• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un programme politique sur Agoravox

Un programme politique sur Agoravox

Bonjour à tous

Cela fait quelque temps déjà que cette idée me trotte dans la tête, et je vois bien à quel point elle trotte aussi dans la tête de certains autres... nombreux sont ceux, sur agoravox particulièrement, qui désirent de véritables changements dans la manière de faire de la politique ; certains même allant jusqu’à vouloir la candidature d’un « agoravoxien » pour les présidentielles. Je n’irai bien sûr pas aussi loin, mais force est de constater qu’agoravox est le lieu idéal pour tenter quelques nouvelles manières de réfléchir ensemble, de participer à la vie politique de manière réellement citoyenne.

Tout d’abord, il est facile de constater à quel point les rédacteurs, comme les commentateurs, sont investis dans cette aventure qui, dans l’ensemble, respecte assez largement la liberté d’expression. à force de passer du temps sur de tels sites, il est facile d’imaginer que lecteurs et rédacteurs cherchent, pensent, agissent, se passionnent et ouvrent leur esprit à autre chose que ce qu’on nomme la pensée unique.

Ensuite, la disparité des opinions, qui cohabitent somme toute en assez bonne intelligence sur ce site, permet l’accès de ce média à une large tranche de la population, ce qui diffère largement des autres médias « traditionnels », qui pour la plupart ne parlent qu’à ceux qui sont déjà convaincus.

Enfin, la structure d’un site comme agoravox permet une grande capacité de sélection d’informations, et de grandes possibilités d’adaptation en terme de technicité.

Pour toutes ces raisons, j’aimerais savoir si une expérience politique pourrait être menée avec agoravox, et si de nombreux participants y seraient intéressés. Peut-être agoravox pourrait créer une sorte de rubrique « programme politique », où seraient déterminés des sujets comme « défense », « justice », « éducation » par exemple (cela serait déjà à discuter), pour lesquels chaque « agoravoxien » pourrait contribuer en apportant ses propositions. Compte tenu de la disparité des opinions, ainsi que des catégories sociales représentées, on pourrait envisager une échéance pour les dépôts et commentaires, modifications à apporter sur tel ou tel sujet, pour ensuite voter pour l’établissement d’une sorte de programme politique démocratiquement choisi. Des experts de toutes sortes (avocats, médecins, économistes, agriculteurs, ingénieurs) pourraient être des contradicteurs très réalistes, et des sceptiques pourraient poser des questions qui dérangent, tous devraient pouvoir exprimer leurs attentes ou leurs mécontentements dans une même volonté constructive.

Tenter la possibilité de nous confronter tous ensemble à un exercice de solidarité et d’entente dans la mixité, pour prouver que l’identité nationale c’est la diversité, pour montrer que ce n’est pas au candidat de proposer un programme, mais au peuple de choisir le candidat qui va le mieux représenter le programme défini par les citoyens. Nous pourrions montrer l’exemple de ce que des citoyens « lambdas », intéressés par la chose publique, sont capables de faire si on les laisse décider eux-mêmes de ce qu’ils veulent.

Après, nous verrons si nous sommes ou non capables de nous entendre, au sein d’une petite communauté, et si les liens qui nous rapprochent sont plus forts que les distances qui nous séparent.

Réfléchissons à cette idée, aux moyens de la mettre en place, et tentons le coup : au pire nous assumerons notre échec, au mieux nous donnerions un bon exemple de ce que peut être « la démocratie participative » sur internet, ce bel espace de liberté qu’on voudrait nous supprimer.

 

Caleb Irri


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 9 février 2010 14:57

    démocratie participative sur un media qui censure à tour de bras.... pourquoi pas.

    Et nos opinions politiques, elles serviront de données de veille vendues par des consultants à des multinationales ?

    mouais.


    • cimonie raoul 10 février 2010 12:15

      hello,
       on y est quand meme moins censuré que sur « Le Post » ...


    • thejoker 9 février 2010 15:06

      et béh
      "... où seraient déterminés des sujets comme « défense », « justice », « éducation » par exemple
      « 
      tiens donc pourquoi deja divier pour mieux regner ?
      un programme soit etre general
      les sujets ou plutot axes en seront les moyens
      definir deja uen politique generale comme
      l’Etat au service de l’Homme
      l’economie au service de l’Homme...
      par Homme on entend bien sur lambda (enfin plutot celle et ceux qui se seront elever a la dignité d’Homme)

      ensuite
       »envisager une échéance pour les dépôts et commentaires« 
      tant pis si celui qui aurait pu faire vraiment avancer le debat est abscent... ???

      puis
       »Des experts" ??

      et pourquoi pas des banquiers aussi ? ou même des politiciens ?


      • thejoker 9 février 2010 15:09

        et béh
        "... où seraient déterminés des sujets comme « défense », « justice », « éducation » par exemple
        "
        tiens donc pourquoi deja diviser pour mieux régner ?
        un programme soit être général
        les sujets ou plutôt axes en seront les moyens
        définir deja une politique générale comme :
        l’Etat au service de l’Homme
        économie au service de l’Homme...
        par Homme on entend bien sur lambda (enfin plutôt celle et ceux qui se seront élevés à la dignité d’Homme)

        ensuite
        "envisager une échéance pour les dépôts et commentaires"
        tant pis si celui qui aurait pu faire vraiment avancer le débat est absent... ???

        puis
        « Des experts » ??

        et pourquoi pas des banquiers aussi ? ou même des politiciens ?

        (sans les fotes !)


        • caleb irri 10 février 2010 13:38

          @ thejoker

          échéances ne veut pas dire se presser,

          et bien sûr des experts. pourquoi pas des banquiers ou des politiciens ? il ne faut pas croire qu’ils soient tous ni du même bord, ni qu’ils n’aient rien à apporter


        • thejoker 9 février 2010 15:29

          "Pensons stratégiquement. D’un côté, la Commission européenne et les gouvernements font tout pour rassurer sur la solidité et l’avenir de la zone euro, quitte à imposer à la population une violente cure d’austérité ; de l’autre, nombreuses banques et hedge funds poussent à l’explosion de la zone euro, en spéculant sur les obligations des Etats. Dans cette lutte à la vie à la mort, quel camp choisir ? Aucun. Un seul ennemi se trouve derrière ces deux scénarii : la City de Londres.

          La seule alternative à l’effondrement de l’Empire financier britannique est :

          • Mise en faillite de tous les établissements financiers et de leurs avoirs spéculatifs, sur la base des critères de la loi Glass Steagall de Franklin Roosevelt, pour n’en garder que l’activité de banque liée à l’économie réelle.
          • Intégrer ces banques à un système d’économie dirigée où l’émission de la monnaie relèvera d’une véritable banque nationale, sous contrôle citoyen via les représentants élus du peuple.
          • Rétablir une pensée économique de croissance physique et de progrès social qui s’établisse dans le long terme, afin d’orienter ce nouveau crédit public vers les investissements d’avenir dans les infrastructures humaines (santé, recherche, éducation) et économiques de base (énergie, transport, eau, etc.)."

          http://www.solidariteetprogres.org/article6301.html

          • eugène wermelinger eugène wermelinger 9 février 2010 15:40

            Bien vu Caleb, mais pourquoi vouloir se limiter d’emblée ?


            certains même allant jusqu’à vouloir la candidature d’un « agoravoxien » pour les présidentielles. Je n’irai bien sûr pas aussi loin

            Que l’on se rappelle du phénomène Coluche qui est un exemple à suivre. A 10 % on fera du bruit.
            A bons entendeurs salut ! 

            • Big Mac 9 février 2010 15:45

              Oui très bonne idée je me propose en tant que trésorier du parti agoravoxien.


              • verdan 9 février 2010 18:05

                Dès lors qu’il s’agit d’argent... le crypto sioniste refait surface...on ne se refait pas...


              • miwari miwari 9 février 2010 19:59

                verdan ! smiley


              • SANDRO FERRETTI SANDRO 9 février 2010 15:46

                @ l’auteur,
                Il faut d’abord créer une cellule psychologique.
                Aujourd’hui, rien ne se fait sans cellule psychologique.
                Je vous renvoie à l’excellent article de Gasty de ce jour, qui ne se prend pas au sérieux, lui.


                • Big Mac 9 février 2010 16:14

                  Pour la cellule psychologique nus pourrions louer une annexe de Sainte Anne.


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 février 2010 15:55

                  « Un programme politique sur Agoravox » :

                  Est certainement une excellente idée, mais comme l’éfficacité et le rendement la politique locale sont depuis quelques années dépendants des ouragans de la mondialisation de l’argent et de toutes les terreurs qui accablent les peuples, il faudrait sans doute commencer par définir les limites des responsabilités politiques à l« échelle planétaire !

                  La France est en train de gesticuler frénétiquement pour préparer la destruction de l’Iran, comme elle l’avait fait pour l’Irak et pour d’autres pays... Elle enrôle les USA et tous les pays beni-oui-oui, ensuite elle elle se rétracte à la dernière minute en jouant l’hors jeu dans le but d’endormir ses »amis pays arabes«  !

                  S’il faut rappeler à ses responsabilités un quelconque pays, cela doit se faire conformément au droit international : Au jourd’hui rien ne justifie l’acharnement des pays nucléaires contre un autre pays qui veut simplement les imiter !

                  Il serait plus juste de dire et d’expliquer que puisque l’Occident a commis l’irréparable erreur pour avoir produit les armes de fin du monde, il importe d’arrêter la production des engins nucléaires dans tous les pays et ensuite d’interdire l’exportation de cette technologie vers les pays amateurs.

                  Pour ce faire, seule l’ONU est habilitée à superviser et à interpeler si nécessaire un pays qui ne respecterait pas cette sentence. L’ONU a donc besoin d’une arme juridique, d’une législation internationale pour pouvoir agir librement en dehors des influences nationales.

                  Il faut décreter la »DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS HUMAINS", un balisage éfficace pour éviter à l’avenir la folie des grandeurs qui atteint les responsables politiques.
                   
                  La politique macabre de certains pays, enrobée d’un épithète faussement international, qui a conduit à la destruction totale des pays et des Nations ne doit plus se reproduire, la situation irakienne ne pouvant plus jamais s’harmoniser, elle devrait faire réfléchir les coupables !

                  Mohammed MADJOUR.


                  • Louise Louise 9 février 2010 16:10

                    Cela ne répond pas vraiment à l’article...

                    La France ne peut pas être définie par ses comportements vis à vis de l’Iran, de l’Irak ou des USA...
                    Il faut bien admettre qu’il faut d’abord être reconnu par les siens...

                    Tout à fait d’accord pour décréter une  « DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS HUMAINS », mais je crains bien que cela ne soit qu’un voeu pieux !

                    Je pense que la seule idée qui puisse nous réunir sur AV ne peut être qu’humanitaire.
                    Nous sommes de bords politiques différents, mais si j’ai bien compris (en tant que « nouvelle » sur ce site), ce qui peut nous unir, c’est l’aspect humain de notre vie, de nos vies... Mais ce n’est pas rien ! Loin de là !


                  • LA MACHINE A ECRIRE LA MACHINE A ECRIRE 9 février 2010 15:55

                    @caleb irri : 

                    votre projet me paraît totalement hors propos, même si je trouve votre désir tout à fait respectable et généreux. Un organe de presse, même collaboratif, n’a pas vocation à établir un programme politique. Ce n’est ni sa vocation, et encore une possibilité. La diversité des points ne crée aucun courant politique en soi, elle éclaire simplement le débat, permet aux uns et aux autres de se positionner et de confronter leurs points de vus et leurs sentiments. 

                    Il me paraît que votre désir ne susciterait qu’un consensus mou et vain. C’est mon sentiment.


                    • caleb irri 10 février 2010 13:44

                      @ la machine à écrire

                      il est évident que mettre en place une telle organisation n’est pas aisé, et que même dans le cas ou un consensus mou et vain serait trouvé, ce serait déjà quelque chose. et puis il faut bien commencer quelque part, et agoravox me semblait un lieu approprié.

                      de toutes les manières, cet article se voulait une proposition, aux « agoravoxiens » de voir si l’idée les intéresse...


                    • thejoker 9 février 2010 16:01

                      pour un parti faut un projet
                      je propose une analyse et un projet
                      personne ne repond !!!!????
                      sauf la machine qui comprend bien qu’ici ya que des cons sans suce qui ne cherche qu’a sucer..

                      l’altruisme est plutot rare de jours et encore plus ici il me semble..


                      • eugène wermelinger eugène wermelinger 9 février 2010 16:57

                        thejoker : ton commentaire est affligeant ! 


                      • Bélial Bélial 10 février 2010 11:51

                        Il peut y avoir des convergences, des gens de tous bords peuvent se retrouver sur la nécessité de récupérer la création monétaire confiée aux banques, sur l’opposition à la participation de la France aux guerres en Irak, Afghanistan...


                      • Daniel Roux Daniel Roux 9 février 2010 18:42

                        Le problème n’est pas le programme, le problème c’est le Parti politique et son organisation quasi féodale qui impose l’alignement obligatoire des féaux sur leur seigneur et étouffe la démocratie sous le clientélisme et la démagogie.

                        Vous avez certainement remarqué que les hommes politiques trouvent toujours les mots justes, les exemples frappants, les propositions audacieuses.... lorsqu’ils ne sont pas au pouvoir.

                        Pour une fois je ne parlerai donc pas de Sarko qui est encore au pouvoir pour 2 ans et quelques.

                         2 exemples parmi des centaines.

                        Remarquez comme Villepin parle bien en ce moment, comment il tacle Sarko, un vrai bonheur. Hélas, quand il était au pouvoir, c’était différend. « La France est comme une fille de joie qui attend qu’on la prenne. » ou quelque chose comme ça, disait-il à ceux qui voulait l’entendre. Et le CPE qui augmentait encore la précarité des précaires ? Comment il s’est obstiné, entêté sur ce projet de loi. Si cela n’avait tenu qu’à lui, c’est en force qu’il serait passé, comme quoi les pulsions violentes ne se contrôlent pas facilement.

                        Et Emmanuelli, la soi disant aile gauche du PS ? C’est pareil, un vrai chantre socialiste aujourd’hui. Dommage que lorsqu’il était ministre, ce monsieur s’exprimait avec l’arrogance de celui qui avait la force publique pour lui. Il vous jetait son mépris des petites gens (tous ceux qui ne sont pas au moins ministre) à chaque contestation contre sa politique.

                        Commençons donc par rappeler à ces messieurs qu’ils ne sont que nos représentants quand ils ont l’honneur de recevoir nos suffrages.

                        Supprimons les avantages inouïs dont abusent les partis politiques et ramenons leurs droits à celui des associations ordinaires. Idem pour les hommes politiques qui ne devraient pas avoir d’autres droits que ceux dont disposent les Français en matière de revenus, de retraites, de frais et d’impôts.

                        Voilà ma première proposition. 


                        • cimonie raoul 10 février 2010 13:13

                          @Daniel Roux

                          Commençons donc par rappeler à ces messieurs qu’ils ne sont que nos représentants quand ils ont l’honneur de recevoir nos suffrages.

                          Là, tu fais une erreur mais une erreur toute pardonnable

                          Supprimons les avantages inouïs dont abusent les partis politiques et ramenons leurs droits à celui des associations ordinaires.

                          Et là, tu mets l’accent sur ce qui t’a induit en erreur plus haut !

                          Ces messieurs (& dames) ne sont pas NOS représentants, en tous cas, ne le sont plus ! Ils ont les représentants de leur parti ! Ils sont nos élus mais pas nos représentants ! Mais alors pourquoi sommes nous assez cons en France pour elire des gens qui ne sont plus nos representants ? Simple : le vote blanc et l’abstention ne sont pas comptabilisés sinon, cela fait longtemps que les lignes auraient bougé. Mais le probleme est bien la : Nos députés devraient redevenir ce qu’ils doivent être : des représentants des citoyens de leur region, circonscription, arrondissement ...
                          Ils devraient pour cela être totalement indépendant de tout parti politique. Au lieu de cela, nous avons des députés parachutés au milieu de region qui leur sont completement etrangeres, pour lesquelles ils n’eprouvent aucun attachement et dont ils ne connaissent que ce que leur cher conseiller ou lunettes de chiottes en chef leur communiquera.
                          Ils ne sont plus là pour entendre et rapporter des doléances, difficultés sociales, économiques ou autres, défendre l’emploi de leurs administrés, ils ne sont là que pour apporter une voix de plus au parti auquel ils appartiennent au sein de l’hemicycle...


                        • Daniel Roux Daniel Roux 17 février 2010 08:54

                          @ Raoul

                          Cool !

                          Tu as totalement raison, hélas.


                        • oncle archibald 9 février 2010 19:20

                          « défense », « justice », « éducation » ... oui, mais surtout « finances » car avant tout la politique c’est de savoir comment on leve l’impot et comment on le répartit ...

                          Et puis surtout il faudrait modifier la règle du jeu, qui fait qu’une fois élus les responsables politiques ne se sentent pas du tout tenus à appliquer leur programme .. J’ai proposé plusieurs fois ici un « contrôle à mi-mandat » qui permettrait aux citoyens de vérifier que « le contrat est respecté » et, s’il ne l’est pas, d’obliger l’élu à repasser par la case isoloir avant l’écéhance normale du mandat .. En revanche si tout va bien, il continue normalement .. C’est juste un « contrôle citoyen », un passage obligé pour prouver sa légitimité d’être aux commandes ...

                          Par exemple, depuis le temps qu’on nous promet la sécurité dans les cités, les grands nettoyages au karcher, et que rien ne se passe .. Avec mon truc on serait dejà débarrasés du grand conducatore ...

                          • Yohan Yohan 9 février 2010 19:46

                            Moi, mon programme serait de faire ce que la gauche n’ose pas pas faire et faire ce que le droite n’ose pas non plus...Avec ça, je suis sûr de contenter tout le monde smiley


                            • eugène wermelinger eugène wermelinger 9 février 2010 19:55

                              Salut Yohan,

                              tu pourrais nous développer cela un peu ? 
                              Et si tu plonges en enlevant ton casque, je te réserve une bonne bouteille .....d’air pour ton prochain passage ! 

                            • Dolores 9 février 2010 20:10


                              Je verrais assez bien une sorte de « Cahier de Doléances » qui permettrait de dégager les grandes lignes de ce que l’ensemble souhaiterait ,en en faisant la synthèse, voir ressortir dans toutes les matières de la vie publique,sociale et politique.


                              • caleb irri 10 février 2010 13:49

                                @ Dolores

                                peut-être en effet pour commencer il serait bon d’étudier la question des doléances ; cela peut également être fait par le biais d’un site comme agoravox, et peut déboucher sur la définition sinon de priorités, au moins d’axes à réfléchir...


                              • posteriori 9 février 2010 21:58

                                Programme dont vous êtes le héro.

                                Autant parler tout de suite des sujets qui fachent, j’ai tenté de concocter un compromis et ce n’est qu’avec des consensus qu’on parviendrait à ébaucher les bases d’un programme commun à tous les agoravoxiens :

                                Immigration-sécurité-identité

                                Prendre tous les franco-étrangers d’origine de races noire et basanées de 4eme génération et moins et les regrouper dans les préfectures où on les mène déja dans une salle aux couleurs
                                [Gauchiste passez au 2]
                                 de l’ump, un ptit bleu blanc rouge sympathique où un public de souche les hue pendant la cérémonie de blâme ou on les dechoit de leur nationalité. Après on les reconduit dans une annexe du fn et on leur rapelle qu’au prochain pas de travers la milice autorisée par le gouvernement s’occupera de leurs cas et on les reconduit dehors par la porte de service .
                                [2-droitistes passez au 3]
                                du PS, ou un prefet distribue un fascicule sur les bienfaits du Mrap, une bourse pleine de louis d’or à chaque personne pour que chacun d’eux rattrape le temps perdu par la mauvaise fois permanente de cette société et puisse le plus rapidement possible en rapporter bien plus à sa patrie qui lui tend enfin la main, et on les reconduit à la sortie
                                [3]
                                Voilà plus un seul français délinquant, et il ne reste qu’à trouver un moyen pour regler le cas de tous ces sans-papier maintenant responsable de la totalité de la délinquance.
                                 


                                • Thierry LEITZ 9 février 2010 22:45

                                  Que fait un intellectuel ? Il se mêle de ce qui ne le regarde pas : de politique.

                                  Je ne sais plus qui a dit cela, mais qu’importe, c’est assez juste car la politique c’est l’affaire de notre destin commun, de notre avenir qui n’est après tout, selon St Exupéry, « que du présent mis en ordre. »

                                  Hélas, aujourd’hui le présent est mis en désordre à telle enseigne qu’on ne peut qu’être inquiet pour la suite. Quant aux générations futures, c’est le flou total.

                                  Mais que cela ne nous empêche pas d’y réfléchir. Apporter sa contribution après avoir confronté des faits et des idées, c’est être un intellectuel, en toute modestie.

                                  Bravo à tous les contributeurs qui oeuvrent (bénévolement) dans ce sens !


                                  • PUCK 10 février 2010 00:08

                                    @ Caleb .
                                    Votre idée est séduisante à 1ère vue mais étant donnée la diversité des opinions sur ce site ,je ne vois pas quel pourrait être l’élément fédérateur .

                                    D’autre part ,il ne faut pas se leurrer ,la démocratie ,c-à-d le gouvernement du peuple par le peuple ,c’est bien joli ,mais ,si on peut penser qu’il y a une certaine cohésion intellectuelle sur A.V.(et ,encore ,pas toujours ),il faut reconnaitre que la culture politique n’est pas partagée ,On aboutirait alors à un salmigondis d’opinions ,sans liens entre elles ,et ,bien malin celui qui saurait en tirer la substantifique moelle .


                                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 février 2010 05:50

                                      @ L’auteur :


                                      Tout ce qui pourrait structurer un débat politique cohérent est intéressant. En fait, la France à besoin d’États Généraux et tous les pouvoirs qui pourraient les convier sont discrédités. Il serait intéressant que vous développiez l’esquisse de la logistique que vous suggéreriez pour cette démarche sur Avox.  Les responsables pourraient y voir à raison une opportunité de mousser le tirage et collaborer



                                      • cimonie raoul 10 février 2010 12:57

                                        Hello
                                        Collaborer, voire proposer un espace de travail collaboratif protégé et non censuré ?
                                        ou alors la chose peut se faire via des sites de travail collaboratif. Google propose de tels services...


                                      • caleb irri 10 février 2010 13:56

                                        @ Pierre JC Allard

                                        il faut creuser en effet, mais j’attendais de voir quelles seraient les réactions à cet article, de la part des lecteurs et rédacteurs du site. il est évident que la diversité des opinions sur ce site est une grande difficulté à dépasser, mais il faut bien imaginer que ce n’est rien par rapport à une population comme celle de la France. sûr alors que si nous ne sommes pas capables de nous entendre à travers un tel groupe somme toute assez peu nombreux, alors il vaut mieux se soumettre sans râler...

                                        ce qui ressort à première vue, c’est dans un premier temps l’élaboration d’une sorte de cahiers de doléances, avec Etats généraux, qui serait la première étape d’un tel projet.


                                      • nhjsenior 10 février 2010 08:15

                                        Mais enfin  !!

                                        D’ou sortez vous que Agoravox est un parti politique. Ceux ci existent déja et vous disposez d’un large panel de mouvance de gauche et droite.

                                        Déja que l’on soit subir la prose indigeste des auteurs qui utilisent Agoravox comme tribune politique

                                        Non non et non laissez nous tranquille et aller militer ailleurs svp


                                        • Shaytan666 Shaytan666 10 février 2010 11:29

                                           smiley  smiley

                                          Il y en a qui se prennent vraiment au sérieux et qui croient changer la France et pour les plus téméraires le Monde en venant déposer leurs proses sur Agoravox.
                                          Ceux qui n’ont pas encore compris que ce n’est qu’un grand jeu de rôle, avec les bons musulmans, les méchants sionistes, le méchant Nicolas, la gentille Ségolène etc... devraient quand même de temps en temps quitter leur PC et s’aérer  smiley


                                        • bobbygre bobbygre 10 février 2010 11:46

                                          Déja que l’on soit subir la prose indigeste des auteurs qui utilisent Agoravox comme tribune politique

                                          Mais personne ne vous oblige à lire !!! Heureusement que sur Agoravox, on peut parler politique, il ne manquerait plus que ça !


                                        • PUCK 10 février 2010 11:31

                                          Si j’ai bien compris ,il s’agit de mettre sur pied un PROGRAMME politique et non un PARTI .

                                          C’est assez différent comme concept .


                                          • bobbygre bobbygre 10 février 2010 11:45

                                            Je rejoins JP Allard dans sa remarque.
                                            Il me semble aussi difficile d’élaborer un programme politique à partir de la communauté Agoravox. Vue la grande complexité de la tache, ce serait un travail à mon avis bien au delà de la capacité de notre modeste communauté.
                                            Par contre, effectivement, il y a quelque chose de plus réalisable à mon avis et à laquelle je songe depuis longtemps également : ce sont des Etats-Generaux.

                                            Il faudrait que le peuple convoque de nouveaux Etats-Generaux, prélude à une nouvelle assemblée constituante.

                                            En interdisant aux notables de la Vème République de s’impliquer dans le futur régime, ce sera le seul moyen de mettre par terre une bonne fois pour toutes tous ces réseaux mafieux qui empoisonnent notre nation.

                                            Deux conditions pour que ce soit une réussite :
                                            - Les Etats-Généraux doivent permettre de faire un état des lieux complets et non-truqués de l’état de notre pays.
                                            - Un nouveau régime permettra de renouveler les élites, ce qui est notre dernière chance de sortir de la corruption et de l’immobilisme qu’il nécessite pour maintenir le statu-quo.

                                            Et là, effectivement, Agoravox pourrait jouer un rôle en détaillant quelle forme cela pourrait prendre et en essayant d’initier un mouvement. Pour ma part, c’est le seul combat politique que je serai encore prêt à mener.


                                            • cimonie raoul 10 février 2010 12:49

                                              @bobbygre

                                              Je trouve l’idée des E.G très intéressante mais quelle sera leur légitimité ?

                                              Il faudrait que le peuple convoque de nouveaux Etats-Generaux, prélude à une nouvelle assemblée constituante.

                                              Qui est Le Peuple pour toi à ce moment précis ? Comment le peuple (toi, moi, mon voisin ...) allons convoquer des E.G ? Je ne suis pas un spécialiste du droit constitutionnel et je ne sais pas si la constitution ou notre Vème Rep a prévu quoi que ce soit qui aille dans ce sens mais j’en doute fort.

                                              Cela étant dit, je pense qu’il n’y a pas d’incompatibilité entre ta suggestion et ce que propose Caleb. Des états généraux, cela se prépare longtemps à l’avance et cette préparation se fait avec un programme politique.


                                            • bobbygre bobbygre 10 février 2010 14:30

                                              C’est précisément le genre de questions dont on pourrait débattre sur les sites citoyens.
                                              A la question de la designation des représentants du peuple, les solutions sont infines, aucune d’entre elles n’étant parfaites.
                                              Il faudra choisir.

                                              Quelques suggestions (juste pour montrer que les solutions existent, ce ne sont pas des problèmes) :
                                              - un mouvement social décide de provoquer une élection (pas compliqué à organiser, il suffit d’installer des bureaux de vote dans chaque mairie, après on sait tous comment ça fonctionne, une élection papier est infalsifiable), et on désigne 5 représentants par département, la seule condition pour pouvoir être candidat étant de n’avoir exercé aucun mandat politique durant la Vème République.
                                              - on décide de tirer au sort parmi une liste de candidats.
                                              - une série d’assemblée populaire désigne à main levée les représentants dans chaque département.
                                              On peut ou non décider de corréler le nombre de représentants par département en fonction du nombre d’habitants.

                                              Bien sur, tout cela ne peut se faire que dans le contexte d’une forte agitation sociale (synonyme d’effervescence politique) et cela peut paraitre naïf à l’heure actuelle où la masse vit encore dans l’illusion que tout va bien madame la marquise mais le cataclysme économique approche à grand pas et la situation sociale va bientôt devenir beaucoup plus tendue et il serait intelligent que tous les gens de bonne volonté se préparent à ce moment. Car l’envie de dégager les incompétents corrompus qui nous gouvernent actuellement risque d’être trés forte !
                                              En fait, notre seule limite dans le domaine politique, c’est notre imagination !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès