• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un documentaire allemand prétend avoir résolu le crash de Roswell

Un documentaire allemand prétend avoir résolu le crash de Roswell

Les mystérieuses observations de 1947 au-dessus du Nouveau-Mexique ont nourri l'imagination des plus grands théoriciens du complot.

Un nouveau documentaire allemand prétend détenir de véritables explications sur ce qui se serait réellement produit à Roswell.

Il met en lumière le fait que l'essai d'un avion secret nazi par l’US Air Force est à l’origine du crash.​

Rappelons que l'affaire Roswell est considérée aujourd'hui, par la majorité des ufologues et par beaucoup d'Américains, comme l'un des plus grands mystères ufologiques de tous les temps.
 
Roswell est une ville américaine située au sud-est de l'État du Nouveau-Mexique, ayant fait l’objet de nombreux essais militaires et atomiques. Notamment à White Sands (lieu de la première adaptation américaine de la fusée allemande V2) et Alamogordo (lieu où la première bombe atomique a été testée le 16 juillet 1945).
 
Le 5 juillet 1947, des centaines de témoins ont signalé l'apparition de disques volants dans le ciel des États de l'Oregon, l'Idaho, la Louisiane, le Michigan, la Pennsylvanie si bien que la police fut débordée par les appels téléphoniques.
 
Le 3 juillet au matin, pendant que Mac Brazel, propriétaire d'un ranch de Roswell parcourrait ses champs, il découvrit sur le sol des débris métalliques d'un engin peu conventionnel. Il s'agissait de matériaux étranges sur lesquels étaient inscrites des formes d'écritures indéchiffrables.

Un documentaire sera consacré à Jessie M.

Rappelons que des membres de l’armée américaine avaient rédigé un communiqué de presse disant qu'ils avaient capturé une soucoupe volante écrasée. Le lendemain, ils se rétractèrent évoquant une erreur, et que les débris mystérieux étaient juste un ballon météo.

D’autres comme par exemple le scientifique Stanton Friedman continuent de défendre la théorie du crash de vaisseau extraterrestre.

Un documentaire allemand s’est récemment intéressé aux évènements du 8 juillet 1947, révélant avoir découvert de nouvelles preuves. Ils affirment que la mystérieuse soucoupe volante était en fait un prototype nazi.

L’émission, intitulée "Les ovnis et le Troisième Reich », rapporte le l’objet récupéré était en fait issu de tests relatifs à « la cloche nazie » appelée « Bell », avion futuriste de trois mètres ayant utilisé des particules électriques pour voler, et prédécesseur des chasseurs furtifs actuels.
 
Le très distingué ingénieur aéronautique allemand Georg Klein a déclaré avoir été témoin de cet objet.
 
Le documentaire affirme que l’engin nazi qui se serait crashé à Roswell a été créé par des dizaines de chercheurs en armement, ayant prêtés allégeance aux États-Unis après la fin de la Deuxième Guerre mondiale.
 
Le général SS Hans Kammler, criminel de guerre nazie, qui dirigeait les camps de concentration à Auschwitz, aurait été parmi ceux qui ont travaillé avec les États-Unis pendant la guerre froide.

L’historien militaire polonais Igor Witkowski a longuement écrit à propos de la détermination d'Hitler à employer des plus grands scientifiques et ingénieurs pour travailler sur le fameux « prototype en forme de cloche », dénommé « Bell ».
 
Il ne s’agit pas d’une nouvelle découverte. Des ufologues évoquent déjà depuis des décennies cet engin.
 
Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les équipages des bombardiers américains et anglais auraient rapporté avoir observé d'étranges machines, assimilé aujourd’hui à cet engin.
 
Le documentaire examine également si l'incident de Roswell a été causé par le modèle « Schriever-Habermohl » qui est une autre soucoupe volante nazie.
 
La machine d’origine germanique, combinant la technologie de la fusée et de l’hélicoptère, a été conçue à Prague jusqu'en 1943, au moment où les États-Unis ont pris le contrôle.
 
Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les prisonniers nazis ont affirmé avoir vu le véhicule voler à de nombreuses reprises.
 
Joseph Andreas Epp, ingénieur et consultant ayant travaillé sur le projet, déclare que 15 modèles de ce type avaient été construits.

Dans les années 1970, Jesse Marcel, qui était l'officier du renseignement à Roswell Army Air Field et qui récupéré en premier des débris d’engin, a déclaré que l'excuse du ballon météo était un mensonge.

Depuis lors, des centaines de prétendus témoins se sont présentés en déclarant qu'ils avaient fait partie de la dissimulation. Beaucoup ont même prétendu avoir vu des corps étrangers.

Un documentaire sur Roswell se consacrera bientôt à Jessie Marcel.

Pourquoi aucun test officiel en vol de « Bell » n’a été mentionné depuis les années 40 ? Comment une telle technologie a pu durant tout ce temps échapper à l’engouement des spécialistes du domaine militaire ?

Tout savoir sur les autres théories à propos de Roswell.

Ovnis-Direct


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 2014 11:27

    Cette hypothèse est tout à fait erronée. Je fais partie des cinq extra-terrestres qui ont survécu au crash de Roswell ; Il y e a deux autres qui écrivent aussi très régulièrement sur ce site. Par discrétion, je ne dirai pas sous quel pseudonyme ils interviennent. Les deux derniers sont désormais parfaitement gâteux ; ils sont à la tête du nouveau « califat ». Si cela vous intéresse, je peux vous informer sur les causes du crash. Elles vous surprendront.


    • christophe nicolas christophe nicolas 18 octobre 2014 13:02

      C’est l’attaque de la cloche nazie, un vieux film réchauffé... croire que l’homme avait une technologie pouvant faire des engins volants ayant les caractéristiques des ovnis à la fin de la seconde guerre mondiale relève de la pure science fiction.


      Si un pays fait des recherches, il faudra faire des essais et cela sera su. Non, les ovnis ne sont pas d’origine humaine, c’est évident.

      Certains disent qu’ils ont vu des corps... mystère. Vous avez le témoignage de Jean Kisling en page 6 qui semble le prouver.

      • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 18 octobre 2014 15:07

        Super ! Un enquête pour Momo ! Il est très friand du paranormal

         smiley


        • Hasard Hasard 18 octobre 2014 15:39

          Entre les articles pro-extreme droite, les articles islamophobes , les articles d’un ancien journaliste de Minute , ceux pro-zemmour ou pro- soral ou ceux sur les soucoupes nazies, on n’a vraiment que l’embarras du choix sur Agoravox de souche ... smiley

          Concernant Roswell, aucune mention du projet Mogul, of course ...


          • Analis 20 octobre 2014 23:01

            S’il n’y a aucune mention du projet Mogul, c’est probablement pour une raison toute simple : c’est que celui-ci ne fournit même pas un début d’explication à l’incident de Roswell.

            Cette histoire de vaisseau-cloche nazi n’est il est vrai pas plus crédible. Le problème de cette cloche est qu’elle était dépourvue de toute capacité à voler, ce qui est très ennuyeux quand on essaie d’avancer une explication basée sur un test d’engin volant !

            Cette hypothèse de cloche se rapproche de celle de Nick Redfern, qui implique aussi des savants nazis de l’opération Paperclip, mais aussi des japonais prisonniers. Plus crédible, en ce qu’elle met en scène un aéronef mixte ballon-lifting body, du type de ceux qui seront testés près de 15 ans plus tard. Mais elle manque de preuves concrètes. Une explication moins connue est celle avancée par Rich Reynolds, celle d’un ballon du projet Moby Dick, projet dont est entre autres sorti les ballons géants Skyhook (dont un est peut-être à l’origine de la mort du capitaine Mantell). Elle ne pourrait cependant s’appliquer qu’au champ de débris du terrain de Mac Brazel, pas à ce qui serait tombé plus près de Roswell, et pas aux histoires de cadavres récupérés. 


          • njama njama 18 octobre 2014 16:08

            oui morice adore les soucoupistes ...


            • Tillia Tillia 18 octobre 2014 18:02

              Mais qui peut croire à toutes ces stupidités  smiley


              • Hasard Hasard 19 octobre 2014 11:41

                Les vaches à lait ! smiley


              • Laurent 47 20 octobre 2014 12:59

                Il n’y a pas que les vaches à lait, il y a aussi les croyants de toutes les religions ! Il n’y en a pas un seul qui puisse dire qu’il a vu son Dieu, qu’il l’a pris en photo, ou qui puisse apporter le moindre témoignage, mais ils persistent à croire et à dire qu’il existe ! Et en plus, ils se tapent dessus pour savoir qui a le meilleur Dieu ! Après tout, les soucoupes volantes, c’est un peu plus concret comme concept, et un peu moins sanguinaire ! Non ?


              • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 mai 2015 04:15

                @Tillia
                Pourquoi les ET et autres OVNIs ne crashent qu’en Amérique du Nord et jamais au Burundi ?


              • MUSAVULI MUSAVULI 18 octobre 2014 21:58

                C’était une technologie extraterrestre. L’ensemble des informations accumulées depuis le crash de Roswell penchent du côté de la visite sur terre d’une entité extraterrestre. C’est de ce côté-là que nous devrions chercher au lieu de nous perdre dans des nombrilismes suicidaire. Quelque chose se passe déjà sur la lune (voir vidéo) et nous faisons semblant de ne pas être concernés. Ces entités interstellaires ne viennent pas vers nous en amis.


                • Triboulet 18 octobre 2014 23:27

                  Perte de temps ! Le temps étant votre argent, c’est mal barré !


                  • Triboulet 18 octobre 2014 23:28

                    Perte de temps ! Le temps étant votre argent, c’est mal barré !


                    • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 18 octobre 2014 23:46

                      Mais que fait la Morice ?


                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 octobre 2014 03:04

                        On le savait déjà pourtant, que les nazis étaient des cloches !

                        (^^)

                        • Vache à lait Vache à lait 19 octobre 2014 06:55

                          Utiliser l’humour à l’outrance pour dénier s’intéresser au sujet révèle votre inculture point.

                          Le domaine est vaste et complexe. Et les appareils allemands de type électrostatique et anti-gravitationnels sont une réalité de plus en plus prononcée. Du fait de l’armada d’ingénieurs, prix nobel et têtes pensantes du complexe militaro-industriel, et des penchants du régime d’alors pour les inventions nouvelles et la recherche de l’arme ultime, rien n’est surprenant.

                          D’autant plus qu’ils ont pu reprendre les travaux d’un certain Tesla en matière de recherche énergétique.

                          Les américains à cette époque, en se basant sur ses travaux ont bien réussis à téléporter entièrement, molécule par molécule, un navire de guerre (voir « l’expérience de Philadelphie).

                          De nombreux témoignages secondaires attestent de cette réalité »de travail. Et si les créateurs eux-même n’en ont rien dis, quoi de plus aisé à comprendre. La recherche allemande à été littéralement pillée à la fin de la guerre. Pourquoi croyez-vous que les anglo-saxons se sont empressé d’avancer et de mettre la main sur la Ruhr, pour piquer les travaux en cours et les ingénieurs qui officiaient dessus.

                          A l’Ouest ils ont pris leur part, et à l’Est ils se sont pas gêné non plus. C’est de cette intelligence nouvelle que la technologie va brusquement se déployer à la fin de la guerre.


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 octobre 2014 02:29

                            Oui, c’est vrai que la téléportation était tellement évidente qu’on l’utilise tous les jours...


                          • TicTac TicTac 20 octobre 2014 09:24

                            Mais quel incrédule, ce Marvin...


                            Enfin, cette expérience est pourtant bien connue :

                             smiley

                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2014 02:28

                            Ce qui est surtout connu, c’est que tous les soi-disant « témoins » se sont révélés être des mystificateurs, leurs déclarations ayant été démontrées comme étant fausses...


                            Sérieux les gars... Des zêtas ???

                          • JL JL 21 octobre 2014 08:01

                            La menace extraterrestre a opportunément disparu quand le Spectacle a entrepris de nous désigner un autre ennemi plus crédible et plus facile à mettre en scène : j’ai parlé du terrorisme total.

                            Depuis toujours les Arabes ont été les têtes de turc du cinéma hollywoodien, une industrie des plus capitalistes.

                            Hollywood est, aux turpitudes de l’Amérique, ce que les lessiveuses sont à l’argent sale.

                            Ps. J’ai vu récemment le film ’’Entre les tombes’’ : Les trafiquants de drogue et un flic alcolo licencié y sont les gentils, et les policiers en activité sont les grands méchants.


                          • JL JL 21 octobre 2014 09:27

                            ’Roberto Saviano dans son dernier livre « Extra pure. Voyage dans l’économie de la cocaïne » (1) révèle combien cette diabolique poudre blanche est devenue le carburant du monde de la finance comme le pétrole est celui de notre monde contemporain.’’

                            Première phrase de l’article de Karol édité ce jour : ’’Quand « la blanche » devient le carburant du monde de la finance’’

                            Je crois que la messe est dite, non ?


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 25 octobre 2014 23:50

                            La menace extraterrestre a opportunément disparu quand le Spectacle a entrepris de nous désigner un autre ennemi plus crédible et plus facile à mettre en scène : j’ai parlé du terrorisme total.



                            Les ET n’ont jamais été qu’un avatar d’un folklore populaire très ancien. Dès l’ Antiquité, des créatures surnaturelles étaient désignées comme étant responsables de phénomènes étranges. L’extension du catholicisme en a fait des créatures foncièrement maléfiques, démoniaques. Les contes et les légendes populaires parlent tous d’elfes, de fées et autres korrigans sous une forme ou une autre.

                            Le développement de la science, le progrès des connaissances et le développement de l’intelligence du peuple ont mis à mal ces croyances malgré l’attrait de certains lettrés anglais qui ont tenté d’en démontrer la justesse.

                            Après la seconde guerre mondiale, ces créatures ont évolué pour devenir des êtres venus non pas d’un monde caché sous le sol ou de quelque île mystérieuse, mais d’un autre monde.

                            Hollywood a popularisé cette nouvelle forme mythique en y greffant ses propres phobies. Il est singulier de voir un maximum de ces créatures venir de Mars. La planète ROUGE.

                            La fin de la guerre froide a mit un terme à cette vague, l’ ET devenant soit source de plaisanterie ( Alf, Mars attacks ! ), soit un être d’origine inconnue s’en prenant le plus souvent à nous pour nos ressources.

                            L’ ET est devenu le symbole de l’inconnu hostile, sauvage et incompris. Il est en fait le coté sombre de notre nature. Plus besoin pour lui de venir de l’autre coté de la galaxie, le simple fait de venir d’un autre continent inconnu de nous suffit. 

                          • Alren Alren 19 octobre 2014 19:04
                            Les Anglo-américains voulaient s’emparer de la Ruhr afin de priver les nazis de tout espoir de victoire surprise finale (« endsieg ») dans le but de les amener à capituler et épargner au peuple allemand des souffrances supplémentaires. Mais les nazis, conscients de l’énormité des crimes qu’ils avaient commis, ont préféré sacrifier le maximum de leurs compatriotes.
                            Les Alliés et les Russes voulaient également s’emparer des secrets de la fusée A4 ( ou V2) qui les avait impressionnés ainsi que de ceux de l’avion à réaction Me 262. Ils furent déçus dans les deux cas. 
                            La fusée A4, utilisant de l’oxygène liquide, ne pouvait pas être stockée comme fusée de guerre dans un silo : tous les missiles balistiques stratégiques utilisent de la poudre pour leur propulsion (très polluante d’ailleurs). Son seul intérêt était le lancement de satellites. Mais il y eut encore bien des déboires puisque la satellisation du Spoutnick n’eut lieu que douze ans après la fin de la guerre.
                            Les réacteurs du Me 262 n’étaient pas au point : ils pouvaient s’éteindre irrémédiablement en vol (!), la turbine, faute de matériaux adaptés ne supportait pas longtemps les gaz chauds (mais pas trop) et le rendement était déplorable. 
                            Pour faire plaisir à Hitler toutes sortes de projet d’armes « nouvelles » lui furent présentées à la fin du conflit afin de lui permettre de continuer à rêver à une « victoire finale » surprise. Mais c’était du vent. 
                            C’est sans doute parmi ces utopies techniques que lui fut (peut-être) présentée cette « cloche volante » utilisant, si j’ai bien compris, un effet Coanda par déplacement dans un puissant champ électrique de « particules »chargées. Ce concept rappelle furieusement la « soucoupe volante » présentée par J.P. Petit, depuis plus de vingt ans, dans une BD pour ados intitulée « le mur du silence » et dont on attend toujours (désespérément !) la moindre réalisation concrète ! (Le poids et la puissance nécessaire du générateur électrique et de sa source d’énergie primaire restent rédhibitoires)
                            Une connaissance élémentaire de l’aéronautique démontre d’ailleurs, immédiatement, que cet engin aurait été, en l’état, ingouvernable et se serait aussitôt renversé pour piquer vers le sol pour peut qu’il se soulève !
                            Les seules choses que les Alliés et Russes ont sans doute découvertes avec surprise, étaient dans un domaine où les Allemands ont toujours excellé, celui de la chimie. Ceux-ci avaient en effet obtenu des gaz de combat beaucoup plus efficaces que ceux de 14-18 et par ailleurs développé la chimie du silicone.
                            Le besoin de présenter la science allemande sous le règne nazi comme « supérieure » relève d’une sournoise intention de réhabiliter le plus horrible régime de tous les temps qui en plus a déclenché la Seconde guerre mondiale.
                            Faire des commandants des camps de concentration et d’extermination des « intellectuels » susceptibles de participer à des programmes de recherche de haut niveau est d’un ridicule achevé !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès