• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Stéphane Guyot s’adresse aux « petits candidats »

Stéphane Guyot s’adresse aux « petits candidats »

Voici un appel que Stéphane Guyot lance aux "petits candidats".

Lettre aux ‘’Petits candidats’’

Je souhaite faire un appel à ceux que l’on nomme les ‘’petits candidats’’.

Tout étant fait pour qu’il soit impossible de présenter individuellement aux Français leurs projets respectifs, ces petits candidats se sont réunis le vendredi 24 février afin de réfléchir et convenir, éventuellement, d’une stratégie commune pour l’élection Présidentielle.

Or, cette ‘’union sacrée’’, si elle se fait, ne peut se concevoir n’importe comment et impose honnêteté, conviction et cohérence.

Certains ont mis en avant l’intérêt de négocier un compromis sur lequel pourrait se bâtir une candidature commune. D’autres avancent une logique purement comptable consistant en un report de parrainages aveugle vers celui des candidats qui aurait déjà reçu le plus de promesses

Aucune de ces 2 options ne doit, à mon sens, être retenue car quand l’option mathématique invérifiable et source de délire égocentrique devient un concours de ‘’la plus grosse’’, la recherche du compromis a minima sera assimilé a du simple calcul politique. Céder à la tentation de la négociation adresserait comme message à vos électeurs que votre ambition personnelle l’emporte sur vos convictions.

Ce serait là le pire des messages !

Une alliance reposant sur le mariage improbable de propositions divergentes, voire opposées, se transformera irrémédiablement en un suicide politique collectif.

La solution ne peut reposer que par le seul dénominateur que nous ayons en commun : le vote blanc.

Je formule donc une proposition, une proposition qui soit à la fois respectueuse des engagements de chacun et de celles et ceux qui vous ont apporté leur soutien. Une proposition garantissant la crédibilité d’une telle initiative tout en offrant le plus large choix possible.

Nous devons nous rassembler derrière le candidat du vote blanc.

Une candidature qui n’est là que pour mettre en évidence l’inadéquation entre l’offre politique et l’attente des électeurs.

Une candidature dont l’unique projet sera d’invalider le scrutin afin d’organiser une nouvelle élection au cours de laquelle TOUS les candidats, y compris ceux qui n’avaient pas obtenus leurs 500 parrainages, pourront cette fois se présenter devant les électeurs.

Je veux vous rappeler que ce candidat est, en cas de victoire, démissionnaire et ce afin de permettre l’émergence de propositions nouvelles aujourd’hui ignorées des médias. Il est totalement désintéressé par l’exercice du pouvoir et met son engagement au service des citoyens.

Je fais donc ce vibrant appel aux ‘’petits candidats’’ pour qu’ils comprennent que leur meilleure chance de défendre leurs convictions n’est pas d’affronter directement un système hermétique et organisé, ni de négocier avec leurs idéaux, mais de soutenir le candidat du vote blanc.

Ensemble, forts de l’obtention des 500 parrainages indispensables, nous pourront stopper cette mécanique anti-démocratique qui nous exclut volontairement du débat.

Le candidat du vote blanc représente ainsi ce porte-voix de la diversité et du pluralisme politique et propose d’intervenir au sein même des rouages de nos institutions comme un ‘’grain de sable’’ au service des invisibles de notre démocratie.

J’en appelle aux ‘’petits candidats’’ pour qu’eux aussi mettent leur engagement et leur conviction au service des électeurs et non d’une ambition qui pourrait être jugée comme personnelle.

Je leur demande de faire preuve de réalisme et de clairvoyance. Réalisme car malgré les promesses déjà récoltées, le compte n’y sera certainement pas le 16 Mars prochain. Clairvoyance car ces promesses ne doivent pas être mises à la poubelle au dernier moment mais peuvent encore servir votre projet, notre projet.

Aujourd’hui, 28 février 2012, le combat n’est pas encore perdu. Il n’appartient qu’à vous d’empêcher que ne se perpétue, une fois encore, la fatalité du ‘’voter pour le moins pire’’ et de reprendre en main notre destin politique.

Moi, Stéphane GUYOT, Président du Parti du Vote Blanc et candidat à l’élection Présidentielle, je vous invite à nous rassembler derrière ma candidature et bâtir ensemble les bases d’une réelle démocratie."


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • chuppa 1er mars 2012 15:59

    du grand, de l’immense n’importe quoi


    • Yann Nb Yann Nb 1er mars 2012 16:10

      Ridiculiser ce que l’on redoute, démarche classique.


    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 1er mars 2012 16:22

      A défaut d’avoir des arguments, Chuppa a au moins la qualité d’être amusant.


    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 1er mars 2012 17:44

      Dit-il sans argumenter... 


    • Nadiejda 1er mars 2012 19:48

      Et vous ? Chuppa ? Etes vous vraiment convaincus par ce que le duo Sarkollande propose ? Croyez-vous encore à leurs promesses ? Si oui, alors, rien à dire. Si non, allez-vous vous abstenir comme plus de 50 % des Français ?
      Si vous pensez que l’abstention a plus de poids, elle n’empêche pas un candidat d’être élu.
      L’abstention est synonyme d’inaction, d’acceptation, de ’j’m’enfoutisme’.
      Voter blanc c’est dire qu’on n’est pas d’accord.
      Je trouve que l’idée de Stéphane Guyot a le mérite d’exister et au moins, lui, il agit pour la démocratie.
      Je soutiens. A fond !


    • Yann Nb Yann Nb 1er mars 2012 16:11

      Je rejette le système électoral mais cette stratégie me semble être la seule solution pour bloquer le pouvoir et instaurer une période de concertation démocratique pacifiquement.


      • Croa Croa 1er mars 2012 16:53

        Hélas non, ils ont même prévu ça !

        Les votes blancs ne bloquent rien du tout smiley


      • Catart Catart 1er mars 2012 17:22

        Hola Jonathan hola Stéphane.

        Il ne faut pas avoir peur des encartés UMPS qui essayent de nous démonter ici et là en s’attaquant déjà à nos idées alors que nous en sommes qu’au départ...ce qui montre de leur part une certaine crainte et ils ont raison de nous craindre car nous allons activer le balai en direction de la porte et redonner à la France la Démocratie qu’ils nous ont volée voire violée comme dirait Etienne.
        Notre groupe et notre mouvement sera derrière Stéphane Guyot et il le sait, si au soir du 16 Mars il a les 500 signatures ce qui serait un énorme pied de nez aux élus de tous poils en place.
        Dans le cas contraire il faudra quand même finir par se regrouper sous un drapeau nouveau et porter durant les années qui viennent les vrais valeurs qui sont au coeur du Peuple avec un grand P.
        Dans tous les cas de figure nous nous retrouverons tous ensemble le 17 Mars à 15h30 au Champ-de-Mars, Stéphane, Maxime, Dominique, et les autres pour notre conférence de presse où nous alons dénoncer avec force l’égémonie du pouvoir en place et le risque de celui promis.

        http://www.indigne-je-propose.fr/&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;


        • minidou 1er mars 2012 17:36

          Et oui dans la vie il faut avoir le courage de ses opinions, et les assumer ...
          En votant, si on trouve un candidat avec lequel on est à peu près d’accord, en se présentant si ce n’est pas le cas.
          Légitimer le vote blanc c’est délégitimer la démocratie !
          Le « parti de ceux qui ne sont d’accord avec personne », n’a jamais produit la moindre alternative. Vous avez une alternative à notre système ? Présentez vous, un fois deux fois, 100 fois...Mais faites quelque chose ! Le vote blanc est un manque de courage, les abstentionnistes à mes yeux assument mieux leur absence de civisme...
          De plus s’approprier le vote blanc reviendrait à s’approprier le vote de personnes qui ne sont pas forcement d’accord avec vous, qui ne répondent pas à votre appel...Bref assumez votre pensée ou votre absence de pensée politique...


          • Mandelph 1er mars 2012 19:04

            Quelques membres des indignés et du parti du vote blanc se sont regroupés en Isère et présentent des candidatures aux législatives ! des rassemblements du genre s’organisent ailleurs !
            qui manque de courage ?
            Celui qui critique les initiatives ou ceux qui en ont ?


          • minidou 2 mars 2012 10:22

            S’il présentent un candidat, il ne prônent plus le vote blanc ! Le serpent se mord la queue...


          • Ptetmai 1er mars 2012 19:10

            C’est en soi une excellente idée, car le vote blanc devrait être comptabilisé. 

            Mais elle n’est crédible que si le candidat porte-drapeau et prête-nom était tiré au sort , de préférence parmi des dames cultivées volontaires passant correctement dans les médias. j

            Et que donc Stéphane Guyot témoigne ainsi de son désintéressement total 



            • Mandelph 1er mars 2012 19:29

              Le jour où on pourra tirer au sort, sera celui où les volontaires se bousculeront, hors nous en sommes loin ! Ces volontaires , comme Stéphane Guyot, se présentent avec leur peu de moyens et leur seul courage , ils sont plus crédibles , plus sincères que les professionnels de la pipolitique ! ils sont très peu !
              Il faut les encourager , les soutenir !


            • Ptetmai 1er mars 2012 20:24

              Je pensais à des dames volontaires du monde associatif, tout au plus conseillères municipales, pour éviter toute vedettarisation et grosse têtes, vu que les médias n’accepteraient pas une équipe de porte-drapeaux toujours de tirées au sort.

              C’est un peu du rêve, mais il n’est pas du tout certain que les 500 signatures, si leur exigence perdure , seraient impossibles à trouver

              Et s’il en fallait 10 000 dans au moins 95 % des département s ça ne devrait guère être difficile non plus.

              Il y a , hélas, une vraie aspiration au vote blanc comptabilisé altérant le pourcentage du vainqueur.

              Mais nos irresponsables de droite comme de gauche voient bien trop le danger pour eux

              Mais, non, Stéphane Guyot contre qui je n’ai absolument rien, ça n’est pas suffisamment crédible et mobilsateur


            • Votez un max, votez blanc 1er mars 2012 19:46

              Un candidat unique pour donner corps au vote blanc, je suis d’accord et je soutiens cette initiative qui ne manque pas d’idées directrices à commencer par la reconnaissance du vote blanc. Une autre ? Remettre la constitution des Droits de l’Homme et du citoyen de 1792 au coeur du débat. Encore une ? Reprendre le pouvoir et le monopole aux banquiers que les candidats du système leur ont curieusement abandonnés. Une dernière ! Renvoyer le traité européen de Lisbonne aux oubliettes comme il devrait l’être. En bref, alimenter le débat démocratique avec de vrais sujets ! J’en ai en stock tout comme Stéphane. Vas y Stéphane, à fond derrière toi ! Max

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires