Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Une Europe sans défense est une Europe sans avenir

Une Europe sans défense est une Europe sans avenir

L’actualité Malienne souligne la nécessité pour la France, et au-delà pour l'Europe, de disposer d'un outil militaire moderne et performant susceptible de se projeter le cas échéant sur des théâtres lointains. Les différentes interventions françaises qui se sont multipliées ces dernières années sont trompeuses. La restriction permanente des budgets a fragilisé l’appareil militaire hexagonal. Il est désormais très difficile d'envisager des actions extérieures sans un appui logistique allié.

Défense de nos ressortissants, de notre sécurité, de nos intérêts stratégiques, nos forces armées sont de plus en plus sollicitées. Oui mais voilà, l'armée française du XXI ème siècle a beaucoup changé. Sa professionnalisation imposée par la fin de la conscription n'a pas été accompagnée des moyens financiers nécessaires pour lui maintenir sa capacité opérationnelle.

La France, comme l'ensemble du continent à l'exception de la Grande-Bretagne s'est engagée sur une pente dangereuse, celle de la démilitarisation silencieuse. L'effort de défense se trouve aujourd'hui à un point historiquement bas en Europe. Une évolution justifiée par le nécessaire redressement des comptes publics mais qui cache plus qu'un pacifisme, une insouciance grave, un déni de réalité face à l'évolution du monde.

Car ce n'est pas parce que les menaces ont changé qu'elles sont aujourd'hui moins présentes. La première d'entre elle, c'est l'émergence de zones non droit sur la planète, le développement de la piraterie, du brigandage et des atrocités. Ou encore du terrorisme international financé par des Etats. C'est également l'insécurité plus traditionnelle avec des puissances belliqueuses A cet égard, ceux qui plaident pour l'entrée de la Turquie dans l'UE omettent souvent volontairement qu'une telle admission reviendrait à adopter des frontières avec des voisins encombrants (Géorgie, Iran, Irak, Syrie).

Pour bien des observateurs le renoncement européen à disposer à un outil de défense performant est aussi le renoncement à avoir un avenir. Une mortelle torpeur qui ne peut que conduire qu’à sortir de l’Histoire avant d’en être effacé. L’éditorial du Monde du 5 janvier dernier, "Danger : l'Europe renonce à se défendre", démontre aujourd’hui toute son acuité. Depuis 2006, le niveau d'investissement annuel des Européens dans des projets de défense a diminué de 20 milliards d'euros. La fonte des budgets militaires européens, est aussi rapide et inquiétante que la fonte des glaces. Les Etats-Unis estiment qu’en deçà de 2 % du produit intérieur brut, les pays membres de l'OTAN risquent de compromettre un niveau de sécurité commune crédible. Pourtant l'Italie est tombée à 0,84 %, l'Espagne à 0,65 %. Si le Royaume-Uni sauve les meubles ce n'est pas le cas de la France, dont le budget de la défense a chuté à 10% du budget global soit 1,56% du PIB.

Au-delà de l’incapacité à défendre le territoire contre des agressions extérieures ou à répondre à des événements naturels intérieurs, l’autre risque de la démilitarisation, c’est la disparition pure et simple de l’appareil industriel de défense. Un risque de désindustrialisation et de perte de souveraineté pointé dans un rapport remis par l'ancien ministre des affaires étrangères Hubert Védrine à François Hollande en novembre 2012. A l'inverse, les Etats-Unis désormais de plus en plus tournés vers l'Asie demandent à l'UE de prendre son autonomie en matière de défense.

Si tu veux la paix, prépare la guerre (si vis pacem, para bellum) enseignaient les Romains. L'Europe ne doit pas devenir une vieille dame tremblante. Si elle veut demeurer fidèle à ses valeurs elle doit se tenir debout face à l'Histoire en n'excluant pas de payer, si nécessaire, le prix du sang et des larmes.



Sur le même thème

Rendons à Airbus... les succès qui reviennent à Airbus !
Quelles Nations d'Europe pour le monde ?
J'ai beau chercher, où diable est ma Pesc ?
La guerre comme idiotie (10) : la question à 8 milliards ou comment le furtif se prend un râteau
La Pologne dans tous ses Etats


Les réactions les plus appréciées

  • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 14 janvier 2013 15:10
    Jean-Pierre Llabrés

    Depuis 1989, quant tombèrent le Mur de Berlin et le Rideau de Fer (il y a 23 ans déjà) et que l’Empire Soviétique disparut, en 1991, les USA semblent continuer de vouloir considérer la Russie comme un ennemi potentiel ainsi qu’au temps de l’URSS.

    Si cette attitude américaine devait persister, les pays de l’Europe de l’Ouest devraient quitter l’OTAN et s’allier à la Russie pour constituer une Union Européenne de l’Atlantique à l’Oural (et au Pacifique, via la Sibérie).

    Géopolitique & Géostratégie : Europe, Russie & USA
  • Par Rensk (---.---.---.246) 14 janvier 2013 13:18
    Rensk

    En faite vous ne répondez qu’à la demande US : l’UE (OTAN) doit augmenter son budget militaire !

    Saviez-vous ce qu’à signé Obama le 2 janvier ? Que prépare-t-il en nous y entrainant sans nous demander notre avis ???

    Le 2 janvier Obama (l’homme de paix) a signé un décret permettant d’attaquer la Chine avec des bombes atomique, rien que ça !!! 

  • Par Rensk (---.---.---.246) 14 janvier 2013 13:41
    Rensk

    Ai oublié de vous dire ce que les US disent a l’UE (nouvelle raison d’être de l’OTAN ?) :

    - Les États-Unis n’ont de cesse de soulever ce sujet et rappellent à leurs alliés européens qu’ils doivent assumer la même responsabilité et maintenir par conséquent leurs dépenses militaires au niveau correspondant fixé. Il est évident qu’il ne s’agit pas de défense de la zone de responsabilité de l’OTAN. Il est question des forces expéditionnaires et des opérations de l’OTAN qui sont projetées loin de la zone de responsabilité des pays de l’Alliance.

  • Par kimbabig (---.---.---.220) 14 janvier 2013 19:11

    Pour assurer correctement sa défense, la France doit surtout fuir les alliances avec des va-t-en-guerre qui bombardent où et quand ça leur chante (donc quitter l’Otan), et prendre ses distances avec cette « vieille dame tremblante » qu’est l’europe incapable de renouveler sa population, tandis que la France l’est (taux de fécondité français en 2012 : 2.08 enfants par femme, quand la plupart des pays européens sont en dessous d’1.5). On ne peut se défendre efficacement quand on garde un hospice. Et ne parlons du désastre économique européen qui nous prive des moyens de financer notre défense : il faut donc aussi quitter l’ue.

    L’important pour avoir la paix, c’est :
    -ne pas agresser les autres pays
    -avoir les moyens de dissuader les autres pays de nous agresser (et ces moyens la France les a depuis qu’elle a la bombe).

    Au 21ème siècle, la France ne peut plus espérer dominer comme elle a pu le faire par moments au 18ème ou au 19ème, et il serait extrêmement périlleux de chercher dans l’ue ou l’otan un substitut à cette superpuissance perdue (la puissance ne vaut que si on la contrôle).

    Par contre, au 21ème siècle, la France a largement les moyens d’exister sur la scène mondiale, et de ne pas s’y laisser marcher sur les pieds, ce qui ne veut pas dire bombarder un pays sous prétexte qu’on aime pas son président.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires