• lundi 21 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Tribune Libre > Ta mère est tellement pauvre que la dernière fois qu’elle a eu chaud (...)
15%
D'accord avec l'article ?
 
85%
(35 votes) Votez cet article

Ta mère est tellement pauvre que la dernière fois qu’elle a eu chaud c’est quand la maison a brûlé !

C’est une blague de la série Ta mère (voir ci-dessous) qui sera bientôt d’actualité. Le gouvernement a accordé l’augmentation demandée par les dieux de l’electricité et du gaz. "La bonne nouvelle c’est que cela ne devrait pas dépasser 5€ par mois" soit 32,90 francs par mois soit 300 francs par an. C’est vrai que c’est rien. Surtout quand on a pas d’argent.

Je ne parle pas des 2 millions de personne qui sont déjà dans la misère et à qui on fera l’aumone de ne pas en plus crever de froid cet hiver. Je ne parle pas des 100 000 personnes qui seront aux Seychelles ou sous des cieux plus cléments et qui ne regardent pas leur facture d’électricité. Je parle des 65 millions de français restant qui n’en demandaient pas tant. Les mêmes à qui Marie-Antoinette Lagarde a suggéré de faire du vélo quand ils ne pouvaient plus payer l’essence. Cet hiver, ils n’ont qu’à se mettre au tricot. Salauds de pauvre !

Autre petite chose amusante et peu relayée jusqu’à présent sauf par le magazine 60 millions de consommateurs, les sénateurs qui avaient adopté un amendement permettant de revenir au tarif réglementé de l’électricité après 2010 ont été contraints par le gouvernement à revoter ! Et il a gagné : il sera impossible de revenir au tarif réglementé après le 1er juillet 2010.

Ça c’est de la démocratie comme je l’aime : tu votes jusqu’à ce que le résultat me convienne ! Et si on refaisait des présidentielles ?

Mais c’est possible ça ? Demandez à Marie-Antoinette qui s’est appuyée sur lle dernier alinéa de l’article 44 de la Constitution qui dit : « Si le Gouvernement le demande, l’assemblée saisie se prononce par un seul vote sur tout ou partie du texte en discussion en ne retenant que les amendements proposés ou acceptés par le Gouvernement. » Ainsi, les sénateurs encore présents dans l’hémicycle à une heure très tardive ont été appelés à se prononcer par un seul vote sur plusieurs amendements modifiant ceux qu’ils avaient déjà adoptés. Et le gouvernement a obtenu gain de cause…

En gros, si vous optez pour une offre d’électricité au prix du marché (ou tarif libre), vous pouvez revenir sur votre décision sous certaines conditions. Mais attention, au-delà du 1er juillet 2010, votre choix est irréversible. Résultat : la date du 1er juillet 2010 reste valable. Un client en tarif libre restera donc en tarif libre, à moins qu’il n’emménage dans un nouveau logement.

A noter que les Français, plutôt frilleux à l’idée de quitter EDF pour le privé, avaient été rassurés par la possibilité de revenir en arrière. Mais là, l’arnaque est bien ficelée : d’un côté EDF augmente ses prix, incitant le client a aller voir moins cher ailleurs, de l’autre côté, le privé pourra augmenter ses tarifs dans 2 ans en contraignant ses clients à rester. Bravo !

Au fait, Beigbeder ne fait pas partie du même think tank que Guillaume Sarkozy ?




Allez on est pas payé mais on rigole !
 

  Ta mère est tellement pauvre que dans tes Kinder, y a même pas de surprise

  Ta mère est tellement pauvre que quand elle fait du shopping, elle fouille dans les sacs poubelle

  Ta mère est tellement pauvre que les gens lui parlent en russe

  Ta mère est tellement pauvre qu’elle achète ses tickets de métro à crédit

  Ta mère est tellement pauvre que c’est les éboueurs qui lui donnent des étrennes

  Ta mère est tellement pauvre qu’à Noël, elle t’a offert une cassette vidéo montrant des enfants qui ouvrent leurs cadeaux

  Ta mère est tellement pauvre qu’elle a eu la télé couleur jusqu’au jour ou ses crayons de couleur étaient usés

  Ta mère est tellement pauvre que quand une fois je suis rentré chez elle et que j’ai écrasé un mégau de cigarette elle a dit "qui c’est qui a éteint le chauffage"

  Ta mère est tellement pauvre que tu manges tes céréales avec une fourchette pour economiser ton lait

  Ta mère est tellement pauvre que quand elle va faire les courses elle prend un cadie et elle a plus d’argent pour ses achats



par zelda samedi 9 août 2008 - 21 réactions
15%
D'accord avec l'article ?
 
85%
(35 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

  • Par Cug (---.---.56.242) 9 août 2008 14:36
    Cug

    Les bienfaits du capitalisme et des privatisation.
    En plus comme le gouvernement et le Capital sont en faite les même personnes, ils jouent sur tous les tableaux !

  • Par wesson (---.---.81.62) 9 août 2008 22:20
    wesson

    @ Marx brucman

    votre raisonnement serait bien beau si il ne comportait pas une légère erreur. Si le propos d’une entreprise est bien de maximiser ses profits, ce n’est pas le cas d’une entreprise publique, qui se doit d’oeuvrer d’abord pour le bien être de ses utilisateurs. Mais bon, la dimension sociale d’un service public de l’énergie, ça vous passe complètement au dessus, sauf quand vous en aurez besoin, ou aurez trop peur de vous retrouver votre tête enfoncée sur une pique.

    Vous êtes chez Poweo comme 0.2% des abonnés depuis "l’ouverture", c’est bien. Mais vous êtes en fait de facto chez EDF, vu que poweo ne produit rien, ne développe rien et se contente juste d’acheter du jus à EDF en gros pour le revendre aux grosses pommes de votre calibre avec sa marge. Mieux, le cout de la fameuse centrale à gaz que Poweo veut construire sera entièrement garanti par EDF qui s’est engagé à payer l’électricité fournie par cette centrale à un tarif bien supérieur à ses propres coûts de production.

    Je vais le dire plus simplement pour que vous puissiez comprendre : Poweo, c’est une arnaque dont le seul propos est de faire croire à une diversité d’offres et une concurrence dans les prix. Mais EDF compte bien sur Poweo et d’autres opérateurs pour pouvoir augmenter leur tarifs sans faire trop de vagues.

  • Par impertinent (---.---.166.206) 10 août 2008 08:01
    impertinent3

    @ Marc Bruxman

    Vous vous faites le propagandiste acharné d’une société de compétition à outrance, de la loi de la jungle, de la liberté du renard dans le poulailler liibre, fort bien.
    Mais, connaissez-vous le pays où ce genre de société existe, et encore, elle est tout de même un peu régulée, je veux parler des USA ? À voir vos remarques, je crains bien que non, alors, permettez-moi de vous en parler, j’y ai vècu et travaillé durant plusieurs années, je ne me contente pas de on-dits et d’approximations.

    Savez-vous que l’on peut passer d’un bon job, bien rémunéré (on parlerait d’un poste de cadre supérieur en France) à l’état de clochard en moins d’une année ? J’ai passablement d’exemples concrets à vous proposer si vous le souhaitez !

    Connaissez-vous Enron ? Vous savez, ce courtier en énergie (tout comme les entreprises dont vous nous vantez les mérites) qui a mis sur la paille (et clochardisé) des dizaines de milliers de victimes. En quelques semaines elle ont tout perdu : travail, caisse de retraite, économies et se retrouvent à la rue pratiquement sans aucune aide. Bon me direz-vous les dirigeants se retrouvent en prison. Oui, bien sûr, mais qu’est-ce que la prison pour 2-3 individus contre le désespoir et la vie saccagée de milliers d’autres.

    En parlant de prison, pouvez-vous expliquer pourquoi il y a environ 10 fois plus (en proportion de la taille de la population) de gens emprisonnés aux USA qu’en France (et pourtant la France n’est pas connue pour économiser les peines de prison) ? Serait-ce parce qu’on y enferme arbitrairement des gens ? Ou alors parce que l’organisation sociale, axée sur la compétition à outrance est criminogène ? Mon opinion, c’est qu’il y a un peu des deux, mais surtout que la société est totalement inhumaine et génère des comportements inhumains.

    Est-ce vraiment ce type de société dont vous rêvez pour la France ? Alors, permettez-moi de vous dire que vous êtes un mauvais français !

    Parce que je ne suis pas fondamentalement méchant, je ne vous souhaite pas de vous voir perdre vos moyens d’existence et de vous retrouver à la rue, mais pensez que dans la société que vous préconisez, cela peut arriver à tout le monde, sauf ceux qui possèdent effectivement le pouvoir économique, c’est à dire une toute petite minorité, mais, au fait, peut-être en faites-vous partie.

  • Par wesson (---.---.81.62) 10 août 2008 03:26
    wesson

    @marx brucmann

    ah j’oubliais

    "vous voulez savoir pourquoi la minute de mobile vous coute cher ?"

    Je le sais déjà, et je vais me faire un plaisir de l’expliquer à ceux qui ne le savent pas.

    Les ententes entre les 3 opérateurs ont maintenu des tarifs hauts afin de dégager des marges tout simplement gargantuesques. Ces ententes que vous appelez "distorsion de concurrence" leur ont d’ailleurs valu une amende record ! Et même malgrès cette situation , les petits arrangements continuent par exemple pour évincer un concurrent récalcitrant qui risquerai de faire réellement jouer la concurrence. (cf : la société FREE seule candidate au 4ème réseau ne l’obtiendra probablement pas)

    et aussi, pour les bienfait du marché dans la privatisation de l’énergie. C’est bien simple, il n’existe pas dans le monde d’exemple ou ça a bien fonctionné. Partout ou ça a été fait, ça s’est révélé tout simplement catastrophique : sous-investissement chronique, pénuries et pannes fréquentes, entretient à minima du réseau, hausse faramineuse des tarifs, des compteurs à pièces pour les pauvres, j’en passe et des meilleures...


Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Les thématiques de l'article

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération