• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Steven Kaplan, un pain qui reste en travers de la gorge

Steven Kaplan, un pain qui reste en travers de la gorge

Ah là c’est trop beau : vous êtes au courant, je ne vous apprends rien, l’info vient de faire le tour de la planète. La CIA, en 1951, aurait testé ses disséminations de LSD au dessus du village français de Pont-Saint-Esprit. Incroyable histoire, mais qui ne nous étonne qu’au quart : ici, trois épisodes de notre saga sur la CIA ont évoqué le système mis en place et surtout isolé le nom du responsable. Frank Olson, qui a fini « suicidé », une thèse que sa descendance a prouvé comme étant fausse. On a « suicidé » Olson. On l’a assassiné. L’histoire est sidérante, il faut bien l’avouer, mais pas davantage que les expériences à la Mengele (ou plutôt de son assistant Kurt Blome) menées au milieu de l’Utah, décrites dans ma saga. La CIA est allée loin, trop loin et on commence à s’en apercevoir davantage chaque jour un peu plus. Mais il n’ a pas que cela. Il y a aussi des gens pour dissimuler, sciemment ou non, ses agissements. Et, au fil de nos recherches sur cet incroyable événement, nous en avons trouvé un. Quelqu’un qui a réussi une prouesse incroyable : avoir écrit un pavé de 1000 pages sur l’affaire, présentée selon ses dires comme une « enquête policière » sans évoquer une seule seconde la thèse de la CIA (à peine un « regret » évoqué sur la piste des laboratoires Hoffman) (*) . Son livre, sorti le paru le 7 mai 2008 chez Fayard, c’est le « Pain maudit », écrit par Steven Kaplan, le pape de la baguette, l’empereur des miches, l’américain bon teint devenu dingue de pain français. L’homme qui avait tout simplement oublié la CIA. A sa décharge, à vrai dire, il n’était pas le seul. Personne à ce jour n’avait évoqué le sujet sous cet angle. Pas un américain non plus n’était au courant de ce qu’on a pu faire en Utah ou au Nevada pendant des années.

Un sujet pourtant historiquement passionnant : pensez donc, au milieu du XXème siècle, le retour du fameux mal des Ardents (ou feu de saint-Antoine), une maladie qui a duré jusqu’au XVII e siècle (avec des résurgences au XIXème) et qui se présentait sous forme d’hallucinations, justement. Sujet en or qui fait la une des journaux de l’époque bien entendu. Or ces comportements bizarroïdes, qui ont marqué la littérature historique, avaient, on le découvrira plus tard, comme origine l’ergot du seigle, qui contenait de la diéthylamide... un puissant hallucinogène, connu depuis sous le nom de LSD, depuis qu’un scientifique suisse, Albert Hofmann a réussi à la synthétiser en 1938 au nom des laboratoires pharmaceutiques Sandoz. C’est cela qui est fondamental dans l’histoire : le LSD que teste la CIA dès son apparition sous forme synthétique, comme le testeront les nazis, est issue de l’ergot de seigle : d’où l’erreur de diagnostic sur le sujet . On accusera alors le Haddock local : Roch Briand, le boulanger du village, puis ses fournisseurs. Un procès aura bien lieu, d’où il ressortira libre. L’histoire de Pont-Saint-esprit n’a jamais eu de conclusion judiciaire.
 
Or, à Pont Saint Esprit, justement, on fera bien venir Albert Hofmann... mais on fera tout pour que la piste LSD soit minimisée. La part de "cover-up" est déjà en place. Car lors du procés, la piste avait bel et bien été évoquée : se sont les Dr Gabbaï et le Pr Giraud de la faculté de médecine de Montpellier, qui avaient fait assez vite le lien avec les labos Sandoz... une hypothèse qui fait long feu avec un Hoffman venu expliquer que ça n’était pas possible, et que les symptômes décrits n’étaient pas les mêmes que ceux qu’il a pu observer dans son laboratoire. Or, à y regarder de plus près, les délires enregistrés sont bien les mêmes que les trips de hippies des années 60 aux USA ! On sait que le LSD a été répandu dans la jeunesse américaine par une CIA devenue hors-contrôle, on n’y revient pas. Lennon et McCartney chanteront Lucy In The Sky With Diamonds sans jamais s’apercevoir qu’ils faisaient partie d’une expérience de la CIA et des militaires qui y étaient associés. Pont Saint-Esprit était devenu Woodstock avant l’heure, la guitare électrique en moins. Dans le Gard, toute une population avait fait un gigantesque trip sous acide, 15 ans avant tout le monde !
 
 
Le "professeur d’histoire européenne," Steven Kaplan, unanimement respecté et salué, tout amouraché du bon pain français, a donc failli : dans son livre, il précise bien qu’au procès, la thèse de l’ergot de seigle n’a pas été retenue, alors que selon lui c’était la bonne. Pourquoi donc est-il passé à côté de la thèse du LSD, qu’il a failli suivre, pourtant, c’est cela qui est intéressant aujourd’hui à étudier. Car celle de la CIA, il faut bien le dire, fiche aujourd’hui son lourd pavé par terre : sa longue analyse historique du marché de l’époque, des rivalités de minoteries et des difficultés d’approvisionnement d’après guerre s’effondre avec cette révélation. Il a beau être le " le premier avoir fait du pain un objet d’histoire totale", les dernières avancées sur l’évènement ruinent totalement la savante démonstration de l’amoureux de la France et de son pain.
 
Exit l’analyse sophistiquée formulée : "Les différentes explications possibles de l’empoisonnement sont tour à tour examinées avec minutie, et l’auteur ne se prive pas, armé d’une telle connaissance des pièces du dossier, de souligner l’importance de la question du blanchiment du pain, dont les effets sur la santé publique ne sont guère évoqués durant l’enquête, la « raison d’État » (p. 1062) ayant étouffé l’affaire par crainte d’une « psychose du pain » attentatoire à la figure rémanente du pouvoir nourricier". Le village a été passé sous acide, c’est nettement plus trivial. Et la raison d’état, c’est celle d’avoir découvert les coups tordus de la CIA, dans un pays qui craint toujours l’invasion soviétique et qui n’a pas d’armée assez forte pour y résister. Quant à savoir comment, l’auteur du nouvel ouvrage "A terrible mistake" évoque la possiblité d’un épandage, comme l’ont fait à la même époque les anglais, en pleine mer et à l’intérieur des terres, ou comme l’ont fait les militaires sur leurs mormons (**) ! A l’époque, ce ne sont pas les bases américaines qui manquent en France ; mais aucune n’est dans le sud à vrai dire ! Ce qui implique venant de Bordeaux ou Chateauroux un plus gros porteur genre DC-3. Ou un bimoteur plus petit : extérieurement, les rampes de diffusion ne se voient pas beaucoup.
 
Un film a été tourné par Bertrand Arthuys  pour FR3 en septembre 2009, qui n’évoque pas la thèse bien entendu. Un extrait est visible ici. Il a été diffusé le 2 février dernier dans une relative indifférence. La sortie du bouquin de fiche aussi en l’air ses conclusions., qui repose sur l’ergot du seigle uniquement. Or dans la réalisation, on retombe sur le même : "Ce fait divers exhumé par l’historien Steven Kaplan de l’Université de New York voit ainsi son adaptation dans une fiction TV diffusée ce soir par France 3 à 20h35, Le Pain du Diable." Une " fiction tirée d’un fait bien réel, et à ce jour non élucidé entièrement" nous apprend le communiqué de presse. Tiens donc.
 
Maintenant, réfléchissons un peu : l’auteur du nouvel ouvrage sur la question a avoué récemment à la télévision avoir travaillé plus de cinq ans sur la question. La découverte d’une note de la CIA, trouvée dans le stock des fameux "Family Jewels" révélé le 25 juin 2007 a mis la puce à l’oreille à notre chère institution, qui a dû se creuser les méninges pour contrecarrer la nouvelle imminente de la sortie d’un ouvrage confirmant l’action incroyable entreprise à Pont Saint-Esprit. Comment faire ? Devancer la sortie, en en faisant un autre, écrit par un bonhomme passe-partout, unanimement admiré en France, qui nous ressortirait quelques doutes histoire de faire passer le gluten, mais qui pencherait nettement pour la thèse que l’on a fait avaler depuis plus de 50 ans maintenant. Il faut éviter que le mauvais pain d’ Albarelli ne sorte du fournil pour se retrouver dans toutes les bonnes boulangeries-librairies. A la place, on va y mettre un bon pain de 700, un pavé de mille pages, pour bien caler l’histoire façon explication officielle. Et faire venir Kaplan sur tous les plateaux de télé pour bien dire que tout s’est passé comme on l’a dit. Ce qu’il va faire avec une aisance et un charme certain, notre diplômé de l’Institut Cornell. Spécialisé dans les plantes et la nourriture, et les OGM qui vont avec. Cornell, dont la CIA vante encore aujourd’hui la qualité des agents thaïlandais qu’elle a pu y recruter en 1944. 
 
Pour cela, Kaplan est donc l’homme idéal, salué par le gouvernement français lui-même. Il faut lire son panégyrique dans le site officiel gouvernemental pour le croire : Vouant un véritable culte aux baguettes cuites selon les méthodes traditionnelles, il a écrit également deux livres destinés au grand public pour encourager les Français à en consommer plus : ce sont Le Retour du bon pain  et Cherchez le pain, un guide des meilleures boulangeries de Paris. Pour réaliser celui-ci, Kaplan a testé environ 700 boulangeries sur les 1 260 que compte la capitale, achetant 60 baguettes par jour. " J’ai appris à beaucoup cracher ! ", dit-il en riant. Il rêve de s’établir définitivement dans notre pays un jour. " Ce qui m’attire en France, c’est ce sens du plaisir qui s’exprime aussi bien dans le débat des idées que dans l’art de vivre. "
 
L’affaire exhumée par les Inrocks est donc double : avant que le livre d’Albarelli ne sorte, on s’est bien arrangé pour "bétonner" le dossier dans le sens de la non-implication de la CIA. Le film de FR3 passe juste avant que le bouquin ne sorte : très fort, et bien joué. On savait à l’avance qu’Albarelli lui aussi irait sur les plateaux télé ! Interviewé par une chaîne russe, ne rêvons pas quand même ! Il peut bien nous refaire son sous-titre, notre amoureux américain de la baguette française et l’intituler aujourd’hui "Retour sur la CIA des années oubliées 1945-1958 !
 
 
(*) "Steven Kaplan regrette qu’à l’époque la presse n’ait pas creusé davantage la piste "crépusculaire, voire obscure, du laboratoire américain" !"
 
(**) voici les cinq épisodes de ma saga dédiés au problème des expérimentations douteuses de la CIA. Tout y est, et surtout la personnalité au centre du problème du jour : Frank Olson.
 
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-victor-jara-a-guantanamo-la-56885
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-victor-jara-a-guantanamo-la-56886
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-victor-jara-a-guantanamo-la-56887
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-victor-jara-a-guantanamo-la-57195
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-victor-jara-a-guantanamo-la-57145
 

Documents joints à cet article

Steven Kaplan, un pain qui reste en travers de la gorge Steven Kaplan, un pain qui reste en travers de la gorge Steven Kaplan, un pain qui reste en travers de la gorge

Moyenne des avis sur cet article :  2.96/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

473 réactions à cet article    


  • frugeky 12 mars 2010 10:03

    La remarque est bonne.
    m’étonnerait que les services français n’aient pas participé, de près ou de loin à cette expérimentation. Les résultats pouvaient, si il y en eut, les intéresser. Comment se comporte une population confrontée en bloc à une angoisse extrême ?


  • morice morice 12 mars 2010 11:54

    A quand une saga complète sur les agissements DES services secrets du monde entier et de leurs agissements délirants ?


    la semaine dernière c’était une invitation à me taper tout le KGB : désolé, mais je ne suis pas une agence de presse : trouvez-vous un AUTRE ARGUMENT.

  • Analis 10 septembre 2010 22:24

    Si vous voulez un exemple de méfait d’un sevice non-US, ce n’est pas la peine d’aller chercher plus loin. S’il s’avérait qu’il s’agissait vraiment d’une expérimentation au LSD, les services français seraient les premiers à être impliqués.

    Cela se passe sur leur territoire, et il est irréaliste de penser qu’ils ne s’apercevraient pas de ce que la CIA viendrait faire chez eux. Surtout vue toute la logistique que cela impliquerait. Ensuite, seuls eux pourrraient organiser le cover-up, manipuler la justice et les médias, organiser la venue des « bons » experts pour valider la thèse officielle et dissimuler les éléments médicaux gênants. Seuls eux pourraient aussi piloter en coulisses la recherche scientifique sur ces tests et récolter les résultats en toute discrétion.


  • Analis 13 septembre 2010 13:18

    Après, beaucoup sortiraient l’argument selon lequel les services étatiques français n’oseraient jamais faire une chose pareille sur leurs propres concitoyens. Mais nous savons qu’il est faux. Nous savons déjà que durant des années, des militaires ont été à leur insu exposés délibérément par leurs supérieurs aux radiations émises par les essais nucléaires. Nous savons aussi que dans certains de ces cas, ces expositions avaient été réalisées dans un but d’expérimentation. Les français ont fait aussi mal que les états-uniens ou les britanniques en ce domaine.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/16/essais-nucleaires-en-algerie-des-soldats-ont-servi-de-cobayes_1306479_3224.html

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-document-secret-de-l-armee-francaise-16-02-2010-817290.php


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 10:22

    Morice , très bien .

    Mais vous êtes et restez un emberlificoteur .

    Etes-vous incapable de vous mettre à la place du lecteur ?

    Est-ce que pour faire du pain un boulanger va-t-il parler à ses clients des greniers à blé du monde en 1956 , 1957 , 58 , 59 jusqu’ à nos jours .

    De même il ne va pas dire à son client que lorsqu’ il s’ est levé à minuit il faisait nuit .

    Ni de lui annoncer que la vendeuse va se marier dans trois jours .

    Non , il vient , achète son pain et le mange .

    Vous avec cette dernière phrase vous faites un exposé de cinq cent lignes , et on reste au stade où on entre dans la boulangerie .

    Le Haddock local .... smiley


    • morice morice 12 mars 2010 10:37

      Vous avec cette dernière phrase vous faites un exposé de cinq cent lignes , et on reste au stade où on entre dans la boulangerie .


      y’a un mec qui a pondu 1000 pages là-dessus, c’est l’objet de ce texte que visiblement vous n’avez pas compris.
      Vous êtes aussi victime de l’ergot de seigle ?

    • globulos nilasse 12 mars 2010 11:05

      docteur craddock a enfin réussi a faire un commentaire de plus de 2 lignes. son diagnostic est sans appel,cet article n’est qu’une longue tirade sans intérêt. c’est qu’il n’a pas bien relu ses 2 seuls articles qui date de mathusaleme,un sur pascal sevran et l’autre sur un apprenti boulanger. son trollisme n’a d’égal que son indigence intellectuelle,lire 500 lignes lui semble insupportable et il n’y a guère de doute sur le fait qu’il mette plusieurs jours a s’en remettre. si seulement cela pouvait nous épargner ses commentaires navrants.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 11:07

      T’ es pas victime de l’ ergot du seigle Morice ,

      T’ es un coq sur ses ergots .....

      .


    • morice morice 12 mars 2010 11:09

      Ecoutez Haddock, je vais même finir par avoir de la compassion pour vous. Mais arrêtez donc de vous rendre aussi ridicule chaque jour !


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 11:16

      Si ça se trouve ce jour là ils avaient fêté la Saint Esprit ( dont vous êtes légèrement dépourvu Morice ) et trempé leur pain dans du Pernod 51 , du Casanis et autres Ricard et tous les Saint Esprit Pontonniers ( ne pas rectifer ) étaient ronds comme des queues de pelle .

      Je vais me renseigner sur les livraisons que Charles Pasqua avait dans son Sac .... à la date du jour précédent .


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 11:24

      Plus de cinquante cinq ans après les évènements de Pont-Saint-Esprit une autre hypothèse pourrait expliquer cet événement  : en effet un Journaliste Américain ( Ank Albarreli ) vient d’obtenir les témoignages de 2 anciens Agents de la CIA qui lui ont confirmé que « Pont st Esprit » fut arrosé de LSD par la CIA le 17 Aout 1951 afin de pratiquer des expériences sur l’être humain non consentant. Mais cette explication reste incertaine car le LSD ne donne pas de troubles digestifs contrairement à ce qui a été constaté à Pont Saint Esprit. Cliniquement, les symptômes étaient ceux d’une forme mixte d’ergotisme, mais ce diagnostic n’a pu être prouvé. On a pensé également à une intoxication par le dicyandiamide de métyl-mercure, un produit contenu dans un fongicide utilisé pour la conservation des grains, mais cette piste a fini par être abandonnée. En 1982, le professeur Nulasse , spécialiste des moisissures, a émis l’hypothèse que l’intoxication de Pont-Saint-Esprit aurait pu provenir de mycotoxines, substances produites par des moisissures pouvant se développer dans les silos à grain, dont les effets toxiques sont maintenant bien connus en médecine vétérinaire, mais qui étaient quasiment inconnus en 1951. L’historien S. Kaplan a avancé également l’hypothèse d’agent blanchissant du pain. Mais là encore rien n’a pu être prouvé, et les spécialistes sont en désaccord. En définitive, l’affaire du pain maudit de Pont-Saint-Esprit conserve, à ce jour, tout son mystère. Cependant, de nouveaux documents indiquent une implication de la CIA dans cette affaire voir l’ article de profffessor Tournemorice ce jour sur Agoravox .

      Trouvé sur le Ouèbe .


    • morice morice 12 mars 2010 11:33

      euh, Haddock : si je n’ai pas cité cela c’est parce que :


      Ç’EST PARTOUT SUR LE NET DEPUIS TROIS JOURS !!!! 

    • morice morice 12 mars 2010 11:37

      en ajoutant « Cependant, de nouveaux documents indiquent une implication de la CIA dans cette affaire voir l’ article de profffessor Tournemorice ce jour sur Agoravox . »


      vous venez de commettre un FAUX.

       de quoi m’avez vous accusé avant hier, Haddock ?

    • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 11:49

      Les faux qui sont vrais sont pas faux ....


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 13:27

      de quoi m’avez vous accusé avant hier, Haddock ?

      Je sais plus Morice , vous êtes tellement nombreux ........ smiley


    • captain beefheart 12 mars 2010 18:53

      Et si ,admettons , on a dissout par exemple 10 grammes de LSD dans deux mille litres d’eau ,et les épandu par moyen d’un petit avion qui normalement épand des herbicides , et si d’aventure
      se trouvait dans le réservoir utilisé un restant de ces pesticides (DDT ,lindane ou autre ) ,ça causerait bien des vomissements ,non ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 mars 2010 10:22

      " la nouvelle imminente de la sortie d’un ouvrage confirmant l’action incroyable entreprise à Pont Saint-Esprit. Comment faire ? Devancer la sortie, en en faisant un autre, écrit par un bonhomme passe-partout, unanimement admiré en France, " La technique fonctionne, après avoir trop entendu sur les ondes les détails sur un sujet quelconque, il y a overdose. quelque soient les contrevérités, elles deviennent indigestes.

      Mais, morice, les analyses peuvent elles déterminer une différence à l’analyse entre la diéthylamide et la version synthétisée de cette molécule ?

      Autre chose, quand les nano-aliments auront fait des morts, ne va-t-il pas être encore plus difficile de lesanalyser, leur taille approchant l’atome ? 


      • morice morice 12 mars 2010 10:37

        Mais, morice, les analyses peuvent elles déterminer une différence à l’analyse entre la diéthylamide et la version synthétisée de cette molécule ?


        oui.

      • morice morice 12 mars 2010 10:26

        m’étonnerait que les services français n’aient pas participé, de près ou de loin à cette expérimentation.


        hum, ça semble difficile à imaginer. En revanche, que l’Etat français se soit aperçu APRES COUP de l’action expliquerait le flot de textes dans la presse accusant ... le boulanger. Il conviendrait de reprendre un par un ses textes, et de voir s’il y a des similitudes de formulation, au quel cas on pourrait parler de tentative de cover-up. Mais ma thèse du bouquin de Kaplan qui tombe PILE avant les révélations, avouez que ça se tient. La découverte d’Albarelli, je le rappelle, provient de l’étude attentive des « Family Jewels » de la CIA révélés en 2007.

        Dernier détail que je n’ai pas fait figurer pour ne pas tout brouiller : Pont-Saint-Esprit a un lien symbolique avec les Etats-Unis. Jefferson, je crois y serait passé (je n’ai pas vérifié !) mais surtout, ce serait lié à la famille d’ébénistes du XVIII-XIXeme de Jacqueline Bouvier...

        Et là, je vous laisse découvrir qui c’est.

        • Christoff_M Christoff_M 12 mars 2010 20:06

          Pour se faire une opinion, il faut éviter de se référer à des textes émis par les USA

          base arrière des mondialistes et escrocs du capitalisme et de ses expériences douteuses...

          Autant demander à un menteur de jurer qu’il nous dit la vérité !!!

          Le jeu des liens sur internet est une vaste plaisanterie...

          je n’ai pas besoin de journalistes « officiels » autrement dits carpettes au service des mondialistes occidentaux, ou des services d’état , pour savoir ce que je dois penser !!! je ne suis pas un mouton...

          Quand à la Cia s’il y avait une démocratie et un peu moins d’américains moyens gavés et obèses de prétention, il y a longtemps que ce service nauséabond, cet état dans l’état, devrait etre dissoud et interdit !!

          Ce qui est dommage c’est qu’il faut inventer un ennemi le communisme avant, les islamistes sur tapis volant maintenant pour justifier des choses honteuses dans des pays qui se disent civilisés !! la Cia et le Mossad sont deux « erreurs » pour la paix à éliminer rapidement pour le bien etre de la planète... doit on vous rappeler les tenues oranges, les camps de torture, sous couvert de l’ONU et de la CEE, des gens enlevés chez eux pour des prétextes très minces...

          On comprend qu’on nous rebatte les oreilles avec des feuilletons de commande des mondialistes, sur la guerre 1945, version sioniste, pour éviter de voir et de pointer ceux qui se comporte comme des nazis en 2010, ne respectant aucune règle internationale et se servant de gens comme cobaye....

          La mascarade d’Obama a fait long feu, le fait que les mêmes dont la CIA, le pouvoir financier mondial, tiennent toujours les rênes, devraient amener certains à se poser des questions sur le mythe des démocraties occidentales et de ses anniversaires mis en avant avec une version toujours édulcorée de l’histoire...

          les français en 2010 n’ont pas de leçons à recevoir en matière d’intoxication de la part de la seule vraie dictature de la planète, la dictature du fric et des menteurs, manipulateurs depuis des années des médias et maintenant de l’histoire européenne...


        • srobyl srobyl 12 mars 2010 10:42

          Morice, si vous êtes amateur de fiction, avez-vous lu « Risque mortel » de Harlan Coben ?
           Il s’y mêle des réfrences historiques (affaire des sorcières de Salem) et de la fiction tournant autour des effets de l’ergotamine et du business pharmaceutique.


          • morice morice 12 mars 2010 10:42

            C’est la reprise du doc dont je parle des Inrocks !! 


            moi je parle de ça.


            le fichier fait 702 pages et 24 mégas.

            • morice morice 12 mars 2010 10:45

              Morice, si vous êtes amateur de fiction, avez-vous lu « Risque mortel » de Harlan Coben ?
               Il s’y mêle des réfrences historiques (affaire des sorcières de Salem) et de la fiction tournant autour des effets de l’ergotamine et du business pharmaceutique.


              Non, mais je préfère en ce moment Antoine Bello et ses « Eclaireurs » que je trouve très bien écrit !

               je ne manqurais pas de jeter un coup d’œil à votre Coben en effet !

              • pissefroid pissefroid 12 mars 2010 11:09

                Parfaitement crédible.
                Et tellement plus vraisemblable que cette histoire d’ergot de seigle qui fut invalidée.
                De plus cela est conforme à l’éthique de la cia (l’amérique au dessus de tout et à donc tous les droits, d’ailleurs ça continue).


                • morice morice 12 mars 2010 11:14

                  Exactement, m r pissefroid : et ça, je l’ai dit ici mais ça devient tout de suite ici chez certains « Méfions-nous de cette campagne mondiale anti-US »... qu’ajouter à ça, sinon que c’est du même tonneau exactement de ceux qui vous taxent d’antisémitisme dès que vous osez parler d’israël : c’est bien la MEME CHOSE, ce genre de propos. On a PAS LE DROIT DE DIRE, selon les rongeurs surtout, que les activités de la CIA sont délictueuses. On voit très bien à quelle idéologie neocon ça se rattache, cette façon de penser ! 


                  • morice morice 12 mars 2010 11:38

                    vous n’êtes pas insidieusement obligé de m’assimiler à Goebbels, ce que vous veniez de faire !


                  • morice morice 12 mars 2010 12:11

                    Votre crédo est précisément de clamer que vous êtes harcelé par des disciples de Goebbels, en l’occurrence moi.


                    qui cite Goebbels récolte la tempête ?

                  • Robur 12 mars 2010 11:24

                    Il est plus honorable de prétendre qu’un ouvrage de recherche non conforme à vos attente est donc un instrument de la propagande américaine ? Car c’est ce que vous dites ici.


                    • morice morice 12 mars 2010 11:30

                      La nouvelle du jour c’est ça 



                      malades de quoi ? 
                      Cancers du poumon : ingestion d’amiante

                      cancer de la langue, du circuit lymphatique, leucémies et cancers de la peau : exposition à un rayonnement.

                      on ne savait pas que le kérosène brûlé avait ses effets là...

                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 11:35

                        Désolé je ne lis que le Japonais ....


                        • Robur 12 mars 2010 11:40

                          Reprenons : La CIA aurait fait des expériences secrètes en France ; pourquoi pas après tout ? Ces gens-là ne sont pas des tendres. Mais il n’existe dans l’immédiat que des présomptions et rien de vraiment flagrant, de part la nature même des services secrets. Vraisemblables ne veut pas dire vrai.
                           En revanche, de quelles preuves disposez-vous pour affirmer que Kaplan participe à une opération de couverture ? C’est juste un sentiment personnel ?


                          • morice morice 12 mars 2010 11:43

                            Robur : cessez ici votre harcèlement, car ça en est un. Il suffit de regarder la DATE de la création de votre pseufo pour ça et les endroits où vous postez.



                          • Robur 12 mars 2010 11:44

                            On a du mal avec le débat démocratique, hein, Morice !


                          • morice morice 12 mars 2010 11:55

                            pas avec un mec honnête : vous ne l’êtes pas, et la modération sait pourquoi.


                          • morice morice 12 mars 2010 11:43

                            Vous avez cru bon de supprimer l’un de mes posts qui, à mon sens, n’était polémique en aucune manière.


                            citer Goebbels pour m’y comparer est une largesse, je suppose.

                            • morice morice 12 mars 2010 12:05

                              Cette citation n’est attribuée à personne en particulier, tandis que certains y voient une interprétation de mots de Voltaire :



                               Plus un mensonge est gros… plus il a de chances d’être cru ! »

                              « Mentez, mentez, mentez, encore et toujours, il en restera bien quelque chose ! »

                               « Je veux qu’on ne tourne actuellement pour les français que des films légers, superficiels, divertissants, mais stupides...

                              ... Le peuple français s’en contentera sûrement ! »

                              Ces lignes sont de Joseph Goebbels, diplômé de philosophie et de psychologie, et chef de la propagande nazie durant la Seconde Guerre Mondiale. Loin de nous l’idée de faire une apologie du nazisme : la raison d’ être de ce rappel cynique est de démontrer comme ces tristes paroles restent actuelles, guidant quotidiennement la politique de nos gouvernants et constituant la « déontologie » médiatique libérale

                            • morice morice 12 mars 2010 12:43

                              FAUX, et attribuée à Goebbels dans un de ces meetings ! 


                            • morice morice 12 mars 2010 11:48

                              Morice,

                              cette comparaison est la votre depuis des années pour vilipender vos contradicteurs

                              et vous avez les preuves de mes « mensonges »

                               j’ai parlé d’Olson il y a quelques mois ici-même : qui découvre-t-on aujourd’hui : Olson !

                              • morice morice 12 mars 2010 11:50

                                Vous accusez et diffamez à tour de bras ici alors merde.


                                il y en a UN et quelques autres qui m"ont accusé avant hier, et vous en faisiez partie.

                                des accusations fondées ?

                                • morice morice 12 mars 2010 12:18

                                  Pourquoi les allusions merdiques de Morice restent-elles en vue alors que mes posts anodins sont supprimés ?


                                  bakchich ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires