Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un étudiant Juif de France contre les agissements de l’UEJF & Co. (...)

Un étudiant Juif de France contre les agissements de l’UEJF & Co. (Unissons-nous !)

Et bien, si j’avais su qu’un jour je sortirais ma plume pour défendre le Front National… Licencié d’Histoire, presque diplômé de M2 en Science Politique (cet article retarde la livraison de mon mémoire !), apartisan, sympathisant Indigné, j’ai appris à nager à contre-courant des idées reçues pour me forger mes opinions. En tant que Juif, je suis régulièrement abasourdi par les déclarations de ceux qui estiment représenter la voix de la communauté, que ce soit le Consistoire de Paris, le CRIF, et bien sûr, ceux qui nous intéressent ici, l’UEJF. Je ne m’étendrais pas sur la politique globale de cette institution, je me bornerais à critiquer une seule et unique action, celle qu’elle a mené à l’Université de Paris-Dauphine le 6 décembre. Alors voilà, cette fois, j’ai décidé de crier ma colère haut et fort, tant leur action à Dauphine contribue à ternir l’image de la communauté. Je vois déjà mes contradicteurs venir avec leurs gros sabots, il n’est ici pas question de défendre l’idéologie du FN (je ne suis pas non plus un Juif qui a la « haine de soi  » !) mais bien le principe même de la liberté d’expression. Je vous rassure, je ne vous citerai pas faussement Voltaire

En tant que citoyen, il m’est difficile de rester insensible aux problématiques que soulèvent ce débat, bien plus importantes qu’une simple guéguerre contre l’extrême droite. Ces derniers mois, je sens que la police de la pensée se fait de plus en plus présente. Que ce soit sur Internet avec des sites diffamatoires et ridicules comme Conspishorsdenosvi(ll)es, ou bien au sein de l’espace public, lorsque des militants empêchent la tenue de conférences, comme ce fût le cas pour Michel Collon voilà quelques semaines, ou Stéphane Hessel lors de son passage à l’ENS

Une attitude éthiquement et pénalement condamnable

Dignes héritiers de cette lignée, l’UEJF (& Co- parfois), se sont déjà précédemment illustrés dans leurs actions à Radio J, leurs indignations face aux résultats de sondages… Cette fois, leur réponse à l’organisation d’un événement en toute transparence par l’association Dauphine Discussion Débat est allée trop loin, et remet en question les principes gravés dans le cœur de tous les Hommes. Je citerai ici l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen :

"Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."

Mais ce texte n’ayant de valeur que pour ceux qui le lui en accordent, il sera plus pertinent de se référer à l’article 431-1 du Code Pénal qui sanctionne les entraves à la liberté d’expression. C’est pourquoi Marine le Pen, s’appuyant sur le droit Républicain, a déposé plainte contre ces associations.

Au fond, le déroulé judiciaire de cette affaire m’importe peu, tant ma confiance en la Justice française s’est érodée au fil du temps (je ne mentionnerais, à titre d’exemple, que le traitement des dossiers concernant les réseaux pédo-criminels). En effet, la question concerne tout d’abord l’honnêteté intellectuelle et la responsabilité politique.

Les contradictions et les indignations sélectives de l'UEJF

L’UEJF appelait à la manifestation parce que, entre autres, « Les thèses du Front National restent celles de Jean-Marie Le Pen », ce qui est, entre nous, une analyse politique difficilement tenable. Le fascisme, c’est une question de gênes ? Mais alors, pourquoi n’a-t-on pas relevé que le père du candidat – dit – « socialiste » François Hollande, était, selon France-Soir, un pétainiste convaincu ? Cet élément, qui semble tout droit envoyé par Alexandre Pougatchev, n’est-t-il pas comparable à l’aspect « telle père-telle fille » imposé à Marine le Pen ? Je me demande que vaut cet acharnement idéologique qui ne fait que renforcer ce qu’il veut combattre.

En réplique à l’organisation de cette manifestation, l’Union des étudiants Juifs de Dauphine avaient été cordialement été invités par l’association à prendre part au débat. Ils n’ont pas accepté, mais ont profité de l’occasion pour arborer fièrement leurs gros drapeaux, heureux d’avoir triomphés d’un « fascisme » supposé.

Car l’indignation de ces félons de la pensée est sélective. A titre comparatif, et selon leur paradigme intellectuel, pourquoi Nicolas Sarkozy, Président de la République, celui-là même qui est à l’origine d’une politique grandement inspirée par le Choc des Civilisations, pourrait-il s’exprimer librement ? Puisque c’est la carte de la xénophobie qui est mise en avant pour censurer le Front national, je ne m’attarderais que sur ce point concernant la façon dont la politique de la Nation est menée. Car c’est tout particulièrement le monde musulman qui a été visé, que ce soit au travers de discours ou d’éléments de langage, d’entreprises guerrières (retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN, Guerre de Libye…) ou de lois stigmatisantes (interdiction du voile intégral, des prières de rue…). Je n’oublie bien sûr pas la politique honteuse de notre République envers la communauté Rom, qui a valu à la France d’être pointée du doigt par sur la scène internationale.

De plus, pourquoi ceux-là mêmes qui se considèrent comme les prophètes de la démocratie, ne s’expriment pas au sujet des dérives de l’attitude d’Israël vis à vis de Marine Le Pen. Après que la présidente du Front National ait été reçue « par erreur  » à l’ONU, il n’y eu aucune réaction d’une portée notifiable dans l’espace médiatique. Pourquoi un différentiel de traitement entre ces situations ?

Un pouvoir nuisible au champ démocratique
 
Alors, pour qui se prennent donc ces sublimes moralisateurs, qui applaudissent eux-mêmes à leurs propres rhétoriques, bénéficiant de la subtile complicité des media, nonobstant par ici la légitimité démocratique d’un parti politique reconnu par la République ? Comment peuvent-ils se permettent de censurer, par leur violence symbolique, leurs discours simplificateurs, et leurs démonstrations de force allant à l’encontre de toutes les valeurs démocratiques, une mouvance politique dans laquelle se reconnaît une partie de nos concitoyens ? Peu importe la couleur politique de celui qui a subit cette mis au ban du débat public. L’usage de la raison, et la connaissance du droit imposent que l’on se borne aux arguments factuels, et non au domaine de l’émotion.

La manipulation de ces mouvements est flagrante, et je la dénonce avec force. Car si ces organisations jouent pleinement le rôle de propagande visant à imposer la pensée unique, elles abritent parfois des militants sincères qui ne sont aucunement conscients de leur participation à cette funeste entreprise.

Nous n’avons que trop toléré ces agissements nuisibles. C’est pourquoi j’appelle solennellement les dirigeants (ceux là mêmes qui s’expriment avec un argumentaire hasardeux sans réelle conviction) de ces structures pyramidales à faire preuve de responsabilité politique en assumant pleinement leurs erreurs. Il est aujourd’hui temps que les acteurs de ces manipulations démocratiques démissionnent, pour laisser place à des voix sages et raisonnées.

Je ne saurais tolérer qu’une frange extrêmement minoritaire de la population, embrigadée dans une croisade contre un ennemi fantoche, puisse dynamiter le débat public de la sorte. Car comme le dit le très bavard Rav Ron Chaya, la fin semble proche.

Travaillons enfin à régler des problèmes connus

Le temps des futilités est révolu, l'heure est à l'Union Nationale pour fédérer les luttes pacifiques de résistance. Il est maintenant temps de débattre en toute transparence des problèmes structurels et conjoncturels que traverse notre société. Ainsi, cette initiative menée par ces associations est symptôme du cancer que notre démocratie porte en elle. Elles ont oublié ce qu’est une démocratie. J’aime la définir selon le philosophe Paul Ricoeur : « Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêt et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vu d’arriver à un arbitrage ».

Ce qu’il faut combattre, c’est donc le système oligarchique sur lequel les citoyens n’ont presque aucune prise (rappelez-vous la propagande médiatique et ce qui a été fait des résultats du referendum de 2005, de la tragicomédie grecque…) tant ils sont de plus en plus éloignés des lieux de pouvoir (organisations transnationales et financières) et de prise de décisions. Nous vivons une crise grave, qui mérite que nous prenions le temps d’analyser les causes et multiples symptômes de celle-ci, ainsi que d’en juger les responsables.

Un coup de pied dans la fourmillière pour déclencher un débat démocratique et censé

J’assume parfaitement cette position, et je me ferais un plaisir de débattre publiquement de ces questions avec les acteurs incriminés. Je tiens à insister que je ne saurais tolérer que mon argumentaire soit vidé de son sens par des attaques facétieuses. J’appelle mes contradicteurs à faire preuve de dignité dans le débat auquel je les invite. J’insiste sur le fait que si ma raison a failli, je saurais reconnaître mes erreurs, ma parole n’a pas prétention de Vérité. J’en suis simplement à la recherche.

Je ne suis qu’un citoyen, guidé par l’amour de la justice et de l’égalité, cherchant à faire entendre son cri du cœur.

Ma plume est sévère, mais je crois, justifiée. Mais dans notre société, oser interpeller la conscience de l’Homme sur ses principes fondamentaux est devenu un acte de résistance. Je le regrette amèrement. 

Vous pouvez aussi voir cette adresse comme un appel fédérateur à tous les esprits conscients de l’urgence d’agir là où nos politiques ont faillis. Rejoignez les Assemblées populaires à côté de chez vous, créez en, contactez-moi… rendez au débat public ses lettres de noblesse.

Jonathan Moadab

Citoyen, Juif, sympathisant du mouvement « Démocratie Réelle », apprenti journaliste (si ça intéresse quelqu’un d’ailleurs…), Membre du Cercle des Volontaires, et partisan d’une Révolution des consciences.

Contact pour les lettres d’amour et les menaces de mort : lincorruptible.media@gmail.com


Je me lance bientôt sur Twitter : https://twitter.com/# !/l_incorruptible


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (134 votes)




Réagissez à l'article

147 réactions à cet article    


  • Mr Mimose Mr Mimose 10 décembre 2011 16:18

    L’UEJF a un train de retard, en israel plusieurs personnalités de partis d’extreme droite européen sont reçu bras ouverts. Car en israel on a compris que l’extreme droite européenne est en train de gagner du terrain. L’UEJF devrait revoir sa copie et essayer de coopérer avec Mme Lepen sous peine d’un terrible retour de baton.


    • appoline appoline 10 décembre 2011 20:39

      Coopérer, avec des gens qui veulent vous bouffer : difficile


    • caramico 11 décembre 2011 10:16

      Personne ne veut bouffer personne, à part le gouvernement Israélien actuel qui veut « bouffer » ce qui reste de la Palestine.
      L’UEJF ne représente pas, pas plus que le CRIF, les idées de tous les juifs de France, pas plus que l’UMP et le PS englobent la totalité des idées politiques des Français, et pas plus que l’Islam régit tous les comportements des arabes.
      Il est temps, et je rejoins l’auteur, que des voix divergentes s’élèvent avec force pour que des idées simplistes, manichéistes, xénophobes et racistes qui fleurissent actuellement parmi une minorité retrouvent leur juste et minable petite place.


    • appoline appoline 11 décembre 2011 15:44

      Ce n’est pas une histoire de racisme, mais une histoire de comportement et vous comme bien d’autres avez une fâcheuse tendance à faire l’amalgame.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 décembre 2011 04:56

      @ Mimosa


       Votre commentaire projette une image bien opportuniste de l’UEJF, qui est peut être vraie, mais n’est pas démontrés et n’est certes pas ici le sujet du débat. Le sujet, qui a des conséquences importantes, est tque toute une collectivité est prise en otage pour défendre des positions que ne partagent certainementt pas tous ses élments et peut être même pas une majorité d’entre eux


      Le probleme est encore plus grave aux USA, où une coterie qui souvent ne pratique même plus la religion juive, s’en est auto proclamée porte-parole et manipule pour des interets sordides, politiques et financiers, tout ce dosssier EXTREMEMENT LUCRATIF de la relation avec Israel qui tient souvent plus du chantage et de l’extortion que dune appartenance ou d’un soutien volontairement consenti.

      Je suis persuadé qu’une large majorité des Américains d’origine juive ne demanderait qu’à n’être que ça et que seule une pression qui tient de intimidation les force à des démonstration de fanatisme pro israel, meme quand Israel pose des gestes qu’aucune personne décente ne peut approuver



      Pierre JC Allard



    • ali8 10 décembre 2011 16:35

      bonsoir

      votre billet est poignant et l’on ressent votre sincérité, néanmois en cette heure avancée de l’après midi vous ne recevez pas de commentaire

      ceci est du à mon avis du fait que discuter avec un juif devient un risque auquel peu de gens ne se risquent car le citoyen lambda n’a ni le temps ni les moyens d’ester

      cordialement, et au plaisir de vous lire encore


      • appoline appoline 10 décembre 2011 20:40

        Ah, c’est ça la liberté d’expression : excusez moi je n’avais pas compris


      • Ouallonsnous ? 11 décembre 2011 17:06

        « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

        Ti Pol, vous ne vous demandez pas pourquoi l’auteur se revendique « juif », alors qu’il nous cite la déclaration ci-dessus, que les « aliénés » aux croyances et pratiques de ceux qui se revendiquent juif ne connaissent ou bien nient formellement ?

        Je pense que cet article est écrit sous « fausse banniére » et reléve de la pratique des fourberies habituelles à la propagande judéo-sioniste !


      • Mor Aucon Mor Aucon 12 décembre 2011 11:11

        C’est possible. La seule manière d’en avoir le coeur net est de poursuivre le débat en évitant les jugements d’intentions et les amalgames rapides qui nous mènent droit à l’affrontement violent.


      • Agor&Acri Agor&Acri 10 décembre 2011 17:02

        Du recul, du discernement, de l’objectivité
        et des valeurs humanistes et républicaines prévalant sur les doxa communautaristes.

        Ces quelques qualités réunies dans l’esprit des juifs français, feraient s’effondrer le nombre de sympathisants du CRIF ou de l’UEFJ
        et s’effondrer en retour le nombre de sympathisants du FN et des groupuscules situés à sa droite.
        Car le radicalisme et le lobbying juif et/ou sioniste est, à mes yeux, une des plaies qui entretiennent (voire qui créent) aussi bien le racisme (ex : les musulmans sont les ennemis. ...oui, mais de la France ou d’Israel ?) que l’antisémitisme (ex : les juifs veulent faire la loi en France).

        Alors on pourrait tous ensemble, français juifs et non juifs, réfléchir au mieux à l’avenir qu’on souhaite proposer à nos enfants.

        Je rejoins tout à fait les propos de l’auteur :
        ______________________________________
        Ce qu’il faut combattre, c’est donc le système oligarchique sur lequel les citoyens n’ont presque aucune prise (rappelez-vous la propagande médiatique et ce qui a été fait des résultats du referendum de 2005, de la tragicomédie grecque…) tant ils sont de plus en plus éloignés des lieux de pouvoir (organisations transnationales et financières) et de prise de décisions.
        _____________________________________

        Et je le remercie de sa prise de position qui reflète une bonne autonomie d’esprit que certains pourraient être tentés de lui reprocher.
        Je partage son aspiration à un monde meilleur pour la communauté...des hommes.
        Je crois que c’est ce qu’on appelle la fraternité.

         smiley


        • appoline appoline 10 décembre 2011 20:43

          Curieux quand un goy dit qu’il aime la France, on le traite de raciste, mais l’inverse : c’est autre chose. Aller,aller soyons honnête, nous nous faisons bouffer car nous n’osons pas exprimer nos idées.


        • caramico 11 décembre 2011 10:29

          Complétement d’accord sur le fond, juste une petite remarque, sur une réflexion qui illustre bien le malaise qu’ a réussi à créer les purs et durs de la cause juive :

          Doit-on se sentir obligé, à chaque critique d’Israel dans sa politique actuelle, de préciser qu’on est juif, où qu’on l’a été, où qu’on a un cousin, copain, ami, belle-soeur... juif où juive.

          Tout ça pour ne pas subir les insultes suprêmes d’antisémite, où pire, de négationniste.

          En ce qui me concerne, je revendique en toute impartialité une totale liberté de parole, qui s’exprime avec d’autant plus de force qu’elle est motivée par les nombreux crimes et délits auxquels s’adonne actuellement le « camp occidental », France et Israel compris.


        • hgo04 hgo04 11 décembre 2011 16:12

          C’est vrai.. personne ne devrait àavoir a justifier de son appartenance à... etc..

          Je remarque que l’auteur justifie son NON appartenance au FN..

          Je crois que cela devrait aussi attirer votre attention..

          Je justifie que je suis juif, pour dire certaines choses, ce qui m’evitent de prendre ces insultes ou des coups..

          Je justifie que je ne fais pas partie du FN pour dire certaines choses, ce qui evitent aussi que je prenne des coups ou des insultes..

          Et qui donnent des coups ou des insultes ??, envers qui on doit se justifier ??


        • Ptetmai 11 décembre 2011 17:26

          Surtout que dans le cas l’histoire religieuse et ethnique c’est plus de 80 % de mythes démont(r)és par des archéologues, des historiens, des exégètes


          Dans la tête des « Juifs » et dans la tête de « grands intellectuels français » et autres journalistes. 

        • Ptetmai 11 décembre 2011 17:39

           Et dans le cas spécifique et absolument unique, s’agissant de « l’ethnie » aussi !


          Voir plus bas ma modeste adresse à Jonathan .

          De même qu’il y a plusieurs christianismes à partir du tout premier qui date et de Paul de Tarse, et de Jacques, le frère de sang de Jésus, quelque peu associé à Céphas/Pierre, il y a plusieurs judaïsmes beaucoup moins vieux qu’on ne le pense généralement, c’est à dire tout au plus fin du VII° avant notre ère, et plutôt V°. 

        • Mor Aucon Mor Aucon 10 décembre 2011 17:22

          Excellent article, à l’auteur duquel je ne ferais qu’une légère remarque. Argumenter contre une idée n’est pas obligatoirement prôner l’interdiction de l’exprimer.

          Je prends l’exemple de conspihorsdenosvilles, dont j’ai repris, moi-même, plusieurs fois quelques lignes argumentaires, pour répondre à des théoriciens de la conspiration du 11/9 ou de celle des traîtres à la solde des USA, Schuman et Spaak, dans le processus de construction européenne, par exemple. Si ce site prône une quelconque interdiction, ce dont je ne suis pas tout à fait certain, il n’est pas recevable d’assimiler l’argumentation contre une théorie particulière à une revendication globale d’interdiction du droit à l’expression de l’opinion. Il en est de même pour toutes les lignes argumentaires contre le racisme, la xénophobie, l’exclusion des minorités, etc...

          Vous avez raison, le totalitarisme moral est une plaie et personne n’est à l’abri, mais il est possible de garder une certaine distance entre les arguments et les revendications non-argumentées et antidémocratiques. Collon est, pour moi, la quintessence de la manipulation intéressée de l’information néanmoins il ne me viendrait jamais à l’idée de l’interdire de s’exprimer. Sauf, bien sûr, s’il vient frapper à ma porte pour prendre un petit café et m’expliquer ses délires. Je me sentirais alors, dans le droit le plus légitime qui soit de lui signaler la direction de la sortie. À Faurisson, aussi.


          • Mor Aucon Mor Aucon 10 décembre 2011 18:04

            Ti Pol, je suis du même avis que vous pour qualifier de bêtise crasse et généralement malintentionnée, la négation des génocides. Néanmoins, je pense que la prohibition de l’expression de cette bêtise est contre productive et antidémocratique par essence. Le nazisme et le racisme suprématiste ressurgit de plus belle justement à cause de l’absence de débat public alors qu’il est extrêmement facile de trouver et de lire les œuvres négationnistes interdites. Le résultat est que les arguments historiques et scientifiques passent au second plan et il n’est plus question que de propagande et manipulation des masses.


          • Mor Aucon Mor Aucon 10 décembre 2011 19:32

            Il y a aussi des génocides étrangement inconnu, comme le massacre des paraguayens aux mains de la triple alliance Brésil, Argentine et Uruguay. L’Histoire est souvent très incommode.


          • Mor Aucon Mor Aucon 11 décembre 2011 15:00

            Mais qui a pu moinsser ce dernier commentaire ? Un brésilien et un argentin ?


          • Ouallonsnous ? 14 décembre 2011 17:42

            Bonsoir Mor Aucon, intéressantes vos interventions, mais...question ; que faîtes vous de la liberté fondamentale de conscience et d’expression, pour laquelle les français se sont tellement affrontés et on conquise ?


          • Yvance77 10 décembre 2011 17:33

            Salut,

            Vous le juif... vous faites un bien fou. Quel dommage cependant que vous soyez si isolé dans votre salutaire démarche.

            Et vous touchez du doigt là ou in fine la France est arrivée car des Sarkozy de malheur l’y ont poussé dans cette direction : le communautarisme pur et simple.

            Cela provient en partie d’une misère grandissante, ou chaque camp rejette l’anathème sur l’autre. Si des points peuvent être vrais, on perd vite pied aussi.


            • Maldoror Maldoror 10 décembre 2011 17:34

              L’UEJF craint en France le retour du facisme qu’il construit en Israël !


              • skejandi 10 décembre 2011 19:09

                je suppose que vous aimez monsieur maldoror, michel Onfray notoirement connu pour ses idées de gauche extrême...

                il se trouve que ce GRAND PHILOSOPHE est sioniste....
                mais bien évidement il faut un peu de lectures de connaissance, de recul sur les parti pris,pour voir qu’ISRAEL non seulement ne saurait être fasciste, mais dans un océan de dictatures religieuses , ou militaro religieuses, un ilot de démocratie, OU TOUTES LES IDÉES ou même pour les haineux de soi , comme peuvent être les voyous de l’UEJF, ont leur place, a la condition de laisser les autres s’exprimer.

                le fascisme , c ;est la négation et le bâillonnement des idées autres que la sienne...


              • jaja jaja 10 décembre 2011 19:28

                Pas la peine de mettre en capitales « Toutes les idées...ont leur place » dans la mesure où il est interdit aux arabes de se dire nationalistes palestiniens et de brandir leur drapeau...
                Quand à s’organiser sur des bases nationales c’est la prison, la torture ou la mort qui les attend... Démocratie dites-vous ?


              • Maldoror Maldoror 10 décembre 2011 20:33

                @ tipol :

                1) En ce qui me concerne, j’utilise rarement le terme de fascisme, que je réserve aux idéologues d’extrême gauche.
                2) Par contre venant de ceux qui justement utilisent ce pseudo-argumentaire, l’application de leur propre grille de lecture montre que ce sont des imposteurs maître de la double éthique, à savoir qu’ils légitiment (c’est ce qu’ils font toujours in fine) un Etat bien plus fasciste que le programme de MLP.
                3) Se fonder sur la composition de la knesset pour déterminer si Israël est un Etat fasciste ou pas, ça fait doucement rigoler.


              • Gonzague Gonzague 11 décembre 2011 10:09

                L’UEJF craint en France le retour du facisme qu’il construit en Israël !

                Comment diable peut-on craindre le retour de quelque chose que l’on est en train de construire ?


              • Ptetmai 11 décembre 2011 17:20

                Le fascisme est une plaie exécrable


                Mais la volonté de domination de l’Occident par des grosses fortunes US (qui s’exprime maintenant sous la forme CFR, Trilatérale et Bilderberg) est peut-être plus exécrable encore

                Et vous semblez ignorer qu’en leur temps Robert Shuman et Jean Monnet en étaient des marionnettes.

                Dommage

                PS. Renseignez-vous aussi sur le passé du président du Comité Nobel qui fit attribué le prix de la Paix à Obama . 

              • skejandi 11 décembre 2011 18:08

                mon cher jaja, je ne vous apprendrez pas que pendant la domination anglaise de la Palestine

                les palestiniens étaient les juifs...
                les autres chrétiens ou musulmans arabes.

                je ne vous ferez pas un cours d’histoire, vous en savez autant que moi , mais juste un point de détail, ceci était ecrit sur les passeports...
                juifs= palestiniens
                arabes = chrétiens et ou musulmans

                quand au drapeau, je ne vous apprendrais pas non plus qu’il s’agit du drapeau pan-arabe des annees 1916-1918 en aucun cas palestinien, car ce vocable etait réservé aux JUIFS.






              • skejandi 10 décembre 2011 17:42

                votre billet est d’autant plus utile, qu’il convient au sein de la communauté hébraïque ( je fais une difference entre le juif de confession et de culture), de noter que de nombreux juifs iront mettre leur bulletin de vote MLP, au prochaines élections.


                les commentaires sur JSS news, en témoignent.

                Si votre coup de gueule porte sur l’UEJF, 

                que dire de la dernière declaration de Prasquier a tel aviv il y a trois jours

                il est inconcevable « qu’il y ait un vote juif pour Marine Le Pen », la candidate du Front National à la présidentielle. « Le discours de Marine Le Pen ne correspond pas à la réalité mais obéit à une posture électorale. Je suis énormément choqué qu’elle appelle des juifs à voter pour elle ».

                Ce qui est choquant, c’est ce que dit Prasquier et non MLP.

                • Bernard Pinon Bernard Pinon 10 décembre 2011 17:46

                  Merci de cet article. Il y a une hypocrisie flagrante à fustiger l’extrême-droite en France tout en défendant la politique actuelle d’Israël. A côté de Mr Netanyahu, Mme. Le Pen fait figure de mère Thérésa ! Bon je force un peu le trait, quoique...


                  • armand armand 10 décembre 2011 18:48

                    Dans les deux cas il s’agit de défendre son peuple - parfois sans nuances et avec les bavures éventuelles de tout combat à mort, contre des ennemis qui ne font aucun cadeau. Et qui bien souvent sont les mêmes...


                  • Hijack Hijack 11 décembre 2011 16:06

                    Je confirme, sur l’Échiquier politique mondial : à côté de Netanyahu ... Lepen paraitrait d’extrême gauche ...


                  • jaja jaja 11 décembre 2011 16:10

                    A ses côtés il participerait à la boucherie en bon colonialiste qui n’a jamais désapprouvé ça ! (voir la vidéo)....

                    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article123285


                  • hgo04 hgo04 11 décembre 2011 16:24

                    Remettons les massacres àleurs places :

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_massacres

                    Voila.. àchacun son massacre..


                  • jaja jaja 11 décembre 2011 16:32

                    Il y a des massacres qui se sont faits en mon nom et au votre et au nom de la « Nation »... Je vois que vous êtes incapable de les dénoncer et que vous vous défaussez ce qui n’a d’ailleurs rien d’étonnant puisque vous soutenez le FN dont le chef borgne s’est tristement illustré dans les guerres coloniales.......


                  • hgo04 hgo04 11 décembre 2011 19:34

                    Mort de rires.. Je n’ai rien écrit.. c’est wikipedia.. lol.. 


                    Faudrait dire, en ce cas, ce que votre nom, pardon idéologie a tué, assassiné, détruit et marque au fer rouge, des millions d’hommes de femmes et d’enfants..

                    C’est bien de servir cette idéologie.. 

                    Je n’ai jamais suivi le borgne, mais au royaume des aveugles, il parait que c’est le roi...

                  • Hijack Hijack 12 décembre 2011 01:01

                    Ok, mais on ne peut comparer les situations ...


                    • non667 10 décembre 2011 19:21

                      à holly

                      les fachistes ne sont pas forcement ceux que l’on croie
                      c’est cui qui la dit qui l’est ! na ! smiley smiley smiley
                      pour mémoire :rappel

                      UNEF UEJD UEJF NPA MJS SOS RACISME FEDER Confederation Etudiante Jeunes etudiantes communistes ....... bref tout le front ripoublicain qui va manifester contre marine entre les 2 tours en 2012 !


                    • Alef Alef 10 décembre 2011 18:08

                      @ l’auteur : D’accord avec l’ami


                      Shabbat shalom

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès