• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Eleveurs / chasseurs : 14 loups, 4 ânes, 1 cheval, 2 enfants, 4 (...)

Eleveurs / chasseurs : 14 loups, 4 ânes, 1 cheval, 2 enfants, 4 blessés…

Une ouverture de la saison de chasse qui démarre sur les chapeaux de roue : tout le monde trinque cette année.

Côté chasseurs, ça n’aura pas tardé : dès le 1er jour de chasse, un ado de 13 ans est tué en pleine tête, par son propre grand père. Quelques jours plus tôt, un autre adolescent a été tué, parce que, « l’ouverture de la chasse » dépend des régions et des départements, sans oublier les espèces chassables toute l’année

Mais cette année, ils semblent vouloir faire dans l’inédit, l’originalité ! Par exemple, ce chasseur qui confond chien et loup (mais a-t-on le droit de tirer sur une espèce protégée ? Il me semblait que non…). Rassurez vous, on peut faire mieux ! Prenons exemple sur ce chasseur ayant tué… 4 ânes. Pas un ni deux, mais bien 4 ! Certainement mis au défi de faire pire, un autre a abattu un cheval. Pas dit que ce soit un chasseur, mais tout de même… Je croyais que la première règle était d’identifier l’espèce avant de tirer ?

Plus de 350 morts depuis 2000, de 125 à 150 accidents par an, sans même mentionner les massacres faits aux sangliers, cerfs, renards, chevreuils… Et sans oublier les espèces élevées comme les faisans qui sont des cibles faciles.

Ni les espèces protégées comme les loups. 14 pour le moment, mais on imagine bien que le quota sera atteint, faisons leur confiance. Cette année, on notera les ignobles opérations qui auront tué 5 louveteaux en tout. Vraisemblablement 3 dans leur tanière, l’info n’a pas été confirmée mais le manque de clarté semble confirmé ce fait. La brigade anti loups fait bien son sale travail…

 

Et du côté éleveurs ? Ah, ils font forts cette année aussi ! Déjà, comme d’habitude, ils n’acceptent aucun compromis par rapport au nouveau plan loup, qui, d’après eux, « va à l’encontre du bon sens » et ont prévu de manifester ce week-end. Des mesures qui vont à l’encontre du bon sens, lesquelles ?

 - Conditionner l’indemnisation des dommages dus au loup à la mise en œuvre des mesures de protection
> Donc cela fait plus de 20 ans que tout les éleveurs sont indemnisés systématiquement, sans qu’ils ne soient obligés de mettre en œuvre des moyens de protection, alors même que ces moyens de protection sont largement subventionnés ?

 - Prioriser les tirs d’effarouchement et de défense simple, restreindre la délivrance des tirs de défense renforcée
> Donc leur but, c’est de tuer le loup ?

    - Interdire les tirs de prélèvement avant la fin de l’été avec la volonté affichée de fortement les réduire voire les supprimer
> Donc on continue les plans loups comme actuellement, qui ne font qu’augmenter les quotas pour des résultats dont personne n’est satisfait, ni les éleveurs avec de plus en plus de moutons tués, ni les écologistes avec de plus en plus de loups tués ?


Et ils osent parler de bon sens… Quand ils se remettront, même un peu, en question, on pourrait discuter, mais pour le moment, ça n’est pas la peine.

Autre preuve : le dossier ours. Mi-juillet, suite à un ours, 200 brebis se tuent dans une falaise. Tensions, anti-ours primaire… Et agressions d’agents ONCFS. Mais l’affaire ne s’arrête pas la ! Car depuis, une vidéo de menaces a carrément été tournée et diffusée, annonçant le retour de la chasse à l’ours.

La réponse ne s’est pas faite attendre du côté nounours. Plus sérieusement, l’ours, la bonne blague ! Il n’y a même pas 50 ours dans toutes les Pyrénées, pour une superficie de 19000 km², pas moyen de faire avec ? Apparemment, non, et une fois de plus, ce n’est pas aux humains de s’adapter un tant soit peu aux rares ours existants, mais aux ours de disparaître pour laisser paître nos moutons. Qui finiront tous en ragoûts. 200 brebis qui se jettent dans un ravin, n’est-ce pas leur emplacement qui est à remettre en question ? Ou clôturer les parties les plus dangereuses ? Ou mettre des chiens patou ? Ou un berger ? Non bien sûr, c’est tellement plus simple d’aller vouloir exterminer le roi déchu de nos forêts…

Et continue encore ce débat stérile, où les gens qui se disent proches de la nature, qui osent se mentionner comme la faisant, l’aidant, chasseurs et éleveurs, sont les premiers à vouloir l’anéantir. La nature, c’est justement ce qui semble vous répugner, c’est le côté « sauvage », non domestiqué. Vos plans de chasses et vos élevages sont l’opposés de la nature. Ils pourraient y faire partie si vous l’acceptiez, mais si c’est pour l’éradiquer, non, décidément, ce n’est pas ça, la nature. Et personnellement, je ne veux pas de votre vision de nature, bien trop dénaturée à mon goût.


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 21 septembre 2017 14:58

    Tu ne saurais vivre sans boucs émissaires à haïr.


    • mmbbb 23 septembre 2017 11:40

      @JC_Lavau je suis de l Ain il n y a plus assez de gibier sauvage Dès le début d ’ août , un lâché de "galinettes ’ faisans exactement est organisé Un mois plus tard la chasse est ouverte Ces bestioles se font abattre à bout de portée de fusil tant elles sont si peu sauvage En montagne et heureusement que la chasse est limitée par tete, les chasseurs ont des flingues avec des balles allant jusqu a 400 500 mètres de portée mortelle et dont le fusil est pourvu d optique performante . Dans le Queyras en septembre un chasseur avine mais pas agressif m a designé dans sa ligne de mire un chamois sur le versant opposé à la sente que nous empruntions . Le chasseur m a autorisé a voir au travers de sa visée optique le chamois Tres bonne optique et le chamois n avait aucune chance tant la précision etait bonne Il dut sa survie parce que ce chasseur ne pensait plutôt qu à prendre l air et a picole . D’ailleurs il m offrit à boire Ce qui me chagrine est que la chasse est presentée tel un sport traditionnel. je regrette je me marre je ne peux pas réagir autrement . Quant a la préservation de la faune, les représentants africains rétorquent que nous ne sommes pas capable de preserver l ours des pyrénées Canelle femelle native de cette region et appartenant à cette souche fut abattue par un chasseur. Les dirigeants africains ont raison. Cessons de leur donner des leçons Alors massacrons, pour vos petits enfants, il y a aura de magnifiques images de synthese en 3 D en réalité virtuelle augmentée de ces espèces disparues . 



      • Sparker Sparker 21 septembre 2017 15:34

        @Marius71

        Ha bon, critiquer des inconscients devient une chasse au bouc émissaire ?
        Désolé si vous êtes chasseur, lancez vous dans la photo et vous ne sentirez plus le bouc...


      • Sparker Sparker 21 septembre 2017 15:36

        @Sparker

        D’ailleurs je ne les haï pas je les plaints, un papy qui flingue son petit fils, mazette je retourne l’arme contre moi direct...


      • Sparker Sparker 21 septembre 2017 15:51

        @Marius71

        Peut-être mais les chasseurs sont les seuls à se balader avec des armes légalement et, excusez moi mais pour faire joujou... sur des animaux presque de batterie, bonjour la gloire et surtout la tristesse.
        Non la chasse, que plus rien ne justifie, est à reléguer au musée des comportements archaïques, désolé.


      • Sparker Sparker 21 septembre 2017 16:28

        @Marius71

        Ben désolé, on ne peut se passer de voiture, peut-être vous mais pas moi, et je cuisine aussi tous les jours, peut-être pas vous mais moi si, ce sont des risques à prendre et des efforts d’attention et de respect sont encore à faire
        Après chasser... défendez-en la pertinence autrement que le plaisir du « sport » pour ne pas dire pire. Aucunement indispensable, alors comme c’est très dangeureux comme nous le rappelle l’article, faut savoir remettre en question ses passions obsolettes et dangeureuses et courir après un chevreuil pour la phtographier par exemple n’est pas exempt d’une certaine sportivité...
        Le gamin de l’article n’est malheureusement pas le premier (mais on aimerait espèrer le dernier surtout si c’était le votre de fils ou de petit fils) et si on mettait la clef sous la porte de l’industrie de l’armement j’applaudirais des deux mains... en même temps que de foutre la paix aux animaux, il y a d’autres moyens de cohabiter que dans la conception d’australopithèque du struggle for life, qui en induit pleins d’autres.
        Les animaux ne sont pas des jouets de foire ni une ressource naturelle.


      • Le421 Le421 21 septembre 2017 18:17

        @Sparker
        Combien de chasseurs et combien de voitures sur la route ?
        Tant qu’à faire des comparaisons à la con...


      • Sparker Sparker 21 septembre 2017 18:37

        @Marius71

        Un gamin de treize ans se prend une bastos et c’est tout ce que vous trouvez « comme bouc émissaire pour étaler votre haine », les bobos écolos sans gluten !!!!
        Acheter vous un miroir et un balai, ça aide, pfffttt.


      • Dzan 22 septembre 2017 12:09

        @Marius71
        Les chasseurs ? Des porte flingues.
        Il y a belle lurette, qu’il n’y a plus RIEN a chasser.
        La myxomatose a éléminé les lapins et de ce fait les renards n’ont plus rien à manger, car les pesticides ont fait le reste pour les mulots et autres petits rongeurs.
        La monoculture a éliminé les perdrix sauvages, et les faisans sont devenus des animaux de basse cour.
        Le reste, peut-être régulé, par des battues administratives, conduites par des gens assermentés, et qui ne tirent pas plus vite que leur ombre.
        Tout autre vue de la « chasse » est devenue nulle et non avenue.


      • mmbbb 23 septembre 2017 12:35

        @Marius71 il me semble qu il y a moins de chasseurs que de conducteurs. Les accidents domestiques peuvent touches tout le monde puisque chacun est amené à bricoler monter sur un tabouret etc. Meme les paysans peuvent se blesser gravement coup de serpe lors de la coupe de bois par exemple Donc votre raisonnement est specieux .


      • Sparker Sparker 21 septembre 2017 15:24

        J’ai habité avec mes enfants à l’orée d’un bois en moyenne montagne et j’ai entendu des plombs cliqueter sur le toit de la maison. Mais ouf, mes enfants apeurés par les détonnations de fusils à proximité étaient rentré à l’intérieur...
        Un gamin de seize ans avec un fusil plus grand que lui, ha ça en jette et ça fait local et tradi...
        Je vais plus ramasser de champignons avec une veste en peau de mouton, le chasseur est biggleux. D’aiileurs ces pauvres mouton j’ai décidé depuis bien longtemps de les laisser vivre aussi.
        Archaïsme quand tu nous tient...


        • Le421 Le421 21 septembre 2017 18:19

          @Sparker
          Sans oublier que les cartouches de 12 avec du plomb de 8, je me demande si ça existe encore !!
          Ici, si t’as pas du 308, c’est comme le camping-car à 100 boules, t’es un ringard !!


        • Sparker Sparker 21 septembre 2017 18:53

          @Le421

          Ouais, heureusement que c’est une espèce en voie de disparition, pas assez vite à mon goût... Et ça frime en plus habillé comme des militaires en guerre, faut voir les mines qu’ils te font quand tu veut faire respecter la loi sur la distance d’avec les habitations, allons c’est leur moment annuel alors c’est leur terrain et t’as qu’a la fermer sinon ils sont capable de te claquer, chasse gardée smiley et ménaçante.
          Et je veux pas être méprisant, mais avec l’alcool.... ça dessoude...


        • sweach 22 septembre 2017 11:04

          @Sparker
          *J’ai habité ... à l’orée d’un bois en moyenne montagne*

          Personne ne se demande ce que fait une maison dans une zone isolé, construite sur un territoire de chasse ?
          Dans la grande majorité des cas ces maisons ont été construite sans permis de construire, la cohabitation devient une obligation, sinon choisissez un logement dans un lotissement ou bien qui ne trouve pas dans une zone de chasse.

          *j’ai entendu des plombs cliqueter sur le toit de la maison*
          Cela ne représente aucun danger, normalement un chasseur ne doit pas tirer vers une maison, mais s’il est à plus d’un kilomètre de là, vous pouvez avoir des plombs mort, ça n’abîmerait même pas du linge qui sèche.

          *Je vais plus ramasser de champignons*
          Au lieu de critiquer, renseignez-vous, toutes les zones ne sont pas chassable ni tout les jours de la semaine, vous ne pouvez pas partager avec d’autre ? Les chasseurs font de gros effort pour signaler leur activité.


        • Debrief 22 septembre 2017 11:49

          @sweach
          Personne ne se demande ce que fait une maison dans une zone isolé, construite sur un territoire de chasse ?
          Pour que les flingueurs puissent tirer n’importe ou n’importe comment n’importe quoi, il faudrait donc que les gens aillent par prudence s’entasser dans les banlieues pour laisser libres des « zones de chasse ». Et puis quoi encore ? Vous vous foutez du monde ?
           
          normalement un chasseur ne doit pas tirer vers une maison
          Ça c’est « normalement ». Normalement un chasser ne doit pas tirer dans la tête d’un adolescent ou dans le ventre d’un âne. Mais un flingueur ça tire sur tout ce qui bouge, maison juste derrière ou pas.
           
          toutes les zones ne sont pas chassable ni tout les jours de la semaine,
          Les chasseurs font de gros effort pour signaler leur activité.

          S’il fallait compter sur le respect de la réglementation et sur des calendriers de chasse aléatoirement publiés pour chercher des champignons, ça se saurait. Les bois sont dangereux en période de chasse parce qu’il y a des flingueurs qui sont à l’affût à tout moment, partout. Et ça c’est intolérable, comme le terrorisme.


        • sweach 22 septembre 2017 12:13

          @Debrief
          *Pour que les flingueurs puissent tirer n’importe ou n’importe comment n’importe quoi*

          Ce n’est pas le cas, il existe une législation que les chasseurs respectent.

          *il faudrait donc que les gens aillent par prudence s’entasser dans les banlieues pour laisser libres des « zones de chasse ». Et puis quoi encore ? Vous vous foutez du monde ?*
          Non juste respecter les PLU, c’est bien parce que certain comme vous ne l’on pas fait par le passé que aujourd’hui des gens ont leur maison au milieu des chasseurs, venir se plaindre après ça c’est du foutage de gueule.

          *Mais un flingueur ça tire sur tout ce qui bouge, maison juste derrière ou pas.*
          Heuu non, ce qui intéresse un chasseur c’est le gibier, les accidents existe mais c’est le cas de toute activité, si un chasseur ne respecte pas la législation c’est à dire le tir à moins de 150 mètre d’une habitation, la justice ça existe, par contre ça ne concerne pas « le passage »

          *S’il fallait compter sur le respect de la réglementation et sur des calendriers de chasse aléatoirement publiés pour chercher des champignons, ça se saurait.*
          C’est bien parce que vous ne vous renseignez pas, que vous ne le savez pas.
          Au vu de leur impopularité, les chasseurs sont très respectueux de la réglementation et bien souvent ce sont leur accusateur qui sont en tord.

          Il existe des législations, des lois, des organismes, des gardes, la chasse est très loin d’une activité non encadré.

          *Et ça c’est intolérable*
          Qui veut interdire à l’autre ? Qui fait preuve d’intolérance ?
          Cherchez une harmonie plutôt que de vouloir interdire aux autres.

        • mmbbb 23 septembre 2017 12:43

          @sweach " personne ne se demande ce que fait une maison dans une zone isolé, construite sur un territoire de chasse ? Dans la grande majorité des cas ces maisons ont été construite sans permis de construire, la cohabitation devient une obligation, sinon choisissez un logement dans un lotissement ou bien qui ne trouve pas dans une zone de chasse."  n importe quoi N avancez pas des idioties . Construire hormis les paillottes en France une maison sans permis de construire me parait peut probable . releve cadastraux , etablissement de la taxe fonciere etc Le préfet donnerait l ordre de la destruction .


        • sweach 25 septembre 2017 10:13

          @mmbbb
          *en France une maison sans permis de construire me parait peut probable*

          Le permis de construire est un peu particulier, car on peut l’obtenir par copinage.
          Mais nous ne vivons pas dans le même pays, car je peu vous montrer une quantité incroyable de logement construit dans des zones hors PLU.

          *releve cadastraux , etablissement de la taxe fonciere etc Le préfet donnerait l ordre de la destruction.*
          Ça c’est la théorie, dans la pratique les PLU sont rarement respecté, construction isolé, construction dans des zones inondable, copinage avec les mairies.

          Aujourd’hui c’est moins courant, mais ça existe toujours la justice n’a qu’un délai de prescription de trois ans à compter de l’achèvement des travaux, dois-je vous rappelez la réactivité de notre justice ?

          Aller j’en rajoute une couche, au dela de dix ans séparant l’achèvement de la construction irrégulière, l’administration ne peut plus refuser une demande d’extension.

          En claire aujourd’hui si vous êtes copain avec un maire, vous faite ce que vous voulez sous le manteau.

          Dans la pratique vous avez un bordel organisé et beaucoup d’abus ont eu lieu par le passé le résultat aujourd’hui c’est des maisons voir des quartiers entier au milieu de zone de chasse qui ont été initialement établie à l’extérieur des zones résidentiel.

          *n importe quoi N avancez pas des idioties*
          Vous ne devriez pas vous exprimez quand vous n’avez aucune notion de la réalité du terrain, mais je vous invite à utiliser google map et le PLU et vous pourrez facilement trouver des maisons qui sont hors des zone d’urbanisme.

        • Clocel Clocel 21 septembre 2017 15:40

          C’est le prix à payer...

          Les tarés porte-flingue sont les yeux du système au plus profond de nos campagnes profondes...



            • Samson Samson 21 septembre 2017 17:03

              Ah ben oui !
              Pour nombre d’abrutis incapables d’autrement prendre l’air et savourer la nature qu’en y versant leur comptant hebdomadaire d’hémoglobine, l’« abolition » des privilèges (soit leur transfert de l’aristocratie à la bourgeoisie) ne s’est jamais résumée qu’à la démocratisation du droit à estropier, blesser et massacrer à tout va.
              Et le flingue à la main, ces pitoyables connards s’imaginent enfin héros, alors même que c’est à leurs chiens qu’ils délèguent tous les risques !
              Affligeant !


              • la_nied 21 septembre 2017 18:33

                Bien. Après avoir répandu votre fiel contre la chasse et les chasseurs, peut-être aurez-vous la plume aussi agile pour, ou contre, les cyclistes, les motards, et cet hiver les skieurs ? Ha ! les skieurs, les avalanches, les randonneurs en basket sur les glaciers ... du grain à moudre. Et si vous êtes en manque d’inspiration, votre idée est excellente, allez donc aider les bergers pour garder les troupeaux, l’oxygène et l’air pur des montagnes vous fera peut-être porter un autre regard sur la nature. Ceci dit, chaque accident est un drame, y compris pour les chasseurs.

                 smiley


                • Sparker Sparker 21 septembre 2017 18:45

                  @la_nied

                  S’en fout la mort, fait pas le tri, prend ce que les imbéciles armés lui donnent...
                  Des randonneurs en basquet sur les glaciers, faut tout inventer, la mauvaise foi est sans vergogne. comme les chasseurs qui traversent mon potager, des gamins a qui ont refile des armes et qui jouent les rambos...pour tuer des bêtes qu’ont jamais vu un arbre ou qui cherchent le plan de maïs gracieusement offert... c’est beau, c’est de la poésie d’amoureux de la vrai nature, cela va de soi...


                • Xenozoid 21 septembre 2017 18:46

                  cela sent l’ouragan



                  • Clocel Clocel 21 septembre 2017 19:16

                    Vous comprenez pas les mecs !

                    A chaque début de saison de chasse des sacrifices doivent être fait à la déesse Dyane, les nemrods se doivent de respecter la tradition s’ils veulent des tableaux de chasse bien saignant, comme ils aiment !!! smiley

                    Les plus jeunes d’entre vous ne savent pas, mais on a eu un parti qui s’appelait Chasse, Pêche, Nature et Traditions, tout un programme !

                    Je me marre en pensant aux flics qui prennent la même déposition depuis, houlaaa... !

                    - Je comprends pas Monsieur l’agent, ça a bougé, j’ai tiré, je comprends pas ce qui a pu se passer !


                    • Slipenfer 1er Ratatouille 21 septembre 2017 21:43
                      Pyrénées-Atlantiques : un chien de chasse tire accidentellement sur son maître avec son fusil

                      .

                      Un chien tue son maître victime d’une crise d’épilepsie

                      .

                      Un chien tire sur son maître

                      Un 23 novembre au matin, dans le hameau de Mesplède, un chasseur s’apprêtait à ramasser la bécasse qu’il venait de tirer. L’histoire aurait pu s’arrêter là mais c’était sans compter sur son chien qui, agité par la prise, a fait basculer le fusil posé contre un arbre, le faisant tomber, « puis en marchant dessus a actionné la gâchette  », touchant son maître, explique la gendarmerie d’Orthez.

                      .

                      saloperie de clébard.. smiley et d’autre avec un chien et un fusil sur la banquette arrière

                      Pan ! dans le dos et dans les décors direction le ravin

                      .

                      Un chasseur bosniaque risque de perdre une jambe après que son fidèle berger polonais, Gara, eut « tiré » sur lui avec son arme après une partie de chasse aux renards dans le nord du pays, a-t-il raconté à la presse locale.

                      Le fusil pendait accroché à la remorque d’un tracteur lorsque le chien a commencé à sauter avec ses pattes dessus, déclenchant le coup de feu, a expliqué Milivoje Radoja, 48 ans, au quotidien Nezavisne Novine.

                      « Gara a trouvé l’arme intéressante et a commencé à sauter dessus. Dieu seul sait comment il a fait pour me tirer dans la jambe gauche », a déclaré le malheureux qui se décrit toutefois comme étant un chasseur expérimenté. 





                      Actuellement, M. Radoja qui ne porte pas de rancune à son chien, est hospitalisé à Banja Luka (nord) dans l’attente d’une seconde opération. Les médecins ont indiqué qu’ils tentaient d’éviter une amputation.

                      .

                      .


                      • Slipenfer 1er Ratatouille 21 septembre 2017 21:54

                        le top du top ,j’ai plus le lien ,un chasseur sous marin tir un bar (loups de mer 1,5 livres) la bête file sous un rocher ,le chasseur tir sur le câble et la flèche se met en travers dans l’anfractuosité ,le chasseur s’énerve ,plus d’oxygène ,il remonte sans s’apercevoir que le câble à fait un tour mort ,sur sa jambe,panique pas de couteau,noyade à 30 cm de la surface : Poisson + 1 ,humain + 1 matche nul. 



                          • Sparker Sparker 22 septembre 2017 08:07

                            @Ratatouille

                             smiley smiley smiley



                            • Citoyen de base 22 septembre 2017 09:14
                              @POlivier,
                              Si vous avez pu écrire cet article, c’est quand même bien parce que vous avez eu des ancêtres chasseurs... smiley

                              • Nicolas_M bibou1324 22 septembre 2017 11:07

                                @Citoyen de base
                                Yep. Dans un monde de max 100 millions d’habitants, où le gibier s’auto-régulait tout seul et où l’impact de quelques gibiers en moins était quasi nul sur la nature, et où la chasse était pratiquée avec arc et flèches.


                              • gaijin gaijin 22 septembre 2017 09:50

                                si on conduit en aynat bu 2 bières on nous explique que la voiture est une arme ......
                                a quand les contrôles d’alcoolémie dans les bois ?


                                • barbarossa 22 septembre 2017 10:14

                                  Cet homme a abordé une jeune fille dans la rue, profitant de sa crédulité l’a invitée chez lui avec un prétexte et, une fois qu’elle était entrée de son plein gré, il a refermé la porte derrière elle, lui a fait subir pendant des longues journées toute sorte de sévices et de privations et a fini par la tuer.

                                  Ce récit, encore hélas fréquent dans nos gazettes, nous rempli d’horreur, et, malgré notre humanisme, nous nous interrogeons si parfois la peine de mort ne devrait quand même être appliquée.

                                  C’est exactement ce que l’homme fait quotidiennement avec les animaux, car il a trouvé plus simple et plus rentable de domestiquer les bêtes plutôt que s’échiner à les chasser.
                                  L’homme de charognard qu’il était, est devenu chasseur et, summum de l’hypocrisie et de la duplicité éleveur.

                                  Avec toutes les dérives que cela comporte sur les abominations et souffrances infligées quotidiennement au bétail. Dont pas une seule unité mourra de mort naturelle.

                                  Mais cela n’interpelle pratiquement personne (à part quelques dénonciations sporadiques pour maltraitance, arbres qui cachent la forêt) et on trouve cela tout à fait normal.
                                  C’est un mal nécessaire direz-vous car il faut bien se nourrir ? Peut-être, mais c’est une conscience à géométrie variable.

                                  Et que dites-vous de tous ces animaux de cirque dressé à coup de trique et de privations, bourrés de calmants pour les fauves, juste pour amuser nos bambins ?

                                  Et, au 21ème siècle, alors que les reportages animaliers sont foison sur toutes les chaînes, quel est l’intérêt didactique de garder ces prisons qu’on appelle des zoos ? Juste ajouter aux reportages l’odeur fétide des félins, ou pouvoir jeter des cacahuètes et des bananes aux singes ?

                                   Pour ce qui est de la chasse personnellement je suis contre aux lâchers des gibiers de tir.

                                  Mais je suis également contre la réintroduction des loups et des lynx qui, comme les dinosaures, n’ont plus leur place dans le monde actuel.

                                  Et je trouve la chasse bien plus légitime et naturelle que l’élevage.

                                  Franchement je préfère et de loin déguster une palombe qu’un poulet aux hormones.

                                  Avec mes sentiments d’humain, je préférerai vivre ma vie en liberté et peut être mourir prématurément par les faits d’un prédateur, homme ou animal, mais avec pas mal de chances de la terminer naturellement.

                                  Sans compter les intérêts économiques, argument bateau qu’on met régulièrement en avant lorsqu’on est à court de défense, interdire la chasse c’est de l’utopie.

                                  Le Canton suisse de Genève (territoire campagnard assez restreint vu l’urbanisation) l’a fait depuis 1974. Et depuis ce jour là, non seulement il s’est privé du revenu des permis de chasse, mais elle emploie une vingtaine de garde -chasse pour systématiquement détruire toute l’année (pas chasser : détruire, les cuvées, les nids etc) . Avec un insuccès largement constaté. Tant et si bien qu’il a dû changer sa constitution en 1993 pour permettre aux agriculteurs de procéder à des tirs.
                                  24 gardes à temps complets (44 heures/semaine) pour 11’000 hectares : il en faudrait combien pour les 28 millions d’hectares agricoles pour la France (à 35h/semaine) ?

                                  C’est ainsi qu’on veut relancer l’emploi ?

                                  Certes il y a des accidents de chasse. Mais aussi dans l"élevage et dans le transport des animaux.

                                  Le risque 0 n’existe pas.

                                  Si la chasse en France faisait autant de mort, comparativement aux nombre de pratiquants,
                                  que l’alpinisme ça ferait longtemps qu’elle serait interdite.

                                  Ces jours-ci on est en train de parler de la suppression de la chasse le dimanche. Cette interdiction est déjà en vigueur dans les bois qui appartiennent à l’ONCF, soit à l’état.

                                  Les terres agricoles et les bois, quand elle n’appartiennent pas à la communauté, elles appartiennent à des privés. Qui sont libres de permettre ou en interdire l’accès comme bon leur semble. 
                                  Si une loi venait à interdire aux chasseurs, qui souvent sont les propriétaires des terrains, de pratiquer les dimanche cela se retournerait à coup sûr sur le promeneur, champignonneur, randonneur qui actuellement sont tolérés, sans plus.

                                  Je sais, l’argument de la chasse est plus épidermique que rationnel. Toute sorte de discussion sur le sujet est impossible (moult débats télévisés l’ont largement démontré).
                                  La preuve : la pêche, qui relève de la même démarche que la chasse, n’émeut presque personne (et il y a aussi de lâcher de truites et autres poissons, comme les faisans pour les chasseurs).

                                  Mais vouloir interdire n’importe quelle activité uniquement parce qu’elle nous gêne physiquement ou moralement c’est de la pure dictature.

                                  Un dernier mot : la chasse est-il un sport ? 
                                  Au fait ce mot anglais à l’origine ne s’appliquait qu’à la pratique de la chasse.








                                  • Nicolas_M bibou1324 22 septembre 2017 11:04

                                    @barbarossa

                                    « Mais vouloir interdire n’importe quelle activité uniquement parce qu’elle nous gêne physiquement ou moralement c’est de la pure dictature. »

                                    Moi j’aime bien massacrer des chasseurs, violer des enfants et pisser sur leurs cadavres. Si vous me l’interdisez parce que cela choque votre morale, c’est de la dictature, on est bien d’accord ?

                                  • HELIOS HELIOS 22 septembre 2017 12:24

                                    @barbarossa

                                    ***** Les terres agricoles et les bois, quand elle n’appartiennent pas à la communauté, elles appartiennent à des privés. Qui sont libres de permettre ou en interdire l’accès comme bon leur semble. *****


                                    Ce n’est pas vrai. Même les terres qui appartiennent a des particuliers ne peuvent etre interdite a la chasse qui est gérée par des sociétés de chasses communales !

                                    lisez ici par exemple !

                                  • barbarossa 22 septembre 2017 13:58

                                    @bibou1324
                                    tu es de mauvaise foi. On parle d’activités légales.

                                    mais il vaut mieux invectiver, c’est plus facile.

                                  • barbarossa 22 septembre 2017 15:09

                                    @HELIOS

                                    tu parles d’une sorte de société de chasse qui s"appelle ACCA. Où pour interdire la chasse sur son propre territoire il faut une surface minimale ou des conditions spéciales. Mais il n’y a pas que les ACCA. 
                                    Par ailleurs il n’y a pas mal de propriétaires qui interdisent la chasse sur leur territoire (spécialement des anglais), ce qui ne les empêche pas d’aller réclamer le paiement de dégâts gibiers financés uniquement par les chasseurs.

                                    En France le droit de chasse appartient au propriétaire du sol, en partant du principe que c’est lui qui le nourrit. Par contre le gibier que s’y trouve ne lui appartient pas (res nullius). 
                                    C’est pour cela qu’on a domestiqué des espèces : on les nourrit mais elle nous appartiennent. Droit de vie et de mort, pareil aux relations rois serfs d’autrefois.

                                  • sweach 22 septembre 2017 10:41

                                    *Et continue encore ce débat stérile, où les gens qui se disent proches de la nature*

                                    On voit que vous ne savez vraiment pas ce que font les chasseurs pour la nature, dans les faits ils sont bien plus présent et protecteur que n’importe qu’elle écolo qui ne décolle pas son cul de sa cité bétonné.

                                    Des abreuvoirs, des élagages, des reboisements, des plans de repeuplement du gibier, etc ...

                                    A part les voir bouffer des graines et imposer leur mode de vie, je n’ai jamais vu un écolo faire quelques chose pour la nature, pire avec leur éoliens ils veulent même la détruire.

                                    *Plus de 350 morts depuis 2000, de 125 à 150 accidents par an*
                                    Sur plus de 2 millions de licencier, ces chiffres sont plutôt faible, vous pouvez comparer avec de nombreuse autres activités, le ski, la plongé et même la randonné sont plus mortel.

                                    Ce que vous pouvez déplorer c’est que des hommes en arme vous font peur, mais l’argument du danger est valable pour n’importe qu’elle activité.

                                    Il faudrait travailler sur vos peurs plutôt que d’y céder et de les attiser au près des autres.

                                    *Ni les espèces protégées comme les loups*
                                    C’est un autre débat, mais l’ours et le loup ont été exterminé par l’homme en France, car une cohabitation avec des activités comme l’élevage ou la chasse ne sont pas compatible sans créer une concurrence.

                                    Aujourd’hui des gens veulent réintroduire le loup et l’ours sur des territoires conquis par l’homme, la confrontation est inéluctable et seul l’argent permet de maintenir ces espèces dans un territoire qui n’est pas le leur, c’est un zoo géant que tout le monde paie.

                                    Votre post est bien représentatif de notre nouvelle société qui ne tolère plus rien et veut tout interdire aux autres, la chasse, la corrida, l’expérimentation animal, la fourrure, l’élevage, les animaux du cirque, etc ...

                                    • Nicolas_M bibou1324 22 septembre 2017 11:01

                                      @sweach
                                      Vous avez une drôle de vision de la nature. La nature, c’est l’absence d’élagage, de reboisement et d’abreuvoir. Donc oui, les chasseurs, comme les éleveurs, sont des ennemis de la nature.


                                      Et vous avez un sérieux problème avec la réintroduction du loup. En effet, personne ne l’a jamais réintroduit. Naturellement, il est revenu. C’est par conséquent être contre la nature que de vouloir le chasser.

                                      En fait, il ne s’agit pas d’une question d’être pour ou contre la nature, il s’agit d’anthropocentrisme. Les chasseurs / éleveurs estiment qu’il faut gérer la nature, la combattre si elle ne fait pas ce qu’on veut d’elle. Vision qui découle directement des monothéismes : l’homme est fait à l’image de Dieu, donc c’est lui le patron.

                                      Les écolo - bobos, et autres permaculteurs ont une vision très différente. L’humain doit s’insérer dans la nature en la perturbant le moins possible. L’humain est moins important que la nature. Tant pis s’il y a de la perte (cultures partiellement endommagées, élevages tués par les prédateurs, baisse de l’espérance de vie). Tant pis s’il faut se serrer la ceinture, buter une économie qu’on juge néfaste pour la nature. C’est la nature la patron.

                                      Tout dépend de votre éducation, donc votre opinion n’est pas près de changer, tout comme la mienne. Personnellement, je n’estime pas que la vie d’un humain soit plus importante que celle d’un animal. L’humain est surnuméraire, la rareté fait la valeur, je dirais même que la vie d’un humain a moins de valeur que celle d’un ours ou d’un loup, pour citer des espèces rares en France.

                                      Vous comprenez la logique ?

                                    • sweach 22 septembre 2017 11:41

                                      @bibou1324

                                      *La nature, c’est l’absence d’élagage, de reboisement et d’abreuvoir.*
                                      Ha ben oui, donc vous êtes un partisan des incendies, des animaux qui meurt de soif et un développement incontrôlé d’espèce végétal invasive.

                                      En France notre nature est dompté, c’est comme ça, nous n’avons plus de forêt primaire, nous sommes 65 millions sur 643Mkm2, on a absolument tout colonisé, cela oblige maintenant un entretien.

                                      Après je peu suivre votre logique sur les zones de la planète dépourvu de population humaine.

                                      *C’est par conséquent être contre la nature que de vouloir le chasser.*
                                      L’homme est omnivore, chasser fait parti de sa nature, comme n’importe qu’elle espèce omnivore du globe.

                                      *En effet, personne ne l’a jamais réintroduit. Naturellement, il est revenu*
                                      Alors ça c’est un gros débat
                                      Peut importe l’origine, maintenant s’il est maintenu sur notre territoire, c’est parce qu’on impose sa présence.

                                      *je n’estime pas que la vie d’un humain soit plus importante que celle d’un animal... je dirais même que la vie d’un humain a moins de valeur que celle d’un ours ou d’un loup ...
                                      Vous comprenez la logique ?*
                                      Heu oui, effectivement on a une vision très différente.
                                      Mais la mienne est plus en adéquation avec notre histoire, notre nature profonde et nos besoins.

                                      *l’homme ... c’est lui le patron
                                      C’est la nature la patron*
                                      Sans tomber dans la connerie, moi je suis pour plus d’harmonie avec la nature, mais je vois ça comme un travail d’équipe, je prend et je donne à la nature. 
                                      Je suis à la fois contre les engrais chimique et contre ceux qui ne veulent pas que je coupe un arbre pour me chauffer.

                                    • Debrief 22 septembre 2017 12:12

                                      @sweach
                                      On voit que vous ne savez vraiment pas ce que font les chasseurs pour la nature
                                      C’est vrai que les chasseurs font des trucs pour « la nature ». Ils ne sont pas les seuls. Il n’y a pas besoin d’être un flingueur pour intervenir en faveur de la faune.
                                       
                                      Sur plus de 2 millions de licencier, ces chiffres sont plutôt faible
                                      Il faudrait travailler sur vos peurs

                                      Vous ne manquez pas d’air cher monsieur. 150 accidents par ans !
                                      Il faudrait surtout que travailliez sur vos procédures de tir. Quand on est du mauvais coté du canon, la peur est toujours légitime.
                                       
                                      veut tout interdire aux autres, la chasse, la corrida, l’expérimentation animal, la fourrure, l’élevage, les animaux du cirque
                                      On tente aussi d’interdire la torture, l’esclavage, le trafic d’organes. Quelle société !


                                    • Debrief 22 septembre 2017 12:14

                                      @sweach
                                      L’homme est omnivore, chasser fait parti de sa nature,
                                      C’est vrai, et c’est normal. Le problème c’est qu’un flingueur aujourd’hui ne chasse pas pour se nourrir. Il chasse pour flinguer. C’est toute la différence.


                                    • barbarossa 22 septembre 2017 14:33

                                      @bibou1324


                                      franchement, sans dérision, je ne sais pas si je dois vitupérer contre une mauvaise fois crasse ou m’attendrir sur une candeur désespérante.

                                      Au bénéfice du doute, j’opte pour cette seconde solution.

                                      D’abord le loup n’est pas revenu naturellement, il a été réintroduit en cachette, comme souvent.
                                      Il vient d’une réserve italienne d’où ou plusieurs nichées ont été prélevées et reparties en France, en Suisse et en Allemagne au même temps. Les examens génétiques des sujets abattus en ont confirmés la fratrie. 
                                      On n’est pas au siècle passé où des familles italiennes d’émigrants quittaient leur village natale pour se repartir à travers l’Europe. 
                                      Vous voyez une famille de jeunes loups faire leur baluchon et partir à l’aventure autrement que dans un film de Disney ?

                                      Arrêtez de rêver.

                                      Etat des lieux.
                                      L’urbanisation, la culture intensive et ses intrants, le tourisme ont mis à mal une population de faune végétarienne sédentaire (la faune migratoire se porte beaucoup mieux) dont certaine espèces sont à risque d’extinction. Mesures prises : protection. Les prédateurs se portent par contre très bien : corneilles, pies, renard, faucons, buses, blaireaux, sanglier (omnivore), chats errants, etc sont pléthore.

                                      Et on ne fait rien pour réintroduire les espèces à risque. 
                                      Pas la moindre mesure pour la bartavelle, le perdrix grise, le lièvre variable, le coq de bruyère. 
                                      Il n’y a pas de sous.


                                      Par contre on arrive à financer le loup, l’ours et le lynx.

                                      Croyez-vous que la nature ait besoin de prédateurs supplémentaires ?

                                      La réponse est non. 

                                      Ces animaux ont été réintroduits rien que pour emmerder les chasseurs.

                                      Le lynx en plus avec le financement occulte des milieux forestiers, trop heureux de voir le cheptel des chevreuils et chamois fortement réduit par ce prédateur, car ces espèces, pour s’alimenter, mettaient en mal les jeunes pousses des pépinières dont la protection était éphémère et coûtait bonbon. 



                                    • barbarossa 22 septembre 2017 14:56

                                      @Debrief


                                      Je pense que le chasseur, comme le pécheur, mange ses proies. Donc une bête sauvage au lieu d’une bête d’élevage. Compte nul. Où est le problème ?
                                      En revanche coté goût, il y a pas photo. 

                                    • sweach 22 septembre 2017 15:16

                                      @Debrief
                                      *Vous ne manquez pas d’air cher monsieur. 150 accidents par ans ! *

                                      Vous n’avez aucune notion de la rationalité.

                                      Toutes les activités sportive comporte son lot d’accident annuel, avec 2 millions de pratiquant ça fait un risque de 1 sur 13333 pratiquant.

                                      Je vous invite à regarder les risques d’accident du ski, de l’escalade, de la plongé, du parapente, etc ...

                                      Les premières victimes de ces accidents sont les chasseurs eux même et niveau statistique l’action des fous avec une arme de chasse sont mit sur le dos des chasseurs.

                                      *On tente aussi d’interdire la torture, l’esclavage, le trafic d’organes.*
                                      Vous racontez n’importe quoi pour justifier vos propos ? la torture, l’esclavage, le trafic d’organes sont interdit.

                                      *un flingueur aujourd’hui ne chasse pas pour se nourrir. Il chasse pour flinguer.*
                                      Je ne connais aucun chasseur qui ne mange pas son gibier ? essayer de justifier vos arguments.
                                      Il est vrai que l’acte de tuer peut être un plaisir, mais s’il n’y a que cette finalité il peut être répréhensible, si c’est pour tuer un lion, je suis de votre avis, je n’en vois pas l’intérêt et ça ne devrait pas exister.

                                      *Où est le problème ?*
                                      Le problème réside dans la liberté de faire quelque chose.
                                      Aujourd’hui sous prétexte qu’il y a des armes, qu’il y a la mort, qu’on utilise la nature et les animaux pour nos besoins et notre plaisir, certain d’entre nous veulent interdire cela.

                                      Quand on veut interdire aux autres, c’est toutes l’harmonie de notre société qui est remise en question, nous avons pourtant des lois et des législations qui tentent de donner de la place à tout le monde.

                                    • Debrief 22 septembre 2017 19:16

                                      @sweach
                                      Je vous invite à regarder les risques d’accident du ski, de l’escalade, de la plongé, du parapente, etc ...
                                      Il y a une grande différence... les victimes de ces sports prennent leurs risques en toute connaissance de cause. Le promeneur ou le cueilleur de champignon n’est pas sensé prendre des risques, et pourtant des olibrius armés les leur font prendre.
                                       
                                      Vous racontez n’importe quoi pour justifier vos propos ?
                                      Vous n’avez par compris manifestement. Relisez ce que vous avez écrit.
                                       
                                      essayer de justifier vos arguments.
                                      Arrêtez de me donner des leçons. Un flingueur flingue avant tout. Et vous le savez, y a rien à justifier.
                                       
                                      Le problème réside dans la liberté de faire quelque chose.
                                      La liberté de faire quelque chose qui n’est pas éthique, soit, mais qui met les autres en danger, niet !


                                    • sweach 25 septembre 2017 09:49

                                      @Debrief
                                      *Le promeneur ou le cueilleur de champignon n’est pas sensé prendre des risques*

                                      Bien s’il se rend de lui même au beau milieu d’une battu car il refuse de s’informer sur ces manifestations et qu’il exige le droit de ramasser ses champignons sur des terrains privés, oui il s’expose à un risque.

                                      La notion de partage ne vous effleure pas une seul seconde l’esprit ? Les zones de chasse sont assez limités et ne sont pas utilisé en permanence, les deux activités peuvent trouver un terrain d’entente, si vous faite au moins le minimum de discuter avec les chasseurs.

                                      Je vous rappelle qu’aller vous promener en foret ne vous coûte rien, mais ce droit est payant pour les chasseurs, vos revendications d’exclure les chasseurs font qu’ils finissent par totalement privatiser du territoire et exclu les promeneurs de ces chasses qui deviennent privés.

                                      *La liberté de faire quelque chose qui n’est pas éthique, soit, mais qui met les autres en danger, niet !*
                                      De qu’elle droit vous jugez la chasse comme n’étant pas « éthique » ? et les chasseurs ne mettent pas en danger les autres, ils le font eux même en refusant toutes information et discussion.

                                    • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 22 septembre 2017 11:12

                                      On nage en plein fantasme avec ces histoires de loups. Qu’il y en ait quelques uns qui se baladent, c’est probable. Qu’ils bouffent de temps en temps quelques brebis, c’est dans la tradition, mais qu’ils représentent un danger véritable pour les troupeaux et, pire, pour les humains, c’est au mieux une exagération, au pire une embrouille. D’abord parce que les éleveurs sont remboursés des dégâts avérés faits par les loups, ensuite parce qu’il n’y a pas plus trouillard que le loup, il se planque en journée et fuit la présence humaine.

                                      Quant aux ours, moi qui ai des accointances ariégeoises, je peux vous dire que c’est des cagades !

                                      Alors quel est l’intérêt de ces gens à crier au loup ? Ils ont peur pour le petit Chaperon Rouge ? Non ! Ils veulent des sous ! Et le loup – comme l’ours - est une bonne gâche : on doit pouvoir tirer quelques subventions pour s’équiper en clôtures, payer des bergers et surtout faire passer sur le dos du bestiau légendaire tous les massacres causés par les chiens errants. Il faut savoir que l’essentiel, à 99%, des attaques contre les moutons sont faites par des chiens. Ceux-ci n’ont pas peur de l’homme, attaquent en plein jour, souvent en meutes et se font des mâchons ! Seulement ceux-là de dégâts, ils ne sont surement pas aussi bien remboursés ! Des compensations financières sont prévues pour les éleveurs ayant subi des dommages de la part du loup. En France, l’argent provient du Fonds national pour la nature et l’environnement financé par le ministère de l’environnement : de 120 à 130 euros par brebis tuée ou mortellement blessée, autour de 100 euros pour un agneau et plus de 300 pour un bélier. Ces indemnisations couvrent également des dommages indirects, tels que le stress (0,70 euros par brebis, plafonnée à 300 têtes) et autres préjudices qui sont un manque à gagner pour les éleveurs.

                                      Le loup peut, certes, être une contrainte de plus pour les éleveurs et les bergers mais il ne représente pas une menace économique pour l’élevage ovin (au pire 8000 moutons perdus dans l’année) qui doit faire face à des difficultés bien plus importantes. Et en particulier la concurrence des productions de Nouvelle-Zélande et d’Australie qui envahissent les étals des grandes surfaces à prix cassés.

                                      L’Etat français prévoit des compensations en cas d’attaques classées « grand canidé ». Nul ne peut dire, pas même les spécialistes chargés des constats, qui du loup ou du chien est responsable d’une attaque. C’est pourquoi les attaques sont classées « grand canidé » s’il n’existe pas de preuve de la responsabilité de l’un ou l’autre. Mais si le loup est presque toujours montré du doigt, les chiens errants sont (selon France Nature Environnement) 100 fois plus souvent, les véritables responsables. (http://www.buvettedesalpages.be/brebis-egorgees-par-des-chiens-errants-ou-divagants-en-france.html) Si l’éleveur déclare une attaque de loup, il est grassement remboursé. S’il est prouvé que c’est une attaque de chien, il faut retrouver le propriétaire du ou des chiens pour faire payer son assurance ! Et ça c’est une autre histoire…

                                      Partant de là, il serait bon que les pouvoirs publics se penchent sur le cas de ces chasseurs qui sur de grandes chasses privées laissent leurs chiens libres de leurs mouvements, d’une campagne à l’autre. Les chiens affamés s’échappent de ces immenses espaces (très mal) clos, se réensauvagent et s’attaquent aux troupeaux. C’en est alors fini de leur tempérance à l’endroit des brebis, moutons ou autres ovins et caprins. La responsabilité de ces situations échoit souvent à des chasseurs indélicats mais quand on veut tuer le loup, on l’accuse de carnage.

                                       


                                      • xana 22 septembre 2017 12:52

                                        .@VICTOR Ayoli

                                        Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dites.

                                        Ici en Transylvanie il y a des ours partout dans les collines. Des loups, il y en a aussi, mais ils ne descendent des montagnes qu’en hiver. Il y a aussi d’énormes troupeaux de moutons, car les zones de collines sont assez peu intéressantes pour l’agriculture. Ces moutons ne sont pas consommés en Roumaine (où on mange du porc) mais exportés en Turquie etc.

                                        Les « problèmes » rencontrés par les éleveurs français devraient être dix fois plus importants en Transylvanie ?
                                        Eh bien il semble que non, d’après ce qu’en disent aussi bien les gardes forestiers que les bergers. Il y a une mortalité certaine des brebis, mais elle est largement attribuée (comme vous le dites avec raison pour la France) aux chiens errants, qui sont également un problème récurrent dans toute la Roumanie, y compris pour les enfants. Et les chiens de bergers ne sont pas les derniers à manger du mouton.

                                        Alors, pourquoi cela pose-t’il problème en France et pas en Roumanie ?

                                        La réponse est celle que vous avez donnée : L’argent. Si le gouvernement roumain décidait de donner aux éleveurs des primes pour les moutons tués par les loups, immédiatement on entendrait ces éleveurs se plaindre des loups. Si la prime était attribuée pour les bêtes tuées pat les ours, on oublierait les loups et on crierait qu’il faut exterminer les ours. Si on donnait la prime pour les moutons tués par les chiens de bergers, on oublierait et les loups et les ours, et on accuserait les chiens pour tout décès (réel ou imaginaire, y compris les chutes, les éboulements et les accidents routiers fréquents avec le bétail.

                                        Il me semble que la question des loups et des ours en France pourrait être simplement réglée en SUPPRIMANT cette prime aux animaux tués. Ici personne ne touche une telle prime, et les éleveurs sont loin d’être dans la misère. Ce sont les habitants les plus riches dans nos campagnes. Il faut dire que les bergers, eux, vivent dans une misère effrayante, mais ça, c’est le niveau des salaires...

                                        Jean Xana


                                      • alinea alinea 22 septembre 2017 14:21

                                        @VICTOR Ayoli
                                        Absolument ;de plus,je posais la question l’autre jour, j’aimerais savoir si le véto va faire le constat du décès de chaque brebis, en temps et en heure de manière à être sûr de l’origine du prédateur !
                                        C’est la guerre de la connerie mortifère contre la Vie, un peu comme pour tout le reste d’ailleurs.
                                        L’homme prédateur régulateur, il y a belle lurette qu’il n’est plus ! n’est qu’à voir les sangliers désormais cochons, qu’ils n’arrivent même pas à réguler grâce à leur connerie !


                                      • white hunter white hunter 22 septembre 2017 11:41

                                        C’est fou comme vivre est dangereux. Dans ma région d’Auvergne qui comptait quatre départements il y a peu, il y a eu 15 morts en 15 ans par accident de chasse. Concernant, je crois, uniquement des chasseurs ou leurs accompagnants, et c’est bien ainsi...

                                        Ceci n’empêche pas de flipper en allant se balader, mais reste quand même à comparer aux quelques 1500 morts en véhicule sur la même zone dans le même temps. Pour lesquels chaque conducteur doit se sentir coupable. 


                                        L’amélioration de la mortalité à la chasse a suivi le même chemin que celui de la mortalité automobile en se divisant par trois ou quatre.

                                        Donc on a la trouille en partant se balader en forêt, et c’est en voiture qu’on meurt (si on est ni chasseur ni accompagnant). 

                                        Rappelons que si notre ancêtre n’avait pas chassé nous serions encore en train de roter et de péter feuillages et fruits dans les arbres, sans mots pour en causer, et sans grand chose entre les oreilles. Détail qui n’a pas forcément vraiment changé pour ceux qui trouvent plus « moral » de déléguer leur « chasse » à des tueurs mal payés pour un carnage quotidien, dans un espace dédié, d’animaux abâtardis et esclavagisés.

                                         
                                        D’autres renoncent même à leur statut d’omnivore. 

                                        Mais le chasseur, le chassé, le consommateur de base, le mangeur de graines ont une fin similaire. Vivre est dangereux.

                                        • Debrief 22 septembre 2017 11:58

                                          Les loups et les ours, ces prédateurs aux dégâts massifs sur les élevages n’ont rien à faire dans nos forêts, pas plus que les flingueurs. Ces saloperies de bestioles déchiqueteuses de ventres, artificiellement introduites ne posent que des problèmes en stressant la faune et en massacrant de manière écœurante les troupeaux d’élevage. Pour quel bénéfice ? Une vague satisfaction intellectuelle de bobos écolos urbains qui ne verront jamais l’ombre de leurs protégés « qui sont si mignons » avec leurs petits.


                                          • xana 22 septembre 2017 13:24

                                            @Debrief
                                            Votre commentaire se passe de commentaire, il est assez parlant par lui-même et montre bien que le degré zéro a déjà été atteint.
                                            Je relève juste un point. Vous parlez de « nos forêts » où les loups et les ours n’ont « rien à faire.
                                            Mais il me semble que ces forêts leur appartenaient bien avant que nos ancêtres cessent de marcher à quatre pattes ? Qui nous » en a fait propriétaires ?
                                            On croirait entendre ces Américains d’il y a deux cent ans : « Les indiens n’ont rien à faire sur le territoire des Etats de l’Union ». Ca y ressemble, non ?
                                            J’aimerais vous voir si, dans quelques années, suite aux bouleversements politiques qui nous menacent, un dirigeant Chinois déclare abruptement : « Ces Français n’ont rien à faire sur le sol de notre nouvelle province d’Europe de l’Ouest. Exterminons-les ». Ce serait marrant, non ?


                                          • barbarossa 22 septembre 2017 14:43

                                            @xana



                                            les dinosaures aussi, mais ils ont disparus pour des causes naturelles. Vouloir réintroduire les loups et les ours parce qu’ils y étaient autrefois, selon vous c’est bien, mais pas les lièvres, les perdrix, les coqs de bruyère ça dénote une optique un tantinet sectaire.
                                            Il faut un immense espace vital pour ces prédateurs, vouloir les réintroduire là où les routes, habitations et autres installations ont mité les territoires, ça revient à vouloir les mettre dans un zoo.


                                          • xana 22 septembre 2017 15:16

                                            @barbarossa
                                            Puisque tu n’en veux pas, il y a une solution encore plus simple : Tout bétonner et transformer les forêts en parkings.
                                            Je te vois très bien surveiller les péages. C’est un métier pour les intellectuels comme toi,

                                            Je m’étonne que tu n’y aies pas pensé.


                                          • barbarossa 22 septembre 2017 15:27

                                            @xana

                                            c’est vrai, je n’y avais pas pensé ! 

                                            que ça doit être magnifique avoir une intelligence aussi productive et pointue que la tienne !!!
                                            Avec une vue aussi perspicaces sur l’humanité, la flore la faune !! 
                                            Je m’incline !!

                                            Gloire à toi par monts et par vaux (vaches, cochons) !

                                          • xana 22 septembre 2017 15:40

                                            @barbarossa
                                            Facile. Il suffit de savoir se mettre à la place de l’autre.
                                            J’essaie de « penser » comme toi, et aussitôt je peux sortir une sottise.
                                            C’est pas beau, çà ?


                                          • Debrief 22 septembre 2017 19:26

                                            @xana
                                            Le degré zéro, franchement vous y êtes, puisque l’attaque est sur la personne, je vous la renvoie.
                                             
                                            Invoquer le moyen-âge ou la préhistoire pour justifier la présence de ces prédateurs n’a aucun sens. C’est stupide. Pendant qu’on y est on pourrait réintroduire les jaguars, tigres, pumas histoire de « faire comme avant ».
                                             
                                            Quant à la comparaison avec les indiens je vous la laisse, là franchement y a rien à répondre.
                                             
                                            Je n’ose même pas vous demander quelle valeur ajoutée vous trouvez à la présence de ces carnassiers massacreurs de troupeaux dont on s’est passé pendant 2 siècles sans le moindre inconvénient semble-t-il. Mais bon, je préfèrerais que quelqu’un d’autre développe.


                                          • Debrief 22 septembre 2017 19:37

                                            @xana
                                            Allez vous rendre sur place un petit matin sur les flans d’une colline où gisent des dizaines de brebis éventrées, déchiquetées, massacrées, certaines encore agonisant et même pas dévorées. Essayez de garder ce que vous avez dans l’estomac...
                                             
                                            Ou alors pour qu’on n’y voit plus ces scènes de carnage qui se répètent sans cesse et faire plaisir à des @xana urbains, faudrait-il que les éleveurs de montagnes quittent leurs montagnes et leurs villages ?
                                             
                                            De qui se moque-t-on ?


                                          • alinea alinea 22 septembre 2017 22:23

                                            @Debrief
                                            Des brebis éventrées ? c’est signé : chien !! le loup égorge.
                                            Le loup tue pour manger, il part avec la carcasse pour la partager.
                                            Vous dîtes n’importe quoi, votre imaginaire vous égare.


                                          • JC_Lavau JC_Lavau 23 septembre 2017 09:08

                                            @alinea. Tu as un secret, pour aligner ainsi conneries sur conneries ?

                                            Quand ils tuent un cheval, une vache ou un âne, les loups n’emportent pas la carcasse. On a assez de photos de ces bêtes éventrées et plus ou moins complètement dévorées.
                                            Brebis pareil, ils n’ont que bien rarement le loisir d’emporter la carcasse ailleurs.

                                            Un chien divaguant ne tue pas pour manger, il est déjà nourri à la maison ou à la ferme. Il tue pour jouer, et avec bien moins d’efficacité que le loup, en mordant partout.

                                          • alinea alinea 23 septembre 2017 14:23

                                            @JC_Lavau
                                            C’est rare que les loups tuent un cheval, pas vrai ? certes alors ils ne le déplacent pas.
                                            Mais vous savez aussi que le loup attaque à la gorge ; moi je sais parce que je l’ai vécu, qu’un chien éventre : il mange d’abord les tripes, et comme, en ce cas, c’était mon chien et son copain, et qu’ils n’avaient pas faim, ils s’en sont tenus là.
                                            Les chiens errants ne jouent pas , c’est leur instinct perverti parce que jamais éduqué ; parce que, chez ces bêtes-là, il y a l’instinct, mais l’éducation !!
                                            Je n’ai pas écrit ici une opinion, une impression, un doute, quand je le fais je le dis, mais je sais !
                                            Il faut savoir aussi qu’un prédateur en « mode » attaque, attaque tant qu’il y a des proies qui fuient ; alors, quand il attaque plus que ce dont il a besoin, c’est parce que les moutons en cage s’affolent et courent, se comportent comme des proies. Dans la vraie vie, le prédateur vise une proie et se fout des autres, qui ont largement le temps de déguerpir !
                                            Un grand prédateur peut tuer une bête dans le troupeau, repérée faible par exemple, et les autres restent tranquilles parce qu’ils connaissent la chanson !
                                            Les humains ne connaissent rien du tout et se comportent toujours comme des charlots !


                                          • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 2017 00:26

                                            @alinea. Il n’y a pas de chiens errants chez nous. C’est un bobard répandu pour camoufler la réintroduction volontaire et clandestine des loups.

                                            Il y a des chiens divaguants, qui le soir rentrent chez leur propriétaire. Lequel peut localement assez puissant pour être inattaquable.

                                          • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 2017 09:17

                                            @alinea. Lequel peut localement être assez puissant pour être inattaquable.


                                          • alinea alinea 24 septembre 2017 10:40

                                            @JC_Lavau
                                            Oui pour les chiens divagants ; les chiens redevenus sauvages, je ne sais pas, je n’en ai jamais vus !
                                            Mais en tout cas mes amis éleveurs n’ont eu qu’eux comme « prédateurs », si l’on peut dire.
                                            Je ne sais pas de source officielle non plus que les loups furent réintroduits nuitamment ! en revanche, je sais que les loups italiens ont fait fi de la frontière !


                                          • xana 24 septembre 2017 11:15

                                            @alinea
                                            Je crois qu’en France les chiens errants étaient capturés et le plus souvent abattus ou gazés.
                                            Il y a certainement des chiens abandonnés qui errent tout de même un certain temps avant de se faire prendre.

                                            Ce qui est rigolo c’est que chez nous en Transylvanie il y a vraiment beaucoup de chiens errants. Y compris dans les villes, où la municipalité les fait capturer, mais, pour éviter des protestations, les fait relâcher dans les campagnes. Ainsi nous, à 10 km de la ville (Mediaș) nous revoyons périodiquement les mêmes chiens errants. Parfois nous voyons aussi la camionnette municipale qui les « décharge » au petit matin à proximité du village. On vit avec, ce n’est pas le plus gros de nos soucis à la campagne. En tous cas je n’ai jamais entendu les éleveurs de moutons s’en plaindre. Mais, comme je le disais plus haut, le gouvernement ne rembourse pas les moutons morts de mort naturelle (maladie, prédateurs, accidents). Il n’y a donc pas de campagne orchestrée dans les médias.

                                            Les chiens errants de nos campagnes se nourrissent de ce qu’ils trouvent, en grande partie des charognes de ceux d’entre eux qui se sont fait écraser sur les routes. Ils sont rarement agressifs avec les hommes, en tous cas beaucoup moins que les chiens de bergers qui font leur métier et protègent les troupeaux contre les prédateurs à quatre ou à deux pattes. Leur espérance de survie est sans doute faible, mais le renouvellement du stock est assuré par l’exode rural humain massif. : Quand une famille part tenter sa chance à l’étranger, la maison reste vide le chien de la maison est détaché et abandonné à son triste sort.


                                          • white hunter white hunter 22 septembre 2017 13:22

                                            Et j’ai lu l’ensemble de ce superbe article ... Un régal artesien *.


                                            Allongez-vous sur ce divan, mon bon Polovier ... 

                                            Penser tout ce mal de votre arrière-grand-père chasseur-cueilleur, puis de votre grand-père paysan-éleveur, ça ne doit pas être facile tous les jours. Imaginer que l’un et l’autre ont défendu contre le loup ou d’autres prédateurs et déprédateurs qui leur territoire, qui leur élevage et leurs cultures doit être un supplice.

                                            Des ascendants cons à lier, d’autres cupides à l’extrême, c’est dur à porter, plus dur encore de leur devoir sa propre existence.


                                            Courage !

                                            * qui a lien avec Arte ...


                                            • xana 22 septembre 2017 13:46

                                              @white hunter

                                              Ca y est, les maniaques débarquent.
                                              Quel rapport a cet article avec la façon de vivre des générations passées ?
                                              Vivez-vous dans une grotte ? Etes-vous cerné chaque soir par une meute de loups ?
                                              Il me semble que l’article parle de problèmes du 21eme siècle, pas de la préhistoire ni du moyen âge.
                                              A moins que vous ne sachiez pas trop où vous en êtes ?


                                            • alinea alinea 22 septembre 2017 14:24

                                              @xana
                                              Je partage xana ; parlez leur de chez vous !


                                            • alinea alinea 22 septembre 2017 14:45

                                              @alinea
                                              désolée, je viens de tomber sur votre post à Victor !! smiley


                                            • barbarossa 22 septembre 2017 14:47

                                              @xana

                                              évidemment vivre dans des appartements qui ressemblent aux cages à poules dont vous bouffez les productions c’est le pied géant. Et on ne chasse pas, on n’est pas des tueurs, on paie de gens pour le sale boulot en regardant de l’autre coté.
                                              A moins que vous ne soyez végétarien, tout comme Hitler.

                                            • xana 22 septembre 2017 15:07

                                              @barbarossa
                                              Mais de quoi il cause ce type ? Tu es tombé du lit ?
                                              Fais-toi un café et reviens quand tu sauras écrire une phrase correcte.

                                              Apparemment tu préfères vivre dans un HLM et bouffer du saumon aux hormones ?
                                              Chez nous en tous cas tout le monde vit dans des maisons et il n’y a pas d’OGM. Il n’y a pas de produits exotiques, mais tout ce qu’on mange est produit localement, chez soi ou chez les voisins.
                                              Il n’y a pratiquement pas de végétariens, à la campagne on ne suit pas la mode.
                                              Et en plus ici les gens sont des hommes ou des femmes, pas des ??? LGBTXYZ ???. C’est peut-être dû à une nourriture naturelle.

                                              Par contre il y a des gros cons, exactement comme en France. Rien n’est parfait.
                                              Mais au moins ils n’ont pas de fusils.

                                              Jean Xana


                                            • barbarossa 22 septembre 2017 15:21

                                              @xana
                                              « , pas des ??? LGBTXYZ ???. »


                                              ça veut dire quoi cette phrase ?

                                              « Mais au moins ils n’ont pas de fusils. »

                                              Et alors ? à moins qu tu attends leur mort naturelle, il faut bien une méthode pour les occire tes animaux.




                                            • xana 22 septembre 2017 15:36

                                              @barbarossa

                                              Ca veut dire que désormais quand je m’adresse à un Français je ne sais plus s’il faut lui dire Monsieur, ou Madame, ou ??? puisque vous avez je ne sais combien de genres. Toi, par exemple, et sans indiscrétion, tu es quoi ? L ? G ? B ? T ? autre chose ?

                                              Et quand j’écris « Mais au moins ils n’ont pas de fusils. » je parle des gros cons, pas des animaux, quoiqu’au niveau intellectuel il n’y ait pas grosse différence...


                                            • xana 22 septembre 2017 15:54

                                              @barbarossa
                                              Ca t’emmerde que des animaux puissent mourir de mort naturelle ?
                                              Pour toi ce n’est pas naturel ?

                                              Ne t’inquiète pas. En ce moment il y a des gars qui fuient la Syrie, devenue malsaine pour eux, et ils vont t’en apporter, de la mort « pas naturelle ».


                                            • barbarossa 23 septembre 2017 17:22

                                              @xana
                                              tu fumes quoi ? 

                                              ça doit être du bon !!!
                                              tu dis que toi et les tiens vous n’êtes pas végétariens et que vous n’avez pas de fusils.

                                              Et mon propos et de dire qu’il faut bien, en dehors d’une arme à feu, utiliser bien quelque chose
                                              pour mettre à mort les animaux que vous consommez, ou alors attendre qu’ils terminent leur vie de mort naturelle.
                                              Il faut pas comprendre de travers.

                                              Je ne suis pas du tout contre que les animaux meurent de vieillesse bien au contraire. Mais les seuls qui peuvent se permettre ce luxe ce sont justement les animaux sauvages, pas les animaux de ferme.

                                              Par ailleurs tu sembles avoir un problème avec seulement les armes à feu, les dagues, sarbacanes, arcs, épées, couteaux, masse, casse-têtes, lassos, pièges, et autres jouets mortifères ne te posent pas de problèmes à voir.

                                              Tu as certainement tes raisons, qu’elles soient tirées de faits vécus, ou uniquement de tes sentiments. 

                                              Après tout les anciens se souviennent encore que, après la fin de la seconde guerre mondiale, il a fallu attendre quelques années avant d’organiser un tir de feux d’artifices pour le 14 juillet, leurs sifflements et détonations rappelant douloureusement à une population traumatisée les bombardements.

                                              Tes raisons sont dignes de respect. Comme celles des autres.

                                               

                                            • xana 23 septembre 2017 21:04

                                              @barbarossa

                                              Je ne comprends pas où tu veux en venir.

                                              Si tu as bien lu, j’ai écrit « mais au moins ils n’ont pas de fusils » en parlant des gros cons en Roumanie (où il y a beaucoup moins de chasseurs qu’en France).
                                              Je ne vois pas le rapport avec la façon dont on tue les cochons que nous mangeons.
                                              Cet article est à propose des grands prédateurs (Loups et Ours) dont se plaignent amèrement nos éleveurs et nos chasseurs, et n’a rien avoir avec le régime alimentaire de mes voisins ni le mien. Régime alimentaire dont tu ne connais rien d’ailleurs.

                                              Je dis que chez nous on chasse peu (c’est seulement les gros richards qui ont des chasses privées au gros gibier), que les ours et les loups abondent (ainsi que le gibier), qu’il y a d’innombrables troupeaux de moutons et que les éleveurs ne se plaignent pas des loups ni des ours.
                                              Je dis (et répète) que le problème en France vient du fait qu’on a cru devoir rembourser aux éleveurs les brebis tuées quand il a été question de réintroduire les loups et protéger le peu d’ours qui subsistent.

                                              J’ai bien peur que tu n’aies pas compris grand-chose. peut-être est-ce au-delà de tes capacités ?


                                            • alain_àààé 22 septembre 2017 13:42

                                              sa y est sa recommance les extrémites dedroites ou de gauches qui voudrait que la chasse soit interdit.mais je suis chasseur et l on ne peu chassé que le dimanche. et aprés fin novembre lespigeons tous les jours.voila le résultat ou on est il y a des décénnies on chassaient tous les jours.je pense que l on a assé fait de consécion envers ces éxtrémites de tous poils.ces gens la voudraient fermer la chasse.mes messieurs les tordus s il n y avait pas de chasseurs il faudrait augmenté les impots car les chasseurs payent les dégats que font le gibier dans les champs.un syndicaliste terroriste dont les membres ont été massacré et déportés a auswitch mais dont ces gens la n ont méme pas fait laguerre pour défendre leurs pays.j ai déja une liste de plus de 50000 personnes qui ont dénoncé les resistants et ce n est pas fini.j aidéja les noms qui ont dénoncé a la gestapo 


                                              • xana 22 septembre 2017 13:49

                                                @alain_àààé
                                                Je viens de l’écrire : Les cinglés débarquent. Je me sauve ...


                                              • Laurent Courtois Courtois Laurent 22 septembre 2017 17:08

                                                Pour les 4 ânes l’honneur est sauf ! 

                                                Le tireurs est suisse, ouf.


                                                • alinea alinea 24 septembre 2017 16:20

                                                  @charlie cui banni
                                                  le chasseur qui a pris les quatre ânes pour quatre sangliers, était suisse.


                                                • Sparker Sparker 22 septembre 2017 19:22

                                                  L’homme est omnivore lit-on sur ce fil, merdre j’avais oublié je suis végétarien limite végétalien depuis 34 ans, je ne dois plus être un homme alors... Le pire est que je me porte bien...
                                                  Les animaux ne sont ni des bêtes de foire ni une ressource naturelle.


                                                  • xana 23 septembre 2017 10:08

                                                    @Sparker
                                                    Exact.
                                                    Mais le loup (ou l’ours) est un excellent prétexte pour se faire subventionner par la collectivité.

                                                    Les chasseurs sont de gros cons (je ne connais pas d’exception) et les éleveurs sont des businessmen.
                                                    Les premiers se figurent qu’il y aura davantage de gibier une fois les prédateurs exterminés. Ils oublient qu’au moyen-âge quand les forêts grouillaient de loups elles grouillaient aussi de gibier.

                                                    Les éleveurs hurlent pour obtenir plus d’argent, mais la disparition des prédateurs signifierait la fin des dédommagements ! Bon, j’imagine qu’ils trouveront autre chose.

                                                    Encore une fois, il est curieux qu’en Transylvanie où grouillent loups, ours et troupeaux de moutons, les éleveurs soient florissants et ne se plaignent pas de ces fameux « massacres ». Il est vrai qu’ici la chasse n’est pas devenu le « sport » des paysans et des gros cons en général. Ils boivent mais n’ont pas de fusil (probablement un héritage de la période communiste). Du coup il y a des accidents de voiture mais pas de chasse.

                                                    Je le rappelle, la seule raison de ce « problème » des prédateurs en France est le fric. L’existence des primes de dédommagement. La cupidité des éleveurs. Des sous, sous n’importe quel prétexte !!!


                                                  • barbarossa 23 septembre 2017 17:31

                                                    @Sparker

                                                     « j’avais oublié je suis végétarien »
                                                    tout comme Hitler. Qui n’était pas à vraiment parler un doux agneau ni pour les hommes ni pour les animaux


                                                    « Les animaux ne sont ni des bêtes de foire »

                                                    hélas oui, mais ils ne devraient pas, je suis d’accord

                                                    « ni une ressource naturelle. »

                                                    là pas d’accord du tout. C’est la ressource naturelle pour tous les animaux carnassiers et omnivores, dont l’homme fait partie

                                                    Et les végétaux ont aussi une vie, et des souffrances 

                                                  • zygzornifle zygzornifle 23 septembre 2017 14:16

                                                    l’ouverture de la chasse va bientôt commencée pour Macron qui a fait commander par un de ses ministre 22 millions d’€ de grenades, de fumigènes et autres joyeusetées en prévision des manifs a venir , la chasse aux retraités aux sans dents aux RSA aux smicards aux chômeurs et contestataires de tous acabits est ouverte , les CRS , gendarmes mobiles et autre flicaille vont s’en donner a cœur joie et la pas besoin de permis pour tirer dans le tas une seule autorisation du chef suffit ......


                                                    • barbarossa 23 septembre 2017 17:38

                                                      @zygzornifle

                                                      Faites attention. Parait que ce gibier là soit indigeste :-> 




                                                    • barbarossa 23 septembre 2017 17:39

                                                       smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley :->

                                                      • barbarossa 24 septembre 2017 11:55

                                                        @Charlot cuit Bono

                                                        dis-moi :-> smiley 
                                                        normalement ça devrait donner tes émoticons
                                                        mais une fois sur 2 ça ne marche pas ! faut-il les faire précéder ou suivre par quels signes (espaces, retour ou autre) ?


                                                      • xana 24 septembre 2017 09:24

                                                        J’avais oublié, mais je voulais ajouter qu’ici c’est la période pour les champignons. Dans les collines comme en montagne, c’est un plaisir de se balader dans les bois sans JAMAIS rencontrer un type avec un fusil et habillé en camouflage. Bon, c’est vrai, on risque de rencontrer l’ours, qui est dangereux aussi, mais l’ours est moins con qu’un chasseur, et s’il vous entend venir il vous évite.
                                                        Le plus dangereux dans nos collines ce sont les chiens de bergers, les gosses dans nos villages en ont une peur bleue.

                                                        On rencontre aussi très souvent des biches avec leurs faons. Mes voisins attrapent les faons à main nue, je les ai vu faire plusieurs fois. Je le leur reproche, mais c’est leur façon de braconner à eux. Et ils les mangent, ils n’en font pas commerce (grosse amende !).

                                                        J’ai déjà vu des brebis dévorées en lisière de pâturage, mais jamais plusieurs au même endroit. Je suppose qu’il s’agit de bêtes blessées ou égarées dont les chiens, ou les loups, ou les ours, ont fait un repas. Peut-être même les bergers, qui sont misérables et n’ont pas d’autre viande à se mettre sous la dent.

                                                        Jean Xana


                                                        • xana 24 septembre 2017 09:32

                                                          Les chasseurs ne vont certainement pas me pardonner de les traiter de « gros cons » sans discernement. Je peux me le permettre, j’ai chassé aussi dans mon enfance et moi aussi j’ai bandé en me prenant pour Rambo avec la carabine de mon père dans les mains, pointée sur tout ce qui bouge. Quel con j’ai été ! J’en meurs de honte aujourd’hui. En plus Rambo n’existait pas encore, on disait Nemrod à l’époque...

                                                          Je peux comprendre qu’il y ait des âmes primitives qui aiment ça. On devrait les envoyer en Syrie ou en Ukraine, là-bas au moins ils feraient du vrai sport, et à la guerre le gibier a sa chance, comme ils disent ! Et ça permettrait d’en éliminer pas mal.
                                                          Ce que j’en dis....


                                                          • barbarossa 24 septembre 2017 11:51

                                                            @xana

                                                            « Quel con j’ai été ! »


                                                            En vérité, personne ne change jamais !! :-> 

                                                          • xana 24 septembre 2017 12:15

                                                            @barbarossa
                                                            Ca dépend.
                                                            Il existe des gens capables d’apprendre et d’évoluer. D’autres qui n’y parviennent jamais.
                                                            Dans quelle catégorie te plaçes-tu ?


                                                          • barbarossa 24 septembre 2017 12:51

                                                            @xana
                                                            dans ceux qui connaissent l’orthographe.

                                                            Dis-moi, tu évites de répondre, avec une pudeur de gazelle (comme dirait Melenchon), d’indiquer avec quel moyen vous abattez vos animaux.
                                                            Problème ? :->



                                                          • xana 24 septembre 2017 15:48

                                                            @barbarossa

                                                            Ah, c’est çà qui t’intéresse ?

                                                            Ca dépend des animaux.
                                                            Aux lapins j’arrache un oeil.
                                                            Les poules, comme on a fait à Louis XVI et à son Autrichienne de femme : Hache et billot.
                                                            Quand je tue le cochon je l’égorge, comme j’ai appris à le faire dans les paras.
                                                            Si tu viens je te montrerai.
                                                            Mes matous sont plus vicieux avec les souris et les oiseaux. Moi je suis un homme doux.


                                                          • xana 24 septembre 2017 16:39

                                                            @Shawford
                                                            Pessac, çà existe encore ?
                                                            J’y ai habité quand j’étais étudiant.
                                                            Amusez-vous bien , mais ce sera sans moi.
                                                            J’ai ma vendange à faire et les maïs à rentrer. Ensuite, encore un peu de gnôle à distiller (prune d’abord et ensuite eau-de*vie de vin pour libérer un tonneau). Je suis occupé, je vous dis !


                                                          • barbarossa 24 septembre 2017 13:05

                                                            Bien,


                                                            maintenant que tout le monde s’est exprimé sur les bonheurs et les malheurs de la chasse, que les omnivores, les carnassiers, les végétariens, les végétaliens ont péroré leur cause, j’aimerais poser une question à tous :

                                                            Quelle aberration mentale justifie un comportement et une approche différents envers la vie animale (dont l’homme fait partie) et la vie végétale ?
                                                            Nous pensons être supérieurs ?
                                                            ça ne vous rappelle rien ce genre de réaction ?

                                                            On est des prédateurs, on ne vit qu’au détriment des autres espèces, que ce soit par la chasse, l’abattoir, la faux ou le sécateur.
                                                            Point final.



                                                            • xana 24 septembre 2017 16:05

                                                              @barbarossa

                                                              Bien sûr tu as le droit de poser n’importe quelle question, mais celle-ci est largement hors sujet.

                                                              Se nourrir c’est une chose.
                                                              S’amuser en est une autre.
                                                              Exterminer d’autres espèces sous un prétexte bidon est simplement la marque de notre faible niveau d’intelligence.
                                                              En fait dans les pays riches, on chasse parce que c’est facile et sans risque. Bêtise, paresse et lâcheté = Le cocktail « Gros Con ». Pour les éleveurs de moutons qui exigent l’extermination des loups et des ours, on ajoute la rapacité et la malhonnêteté : Ca devient le cocktail « Gros Con et Salaud ».


                                                            • barbarossa 25 septembre 2017 11:10

                                                              @xana

                                                              Se nourrir c’est une chose.
                                                              S’amuser en est une autre.


                                                              Se nourrir en s’amusant n’est pas interdit. 

                                                              Tuer dans les abattoirs c’est moral et sur le terrain pas ? 

                                                              Tu te rends compte de ce que tu dis ?

                                                              quand au faible niveau d’intelligence, c’est une belle autocritique.
                                                              Et tu n’as toujours pas répondu sur ta méthode d’abattage.

                                                            • xana 25 septembre 2017 12:39

                                                              @barbarossa
                                                              La méthode d’abattage je t’ai répondu de manière détaillée. Ceci indique que tu ne prends même pas la peine de lire les réponses à tes questions idiotes - Donc tu ne fais ici que du trollage. Et je ne vois pas le moindre rapport entre nos méthodes d’abattage et le sujet du post.
                                                              « Tuer dans les abattoirs c’est moral et sur le terrain pas ? » Je n’ai absolument pas parlé de morale. Je ne suis pas « végan » si c’est çà que tu essaies de me faire dire, et la morale je n’en ai pas grand-chose à foutre autrement que dans mes relations avec les autres hommes. J’ai appris à tuer et je t’assure que ça ne me ferait ni chaud ni froid de t’égorger si j’en avais l’occasion. Le seul problème est que je ne sais pas le faire sans foutre du sang partout, et c’est chiant à nettoyer.

                                                              Tu es un con parce que tu confonds tout. Je suis contre la chasse et tu voudrais que je sois un de ces végans bobos. Pas de bol, ce n’est pas du tout mon genre. Je n’aime pas la chasse parce que je ne supporte pas les chasseurs qui sont des gros cons sans exception. Mon rêve : Faire l’ouverture au couteau et descendre un max de gros cons sans tirer un seul coup de feu. Hélas, je ne suis plus aussi soupe et silencieux depuis quelques années...


                                                            • white hunter white hunter 25 septembre 2017 15:00

                                                              @barbarossa

                                                              Excellente remarque sur ces plantes potentiellement sensibles ! 

                                                              La vie ne se nourrit que de vie. L’animal en général, et le loup en particulier ne sont en rien des êtres idéaux. Le grain de blé et la laitue u le cèpe sont bien en vie.

                                                              J’ai vécu dans une ferme, j’ai élevé des animaux, j’ai pêché, j’ai chassé et j’imagine que ce rapport permanent aux bêtes domestiques et sauvages n’a rien de mauvais pour se fabriquer une philosophie. Aux millénaires passés, aux siècles anciens, l’homme était tout aussi sensé qu’aujourd’hui. Son rapport à la nourriture était juste plus « tendu » ; il n’était pas souvent éloigné de la réalité de l’élevage ou de la chasse, et de la nature en général.

                                                              Bientôt la sensibilité des végétaux, après demain le frémissement des atomes poseront des questions éthiques à qui veut s’en poser. 

                                                              Mais il faut chasser pour vivre. Vendre des choses, enseigner, « toucher » le RSA remplacent chasser-cueillir ou élever-cultiver. L’argent rapporté permet juste de déléguer à des salariés spécialisés l’ersatz de chasse d’un ersatz de gibier dans des abattoirs modernes.

                                                              N’y a t’il pas plus d’honneur à égorger le poulet qu’on a élevé, à tirer le chamois qu’on a pisté, à exécuter le cèpe caché dans son sous-bois qu’à ne pas assumer son état de prédateur ? On a tué, on le sait, on pèse l’acte qui nous nourrira.


                                                              NB : l’homme est omnivore, point.

                                                            • zygzornifle zygzornifle 24 septembre 2017 16:05

                                                              Je me demande si le gendarme mobile qui a tiré et tué le jeune manifestant écolo en Bretagne avait le permis de chasse et s’il a pu mettre sa tete au mur dans son salon .... Ha on me dit que pour la chasse a la grenade on n’a pas besoin de permis .....


                                                              • barbarossa 25 septembre 2017 11:15

                                                                @zygzornifle

                                                                j’ai regardé dans la liste des espèces chassables et protégés, il n’y a pas d’écolos. 


                                                                « Ha on me dit que pour la chasse a la grenade on n’a pas besoin de permis ..... »

                                                                Pour les nuisibles non plus .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès