• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > J’en ai gros sur l’estomac !

J’en ai gros sur l’estomac !

Cas de conscience …

Ou comment se faire complice d’un système totalement fou ?

Plus je travaille au Relais orléanais, ce restaurant social qui propose des repas aux gens à la rue, aux gens sans ressources, aux sans papiers, aux réfugiés en instance de décision administrative, plus je m’interroge et questionne ma conscience. Nous leur proposons à manger avec les surplus de la grande distribution et sommes à notre tour pris dans le piège de cette effroyable mécanique de la surproduction et du gaspillage.

La banque alimentaire nous livre bien plus que nous ne pouvons transformer. Chaque jour, c’est une course poursuite à la limite de fraîcheur avec cette obsession de ne point gaspiller, de ne surtout pas jeter. Louable intention certes mais qui prend de tels travers qu’elle se retourne immanquablement contre ceux qui agissent en toute bonne foi.

Nos bénéficiaires sont nourris à moins que gavés corresponde plus exactement à ce qui se passe en réalité. Devant les montagnes de produits en dés-errance, nous sommes face à l’alternative folle de toujours plus leur donner ou bien de remplir nos poubelles et de subir ainsi le jugement des voisins qui n’y comprennent rien.

Tout distribuer cela consiste d’une part à ne jamais refuser un dessert de plus, une portion supplémentaire, des viennoiseries à chaque petit déjeuner. Nous transformons ainsi les personnes en situation de précarité en des ventres chargés d’éponger la folie consumériste d’une société qui les exclut paradoxalement de son tourbillon délirant. Si bien que nous en faisons des consommateurs exemplaires, avalant avec gourmandise, profusion et excès ce qui se fait de pire en matière d’alimentation.

Tout distribuer c’est encore proposer d'emporter ce qui n’a pu être préparé à temps, ces produits dont la date limite de vente vient à échéance. Ainsi chaque jour, nos « clients » partent avec des cabas remplis ras la gorge de produits sur-emballés aux compositions douteuses, aux provenances incertaines, aux goûts discutables dans le meilleur des cas. Est-ce qu’aider les précaires c’est ainsi attenter à leur santé ultérieure ? Est-ce encore les gaver comme des oies ? Je suis à chaque fois effaré par le bol alimentaire qui est le leur et qu’on ne vienne pas me dire que j’ignore tout des souffrances de la privation …

Jeter c’est prendre le relais de ceux qui désormais se déchargent sur les associations pour liquider leurs excédents tout en bénéficiant de substantiels dédommagements. Nous aurions mauvaise conscience à jeter ce qui nous a été donné et pourtant, il conviendrait parfois de le faire tant les produits en question ne sont pas tous des plus respectables.

Nous devenons ainsi la porte d’accès à une société de l’hyper-consommation, le sas de décompression pour devenir de parfaits clients lobotomisés, prêts à manger n’importe quoi pourvu que ce soit insipide, sucré, emballé, coloré, sans saveur et sans rapport avec les saisons. Nous les initions à leur futur rôle de mouton de la grande distribution les confortant dans l’idée que manger au petit déjeuner des croissants et des pains au chocolat constitue la norme en France. Quelle hérésie !

Chaque midi où j’officie dans cette association, je dois consentir en haussant les épaules à leur donner un fruit, un part de pâtisserie, deux yaourts et un dessert maison puisqu’il n’est pas convenable de refuser, de mettre une limite ou bien de prendre le risque d’avoir des restes. Tout ceci vient s’entasser sur un plateau qui regorge déjà d’autres produits, tout aussi abondants et disparates. Je me fais complice, je deviens un agent de propagande d’un système délirant au nom d’une charité qui ne sait plus ce qu’elle fait, qui perd totalement le sens de la proportion et du raisonnable.

Si aider c’est pousser les gens dans le vide à moins qu’ici ce ne soit le trop plein, je me demande si véritablement on leur rend service à ne jamais vouloir poser de limite, à ne pas agir en éducateur mais en simple courroie de transmission d’un système qui veut toujours aller plus loin dans le délire consumériste.

J’avais besoin de coucher sur le papier ces quelques réflexions. Je ne doute pas qu’elles vont une fois encore provoquer moqueries honteuses et remarques sarcastiques, propos insultants et tirades déplacées. Qui n’a pas mis les pieds dans un tel endroit ne peut se rendre compte et ce témoignage ne sert qu’à pointer une aberration de plus dans notre société en perte totale de repères.

Goinfrement leur.

Documents joints à cet article

J'en ai gros sur l'estomac !

Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 17 octobre 2017 10:57

    " Nous transformons ainsi les personnes en situation de précarité en des ventres chargés d’éponger la folie consumériste d’une société qui les exclut paradoxalement de son tourbillon délirant. Si bien que nous en faisons des consommateurs exemplaires, avalant avec gourmandise, profusion et excès ce qui se fait de pire en matière d’alimentation. « 

    puissamment résumé !

    vous touchez ici a la quintessence de ce qui fait notre société matérialiste : notre seule fonction et notre seul objectif c’est de transformer le maximum de choses en merde. l’être humain devenu inutile dans un processus de production qui sous peu sera entièrement assuré par des robots n’a plus rien a faire qu’être le prétexte de cette activité, ventre démesuré aux yeux fixé sur les écrans de sa réalité virtuelle.
    je sais que ce n’est pas votre tasse de thé mais ainsi qu’il a été dit » ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre .......’
    se pourrait il qu’une fois de plus on ait jeté le bébé avec l’eau du bain ? 


    • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:03

      @gaijin

      Je crains que vous ayez raison

      Nous sommes impuissants devant tant de monstruosité


    • foufouille foufouille 17 octobre 2017 11:16

      c’est une fois par jour la distribution de bouffe ?
      un SDF n’ayant pas de cuisine, il ne va pas cuisiner.


      • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:05

        @foufouille

        Il y a le petit déjeuner d’abord, uniquement avec des viennoiseries dont nous abreuve la banque alimentaire

        Puis il y a le repas du midi

        et tout ce que nous leur donnons ...

        Mais dans votre théorie je suis un menteur


      • foufouille foufouille 17 octobre 2017 19:24

        @C’est Nabum
        c’est pas ce j’ai dit.
        il reste donc le dîner, le rab ne seront donc pas perdu.


      • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 17 octobre 2017 11:48

        Tout système d’aide sans contre-partie est pervers.


        Dans les années 60, une association avait ouvert un foyer pour accueillir des filles mères sans ressources dans le Nord. La contre-partie était fournie par les salaires des mamans auxquelles l’association procurait un travail. Cette initiative a été une telle réussite que le conseil général a voté une subvention permettant de dispenser les mères de l’obligation de travailler. Résultat : certaines jeunes femmes se sont fait faire des enfants pour entrer dans ce système et échapper à l’enfer familial.

        • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:06

          @Jeussey de Sourcesûre

          Je pense qu’il faut une contre-partie

          Mais pour le moment ce n’est pas le cas


        • Armelle Armelle 18 octobre 2017 09:33

          @Jeussey de Sourcesûre

          « Tout système d’aide sans contre-partie est pervers. »

          C’est ce que je pense aussi !!!

          Mais bon, nos modèles de société ont préféré opter pour « donner le poisson » plutôt que « enseigner la pêche », un moyen qui évidemment soumet celui qui reçoit, rien de tel préserver son pouvoir...

          il ne faut alors pas s’étonner des conséquences



        • foufouille foufouille 18 octobre 2017 09:38

          @Jeussey de Sourcesûre
          « Tout système d’aide sans contre-partie est pervers. »

          ben voyons !
          les food stamps US sont certainement mieux.


        • Aristide Aristide 17 octobre 2017 11:48

          Tout d’abord je tiens à vous féliciter de votre participation à l’aide aux plus démunis. Et cela sans arrière pensée, croyez moi. Si, si, vraiment. Pour le reste qui concerne le conditionnement de ces personnes, je crois que vous essentialisez le problème de la sur-consommation qui concerne très peu cette frange de la population. 


          Ces personnes ont la chance d’avoir la possibilité de se nourrir par la récupération des surplus de notre consommation, notre consommation dont je vous accorde largement le caractère assez ... futile et excessif à la fois, tellement il a pris de la place dans nos sociétés. Mais elles ont surtout la chance de rencontrer des personnes qui bénévolement leur donnent beaucoup plus que cette simple nourriture. Elles comprennent peut être que tout espoir n’est pas perdu et qu’il existe autre chose que la course à l’abondance. Dans les quelques menus « excès » que vous leur donnez en culpabilisant, ce n’est pas ce que vous leur donnez qui compte le plus, mais le fait que vous soyez là pour leur donner.

          Alors oui, sur le fond de cette « aide » à la survie, il est toujours possible de tirer des conclusions sur nos sociétés, leurs tares et leur défauts. Je comprend même le raisonnement que vous tenez ici, mais allons, serait-ce donc que tout ce qui contribue à l’aide soit condamnable, car elle retarde effectivement la révolte, la révolution ont dit d’autres. Placé sur ce point de vue de consolidation de notre système, il est évident que les allocations familiales, les aides sociales, ...le RSA, .... toutes ces contributions peuvent de la même manière etre jugées comme conservatrices de notre société par le formatage des esprits et le maintien dans un état suffisant qui interdit toute réaction.

          Certains ultralibéraux dont vous n’êtes pas, défendent cette idée que les aides de toute nature sont contre productives car elles maintiennent les bénéficiaires dans une dépendance qui leur interdit toute saine réaction pour sortir de leur situation, se prendre en main qu’ils disent, d’autres moins polis les traitent de fainéants ou de je ne sais quel défaut rédhibitoire que l’on ne rencontre jamais dans les couloirs des banques ou des ministères.

          Vous voyez bien que cette méfiance dans la solidarité est instillée aujourd’hui par notre nouveau et jeune président., Cette solidarité même si elle n’est pas exempte de défaut est pour moi la meilleure des choses surtout quand ce sont de simples citoyens qui s’investissent ...

          • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:07

            @Aristide

            Je souscrits totalement à votre analyse


          • gogoRat gogoRat 17 octobre 2017 18:29

            @Aristide

            « La conception du devoir, historiquement parlant, a été le moyen utilisé par les détenteurs de pouvoir pour inciter d’autres à vivre pour les intérêts de leurs maîtres plutôt que pour leurs propres intérêts.
             
            Bien sûr les détenteurs de pouvoir dissimulent cette manipulation, qui est de leur fait, en s’ingéniant à croire que leurs intérêts propres sont les mêmes que les plus grands intérêts de l’humanité.
             ...
             Le loisir est essentiel à la civilisation, et dans le passé, le loisir pour les minorités a seulement été rendu possible par le labeur d’une multitude.
            Mais leurs efforts étaient valables non pas parce que le travail est bon, mais parce que le loisir est bon.
            Et avec les techniques modernes il serait possible de distribuer le loisir de façon juste sans porter atteinte à la civilisation
             ...
             Les techniques modernes ont permis au loisir, dans une certaine mesure, de ne plus être la prérogative de classes minoritaires privilégiées, mais un droit également partagé par tous
            . La moralité du travail est une moralité pour des esclaves, et le monde moderne n’a nul besoin d’esclavage. »

              Ces propos datent de 1932 !

             Le grand mathématicien qui a osé les diffuser avait opté pour la philosophie plutôt que sur la prétention politicarde suspecte d’arrivisme ...


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 octobre 2017 12:12

            Nabum, un je suis me suis encourue d’une grande surface en laissant tout par terre. J’avais envie de dégueuler,...de voir l’étalage de toute cette nourriture. 


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 octobre 2017 15:26

              .
              Nabum, un jour en 2003 dans un Delhaize de l’Avenue de Fré à BRUXELLES, je suis me suis encourue d’une grande surface en laissant tout par terre. J’avais envie de dégueuler,...de voir l’étalage de toute cette nourriture. 


            • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:08

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Je n’y vais jamais


            • Cateaufoncel 17 octobre 2017 12:56

              C’est trop facile !

              La solution existe, c’est la planification étatique et le rationnement. Moi, je suis contre.


              • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:08

                @Cateaufoncel

                Alors vive le gaspillage


              • Aristide Aristide 17 octobre 2017 19:25

                @C’est Nabum

                Voilà donc un sujet ou le manichéisme devrait laisser la place. Entre rien et la surabondance, il y a il me semble la place pour une société où tous nous avons droit au minimum vital autant sur le plan physique que moral. La nourriture mais pas seulement, un logement, la santé, la sécurité, la justice, un accès à la culture, aux loisirs, ... enfin tout ce que nous apporte bien imparfaitement nos sociétés.

                Ce problème est à la source de toutes les manipulations des extrèmistes des deux cotés consistant à instrumentaliser les défauts de nos sociétés dans le but de les abattre. Ce ne serait pas si grave que cela si ce qui les remplacerait n’avait mis en évidence des tares bien pires. 

              • Cateaufoncel 17 octobre 2017 20:33

                @C’est Nabum

                Pourquoi n’écrivez-vous pas « Vive la planification étatique et le rationnement ! », puisque c’est, manifestement, ce que vous pensez ? Vous préférez vraiment l’hypocrisie ?


              • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 22:20

                @Aristide

                Je ne vois aucune place à la raison dans la situation que je décris


              • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2017 18:18

                @Cateaufoncel

                Procès en sorcellerie


              • juluch juluch 17 octobre 2017 13:05

                Le trop de bouffe alors qu’ailleurs on crève la dalle !


                On crève la dalle chez nous mais ceux qui sont vraiment dans le besoin ne viendront pas chez vous par honneur...

                surconsomation, capitalisme....connerie dont on fait partit !  smiley

                • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:09

                  @juluch

                  Les déshonneur est le lot de la société


                • zygzornifle zygzornifle 17 octobre 2017 13:57

                  Les gouvernements successifs gaspillent nos impôts a tout va comment voulez vous avec cet exemple qu’il n’y ait pas de gâchis ....


                  • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:10

                    @zygzornifle

                    le gâchis est institutionnel


                  • François Vesin François Vesin 17 octobre 2017 15:18
                    Merci Nabum, tenez bon !

                    Douce FRAAAAAAAAAAAANCE...le pays etc...

                    Brigitte qui vient de vous lire m’a aussitôt rabroué
                    - «  Emmanuel, ton ami Leclerc a trop d’exédents
                    il faut de toute urgence que tu lui fasses plus de pauvres »





                    • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:11

                      @François Vesin

                      Emmanuel ?

                      J’ignore qui est ce gredin


                    • pipiou 17 octobre 2017 16:35

                      Je ne vois pas où est le problème de jeter.

                      Mais surtout quel intérêt de vouer aux géméonies une société qui nourrit finalement très bien tous ses individus ?

                      ça doit faire marrer les migrants ça : on se plaint d’être trop bien nourris.

                      Notre société serait malheureuse et manquerait de repères parce qu’elle vit bien, nourrit tout le monde et peut se permettre de jeter des produits qui ne sont plus très frais.
                      Sont vraiment fous ces ligériens.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:12

                        @pipiou

                        La conscience

                        Certains en ont d’autres moins


                      • pipiou 17 octobre 2017 18:27

                        @C’est Nabum

                        La conscience c’est surtout très relatif !

                        La conscience de quoi ? Celle de vos parents qui ont vécu la guerre et avaient pour reflexe pavlovien de ne jamais gaspiller ?

                        C’est peut-être pour cela que vous n’avez pas répondu en quoi c’est un problème de jeter.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 22:21

                        @pipiou

                        Je ne peux répondre à une telle question


                      • Macondo Macondo 17 octobre 2017 17:15

                        Merci d’avoir brillamment évoqué ce sujet avec une grande lucidité et une belle dose d’introspection. Je dois avouer, être tombé de ma chaise, tant j’ignorais cette surabondance à visée humanitaire. Côté toxicité, quantitative et qualitative, il est aisé d’imaginer les dégâts. Etre le pauvre d’un monde riche, éviterait ainsi la famine mais filerait tout le panier de crabes à l’intérieur. Il est probablement des produits (la liste doit être longue) qui sorte de la liste des nourritures gaspillées et dont il serait d’utilité publique d’en faire un grand brasero (en général, des paquets de douze) ! Est-ce-que vous en parlez, entre vous, avec eux ?...


                        • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:12

                          @Macondo

                          Les bras m’en tombent

                          C’est insupportable


                        • HELIOS HELIOS 17 octobre 2017 17:50

                          Le système le plus simple, qui a toujours été pratiqué, est et reste, la baisse du prix sur les produits en excès, abimés ou déclassés, proche de la péremption etc....


                          Mais, la magie du marketing et le royaume de la finance préfèrent jeter, bruler, éliminer que de vendre moins cher... soit disant pour que les plus riches ne se satisfassent de ces deuxième choix.

                          Ou est passé la deuxième classe en train, bateau ou avion ? On invente le low cost, mais le choix n’est plus légitime, il ne s’agit pas de condition de déclassement...

                          Quand mettrons nous au chômage ceux qui vous imposent 3 vis dans un sachet alors que vous n’en utilisez 2 ou 4 !!!

                          Ou se trouve l’éthique... le prédateur érigé en saint homme ! ce sont ces gens là qui pourissent tout un pays....


                          • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 18:13

                            @HELIOS

                            Remarques pertinentes



                            • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 17 octobre 2017 19:26

                              Et encore, il ne faut pas trop faire la fine bouche, fut un temps où les grandes surfaces mettaient directos au broyeur les excédents de nourriture en date limite, les invendus en pâtisserie et traiteur...même les appareils photo ou autres bidules " lecteurs DVD etc... obsolètes......tout ça à la benne !!!

                              Actuellement le Franc-Prix de Fontainebleau met à la poubelle ce qui est dépassé en date, mais laisse les retraités et autres miséreux se servir , le personnel de ce magasin s’arrange pour que ce soit récupérable......

                              Ce qui me chiffonne quand même, c’est de voir de plus en plus de jeunes ménages obligés de fouiller pour bouffer alors que ce sont des gens qui bossent....mais avec un salaire de merde certainement.....je ne suis pas humaniste, loin de là.....mais j’ai honte de ce que la France est devenue.....on arrive au niveau du Vénézuéla ou de la Colombie avec un futur gouvernement islamiste !!!! 


                              • C'est Nabum C’est Nabum 17 octobre 2017 22:22

                                @Orageux / Maxim

                                La pauvreté gagne du terrain et c’est bien là le plus inquiétant


                              • sarcastelle 17 octobre 2017 23:10

                                J’ai lu l’article. 

                                Où est le problème ? 
                                Si vous forcez les pauvres à emporter vos excédents inutiles chez eux, ils les jettent chez eux. Qu’auriez-vous donc voulu en faire ? 


                                • pipiou 18 octobre 2017 01:54

                                  @sarcastelle

                                  Apparemment une question aussi simple laisse coi nombre de lecteurs.


                                • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2017 06:31

                                  @sarcastelle

                                  Rien

                                  tout va bien


                                • nono le simplet nono le simplet 18 octobre 2017 07:58

                                  @sarcastelle

                                  bonjour Sarcastelle,
                                  en aparté ( je m’en excuse auprès de C Nabum) :
                                  j’ai proposé un article ce matin ... autre que les 3 que j’ai sur le feu ... smiley

                                • nono le simplet nono le simplet 18 octobre 2017 12:10

                                  @pikachouc

                                  salut pikahontas,
                                  je ne dirai qu’un mot
                                  2n+1 – 1 smiley



                                • nono le simplet nono le simplet 18 octobre 2017 12:14

                                  @arthes

                                  bonjour arthes,
                                  bé c’est mal barré ...
                                  j’ai un com me disant de citer mes références alors que j’ai mis deux liens ...
                                  le reste c’est des maths de CM2 ... à moins que j’explique la fonction exponentielle utilisée dans le détail ... y a pas marqué « prof de maths » !

                                • nono le simplet nono le simplet 18 octobre 2017 12:16

                                  @nono le simplet
                                  pfffffffffff !

                                  même pas capable d’éditer ce que j’écris  2 puissance n+1 - 1

                                • Captcha Captcha 18 octobre 2017 09:46

                                  Ca fait longtemps que j’ai quitté le bénévolat aux restos du coeur pour cette raison, mais qui plus est, nous avions, entre nous, démarchés auprès des coopératives Bio pour un pourcentage de produit, ce qui nous avait permit de commencer à changer les choses. Les cadres de Paris sont descendus illico presto pour une réunion extraordinaire afin de nous avertir que le circuit de frais qu’exigeait le bio ne pouvait être inclus dans une chaine de froid aux conditions draconiennes bala, bala, bala.

                                  Croyez le ou non, le système d’approvisionnement du gavage des sans dents est parfaitement géré par un format systémique emblématique. 
                                  Il faut bien comprendre que tout ce que vous ne faites pas par vous même, pour vous même est déjà orchestré, imaginez les sommes en jeu, rien n’échappe à nos « éducateurs »
                                  Soyez soyeux envers vous même, le monde s’y adaptera.


                                  • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2017 18:20

                                    @Captcha

                                    C’est terrible et je pense que vous avez raison, c’est orchestré


                                  • Armelle Armelle 18 octobre 2017 09:56

                                    Il est facile de mettre en évidence un tel phénomène tout en éludant un aspect fondamental lié au gaspillage, en l’occurrence concernant la nourriture car par effet mécanique, supprimer drastiquement le gaspillage provoque une augmentation systématique des produits. Par conséquent dans la course au moins cher pour laquelle tout le monde participe, nous ne devrions pas parler de gaspillage mais déjà de « surplus » qui devraient faire l’objet d’une réflexion quant aux potentiels process d’utilisation.
                                    Par conséquent le problème n’est pas « le gaspillage » mais plutôt notre éternel manque d’objectivité et de réflexion nous permettant de le réintégrer intelligemment dans le circuit 


                                    • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2017 18:21

                                      @Armelle

                                      Merci pour le manque de réflexion !

                                      Bienvenue au club


                                    • Armelle Armelle 18 octobre 2017 18:53

                                      @C’est Nabum
                                      Je me permettrai de lire cette remarque avec une pointe d’humour car mon propos ne s’adressait pas spécifiquement à vous. Il ciblait la « généralité », dont je fais moi même partie !!!
                                      Je soulevais juste, sans méchanceté aucune, le fait qu’un sujet comme celui-ci ne se traite pas indépendamment d’un environnement qui l’impact inéluctablement.
                                      Alors pardonnez-moi, je n’aurai sans doute pas user des bonnes formules ou tournures vous permettant d’y voir qu’une suggestion, laquelle d’ailleurs pourrait faire l’objet d’une suite à votre article


                                    • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2017 19:18

                                      @Armelle

                                      Je suis désolé

                                      Vous pouvez constater que j’ai ici une bande de chacals qui passent leur temps à me dénigrer et pire encore

                                      c’est d’un pénible si bien qu’à la longue, tout me pousse à la prudence et à la méfiance

                                      Pardon


                                    • babadjinew babadjinew 18 octobre 2017 10:23

                                      Merci pour cet article pied dans le plat......


                                      Pour les dinosaures la contre partie de la « mal bouffe » à l’œil est simplement la paix sociale.... Il n’est rien de plus dangereux pour un système (Quel qu’il soit) que des ventres vides........

                                      Pour le reste dans ce monde globalisé il faut aussi, même du coté de la misère s’extraire des simples frontières hexagonale....  

                                      Prenons un exemple parmi malheureusement beaucoup d’autres. Les tristes poissons de la mer Baltique. Cette mer considérée depuis des décades comme la plus polluée de notre petite planète. (concentration de métaux lourds, de radio activité, de résidus chimiques etc générer par la course aux armements du 20 eim siècle) Ben les indigènes des côtes de cette mer n’ont presque plus accès aux poissons pêcher en ces lieux car il est carrément considéré comme néfaste à la santé........ Pourtant le poisson de la mer Baltique est très bien vendu dans nos grandes surfaces car il est le moins cher. Je suppose aussi qu’il finit dans le flot des denrées « données » aux assoc caritatives.......

                                      Oserais-je dire que l’on empoisonne les plus pauvres....... ???

                                      En ce qui concerne votre conscience, il me semble qu’avec un peu de gnak il doit être envisageable de mettre en place des ateliers tournant qui incluraient « l’exclus » dans l’élaboration des repas, avec comme axe l’apprentissage du savoir cuisiner avec des produits de bases...... 

                                      La machine social étant effectivement devenue une grosse multinationale qui à l’avantage d’avoir des « clients » par millions tout en ayant des employés bénévoles..... 

                                      Qu’est ce que la misère arrive à générer comme revenu pour un petit nombres de requins......

                                      Wake Up....

                                               

                                      • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2017 18:22

                                        @babadjinew

                                        Je vous remercie du fond du cœur

                                        enfin un commentaire qui ne me prend pas pour un débile


                                      • Ouam Ouam 18 octobre 2017 23:52

                                        @nabum :
                                        je comprends tes propos (de l’article)
                                        mais si tu permets... je reagirai plutot à ta photo d’illustration qui elle me parle encore plus.

                                        Au vu de celle ci

                                        Les poivrons, tu peut les farcir (miam miam), bpon la c’est plutot à consommer de suite.
                                        Ou bien sur t’en servir autrement (salade etc, jusqu’a dans ta pizza si tu la fait toi mme, ce qui recyclera les omates un peu hs...), et etc...

                                        Pour le gros tas de citrons que j’appercoit, la ...
                                        c’est hyper caile, ti recupere un presse agrume, et tu recupère le jus et ensuite tu le place dans une petite fiole (fermée) que tu garde au frigo.

                                        Tu à une foultitude d’usage avec du jus de citron, jusqu’a mettre dans ton pain lorque tu le fait toi meme.

                                        Les carrottes, rapées c’est extra (avec une pointe de citron justement, c’est bien meilleur ca rehauise le gout, comme avec des fraises aussi)

                                        bon j’arrette ici car la liste serai bien trop longue, j’ai prs qq exemples au pif pour illuster.
                                         
                                        Et poutant je suis à une distance incommensurable du bon cuisinier
                                        (j’ai des potes qui euxs sonts bons, alors on relativise hihi)

                                        C’est pour te dire que en fait , que cet immense gaspillage est voulu, apres soit par manque de culture d’un peuple qui ne sait plus rien (a part qu’un poisson c’est un truc carré et panné smiley
                                         
                                        J’espere que tu a compris mes propos.

                                        Ps et les dates de conservation, c’est du GNQ (Grand n’importe quoi) enfin souvent..
                                         
                                        Un exemple avec des yaouths (industriel) nature p ex, SI tu les conserve « proprement » au frigo ET sans rupture de froid, tu peut manger un yaouth 3 mois ou meme plus apres sa date limite.

                                        Je l’ai tres souvent fait, jamais été malde.

                                        C’est simple, soit il à bon gout, et tu peut le manger sans problème, soit il est acide (la poubelle) ou carrément moisi (et ca se voit, poubelle aussi)

                                        Alors que si il fait chaud et que ton yaouth « gonfle » (rupture froid), la il sera hs bien avan la date de fin de validité.

                                        Bref plein de choses peuvent e conserver tres logtemps.

                                        Les seuls choses dangeureuses, sonts dans l’ordre :
                                        Fruits de mer & poissons (la meme congelé, faut etre extrement vigilant)
                                        Les viandes (ou charcuteries) la il faut etre pareil tres prudent.

                                        Je complete donc un peu l’intervention precédente de babadjinew 18 octobre 10:23
                                        sur ce point ci tres précisément
                                        "

                                        En ce qui concerne votre conscience, il me semble qu’avec un peu de gnak il doit être envisageable de mettre en place des ateliers tournant qui incluraient « l’exclus » dans l’élaboration des repas, avec comme axe l’apprentissage du savoir cuisiner avec des produits de bases...... « 

                                        Et pas que pour »l’exclus, pour tous un peu en fait....
                                        ouam,


                                        • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 2017 12:22

                                          @Ouam
                                          « tu peut manger un yaouth 3 mois ou meme plus apres sa date limite. »

                                          soit on en meurt soit on devient fou ... je le sais j’en ai mangé, aussi !

                                        • Ouam Ouam 19 octobre 2017 16:22

                                          @Shaw
                                          salut shaw
                                          ben ce que je veut dire, c’est que en 1er pour ne pas gacher (ou surconsommer si tu préfere avec les derives que cela engendre), il faut se donner la peine parfois de recycler un peu.
                                           
                                          en fait j’ai pris qq exemples comment recycler les produits sur la photo, c’etais juste à titre informatif, pour etre dans le concret.
                                           
                                          celui par exemple qui fait ma poubelle, il n’y trouvera pas grand chose d’interrassant.
                                          concernant les yaouths (ton second message), ben la, j’avoue que je ne compends pas, en plus lorsqu’il n’est plus bon, tu le sens tout de suite rien qu’au gout, puis tu a l’aspect aussi.
                                           
                                          puis gacher de la bouffe ca m’horipille, sachant qe dans le monde certains en manquent (mais bon la ok ca ne concerne que ma petite personne et mon choix intellectuel je te l’accorde)
                                           
                                          voila, j’espere grace à ta remarque avoir été plus clair dans l’explication
                                          a+


                                        • sarcastelle 19 octobre 2017 08:54

                                          La question qui n’est pas posée dans l’article est de savoir ce que représentent les surplus arrivant chez Nabum, en comparaison de la quantité totale de nourriture distribuée dans les circuits normaux. Nabum voit l’absolu ; il ne dit rien du relatif. Il constate seulement qu’étant en bout de la chaîne production-consommation, tout arrive chez lui. 

                                          .
                                          La nourriture pousse sans qu’on puisse la produire sous flux tendu accordé à la demande instantanée. Il en résulte souvent disette ou surproduction, la seconde étant généralement préférée ! Alors Nabum le nostalgique revoit le temps où sa maman le menaçait d’envoyer le dessert qu’il ne finissait pas aux « petits Chinois qui n’en avaient jamais ».
                                          .
                                          Oui, mais maman répétait bien : « on ne jette pas du pain », dût-on récupérer miettes et croûtons pour composer d’étranges puddings que les petits Indiens orphelins n’eussent été que trop heureux d’avoir, en sorte qu’il fallait les avaler avec ou sans faim. Comportements séquelles des rutabagas. 
                                          .
                                          Mais là où Nabum est le plus indigné, c’est de voir comment ce temps de réflexion que pourrait constituer un épisode de pauvreté n’est pas mis à profit par les nécessiteux pour s’interroger sur la société et ses valeurs. Bien loin de mettre à profit leur embarras financier pour éduquer les pauvres à à la vertu de frugalité ou même - rêvons - à se convertir au bio, on le transforme en embarras gastrique en les gavant effrontément, leur donnant la plus mauvaise éducation imaginable. 


                                          • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2017 09:29

                                            @sarcastelle

                                            Suis-je donc si mauvais ?


                                          • sarcastelle 19 octobre 2017 12:11

                                            @C’est Nabum

                                            .
                                            Lorsque Rosemar ou vous-même (je ne serais pas étonnée que vous utilisassiez le même ordinateur) voulez absolument pondre votre morale quotidienne, l’inégalité des textes selon les jours est inévitable. 

                                          • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 2017 12:12

                                            @sarcastelle
                                            les pauvres ont ce grave défaut de se goinfrer quand on leur donne à manger sans jamais mettre les pieds dans une salle de sport ... tu m’étonnes qu’ils grossissent !

                                            et tu leur donnes de l’argent, ils le boivent !

                                          • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 2017 12:17

                                            @sarcastelle
                                            franchement, l’hôpital qui se moque de la charité ...

                                            je suis sûr qu’il n’y pas un atome d’intimité entre eux smiley


                                          • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2017 12:51

                                            @sarcastelle

                                            Je ne suis pas celui que vous pensez

                                            Je ne suis pas non plus un être exceptionnel
                                            j’ai le droit à la médiocrité


                                          • Samson Samson 19 octobre 2017 21:53

                                            « Qui n’a pas mis les pieds dans un tel endroit ne peut se rendre compte et ce témoignage ne sert qu’à pointer une aberration de plus dans notre société en perte totale de repères. »

                                            Le home où je travaillais recevait aussi - d’une grande surface dont le home était client et un ou deux restaurants - des produits proches de la date de péremption.
                                            Les produits en provenance de la grande surface avaient l’immense avantage d’être sélectionnés (légumes, fruits, laitages, ... en fonction de nos nécessités)

                                            Alors qu’une diététicienne plus versée dans les vertus de l’autoritarisme que dans les subtilités de la psychologie humaine avait déclaré une vaine guerre au surpoids des résidents, et que les éducateurs se voyaient en conséquence contraints à une police toujours plus stricte de leur alimentation (jusqu’à compter le nombre de tartines par repas), les surplus livrés en vrac des restaurants - consistant généralement en « desserts » industriels aussi hyper-caloriques que douteux - finissaient généralement (à raison !) au conteneur.

                                            La meilleure manière d’empêcher les industriels de l’alimentation de produire et nous vendre de la merde, c’est encore, tant qu’on en a les moyens culturels et financiers de ne pas l’acheter. Ceci dit, il semble qu’on n’ait encore rien vu en matière de malbouffe à destination des masses, et que la commercialisation du Soleil Vert ne soit plus que question de temps !

                                            Vous avez raison, ce système est complètement fou : pourvu que çà ne dure plus ! smiley
                                             


                                            • zygzornifle zygzornifle 20 octobre 2017 09:53

                                              le gâchis parmentier .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès