• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Economie | Les robots vont-ils tous nous remplacer ?

Economie | Les robots vont-ils tous nous remplacer ?

Une entreprise chinoise a remplacé par des machines innovantes la moitié de ses 110 000 travailleurs. La décision n’a pas été prise à cause de la crise mais pour des motifs purement économiques.

Une analyse du marché du travail réalisée au Royaume-Uni au début de cette année a projeté sur les années à venir les dynamiques et les tendances actuelles et a révélé que 35 % de l’emploi actuel sera remplacé par divers systèmes automatiques et robotisés dans les vingt prochaines années.

L’entreprise Deloitte, en collaboration avec l’université d’Oxford, est parvenue à la conclusion suivante : plus de deux millions de postes de travail dans les secteurs de la vente en gros et au détail courent grandement le risque d’être automatisés au Royaume-Uni, pays où lesdits secteurs donnent actuellement du travail à 59 % de la population active.

En Chine, selon l’International Business Time, la même tendance est sensible et va en s’accélérant. L’entreprise Foxconn, qui fabrique la plupart des produits commercialisés par les marques Apple et Samsung, a remplacé par des robots 60 000 de ses 110 000 ouvriers (c’est-à-dire plus de la moitié) afin d’économiser en main d’œuvre. « Nous mettons en pratique l’ingénierie robotique et d’autres technologies industrielles innovantes pour remplacer les fonctions réitératives auparavant accomplies par les travailleurs », a expliqué l’administration de l’entreprise. « Par le biais d’une formation, nous permettons également à nos employés de se concentrer sur des éléments à plus forte valeur ajoutée dans le processus de fabrication, comme la recherche et le développement. »

Dans la ville-district de Kunshan (Est de la Chine), où se trouve le siège de Foxconn, d’autres compagnies vont suivre cet exemple, ainsi que l’a annoncé le responsable du département de la Publicité du district, dont les propos ont été recueillis par le South China Morning Post. À sa grande époque, Kunshan fabriquait jusqu’à 120 millions d’ordinateurs et de dispositifs portables par an, mais ce chiffre a baissé jusqu’à 51 millions environ du fait de la chute de la demande.

L’ancien président exécutif de McDonald’s explique cette tendance en chiffres. « Il est moins cher d’acheter un robot pour 35 000 dollars que de payer 15 dollars de l’heure un employé inefficace pour mettre des frites dans un sachet », a déclaré le dirigeant.

C’est à partir de cette logique que l’entrepreneur et écrivain américain Martin Ford a déduit qu’à l’avenir, « il n’y aura pas de travail pour tout le monde ». De vastes secteurs de la population, y compris dans les pays les plus développés, devront s’estimer heureux de recevoir un maigre salaire généré par la production réalisée par des machines.

Traduction par Nicolas pour news360x

Source : https://actualidad.rt.com/economia/208682-trabajo-sectores-robots-mercado-empleo

Plus d'infos sur news360x.fr

Vous pouvez nous suivre aussi sur FacebookTwitter et sur notre application mobile


Moyenne des avis sur cet article :  2.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 4 juin 2016 08:44

     
    Pas au Boobaland, on a des colons à la place, c’est plus cher, ça bétonne le pays, ça égorge vivant les animaux, mais ça remplit les prisons, fournit du shit aux bobo shiteux, et ça met plus d’animation pour le Spectacle de la télé. La caste intelligente avait réfléchi ....
     
    « L’absence de statistique officielle ne doit pas empêcher de regarder la réalité en face. 60% de la population carcérale, soit en 40.000 détenus, peuvent être considérés comme de religion ou de culture musulmane » Rapport parlementaire de Guillaume Larrivé. 
     
    http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20141022.REU9854/des-centaines-de-radicaux-islamistes-en-prison-selon-un-rapport.html
     


    • hunter hunter 4 juin 2016 11:49

      @Jo.Di

      Tu fais erreur Villi !

      La main d’œuvre étrangère, c’est un processus temporaire, pour éliminer les golios de souche parce que certains ont encore un instinct de contestation.
      La main d’œuvre étrangère est plus docile (cf Francis Cousin, et Pépère Bouygues dans les 70s à la télé), mais quand elle ne servira plus à rien (les machines ayant progressé), elle aussi sera éliminée !

      Situation un peu genre le film « Elysium » quoi !

      Adishatz ma poule !

      H /


    • Jo.Di Jo.Di 4 juin 2016 12:17

      @hunter le pseudo en langue de l’Empire colonial GlobalState
      oui ... oui ...
      « L’immigration est le mouvement dialectique par lequel le Capital entend faire migrer le prolétariat européen hors de sa propre histoire pour le sortir du territoire de sa radicalité subversive ancestrale [... ] il suffit de comparer l’intelligence de la langue des paroles ouvrières produites par les canus de 1834 avec l’infinie indigence des bafouillages de banlieue contemporaine pour saisir pourquoi la propagande de Capital ne cesse de faire la publicité des déchéances suburbaines. »
       
      mais en 15 ans (1998-2013) :
       
      Immobilier en Allemagne -24%
      Immobilier au Japon -22%
      Boobaland : x 2,5 ...

       
      ça se paie aussi avec 60% de musulmans dans les taules, le loyer et l’emprunt son Grand Remplacement ....


    • Le421 Le421 4 juin 2016 20:33

      @Jo.Di
      Et pour ce qui est des robots ??
      Parce que « les bougnoules dehors », ça fait un moment qu’on a compris.
      Alors, les robots ??
      Ah. Ca ne vous intéresse pas. Bon.


    • Jean Pierre 5 juin 2016 16:06

      @Jo.Di
      Aucune période de chômage dans l’expression de votre haine raciste. Vous avez un plein temps, plus des heures supplémentaires ?

      Si vous utilisiez votre pseudo rhétorique marxiste autrement, vous sauriez que partout, en tout pays, et en toute époque, les classes pauvres sont les premières à remplir les prisons. La désignation de catégories dangereuses a toujours été utilisée comme outil de pouvoir (cela existait déjà dans la Rome impériale). L’unité artificielle de classes sociales n’ayant objectivement aucun intérêts communs (du riche propriétaire ou pauvre petit blanc qui travaille) est atteinte par la désignation d’un bouc émissaire, de préférence allogène. Le thème de la délinquance est ainsi devenu un poncif néo-conservateur réutilisé ad-nauséam un peu partout dans le monde. Reagan et Sarkozy sont arrivés au pouvoir comme cela, par exemple. Ou, une fois au pouvoir, empêtré dans une sale affaire politico-financière, Sarkozy nous a sorti opportunément une diatribe anti-rom.
      La combine est vieille comme le monde et la ficelle est un peu grosse. Cessez de prendre les lecteurs d’Agoravox pour des demeurés.

    • Jo.Di Jo.Di 5 juin 2016 16:21

      @Jean Pierre
       
      La rhétorique de l’excuse .... PAUVRE = SALAUD ! Le gôôôchiste méprise le sans-dent !
       
      L’insulte permanente aux pauvres du libidineux bobo, soyez riche vous serez moral !
       
      Les pauvres sont plus dans les campagnes, pas les chéris colons du Capital.
       
      Avec 6 millions de chômeurs le Capital faut encore venir des migrants .... pour ? La délinquance et le Divide Et Impera.
       
       Gôôchiste le 0 politique, le 0 sur compte de dealer !

       


    • Jo.Di Jo.Di 6 juin 2016 08:52

      @Le421
       
      Lisez « Demain des chiens » excellent bouquin de SF.
       
      Puis la dialectique du maître et de l’esclave de Hegel (commentée par Kojève par ex)
       
       
      « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire »
       
      Boumedienne, 1974, annonce le Grand Remplacement à l’assemblée de l’ONU


    • tashrin 6 juin 2016 10:14

      @Le421
      Don’t feed the troll
      Il est perdu...


    • pemile pemile 6 juin 2016 14:08

      @Jo.Di « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire »

      Petit problème de logique 


    • Jo.Di Jo.Di 6 juin 2016 20:18

      @tashrin
       
      Oui je suis un hérétique au boboïsme bien-pensant sophiste .... le meilleur de toute religion.
       
      « Les dépenses en faveur des réfugiés [colons du mondialisme] relancent l’économie »
       
      a soutenu le cynique urocrate juif Moscovici. Il aurait pu rajouter :
       
      « La chiure souchienne sans-dent grand remplacé dans son carton, où le grec, par contre .... je pisse dessus ! »
       
      http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/05/03/31001-20160503ARTFIG00136-les-depenses-en-faveur-des-refugies-relancent-l-economie-l-effroyable-cynisme-de-moscovici.php


    • CN46400 CN46400 6 juin 2016 21:57

      @Jo.Di

       Pourquoi je drague les musulmanes ? Parce que je viens d’apprendre que les néanderthaliens, avant de disparaître, ont réussi à introduire 20% de leurs gènes chez les sapiens au cours du 1° « grand remplacement ». J’espère faire aussi bien qu’eux....avant le prochain « remplacement » !


    • confiture 4 juin 2016 09:01

      Et dans le même temps Mercedes démonte ses robots.


      • hunter hunter 4 juin 2016 11:34

        @confiture

        Logique, avec déjà un million de déserteurs/opportunistes importés par Mémère Kel, en les payants 400 brozoufs par mois sous un système d’uber, ça revient moins cher que les bécanes !

        Quand il est malade, on le vire, on en prend un autre ! (cf « armée de réserve »)
        Alors que le robot, quand il déconne, faut faire venir des technos pointus (cher) !

        Les schpountz, y’a pas à dire, ils sont pragmatiques !

         smiley

        Adishatz

        H/


      • Samson Samson 4 juin 2016 17:02

        @confiture
        Sinon pour cause d’obsolescence, je doute qu’ils finissent à la casse !
        Toute la question se résume donc à savoir dans quel « paradis » social et fiscal ils seront remontés. smiley


      • raymond 7 juin 2016 12:38

        @Samson
        J’ai lû cette info sur Mercedes, ce n’est pas une question d’obsolescence mais de coût et surtout de qualité, il faut dire que les robots employés sur les chaînes industrielles sont très très cons.


      • Le p’tit Charles 4 juin 2016 09:33
         Les robots vont-ils tous nous remplacer ?...heu c’est déjà fait il me semble...La robotique est PARTOUT.. !

        • Alren Alren 4 juin 2016 17:04

          @Le p’tit Charles

          Il n’y a pas encore de robots dans les usines. Le mot est excessif.

          Sont utilisés, en réalité, des automates programmables capables d’un travail déterminé pas à pas par le programmeur. Certes on s’est approché depuis peu du robot en ajoutant au programme des lignes de code donnant l’illusion d’une certaine capacité d’adaptation par exemple de ne pas écraser un homme qui passe par surprise dans le champ d’action de la machine (cela s’est, hélas, produit déjà).


          Un robot sera capable comme dans les livres et films de science-fiction de comprendre des consignes exprimées dans un langage oral que l’homme aura appris de son côté pour communiquer avec lui.

          Car en effet ce langage à élaborer entièrement, sorte de super espéranto ne devra comporter aucune ambiguïté de mot comme « pêche » qui peut désigner un verbe, trois noms complètement différents si l’on ajoute le langage familier, ni d’ambiguïté de faonction grammaticale dans la phrase.

          Ce langage servira de support au stockage de concepts. Parmi eux il y aura les mouvements que la machine devra effectuer pour réussir le travail ainsi commandé par un humain non spécialiste de l’informatique. Naturellement la machine aura les moyens de vérifier que l’humain est bien habilité à le commander.

          Auparavant, bien entendu, il aura fallu réussir cet exploit que la machine transforme la suite numérique issue du micro qui lui sert d’oreille en phonèmes aboutissant à la construction de mots.

          Et il faudra également que l’analyse d’images avec des processeurs massivement parallèles lui permette de « voir » ce qui se passe autour de lui, d’identifier les êtres vivants et les objets ainsi que leur usage.

          Tout cela n’est pas pour demain, ni même après-demain : les Étatsuniens veulent que le langage robot-homme soit l’anglais, la langue la moins appropirée pour cela. Et les chercheurs des autres pays s’alignent bêtement sur eux. Tant que cet a priori sévira pas de vrai robot « conceptuel ».


          Mais dès qu’il sera au point, avec des apparences multiples, il changera le monde !

          En bien dans un monde solidaire en soulageant l’humanité du travail le plus dur et désagréable.

          En mal si le « rentisme » forcené continue de régner comme maintenant.


        • gogoRat gogoRat 6 juin 2016 13:55

          1932 :
          Good nature is, of all moral qualities, the one that the world needs most, and good nature is the result of ease and security, not of a life of arduous struggle. Modern methods of production have given us the possibility of ease and security for all ; we have chosen, instead, to have overwork for some and starvation for others. Hitherto we have continued to be as energetic as we were before there were machines ; in this we have been foolish, but there is no reason to go on being foolish forever.’

          In praise of idleness , Bertrand Russell


        • Alren Alren 11 juin 2016 10:39

          @gogoRat

          Speak french please !


        • Jean Keim Jean Keim 4 juin 2016 10:41

          Comme les humains n’auront plus de boulot, il va falloir aller au bout de la logique économique : payer les robots, les obliger à ouvrir un compte en banque et les programmer pour qu’ils consomment. 


          • LEELOO Shawford 4 juin 2016 11:12

            @Jean Keim

            On devrait peut être surtout considérer le robot comme un travailleur à part entière et qu’il soit considéré comme redevable de charges sociales et patronales.

            Que je sache on nous fait par exemple déjà payer pour chaque téléviseur ou appareil numérique mais uniquement à l’encontre du consommateur, il serait légitime de se retourner ici contre l’exploitant, cela ferait au moins peut être réfléchir à deux fois les détenteurs de ces moyens de production sur la conséquence du remplacement d’un humain par une machine pour une tache similaire.

            Et bien sûr induire en bout de chaine une redistribution pour ceux qui n’ont pas d’emplois.


          • hunter hunter 4 juin 2016 11:43

            @Jean Keim

            Salut, vous êtes peut-être déjà « aware », mais ceci peut vous intéresser :
            http://www.alain-bensoussan.com/tag/droit-des-robots/

            J’ai tapé « droits des robots » sur startpage, et bon......ça se précise (vous pouvez essayer, vous verrez)

            De toute façon, la main d’œuvre humaine n’est déjà plus qu’un auxiliaire des machines !
            C’est donc un état temporaire, jusqu’à ce que les capacités des machines évoluent, pour se passer totalement de auxiliariat humain !

            C’est en cours, c’est une question de quelques années !

            Pour les oligarques ploutocrates, des machines fermant leurs gueules, sans besoin de vacances, d’arrêts-maladie, de congés-mat’, et sans augmentation salariales, ils en rêvent depuis la première révolution industrielle, et ils vont bientôt aboutir !

            Adishatz

            H/


          • Pere Plexe Pere Plexe 4 juin 2016 19:54

            @Jean Keim

            Vous faite une grossière erreur ,largement répandue il est vrai.
            L’argent qui circule, et fait vivre le commerce est de moins en moins issu des salaires.
            Croyez vous que les logements seraient couramment à 300.000 euros si tel était le cas ?
            Bien sur que non.

          • Jean Keim Jean Keim 4 juin 2016 22:22

            @Pere Plexe
            Oui et non, dans l’économie actuelle si j’ai une usine à camelote et que je veuille vendre ma production, il faut bien des acheteurs et donc des gens qui ont un peu d’argent à dépenser, que cet argent soit palpable ou numérique ne change pas grand chose.

            Il y a des demeures à 300 000 € voire beaucoup plus et des cagnas pour moins cher, il en faut pour toutes les bourses, vendre des milliers de baraques à crédit est plus rentable que de vendre comptant une belle villa, je ne sais pas encore où va le monde, plusieurs voies sont possibles dont certaines sont incroyable, à peine imaginables, il n’y a qu’une pensée entre le paradis et l’enfer.

          • Jean Keim Jean Keim 4 juin 2016 22:26

            @hunter
            Une économie uniquement robotisée ne colle pas avec les dogmes consuméristes actuels.


          • Jean Keim Jean Keim 4 juin 2016 22:27

            @Shawford
            C’est une voie parmi d’autres.


          • CN46400 CN46400 5 juin 2016 08:22

            @Pere Plexe


            « L’argent qui circule, et fait vivre le commerce est de moins en moins issu des salaires. »

            Ah bon il est issu de quoi alors ? exemple SVP !
            Parce que tout le monde peut se payer des logements à 300 000€ ?



          • JL JL 5 juin 2016 08:44

            @CN46400,

             
            la formulation de Pere Plexe vous aura trompé.
             
            La bonne formulation est la suivante : le pouvoir d’achat des salariés est en baisse constante.
             
             Mais vous avez raison : la seule valeur ajoutée provient du travail, salarié ou non.
             
             Maintenant, les machines produisent-elles du travail, ou bien seulement des augmentations de productivité ? Je pense que c’est une question de définition.
             
            Si on dit que c’est du travail, alors on dit que le propriétaire des machines est propriétaire des plus values. Dans ce cas, les robots sont des ennemis de classe pour les travailleurs.
             
            Si on dit qu’ils apportent une augmentation de productivité, alors la question est : qui doit profiter des augmentations de productivité ? Si c’est le seul capital, alors, on est dans le cas précédent : les machines sont des ennemies. Dans le cas contraire, on doit se poser la question : sous quelles formes répartir ces gains de productivité ? 
             
            Je réponds : la bonne formule serait la réduction du temps de travail, mais cela crée une distorsion dans le monde du travail entre les emplois qui sont susceptibles de profiter de gains de productivités - les tâches automatisables - et les emplois non automatisables.
             
            Alors en désespoir de cause, il faut dire que les gains de productivité doivent profiter à la fois aux travailleurs et au capital qui en sont les initiateurs en première ligne, mais aussi à la collectivité en tant que résultat du progrès social collectif par le fait que c’est grâce à l’état d’avancement des connaissances et des infrastructures collectives que ces gains ont pu être réalisés.
             
            Et on en revient toujours au même point : l’impôt sur les profits est la solution, cet impôt que les entrepreneurs et les actionnaires ne veulent pas payer et ne paient plus grâce à la mondialisation libérale.




          • oncle archibald 5 juin 2016 09:56

            @JL : " Et on en revient toujours au même point : l’impôt sur les profits est la solution, cet impôt que les entrepreneurs et les actionnaires ne veulent pas payer et ne paient plus grâce à la mondialisation libérale."


            Tout est dit ! Le système pourrait très bien fonctionner avec un système de prélèvements et de redistribution efficace, système auquel ceux qui retirent les bénéfices des gains de productivité font tout pour échapper. Le problème ne peut se régler qu’au niveau mondial, et c’est pas demain la veille. Il y a déjà très longtemps que les armateurs de navires les immatriculent au Panama, que les entreprises dissimulent leurs bénéfices en les transférant dans des pays sans impôts. Le système est bien rodé, nombreux sont ceux qui en profitent, il ne sera pas facile de mettre de l’ordre la dedans.

          • CN46400 CN46400 5 juin 2016 10:05

            @JL


              Je vous suis sur les nuances entre « travail » et « productivité du travail » . Mais je ne vous suis plus sur « la baisse constante du pouvoir d’achat »

              Cette baisse découle de la position « variable d’ajustement » que semble jouer le prix de la force de travail dans la formation du prix du produit. En fait, et Marx l’a montré dans « Salaires, prix et profits », il y a un plancher en dessous du quel le capital joue sa survie. Un travailleur mal nourri, mal soigné, mal logé, finit par abandonner, purement et simplement, son poste de travail pour en chercher, ailleurs, un autre, plus confortable.
              C’est pour limiter ce danger, que le capital entretient une « armée de chômeurs » suffisante pour abaisser le plancher, mais limitée pour conserver un stock de consommateurs solvables capables d’acheter la production. Les crises intermédiaires (chômage, mais aussi inflation) jouant un rôle de régulateur entre ces deux extrémités.

              Autre élément, qui joue contre l’abaissement du plancher, est la capacité de résistance des salariés qui explique les réactions, parfois haineuses, du patronat, et de ses gouvernants (voir leurs TV du moment...), contre l’entrave anti-baisse que les prolos parviennent à imposer contre les atteintes au pouvoir d’achat des salaires. 

          • CN46400 CN46400 5 juin 2016 10:14

            @oncle archibald


            Votre réflexion parait marquée du sceau du bon sens, sauf que personne, surtout pas les prolétaires, ne verrait d’un mauvais oeil que les états interdisent, l’entrée dans les ports, des portes conteneurs immatriculés à Panama, aux Seichelles ou dans d’autres paradis.... Or qui gouverne les états sinon le capital ?

          • Pere Plexe Pere Plexe 5 juin 2016 12:28

            @CN46400
            ..il est issu [l’argent] de quoi alors ? exemple SVP !

            Une bonne part provient d’héritage mais aussi de fruit du capital (actions,loyers,locations...), d’aides diverses (sociales,agricoles,industrielles,écologiques...)
            Je ne dis pas que tout le monde peut acheter un bien à 300.000 €
            Mais c’est un fait que la moyenne des transactions est de l’ordre de 250.000€
            Ce qui est incompatible avec les revenus constatés dans notre pays.

          • CN46400 CN46400 5 juin 2016 16:21

            @Pere Plexe


              Vous avez raison de me relever. Même si l’essentiel des fluxs courants proviennent des salaires donc du travail direct, un partie peut venir du capital ou des salaires économisés ou même différés (retraites etc). mais en définitive tout, plus ou moins directement, vient du travail

          • Alren Alren 11 juin 2016 11:08

            @Shawford

            On devrait peut être surtout considérer le robot comme un travailleur à part entière et qu’il soit considéré comme redevable de charges sociales et patronales.

            Visiblement, vous croyez que les robots du futur (qui n’existent pas encore) seront androïdes comme dans les romans et films de science-fiction. Mais il n’en sera rien, car cela ne sera pas la forme optimale pour les fonctions qu’ils devront exercer.

            Les seuls robots androïdes qui pourront être fabriqués, indiscernables d’un être humain, homme ou femme, auront une fonction sexuelle et poseront des problèmes d’éthique et de confusion des sentiments humains qui amèneront sans doute à leur interdiction.

            Mais pour piloter une voiture ou un avion, il serait stupide de créer un androïde sur un siège de conducteur ou de pilote : l’ordinateur constituant l’essentiel du robot, miniature, agira sur des commandes électriques par l’intermédiaire d’un « modem » transformant le message binaire envoyé en impulsions électriques dosées vers les servo-moteurs.

            Naturellement des capteurs renverront en retour des informations sur les mouvements réellement effectués. L’ordinateur recevra aussi des informations sur son environnement de toutes sortes d’appareils, radars, caméras, GPS, gyroscopes etc. Le microprocesseur sera ultra-rapide et multicœurs.

            Les robots seront utilisés aussi dans l’agriculture biologique pour des travaux minutieux comme des plans, des cueillettes de fruits dans les arbres etc. Pour cette dernière mission, une sorte de bras mécanique léger sera la forme de robot adaptée, pas un androïde montant sur une échelle.

            Enfin, il ne faut pas confondre les automates programmables d’aujourd’hui avec de véritables robots, (les « robots » androïdes japonais sont des gadgets sans avenir) qui demanderont de gros progrès dans tous les domaines en informatique, ou plutôt une révolution dans les cerveaux des informaticiens.


          • foufouille foufouille 4 juin 2016 11:23

            la solution suivante sera soit un revenu universel soit une euthanasie de masse.


            • hunter hunter 4 juin 2016 11:28

              @foufouille

              Salut camarade, la solution est déjà choisie en fait, et je ne te fais pas l’affront de te dire laquelle c’est !

              Tu sais très bien de quoi il retourne....les « useless eaters » sont trop nombreux !

              bon à part ça, ta santé, ça va ? content de ta nouvelle localisation géographique ?

              Prends soin de toi !

               smiley

              Adishatz

              h/


            • LEELOO Shawford 4 juin 2016 11:31

              @foufouille

              Effectivement. Mais Il apparaît quand même clair que l’on ne pourra encore longtemps reculer la nécessité d’un grand questionnement sur la place publique avant de telles échéances

              La Robocop21 smiley c’est pour bientôt. le problème en l’état c’est que l’on sait déjà par qui et comment va être mené le cirque. smiley


            • JMichel (---.---.162.179) 4 juin 2016 21:03

              @foufouille
              Bien en France ce sera apparement l’euthanasie de masse, parce qu’au revenu universel à l’heure numerique, ils ont dit non.


            • hunter hunter 4 juin 2016 11:24

              Salut à tous,

              Quand on appelle certains services du terrtiaire, on a en général en premier une robot simplifié qui décroche (tapez dièse, tapez 1, tapez 19586.....) et après avoir passé de longues minutes à faire le golio sur son téléphone, après, parfois, on a droit à un interlocuteur censé être biologique et humain, mais.......

              Il y a des fois où franchement, le type où la nana est tellement limité, qu’à l limite je me dis vivement que l’ IA fasse des vrais progrès, et que je deale directement avec une bécane, parce que peu importe où est localisé l’interlocuteur biologique (accent ou pas), c’est trop souvent de l’incompétence absolue (bon je sais, ces pauvres ères n’ont aucune autonomie ; ils doivent suivre la sacro-sainte « policy »...), mais ça frise vraiment le n’importe nawak !

              Allez je vous laisse, je retourne potasser ma méthode à mimille de « langage machine pour les nuls », ça sera pour communiquer dans l’avenir, quand nous aurons atteint les 50, 70% de non-emploi (novlangue pour « chômage ») !

               smiley

              Adishatz

              H/


              • Parrhesia Parrhesia 4 juin 2016 12:39

                @hunter

                Adishatz, hunter !


              • hunter hunter 4 juin 2016 17:39

                @Parrhesia
                Adishatz, j’espère que tu vas bien ?

                H /


              • Parrhesia Parrhesia 4 juin 2016 12:27

                Il serait objectivement vain autant que dangereux de dénigrer cet article au motif qu’il dénonce à juste titre une situation aussi répugnante qu’ultra-dangereuse…

                 

                >>>La décision (de robotiser l’entreprise chinoise) n’a pas été prise à cause de la crise mais pour des motifs purement économiques. <<<

                Ou bien encore :

                >>> C’est à partir de cette logique que l’entrepreneur et écrivain américain Martin Ford a déduit qu’à l’avenir, « il n’y aura pas de travail pour tout le monde ». De vastes secteurs de la population, y compris dans les pays les plus développés, devront s’estimer heureux de recevoir un maigre salaire généré par la production réalisée par des machines. <<<

                Voici deux paragraphes qui pourraient synthétiser à eux seuls l’impérieuse nécessité de revenir à des systèmes de gouvernance « réhumanisés » (pardon pour le néologisme !) avant d’autoriser par une suite de votes débiles, la tyrannie des mondialistes exclusivement financiers.

                Est-ce que les supposés journalistes aux ordres vont être un jour en mesure de réaliser que les pouvoirs financiers mondialistes capables de mettre en place les robots, que ce soit pour fabriquer des petites cuillères, des automobiles ou des supercruisers maritimes ou aériens, sont rigoureusement les mêmes que les « va-t-en-guerre » qui mettent déjà en place des robots-drones de combat dotés de pouvoirs destructifs ahurissant ?

                Ces deux paragraphes résument en peu de mots, l’affirmation péremptoire que des populations entières (non intégrées dans certaines catégories « non protégées » mais cela tombe sous le sens) devront s’estimer heureuses de revenir socialement à l’indigence, puis, à la servitude…

                C’est déjà un peu fort, mais ce n’est pas tout !!!

                Se rend-on compte que dans ces conditions, l’allégation suivante, non dite mais déjà en pratique, est : « De vastes secteurs de la population, y compris dans les pays les plus développés, devront s’estimer heureux de recevoir… une mort plus rapide générée par des machines !!! »

                Car bien que criminel et répugnant, c’est déjà ce qui ce qui se passe sous nos yeux obstinément distraits !

                Et c’est ce qui va à coup sûr s’intensifier si la résistance contre le mondialisme exclusivement financier ne s’organise pas comme elle s’est déjà successivement organisée contre le « Deutschland über alles" d’Adolf et contre le communisme stalinien de Joseph !!!


                • Parrhesia Parrhesia 4 juin 2016 12:31

                  @Parrhesia
                  Mille pardons !

                  Merci de lire : "(...non intégrées dans certaines catégories « protégées » mais cela tombe sous le sens)


                • hunter hunter 4 juin 2016 12:40

                  @Parrhesia

                  Ce que vous venez décrire est parfaitement exact, j’ai d’ailleurs plussoyé sans retenue !

                  Toutefois, il faut que chaque citoyen prenne conscience des faits que vous énoncez, et là, on est pas rendus !

                  Inutile de compter sue quelque « élu » que ce soit, issu de la mascarade démocratique ambiante, car ces gens sont acquis entièrement aux idées des mondialistes, que Zibgniew résumait il y a 20 piges, par la si puissante formule du « 20/80 ».
                  Rappelons pour des camarades de passage ici, qui seraient moins « aware » (j’aime citer ce grand philosophe contemporain qu’est Jean Claude), que 20/80 signifie que seuls 20% de la population humaine totale est utile au fonctionnement du système, tandis que les 80% restants, sont d’ordinaires désignés par les élites comme des « useless eaters » ( mangeurs sans utilité, pour les non-anglophones") !

                  Donc que deviennent ces 80% restants.... ? That is the question comme disait Willaim !

                   smiley

                  Adishatz

                  H/


                • hunter hunter 4 juin 2016 12:42

                  @hunter

                  Milles excuses aux lecteurs : lire « d’écrire », pas décrire !

                  Putain de doigts qui bégaient.....

                  H/


                • Parrhesia Parrhesia 4 juin 2016 18:19

                  @hunter

                  Chaque jour qui passe, les 80% restant ont évidemment un peu plus de soucis à se faire...

                  Et l’ennui , c’est que statistiquement je crois bien en faire partie.

                  Merci pour ce commentaire.

                  @ Tous...

                  Quelqu’un pourrait-il nous éclairer sur le fonctionnement des différents systèmes de notation d’AgoraVox, car entre certains compteurs qui se bloquent ou se débloquent on ne sait trop pourquoi et certains « + » étoilés qui ne sont pas enregistrés, il arrive parfois que l’on constate des anomalies...

                  Merci d’avance.


                • hunter hunter 5 juin 2016 11:33

                  @Parrhesia

                  Eh oui, tu as raison, faut être conscient : j’en fais aussi partie, je ne me place pas au dessus des autres !
                  Les « outsiders » comme disent nos gros médias à la botte....
                   smiley

                  Les insiders, les vrais (pas ceux qui, ici, croient « en être » ), ils ne viennent pas parler ici, ils ont bien trop de taff : faire intégrer à 80% de la population mondiale qu’elle est de trop et que c’est de sa faute, n’est pas tâche facile ... !

                  Mais bon, visiblement, ils bossent plutôt bien non ?

                   smiley

                  Adishatz l’ami, prends soin de toi !

                  H/


                • tf1Groupie 4 juin 2016 14:41

                  Remercions la CGT de faire la promo du robot : le robot ne fait pas grève, ne bloque pas les usines, ni les routes.


                  • Samson Samson 4 juin 2016 15:25

                    « ... à l’avenir, « il n’y aura pas de travail pour tout le monde » »
                    C’est déjà le cas depuis belle lurette, et c’est une évolution exponentielle ! Produits du génie humain, l’automatisation et l’informatisation du travail n’en constituent pas moins un indéniable progrès !

                    Le problème réside donc moins dans l’inexorable substitution de la robotique au travail humain que dans le maintien de l’association de nos ressources à un emploi en voie rapide de disparition : quand seule l’automatisation massive permet d’encore améliorer la compétitivité des entreprises, la valse du TINA, les actuelles mesures visant à « inverser la courbe du chômage » par le détricotage du code du travail, la chasse aux chômeurs, les réductions toujours plus drastiques des budgets publics, ... ne constituent à l’évidence qu’autant de leurres agités par des médias et des politiciens vendus pour pallier l’enjeu réel, soit la confiscation des immenses bénéfices générés par cette automatisation au seul profit de la nouvelle aristocratie industrielle et financière mondialisée - celle des 1% - qui s’est déjà accaparée plus de 50% de la richesse planétaire.

                    C’est sous le concept même de « chômage » que se décline désormais notre asservissement. Plutôt que d’encore nous en disputer quelques maigres miettes, exigeons la « juste » répartition des fruits de l’automatisation et réapproprions-nous nos destins volés !!!  smiley


                    • ouam2 (---.---.41.186) 4 juin 2016 15:30

                      « ...Les robots vont-ils tous nous remplacer ? »

                      Pour moi (et sans grands risques de me tromper) la réponse à la question est clairement :

                      oui !

                      Et tres rapidement meme quelques cas un peu plus complexes viendra surement apres bien d’autres ici, mais il arrivera aussi fatalement, c’est juste une question de temps.

                      J’en ai plusieurs fois parlé ici (et ailleurs) il y a deux types d’attitude :

                      - Les imbéciles (ceux qui n’y croient pas), pour eux, on ne peut plus grand chose...

                      - Les plus lucides et souvent angoissées, car réalistes (souvent d’un niveau intellectuel ou de culture ou plus technophoiles que les imbéciles)

                      Ce que j’ai moins souvent entu parler (et avec regrets) c’est quelle forme civilisationnelle nous désirons après (le moment venu ou déja à la moitié de la transition).

                      Je penses (peut etre a tord) que sur ce genre de questions, il est necessaire d’y réfléchir et ce dès maintenant sur la place de l’humain dans cette future sociétée automatisée.

                      Si nous n’y réfléchissons pas, et ce rapidemnt, ben....

                       

                      ps1 :

                      « ....Les schpountz, y’a pas à dire, ils sont pragmatiques ! ... »

                      Gros clap, tu m’a super fait rigoler, merci :)

                       

                      ps2 @Parrhesia 4 juin 12:27 :

                      Non j’y crois pas, on à jamais stoppé le progrès, vu que ca parles de ford, lorsqu’il à crée l’automobile, les gens voulaient une carriole et son cheval plus rapide, on sait ce qu’est devenu la carriole.

                      On peut aussi le prendre sous un angle historique (guerre mondiale avec hitler) et la défense de papier qu’a été la ligne « maginaux ».

                      Pour moi faudra vraiment penser autrement ’Think’s different’s« en formulation anglo saxonne »trancher radicalement dans la pensée« si je désirait vous le traduire un peu le sens.
                       

                      @ps3

                       »Allez je vous laisse, je retourne potasser ma méthode à mimille de « langage machine pour les nuls »,« 

                      tu commence par quel proc, pcque au dessus du 486 faudra te taper aussi la partie mmx en rab, les suivantes (i7 p ex) c’est plusieurs volumes (juste les jeux d’instructions étendus), un peu hot pour débuter avec assismimile et a rédiger la methode »pour les nuls" ouhla .... bon courage ^^


                      • hunter hunter 4 juin 2016 17:37

                        @ouam2

                        Salut !

                        A propos de ton ps3, t’as raison, je crois que je vais juste apprendre le fax, tu crois que ça pourra le faire ?

                        J’ai fait beaucoup de zique, ça devrait m’aider !

                         smiley

                        Adishatz

                        H/


                      • ouam2 (---.---.41.186) 4 juin 2016 21:03

                         @hunter

                        Coucou hunter.

                        En parlant de zic, tu a vu les robots compositeurs (ou la on n’applique plus des regles pré-écrites ou es styles pré-concus, style band in a box 2016 cf ici si tu ne connait pas ? :

                        http://www.pgmusic.com/

                        c’est génial tu gagne un temps monstrueux pour tout ce qui est « standard » type real book (and co)

                        Je te parles bien de robot (enfin d’ia) pour écrire la zic en pure compo, un truc encore bien au dessus de BB2016.

                         

                        « ..., je crois que je vais juste apprendre le fax, tu crois que ça pourra le faire ? »

                        Tu veut dire le morse pas le fax, hellas (*) je vais encore passer pour l’incorrigible trouble fête..

                        Une tres mauvaise nouvelle, la tres vieille soundblaster et un 386 t’a déja supplantée depuis longtemps...je ne parles meme pas ce qu’on fait avec un i7 et une tres bonne carte audio :(

                        http://www.f5msf.com/logiciels/sstv.html

                        (*) hellas une marque de piano aussi, vu que tu parlait zic ;)


                      • CN46400 CN46400 5 juin 2016 08:36

                        @ouam2


                         Les robots n’ont de raison d’exister que s’il y a toujours des consommateurs solvables pour acheter les produits. Comme cette solvabilité ne peut exister que par le travail, il faudra répartir celui-ci plus rationnellement. 1 heure par jour, par semaine ou par mois suivant la situation avec un salaire capable de financer correctement l’entretien de la force de travail pour que l’ouvrier, ou l’intellectuel, ne perde pas l’envie de travailler...... Parce que, avec ou sans robot, le capital sera toujours addict à la plus-value !

                      • hunter hunter 5 juin 2016 10:38

                        @ouam2

                        Salut l’ami !

                        Excellent tes liens je ne connaissais pas merci, vraiment j’apprécie !
                        Impressionnant, très impressionnant !

                        A la limite de l’inquiétant d’ailleurs, enfin.......

                        Voilà ce que j’apprécie sur Avox, pouvoir apprendre des trucs, grâce à des gens qui ont des connaissances à partager, et c’est ton cas camarade !

                        Ça change de certaines interventions de certains, comme par exemple quelqu’un qui se revendique drogué à la télé, qui n’a absolument rien à dire ni à partager, mais qui vient ouvrir sa grande bouche partout !

                        Allez adishatz et encore merci pour les liens !
                         
                         smiley

                        H/


                      • pemile pemile 6 juin 2016 14:22

                        @ouam2 « « ...Les robots vont-ils tous nous remplacer ? » Pour moi (et sans grands risques de me tromper) la réponse à la question est clairement :oui ! »

                        Vont-ils tous nous aider, oui, sinon, quel sens mets tu dans les mots « remplacer » et « tous » ?


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 juin 2016 15:47

                        Des robots jusque dans les cuisines... Mais pour cuisiner quoi ? Des crottes de chiens ? D’ailleurs s’il y en a pour tout le monde parce que les gens aux yeux bridés ont même inventé des chiens métalliques qui aboient !!! 


                        Et avec ça tout le monde veut croire que « tout va bien » !!! 

                        Allons vers Metropolis, c’est l’avenir de l’humanité !!! 

                        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 4 juin 2016 19:24

                          Petit problème : il n’y aura plus grand monde pour acheter ce que les robots produisent.

                          Quoique cela colle bien au cycle économique actuel (empocher le plus vite possible, retirer ses billes à temps, se débarrasser de ses responsabilités sur quelqu’un d’autre)


                          • hunter hunter 5 juin 2016 11:08

                            @La Voix De Ton Maître

                            Salut,

                            En fait, il faut aborder le problème production/consommation, par un autre biais, changer de paradigme comme on dit !

                            Pour gagner l’adhésion du plus grand nombre, ce système de fétichisme intégral de la marchandise, devait montrer qu’il permettait au plus grand nombre d’évoluer vers un statut matériel confortable : des bagnoles pour tous, des télés pour tous, des machines à laver, etc, etc.....

                            C’était aussi dans l’intérêt du système : libérer du temps aux individus, pour qu’ils puissent bosser plus, car à l’époque, il fallait de la main d’œuvre humaine ( période disons 1945 - 1980 ).

                            Le populo mondial était subjugué : les européens enviaient les ricains, et les rejoignaient petit à petit !
                            Les africains et autres peuples moins favorisés (sauf les ploutocrates locaux), rêvaient aussi de bagnoles et de lave-linges.

                            Pendant ce temps, la ploutocratie mondiale elle s’enrichissait encore plus que le populo, mais........

                            Le problème très tôt compris par l’oligarchie mondiale ploutocratique, c’est qu’en parallèle, les masses se multipliaient à un rythme trop rapide, et que cce paramètre ne permettait pas, au fil du temps, à toute la masse d’être intégrée dans le modèle dorénavant acquis (que notre amie Villista résume bien par ses tirades sur « bobo shiteux pousse-caddie »).

                            Pourquoi ? deux mots : ressources en diminution !

                            A partir des années 80s, la ploutocratie siffle la fin de la récré :y’en aura pas pour tout le monde ! Si vous voulez en être, va falloir mériter sévère, et rien de tel que la compétition de tous contre tous !

                            Tout ça pour arriver à quoi ? Les ressources encore disponibles, dorénavant les plouto-oligarques ne veulent pus partager !
                            Maintenant que les programmations mentales sont bien implantées au niveau des peuples, il suffit de bien entretenir la guerre de tous contre tous, et ça roule !

                            Donc ce qui implique pour le futur, c’est une production de biens, avec les ressources encore dispos, pour un marché restreint, celui des plouto-oligarques !
                            Et bien entendu, production faite par des machines, car les machines biologiques humaines constatant qu’elles sont dorénavant exclues du processus, refuseront de bosser !
                            En fait, c’est comme le disait un héritier Rockfeller je crois, une lutte de la plouto-oligarchie mondiale, contre le reste du populo, devenu trop nombreux, et consommant les précieuses ressources restantes raréfiées !

                            Ils veulent garder à tout prix leur standing, en attendant de trouver une autre planète, pour laquelle ils embarqueront, avec leurs androïdes et une poignée de biologiques qui leur sont indispensables ( et dociles ) pour la maintenance des machines et un larbinat de luxe !

                            Pourquoi croyez-vous qu’il y ait autant de pognon pour faire des recherches et trouver des exo-planètes !

                            Le reste de l’humanité, ils s’en branlent ! Ils devront survivre avec très peu, et/ou disparaître !

                            Donc on passe d’une consommation de masse, à une consommation pour un public restreint : on change complètement de paradigme !

                            Mais en parallèle, il faut continuer à faire croire à la masse, qu’on va retrouver les années fastes, d’où le sempiternel appel au retour à la croissance (avec ses corollaires, compétitivité, concurrence, privatisations, bref l’arsenal complet de l’ultra libéralisme).

                            Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous suggérerai humblement de vous intéresser au concept d’ingénierie sociale, tout cela est parfaitement expliqué et développé par des gens bien plus compétents que moi !

                            Adishatz

                            H/


                          • Le421 Le421 4 juin 2016 20:39

                            Abruti de gaucho, j’ai regardé avec attention le DPDA avec Mélenchon.
                            Puis, un petit coup de Lenglet pour faire bonne mesure, une émission sur les robots justement.
                            Résumons.
                            Les robots, c’est bien.
                            Les robots, ils sont beaux.
                            Les robots, ils sont pratiques.
                            Etc, etc.
                            Certains abrutis parlent de « grand remplacement ».
                            Des fois, ils ne viseraient pas le bon sujet ??
                            Parce que je me demande quand même si nos dirigeants vont gérer ce problème de la bonne façon...

                            Evidemment, si ils se reportent à des « têtes d’ampoules » comme Lenglet, c’est pas gagné !! Je vous le dis.


                            • hunter hunter 5 juin 2016 11:16

                              @Le421
                              Ce genre d’émissions va se multiplier :il faut préparer les biologiques, pour qu’ils acceptent le développement des machines !
                              Toujours jouer la carte du festif,du ludique, du « léger » !
                              Fabrique du consentement, c’est pas nouveau !

                              La fameuse théorie du cliquet : un petit cran par ci, un petit cran par là.....pas trop vite, en douceur, avec en parallèle l’arsenal implacable du divertissement !

                              Les canuts et les luddites, au XXIème siècle, ils sont très peu nombreux !
                              Le système le sait bien !

                              Quand les populos s’en rendront compte, ben ça sera grosso-modo « Elysium » !

                              Le cinéma merdique joue aussi un rôle important dans la fabrique du consentement, faut pas le mépriser !
                              A moins que ce ne soit un rôle d’avertissement.... ?

                              Qui sait ?

                              Adishatz

                              H/


                            • ouam2 (---.---.41.186) 4 juin 2016 21:25

                              Lenglet ? le pseudo économiste ??(rire) 

                              Ah c’est un type exeptionnel pour moi, il a reussi a ce que melanchon défende MLP au sujet du QE américain au moment es élections ?.

                              On devra le garder comme « proto » pour tester les inconhérences syntaxiques dans le « langage naturel » et dans la coherence pour les « système experts », un etre exeptionnel ce gars c’est le croisement entre :

                              un vieux pentium buggué avec son probleme de division, + un moton génétique de chez mon santo ou éprouvette a pris le chaud, et de l’IA extraite de la stature de notre motard casqué national... que du bon !

                              un peu du « comme ca quoi »

                              http://www.metronews.fr/info/affaire-hollande-gayet-la-video-de-leurs-ebats-vus-par-des-animateurs-taiwanais/mnam !5xunofKXtn4Gc/

                              des moments magiques, ou, on serait pret d’entonner la marseillaise tellement on est fiers d’en etre ^^


                              • julius 1ER 5 juin 2016 07:45

                                à l’avenir, « il n’y aura pas de travail pour tout le monde ». De vastes secteurs de la population, y compris dans les pays les plus développés, devront s’estimer heureux de recevoir un maigre salaire généré par la production réalisée par des machines.

                                à l’auteur, 
                                il faudra inscrire cela au fronton des Mairies à la place de Liberté, Egalité,Fraternité 
                                çà à de la gueule :
                                « pas de travail machines en abondance » circulez y a rien à voir !!!!

                                bon la plupart des gens sont dans le déni et les médias ne font rien pour changer les choses.... je regardais hier un micro-trottoir en Suisse à propos de la votation qui va avoir lieu sur la mise en place d’un Revenu Universel et là l’impression que j’ai eu après cette émission , c’est que c’est pas gagné cette histoire tellement le déni est grand même Suisse !!!!
                                il faut travailler , payer les gens à ne rien faire etc.....
                                les Capitalistes Monopolistes ont encore de belles années devant eux, ils vont pouvoir virer encore des millions de gens sans problèmes, .... il va en falloir encore des nuits debout pour que la population comprenne que la robotisation supplantera l’homme dans la plupart des tâches et que le travail humain sera distribué au compte-goutte juste pour les soutiens au Capital !!!
                                dormez braves gens, Big Brother veille sur vous !!!!!

                                • zygzornifle zygzornifle 5 juin 2016 11:28

                                  c’est une évidence et les robots flics vont nous péter la gueule en cas de rébellion ......


                                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 juin 2016 14:01


                                    Puisque nos élites considèrent que l’ère de l’humain est terminée, dès lors, avec une société généralisée de robots, et que l’avènement de la disparition de l’être humain serait, d’après eux, inéluctable et programmée, se sont-elles, nos élites si humaines, comptées dans le nombre des disparus ?

                                    Moi, je verrais bien une Assemblée Nationale de robots et un Sénat avec des robots roupillant, un robot « normal » Président de la République qui nous dirait, mon ennemi c’est le roboriche, imaginez un parlement européen entièrement robotisé, imaginez un Junker Robot, ce que cela pourrait donner. Quant à la Gross Merkel ! Et de l’autre côté de l’Atlantique une robote clintonitienne, à la maison blanche ! Que du bonheur !

                                    Ou la tronche, d’un robot présentateur à C dans l’Air ! Que du bonheur, avec ses EGOnomistes-robots invités, oh ! Les débats que ce seraient !

                                    Et des politiciens robots qui se serrent la pince, en cas de cours-jus quel feu d’artifice !
                                    Ou un politicien robot libidineux trivial qui met la main aux fesses d’une robote ! La plénitude robotique !

                                    Et la cerise sur le gâteau, un robot Macron ! Ce qui est bien chez un robot c’est qu’il est fait d’une matière suffisamment glissante pour recevoir des oeufs sur la tronche par une foule de robots-gueux très en colère.

                                    Etc... Etc...

                                    La zénitude absolue !

                                    Robotisez, robotisez, je pense que l’on va bien s’amuser dans les années à venir.

                                     


                                    • hunter hunter 6 juin 2016 18:24

                                      @Nicole Cheverney

                                      Le robot, l’androïde, n’est qu’une partie du programme, car il ne faut pas oublier, l’humain augmenté, le posthumain, ne pas oublier le transhumanisme, désormais « vendu » en France par le VRP de luxe ultra-médiatique (cf « Répliques », d’Alain Finkielkraut sur France Q samedi dernier), j’ai nommé le grand Luc Ferry !

                                      Mais dans l’absolu, vous avez raison : l’être humain biologique, tel que nous le connaissons,doit disparaître !

                                      Attention, ceci n’est pas mon avis personnel, mais ce qui ressort des « théories » en vogue dans le petit monde merveilleux des « zélites » !

                                      Il faut construire un nouvel humain, ce qui implique de se débarrasser de l’existant !

                                      Via les délires de l’université de la Singularité, l’humain actuel (pas tous, rassurez-vous, juste bien entendu le club des « happy few »), sera amélioré !

                                      Bon il y aura un peu de biologique tout de même, mais au fur et à mesure que le biologique se dégrade, les prothèses technos viendront remplacer ce qui ne marche plus !

                                      Donc grosso modo pour résumer, des posthumains augmentés bénéficiant des ressources restantes, et des machines/androïdes/robots pour transformer ces ressources !

                                      Cette armée de machines étant bien entendu programmée, donc ne pouvant contester l’ordre des choses !

                                      Quand aux biologiques........hop, poubelle !

                                      On peut imaginer qu’ils en gardent quelques uns, augmentés mais pas trop (on peut sans problème penser à des gradations dans le posthumanisme, un peu comme les options actuellement sur les bagnoles), pour éviter on ne sait jamais, qu’ils viennent foutre la merde et contester !

                                      Ils garderont peut-être même quelques 100% biologiques, dans des zoos ou des réserves, histoire de montrer à leurs descendants obtenus via ectogenèse, combien ils sont chanceux !

                                      Bienvenue à Gattaca !

                                       smiley

                                      Adishtz

                                      H /


                                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 juin 2016 18:53

                                      @hunter

                                      Mon post ironique étant du deuxième degré, je redis ce qui me semble le bon sens humain, dans ce monde de non-sens fabriqué par une bande de psychopathes, et de dangereux criminels, le système est à bout de souffle. Il a donné le pire de lui même pendant des siècles, et il nous crachote des théories comme le post-humanisme aussi farfelues que criminogènes. Oui, je sais, bien de ces grands esprits dits scientifiques sont en pâmoison devant ces théories, ces projets et ces plans, mais si nous allons au fond des choses, la nature, elle, dans son ensemble refusera à coup sûr tout ce qui ira à l’encontre de l’essence première des choses.

                                      De ces rêves de sadiques et d’entrepreneurs adorateurs du fascisme le plus rance, les Hitlériens en rêvaient, eux, veulent le mettre sur pied, il ne restera que les débris d’une Histoire de notre civilisation irrémédiablement vouée au chaos.

                                      Le système capitaliste c’est le trou noir de l’humanité !

                                      Il faut le rayer de la surface terrestre comme les capitalistes eux, n’hésiteront pas à nous rayer, nous, humains de la planète.


                                    • hunter hunter 6 juin 2016 19:18

                                      @Nicole Cheverney

                                      J’avais bien compris votre ironie, et mon intervention l’était aussi un peu !

                                      Car il y a quand même un méga problème à ces histoires de greffe de prothèses ; quid de l’énergie ?

                                      J’ai déjà posté cette question ça et là, où des fanatiques du transhumanisme (qui se voient déjà en quasi-Terminator invincible), s’emballent en mode hystérique !

                                      Jamais une réponse ! Rien, nada !

                                      Visiblement, ils doivent se dire que les chercheurs en hybridation homme/machine sont tellement balèzes, qu’ils résoudront ça en deux temps trois mouvements !

                                      Parce que l’abruti greffé de partout, une sorte de « Borg » comme dans Star Trek ( la série des la fin des 80s, avec le Capitaine Picard), il va faire quoi quand ses accessoires crieront « battery low »,et que ça sera toutes les deux heures ?

                                      Sans déconner, les transhumanistes, on a l’impression d’avoir à faire à des sortes d’ados attardés, qui s’enthousiasment pour la dernière connerie geek à la mode !

                                      Quelle dérision, quelle dérision !

                                      Adishatz

                                      H/


                                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 juin 2016 21:30

                                      @hunter
                                       

                                      Je parlais bien dans mon com, de « stalinisme ». Dans votre post vous usez de l’expression « capitalisme d’Etat » concernant le communisme. Même à la sauce stalinienne on ne peut pas accoler deux idéologies capitalisme et communisme en constante opposition frontale. Deux antagonismes qui comme deux parallèles ne se rejoindront jamais. C’est pourquoi, les « confusionnistes » aiment user de cette expression terriblement faussée à la base.

                                      Car vous oubliez, une chose : le collectivisme la base réelle du communisme. En dehors, point de salut !

                                      Capitalisme d’Etat concernant le communisme est une expression que j’ai entendu il y a peu chez des soraliens, des confusionnistes qui comme leur gourou aiment à mélanger les genres pour mieux insuffler le doute pervers. Ce sont des rouge-noir ou noir-rouge, au choix.

                                      Capitalisme d’Etat : notion indifférenciée toujours dans le package néo-libéral pour tordre la vérité car le communisme effraie. Et pour que la propagande capitaliste le rendre à ce point effrayant c’est qu’il représente pour le capitalisme le danger extrême.

                                      cordialement.


                                    • CN46400 CN46400 6 juin 2016 21:45

                                      @Nicole Cheverney

                                      Le « capitalisme d’état » est une formule de Lénine pour qualifier la NEP. Dans l’esprit de Lénine il s’agissait d’établir la différence entre le capitalisme classique, qui commande à l’état, et le capitalisme de la NEP qui était commandé par l’état (situation chinoise actuelle...).

                                       Dans le cas du stalinisme la formule, qui vient de la droite, assimile la totalité de l’économie soviétique à une seule entreprise, l’état, qui possèderait tout le pays.


                                    • Xenozoid 6 juin 2016 22:21

                                      @CN46400


                                      ah voila le propriétaire c’est l’etat.ou sa représentatiion,qui’l représente le « pays »ou les hommes...sic,il n’y a qu’un capitalisme,celui qui concentre tout pouvoir ....mais bon dieux c’est la notion même du pouvoir.on est pas sorti de l’auberge,comme le disais alinea plus haut ,si on arretait de manger leur merde,on serais servis,muhaha

                                    • CN46400 CN46400 7 juin 2016 08:55

                                      @Xenozoid

                                       Pour les marxistes vous avez tout faux. Selon eux, l’état est soit, dans le capitalisme (dictature de la bourgeoisie), un intermédiaire entre la classe dominante (bourgeoisie...) et la classe dominée (le prolétariat...) soit, entre le prolétariat dont les intérêts sont devenus dominants (dictature..) et la bourgeoisie qui doit céder la prééminence de ses intérêts.
                                       Dans cette optique l’état est destiné à disparaître (dépérissement..) dès que ses fonctions régaliennes (Armées, police, impôts etc..) deviendront inutiles, les classes bourgeoises et leurs intérêts (profits...) étant devenu obsolètes sur la planète.


                                    • julius 1ER 6 juin 2016 14:26

                                      Et des politiciens robots qui se serrent la pince, en cas de cours-jus quel feu d’artifice ! 
                                      Ou un politicien robot libidineux trivial qui met la main aux fesses d’une robote ! La plénitude robotique !


                                      @Nicole,

                                      ah parceque ce n’est pas le cas actuellement ????? on n’a pas en place des institutions qui fonctionnent comme des robots ????
                                      thèse /antithèse = synthèse ???? je ne vois pas cela beaucoup fonctionner !!!

                                      Prostitution = pénalisation du client : est-ce que les prostituées sont mieux traitées qu’avant ????
                                      Drogues douces = trafic exponentiel en 30 ans.... toujours rien de réglé !!
                                      Chômage et pauvreté = resto du coeur plus de 130 millions de repas servis en 2015 et çà augmente chaque année ..... et tout le monde trouve çà normal ....d’ailleurs il n’y a pas d’euphorie à célébrer les 30 ans d’existence des restos, car le constat est accablant pour la gouvernance économique !!!!

                                      et les exemples sont nombreux si bien qu’à la fin on peut légitimement se demander à quoi sert un personnel politique aussi pléthorique ????
                                      un logiciel à base d’algorithmes bien sentis seraient aussi efficace et finalement moins coûteux !!!!
                                      alors vive les robots !!!!! 

                                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 juin 2016 16:26

                                        @ Julius 1er

                                        Une seule chose s’impose à l’évidence : il faut en finir avec le Capitalisme.

                                        Les Elites savent très bien que le système capitalisme ne peut pas s’accommoder de bientôt 7 milliards d’individus sur la planète. Les capitalistes prônent donc, une réduction drastique de la population planétaire, par tous les moyens mis à sa disposition : le plus rôdé, les guerres, un peu partout dans le monde. Le capitalisme ne pouvant survivre qu’avec une population n’excédant pas trois milliards d’individus.

                                        Nous avons affaire à de monstrueux voyous.

                                        Les robots sont donc le projet non-abouti encore, pour un nouvelle société planifiée une fois que la diminution de la population mondiale sera assurée. Les élites, donc pourront continuer à se gaver avec une société plus apte à leurs ambitions démesurées.

                                        Pour moi, il faut absolument venir et non pas revenir au communisme. Non, je vais faire hurler en écrivant cela, le communisme n’a jamais été appliqué véritablement, puisque l’on confond stalinisme et communisme.


                                        • hunter hunter 6 juin 2016 18:07

                                          @Nicole Cheverney

                                          Vous avez raison dans l’ensemble, Nicole, ce qu’on nous a vendu comme « communisme », était en fait du bolchévisme, soit un capitalisme d’État, où l’État en question a un peu trop tendance à s’incarner dans une oligarchie qui confisque et s’accapare tout, en oubliant de partager !

                                          D’ailleurs cette oligarchie s’est parfaitement adaptée au passage violent du pseudo-communisme à l’ultralibéralisme : la notion d’État disparaissant, il ne restait plus que l’incarnation, à savoir eux-mêmes !

                                          Je ne sais pas si vous le connaissez, mais je pense que les travaux de Francis Cousin devraient vous passionner !

                                          Avant l’acquisition de bouquins, vous pouvez « goûter » sur youtube,il a fait beaucoup de conférences très intéressantes.

                                          Sinon....eh beh je plussoie bien entendu !

                                           smiley

                                          Adishatz

                                          h/


                                        • CN46400 CN46400 6 juin 2016 19:12

                                           A lire certain post on se demande si la pénibilité existe, si la fatigue physique ou morale existe, bref si on a clairement conscience que de nombreux postes de travail, aujourd’hui, attendent, impatiemment, l’arrivée des robots. Le pb n’étant, en fait, que de savoir à qui ces robots, exactement comme les machines à tisser des canuts de Lyon, vont profiter : au travail ou au capital, aux prolos ou aux bourgeois.... En clair, c’est, ni plus ni moins, un pb de lutte de classe !


                                          • hunter hunter 6 juin 2016 19:25

                                            @CN46400

                                            Vous avez parfaitement raison !
                                            Tout est affaire de lutte des classes !

                                            Le progrès : des machines font le taf pénible que des hommes faisaient naguère, c’est positif, l’être humain pouvant alors se consacrer à des choses plus enrichissantes pour lui ( pas forcément dans le sens de plus de thunes) !

                                            L’ultra-capitalisme (que Gilles Châtelet appelait turbo capitalisme) : la machine n’est pas faite pour amliorer l’ordinaire d el’humain, mais pour le remplacer etaugmenter les profits !

                                            Adishatz

                                            H


                                          • gogoRat gogoRat 6 juin 2016 19:49

                                             « La voie du bonheur et de la prospérité passe par une diminution méthodique du travail »  
                                            B. Russell


                                            • zygzornifle zygzornifle 7 juin 2016 13:57

                                              un robot président vu le gâchis que l’on a serait d’utilité publique .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès