• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une mise au point sur les Croisades

Une mise au point sur les Croisades

Dans le fatras d'inepties destinées à nous culpabiliser qu'on entend tous les jours, celle qui concerne Les Croisades, mérite une mise au point.

Les calomniateurs qui dénigrent notre Histoire la connaissent l'Histoire à peu prés aussi bien que Gérard Depardieu connait l'élégance et les bonnes manières. Ils se permettent sur les Croisades des commentaires tellement stupides qu'il faut remettre les pendules à l'heure.

Il faut dire ce qui s'est passé pendant les Croisades, quels étaient les acteurs impliqués, quel était le contexte. Après chacun se fait son opinion, mais avant, il faut au moins savoir ce qui s'est vraiment passé !

Les propagandistes historiens du dimanche disent en substance ceci : "Les Croisades furent une agression des méchants Chrétiens venus d'Euope contre les gentils Arabes musulmans".

Ce faisant, ils commettent une bourde classique de la part des ignorants qui commentent l'Histoire : ils plaquent des réalités, ou des phantasmes(!) d'aujourd'hui sur une époque où les choses étaient toutes différentes.

Quand vous mesurez, avec les polémiques sur Jaurès, l'effet que celà produit à 100 ans de distance, imaginez à 1000 ans de'écart ! C'est le temps qui nous sépare des principales Croisades.

Les informations que je donne ici sont issues de deux sources principales : L'ouvrage "Les Croisades" de Zoé Oldenbourg et "Histoire de l'Etat Byzantin" de G. Ostrogorsky. Je parle principalement de la Première Croisade qui aboutit à la prise de Jérusalem en 1099 et des deux qui suivirent au onzième siècle.

Les acteurs des Croisades.

Les acteurs des Croisades ne sont pas ceux que ces gens disent.

Les Croisades ont pour principaux acteurs :

  • les Croisés venus d'Europe Occidentale et principalement de ce qui est aujourd'hui la France(1).

  • Les Byzantins. Les Byzantins qui s'appellent alors "Romains" sont des Chrétiens Orientaux plutôt hostiles aux Croisés qu'ils considèrent, à juste titre comme une menace pour eux. Ils parlent le grec, ils sont les ancêtres des Grecs d'aujourd'hui, mais autour de Byzance ils vivent dans un monde qui n'a évidemment rien à voir avec la Grèce d'aujourd'hui.

  • Les Arméniens. Les Arméniens sont aussi des Chrétiens Orientaux. Contrairement aux Byzantins ils ne sont pas méfiants ou hostiles vis à vis des Croisés et noueront de nombreuses alliances avec eux.

  • Les Arabes. Les Arabes sont à l'époque des Croisades, encore majoritairement... Chrétiens ! Même si, juste avant l'arrivée des Croisés, ils étaient soumis à un pouvoir musulman. A l'époque des Croisades, y compris en zones non contrôlées par les Croisés, les Arabes ne sont pas maître de leur destin. Ils sont sous le joug d'un autre peuple...les Turcs qu'ils avaient fait venir comme mercenaires et qui peu à peu s'étaient emparé du pouvoir, comme les Barbares jadis à Rome.

  • Les Turcs. A l'époque où les Croisés arrivent, les Turcs (qui ne sont pas les Ottomans, ceux ci apparaîtront quelques siècles plus tard) ont pris le contrôle du Proche Orient à travers plusieurs royaumes. Eux sont quasiment tous Musulmans.

Vous voyez qu'on a déjà cinq acteurs très différents qui ont chacun leurs intérêts propres. Les Croisades vont ressembler à un jeu de billard entre ces cinq principaux acteurs. On est déjà très éloigné de la vision simplistes et manichéenne de certains !

Je cite là, les principaux acteurs. Il va de soit, qu'encore plus qu'aujourd'hui, il y avait de nombreuses sectes religieuses et de nombreux peuples présents sur place. On ne peut pas tous les citer. Donnons juste un nom : Saladin. Le guerrier qui reprendra Jérusalem aux Croisés n'était pas Arabe contrairement à ce que voudrait la propagande de certains ! Il était Kurde.

Qu'est-ce que celà nous apprend ?

Celà nous apprend que les Chrétiens étaient divisés. Une grande partie des Chrétiens Orientaux sont plutôt hostiles aux Croisés, même si le rusé basileus (Empereur de Byzance) Alexis Comnène va habilement les utiliser... pour son propre compte. Ceux qui présentent les Croisades comme une agression du monde chrétien dans son ensemble contre l'Islam ont donc tout faut !

Ceux qui présentent les Croisades comme une agression contre les Arabes ont tout faux également, puisque, comme on vient de le voir, à l'époque les Arabes sont encore majoritairement Chrétiens. Or, les Croisés ne comettront pas, sauf lorsqu'il y aura confusion, de sévices contre des Chrétiens.

Le Monde de l'époque des Croisades n'est pas le monde d'aujourd'hui dans lequel les Arabes Chrétiens sont hyper-minoritaire, où Byzance n'existe plus et où les Arméniens ont été massacrés.

Interpréter les Croisades en pensant le proche Orient des onze et douzième siècle comme celui d'aujourd'ui conduit à ne dire que... des inepties !

Le "timing"des Croisades.

A l'époque où les Croisés arrivent, les régions où ils débarquent et où ils bataillent, qui couvrent en gros les terres entourant Constantinople à l'Est, le sud de l'actuel Turquie, l'actuel Liban, l'actuelle Syrie de l'ouest et la Palestine (à l'époque, ça s'appelle la Palestine !) sont des terres disputées en permance entre des puissances chrétiennes ( Byzantins alliés aux Arméniens) et Musulmannes.

Ceux qui qui prétendent que les Croisées arrivent brusquement, violemment pour imposer le Christianisme dans un monde musulman depuis toujours ont donc, encore, tout faux !

A titre d'exemple, l'une des principales villes que prennent les Croisés, la première ville de la région, certainement la plus importante après Jérusalem est Antioche située au bord de la Méditerranée à peu près sur l'actuelle frontière en la Turquie et la Syrie. Quand les Croisés arrivent Antioche n'est sous domination musulmanne que depuis... 14 ans ! Antioche est prise aux Byzantins par les Turcs en 1084. Les Croisés la reprennent pour leur propre compte en 1098 !

Causes et buts des Croisades.

Les Croisades sont dues à la prise du pouvoir par les Turcs qui vont massacrer en 1078 la population de Jérusalem dont évidemment les Chrétiens puis vont se mettre à les persécuter ce que ne faisaient pas les Arabes avant eux ! Les livres d'histoire politiquement correctes s'attardent longuement sur le calcul politique qui fit que Saladin renonça à faire massacrer la population de Jérusalem en 1187 mais oublient bien sûr cette sinistre date de 1078. les Turcs vont interdire aux Pélerins Chrétiens l'accès aux lieux saints que les Arabes leur accordaient. De là, une réaction forte dans une Europe qui n'est pas l'Europe d'aujourd'hui laïque et souvent athée, mais qui une Europe profondément religieuse où les pélerinages ont tout leur sens et où bloquer le principal, celui de Jérusalem est une déclaration de guerre !

Là encore, si on voit le Proche Orient comme un ensemble uniformément arabe ou presque ce qu'il est aujourd'hui ,(à l'exception évidemment d'Israël) en ignorant la présence des Turcs, on ne comprend rien à l'Histoire, et on dit n'importe quoi !

Ceux qui disent que les Croisades furent une agression gratuite contre les Musulmans ont tout faux !

Et, même si cent ans près sa conquête par les Croisés, Jérusalem sera reprise par les Musulmans, dans un sens le but visé par les Croisades a été atteint puisque les Pélerinages seront réétablis jusqu'à aujourd'hui où les Chrétiens peuvent toujours venir.

Les Croisades ne sont donc pas complètement un échec. Et nous n'avons nous Chrétiens d'Occident en général et Français en particulier aucune raison de considérer cette période comme honteuse ou de nous en repentir. Ce serait un non-sens historiquen et politique !

Il serait trop long et moins intéressant de faire l'historique des Croisades après la perte de Jérusalem. Disons juste deux choses :

  • la Quatrième Croisade a été catastrophique pour la Chrétienté puisqu'elle aboutira au sac de Constantinople par les Croisés et ouvrira une fracture entre Chrétiens Orientaux et Occidentaux qui ne se refermera jamais. Elle se prolonge jusqu'à aujourd'hui dans l'opposition Russie/Occident et dans la manière honteuse dont nous avons traité ces dernières années Grecs et Chypriotes, sans parler des Serbes.

  • La dernière fois que le terme de "Croisés" a été utilisé, sérieusement (je laisse de côté les débiles mentaux qui ont sévi à la Maison Blanche) remonte à... il y a 20 ans seulement ! Pendant la guerre du Karabagh qui opposa Arméniens et Azéris, un petits groupes d'Arméniens venus des Etats-Unis prirent le nomp de "Croisés" ("Խաչակիրներ" en arménien). Leur chef, mort au combat, est aujourd'hui vénéré comme un héros en Arménie.

Pourquoi cet article ? Pour bien expliquer que l'Histoire est bien souvent plus complexe que ce qu'on pense. Plaquer sur le passé les schémas et les réalités actuels est plus qu'idiot, c'est mensonger.

En revanche, l'Histoire, et c'est pour celà qu'il faut la connaître a toujours des prolongements jusque dans le présent.

C'est l'Histoire qui permet de comprendre le présent et pas l'inverse !

 

(1) : Le Royaume de France existait j'entends bien, mais des Croisés viendront aussi de régions qui ne seront rattachées complètement à la France ulétrieurement aux Croisades.


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • tf1Groupie 2 août 2014 13:11

    Intéressant, merci.

    La compréhension de l’Histoire est un travail sans fin ...


    • Pere Plexe Pere Plexe 2 août 2014 14:33

      L’Histoire en générale et celle là en particulier n’est jamais aussi simple qu’un cours de CM2 ou de 6éme.

      Et les éléments que vous rappelez ne doivent pas occulter d’autre faits avérés.

      Ainsi le rôle déterminant de l’église catholique romaine .Ou encore que le monde musulman de Saladin vivait sans heurts avec les Chrétiens...jusque là !

      Oui les croisades ont été des missions coloniales agressives et sanglante de la Chrétienté contre les mécréants !


      • Julien30 Julien30 4 août 2014 11:47
        « Oui les croisades ont été des missions coloniales agressives et sanglante de la Chrétienté contre les mécréants ! »

        Et ben non, vous avez lu l’article ? Parce que là, vous en êtes encore à la vision CM2.

      • Alren Alren 2 août 2014 15:14

        Excellent résumé d’un ouvrage de qualité !
        J’en profite pour rappeler que la conquête de l’Égypte puis du Maghreb par la secte créée par Mahomet fut extrêmement sanglante.
        La « cohabitation heureuse » en Andalousie (la portion de la péninsule ibérique conquise par les mêmes troupes de Mahomet), cohabitation entre musulmans, juifs et chrétiens, tant vantée par certains qui lui opposent l’intolérance des dits chrétiens après la Reconquista, était due plus à un rapport numérique entre groupes qu’au respect d’une sorte de principe d’acceptation de la différence !
        En effet les chrétiens étaient de loin les plus nombreux car les invasions « agressives » étaient constituées essentiellement d’une minorité de combattants qui arrivaient dans des régions déjà peuplées de « civils ». Lesquels par leur travail créaient la richesses dont leurs nouveaux maîtres profitaient. Les massacrer eût été tuer la poule aux œufs d’or.
        Le même phénomène se produisit déjà quand les Francs et autres « barbares » envahirent la Gaule romaine.

        Cordialement Alren


        • OMAR 2 août 2014 22:56

          Omar33

          @Alren

          La conquête de la péninsule ibérique  fut l’œuvre de Tarik Ibn Ziyad  : un pur Amazigh, ainsi que ses soldats, c’est-à-dire des Maghrébins...
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Tariq_ibn_Ziyad

          Pour le reste, vous avez aussi tout faux, mais n’ayez crainte, c’est seulement dû à votre ignorance....
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Inquisition_espagnole
          .


        • norbert gabriel norbert gabriel 2 août 2014 16:05

          Au sujet des croisés, il faut aussi rappeler que c’étaient la plupart du temps des gens de guerre, qui ne vivaient que pour ça, et qui passaient leur temps à se battre dans leur pays. Les croisades ont été un bon moyen pour les envoyer se défouler à l’extérieur avec un bon motif inspiré et béni par le pape. Il ne fallait pas trop attendre de ces soldats une mission humaniste quand ils sont allé en Terre Sainte. C’est souvent l’intégrisme catholique qui a généré des désastres, comme Isabelle la catholique qui a fait exploser plusieurs siècles de cohabitation harmonieuse entre les religions du Livre. A Tolède par exemple ...


          • Gnostic GNOSTIC 2 août 2014 16:16


            MILLE BRAVOS pour cet article et ses mises au point

             

            La période des croisades est absolument méconnue et pourtant fascinante (des seigneurs mais surtout des milliers de serfs qui quittaient tout pour partir en croisade en sachant qu’ils avaient peu de chances de revenir, un « jihad » chrétien en quelque sorte ?)

            il y a aussi la croisade des enfants et la croisade contre les albigeois.

             

            CURIEUX qu’aucun film à grande échelle n’est jamais été tourné sur ces sujets ?

             

            Mis il est vrai que notre « intelligentsia » bourgeoise est beaucoup plus passionnée par les états d’âme de Robespierre ou de Trotski

             smiley

             


            • Pere Plexe Pere Plexe 2 août 2014 16:36

              Rien que pour les « blockbuster » il y a au moins celui là.


            • volpa volpa 2 août 2014 16:45

              Il est des faits historiques à traiter.

              La traite négrière, les razzias sur les côtes européennes, la vérité sur les croisades, etc.


              • Loatse Loatse 2 août 2014 16:51

                Pauvres de nous ! Déjà qu’on doit payer cette fichue dette manquerait plus que quelques belliqueux/rancuniers nous présentent aussi la note pour des faits (déformés tant qu’à faire) qui se sont déroulés il y a 8 siècles de cela et dans une europe fortement christianisée, ceci expliquant l’émoi suscité par le massacre de pelerins en terre sainte...(pour moi un tas de cailloux lointain et des tombeaux aussi saints soient ils ne valent pas qu’on s’y entretue pour y accéder mais bien entendu c’est ma vision des choses mais peut être que vivant à l’époque médiévale, elle serait différente..)


                http://www2.l1visible.com/les-croisades-guerre-ou-pelerinage/

                Quoiqu’il en soit ceci fait partie de notre patrimoine, de notre histoire... sur cette planète ou de personne sauf à nous il n’est demandé de rougir de son passé...voir de le faire disparaître des livres d’histoire et de nos mémoires.












                • claude-michel claude-michel 2 août 2014 17:37

                  Définition de la croisade....Personnes qui se croisent en s’étripant...au nom de dieu..d’hallah ou de madame michu.. !


                  • diogène diogène 2 août 2014 17:45

                    Pour comprendre les mécanismes du phénomène des croisades et savoir qui tirait les ficelles, il faut regarder à qui elles ont profité.

                    Et la réponse est : à deux ports italiens, Gènes et Venise qui s’étaient spécialisés dans la location de bateaux et les transport de troupes (les mot « croisés » a donné « croisières »), le transport de marchandises, le commerce avec les pays du moyen orient, etc...
                    Les aller-retours se faisaient plus par mer que par la voie terrestre, d’où l’histoire de Saint Louis, mort à Tunis lors de la 8ème croisade.
                    Les armateurs et les commerçants italiens étaient gagnants sur deux tableaux : les croisés les payaient pour leurs services et ils assuraient la sécurité de leurs comptoirs.
                    Pas cons !
                    Quant aux serfs, ils croyaient que l’apocalypse était imminente et leurs évêques leur avit promis le paradis s’ils défendaient la chrétienté, alors...


                    • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 2 août 2014 18:17

                      Il est exact que les Vénitiens en particulier ont profité économiquement du système, mais plutôt après la Ière Croisade.

                      Pour la petite histoire, ceux sont les Vénitiens qui ont inventé l’assurance-vie. Ils assuraient les pèlerins, mais pour toucher l’argent en cas de décès, la famille devait présenter le corps du défunt ! Inutile de dire qu’on ne retrouvait quasiment jamais les corps et.. c’était tout bénef. pour les Vénitiens.
                      (Je tiens cette anecdote de l’émission d’Alain Bombard « Au delà de l’Horizon »).


                    • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 3 août 2014 08:19

                      Complètement d’accord.
                      La cause principale des Croisades était le contrôle de la route des épices.
                      Les épices étaient un peu ce que le pétrole est aujourd’hui. Le reste, religion,démocratie ou terrorisme, ne sont que des faux prétextes.


                    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 3 août 2014 09:40

                      @ Diogène. Exact. Les Serfs d’aujourd’hui s’appellent « Djihadistes » auxquels on promet le paradis plein de houris. A qui profite leur crime ? à Usraël (gaz , pétrole, domination mondiale).


                    • Menouar ben Yahya 2 août 2014 17:51

                      Le livre d’Amin Maalouf« Les croisades vues par les Arabes » peut aussi apporter un éclairage, apporter un peu d’objectivé. Dans cet Orient, terre de tous les schismes,terre de Saint Augustin, il y a eu la querelles des Icones, le Pélagianisme, l’Arianisme... et celui ci est intéressant sur un point essentielle, la trinité et la consubstantialité du fils et du père et son rejet par Arius et c’est ce point qui sera reprit en parti par les Musulmans.Il faut aussi savoir cette anecdote que l’on rapporte ; le grand père de Mahomet qui exercera une forte influence sur lui, s’attristait de ne pas avoir de descendance, il se serait tourné vers le dieu des Chrétiens pour l’implorer car il avait été fasciné par le massacres de Chrétiens qui plutôt que de se convertir au Judaïsme avait préféré mourir. A l’époque nombre de tribus étaient juives,chrétiennes ou païennes et avec la venu de l’Islam, d’anciennes tribus juives ou chrétienne se sont convertis, tel la Kaïna en Algérie certainement reine de descendance juive qui résista aux Arabes, elle se suicida mais demanda à ses fils de se soumettre et de se convertir pour que leurs vies soient épargnées.

                      Mais on ne doit pas occulter que la rencontre de l’Orient et l’Occident a permis la renaissance alors que pour les Arabes celle ci grâce à l’apport gréco latin avait déja eut lieu entrainant grâce a Aristote, Plotin, Platon... des courants de pensées rationalistes se sont développés, la maison de la sagesse, la médecine avec Avicenne et celui qui voulait accéder au savoir devait apprendre l’Arabe comme aujourd’hui on apprend l’Anglais mais on peu aussi rappeler un mystique musulman tel Hallaj qui est souvent comparé à quelqu’un ayant vécu la passion du Christ....il fut exécuté !
                      Dans l’Histoire on trouve tout...ensuite je crois que c’est une histoire d’inclinaison « naturelle » qui fera que l’on privilégiera tel fait plutôt que tel autre...


                      • epicure 3 août 2014 00:19

                        Le livre d’Amin Maalouf« Les croisades vues par les Arabes »

                        oui livre très intéressant sur lequel j’étais tombé par hasard, en me demandant au départ si cela allait être jsute un cirage de bottes pour les musulmans, mais au final non, je l’ai parcouru comme si c’était un bon roman.
                        En fait il semble assez objectif, car ne faisant pas l’impasse sur les défauts des uns et des autres, où l’on découvre que des alliances chrétiens/ musulmans ont combattu d’autres alliances du même type pendant la période de colonisation. C’est dire que des fois les uns et les aures ont dépassé les querelles religieuses.
                        Il met en avant les divisions entre musulmans qui ont permis aux croisés de conquérir facilement le proche orient, et d’autres choses dont je ne me souvient plus.

                        Donc un livre qui apporte un éclairage intéressant et original sur les croisades, pour tous ceux qui ne veulent pas entendre que le son d’un seul clocher.


                      • RECULER ?JAMAIS ! 2 août 2014 18:14

                        Excellente mise en bouche pour ceux qui veulent vraiment connaitre l’Histoire, je conseille vivement le livre de John Julius Norwich sur l’histoire de l’Emipre Romain d’Orient, de sa création à sa disparition.


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 2 août 2014 20:26

                          Très intéressant, moi je voyais les croisades comme une conquête, une colonisation, comme le fait Israel à GAZA. Avec blocus.C’est le plus inquiétant, cette colonisation avec ses résistants tourne à la guerre religieuse, alors que ces monothéistes, s’il y a un dieu unique, ont forcément le même.

                          En France ça tourne carrément à une mini guerre civile hexagonale. Comme au temps de la destruction des cathares et l’extermination des huguenots.
                          C’est pire que les croisades et cela nous inquiète pour l’avenir
                          En table des news :

                          Laïcité : Vivrons nous ensemble dans 10 ans ?

                           

                          http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=247



                          • Stof Stof 2 août 2014 20:35

                            Intéressant, je ne connaissais pas cet aspect de la présence turque, que je voyais comme des envahisseurs plus tardifs.


                            • Esprit Critique 2 août 2014 21:09

                              Heureusement que ce site existe.

                              Il permet de trouver quelques infos et information qu’aucun journaleux « officiels » n’est capable de donner.

                              Merci pour ces « rappels », même si c’est compliqué.


                              • Emile Mourey Emile Mourey 2 août 2014 22:36

                                Excellent article qui montre bien, une fois de plus, comment on trafique l’Histoire pour lui faire dire n’importe quoi.


                                Mare de la repentance perpétuelle des médias et de nos responsables politiques et culturels.

                                • Pere Plexe Pere Plexe 2 août 2014 23:08

                                  ...encore ne faut il pas remplacer une Histoire orientée par une Histoire fantaisiste !


                                • Richard Schneider Richard Schneider 3 août 2014 10:10

                                  @ Emile Mourey,

                                  Bien en accord avec vous : cet article est l’œuvre d’un « véritable historien ». 
                                  Comme vous, y en a marre de cette repentance perpétuelle qui n’a pas de fondements historiques objectives.

                                • OMAR 2 août 2014 22:43

                                  Omar33

                                  Le Kergoat  :« Les propagandistes historiens du dimanche disent en substance ceci : »Les Croisades furent une agression des méchants Chrétiens venus d’Europe contre les gentils Arabes musulmans« .

                                  Salauds de propagandistes...

                                  Tout le monde sait que les croisades furent une agression des méchants musulmans venus de Palestine contre les gentils chrétiens d’Europe ».

                                  Leur destination, reconquérir Troyes ( ou quatre), et leur but, en faire leur Mecque, car il fait vraiment trop chaud en Arabie-Saloprie.
                                  Et puis, il n’y a ni vin ni charcuterie...
                                  Alors, imaginez que Lutèce deviennent Jérusalem.
                                  Plus de visa Schengen...

                                  C’est l’Ayatollah de Bab-El-Oued Sidi Urbain II qui eut cette ingénieuse idée en tirant une taf de son narghileh bourré de hashish...

                                  Oussama-coeur-de-chameau (trisaïeul du Ben-Laden du 11/9) et El-Gécho de Chorba ne se firent nullement prié pour aller guerroyer l’infidel roumi..

                                  Heureusement que de l’autre coté il y avait un certain Charles Marteau, un vrai Saladin originaire des Pays-Basques irakiens.

                                  Il y eu plus de 6 croisades,toutes avortées, car, les USA n’existaient pas encore.
                                  Sans F-18, ni porte-avions ou napalm, et sans drones, ni bombes au phosphore ou à fragmentation, pas de chars ni kalashs, impossible de reconquérir l’Europe.

                                  Déjà qu’on est arrivé jusqu’aux Viennois, à qui nous leur avons appris à faire des croissants puis des viennoiseries, c’est beaucoup...

                                  Bref, comme dirait Pépin, je ne vais pas refaire l’histoire.

                                  Mais un chouia conseil, le Kergoat, laissez l’écriture de l’Histoire aux historiens.
                                  Sinon aux yeux de la gente puriste et sérieuse, vous paraitrez pour un pédant plutôt ridicule, grotesque..
                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Croisades

                                  Cdlt.

                                   


                                  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 2 août 2014 22:49

                                    Merci pour les commentaires sympathiques et encourageants.

                                    Ce genre de travail, si on veut le faire sérieusement prend pas mal de temps et d’énergie, aussi est-ce bien agréable de trouver ces commentaires réconfortants.

                                    Quand aux autres désagréables, ils me rassurent, car comme ils ne sont absolument pas argumentés, il démontre que le travail contient pas d’erreur manifeste, donc, sans le vouloir, ils nous confortent !


                                    • Pere Plexe Pere Plexe 2 août 2014 23:58

                                      Excusez moi de jouer le rôle du méchant contradicteur mais refaire l’histoire des croisades sans parler du rôle déterminant de l’Eglise Catholique Romaine et de ses motivations n’est pas gage de travail de qualité ! 

                                      Pour le reste vos « révélations » ne sont que vos interprétations très personnelles de fait connus de toujours.


                                    • Gnostic GNOSTIC 3 août 2014 09:37

                                      BRAVO le Kergoat

                                      Au moins cet auteur il participe aux débats qu’il a suscité

                                      RIEN QUE POUR CA je vous mets + 10

                                       smiley

                                    • Serpico Serpico 2 août 2014 23:23

                                      L’auteur : « Ceux qui présentent les Croisades comme une agression contre les Arabes ont tout faux également, puisque, comme on vient de le voir, à l’époque les Arabes sont encore majoritairement Chrétiens. »

                                      ---------------------

                                      Elle est EXCELLENTE, celle-là !

                                      Mais alors excellente ! pour quelqu’un qui veut remettre les pendules à l’heure, une telle explication laisse pantois.

                                      Comme dit le grand BHL : les bras m’en tombent !

                                      Du moment donc que ces arabes sont chrétiens, ben, ils ne sont plus arabes !

                                      Fichtre ! je n’y avais jamais pensé...

                                      Encore faut-il qu’on vous croit avec votre « Puisque, comme on vient de le dire... »


                                      • philouie 2 août 2014 23:35

                                        Les chrétiens étaient majoritaires en égypte et en Palestine, jusqu’au croisade.
                                        Simplement parce que l’ordre islamique permettait aux peuples conquit de conserver leurs religions : les invasions arabes n’étaient pas des invasions de peuplement, mais des invasions de domination politique. c’est ce qu’avaient fait les romains en Gaule avec la Pax Romana : ils amenaient une loi et non pas du sang.

                                        Avec les croisades, les arabes chrétiens se sont trouvés pris entre deux feux : ils étaient perçu comme des arabes qu’il fallait de toute façon combattre par les croisés et comme de possibles traitres par les musulmans.

                                        ce sont les chrétiens d’orient les principales victimes des croisades.


                                      • Stof Stof 3 août 2014 00:32

                                        D’autant plus qu’ils n’étaient pas appelés « Arabes », mais Sarrasins (musulmans)...
                                        Plus sérieusement, à cette époque, les Arabes étaient principalement les habitants d’Arabie et d’Irak. Ailleurs, il s’agissait d’Egyptiens, de Kurdes, de Syriens, de Turcs, d’Arméniens etc. Certains, effectivement, arabisés à des degrés divers. Même l’Irak était sous domination seldjoukide.
                                        Il est donc faux de parler d’arabes chrétiens, sauf à quelques rares exceptions près (les Arabes de Mossoul par exemple...), puisqu’ils n’étaient pas encore Arabes à proprement parlé.
                                        Et d’ailleurs, beaucoup ne se considèrent toujours pas comme arabes, terme qu’ils assimilent souvent aux bédouins du désert.


                                      • philouie 3 août 2014 00:59

                                        ce qui fondamentalement ne change rien.


                                      • Serpico Serpico 3 août 2014 19:42

                                        Stof nous fait son érudit...

                                        Les Arabes ne sont pas les bédouins dont VOUS parlez. Vous faites une confusion après tout ordinaire : Arabe ne se prononce pas comme en français ou en anglais ou en toute autre langue européenne.

                                        Tout simplement parce qu’une lettre n’est pas reproduite : le 3 (chiffre qui a la même graphie que la lettre en question.

                                        Il y a El 3Arab : les Arabes
                                        Et il y a El A3rab, les bédouins dont vous parlez.

                                        Quant à « sarrasin », vous n’allez tout de même pas nous faire de l’auto-référence : le mot a été utilisé pour désigner indistinctement les Arabes, les musulmans, les mahométans, les maures et enfin tout ce qui a l’air plus ou moins arabo-musulman ou turco-ennemi de la chrétienté.

                                        Vous utilisez la propre invention des européens pour justifier et même expliquer ce que sont les arabes. A partir d’une généralisation bien moyen-âgeuse...et occidentalo-suffisante.


                                      • Alren Alren 25 novembre 2014 19:03

                                        Le mot « arabe » fait référence à une ethnie pas une religion !


                                      • cistus 3 août 2014 00:15

                                        Bonjour,article intéressant, on peut également voir sur wikipedia, de nombreux historiens qui confirment en grande partie ce que vous dite. L’histoire bouge.A noter, une chose importante a la chute de l’empire Romain, les Romains étaient chrétiens et une grande partie des Chretiens se trouvaient dans les provinces d’Orient.http://fr.wikipedia.org/wiki/Christianisme_dans_le_monde_romain


                                        A noter egalement un petit détails, le peuple dont on ne peut pas dire le nom était a l’époque des Croisades s’etait allié aux musulmans, a cause de persécutions par les Chrétiens. 
                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Pers%C3%A9cution_des_Juifs_pendant_la_premi%C3%A8re_croisade

                                        Les gagnants écrivent l’histoire et les musulmans sont la que depuis 40 ans. 


                                        • cistus 4 août 2014 16:57

                                          Au moins 5 votes négatifs et encore aucune réponse contradictoire. C’est beau le débat dans Agoravox.

                                          Qu’est-ce qui ne vous plait pas dans l’histoire des Croisades ? Le fait que des Musulmans ont massacré des Chrétiens. Que des Chrétiens ont massacré des Juifs. Ou que des Juifs se soient allié avec des Musulmans pour massacré du Chrétien ?

                                          A moins que vous ne voulez pas admettre que l’histoire est écris par les vainqueurs. Par conséquent a qui profite le crime aujourd’hui ? Les musulmans n’ont encore que peu de pouvoir en Europe, les Chrétiens l’ont perdu, il reste cette alliance anticléricale qui a pris tout son pouvoir au siècle des Lumières. 

                                        • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 3 août 2014 10:05

                                          @ Le Kergoat

                                          Votre article, bien que succinct (c’est obligé, ici) est tout à fait pertinent et exact.
                                          Il est dommage que la masse des gens, au Nord comme au Sud de la Grande Bleue, ne voient l’Histoire et l’Actualité que comme des hamburgers qu’on consomme dans des fast-foods rapidement et surtout sans se poser de questions.

                                          Dans « les Croisés et les Assassins » j’écrivais :

                                          "L’arrivée des premiers Croisés en Asie Mineure a lieu peu de temps après les premières attaques des Assassins. L’invasion des troupes chrétiennes est plutôt une bonne nouvelle pour les Assassins. Ils voient en eux une aide imprévue et opportune : Assassins et Croisés ont, en définitive, le même ennemi : les Turcs Seldjoukides."

                                          En effet, les Iraniens et les Arabes avaient alors comme ennemi commun (et musulman) : les Turcs seljoukides.

                                          Aujourd’hui, c’est la même chose : les Turcs sont les ennemis des Arabes et des Iraniens. Ils sont les alliés indéfectibes d’USraël, malgré quelques déclarations qui n’engagent à rien, mais qui sont destinées à la consommation intérieure turque.

                                          Sur le terrain, ils sont les principaux parrains (avec Israël) du terrorisme islamiste au Moyen Orient, dirigé contre les autres : arabes chrétiens (nettoyage ethnique en cours, les Turcs en sont des experts) , arabes chiites, et iraniens chiites.

                                          Ce qui se passe en Palestine aujourd’hui (nettoyage ethnique de tout ce qui n’est pas juif, conformément au Talmud) rappelle aussi ce qui se passait en Palestine durant les Croisades (et à tour de rôle, entre Chrétiens et Musulmans).

                                          l’Histoire a l’air de balbutier, mais non : elle continue, motivée par les mêmes intérêts de domination (appelée impérialisme/sionisme/islamisme) : l’appât du gain.


                                          • Marleen 4 août 2014 12:01

                                            « Causes et buts des Croisades »

                                             Dans le prolongement de la Paix de Dieu, ou encore de la Trêve de Dieu, la première croisade est aussi une tentative de pacification de l’Europe chrétienne occidentale. (cf.Paul ROUSSET, Les origines et les caractères de la première croisade, 1945)

                                            A la dissolution de l’empire carolingien, l’Occident bascule progressivement dans ce Moyen Age de la féodalité. Celui des chevaliers, des joutes et des tournois mais surtout des guerres incessantes entre les seigneurs locaux. La violence apparait comme un mode de vie, revendiqué, quotidien, qui structure la société.

                                            Avec le mouvement de la Paix de Dieu, L’Église tente de canaliser cette violence. La Trêve de Dieu est une suspension périodique de l’activité guerrière. « Tu ne découperas point ton voisin pendant le Carême... »

                                            Une autre solution pour calmer le jeu : rassembler les chevaliers autours d’un projet commun (en l’occurrence un ennemi). Et les envoyer guerroyer plus loin : concile de Clermont 1095. La Reconquista espagnole joue le même rôle et plus tard la Conquête...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires