• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Danone : les patrons, ce sont les actionnaires

Danone : les patrons, ce sont les actionnaires

Cette semaine, la nouvelle est tombée : le patron du CAC40 le plus visible et militant sur l’engagement sociétal de son entreprise a fini par être démis de son poste de président par son conseil d’administration, après avoir déjà perdu la direction générale quelques semaines plus tôt. Que penser de cet événement, qui ne va pas contribuer à améliorer l’image du système économique actuel  ?

Qu’est-ce qui a été limogé avec Faber ?

Difficile de savoir pour sûr ce qui a motivé une telle décision, par delà les éléments de communication que tous les camps utilisent. Une étude, que je n’ai pas retrouvée, indiquait que quand un patron réalise son objectif, s’il a un agenda sociétal fort, alors, il peut rester deux fois plus longtemps à son poste, cet agenda devenant alors un actif très puissant pour lui. En revanche, quand un patron ne parvient pas à tenir ses objectifs, celui qui a agenda sociétal fort reste nettement moins longtemps en place, cet agenda devenant alors une sorte de bouc-émissaire portant une part de la responsabilité dans l’échec global. On peut se demander si ce n’est pas ce point qui explique le limogeage de Faber de Danone, les actionnaires le trouvant trop préoccupés par autre choses que leur profit.

Les résultats du groupe apportent de l’eau au moulin de cette interprétation. En effet, jusqu’en 2019, Danone a plutôt affiché de bons résultats, cumulant une croissance légèrement supérieure à la moyenne, une marge opérationnelle passée de 12,6 à 15,2% de 2014 à 2019, et des dividendes en croissance de 23,5% en 3 ans. En revanche, les résultats de l’année 2020 ont déçus, Danone souffrant par rapport aux autres entreprises de grande consommation, pénalisée par son exposition à la fermeture des bars et restaurants, où il réalise une part importante, et très rentable, de son chiffre d’affaire dans l’eau minérale. Mais ce faisant, la performance sur cette année semble expliquable et même légitime. Faber n’est pas responsable de la crise sanitaire qui a fait légèrement trébucher son groupe.

Le recul de 15 à 14% de la marge opérationnelle et la baisse très limitée du CA peuvent donner l’impression d’une réaction inconsidérée et excessive d’actionnaires incapables de prendre du recul sur les résultats de l’entreprise par rapport aux autres groupes comparables, moins exposés à la fermeture des bars et des restaurants en 2020. Néanmoins, il faut aussi noter que certains choix de Faber semblaient contestés, que ce soit ses réorganisations, ou certains de ses achats d’actifs. Si vouloir relocaliser Danone est clairement le bon choix, vouloir le faire avec une réduction de 20% des frais de structure peut aussi sembler contradictoire : si globaliser fait faire des économies d’échelle, alors déglobaliser devrait logiquement en faire perdre, les fonds s’étant même opposés à cette réorganisation.

Plus globalement, de ce qui transparaît, on peut se demander aussi s’il ne s’agissait pas plus simplement d’une lutte de pouvoir entre des actionnaires activistes désireux de pouvoir imposer leur volonté quand ils le souhaitent, et un patron qui ne voulait pas être leur simple exécutant, d’autant plus qu’il ne les avait pas mal servis dans le passé. Entre une conjoncture difficile, et sa trop grande indépendance, le sort de Faber était probablement scellé. Caprice d’actionnaires despotiques à courte vue, ou vraie divergence stratégique pas injustifiée ? PDG charismatique représentant un monde des affaires plus humain ou chef à la direction imparfaite ? Il est difficile de trancher définitivement la question sur la base de coupures de presse ou de simples rapports annuels et communiqués de l’entreprise.

Mais aujourd’hui, il me semble tout de même que cet épisode témoigne encore une fois de la prise de pouvoir des actionnaires activistes au sein des grands groupes. Quand un patron leur résiste, ils le font renvoyer. Ne rappellent-ils pas ici qui est le véritable patron ? Un état de fait d’autant plus inquiétant qu’ils ne se soucient que d’une seule chose, à mille lieues de la raison sociale adoptée par le Danone de Faber : extraire toujours plus d’argent des entreprises dont ils ont des parts.


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 mars 10:22

    L’agriculture sur brûlis est un système agraire dans lequel les champs sont défrichés par le feu qui permet un transfert de fertilité puis sont cultivés pendant une période brève pour tirer d’un sol épuisé de quoi se goinfrer avant d’aller se servir ailleurs.

    Existant depuis la préhistoire, cette agriculture extensive conduit à une dégradation durable des sols qui se transforment en latérite. Définitivement.


    • Claude Simon Claude Simon 20 mars 10:34

      @Séraphin Lampion

      Vous vouliez parler de la finance sur brûlis sans doute ?

      L’agriculture durable, ou agroécologie ou encore ACS (pour agriculture de conservation des sols) décrie totalement le brûlis, ainsi que, dans une large mesure, le compost.


    • Clocel Clocel 20 mars 10:34

      @Séraphin Lampion

      Non ! C’est faux. Des sols dits morts peuvent être revivifiés assez rapidement, cela a été prouvé maintes fois, mais épuiser un sol est une hérésie économique.

      Des sols et des nappes pollués, c’est autre chose...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 mars 10:42

      @Clocel

      @Claude Simon

      Je voulais seulement insinuer que dans l’économie de marché, la masse anonyme des actionnaires représentés par les fonds d’investissement ou les actionnaires personnifiés par un nom « propre » ont un point commun : ne pas se soucier de l’avenir, même pas celui du rendement : ils préfèrent défricher en délocalisant ou en trouvant de nouveaux domaines à exploiter comme les nouvelles technologies.
      Mais toute comparaison a ses limites, c’était seulement pour faire le malin.


    • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:40

      @Séraphin Lampion
      C’est bien illustré, en effet.


    • vaietsev1 21 mars 18:47

      @Séraphin Lampion

      L’agriculture sur brûlis est un système agraire dans lequel les champs sont défrichés par le feu qui permet un transfert de fertilité puis sont cultivés pendant une période brève pour tirer d’un sol épuisé de quoi se goinfrer avant d’aller se servir ailleurs’

      Séraphin Lampion ,Quel image ,incroyable !

      Une façon de dire ,comme le dis l’article ,que les patrons ne sont pas ceux que l’on croit ,ceux alors qui se font ejecter .
      Car sorti d’un rêve ou pas assez mûre,ils seraient nourri par ceux qui ponctionne leurs entreprises , qui s’abreuvent alors et récupère de grosses sommes d’argent,après les avoir menés par le bout du coeur ,les avoir rendu fertile,s’en être servi pendant une période brève ,s’être goinfré sur leur dos car ils sont inutiles alors manipulables à merci ET ; épuisé d’empêcher ce qu’on ne souhaite pas ,ils se feront virer par ceux qui les manipule par le bout du coeur ,afin d’encaisser de grosses sommes d’argent . 

      Réseau cyclique ,ça s’en va et ça reviens ,comme la chanson populaire . 

      Après votre image splendide ,Séraphin Lampion ,ne venez pas vous et vos comparses militants de Agoravox ,nous faire des pieds et des mains pour sauver les retraites des vieux ,ou leurs fonds de pension ,car pendant ce temps là ,à les plaindre comme vous le faites ; avec cette belle image ,voyez alors qui sont les riches du pays ,qu’on nomme pauvre ,car vous aimez les vieux ,quand bien même ,les vieux et votre image le montre parfaitement,ils n’en ont rien à branlé ,rien à foutre des jeunes et de plusieurs autres vieux ,ils en sont même les criminelles ,assassins et meurtriers !!!
      Les vieux sont le scandale d’état de ce pays ,ils sont ceux qui brise des vies ,ceux alors dont parle le bouquin "La comédie (in)humaine de Nicolas Bouzou et Julia de funès ,ceux qui font tout pour que les talents ou meilleurs citoyens soient dans l’échec ne laissant place ,alors à des incompétents citoyens ,dont hélas ,moi aussi des fois je suis .

      Si les gens savaient qui sont ses vieux actionnaires ,(car il est toujours empecher à quelqu’un de gagner de l’argent ou de tirer ici et là quelques maudiques sommes ou grosses sommes pour arrondir ses fins de mois), j’aimerai vraiment je serai prêt à prier pour que l’on mette des grains de sable dans les rouages de leurs saletés de machine !!!!!

      HARO SUR LES VIEUX ACTIONNAIRES !!!!!!
      là aussi ,RE-VEI-LLEZ VOUS !!!!!!

      Vassily  ; je visais juste ,avant d’avoir été effacé ,parce que je proposai autre chose ,qu’une image de victime ,de martyr ,de soumis,aussi car j’ai les vieux en horreur !!!!!
       


    • Clocel Clocel 20 mars 10:24

      Heureusement que ce sont actionnaires qui décident, on ne va pas confier les entreprises à un larbinat qui ne sait que baisser son froc, toujours prêt à brader la ferme et les chevaux contre promesse de lendemain qui chantent...

      Soyez raisonnables, les substituables, vous avez bien mérité ce qui vous arrive et les ruffinades n’y changeront rien, z’êtes les perdants, faut acter.


      • gerard JOURDAIN 20 mars 15:57

        Et oui.. ;L’entreprise n’est pas l’état français. c’est exactement l’inverse. heureusement.

        Non ce ne sont pas des minorités qui décident comme dans notre démocratie « mal en point ».

        C’est la majorité qui l’emporte par le vote.

        OUI, le patron stratégique, c’est l’ actionnaire.

        Enfin , le CA propose ; l’AG entérine ou pas. « actionnaires ».

        Il y en a qui souhaiterait faire de entreprise des coopératives ? c’est perdu.


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 mars 16:47

          @gerard JOURDAIN

          Mais les patrons ont beaucoup déçu Dieu qui va leur faire payer très cher leur rapacité.

          https://www.biblegateway.com/passage/?search=Jacques+5%3A1-6%3BAmos+8%3A4-8&version=LSG


        • Eric F Eric F 20 mars 19:21

          Le Conseil d’Administration représente surtout les actionnaires majeurs (les petits porteurs ne pèsent pas ou peu dans la désignation). Néanmoins, dans le CA de cette entreprise il y avait 2 représentants des salariés, qui ont voté contre le limogeage du patron !


          • L'apostilleur L’apostilleur 21 mars 20:24

            @Eric F

            « ...dans le CA de cette entreprise il y avait 2 représentants des salariés, qui ont voté contre le limogeage du patron ! » 

            Une participation substantielle des salariés au CA est possible, les outils existent mais sont trop négligés y compris par les syndicats.
            Celui qui en a le mieux parlé, Sarkozy.
            Darmanin en parlait récemment aussi. Il n’a pas été entendu non plus

            https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/plutot-qu-un-nouvel-impot-ps-224755


          • ETTORE ETTORE 20 mars 19:24

            C’est l’effet « Bifidus ».

            Vous créez un produit sensé protéger la fore intestinale, et le premier miasme, qui se fait éjecter du ventre de la bête, est.....le patron !


            • Djam Djam 20 mars 23:41

              @ Laurent Herblay

              Vous voulez vraiment comprendre pourquoi le monde est au bord d’une véritable dictature financière ?

              Ecoutez Valérie Bugaud ici : https://www.youtube.com/watch?v=AVZiNDMKOjk


              • Vincent Lastier 21 mars 18:35

                Pour découvrir comment Danone s’est ridiculisé lors de son installation en Chine, il faut lire « Mémoires chinoises » de Jean Tuan, chez C.L.C. Editions. Les derniers exemplaires sont disponibles via les principaux sites de ventes sur internet / Lecture à ne pas manquer...


                • yvesduc 23 mars 06:59

                  Les actionnaires cherchaient un prétexte pour virer un patron qui ne rentrait pas dans le moule. Ils l’ont trouvé…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité