Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > VIH : un espoir du côté des chercheurs français

VIH : un espoir du côté des chercheurs français

Déjà découvert par un chercheur français, le virus devrait être vaincu par une équipe de chercheurs de l'Hôpital de la Timone à Marseille. Un vaccin, dit curatif du sida est en cours de test sur l’homme. Mis au point par le laboratoire de biologie structurale à l’hôpital de la Timone (Marseille), il sera injecté à 48 patients volontaires. « Ce n’est pas la fin du sida, même pas le commencement de la fin, mais peut être la fin du commencement » a déclaré le docteur Erwann Loret

C’est un espoir tangible pour les malades du sida qui se profile. Ce vaccin a été mis au point par le Docteur Erwann Loret et son équipe, après un programme de 15 années de recherche. On appelle déjà celui-ci l’inventeur de la « molécule anti sida ». Testé sur des animaux (des macaques pour être plus précis), il va être injecté dans un premier temps sur 48 volontaires séropositifs au centre d’investigation clinique de l’hôpital de la Conception (service des maladies infectieuses).

Ces volontaires seront répartis en quatre groupe, dont un ne sera pourvu qu’en molécule placebo (sans effet). Puis quatre mois après, ils arrêteront tous leur trithérapie pendant deux mois, ceci afin de mesurer les effets du vaccin sur leur charge virale.

Inoculé à trois reprises, le protocole prévoit un essai sur une année et la mesure de la dose la plus efficace. C’est le docteur Isabelle Ravaux qui sera chargée de suivre cet essai.

Une seconde campagne de test est prévue à l’issue de cet essai. Elle concernera alors 80 patients à l’horizon de janvier 2014. Afin de répondre aux normes fixées par l’Onusida, c’est au moins 30 % des volontaires qui devront à l’issue du test présenter une charge virale dans le sang dite indétectable.

Les résultats définitifs de l’étude, financée par la start-up Biosantech, devraient être connus et publiés en juin 2015.

C’est l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui a donné son feu vert pour l’expérimentation humaine. Il s’agit de cibler la protéine Tat (laquelle joue un rôle déterminant dans la prolifération des cellules infectées par le VIH-1), le vaccin est censé inciter le système immunitaire pour qu’il produise des anticorps qui neutraliseront cette protéine.

Ce vaccin a pour objectif de se substituer aux traitements actuels à base de trithérapie. S’il se révèle efficace, il remplacera avantageusement des traitements plutôt lourds et aux effets secondaires nombreux, tout en gardant sous contrôle le virus.

Aujourd’hui la recherche a permis, grâce à la découverte de traitements antirétroviraux, de soigner 85 à 90 % des patients atteints par le VIH, tout au moins de contrôler leur charge virale. Mais ces traitements doivent être pris à vie avec des risques liés aux effets secondaires et l’apparition de souche de virus résistants aux traitements. La recherche doit donc encore trouver d’autres moyens de contrôler le VIH, voir l’éradiquer.

Rien n'est encore joué, pas de faux espoirs… ce sont actuellement 25 à 26 essais de vaccin qui sont menés dans le monde entier.


Les réactions les plus appréciées

  • doctorix (---.---.---.12) 1er février 2013 16:59
    doctorix

    shakka, après mes nombreuses et longues études contradictoires, je pense que c’est votre version qui est la bonne, même si je dois faire de la peine aux familles (fabb54). Le meilleur service à rendre aux patients n’est-il pas de parler vrai ?

    Je vous donne ce que je sais avec toutes les réserves possibles, mais je vous le donne quand même. Le virus VIH ne serait pas l’agent du Sida. Les tests Elisa et Western Blott seraient de coûteuses fumisteries, absolument pas fiables, et vous pouvez être positif d’un côté d’une frontière et négatif de l’autre.
     Les tri-thérapies sont moins dangereuses, un peu, mais l’AZT était au départ une molécule abandonnée pour ses catastrophiques effets secondaires et qui traînait dans un tiroir. Sa propriété principale était de provoquer un déficit immunitaire et de tuer en trois ans. Exactement les signes du Sida : étrange, non ?
    Le Sida, qui n’est pas une maladie en soi, comme le dit Shakkra, viendrait de l’affaiblissement du système immunitaire par différentes causes, dont le nitrite d’amyle, très en usage dans la communauté homosexuelle US et ailleurs, appelé « Popppers », mais aussi toutes sortes d’atteintes toxiques, ou liées à une mauvaise alimentation, une eau de mauvaise qualité et une hygiène déplorable.
    Etre VIH+, c’est à dire avoir rencontré par malheur un virus sans doute pas plus dangereux que la grippe, vous condamnait au traitement et à ses effets secondaires.
    C’est une hypothèse qu’il faut connaitre et étudier, et non crier au scandale.
    Elle est lourde de conséquence. 
    J’ai dit depuis longtemps que dès que le Sida serait en voie de disparition (et il semble que ce soit le cas actuellement, en partie grâce à l’arrêt de l’AZT), on ne manquerait pas de proposer un vaccin aussi coûteux qu’inutile, et c’est ce qu’on observe sans doute.
    A titre d’exemple, il y avait 800.000 rougeoles aux USA en 1958, 3.000 en 1962, et le vaccin est apparu en 1963, s’attribuant toute la gloire.
    En France, 4000 décès par rougeole en 1900, 20 en 1982, juste au moment où on a introduit le vaccin.
    Et c’est vrai que Montagnier n’a plus l’air d’y croire beaucoup, à son virus : il dit en gros que le Sida se soigne avec du pain et de l’eau potable...
    Bon, je dis ça, j’ai rien dit. Cherchez un peu avant de hurler à l’assassin !
  • doctorix (---.---.---.12) 1er février 2013 17:38
    doctorix

    Je précise qu’on n’a jamais trouvé un virus VIH chez un malade du Sida. Or dans toute maladie virale en période chaude on en trouve par millions. Curieux virus qui brille par son absence, qu’on ne soupçonne que par ses anticorps. Il semble bien qu’être VIH+ veut seulement dire qu’on a rencontré ce virus et qu’on s’en est débarrassé grâce aux anticorps, d’où sa disparition de l’organisme.

    Ensuite, le VIH est un rétrovirus, et les rétrovirus ne tuent jamais leur hôte (Voir Peter Duesberg, le plus grand spécialiste mondial des rétrovirus).
    Enfin, songez au pactole dépensé en trente ans, pour finalement ne rien trouver du tout.
    Tout ça devrait faire réfléchir.
    Ainsi que cette lecture.
  • Shakka (---.---.---.246) 1er février 2013 10:46

    quelle bétise !

    Déjà découvert par un chercheur français : luc montagnier

    allez taper dans google : « luc montagnier retourne sa veste » et vous verrez que votre éminent découvreur du « virus » a bien changé d’avis depuis !

    un vaccin, quelle ineptie, ce que l’ondétecte avec le test western blot ce sont les anticoprs au soi disant vih ! or un vaccin a pour but de faire construire par le corps des ...antic orps qui sont dans ce cas déjà présent bref du grand n’importe quoi

    le SIDA est un terme économique qui regroupe aujpord’hui 26 réelles maladies, en 84 il n’y en avait que 4, voilà pq on parle d’épidémie
    et en 2016 pour obtenir plsu de subsides il suiffira de rajouter 2-3 maladies et ainsi les gens qui en souffrent seront rajoutés aux victimes du sida... et on lira partout que l’épidémie s’aggrave

    PRENEZ LA PEINE D’ECOUTER L’INTERVIEUW DE ETIENNE DE HARVEN

    sans avoir écouté cela il est inutile de discuter du sida
    http://www.youtube.com/watch?v=Wnov1ydBQFA

    @aux malades, on vous traite pour un vih inutile au lieu de traiter votre réelle maladie !

  • Vincent Verschoore (---.---.---.117) 2 février 2013 01:22
    Vincent Verschoore

    C’est encourageant de voir que de plus en plus de monde se met à douter de la causalité VIH -> Sida, il n’y a pas si longtemps on se faisait traiter de fasciste en osant s’attaquer ainsi à la pompe à fric et énorme machinerie marketing qu’est le business du Sida. Le doute fait son chemin, peut être que dans 10 ans ca arrivera au niveau des responsables de la santé publique... enfin, ceux qui ne sont pas vendu à Big Pharma du moins. Aller, on peut toujours rêver. Juste pour info, en juin dernier j’ai réalisé un petit reportage sur la conférence « dissidente » (ceux qui disent que le VIH ne cause pas le Sida) dans le sud de la France, avec article sur AV : http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/reportage-sur-la-conference-119142



Réagissez à l'article

42 réactions à cet article

  • Shakka (---.---.---.246) 1er février 2013 10:46

    quelle bétise !

    Déjà découvert par un chercheur français : luc montagnier

    allez taper dans google : « luc montagnier retourne sa veste » et vous verrez que votre éminent découvreur du « virus » a bien changé d’avis depuis !

    un vaccin, quelle ineptie, ce que l’ondétecte avec le test western blot ce sont les anticoprs au soi disant vih ! or un vaccin a pour but de faire construire par le corps des ...antic orps qui sont dans ce cas déjà présent bref du grand n’importe quoi

    le SIDA est un terme économique qui regroupe aujpord’hui 26 réelles maladies, en 84 il n’y en avait que 4, voilà pq on parle d’épidémie
    et en 2016 pour obtenir plsu de subsides il suiffira de rajouter 2-3 maladies et ainsi les gens qui en souffrent seront rajoutés aux victimes du sida... et on lira partout que l’épidémie s’aggrave

    PRENEZ LA PEINE D’ECOUTER L’INTERVIEUW DE ETIENNE DE HARVEN

    sans avoir écouté cela il est inutile de discuter du sida
    http://www.youtube.com/watch?v=Wnov1ydBQFA

    @aux malades, on vous traite pour un vih inutile au lieu de traiter votre réelle maladie !

    • La mouche du coche (---.---.---.212) 1er février 2013 10:58
      La mouche du coche

      Là Jean, vous me plaisez beaucoup quand vous exaltez ce que nous faisons de bien. Voilà un article plus réchauffant que vos histoires de collections d’art contemporain à subvention. Bravo. smiley

    • fabb54 (---.---.---.53) 1er février 2013 15:07

      Il est visiblement plus aisé de regarder une vidéo sur Youtube que de se cultiver dans des ouvrages de biologie.

      Votre paragraphe sur les anticorps prouve que vous n’avez pas vraiment conscience du mode d’action du VIH, de ses cellules cibles, des défenses immunitaires et de leur affaiblissement. Pour lutter contre un feu, est-il plus efficace d’envoyer des casernes en renfort ou bien laisser seuls dix pompiers fatigués et dont les approvisionnement en eau sont coupés ?

      Après, que la recherche contre le SIDA mobilise beaucoup plus de moyens au prorata des victimes qu’il cause que d’autres maladie est un fait qui peut être discuté.
      Mais respectez le courage en premier lieu des victimes et de leur famille.
      Merci.

    • DSKprésident (---.---.---.86) 1er février 2013 18:12

      le VIH c’est comme le père Noel, ou Dieu : beaucoup en parle, mais personne ne l’a jamais vu.

       

      (et même pas vu ou isolé au microscope électronique après 40 ans de recherches selon Etienne de Harven, et beaucoup d’honêtes chercheurs...

      Coluche disait déjà que « c’est un virus qui s’attrape médiatiquement... »

      VIH est une saloperie merdiatique pour que BigPharma vendent plus de cochoneries de médocs.

      Une saloperie médiatique comme le 11 sept, Ben laden, JFK, la lune, les chambres à air... et bien d’autres couleuvres destinées au gentil peuple.

    • Pelletier Jean (---.---.---.232) 3 février 2013 11:23
      Pelletier Jean

      @la mouche du Coche


      Merci pour cet encouragement
    • Pelletier Jean (---.---.---.194) 3 février 2013 18:07
      Pelletier Jean

      @Shakka

      « @aux malades, on vous traite pour un vih inutile au lieu de traiter votre réelle maladie ! »
      Vous devriez avoir honte de dire cela.... il devrait y avoir une loi pour vous poursuivre en justice..

      Est ce que vous pensez une seule seconde au mal que vous pouvez faire en vous branlant les neurones avec de pseudo complot
      Ce sont à des vraies personnes que vous vous adressez... pas à des fantasmes...


  • lionel (---.---.---.42) 1er février 2013 13:00

    Magnifique effet d’annonce de l’industrie du poison sur ordonnance au sujet d’un virus fort controversé. Il faut bien que la population continue à croire que la recherche, les laboratoires, oeuvre utilement aux maux de l’humanité. Au fait, la guerre au Congo pour le contrôle des terres rares (coltan et autres) a tuée bien plus de monde que l’hypothétique SIDA.


    Les chercheurs Français se lèveraient politiquement pour rétablir l’indépendance nationale, la fin du mensonge permanent qui nuit à la santé psychologique, physiologique des Français (et au reste de l’humanité) voilà qui serait l’espoir !
    • Pelletier Jean (---.---.---.194) 3 février 2013 18:08
      Pelletier Jean

      @Lionel,


      même chose.... connaissez vous des malades séropositifs dans votre entourage pour écrire de telles horreurs ?

    • lionel (---.---.---.42) 4 février 2013 07:40

      JM Pelletier Bonjour,


      Un de mes amis, Philippe est décédé il y a un mois à Grenoble. Paix à son âme d’aventurier... Quand aux nombreux malades en Afrique... Manque d’accès à une eau de qualité, à une nourriture de qualité (c’est de pire en pire tant au niveau de l’apport en nutriments, micro-nutriments que des produits chimiques), extrême pauvreté (psychologiquement, la misère, c’est plutôt « anxiogène »)...
       
      Tout cela concours à faire baisser l’immunité mon cher et le cataclysme annoncé dans mon enfance n’a jamais eu lieu... Comme pour H5N1, H1N1 etc...

      Plutôt que de parler à la jeunesse Africaine des problématiques géopolitiques derrière leur pauvreté, depuis une quinzaine d’année, on « sensibilise » au « SIDA » qui est leur seul et unique problème. Pas de Françafric, d’amérikafric, de multinationales prédatrices, de stocks de produits chimiques et nucléaire disséminés on ne sait où, pas de corruption...

      Pelletier, vous ne m’aurez pas par la manipulation des émotions...

      Bonne journée quand même !
    • Pelletier Jean (---.---.---.34) 4 février 2013 14:57
      Pelletier Jean

      @Lionel,

      Un ami...... moi c’est des dizaines, je m’en fous de "vous avoir par l’empathie’..... ce n’est pas le proàblème, ce que vous faites n’est pas respecteux des malades, c’est tout et je sais parfaitement de quoi je parle..


      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 

  • philippe913 (---.---.---.50) 1er février 2013 15:40

    « hypothétique sida »....

    mieux vaut lire ça que d’être aveugle mais quand même...

    • DSKprésident (---.---.---.218) 1er février 2013 18:18

      le Sida existe (état de déficience immunitaire créé par les poppers par exemple chez les homo de San francisco). Chez eux leur maladie exacte est le Sarkhôme de Kaposie.

      Le Sida est aussi la résultante de l’AZT qui tuait en quelques années ceux qui en consommaient chaque jour.

      Beaucoup d’authentiques chercheurs de la communauté scientifique disent que :

      - le VIH n’a jamais été isolé

      - il n’y a aucune preuve que le VIH soit à l’origine du Sida.

      Des références, expériences sérieuses et articles scientiques indiquant le contraire intéresseraient fortement ladite communauté susnommée.

    • Pelletier Jean (---.---.---.194) 3 février 2013 18:12
      Pelletier Jean

      @DSK Prèsident,



      votre pseudo vous bien , vous écrivez :

      « Le Sida existe (état de déficience immunitaire créé par les poppers par exemple chez les homo de San francisco). Chez eux leur maladie exacte est le Sarkhôme de Kaposie. »


      Cela existe donc un état de connerie pareil ? mais le problème c’est que vous distillez vos mensonges... et que les malades existent eux vraiment à le recherche du moindre espoir
      Vous pourriez me communique votre véritable identité ? Moi c’est facile je ne me cache pas.
      Si vous croyez à ce que vous dites donnez donc votre identité...


  • doctorix (---.---.---.12) 1er février 2013 16:59
    doctorix

    shakka, après mes nombreuses et longues études contradictoires, je pense que c’est votre version qui est la bonne, même si je dois faire de la peine aux familles (fabb54). Le meilleur service à rendre aux patients n’est-il pas de parler vrai ?

    Je vous donne ce que je sais avec toutes les réserves possibles, mais je vous le donne quand même. Le virus VIH ne serait pas l’agent du Sida. Les tests Elisa et Western Blott seraient de coûteuses fumisteries, absolument pas fiables, et vous pouvez être positif d’un côté d’une frontière et négatif de l’autre.
     Les tri-thérapies sont moins dangereuses, un peu, mais l’AZT était au départ une molécule abandonnée pour ses catastrophiques effets secondaires et qui traînait dans un tiroir. Sa propriété principale était de provoquer un déficit immunitaire et de tuer en trois ans. Exactement les signes du Sida : étrange, non ?
    Le Sida, qui n’est pas une maladie en soi, comme le dit Shakkra, viendrait de l’affaiblissement du système immunitaire par différentes causes, dont le nitrite d’amyle, très en usage dans la communauté homosexuelle US et ailleurs, appelé « Popppers », mais aussi toutes sortes d’atteintes toxiques, ou liées à une mauvaise alimentation, une eau de mauvaise qualité et une hygiène déplorable.
    Etre VIH+, c’est à dire avoir rencontré par malheur un virus sans doute pas plus dangereux que la grippe, vous condamnait au traitement et à ses effets secondaires.
    C’est une hypothèse qu’il faut connaitre et étudier, et non crier au scandale.
    Elle est lourde de conséquence. 
    J’ai dit depuis longtemps que dès que le Sida serait en voie de disparition (et il semble que ce soit le cas actuellement, en partie grâce à l’arrêt de l’AZT), on ne manquerait pas de proposer un vaccin aussi coûteux qu’inutile, et c’est ce qu’on observe sans doute.
    A titre d’exemple, il y avait 800.000 rougeoles aux USA en 1958, 3.000 en 1962, et le vaccin est apparu en 1963, s’attribuant toute la gloire.
    En France, 4000 décès par rougeole en 1900, 20 en 1982, juste au moment où on a introduit le vaccin.
    Et c’est vrai que Montagnier n’a plus l’air d’y croire beaucoup, à son virus : il dit en gros que le Sida se soigne avec du pain et de l’eau potable...
    Bon, je dis ça, j’ai rien dit. Cherchez un peu avant de hurler à l’assassin !
    • doctorix (---.---.---.12) 1er février 2013 17:38
      doctorix

      Je précise qu’on n’a jamais trouvé un virus VIH chez un malade du Sida. Or dans toute maladie virale en période chaude on en trouve par millions. Curieux virus qui brille par son absence, qu’on ne soupçonne que par ses anticorps. Il semble bien qu’être VIH+ veut seulement dire qu’on a rencontré ce virus et qu’on s’en est débarrassé grâce aux anticorps, d’où sa disparition de l’organisme.

      Ensuite, le VIH est un rétrovirus, et les rétrovirus ne tuent jamais leur hôte (Voir Peter Duesberg, le plus grand spécialiste mondial des rétrovirus).
      Enfin, songez au pactole dépensé en trente ans, pour finalement ne rien trouver du tout.
      Tout ça devrait faire réfléchir.
      Ainsi que cette lecture.
    • mrdawson (---.---.---.84) 1er février 2013 18:05

      A mon avis la plus grande preuve que pourrait apporter Duesberg serait de se contaminer lui même avec le VIH et de voir ce qui se passe.
      Je ne sais pas si vous êtes médecin, mais votre texte présente de nombreuses incohérences et approximation :
      -« Les tests Elisa et Western Blott seraient de coûteuses fumisteries » : c’est dommage, 90% de la recherche biomédicale se base sur ces tests.
      -« Je précise qu’on n’a jamais trouvé un virus VIH chez un malade du Sida. ». Pouvez vous étayer cette phrase avec des sources ? Parce qu’il en existe plusieurs pour l’affirmation inverse (une simple recherche virémie + sida sur google vous fournira des centaines de liens)
      -« Ensuite, le VIH est un rétrovirus, et les rétrovirus ne tuent jamais leur hôte ». Mais bien sur... Le virus de l’hépatite C, l’HTLV, ou le MSRV sont des gentils virus. Et proclamer quelqu’un spécialiste n’en fait pas de lui, un spécialiste.
      -« Enfin, songez au pactole dépensé en trente ans, pour finalement ne rien trouver du tout. ».
      C’est un peu contradictoire cette phrase avec la critique des trithérapies non ? La victoire n’est pas totale, mais il y a eu énormément de progrès sur la compréhension du virus et les médicaments pour le tenir en respect.

      La liberté d’expression vous autorise vous et Duesberg à raconter les montagnes d’inepties que vous balancez sur les forums, mais ayez au moins la décence de fournir une information fiable. Je vous ferai remarquer qu’une des raisons pour lesquelles Duesberg est mis au ban de la société scientifique c’est que tout son argumentaire est construit en utilisant les résultats qui l’arrangent et en ignorant ceux qui le gêne.

    • doctorix (---.---.---.12) 1er février 2013 20:04
      doctorix
      -« Les tests Elisa et Western Blott seraient de coûteuses fumisteries » : c’est dommage, 90% de la recherche biomédicale se base sur ces tests. 
      Effectivement, c’est très dommage. Parce que c’est une loterie dangereuse.

      -« Je précise qu’on n’a jamais trouvé un virus VIH chez un malade du Sida. ». Pouvez vous étayer cette phrase avec des sources ?
       Luc Montagnier fut interviewé par Djamel Tahi et finit par admettre qu’en effet, le VIH n’avait jamais été purifié dans son laboratoire…source http://www.sidasante.com/edh/edhvih.htm

      -« Ensuite, le VIH est un rétrovirus, et les rétrovirus ne tuent jamais leur hôte ». Mais bien sur... Le virus de l’hépatite C, l’HTLV, ou le MSRV sont des gentils virus
      Le virus del’hépatite C n’est pas un rétrovirus mais un virus de la famille des  Flaviviridae
      L’HTLV ne donne de maladie que dans 5% des cas : c’est trop mais ce n’est pas beaucoup pour un tueur.. C’est de plus une trouvaille de Gallo, qui est au moins aussi escroc que Pasteur.
       : la sclérose en plaque, si le MSRV est bien l’agent responsable, n’est pas mortelle.
      Deux erreurs sur trois, vous n’êtes guère rigoureux.

      -« Enfin, songez au pactole dépensé en trente ans, pour finalement ne rien trouver du tout. ».C’est un peu contradictoire cette phrase avec la critique des trithérapies non ?
      La trithérapie .. Il n’est pas prouvé qu’elle agit comme anti-viral, mais plutôt en luttant contre le stress oxydatif. (Montagnier). Ce qui constitue donc une erreur monumentale. Ce que j’appelle n’avoir rien compris, et donc rien trouvé. Sauf une mine d’or.

      Evidemment, vous pouvez me dire que je prends mes sources chez les gens qui sont de mon avis. mais n’en faites-vous pas autant ?
    • doctorix (---.---.---.12) 1er février 2013 23:40
      doctorix

      Je complète, pour poursuivre les doutes quant à la responsabilité du VIH dans le Sida (et comprenez que je n’ai pas de certitudes, mais seulement de très gros doutes) avec ces propos de’Etienne de Harven, qui a quand même l’air de toucher sa bille :


      Sachez qu’il n’a jamais été possible de visualiser, au microscope électronique, la moindre particule rétrovirale dans le sang de patients sidéens, même si on sélectionne des patients présentant une charge virale très élevée (16). En outre, il paraît probable que les techniques du PCR sont susceptibles d’amplifier de petits fragments d’ARN provenant de fragments géniques de rétrovirus endogènes, qui s’exprimeraient plus abondamment dans des conditions de stress. Il faut savoir que plus de 2% du génome humain sont représentés par des séquences rétrovirales endogènes (17, 18). Mesurer la prétendue «  charge virale » par PCR pourrait bien n’avoir aucun lien avec la mesure quantitative d’un prétendu VIH exogène. Enfin, n’oublions pas l’absence de toute corrélation entre les mesures dites de la charge virale et celles du nombre de molécules de p24 dans le sang circulant des malades. N’oublions pas non plus que Karry Mullis lui-même, le découvreur de la technique du PCR qui reçut pour cela le prix Nobel en 1993, rejette catégoriquement toute application de «  sa  » technique du PCR à des mesures quantitatives du VIH…(19).

      Et je trouve quand même que tout ça pue l’arnaque e l’erreur judiciaire.

    • mrdawson (---.---.---.148) 2 février 2013 00:28

      Il est clair que nous n’arriverons pas à nous convaincre mutuellement, mais je poursuit cette discussion pour les lecteurs éventuels, pour bien comprendre que les arguments des négationnistes s’appuient sur de la pseudo-science et une compréhension approximative des concepts de biologie moléculaire.

      -« Effectivement, c’est très dommage. Parce que c’est une loterie dangereuse. »
      Ca ne réponds pas à la question, les arguments que vous utilisez pour nier le lien entre VIH et SIDA s’appuient sur des études réalisées à l’aide de ces instruments. De la même manière que Duesberg ignore les faits quand ça l’arrange, vous ignorez ceux qui vous gênent.

      -" Luc Montagnier fut interviewé par Djamel Tahi et finit par admettre qu’en effet, le VIH n’avait jamais été purifié dans son laboratoire« 
       »
      même si on sélectionne des patients présentant une charge virale très élevée« 
      Donc présence de charge virale, pas de virus. On est capable de séquencer le VIH-1 et 2, mais incapables d’isoler le virus. On sait décrire le cycle virémique, mais on ne sait pas s’il y a un virus... Mon problème avec votre argument c’est qu’il repose sur l’hypothèse que tous les biologistes travaillant sur le VIH (et comme vous le dites, il y en a un paquet) sont ou des menteurs (Montagnier) ou incompétents... Dans le milieu scientifique, la critique d’un modèle qui fait consensus est rarement bien vue certes, mais lorsqu’elle n’est étayée que par la diffamation et l’approximation elle n’a aucune chance de paraitre crédible.

       »Le virus del’hépatite C n’est pas un rétrovirus mais un virus de la famille des  Flaviviridae« 
      Première ligne de votre lien : »La famille des Flaviviridae (du latin flavus : jaune) est une famille de virus à ARN« . Virus à ARN, la définition exacte d’un rétrovirus.
      Je passe sur l’HTLV qui tue mais pas tant que ça alors ça ne compte, et l’accusation de mensonge d’un autre biologiste.
      Pour le MSRV, effectivement ce n’est pas mortelle, juste débilitant. Désolé.

       »La trithérapie .. Il n’est pas prouvé qu’elle agit comme anti-viral, mais plutôt en luttant contre le stress oxydatif. (Montagnier)".
      Ou l’on retrouve encore les caractéristiques de l’argumentaire des négationnistes : utiliser des sources de manière positives ou négatives selon l’argument utilisé. Vous traitez Montagnier de menteur dans un autre post, mais le citez ici. La trithérapie fait baisser la charge virale, ça c’est prouvé, tous les essais cliniques sont la pour le montrer. Après, si vous êtes familier avec les concepts de pharmacologie vous saurez qu’on n’administre plus des molécules au hasard en espérant qu’elles auront l’effet escompté. Le mode d’action des molécules est connu, on sait sur quoi elles agissent et si l’effet attendu est bien observé, tout porte à croire que c’est bien cette action qui est observé. Les trithérapie sont conçues pour empêcher la réplication des rétrovirus. La charge virale diminue lorsqu’on les administre. CQFD.

      Quand à mes sources je les prends auprès de travaux publiés et validés. Pas en citant des pseudo sommités scientifiques ou en diffamant d’autres.

    • lionel (---.---.---.42) 2 février 2013 06:58

      « Il est clair que nous n’arriverons pas à nous convaincre mutuellement, »


      Tout est dit, vous ne voyez l’agora que comme un lieu où il est nécessaire que le dialogue, la communication, le débat, soit destiné à convaincre l’autre. Doctorix, vient lui ici exposer son doute et doucement il vous amène des éléments de réflexion. Les avez vous entendu, avez vous pris du temps pour écouter les gens comme Harven, qui sont des milliers au niveau de la recherche ? Avez vous pondéré le pour et le contre. Le fait aussi que dans ce monde de psychopathe, le débat intellectuel nécessite de comprendre combien les forces de l’argent façonnent leurs vérités grâce à leur mainmise sur quasiment toutes les revues scientifiques et que les opposants à des théorie hautement lucrative (financièrement, en terme de contrôle et d’influence sociale) n’ont eux que des canaux limités d’expression. Ces canaux, les avez vous explorés ? Non, visiblement, 

      Il est intéressant qu’au Mali, de très nombreux médecins de terrain ne « croient » plus à la version officielle. En revanche le SIDA est entouré de budget important et il faut bien manger.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès