• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Six révélations-chocs sur le “gouvernement secret” de Wall (...)

Six révélations-chocs sur le “gouvernement secret” de Wall Street

Une puissante oligarchie financière dirige les Etats-Unis, et par là-même, le monde occidental. Les "bombes intelligentes" (Smart bombs) de Wall Street permettent à ce groupe restreint d’individus incroyablement riches de garder une emprise financière et mentale sur les populations et les Etats, au travers à la fois de crises financières qu’ils génèrent pour pomper l’argent public, et de médias complices qui décrivent ces crises de manière biaisée en les attribuant à la dette publique. Mais ce qui est le plus insupportable pour l’auteur américain Les Leopold dont nous reproduisons l’article ici, ce sont les sommes faramineuses (plus de 7000 milliards de dollars !) des prêts secrets consentis aux banques sans l’aval d’aucune instance démocratique, et surtout le niveau de connivence entre des représentants de l’État censés défendre les intérêts de ceux qui les ont élus et ce fameux "gouvernement secret" de Wall Street. 

A ce stade, il parait également utile de rappeler les liens qui existent entre les milieux financiers anglo-saxons, ceux des services secrets US, et ceux du trafic mondial de la drogue pour lesquels l’invasion de l’Afghanistan après le 11 septembre 2001 a signifié un fabuleux enrichissement, organisé et protégé depuis 10 ans par le Pentagone et la CIA. Le tableau d’ensemble fait tout simplement froid dans le dos, et n’est pas sans rappeler le "gouvernement de l’ombre" décrit par un autre auteur canadien, Peter Dale Scott, dont on ne peut que recommander la lecture. Comme l’explique Les Leopold ici, le mouvement "Occupy Wall Street" si actif fin 2011 avant d’être durement réprimé avait vu juste, c’est certainement à Wall Street que réside le coeur du problème.

Wall Street, le coeur de la finance mondiale.


Six révélations-chocs sur le “gouvernement secret” de Wall Street

De hauts responsables ont délibérément caché au Congrès et au public la véritable portée des sauvetages financiers de 2008-2009

par Les Leopold(*), sur Alternet.org, le 30 novembre 2011

Traduction GV

Nous disposons désormais de preuves concrètes de l’existence d’un gouvernement secret conduit par Wall Street et par Washington, loin de tout processus démocratique. Suite à une requête faite au titre du Freedom of Information Act (FOIA) par Bloomberg News, le public a désormais accès à plus de 29 000 pages de documents fédéraux, et 21 000 autres concernant des transactions fédérales qui ont été soigneusement cachées, et on comprend mieux pourquoi maintenant. (Voir ici et ici)

Ces documents mettent en lumière comment de hauts responsables gouvernementaux ont délibérément caché au Congrès et au public la véritable portée des sauvetages financiers de 2008-2009 qui ont permis d’enrichir quelques personnes et d’augmenter les profits des grandes sociétés de Wall Street. Voici ce que nous savons :

  • Le montant total du sauvetage financier secret de Wall Street est de 7 770 milliards de $, c’est-à-dire 10 fois plus que celui du Troubled Asset Relief Program (TARP) de 700 milliards qui avait été voté par le Congrès en 2008.
  • Ces informations sur les fonds secrets du sauvetage n’ont pas été communiquées au Congrès, même quand celui-ci était en train d’ébaucher et de débattre les lois nécessaires pour sauver les grandes banques.
  • Ces fonds secrets, financés en dessous des taux du marché, ont permis aux banques de Wall Street de faire 13 milliards de $ de profits. (Une somme suffisante pour embaucher plus de 325 000 instituteurs.)
  • Les emprunts secrets ont servi à financer des fusions entre banques, et le résultat est que les grandes banques sont devenues encore plus grandes. Cet argent a également permis aux banques d’augmenter leur pouvoir de lobbying.
  • Tandis qu’Henry Paulson (photo ci-contre, secrétaire au Trésor sous George.W.Bush) informait le Congrès et le public que quelques réformes mineures étaient suffisantes pour protéger les banques Fannie Mae et Freddy Mac de la faillite, il rencontrait en secret les plus importants fonds spéculatifs (Hedge Funds) de Wall Street – et parmi eux certains de ses anciens collègues chez Goldman Sachs – pour les prévenir qu’il allait nationaliser les principales sociétés de crédit – une opération qui aurait pour effet d’annuler pratiquement toute la valeur boursière de ces sociétés. Cette information était extrêmement précieuse puisqu’elle permettait aux Hedge funds ainsi prévenus de vendre à découvert les actions de ces deux banques, Fannie Mae et Freddy mac, faisant par là d’immenses profits.
  • Le sénateur démocrate du Delaware, Ted Kaufman, a rappelé que Timothy Geithner, qui dirigeait alors la Réserve fédérale de New York, avait dénoncé les efforts législatifs de Kaufman visant à limiter la taille des banques, en expliquant que le problème était «  trop complexe pour le Congrès et que c’était aux spécialistes des marchés de prendre ces décisions.  » Mais en réalité, Geithner était parfaitement au courant des énormes montants des prêts secrets, tandis que Kaufman n’en avait absolument pas connaissance. Barney Frank, qui rédigeait certains des éléments-clés de la réforme législative sur les banques, n’était pas non plus au courant de ces prêts secrets. En fait, aucun membre du Congrès n’en avait été informé.

Mais alors, qu’est-ce que tout cela signifie ?

1. Les grandes banques et les principaux fonds spéculatifs étaient plus en difficulté que ce que l’on nous a fait croire.

Comme beaucoup d’entre nous le soupçonnaient, toutes les grandes banques étaient à genoux et imploraient de l’aide – en secret – tout en expliquant à leurs investisseurs, au public et au Congrès que tout allait bien. Elles avaient fait un pari, et elles avaient perdu. Selon les principes mêmes du capitalisme, elles auraient dû être démantelées, leur valeur en bourse annulée après faillite, et leurs managers remplacés. L’ensemble du système bancaire aurait dû être réorganisé de haut en bas. Au lieu de cela, ces monstrueuses faillites ont été récompensées.

2. Le gouvernement secret de Wall Street s’est assuré que les plus grandes banques pourraient encore grossir, aidé en cela par les fameux fonds secrets.

Pendant que le Congrès débattait de la législation visant à scinder les grandes banques et réinstituer le Glass Steagall (la séparation entre banques d’investissements risqués et banques commerciales garanties), le gouvernement secret utilisait des fonds publics pour s’agrandir encore plus au travers de fusion-acquisitions. Et puisque le Congrès et le public ne savaient rien de ces financements secrets et de la santé si défaillante de toutes ces banques, le projet de loi fut facilement écarté. Comme le montre malheureusement le graphique ci-dessous, les banques « trop grosses pour faire faillite » (too-big-to-fail) s’agrandirent encore plus.

3. Plus Wall Street s’enrichit, plus elle peut acheter les gouvernements

Cela n’est pas un secret. Le fait que les six plus grandes banques se soient agrandies encore davantage leur a permis de dépenser encore plus d’argent en lobbying pour s’assurer qu’elles ne souffriraient d’aucun impact venant d’une éventuelle réforme législative. Et donc, après que les grandes banques eurent secrètement reçu des centaines de milliards sous forme de prêts, elles augmentèrent les fonds consacrés au lobbying afin de maintenir leur taille et leur pouvoir. Lisez et pleurez… (Read ‘em and weep :…)

4. Le gouvernement secret de Wall Street se protège lui-même.

D’abord, on voit mal pourquoi le Secrétaire au Trésor Paulson, ex-dirigeant de Goldman Sachs, a pris le risque de se rendre à un meeting avec les dirigeants des fonds spéculatifs géants, dont la plupart travaillaient chez Goldman Sachs. Comment se peut-il que le plus haut responsable financier de la nation ose aller avertir l’élite des fonds spéculatifs à propos de la décision imminente du gouvernement de lâcher certaines banques, et cela avant même que le Congrès et le public ne soient prévenus ? Et bien, une réponse possible est qu’il s’est senti obligé d’avertir ses anciens camarades de ces nationalisations plutôt gênantes. Peut-être voulait-il leur éviter de chuter de trop haut s’ils étaient lourdement engagés sur ces marchés. Ou peut-être entendait-il leur fournir une information extrêmement précieuse dont ils pourraient profiter. Mais l’explication la plus profonde, selon moi, est que les hauts responsables du gouvernement secret de Wall Street – Paulson, Summers, Geithner, Orszag (l’ex –chef de bureau pour la gestion du budget (OMB) d’Obama qui gagne maintenant des millions de dollars chez Citigroup), etc. sont absolument convaincus que :

  • Les banques de Wall Street sont les meilleures du monde et sont la fleur de l’économie américaine. Elles sont notre avenir.
  • Les banquiers de Wall Street et les dirigeants des fonds spéculatifs sont bien plus intelligents et perspicaces que nous tous. Ils méritent toute notre admiration.
  • Aider Wall Street à grossir et prospérer est exactement la même chose qu’aider les Américains et l’économie tout entière. Ils méritent notre soutien.
  • Les rencontres secrètes destinées à échanger des informations « de l’intérieur (insider information) sont des choses normales à Wall Street. Il n’y a rien de mal à prévenir des amis à propos de décisions politiques à venir qui pourraient impacter leurs profits.
  • Il n’y a rien de mal à offrir des milliers de milliards de dollars sous forme de prêts secrets aux meilleurs et aux plus brillants d’entre nous sans en référer au Congrès.

C’est un cercle vicieux d’auto-justification et d’auto-tromperie : Wall Street est brillante. Ce que fait Wall Street est bon pour le pays. Aider Wall Street profite au pays tout entier. Cacher la vérité à des représentants démocratiquement élus, c’est bon pour le pays, parce que Wall Street est brillante et sait [tout] mieux que personne.

Ces croyances sont profondément ancrées dans la mentalité de Wall Street et de son gouvernement secret, même si c’est Wall Street, et Wall Street seule, qui a plombé l’économie et supprimé 8 millions d’emplois en seulement quelques mois. Brillantissime !

5. Wall Street représente un danger évident et toujours présent pour la démocratie

En général je ne verse pas dans l’alarmisme. En fait, il m’arrive fréquemment de dénoncer les théories de la conspiration simplistes. J’aime à penser que notre démocratie a encore de l’avenir. Mais le crash provoqué par Wall Street et la réponse de notre gouvernement ne cesse de m’inquiéter. Les révélations du Bloomberg News nous apprennent que le gouvernement secret de Wall Street n’a que faire de ce qui reste de notre démocratie. Les élites financières pensent évidemment qu’elles ne peuvent pas se fier au Congrès pour faire les bons choix même lorsqu’il est acheté et payé en sous-main par les banques qu’il est censé réguler. Et que devenons-nous dans tout cela ? Nous sommes juste une masse informe d’illettrés tout juste bons à être manipulés par les médias de masse. Nos esprits également peuvent être achetés et revendus au moyen d’un marketing ad hoc.

Cette arrogance et cette corruption financière sont extrêmement corrosives pour nos valeurs démocratiques. Nombreux sont les Américains [et pas seulement eux – NdT] qui désormais, pour de bonnes raisons, ne font plus confiance à leur gouvernement. Nombreux sont les Américains qui désormais, pour de bonnes raisons, ne votent plus. Nombreux sont les Américains qui désormais, pour de bonnes raisons, pensent que la démocratie telle que nous la connaissons est un leurre. Wall Street n’aurait pas pu écrire un meilleur scénario pour assurer sa domination.

6.  « Occupy Wall Street » est fondamentalement dans le vrai, mais ce n’est pas suffisant.

Les manifestants d’ « Occupy Wall Street  » s’en sont pris aux élites de Wall Street et ont frappé les esprits dans tout le pays avec leur slogan « 1% contre 99% ». Et ce concept perdure et se propage. Mais ce n’est qu’un début. Avant de reconquérir notre pays accaparé par le gouvernement secret de Wall Street, nous devons développer un vaste mouvement parmi les 99%. Bien que nous ayons l’espoir que cela puisse se produire via Twitter et Facebook, nous savons qu’il nous faudra des événements « physiques  » impliquant des millions de personnes.

Pour le moment, personne ne connait la forme que cela prendra. Mais une chose est claire : les immenses concentrations de pouvoir et de richesse n’abandonnent leur pouvoir et leur richesse sans combattre à mort. Le gouvernement secret de Wall Street est fin prêt pour se défendre lui-même, même si cela signifie le renversement de notre démocratie. Les manifestants d’ « Occupy  » ont montré un grand courage dans leur lutte pour reconquérir nos droits démocratiques. Espérons que ce mouvement prendra de l’ampleur…et vite.

Les Leopold

(*) Les Leopold est Directeur exécutif du Labor Institute and Public Health Institute de New York, et auteur de l’ouvrage “The Looting of America : How Wall Street’s Game of Fantasy Finance Destroyed Our Jobs, Pensions, and Prosperity—and What We Can Do About It” (Chelsea Green, 2009).

 

Traduction GV


En lien avec cet article :


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (113 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Leviathan Leviathan 30 janvier 2012 11:09

    Pour en savoir plus, lisez également :
    - « Les secrets de la Réserve Fédérale » de Eustace Mullins.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 janvier 2012 15:22

      @ Leviathan


       Qui a besoin d’en savoir plus ? Il ne manque à chacun de nous que le courage de prendre tous les moyens que lui suggère sa consciemce pour en finir avec ces gens et avec le Systeme lui même.


      Pierre JC Allard

    • lambda 30 janvier 2012 16:20

      Il est indispensable pour comprendre les évènements actuels , en effet, de savoir comment un groupe de financiers ont pu s’approprier la finance à la place de l’Etat
      Je joins un lien vidéo très explicite


      http://www.youtube.com/watch?v=llVK4hxg5O4&feature=related


    • flesh flesh 30 janvier 2012 19:10
      @ PJCA « Qui a besoin d’en savoir plus ? »

      99% de la population. Nous aussi nous sommes à notre manière les 1%

    • Montagnais Montagnais 30 janvier 2012 11:35
      Article très-intéressant. Mais qui n’apprend rien (presque) au 1% de chaque côté des 98, et qui ne dira rien au 98% du marais précisément.

      « le mouvement »Occupy Wall Street« si actif fin 2011 avant d’être durement réprimé avait vu juste, c’est certainement à Wall Street que réside le coeur du problème. »

      Truisme. Evidence à crever les yeux. 

      Mais n’oublions pas que les banksters ont réussi à exporter leur modèle mafieu jusque dans les chaumières, jusque dans les banlieues. Jusqu’en Chine, Cipangu, Arabie, kalmouki..

      Le problème s’est exporté, généralisé. Les metastases ont envahi le monde entier. 


      NB : l’OWS se porte bien, rassurez-vous. Il reviendra dés le printemps le temps de « la guerre fraiche et joyeuse ». www.adbusters.org&nbsp ;

      En plus, vous avez vu hier, Oakland ?


      « Plus Wall Street s’enrichit, plus elle peut acheter les gouvernements »

      Les gouvernements, oui, assurément.. C’est déjà fait, total.

      Mais le troupeau, lui, est désormais mal en point même s’il est toujours aussi docile, toujours aussi bien mené. 

      Il est fatigué Mimile, malade, écoeuré, en désarroi, il dort de moins en moins Mimile, hanté par le spectron, faceplouc, le jeuzelectron, en déprime profonde.. En plus, y’a des voix pour essayer de le réveiller (les vôtres), lui dire de déserter (celle de l’OWS), l’inciter à poursuivre inlassablement ses acquisitions d’images, de pacotilles, de marchandises, de « communication » (la puissante industrie de la réclame).. Sait plus du tout où il en est Mimile.

      En plus les pâturages se réduisent comme peau de chagrin, sont dévastés au delà de tout point de non-retour.

      Le troupeau, épuisé, a bouffé son substrat. Les Banksters aussi.

      Remarquez, comme pour le costa stupria, les capitaines se feront la malle avant les autres, en tout premiers, riches, puissants, gras et luisants, armés jusqu’aux dents, entourés de leurs tueurs-protecteurs, aux bunkers, relative sécurité pour Wall-Street.. Vous avez bien évoqué cela dans votre texte.

      L’avenir de Mimile est pas rose allez..

      On se demande même s’il convient de continuer à essayer de le renseigner..

      NB : mefiez vous des drônes quand-même. 

      NB : vous mettez 30 millions de dollars de lobbying : vous pouvez multiplier par mille.

      • non667 30 janvier 2012 13:53

        à montagnais

        On se demande même s’il convient de continuer à essayer de le renseigner..
         bien sur qu’il convient
         le problème est comment faire comprendre aux mimiles/gogos /bisounours qui depuis toujours au cinéma ,à la tv voir le bon gentil droit juste gagner à la fin , alors que dans la vraie vie c’est le contraire ,c’est le plus rusé ,le plus cruel ,sans scrupule ! d’ailleurs au nom de la morale de tels films sont interdits et n’auraient aucun public !

        internet avec du temps est un espoir ne le laissons pas « étouffer »au nom des intérêts des auteurs et autres majors et du N.O.M. celui du peuple est d’une autre dimension . !
        pour votons pour ceux qui sont contre hadopi en .2012


      • Nums Nums 30 janvier 2012 19:00

        " internet avec du temps est un espoir "


        Entièrement d’accord et j’ai toujours pensé qu’internet est une arme fantastique. Mais ça l’oligarchie l’a aussi bien compris et elle a les moyens par le biais de ses laquais au sein des gouvernements de faire taire toute forme d’expression/contestation sur la toile.

        La volonté de pouvoir filtrer et contrôler le net est apparue peu de temps après l’avènement du web 2.0 grâce auquel il est possible au commun des internautes de s’exprimer et de laisser une trace sans avoir besoin de posséder les compétences techniques pour mettre en place un site.

        Depuis 2-3 ans et particulièrement depuis ces 6 derniers mois, on assiste à une montée en puissance de cette volonté de contrôler le net :

        -PIPA/SOPA/ACTA
        -En france, certains sites d’actualités ont décidé de purement et simplement supprimer la possibilité de commenter des articles. Et quand ils ne le font pas, ils confient la modération des commentaires à des sociétés tierces (le site de 20minutes par exemple).

        Enfin, quand vous faites allusion à HADOPI et bien, HADOPI n’est en rien un problème en ce qui concerne la liberté d’expression. C’est de la roupie de sansonnet par rapport à ce qui nous attend dans un avenir proche.

        Il est urgent de songer au DarkNet, une sorte d’internet sous-marin à l’intérieur d’internet.



      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 janvier 2012 22:53

        @ Nums


         Dark Net est un concept intéressant, mais je ne suis pas certain que l’on puisse assurer non seulement la discrétion, mais même le fonctionnement de quoique ce soit qui exige une onde porteuse... Il faut sans-doute reculer vite vers le pré-technique si on veut communiquer avec certitude, car le technique est parasité par le pouvoir. J’ai une alternative en place depuis 1998 qui est au palier de de l’Église des catacombes.


        PIerre JC Allard





      • Albar Albar 31 janvier 2012 08:56

        ’’ c’est certainement à Wall Street que réside le coeur du problème.’’

        ’’ six révélations-chocs sur le gouvernement secret de wall street’’ ???

        Franchement rien de nouveau que beaucoup de gens savaient déjà, les banksters cités par Céline, qui visait particulièrement les juifs sionistes et leurs toutous, 
         

      • velosolex velosolex 30 janvier 2012 21:07

        Yes Shamika
        Et je suis de tout cœur avec vous
        Strawberries fields forever !


      • REVENEZ CAMARADES

        L’ AXE WALL STREET VATICAN VOUS A DETRUIT............AXE POGNON-GOUPILLON-SABRE

        reprenons le lutte internationale...........

        C EST LA LUTTE FINALE..................


      • pens4sy pensesy 30 janvier 2012 12:21

        oui faut être prêt, ça va bouger


        • FYI FYI 30 janvier 2012 12:56

          « Mais ce qui est le plus insupportable pour l’auteur américain Les Leopold dont nous reproduisons l’article ici, ce sont les sommes faramineuses (plus de 7000 milliards de dollars !) »

          En réalité la racaille khasare a versé plus 16 000 Milliards de dollar sans demander l’avis de personne y compris du congrès US ou le président des US soit disant l’homme le plus puissant de la terre.
          Les hommes les plus puissants de la terre ne sont pas sur forbes, tout ceci est la société du spectacle, il existe des familles occultes qui pompent depuis plus de 13 millénaires les richesses produitent par toutes les populations du monde dans les différentes civilisations.
          Le total des prêts de la Fed "programmes d’urgence à grande échelle » a été 16.115.000.000.000 $. Plus de 16 trillion $, soit plus de 16 000 milliards de dollars. Les 4 plus gros bénéficiaires sont la Citigroup, Morgan Stanley, Merrill Lynch et Bank of America, et ont reçu plus de 1 trillions $ chacun. 
          Puis le destinataire en 5ème position est Barclays PLC, en 8ème la Royal Bank of Scotland Group, PLC, en 9ème a été la Deutsche Bank AG, en 10e a été UBS AG. Ces quatre institutions ont chacune obtenu entre un quart de trillion et un trillion de dollars. Aucun d’entre eux est une banque américaine.
          la Fed a remis ces sommes colossales pour les banques centrales étrangères, sans aucune condition, afin de financer des opérations de sauvetage dans d’autres pays ....
          C’est un montant égal à plus de sept ans des dépenses fédérales - sur l’armée, la Sécurité sociale, Medicare, Medicaid, les intérêts sur la dette, et tout le reste. Et près de deux fois le PNB total des US .... Tout ceci est dans le rapport GAO révélé par le congressiste Alan Grayson.
          Ce n’est que le début des divulgations, si vous êtes un tant soit peu curieux, vous trouverez par vous même tous les éléments de réponses, tout ceci dépendra exclusivement de votre niveau de conscience.
          L’escroquerie est totale et l’a toujours été.
           


          • robin 30 janvier 2012 13:22

            Article qui a le mérite de formaliser ce que tout les gens à qui il reste un peu de bon sens savaient ou pressentaient.

            Reste que s’attaquant au pouvoir financier mondial les idiots utiles et les collabos patentés vont vite crier à l’antisémitisme ce qui achèvera de faire comprendre pourquoi également Israël a une place si prédominante dans le monde occidental.

             


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 16:03

              Bravo, Robbin pour lecoup d’antisémtisme au passage , vosu n’en ratez pas une !

              http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


            • robin 31 janvier 2012 09:12

              Par Pelletier Jean (xxx.xxx.xxx.34) 30 janvier 16:03

              Bravo, Robbin pour lecoup d’antisémtisme au passage , vosu n’en ratez pas une !

              http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html

               ---------------------------------------------------------

              Que vous le voulilez ou non, dès qu’on osait parler de pouvoir financier global, on se faisait traiter d’antisémite, rapport au soit-disant grand complot judéo-maçonnique, vrai ou faux ?

              Les idiots utiles qui donc partout sorte de « l’antisémite » à tout bout de champ sont donc précisémment des antisémites car ils valident cette idée par leurs outrances


            • Nord 5 février 2012 10:51

              Attention Robin, vous avez à faire à un intelligent, son CV semble le prouver. Il n’est pas comme nous sans doute, du bas peuple, de la France d’en bas, enfin comme moi en tous cas. Même si l’évidence nous montre que les manettes sont aux mains du « petit peuple », il vous faut fermer les yeux et la bouche. 

              L’incroyable légèreté qui vous ferait prendre les membres du capital (Rothschild, Morgan, Sachs…) pour autre chose que de très aimables GO d’un Club Med mondial, vous attirera l’effet Pelletier qui vous clouera définitivement le bec, croit-il, en vous traitant d’antisémite patenté. Il vous faudra alors avouer votre participation directe ou indirecte au meurtre de plus de vingt six millions d’hommes, de femmes et d’enfants, surtout d’enfants, pendant Les-Heures-Les-Plus-Sombres…


              Mais rassurez-vous, il y a maldonne, les Ashkénazes en question ne sont pas des sémites comme les arabes par exemple. Donc accuser quelqu’un d’antisémitisme à leur égard est vide de sens ou pure méchanceté quand on ignore pas le pouvoir de nuisance qu’à pris le sens de ce vocable. Ces gens là, sans être sémites, sont ou seraient de religion juive, religion qui mérite autant le sincère respect que celui que nous inspirent à tous, les religions monothéistes majeures que sont la Chrétienne et la Musulmane, n’est-il pas ? Aussi, me semble t-il, si l’on peut dire sans fauter, une bande de chrétiens, une bande de musulmans, on peut tout aussi bien dire une bande de juifs.

              Ce n’est donc pas un péché que de dire que c’est une bande de juifs qui tenant les manettes à WS et à la City tient celles du Monde, ou peu s’en faut, avec toutes les conséquences dramatiques pour nous tous dont cette bande de juifs affamée de pouvoir et d’argent est responsable.

              Donc, Robin, ne pas apprécier le capital, c’est être antisémite, sophisme parfait.


              Reste bien du grain à moudre…


            • cathy30 cathy30 30 janvier 2012 13:29

              Quand il y aura le krash économique dans très peu de temps, nous ne pouvons même pas dire que nous reviendrons 200 ans en arrière, nous ne sommes pas préparés à ça. Nous n’avons plus le savoir de nos arrières grands parents.
              Nous dépendons de leur énergie, c’est eux qui nous nourissent actuellement. Cela va être innommable. Nous les supplierons pour que tout redeviennent comme avant et là ils nous tiendrons.
              Mais ils nous restent la solidarité, la famille etc. Si ils font de nous des individualistes en de moment ce n’est pas pour rien. Cassons cette chaîne.
              Ils ont le pouvoir, l’argent, l’énergie, la technologie, les bombinettes etc. Pour eux nous ne sommes que des cafards.
              Non, tout simplement humains, aimants, plein de volonté. Serrons nous les coudes, c’est la seule façon de nous en sortir.


              • Pyrathome Pyrathome 30 janvier 2012 14:40

                Oh, tu sais Alchimie, les Américains lambdas seront ravis d’apprendre que cette oligarchie financière y est pour beaucoup dans le coup du 11 septembre, dans les marchés juteux de la guerre, des lois liberticides, de la mascarade de la crise, dans le trucage des élections, de la corruption des médias....j’en passe et des meilleures.....et comme dirait l’autre guignol de l’extrême, le 11 septembre n’est qu’un détail dans tout ce fourbi de l’immonde, n’est-ce pas ?....


              • flesh flesh 30 janvier 2012 19:14

                « Vous n’avez pas des cours de math à préparer vous ? »

                si... sur l’ensemble vide..

              • olive17 olive17 30 janvier 2012 14:06

                Voir aussi Aaron Russo :

                America Freedom To Fascism.

                Entre autres, il y en a bcp sur le sujet pour les personnes intéréssées.

                Faire des recherches sur comment a été créé la Fed avec Warburg Rockefeller Morgan...


                • lloreen 30 janvier 2012 14:24

                  L’arnaque remonte à 1913 lorsque quelques banquiers dont Morgan, Warburg , Rockfeller ont corrompu quelques sénateurs, qui ont fait croire au peuple américain qu’il devait payer un impôt sur le revenu.
                  AUCUNE loi américaine ne stipule que les américains doivent payer un impôt sur le revenu.
                  Cela a d’aiLleurs été repris dans le livre THE LAW THAT NEVER WAS 5TOMES 1 ET 2).

                  La seconde arnaque a été ces mêmes banquiers aient obtenu du gouvernement américain qu’il s’endette auprès de la FED .Cette arnaque dure jusqu’à aujourd’hui et cette arnaque est la même depuis 1973 et la loi Pompidou-Giscard.

                  olive17
                  Pour le renseignement sur la FED voilà une excellente lecture à partager au maximum pour mettre définitivement fin à cette arnaque presque séculaire.
                  http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Rothschild/Conf-Ed-Griffin-Creation-FED.pdf


                  • olive17 olive17 30 janvier 2012 14:36

                    Merci lloreen, je vois qu’on a tous les deux des lectures similaires.

                    Il est évident que tant que les gens ne prennent pas conscience de cette énorme carotte,

                    rien ne changera.

                    Par les urnes ? Pure illusion.

                    J’en suis réduit à aller voter blanc, mais ça ne regarde que moi.

                    Sinon à mon humble avis un livre indispensable, celui de Howard Zinn :

                    De 1492 à nos jours une Histoire populaire des états unis


                  • bert bert 30 janvier 2012 17:58

                    car les américains sont des idiots smiley


                  • flesh flesh 30 janvier 2012 19:27

                    Et car ils sont des homo sapiens


                  • lloreen 30 janvier 2012 15:12

                    Merci à vous d’aider à démasquer ces criminels contre l’humanité.Au moins avons nous maintenant de plus en plus grâce à vous et à toutes les autres personnes de bonne volonté la preuve noir sur blanc que ceux qui décident et gouvernent sont ces parasites embusqués derrière les politiciens professionnels corrompus.

                    Nous n’avons besoin d’aucun représentant.Nous avons besoin du seul referendum d’initiative populaire pour décider en toute souveraineté de ce qui est bon pour l’intérêt général.

                    Les islandais l’ont fait avant nous et ils se relèvent lentement mais sûrement depuis qu’ils ont échappé aux griffes de ces prédateurs .

                    http://www.presseurop.eu/fr/content/article/1320091-l-islande-est-notre-utopie-moderne

                    Dans quelques mois boycottons tous ces politiciens qui ne sont intéressés que par une chose:leur intérêt particulier et leur carrière au service de ces engeances criminelles.


                    • lloreen 30 janvier 2012 15:19

                      Dernière petite information en provenance de Belgique : aujourd’hui pour la seconde fois , le pays est paralysé par la grève générale.
                      C’est ce que nous devrions faire en France aussi afin de nous solidariser avant mai 2012.


                      • henry_jacques henry_jacques 30 janvier 2012 15:29

                        Réquisitoire aux criards d’Agoravox et d’ailleurs

                        Parcourant ce site citoyen de temps à autre, j’ai tendance à m’arrêter sur les sujets faisant l’éloge de nos « gladiateurs »  s’apprêtant à combattre très prochainement dans l’arène du scrutin.

                        Quel désastre !

                        On y apprend que « Flamby » fait trembler la City de Londres…Ben voyons ! Pour avoir travaillé longuement sur les pays où ce peuple de barbares à mis les pieds ( Irlande du Nord - Sierra Léone – Palestine – Rebelles Karens réfugiés en Thaïlande),il faut voir l’empreinte qu’ils y ont laissé. Le bonheur inversé… Donc au niveau informatif : à Londres, rien de nouveau… Sinon leur arrogance insulaire légendaire.

                        On découvre également que l’esclavagisme sera le genre humain, ou que la France a des atouts, mais qu’elle est gérée par des incapables…etc…etc…

                        En un mot, des tsunamis de jérémiades qui ne servent qu’à donner une vitrine au site.

                        Côté commentaires, alors là, c’est l’hallali ! Excepté quelques ‘réfléchis’, dotés d’un système d’analyse et de raisonnement en position ‘’ON’’, la majorité y va de son crédo sur le despote, le capitaine de pédalo, et autres tartuffes leurs promettant le bonheur éternel.

                        Pour résumer, depuis des mois ces braves citoyens qui bêlent, beuglent, hennissent à longueur de post, n’ont donc pas compris que c’est le système qu’il faut changer et non les hommes. 

                        Malgré des décennies à jouer les essuies glace, un coup à droite, un coup à gauche, pour accéder la situation désastreuse de ce jour, qu’ont-ils trouvé de mieux, que d’attendre ce fatidique 22 avril pour y déposer le papier magique libérant ainsi leur ‘’conscience de bon citoyen’’.

                        Croire que profondément, que tous les êtres sont foncièrement bons, et qu’ils veulent faire le bien, avoir de bonnes pensées, n’est qu’une hérésie. En effet, une majorité est génétiquement dépourvue d’une fonction vitale : le concept de conscience morale ( Bergson y voyait comme origine, le produit d’un conditionnement social). Beaucoup pensent que c’est par le contact et le débat qu’il pourront tous progresser, alors qu’ils entretiennent l’inertie.

                        Cette inertie favorisée par le processus de la grenouille chauffée (petit conte de Olivier Clerc) mène tout droit à l’esclavagisme. La peur de perdre son 4/4, son écran plat, son petit confort de miséreux, en sont la cause profonde.

                        Un peuple qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l ‘un, ni l’autre et finit par perdre les deux.

                        Les psychopathes aux commandes savent pertinemment qu’ils vous tiennent par les c…….

                        Ce qui distingue les ‘’élites dirigeantes’’ des esclaves est un trou entièrement  vide dans le psychisme. Là où théoriquement devrait se situer la plus développée des fonctions humanistes (The Sociopath Next Door of Martha Stout/Psychologist clinic). Tout un chacun en France reconnaîtra ce schéma notoire qui présente un trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l’indifférence vis-à-vis des normes sociales, des émotions et droits d’autrui, ainsi qu’un comportement impulsif.

                        C’est cette alchimie entre ces deux données psychologiques qui permet l’accomplissement du Nouvel Ordre Mondial

                        « La présente fenêtre d’opportunité, durant laquelle un ordre mondial pacifique et interdépendant peut-être construit, ne sera pas ouverte pour très longtemps. Nous sommes à l’orée d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est une crise majeure appropriée, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial. » 

                        David Rockefeller, 23 septembre 1994

                        Entre pommes, bananes et kiwis desséchés, contributeurs de la destruction de l’humanité, continuez de palabrer, de débattre à grands coups de rhétoriques toutes plus fades et vides de sens.

                         

                         

                         

                         


                        • lloreen 30 janvier 2012 15:29

                          Par A soi même
                          « Ce ....rien de nouveau ».
                          Certainement que pour de nombreuses personnes ce n’est rien de nouveau mais ce qu’il faut c’est d’informer le maximum de personnes autour de nous et partager ces informations pour celles qui ne savent pas.
                          Etes-vous sûr(e) que vos voisins le savent ?Vos collègues ? vos amis et vos parents ?

                          J’ai un jour fait un stand « pirate » avec des amis au marché et j’ai partagé ces informations.Croyez-le ou non mais sur une centaine de personnes auxquelles nous avons parlé, aucune n’y a cru tant c’est énorme.

                          J’avais parlé avec un activiste américain qui m’a dit que 60 millions d’américains ne paient pas leur impôt sur le revenu parce qu’ils savent qu’il n’existe AUCUNE loi qui oblige à le faire.
                          Cela a même fait l’objet d’une décision de justice parce que la tromperie repose sur le fait que ce fameux amendement n’a pas été ratifié par un nombre suffisant d’états américains.
                          Le congrès et le président des Etats-Unis le savent, bien entendu...

                          Et les américains qui le savent se basent sur la décision du juge James C. Fox de 2003 (US district court).

                          En fait l’impôt sur le revenu n’est que l’intérêt que l’état paie aux banquiers privés et il ne sert en aucun cas à payer les routes, les hôpitaux et les services publics.
                          Mantenant vous comprenez mieux pourquoi l’état n’a jamais assez d’argent...


                          • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 16:54

                            « Ce qui devons percevoir dans ce qui se manifesté aujourd’hui, c’est une application radicale du droit de la propriété issus du Droit Romain »

                            Très opportune remarque qui mérite d’être soulignée ( même si je ne suis pas trop d’accord avec le reste de votre commentaire ). S’il y a un problème clé, c’est bien celui de la définition du droit de propriété qui, jusqu’à maintenant, n’a fait qu’osciller entre deux extrêmes radicalement opposés. Si vous ne les avez pas lus, je vous recommande très vivement les deux articles de Cédric Mas, sur le blog de Paul Jorion, centrés sur la notion d’abusus dans le droit de propriété.

                            Partie 1 : http://www.pauljorion.com/blog/?p=32572

                            Partie 2 : http://www.pauljorion.com/blog/?p=32635


                          • lloreen 30 janvier 2012 15:47

                            henry_jacques
                            Bien entendu qu’il faut changer ce système et pour commencer il faudrait refuser de voter tant que nous n’avons pas décidé par referendum d’élaborer une nouvelle constituante.
                            Là aussi il existe déjà un modèle : le modèle islandais...

                            Les islandais se sont servi de cet excellent outil qu’est l’internet pour élaborer cette constitution par ce moyen.

                            Il n’ y a que nos politiciens professionnels que l’on couvre de milliers d’euros mensuellement pour qu’ils puissent acheter leur rolex et autres babioles , qui vous diront que ce n’est pas possible ou pas très réaliste...

                            J’ai envoyé à mon député mail avec les liens que je vous ai mis sur l’Irlande en lui demandant son avis....Aucune réponse à ce jour.
                            Bien sûr je n’en attendais aucune mais nous devrions durant cette campagne exiger que tous ces candidats prennent OFFICIELLEMENT position sur les dossiers ReOpen dont celui du 11 septembre, celui posté par l’auteur et par l’obligation d’abrogation de cette loi de 1973 dite loi Pompidou-Giscard obligeant l’état français à s’endetter auprès de banques privées .

                            Cette loi est une escroquerie et elle doit être abrogée.


                            • lloreen 30 janvier 2012 15:49

                              pardon:les liens sur l’Islande...


                              • John_John 30 janvier 2012 15:53

                                Et hop, une preuve de plus que l’obésité étatique cause immanquablement la corruption et l’apparition d’oligopoles privés-publics. 


                                Dans un système libéral, la société civile s’assure que la concurrence n’est pas faussée et s’oppose aux abus de position dominante notamment avec des lois anti-trust et une séparation stricte entre les intérêts de la justice et ceux des entreprises. 

                                Quand l’étatisme forcené brise cette dynamique de séparation des pouvoirs par une vraie concurrence, on obtient ça : des cartels et des collusions de pouvoir.

                                merci le socialisme !

                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 16:07

                                  et bien cela sent la marmite chaude ici...les lendemains vont nécessairement chanter avec de tels thuriféraires…

                                  http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                                  • velosolex velosolex 30 janvier 2012 16:17

                                    Bon article, bonne documentation.
                                    Pour débarquer en Italie du sud, les états unis se sont appuyés sur la mafia sicilienne qu’ils ont relancé, en 44, en libérant et en réintroduisant en Italie ce Luky Luciano à coté duquel Al Capone était un amateur.
                                    comme ils se sont appuyés les intégristes musulmans pour faire front aux russes, quand ceux ci étaient en Afghanistan.
                                    On voit tout ce que cette belle vision politique a donné.
                                    Italie menacée par la mafia, qui s’est maitenant incrusté au niveau politique, européen, financier....


                                    • xray 30 janvier 2012 18:29


                                      Les européens sont soumis à un régime Oligarchique 
                                      (Wikipédia)  : 
                                      L’oligarchie est un régime politique dans lequel la plupart des pouvoirs sont entre les mains d’un petit nombre d’individus, de quelques familles ou d’une petite partie de la population, généralement une classe sociale ou une caste. 
                                      La source de leur pouvoir peut être la richesse, la tradition, la force militaire, la cruauté... 
                                      (Sic.) 

                                      Le capital de la Dette publique 
                                      http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2011/12/27/le-capital-de-la-dette-publique.html  



                                      • S.antonio 30 janvier 2012 18:50

                                        a lire(et à partager) impérativement Antony Sutton et Gary Allen , que vous trouverez sur la bête au grande oreilles
                                        fichier rar

                                        S.antonio


                                        • oj 31 janvier 2012 00:53

                                          la difficulté dans tout cela est qu’il y a beaucoup d’interprétation.

                                          Tout le monde s’est enrichi en fait grace a la financiarisation qui a créé de la fausse richesse mais qui a permis a nos Etats de continuer a s’équiper , qui a permis a nos parents de placer de l’argent a 5 % alors que l’inflation etait a moins de 1% ... etc....

                                          La finance a créé une dynamique d’enrichissement dans laquelle tout le monde a plonger mais bien sur des petits malins se sont enrichi encore plus.

                                          je m’étonnais, en 2007, que l’on continue sans cesse de faire de l’argent sur l’argent alors qu’il faut tout de même une contrpartie réelle qui correspond a une augmentation toujours plus grande de la Surface de spéculation.
                                          Un an plus tard , la crise se déclarait officiellement.

                                          Si personne ne réagit réellement c’est sans doute que l’on peut imaginer des scénarios arrêtant tout cela mais alors on sait pertinemment que globalement, tout le monde y perdra.

                                          Détruisons demain les infrastructures financières (reseaux de communication, fichiers et batiments) on en reviendra alors a un système d’echanges basé sur les besoins et couts reels et l’on verra sans doute , subitement, que nous créons moins de vraie richesse que nous le pensons, donc moins de richesses échangées, donc moins besoin de travailleurs et beaucoup de malheur.
                                          Ceux qui sont sortiront sont ceux qui auront les ressources de base et autres coureront derrière .. et plus de possibilité d’emprunt pour acheter son logement ou son véhicule, il faudra attendre 30 ou 40 ans ou se payer un taudis comme le travailleur chinois.

                                          .... car au bout du compte, dans un pays vieillissant comme la France , nous ne sommes pas dans une dynamique économique positive : les actifs sont de moins en moins nombreux fasse aux inactifs qui coutent de plus en plus chers (en durée de vie, retraite et soins) alors que la richesse crée par les actifs se dévalue du fait qu’elle est mise en comparaison de celle qui est crée par les pays a moindre cout.

                                          donc si vous avez une solution réelle et honnêtement applicable qui permette de stopper cette spirale infernale et de reprendre notre destin en main sans trop de casse .... faites le savoir.

                                          il y a sans doute des choix politique (au sens noble) a faire mais dans la situation, ils seront forcement douloureux.


                                          • Zobi Aldo Rifort 31 janvier 2012 01:26

                                            Aux US, Obama a déjà prévu le coup pour les futurs citoyens opposants (c’est à dire terroristes) :
                                            http://www.aclu.org/blog/tag/NDAA
                                            http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/obama-et-la-loi-sur-la-detention-33530

                                             


                                            • Zobi Aldo Rifort 31 janvier 2012 01:28

                                              C’est en fait Minority Report en action.


                                            • Sat is Fay 31 janvier 2012 05:49

                                              C’est bien ils tirent à fond sur la corde mais le jour où elle va péter, toute cette vermine à intérêt de courir vite.


                                              • lloreen 31 janvier 2012 10:01

                                                Par oj
                                                « Si vous.......savoir ».

                                                Personne n’a « LA » solution tout simplement parce que personne ne peut parler au nom d’un autre : c’est le principe de la souveraineté individuelle et de la liberté .
                                                C’est aussi simple que cela.L’exception c’est la mise sous tutelle auquel cas ces personnes (handicapées mentales) sont placées sous l’autorité d’un tiers.
                                                Voilà ce que dit le droit.

                                                Plaçons nous maintenant dans notre vie quotidienne et on verra clairement qu’au niveau de notre vie sociale nous sommes considérés en tout point comme des incapables qu’on met sous la tutelle de « représentants », qui nous obligent, au sens juridique du terme, c’est- à dire que nous sommes obligés d’assumer le poids de leurs décisions à eux.

                                                Or, qui sont ces gens ?
                                                Ce sont des gens que personne ne connaît parce que personne n’a directement affaire à eux, pas même les gouvernements comme on peut le voir dans le texte de l’auteur.
                                                Ce sont des gens qui se placent « hors la loi », c’est à dire qu’ils sont intouchables : ils sont « responsables mais pas coupables » selon la délicieuse formule, qui a fait jurisprudence.
                                                Pour eux, bien entendu, mais pas pour moi (ou vous).......
                                                C’est la justice à deux vitesses, en un mot la société à deux vitesses que nous vivons quotidiennement.

                                                Une des solutions consiste à se débarrasser de ce bipartisme et d’introduire le referendum d’initiative populaire.
                                                Un citoyen= une voix.
                                                Ce système est pratiqué par la Suisse et il fonctionne très bien.
                                                Nous avons à l’heure actuelle l’internet qui est un merveilleux outil pour communiquer, échanger et s’instruire.
                                                On peut voter par internet pour les élections professionnelles et il n’y a aucune raison de ne pas pouvoir le faire pour s’exprimer par referendum.

                                                Il faut des règles et la première d’entre elle pourrait être « ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’il te fasse », qui solutionne à elle seule bon nombre de problèmes.

                                                L’état c’est à dire nous tous doit retrouver son privilège d’émettre la monnaie et par conséquent la loi inique de 1973 doit être abrogée.
                                                Si notre société en est au point où nous en sommes c’est essentiellement grâce à la perte de notre souveraineté individuelle.Il est inconcevable de devoir faire les frais au quotidien des décisions prises par d’illustres inconnus en notre nom.

                                                En droit contractuel un tel acte serait nul car entaché d’illégalité.
                                                Imaginez qu’une personne que vous ne connaissez pas a décidé de vous imposer l’achat d’un véhicule dont vous n’avez pas choisi la marque, a décidé la façon de laquelle vous en disposerez, a décidé du prix variable que vous payerez selon l’état de ses finances à lui et lorsqu’il aura décidé de récupérer le bien vous devrez encore lui payer une somme qu’il aura fixée:vous serez éternellement sa vache à lait.
                                                C’est exactement la situation dans laquelle nous sommes.
                                                C’est évidemment résumé de façon caricaturale mais c’est comme cela que le système est conçu.

                                                Les paroles d’un aïeul Rockefeller démontrent perversité de ce système.

                                                « Les quelques-uns , qui comprennent le système sont tellement intéressés par ses bénéfices ou rendus tellement dépendants de ses avantages, qu’il ne sortira jamais aucune opposition de leurs rangs.
                                                La grande masse des gens, incapable intellectuellement de comprendre le système en supportera le poids sans maugréer et peut-être sans même supposer que le système est contraire à son intérêt ».

                                                C’est d’ailleurs Henry Ford qui déclara « Si les gens comprenaient vraiment le système financier nous aurions la révolution avant demain matin »....

                                                La seule solution est de reprendre notre souveraineté individuelle et de ne jamais donner notre pouvoir à un « représentant », sauf à reconnaître que nous sommes incapable (au sens juridique du terme) d’assumer notre vie.

                                                Pour l’instant nous resterons des incapables tant que nous n’aurons pas décidé de renvoyer cette myriade de "représentants co optés corrompus dans l’anonymat.
                                                Notre devrons choisir par referendum une nouvelle constitution et abroger toutes les lois illégitimes de l’union européenne, qui sont contraires à la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen.

                                                Nous avons décidé que nous ne voulions pas du traité de Lisbonne en 2005 mais l’article 49-3 de la constitution permet au président de la République de faire revoter le parlement si le vote des français ne lui convient pas : c’est l’aveu par excellence que nous sommes en dictature.
                                                Celle de cette minorité corrompue dont parlait l’aïeul Rockefeller et dont l’auteur nous prouve qu’elle est plus que jamais aux affaires.


                                                • Lorelei Lorelei 1er février 2012 18:34

                                                  Félicitation pour l’article, car oui ce sont des groupes qui ont mis au point le systeme économique criminel actuel dirigent le monde hors toute forme de démocratie, d’ailleurs ils achetent nos politiques pour que ces derniers marchent droit et quiconque ne marche pas comme ils le veulent est certainement détruit, le malheur veut que même le président des usa qui aurait pu changer les choses, dire au reste du monde qu’ils sont sous domination de ces groupes et demandez aux peuples de choisir leurs camps, il a laissé faire, et participe lui aussi à cette misérable envie de faire des esclaves des 99 pour cent pour le bien être du 1 pour cent..


                                                  • jimmytheone jimmytheone 2 février 2012 01:26

                                                    A voir l’excellent documentaire INSIDE JOB !! 



                                                    Celà vous montrera comment le monde entier se prend une Quenelle MO-NU-MEN-TALE par, entre autre, ces bonnes têtes de glands de Wall Street !!

                                                    Une quenelle je vous dis !! smiley

                                                    PS : Clin d’oeil à DSK qui intervient dans le doc quand il était au FMI !

                                                    • arsinoe 5 février 2012 11:48

                                                      Le film de E. Wagenhofer « Let’s make money » est remarquable et complète bien cet article même s’il a été fait en 2008 ! Il a été programmé sur LCP hier après-midi.


                                                      • REGCHA REGCHA 5 février 2012 14:57

                                                        Il y a dix ans, lorsqu’on osait aborder ce genre de sujet du bout de lèvres et avec moultes précautions oratoires, on était traité de fou et de conspirationniste.


                                                        • hasbeen hasbeen 23 février 2012 09:36

                                                          Wall street memo

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès