Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Trepalium (série télévisée) sur Arte

Trepalium (série télévisée) sur Arte

JPEG - 21.8 ko

Pour certain, une crise économique est une dégradation brutale de la situation économique, pour d’autres c,’est la chute du capitalisme. En fait une, crise économique est un changement de situation qui entraine des effets bénéfiques pour les personnes qui s’y sont préparés et des effets désastreux pour les victimes collatérales de cette situation, avec comme effets visibles, le chômage, la ruine, la pauvreté, l’injustice.

Une crise économique entraine systématiquement un bouleversement politique et sociétal.



Trepalium est un instrument de torture sous l’empire romain qui provient étymologiquement du mot tripalium qui est l’origine du mot travail. En ancien français le, mot travail voulait dire « tourment souffrance ». C’est encore vrai aujourd’hui. Quand une femme va accoucher on dit : « Le travail commence ». Le travail veut aussi dire ; labeur, application à une tache, effort soutenu et par extension, activité professionnelle, emploi.

Le travail est la base du système économique actuel. Les gens travaillent et en contrepartie touchent un salaire ou revenu et peuvent ainsi s’acheter des produits qui font tourner le système économique. Les gens qui n’ont pas de travail n’ont de revenu ce que la protection sociale leurs donne et s’ils n’ont rien son automatiquement rejetés du système.

Dans un proche futur, les crises économiques successives ont eu raison des démocraties et des nations. Le monde est dirigé par un gouvernement autoproclamé. 80 % de la population active est sans emploi. La société est séparée en deux par un mur. D’un côté, la Zone, avec les 80 % de chômeurs, de l’autre, la Ville et les 20 % d’actifs. Dans la ville tout est en apparence beau, car il y a du travail, de la richesse, de l’oppulance. Mais les gens vivent dans la peur de perdre leur emploi et de se retrouver dans la zone. Dans la zone, c’est la misère le, désespoir, l’anarchie et la révolte. Au fil du temps, les tensions se sont accentuées entre les deux territoires : une rébellion est née parmi certains chômeurs. Les Activistes multiplient les actes de sabotage et de pression, et l’équilibre entre la Ville et la Zone se fragilise. Le Gouvernement, pour calmer la situation, décide alors de mettre en place des "Emplois Solidaires" chaque famille de la Ville devra employer un habitant de la Zone : 10.000 habitants de la Zone vont être sélectionnés pour travailler dans la Ville.

Izia Katell (l’héroïne) est née et vit dans la Zone où elle élève, seule, son fils. Elle est sélectionnée par le gouvernement pour devenir une « employée solidaire » à Aquaville, du côté des actifs. C’est un casting façon marché aux esclaves et elle va devoir jouer des coudes en éliminant ses concurrents pour obtenir le poste. Elle va travailler chez Ruben Garcia, un ingénieur en dépollution dévoué à son travail, qui vit avec sa femme Thaïs et sa fille qui traumatisé par les conditions de vie est devenue mutique.

Cette série française de 6 épisodes passe sur Arte le 11 et 18 février (2 fois, 3 épisodes). Ce n’est pas Hunger game, il n’y a pas d’arc de flèches et d’explosions. C’est juste une représentation froide et sans concession de ce que sera certainement notre futur proche


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • petit gibus 11 février 11:35

    merci pour l’info


    • astus astus 11 février 11:41

      « Je crois tout ce que je crains » disait Julie de Lespinasse au XVIII ème, et c’est bien l’un des problèmes de notre époque, qui croit que le pire est toujours sûr. Les thèses catastrophiques abondent pour nous prédire la fin du monde au lieu de la fin d’un monde. Cependant après le Moyen Âge il y eut la Renaissance. 


      • Daniel Roux Daniel Roux 11 février 11:51

        Un gouvernement auto proclamé ? C’est à dire non élu. N’est ce pas le cas en France ?

        Le peuple élit le chef de l’état et les députés. Quelques notables élisent les sénateurs.

        Suivant la Constitution, c’est le président de la république qui nomme le premier ministre en fonction de la composition de l’assemblée et c’est le premier ministre qui forme le gouvernement.

        Concernant les crises économiques, lorsque pendant des années la croissance est forcée par le crédit facile, les déficits budgétaires massifs et la gabegie, il arrive un moment où le système révulse, où les dettes doivent être remboursées ou abandonnées. On passe alors du sur achat au sous achat, de la sous capacité à la surcapacité des moyens de production, de la croissance à la décroissance, de la gabegie au rationnement, de l’emploi dynamique avec hausses de salaire au chômage et aux baisses de salaires, de la hausse du prix de matières premières à leurs baisses, de l’inflation à la déflation.

        C’est ça le cycle des crises économiques et les principaux responsables de leur gravité sont les banques centrales et les gouvernements qui manipulent les manettes de réglages sans avoir pris la peine de lire le mode d’emploi et de comprendre le fonctionnement de la machine.


        • cevennevive cevennevive 11 février 11:54

           « La société est séparée en deux par un mur »...


          Tiens, c’est bizarre, cela me fait penser à une certaine partie du Moyen Orient !
          Mais ce n’est pas le sujet de l’article, quoique...

          Cette série diffusée par Arte me fait gentiment sourire, n’ont-ils pas vu là une allusion à un quelconque problème de leur nation favorite ?

          Mais j’extrapole, j’attends de voir. L’idée est excellente mais n’est-elle pas trop propre à noircir un tableau déjà bien sombre ?

          Bien à vous Trelawney.



          • foufouille foufouille 11 février 11:57

            série assez nulle. surtout la rébellion et la fin. pas mal de trucs ridicules aussi.
            l’eau des sans dents est empoisonnée pour rendre l’eau buvable plus cher, truc ridicule.
            un prof et une bibliothèque existe mais personne ne s’en sert pour améliorer leur vie, etc.


            • ZenZoe ZenZoe 11 février 11:57

              Oui, j’ai vu ça sur le programme télé. Ca parait très intéressant effectivement.
              Dommage pourtant que ça finisse si tard, pourquoi la chaine choisit de diffuser 3 épisodes à la suite est un mystère !
              Pareil pour la série islandaise Trapped sur France 2, on doit se coucher après minuit.


              • foufouille foufouille 11 février 12:25

                @ZenZoe
                il suffit d’enregistrer sur une clé usb


              • bakerstreet bakerstreet 11 février 12:57

                Votre article a retenu l’intérêt, j’y suis parvenu par les actualités de google. Peut être vont ils vous proposer un job ?...Auriez vous été choisi parmi les 10 000 ? Série à voir, sûrement, comme beaucoup sur arte. Les scandinaves faisant actuellement un carton. « Real humans », était une vraie réussite. L’anticipation n’est souvent que la continuation d’une courbe : Soit dans sa projection logique, soit dans l’interprétation des faits, par l’auteur, d’un cas où elle s’orienterait d’une autre façon. Orwell et Huxley restant les grandes références, mais il ne faut pas oublier Wells, et Vernes....A priori, les scénario n’est pas très original, un mix de futurisme sur fond de « soleil vert », et d’une société archaïque, brutale, comme elle était dans les années 20, et de nouveau maintenant. Mais le futur sera t’il original, ou bêtement semblable à ce qu’on a toujours fait du présent ? C’est à dire en dehors de quelques soubresauts d’histoire, moments révolutionnaires où l’on se prend à rêver, et qui sont à peu près à l’échelle d’une vie, ce que sont les repas festifs et les fêtes, à coté des jours gris, l’ornière dans laquelle nous ne nous sommes jamais sortis....

                Une société heureuse, tous les travaux l’ont prouvé, c’est une société de partage, car les gens tiennent à eux proportionnellement au fait qu’ils ont besoin les uns des autres, et se haïssent, pour le peu qu’ils ne jugent pas les autres indispensables à leur vie. Je ne sais plus qui a écrit cela ? Mais rien de plus juste ! Nous sommes dans une obscénité sans nom. Le rêve du futur qu’on faisait hier est moribond. C’est de nouveau la seignerie, le palais de la lanterne, et de l’autre coté de la rue « la cour des miracles ». Un nouveau invité s’est assis à la table, c’est l’écologie..Il nous dit « fait quelque chose qui ne convient pas, attend toit à une réponse qui ne te plaira pas ! » Cela pourrait être, notre seule chance de nous en sortir, en nous mettant la tête à l’envers !

                • Aristoto Aristoto 11 février 18:24

                  chez arte on appel un expropriation du totalitarisme.

                  Rien de nouveau sur la chaine du sionisme globalisé.

                  Arte EST le véritable visage du totalitarisme moderne.

                  Va chiez avec ta série de merde au postulat socio-pilitic pour demeuré


                  • lsga lsga 11 février 21:15

                    De la SF réactionnaire, et contre le progrès technologique, ça devient presque banal...


                    • foufouille foufouille 11 février 21:21

                      @lsga
                      regarde la série avant de dire ça


                    • lsga lsga 11 février 21:24

                      @foufouille
                      oui, tu as raison. C’est vrai que je ne l’ai pas regarder... je changerais ptet d’avis... ça m’arrive assez souvent.


                    • lsga lsga 11 février 23:56

                      bon, je viens de regarder le premier épisode. Les acteurs sont mauvais, et la mise en scène encore plus mauvaise. Sur le fond : ce n’est pas de la SF, ça parle du présent. Le mur, c’est la méditerranée, la Zone c’est l’Afrique, la ville où il y a des emplois c’est l’Europe, les 10.000 emplois aidés ce sont les visas, les zonards sont les immigrés.
                       
                      L’éclatement familial, les humiliations quotidiennes, les luttes fratricides pour obtenir des papiers  : tout cela est la vie quotidienne des immigrés d’aujourd’hui.

                      Bref, cette série parle du présent, pas du futur, et dans un monde où tout accélère, le présent c’est déjà le passé. Sinon,ils disent « au début du 21ème siècle il y avait 15% de chômage ». C’est faux. En France, le taux d’inemploi est de 40%, comme à peu prêt partout en Europe. Le seuil des 50% devrait être franchi dans les 10 ans qui viennent.


                    • foufouille foufouille 12 février 03:23

                      @lsga
                      ça parle du futur proche. tu peut télécharger le reste sur le net. c’est pas trop nul pour un truc français.
                      c’est ce qui reste de la france dans le film.


                    • julius 1ER 12 février 10:26

                      @foufouille


                      parfois Foufouille je te trouve « génial » !!!!!

                    • Yanleroc Yanleroc 12 février 11:57

                      @foufouille


                      Reste à savoir si ce n’est pas plutôt une énième mouture de « Black SF » (très différente des films de SF-Révélation), pour nous habituer à ce genre d’avenir, et nous le faire accepter comme une évidence, un incontournable, un passage obligé !!

                       A quand une série, où on verra un peuple qui se reconstruit, et reconstruit le monde comme on aimerait pouvoir le faire, avec du bleu et des couleurs ?

                      Ne dit-on pas, que si l’on répète inlassablement à quelqu’un qu’il est con, ..il le devient, ou finit au moins par le croire ?..

                    • Yanleroc Yanleroc 12 février 12:01

                      je ne l’ai pas encore vu, mais je ne serais pas surpris d’y voir des traînées d’avions(Chemtrails pour les intimes), à tout le moins un ciel blanc, sale, mort !!


                    • julius 1ER 12 février 15:17

                      @foufouille


                      par contre Foufouille tu commets une erreur ... il faut voir cela de manière plus globale et pas francocentré car la problématique de l’hyper -productivité ne concerne pas que la France mais le monde industrialisé dans sa globalité !!!

                    • foufouille foufouille 12 février 16:14

                      @Yanleroc
                      à la fin, un riche se rebelle par amour pour une sans dents, il révèle l’arnaque, puis la rébellion ......


                    • Trelawney Trelawney 12 février 17:44

                      @Yanleroc
                      cf : la photo plus haut qui est tiré de cette série


                    • Yanleroc Yanleroc 12 février 22:32

                      @foufouille


                      Je le regarderai bientôt, merci.
                      J’ai vu dernièrement Chidhood’s end, c pas piqué des vers, je vais même le regarder une 2ème fois un de ces jours, ne serait ce que pour le look totalement bluffant de Karelen, une espèce de diable reptilien de 3, 4 m de haut a moitié antéchrist moitié ET. Cela va assez loin dans l’interprétation qu’on peut en faire.

                    • Yanleroc Yanleroc 12 février 23:02

                      @Trelawney

                      J’ai bien vu la photo, le ciel n’est pas très engageant, un peu beaucoup à l’image du nôtre.
                      Alors, voit-on des traînées dans les ciels de la série ?..

                      Il ne faut pas croire que la Géo-ingénierie et les épandages soient bidons, il suffit de lever les yeux et de se renseigner même si c’est très dur à croire.
                      Il faut savoir aussi qu’il sont allé jusqu’à retoucher certains vieux films comme la petite maison dans la prairie par ex, dont j’ai l’original en k7 et sur laquelle le ciel est bien bleu.

                      Ici aussi, sur une autre série où l’ on essaie de nous faire croire que ces traînées sont normales, sans danger et doivent faire parti naturellement de notre quotidien.
                      Je viens de « remonter les bretelles » façon de parler, de N.Hulot sur cet autre fil ou vous étiez.
                      Mon post a qd-même été moinssé 2 fois, pour dire que c pas gagné !

                    • julius 1ER 12 février 10:19

                      excellent résumé Trelawney !!!!


                      tu vas te faire embaucher comme Attaché de Presse à la Prod de cette série située entre Gattaca et Brasil ....

                      seulement dans ton résumé il y a un léger contresens :

                      Dans un proche futur, les crises économiques successives ont eu raison des démocraties et des nations. Le monde est dirigé par un gouvernement autoproclamé. 80 % de la population active est sans emploi. La société est séparée en deux par un mur. D’un côté, la Zone, avec les 80 % de chômeurs, de l’autre, la Ville et les 20 % d’actifs.

                      tu devrais dire 80% de la popu qui devrait être active ne l’est pas... car 100%
                      des actifs ( dans un système économique Capitaliste et marchand ) ne représente pas l’ensemble de la popu ..... 

                      or c’est justement ce qui est intéressant avec cette docu-fiction(encore que ??
                      où mettre la parenthèse et les points d’interrogation ) ?????

                      Docu-fiction soit mais qui semble l’aboutissement du code génétique du système Capitaliste Ultra-Libéral ou son interprétation clivante par une certaine oligarchie... mais là je m’égare !!!!

                      en fait sans le vouloir Trelawney dans ton interprétation des pourcentages, tu mets le doigt sur un point paroxystique du système Capitaliste marchand Ultra-Libéral.. Ultra-excluant...........

                      .les gens pas solvables se retrouvent de l’autre côté du mur avec les chômeurs, les laissés pour compte, les pauvres, les indigents, et les femmes et les enfants de ces pauvres, laissés pour compte et indigents ...
                      manquent finalement les handicapés les trisomiques et autres analphabètes ......
                      un véritable bréviaire du Nazisme en quelque sorte et ce qui me porte à penser que l’Ultra-Libéralisme vanté par de nombreux afficionados sur ce site a de trop nombreux points communs avec le Nazisme ....

                      ce qui devrait alerter toutes les grenouilles qui ne sont pas encore totalement ébouillantées !!!!!!!!!!!!!!!! 

                      • Trelawney Trelawney 12 février 17:43

                        @julius 1ER
                        manquent finalement les handicapés les trisomiques et autres analphabètes ......

                        Le père victime d’une grave maladie pistonne son fils pour le poste de directeur. Il aura ainsi un salaire suffisant pour pouvoir aider financièrement son père car sinon ce dernier ira dans la zone.

                        la fille mutique est cachée et si on découvre son handicap, c’est direct la zone aussi. D’ailleurs la mère dit :« Cette fille ne nous apportera que des emmerdes, on devrait l’abandonner dans la zone et faire un autre enfant ». On se demande pourquoi elle est mutique

                        Donc, on y est en plein dedans


                      • julius 1ER 13 février 11:19

                        @Trelawney


                        tout à fait Trelawney mais mon intervention n’était pas seulement par rapport à cette série mais plus globalement sur l’ hyper-libéralisme débridé qui nous produit les mêmes avatars que le Nazisme...

                        contrairement aux conneries que j’ai lues déjà dans les commentaires avec des jugements à priori c’est bien de créer ce genre de série car il y a du « questionnement » ce qui est plutôt rare à la télé !!!

                        le chômage de masse peut vite entraîner la société vers les abysses aussi la vraie question n’est pas de créer ex-nihilo du « travail » mais plutôt de valoriser l’existant cad tout le travail associatif qui pourrait générer des tas d’emplois mais voilà dans l’économie capitaliste seules les activités génératrice de profit trouvent grâce ce qui est un non-sens économique,.....

                         mais il faudra aborder quand même ce débat mais ce n’est pas gagné avec la vague des conservateurs de tout crin aux manettes actuellement !!!

                      • lermontov lermontov 12 février 11:38

                        Merci pour le compte-rendu, je vais zyeuter.

                        Je recommande au passage celle-ci* :

                        http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=9359.html

                        (sur certaines plate-formes genre netflix, on peut télécharger les séries par saisons entières ; ainsi on peut, si l’on a envie, se faire des nuits truc et regarder tous les épisodes à la suite.)

                        [*la quantité de séries et films qui nous parlent aliénation, au sens d’oppression mais aussi de folie, est phénoménale. L’air du temps.]


                        • lermontov lermontov 16 février 20:35

                          @ lermontov

                          J’ai maté la série, en entier, elle est bien, avec un petit cachet irréductiblement français (que beaucoup de sots définiraient comme ringard). Bon, je ne vais pas spoiler, cependant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès