• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Suis-je un barbare colonialiste ?

Suis-je un barbare colonialiste ?

Ce qu'a déclenché Macron est beaucoup plus grave qu'il n'y paraît. Il a réussi l'exploit de lancer une polémique destructrice dans un climat de campagne extrêmement troublé, dans une France inquiète d'un monde inquiétant.

Cette polémique est insensée quand nous avons besoin de débats de fond et de rassemblement apaisé. 

Macron a commis une double faute dont la genèse a pour origine, on peut l'imaginer, un vide abyssale de profondeur perfusé par une vue purement marketing de son positionnement et de sa démarche électoraux entraînant une faute politique majeure. Depuis quelque temps il ne sait plus quoi faire pour attirer des voix de toute part tenant des discours différents selon les supports médiatiques et leur tendance supposée. Il en vient à se contredire de jour en jour et même au sein d'une même entrevue.

Sa déclaration sur le colonialisme français, la barbarie et le crime contre l'humanité est une faute politique grave, qui n'est pas sans conséquences et devrait l'être pour lui s'il y avait une justice immanente. 

Tout d'abord il n'a aucune légitimité à représenter la France en Algérie, tout comme il est absurde de déporter notre élection présidentielle de l'autre côté de la Méditerranée. Ces derniers jours il n'y a ni en France, ni en Algérie de commémoration de la colonisation ou de la décolonisation. Ces derniers jours il n'y a aucun événement qui nous incite à parler de la colonisation. Que la colonisation puisse être un sujet de réflexion, il est difficile de le nier, cependant il n'y avait aucun caractère d'urgence d'en parler. Pas d'urgence et l'ambiance générale de cette campagne n'y est pas propice. C'est une faute politique majeure alors que chaque jour nous amène son lot de suspicion ou d'éléments tendant à prouver les turpitudes insupportables des élus avec en pointe les affaires familiales Fillon et Le Pen. On a eu Cahuzac et Thévenoud. La coupe est pleine. 

Macron jouant au Président déjà élu, a eu cette inconséquence politique totale avec sa déclaration sur la barbarie de la colonisation et de demander aux Français de présenter des excuses au peuple algérien. Pour certains il est devenu le héros qui dit enfin les choses et pour d'autres le traitre à sa nation. Je parlerai plus loin du fond de ses propos, maintenant ce sur quoi je veux insister c'est que Macron vient de lancer le germe de la division et de l'affrontement. Comment pourrait-il rassembler maintenant qu'il vient de créer deux camps qui s'affrontent avec une violence inouïe si on lit les commentaires sous les articles des journaux ? Sa position permet à la droite dure de s'en donner à cœur joie (et pour Fillon et pour Le Pen de détourner l'attention de leurs affaires judiciaires) et de taper comme des sourds ressoudant ainsi les troupes et les électeurs derrière Fillon ou Le Pen, et de l'autre, voici une virginité toute neuve défendant la haute morale contre le diable réactionnaire, ressoudant une gauche éclatée dans ce même combat si pur. Chaque camp croit y gagner, la France y gagne un surcroît de division. À l'avenir il ne faudra jamais oublier que Macron en aura été à l'origine à cause de son absence génétique de profondeur politique et du virus de l'efficacité de la communication marketing qui ronge sa réflexion.

Macron sera donc un héros pour ceux qui ne voient le monde finalement qu'ethnocentré sur nous-mêmes. Ces mêmes qui pensent être des âmes supérieures en disant tout le mal d'une population dont ils sont pourtant issus. De l'autre côté il est le catalyseur détestable de ceux qui finalement, pensent eux aussi être supérieurs à d'autres populations. On voit s'affronter deux troupes orgueilleuses qui ont pourtant tout faux, les unes et les autres. 

Pour en venir au fond des choses, et ne pas s'arrêter à la surface troublée et éblouissante de la pensée tranchée, il faut aller bien plus loin. Je ne fais absolument pas partie de ceux qui voudraient contextualiser la colonisation, et expliquer qu'à l'époque cela se comprenait. Il faut analyser les faits en les regardant dans le temps et l'espace. Lorsque certains abominent notre pays comme colonisateur et barbare, on pourrait dire d'essence est barbare et colonisateur, ils font de vous et moi des barbares colonisateurs et nous rendent responsables du passé.

Suis-je donc un barbare colonisateur ?

Pour certains ce serait peut-être même dans nos gènes du moins dans notre civilisation. Si nous y réfléchissons notre population, notre civilisation en fin de compte, barbare qu'elle est, serait donc inférieure aux autres par ce trait ignoble de caractère. S'il y a une population inférieure, fondamentalement inférieure, c'est donc que les autres lui sont supérieures. Ne serait-ce pas là tout simplement du racisme ? 

L'Europe a colonisé les trois siècles derniers une bonne partie du monde. Cette réalité ne supprime pas notre responsabilité nationale, ni ne la dilue mais imposerait alors une repentance européenne.

Par principe et par nature je suis opposé à la domination d'un homme sur les autres ou d'un groupe sur d'autres. Ceci n'est contradictoire ni au besoin d'organisation ni à celui d'échange. Il y a donc des hiérarchies de commandement ou de connaissances. On se fait opérer par un chirurgien et non un apiculteur. De ce fait je ne cautionne aucune domination et suis, comme tout un chacun normalement constitué, terrorisé par les horreurs que les hommes peuvent commettre contre leurs semblables. 

Dans cette faute politique qui crée une polémique destructrice on ne peut laisser supposer que nous serions des salopards sanguinaires, ou plutôt en somme les inventeurs de la colonisation. Ceux qui résument la barbare colonisation à la France des derniers siècles soit sont des ignorants de l'Histoire, soit sont des idéologues. Je ne suis pas en train de minimiser les exactions, je dis que nous ne sommes en rien l'essence de la barbarie.

Le premier point qui saute aux yeux c'est notre langue même qui vient directement de Rome, comme l'espagnol. Nous sommes des colonisés par la langue, par le droit, par la disposition de certaines cités, par les acqueducs et la voie romaine, par les philosophes grecs. Savent-ils ceux qui font de nous les primo-barbares que Rome est allée jusqu'au mur d'Hadrien ? Qu'Alexandre le Grand à bâti un empire, dont Alexandrie son phare et sa bibliothèque ? Que Tolède a été sous domination mauresque ? Qu'Attila a tout ravagé ? Que la Chine a été soumise par une seule de ses diverses peuplades ? Que les Arabes ont dominé les Berbères ? Que savent-ils de Sparte ? Que savent-ils de la grande Grèce qui débordait en Italie et bâtissait Marseille ? Et les Immortels ? Et Ninive ? Et les Égyptiens ? Et Hannibal ? Ce n'est pas la France qui est barbare et colonisatrice c'est l'homme depuis Néandertal. Les archéologues le savent. Non les historiens politisés. Pour eux seuls l'Occident a été ravageur.

Pour terminer deux ou trois choses dont l'une qui va déclencher, je suppose, de vives réactions qui se tromperont de combat et de fondement. Parlons du racisme mot étrange qui se nie lui-même. S'il n'y a pas de races, il ne peut y avoir de racisme. Ou plus exactement quand on accuse quelqu'un de racisme c'est que l'on reconnaît implicitement qu'il y a des races. Ceci dit, on comprend ce que cela veut dire qu'en fait le racisme est de croire en les races. Selon moi, le racisme n'est que l'expression du mélange du sentiment de supériorité et de la méchanceté. La bêtise n'est pas sa raison. L'intelligence ou la stupidité d'un raciste ne fera qu'en modifier l'expression, plus subtile ou plus grossière, sans pour autant que ce soit un critère de degré de cruauté et de brutalité. On a malheureusement toutes les combinaisons possibles, de l'imbécile peureux au savant brutal.

Cependant ce sentiment de supériorité nourri au lait de la malfaisance n'est pas notre apanage ou alors on en revient à ce que j'écrivais plus haut nous serions des inférieurs, ce qui crée une sous catégorie d'hommes, nous les Occidentaux abominables, et les dénonciateurs des exactions que nous serions les seuls à commettre en en étant les inventeurs, seraient racistes nous considérant comme une population intrinsèquement malfaisante, en sommes des dégénérés. 

La suivante est délicate à développer tandis que tous les préalables ne serviront de rien. Cependant je ne reconnais pas le droit ni aux xénophobes, ni aux bonnes âmes de détourner mes propos soit pour conforter leur opinion détestable, soit pour m'attaquer leur évitant de répondre au fond du problème. Je ne parlerai pas de la France, car cela ne concerne pas notre pays dans ce que je vais écrire, du moins que de la façon où la France serait l'inventeur et la plus forte propagation du colonialisme. Je vais parler non de religion dans son sens transcendental (notez Le bien) mais de politique incluse. Il y a 14 siècles un bédouin de la péninsule arabique a rencontré Dieu. 14 siècles plus tard il y a un milliard sept cents millions de Musulmans et surtout, là où je veux en venir, 57 pays qui se disent, en tant qu'état, musulmans avec la Charia comme principe politique. Cela n'a pas commencé il y a trois siècles mais 14. Aucun de ces 57 pays n'avait avant de devenir musulmans ni ces lois, ni ces principes Coraniques pour administrer la destinée de la vie de leurs citoyens. Leur histoire, leurs dieux, leurs lois, tout a été dissout dans la Charia. Il s'agit objectivement d'une colonisation planétaires qui s'est faite principalement par le glaive et qui se maintient par soit la terreur, soit un autoritarisme terrible. Que ce soit des pays de l'Ouest africain, que ce soit l'Indonésie où Allah n'a jamais mis les pieds et qui est à quelques milliers de kilomètres de la demeure de Mahomet, ou l'Afghanistan, avant l'Islam ces pays avaient d'autres religions, d'autres lois, d'autres coutumes. Il faudra que nos bonnes âmes, qui nous demandent de nous mettre à genoux, nous en 2017, alors que l'indépendance des pays autrefois sous notre joug a été signée pour tous il y a plus de 50 ans, nous expliquent comment d'un bédouin d'il y a 14 siècles nous sommes arrivés à 57 pays et un milliard sept cents millions de Musulmans, si ce n'est par une colonisation politico-religieuse qui dure depuis 14 siècles et qui s'étend, un dernier pays, la Gambie, ayant rejoint l'année dernière les autres. C'est la Turquie laïque d'Atatürk qui devient la théocratie d'Erdogan, c'est la Perse qui est devenue une théocratie dictatoriale, c'est le Pakistan le pays des Purs où l'on meurt pour délit de blasphème. Et qui veut s'étendre quand les divers groupes terroristes veulent le Califat Mondial. Je vous conseille du reste de lire les deux déclarations islamiques universelles des droits de l'homme. En effet dès sa conception elles sont contradictoires car leur titre n'est qu'un oxymore sachant il y a liés et séparés d'un seul espace islamique et universelle. Islamique exclut tout autre mode de pensée et ne peut être universelle. Le second point est qu'au début de ces déclarations il est dit qu'Allah est maître et origine de toutes choses et à la fin que tous les articles sont valables à l'unique condition de se référer à la Loi Divine, la Charia. Ces textes ont été signés par 35 pays parmi les 57 (58) se récamant des pays islamiques, donc des théocraties, et n'ont d'autre valeur quedde présenter une image en miroir de celle de la véritable déclaration universelle (elle) des droits de l'homme. De la communication en somme.

Si donc je suis d'accord avec ceux qui pensent que l'asservissement d'une population par une autre est condamnable, je ne peux accepter d'en être accusé comme principal initiateur et majoritaire acteur quand ce n'est ni vrai ni actuel. S'il faut se repentir alors que tous les peuples du monde qui ont colonisé d'autres peuples commémorent un jour où ensemble ils demandent pardon. On ne peut accepter d'être, enfin, considérés comme les promoteurs d'une pensée qui est née avec l'homme et s'est développée avec lui en tout temps et en tout lieu. On ne peut accepter que cette pensée soit historiquement circonscrite dans les trois derniers siècles et originellement attribuée à notre pays ou continent. Faut-il rappeler que la démocratie est née en Grèce, que la Croix-Rouge l'a été en Suisse, que la déclaration universelle des droits de l'homme vient des barbares que nous sommes, que l'ONU avec tous ses défauts est issu d'une idée de réconciliation des peuples et né sur notre continent, que les Jeux Olympiques avec tous ses défauts sont nés en Grèce et ont été réussicités par un Français avec certes des idées malfaisantes pour certaines d'entre elles, mais que ces Jeux se doivent être une rencontre pacifique entre les peuples, tous les sports dont le football qui sont des compentitions mondiales, l'UNICEF au service des enfants dans le monde entier, invention occidentale, et ces ONG comme Médecins sans frontières, Médecins du monde, Handicap International créées par ces barbares de Français et cet horrible docteur Schweitzer qui est allé coloniser et propager le crime contre l'humanité à coup de médicaments et de dispensaires en Afrique. Et toutes ces associations qui collectent des fonds, abominables Français, pour creuser des puits et bâtir des écoles, et tous ces bénévoles qui vont apporter de l'aide. Ceci pour dire que notre pays, qui n'a qu'une histoire de mosaïque, a sa part de responsabilité et se doit de ne pas l'oublier mais qu'il n'est pas que cela, loin de là et que sa repentance se doit elle d'être commune et universelle, et non isolée, et non en pleine campagne électorale.

Macron a fait une faute politique en créant cette polémique qui va nous diviser quand on a besoin de concorde. De ce fait il n'est pas de droite et de gauche, il est le gène et la catalyse de la scissure entre Français. 

 

PS : je comptais ne plus écrire d'article, cette déclaration destructrice, inutile et déplacée de Macron, quand bien même le sujet n'est pas à évacuer, et quand bien même il faut en débattre, ce n'était ni le lieu (l'Algérie) ni la période (campagne électorale) ni un sujet déterminant le vote, donc déplacée pour ces raisons-là et non pour son légitime fondement, m'a poussé à le faire.


Moyenne des avis sur cet article :  2.61/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 février 11:56

    Quand on fait le tapin, on prend des risques !
    Se prostituer pour quelques voix risque en effet de déclencher une épidémie de MST.
    Il ne suffit pas de se protéger pour y échapper, la coutume actuelles dans le cercle fermé des leaders politiques allant plutôt vers échangisme généralisé et les relations contre nature.

    • manu manu 18 février 14:59

      @Jeussey de Sourcesûre

      Quand on connait le comportement du gouvernement dont il faisait parti on se dit il a vraiment pas de face, ni de cerveau.


    • Hecetuye howahkan howahkan 18 février 12:06

      wow..

      je lis ceci : On ne peut accepter d’être, enfin, considérés comme les promoteurs d’une pensée qui est née avec l’homme et s’est développée avec lui en tout temps et en tout lieu.

      voila exactement la pensée des néocons qui ravage toute la planète......c’est pas de ma faute....et bien si ce qui se passe sur cette planète est la création et la faute intégrale des humains, de ce qu’ils sont devenus..si je suis pour la société pyramidale financière, sociale, si je suis pour la competition qui élimine, etc je crée ou supporte cette société....

      des le début l’humain serait né criminel...l’histoire est fini, en route vers le NOM je ne vais pas développer car face à de tels propos, il faut des livres ....

      le fait de nier va faire que ce monde ne va pas changer alors que en une journée il le peut...

      un conseil amical, car à ce stade autant laisser le maître faire tout ce qu’il veut...et boire à la fin de l’histoire...


      • Imhotep Imhotep 18 février 12:34

        @howahkan
        Evitez svp de déformer mes propos et ensuite d’en tirer des conclusions qui ne sont pas la suite logique mais votre pensée personnelle et non des vérités. Savez-vous lire ? J’ai écrit que je condamnais ces violences d’appropriation de territoires et de ce fait étant aussi de cette même espèce humaine je peux être contre la violence et donc si cette violence est inhérente à l’homme son antidote en fait partie. Maintenant vous pouvez nier tant que vous le voulez, vous pouviez nier que depuis que l’homme existe il combat les autres pour étendre son territoire ou le défendre. L’archéologie le prouve. Vous pouvez toujours nier l’évidence, cela ne changera rien aux faits eux-mêmes. En revanche ce que vous ne pouvez pas c’est prêter des conclusions erronées et des conséquences fausses d’un constat que vous niez.

        Vous lisez ce qu’il n’y est pas. Il n’est nullement écrit (cela c’est votre volonté de le voir pour pouvoir asseoir votre argumentation biaisée) qu’il ne faut rien faire. La preuve est même dans le texte puisque je valorise l’ONU qui est une tentative (efficace ou non est un autre débat) de lutter contre la violence. Les ONG que je cite sont tout autant des tentatives de lutter contre ces violences. Vous êtes donc de parfaite mauvaise foi.
        En résumé je fais un constat et ne dit jamais qu’il ne faut rien faire ni oublier le passé et le glisser sous le tapis. Cette évidente mauvaise foi qui vous habite décrédibilise la totalité de votre propos.

      • Hecetuye howahkan howahkan 19 février 08:20

        @Imhotep

        Salut

        étonnant !!! voila que tu confirmes mes dires, que tu amènes bien ici la théorie des néocons, qui est TINA, there is no alternative, il n’y a pas d’alternative..

        tous les humains sont mauvais, nés mauvais, et ce depuis toujours et ce sera toujours comme cela.. le combat entre tous est notre destin.

        ma vision est celle là, il y a entre 10 et 20 % d’humains violents, voleurs, parasites , etc...les raisons sont dans le mauvais fonctionnement de notre cerveau...qui a la possibilité de s’ auto réparer si on fait ce qu’il faut..sujet dont j’abreuve ce site et d’autres constamment..

        ce sont ces 20 % de gens , enfin le haut de la pyramide des parasites qui ont inventé cette fausse histoire et cette fausse nature mauvaise infinie des humains en donnant à tout le groupe leurs propres caractéristiques a EUX....ces 20% dont le haut est totalement corrompu donnent à tout le groupe humains leurs caractéristiques...pour diviser et pour s’ auto pardonner de leurs crimes..

        or 80% des humains ne sont pas comme cela et sont aptes à un changement rapide radical coopératif, équitable, collectif volontaire de partage etc ......et le jours ou ces 80% vont sortir de leur ignorance grandement imposés par les 20% de voleurs parasites du vrai travail mais aussi a cause de leur propre torpeur....car ce jours là les 80% vont cooperer, partager, être en paix..etc
        et les 20 % s’écraser...ils vont même y trouver une rémission de leurs fautes et turpitudes démentes, car notre nature profonde n’est pas celle que toi et entre autre les néocons et tout groupe de voleur décrivent..je le sais par expériences avec cette nature profonde... comme d’autres le savent ..

        les voleurs seront finis...l’éveil à notre nature profonde va une nouvelle fois s’imposer de lui même dans le groupe humain ...

        c’est très simple...

        quand ? cela dépends de l’éveil des masses donc de l’éveil de chacun à la nature de tout ce qui est...l’ Univers est paix , ordre, harmonie..etc et il va bien au delà de la limitation de nos perceptions..

        l’humain est malade...il peut et doit se soigner..

        CQFD


      • Imhotep Imhotep 19 février 09:06

        @howahkan
        Vous êtes si parfaitement aveuglé par vos croyances que vous êtes incapable de lire et le texte orignal et ma réponse.

        Où y aurait-il une seule ligne qui confirmerait ce que vous dites, votre TINA ? Où ? Citez-m’en une au lieu de faire des affirmations péremptoires afin de faire passer votre message.
        La réalité, les faits, prouvent que l’homme est avant tout, à son origine, un animal comme les autres. Un animal cherche à vivre et à survivre. Pas de méchanceté, car cela n’a pas de sens, mais la défense de sa vie, de sa progéniture, de son territoire. C’est lorsque la conscience nait, avec l’arrivée de la parole, qu’apparaît l’humanité. La part de violence est inhérente à l’homme. Vous en êtes la preuve même avec la violence de votre attaque contre moi. Attaque infondée à partir de présupposés faux que vous maintenez. Au contraire de ce que vous affirmez je crois que l’on peut et doit améliorer les situations.

        Votre démonstration est très faible. Dire qu’il y a 20 % d’hommes mauvais n’a pas de sens. Ou alors vous diriez que ces 20 % ne sont pas des hommes puisque selon vous l’homme n’est que naturellement bon. Il y a donc deux catégories d’hommes celle des 80 % qui sont bons et ceux des 20 % qui sont mauvais et cela cela s’appelle du racisme.Vous êtes donc raciste.

        Enfin, si à l’origine l’homme n’est pas un animal, c’est donc qu’il est créé par Dieu, donc vous êtes croyant dans ce cas. L’homme a alors une âme puisqu’il est différent du monde animal. Mais alors quel Dieu, celui des Juifs, celui des Chrétiens, celui des Musulmans, ceux de la Nature, Rê, Baa, le Soleil, Zeus, Shiva ?

      • Onecinikiou 19 février 14:54

        @Imhotep


        Je souscris à votre indignation des propos de l’inculte et communiquant Macron, mais il y a un point connexe qui me chiffonne dans votre argumentaire lorsque vous dites : 

        « En effet dès sa conception elles sont contradictoires car leur titre n’est qu’un oxymore sachant il y a liés et séparés d’un seul espace islamique et universelle. Islamique exclut tout autre mode de pensée et ne peut être universelle. Le second point est qu’au début de ces déclarations il est dit qu’Allah est maître et origine de toutes choses et à la fin que tous les articles sont valables à l’unique condition de se référer à la Loi Divine, la Charia. Ces textes ont été signés par 35 pays parmi les 57 (58) se récamant des pays islamiques, donc des théocraties, et n’ont d’autre valeur quedde présenter une image en miroir de celle de la véritable déclaration universelle (elle) des droits de l’homme. »

        La prétendue universalité de la déclaration des droits de l’homme - que certains de ses opposants se plaisent à qualifier non sans raison valable de déclaration des droits de l’homme « blanc » - n’est pas moins illusoire et vaine que celle formulée par la ligue islamique mondiale. Je m’explique. 

        Remarquons avant toute chose (et vous le rappelez vous-même) que d’autres systèmes de pensée à travers le monde développent aussi leur propre idée d’universalisme et se l’approprient, un autre universalisme manifestement. 

        Ce qui est auto-contradictoire dans la juste compréhension de la notion même d’universalisme, puisque devant s’imposer nécessairement non seulement à toutes et tous, mais de tout temps et en tous lieux. En réalité et très logiquement, le simple fait que plusieurs systèmes de pensée et systèmes de valeurs revendiquent pour eux-même - et pour d’autres par leur vocation même - leur propre universalisme aux prétentions contradictoires voire antagonistes, tend à discréditer durablement sinon définitivement l’idée que l’universalisme soit un concept opérant et valide. Philosophiquement d’abord, politiquement et géopolitiquement ensuite.

        Cette réflexion est le point cardinal en mesure d’affecter en profondeur le corpus idéologique des universalistes de toute obédience, en particulier de ceux qui m’intéressent, les universalistes républicains, par la contradiction fondamentale soulevée, et par principe ils ne pourront y répondre sauf à se fourvoyer.

        Car j’entends au lointain une objection qui consisterait à dire qu’un universalisme serait plus valable qu’un autre, et qu’il aurait par conséquent plus de légitimation à s’imposer. Outre qu’il ne répond en rien au paradoxe d’une logique formelle qu’il vient d’être soulevé et qui a tous les jours des répercussions concrètes dans le monde géopolitique réel, cette pétition de principe vire à la gageure dans la mesure où elle n’est absolument pas en capacité de convaincre ceux auxquels elle est destinée, qui bien souvent ont fait profession de foi (typiquement les musulmans, mais pas moins d’ailleurs que ceux acquis à l’universalisme républicain).

        Mon avis est que l’universalisme fut-il laïque, de ce point de vue, se révèle en réalité le faux-nez de la notion d’Absolu transcendantal issus des monothéismes abrahamiques. L’ironie est cruelle pour nos laïcistes : chassez le religieux par la porte il reviendra par la fenêtre. En cela, le laïcisme universaliste qui infuse toute les strates du discours républicaniste achève de démontrer que ce postulat est, au même titre que ces derniers, une véritable religion dans sa conception même. 

        Tout cela m’amène à dire : 1/ que la Raison, le Logos, n’est pas du côté que l’on croit 2/ qu’un juste relativisme moral est infiniment plus performant pour assurer une coexistence pacifique entre les civilisations et groupes sociaux constitués.

        Relativisme fonction d’un paramètre essentiel : l’idée que les systèmes de pensée et les cultures au sens large s’ancrent dans un espace géographique particulier (fondement de toute géopolitique quelle qu’elle soit), ce qui redonne tout son sens et ses lettres de noblesse à cet autre concept fustigé, là aussi et très logiquement, par les idéologues et autres apologètes de l’universalisme : l’idée même de Frontière.

      • Onecinikiou 19 février 15:17

        Pour élargir cette réflexion à des considérations géopolitiques ô combien déterminantes pour l’avenir, il me semble important de pointer les contradictions logiques et doctrinales des universalistes occidentaux, dans la mesure où ils ont tendance à nier, négliger ou mésestimer le caractère éminemment important, fondamental, structurant, des rapports de force politiques et idéologiques qui s’inscrivent dans un temps et un espace déterminés. Et qu’est-ce que la politique et l’idéologie sinon le prolongement logique de faits culturels de première importance, et la traduction d’un consensus, majoritaire donc, qui en découle.

        Au Maroc par exemple, pays moins libéral philosophiquement que le nôtre pour des raisons historiques et culturelles, la Loi considère comme trouble à l’ordre public tout individu qui mangerait publiquement pendant la période du Ramadan. Si ça ce n’est pas normer l’espace public je ne sais pas ce que c’est ! Cela ne doit aucunement choquer en définitive, car cela revient à considérer que les sphères culturelles - a plus forte raison les sphères civilisationnelles - se doivent un respect légitime les unes vis à vis des autres (dans la mesure où l’une ne menace pas l’autre par un prosélytisme exacerbé ou intention hégémonique), par-delà les limites, autrement dit les frontières, où elles sont historiquement dominante et majoritaires. Et en toute honnêteté il ne me semble pas que l’Islam - les valeurs et principes idéologiques qu’il véhicule - soit compatible avec la République.

        Ce qu’il faut donc prôner c’est un comportement tout à la fois raisonnable et cohérent afin de préserver autant que faire se peut une coexistence pacifique entres ces dernières : un relativisme culturel à l’échelle des nations et de leurs zones d’influence respectives, comparativement à un « universalisme » culturel (le concept étant utilisé à contre-emploi ou de manière volontairement dévoyé ici) à l’intérieur de celles-ci. 

        je tiens à préciser que cette vision géopolitique est exactement, à la conjonction près, l’inverse de la doctrine impérialiste néoconservatrice distillée par les euro-mondialistes de tous bords, et qui bien au contraire essaient tant bien que mal d’imposer leur modèle culturel dominant - la transformation du monde à l’image de l’Amérique pour résumer - en cherchant à l’uniformiser, et à éradiquer les différences culturelles, si besoin était par les armes, au nom même de l’universalité de certaines valeurs particulières ! Cette idéologie se révélera vite (et se révèle déjà) un projet dément, car infiniment destructeur de cultures pluri-séculaires qui fonde la richesse de nos sociétés humaines, et génère le désordre mondial tant à l’intérieur des frontières qu’à l’extérieur de celles-ci. 

        En réalité, le comble de l’absurde étant que les sincères patriotes de tout horizon qui cherchent à préserver légitimement tout ce qui a constitué leur identité à travers les âges (patrimoine, langue, histoire, intégrité du peuple, frontières donc) et qui combattent par conséquent que leur soit imposé un modèle extérieur d’où qu’il vienne et quelque soit ses vecteurs souvent convergents (consumérisme et libéralisme par les médias, islamisation par l’immigration de masse), est taxé instantanément d’intolérance (et l’on pointera alors à satiété sa dangerosité pour la société et sinon son caractère passéiste et réactionnaire), alors qu’il ne fait que s’opposer au projet « moderne » des euro-mondialistes qui - eux - cherchent par tous les moyens à éradiquer les spécificités et différences ethnologiques gage de la multiplicité, en leur substituant leur parangon de vertu « culturel », en fait : le nouvel ordre mondial par la destruction des nations et de l’identité des peuples les constituant, et qui y font barrages objectivement. 

        Ce qui signe là toute la perversité du jeu politique actuel, et éclaire d’un jour nouveau l’ensemble des manipulation et instrumentalisation qui ont cours de manière massive, par le biais des mass-médias, mais aussi il est vrai par le biais d’individus que participent à la mascarade en se laissant instrumentaliser de façon grossière par leurs ennemis, éternels idiots utiles du système qu’ils ont toujours été.

        Nier ou mésestimer, par pusillanisme ou ignorance (les deux ne s’excluant pas mutuellement), le caractère fondamental des rapports de force politique et idéologique (les deux marchant de concert) au sein de toute société humaine, nous conduira en Occident et singulièrement en Europe, puisque société démocratique au suffrage majoritaire, à des bouleversements sans précédents si nous continuons dans le cadre d’une susbtitution progressive de population par l’apport d’éléments qui sont, pour la plupart, étrangers à notre sphère civilisationnelle. 


        Les universalistes ne voient pas un danger bien réel qui nous menace, le fait que des peuples entiers du monde n’ont pas attendu après l’Occident et ses soi-disantes Lumières pour forger, bien avant elles, leur corpus idéologique et traditions multi-séculaires, et qui, eux-aussi (chose qu’ils refusent de voir), ont vocation à l’Universalité. 

        Comment peuvent-il prétendre, alors que nous sommes frappés par une dénatalité mortelle en miroir de l’immigration de masse très souvent issus d’une jeunesse tiers-mondiste en pleine force de l’âge et qui se reproduit, notre population de souche européenne vieillissante et de surcroit touchée par la démoralisation généralisée (et savamment entretenue par l’oligarchie mondialiste destructrice des nations européennes par ressentiment autant que par stratégie), et littéralement abrutis par la « société du spectacle » ?

        Comment pouvons-nous représenter un quelconque modèle d’intégration alors nous-même avons perdu toute fierté identitaire qui constituait pourtant la raison d’être des sacrifices de nos illustres aïeux et justifia tant de sang versé, qui ne croyons plus en nous, par autoflagellation et culpabilisation permanente, par haine de soi, et ne cherchons même plus à imposer notre propre us et coutumes ?

        Notons l’aberration intellectuelle : universalistes au-delà de nos frontières, relativistes en-deçà, alors que c’est exactement l’inverse qu’il faudrait faire ! 

        Ce qui constitue ici un suprême aveu de faiblesse pour les nouveaux arrivants, trop contents de voir des dégénérés en plus de leur offrir le gite et le couvert, se pousser en demandant pardon pour leur faire une place au chaud !

      • juluch juluch 18 février 12:25

        Pourquoi avoir censuré mon post ?


        • covadonga*722 covadonga*722 18 février 15:22

          @juluch
           laisse tomber , il ma fumé le mien aussi , ce sont des auteurs du genre :

          tu es d’accord ou fermes ta gueule « nous on sait le beau , le noble le juste , vous les sous-chiens incultes de ce sol fermez la » , bref encore un autre genre de colonisation mais cette fois elle est de gauche et bien pensante donc non sujette a discussion ou critique !

        • Imhotep Imhotep 18 février 15:33

          @covadonga*722
          Si vous parlez de moi vous vous trompez totalement. Je ne censure aucun commentaire. Je ne sais qui a censuré les commentaires. De plus je n’ai pas ce pouvoir.

          Donc si c’est bien de moi que vous parlez vous me faites un faux procès.

        • covadonga*722 covadonga*722 18 février 15:37

          @Imhotep
          ben j’ai un post de 40 lignes partit en fumée, je dois avoir des « ennemis » dans les limbes du net !




          asinus 

        • juluch juluch 18 février 17:29

          @covadonga*722


          Pourtant je disais simplement que Macron était un c** !

          comme notre président qui accumule bourde sur bourde.....

          on ne peut pas m’accuser de mentir..... smiley

        • mmbbb 18 février 13:06

          a l auteur vous faites un contresens historique D’abord vous auriez pu preciser le sens du mot barbare qui veut dire « Barbares, tous ceulz qui sont de estrange langue » .
          Donc ce n’est pas le sens de l’homme hirsute sanguinaire et guerrier au sens actuel puisque vous faites référence a la Grece antique .Par ailleurs la colonisation de l Algerie est une page particuliere de l histoire de France. Relisez le decret Cremieux qui prenait le contrepied des dispositions de napoleon III du senatus consulte C’est l oeuvre de la III republique donc de la gauche qui sous l impulsion de Jules Ferry voulait répandre les valeurs superieures de la civilisation francaise . Cette gauche qui amplifia la colonisation de l Algerie Cette gauche qui sous Mittérrand alors ministre de l intérieur de la 4 eme couvra les exactions Cette même qui reduisit l histoire de l Algerie a l OAS ou presque .. Alexandre prof de son etat me retorqua que ce J Ferry n’etait pas de gauche A ce stade de pourriture intellectuelle il n a rien a attendre Je vous rappellerai que le contingent francais etait en Algerie pour une operation de pacification selon la terminologie de l ’epoque et le mot guerre n’etait pas employe . Vous devriez lire cette histoire de la colonisation et de la decolonisation qui a ete violente comme a madagascar. Si les exactions des « événements »d ’algerie etaient perpétrés actuellement par l Etat francais, nous serions inculpe par la cour penale internationale . La est le propos de Macron . Macron ne fait qu attiser inutilement cette fracture nationale ou chacun a sa vision de l histoire et prouve que cette guerre etait inéluctable. Voir le dialogue de sourd entre les pieds noirs et macron . Nous voudrions que les Algeriens aient notre vision de notre histoire, qu ils ne se retournent pas sur leur histoire alors que nous francais nous ne cessons pas de commémorer 14 18 et 40 et que le devoir de memoire est une obligation.. In fine cette guerre a eu un cout economique et social conséquent qui a obéré la modernisation de la France alors que l Allemagne se redressait rapidement des ruines de la guerre . Cette histoire coloniale nous est renvoyée par les anciens colonisés et la nouvelle generation cultive ce ressentiment comme dans les banlieues ou desormais ces populations sont en marge de la société francaise une histoire sans fin et une histoire dont chacun veut imposer sa vision mais a l ’ heure d Internet en prenant du recul certaine contreverite peuvent être rétablie comme« l Algerie francaise » slogan de Blum avant qu il ne soit repris par la suite.


          • Imhotep Imhotep 18 février 13:21

            @mmbbb
            Excusez-moi mais je ne prends pas le mot de barbare dans son acception grecque (celui qui parle différemment) mais dans celle de Macron. 


          • mmbbb 18 février 14:11

            @Imhotep vous citiez la Grece antique et ne cessez de faire reference a celle ci . ! Quant a votre article vous melangez les epoques et il est evident que votre analyse est quelque peu bancale. J’ ai connu beaucoup de francais ayant du partir « pacifier » ce département francais. il n y avait pas comme maintenant des cellules d’accompagnement psychologique et rien ne pouvait se dire. L un ayant fait l indochine se suicidait a petit feu au blanc l autre ayant fait l algerie se carbonisait au pastis . ils n’avaient pas le choix ils ont subi cette guerre qui a ete décidé sans eux Je suis tres heureux d’avoir ete de cette generation n’ayant pas ete appele a cet engagement. Autant celle de 1940 etait legitime ( se battre pour un ideal : la liberté ) autant celles des guerres coloniales etaient a contre sens de l histoire et ne servait que les interêts des uns ( colons ) et d’ un passe revolu d une France post coloniale. C est ce changement historique que nous voulions pas admettre Quant a l histoire de notre pays, vous pouvez lire ou revoir l histoire de cette colonisation En particulier celles des expositions universelle comme celle de 1900 je crois ou a Paris des noirs etaient montres comme des animaux de zoo dans une fosse . Il ne s’agit pas de se perdre dans une repentance et de se battre la couple mais de refuser ce déni de l histoire comme votre article semble le montrer . Cette histoire de France comme l’ affirme la bien pensance de droite « reecrire un roman national » qui n a aucun sens et comme a l’ecole jadis faire l impasse volontaire sur des faits historiques tel , lors du debarquement de provence événement traite rapidement et qui effaçait que les « indigènes » faisaient le gros de la troupe et ont libere le sud de la france en prenant en etaux les troupes allemandes .A bon entendeur


          • franc 19 février 15:20
            @mmbbb

             Les africano-arabo-musulmans décapitaient des blancs européens comme des morceaux de bois ce n’est guère mieux et même à mon avis pire que les blancs qui montraient des noirs comme des animaux dans des zoos.

             Sans compter l’esclavage qui continue encore aujourd’hui.



             Donc la repentance si repentance il doit y avoir cela concerne aussi les africano-arabo-musulmans ,il me semble

             or les européens et en particulier les français sont dans la repentance permanente depuis des décennies ,mais on ne voit aucune repentance du côté des africano-arabo-musulmans .

          • mmbbb 20 février 20:34

            @franc pour terminer ce debat « Qu’ allions nous faire dans cette galere » ? La Suisse n’ a jamais eu comme volonte politique a repandre les valeurs universelles, ce pays se portent mieux que nous n ’est ce pas


          • foufouille foufouille 18 février 13:14

            macron pourrait accuser Rothschild qui est bien plus responsable que de simples citoyens.
            la plupart des colonies sont indépendantes depuis longtemps avec une « très grande » amélioration de leur niveau de vie.


            • Attilax Attilax 18 février 13:29

              Macron, candidat des banques, des médias, des oligarques et du vide politique absolu, sort connerie sur connerie depuis des mois, tout en étant adoubé par des journaux que plus grand-monde ne lit, mais qui s’arrogent un droit de référence auto-décerné. Des « affaires » tombent comme par hasard sur tous les concurrents sérieux, ne laissant officiellement en lice que Macron comme seul « rempart » contre MLP et JLM. Quelle blague ! Franchement... Qui peut y croire, à part quelques bobo-gogos de la droite du PS (ils ne sont plus très nombreux) ou quelques centristes de la gauche de LR ? Malgré leurs sondages bidons et leurs prédictions de Cassandre, je suis persuadé que leur champion va se manger une claque retentissante, qui va les laisser groggy, comme après le Brexit, l’élection de Trump, le vidage de Renzi, etc... Ils ne veulent pas comprendre, mais je pense qu’ils n’auront bientôt plus le choix, car le gouffre entre les infos officielles et notre perception de la « vérité » ne cesse de s’agrandir...
              En faisant cette énorme bourde, Macron ne va pas marquer beaucoup de point, loin de là (c’est pour ça qu’il rétropédale dans la choucroute aujourd’hui), il ne fait que montrer la pure créature de com qu’il est en réalité. Ça ne prendra pas, faut pas écouter les journaux, ils mentent. Et aujourd’hui, on le sait. Et ils savent qu’on sait, ce qui les gêne beaucoup aux entournures (d’ou le « decodex », quelle poilade ce truc ridicule qu’ils seront les seuls à consulter) !


              • bernard29 bernard29 18 février 13:54

                à la question posée dans le titre de l’article, et après examen de votre cas dans les développements de cet article , on peut répondre : assurément OUI. 


                • xana 18 février 14:45

                  Merci Imhotep pour cet article qui remet les pendules à l’heure.

                  Pour ceux que cela gêne quand l’auteur refuse d’être désigné «  »collectivement responsable«  pour être seulement né en France, j’ajouterai que ce n’est certainement pas le fait d’être né Français, Anglais, Espagnol ou même Américain qui est criminel. Ce qui est criminel, et cela concerne une majorité d’entre nous, c’est de continuer à soutenir de nos suffrage les »élites" qui ont colonisé les peuples pour s’enrichir.
                  Jean Xana


                  • Pere Plexe Pere Plexe 18 février 19:40

                    @xana
                    La méthode est curieuse pour ne pas dire douteuse.


                    - la colonisation est (serait) un crime contre l’humanité
                    - Mon pays a colonisé.
                    - Conclusion : je suis un barbare criminel...Sauf à nier que la colonisation est barbare et criminel.

                    Heureusement que le problème ne se présente pas ainsi.
                    Le choix n’est pas entre délibérément ignorer (falsifier) son histoire ou endosser tout les crimes de notre pays.
                    Pas plus que les Allemands ne sont « coupables » des crimes Nazi ou les Russes des purges stalinienne.
                    Il est fondamentale d’accepter l’histoire de sa nation avec ses cotés dérangeants.
                    Le débat sur la colonisation, si mal posé, risque comme d’autre d’être tout simplement impossible.

                  • covadonga*722 covadonga*722 18 février 15:31

                    « Pour ceux que cela gêne quand l’auteur refuse d’être désigné « »collectivement responsable« pour être seulement né en France »


                    mais justement être Français n’est ce pas de tout prendre comme socle culturel.
                    les croisades la royauté la révolution l’empire la III e 1940 vichy la résistance la guerre d’Algérie.
                    On peu avoir une opinion sur ces phénomènes mais les récuser du corpus collectif comme si on étais un français hors sol«  oui oui mais pas moi » ben si fut on un intellectuel bienpensant la colonisation c’est mon lot ma gloire ou mon fardeau de Français .A cette heure qu’elle différence pourrait il y avoir entre un porteur de carte d’identité française brandissant le drapeau algérien un conchieur de la France qu’il nique et un éduqué disant d’un air dégoutté « oui la France peut être mais pas moi » , ben il n’y en a pas tout deux vivent ici mais ne procèdent pas de la Nation ! 

                    • Pere Plexe Pere Plexe 18 février 20:01

                      @covadonga*722
                      Reconnaître les crimes de son pays ne fait pas de ses nationaux des « responsables ».

                      Je ne nie pas la St Barthélémy les massacres de Vendéens ou la Semaine sanglante mais ne m’en sent aucunement responsable.
                      Il en va de même pour la colonisation ou les crimes de Vichy.

                    • covadonga*722 covadonga*722 18 février 20:25

                      @Pere Plexe
                      non ça vas toi on sait que comme tout bon marxiste internationaliste tu n’a pas de patrie il te reste cuba non ben Pyongyang yang ya déjà Maugis la bas , tu me diras avec les coupure d’électricité il nous cassent moins les c....  smiley 



                      au fait a propos de crime du coté des communistes ya rien ? 

                    • Pere Plexe Pere Plexe 19 février 18:19

                      @covadonga*722
                      Pensez ce que vous voulez de moi...mais essayez de répondre !


                    •  
                       
                      Gogocho est toujours la putasse hypocrite du colonisateur Capital,
                       
                      laissant les « concessions à intérêts garantis » (les autoroutes de l’époque) a ses petits copains capitalistes et le paysan souchien paie ... (écouter Guillemin, les débuts du colonialisme)
                       
                      Le 25 juillet 1885, le gogocho Jules Ferry déclare devant la Chambre :
                       
                      « Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. ». Quarante ans plus tard, Léon Blum affirmait pour sa part, toujours devant la Chambre : « Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture, et de les appeler aux progrès réalisés grâce aux efforts de la science et de l’industrie ».


                      •  
                         
                        Les colons déportés par Capital colonisateur et son valet le gogocho :

                         
                         « J’avais honte de ma pauvreté et de ma famille (...) Auparavant, tout le monde était comme moi et la pauvreté me paraissait l’air même de ce monde. » Albert Camus
                         
                        « Dans le département de Constantine, les deux tiers des Colons de 1848 ont succombé sans presque avoir touché la pioche ou la charrue. En 1849, le paludisme creusa de nombreux trous dans la population de Mondovi. On évacua une partie des malades sur l’hôpital de Bône et on enregistra plus de 25% de mortalité. Une soixantaine d’individus ne voulant pas demeurer dans cette contrée pestilentielle quittèrent le pays ou se placèrent comme ouvriers agricoles dans les grands domaines des environs. »
                         
                        Maxime Rasteil « Le calvaire des colons de 48 »
                         
                        « Il y a en Algérie, sur environ 1.200.000 non musulmans, exactement 19.400 colons au sens strict, dont 7.432 possèdent moins de dix hectares et sont de très pauvres gens, à moins qu’ils ne soient des retraités, des commerçants, des fonctionnaires possédant un terrain qui ne les fait pas vivres.
                        Des vrais colons, il y en a 12.000 environ, dont 300 sont riches et une dizaine excessivement riches [les copains des gogochos]. Avec leurs familles, les 12.000 colons constituent une population d’environ 45.000 personnes.
                        Les autres colons, beaucoup plus d’un million d’êtres humains, sont des ouvriers spécialisés, des fonctionnaires, des employés, des chauffeurs de taxi, des garagistes, des chefs de gare, des infirmières, des standardistes, des manoeuvres, des ingénieurs, des commerçants, des chefs d’entrepriseet leur ensemble représente vraisemblablement plus des trois quarts de l’infrastructure économique »

                         
                        Germaine Tillion dans ’L’Algérie en 1957’
                         


                        • OMAR 18 février 17:48

                          Omar9

                          Imothep :« Il y a 14 siècles un bédouin de la péninsule arabique a rencontré Dieu. ».

                          Depuis la nuit des temps, l’Occident considérait les blacks comme des sous-hommes.
                          Il y a plus de 21 siècles, la Grèce (et les romains) con,sidérait le reste de l’Humanité comme des peuples, barbares.
                          Il y a 2O siècles, l’Occident considérait les chrétiens comme des barbares.
                          Il y a 14 siècles, l’Occident considérait les musulmans comme des barbares.
                          Il y a plus de 10 siècles que l’Occident considère le reste de l’Humanité comme des êtres inférieurs dignes seulement d’être des colonisés.
                          Il y a à peine 80 ans, l’Occident considérait les juifs comme des êtres malfaisant, bon juste à être exterminés.
                          Il y a juste 60 ans, l’Occident considérait que les communistes sont le mal absolu de l’Humanité.

                          Et puisque les chinois ou les japonais sont loin, aujourd’hui, Imothep a retrouvé les musulmans comme bouc-émissaire de ses problèmes psycho-sociaux...
                          Pitoyable....


                          • Imhotep Imhotep 18 février 18:13

                            @OMAR
                            Bravo vous avez gagné le droit de revenir en deuxième semaine. 


                          • Croa Croa 18 février 18:46

                            À OMAR,
                            « l’Occident considérait les musulmans comme des barbares. »
                            SAUF QUE ÇA A ÉTÉ LONGTEMPS RÉCIPROQUE !

                            Les barbaresques ont longtemps considéré de leur coté aussi les chrétiens comme des barbares. C’est très récemment (après la chute de l’Empire Ottoman) que c’est devenu à sens unique.


                          • Imhotep Imhotep 18 février 21:44

                            @Imhotep
                            Pour conclure au-delà de vos insultes à mon égard vous nous dites que de tout temps l’Occident (malgré toute l’anachronisme de la définition passée et actuelle de l’Occident) est orgueilleux, haineux et sanguinaire. Et donc qu’il est de ce fait en réalité inférieur de nature au reste de l’humanité. Sans rentrer dans l’absurdité d’une généralité quand cet Occident n’est qu’une vue de l’esprit composé de milliers de peuplades elles-mêmes composées au total de millions d’individus de toute nature, vous êtes donc tout simplement racialiste et raciste. Et agressif. Et donneur de leçon. 


                          • OMAR 19 février 09:29

                            Omar9

                            @Imhotep

                            Je ne vous ai en aucun cas insulté.

                            Par contre, vous s, si !!!

                            Pour cela, il n’y avait pas que l’Islam et son prophète qui y passaient.
                            Même les pays « musulmans » et leurs peuples.....
                            Vous ne connaissez même pas le véritable sens de la Charia, alors vous nous abreuvez de vos mensonges et phantasmes/
                            http://www.caminteresse.fr/economie-societe/quest-ce-que-la-charia-117578/

                            Connaissez vous les églises du Maghreb ?
                            Ou l’hospitalité des indonésiens, des ouzbeks ou des maghrébins ?

                            Non, rien de cela.
                            Moi aussi je peux étaler 20 siècles de christianisme impérialiste avec lien à l’appui :
                            https://fr.sott.net/article/13717-Le-christianisme-une-religion-imperialiste-et-opportuniste-d-origine-Romaine
                            Ce que je reproche à l’Occident, je le retrouve malheureusement dans ma propre communauté.
                            A cette différence, que je ne cherche pas systématiquement à rejeter la faute sur autrui...
                            Je vous l’ai déjà écrit : vous êtes de ceux qui ne peuvent vivre sans un épouvantail, sans une phobie,
                            Aujourd’hui, nous les musulmans, sommes votre phobie, demain, ça sera qui ?
                            PS/ il n’y a ni hommes verts, ni E.T sur Mars....
                            http://extraterrestres.ch/Le%20grand%20secret.htm


                          • OMAR 19 février 09:34

                            Omar9

                            @Croa

                            Je n’ai jamais cru ou écrit que les musulmans formaient un « Peuple Élu », un peuple parfait.

                            Et ce que font actuellement ces animaux de Daesh et Boko Haram, m’attriste autant que cela me révulse...
                            C’est de la même race que les vandales les huns, les nazis, le KKK, les racistes sud-africains ou les sionistes...


                          • Imhotep Imhotep 19 février 10:03

                            @OMAR

                            Pour l’insulte, si : vous dites que je j’ai des problèmes psycho-sociaux. Donc je suis malade mental.
                            Voilà pour les insultes.
                            Ensuite vous devriez lire le texte et non avec vos lunettes déformantes.
                            Ce texte part d’un constat et d’une accusation par un Français candidat à l’élection présidentielle : celle de la France qui serait l’essence du colonialisme. Ceci est faux. Et ce que je dis est une vérité incontestable et non une opinion. Dans ce texte je constate donc aussi et reconnais le fait du colonialisme français, ce qui contredit toute votre argumentation. Dans ce texte je mets en perspective les 3 siècles imputés au colonialisme français aux 14 siècles qui ont vu la progression de l’Islam politique dans le monde. Aujourd’hui il n’y a aucun pays occidental qui fasse référence à la Bible dans sa constitution, en revanche il y a 57 pays qui ont dans leur droit la Charia comme base. Si vous ne voyez pas la différence, ce n’est pas mon problème.Ces pays dont l’histoire, les coutumes, la façon de vivre étaient totalement différents, se trouvent de facto colonisés par une règle politique qui leur a été imposée de l’extérieur. Ceci est un fait incontournable et cela s’appelle de la colonisation. 57 pays colonisés par une idéologie religioso-politico-militaire.
                            Dans ce que j’ai écrit je n’ai pas dit que le peuple musulman était élu. C’est une invention de votre part. Dans ce texte il n’est pas écrit que les malheurs du monde seraient dus aux Musulmans. 

                             Vous pouvez nier tout ce que vous voulez, mais les textes écrits prouvent cette colonisation. Je parle ici des deux déclarations islamiques universelles des droits de l’homme. Ceci sont des faits, des textes signés par 35 des 57pays islamiques. Ces textes ne font pas de références absolue à l’homme, à l’humain, bien que se déclarant des droits de l’homme, mais à Allah dans son introduction, Allah maître et décideur de toutes choses, et à la Charia comme guide pour interpréter ce texte. Le titre lui-même parle non de droits de l’homme mais de déclaration islamique, créant de facto deux mondes : le monde islamique et les autres. Texte signé par 35 pays islamiques.

                            Vous pourrez dire et faire tout c que vous voulez, ceci ce sont des faits incontournables.
                            Nous parlons de colonisation et dans ce cas j’ai le droit absolu de parler de la colonisation planétaire par l’Islam politique. C’est un fait, et un fait qui a commencé il y a 14 siècles. Pour le reste c’est-à-dire la colonisation chrétienne, c’est déjà dans l’accusation de la France et dans l’idée communément admise et reconnue dans mon propre texte. Vous êtes en tous points à côté de la plaque, hypnotise par vos propres pensées.

                            Vous confondez, ce que moi je ne confonds pas, les hommes, les Musulmans et la Charia, texte dont on a tous les droits d’avoir peur. Les Musulmans eux-mêmes sont soumis à la terreur de la Charia. Et parlez-nous des guerres mortelles, incessantes depuis 14 siècles entre les tenants d’Omar et ceux d’Ali, entre les Chi’ites et les Sunnites qui se massacrent entre eux partout dans le monde. Pas de Chrétiens, pas d’Occidentaux.

                            Pour le reste parlez-nous des pyramides bâties par des milliers d’esclaves, du roi Darius et de Persepolis, et son empire, du Grand Bey de Tunis et de ses esclaves noirs et de ses esclaves sexuelles chrétiennes, parlez-nous des marchés aux esclaves d’Alexandrie, d’Alger et de Tunis. Parlez-nous des Malmuks, Parlez-nous d’Ivan le redoutable, appelé le terrible et de ses conquêtes, Ivan l’oriental, parlez-nous d’Attila. Votre vue du monde est unipolaire et agressive, déformée et on le suppose haineuse.

                          • ZenZoe ZenZoe 18 février 18:43

                            Bonjour Imhotep, bien contente de vous relire.
                            Votre article est complet et très bien, continuez s’il vous plait à poster.


                            • Imhotep Imhotep 18 février 19:14

                              @ZenZoe
                              Merci pour votre soutien, cependant j’avais dit que je ne reviendrais pas et j’en suis à mon troisième article depuis 2012 (contre il est vrai près de 650 avant) et je crois bien que ce sera le cas maintenant. Je voudrais tenir ma promesse. 


                            • Gavroche 18 février 19:36

                              Bonsoir Mr @Imhotep
                              J’ai lu un certains nombre de vos articles cités dans votre fiche nominative. J’en retire une sentiment très favorable et je trouverais très dommage que vous ne poursuiviez pas votre rôle d’auteur.


                              Je suis sûr que beaucoup ici doivent partager ce sentiment. Aussi , tous en coeur, demandons à Mr Imhotep de ne pas nous laisser tomber smiley

                              Bien cordialement.

                            • Croa Croa 18 février 19:01

                              Monsieur Macron est un ignorant.
                              Le cas de l’Algérie est particulier. La prise d’Alger était justifiée en raisons DES CRIMES BARBARESQUES consistant à capturer sur mer ou sur nos cotes nos braves gens afin d’alimenter leurs marchés aux esclaves.

                              Au delà fallait-il conquérir tout le pays et y implanter des colonies ? C’est hélas une constante dans le comportement des vainqueurs que d’en profiter (ce n’est pas seulement français.) Il y avait sûrement mieux à faire mais nous ne referons pas l’Histoire. On peut souhaiter que les hommes deviennent meilleurs mais dans l’attente ceux d’aujourd’hui ne sont coupables de rien en ce qui concerne le passé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès