• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’inéluctable retour.... des 35 heures

L’inéluctable retour.... des 35 heures

 Mieux que le Partage du Travail,......le Partage du PROGRES

  L’INELUCTABLE RETOUR,..... des 35 HEURES

Mais pourquoi,.....pourquoi,.... tous nos Dirigeants, qu’ils soient de Droite ou de Gauche, ne veulent-ils voir, dans la ‘Réduction du Temps de Travail’, que l’aspect négatif du « Partage du Travail » ! Alors qu’en toute logique, il faut surtout y voir que,...... l’aspect positif, du « Partage du PROGRES » ! Ce merveilleux PROGRES, qui depuis l’aube des temps, fait avancer l’Humanité.

Mais pourquoi,.....pourquoi aussi.... tous les éminents économistes, et tous les Responsables qui dirigent le Monde, ne veulent-ils pas admettre, que tout progrès qui génère de la productivité, génère automatiquement du temps-libre, ou....du chômage ! C’est pourtant une vérité de La Palisse : «  Plus l’on produit vite,....moins on a besoin de temps ! 

Les 35 Heures, c’est la Rançon du Progrès

Il ne faut tout de même pas sortir de l’E.N.A., pour connaître et comprendre, les ‘Règles simples de l’Economie’ :

 Dans un Marché donné :

 1) Toute croissance de la demande, génère.....des Créations d’Emplois !

 2) Tout gain de productivité génère,....... des Suppressions d’Emplois !

 3)C’est donc bien, le « différentiel  », entre le niveau de la Demande et,....le niveau de la Productivité, due au progrès,.... qui crée, le plein-emploi ou,....... qui crée le chômage !

On comprend dés lors, que tout Progrès qui ne répond pas à un besoin, génère de la ‘Surproduction’, et dans ces cas là, il n’y a que deux solutions :

Soit on réduit les horaires, pour garder le Personnel, soit on licencie, et c’est le Chômage !  Car on ne peut, à la fois, inventer des machines ultra-modernes, qui font le travail de plusieurs Personnes, et pouvoir en même temps, et donner du travail à ces Personnes rendues inutiles !

Et mieux encore, il peut même arriver parfois, que le Progrès, à lui seul, décime des pans entiers de métiers ; C’est ainsi que par exemple, qu’Hier, par le progrès qui a modernisé tous les portillons du METRO, on a mis au chômage tous les poinçonneurs de tickets, .....et que Demain, lorsque le progrès aura informatisé toutes les caisses des supers-marchés, on devra mettre aussi, des milliers et des milliers de caissières à la rue ! .......Sauf si,.....

Le Progrès doit profiter à tous les Citoyens

Surtout ne pas crier « Haro sur le Progrès », mais savoir au contraire, profiter au maximum de ses bienfaits ! A quoi bon le développement de l’Humanité, si l’on doit toujours travailler comme des damnés ? Les Hommes, n’ont tout de même pas été mis sur Terre que pour transpirer ! Et rien ne serait plus normal, qu’à l’aube du 3eme Millénaire, qui consacre l’ère « post-industrielle », et l’ère du Progrès, les Hommes travaillent enfin, ‘à la LUEUR de leur front’ et qu’ils récoltent les fruits du long et inlassable labeur, qu’ils ont effectué depuis l’aube des temps. Malheureusement, et répétons-le encore, c’est par l’incompétence des Dirigeants du Monde entier, que le Progrès, mal partagé, est devenu la cause principale d’un fléau, aussi absurde qu’inhumain que l’on a nommé  : Chômage !

Force, nous est d’admettre que le Progrès, n’a de raison d’être, que s’il profite à tous, et que pour aller dans ce sens, il doit servir de variable d’ajustement, à l’équilibre économique mondial. A cette fin, un partage équitable et aussi durable, des bénéfices générés par les Progrès, pourrait se concevoir comme suit :

 Une Part, pour les Entreprises,......pour les Actionnaires et les Investissements.

 Une Part, pour les Salariés....... Réductions Temps de Travail et Hausses des Salaires.

 Une Part, pour les Consommateurs,.....Hausses du Pouvoir d’Achat./‘Baisses des prix’.

Le MEDEF, ..... n’aime vraiment pas les 35 Heures

Rien de plus normal pour eux, car avec la R.T.T., les Patrons restent toujours responsables de leurs Personnels. Responsables financièrement, sinon moralement. Alors qu’un licenciement c’est tellement plus simple pour eux ! Un licenciement c’est calculé, c’est clair, net et précis, c’est adapté juste comme il faut, aux intérêts,.... non pas des Hommes, mais des Entreprise ! Et de plus, avantage ‘fric’ suprême, les Salariés licenciés devenus Chômeurs, sont intégralement pris en charge par la Collectivité, c’est à dire par nous,...par tous ceux qui paient des impôts.

De toute façon, pour le Patronat, tout changement inquiète et provoque des récriminations souvent excessives. D’ailleurs, toutes les protestations catégoriques qui sont faites aujourd’hui, sur les « 35 Heures », rappellent étrangement l’immense tollé qui avait accueilli, la loi de 1841, concernant elle aussi,....une ‘Réduction du Temps de Travail’ :

 - Mais alors là, quelle Honte, ......il s’agissait de réduire à, 8 heures par jour maximum,, le Temps de Travail des Enfants, âgés de 10 Ans !  Mais qu’importe la honte, l’histoire sociale nous apprend, que les récriminations du Patronat, avaient été d’une virulence rare :

  « Que c’était de la démagogie,........que sans la possibilité de faire travailler des petits Enfants, toute l’économie française allait s’écrouler,........que les Entreprises feraient faillite,........ que la France allait perdre toute sa compétitivité ....etc....etc.... »

Quand on sait à présent, avec le recul, que l’abolition du travail des ‘petits Enfants’, n’a pas été la catastrophe économique annoncée, mais plutôt une formidable avancée sociétale, on peut se poser des questions sur le bien fondé de leurs arguments négatifs actuels, sur les 35 H.

 Aujourd’hui encore, les mêmes pleurnicheries. ‘Ces Gens, ne veulent vraiment pas admettre que l’on ne pourra jamais réduire le Chômage, si l’on ne réduit pas les horaires !’

La Lutte contre le Chômage, passe toujours par la R.T.T.

Mais comment, le M.E.D.E.F., peut-il nier cette évidence ? Il doit y avoir des relents « d’Alzheimer » dans le milieu patronal ! Car en effet, comment certains ne se souviennent-ils pas des rudes et durs combats, « Temps et Travail » , menés par nos Parents et nos Aïeux. Nombreux combats de la Classe Ouvrière, écrits en lettres de sueur, et parfois aussi, en lettres de sang, dans l’histoire de notre épopée sociale et laborieuse ? Oui, comment ne pas se souvenir que c’est grâce à ces quasi-esclaves d’alors, grâce à leurs efforts et à leurs sacrifices, que peu à peu, le ‘Travail’ s’est de plus en plus socialisé et humanisé !

C’est ainsi, que d’un horaire hebdomadaire de 80 Heures, en 1850, nous sommes progressivement descendus à 39 Heures par semaine, en 1982 ! Soit, en 130 Ans, une Réduction moyenne du Temps de Travail de :.....Une Heure tous les 3 Ans !  Et il faut noter que ces réductions,....grâce aux gains de productivité gagnés par nos constants progrès technologiques, se sont toujours faites,....sans perte de salaire !

  Alors pourquoi, pour quelles raisons occultes, devrions nous, aujourd’hui,

  nous arrêter au chiffre fatidique, de 39 Heures de travail, par semaine ?

 Le Progrès des Hommes, lui, ne s’arrête jamais !.....Heureusement, car

  c’est grâce à lui, que l’Humanité avance !

  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  LE SYSTEME P.E.P. * Le Partage Equitable du Progrès

Ce Système original, a été présenté en intégralité dans mon livre édité en 1998 :

  « 35 HEURES ,.... pour une Nouvelle Société »

Le principe de base est très simple : Dynamiser les « Charges Passives » des Entreprises :

 Au lieu de verser des charges, pour payer des Chômeurs qui restent chez eux

 à ne rien faire, il vaut mieux que les Entreprises conservent ces charges,

  par-devers elles, pour embaucher et,.... payer, ces chômeurs a travailler !

Contrôle chiffré Approximatif du Principe : P.E.P.

Afin de simplifier notre petite démonstration, nous prendrons comme axiomes de base :

 - La réduction des horaires souhaitée, qui est de ....... : 39 Heures, à 35 Heures

 - Et pour cette réduction, nous prendrons, le pourcentage, arrondi de,..... : 10 %

L’astuce du Système P.E.P. a été de trouver une démarche cohérente, qui permette d’embaucher : «  1 Chômeur par groupe de 10 Salariés » ! Sans que cela ne coûte, pratiquement pas, un sou de plus à personne  : ni aux Entreprises, ni aux Salariés, ni à l’Etat 

 Et cela, grâce à la possibilité de créer de nouveaux Emplois, par ...... :

 - 1) - Par la réduction des horaires de travail de 10 % . Soit passer de 39 Heures à 35 H.

  - 2) - Par l’augmentation des effectifs de 10 %. Embaucher 1 Chômeur par Groupe de 10.

Pour avoir les mêmes temps de production.

 - 3) - Par l’exonération des 10% de la‘Masse Salariale’, liée au Chômage, qui permet d’embaucher et payer totalement ,.... : 1 Chômeur par décades de 10 Salariés.

 Exemple : Pour un effectif de départ de : 10 personnes.

 Effectif  : 10 Pers. à 39 H. par semaine = 390 Heures de production hebdomadaire.

  Embauche d’ 1 Chômeur.

  Effectif  : 11 Pers. à 35 H. par semaine = 385  Heures de production.......

Comme on le voit, le principe préconisé par le ‘Système P.E.P. ‘ est parfaitement viable. Le petit écart relevé de 5 Heures, provient des arrondis de calculs. Parce qu’il est évident, bien sûr, que toutes les mises en application dans les Entreprises, seront étudiées et affinées, par nos éminents économistes et, approuvées et imposées sur le plan National..

Il en sera de même pour ce qui concerne l’exonération des ‘Parts de Charges Sociales’ liées au Chômage, dont les choix et les valeurs seront à définir par des Spécialistes du Personnel.

Créer Deux Régions Pilotes, Nord – Sud

Pour peu que l’on y réfléchisse, et pour ceux qui cite l’Allemagne en modèle, on pourrait dire que les « 35 Heures », ou même la R.T.T., sont en quelque sorte du « Chômage partiel » à la Française. « Du Chômage Partiel Prévisionnel Anticipé » ! Mais chut......

Pour revenir à notre « Système P.E.P. », nous pensons qu’il pourrait être intéressant de tester sa faisabilité, et de procéder éventuellement à sa mise au point. A cette fin, on pourrait sélectionner deux Régions de France, dont le Staff et les Entreprises accepteraient pour un temps, de jouer le rôle de cobayes socio-économiques.

Ces actions expérimentales, contrairement à ce que l’on pourrait croire, au lieu d’être des sources de querelles ou de divisions, devraient avoir un effet catalyseur propre à mobiliser les Hommes et à réanimer les territoires concernées. De plus, la France entière, aurait les regards tournés vers ces régions-tests, afin de mesurer l’évolution de leurs expériences sociétales. Ce serait pour tous les Français, le signe qu’enfin,..... le Gouvernement bouge ! Ce serait la fin de l’immobilisme et certainement aussi, .....le début de la « Démocratie Participative » tant préconisée et souhaitée par tous les Socialistes !

Une ‘France-laboratoire, pour tests sociétaux ? Pourquoi pas ? Ce serait assez bien dans nos Traditions.....Et quel beau Challenge pour notre nouveau Gouvernement Socialiste Intégral ! 

  Raymond MONEDI

 Septembre 2012

* Le « Système P.E.P. », pour la réduction du Chômage, a été présenté sur nos 2 livres :

 - ‘AFIN QUE NUL NE PLEURE’.....ou le Dynamisme Convivial’ ,....... publié en 1992.

 - ’35 HEURES,......pour une Nouvelle Société’,............publié en 1998.

 Ces 2 livres ont été édité par :...... BUCHET – CHASTEL PARIS.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 10 septembre 2012 10:31

    À l’auteur :
    La réduction du temps de travail participe du progrès économique et social.
    Permettez-moi de rappeler qu’au temps des « Trente années Glorieuses », l’avenir était promis à la « Civilisation des Loisirs » dans laquelle chacun travaillerait (beaucoup) moins et gagnerait (beaucoup) plus...
    Depuis l’avènement du chômage de masse, à partir de 1975, les chômeurs de longue durée sont entrés dans une caricature de civilisation des loisirs car, certes, ils disposent de beaucoup de temps de loisirs mais, hélas, sans revenu adéquat.
    Prôner la « Civilisation des Loisirs » est devenu hyper politiquement incorrect ! ! !
    Néanmoins :
    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel par l’Épargne.

    Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

    Ce projet de « Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel par l’Épargne » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

    Objectif Principal :
    Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique en vue de la « Refondation du Capitalisme ».

    Objectifs Spécifiques :
    I)
    Transformer le « capitalisme ordinaire » en un authentique Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    II)
    Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».



    • jef88 jef88 10 septembre 2012 11:22

      Le chômage de masse ? Pas 1975 plutôt 1985 ....


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 10 septembre 2012 11:35

       jef88 

      Dès 1975, la tendance se met à la hausse, inéluctablement.
      http://france-inflation.com/graph_chomage.php

      1975 : 1 million de chômeurs
      1981 : 1,617 million
      1988 : 2.2 millions


    • jef88 jef88 10 septembre 2012 13:58

      merci pour le lien ! le graphe est parlant

      le chomage a bien débuté en 1975 (R Barre Avec sa déclamation « mort aux canards boiteux »)

      mais le chomage de masse c’était bien en 1984 1985


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 10 septembre 2012 14:33

       jef88 

      http://www.metrofrance.com/x/metro/2008/04/14/uKzwTfGOlpuG6/index.xml

      31 décembre 1958 : Création de l’Assurance chômage par le Générale de Gaulle. Les années 60 marquent le début de la hausse du chômage en France.

      13 juillet 1967 : création de l’ANPE, l’Agence Nationale pour l’Emploi. Elle a été fondée sur ordonnance du secrétaire d’Etat aux Affaires Sociales chargé de l’emploi de l’époque : Jacques Chirac. A l’époque, on compte quelque 300.000 chômeurs en France.

      1970 : création du Smic ( salaire minimum de croissance) sur l’instigation de Jacques Chaban-Delmas.

      - 1973 : Le choc pétrolier marque le début de l’accroissement significatif du chômage en France et dans tous les pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques qui rassemble tous les principaux pays développés).

      1974 : Création d’une allocation chômage en cas de licenciement économique. De 100 000 chômeurs en 1968, on passe à 200 000 chercheurs d’emploi en France en 1974.

      1976 : Pour la première fois, la France enregistre 1 million de chômeurs parmi la population active.

      - A l’automne 1981, le nombre de demandeurs d’emploi dans l’Hexagone passe la barre des 2 millions.

      [DOC] VARIATION DU NOMBRE DE CHÔMEURS DE 1968 À 2003
      dglaymann.com/IMG/doc/Nombre_chomeurs_1968-2003-4.doc

    • Romain Desbois 10 septembre 2012 17:22

      Et c’est en 1983, sous un gvt socialiste que l’on a désindexé les salaires de l’inflation. Depuis l’on perd chaque année du pouvoir d’achat . (j’avais lu il y a dix ans que c’était déjà 33% en moyenne depuis la désindexation).

      Au chiffre du chômage , il faut lier le taux de natalité, le baby boom. Il a fallu plus de classes encore plus surchargées, plus de crèches, plus d’alloc, puis adulte plus de boulot et maintenant plus de retraite.
      Problème que les allemands n’ont pas eu et raison du faible taux de chômage parmi leurs jeunes.


    • jef88 jef88 10 septembre 2012 18:30

      JPL
      67=300 000
      68=100 000 Je n’en suis pas certain ... C’est un chiffre du mois de mai ?
      74= 200 000 je ne me souviens pas d’une année à moins de 300 000 !!!
      76 = 1 000 000
      81 = 2 000 000

      en 1983 60% des fabriques de meuble ont déposé le bilan et c’était le même régime dans toutes les activités manufacturières

      Mais il y a des autistes


    • Robert GIL ROBERT GIL 10 septembre 2012 10:59

      voici dans cet article comment l’histoire répète les arguments contre la réduction du temps de travail ?

      http://2ccr.unblog.fr/2012/03/19/la-vieille-rengaine-du-patronat/


      • niblabla 10 septembre 2012 11:15

        Vous ne faites qu’un bilan sur les heures et pas sur les cout.
        Or si il y a équivalence en terme d’heure entre 10 et 11 personne à 39 et 35 heure ce n’est pas le cas pour le cout si vous ne diminuer pas les salaires.

        de plus, le marché du travail n’est pas exactement un gâteau qu’il suffit de couper en part égale pour avoir du boulot pour tout le monde.
        Certain événement ou mesure font grossir le marché du travail et d’autre le font le diminuer.
        Or découper augmenter le cout du travail aurait plutôt tendance à faire diminuer le marché du travail. Et donc passer de 39 à 35 ne créer pas des emplois dans la durée.

        Si vous voulez vraiment diminuer le temps de travail, il faut diminuer les salaires en conséquences.


        • AntoineR 10 septembre 2012 11:37

          Etant donné que ce système permettrait de « supprimer » un chômeur, l’état pourrait diminuer les charges sur les salaires et il n’y aurait donc pas de surcoût pour l’entreprise.

          Nous sommes arrivé dans un système abbérrant où la moitié des français bosse pour la totalité. Ce serait quand même bien plus juste et efficace que tout le monde bosse mais un peu moins.

          Apparemment vous préférez payer une personne qui bosse et des charges fortes pour pouvoir payer un chômeur que de payer 2 personnes qui bosse un peu moins ?

          Je pense que cette mesure de partage du progrès est du simple bon sens.
          Elle ne passe pas car les médias au service de l’oligarchie nous donne du « prêt à penser » : c’est anti-compétitif, ce n’est pas possible, l’allemagne ne le fait pas alors il ne faut pas le faire....
          L’histoire de l’homme et du progrès est basée la dessus, pourquoi il faudrait arrêter maintenant ?


        • Romain Desbois 10 septembre 2012 17:28

          D’autant que sont nombreux ceux qui font plus de 35 h et qui ne sont pas payés plus (les cadres par exemple....)

          L’inspection du travail estime à plus de 1 milliard d’heures pas an !

          Et puis en réduisant la différence entre les plus gros salaires et le smic, on peut sans coûter un centime de plus aux entreprises créer des centaines de milliers d’emplois.

          Mélenchon proposait le SMAC à 20 fois du SMIC maximum. (l’indexation du smac sur le smic est ingénieuse car si le « patron » veut s’augmenter, il devra militer pour l’augmentation du smic)


        • niblabla 10 septembre 2012 22:47

          >> Etant donné que ce système permettrait de « supprimer » un chômeur, l’état pourrait diminuer les charges sur les salaires et il n’y aurait donc pas de surcoût pour l’entreprise.

          ça reste a calculer.
          Je pourrais également dire que si l’état baisse les charges alors l’entreprise aura les moyen d’employer des personnes en plus.(sans changer le nombre d’heure) ça se mord la queue.


        • jef88 jef88 10 septembre 2012 11:20

           1) Toute croissance de la demande, génère.....des Créations d’Emplois !

           2) Tout gain de productivité génère,....... des Suppressions d’Emplois !

           3)C’est donc bien, le « différentiel  », entre le niveau de la Demande et,....le niveau de la Productivité, due au progrès,.... qui crée, le plein-emploi ou,....... qui crée le chômage !

          RIDICULE ! Cette démonstration serait valable dans une économie théorique, bloquée fermée !
          MAIS : les gains de productivité , si le salaire suit , donnent une hausse du niveau de vie donc des capacité d’achat, donc une augmentation de la demande ....
          Comment à fonctionné l’économie des 30 glorieuses ??? C’était bien comme cela.

          Mais nous (pas moi, les zélites) avons ouvert toutes grandes les portes de l’Europe aux produits asiatiques fabriqués dans un système de dumping organisé ...
          Les indicateurs ont été trafiqués la balance des payement a été superbement ignorée...
          il y a de GROS intérêts en jeu ;...
          Donc on peut crever ...................................................................


          • AntoineR 10 septembre 2012 11:49

            C’est faux l’économie des 30 glorieuses à fonctionné la dessus car il y avait le plein emploi et une demande qui pouvait croitre. Aujourd’hui, tout le monde a 2 télés, 1 ou 2 voitures. La durée de vie des produits a été réduite au maximum. Nous ne pouvons plus augmenter la demande pour répondre à l’augmentation de la productivité. (les barrières écologiques aussi posent problème). On ne pourrait pas consommer toute la production de biens et de services d’une société de plein emploi. Ou alors il faudrait inventer des objets toujours plus cons et des services toujours plus futiles.

            Il est évident qu’il y a un souci de « demande » ou de « besoin ». Nous ne pouvons créer des emplois qu’en créant de nouveaux besoins, mais nous arrivons au bout.... Voulez-vous un voiture jetable ? Un I-phone pour votre gosse de 2 ans ? Un contrôle technique tous le 3 mois ?
            Partir au ski toutes les semaines ? Avoir un frigo dans les toilettes ?

            Est-ce vraiment cela le progrès ? Consommer toujours plus pour continuer à bosser tous 40 heures ? Et après tout, pourquoi 40, pourquoi pas 50 ? Qui a fixé le temps plein à 40 heures ? C’est quoi cette barrière psychologique ?


            Jef88 a décidé que le jour de sa naissance était le jour de la fin du progrès social. L’humanité a toujours rechercher les gains de productivité pour améliorer son sort mais aujourd’hui, c’est fini. Jef a dit que c’était assez !! Nous sommes arrivé à l’optimum ! 40 heures par semaine, retraite à 65 ans et basta ! 


          • Nums Nums 10 septembre 2012 12:20

            @AntoineR


            En effet.

            Ca fait un moment que tous les besoins sont satisfaits et comme la demande ne peut plus augmenter ou se maintenir naturellement, on bidouille :

            - Produits et services non-indispensables ( iJoujous ou soins chez l’esthéticienne).
            - Obsolescence programmée et neuro-programmée (le marketing fait en sorte que le mouton ait envie d’acquérir un produit qu’il a déjà mais en Hachement plus mieux).



          • Txotxock Txotxock 10 septembre 2012 12:27

            Aujourd’hui, tout le monde a 2 télés, 1 ou 2 voitures

            Même pas.


          • jef88 jef88 10 septembre 2012 14:02

            les produits que nous consommons sont pour la plupart d’importation ....
            donc le produit de notre travail enrichi d’autres pays

            note : je suis né en 1944


          • Peretz1 Peretz1 10 septembre 2012 17:53

            Effectivement, ridicule ce texte.On ne peut pas raisonner globalement sur l’emploi, le temps de travail, sa répartition individuelle comme si un pays était une seule entreprise. Il n’est pas possible de faire l’impasse sur l’organisation des entreprises toutes différentes. Quant à la RTT, elle n’a été valable qu’à court terme.


          • non667 10 septembre 2012 12:43

            à monedi
            Malheureusement, et répétons-le encore, c’est par l’incompétence des Dirigeants du Monde entier, que le Progrès, mal partagé, est devenu la cause principale d’un fléau, aussi absurde qu’inhumain que l’on a nommé  : Chômage !

            batir un raisonnement sur le postulat que les multimilliardaires du N.O.M.maître du monde sont des C... ruine toutes crédibilité de votre perception du réel et par là même à votre projet !


            • JPhilippe 10 septembre 2012 12:53

              Et pourquoi seulement 35 Heures ?
              Le progrés n’a pas vocations à s’arrêter à 35 heures,
              L’objectif (surtout quand on voit l’automatisation des taches partout), c’est de baisser à 32h puis 28h, puis 24h etc.

              On est dans une situation our ce qui est bon pour la société va à l’encontre des égoïsmes individuels et des contraintes s’imposant à l’entreprise qui ne peut agir que sur ce qu’elle contrôle.

              Normalement, c’est à ca que devraient servir les hommes politiques.


              • Romain Desbois 10 septembre 2012 19:32

                oui en plus c’est un cercle vertueux car le temps libre créé de nouveaux besoins, des emplois (culture, loisirs, bricolage, jardinage, déco, tourisme, etc...) et permet surtout de pouvoir nous consacrer à notre citoyenneté, à la démocratie directe, à agir dans les assocs, développer l’entre aide et l’épanouissement de soi.
                Ca permet de vivre plus avec ses enfants, sa famille, ses amis.

                Ca permet moins de stress au boulot, donc plus de performance ou de qualité, moins de maladie, etc....

                Que du positif.


              • Cédric Moreau Cédric Moreau 11 septembre 2012 09:17

                @RomainDesBois

                Oui cela crée de nouveaux besoins, mais pas ceux sur lesquels les grosses entreprises pourraient faire du profit ou qui iraient dans leur sens : plus de démocratie n’est absolument pas bon pour les dirigeants actuels, ils y perdraient leur pouvoir.

                Rien d’étonnant à ce qu’ils ne veuillent pas réduire le temps de travail !

              • OuVaton OuVaton 10 septembre 2012 14:56

                Merci pour cet article sympathique et essentiel... 


                C’est, en gros, ce que Jacques Duboin disait il y a fort longtemps.. Depuis les 30 glorieuses sont passée par là semblant occulter le problème mais cela n’a fait que le repousser en gaspillant beaucoup trop de ressources de la planète.


                • perlseb 10 septembre 2012 15:26

                  Les larbins des patrons diront, d’un ton assuré (« je m’y connais en économie, moi, vous, vous êtres des nuls ! »), que le travail n’est pas un gâteau que l’on partage. Bien évidemment, que si la population est suffisamment bien éduquée (encore le cas en France), le travail devrait absolument être partagé.

                  Cependant, si on ne partage pas le travail, c’est qu’il doit y avoir un intérêt, non ? Le chômage est une bénédiction pour les patrons et ploutocrates divers (rentiers, etc...). Il permet de mettre les salairés en concurrence (baisse des salaires), donc de limiter l’inflation : cela assure un meilleur profit (pour les actionnaires) et aucune perte de pouvoir d’achat pour les rentiers.

                  Le mandat de la BCE est de maintenir l’inflation sous les 2%, ce qui peut être énoncé autrement en tenant compte de la courbe de Philips ou du NAIRU : le mandat de la BCE est de maintenir un nombre de chômeurs suffisants (réflexion pertinente d’Etienne Chouard).

                  Donc encore une fois, on peut imaginer des mondes qui s’occupent de l’intérêt du plus grand nombre (mondes démocratiques), mais il faut croire que nous ne vivons pas dans un tel monde, qui rappelons-le, est parfait pour les décideurs (et ce, quel que soit le larbin que vous élirez : l’élection est tout sauf démocratique).


                  • titi 10 septembre 2012 15:31

                    « Embaucher 1 Chômeur par Groupe de 10. »

                    Bah moi j’ai 4 salariés :
                    2 ingénieurs séniors
                    1 ingénieur junior
                    1 administratif
                     

                    Donc en réduisant de 4h je libère 16 heures par semaine.
                    Je dois donc trouver un(e) 1/4 administratif, 1/4 junior et 2/4 senior qui devra partager son temps entre 3 sites de l’aglomération Lyonnaise...

                    Nulle doute que je vais trouver preneur...


                    • AntoineR 10 septembre 2012 16:17

                      Il y a un peu de mauvaise foi là.
                      J’ai travaillé dans plusieurs PME et c’est clair que l’effectif réduit complique l’adéquation entre les différents postes et les besoins. C’est pour cela que l’on parle de polyvalence.

                      Vous avez déjà ce problème là aujourd’hui. Il est impossible que tous les jours vous ayez pile besoin de 2 ingé séniors, 1 ingé junior et 1 administratif. Il y a forcément des recoupements dans les différentes tâches de ces personnes.


                    • Romain Desbois 10 septembre 2012 17:02

                      titi

                      typiquement l’argument de mauvaise foi.

                      L’annualisation du temps de travail , ça vous parle ?

                      Ca a même été fait en même temps que les 35 heures.


                    • titi 10 septembre 2012 23:19

                      @Antoine,

                      Aujourd’hui à part le poste administratif il n’y a pas de « polyvalence ».
                      Donc le problème se pose

                      @Romain
                      Je ne vois pas ce que ca change : si je ne génère pas un plein temps sur une semaine, je ne génère pas un plein temps annuel.
                      Et le problème lié au fait que ces 4 postes sont sur 3 sites différents reste entier même annuellement.

                      En plus puisque vous parlez de l’annualisation du temps de travail, les 2 séniors relèvent du régime cadre, et le junior et l’administratif non. Les deux premiers sont annualisés, les deux autres pas.

                      Le « partage du travail » ca marche chez EDF, Véolia, La Poste et la SNCF.
                      Ailleurs c’est une chimère.
                      Le travail ne se partage pas.


                    • kemilein 11 septembre 2012 02:39

                      le travail se partage, sauf quand on est das un système de cellules autistes cancérigènes.

                      un champ peut être cultivé par deux cultivateurs différents pour produire au final la même chose.
                      le « travail » c’est a dire l’activité se partage très bien.

                      ce qui vous empêche de le concevoir sont les verrous intellectuel qui ont été formalisé en législatif.

                      le travail se partagera d’autant mieux en disparaissant, vous pensez que l’administration restera encore longtemps humaine ? restriction budgétaire ? rationalisation ? > informatique , ca marche 24/24 7/7 ca ne se paie pas a la fin du mois ca traite des millions de dossier par seconde pour peu que la machine suive.

                      faire des brosses a dents, du pq, des slips ? des machines le font très bien, plus vite, sans pause, sans tomber malade (tant qu’on fait de la maintenance, qui peut aussi être faite par une autre machine ;) )

                      l’ingénierie ? a part dans l’innovation un pc pourrait largement de manière exhaustive faire des simulation pour évaluer les amélioration a apporter a tel ou tel produit déjà existant pour peu que les algorithmes soit correctement écris et les fonctions parfaitement paramétrées.

                      en clair ? le travail se « partage » et le travail tend a disparaitre, mon seul étonnement (rhétorique) est qu’il y a encore des gens pour penser a faire travailler 40h des gens alors que c’est inutile (si vous deviez pêcher pour vous nourrir continueriez-vous de pêcher alors même que vous auriez assez pour vous (proche, stock et échange compris) ?? voilà la bêtise humaine (ce qui explique pourquoi vous vous acharnez là dessus)


                    • kalagan75 11 septembre 2012 07:57

                      laisse tomber titi, tu parles à des trolls ! des mecs qui n’ont jamais rien entrepris mais qui vont t’expliquer la vie ...


                    • kemilein 11 septembre 2012 12:32

                      «  »des mecs qui n’ont jamais rien entrepris«  »
                      j’entreprends souvent mais jamais n’exploite ou ne dirige.

                      les trolls sont les vieux cons attardés pis que réact juste idiots


                    • Romain Desbois 11 septembre 2012 22:40

                      Arnaud n’a jamais rien produit, ce sont ses ouvriers qui produisent et lui qui encaisse la plus grosse part.


                    • titi 11 septembre 2012 23:47

                      @kemilin

                      « un champ peut être cultivé par deux cultivateurs différents pour produire au final la même chose. »
                      Totalement faux.
                      Si l’un sème avant que l’autre ne laboure ca marchera pas : il faut de la coordination.
                      Si l’un s’est spécialisé dans le Maïs et l’autre dans le Colza, alors ils ont des outillages incompatibles : il faut de l’homogénéisation

                      Cette coordination, cette homogénéisation a un cout.

                      En ressource humaine 1 + 1 ne fait pas 2.... c’est un principe connu de puis le début des années 70.


                    • titi 12 septembre 2012 00:01

                      « l’ingénierie ? a part dans l’innovation un pc pourrait largement de manière exhaustive faire des simulation pour évaluer les amélioration a apporter a tel ou tel produit déjà existant pour peu que »

                      C’est faux.
                      D’abord, les modèles de simulation sont basés sur des axiomes mathématiques.
                      Or cela n’est pas toujours appliquable : exemple le cas d’une coulée en fusion qui « tombe » dans un moule à température ambiante.

                      D’autre part le modèle de simulation est vérifié par l’expérience : il ne permet pas de modéliser une « nouveauté ».


                    • eric 10 septembre 2012 15:45

                      Vous n’y etes pas du tout ; 35 heures, c’est beacuoup trop dans la fontion publique. En effet, le gouvernement s’apprête à recruter 150 000 jeunes au chômage issus des quartiers ou l’emploi est rare. En gros 20% d’une classe dâge, celle qui, au doigt mouillé n’a pas le bac ou pas grand chose de plus. Dans le public.... Donc des gens sans formation et sans diplôme. A tous casser, il pourront faire le sale boulot pour les agents de catégorie C qui par exemple, dans la fonction publique d’état, sont de l’ordre d’un gros 20%. Autant dire que les agents en question qui étaient « absolument débordé », vont avoir du mal a trouver des occupations pour tous le monde.

                      Comme ces gamins n’ont de toute façon pas le niveau pour passer les concours et que de toute façon il n’y aura de titularisation qu’au compte goutte et peu ou pas de création de poste, autant dire qu’ils sont là pour longtemps. Parce qu’aprés un an ou deux de ce genre de responsabilité, les potentialités de se recaser dans un vrai boulot dans le privé ont bien sur tendance à s’éloigner.

                      Leur destin ? jouer les bouches trous corvéables à merci en attendant qu’un miracle économique se produise en france. J’ai une copine comme cela qui fait des remplacement dans les musées depuis 10 ans au quatre coins de son département.
                      Donc, pour que ces gens ne se sentent pas complètement inutiles, avec la désespérance que cela peut entraîner, il est dors est déjà indispensable que les titulaires adoptent un rythme de travail plus raisonnable. Or, ils sont déjà au 35 heures.


                      • Romain Desbois 10 septembre 2012 17:08

                        Eric

                        Va faire un tour une journée aux urgences, va passer une journée avec une équipe de la bac, va assister une compagnie de pompier.

                        Et tu vas vite ravaler ta morgue poujadiste.

                        Comme disait ma grand-mère bretonne :

                        Gras comme la France, ingrat comme comme un français !


                      • eric 11 septembre 2012 07:41

                        Vous etes fous ? Vous voulez coller des bac moins 2 chômeurs de longue durée aux urgences ou a la BAC ? Là je crois que ce sont aussi les patients qui vont se ruer sur les hopitaux belges...Les citoyens qui vont créer des milices pour assurer leur propre sécurité ou des pompiers volontaires avec des pomppes à bras. Quel mépris par ailleurs pour des agents publics formés et techniques, dont vous avez l’air de penser qu’ils seraient aisément substituables par un peu n’importe qui.


                      • Romain Desbois 11 septembre 2012 15:45

                        non monsieur, vous insultez les fonctionnaires en les accusant d’être des fainéants !
                        Je vous ai donné quelques exemples de fainéants sur lesquels vous crachez.

                        Mais allons plus avant.

                        Ces bac-2 que vous semblez prendre pour des demeurés peuvent très bien alléger la tâches de ces professionnels.

                        - aider les patients attendant d’être soignés pour recueillir des infos administratifs, les transporter jusqu’au lieu de soin, etc...

                        - assister les pompiers, en faisant la circulation, éloigner les curieux, dégager la voie de la ferraille, etc....

                        - conduire le véhicule de police (ou de pompier), rédiger les procès verbaux, etc....

                        Ce qui n’exclut en rien qu’ils puissent acquérir des connaissances ou avoir un minimum de formation.


                      • Aristoto Aristoto 10 septembre 2012 15:52

                        Antisémite ! Complotiste ! Négationniste ! Nazi !

                        http://www.dailymotion.com/video/xq9kmd_la-vraie-regle-verte_news


                        • Tipol 10 septembre 2012 16:45

                          Votre article et vos arguments vont dans le sens d’une progression humaniste de la société, ils partent d’une hypothèse fausse qui ne fera jamais axiome que tout le monde est bon et doué de bonne volonté sur Terre.
                          Les gens qui ont usurpé le pouvoir en France et partout ailleurs sont en ultra grande majorité des gens principalement malhonnêtes, profondément escrocs, malfaisants.
                          Ils n’ont qu’une hâte, installer un esclavage dur et vous passer à la moulinette.
                          Les gens qui tentent d’entrer en politique avec de bonnes intentions sont des idiots incompétents.
                          Il ne faut pas entrer dans les sujets de politique actuelle comme depuis toujours avec des arguments, ni de bonnes intentions, il faut y entrer avec des guillotines.
                          Les gens bons et doués de bonne volonté sur Terre sont une très mince minorité, parce que mêmes les pauvres seraient les premiers à devenir les pires esclavagistes si l’occasion leur en était donnée.


                          • kemilein 11 septembre 2012 02:21

                            a cette vérité factuelle jeans jaques Rousseau vous répondrait que l’Education peut tout, ce avec quoi je suis parfaitement d’accord, entendu qu’on s’entende sur ce qu’est l’éducation, soit un conditionnement comportemental (éducation n’est ni instruction ni formation)

                            étant pourtant parfaitement conscient du déterminisme absolu que je nomme environnemental et synergétique (qui n’est pas une fatalité pour autant) c’est a dire que je suis « conditionné » par mon environnement (ma planete, mon époque, ma géographie, ainsi que les gens avec qui je partage ce sort, etc) mais que je conditionne tout autant mes semblables qui réagissent par rapport a moi.
                            étend entendu ce point on sait donc, compte tenu de ce qu’est un organisme cérébral (qui est un déterminisme majeur), c’est a dire jouisseur chimiquement et qui déteste par dessus tout souffrir, que nous aurons TOUJOURS des gens dont la passion est de faire souffrir les autres, car ça leur est plus simple ainsi (pour 1000 et une raison de leur historique personnel <(-la succession de ce qui se passe dans leur vie de manière factuelle-)

                            l’éducation peut tout mais certain y sont insensible du fait de leur parcourt personnel

                            il existe donc deux réponses, deux approches
                            on fait avec
                            on les extermine


                          • Tipol 10 septembre 2012 16:56

                            Tout est fait à l’envers dans cette société.
                            Le gouvernement se protège avec divers encadrements administratifs qui regardent pendant 35h les forces vives et actives périr dans la mondialisation.
                            Le principe de base, la vraie règle d’or eût été de considérer toutes les organisations passives et à charges comme moins rémunératrices que les métiers producteurs et actifs.
                            Les 35 auraient dû n’être réservés qu’aux combattants directs de l’économie.
                            Aucun métier de charge, de loisir, de contemplation n’aurait dû obtenir cet horaire, tout fonctionne à l’envers.


                            • Aristoto Aristoto 10 septembre 2012 19:36

                              J’ai pas compris ! Je sais bien que la grande parie des gens sont de crapules ....mais le reste ?!!

                              C’est dommage ça avait t l’air interressant !


                            • kalagan75 11 septembre 2012 08:49

                              en gros tu bosses suivant la pénibilité de ton travail : c’est un bon principe .

                              Mais quand tu vois que les conducteurs de trains justifient leurs retraites anticipées par la « difficulté » et la pénibilité de leur travail , ce n’est pas gagné 


                            • kemilein 11 septembre 2012 12:34

                              parce que toi tu a été chauffeur de train et donc tu sais quelle pénibilité c’est ?
                              peut être devrait on t’enfermer des heures durant des années durant dans une boite plus petites que des chiottes...

                              je ne dis pas qu’ils ont raison, je dis que tu n’en sais sans doute rien.


                            • Romain Desbois 11 septembre 2012 15:47

                              Peut-être que c’est pas au cheminot de partir plus tard à la retraite mais à ceux qui travaillent aussi voire plus dur de partir plus tôt.

                              On reconnait les poujadistes par le fait qu’ils veulent toujours niveler par le bas.


                            • Tipol 11 septembre 2012 18:53

                              Évidemment, beaucoup de monde se fatigue au travail et expose ses droits.
                              Tout le monde a toujours de bonnes raisons pour justifier un meilleur salaire.
                              Il faut savoir faire la différence entre la fatigue au travail et la productivité.
                              La pénibilité est une chose totalement différente de l’emploi productif.
                              Et malheureusement, les improductifs sont bien plus nombreux, ils sont le cas général.
                              Retourner des espaces verts en pleine pluie est très pénible, mais n’est pas productif. Passer des mois à entrer des données chiffrées dans une console informatique est épuisant, mais n’apporte aucune rentabilité directe.
                              Organiser des concours de villes fleuries est l’exemple même de la charge totale, une complète création d’emplois artificiels.
                              Les emplois productifs directs sont les emplois d’extractions, miniers, d’exploitations, d’élevages, de cultures... tous les emplois qui mettent à disposition d’autrui des énergies reconditionnées et exploitables. Les autres emplois, tous aussi pénibles les uns que les autres sont des emplois de charges qui alourdissent la dette. Même s’ils présentent une certaine utilité, ils sont improductif.
                              -
                              On peut quand-même aujourd’hui se prévaloir du progrès technologique pour améliorer la qualité de la vie, et faire entrer une bonne partie de travaux improductifs pour notre meilleur confort.
                              Mais aujourd’hui, ce n’est pas une petite partie, ni une bonne, c’est l’écrasante majorité des emplois qui sont des emplois improductifs qui chargent la dette.
                              Nos élus, tous nos élus ne savent faire qu’une chose : voter les lois pour s’autoriser mettre leurs mains dans vos poches, prendre l’argent dans vos poches et le dépenser eux-mêmes dans de fastes activités improductives qu’ils osent nommer investissements. Ces gens-là, il n’y a pas d’autres mots que escrocs, voleurs pour les qualifier.


                            • Aristoto Aristoto 11 septembre 2012 19:15

                              C’est bien plus clair en effet ! Mais ne vous inquiétez pas cet effet est déjà présent ! Et meme chez nos plus grands oligarque ! C’est dire si le mouvement prend de l’ampleur !

                              Regardez donc Charles Pasqua grand humaniste qu’il est, il a bien vu que ne foutant rien de ses journée de politiciens mafieux il accepte encore plus de rallonger ses multiples mandats parlementaires !


                            • Cédric Moreau Cédric Moreau 11 septembre 2012 09:08

                              Vote négatif pour ma part, à partir du moment où vous parlez de votre système PEP. Vous manquez d’ambition et restez enfermé dans votre valeur travail, alors même que vous défendez le fait qu’il n’y en a plus autant. Pourquoi vouloir à tout prix conserver le lien entre travail et revenu et « partager » le travail ?


                              Ce que vous proposez est contre-productif : ne vaudrait-il pas mieux laissez le soin aux personnes de décider si oui ou non elles souhaitent participer à la production de valeur marchande ? Il n’y a pas que cette richesse qui existe - loin de là - encore faudrait-il que vous vous en rendiez compte.

                              Pour vous donner une piste de réflexion : http://revenudebase.info/

                              • Le péripate Le péripate 11 septembre 2012 09:16

                                Cobayes socio-économiques...

                                Dites-moi docteur, quel pourcentage de pertes de « matériel » humain vous parait acceptable pour votre expérience ?


                                • Yohan Yohan 11 septembre 2012 18:56

                                  Beaucoup en sont réduits à la semaine de zéro heure, rémunérée. Elle est pas belle, la vie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès