• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Valls, le traître, favorable à la règle d’or !

Valls, le traître, favorable à la règle d’or !

Il fallait qu'il y en ait un qui commence. C'est lui.

Le Lang et le Besson n°2.

Le petit protégé du Bilderberg qui fait plaisir à ses mentors.

Valls, dans une lettre adressée aux candidats à la primaire socialiste, vient de prendre parti pour la règle d’or de Sarkozy ! On y est !

Mais change de parti, Valls ! N’accable pas les tiens ! Ne te ridiculise pas, toi et toute la bande ! Ils se remettent à peine de l’affaire DSK, laisse-les respirer avant de les violer publiquement ! Oh ! Le cochon !

Je ne sais quels arguments les fervents "socialistes " de ce site vont trouver pour justifier cette trahison…dont on ne parle guère. J’attends avec impatience.

Mais venons-en à l’origine de la faute : la fameuse règle d’or.

Pour ceux qui ignorent encore de quoi il retourne disons que nous sommes, nous les Etats, comme de vaillants taureaux que l’on pousse dans l’arène et que la règle d’or, c’est le mec habillé chic, genre trader, qui va, après quelques passes élégantes, nous plonger son épée dans le ventre. C’est ça la règle d’or.

On pourrait aussi l’appeler la règle : « Dors ! » Comme dans ces spectacles de magiciens où l’on vous hypnotise pour que ne vous rendiez compte de rien. Oui ! « Dors peuple ! Voici la règle que l’on t’a mijotée pour que tu ne sois plus que du bétail ! »

Quel culot de l’appeler ainsi, sinistres politiciens, quand on sait que la règle d’or est une morale fondamentale dont le principe est trouvé dans toutes les grandes religions et cultures, et signifie simplement : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse ».

Quel cynisme !

 

Voilà déjà plusieurs mois que le piège est posé autour de notre avenir et que l’on nous présente cette règle comme le premier pas vers un monde idéal ! Si nous acceptons de nous serrer un peu la ceinture, nous aborderons enfin aux zones paradisiaques d’une vie sociale enfin débarrassée de nos dettes effroyables ! Voilà pourquoi, pour ne plus avoir de dette, pour être certains que des inconscients ne feront pas les fous, comme Sarkome par exemple avec son avion, on va inscrire cette règle dans la Constitution posant ipso facto l'obligation de limiter les déficits publics et de ramener à l'équilibre le budget de l'Etat.

Vivrons-nous mieux quand cet équilibre sera établi ?

Nous, non.

Mais ceux qui nous piquent notre fric, oui, car il sera à eux et nous ne gaspillerons plus notre argent pour nous aider les uns les autres, en vertu de cette solidarité qui déplaît aux marchés. Leur devise à eux, c’est : « Regardez-vous crever les uns les autres. »

La phrase importante et nouvelle de cette « règle d’or », c’est « inscrire dans la constitution » car ainsi, le chef de l’Etat et surtout le fameux chef de la gouvernance Euro qu’on veut glisser dans notre lit subrepticement, n’aura plus à demander l’ombre d’un compte aux élus de la patrie. A-t-on besoin d’argent parce qu’on entame une guerre inutile et honteuse ? Manque-t-on d’argent ? Piquons dans la sécurité sociale et ne remboursons plus certains médicaments. Laissons crever les cancéreux. Personne n’aura rien à dire.

Que ce soit Sarkome, le président le plus inconscient en matière de dépenses publiques, qui tout à coup crie au loup alors qu’il est la mâchoire la plus vorace, voilà qui ne manque pas de sel ! Mais il nous a habitués à tant de médiocrités ! Il n’en ferait plus, on demanderait à « Alerte enlèvement » de s’occuper de sa disparition.

 

Revenons à l’actualité :

Sarkozy, lors de sa réunion avec Merkel, avait donc émis le vœu que la fameuse règle d'or soit appliquée dans tous les Etats Européens à l’horizon 2012.

Chez nous cette règle a été adoptée par l’Assemblée Nationale et le Sénat mais pour être inscrite dans la constitution elle doit être votée devant les deux chambres au congrès de Versailles, la majorité des 3/5èmes étant requise.

Or il manque vingt-sept voix pour que les trois cinquièmes soit atteints, plus encore, après le renouvellement partiel au Sénat, il manquera quarante voix. C’est trop pour convaincre les récalcitrants un par un, comme ce fut le cas en 2008, lors du vote par le Congrès, de la réforme constitutionnelle, à deux voix près, dont celle de Jack Lang. Depuis Lang, encore un brillant « socialiste », a été récompensé par de petites missions. 

Or Sarkome ne souhaite pas prendre le risque d’une gifle publique à Versailles, lui le président aimé de son peuple et des marchés. Qu’en penserait ses amis de Standard and Poor’s ?

Donc, que faire ? Stratégie, stratégie…

Dans les films, c’est à cet instant qu’on appelle Bruce Willis. Chez nous, on appelle Fillon ! L’homme surprend depuis plusieurs années par une inactivité foudroyante. Lui demander d’intervenir sur ce dossier, est un gage de succès. L’opposition tremble.

Fillon prend les choses en main par deux actes décisifs. Il prend la parole en plein conseil des ministres, ce qui fait l’effet d’un coup de tonnerre : « Nous verrons si l'opposition est en mesure de prendre ses responsabilités, et si les trois cinquièmes du Parlement sont réunis pour aller au Congrès »

Ensuite il signe une lettre que « le Figaro » édite en son nom. Damned !

C’est à ce moment-là qu’Hollande qui a assez donné de preuves de soumission à son électorat de droite, étant même plus rigoureux que Sarkome, se rappelle qu’il souhaite aussi les voix de la gauche et avec Aubry critique vivement la rencontre avec Merkel.

Jusque là, l’intervention de Fillon n’a suscité que rires et quolibets.

C’est le moment que choisit Valls pour se mettre à plat ventre.

Il se met à plat ventre à Evry et va parcourir les kilomètres qui le séparent de l’Elysée en rampant le nez dans la poussière. Devrait-il avaler toutes les crottes de chien du trajet, il le ferait, tant il est persuadé de la grandeur mystique de son acte. Il a entendu des voix (dans le sens que vous le voulez). Il se prend pour Jeanne d’Arc. Mais le bûcher est pour les autres.

Voici son billet doux, adressé aux candidats à la primaitre PS et publié dans « Libération ». 

"Je suis favorable au principe d'une 'règle d'or'. Sacrifier l'avenir et les nouvelles générations est insupportable. Laisser filer le déficit de la dette, c'est se mettre dans les mains des marchés. Face à l'inquiétude des Français, nous devons formuler nos propositions. Proposons une vraie règle d'or, un engagement contraignant de retour progressif aux équilibres, étalé dans le temps pour ne pas menacer l'activité, mais commençant tout de suite"

On n’a jamais lu autant de bêtises en si peu de lignes : Surtout la fin. Bien sûr, on va la voter tout de suite cette règle , on va sauter dedans à pieds joints, comme ça le peuple sera tondu tout de suite et lèchera la main de Valls ! Il suppose qu’on va le dire « rusé » prenant Sarkome à son propre piège, la règle d’or devant être appliquée par lui. Mais elle sera votée, crétin ! Dans la constitution !

Certains disent que cette règle d’or serait inapplicable. Je n’en suis pas si sûre. Ceux qui reçoivent des allocations sociales, apprenez à vivre de l’air du temps et de l’herbe des fossés. Vous serez les première victimes de notre « socialiste ! » Au niveau de l’Europe, l’aide aux nécessiteux a été divisée par cinq !

 

Pauvre Valls ! Il se discrédite totalement et ridiculise les autres participants aux primaires créant ce que l’on reproche sans cesse aux « socialistes », une impression de bordel ingérable à l’intérieur de leur parti.

Il est payé pour ça ?

Il fait ça pour que la droite aille voter pour lui aux primaires ?

Parce que sur ces primaires ouvertes au public, il y a quand même beaucoup à dire ! Ce sera à étudier de près ! Là aussi, l’idée qui vient en particulier de Terra Nova et du grand démondialisateur Montebourg, mérite que l’on se penche sur ses méandres.

 

Ceci dit, au sujet de ce fameux désir de rembourser toutes les dettes et d’arriver enfin à un équilibre, curieuse idée chez des banksters qui ne vivent que du déséquilibre mondial, disons ceci à nos amis « socialistes » qui ont des idées de gauche « pour faire rentrer de l’agent »

Vous pouvez bien faire toutes les économies que vous voulez, faire payer les riches, supprimer des niches fiscales , à quoi cela servira-t-il puisqu’en en une nuit de spéculation tout sera bouffé et détruit !

A quoi sert-il de mettre les économies d’un peuple sur l’autel de la rigueur si ces mêmes économies sont les croquettes Friskies des grands loups qui rôdent sur nos terres ?

Ah ! Le parti « socialiste », plus branquignol que toi, tu meurs !

Ah ! Les faux socialistes ! Votre manque de rigueur et votre volonté de manger à tous les râteliers vous condamne .

Tellement à droite, et soudain se débattant pour prouver qu’il est à gauche, rabaissant le Sarko et la Merkel tout ça pour que Valls aille bouffer dans la main de Sarko !!!

 

On va dire que j’en veux aux « socialistes ».

Excusez-moi, je ne suis pas la conseillère politique de Manuel Valls !


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (137 votes)




Réagissez à l'article

238 réactions à cet article    


  • cheikhkhan 22 août 2011 12:20

    Ahhhhhh !!!

    Les nostalgiques des procès staliniens. Quel souffle ! Quelle prétention !

    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 12:27

      Cheikh,

      C’est tout comme argument ??? c’est pauvre.
      C’est sûr qu’argumenter une telle position, ça doit être dur !


    • titi 22 août 2011 13:04

      Quand on fait un article à charge où l’on prétend que sa victime à je cite « manger les crottes de chiens », on ne mérite pas grand chose de plus que ce qualificatif : stalinien...

      La moitié de votre article est une sucession d’insultes et vous réclamez en face des arguments.

      Vous n’êtes pas sérieuse... ou victime de la canicule...


    • cheikhkhan 22 août 2011 13:14

      Merci Titi, j’allais le dire 


    • Esperanza Esperanza 22 août 2011 14:37

      euh ! pour une agrégée des lettres n’est-ce pas un peu « osé » de s’exprimer ainsi ?


      C’est le moment que choisit Valls pour se mettre à plat ventre.

      Il se met à plat ventre à Evry et va parcourir les kilomètres qui le séparent de l’Elysée en rampant le nez dans la poussière. Devrait-il avaler toutes les crottes de chien du trajet, il le ferait, tant il est persuadé de la grandeur mystique de son acte. Il a entendu des voix (dans le sens que vous le voulez). Il se prend pour Jeanne d’Arc. Mais le bûcher est pour les autres.

      Un tantinet lourdingues ces expressions crasseuses. Encore un effort, je pense que vous pouvez faire mieux dans l’excrétion. 


    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:38

      Oser est un devoir.
      de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !


    • Emmanuel Aguéra LeManu 23 août 2011 04:04

      Ce type est un non-évènement. Trop drôle.


    • pat30 pat30 23 août 2011 07:43

      ce type fait ch.er, voilà pourquoi.



      GRAINS DE VALS
      Mis à jour : Jeudi, 23 Juin 2011.
      Laxatif stimulant
      Dans quel cas le médicament GRAINS DE VALS est-il prescrit ?
      Ce médicament contient des laxatifs stimulants qui augmentent les sécrétions et la motricité de l’intestin.
      Il est utilisé dans le traitement symptomatique de la constipation.



    • brandon_de_la_discorde brandon_de_la_discorde 22 août 2011 12:26

      Manuel Valls est une homme cohérent et respectable. Il ne fait pas de l’anti-sarkozysme primaire contrairement à l’auteur de l’article.
      Si Sarkozy était contre la règle d’or demandée par Merkel, alors toute la gauche serait pour. Je me marre !


      • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 12:30

        Brandon,

        Vous vous marrez, c’est bien, mais si vous voulez défendre manuel Valls, argumentez s’il vous plaît !

        « anti-sarkozisme primaire » , que c’est vieillot comme expression !
        donc vous reconnaissez que valls est sarkoziste. rassurez-vous, on s’en doutait !


      • francois 22 août 2011 13:08

        Valls est de droite comme DSK et pas mal d’autres.

        Si Valls etait cohérent comme vous dites, il irait à l’UMP


      • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:37

        merci, kerjean, je profite de votre connaissance du dossier...


      • Traroth Traroth 22 août 2011 17:49

        « Si Sarkozy était contre la règle d’or (...) » : Mais Sarkozy EST contre. La preuve ? Il refuse de se l’appliquer à lui-même ! Inventer des règles avec lesquelles les autres devront vivre juste avant de quitter le pouvoir, c’est être responsable, ça ?


      • Emmanuel Aguéra LeManu 23 août 2011 05:09

        reflexion : ce Sarko est vraiment l’enfumeur type. Il nous présente sans complexe sa regle d’or qui ne va ni plus ni moins à l’encontre de tout ce qu’il a fait jusqu’ici. C’est le pompier pyromane qui ne se cache même plus, remarque, il aurait bien tord, vu l’obscurantisme ambiant.
        Quant à Vals... qui c’est Vals ?


      • TOHT 22 août 2011 12:28

        Vous accablez Valls, mais il est un pur produit du PS. Voulez vous la liste, Besson, Bockel, Krouchner, Tapie, BHL, Bennamou, Rocard, Lang etc.... à vous en voulez d’autre DSK, Val philippe, Cambadélis etc... encore Désir, Sopo Dominique, Dray etc... rien que des gens bien


        • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 12:32

          TOHT,
          Mon opinion est faite sur ces gens-là.
          mais j’aimerais bien que les électeurs Français en soient aussi persuadés que moi.

          enfin, il n’y a qu’un « socialiste » pour démolir brillamment le « parti socialiste ! » Encore !!


        • bobbyz 22 août 2011 13:54

          n’y a-t-il donc plus un socialiste qui soit encore crédible même aux yeux des gens de gauche ???


        • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:59

          bob,

          on cherche en vain.
          Si vous avez un nom...


        • Defrance Defrance 22 août 2011 15:22

           A voir la listes des « Zelites » du PS on peut se demander si le S signifie Socialistes ou Sodomisés ?


        • gotjy gotjy 22 août 2011 16:29

          Bonne réponse à l’article ,je ne sais pas quelles-sont vos idées,hélas moi je suis de gauche ,la vraie ,s’il en existe encore une et j’ai honte de voir ces socialistes se vautrer ainsi, la frontière gauche droite n’est plus que virtuelle et les extrêmes se frottent les mains,mais aussi celà donne du grain à moudre aux absentionnistes dont je vais faire partie,j’ai 65 ans ,j’ai toujours voté,mais quand je vois ce douloureux spectacle,désolé,je n’ai plus envie.


        • Traroth Traroth 22 août 2011 17:50

          Un nom ? Vincent Hamon.


        • gaspadyn gaspadyin 22 août 2011 12:51

          Bien vu et bien dit, Mme. Walter ! Ainsi que votre précédent article sur le $trau$$.

          Je ne suis pas sûr que Valls soit tzarkolâtre, mais ce dont je suis totalement sûr, c’est qu’il existe un grand ( = vaste) parti , incontestablement nuisible à la démocratie et à la France, et même à l’Europe : l’UMPS.

          Il est dommage que les seuls rebelles sensés, Montebourg et Royal ( laquelle ne renie pourtant pas l’eurokratur, et ça, ça mérite la défiance), soient toujours ds cette formation de menteurs-manipulateurs-tricheurs.

           


          • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 12:54

            gaspadyin,

            tous méritent la défiance. Montebourg de même.
            je viens de remarquer qu’il était à l’origine de ces primaires ouvertes (avec terra nova ! ) ce qui ouvre la porte à de somptueuses magouilles !!

            mais ce sera un autre sujet.


          • titi 22 août 2011 13:02

            Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

            En tout cas vous paraissez vraiment aggressive voire haineuse.

            C’est donc cela les valeurs de gauche... :)))))))))))))))))

             


            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:14

              titi,

              Oui, j’ai la haine contre ceux qui veulent vendre mon pays.
              Ce sont des valeurs humanistes.
              Je privilégie l’humain plus que la Finance.


            • Claire29 Claire29 22 août 2011 13:45

              Comme Titi je fais partie de cette «  majorité de gens qui ne sont encartés nulle part et qui se disent qu’il y a des idées interessantes à prendre partout. »Je ne suis par pour l’Etat-providence qui déresponsabilise les citoyens ! Aucun parti politique n’arrive à résoudre les problèmes de cette planète car ils ont perdu le pouvoir d’agir sur l’économie et ils en sont réduits à faire voter des lois liberticides ou qui ne servent à rien ou qui ne peuvent être appliquées.Les choses ne changeront pas sur cette planète tant que son sort dépend de dirigeants sans éthique qui ne pensent qu’à prendre ou à garder le pouvoir !


            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:52

              désolée, claire, il n’y a pas des idées intéressantes à prendre partout ; il y a des clans où elles sont notoirement mauvaises (pour les autres) de A jusqu’à Z.
              D’accord avec vous pour le reste.
              sauf sur un point.
              On vous a mis dans la tête cette idée , mauvaise « d’assistanat ».

              mais l’homme est né dans un monde qui l’assiste totalement et où l’air, le bois, le feu, l’eau sont gratuits ainsi que les forêts et les pierres pour construire sans compter les métaux.

              bientôt devrons-nous payer pour regarder passer les nuages ?


            • Sheld 22 août 2011 13:53

              Il me semblait que ceux qui vendaient notre pays étaient ceux qui émettaient à tour de bras des obligations d’état pour combler le déficit de notre budget. On m’aurait donc menti ?


              Il faudra aussi nous expliquer en quoi supprimer cette source sûre de revenus que sont ces obligations est un cadeau aux marchés ?

              Vous donneriez un peu plus de crédibilité à vos propos si vous vous absteniez d’utiliser des sobriquets comme Sarkome. La première fois ça peut être amusant, mais à la longue ça fait au mieux cour de maternelle, au pire rhétorique façon Le Pen.

            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:58

              moi, ça me plaît « sarkome » sarkome« , sarkome ».
              je suis gamine, vous savez.
              et comme les enfants je vois quand le Roi est nu.


            • Defrance Defrance 22 août 2011 15:32

               Claire29,

               Je comprends votre réaction mais pour ce qui me concerne, n’étant pas encarté non plus je pense que le problème vient du fait que la Finance dirige le Politique, alors que cela devrait être l’inverse ?

               Il est évident que les comptes doivent être équilibrés, mais l’homme politique doit avoir les mains libres et ne pas hésiter a s’endetter en cas de nécessité ! Imaginez un ménage qui n’aurait jamais droit au Crédit ?

               Et de plus c’est l’équipe qui a créée le TROU qui se charge de faire une loi pour y COINCER ses successeurs ?


            • BOBW BOBW 22 août 2011 16:08

              J’aime beaucoup ce terme que j’utilise aussi pour son homophonie avec sarcome « Un sarcome est une tumeur maligne  » wikipedia.

              Fort heureusement le Sarkome subit actuellement une forte régression et va peut être extirpé fort probablement de notre corps malade l’an prochain. smiley

            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:16

              Ouf ! chic !!!! Enfin guéris !


            • simir simir 22 août 2011 18:06

              Pour moi les assistés sont ceux qui touchent le bouclier fiscal, ce sont les entreprises du CAC 40 qui ne paient pas d’impôt et plus généralement ce sont ceux qui en 30 années ont fait passer 10 points de richesse créee du salariat vers les poches du patronat. 


            • jacques35 23 août 2011 08:10

              La lecture de cet article me laisse songeur : tant de haine concentré sur un seul homme, est-ce bien raisonnable et bon pour la santé ?

              Ces réactions de café du commerce sont intéressantes soit par ce qu’elles apportent comme élément de réflexion, soit par leur humour, jamais par la haine de l’autre qu’elle dégage.

              Partez en vacances, fumez des joints, lisez un bon livre, buvez une bonne bouteille, ou faites quoi que ce soit d’autre qui vous détende, vous verrez le monde avec d’autres yeux après.

              Quant au fond du problème, je ne sais pas si cette « règle d’or » est bonne ou mauvaise, mais il me semble que lorsque l’on dépense davantage que ce que l’on gagne, alors on est en déficit (dans le rouge à la banque, quoiâ ?).

              La règle de « Maastricht » instaurant un plafond de déficit de 3% est dépassée car avec une croissance nulle ou très faible (1,5%), comment espérer un jour combler les trous accumulés par tous nos gouvernements (droite, gauche, droite, gauche...) depuis trente ans et plus ?

              Voilà le fond du problème. Quelle solution préconisez-vous pour le régler ? Augmenter les impôts des « riches », « profiteurs » (c’est à dire : chefs d’entreprises, professions libérales, et autres indépendants) ?

              Ne faut-il pas s’interroger sur la façon de dépenser « l’argent public » (qui n’est que l’argent privé celui de nos impôts) ?

              La « règle d’or » prévoit le principe d’équilibre des comptes : il me semble que cela peut se faire de deux manières : augmenter les impôts ou réduire les dépenses. Il est évident que nous aurons droit à l’augmentation des impôts et la réduction des dépenses pour combler la gabegie de nos représentants. Bonne journée


            • Euskaldun 22 août 2011 13:04

              Je partage votre point de vue sur l’opportunisme écoeurant de beaucoup d’hommes/femmes politiques à la tête de notre pays. Je vous trouve cependant assez prompte à dénigrer les personnes qui essayent d’agir pour nous sortir d’une spirale négative qui n’est pas la seule oeuvre des « méchants banquiers » comme on voudrait trop souvent le faire croire, mais le fruit de dizaines d’années de politiques économiques irresponsables (de gauche comme de droite). On peut reprocher à M. Sarkozy un tas de choses (le bouclier fiscal parmi tant d’autres), mais cette « règle d’or » relève d’un pragmatisme qu’il nous faudra bien un jour, pas la force des choses, adopter. Il ne faut pas inverser les rôles. Cette règle d’or n’est pas là pour satisfaire les vilains matadors-traders, mais bien pour revenir à un peu de bon sens économique qui nous a tant fait défaut. Les grandes puissances occidentales vivent au-dessus de leurs moyens depuis des décennies, cela ne pouvait pas durer. Il aura fallu une crise systémique pour que l’on s’en aperçoive, il était temps.

              Pour me faire l’avocat du diable, je pense que pour une fois, il faut sortir des conflits partisans et construire une économie viable. Cela passe par cette mesure mais évidemment elle en est une possible parmi d’autres, il y a énormément de choses à faire pour nous remettre sur les rails, et tenter de laisser autre chose « à nos enfants » que les dettes de leurs parents. Revoir la fiscalité est une nécessité par exemple.

              Mais s’il ne faut se contenter du peu qui est fait, je salue tout de même la volonté de certains (même s’ils doivent passer pour des traîtres) de prendre le taureau par les cornes et d’agir à mon sens de façon responsable.


              • titi 22 août 2011 13:10

                En fait c’est trop drole la sémantique agoravoxienne...

                Valls pense que la règle d’Or c’est pas mal : ca fait de lui le valet du capitalisme.
                Une partie de l’UDF fait secession avec armes et bagages en s’éloignant du l’UMP : c’est un débat d’idées constructif.

                Allez je vais vous faire une révélation : il y a en France, un majorité de gens qui ne sont encartés nulle part et qui se disent qu’il y a des idées interessantes à prendre partout.

                Ce qui me semble etre une facon d’entrevoir la politique de façon plus interessante que de prendre sa chaussure et de taper sur la table ou de traiter ceux qui ose sortir de la ligne du parti de « caniche ».

                 


              • titi 22 août 2011 13:12

                Oups.. cela s’adressait à l’auteur.

                Euskaldun je suis d’accord avec vous.


              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:15

                entre amis, ce n’est pas surprenant...


              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:18

                Euskaldun,

                Tant que la spéculation ne sera pas muselée, aucun règle économique ne sera viable.
                c’est rajouter de l’eau dans une piscine qui fuit.

                Ca arrange les marchands d’eau.


              • Gabi 22 août 2011 14:10

                kronfi : L’un de nous s’est perdu en route entre l’information et la désinformation.
                A moi, il me semblait que la règle d’or interdisait d’avoir un déficit budgétaire de + de 3% du PIB. Donc 3%, au lieu de +.

                Je veux bien avouer que je ne vois pas en quoi on retourne vers l’équilibre juste en s’en éloignant moins vite (mais en s’en éloignant toujours cependant).
                Je veux bien comprendre que pour atteindre cet objectif, en situation de crise, le budget devra être réduit, ce qui nuira probablement à la croissance si les dépenses ne sont pas rationnalisées (je n’y connais rien, mais au choix, je préfererais qu’on coupe dans le budget de l’armée).

                Mais dire qu’elle va augmenter les dettes permises alors qu’à mes yeux elle les limite, non, là je ne comprends pas.

                Quand la BCE vole au secours d’une banque, et qu’elle protège les banques de la faillite, l’épargne du peuple et elle aussi protégée non ? Ceux qui sont dans le rouge chaque mois s’en fichent, je suis d’accord. mais il y a un monde entre ceux-là et les spéculateurs.


              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:17

                la BCE , comme toute banque, spécule à tour de bras.


              • cheikhkhan 22 août 2011 13:27

                Stal un jour, stal toujours. 


                Heureusement que t’as voté Jospin en 2002, Ariane, sinon je douterais de tes sentiments ... socialistes. 





                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:32

                  j’ai voté socialiste toute ma vie et je ne voterai pas « socialiste » cette fois-ci.

                  je souhaite que les vrais socialistes qui se trouvent dans ce parti s’unissent au front de gauche.
                  Que l’on ait une véritable gauche en France.
                  adieu l’alliance avec les US.
                  Adieu la loi Pompidou de 73
                  Adieu l’Europe des lobbys
                  Adieu l’Europe des banques et de la spéculation.

                  oui, pour une Europe sociale où l’on développe des Nations indépendantes et créatrices.


                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:54

                  kronfi,

                  et vous pensez que je dois voter marine ???


                • BHL=MST 22 août 2011 14:33

                   Si vous êtes cohérente avec vos revendications citées plus haut, vous devriez. En effet qui d’autre est déterminé à sortir de l’Europe des lobbies, des traités de Maastricht et de Lisbonne( qui incluent la loi de 1973 ), et de la vassalité vis à vis des Stazuni ? 


                • toma_pio 22 août 2011 14:56

                  Vive Berlin pre 1989... Mme vous êtes dangereuse au même titre que Mme Le Pen ! votre nostalgie vous fait perdre la raison....


                • Fergus Fergus 22 août 2011 16:36

                  @ Ariane.

                  Vous ne voterez pas socialiste cette fois-ci, écrivez-vous, en apportant votre soutien au Front de Gauche.

                  Je suis évidemment sur la même position pour le... 1er tour. Car au second, je n’aurai pas le choix si l’on retouve un duel UMP - PS. Car ne pas voter PS reviendrait ipso facto à voter UMP, et je fais partie de ceux qui continuenet malgré tout à voir une différence entre les deux partis, même sie je reconnais qu’elle a été pour le moins ténue depuis de nombreuses années. Mais la poursuite du sarkozysme serait une calamité pour notre pays.

                  Bonne journée.


                • foufouille foufouille 22 août 2011 16:41

                  @ fergus
                  ou est la difference ?
                  si DSK revient, il sera ministre
                  l’internationale socialiste est aux ordres du FMI


                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:42

                  Je ne vois pas Sarko au second tour.
                  Mélenchon a une immense partie à jouer. J’espère qu’il sera à la hauteur.


                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:43

                  D’accord avec vous, Foufouille. Pas la peine même de « foufouiller » bien loin. C’est clair.


                • foufouille foufouille 22 août 2011 17:37

                  pour melachon, il sait meme pas combien il gagne
                  peu credible


                • Defrance Defrance 22 août 2011 19:42

                   Oui Foufouille,

                   DSK ministre des droits de la femme , ça lui ira comme un gant


                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:35

                  bonjour kerjean !

                  je ne vérifie même plus les « identités du jour ». les nouveau d’Ago qui se pointent pour un article !

                  et c’est vrai que tondu, il ressemble à Mussolini !!! trop drôle !


                  • blogcpolitic blogcpolitic 22 août 2011 13:49

                    Purement excellent et tellement lucide sur ce félon !
                    Rappelons nous aussi de son « blancos », preuve de ses arrières pensées nauséabondes.

                    http://www.cpolitic.com/cblog/2009/06/11/avec-manuel-valls-le-ps-a-le-gout-du-fn/


                    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 13:56

                      merci du lien !

                      oui, il est là pour dynamiter le parti qui n’a pas besoin de tant de sollicitude !



                    • Jason Jason 22 août 2011 14:01

                      Bonjour Mariane,

                      Il faudrait peut-être que quelqu’un m’explique le sens de cette histoire de « Règle d’or ».

                      A la différence des malins qui comprennent tout tout de suite, je comprends vite, mais faut m’expliquer longtemps.

                      La France et d’autres pays de la zone euro (pour ne pas parler de la zone Dollar) est endettée jusau’au cou. Je me souviens même d’un député proclamant dans l’hémicycle il y a quelques années : « La faillite, nous voici », parodiant le fameux « La Fayette... » (pour ceux qui auraient oublié). Et chacun de soupirer que les caisses sont vides.

                      Est-ce que règle d’or ou de plomb, cela va renflouer les caisses, et éponger l’intérêt de la dette qui s’élève à plusieurs dizaines de milliards par an (sans parler du principal qui, lui sera remboursé à la Saint Glin-Glin) ? 

                      Sans règle d’or on va continuer à emprunter pour rembourser la dette (effet boule de neige ou système Madoff). Avec la règle d’or on empruntera moins , on aura une belle notation chez les Standards and Poors, et on paiera plus lentement, mais sûrement.

                      Le vin est tiré, il faut le boire. Et la potion va être amère, car à moins d’une création de richesses nationales sans précédents, on va se taper des impôts super lourds pendant 30 ans. Et des coupes tellement faramineuses « ki va falloir commander un couteau spécial chez Laguiole. »

                      Je vois deux cas de figure : N° 1. Règle limitant (dans la constitution ou pas, règle d’or, gueule de bois, etc..) les déficits. Dans ce cas-là les politiques trouveront une nouvelle pomme de discorde face aux coupes sombres dans les budgets sociaux et tout le reste. Prétexte : « Y a pas (assez) d’argent ».

                      N° 2 : Pas de règle. On dépense « ce qu’il faut ». Mais comme le dette actuelle est très élevée, on va hésiter à emprunter encore plus aux investisseurs institutionnels (les fameux Zinzins dan le jargon). Et à quel taux ? A moins qu’il y ait suffisamment d’nflation pour faire fondre la dette. MAIS, pas avec la BCE qui veille au grain. Pas d’issue là non plus.

                      L’Euro, mal pensé, mal planifié, nous a mis dans la mouise. L’Allemagne ne paiera pas, et elle aura raison, et les autres perdront leur froc.

                      Conclusion, on est cuits. Qui dit mieux ?


                      • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:07

                        je vois que vous avez parfaitement compris.

                        nous sommes comme une pauvre fille enfermée dans un bordel tenu par des maquereaux.
                        il paraît qu’elle a une dette.
                        non. c’est une dette crapuleuse. un vol qui a été fait de sa vie. elle ne doit rien.
                        il faut la sortir de cette maison close et lui rendre sa liberté ;

                        il y a vol et viol tous les jours.


                      • Jason Jason 22 août 2011 14:05

                        Désolé, c’était Ariane que je devais écrire. Mes excuses.


                        • Fergus Fergus 22 août 2011 14:07

                          Bonjour, Ariane.

                          Un peu dur avec Valls car ce qu’il propose n’a pas grand chose à voir avec la Règle d’or de Sarkozy (un piège à cons tant pour les socialistes que pour les Français en général !). Si j’ai bien compris ce que préconise Valls et qui est loin d’être absurde c’est le principe d’une obligation de limitation des déficits publics, non sous la forme d’une régle d’or constitutionnelle à effet annuel, mais sous la forme d’une loi de programmation quinquennale (durée d’un mandat présidentiel).

                          Quoi qu’il en soit, il importe que le socialistes restent fermes sur leur refus de collaborer lors d’un éventuel Congrès en exigeant en préalable à toute règle, qu’elle soit d’or, de chocolat ou de guano, que Sarkozy l’exige pour lui-même dès la Loi de finances 2012 qui sera votée dans les prochaines semaines.

                          Cordialement.


                          • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:12

                            bonjour fergus,

                            peu importe ce que pense valls de la règle d’or.
                            celle qui sera votée est celle de sarkozy.
                            Toutes les nuances éventuellement apportées ne seront que bricoles.

                            Ensuite, vous dites que je suis dure avec lui ? Comment appelez-vous quelqu’un membre d’un parti qui prend le contre-pied de tous les futurs candidats aux primaires en acceptant de faire de la but pour sarko ?
                            je me trouve très gentille.


                          • Fergus Fergus 22 août 2011 14:38

                            @ Ariane.

                            Hollande, entendu cematin, est pratiquement sur la même ligne que Valls. De surcroît, je ne crois pas que Valls ait dit qu’il voterait la règle d’or de Sarkozy en,l’état.

                            Bonne journée.


                          • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:02

                            fergus,

                            Nous sommes morts. ca vous va ?


                          • Tuscany 22 août 2011 14:08

                            vraiment indigne
                            By Tuscany


                            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:13

                              très chic , my dear Tuscany ! In sienna or in Firenze ???

                              By Ariane walter.


                            • emml78 22 août 2011 14:10

                              Walls ne fait que jouer le rôle de l’opposition dans le PS, comme si un débat y était possible.

                              Comme pour le traité de Lisbonne, les députés PS vont s’abstenir massivement, et permettre ainsi à l’amendement de passer.

                              Ou comment voter pour en faisant croire l’inverse !

                              De vrais traitres au peuple, pas mieux que les députés UMP !


                              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:15

                                Emml,

                                c’est ce que je pense.
                                ce parti « socialiste » est l’’ennemi du peuple.
                                mais il ne faut pas qu’il s’imagine que le peuple va l’ignorer toujours.

                                cette réalité est de plus en plus connue.


                              • Cubigaz Cubigaz 22 août 2011 14:32

                                Bonjour Ariane,

                                Une petite pensée : « un jour dans la prison, la colère gronde. Il manque l’essentiel. L’instance gouvernante décide de mettre en place l’élection d’un président de la prison. Deux programmes devront s’affronter. Chaque prisonnier aura le droit de voté pour l’un ou l’autre des candidats. A l’issu du dépouillement, celui qui obtiendra la majorité des voix se verra le droit d’appliquer son programme...... Sauf que, nous sommes toujours en prison...
                                Ps : vous pouvez changer »instance gouvernante« par »instance financière« et »programmes« par »désirs des instances gouvernantes".
                                A vous lire car c’est toujours un vrai plaisir, même au fond de ma cellule (virtuelle).


                                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:04

                                  Bonjour cubi,

                                  prenons les plaisirs qui nous restent et jouons les taoïstes amoureux du silence !
                                  merci !


                                • Euskaldun 22 août 2011 14:33

                                  C’est un problème que d’avoir un budget équilibré et un autre de réguler la spéculation.

                                  Ce n’est pas à cause des banquiers que nous avons un déficit abyssal et une dette record. Il est plus facile de désigner un seul coupable de tous les maux de la Terre. La crise de la dette a été agravée par des pratiques agressives sur les marchés financiers, certes, mais ce sont bien des décisions politiques irresponsables qui nous ont mené droit dans le mur.

                                  Et que faire alors ? En n’agissant pas, je pense qu’on laisse les choses empirer. Vous ne pouvez pas affirmer qu’un aspect de la finance gouverne toutes les politiques économiques, c’est un raccourci trop facile. Et sous ce prétexte on ne devrait rien faire ? On brandit trop souvent les mots « trader » et « spéculation » comme des incantations sans savoir de quoi il retourne. Ce ne sont pas les traders qui ont décidé de donner un Deutsche Mark à toute l’Europe, sans prendre en compte les diférences structurelles entre les économies de nos pays. Croyez-vous qu’ en muselant la spéculation on n’empêchera les Etats d’avoir des politiques publiques complètement extravagantes, de faire des cadeaux fiscaux à ceux qui en ont le moins besoin, d’exonérer d’impôts les sociétés du CAC 40 ?

                                  En n’adoptant pas cette règle on enverra un « message négatif » aux Agences de Notation pour l’instant toutes puissantes (c’est pour moi un des plus gros scandales) qui peuvent en claquant des doigts décider de nos taux d’emprunt et donc potentiellement de rendre nos vies plus difficiles qu’elles ne le sont déjà. Les spéculateurs auront gagné finalement.

                                  Le sujet est aussi vaste que passionnant !

                                   

                                  Tout autre sujet : je suis nouveau sur le site, il faut bien être nouveau un jour ! Je trouve ça dommage de polluer les débats intéressants par des remarques/commentaires parfois grossiers.


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:51

                                    Entièrement d’accord pour les commentaires. je suis la première à le regretter.

                                    Pour le reste, le sujet est certes complexe.
                                    mais très simple aussi.

                                    L’Etat doit permettre à ses citoyens de se nourrir et de se loger. C’est un devoir.
                                    la Nature assiste l’homme.
                                    Rien n’est payant à l’origine que je sache.

                                    Et la richesse des uns devient la richesse des autres.
                                    je veux un monde moral.
                                    ce qui se passe actuellement à Fukushima où, pour maintenair les actions du nucléaire, on laisse mourir à petits feux des japonais, est l’exemple de ce monde dont je ne veux plus.

                                    Mon oipinion valant une voix. je veux bien réfléchir avant de la donner.
                                    ce ne sera pas Valls.
                                    Qu’il sorte du PS avant de se lancer dans de telles déclarations.


                                  • Cubigaz Cubigaz 22 août 2011 15:04

                                    Bonjour,
                                    Vous dites qu’ « on brandit trop souvent les mots traders et spéculation... »
                                    Il me semble que les ministres UMP brandissent souvent des termes très très différents comme « l’assistanat est un fléau » (wauquier), « ces profiteurs du bas » (mariani), jean françois mansel, député, qui parlant de la presse veut corriger « les excès auxquels certains journalistes pourraient succomber ».
                                    Entre nous, stigmatiser une profession est condamnable, sauf quand elle l’est.
                                    A vous lire. 


                                  • Euskaldun 22 août 2011 15:16

                                    C’est dans ce travers que je ne veux pas tomber...

                                    La profession en elle même n’est pas condamnable. Il y a des milliers de métiers différents en Finance. Les gens se focalisent sur trader, mais c’e’st peu connaître le milieu que de les accuser de tous les torts. Par exemple les responsables de la crise des subprimes ne sont pas des traders techniquement mais : des vendeurs (Sales) et des assureurs peu scrupuleux, ainsi que les soi-disant régulateurs (les Greenspan et consors, sauveurs de la planète dont on oublie qu’ils ont joué un rôle majeur dans le non-contrôle des dérivés de crédit).

                                    Comme pour toutes les catégories, une minorité d’imbéciles nuit au reste. Il faut donc être prudent à mon sens ; on a trop tendance à stigmatiser facilement et sur ce fait, je vous rejoins complètement.


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:23

                                    trader est quand même un métier à interdire puisqu’il ne s’agit que de faire de l’argent avec de l’argent, en dépit de toute considération humaine. le rendement avant tout.

                                    C’est donc un métier stupide, réservée à une élite souvent droguée car on lui demande une attention destructrice.

                                    Qu’il y ait des gens sympas chez les traders , certes, mais, s’estime-t-on, exerçant cette fonction très au-dessus du monde ou..très en dessous ???

                                    par ailleurs les machines les remplacent de plus en plus, autre pb, ces machines, et ils vont eux aussi se retrouver dans des fossés.


                                  • Euskaldun 22 août 2011 15:52

                                    Enfin à ce moment là, tout le monde est trader... Le « petit porteur » fait de l’argent sur l’argent puisqu’il joue en bourse ? Les fonds de retraite achètent des obligations d’Etat, mais finalement c’est acheter de la rente...

                                    On oublie que si les entreprises vont en bourse, c’est pour se financer. De l’autre côté il y a des investisseurs. Ce qui est discutable c’est la rapidité des transactions, le montant des dividendes, la vente à découvert, les incitations au risque , etc...mais fondamentalement tout opérateur de marché peut être qualifié de trader ou de spéculateur, puisqu’il s’agit de faire un pari sur la viabilité d’une entreprise.

                                    On ne voit les traders qu’à travers l’image qu’en renvoient les médias. Dire d’eux que c’est une profession de drogués, c’est vraiment simpliste et totalement faux.

                                    Sur les automates de trading vous avez raison. Mais ils ne prendront jamais la place de l’humain car c’est eux qui sont responsables des mouvements extrêmes sur les marchés, si les régulateurs ont un peu de bon sens, ils se pencheront sur la question.

                                    Encore une fois mon but n’est pas d’affirmer que certains traders sont sympathiques ou pas. Mais il faut tordre le coup aux idées faciles car c’est se priver de solutions pour l’avenir que d’envisager les problèmes sous un seul angle et de céder aux anti-XXX (on mettra ce qu’on voudra) primaires.


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:58

                                    profession de drogués en ce sens qu’ils prennent calmants et excitants. Les horaires qu’on leur impose ne sont pas humains.


                                  • bernard29 bernard29 22 août 2011 14:36

                                    je ne comprends pas.

                                    vous dites qu’il faut casser le PS , « qui est l’ennemi du peuple » , et en fait vous critiquez Valls qui fait le même travail que vous, si j’en juge par cette phrase.

                                    • « Pauvre Valls ! Il se discrédite totalement et ridiculise les autres participants aux primaires créant ce que l’on reproche sans cesse aux « socialistes », une impression de bordel ingérable à l’intérieur de leur parti. » 

                                      donc vous devriez être contente . non ?


                                    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:53

                                      bernard,

                                      vous avez raison dans un certain sens, mais je ne suis jamais contente de contempler une manoeuvre politicienne dans tt sa splendeur.
                                      je souhaiterais une vie politique morale.


                                    • lafleche 22 août 2011 14:36

                                      On croit réver en lisant cet article .Que de haine !!!
                                      Je ne vois pas dans cet article une seule trace de proposition constructive .

                                      Il serait sérieux de comprendre que l’argent ne tombe pas du ciel et que nous ve vivons plus au temps des gaulois.Que cela plaise ou non nous sommes dans une economie mondialisée ou nous ne pourrons pas revenir sur certains aspecst.Je ne dis pas que des changements sont impossibles .Je dis que rever à un réequilibre du budget au travers de la chasse aux riches c’est une utopie.

                                      Je suis en faveur d’une régle d’or mais pas comme elle nous est présentée car c’est simpliste et imbécile.

                                      J’estime qu’il faut séparer les types de budget

                                      Oui un budget à l’équilibre pour les dépenses de fonctionnement et cela inscrit dans la constitution .Cela ne sera que justice pour les generations a venir car il est totalement immoral et injuste de faire peser sur les generations à venir nos dépenses d’aujourd’hui .Alors bien sur il faut regarder les faits : nos dépenses sociales sont trop éleves et les contribuables trés aisées ne paient pas assez d’impots.Et bien attaquons nous à ces deux problemes .

                                      Oui à un budget en deficit pour les dépenses d’investissement car ce sont celles la qui produisent de l’emploi et de la richesse.Ce sont celle la qui permettent au travers de la création de richesse d’ouvrir un peu les depenses sociales .Ces dpenses s’amorissent sur plusieurs années et il n’est que justice que les generations à venir y participent.


                                      La politique n’etant que de la démagogie ( il faut bien se faire élire ) et les electeurs etant hélas dans leur majorité des veaux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ( pauvres comme riches ) on prend depuis des decennies les mauvaises décisions.

                                      La crise actuelle nous force la main , faisons en sorte de saisir l’opportunité de construire les bonnes solutions .Il y a un vote en Mai 2012 , choisissez le bon candidat .



                                      • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:46

                                        la flèche,

                                        j’accepte le mot « haine ».Je m’en suis déjà expliquée.
                                        je hais ceux qui veulent détruire ma patrie. L’avenir de la démocratie.

                                        Si vous êtes de bonne foi, étudiez mieux les problèmes qui se posent et vous verrez qu’il ne s’agit pas seulement d’éteindre un incendie mais d’interdire à d’autres , toutes les nuits de le remettre.


                                      • devphil30 devphil30 22 août 2011 14:37

                                        Bravo Ariane pour votre article ....


                                        Une seule motivation pour ces arrivistes , être celui qui touchera le graal de la présidence ....

                                        Une vrai tête de jeune loup , la quarantaine prêt à tout pour écraser les autres , renier ses valeurs , ses amis , son parti , le mandat donné par les électeurs 

                                        Il y a déjà un à l’Élysée , soyons attentif à ne pas reproduire les mêmes erreurs

                                        Par contre qu’est que le PS peut proposer aujourd’hui , a part les luttes internes ?

                                        Philippe



                                        • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:56

                                          devphil,

                                          merci !

                                          le PS n’est plus le PS et il faut que tous les gens de gauche le sachnet. Bcp votent PS par habitude, sans se poser de questions ; En se disant simplement , on ne veut plus sarkozy.


                                        • charles-edouard charles-edouard 22 août 2011 14:42

                                          enfin un billet comme je les aimes réaliste et sans parti pris ,signé Ariane Walter

                                          j’avais quelques a priori sur l’auteur, mais aujourd’hui permettez moi de vous feliciter 


                                          • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:57

                                            merci Charles,

                                            je ne pensais absolument pas écrire cet article mais hier soir je suis tombée sur la nouvelle et là.....oh ! Putain !! (pardon !)


                                          • Pierre Badaire 22 août 2011 14:46

                                            Bravo chère Ariane, très belle analyse et tant pis pour les autres incrédules. Pour vous remercier de votre courage je me permet de vous offrir ceci : http://past.is/9VO

                                            Cordialement


                                            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 14:59

                                              merci pierre,

                                              je vais m’abonner !


                                            • Lorelei Lorelei 22 août 2011 14:47

                                              bjr ariane

                                              je vois que les produits pur ps sont encore là, à raconter les mêmes fadaises depuis un long moment pas d’alternatives rien que continuons avec les systemes pourris actuels


                                              • carla noirci 22 août 2011 14:51

                                                Valls ... LOL. Enfin un article qui rappelle son appartenance au club Bildenberg !
                                                Inscrire les 3% dans la constitution ; c’est amusant, mais c’est déjà dans celle de l’Europe, ce qui n’empêche pas tous les pays européens de violer allégrement cette limite.
                                                L’oligarchie a besoin de faux nez, au PS tout comme chez les Verts ( avec son Ego Hulot). Rappelons les positions de Valls sur d’autres sujets : les retraites (Manuel Valls est pour le départ à la retraite à 65 ans) ou son opposition à la légalisation du cannabis - chasse gardée du lobby de l’anxiolytique dans laquelle la France fait figure de premier consommateur mondial - avec cette déclaration « Toute substance qui contribue à l’aliénation des hommes est en soi hérésie ».

                                                Comme le rappelait un commentaire , la liste est longue :
                                                 Besson, Bockel, Krouchner, Tapie, BHL, Bennamou, Rocard, Lang etc.... à vous en voulez d’autre DSK, Val philippe, Cambadélis etc... encore Désir, Sopo Dominique, Dray etc... rien que des gens bien



                                                • Dzan 22 août 2011 14:56

                                                  Valls pétillant comme l’eau de...Valls

                                                  Le plus fort c’est qu’il croit à son étoile ;
                                                  ET Titine ou Flamby élu , ils se feront un devoir de lui donner un minnistère, de quoi lui clouer le bec.


                                                  • Claude Claude 22 août 2011 18:31

                                                    Je crois plutôt qu’il se laisse éblouir par les mirages de Valls Street !


                                                  • Taverne Taverne 22 août 2011 15:01

                                                    Mais c’est la bonne ambiance au PS ! smiley Qui sera le prochain « traître » à dégommer ?


                                                    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:38

                                                      ils sont incorrigibles ! Toujours aussi médiocres.


                                                    • miquamed 22 août 2011 15:04

                                                      Bravo Ariane,
                                                      Naturellement, c’est une analyse de haut vol.
                                                      J’ai trouvé vos observations très pertinentes et vos conclusions prémonitoires si les français se laissent encore mener du bout du nez par des politiques véreux...et des banquiers coutumiers du hold-up permanent sur nos économies.
                                                      Quant à notre petit agité du microcosme médiatico-politique, il veut exister coûte que coûte. Alors Il irait même manger dans la gamelle du chien, (après avoir essuyé les crottes...) pourvu que la presse en parle.
                                                      Un exilé volontaire de cette France qui décline inéluctablement : lassé d’être pressé comme un citron pour du beure, alors qu’en même temps, les riches n’ont jamais été aussi riches. Il y a comme un bug dans le logiciel qu’on nous applique


                                                      • Defrance Defrance 22 août 2011 15:18

                                                        @ miquamed,

                                                         Pas un bug, mes des chevaux de Troie !


                                                      • le poulpe entartré 22 août 2011 15:10

                                                        Le parti socialiste français est il socialiste ? Depuis quand ? Depuis quand cette bande de parvenu se préoccupent ils de l’intérêt général ? Valls, le recalé de la starac informelle (les primaires socialistes) est socialiste comme Landru aimait les femmes. Autrement dit, il ne les aime pas, seul son plaisir compte avec les économies de bois de chauffage réalisées.
                                                        De ce partis à la mentalité de petits bourgeois, émerge de temps à autres, des arrivistes de premier choix. Avec habileté, ils se drapent dans le linceul des idées de Jaurès et des fusillés de la commune, jusqu’à ce qu’ils trouvent l’occasion de s’en débarrasser pour se démarquer, se distinguer. Aux yeux de quel jury ? Les citoyens ? Pourquoi faire ? Ils ne sont qu’un fardeau qu’il a fallu qu’ils se coltinent pour arriver dans les starting blocks de la course aux portefeuilles ministériels ou aux mandats (si rémunérateurs) politiques. Ils suffit pour cela d’être prêt, à l’heure. Ils peuvent pour cela compter sur Julien Dray pour avoir la précision de sa (ses ?) rolex. Est ce un cas isolé ? Meuh non ! Kouchener, Lang, Besson, le sinistre Rocard, figures emblématiques du retournement de veste, les auto-reverses de la politiques, le confirment chaque jour. Depuis longtemps, ils ont abandonné les idées de progrès social, de mieux vivre, pour l’ensemble des français. La privatisation des PTT, d’EDF, le démantèlement de la SNCF, autant de catas qu’ils avaient également dans leurs cartons. La destruction du code du travail (lors de la loi sur les 35h), les réductions de charges sociales sans contrepartie des lois Aubry I et II transmutées en Fillion depuis. Le tableau est désastreux. Tout est faux, tout est en trompe-l’oeil, ça fait toc à un kilomètre. 


                                                        • emml78 22 août 2011 15:30

                                                          Bonjour le poulpe entartré,

                                                          Que pensez-vous d’Arnaud MONTEBOURG ?

                                                          Dans les candidats à la présidentielle du PS, il me semble être le seul qui se soucie de l’intérêt général. 


                                                        • le poulpe entartré 22 août 2011 15:48

                                                          Pas assez de punch. Inaudible.


                                                        • Defrance Defrance 22 août 2011 15:16

                                                           Bravo Ariane pour nous avoirs débusqué le constipé du PS !

                                                          Un grain de Vals pour le monsieur ?

                                                           Encore un qui essaye de ratisser a Droite, un larbin du monde de la finance qui oublie qu’il faut parfois faire des sacrifices pour les plus pauvres et qu’une règle d’or dure que le temps d’un mandat !

                                                           3 cordes de chanvre rose en commande !

                                                           Lang Besson et Valls en attendant la suite


                                                          • Alain 22 août 2011 15:18

                                                            Quelle dialectique ! « traître, banksters, Sarkome... »

                                                            On dirait que vous avez convoqué les mânes de Georges Marchais ou de Waldeck Rochet, que vous sortez de sa retraite de révolutionnaire Alain Krivine.

                                                            Mais, non, aussi bizarre que ça paraisse, votre diatribe ne me fait penser qu’à un seul autre esprit aussi simpliste, aussi manichéen que vous : George Bush Jr.


                                                            Faites attention avec les bretzels !

                                                            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:24

                                                              Pas d’inquiétude alain, je ne mange pas ces cochonneries !


                                                            • Meuh 22 août 2011 15:22

                                                              Mais quelle désinformation, ça rappelle la campagne européènne pour le non au traité de Lisbonne.
                                                              La règle d’or c’est juste interdire les budgets en déséquilibre, rien à voir avec une obligation envers les marchés financiers.
                                                              Le principe c’est de ne jamais prévoir de nouvelle mesure sans avoir trouver le revenu pour la financer.
                                                              Pour financer une mesure, il faut soit :
                                                               - couper dans d’autres dépenses pour trouver de l’argent
                                                               - Réduire une niche fiscale
                                                               - Créer un impot
                                                               - Augmenter un impots existant
                                                              Rien à voir donc avec les arguments péremptoires de l’auteur de ce post. 

                                                              Contrairement à ce que semble, de fort mauvaise fois, faire croire cette Marianne, Hollande et aubry ne sont pas contre, ils ne veulent pas donner à Sarkozy une victoire de ce type à 8 mois de la présidentielle.
                                                              Valls n’est donc en aucun cas un traitre, il est pas d’accord avec le calendrier des autres.
                                                              Hollande a d’ailleurs indiquer qu’ils en rediscuteraient après la présidentiels.

                                                              Agoravox : Repère de gauchistes aigris


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:29

                                                                Meuh

                                                                A force de regarder passer les trains, on ne voit pas passer les magouilles... Ouvrez vos yeux . Non, le monde n’est pas gentil ,gentil, il y en a même bcp qui veulent vous manger ! Si, si !!


                                                              • Defrance Defrance 22 août 2011 19:54

                                                                Agoravox : Repère de gauchistes aigris

                                                                Meuh Non !

                                                                 Il y a aussi des Bonsensiste qui sont fatigués de se faire fourguer des nullités de Gauche, comme de Droite !

                                                                 


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:27

                                                                j’adore calamity Ariane.

                                                                le Pen y a déjà eu droit. Vous êtes de mauvaise foi !!


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:39

                                                                Au sujet de mes cours d’e-learning, vous n’avez pas payé le dernier trimestre. Pensez-y ! Merci !


                                                              • miquamed 22 août 2011 16:32

                                                                Flèche bien envoyée d’Ariane dans les gencives... Ah les donneurs de leçons.
                                                                L’alchimiste se trompe dans sa formule : Calamity Ariane : sujet inapproprié ! La calamité est plutôt du côté des falsificateurs : les LEPres, les SARcomes et autres maladies incurables dont souffre la France.
                                                                On aurait aimé qu’il y ait des millions et des millions d’Ariane pour peupler le vide sidéral dans lequel on se perd sans repères


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:34

                                                                Miquamed,

                                                                Mais il y en , j’en suis sûre, des milliards même.


                                                              • miquamed 22 août 2011 17:16

                                                                Ah bon, je dois chausser mes lunettes alors !


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:34

                                                                St Just,

                                                                la grèce antique allait plus loin. Les archontes coupables de malversation étaient condamnés à mort.
                                                                pas mal.

                                                                Pour ma part, je pense qu’un homme politique doit simplement toucher, représentant du peuple pendant un an, l’équivalent de son salaire civil. il est simplement mis en congé. Plus frais de déplacement en TGV 2ème classe.

                                                                Si j’étais président de la république, je refuserais tout salaire et chaque année un référendum permettrait de dialoguer avec le peuple sur les grandes questions.

                                                                mais je conçois la politique en dehors de tout gain et de toute ambition.

                                                                penser au bien général comme un chef d’orchestre, serait déjà immense.


                                                              • le poulpe entartré 22 août 2011 15:52

                                                                " Si j’étais président de la république, je refuserais tout salaire et chaque année un référendum permettrait de dialoguer avec le peuple sur les grandes questions. "

                                                                Ca existe en Suisse mais avant que ça n’existe en France, on peu en voir passer des vaches violettes.


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:55

                                                                Ahahahahahahahah !!
                                                                Violettes, vraiment ?????
                                                                Un peu de peinture et ça peut se régler dans la journée, non ?


                                                              • le poulpe entartré 22 août 2011 16:42

                                                                Avec du maquillage, pas de difficulté majeure en utilisant le stock de Martine Débris pour les présidentielles.


                                                              • miquamed 22 août 2011 17:15

                                                                D’accord avec toi, mais c’est pas une loi qu’il faut, mais une REVOLUTION !
                                                                Car ceux qui font les lois profitent déjà à plein du système : ils se mijotent pour eux-mêmes des lois leur conférant avantages et privilèges. Alors tu comprends qu’ils n’accepteront jamais de scier la branche...


                                                              • Bulgroz 22 août 2011 15:28

                                                                Les chroniques de haine d’Ariane Walter sont un classique de la déliquescence de la pensée dite « de gauche ».

                                                                Sous Staline, un doigt en l’air, une parole déplacée, on vous accusait de trahison, d’espionnage et de complot, en moins de 2, c’était le goulag et la déportation. Comment peut on devenir aussi barbare  ?

                                                                Pour se faire une petite idée, un autre exemple, pas de procès stalinien, ce n’est plus possible, bien sur, mais le même processus.

                                                                Le 21/2/2007, Eric Besson démissionne du PS.

                                                                Le 7/10/2009, François Hollande donne une interview (une de plus) : « Besson est un traitre heureux ».

                                                                959 jours après donc, Joseph Vissarionovitch Hollande est capable de cracher sur Besson.
                                                                http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-10-07/ouverture-hollande-besson-a-trahi-et-vit-avec-une-certaine-jubilation-sa/917/0/383621

                                                                et si Hollande et Walter avaient été commissaires politiques sous un gouvernement de goche ?


                                                                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:36

                                                                  Vous arrivez un peu tard , Bulgroz, « Stalinien » a déjà été employé. Un autre ?


                                                                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:51

                                                                  je vous dirai que « stalinien » ça ne représente rien pour moi. je ne suis pas de ce monde-là ; c’est comme si je vous traitais de « merovingien » en faisant les gros yeux !!
                                                                  C’est très daté.


                                                                • titi 23 août 2011 11:37

                                                                  Si « Staline » ne vous convient pas, je propose « Miss Pol Pot » ?


                                                                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 15:53

                                                                  St Just,

                                                                  je suis allongée sous un eucalyptus au bord d’une piscine, les cigales chantent, le temps esr merveilleux.C’est beaucoup. Ma gentillesse est « naturelle ». la nature me l’ inspire.
                                                                  Merci à vous.


                                                                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:03

                                                                  désolée !

                                                                  je la partage avec mon ordi !!


                                                                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:45

                                                                  24. Sous les pins le matin...


                                                                • Bulgroz 22 août 2011 15:57

                                                                  Il serait super intéressant qu’ Ariane Walter, cette digne représentante de la gauche humaniste qui intervient sur ce fil pour nous faire partager ses petites haines, nous indique qui sera le prochain traître qui reniera sa fratrie politique.

                                                                  Oui, qui sera ce prochain traître, actuellement caché dans la fratrie socialiste et qui présente actuellement toutes les caractéristiques requises pour être un bon représentant de cet idéal de gauche, quel est ce bon militant, qui est ce porte drapeau ? Hein ?

                                                                  Qui est ce frère de combat qui attend la première occasion pour enlever son masque pour se fourvoyer chez l’ennemi. Quel est ce félon, ce renégat, ce tartufe, ce perfide qui a trahi ou va trahir ?

                                                                  Merci à l’auteur (de gôche) de nous rappeler que le PS est de parti de l’expulsion d’Eric Besson, du retranchement de René Dosière, de l’éviction de Jean Marie Bockel, de l’excommunication de Jean-Yves Gouttebel, du bannissement de Malek Boutih, du renvoi de Jean-Pierre Jouyet, de l’épuration d’André Guyot, de l’élimination de Claude Allègre, de la révocation de Roland Daverdon, du rejet de Jean-Claude Beauchaud, de l’ostracisme envers Jak Lang, de la destitution de Michel Charasse, de la radiation de Michel Charzat, de la mise en quarantaine d’ Alain Baudin , de l’épuration de René Revol, de la javellisation de Roland Goigoux, de la vernudisation de Jean-Michel Fourgous, de l’isolement de Gilles Bourmaud, de la désocialisation de Ségolène Royal, de l’évincement de Philippe Colonna, de la suspension de Georges Frêche, du reniement de Paul Bachy, de l’excommunication d’Eric Loiselet, de l’éloignement de Michel Rocard, de la radiation de Gérard Dalongeville, de l’anathématisation de Bernard Kouchner, de la liquidation de Robert Navarro, Eric Andrieu, Christian Bourquin, Damien Alary...

                                                                  (tiens, c’est bizarre, Guérini n’est pas sur la liste).

                                                                  J’arrête, la liste est longue...

                                                                  Amie Socialiste Walter, qui est cet ami, ce frère de combat, cet être insoupçonnable qu’il vous faudra ajouter à la longue liste d’exclusion de la grande fraternité socialiste ?

                                                                  Amie Socialiste Walter, qui est cet ami tant chéri qu’il vous faudra bientôt haïr ?


                                                                  • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:03

                                                                    Mais je ne suis pas « socialiste ». cela se devine, un peu,non ?

                                                                    ma prochaine victime se désignera elle-même comme Aubry dans une tribune de Libé ou Valls de même.
                                                                    Il suffit de lire et d’en avoir gros sur la patate !

                                                                    mais pourquoi ne disent-ils pas, comme bcp de socialistes européens , qu’ils sont de droite ?
                                                                    On n’aurait alors nulle raison de les critiquer.


                                                                  • le poulpe entartré 22 août 2011 16:07

                                                                    C’est pourtant simple, tous les larbins, les vendus au pognon, les doubles jeux, en un mot : les traitres aux idées socialistes (rien à voir avec le programme du parti qui s’en réclame).


                                                                  • titi 23 août 2011 11:41

                                                                    Tout pareil Bulgroz .

                                                                    J’ajoute que comme sous les régimes Marxiste, il y a dans la gauche francaise un traitement des « artistes officiels ».

                                                                    Ainsi une Carla Bruni jadis encensée par les Bobo ne sait plus composé un accord sur sa guitare depuis son mariage. Doc Gynéco ne sait plus rappé.
                                                                    Ils sont devenus infréquentables.

                                                                    Par contre Bertrand Cantat reste fréquentable. Il faut dire qu’il n’a que cogné un peu trop fort. Rien de grave par rapport à la « trahison ».

                                                                     


                                                                  • kiouty 22 août 2011 16:07

                                                                    Mdr, ça me rappelle Emmanuel Valls, qui est venu chouiner sur rue89 sous prétexte qu’on lui disait d’aller se faire voir à l’UMP en disant « mais si je suis de gauche ouiiiin ».

                                                                    Mais lui et Montebourg sont des pantins. En fait Valls est chargé de ratisser les voix de droite et du centre et Montebourg celles de gauche et de Mélenchon.

                                                                    Cet espèce de melting-pot idéologique est grotesque. J’espère que leur stratégie du « on ratisse large, yen a pour tous les gouts » leur reviendra dans la tronche en faisant sauter les dents de devant.

                                                                    Bande de bouffons au PS.


                                                                    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:18

                                                                      Excellente analyse Kiouty !
                                                                      montebourg est lui aussi à étudier.
                                                                      Mon prochain sujet sera les primaires socialistes ouvertes.


                                                                    • miquamed 22 août 2011 17:34

                                                                      J’aime pas ce mot « melting-pot » ça me rappelle un bouldog qui a éructé sa haine des décennies durant. Il vient de transmettre (par filiation) le flambeau à sa jeune chienne à l’apparence bien élevée mais encore plus redoutable... Bon, allez promener la chienne, ça pue !


                                                                    • SergeL SergeL 22 août 2011 16:16

                                                                      SOCIALISME

                                                                      "La liberté sans le socialisme c’est le privilège et l’injustice et le socialisme sans la liberté c’est l’esclavage et la brutalité. "
                                                                      (Michel Bakounine)

                                                                       

                                                                       


                                                                      • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:19

                                                                        Belle déclaration ! Aussi flamboyante qu’un tournesol.
                                                                        je suis Bakouninienne !
                                                                        je note et j’en fais ma devise !


                                                                      • gingajo 22 août 2011 16:25

                                                                        Bonjour,
                                                                        que dire si ce n’est que je regrette le caractère ordurier de ce type d’article où aphorismes et non-sens se succèdent, mêlant des mots assemblés au hasard d’une plume égarée dans l’espoir d’y voir émerger un message intelligible.
                                                                        Néanmoins j’ai cru entrevoir ici une volonté de défendre la politique dite de la fuite en avant, c’est à dire d’endettement à tout va, si chère aux personnes célibataires, vieilles filles et vieux garçons ou autres couples sans enfants, tous très attachés à « profiter » de la vie à la mode carpe diem sans songer à la suite, car « pas concernés ».
                                                                        Pire, cette attitude n’est pas réservée aux seules catégories susmentionnées. Hélas ce syndrome touche aussi des familles ordinaires. pffffff
                                                                        Mais dans notre cas présent, je ne suis guère inquiet ; car même dépourvu de tout savoir économique et parfois même de bon sens, nos chers politiques de droite comme de gauche sont confrontés à une impasse économique qui les dépasse.
                                                                        L’austérité est une étape obligatoire sans alternative, autant que le soutient aux méchants banquiers. Que nous le voulions ou non, nous évoluons dans un système capitaliste. C’est à dire basé sur la croissance de la masse monétaire, sous peine d’être confronté à une paralysie généralisée des échanges commerciaux dont la forme la plus aigüe peut nous priver de notre baguette de pain. En clair, je parle bien d’une révolution, d’un soulèvement qualifiable d’automatique en cas de difficultés d’approvisionnement de denrées alimentaires.
                                                                        Si cette situation extrême peut sembler lointaine, elle se situe immanquablement sur une route dont le premier pavé est la faillite pure et simple d’une grande banque. Un tel événement dramatique, en plus de faire du mal aux méchants banquiers, enclencherait une crise de liquidité sans précédent qui paralyserait très rapidement toutes les strates de l’économie.
                                                                        Or nous sommes au bord de faillites de grandes banques. L’instinct de survie primant même sur la logique si nécessaire, tout homme politique, éclairé par quelque conseiller qui aura fait de vraies études, aura deux options : soit fermer les frontières, revenir au franc, supporter une monnaie très faible impliquant des coûts de l’énergie prohibitifs et des produits de haute technologie importés devenus inabordables ; soit militer activement pour une règle d’or au niveau des finances de chaque pays de la zone euro autorisant ainsi, moyennant en sus quelques harmonisations fiscales ci ou là, la mutualisation d’une majorité des dettes des pays européens, aboutissant de facto aux États-Unis d’Europe dont la France, comme les autres pays, deviendrait plus une région qu’un état et perdrait l’essentiel de sa souveraineté nationale.
                                                                        Aussi cette règle d’or est-elle critiquée, car dans la version Sarko, elle est structurellement contournable par le parlement. Et alors ? Si elle satisfait les autres pays, où est le problème ? Il faut bien comprendre qu’économiquement la zone euro est une puissance économique extrêmement forte, la majorité des dettes étant intraeuropéennes, leurs regroupements équivalent à une autocompensation pour obtenir au final un endettement extérieur net résiduel exceptionnellement bas et donc une capacité d’investissement public très élevé, et cela, pour des décennies, voire même des générations à la façon des États-Unis depuis 1945.
                                                                        Je m’éloigne... AH ! Le propos aujourd’hui est de savoir qui sera le visage qui représentera la France de demain, ou plutôt quelle sera la main qui signera la règle d’or. Oui, crachez ou vomissez ces hommes et femmes politiques, mais quels qu’ils soient, ils le feront à l’exception notable du Front national, certes.


                                                                        • le poulpe entartré 22 août 2011 16:32

                                                                          Quel baratineur, ton post est une purge, pour la faire courte.


                                                                        • gingajo 22 août 2011 16:50

                                                                          ravi de débattre avec vous ;)


                                                                        • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:33

                                                                          L’austérité est une étape obligatoire sans alternative, autant que le soutient aux méchants banquiers. Que nous le voulions ou non, nous évoluons dans un système capitaliste. C’est à dire basé sur la croissance de la masse monétaire, sous peine d’être confronté à une paralysie généralisée des échanges commerciaux dont la forme la plus aigüe peut nous priver de notre baguette de pain. En clair, je parle bien d’une révolution, d’un soulèvement qualifiable d’automatique en cas de difficultés d’approvisionnement de denrées alimentaires.

                                                                          Nous voulons sortir de votre système capitaliste, cher monsieur.
                                                                          Et si vous voulez que cela aille plus vite, privez-nous de votre baguette de pain.
                                                                          Suis-je claire, là ?


                                                                          • gingajo 22 août 2011 16:45

                                                                            alors pourquoi afficher une sensibilité socialiste ?


                                                                          • ménélas 22 août 2011 16:35

                                                                            très bon article...


                                                                            • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 16:39

                                                                              ménélas,

                                                                              hélas !!
                                                                              pour amateur d’Offenbach !


                                                                            • Claire29 Claire29 22 août 2011 16:44

                                                                              Je réponds à Par defrance qui écrit :« Il est évident que les comptes doivent être équilibrés, mais l’homme politique doit avoir les mains libres et ne pas hésiter a s’endetter en cas de nécessité ! Imaginez un ménage qui n’aurait jamais droit au Crédit  »
                                                                              Bien sûr qu’un ménage doit pouvoir s’endetter,sauf que quand il s’est trop endetté il n’a plus les mains libres et il risque de se retrouver à la rue ! Il faut aussi savoir se serrer la ceinture quand la situation l’exige,pareil pour les Etats qui se sont trop endettés.Quand nous serons tous pauvres,nous serons tous égaux !


                                                                              • gingajo 22 août 2011 17:03

                                                                                cette histoire de règle d’or est un simple préalable nécessaire au transfert de la souveraineté nationale vers une souveraineté européenne. Il s’agit d’une mesure technique montée en épingle pour échapper au vrai débat qui est celui de la construction européenne.

                                                                                Une fois le transfert effectué, la nation européenne empruntera à tour de bras, il n’y a aucun mystère sur ce point...
                                                                                Voter pour quiconque défend le système capitaliste, donc que ce soit un UMP ou un PS, c’est voter pour une règle d’or, que ce soit celle de Sarko (qui est bonne pour nous et très malhonnête aussi mais bon...) ou une autre.
                                                                                Heureusement, les détraqués qui militent pour la révolution (synonymes : massacres, exactions, exécutions, violences sexuelles de tout ordres, misères, etc) sont encore ultra-minoritaires dans ce pays...

                                                                              • le poulpe entartré 22 août 2011 17:05

                                                                                Désolé de vous contredire Claire 29, on ne peut comparer l’endettement d’un ménage à celui d’une nation. Un ménage est sous l’emprise, plus ou moins directe de son banquier et comme c’est un rapport de force  ; vous avez déjà compris qui impose son point de vue.

                                                                                Un état (souverain) a la possibilité d’émettre sa propre monaie, il peut (comme le pouvait la France avant la loi scélérate de 1973 dite « Pompidou » (ancien de chez Rothschield)) se faire crédit à lui-même. Les budjets étant ce qu’ils sont, il peut le cas échéant emprunter soit directement auprès d’autres états ; soit sur les marchés financiers internationaux. De la même manière que les actifs d’un état n’ont rien à voir avec ceux d’un ménage, si l’état en question décide de surseoir à un paiement de ses échéances, l’organisme prêteur se retrouvera très vite en cessation de paiement (donc liquidation et extinction de la dette) ce qui ne sera pas le cas de l’état qui se serait défaussé. Encore une fois, il s’agit d’un rapport de force.

                                                                                De la même manière, à une échelle plus réduite, lorsqu’une société peut avoir un découvert tellement important que la banque n’a pas d’autre choix que de continuer à la soutenir pour :
                                                                                1) essayer de récupérer au bout du compte sa mise ET les intérêts et pénalités de retard.
                                                                                2) éviter d’être poursuivie pour soutient abusif et défaut de conseils (dépôt de bilan). Dans ce cas de figure, la banque est « squeezée ».


                                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 17:13

                                                                                Kronfi,
                                                                                entièrement d’accord.


                                                                              • Defrance Defrance 22 août 2011 20:11

                                                                                 Claire29,

                                                                                 Voyons , un état à la rue, dans ce cas il faut la jouer à l’Islandaise et bien sur revoir la loi de 73 qui oblige les états a gaver des spéculateurs !

                                                                                 J’avais voulu faire court pensant que la réflexion suffirait, je remercie donc ceux qui ont donnés plus de détails !

                                                                                 En fait pour ce qui me concerne, le comble est que le Nabot propose une loi pour interdire ce qu’il vient de faire ! 
                                                                                 Combien de milliards en presque 5 ans ? 


                                                                              • Le Yeti Le Yeti 22 août 2011 16:53

                                                                                Si je devais avoir une règle d’or (bon, en fait j’en ai déjà trois ...) ce serait : « Quand ça n’est pas faisable, forcément ça ne le fera pas. » Dès lors, ça ne sert à rien d’insister : de toute façon ça ne va pas le faire. Insister ne consiste alors qu’à reculer pour mieux se gameler.


                                                                                • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 17:14

                                                                                  et plus précisément ?


                                                                                • Le Yeti Le Yeti 22 août 2011 17:50

                                                                                  Ce n’est pas en édictant un « je veux zé j’éxige » que les choses changent comme par enchantement. Je reprends toujours l’exemple des maisons closes : les supprimer n’a pas supprimé la prostitution.
                                                                                  Or cela semble bien toujours avoir été la vision de notre chef de l’état.

                                                                                  Pire : je dirais qu’à l’heure actuelle et dans tous les domaines, pour les dirigeants de tout poils, la surenchère semble unanimement être la seule politique envisageable et appliquée.

                                                                                  « Nous étions au bord d’un gouffre, nous avons fait un grand pas en avant… »


                                                                                • gotjy gotjy 22 août 2011 16:56

                                                                                  Chère Ariane ,une fois de plus vôtre article est très judicieux et pertinent,beaucoup de pragmatisme dans vos propos,j’adhère entièrement à vôtre analyse et je n’ai rien à ajouter,si,quand même,un mot je vous aime......... !


                                                                                  • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 17:12

                                                                                    Gotjy,
                                                                                    ce que vous m’avez fait rire ! merci !
                                                                                    Votre fin était tellement inattendue !!

                                                                                    on dit habituellement « in coda venenum » mais là, c’est le contraire« in coda mellem ! »


                                                                                  • BARTH 22 août 2011 16:59

                                                                                    Il ne reste donc que Mélenchon qui trouve grace à vos yeux.

                                                                                    Mélenchon tout seul ou Mélenchon et ... Chassaigne par exemple ?


                                                                                    • Ariane Walter Ariane Walter 22 août 2011 17:07

                                                                                      mélenchon semble défendre de vraies idées de gauche. j’ai lu son livre « qu’ils s’en aillent tous ». je suis son blog. mais je veux étudier très précisément toutes ses propositions.
                                                                                      Qui est Chassaigne ?


                                                                                    • BARTH 22 août 2011 17:13

                                                                                      Ouahou, il ne va pas être content, c’est le député PC qui était candidat à l’investiture pour le FG.


                                                                                    • jaja jaja 22 août 2011 17:16

                                                                                      Il n’y a que le NPA que dame Ariane en bonne socialo vomit et accuse (procès stalinien) d’être au service de l’OTAN alors que ce parti a toujours dénoncé l’intervention impérialiste française en Libye comme ailleurs....

                                                                                      Et comme pour nous faire rire (ou pleurer c’est selon) elle annonce qu’elle votera Mélenchon qui lui a voté la zone d’exclusion aérienne contre la Libye et est donc responsable de la situation actuelle dans ce pays...

                                                                                      Cherchez la logique.... ou la duplicité... ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès