• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

L’image et le réel

Cette journée vient de confirmer la manière dont le monde actuel évolue. Cette évolution présente deux caractéristiques. D’abord le pouvoir est désormais clairement détenu par les maîtres de la communication. Ensuite, ce pouvoir est devenu tel, qu’il permet de fabriquer une réalité virtuelle à partir de l’image diffusée. Autrement dit, c’est l’image qui fabrique la réalité pour le citoyen devenu spectateur. Jamais le fameux mythe de “la Caverne” de Platon n’avait davantage illustré le monde d’apparence qu’est devenue notre “réalité”

Deux “faits” viennent d’en faire la démonstration. Le premier, c’est l’incroyable attribution du Prix Nobel de la Paix à Barack Obama. Le chouchou des médias, avant même d’avoir achevé sa première année de mandat dont le bilan est loin d’être convaincant, est donc Prix Nobel de la Paix, non pas en vertu de ses actions ou de leurs résultats mais par la grâce des mérites qui lui sont accordés virtuellement pour le reste de son mandat. Sans doute le jury norvégien a-t-il ignoré l’absence de règlement du conflit israélo-palestinien et la situation en Afghanistan… Il est vrai qu’il avait déjà fait pire en attribuant ce Prix à Lê Đức Thọ en 1973, deux ans avant que la dictature communiste du Viêt Nam dont il était le représentant n’agresse militairement le sud. Le second exemple, c’est notre cher Ministre de la Culture, réhabilité par la magie de TF1 et au milieu des sourires complices de politiques de tous bords. Ce qui a été écrit n’était que pur fantasme. Ce qui vient d’être dit, malgré les ambiguïtés et sans doute les mensonges, est devenu une vérité inaltérable saluée avec soulagement par la classe médiatico politique.

Aujourd’hui, les écrits volent et les paroles demeurent… Il est vrai qu’on marche de plus en plus souvent sur la tête.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2009 08:02

    On l’a vu avec Raffarin et ses « Raffarinades », la communication trouve ses limites, lorsqu’elle n’est pas suivie par des réalisations concrètes.
    Notre actuel président en use et abuse... jusqu’à ce qu’on fasse le bilan, réel, de ces annonces et de la réalité des changements annoncés.
     De temps en temps, (Gandrange), cette réalité pointe. Un jour, elle apparaitra évidente.
    Pour ce qui est du ministre de la cul-ture, la question qui doit se poser au sommet de l’Etat, est : comment s’en débarrasser, sans paraître céder à la pression ?


    • Paul Muad Dib 10 octobre 2009 12:32

      euh. !!! Henri kissinger et Le duc tho on eu le prix nobel de la paix ensemble, en 1973, que le duc tho a refuse ,disant que la paix n’était pas achevée...dans le pays...pourquoi occulter le nom de kissinger et ne pas mentionner que le duc tho a refuse le prix,j’appelle cela de la desinformation et je ne serais pas le seul..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès