009 : Frédéric LEFEBVRE propose un amendement pour permettre aux salariés de continuer à travailler pendant un arrêt maladie ou un congé maternité.

7 juin 2009 : Reniant une promesse de l'UMP pendant la campagne, Brice HORTEFEUX, élu surprise aux élections européennes, refuse d'aller siéger au parlement.

22 juin 2009 : L'action étant désormais permise par la récente réforme des institutions, Nicolas SARKOZY s'exprime devant les députés et les sénateurs réunis pour l'occasion au château de Versailles. Coût approximatif de l'opération : 400.000 euros.

22 juin 2009 : Nicolas SARKOZY annonce le grand emprunt auprès des français et l'abandonne en décembre au profit d'un emprunt auprès des marchés financiers.

14 juillet 2009 : Le jour de la fête nationale, Johnny HALLYDAY, qui a quitté la France pour payer moins d'impôts, donne un concert gratuit payé par l'état. Coût : 1,9 millions d'euros, dont 30000 pour le chanteur.

26 juillet 2009 : Nicolas SARKOZY fait un malaise lors d'un jogging. Le 26 juin 2008, l'adepte du « travailler plus pour gagner plus » déclarait : « même pas fatigué ».

17 août 2009 : Luc CHATEL visite un supermarché où les clientes ont étés préalablement sélectionnées parmi des sympathisants UMP.

29 août 2009 : Eric WOERTH déclare être en possession d'une liste de 3000 noms de contribuables détenteurs de comptes en Suisse et les menace en cas de non-régularisation. Le 23 mars 2007, Eric WOERTH et Patrick DEVEDJIAN se rendaient en suisse pour récolter des fonds pour la campagne présidentielle de Nicolas SARKOZY.

3 septembre 2009 : Nicolas SARKOZY, en visite à l'usine Faurecia, fait sa déclaration télévisée entourés de personnes choisies pour leur petite taille.

5 septembre 2009 : Devant un jeune militant UMP présenté par une participante comme « notre petit arabe », Brice HORTEFEUX dit « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes ».

13 septembre 2009 : Eric BESSON refuse de signer le décret d'application de la loi sur les tests ADN. Les députés UMP se fâchent. Nicolas SARKOZY soutient Eric BESSON en déclarant que les tests ADN ne servent à rien, alors qu'il était pour en 2007.

13 septembre 2009 : Eric BESSON fait un doigt d'honneur à des journalistes qui le filment.

18 septembre 2009 : Nicolas SARKOZY visite l'hôpital Paul Brousse de Villejuif. Coût : 156.632 euros.

23 septembre 2009 : Enfreignant la loi sur la présomption d'innocence, Nicolas SARKOZY (avocat de profession) parle des « coupables » à propos des personnes mises en examen dans l'affaire clearstream.

23 septembre 2009 : A l’occasion de la visite de Nicolas SARKOZY à New York, le consulat organise une réception de la communauté française. Coût environ 400.000 euros.

23 septembre 2009 : Nicolas SARKOZY annonce : « Les paradis fiscaux, le secret bancaire, c'est fini. »

28 septembre 2009 : Eric BESSON propose la « carte de séjour gold », qui s'obtient en échange d'un investissement de 10 millions d'euros ou la création de 50 emplois.

28 septembre 2009 : Frédéric MITTERRAND défend le cinéaste Roman POLANSKI, recherché par les états-unis pour le viol supposé d'une fille de 13 ans. Frédéric MITTERRAND avait écrit un livre en 2005 dans lequel il avouait être adepte du tourisme sexuel. En mars 2009 il se portait témoin de moralité de deux jeunes violeurs d'une fille de 16 ans, l'un des deux jeunes étant son filleul.

13 octobre 2009 : Nicolas SARKOZY déclare : « Ce qui compte en France pour réussir, ce n'est plus d'être bien né, c'est travailler dur, et avoir fait la preuve, par ses études, par son travail, de sa valeur ». Dans le même temps, son fils Jean SARKOZY, 23 ans et seulement en 2ème année de droit, est pressenti pour devenir président de l'EPAD (Etablissement Public pour l'Aménagement de la Défense) le centre d'administration de l'un des principaux quartiers d'affaires européens.

23 octobre 2009 : Jean-François LAMOUR se trompe de bouton et vote pour la surtaxe envers les banques proposée par les socialistes. Jean-François LAMOUR avait lors des débats semblé être effectivement pour cette proposition. L'amendement, qui suscitait l'opposition de Christine LAGARDE, est adopté, mais le vote sera annulé.

2 novembre 2009 : Marie N'DIAYE reçoit le prix Goncourt. En 2007 elle avait déménagé en Allemagne avec sa famille car elle trouvait la France de SARKOZY « monstrueuse ».

4 novembre 2009 : Un homme est jugé pour avoir brandi une pancarte « casse-toi pov' con » au passage de Nicolas SARKOZY.

9 novembre 2009 : Sur sa page facebook, Nicolas SARKOZY raconte comment il s'est retrouvé à Berlin le 9 novembre 1989 pour la chute du mur. Mais les indices montrant un mensonge s'accumulent.

25 novembre 2009 : Henri PROGLIO est nommé PDG d'EDF. A cette occasion, le salaire de ce poste est augmenté de 45% pour être porté à 1,6 millions d'euros annuels. De plus, Henri PROGLIO continue de toucher 450.000 euros par an d'indemnités de la part de Véolia. Conflit d'intérêt, sommes importantes, Henri PROGLIO est contraint de renoncer à cette dernière somme pour calmer la polémique.

10 décembre 2009 : Les jeunes de l'UMP sortent un « lipdub » où plusieurs ministres dansent et chantent en playback. La musique ayant été utilisée sans l'autorisation de l'auteur, ils devront payer 29000 euros.

15 décembre 2009 : Oubliant qu'elle porte un micro, Rachida DATI téléphone à une amie et lui dit qu'elle n'en peux plus d'être au parlement de Strasbourg.

22 janvier 2010 : Après avoir comparé Ali SOUMARE (ps) à un joueur du PSG, Francis DELATTRE lui invente des actes de délinquance. Il s'agissait en fait d'un homonyme.

25 janvier 2010 : Nicolas SARKOZY annonce à tort « dans les semaines et les mois qui viennent, vous verrez reculer le chômage dans notre pays ».

5 février 2010 : Nicolas SARKOZY réhabilite les « chasses présidentielles » : Petit-déjeuner, partie de chasse, cérémonie du « tableau de chasse » avec gardes républicains en grande tenue et flambeau à la main, puis repas au château de Chambord.

8 février 2010 : François FILLON met fin au grand débat sur l'identité nationale voulu par Nicolas SARKOZY et lancé par Eric BESSON qui annonçait en janvier que ce débat était « un immense succés populaire » et serait prolongé jusqu'à fin 2010.

23 février 2010 : Grèves chez Total. Alors que certaines stations service sont fermées et que les files d'attente s'allongent aux autres, Jean-Louis BORLOO déclare qu'il n'y a « pas de risque de pénurie »

6 mars 2010 : Après avoir fait le Grenelle de l'environnement, la taxe carbone et proposé la taxe pique-nique, Nicolas SARKOZY déclare devant les agriculteurs : « L'environnement, ça commence à bien faire ». Chantal JOUANNO, secrétaire d'état chargée de l'écologie, est « désespérée ».

21 mars 2010 : Elections régionales ; tous les ministres et secrétaires d'état engagés ont perdu.

22 mars 2010 : Alain JOYANDET se rend en Martinique à bord d'un jet privé au lieu de prendre un vol régulier. Coût : 116.500 euros.

29 mars 2010 : L'Elysée met à jour son site internet. Coût 100.000 euros.

31 mars 2010 : Thierry MARIANI boycotte la réunion des têtes de liste UMP à l'Elysée. « Quand on est pris pour un con, il faut savoir terminer les choses » dit-il.

7 avril 2010 : A propos de la rumeur attribuée à Rachida DATI concernant les infidélités de Nicolas SARKOZY et de sa femme Carla BRUNI, cette dernière déclare qu'il n'y a ni complot ni enquête. Elle contredit ainsi Pierre CHARON, conseiller de Nicolas SARKOZY qui affirme l'existence d'un complot, et le patron de la DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur) qui a fait enquêter sur cette rumeur.

16 mai 2010 : Clotilde REISS, universitaire française accusée d'espionnage, est libérée et quitte l'Iran. Le 18 mai 2010, l'iranien Ali Vakili Rad, condamné à perpétuité pour assassinat, est libéré et quitte la France. Le gouvernement français conteste tout marchandage. Le 23 septembre 2009, Nicolas SARKOZY déclarait : « Est-ce que vous croyez que je suis un homme à échanger l'assassin de Chapour Bakhtiar contre une étudiante ? »

19 mai 2010 : On apprend que Christian ESTROSI loge sa fille dans un logement de fonction tout en bénéficiant d'un autre logement de fonction à Bercy.

25 mai 2010 : Réforme des retraites. Nicolas SARKOZY accuse : « Quand on pense à ce qu'a fait François MITTERRAND en ramenant l'âge légal du départ à la retraite de 65 à 60 ans ! On aurait beaucoup moins de problème s'il s'était abstenu ». Nicolas SARKOZY a pourtant défendu la retraite à 60 ans à plusieurs reprises.

26 mai 2010 : On apprend que Fadela AMARA fait profiter de son appartement et de son personnel des membres de sa famille.

27 mai 2010 : Pierre BACHELOT, fils de Roseline, la ministre de la santé, est nommé à la direction générale de l' Institut National de Prévention et d' Education pour la Santé. Pierre BACHELOT est diplômé en arts.

6 juin 2010 : Rama YADE critique l'hôtel de l'équipe de France de football avec ses chambres à 589 euros la nuit. Sa chambre à elle coûte 667 euros. Plus 5 chambres à 340 euros pour ses collaborateurs.

8 juin 2010 : On apprend que Christine BOUTIN a été chargée d'une mission sur « les conséquences sociales de la mondialisation » payée 9500 euros par mois en plus de sa retraite de parlementaire de 6000 euros.

16 juin 2010 : On apprend que l'état à remboursé 12000 euros dépensés par Christian BLANC pour l'achat de cigares.

21 juin 2010 : Début de l'affaire WOERTH-BETTENCOURT et ses multiples rebondissements :

- Les enregistrements où on apprend l'existence de dons à WOERTH, PECRESSE et SARKOZY.

- L'Ile d'Arros dissimulée au fisc.

- Les deux comptes en Suisse non déclarés.

- Le témoignage de la comptable sur les enveloppes données aux politiques et les retraits de 50000 euros.

- La femme d'Eric WOERTH qui travaille dans le cabinet qui gère la fortune de Liliane BETTENCOURT.

- Les multiples voyages à Genève de Florence WOERTH "certainement pas pour voir le jet d'eau".

- La légion d'honneur donnée par Eric WOERTH au patron de sa femme.

- La légion d'honneur donnée par Eric WOERTH au comptable qui a validé ses comptes de campagne.

- Le rapport favorable de l'IGF, qui dépend du ministère des finances.

- Le juge COURROYE, cité dans les enregistrements, ami de SARKOZY, qui s'occupe de l'affaire.

- La découverte des micro-partis créés pour cumuler les cotisations.

- Liliane BETTENCOURT jamais contrôlée depuis 15 ans.

- Le chèque de 30 millions d'euros au titre du bouclier fiscal.

- Les mensonges d'Eric WOERTH, trahi par des lettres.

- L'hippodrome de Compiègne bradé par Eric WOERTH au club hippique auquel se rend sa femme.

- La succession arrangée du sculpteur CESAR.

- Le vol de lingots de Robert PEUGEOT minimisé pour éviter un contrôle fiscal.

- La DCRI (direction centrale du renseignement intérieur) qui enquête sur les sources du journal le monde.

- Dominique DORD, le nouveau trésorier de l'UMP, successeur d'Eric WOERTH, qui travaillait chez l'Oréal.

- Le Monde, Le Point et Mediapart victimes de cambriolages d'ordinateurs.

 

28 juillet 2010 : Surenchère sécuritaire. Nicolas SARKOZY parle des « comportements de certains roms ». il veut déchoir de la nationalité française les assassins de forces de l'ordre. Brice HORTEFEUX veut étendre cette déchéance aux cas de polygamie. Christian ESTROSI propose de punir les maires laxiste. Le pape en personne intervient pour défendre les roms.

15 septembre 2010 : Bernard ACCOYER, en contradiction avec le règlement de l'assemblée, stoppe les débats sur la réforme des retraites et empêche ainsi les députés socialistes de s'exprimer.

27 septembre 2010 : On apprend que, contrairement aux déclarations de Nicolas SARKOZY, l'Allemagne n'a pas de bouclier fiscal. C'est la droite elle-même qui l'annonce en voulant prendre à nouveau l'Allemagne en exemple afin de supprimer le bouclier fiscal en même temps que l'ISF.

18 octobre 2010 : Après s'être moqué de Rachida DATI et de son lapsus (fellation/inflation), Brice HORTEFEUX parle d'empreintes génitales au lieu de digitales.

3 novembre 2010 : Stéphane GUILLON, licencié de France inter après avoir dit qu'Eric BESSON avait des yeux de fouine et un menton fuyant. Didier PORTES, licencié pour avoir dit "SARKOZY je t'encule". C'est au tour de Gerald DAHAN après avoir fait une chronique peu valorisante envers Michelle ALLIOT-MARIE.

15 novembre 2010 : Christine LAGARDE déclare que le remaniement est « totalement révolutionnaire » et ajoute qu'une révolution est « un tour complet à 360° »

15 novembre 2011 : En déclarant qu’il y a effectivement eu des retro-commissions pour la vente de sous-marins au Pakistan, Charles MILLON relance l’affaire Karachi, impliquant Edouard BALLADUR et Nicolas SARKOZY.

23 novembre 2010 : Pour démontrer que l’on ne peut pas accuser sans preuves, Nicolas SARKOZY traite de pédophiles les journalistes qui l'interrogent sur l'affaire Karachi. Et il conclue la conférence de presses par « Amis pédophiles, à demain »

8 décembre 2010 : Il neige. D'énormes bouchons se créent, des gens passent la nuit dans leur voiture. Brice HORTEFEUX déclare : « Il n'y a pas de pagaille ». François FILLON reproche à tort à météo france de ne pas avoir annoncé ces événements.

11 décembre 2010 : Brice HORTEFEUX soutient des policiers condamnés par la justice.

17 décembre 2010 : Brice HORTEFEUX est condamné pour atteinte à la présomption d'innocence.

21 décembre 2010 : Christian JACOB et Jean-François COPE déposent un amendement afin de supprimer la loi (votée le 8 décembre) permettant de punir les députés qui mentent sur leur déclaration de revenus ou de patrimoine.

11 janvier 2011 : François FILLON compare Christian JACOB à Rantanplan.

14 janvier 2011 : Le président-dictateur tunisien BEN ALI s'enfuit de son pays. Entre Noël et le jour de l'an, Michelle ALLIOT-MARIE avait profité du jet privé d'un proche de BEN ALI, le but du séjour était la signature d'un contrat par ses parents. Le 11 janvier, elle voulait proposer l'aide de la France pour le maintient de l'ordre. Le 12 janvier, l'envoi de grenades lacrymogène était autorisé.

18 janvier 2011 : Nicolas SARKOZY confond l'Alsace et l'Allemagne.

25 janvier 2011 : La révolte éclate en Egypte contre le président MOUBARAK. Pour ses vacances du jour de l'an, François FILLON a été hébergé et a pris un avion aux frais du gouvernement Egyptien.

25 janvier 2011 : La justice annule l'interdiction du sous-titre du livre sur le Mediator demandée par les laboratoires SERVIER. (Mediator, combien de morts ?). Le Mediator a été autorisé en France jusqu'en 2009, longtemps après les autres pays. Deux des collaborateurs de Xavier BERTRAND, quand il était ministre de la Santé en 2006, étaient rémunérés pour des travaux par les laboratoires SERVIER. Nicolas SARKOZY a été avocat de Jacques SERVIER et lui a remis la légion d'honneur en 2009.

26 janvier 2011 : La grève leur étant interdite, des CRS se mettent en arrêt maladie pour protester contre la fermeture de leurs compagnies. Brice HORTEFEUX annule très rapidement les fermetures.

31 janvier 2011 : Carla BRUNI « ne se sent plus de gauche » depuis qu'elle a entendu la gauche critiquer Roman POLANSKI et Frédéric MITTERRAND suite à leur affaires de moeurs.

9 février 2011 : Boris BOILLON, proche de Nicolas SARKOZY, est nommé ambassadeur de France en Tunisie. Pour sa première rencontre avec des journalistes tunisiens, il refuse de répondre à leurs questions qu'il qualifie de « débiles ». On peut voir Boris BOILLON en maillot de bain, dans une pose avantageuse, sur sa page internet copains d'avants.

20 février 2011 : Comme pratiquement tous les week-end, François FILLON se rend dans la Sarthe en avion alors que le trajet de 255km dure 1h20 en TGV.

22 février 2011 : Bruno LEMAIRE, ministre de l'agriculture, ne sait pas combien de mètres carrés font un hectare.

27 février 2011 : 3 mois après le remaniement destiné à mettre en place un « gouvernement de professionnels », Nicolas SARKOZY effectue un nouveau remaniement, le 4ème en moins d'un an et le 10ème depuis son élection.

2 mars 2011 : Le débat sur la place de l'islam en France, qui fait polémique avant même d'avoir commencé, est transformé en débat sur la laïcité.

8 mars 2011 : Chantal BRUNEL suggère de "remettre dans les bateaux" les immigrés "qui viendraient de la Méditerranée".

31 mars 2011 : Patrick DEVEDJIAN, traité de « looser aigri » par Isabelle BALKANY et alors que Jean SARKOZY voulait du « sang neuf », est réélu président de conseil général.

4 avril 2011 : Claude GUEANT multiplie les petites phrases. Après « les français ont le sentiment de ne plus être chez eux » ou la « croisade » menée par SARKOZY en Lybie, voilà « La hausse du nombre de musulmans pose problème »

4 avril 2011 : Frédéric LEFEBVRE confond « Zadig » de Voltaire, et « Zadig et Voltaire », une marque de prêt-à-porter.

7 avril 2011 : Jean-Louis BORLOO, suivi le lendemain par Rama YADE, quitte l'UMP.

12 avril 2011 : Nadine MORANO confond RENAUD le chanteur avec l'entreprise Renault.

13 avril 2011 : François BAROIN annonce la prime de 1000 euros. Fin juin, après de multiples annonces et contre-annonces, les critères de la prime sont tels qu'elle ne devrait toucher qu'une minorité de salariés, et son montant ne sera pas obligatoire.

20 avril 2011 : Claude GUEANT annonce la création des « patrouilleurs », mais refuse de les comparer à la police de proximité créée par Lionel JOSPIN et supprimée par la droite.

27 avril 2011 : Une vendeuse est licenciée pour faute grave. Elle aurait déclaré « Il y a Nadine MORANO dans le magasin, si quelqu'un veut aller lui casser la gueule. » La ministre a été, selon le communiqué de son ministère, « Profondément choquée par cette interpellation menaçante, insultante et blessante ».

8 mai 2011 : Laurent WAUQUIEZ s'en prend aux bénéficiaires du RSA et à l'assistanat « cancer de la société française ».

19 mai 2011 : Nicolas SARKOZY annonce qu'il « ne cédera pas » à propos de la sécurité routière et approuve la décision du gouvernement de supprimer les panneaux annonçant les radars. 73 députés UMP écrivent une lettre contre cette décision. François FILLON confirme. Puis Claude GUEANT cède. Puis François BAROIN re-confirme. Finalement, les panneaux devraient être remplacés par des « radars pédagogiques » et l'interdiction des avertisseurs de radars serait abandonnée.

6 juin 2011 : Après Xavier DARCOS, son remplaçant à l'éducation nationale Luc CHATEL sèche lui aussi sur le règle de trois.

8 juin 2011 : On apprend que Luc FERRY, professeur d'université, n'a pas donné de cours depuis la rentrée 2010 tout en continuant à être payé.

11 juin 2011 : Le bouclier fiscal est abrogé. Le 31 mai, Nicolas SARKOZY prévenait ses ministres : « On ne touche pas au bouclier fiscal »

11 juin 2011 : Jacques CHIRAC annonce qu'il va voter pour François HOLLANDE.

17 juin 2011 : Eric BESSON, énervé par les questions du journaliste sur le nucléaire, quitte le plateau de l'émission « Capital » en disant : « Je vous laisse, je me casse »

4 juillet 2011 : En désaccord avec la position du parti sur la bi-nationalité, Lionnel LUCA démissionne de son poste à l'UMP.

14 juillet 2011 : Eva JOLY propose de remplacer le défilé militaire de la fête nationale par un défilé citoyen. François FILLON, premier ministre d'un président fils de Hongrois mariée à une italienne, qui a nommé une ministre naturalisée française en 1998 (Rama YADE), déclare : « cette dame n'a pas une culture très ancienne des valeurs françaises ». Eva JOLY vit en France depuis 50 ans. Lionel TARDY demande qu'elle « rentre en Novège ».

25 juillet 2011 : La cour des comptes révèle que l'avion de Nicolas SARKOZY est équipé de deux fours, montant : 75000 euros.

28 juillet 2011 : Des photos montrent Brice HORTEFEUX et Jean-François COPE en compagnie de Ziad TAKKIEDINE, un homme d'affaires dont le nom a souvent été mêlé à des scandales politico-financiers.

29 juillet 2011 : Eric CIOTTI veut un encadrement militaire pour les délinquants. Nicola SARKOZY est d'accord. C'était une proposition de Ségolène ROYAL pendant la campagne présidentielle.

30 août 2011 : Frédéric LEFEBVRE dit que le chômage en France est du à la plus forte natalité dans le pays. Carla BRUNI est enceinte.

1er septembre 2011 : Nicolas SARKOZY traite Jean-Pierre RAFFARIN d' « irresponsable ». Ce dernier s'énerve sur son blog et refuse dans un premier temps de se rendre aux réunions de l'UMP. Lionnel LUCA le traite de « ringard » et de « has been ».

3 septembre 2011 : L'UMP copie un slogan du PS « La gauche qui agit, la gauche qui protège », en remplaçant gauche par république.

6 septembre 2011 : Pierre CHARON, ancien conseiller de Nicolas SARKOZY à l'Elysée, se présente sur une liste dissidente aux élections sénatoriales. Il sera élu.

10 septembre 2011 : Nadine MORANO déclare que les vols de portables n'existaient pas avant que les portables n'existent.

11 septembre 2011 : Interrogé sur les racines de l'insécurité dans Marseille, Claude GUEANT déclare : « Il y a une immigration comorienne importante qui est la cause de beaucoup de violences »

19 septembre 2011 : 4 jours après avoir déclaré que « l'impunité des dictateurs, c'est fini ». Nicolas SARKOZY reçoit le président du Kazakhstan. Elu avec 90% des voix, dont l'opposant s'est suicidé de trois balles...

20 septembre 2011 : L'UMP veut que les jeunes majeurs ou les personnes récemment naturalisées prêtent "allégeance aux armes de la France"

22 septembre 2011 : Les témoignages d'ex-femmes de personnes suspectes font reparler de l'affaire Karachi. Deux proches de Nicolas SARKOZY sont mis en garde à vue. Brice HORTEFEUX est surpris en train d'en contacter un. L' Elysée déclare que Nicolas SARKOZY n'est cité nulle part, alors que personne à part la justice n'est sensé savoir ce qu'il y a dans le dossier. Le secret défense est toujours en vigueur sur cette affaire.

25 septembre 2011 : La gauche gagne les élections sénatoriales, ce qui n'était jamais arrivé depuis que la 5ème république existe.

26 septembre 2011 : Dans un interview, Carla BRUNI raconte ce qui l'a séduite chez son mari : ses connaissances botaniques.

27 septembre 2011 : Pour la première fois, une grève dans l'éducation rassemble service public et secteur privé.

3 novembre 2011 : Barack OBAMA trouve que c'est une bonne chose que Giulia SARKOZY hérite des traits de sa mère plutôt que de ceux de son père.

8 novembre 2011 : François BAROIN accuse les socialistes d'avoir pris le pouvoir par effraction en 1997.

15 novembre 2011 : Luc CHATEL compare Nicolas SARKOZY à Asterix et François HOLLANDE à Babar.

16 novembre 2011 : Au nom de l'équité public/privé, l'UMP décide de compter un jour de carence pour les fonctionnaires... Puis rajoute également 1 jour pour les salariés du privé.

17 novembre 2011 : Alors que Peugeot annonce 5000 suppressions de postes, Nicolas SARKOZY annonce : « Il n'y aura pas de plan social chez PSA »

23 novembre 2011 : En 2001 puis 2005, Nicolas SARKOZY se déclarait pour le droit de vote des immigrés. Au moment où le sénat (passé à gauche) s'apprête à voter la loi, il trouve que c'est une « proposition hasardeuse ».

5 décembre 2011 : Alors que Rachida DATI et François FILLON se disputent la 2ème circonscription de Paris pour les élections législatives, Nicolas SARKOZY déclare à des parlementaires UMP : « Il va falloir régler ce problème », évoquant « cette folle de DATI ».

6 décembre 2011 : Philippe COURROYE, procureur de l'affaire BETTENCOURT, ami de Nicolas SARKOZY, des mains duquel il a reçu la légion d'honneur, est déclaré avoir violé la loi sur le secret des sources par la cour de cassation.

30 décembre 2011 : Claude GUEANT décide d'affronter le vote des électeurs. Il choisit la circonscription de Boulogne-Billancourt, à droite depuis 40 ans, et fief de Nicolas SARKOZY.


Moyenne des avis sur cet article :  4.97/5   (129 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • jako jako 11 janvier 2012 10:21

    Hé oui, tout cela, on peux le nommer un « worse off »


    • brieli67 12 janvier 2012 13:24

      et on admire la démarche du Vilain Petit Canard

      l’allure s’est peaufinée depuis :

      à pieds joints dans la gadoue
      but, mais ..............avec ses mocassins à Glands


    • Traroth Traroth 13 janvier 2012 11:46

      Ses talons sont plus hauts que ceux de Boutin ! smiley


    • Fergus Fergus 11 janvier 2012 10:26

      Bonjour, Superyoyo.

      Merci pour cette anthologie des dérapages du quinquennat sarkozyste en cours. Un travail de compilation qui devrait être mis dans les mains de tous les électeurs qui déclarent encore faire confiance au pire président de la Ve République, à celui qui a dévalué la fonction jusqu’à l’amener parfois dans le caniveau.

      Avilis par la vulgarité, l’incompétence et la veulerie à l’égard des puissants, les palais nationaux ne sont plus que des Ecuries d’Augias qu’il convient de nettoyer d’urgence. En commençant par virer le palefrenier en chef et son équipe de lads serviles !


      • Baarek Baarek 11 janvier 2012 12:01

        Comme quoi, l’homme est incroyable. On trouve toujours plus fort que soi. Mitterand et Chirac ont trouvés un maitre de la maguouille en Sarkozy.


        • jujubes 11 janvier 2012 12:15

          merci superyoyo pour cette compil .

          je mets tout de côté, précieusement, pour raconter dans bien des années à mes éventuels petits-enfants . le seul hic : je crains que, morts de rires, ils ne parviennent pas à trouver le sommeil .

          • Superyoyo 11 janvier 2012 12:38

            Oui c’est un peu le but : mettre tout ça de coté pour plus tard, pour se dire « tu te rapelles de ça ? et ça ? Ah là là ; il nous aura fait bien rire ! » smiley


          • goc goc 11 janvier 2012 13:18

            merci pour l’article et cette superbe compilation

            mais j’ai comme une bouffée d’horreur

            et s’il est ré-élu, il fera quoi ??
            surtout que normalement il ne pourra plus se représenter
            - il nommera son fils comme vice-président comme en Corée du Nord ?
            - il exonérera tous les français dont les revenus dépassent les 100keuros/an ?
            - il fermera les agences « Pôle emploi » pour obliger les pauvres à aller travailler, et supprimera le Smic ?
            - il privatisera l’éducation nationale ?
            - il installera ses bureaux directement à l’ambassade américaine, pour éviter les aller-venus ?
            - il vendra notre defense nationale à Blackwater
            - il remplacement la « Marseillaise » par « quelqu’un m’a dit »

            arghhh....

            pincez-moi !!!


            • posteurfou posteurfou 12 janvier 2012 09:09

              Brrrr ! qi’il soit réélu me donne des frissons d’horreur  ! tres bel article .Cordialement ..


            • goc goc 11 janvier 2012 13:22

              oups, j’ai oublié
              - il privatisera la retraite, avec obligation d’acheter des assurances-vie (devinez de quelle compagnie), dès le premier emploi
              il deplacera l’age de depart à la retraite à 80 ans, mais supprimera des statistique, tout chômeur de plus de 45ans


              • Gabriel Gabriel 11 janvier 2012 13:35
                Tant qu’on y est, un petit best of des phrases légendaires de Nabot Ier :

                « L’authenticité se lit sur mon visage, je ne triche pas, je ne truque pas ». Nicolas Sarkozy

                 « Le rôle de l’économie est de produire des richesses, le rôle de la politique est de les partager équitablement. » Nicolas Sarkozy 

                 « Les journalistes, ce sont des nullards, il faut leur cracher à la gueule, il faut leur marcher dessus, les écraser. » Nicolas Sarkozy [Canard enchaîné du 15 avril 2009].

                 « Si je suis élu président de la république, d’ici à 2 ans, plus personne ne sera obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid.  » Nicolas Sarkozy

                « Dans ce monde, obsédé par le confort matériel, la France a besoin de Catholiques dévots qui n’ont pas peur de dire ce qu’ils sont et en quoi ils croient. » Nicolas Sarkozy

                 " Être Président de la République tel que je le conçois, c’est une ascèse, c’est l’oubli de soi, de son bonheur personnel, de ses sentiments, de ses intérêts pour ne plus avoir en tête que le bonheur des Français, le prestige de la France, la grandeur de l’État et le bien commun.  » Nicolas Sarkozy

                 « … dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance.  » Nicolas Sarkozy

                 « Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. […] Dans cet univers où la nature commande tout, l’homme échappe à l’angoisse de l’histoire qui tenaille l’homme moderne mais il reste immobile au milieu d’un ordre immuable ou tout est écrit d’avance. Jamais il ne s’élance vers l’avenir. Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin. Le problème de l’Afrique est là. » Nicolas Sarkozy

                 « Il ne faut pas être candidat à la présidence de la République française si l’on ne veut rien donner de soi-même, si l’on ne veut rien sacrifier, si l’on ne cherche que son bonheur et la réussite sociale. Il ne faut pas être candidat à la présidence de la République si l’on n’est pas prêt à s’imposer davantage de devoirs que les autres. Parce qu’un président de la République c’est quelqu’un qui n’a pas plus de droits, plus de privilèges et moins de devoirs. Mais quelqu’un qui au contraire a moins de droits, moins de privilèges que quiconque et plus de devoirs. Il ne faut pas être candidat à la présidence de la République si l’on ne se sent pas capable de donner l’exemple et de s’imposer à soi-même les sacrifices que l’on demande aux autres.  » Nicolas Sarkozy

                 « Dans la fonction publique, il faut en finir avec la pression des concours et des examens. L’autre jour, je m’amusais, on s’amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d’attaché d’administration. Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d’interroger les concurrents sur La Princesse de Clèves. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu’elle pensait de La Princesse de Clèves ; imaginez un peu le spectacle ! » Nicolas Sarkozy

                 « Des scientifiques et des savants du monde entier se sont réunis des mois et des mois pour dresser un constat : le monde va à sa perte si on continue à émettre du carbone qui crée un trou dans la couche d’ozone et qui brise les équilibres de la planète. » Nicolas Sarkozy

                 


                • Superyoyo 11 janvier 2012 13:40

                  Je savais que j’en avais oublié plein !!


                • Fergus Fergus 11 janvier 2012 16:25

                  @ Gabriel.

                  Á ajouter au « best of » de Sarkozy cet énorme mensonge visant à faire mousser sa famille, même s’il est antérieur au scrutin de 2007 :

                  Le 3 mai 2006, Nicolas Sarkozy déclarait : « Oui, je suis un enfant d’immigré, fils d’un Hongrois, petit-fils d’un Grec né à Salonique, qui s’est battu pour la France pendant la Première Guerre mondiale. »

                  Récidive du même le 10 avril 2007 lors d’un meeting à Tours avant le 1er tour de l’élection présidentielle : « J’ai été élevé par mon grand-père, je l’aimais passionnément. Il avait fait la Première guerre, et il avait eu peur, lui le Juif de Salonique, de la Seconde Guerre mondiale. »

                  Gros problème : le grand-père en question, le docteur Benedict Mallah, n’a jamais servi dans l’armée française, au motif qu’il avait été... exempté au titre de « soutien de famille » comme le montre page 64 le livre de Elise Karlin et Pascale Nivelle « Les Sarkozy, une famille française » tiré d’interviews des proches du président.

                  Un mensonge qui résume le personnage, prêt à tout instrumentaliser, y compris la mémoire de ses aïeux !

                  Bonne journée.


                • Richard Schneider Richard Schneider 11 janvier 2012 16:57

                  à Fergus :

                  Exact, Fergus : dès 2006, « IL » a joué à l’enfant d’émigré mal dans sa peau ; il semblerait même, à en croire ce que racontent Domenach et Szafran dans leur bouquin, qu’il s’est senti méprisé par les riches familles françaises de Neuilly ...
                  Je sais depuis longtemps que pour réussir en politique, il faut une certaine dose de mauvaise foi et de culot. Les « grands » hommes politiques sont, paraît-il, des « tueurs ».
                  J’ai appris avec LUI ce qu’étaient réellement le mensonge, la vanité, l’inculture et le cynisme. « IL » dépasse - et de loin - les Mitterrand ou Chirac !


                • chacaldu06 chacaldu06 11 janvier 2012 18:10

                  Bonsoir à tous,

                  Tout ça devrait être affiché dans les mairies et les écoles... Sans oublier le flamboyant « ils se batturent » de Londres....

                  Il faut dire que sa diction avec des dodelinements de tête, ses roulements d’épaules, ses intonations de matamore et ses coups de menton le rendent éminemment ridicule...

                  Ajouté à cela une démarche de canard....

                  On obtient un nain grotesque, menteur, voleur et...dangereux.

                  A ELIMINER

                  @+


                • appoline appoline 11 janvier 2012 18:47

                  Merci à l’auteur et aux autres rédacteurs pour les citations de l’éminent personnage. Il est vrai qu’à lire ces compilations, on a vite fait la nausée. 


                  Bon sang, mon père doit se retourner dans sa tombe, lui qui a été décoré pour ses faits d’arme, qu’a t on fait pour mériter des hommes politiques aussi véreux, aussi malsains ; oui, ils ont été élus, oui, il faut faire savoir aux français toutes ces aberrations. Il faut vraiment leur ouvrir les yeux.


                • Superyoyo 11 janvier 2012 19:10

                  @ sabine :

                  J’ai cherché, ça date d’avant son élection, dommage.
                  Je ne veux pas remonter avant ça ferait trop de boulot !!

                • Superyoyo 11 janvier 2012 19:24

                  « Ils se batturent » smiley

                  Je prends !

                • Fergus Fergus 12 janvier 2012 09:22

                  Bonjour, Superyoyo.

                  A propos de « ils se batturent », je crois utile d’attirer l’attention de tous sur le fait que Sarkozy a utilisé en lieu et place d’« héritage » le mot « héritation » (sans se reprendre) dans son discours du 15 janvier 2007 au Mont Saint-Michel. Curieusement, un seul des journaux représentés ce jour-là (Libération) a rapporté ce lapsus, alors que la « bravitude » de Ségolène Royal a fait l’objet d’un déferlement ahurissant de commentaires ironiques et blessants. Même chose pour la « fatitude » (pour « fatuité »)exprimée par Sarkozy au micro de France-Inter le 18 avril 2007 et elle aussi largement passée sous silence alors que les dénigrements de la candidate socialiste contunaient d’aller bon train sur le thème des bourdes. Mais au fait, à qui appartient la majorité des médias ?

                  Cordialement.


                • nounourse nounourse 12 janvier 2012 16:05

                  Tout comme l’article lui-même, ce commentaire contribue à une œuvre de salubrité publique !
                  Le gesticulateur précoce de l’élysée en a tellement fait et tellement dit, qu’il est parfois difficile de tout avoir en mémoire.


                • Emmanuel Aguéra LeManu 12 janvier 2012 21:40

                  Bien relevé Fergus.


                • Traroth Traroth 13 janvier 2012 12:04

                  Ah, le discours de Dakar, il est important de s’en rappeler. D’ailleurs, je pense qu’en Afrique, ils ne sont pas près de l’oublier...

                  Sinon, j’ai un petit faible pour ce sommet où Sarkozy a fait une intervention complètement bourré (essoufflé, pardon smiley) après avoir « discuté » avec Poutine...


                • Traroth Traroth 13 janvier 2012 12:05

                  Sinon, on pourrait aussi parler des différents mouvements sociaux qu’il y a eu durant sa présidence : la grève contre la réforme des retraites, les grèves à la Guadeloupe, etc.


                • Tiaphael Tiaphael 11 janvier 2012 15:30

                  on peut rajouter que Sarkozy propose une taxe tobin qu’il jugeait désastreuse économiquement il y à quelques années !


                  • Zevengeur Zevengeur 11 janvier 2012 15:54

                    Avec un tel cumul de bassesses et de médiocrité, on se demande bien comment il peut encore rester 24% de français prêts à voter pour cette petite chose !


                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 11 janvier 2012 15:57

                      si sarkozi avait vécu au temps de Tintin au Congo, vu son niveau en francais, il aurait été caricaturé en noir

                      ... allez les povres, votez encore une fois aux côtés des milliardaires pour vous faire mettre, encore et encore 


                      • BA 11 janvier 2012 16:04

                        Doucement vers l’abîme.

                         

                        En ce début d’année, les dix-sept pays de la zone euro cheminent plus que jamais vers l’abîme. Aucune des deux urgences ayant fait l’objet de plusieurs « sommets historiques » ces derniers mois n’ont été traitées : la Grèce se dirige vers un défaut total d’ici au mois de mars, et l’Europe n’a toujours pas mis en place de mécanisme de sauvetage crédible.

                         

                        De ce fait, alors que la crise grecque entre dans sa troisième année, la parole politique est sérieusement décrédibilisée. Il y a longtemps que les dirigeants européens ont perdu leur triple A auprès des marchés financiers ou plutôt, devrait-on dire, des épargnants qui, dans le monde entier, se demandent s’il est bien raisonnable de leur faire encore crédit.

                         

                        Comment en serait-il autrement ? Depuis plus de deux ans, les Européens répètent que le sauvetage de la Grèce est une question de survie pour la zone euro. Que le projet européen lui-même serait en ruine si l’on échouait à Athènes. Que c’en serait fini du rêve d’une Europe puissante, capable de faire jeu égal avec les autres grands blocs économiques de la planète... Or que font-ils face à l’obstacle ? Ils renâclent, tergiversent, posent des conditions, gagnent du temps, bref se montrent incapables de résoudre la crise d’un pays représentant à peine 3 % de la richesse du continent. Hier, à Berlin, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont une fois de plus sonné l’alarme. Mais ils ont aussi donné un sentiment d’impuissance alors que quatre signes inquiétants, en ce début d’année, montrent que la catastrophe n’est pas loin.

                         

                        Le premier, on l’a vu, est l’imminence d’un défaut grec. Le second est la montée de la défiance vis-à-vis de tous les pays de la zone euro à l’exception de l’Allemagne : hier, pour la première fois, des investisseurs ont prêté à des taux négatifs à Berlin, autrement dit ils ont préféré payer l’Etat allemand pour placer leurs liquidités auprès de lui plutôt que de prendre le risque de les conserver ailleurs. Le troisième est le gel des transactions entre banques, celles-ci ne se faisant plus confiance entre elles. Le quatrième est le repli sur le court terme  : pour les Etats comme pour les entreprises, les horizons de prêt se raccourcissent.

                         

                        Un sursaut massif est indispensable pour éviter que tout le système financier européen ne se grippe et n’entraîne le continent dans l’abîme. Il sera vite trop tard.

                         

                        Nicolas Barré.

                         

                        http://www.lesechos.fr/opinions/edito/0201832353127-doucement-vers-l-abime-272970.php


                        • easy easy 11 janvier 2012 16:06



                          «  »«  6 décembre 2011 : Philippe COURROYE, procureur de l’affaire BETTENCOURT, ami de Nicolas SARKOZY, des mains duquel il a reçu la légion d’honneur, est déclaré avoir violé la loi sur le secret des sources par la cour de cassation. »«  »"

                          Une cour de cassation ne juge que de la bonne forme des jugements de première et seconde instance


                          • easy easy 11 janvier 2012 16:07

                            «  »« 6 décembre 2011 : Philippe COURROYE, procureur de l’affaire BETTENCOURT, ami de Nicolas SARKOZY, des mains duquel il a reçu la légion d’honneur, est déclaré avoir violé la loi sur le secret des sources par la cour de cassation. »«  »

                            Une cour de cassation ne juge que de la bonne forme des cours de première et seconde instance


                            • Zord Zord 11 janvier 2012 16:38

                              On peut rajouter HADOPI.


                              • Dzan 11 janvier 2012 17:00

                                20 décembre 2007 : Nicolas SARKOZY emmène Jean-Marie BIGARD en voyage officiel au Vatican. L’auteur du « lâché de salopes » baise la main du pape.

                                P**** Treize étroit* l’a échappé belle

                                * Seize


                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 janvier 2012 17:37

                                  Merci, c’est à conserver prècieusement pour les débats à venir.
                                  cela donne le tourni, mais aussi la nausée.
                                  la priorité c’est vraimment de s’en débarasser et de tout son entourage.
                                  http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                                  • Nums Nums 11 janvier 2012 18:46

                                    Compilation exceptionnelle !


                                    A diffuser MA-SSI-VE-MENT en particulier à ceux qui ne s’informent pas (ou mal) et qui sont prêts à refaire la même connerie qu’en 2007 (on en a tous quelques uns dans notre entourage proche ou lointain).

                                    • Imhotep Imhotep 11 janvier 2012 19:11

                                      Au fait ça c’est gratuit et c’est la mise en page sous forme de biographie de 121 expressions ou phrases de Sarkozy toutes référencées :


                                      • ASPETA ASPETA 11 janvier 2012 19:54

                                        Bonjour a tous,


                                        Merci pour cet article et pour les commentaires qui en découlent.

                                        La farce grotesque et pathétique dans laquelle gesticule le locataire de l’Elysée depuis 2007 joue son enfin dernier acte et il vraiment est plus que temps car jamais encore la fonction présidentielle n’avait été aussi dévoyée et ridiculisée.

                                        La France va enfin de nouveau pouvoir exister sans les frasques grossières d’une politique mensongère et d’un gouvernement indigne d’une République.





                                        • mick_038 mick_038 11 janvier 2012 20:45

                                          Un petit lien sur un des énièmes mensonges et agitations de ce gouvernement de bouffons :
                                          http://www.varmatin.com/article/var/inondations-deux-mois-apres-les-agriculteurs-sont-amers.745313.html


                                          • mick_038 mick_038 11 janvier 2012 20:59

                                            Celui-là aussi est pas mal, après avoir interdit de cantine les enfants de chômeurs, à toulon, la mairie essaie d’en chasser les enfants allergiques.
                                            http://www.varmatin.com/article/economie/nouveaux-tarifs-de-cantine-a-toulon-pour-les-enfants-allergiques.745261.html

                                            Si ça continue, ils vont aussi en chasser les musulmans, bouddhistes, athée ? Faudra bientôt montrer la carte du parti, la carte d’identité, être baptisé et aller à l’église le dimanche pour pouvoir aller à l’école à toulon ?


                                            • kssard kssard 11 janvier 2012 21:19

                                              Bravo l’auteur, 


                                              J’ajouterais à ce musée du naufrage et et de la bassesse totale, le discours honteux du 7 mars 2009 : 

                                              « La France n’a pas inventé la solution finale, la France n’est pas un pays génocidaire...... »

                                              Le même président, n’a de cesse de caresser Merkel , de la prendre par la taille comme s’ils étaient amis.  La réalité est qu’ils sont complices dans le naufrage de l’europe sur fonds d’enrichissement des banques. Tout ça est à vomir !!!! 

                                              • Superyoyo 12 janvier 2012 00:16

                                                Apparemment ça date de quand il était candidat en 2007. Mais c’est vrai que personne na pensé à le ressortir quand on a accusé Montebourg de germanophobie après sa comparaison Merkel/Bismarck...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès