• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les vrais chiffres du chômage : 1 400 emplois supprimés chaque jour (...)

Les vrais chiffres du chômage : 1 400 emplois supprimés chaque jour !

Le 14 août, le régime Macron, avec l’aide de ses relais médiatiques, s’est lancé dans une grosse opération de propagande autour de la publication par l’INSEE des chiffres du chômage : faire croire que le chômage baisse ! Et pourtant, il y a toujours plus de 6,5 millions de chômeurs inscrits à Pôle-Emploi ! Plus du 1/4 de la population active, près de la moitié de la population salariée dans le secteur privé ! Et ce n’est pas l’insignifiante baisse en 1 trimestre de 0.2% du nombre de chômeurs recensé par l’INSEE, au sens du BIT, qui change la situation. Ce d’autant plus que la définition du chômage au sens du BIT est très restrictive : il suffit d’avoir travaillé une 1h au cours de la période de référence pour sortir des chiffres du chômage.

JPEG

Rappelons que les chiffres du chômage sont tellement mauvais que la ministre du Travail (du chômage diront certains) Murielle Pénicaud a pris comme première décision sur ordre de Macron à son entrée en fonction de supprimer leur publication mensuelle pour passer à une publication trimestrielle !

Les vrais chiffres du chômage : 6 554 100 inscrits à Pôle-Emploi au 2e trimestre 2019 !

www.initiative-communiste.fr vous révèle les vrais chiffres du chômage : 6 554 100 inscrits à Pôle-Emploi au 2e trimestre 2019. C’est le chiffre communiqué par le bilan n°34 de la DARES, publié en juillet 2019. Rappelons que le vrai nombre de chômeurs est encore supérieur, puisqu’il faut compter tous les travailleurs radiés, sans indemnité, qui n’ont pas de travail mais ne sont pas inscrits à Pôle-Emploi.

Contrairement aux annonces de la propagande des médias des milliardaires et des chaînes publiques aux ordres de l’Élysée, voilà les vrais chiffres du chômage selon le ministère du Travail :

  • le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A n’a que très peu varié entre juillet 2018 et juillet 2019 (-1.4%) à 3 377 300 demandeurs d’emploi
  • Le nombre des chômeurs en catégorie B recule très légèrement (-1.6%) et au contraire augmente en catégorie C (+1.8%). La catégorie C correspond aux chômeurs exerçant une activité réduite précaire longue.
  • résultat le chômage n’a quasiment pas évolué en un an (-0.5% sur un an) pour les chômeurs inscrits à Pôle Emploi : 6,554 millions de chômeurs sont enregistrés par le ministère du Travail à fin juin 2019, contre 6, 589 un an plus tôt. Sur le 2nd trimestre l’évolution n’est même que de 0.1%

Dans le détail, le nombre de sorties du chômage (catégorie A, B et C) par reprise d’emploi ( 110 100) sur la période avril / juin 2019 est en baisse (-1.2%) par rapport au trimestre précédent, et est plus de cinq fois inférieur au nombre de nouvelles inscriptions enregistrées sur la période à Pôle Emploi ( + 528 600). Ce ne sont que les radiations (+ 269 700), les désinscriptions pour stage et formation (62 400 / +5.6%) et maladie, retraite et maternité (+ 44 800) qui permettent d’éviter une explosion du nombre de chômeurs enregistrés.

La méthode de l’ex-banquier Macron – soufflée directement par l’extrême- droite, le MEDEF et la Commission Européenne – fliquer les chômeurs encore et toujours plus pour les radier des listes peut donner l’impression d’une baisse du nombre de chômeurs. C’est une illusion. Effacer les chômeurs en les obligeant à remplir des tas de paperasses inutiles c’est là la recette Macron pour faire baisser artificiellement le chômage.

Pas de création d’emplois : 127 000 emplois supprimés au 2nd trimestre 2019

En réalité, la politique de Macron continue de détruire plus d’emplois qu’elle n’en crée. Y compris en comptant les emplois précaires.

Selon la DARES, au 2 trimestre 2019, il n’y a eu que 110 100 reprises d’emploi déclarées, contre 106 800 fins de contrat, 31 000 fins de mission d’intérim, 19 500 démissions, 35 200 suppressions d’emplois par rupture conventionnelle (issue des lois Macron de casse du code du travail), et 44 200 licenciements. Soit 236 700 suppressions d’emplois. Pour un emploi créé, c’est 2.2 emplois détruits ! Et une perte nette de 127 000 emplois au second trimestre 2019.

La politique de Macron, qui donne des milliards d’euros au grand patronat a pour résultat de détruire plus de 1400 emplois chaque jour. Et si le nombre de chômeurs à Pôle-Emploi diminue légèrement, ce n’est que grâce aux radiations massives : près de 3000 chaque jour.

Au second trimestre 2019, le nombre de radiations administratives, c’est-à-dire de radiations sanctions a même bondi de 12,8% !

Preuve de l’absence de diminution réelle du chômage et de l’absence de création d’emplois, la durée moyenne d’inscription des chômeurs sortant des catégories A, B et C a augmenté de 9 jours, s’établissant désormais en moyenne à près d’un an (321 jours).

Fliquer les chômeurs => diminuer les indemnités et faire baisser artificiellement les chiffres du chômage !

Faut-il le rappeler, les indemnités, ce n’est ni la charité, ni l’aumône, mais bien le versement direct du salaire – mutualisé dans une caisse d’assurance-chômage – appartenant à chaque salarié. Il n’y a donc aucune raison de les conditionner à quelque forme de flicage que ce soit : les indemnités chômage, c’est notre salaire. Les réduire ou les supprimer c’est du vol ! Bien sûr, cela permettra à Macron d’assurer le financement de la suppression d’une partie des cotisations chômage qui a servi à masquer la hausse de la CSG pour les salariés ! Mais les perdants, c’est l’ensemble des salariés, les gagnants étant à travers cette baisse de salaire massive qui ne dit pas son nom, les patrons, les banquiers, la classe capitaliste, ces riches pour qui gouverne Macron.
Au passage, le tour de passe-passe est bien connu : la poudre de perlimpinpin Macron c’est de renforcer les obligations des chômeurs pour faire sortir des listes des centaines de milliers de privés d’emplois et ainsi faire baisser le nombre d’inscrits à Pôle Emploi, et inverser, ainsi artificiellement, la courbe du chômage.

De la même manière, la réforme de l’assurance chômage décidée par Macron sous les ordres de la Commission Européenne va permettre de diminuer massivement le nombre de chômeurs indemnisés. Mécaniquement, cela va également permettre de réduire le nombre de chômeurs inscrits. À défaut d’indemnisation, pourquoi les travailleurs privés d’emplois continueraient à s’inscrire à Pôle-Emploi et à s’astreindre au flicage permanent ? Ils ne s’inscriront plus ou subiront les foudres des radiations administratives. Ce qui permettra cyniquement au régime Macron de prétendre avoir réussi à faire baisser le chômage.

Rappelons que, selon les chiffres de la DARES, près d’1/3 des personnes inscrites à Pôle-Emploi en catégorie A, B ou C n’est déjà pas indemnisé. Sur les 6,5 millions de chômeurs, seuls 3,3 millions touchent des indemnités (souvent très réduites). Et ce sont ces indemnisations, en nombre de personnes indemnisables et en montant, que le régime Macron a décidé de réduire.

La réduction du droit des chômeurs par le régime Macron au 1er novembre 2019  :
Durée minimale de travail
Pour avoir droit au chômage, il faudra avoir travaillé 130 jours (910 heures soit 6 mois) sur les 24 derniers mois (contre 4 mois sur les 28 derniers mois jusqu’à présent).
Rechargement des droits
Le seuil minimum sera porté à 6 mois (contre 1 mois à ce jour). Il faudra avoir travaillé 6 mois pour bénéficier du rechargement de ses droits.
Réduction de l’indemnité en fonction des revenus
Les salariés ayant des revenus supérieurs à 4 500 € bruts par mois subiront une réduction de leur indemnité de 30 % à partir du 7e mois avec un plancher fixé à 2 261 € nets par mois.

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13527

Le halo autour du chômage officiel augmente !

Cette réalité de l’augmentation du chômage réel, mais de la diminution du chômage officiel reconnu par le régime Macron, en réalité, l’INSEE la reconnait. Dans son rapport, l’Institut de Statistique Nationale annonce une augmentation de 63 000 du nombre de personnes qui sont privées d’emploi, mais ne sont pas considérées au chômage.

L’INSEE observe aussi que la politique du régime Macron-UE-MEDEF a pour résultat prévisible – et dénoncé par les syndicats – de faire augmenter l’emploi précaire. Le taux d’emplois précaires en CDD ou intérim s’élève désormais à 7,6%. C’est son plus haut niveau historique.

source INSEE

NE VOUS LAISSEZ PAS BERNER PAR LA PROPAGANDE MACRON : diffusez ces vrais chiffres. Partagez-les, par courriel, sur les réseaux sociaux etc…

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/les-vrais-chiffre-du-chomage-1400-emplois-supprimes-chaque-jours/


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 16 août 18:18

    « soufflée directement par l’extrême- droite »

    quand on est con, on le reste vu que le RN N’A PAS LE POUVOIR.

    ça fait juste 20 ans que c’est 5-6M .........


    • mac 16 août 19:55

      @foufouille
      Non seulement il n’a pas le pouvoir mais on se demande s’il cherche vraiment à le prendre ou s’il constitue l’idiot utile du système en ayant des propos tellement polémiques qu’il assure aux partis soutenus par les oligarques une victoire certaine. Quand les gens auront compris que dans ce pays le RN (il en va probablement de même avec la FI) n’a presque aucune chance de prendre le pouvoir, ils choisiront peut-être d’autres partis d’opposition...
      Il faut dire qu’avec la « quasi-fusion » du PS et des républicains au sein de la REM, on a en quelque sorte un parti unique et plein de petits partis qui n’ont aucune chance de prendre le pouvoir.

      Pour ce qui est du chômage je suis prêt à parier qu’il ne va pas s’arrêter de baisser de sitôt dans les médias aux ordres. Il suffit effectivement de donner seulement les chiffres qui nous arrangent ( catégorie A) et d’oublier de donner les autres et pour cela il suffit d’avoir les médias dans sa poche pour que ne soient jamais donnés la autres chiffres évoqués dans cet article...


    • baldis30 17 août 09:57

      @mac
      bonjour, 
       « s’il cherche vraiment à le prendre ou s’il constitue l’idiot utile du système »
      ou joue au con pour en tirer avantages... lesquels ? (faire l’âne pour avoir du son).


    • HELIOS HELIOS 17 août 11:13

      @mac

      §§§ Non seulement il n’a pas le pouvoir mais on se demande s’il cherche vraiment à le prendre §§§

      C’est beau la constance, même dans l’imbécilité !... et ce n’est pas en répétant ad nauseam la meme connerie que cela deviendra une vérité.

      Vous pouvez dire cela de l’UPR, qui ne veut s’allier à personne et qui espère tout seul a conquerir 40 millions de votants, mais c’est faux pour le RN, qui progresse a chaque élection. Vous devriez vous poser la question simple, comment se fait il que *toute* la classe politique se ligue contre le RN. C’est loin d’être idéologique, c’est juste la peur de perdre ses privilèges pour ceux qui gangrènent notre pays de l’interieur, mais c’est aussi vrai pour les voisins qui ont peur du reveil d’une vieille nation dont l’exemple sera suivi partout : ils ont peur pour leurs fesses.

      Quand est-ce que ceux qui bossent et n’ont pas le temps de réflechir en rentrant du metro pour aller se coucher le soir lèveront le nez du guidon ? avec un taux de chomage tel que le notre, volontairement entretenu, on a pas le temps de contester...

      L’UPR serait la bienvenue dans tout parti ayant pour souci la souveraineté.... pas obligatoirement pour approuver, mais pour chasser ceux qui sont actuellement indéboulonnables ! ne pas s’associer c’est accepter de perdre, donc vouloir ne rien changer !!!

      Aller, ciao...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 août 11:41

      @HELIOS
      l’UPR, qui ne veut s’allier à personne

      Quand on voit ce qui se passe en Italie, l’alliance de la carpe et du lapin, ça ne fait pas envie...


    • mac 17 août 11:48

      @HELIOS
      Il a progressé certes mais vous savez très bien que dans l’état actuel une majorité de français le rejette viscéralement. Tous les candidats des partis ayant le soutient plus ou moins direct des oligarques rêvent de se retrouver au second tour face au RN car ils savent qu’ils ont toutes les chances de gagner. C’était vrai du temps de Mitterrand (encore que pour lui le FN servait probablement à contenir Chirac) et c’est encore vrai aujourd’hui. Voter RN en 2022 c’est la garantie d’avoir Macron pour 5 ans de plus, surtout s’il est face à MLP qui n’a pas brillé dans son débat à tel point qu’on se demande si elle l’avait vraiment préparé. Maintenant allez y, c’est avec des raisonnement comme ça que des gens qui veulent qu’on arrête de massacrer la France donnent le pouvoir à ceux qui la déconstruisent depuis 40 ans, alors 5 ans de plus ou de moins...


    • HELIOS HELIOS 17 août 12:55

      @mac

      oui, vous avez raison : un con reste un con !
      Si vous considerez qu’entre Macron qui detruit notre pays, on ne vote pas pour quelqu’un qui veut le sauver, seulement parce que quelques croyances sans fondements persistent, eh, bien ceux qui vont voter Macron ne méritent pas qu’on les sauve.
       Rappelez vous, les histoires que m’a raconté mon père que surement chez vous, vous avez entendu... la resistance en 1940 c’etait des terroristes et les choix se sont porté sur l’ordre et la bien pensence : on a vu ce qu’il s’est passé, mais nous n’auront pas un De Gaulle pour nous sauver chaque fois.

      Quand a l’autre carpe ou le lapin, encore des mots, comme dirait Dalida...

      Putain, (je suis vulgaire dans cette réponse), mais réveillez vous, levez vous les doigts du.... notre pays se meurt et vous faites la fine bouche, le Bordeaux grand cru qu’on vous offre n’est pas du grand Bourgogne, alors vous continuez avec la piquette....


    • HELIOS HELIOS 17 août 12:56

      @HELIOS

      et rappelez vous, au RN, on mange les petits enfants juste après avoir dégusté la grand mère !


    • HELIOS HELIOS 17 août 19:41

      @HELIOS

      Quand la France aura retrouvé sa liberté, sa souveraineté, alors vous voterez pour ceux que vous pensez les meilleurs... c’est comme cela qu’on fait quand on est intelligent face a un problème insurmontable. On se groupe pour chasser le danger, en revient ensuite a ses choix....


    • ASTERIX 19 août 10:16

      @baldis

      COMME TOUS LES MEMBRES DEPUTES SENATEURS MINISTRES MARCHARRIERE MACRON ment comme si on pouvait croire un BANQUIER DE CHEZ ROTSCHILD !!!!!!ET SES SBIRES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • the clone the clone 17 août 07:37

      Hé oui , moins de chômeurs = plus de sans emplois mais non comptabilisés et ce qui compte c’est le chiffre du chômage non ?


      • mac 17 août 11:00

        @the clone
        Ce qui compte c’est les chiffres donnés dans les JT, écoutés comme des messes par un certain nombre de retraités de la classe moyenne et supérieure qui, semble-t-il, constituent une large base de l’électorat de Macron. Les bobos ayant voté pour lui parce qu’il était « jeune » semblent avoir en partie migré chez les verts. Ces « petits vieux » qui ont bien profité du système et de la fin des trente glorieuses en ayant des salaires confortables, peu de chômage et une retraite tôt ne sont pas forcément gênés de voir les plus jeunes en trimer jusqu’à 70 ans pour des salaires de misère si ça permet de maintenir leur train de vie. Et puis il y a la sécurité de leurs biens et de leur épargne qui en a même poussé quelques uns à dire qu’il faudrait peut-être aller jusqu’à tirer sur les GJ s’il fallait en passer par là pour rétablir l’ordre (à l’instar, si je ne m’abuse, d’un ancien ministre).


      • Le421 Le421 17 août 20:54

        @the clone
        C’est tellement simple, tellement exact, que l’on se demande à quel point il faut être givré du citron pour ne pas le comprendre...


      • the clone the clone 17 août 07:40

        Les dom tom ne sont jamais comptabilisés .....


        • simir simir 17 août 10:15

          Pas du tout mon petit laquai du capital.

          Tu oublies Cuba, la Chine et surtout les sondages en Russie, Roumanie.... qui montrent que la majorité des gens regrettent ces régimes.

          Pour les assassins le capitalisme, lui, continue de tuer tous les jours.

          Et puis tu sais la dévotion, elle se manifeste beaucoup plus en déformant des écrits comme tu le fais que par un avatar, qui peut porter une part de provocation.

          Mais c’est vrai que dans ton monde binaire ce doit être difficile à comprendre.

          Pathétique.


          • Agafia Agafia 17 août 10:33

            @simir

            Ceux qui regrettent sont ceux :

            1/ Qui n’ont pas vécu sous le régime communiste. (Ils fantasment)
            2/ Qui étaient du « bon » côté de la barrière. 

            Perso, je n’ai rien d’un laquais du Capital, mais vivre sous un régime stalinien ne me fait pas envie du tout...


          • simir simir 19 août 13:43

            @Agafia

            « 1/ Qui n’ont pas vécu sous le régime communiste. (Ils fantasment) »
            Vous avez la répartition par age ? Sinon cet argument ne vaut rien.
            « 2/ Qui étaient du « bon » côté de la barrière. »
            Mais s’ils n’y ont pas vécu comment pouvaient ils être du bon coté de la barrière ?

            Vous n’avez pas envie d’y vivre c’est votre choix mais pour ma part pour y être allé plusieurs fois et chez des gens pas dans des congrès cela me plaisait bien : pas d’inégalités, de l’entraide, pas de délinquance, pas d’immenses centres commerciaux mais des superettes sous les immeubles, des prix partout les mêmes, médecine totalement gratuite etc...etc.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 août 13:55

            @simir

            Le produit était le prix ... Comme une Ostie .


          • Agafia Agafia 19 août 14:01

            @simir

            Oui, oui je connais... Sûrement aussi bien que vous... Et loin de moi de nier les bons côtés de la société de cette époque et son hospitalité... j’ai d’excellents souvenirs moi aussi, croyez moi...
            Mais je n’oublie pas non plus les millions de Zek crevant dans les camps du Goulag, les exécutions sommaires, la censure impitoyable, la surveillance quotidienne, les ruptures d’approvisionnement récurrents... et beaucoup d’inégalités aussi car malgré leur discours, les apparatchiks se goinfraient joyeusement et vivaient dans le luxe (important frauduleusement les produits occidentaux qu’ils refusaient au peuple)... 

            N’idéalisez pas... Mais il vous reste la Corée du Nord si vous y tenez vraiment. Rien ne vous empêche d’aller vous y installer.

            (Quant à mon 2/ Ceux qui étaient du bon côté de la barrière avaient vécu cette période bien entendu... )


          • chantecler chantecler 19 août 14:13

            @Agafia
            Staline est mort en 1954 .


          • Agafia Agafia 19 août 14:20

            @chantecler

            Non... Il est mort début mars 1953.

            Et ???.... La société sous Brejnev et les suivants, malgré la déstalinisation, demeurait une société communiste avec ses travers... 


          • Daniel0 17 août 12:40

            Bjr, je n’ai pas la même analyse que vous. Au contraire, le tableau 2 montre une évolution de croissance de l’emploi jamais vu. En effet, le taux d’activité en ajoutant les CDI avec les CDD est supérieur aux années passées. La baisse des CDD récente peut s’expliquer par l’embauche en contrat à durée indéterminée. Votre analyse est biaisée par votre parti pris, et je ne vous mets pas la moyenne en commentaire de document, lol


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 août 17:00

              @Daniel0
              Tout dépend quelles catégories on prend en compte, en particulier le chômage invisible... En 2018, on comptait 11 millions de demandeurs d’emplois ou travailleurs occasionnels. En prenant les mêmes catégories on aboutirait à peu près aux mêmes résultats.


            • foufouille foufouille 17 août 17:10

              @Fifi Brind_acier
              ton bot est toujours aussi nul.

              on peut juste enlever un bon million d’invalide plus les gens dans la merde, etc.

              = ceux qui cherchent du travail donc 6 000 000 ce qui est beaucoup ..


            • Daniel0 17 août 21:06

              @Fifi Brind_acier Peut être mais le tableau 2 indique une tendance de croissance de lemploi, c’est bien l’intérêt des courbes..non ? Je préfère une montée qu’une descente pas vous ? C’est plutôt le plateau en fin de période qui pourrait indiquer que l’économie plafonné ? Et pourtant, il y a de l’espoir ! 3 secteurs en France ont des perspectives de croissance : le développement durable pour le bâtiment, l’énergie et les déchets, le tourisme et le soin à la personne avec le vieillissement de la population. Ces secteurs sont non delocalisables et intéressent tous nos territoires. Comme quoi, peut être nos entrepreneurs retrouve le goût et l’intérêt de la gestion des ressources humaines et techniques La période du bureau et un téléphone est peut être derrière nous.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 août 07:57

              @Daniel0
              Si vous créez 10 emplois, mais en supprimez 20, je ne vois pas où le progrès ?

              La sortie de l’ UE aurait comme avantages de faciliter le retour des entreprises délocalisées, puis de mettre des taxes aux importations sur les produits correspondants. En plus c’est écologique !

              La sortie de l’euro aurait aussi de effets bénéfiques, selon Jacques Sapir, elle permettrait 1,5 à 2,5 millions d’emplois sur 5 ans. 


            • Le421 Le421 18 août 08:26

              @Fifi Brind_acier
              D’ailleurs, des grands journaux ont indiqué en début d’années plusieurs millions d’emploi créés en France en 2019.
              Ils n’ont pas précisé de combien de jours !!
              Évidemment...


            • smilodon smilodon 18 août 14:39

              @Fifi Brind_acier
              Quand un « smicard » se fait au mieux 1200 euros nets en bossant 35 heures par semaine, et que le même « smicard » se fera 950 euros nets (6 mois sur 2 ans), avec une journée de 8 ou 10 heures de « job » devant lui (de « black » à 10 euros/heures), va lui demander d’aller au boulot !.......Si tu veux, je t’explique dans le détail..... Je l’ai vécu !.... Après, quand un « guetteur » se fait entre 100 ou 200 « balles » par jour dans nos belles « cités », vas le convaincre de bosser 7 heures par jour pour 1200 euros nets, peut-être même « imposables », puisque « déclarés » !..... Explique !......Tu connais vraiment la vie d’aujourd’hui (2019), d’un môme de 20 ou 25 ans ???.....Réglo ou pas ???.... J’ai une fille de 27, et crois-moi ou pas, si elle est encore « honnête », c’est grâce (ou à cause) de l’éducation qu’elle a reçue !... Rien d’autre.....Ce monde est fait pour les truands !...... Nos « politiques », notre « justice », tout est fait pour les « truands » !..... Les « jeunes » « honnêtes » prennent sur eux !!.... C’est tellement plus facile et pas risqué de « truander » !......C’est une honte.... Et la mort de notre « société » !..... Le « climat » et « l’éducation »....2 choses essentielles qu’on a tuées !....... Et tout va bien !.........Si j’avais 20 ans aujourd’hui avec ma mentalité de 1975, je me suiciderais !....... Ce monde ne me correspondrait plus !....Bonne chance à ma môme !.......Adishatz.


            • Ruut Ruut 17 août 13:57

              Le seul chiffre qui compte c’est le nombre de sans-emplois par rapport au nombre de personne en âge de travailler.
              Et sur ce tu y rajoute 2 variantes sur le camembert, les CDI et les CDD, le reste c’est du sans emplois.

              Ces chiffres sont incontestables.
              Et tu compares ces chiffres avec les autres pays.
              CQFD


              • chantecler chantecler 19 août 14:17

                @Ruut
                Il y a aussi les nombreux départs à la retraite car curieusement les gens n’ont pas vraiment envie de jouer les prolongations .
                Mais ça c’est pas grave : qu’il y ait du travail ou non, on les forcera à bosser , quitte à creuser des trous et à les reboucher ....(idée du sapeur camembert).


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 août 14:39

                @chantecler

                Vouais, mais avec cercueil dedans et faire reboucher le trou avec le pognon des héritiers serait plus sympa .


              • titi 17 août 14:12

                Ca fait 40 ans que la France a un chômage structurel bien supérieur à ses partenaires.

                Quand l’économie mondiale s’arrête, le chômage augmente partout y compris en France.

                Quand l’économie mondiale repart, le chômage baisse partout, sauf en France.

                Faudrait peut être commencer à se poser les bonnes questions ?


                • foufouille foufouille 17 août 14:57

                  @titi

                  15% de bénéficiaire de food stamps, ce sont certainement pas des sans emplois ?


                • titi 17 août 15:46

                  @foufouille

                  ça n’empêche. Il y a aussi des travailleurs pauvres en France.

                  Faut pas chercher à détourner le débat.


                • foufouille foufouille 17 août 16:26

                  @titi
                  évite de gober tes conneries et c’était pire quelques années avant : pas loin de 20% avec un équivalent resto du coeur.
                  il faut ajouter les frontaliers mexicains et clandestins en plus.
                  on a deux fois moins de pauvres de ce niveau en france.
                  toutes les stats des pays sont bidouillés.

                  pourquoi, il existerait un mur et des grillages à la frontière, sinon ?
                  tu veux ramasser des asperges en allemagne pour 3.45€/h brut ?


                • titi 17 août 19:57

                  @foufouille

                  Allez… encore un peu et vous allez me ressortir la grosse légende urbaine des emplois à 1 euros en Allemagne… en oubliant de dire que ce sont des postes de TIG dans les collectivités locales en complément des indemnités versées.


                • Le421 Le421 17 août 20:58

                  @titi
                  Voui...
                  J’ai voulu embaucher, personne pour prendre le job !!
                  Que des feignasses.
                  Bon, d’accord, c’était payé 450€ pour 45H/semaine.
                  Enfin, 45H, officiellement.
                  Quand on aime, on ne compte pas... Non ?


                • foufouille foufouille 18 août 08:35

                  @titi
                  non ce n’était pas une légende le boulot à 1€, il était aussi limité à 30€ à une époque pour les hartzis, équivalent du RMI.


                • chantecler chantecler 19 août 16:34

                  @titi
                  Ben justement si vous voulez vous poser les bonnes questions vous devriez vous interroger sur toutes les entreprises qui ont fermé, qui ferment et qui sont délocalisées.
                  Peut être aussi qu’on a des patrons feignasses qui préfèrent planter leurs usines là où les salaires sont très bas (pays de l’est, continent asiatique etc , etc ...)
                  Et pourquoi se gêneraient- ils puisque c’est autorisé au nom de la libre circulation des capitaux , de la mondialisation etc etc ....
                  Tiens , prend les saisonniers : un peu de taf il y aurait mais il n’y a pas de logements ou hors de prix .
                  A tel point qu’un faible pourcentage de ces employeurs arrivent à recruter mais en fournissant un logement : deux lits par chambre mais c’est mieux que rien ....

                  ,
                  Sinon avoir un job à 1000,00 € mais payer un logement temporaire à 700,00 ça le fait pas ....
                  Mais sans doute avez vous essayé ?


                • jjwaDal jjwaDal 17 août 15:19

                  « Macron, président du chômage », sûrement pas. Le chômage massif est inhérent au fonctionnement normal du capitalisme et en particulier de sa « mouture » financiarisée depuis le milieu des années 1970. Dans des conditions « hors équilibre » il peut faire illusion (guerre, démographie, etc), mais c’est son régime normal de fonctionnement que de créer du chômage. On ne fait pas de « gains de productivité » sans générer de chômage, puisque les autres vont faire la même chose pour ne pas se faire clochardiser...
                  L’arrivée de « l’intelligence artificielle » dont personne n’a besoin et ne veut, va sans doute parachever le grand oeuvre de mise à l’écart d’une partie de plus en plus grande de la population. Le salariat était déjà un rapport de maître à esclave, mais recevoir (qui sait) son droit de vivre sous la forme d’une allocation quelconque (bien sûr conditionnelle) poursuivra cette longue et patiente mise en servitude des peuples par ceux pour qui le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et des individus à mener une vie digne est le pire de leurs cauchemars


                  • Le421 Le421 18 août 08:23

                    @jjwaDal
                    La prolifération des smartphones est là pour assurer la servitude...
                    Même pour pisser droit, il va exister une « appli » !!


                  • ETTORE ETTORE 17 août 17:51

                    jjwaDal@

                    ,,,,,son droit de vivre sous la forme d’une allocation quelconque (bien sûr conditionnelle) poursuivra cette longue et patiente mise en servitude des peuples par ceux pour qui le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et des individus à mener une vie digne est le pire de leurs cauchemars

                    ________________________________________________________

                    ______________________________________________________

                    Les instigateurs de cet état de « chose. » seront minoritaires.

                    Aidés par la technologie, non accessible au plus démunis.et par des moyens humains.......asservis ( voir ce qui se passe avec la police Française face au GJ)

                    Mais, ils seront TOUJOURS minoritaires face au « troupeau » de la multitude qu’ils auront crées, car tel un ogre, ils se nourrissent de l’appauvrissement des peuples, c’est leur énergie, leur sang.

                    Et une multitude, désespérée, reste immensément dangereuse.

                    Passé les coups fourrés à les monter les uns contre les autres, en lobotomisation des masses, en avilissant l’humain....auto-extermination convaincue.... à un moment le jeu s’arrêtera .

                    Et voler en hélico d’un toit d’immeuble à un autre, au dessus de la puanteur de la rue, ne leur garantiras aucunement une vie exempte de tourments.


                    • Le421 Le421 18 août 08:21

                      Macron diminue le chômage de la même façon que le déficit.

                      En paroles.

                      Il n’y a guère plus que des Éric Brunet et consort pour chanter la chanson du Roy...


                      • Julot_Fr 18 août 10:43

                        Destruction des emplois et restriction de mouvement pour reduire co2 sont deux vecteurs du meme programme etabli par la city de londres pour etablir un controle de la population post crise finamciere en remplacement du systeme de controle actuel base sur la dette et le controle des monnaies. les laquets de Rostschilt tel Merkel, Macron, BOJO vont detruire les pays occidentaux.. biensur la France molle (hors GJ = immense majorite) va regarder sans rien faire en serrant les fesses pour garder leur petits aquis une semaine de plus


                        • pierrot pierrot 18 août 12:38

                          Les chiffres de pole emploi sont biaisés car des chômeurs sont rayés des listes, mais d’autres travaillent et déclarent rechercher un emploi.

                          Les bons indicateurs pertinents du niveau de chômage sont ceux de l’INSEE et le nombre de personnes ayant un emploi. Heureusement ces le chômage diminue (peu mais indubitablement) en France à environ 8,5 % de la population en age de travailler ; c’est moins bien que les pays du Nord de l’Europe mais mieux qu’en Italie Espagne, Grèce.


                          • smilodon smilodon 18 août 14:22

                            @ l’auteur : J’ai connu le chômage pendant 2 ans.. De mes 60 à mes 62 ans.... Comme j’avais commencé à travailler à 17 ans (en 1974), j’avais le droit de partir à la retraite à 62 ans...(Après 43 ans de boulot (de 17 à 60).... Depuis le 1er juillet 2019 je suis « à la retraite », mais encore aujourd’hui je reçois des « offres d’emploi » et des « mises à jour » à faire sur mon « CV »... J’ai envoyé tous les documents pour être « zappé » de « pôle emploi »..... Mais si demain je veux retrouvé encore un « job », je suis toujours inscrits !!... Je ne perçois plus aucun sou de « pôle emploi » !... Mais je reçois toujours des « offres » !!... Je ne sais pas pourquoi.... D’ailleurs, je me demande si je ne vais pas y répondre !!... Juste pour voir !.... Bref, je me demande bien comment cet organisme peut diffuser des « bons chiffres », quand ils ne savent même pas connaitre ceux qui ne sont plus « chez eux » !.... Ca m’a l’air d’un foutoir parfait la-dedans !..... Bien que les « référents » soient des gens vraiment très « sympas » et plein d’envie de bien faire leur boulot !......Comme on disait (à l’époque) à l’armée : « Les bras sont forts, mais la tête est malade » !..... C’est pas aux gens « sur le terrain » qu’il faut en vouloir !.... C’est aux « décideurs » !.....Bien à l’abri dans leurs « bureaux » !.... Moi, ma « référente », était charmante et vraiment « pro » !..... C’est au niveau de l’état et des « ordi » qu’il y a un problème !... Partout !... Faut pas en vouloir aux gens « de terrain » !... Eux et elles font le « job » !... Avec les moyens qu’on leur donne... Et même avec l’humanisme qu’on ne leur donne pas, mais qu’ils ont en eux !..... Les « gens » que vous avez en face de vous, sont pas les seuls responsables de tous vos problèmes !..... Eux font leur « job » !......Et même bien plus, souvent !...Adishatz.


                            • ETTORE ETTORE 18 août 20:10

                              smilodon @

                              Voulez vous que je vous parle d’un bilan de compétence.... de mi carrière ...

                              qu’on ma fait passer à......61 ANS ?

                              Ah...la procédure quand elle vous tient.


                              • stef 19 août 19:04

                                Comment le chômage pourrait il baisser avec cette horde continuelle de nouveaux arrivants qui absorbent toutes les offres d’emploi dans des conditions précaires ce qui arrange bien les affaires de certains ! ! ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès