• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Italie, Portugal : ces économistes qui plaident pour une sortie de (...)

Italie, Portugal : ces économistes qui plaident pour une sortie de l’euro

Bien sûr, l’idée semble être sortie du débat public, deux de ses principaux promoteurs politiques en France ayant choisi piteusement de capituler sous les vents dominants des sondages et de la pseudo bien-pensance entre les deux tours en 2017. Pourtant, le débat se poursuit, ailleurs, avec Joao Ferreira do Amaral, un économiste Portugais, et Joseph Stiglitz, au sujet de l’Italie.

 

Cette monnaie qui n’aurait jamais du voir le jour

Joao Ferreira do Amaral s’était opposé à l’euro dès le début. En 2013, il avait écrit un livre intitulé « Pourquoi nous devons sortir de l’euro  », alors devenu un best seller dans son pays, un économiste de plus dénonçant cette monnaie unique européenne. Dans le FigaroVox il y rappelle que « le bilan économique du Portugal depuis la création de l’euro est une déception générale  », soulignant que la monnaie unique européenne est trop chère pour son pays. Plus fort encore, il soutient que « l’euro affaiblit les Etats nationaux, qui deviennent dépendants des marchés financiers, et, en conséquence, les démocraties (…) l’origine de la plupart des problèmes dans l’Union tient à sa seule monnaie ».

 
Mais le long texte de Joseph Stiglitz « Comment sortir de la zone euro – L’Italie a raison d’envisager de quitter la monnaie unique européenne » est encore plus remarquable, sans doute un des meilleurs textes écrits sur le sujet. Le « prix Nobel d’économie » 2001 démonte littéralement les dysfonctionnements du monstre monétaire européen, soulignant qu’il n’y a pas d’issue, que les pays du Sud devrait en partir et propose même un guide de sortie ! Il souligne que la monnaie unique prive les pays comme l’Italie de deux mécanismes d’ajustement économique clés  : le contrôle des taux d’intérêt et des taux de changes, plaçant en plus des contraintes fortes sur les dettes et les déficits.
 
Il souligne que le résultat a été une croissance plus faible, notamment dans les pays moins forts, tout en accroissant les divisions. Il plaide pour une sortie de l’Allemagne, qui provoquerait une forte appréciation du mark et donc un rééquilibrage de la balance commerciale déséquilibrée de Berlin. Mais parce que l’Allemagne ne le fera jamais, l’Italie doit faire ce que la Grèce n’a pas osé faire. Pour lui, « les bénéfices pour l’Italie de quitter l’euro, sont clairs, simples et considérables » : la dévaluation de la lire réduirait ses importations, accélèrerait sa croissance et réduirait le chômage. Il plaide pour une restructuration massive des dettes et une conversion simple des dettes en lire.
 
S’il rappelle que la sortie aurait un coût, il souligne que si l’économie Italienne avait cru au même rythme que le reste de la zone euro, le PIB du pays serait 18% plus haut. Il conclut : « en l’absence d’un changement de direction de l’UE au global, l’Italie doit se rappeller qu’il y a une alternative à la stagnation et qu’il y a des moyens de quitter la zone euro, où les bénéfices dépasseraient les coûts. Si le nouveau gouvernement Italien gérait bien une telle sortie, l’Italie s’en sortirait mieux, ainsi que le reste de l’Europe  ». Malheureusement, cette tribune militante d’un « prix Novel d’économie » n’a connu qu’un écho dérisoire en France, où la pluralité du débat n’est plus une vertu.
 
 
Merci en tout cas à ces économistes de nous rappeler à quel point la monnaie unique européenne est un véritable monstre monétaire et institutionnel, affaiblissant autant les économies et les démocraties des pays européens, à l’exception de l’Allemagne. Tôt ou tard, ce château de cartes s’effondrera. Mais que de temps perdu, et que d’utiles souffrances, notamment en Europe du Sud…

Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • JL JL 6 août 11:07
    « Mais que de temps perdu, et que d’utiles souffrances, notamment en Europe du Sud… »
     
    je suppose qu’il faut lire : ...que de temps perdu, et que d’inutiles souffrances, notamment en Europe du Sud…

    • izarn izarn 7 août 22:15

      @JL
      Il n’y a que chez les cons que les souffrances sont inutiles.
      Dr Shadoko.


    • Sozenz 8 août 12:06

      @izarn

      les souffrances sont « utiles » pour comprendre ce qui ne va pas . mais quand on a compris cela ne sert a rien de rester dans la souffrance .
       Nous sommes fait pour comprendre ce qui nous fait mal , et nous en défaire .
      faut etre un cretin fini pour se complaire dans la souffrance .

      faut pas vous mettre des textes entre les mains . vous en faites des enfers , comme beaucoup le font ; surtout les radicaux ;


    • McGurk McGurk 6 août 13:50
      Le problème avec les économistes et leurs théories, c’est qu’au final les évènements ne se passent jamais comme prévu. Je salue le courage de ces personnes qui pensent, à raison, que l’UE est une monstruosité autocratique et que sa monnaie est bien trop forte.

      Néanmoins, je me dois de rappeler que les pays européens ont donné - comme le reste du monde ou presque - leur pouvoir économique à la Chine et vendu la plupart de leurs entreprises les plus performantes, comme en France.

      Notre pays ne pourrait supporter un tel départ et cela provoquerait son effondrement total. La plupart des grandes entreprises fuiraient vers l’Allemagne ou d’autres voisins car plus autant avantagées - c’est ce qui se passe au RU. Et de toute manière nos industries ont déjà plié bagage depuis longtemps, à tel point qu’on ne produit même plus notre matériel dans le domaine de la Défense...

      D’ailleurs, ce serait exactement comme au RU, on devrait payer notre « sortie », alourdissant de manière spectaculaire la dette française. Je ne vois honnêtement pas comment se sortir de ce bourbier tellement nous y sommes empêtrés.

      • Yaurrick Yaurrick 6 août 14:07

        @McGurk

        Le problème est que nos politiques n’ont, par clientélisme, plus signés de budgets en équilibre depuis le milieu des années 60 et dans une vision utopique ont cru que la création des richesses étaient acquise.
        Conséquences, la dette s’est gonflée de façon insoutenable et l’état est devenu ventripotent, ce qui a alimenté un cercle vicieux.
        Seulement et ce que ne dit pas l’auteur, c’est que la sortie de l’euro, sans réforme structurelles, ne sera qu’un pansement sur une jambe de bois.

      • Doume65 6 août 16:40

        @McGurk

        « La plupart des grandes entreprises fuiraient vers l’Allemagne ou d’autres voisins car plus autant avantagées - c’est ce qui se passe au RU »
        Ah bon, les grandes entreprises ont fui le RU ? Explique-moi alors d’où vient leur croissance meilleure que prévue en 2017.

        « on devrait payer notre « sortie », alourdissant de manière spectaculaire la dette française »
        Absolument pas. ce que tu appelles payer la sortie, c’est payer ce qu’on s’était engagé à payer, tout en restant dans l’UE. Au pire, cela n’alourdit rien, au mieux, on refuse de payer et on gagne ces milliards.

        « Notre pays ne pourrait supporter un tel départ et cela provoquerait son effondrement total »
        C’est ce qui était prévu pour le RU qui semble encore un peu vivant.

        « Le problème avec les économistes et leurs théories, c’est qu’au final les évènements ne se passent jamais comme prévu »
        Tu devrais tenir compte de tes propres propos. Sinon, pourquoi les énoncer ?

      • McGurk McGurk 6 août 17:18
        @Doume65

        Ce n’est pas si simple que vous le pensez.Le manque à gagner par la sortie d’un pays est énorme. Si demain nous sortions de l’UE et que l’Allemagne devenait son leader incontesté (c’est presque le cas), nous le payerions très cher de refuser de payer.Nous serions exclus du marché européen (en grande partie sous la direction de l’UE) et donc complètement isolés à tous les niveaux, un peu comme un atoll perdu dans le pacifique.

        Les prix deviendraient insupportablement élevés et on aurait une situation du type Venezuela.Les banques internationales refuseraient de prêter de l’argent et on déposerait le bilan dans les six mois.

        Oui mais la France n’est pas le RU. Leurs banques sont bien plus solides et largement mieux organisées, alors que les nôtres s’effondreraient très vite. Et je ne parle pas de notre industrie restante trop faiblarde, des usines qui ont disparu depuis longtemps, de l’agriculture quasiment morte.

        Si nous voulons nous y préparer, il faudra changer de stratégie économique (laquelle d’ailleurs ?) balaise pour renflouer les caisses du pays et surmonter l’embargo auquel on aura droit. Honnêtement, je ne vois pas bien la solution.

        * « Tu devrais tenir compte de tes propres propos. Sinon, pourquoi les énoncer ? »

        Je suis réaliste et même si ce que j’annonce ne se passera pas ainsi, il faut tout de même regarder vers notre économie et on peut en déduire facilement qu’avec un système moribond qu’un simple « rhume » peut tuer (et là le rhume est de taille), les conséquences à cour et moyen terme seront simplement catastrophiques.

        Il y a déjà assez de pauvres, de chômeurs et de SDF. Sans plan viable et concertation des acteurs politiques/économiques, on va tout droit dans le mur.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 août 18:51

        @McGurk

        on devrait payer notre « sortie »,

        Ce que le RU devrait payer, ce sont ses engagements à verser au budget de l’ UE jusqu’en 2020, et pas du tout un prix de sortie.


      • Doume65 6 août 19:27

        @McGurk

        « Le manque à gagner par la sortie d’un pays est énorme »
        Affirmation totalement gratuite puisque tu ne l’assoie sur rien du tout. Je t’ai mis un lien qui te prouve le contraire.

      • McGurk McGurk 6 août 21:23
        @Fifi Brind_acier

        Je viens de lire l’article et ce n’est pas facile à comprendre.

        Mais du coup, si ils doivent de toute manière une telle somme, pourquoi toutes ces négociations ?

      • McGurk McGurk 6 août 21:26

        @Doume65


        Si tu achètes une voiture à cinq au lieu de dix, la somme à payer est deux fois plus importante.

        Si leur logique portait sur le "manque à gagner de l’UE - ce n’est manifestement pas le cas d’après le document de Fifi -, je suppose que les sommes à verser pour partir seraient démentielles.

        Or ici, ils planifient une sommes à payer - un peu comme en URSS avec l’économie planifiée - pour une durée de sept ans.

      • mmbbb 6 août 21:56

        @McGurk Seguin avait tenu un discours prémonitoire mais nul n est prophete en son pays
        https://www.youtube.com/watch?v=vyIUJIKqKM0
        Il ne fut pas ecouter et ces adversaires le qualifia de no niste
        Il tint un autre discours, il affirmait que l Allemagne entreprendrait tout pour conforter son pouvoir et que l Euro ne serait qu une euro mark deguise Jamais l Allemagne ne sacrifierait sa monnaie sur l hotel commun des nations europennes Ou est le domicilie dans la banque centrale europeenne L Allemagne a mene une guerre commerciale Seguin avait vu juste La France a ete depecée par les elites Les élites ont trahi la nation deux journaliste ont ecrit un essai P de Villiers a ecrit un livre sur la defaite des politiques francais mais comme il est de droite evidemment la gauche l a toise Avant d etre economique, les problemes de l europe sont politiques Nous avons les resutats opposes promis par les chantres du traite de Maastricht prosperite securite marche unique fort, contrepoids aux USA et a la Chine , Rien de cela. La Chine achete les entreprises francaise Club Med les terres arables et les chenes centenaires De surcroit nous avons un probleme majeur avec l immigration dont le debat est impossible voir l arcticle de Chantal DELSOL In fine c est le bordel dont les peuples ne croient plus a cette destinée commune La Suisse fut critiquée la Suisse est prospere


      • kader kader 6 août 22:54

        @McGurk

        rien n’a été donné à la chine... l’ensemble de l’industrie Francais est racheté par les américains.
        et les américains mettent les européens à l’amande en Iran.
        La télé nous montre parfois un vignoble acheté par des chinois et nous cible des ennemis discrètement depuis des années.
        Quant Asthom est bradé à Général Electric la télé ne dit pas que l’actionnaire majoritaire de GE est le meme que Goldmann Sachs ou Mac do Coca cola etc.
        On sortira des l’euros, si les économistes ont toujours tord, je pense que tu dois être économiste toi aussi.
        Et le probleme de la défense de la dette n’interesse que les banquiers.

        Pour citer un ministre de l’économie du brésil dans les années 70 :

        Quand vous devez 100 millions vous ne dormez pas de la nuit.
        Quand vous devez 100 milliards c’est le banquier qui ne dort pas la nuit.

        Voila ce que je pense de la dette.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 08:47

        @McGurk

        Les négociations portent sur les futures relations entre l’ UE et la GB.
        Mais la GB peut aussi refuser de payer cette somme, si les résultats des négociations ne lui conviennent pas.

      • Croa Croa 7 août 09:49

        À McGurk « pourquoi toutes ces négociations ? »
        C’est juste administratif et technique, il faut bien mettre en place des trucs pour continuer les travaux collaboratifs et le commerce international. En fait il n’y a pas de véritables problèmes de sortie, ce sont les médias qui font mousser tout ça pour faire peur aux gens.


      • Fantômas Fantômas 7 août 12:59

        @McGurk
        « Le problème avec les économistes et leurs théories, c’est qu’au final les évènements ne se passent jamais comme prévu » et vous pensez sérieusement que ça va se passer comme vous le prévoyez ? Il ne manque quasiment que la pluie de grenouille et on est en plein dans l’apocalypse selon Saint McGurk


      • McGurk McGurk 7 août 14:52

        @Fantômas


        Héhé j’adore votre pseudo !

        Ce que je dis, c’est que contrairement à ce qu’affirment certains, la sortie de l’UE sera loin d’être une partie de plaisir. Et j’ai peur des conséquences.

        Le reste, càd l’économie et les tractations politiques, sont en dehors du champ de mes compétences.

      • Doume65 7 août 21:47

        @McGurk

        « Or ici, ils planifient une sommes à payer - un peu comme en URSS avec l’économie planifiée - pour une durée de sept ans. »

        Tu n’es pas le premier à comparer l’URSS et l’UE, mais personne que je sache n’avait pensé cet argument. Bravo pour ta perspicacité.

      • Doume65 7 août 21:59

        @Croa

        « C’est juste administratif et technique »
        On ne peut pas dire cela. Chaque pays engage des négociations perpétuellement avec les autres pays, surtout dans une économie de marché ouverte. Le RU n’a pas eu à engager ces négociations avec l’UE puisqu’il en faisait partie. C’est pourquoi elles ont lieu. Et elles continueront une fois la sortie effective. C’est tout à fait normal.

      • Xenozoid Xenozoid 7 août 22:02

        @Doume65


        il y a que les cons pour penser que l’ economie est libre,quand elle est proprietaire...

      • izarn izarn 7 août 22:24

        @McGurk
        Si la France sort de l’euro, l’euro n’existera plus. Point barre.
        C’est idiot d’aller croire que l’Allemagne continuera toute seule avec les PIG en fardeau...
        De toute façon de croire que l’euro va survivre est de l’ordre de la psychopathologie.
        Mais même si l’Italie seule sort : Plus d’euro !
        Ou alors le danger public Macron portera le fardeau des PIG, sans l’Allemagne...
        De toute façon c’est mort, quoiqu’il se passe.
        Je suis OK sur une seule chose : En effet si nous on reste en dernier dans l’euro, on va couler !
        C’est ce que dit Stiglitz.


      • izarn izarn 7 août 22:33

        @McGurk
        Si un pays comme la France, l’Italie, et bien sur l’Allemagne, sort ; il n’y aura plus d’UE, ou un infame bordel qu’il faudra fuir de toute urgence, si celle-ci ne se réforme pas.
        Ne croyez pas une seconde que si un grand pays sort, l’UE existante sera en mesure de négocier :
        Cela n’a aucun sens !
        C’est même insensé !

        Alors le Brexit ? Mais ils ne sont pas dans la zone euro. De fait la zone euro est un piège mortel.
        Si on en sort, l’euro disparait. L’UE peut survivre, mais celle-ci sera revenue 25 ans en arrière.
        Et comme telle sera à reconstruire.

        Donc il n’est pas imaginable que vos scénarios se réalisent. Cest de la pure intox.


      • Legestr glaz Ar zen 7 août 22:47

        @McGurk

        A lire en urgence pour vous, 108 pages : « l’Europe sociale n’aura pas lieu ». Deux universitaires se penchent sur la création de l’UE. Cela vaut vraiment la peine d’être lu pour 8 euros ! Vous verrez de quoi sont capables les puissances de l’argent. 



      • Attila Attila 10 août 01:51

        @Fifi Brind_acier
        Bonjour Fifi, vous revoilà ?
        Je vous croyais partie sur Rue89.

        .


      • gerard JOURDAIN 6 août 18:44

        la solution ne viendra pas de l’ europe , mais de la France.

        plus travailler ; moins d’assistanat ; dégonfler la baudruche étatique....et roule ma poule....

        sinon ? ce sera la Grèce.....

        • mmbbb 6 août 21:30

          @gerard JOURDAIN une différence la Grece n a jamais etabli un recouvrement de l impot C est un pays corrompu qui n aurait jamais du rentrer dans l Europe . Quant a la France OK plus d assistanat mais aussi plus d aide aux entreprises comme l oubli trop souvent Gattaz . Mais cela va etre difficile Comme les auteurs de Contrepoints, chantre du liberalisme , dont la plupart sont des profs Ils oublient qu une partie de leur scolarite a ete financee par le contribuable et aucun n a affirme s etre presente aux guichets du Tresor PUblic et rembourser spontanément le cout de cette scolarite Par ailleurs il faudrait remettre de l ordre dans le marche du travail Allez dire cela aux patrons du BTP qui emploie des personnes en situation irrégulieres  Assistant dite vous Pourquoi Giscard ce liberal coute 2 millions aux contribuables francais je me le demande Il faut savoir jouer franc jeux. Quant a moi, je prendrai l etiquette MIGRANT et j aurai l assistance des ONG l obligation d avoir un logement et de me faire soigner gratos Cela je le ferai Quant a l Allemagne OK ils ont une balance commerciale positive Mais comme le dit Le Pen , ils sont dans un cercueil en or ils ne font plus de gosses, ce pays deviendra une province turque a terme Idem pour le Japon Ces pays fortement indiutrailises declinent C ’est couillon non ! PS l economie reel les francais n y songent guere ce sont les valeurs refuges l epargne et l immobilier La speculation immobiliere font monter les prix C ’est une economie de rentier Quant a l Allemagne, la Chine ne sera plus le marche prometteur qu il fut les Chinois commencent eux aussi a vendre de la plus value puisque desormais ils ont forme une armee d ingenieurs et qu il y a des joint venture Helico Avion . Et dernier point la fraude fiscal c est sur que le fraudeur c est la personne touchant le RSA https://www.capital.fr/economie-politique/la-fraude-fiscale-fait-perdre-a-la-france-entre-60-et-100-milliards-d-euros-par-an-1135842
          Capital un journal communiste  ? Votre argumentaire est lapidaire, il est connu


        • McGurk McGurk 7 août 14:52

          @gerard JOURDAIN


          Plus travailler ? Notre rendement est excellent.

        • izarn izarn 7 août 22:36

          @McGurk
          Travailler pour vendre à qui ?
          Aux pauvres ?


        • Legestr glaz Ar zen 7 août 22:50

          @gerard JOURDAIN

          Vous avez juste écarté l’idée que la France appartient à un système supranational lequel est inscrit dans la Constitution de notre pays. 

          Prenez bien connaissance de la manière dont fonctionne un système supranational. 


          Et même Wikipédia en parle :


        • Tom France Tom France 6 août 19:30

          Ne surtout pas oublier que pour sortir de l’euro, il faudra obligatoirement sortir de l’ue et l’otan ! Mais aussi et surtout, que la banque centrale Italienne repasse entre les mains du public pour que seul l’état ou même encore mieux, le parlement soit seul apte à battre monnaie.


          • sandre08 6 août 19:59

            @Tom France
            Qu’a fait l’Islande ?


          • lloreen 6 août 23:39

            @sandre08

            La révolution pacifique ce qui est la normalité des choses .

            Depuis la révolution islandaise (2009) une partie des emprunts hypothécaires des ménages islandais a été annulée deux fois.



            Quelqu’un de sensé et qui fait fonctionner ne serait-ce que deux neurones restants ne peut pas sérieusement imaginer d’être endetté (envers des escrocs et des criminels qui plus est...) alors qu’il produit de la richesse par son activité.



          • zygzornifle zygzornifle 7 août 07:50

            @sandre08


             des bains de siège dans ses sources chaudes .....

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 08:48

            @sandre08
            L’Islande est un pays indépendant, elle n’est ni dans l’ UE, ni dans l’euro.


          • lloreen 7 août 09:04

            @Fifi Brind_acier


            Tous les pays sont indépendants parce que figurez-vous que le droit international reconnaît à tous les peuples DU MONDE, le droit à disposer d’eux-même. Et avec un minimum de l’extrême minimum de jugeotte on sait très bien qu’on est soi-même un être libre.
            Cette folie furieuse consistant à vouloir diriger et contrôler le monde entier, à échafauder des théories plus fumeuses les unes que les autres et à « s’amuser » à tourner indéfiniment en rond parce que chaque tour de manège rapporte gros à ses propriétaires est quand même d’un grotesque avéré et cette grossièreté est le symptôme d’une mentale mentale appelée psychopathie.

            Il me semble bien que les psychopathes finissent derrière les barreaux.

            Monsieur Asselineau fait partie de ce groupe de hauts fonctionnaires connaissant parfaitement bien le système de l’intérieur .Il est d’autant plus impardonnable de continuer à chanter les louanges de la sortie de l’euro...
            Personne n’est obligé de faire les frais d’un système, d’en subir les conséquences désastreuses surtout sur un tel laps de temps...
            Le système fait avec le pays exactement ce qu’il fait avec ses multinationales : changer les enseignes.



          • lloreen 7 août 09:07

            @lloreen
            pardon:maladie mentale


          • Croa Croa 7 août 09:59

            À lloreen, « Tous les pays sont indépendants » FAUX et à partir du moment où un pays ne bât plus monnaie il devient au mieux autonome législativement. Donc la France n’est plus indépendante. De plus son autonomie est très limité par l’Union Européenne qui en plus lui impose nombre de directives. 


          • lloreen 7 août 15:17

            @Croa


            Cela ,n’a absolument aucun lien avec l’indépendance qui commence à partir du moment où la population retrouve sa souveraineté qui se fait instantanément à la fin de sa mort civile.
            Le reste est de l’enfumage sur la base des sornettes politiciennes qui ont autant de valeur que celui des bonimenteurs de foire pour attirer les chalands.


            La France n’ est pas plus indépendante que tous les pays (96%) dont la banque centrale appartient à des criminels contre l’humanité, actionnaires de toutes les banques et les multinationales dont la dynastie sataniste des Rothschild qui rackette le monde entier par l’intermédiaire de l’Otan, son armée privée.
            Il y a un moment où il faut rendre à Rothschild ce qui lui appartient : la dette. Et ce moment est non seulement arrivé mais très largement dépassé grâce à leurs ruses consistant à la création de la personne qui est la fiction juridique sur tout leur système repose et l’extorsion du consentement résultant de l’ignorance de la masse laborieuse.

            La moindre des choses est de chercher les solutions ailleurs que chez des escrocs et des criminels actionnaires de corporations inscrites auprès de la SEC depuis 2003.
            Les états ayant fait faillite depuis 1933, il n’existe que des sociétés commerciales ayant mis le grappin sur les institutions nationales des républiques européennes.
            Or, une société commerciale ne peut fonctionner que dans le cadre d’échanges contractuels et elle est infondée à exercer la moindre autorité sur des êtres humains, d’où la nécessite d’introduire la personne (compte en banque) et de les dégrader au rang d’une marchandise gérée par le code commercial uniforme. Le problème est que le fait d’un vice de consentement rend tout contrat commercial nul et non avenu et c’est exactement le cas pour ces marchands dont les clauses contrats et règlements ne s’appliqueront plus dès que la fraude au nom légal se répandra à la vitesse de la poudre à travers les pays.
            https://nomlegalarnaquefraude.wordpress.com/

          • Doume65 7 août 22:05

            @Tom France

            « Ne surtout pas oublier que pour sortir de l’euro, il faudra obligatoirement sortir de l’ue et l’otan »
            Absolument pas ! On peut être dans l’UE et pas dans l’EURO ; c’est le cas pour 9 pays. Cela dit, oui, il faut sortir de l’UE et de l’OTAN, mais pas pour sortir de l’EURO : pour recouvrer notre souveraineté et notre indépendance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès