• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Syrie : champs de bataille de la guerre mondiale ?

Syrie : champs de bataille de la guerre mondiale ?

Pendant que l’OTAN s’évertue à barricader la frontière russe avec la panoplie de ses armes les plus sophistiquées, sous prétexte de parer à toute offensive russe contre l’Europe, la Russie se joint à la Syrie et à l’Iran pour combattre, cette fois-ci, tous les terroristes, sur le territoire syrien, ainsi que ceux qui les soutiennent d’une façon ou d’une autre. Le 9 juin dernier, les ministres de la Défense de la Russie, de l’Iran et de la Syrie se sont rencontrés pour mettre au point leur stratégie et la concertation indispensable entre leurs forces armées.

 

Cette détermination pour livrer ce combat à finir contre les terroristes et leurs alliés n’était pas sans exiger du gouvernement syrien une mise en garde des forces étrangères, illégalement présentes en territoire syrien, comme c’est le cas des États-Unis, de la France, de l’Allemagne, de la Turquie. Selon le correspondant en Syrie de Telesurtv.net, cette mise en garde a été faite le 14 juin. Elle fut également confirmée par Sputnik. La réaction de Washington ne s’est pas fait attendre. John Kerry, le Secrétaire d’État, a fait savoir à la Russie que la patience des É.U. avait ses limites et que le départ de Bachar al Assad faisait partie de la solution.

« La Russie doit comprendre que notre patience n’est pas infinie. En fait, elle est même très limitée quant au fait de savoir si Assad va ou non être mis devant ses responsabilités » et faire taire les armes sous la pression de son allié russe, a déclaré le secrétaire d’État à Oslo.

 

  Le ton monte au moment où la Russie a déjà pris ses décisions et que ces larmoiements du Secrétaire d’État des États-Unis ne sont plus de nature à influencer Vladimir Poutine. La patience de ce dernier a connu ses limites lorsque ce même Secrétaire d’État lui demandait de ne pas bombarder les terroristes d’Al-Quaïda. en Syrie, et qu’il a constaté que la trêve de cessez de feu n’était là que pour permettre aux forces terroristes de se réarmer et de reprendre du terrain.

 

Il faut donc s’attendre à ce que le gouvernement de Syrie, soutenu par la Russie et l’Iran, décide d’attaquer les forces étrangères présentes illégalement sur son territoire. Ces attaques ouvriront toute grande la porte à un affrontement en bonne et du forme, entre les forces de l’OTAN et celles de la Russie, de la Syrie, de l’Iran et de tous leurs alliés, dont la Chine.

 

Il s’agit évidemment d’une analyse hypothétique dont les possibilités vont, toutefois, en augmentant de jour en jour. Je ne pense pas que le Président de Russie va revenir sur sa décision d’en finir avec le terrorisme et ceux qui le rendent possible. De plus, cette confrontation, devenue inévitable, ne menace pas directement la Russie et son peuple. John Kerry, tout comme c’est le cas pour l’OTAN, n’a plus la confiance de la Russie. Sa fourberie et son hypocrisie ont mis à découvert ses véritables intentions qui en sont de domination et qui n’ont rien à voir avec la paix.

 

Quels sont les plans de Poutine pour reprendre le contrôle de cette guerre en Syrie contre les terroristes et ceux qui les supportent ? Les jours et les semaines qui viennent devraient nous apporter la réponse.

 

Oscar Fortin

Le 15 juin 2016

http://humanisme.blogspot.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Olivier 16 juin 2016 09:39

    Je suppose qu’on ne va tarder à voir le pitoyable Hollande menacer de taper sur la table avec ses tous petits poings, en toutou docile de ses maîtres de Washington. Remarquez que ça aura le mérite de bien faire rire pendant un moment M. Poutine. I


    • leypanou 16 juin 2016 10:20

      @Olivier
      La France joue bien son rôle, comme le dit aussi cet article.
      Rarement, une politique étrangère n’a été aussi discréditée, ce n’est pas moi qui le dit mais un ancien ambassadeur de France.
      Et je ne pense pas que Poutine ait apprécié d’avoir à payer 150 000€ à l’UEFA pour des mauvais comportements de fans russes.


    • Shopi 16 juin 2016 13:22

      "Il faut donc s’attendre à ce que le gouvernement de Syrie, soutenu par la Russie et l’Iran, décide d’attaquer les forces étrangères présentes illégalement sur son territoire."
      M’est avis, ou est-ce un vœu pieux ?, que la France, l’Allemagne et les USA plieront bagage avant que ça n’en vienne à un conflit ouvert avec la Russie.

      La politique du gouvernement Obama et de la France sur les printemps arabes a été désastreuse. Ils se sont plantés du début à la fin en faisant les mauvais choix.
      Incroyable que ce qui se passe en Iraq ne leur ait pas appris quelques notions de politique moyen orientale !


      • HELIOS HELIOS 16 juin 2016 14:46

        @Shopi
        ... bien, attendez un peu que quelques missiles prêtés par la Russie aux syriens descende un rafale et vous allez comprendre ce que veux dire « attaquer le forces étrangères » !


        ..notre rafale, on le mettra aux pertes et profits et on rapatriera le magnifique et unique porte avion a Toulon qu’il n’aurait pas du quitter... en espérant que ce ne soit pas lui la cible !


      • mario mario 16 juin 2016 14:44

        le pire est a craindre car la Russie n’a d’autre choix que faire une démonstration de force afin de dissuader les « prétendants » a la guerre contre la Russie .
        le plus inquietant c’est ce qui ce trame diplomatiquement, le premier ministre d’Israel a vu 4 fois Poutine en moins d’un an ...


        • Trelawney Trelawney 16 juin 2016 15:05

          Alors c’est quand la guerre mondiale ? Parce que depuis le temps que vous nous pondez des articles la dessus on est un peu sur notre faim.

          La dernière fois que la Russie est entrée dans un conflit mondiale, elle a perdu 20 millions d’habitants. Comme les progrès technologiques sont indéniables pour la prochaine on peut mettre la barre à 40 millions minimum.

          Les russes c’est comme les ukrainiens, ils ne savent faire que montrer leurs muscles, mais dès qu’un pays comme la Turquie abat l’un de leurs avions, ils font comme les français ou les américains : des rétorsions économiques


          • Homsud (---.---.34.4) 19 juin 2016 16:07

            @Trelawney Analyse primaire. La Russie n a pas réagi militairement à la Turquie militairement pour limiter l extension du conflit en conflit mondial.même l OTAN reconnaît la supériorité de l armement russe qui pourrait terrasser les forces au Balkan en deux jours( cela fait parti d un rapport américain) alors avale ton sentiment anti russe primaire


          • kader kader 19 juin 2016 20:28

            @Trelawney
            encore mieux les USA ont JAMAIS gagné une guerre. et 4 bouffons avec des cutters ont fait 3000 morts...

            je crains que l’amerique soit pas grand chose. Et une chose est sure si un jour l’amerique attaque la russie, les usa seront bombardés par des dizaines de milliers de missiles... pas nucleaire, mais bombardés quand meme.

            Vu l’efficacité de l’armée de l’air en amerique ca va etre un carton. Les usa sont pas des guerriers ce sont des manipulateurs et des laches . Oui des lâches !!!

            sur les 194 division nazi les américains en ont vaincu 20.. les 174 autres ce sont les russes.
            Et ils nous inondent de leur propagande depuis 70 ans sur les débarquements etc...

            Et puis avec 50% d’obèses ils sont KO d’avance.

            Par ailleurs, pourquoi les USA ont jamais attaqué la Syrie ? pourquoi en 2013 ils ont tout annulé au dernier moment en laissant Holland comme un dindon faire le va t en guerre.

            Sais tu ce qu’il est passé ?

            Les Americains ont perdu 2 Tomawaks qu’ils avaient envoyé en eclaireurs.
            D’un coup en quelques jours les USA arretent tout.


          • Dany romantique 16 juin 2016 15:54

            Pour les américains affronter même par la bande, indirectement, les Russes c est une obsession depuis 1917 ; un communiste n a pas le droit de rentrer aux US ; depuis 1991 rien de changé ils sont obsédés par un affrontement avec la Russie et ils veulent y arriver. Poutine porté par l opinion russe leur fait perdre du temps.. Déjà l avènement d Hitler a été une stratégie pour les US n intervenant que très tard en Normandie, Staline avait fait le bouleau vs les allemands. En suite ce fut la partition de la Corée, puis du Vietnam envers les Chinois communistes.. En suite ce fût le soutien à Massoud pour déstabiliser l intervention russe contre les salafistes d Afghanistan. Puis il y a eu la partition de l ex Yougoslavie orthodoxe voulue par l ’Empire pour déstabiliser les Serbes puis la Tchétchénie que l on a aidé par des fondamentalistes salafistes à se soulever aux prix d’attentats ignobles . Mais BHL /Gluksman ne disaient rien d autre que d’encourager les illuminés religieux islamistes. Fort de café ça non ? 

            Avec le coup d ’Etat en Ukraine aux mains des groupes néo nazis, puis l effondrement de la Libye et la Syrie ce n est que la continuité.
            Les salafistes contre les chiites est l arme absolue des US pour redessiner le grand moyen orient au bénéfice exclusif de l’entité sioniste. 

            • chinois1 (---.---.15.78) 18 juin 2016 03:37

              à Dany. non, avec 20 millions de morts staline n’a pas fait du bon boulot. pensez vous que l’amérique en a perdu combien en europe ? les français et les anglais étaient bien plus malins que lui qui n’avait même pas vite compris l’enjeu majeur de cette guerre, l’amérique l’avait déjà compris, elle était attaquée par le japon et réglait ce problème donc la russie devait libérer seule toute l’europe. vous vous imaginez les bénéfices qu’elle en aurait récoltés ? elle aurait récupéré tout le savoir faire nazi et les français seraient reconnaissants envers la russie, les français le respecteraient pour ce geste. maintenant que staline n’avait rien compris, il voulait intimider les autres et montrer que que la russie était forte, sauf que cela ne marchait pas avec l’amérique qui avait pu s’imposer dans le pacifique contre le japon et en europe contre l’allemagne.
              Les problèmes actuels de la russie tiennent beaucoup au manque de vision et de compréhension des dirigeants russes depuis lenine jusqu’à putin y compris. le japon s’industrialise dans les années 1850 et devient vite plus fort que la russie on ne peut même pas comparer. les communistes prennent le pouvoir en 1917 avant même la fin de la première guerre mondiale, pensez-vous que les russes se battaient réellement ? en organisant l’arrivée du communisme les russes ne se battaient plus. les communistes mettent en place une économie contraire à celle suivie par les occidentaux et le japon,une politique qui limite l’industrialisation ou qui ne la pousse pas plus loin. ils ont juste connu l’industrialisation que tous les pays européen ont connu sans plus or l’industrialisation a connu plusieurs étapes. l’avantage d’hitler reposait sur le niveau de son industrialisation, c’est pour cela qu’il a battu la france, un peu l’allemagne et bien évidemment les russes. les russes se rendaient par plusieurs miliers au nazi. je dois dire que de gaule a été plus malin que staline. en 1991, on a constaté que les russes était loin en arrière économiquement , industriellement. ils étaient en arrière en tout d’ailleurs si les baltes, l’ukraine, la pologne s’éloignent de la russie c’est uniquement parce que la russie n’a pas d’économie. comment prétendre une puissance avec une économie de pétrole et de gaz ? comment prétendre être une puissance alors que les français te nourrissent avec leur porcs et leur fromage ? nourris-toi même,
              je me demande même comment putin voyai son économie alors qu’il exporte des bien en europe. il fallait imiter la corée du sud et la chine. la russie devait rivaliser économiquement avec l’europe, le marché russie équivaut au marché européen. tous les occidentaux ont alors compris les faiblesses de la russie, et cherchent à dépendre de moins en moins du gaz russe. ils ne cesse nt de travailler sur cela et tôt ou tard ils se passera du gaz russe et comment la russie fera. un conseil elle doit développer son économie c’est comme ça qu’elle se fera respecter par l’europe et les pays voisin ne s’éloignera pas d’elle.
               


            • Alren Alren 19 juin 2016 12:06

              @chinois1

              Oulah !!! Votre commentaire écrit en galimatias est bourré de tant de fautes sur l’histoire de la Seconde guerre mondiale, que je ne vais pas tout reprendre.

              Mais il vous faut bien comprendre que sur le 26 millions de morts de l’Union soviétique, donc comprenant la Russie et les autres états de l’Union, 20 millions étaient des civils sans défense, massacrés pour que les aryens victorieux trouvent des terres libres, uniquement peuplées d’esclaves incultes : les nazis tuaient en priorité les diplômés, lesquels ont bien manqué après la guerre. Et très peu des millions de prisonniers de guerre des débuts de l’invasion sont revenus d’Allemagne.

              Après Stalingrad, le nombre d’Allemands tués quotidiennement au combat était supérieur à celui des Russes.

              De même sur les 6 millions de morts en Pologne, l’essentiel étaient des civils, notamment bien sûr les Juifs qui furent presque tous exterminés avec la complicité d’une bonne partie des catholiques polonais, très antisémites sous la pression des prêtres.

              En juin 1944, l’essentiel des forces allemandes, le meilleur armement (chars Tiger et Panther), la plupart des waffen SS, combattaient, en reculant, en Russie.

              Et néanmoins, le Débarquement de Normandie a failli échouer. Les Sherman US débarqués sans trop de dommages à Utah beach (sans trop de dommages car les pionniers s’étaient heureusement trompés de plage  !), accompagnés de parachutistes, furent arrêtés facilement dans leur tentative de fermer la base du Cotentin pour isoler Cherbourg dans la presqu’île, par un régiment de parachutistes allemands (major Von der Heyte).

              Sans les succès à l’est des Canadiens, des Britanniques et des commandos français, Bradley aurait sûrement fait rembarquer les malheureux survivants d’Omaha beach. Les marins US avaient lâchés trop loin des côtes, avec une certaine lâcheté, les Sherman DD. Les vagues ont rapidement empli l’espèce de baignoire en toile qui permettait la flottaison et comme les ingénieurs n’avaient pas pensé à installer une pompe de vidange (!), ils ont coulé comme des pierres.

              Les fantassins ont donc affronté sans soutien des tireurs à l’abri dans des fortifications car les bombardements préalables avaient été effectués à l’intérieur des terres.

              Aucun chasseur-bombardier lance-roquettes n’avait été prévu pour tirer dans les embrasures des blockhaus, car bien sûr les bombardiers lourds auraient fait le boulot avant ...

              Sans le plan Fortitude conçu par les Brits à la demande de Churchill pour faire croire à Hitler que le vrai débarquement aurait lieu dans le Pas-de-Calais, Overlord aurait été un fiasco total.

              (Je possède des centaines de pages de documentation rare sur cette période.)

              Les US ont vaincu la flotte japonaise dans le Pacifique car il s’agissait d’un affrontement entre deux industries, l’une colossale et l’autre rabougrie sur son île dépeuplé de ses travailleurs envoyés au front, d’une part et d’autre part parce que les Japonais n’accordaient pas assez d’importance à des détails techniques comme la lutte contre l’incendie, en particulier dans les portes-avions touchés par des bombes. Ils ont ainsi perdu quatre porte-avions à Midway alors qu’ils auraient pu en sauver au moins deux.

              Les avions US surclassaient en puissance les japonais parce que les pétroliers états-uniens avaient découvert qu’un peu de plomb tétra-éthyl mélangé à l’essence bien raffinée augmentait fortement l’indice d’octane du carburant et donc, à masse égale, la puissance des moteurs. (Les automobilistes ont utilisé l’essence plombée après la guerre jusqu’à une date récente avant l’arrivée du « sans-plomb ».)

              Sans cela, le "tir aux pigeons" des Marianne n’aurait pas eu lieu. Il a signifié la fin de l’aviation embarquée japonaise et donc la fin de la marine impériale.

              J’ai déjà expliqué dans un autre commentaire que ce ne sont pas les bombes atomiques qui ont décidé le mikado a imposer la capitulation à ses officiers belliqueux, mais l’entrée en guerre de l’URSS contre le Japon, deux mois après la capitulation allemande, ainsi que Staline s’y était engagé à la demande de Roosevelt à Yalta.

              Hiro-Hito s’est dit que les Russes le pendrait pour crimes de guerre alors que les Américains le maintiendraient sur son trône pour empêcher un basculement de cette société féodale vers le communisme. On sait cela par les confidences d’un courtisan de l’empereur.

              Naturellement, cette réalité n’a jamais été reconnue par les USA.


            • oscar fortin oscar fortin 16 juin 2016 17:14

              Voici un lien très intéressant de lances roquettes de haute technologie utilisées en Syrie.



              Ça promet !

              • sarcastelle sarcastelle 16 juin 2016 19:21

                @oscar fortin

                .
                C’est magnifique ! Vive la Russie ! 

              • Milla (---.---.1.10) 16 juin 2016 21:03


                Voici un lien très intéressant de lances roquettes de haute technologie utilisées en Syrie.








                Sputnik site crypto sioniste de désinformation. 


                Mdr

              • Milla (---.---.1.10) 16 juin 2016 20:58

                La désinformation bat son plein !


                Mdr

                • Milla (---.---.1.10) 16 juin 2016 21:01

                   Oscar Fortin n’a toujours pas pigé que la Russie est liée à l’OTAN, à l ONU, au USA, à l’occident et surtout à Israël ?



                  Conclusion :la Russie ne sera jamais attaquée. 

                  Mdr

                  • oscar fortin oscar fortin 16 juin 2016 22:03
                    • @Milla : Une très bonne nouvelle. Il leur suffit le déploiement de sanctions contre la Russie et la diabolisation de Poutine juste pour la forme et nous tromper tout le monde. 
                    Merci de nous ouvrir les yeux. Ce que nous voyons n’est tout simplement réel, c’est juste une mise en scène. Une chance que nous vous avons pour nous ouvrir les yeux.

                    Nous pouvons tous dormir tranquille, Milla nous rassure.

                  • Hijack Hijack 16 juin 2016 22:58

                    @oscar fortin

                    Faut pas lui répondre à Milla, c’est un moteur troll ...
                     smiley
                    Il va finir par noyer le sujet ... comme il l’a souvent fait partout, impunément.


                  • Milla (---.---.1.10) 16 juin 2016 21:04

                    +SixPack746 La version française de l’agence de presse russe Sputnik News1 a été lancée en France le 10 novembre 2014, dans le cadre du développement de Rossiya Segodnya (La Russie d’aujourd’hui), qui n’est autre que le nouvel organisme de communication officiel de la Russie à l’international, créé par un décret du président Vladimir Poutine le 9 décembre 2013. Sputnik News remplace ainsi à la fois RIA Novosti et La Voix de la Russie (RT et ses différents avatars existent toujours de leur côté). Pour l’édition française, le personnel de La Voix de la Russie a cependant été en bonne partie conservé. On compte ainsi parmi les principaux auteurs de la nouvelle agence deux fers-de-lance de l’ancienne radio, connues pour leurs sympathies d’extrême droite : Alexandre Latsa et Françoise Compoint


                    • Milla (---.---.1.10) 16 juin 2016 21:09
                      Mikhaïl Lessine (juif sioniste )Le millionnaire Russe, créateur de la chaine RT et proche de Poutine



                      L’info peut-elle être neutre quand cette chaîne appartient à un millionnaire comme nos médias en France. 

                      • Hijack Hijack 16 juin 2016 21:40

                        Ici, il y en a qui confondent Urss et Russie ...
                        .
                        Heureusement qu’elle est là, la Grande Russie, qui se tient prête !
                        Si Poutine n’avait pas été là, nous serions déjà entré dans la dernière guerre mondiale.
                        Rassurons nous, les fauteurs de guerres sont en déliquescence militairement et économiquement, leurs vassaux servant de tirailleurs sénégalais en perdition ... la Russie elle, progresse militairement avec du matos de dernière génération + ...


                        • Homsud (---.---.34.4) 19 juin 2016 16:10

                          @Hijack Bien vu heureusement que la Russie est là pour stopper les USA


                        • Hijack Hijack 16 juin 2016 21:42

                          A propos, à l’auteur : excellent le titre, c’est tout à fait ça !


                          • oscar fortin oscar fortin 16 juin 2016 21:58

                            @Hijack
                             merci



                            • Radams (---.---.3.51) 16 juin 2016 22:36

                              Malheureusement, l’histoire nous a appris que la Russie gronde beaucoup, la Russie est forte pour se défendre, mais c’est toujours au dernier moment, lorsque son ennemi est deja sur ses terres... la Russie est toujours à la recherche de la reconnaissance. Il suffit que l’occident la caresse dans le sens du poile, et l’ours abaissera sa tête pour bien sentir les caresses. Les alliés de la Russie ne seront jamais en sécurité vu quils sont et seront abandonnés à tout moment. (Ukraine, yougoslà vie, arabes en 67, Cuba depuis 50 ans...). La réalité est là.


                              • Hijack Hijack 16 juin 2016 22:56

                                @Radams

                                Oui, mais ça ... c’était avant ! De plus, comme dit plus haut, ne pas confondre Urss et Russie.
                                .
                                La réalité est plutôt là ...
                                Cela étant ... nous sommes certains que l’armée russe possède bien des choses que bcp ignorent.
                                Par exemple, au début de leurs bombardements en Syrie, il avait suffit à l’armée russe de rendre tous les équipements de l’Otan (terre,mer et air) sourds et muets /// ce qui avait coupé court à tout envenimement du conflit. La Russie à présent, est sage ... et forte.
                                Et Poutine l’a dit, ils se défendent en priorité ... mais à la moindre provocation, ils frapperont les premiers.


                              • kader kader 17 juin 2016 20:22

                                @Radams
                                eh non c’est l’inverse. Cest les usa qui ont laissé leurope dans la merde jusqu’au dernier moment en 14 et en 39.
                                et sur les 194 divisions nazi, 174 ont été battus par les russes, et 20 par les alliés.

                                Les usa entre en jeu quand leur « alliés » sont à terre. D’ailleurs à la libération ils ont même eu le culot d’imprimer de la monnaie à la place de l’état francais. Et c’est de Gaule qui les a remis à leur place.


                              • Hijack Hijack 16 juin 2016 22:46
                                Quand le monde sera-t-il libéré de ce monstre qu’est l’OTAN ?

                                .

                                Extrait :

                                L’OTAN lutte pour sa vie paléolithique. Un dinosaure agonisant venu d’un endroit que Dieu et le temps pourront oublier un jour, équivalent militaire d’un racket protecteur de la mafia, remue la queue pour la dernière fois dans l’espoir qu’une guerre totale le sauvera. Avec le militarisme comme but et la soumission des sociétés européennes comme pensées peuplant son cerveau reptilien, cette apathique bête de guerre est plus dangereuse que jamais. Voici un regard sur un outil rouillé de l’hégémonie américaine, dont le monde n’a absolument jamais eu besoin.


                                • Hijack Hijack 16 juin 2016 23:04
                                  Moscou ne veut pas entrer dans une confrontation que l’Occident lui impose (Lavrov)

                                  .

                                  Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que son pays « ne compte pas entrer dans la confrontation qui lui est imposée, ni avec les Etats-Unis, ni avec l’OTAN, ni avec l’Union Européenne ».

                                  S’exprimant devant la Douma (chambre basse du parlement), M. Lavrov a reproché aux pays occidentaux « menés par les Etats-Unis » de tenter de dominer le monde en utilisant l’actuelle menace terroriste et creusant les conflits régionaux et l’instabilité de l’économie mondiale.

                                  Il a indiquée que les relations internationales traversent un moment décisif et qu’il faut former une nouvelle architecture polycentrique.


                                  • Milla (---.---.1.10) 16 juin 2016 23:54

                                    Pour contrôler l’opinion publique, le gouvernement russe pratique la désinformation à grande échelle. En infiltrant les réseaux sociaux et les autres médias, il cherche à donner une crédibilité aux messages pro-Kremlin qu’il diffuse. Françoise Daucé, spécialiste de la Russie, analyse ce phénomène.

                                    “Le gouvernementrusse utilise internet à son profit.” Pour Françoise Daucé, directrice d’études à l’EHESS et auteur de Une paradoxale oppression (CNRS Editions), le constat est sans appel. L’exemple le plus flagrant : l’Internet Resaerch Agency. Cette agence, installée dans un bâtiment discret au sein d’un quartier calme de Saint-Pétersbourg, est une base de désinformation digitale. Ses employés, environ 400 personnes, ouvrent des comptes sur les réseaux sociaux et créent des commentaires, des statuts, mais aussi des blogs, notamment sur la plateforme du Live Journal. Ces soldats du trolling gagneraient le salaire d’un professeur de faculté.

                                    L’objectif : manipuler les internautes. Les employés de l’agence dissimulent leurs messages pro-Kremlin entre deux publications apolitiques, comme des photos de mode ou des articles de sport. Ludmila Savchuk, une ancienne employée, raconte au New York Times, qu’elle avait un quota de 5 posts politiques par jour, 10 non politiques et de 150 à 200 commentaires positifs sous les articles écrits par ses collègues. Marat Burkhardt a travaillé pendant deux mois au service des forums. Il postait 135 commentaires par jour. Ces derniers vantaient majoritairement Poutine et sa politique, notamment sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine.

                                    Les manipulations des médias existait déjà dans les années 80, rappelle Françoise Daucé : à cette époque, dans les médias russes, “tout se vend”,  “on peut acheter du contenu dans toute la presse -écrite radio télé- avec des articles de commande utilisés pour discréditer un concurrent”.

                                    En décembre 2011, lors des manifestations de l’opposition qui dénonçaient les fraudes aux élections parlementaires, la guerre de l’information s’est installée sur le net. La bataille se joue notamment sur Twitter, où les hashtags contre Poutine finissent par être les plus relayés.

                                    “Avec l’Internet Research Agency, on assiste à un effet de concentration du trolling”, analyse Françoise Daucé. Le trolling de l’IRA consiste notamment à publier des commentaires négatifs sous les articles des journalistes. Une offensive couplée avec un changement de législation. En 2013, l’arsenal législatif qui encadre les publications sur internet est renforcé. Une loi stipule que les sites sont désormais responsables des commentaires de leurs lecteurs. Toute publication contenant des propos injurieux, pornographiques, encourageant au suicide ou à la consommation de drogue, ou véhiculant des idées extrémistes est interdite. Pour Françoise Doucé :

                                    Une page comprenant des propos illégaux dans ses commentaires reçoit un avertissement, pouvant conduire à sa fermeture (…) L’inquiétude vient des provocateurs qui publient exprès des commentaires illégaux pour créer des problèmes à la rédaction”.

                                    Le but de l’agence ? “Discréditer internet en Russie“, explique la spécialiste. En accentuant toutes les critiques sur la toile, le Kremlin cherche à discréditer les posts de l’opposition. La protection de l’enfance devient aussi un prétexte pour fermer abusivement des sites politiques. De plus, l’Etat finance l’organe de contrôle d’internet, l’agence Koskomnatzov. Cette dernière tient un registre de recensement des médias et contrôle leurs contenus. Depuis 2013, les blogs de plus de 3000 vues par jour sont obligés de s’y enregistrer. L’an dernier, cinq sites critiquant la politique de Moscou ont été fermés.

                                    Selon Françoise Daucé, le relais de la politique de Poutine se fait aussi dans les médias occidentaux, à travers “un usage politique d’internet”. Le site francophone Sputnik (anciennement La Voix de la Russie) diffuse ainsi des articles pro-Kremlin. En novembre 2014, le site publie une interview de l’eurodéputé FN Aymeric Chauprade. Ce dernier est interrogé au sujet del’emprunt de 9 millions d’euros contracté par le parti d’extrême droite à une banque russe. . Dans la même veine, la chaîne RussiaToday, aujourd’hui anglophone et hispanophone, vient de s’implanter au Royaume-Uni. Grâce à ces médias russes qui s’exportent, le gouvernement “instaure une campagne de “ré-information”  sur la scène internationale.


                                    • Le p’tit Charles 17 juin 2016 07:41

                                      Les USA et ses roquets jouent un jeu dangereux, pour cacher la crise économique mondiale dont ils sont les responsables...Ils veulent repartir sur un champs de ruines pour remettre l’économie à zéro..et surtout ne pas avoir de comptes à rendre...

                                      Leur propagande est faite pour pointer du doigt la Russie comme étant l’ennemi à abattre..le pire étant que les peuples ne réagissent pas a ces assauts en provenance de « Fous de guerres »

                                      Poutine retient ces malades, mais pour encore combien de temps.. ?


                                      • sarcastelle sarcastelle 19 juin 2016 13:20

                                        La Russie n’est menacée par personne mais c’est bien ce qui ne fait pas l’affaire de ses propagandistes. Elle est surtout assoiffée de reconnaissance. Ses artistes et savants de premier plan sans nombre lui valent une belle réputation intellectuelle. Il lui reste cependant à s’affirmer au plan matériel, et j’entends par là au plan du niveau de vie et non pas du stock de missiles. Quand ce sera fait, on ignore quand, tous ces articles ridicules disparaîtront d’eux-mêmes. 


                                        • Milla (---.---.1.10) 19 juin 2016 13:22

                                           Les journalistes occidentaux ne se trouvent pas en Syrie ; ils ne vont pas dans les zones de conflit. Ainsi, tout ce qu’il relaient n’est que propagande purement inventée (et pour cause, vu qu’ils n’y sont pas). Qu’il s’agisse des médias mainstream ou de sites alternatifs soi-disant anti-système mais qui ne font que distiller la propagande sioniste et subrepticement et les idées d’extrême-droite, dans tous les cas, ils ne sont pas sur place donc ils racontent n’importe quoi ! Ce n’est pas depuis un bureau parisien qu’on peut savoir réellement ce qui se passe sur le terrain. Tous ces sites (Sputnik, RT, Cercle des volontaires, Réseau Voltaire, Agence info libre, L’Orient le Jour Panamza, Alterinfo, ER-Israël de Soral, etc.) sont juste des sites de propagande sioniste et de désinformation. S’ils disaient la vérité, les auteurs de ces sites auraient déjà été tués 


                                          Eric Filiol, ancien officier de la DGSE évoque la manipulation de l’information et des individus




                                          Cet agent de la DGSE confirme les sites.





                                          OSCAR FORTIN EST JUSTE DANS LA DÉSINFORMATION ET LA PROPAGANDE SIONISTE 





                                          

                                          • Milla (---.---.1.10) 19 juin 2016 13:27

                                            Erratum :« Cet agent de la DGSE confirme mes dires »


                                            • MILLA (---.---.1.10) 19 juin 2016 18:54

                                              Elle démarre quand la guerre contre la Russie ?


                                              Mdr

                                              • Ricquet Ricquet 19 juin 2016 22:20

                                                Bonjour Oscar.La vraie question est :Pourquoi les USA et affiliés, ne veulent pas de Bachar Al Assad, alors qu’il est un homme politique qui fait consensus en Syrie. Lire son dernier discours.Certains diront pour des raisons d’enjeux énergétique avec les pipelines vers l’Europe...Je n’y crois pas du tout. Alors pourquoi tous ces milliards pour financer le terrorisme et éradiquer la Syrie qui semble être un peuple fier, unitaire malgré des enracinements multi-culturels et religieux.Qui veut mettre à genou la Syrie à tous prix, en dépit d’un printemps arabe avorté et échoué en raison du nationalisme syrien et malgré l’affaire des gaz chimiques (dont nous savons qu’ils proviennent des rebelles. Voir le rapport du Massachusetts Institut of Technologies), puis les 2 tomahawks détruits en méditerranée par la marine russe et toutes les malversations...La réponse me semble évidente : L’occultisme qui gère la finance mondiale et son bras armé : L’Otan veut une confrontation afin que les grandes puissances mondiales se neutralisent pour laisser place à un nouveau venu qui détient le pouvoir absolu dans la région.Que disaient :

                                                • Ariel Sharon :« Je vais vous dire quelque chose de très clair, ne vous inquiétez pas au sujet des pressions américaines sur Israël, nous, les Juifs, contrôlons l’Amérique, et les américains le savent. » En effet, c’est la Fed, qui entre les puissances de l’argent définit la politique américaine, puisqu’elle la finance. (Par ses ramifications, c’est « l’état profond » qui induit la politique de guerre dont parle Peter Dale Scott dans son livre : « American War Machine »)
                                                • Henri Kissinger : « Qui contrôle la nourriture contrôle les populations, qui contrôle l’énergie contrôle les nations et celui qui contrôle la monnaie contrôle le monde. » Qui s’est fait le champion de l’usure à travers l’histoire et dans le monde entier ? Pourquoi Jésus a-t-il renversé les tables du temple où l’on payait en monnaie du temple. (« Une caverne de voleurs » disait-il.)
                                                • M. A. Rothschild disait : « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. » La banque Rothschild n’est-elle pas la première banque d’investissement et créateur des hedges founds. Ne voyons nous pas ici même en France le pouvoir du CRIF sur l’état français, avec son repas annuel à 900€...
                                                • Le Rabbin Ron Chaya ne conclue-t-il pas bien l’objectif caché des puissances de l’ombre dans cette vidéo sur les combats de coqs ?
                                                • David Rockefeller : « Nous sommes reconnaissants au Washington post, au New York Times, au Time Magazine et autres grandes publications, dont les directeurs ont assistés à nos réunions et respectés leurs promesses de discrétion pour plus de 40 ans. Il aurait été impossible pour nous de développer notre plan du monde, s’il n’avait pu être fait dans l’ombre durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant sophistiqué et préparé à sa marche en direction d’un gouvernement mondial. La souveraineté supra nationale d’une élite intellectuelle et des banquiers du monde est sûrement préférable à l’auto-détermination nationale, pratiquée lors des siècles précédents. »
                                                Effectivement, à présent tout est imbriqué, d’autant que les médias n’ont plus de liberté réelle d’investigations au nom de la vérité telle que décrite dans la charte de Munich. Mais obéissent à la finance qui les possèdent. C’est pas nouveau puisque John Swinton le dénonçait déjà dans son discours d’adieu au New-York Times le 25 sept 1880. Je m’arrête là : Vous l’aurez compris, les manœuvres politiques sont induites par les pouvoirs économiques, dont l’usure est au centre d’un processus sous-jacent.Luc 16.13 : « Nul ne peut être en même temps au service de deux maîtres. En effet, ou bien il détestera l’un et aimera l’autre ; ou bien il sera dévoué au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir en même temps Dieu et l’Argent. »Pour en revenir à ton article Oscar Fortin, Oui, il me semble que la Syrie est l’enjeu principal pour les fous de la synagogue de Satan (dont parle le livre de l’Apocalypse)Si l’on en croit la Bible, ce monde appartient à Satan (qui donc, place tous ses pions dans les rouages du pouvoirs pour le faire avancer selon ses projets.)Il faut se référer à : Esaïe 17 (à lire en entier !)

                                                « Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, .../... Voilà le partage de ceux qui nous dépouillent, Le sort de ceux qui nous pillent. »
                                                C’est totalement en adéquation avec notre époque avec tous ces banksters...
                                                à bientôt.

                                                • JC_Lavau JC_Lavau 6 août 2016 19:47

                                                  L’agoravoxien se soucie peu du sort de ses prochains en Syrie. J’avoue me sentir pris à la gorge et en sympathie de tripes avec cette armée de conscription syrienne, en sous-effectifs tragiques, constamment obligée de dégarnir un front pour combler une autre urgence. Presque toutes les familles du pays ont un deuil à déplorer.
                                                  Tandis qu’en continu arrivent de Turquie des flots de nouveaux chtarbés sanguinaires, armés de nouvelles armes américaines payées par les pétromonarchies.

                                                  Sur le nord de la province de Lattaquié, il y a quasi identité entre les bulletins à six mois de distance : le 15 février, la SAA entourait Kensibba et allait la prendre. Ils l’ont reperdue, et le 6 août, ils la réencerclent à nouveau pour la reprendre. Début mars, ils annonçaient le début de l’assaut sur Kabané, ils y sont encore.

                                                  L’offensive vers Raqqah, bin y en a plus. Sous-effectifs, pas assez de support aérien, planification insuffisante.
                                                  L’offensive vers Deir ez Zor, elle piétine longuement, on a déplacé des effectifs vers le Nord, et Tadmur a été menacé à nouveau. Une offensive sur l’aérodrome T4 a réussi une fois, a brûlé plusieurs hélicos.

                                                  Autour de Alep, les combats sont des plus sanglants malgré les armées de l’air. Certes les militaires étaient conscient que leur liaison sud avec leurs quartiers dans Alep était dangereusement mince. Nous les civils lointains, beuh...
                                                  La mauvaise nouvelle est que les djihadistes, s’ils ne savent faire que la guerre, savent la faire, et ont de bons stratèges :
                                                  https://www.almasdarnews.com/article/jihadists-advance-ramousah-district-cut-supply-route/
                                                  https://www.almasdarnews.com/article/jihadist-rebels-capture-key-military-base-southern-aleppo/
                                                  https://www.almasdarnews.com/article/battle-aleppo-intensifies-jihadists-enter-artillery-base/

                                                  Les conscrits fraîchement entraînés peuvent-ils du premier coup péter un VBIED qui leur fonce dessus ? Je voudrais bien vous y voir. Le premier coup s’il est raté, est probablement le dernier. A Nice on n’a pas été capables d’arrêter un 19 tonnes qui tuait librement sur 1,7 km...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires