• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Euthanasie d’une planète

Euthanasie d’une planète

 Je regarde les jours se lever irrémédiablement, se succéder. Les soleils chaque soir dans leur sang carmin agoniser, s’éclipser et enfin les lendemains, ressusciter. Les horloges biologiques s’emballer, les enveloppes terrestres se flétrir, se faner, s’assécher. Les acteurs de cette farce planétaire glissent sur la pente du temps vers un inconnu qu’ils espèrent meilleur. Depuis que l’homme est sur terre, période dérisoirement courte à l’échelle de l’univers, il n’a cessé de conquérir, tuer et détruire son environnement à seule fin de posséder et régner sur les autres espèces et sur ses congénères. Soyons factuels, nous faisons face à une situation sans précédent dans l’histoire humaine. Depuis le 19e siècle, cela s’est accéléré pour atteindre son paroxysme au début du 21e siècle et sans doute le dernier pour son espèce s’il ne réagit et n’agit pas de manière radicale face aux catastrophes écologiques, climatiques et numériques annoncées.

 Pendant des années nous avons ignoré, malgré les avis de milliers de scientifiques, les bouleversements qui prenaient forme. Nous sommes entrain d’atrophier notre planète par des activités humaines fortement négatives et exponentielles dans leur nocivité. 13 000 articles impliquant plusieurs milliers d'experts à travers le monde et le résultat est net et sans appel : «  La vie est entrain d’agoniser sur terre  » les disparitions d’espèces ont été multipliées par 100 depuis le début du 20e siècle. Maintenant, on annonce deux degrés de plus pour la fin de ce siècle, mais c’est deux degrés dans la mesure où sont mises en œuvre des actions fortes et immédiates contre les activités humaines destructrices de l’écosystème sinon, c’est six degrés supplémentaires  ! Je vous laisse imaginer l’avenir ou plutôt le manque d’avenir. Dans 30 ans, seulement 10 % des terres auront échappé à la rapacité d'une marchandisation vampire. La pollution tue trois fois plus que le virus du Sida soit, six millions de morts par an et cela progresse. 74 % de la population devrait subir d’ici la fin de ce siècle des canicules mortelles de plus de vingt jours à des températures de plus de 50 degrés. La sécheresse au Sahel n’a pas d’équivalent depuis 1600 ans. Un continent de plastique d’une taille de trois fois la France, se déplaçant dans le pacifique, alimenté par nos déchets, continu son inexorable expansion et de plus, il a été observé 500 zones mortes dans les océans. Chaque année 80 000 km² de forêts disparaissent. La surpopulation plus la surconsommation poussant à la surproduction polluent, détruisent et assèchent la terre de ses matières premières. 89 millions d’êtres humains supplémentaires naissent chaque année. Ce modèle de société humaine basé sur la possession et l’accumulation de biens matériels ne correspond plus et ne peut plus répondre au besoin du nombre d’individus peuplant la planète. L’homme, se prenant pour l’espèce la plus intelligente, a pillé le vivant qui l’entourait et en a fait son esclave oubliant que même la nature dans son ensemble minéral, végétal et animal, a aussi une âme et que ses composants sont les maillons nécessaires et incontournables à l’équilibre vital.

  L’ONU, organe reconnu comme mesuré dans ses propos et ne pas faire spécialement dans la catastrophisme, a annoncé il y a quelques mois que l’humanité faisait face à une menace directe. Aujourd’hui, les capitaines de la planète terre se gargarisent de plaisirs éphémères que sont le pouvoir et l’argent et sabordent le navire. À tous les passagers sur ce même bateau, minuscule poussière dans le cosmos, d’ouvrir les yeux et de refuser ce naufrage, de se libérer des mensonges proférés par une minorité dont le seul but est l’enrichissement personnel. Il est plus que temps, s’il n’est pas déjà trop tard, à l’homme de s'affranchir des camisoles religieuses, politiques ou financières dans lesquelles on l’a ficelé pour mieux le manipuler. La publicité poussant à l’extrême le fantasme du bien, du beau, de l’immortalité au moyen d’images frelatées, maquillées, confine le citoyen à l’abêtissement en orientant et contrôlant ses choix. Les majors de la production comme ceux de la distribution, avançant masqués derrière des façades écologiques de papier, n’ont que faire de la sauvegarde du climat, des espèces ou de la biodiversité. Ils sont dans un délire total où la raison n’a plus sa place et où la seule religion est «  business  » et son prophète «  bénéfice  ». Il faut comprendre et accepter que la question écologique est intimement liée à la question sociale et économique.

 Nous sommes tous pour les libertés individuelles, mais quand ces libertés nuisent trop au bien commun, nuisent trop à la terre, alors peut-être qu’en régulant ces libertés on se préserve un avenir. La seule chose importante c’est la sauvegarde et le respect de la vie sous toutes ses formes et dans sa totale émancipation. Il ne s’agit pas de changer ses modes de vie en priorité, car quoi qu’il en soit pour la majorité des Occidentaux cela dans leur tête est impensable, mais de penser la vie autrement avec sa fin inéluctable afin de retrouver un peu d’humanité, de spiritualité. Les épreuves qui nous attendent non plus de solution humaine globale, mais chaque entité peut trouver sa solution propre pour encore se sauver et partir sans trop de regret et avec un minimum de sérénité. Pour vivre pleinement, il ne faut jamais perdre de vue la précarité du temps qu’il nous reste.

 En conclusion, devant l’inéluctable on se fout des appartenances politiques, religieuses, idéologiques ou philosophiques. Que cela plaise ou non, que les détracteurs viennent gémir leurs litanies contraires et mensongères aux faits ni changeront rien. L’obsédant tic tac d’une fin annoncée amplifie ses échos dans le monde. À cause des fautes morales politiques majeures, un peu partout la révolte couve, la révolte gronde. La mèche dynamite climat est pratiquement consumée. Le revolver sur la tempe, après cinq essais infructueux, l’ogive surpopulation est cadrée, millimétrée en face du canon. Une ribambelle d’enfants gâtés et inconscients, se dispute le triste privilège d’en presser la détente.


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • Arthur S François Pignon 30 janvier 11:52

    « En conclusion, devant l’inéluctable on se fout des appartenances politiques, religieuses, idéologiques ou philosophiques.   »

    Quel détour pour arriver à cette conclusion !

    Il est vrai que les mises en garde du clergé sur l’apocalypse imminente dûe à nos péchés ne fonctionne plus très bien ! Il fallait bien trouver une version laïque pour prêcher l’union sacrée mais surtout ne rien changer dans les structures. Seulement dans les comportements.


    • baldis30 30 janvier 18:58

      @François Pignon

      bonsoir,
       même méthode que pour la grande peur de l’an mil ... qui vit la confiscation de biens, essentiellement agricole au profit d’une caste d’ecclésiastiques roublards !


    • jef88 jef88 30 janvier 11:55

      GABRIEL ! ! ! !

      Du came et moins de neige et de vent ........
      LOL


      • baldis30 30 janvier 19:00

        @jef88

        bonsoir

         c’est le réchauffement climatique anthropique, ou en tropiques je ne sais plus localiser l’un et l’autre ...


      • Clocel Clocel 30 janvier 12:01

        Hélas... Il faut passer par Armageddon, c’est écrit, la perfection est à ce prix.


        • JC_Lavau JC_Lavau 30 janvier 12:06

          Allo Allo !

          Prophète Philippulus, je vous ordonne de redescendre sur Terre immédiatement !

          Et prenez garde de ne pas vous casser la figure.


          • baldis30 30 janvier 19:02

            @JC_Lavau

             bonsoir,
             du calme.... du calme ... la RN 118 est rouverte, les parisiens vont pouvoir partir faire du ski en Normandie 


          • Gollum Gollum 30 janvier 12:26

            Il ne s’agit pas de changer ses modes de vie en priorité, car quoi qu’il en soit pour la majorité des Occidentaux cela dans leur tête est impensable,

            Ben si il faut. Et c’est certes pas facile.

            on se fout des appartenances politiques, religieuses, idéologiques ou philosophiques.

            Ben non. Avoir une vision philosophique matérialiste et capitaliste de court terme n’est pas la même chose qu’avoir une vision systémique, holistique et spirituelle.

            Il y a donc un travail d’éducation personnelle et collective à faire. 

            Nos partis politiques pour la grande majorité sont encore coincés dans les paradigmes du XIX ème siècle alors que la science, elle, nous entraine vers une vision toute autre. Mais les gens ne le savent pas. 


            • @Gollum

              Du point de vue alchimique, le monde est bien en plein Nigredo.https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_œuvre_(alchimie. Ou désintégration. 


            •  Christian Deschamps Saint Rata de l’himalaya 31 janvier 10:33

              @Gollum
              Bonjour,

              "Avoir une vision philosophique matérialiste et capitaliste de court terme n’est pas la même chose qu’avoir une vision systémique, holistique et spirituelle.

              Il y a donc un travail d’éducation personnelle et collective à faire. "

              ------------

              plus que d’accord

              C’est une chose urgente à faire,pas facile non plus ,ne pas rester dans le dénis,ça peut-être source de soufrance ,mourir avec une conscience de survivant simplement augmenté par une voiture et une machine à laver des congés payer ce n’est pas très glorieux.

              ---------

              A+ dans l’bus Gollm  smiley


            • Bonjour, on vous reprochera votre excès de pessimisme, mais j’ai hélas le sentiment que vous avez raison,...Je ne vois pas ce qui pourrait inverser l’évolution Question ; punition divine pour notre hubris ou simple logique ?


              • Oscar Ollo Oscar Ollo 30 janvier 12:51

                Pas de moi, mais je ne pourrais mieux dire :

                Je me souviens qu’en 1970, George Wald supposait qu’il n’y aurait plus de civilisation d’ici 15 à 30 ans « si aucune mesure n’était prise pour faire face aux problèmes posés à l’humanité ».

                1985 est passé, 2000 est passé.

                 

                Je me souviens qu’en 1970, Ehrlich assurait qu’entre 1980 et 1989, environ quatre milliards de personnes, dont 65 millions d’Américains, allaient mourir dans ce qu’il appelait le « Great Die-Off »

                Et en 1989, le mur de Berlin s’est effondré.

                 

                Je me souviens qu’en 1970, le magazine Life affirmait (sur base des propos de scientifiques sérieux) : d’ici 1980, les habitants des villes devront porter des masques à gaz pour survivre à la pollution, et en 1985, la pollution de l’air aura réduit de moitié la lumière solaire sur terre.

                 

                Je me souviens qu’en 1972, le club de Rome « prophétisait » l’épuisement de toutes les ressources minières et agricoles avant 1990-2000.

                En 1970, il y avait 3 milliards 600 millions d’hommes sur terre, en 2015, plus de 7 milliards : la famine a fait des ravages ?!

                 

                Je me souviens qu’en 1980, il ne restait plus que 55 ans de réserves mondiales de pétrole, selon l’US Geological Survey. Mais en 2014, le même organisme parlait de 125 ans.

                Donc, il n’y aura plus de pétrole… bah non, finalement pas en 2035, mais plutôt en 2139.

                 

                Je me souviens qu’en 1980, c’était sûr et certain : en 1990, il n’y aurait plus de forêt, ni en Europe, ni aux USA, à cause des pluies acides.

                En 2016, une étude constatait que depuis 35 ans, la couverture végétale de la planète s’étend, grâce à qui, grâce à quoi ? grâce au CO2, nutriment essentiel de tous les végétaux.

                 

                Je me souviens qu’en 1986, Der Spiegel reprenait les prévisions scientifiquement établies : le niveau des océans allait monter de 140 m.

                Nous en sommes à 1, 5 mm/an…

                 

                Je me souviens qu’en 1988, The Canberra Times relayait l’alerte lancée par « les autorités » : d’ici trente ans, les 1 196 îles des Maldives seraient recouvertes par les eaux…

                1988 + 30… = 2018. Les Maldives ont construit quatre nouveaux aéroports et de nombreux complexes hôteliers… au-dessus du niveau de la mer !

                 

                Je me souviens : en 1988, Roger Revelle, dont Al Gore avait été l’étudiant en 1967, appelait les membres du Congrès à la plus grande prudence au sujet du changement climatique, car les causes des variations du climat sont encore loin d’être comprises.

                Ce à quoi Al Gore avait aussitôt répondu de manière cinglante  :

                « Revelle is now senile. The debate is over ».

                Déjà en 1988 !

                 

                Je me souviens qu’en 2006, Al Gore nous faisait pleurer sur le sort des ours polaires voués à l’extinction… alors qu’ils prospèrent depuis 30 ans. D’ailleurs, ils seraient apparus sur terre il y a au moins 1 million d’années. Ils en ont vu des changements climatiques !

                Je me souviens qu’en 2007, Al Gore et le GIEC clamaient qu’en 2013, l’océan arctique ne serait plus du tout pris par les glaces en été.

                Et… à la mi-septembre 2018, la glace arctique s’étend bien plus qu’en 2007 (472 000 km2 de plus) pour un total

                d’ 1.2 million km2 soit plus que la superficie record de 2012.

                 

                Je me souviens qu’en 2007, Chirac plaidait pour une « gouvernance écologique mondiale » et qu’en 2018, nous en sommes là, gouvernés à coups d’injonctions GIECiennes, avec une politique énergétique ruineuse, des éoliennes à n’en plus finir (et ça ne fait que commencer) et que les taxes et surtaxes ne servent qu’à tenter de colmater le déficit budgétaire, accru par les sommes vertigineuses allouées à la lutte contre le supposé réchauffement climatique anthropique.

                 

                Je me souviens qu’en juin 2014, Laurent Fabius nous donnait moins d’un an et demi pour « sauver la planète ».

                Et un an et quatre mois plus tard, Philippe Verdier était licencié de France Télévision pour la publication de son livre « Climat Investigation » et pour avoir signalé, dans une lettre ouverte au Président Hollande, l’inutilité de la COP 21.

                « The debate is over », Verdier ne comprend pas l’anglais ?

                 

                Je me souviens qu’en 2014, le WWF affirmait que 52 % de la population des vertébrés auraient disparu ces quarante dernières années.

                Et en 2018, on est encore loin d’avoir recensé l’ensemble des animaux de la planète. Comment fait-on pour produire un pourcentage sur un nombre qu’on ne connaît pas ?

                 

                Je me souviens qu’en 2014, le GIEC et l’OMM estimaient que de 1751 à 2004, le pH des océans serait passé de 8, 25 à 8, 14.

                Oui, depuis 1751.

                C’est de la science dure !

                Le pH fut introduit en chimie pour la première fois par le chimiste danois Sørensen en 1893 et il n’existe pas d’autres moyens d’évaluation du pH que celui de la mesure pH-métrique directe.

                 

                Je me souviens du déchaînement médiatique de ces derniers mois, rabâchant toujours, sans cesse et sans vergogne, les mêmes vieilles prédictions qui se sont toutes révélées fausses jusqu’à présent, quitte à transformer les migrants vénézuéliens en « réfugiés climatiques » et à en rajouter dans le catastrophisme : tout ouragan, toute inondation, attribués systématiquement au « réchauffement/ changement/ dérèglement » climatique. A propos, Venise devait disparaître depuis déjà quelques lustres, mais est plus debout que Renaud…

                 

                Et j’ajoute :

                COP 24 de Katowice

                 

                La COP est une conférence internationale qui depuis 24 ans tient chaque année la réunion de la dernière chance pour sauver la planète. Vous croyez peut-être que la planète avait été sauvée lors de la COP21 à Paris. Erreur. Tout reste à faire. C’est ce qui justifie la COP24, qui s’est tenue cette année à Katowice, le centre névralgique de l’industrie charbonnière polonaise. Le secrétariat de la COP24 publie en ligne la liste de ses participants, sur près de 1100 pages.

                 

                Plus de 21 000 participants.

                Sans compter les 1500 journalistes accrédités, qui sont en partie rémunérés par les contribuables via les subsides à la presse. Ces 21 000 participants sont pour 14000 des délégués des gouvernements, et pour 6000 des représentants d’ONGs prétendument intéressées et compétentes. (Le solde est composé de membres d’organisations du système des Nations-Unies). Ils ont fait le bilan carbone de leur Barnum apocalyptique ?


                • Gabriel Gabriel 30 janvier 14:54

                  @Oscar Ollo
                  On peut dire ou croire ce que l’on veut, être pour ou contre, quelle importance, les faits sont là qu’on le veuille ou non et il s’amplifieront de plus en plus rapidement et de façon exponentielle alors, scepticisme, croyance, moquerie ou ignorance, le résultat final sera inéluctable.


                • oncle archibald 30 janvier 15:22

                  @Gabriel

                  Mais Oscar Ollo il est pas méchant du tout, il ne vous en veut pas non plus, il veut juste faire remarquer que des prévisions avec fin du monde la semaine prochaine ça fait des dizaines, voire des centaines ou des milliers d’années qu’on en entend .... ce qui est la meilleure preuve qu’elles étaient fausses ..... et que peut-être, sous entendu, que les vôtres ne valent pas mieux que les précédentes.

                  Tiens pour vous redonner le moral qui n’a pas l’air très brillant .... un petit coin de paradis en France, que je pratique depuis ... 65 ans au moins, qui n’a pas trop changé même s’il est beaucoup plus fréquenté qu’il y a un demi siècle, et que j’aime toujours beaucoup ! C’est pas trop le moment d’y aller sauf si l’on veut traverser les lacs en ski de fond ou en raquettes !

                  http://www.orvispechemouche.fr/excursion-peche-a-la-decouverte-des-lacs-du-carlit/


                • Christian Labrune Christian Labrune 30 janvier 17:38

                  il veut juste faire remarquer que des prévisions avec fin du monde la semaine prochaine ça fait des dizaines, voire des centaines ou des milliers d’années qu’on en entend ....

                  ===================================
                  @oncle archibald

                  Vous êtes comme Saint-Thomas, vous ne voulez pas croire sans preuve, mais quand vous commencerez, à cause de la chaleur, à voir des passants prendre feu devant vous sur le trottoir lorsque vous irez jusqu’au bureau de tabac, et lorsque vos cigares sortiront tout fumants de leur boîte sans que vous ayez même à craquer une allumette, que direz-vous ?
                  Or, tout cela est pour demain, il n’y a aucun doute la-dessus. J’entendais hier soir Delphine Batho. Cette géniale écologiste veut qu’on arrête tout, immédiatement, et qu’on se convertisse à l’écologie intégrale. Sans cela, disait-elle, ce sera bientôt la fin du monde, et peut-être même qu’il est déjà trop tard.
                  Tout cela me fait très peur. Pour éviter d’y penser, je vais aller chercher des cigares. Ce sera peut-être bien les derniers que je fumerai.


                • oncle archibald 30 janvier 18:50

                  @Christian Labrune : ce matin vers 11h je suis allé dans mon potager arracher un des radis noirs semés en Octobre et qui ont « bien profité » des pluies de cet hiver. Avec mon petit fils Mathieu nous l’avons mangé en hors d’œuvre au déjeuner de midi. Il était gros et très bon. Étonnant non ?


                • baldis30 30 janvier 19:11

                  @Gabriel

                  ce que vous apportez ce n’est pas une réponse à un rappel de l’Histoire , c’est au moins du mépris des faits sinon de la haine de votre image parce que l’HISTOIRE VOUS LA RENVOIE !
                  Persistez dans votre fond de bureau obscur sans fenêtre sur la réalité ... et attendez avec impatience les conséquences de vos inconséquences .... Après la peste brune, la peste rouge, ... et maintenant la peste verte ... vous êtes un bon représentant des pestiférés des dictatures.
                  pensez à en profiter il y a quelques congrès à venir sur les sujets que vous abordez, à Acapulco, Bali, Davos, Gordes .... rien de prévu aux favelas de Rio de Janeiro ...
                   


                • Gabriel Gabriel 30 janvier 19:47

                  @baldis30
                  Merci beaucoup de cette excellente analyse, vous avez raison, je ne suis qu’un intégriste vert et les quelques milliers de savants et chercheurs de tous pays qui ont fait des études, recherches et rapports sur le sujet sont de vilains conspirationnistes. Grâce à vous nous voilà tous rassuré. Encore merci, nous allons pouvoir continuer à produire, consommer et polluer sans réserve... 


                • Christian Labrune Christian Labrune 30 janvier 20:05

                  un des radis noirs semés en Octobre et qui ont « bien profité » des pluies de cet hiver. Avec mon petit fils Mathieu nous l’avons mangé

                  =====================================
                  @oncle archibald

                  Franchement, je crois bien qu’on ne peut rien pour vous : Errare humanum est, diabolicum perseverare ! Moi, je suis un type plutôt conciliant, mais si Delphine Batho lisait ça, je ne pense pas qu’elle vous ferait grâce. Les « pluies de cet hiver », comme vous dites, ne savez-vous donc pas qu’elles sont chargées de toute sorte de polluants : ions acides, oxydes de plomb, dérivés du benzène, traces de kérosène et de titane à cause des navions, nicotine et fullérènes, et j’en passe.

                  Delphine Batho, dans son dernier opus, oppose les Terriens et les Destructeurs. Vous êtes un destructeur, à n’en pas douter. Cyniquement, vous induisez votre innocent petit-fils à imiter votre corruption et vous osez vous en vanter ; c’est un comble !

                  Que vous avait-il fait, ce radis ? C’est sa couleur qui vous dérangeait ? Vous seriez raciste ? Pourquoi vous en prendre ainsi à la Nature, détruire des créatures qui ont autant que nous le droit d’exister, et nuire ainsi à la diversité biologique ? On s’étonnera après cela que des espèces disparaissent ! Au nom de l’écologie, je refuse ces sortes de comportements fascisants.


                • oncle archibald 30 janvier 21:05

                  @Christian Labrune

                   : oh MERCI ! MERCI ! C’est un peu tard mais je vais essayer de le vomir !


                • baldis30 30 janvier 22:59

                  @Gabriel

                   D’autres que ceux qui courent les congrès dans les pays les plus accueillants pour des vacances gratuites travaillent aussi et autrement ... et ont d’autres conclusions !
                   Je ne cherche à rassurer personne mais lorsque un détroit peut modifier le débit des échanges interocéaniques par le simple jeu des forces tectoniques et cela en quelques dizaines d’années voire dans certains cas quelques jours ... essayez de comprendre ....
                  Vous connaissez le travail de GRAY sur la chose .... il a d’ailleurs démissionné du GIEC ... Et le travail de Lindzen sur d’autres problèmes et de Landsea dont le GIEC A TRUANDE LES DONNEES pour démontrer des résultats ... largement sujets à caution ... Le travail des Pielke en hydrologie .... Vous connaissez ...

                   Je retiens depuis longtemps une chose que vous ignorez certainement c’est que TOUTES les tentatives de juxtaposer un modèle de circulation océanique à un modèle de circulation atmosphérique ont TOUTES ECHOUEES... quels que soient les modèles en cause ; toutes et c’est pas un labo de merde qui a réalisé cela mais un labo ayant un (GRAND) pignon sur rue ... 
                   En ce qui vous concerne l’incantation a remplacé la réflexion !


                • Gabriel Gabriel 31 janvier 06:07

                  @baldis30

                  Pour vous répondre, je vous dirais que je suis conscient que tous les comptes rendus sur le sujet ne sont pas tous exacts, il y a certainement des erreurs et des dérives, mais à lire certains sur ce site, tout est naturel, tout va bien, et l’activité humaine ne pollue pas, ne détruit pas et on peut continuer sans changer de mode de vie comme cela éternellement. Très sincèrement vous y croyez ?



                • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 11:38

                   : oh MERCI ! MERCI ! C’est un peu tard mais je vais essayer de le vomir !

                  =============================
                  @oncle archibald

                  C’est bien ! Vous n’êtes peut-être pas tout à fait perdu.
                  Mon propos était un peu vif, et je m’en escuse, mais en bon disciple de Han Jonas, auteur d’une mémorable Heuristique de la peur qui est le fondement théorique de notre écologie, je me suis dit : il ne faut pas hésiter à le brusquer un peu.

                  Quand la République romaine était au bord d’une catastrophe à cause d’une menace extérieures ou d’un risque de guerre civile, le Sénat n’hésitait pas à nommer un dictateur muni pour un temps des pleins pouvoirs. C’est ce que souhaiterait Delphine Batho, mon idole : qu’on remît les pleins pouvoirs aux écologistes et au GIEC, le temps qu’il faudra pour sauver notre pauvre planète. Aux décisions souveraines qu’ils prendraient, il faudrait se soumettre enfin sans la moindre discussion. De toute façon, désormais, on n’a plus le choix, c’est ça ou la mort.

                  Si on ne parvient pas, en peu d’années, à réchauffer la planète en prévision de la prochaine période glaciaire qui va nous tomber dessus (il faisait déjà, ces derniers jours, plus froid que jamais en Amérique du Nord), on est foutu et condamné à un rhume éternel qui serait, pour moi, pire que la mort. Je suis extrêmement opposé à l’euthanasie, vous ne l’ignorez pas, sauf dans un seul cas : le rhume d’hiver ou des foins, qui est si pénible à supporter.


                • baldis30 31 janvier 13:37

                  @Gabriel

                   allez expliquer vos pensées à ceux pour lesquels la fin du mois commence le 15 et dont les enfants arrivent à l’école le ventre vide .... et expliquer cela en demandant leur aide financière aux participants de Davos ...


                • Gabriel Gabriel 31 janvier 13:54

                  @baldis30
                  allez expliquer vos pensées à ceux pour lesquels les enfants sont empoisonnés par les nourritures saturées de produits chimiques, par l’eau saturée d’engrais et de pesticides. Aux familles des milliers de personnes qui meurent de pollution etc etc .... et expliquer cela en demandant leur aide financière aux industriels, banquiers et autres profiteurs destructeurs de l’environnement... Votre commentaire est non seulement débile mais d’un mauvaise foi exemplaire. 


                • Désintox Désintox 1er février 00:17

                  @Oscar Ollo

                  Je confirme ! Moi, cela fait des décennies qu’on m’affirme que je vais mourir un jour, et pourtant je suis toujours vivant ! C’est bien la preuve que c’est du pipeau !


                • Gabriel Gabriel 1er février 08:25

                  @JC_Lavau
                  Le clown vous remercie pour votre immense savoir et votre sublime mépris. Concernant Hipparque qui connaissait la position d’un millier d’étoiles, il n’a cependant jamais vu briller la votre...


                • JC_Lavau JC_Lavau 1er février 10:57

                  @Gabriel. On n’a toujours pas vu la moindre trace de tes éventuelles compétences en sciences. Ô censeur impénitent.


                • Gabriel Gabriel 1er février 11:13

                  @JC_Lavau
                  Idem concernant les vôtres cher ami. Censeur ? Vous devez faire erreur car sur mes articles, tout le monde peux s’exprimer et même m’insulter, d’ailleurs certains ne s’en privent pas (Si ça peut les défouler, c’est toujours ça), et je n’ai jamais censuré le moindre commentaire fut-il carrément débile.


                • Gabriel Gabriel 1er février 11:15

                  @JC_Lavau
                  Je viens de m’apercevoir en effet que votre commentaire a disparu, ne m’en blâmer pas, tout le monde peut censurer un commentaire, je n’y suis pour rien...
                  Cordialement 


                • Gollum Gollum 1er février 11:33

                  @tous

                  À propos de censure je viens de voir, avec stupeur je l’avoue, que le dénommé astus m’a interdit d’antenne sur ses textes ! Alors que je n’y mets quasi jamais les pieds et ai toujours eu des échanges courtois avec cet auteur. smiley

                  Suis-je le seul à subir ce genre de boycott à priori  et sans raisons valables ?

                  @Gabriel : désolé pour le hors sujet mais comme astus commente peu je ne peux guère choper au vol un de ses commentaires pour demander des explications..


                • Gabriel Gabriel 1er février 11:45

                  @Gollum
                  Je suis entièrement d’accord avec vous. Personnellement je trouve que ceux qui n’acceptent pas la critique ou la contradiction et censurent les commentaires ne devraient pas être sur ce site. Agoravox, sa racine l’indique, est une plateforme démocratique où tout le monde à le droit de s’exprimer. Il est vrai que parfois quelques trolls viennent s’y défouler, il suffit de les ignorer.


                • Gollum Gollum 1er février 11:53

                  @Gabriel

                  Merci. Surtout que je ne l’ai jamais critiqué en plus !

                  Il s’agit donc bien d’un boycott de nature probablement idéologique. J’ai été censuré aussi chez Amaury mais vu le caractère clivant du bonhomme, et vu que je l’avais chatouillé de près, j’avais trouvé la sanction logique bien que non réellement justifiée. 

                  Mais là rien de tel. Consternant. smiley


                • JL JL 1er février 12:05

                  @Gabriel
                  Gollum,
                   
                   j’ai été victime d’un blocage aussi.
                   
                  La frustration c’est que le « bloqué » n’a pas de droit de réponse.
                   
                  Le coté rassurant c’est que, pour les tiers, en l’absence d’éléments factuels la suspicion porte aussi sur le bloqueur.
                   


                • Gollum Gollum 1er février 12:33

                  @JL

                  Blocage chez astus ?

                  la suspicion porte aussi sur le bloqueur. 

                  Ben là c’est net en effet. Raison d’ailleurs de ces posts afin que d’autres soient au courant de ces façons de faire détestables. Il n’y a pas de raisons que ces gus s’en tirent à si bon compte..


                • Xenozoid 1er février 12:42

                  @Gollum

                  tu te réveil ?

                  depuis le début de l’introduction,j’avais dis que c’est une mauvaise idée,mais qui ne déclenche qu’une chose a long terme,le boycoot des bloqueurs,c’est pas interdit encore


                • JL JL 1er février 12:43

                  @Gollum
                   
                  ’Ben là c’est net’
                   
                  Il faudrait nous en dire plus.


                • Xenozoid 1er février 12:46

                  @Xenozoid

                  et cela favorise les multi pseudos,ça rajoute des clicks


                • Gollum Gollum 1er février 12:57

                  @JL

                  Ben difficile d’en dire plus, je ne suis pas dans la tête d’astus. Mais je ne vois que des raisons idéologiques pour un tel ostracisme.
                  Car dans son dernier texte Zaza est présent. Or ce gars est lui un quasi troll. Pas boycotté apparemment. Dont le compte est régulièrement détruit et recréé. Et Mélusine est présente dans l’avant dernier.. smiley
                  Bref... smiley


                • Gollum Gollum 1er février 13:00

                  @Xenozoid

                  Non je ne me réveille pas. Moi aussi je trouve cela une mauvaise idée.

                  le boycoot des bloqueurs,c’est pas interdit encore

                  Le plus drôle est qu’on peut se venger en moinssant les articles et leurs auteurs et les commentaires des censeurs.. C’est donc pas forcément très intelligent de leur part... Je dis ça, je dis rien... smiley


                • Yanleroc Yanleroc 1er février 13:06

                  @Xenozoid, je suis non grata chez Grandgill, également. Pour raison idéologique aussi je pense, c’ est un pionnier, la loi anti-casseurs n’ était même pas encore sortie.
                  En plus ce matin, Avox vient me gonfler avec ses coockies, alors que je collais aux baskets de Fergus...hasard ?.. 


                • Xenozoid 1er février 13:21

                  @Yanleroc

                  grandgil,c’est un grand malade,et completement mytho,c’est grace a lui(entre autre) l’option bloquage,mais bon...boycoot, il ne parlera qu’avec d’autre comme lui il y a plein d’anarchistes de droite...lol


                • JL JL 1er février 13:27

                  @Gollum
                   
                   Bah ! Il n’aime peut-être pas voir des reptiles, même en photo.
                   
                   Moi non plus d’ailleurs.


                • Gollum Gollum 1er février 13:46

                  @JL

                  Il n’aime peut-être pas voir des reptiles

                   smiley Décidément mon avatar aura fait réagir beaucoup de monde.. 

                  Moi je les trouve fascinants. Et beaux.


                • Gollum Gollum 1er février 13:53

                  @Xenozoid

                  grandgil,c’est un grand malade

                  Oui. Un complexe d’infériorité énorme doublé d’une incapacité à rester calme. Toujours dans l’invective. 

                  il ne parlera qu’avec d’autre comme lui

                  P’têt pour ça qu’il est obsédé par l’homosexualité. smiley C’est d’ailleurs en le chatouillant là-dessus que je me suis fait viré.. Alors que c’est lui-même qui avait mis le sujet sur le tapis.. Pour faire plus schizo.. difficile.

                  Bon je vais arrêter de dire du mal sinon on va me dire que mon avatar correspond à mon psychisme. smiley


                • Xenozoid 1er février 13:59

                  @Gollum

                  tres utiles, les serpents


                • JL JL 1er février 14:01

                  @Gollum
                   
                   votre émoticone rigolard ne me rassure pas.


                • Yanleroc Yanleroc 1er février 15:21

                  @JL, je crois que Grangil est un chrétien fervent, et pourtant la salle de conférence du pape est un reptile grandeur nature avec tt plein de truc dégueux à l’ intérieur ..


                • Xenozoid 1er février 17:44

                  @Yanleroc

                  il s’appellait, watremetz avec un profile qui ferait fondre la vierge de jerusalem dans un mur ou même labrune ne pourrait faire lumiere


                • Yanleroc Yanleroc 1er février 21:00

                  @Xenozoid, je ne manque rien alors ! Mais si tu as tes entrées chez lui, balance lui ça de ma part smiley : La salle de conférence du Vatican


                • Spartacus Spartacus 30 janvier 13:00

                  La folie de l’idéalisation de la nature, et l’ignorance de l’incroyable capacité d’adaptation de l’homme est consternant.

                  C’est certain l’auteur ne reçoit pas la news-letter de Humanprogress.

                  Il faut absolument que l’auteur fasse un voyage en Amazonie profonde.

                  Il y découvrira des durées de vie plus faible, de caïmans, des araignées pas sympa. L’impossibilité de dormir sans moustiquaire et des populations pleines de palludisme et la misère de vivre sans Electricité sans gel douche et mode de vie à l’occidentale.

                  L’homme peut maintenant créer des plantes et espèces nouvelles avec les OGM. La bio diversité il la fait mieux que la nature.

                  Des plantes qui pousseront dans le désert ou actuellement rien ne pousse. Il fait.

                  Des moustiques OGM qui ne propagent plus le palu qui vont se mélanger avec les moustiques naturel. Il fait

                  Et 6 degrés de plus, quelle horreur, nous allons faire 2 récoltes de vignes dans les plaines glacées de Sibérie. Les gens vont enlever un pull en hiver.

                  Pire que le réchauffement climatique, les saisons qui font passer une augmentation de +35 à 40° de l’hiver à l’été. Quelle horreur  smiley


                  • Clocel Clocel 30 janvier 13:56

                    @Spartacus

                    Houlala ! C’est de la bonne ! Fais tourner le bédo Salamix ! smiley


                  • Christian Labrune Christian Labrune 30 janvier 17:24

                    @Spartacus

                    Vous ironisez et c’est bien facile. Il n’empêche que l’auteur pourrait facilement vous faire remarquer que si les écologistes, à la fin du XVe siècle, n’avaient pas imposé aux monarchies européennes des mesures drastiques pour enrayer cette montée des températures qui avait duré au moins trois siècles et qu’on appelle « optimum climatique médiéval », nous serions déjà cuits.
                    Les mesures qui avaient été arrêtées étaient sévères : fermeture des centrales électriques au charbon, arrêt total de l’exploitation du pétrole et, par voie de conséquence, dès la Renaissance, plus une seule voiture sur les autoroutes européennes.
                    Peut-être les écologistes de ce temps-là étaient-ils allés un peu trop loin : ce fut, à la fin du XVIIe siècle, le « petit âge glaciaire », et le remplacement des automobiles par les chaises à porteurs sous le règne de Louis XIV ne fut guère plaisant pour les serviteurs qui avaient la lourde charge de voiturer les privilégiés. Dans l’hiver de 1709, le pinard a gelé dans les carafes sur la table de Louis-le-Grand !
                    C’était une fausse alerte, mais les 17 périodes glaciaires du quaternaire ont été séparées par des périodes chaude de 10 à 20 mille ans. La fin de la dernière période glaciaire remonte à 21 mille ans. C’est dire que nous bénéficions d’un petit sursis, mais nous ne pouvons pas nous faire trop d’illusions. Bientôt, comme dit Baudelaire, « nous plongerons dans les froides ténèbres » !
                    Une solution pour empêcher la terre de trop se refroidir dans les cinquante ou cent mille ans qui viennent serait de brûler tout ce qui reste de combustible fossile pour produire de la vapeur qui induirait un effet de serre, mais ll n’en reste pas beaucoup. Je suis assez frileux, et cette perspective m’embête un peu, mais il ne faut quand même pas trop dramatiser : on trouvera bien le moyen de s’adapter, dût-on créer des villes souterraines, ce qu’on sait déjà très bien faire dans les régions froides.


                  • Xenozoid 30 janvier 17:36

                    @Christian Labrune

                    on pourrait alors imaginer l’humour


                  • Gabriel Gabriel 30 janvier 17:48

                    @Christian Labrune
                    Je souhaites que dans l’avenir vos enfants et petits enfants aient le même humour que vous, ils en auront grandement besoin. Je suis sûr qu’en se rappelant combien vous et quelques autres ont évacué les problèmes, qui bien évidement n’existent pas mais qu’ils se prendront en pleine gueule, ils seront morts de rire....


                  • Xenozoid 30 janvier 17:52

                    @Spartacus

                    de tout les religieux ici,tu as de l’avance


                  • scorpion scorpion 30 janvier 17:59

                    @Spartacus
                    Perso j’en ai rien à branler de la fin du monde maintenant ou plus tard mais quand je vois la bande blaireaux ici j’aurais même tendance à l’espérer. Il faut qu’en même être un con total ou d’une ignorance extrême pour ne pas s’apercevoir que si l’on continu comme ca on va dans le mur ! Bon à part ca Gaby, écris des choses drôles parce que la vérité nous fout les boules !


                  • Xenozoid 30 janvier 19:06

                    @Zaza

                    cela ressemble ca un secte,une fois


                  • Xenozoid 30 janvier 19:07

                    @Zaza

                    dit pouquoi tu me des parentheses,partout ?


                  • Christian Labrune Christian Labrune 30 janvier 20:16

                    @Gabriel

                    Franchement, pensez-vous qu’on puisse quelque chose pour éviter la prochaine glaciation ? Il y a 2.5 millions d’années que le processus glaciation/réchauffement se répète, avec une régularité de métronome.
                    Quand il fait très froid, l’hiver, j’ajoute un petit radiateur électrique au chauffage central, mais une planète n’est pas un appartement parisien, et il n’y a pas encore un thermostat quelque part. Donc, on aura très froid, cela ne fait aucun doute. J’ai déjà signalé qu’on trouvait encore des bonnets de laine à un prix dérisoire sur le marché de Belleville, et il faut en acheter pendant qu’on en trouve encore : si les périodes chaudes n’excèdent pas 20 mille ans, les périodes glaciaires sont beaucoup plus longues : plus de cent mille ans quelquefois, et un seul bonnet ne tiendra jamais le coup jusqu’au prochain réchauffement qui n’aura pas lieu avant l’an 52019 ! Bon courage !


                  • Xenozoid 30 janvier 20:20

                    @Christian Labrune

                    mais le poids de la bio mass humaine sera egale a la terre en 26 035


                  • JC_Lavau JC_Lavau 30 janvier 20:49

                    @Gabriel. N’oublie pas de nous rappeler où et quand tu as fait des études d’océanographie, où et quand tu as fait des études de physique de l’atmosphère, où et quand tu as fait des études de thermodynamique, de géochimie, de météorologie...

                    Mais je ne serai pas cruel au point de te demander où et quand tu aurais appris à détecter les mensonges des escrocs : de toute évidence tu es un perdreau de la dernière pluie.


                  • pipiou 30 janvier 22:43

                    @Christian Labrune
                    Il y a des millions d’années que le processus d’éradication des espaces marines se reproduit avec une qualité de métronome nous dit le professeur Labrune.

                    Et on aura des chambres à gaz tous les combien ?

                    Et oui selon Labrune la vie de la planète est un éternel recommencement  smiley


                  • Gabriel Gabriel 31 janvier 05:52

                    @JC_Lavau
                    Je vous retourne la même question, rappelle nous où et quand tu as fait des études d’océanographie, où et quand tu as fait des études de physique de l’atmosphère, où et quand tu as fait des études de thermodynamique, de géochimie, de météorologie... pour être aussi sur de toi et remettre en doute tous les travaux et rapports de milliers de chercheurs et d’experts ?


                  • sweach 31 janvier 10:13

                    @Spartacus
                    Je suis de votre avis l’avenir est loin d’être aussi noir que certain voudrez le faire croire. Même si l’augmentation des températures observé est un peu farfelu et relativement normal, un climat plus chaud est favorable pour l’agriculture.

                    Par contre :
                     Toutes les espèces végétal produite par l’homme ont de gros problème car l’homme est obligé d’adapter l’environnement à ses plantes, avant il faisaient l’inverse.
                     Les plantes qui pousse dans le désert, c’est parce que l’homme adapte le désert aux plantes en apportant de l’eau là où il n’y en a pas
                    Un OGM n’est pas magique, l’homme ne fait que prendre une caractéristique génétique inventé par la nature et donne cette particularité à une autre espèce qui en est dépourvue, il ne crée pas.

                    La faible diversité génétique des plantes cultivés et l’obligation d’adapter l’environnement aux cultures font que ce n’est pas durable, les maladies et l’épuisement des sols auront raison de notre agriculture avec le temps si on continue comme ça.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 11:11

                    @Gabriel. Tchiô rappel :

                    Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs

                    Etc. etc.

                    J’ai déjà fait tomber des escrocs, mais ils étaient plus petits que l’Intergovernmental Pack of Carbocentric Crooks.

                    En un sens, on pourrait prétendre que je n’ai plus fait de thermodynamique ni de mécaflu au delà des années soixantes. En un sens.

                    Toutefois, la corrosion des métaux et les méthodes électrochimiques d’analyse chimique font invariablement appel à la thermodynamique chimique, équation de Nernst, par exemple. Années septantes.
                    Années septantes, nucléation et germination, que ce soit dans les métaux, les vitrocérames, les liants hydrauliques ou les réactions géopolymériques, là encore, casse-cou sans réviser sa thermo. Méthodes spectrographiques d’analyse chimique, et re-radiocristallographie. Géochimie et pédogenèse tropicale.

                    Années octantes, élaboration d’un processus industriel, finalement breveté, casse-cou sans révision approfondie de la thermodynamique de l’air humide, la physique des capteurs, la physico-chimie des dispersoïdes, le contrôle-commande d’un processus.

                    Années nonantes, spectrographie infra-rouge et micro-ondes des gaz, rayonnement du corps noir (or le raisonnement de Max Planck était entropique, et fort subtil), enseignement de l’optique et des lois de base de la radio-électricité, syntaxe géométrique de la physique macroscopique, physique atomique, physique nucléaire, optique cohérente et lasers, ... Physique des états condensés, rayonnement synchrotron, Relativité Générale...

                    Années deux milles : fait tomber un escroc international, notamment par une révision accélérée de la radiocristallographie. 
                    http://impostures.deontologic.org/index.php?board=26.0

                    Révision impromptue de la thermodynamique de l’air humide et du rayonnement du corps noir, suite aux raisonnements farfelus d’un randonneur-bivouaqueur, raisonnements dictés par les commerciaux. Son problème était la rosée par une nuit claire et humide.
                    http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1026.0.html
                    Je commence donc à découvrir les fraudes de Gilles Delaygue. Bientôt je découvre bien d’autres pots aux roses chez ces fraudeurs, payés pour frauder, payés avec nos impôts pour nous abuser.

                    L’histoire est loin d’être terminée. Quand tu cesses d’apprendre, c’est que tu es mort.

                    Oui je sais, il y a encore des dugudus qui vont confondre entropique avec anthropique...


                  • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 12:03

                    La faible diversité génétique des plantes cultivés et l’obligation d’adapter l’environnement aux cultures font que ce n’est pas durable, les maladies et l’épuisement des sols auront raison de notre agriculture avec le temps si on continue comme ça.

                    ===============================
                    @sweach

                    On ne doit jamais oublier que la France a connu des famines jusqu’au XVIIe siècle. Madame de Sévigné revenant de ses terres de Bretagne écrit dans l’une des ses lettres qu’elle y a vu les paysans, à genoux dans la campagne, gratter le sol dans l’espoir de pouvoir déterrer quelque racine. Ce spectacle lui fendait le coeur.

                    Evidemment, la population de la France, à la fin du XVIIe siècle, dépassait les 20 millions d’habitants. Elle n’est plus aujourd’hui, grâce à la contraception, que de 65 millions. C’est ce qui explique que les famines soient beaucoup moins fréquentes.
                    Si nous étions encore 21 millions de Français, étant donné la diminution constante des rendements agricoles due à l’utilisation des machines, des engrais, des pesticides et de toute sorte de saloperies, Il y a longtemps qu’il n’y aurait plus rien à bouffer.

                    Si on tient compte de cette diminution spectaculaire de la population un peu partout, on est bien forcé de constater que, proportionnellement, la quantité des ressources agricoles a considérablement régressé. Si l’humanité veut survivre, il faudra qu’elle consente à se réduire, sur une planète désertique et glaciale, à une population globale qui n’excèdera pas quelques centaines de milliers d’âmes, comme avant le néolithique. Il faudra surtout qu’elle revienne à une agriculture plus saine, plus « bio », et qu’elle renonce à tant d’innovations imbéciles qui n’auront pas eu d’autre résultat qu’un effondrement des rendements et cette pénurie qui en est l’ultime conséquence et que, désormais, nous avons partout sous les yeux.


                  • Gabriel Gabriel 31 janvier 12:53

                    @JC_Lavau
                    Si vous êtes persuadé qu’il ne se passe rien et que tout cela n’est qu’une vaste escroquerie alors, comme j’aimerais que vous ayez raison...


                  • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 13:22

                    @Gabriel. L’escroquerie se compose de prophéties « climatiques », en profitant de votre mémoire de moustiques pour nous imposer une dictature mondiale des banquiers.
                    Pendant ce temps là il y a toujours des munitions non explosées dans la Baltique, et le golfe de Botnie est toujours sous pollution et hypoxies. Il y a toujours des munitions non explosées dans la South Jettison Area. Et on n’a aucune solution.


                  • Gabriel Gabriel 31 janvier 13:30

                    @JC_Lavau
                    Merci pour la mémoire de moustique, je présume la votre au dessus du lot. La dictature mondiale des banquiers s’exerce depuis maintenant plusieurs décennie et n’a pas besoin de « prophéties climatique » pour régner. Mais, je voulais déjà dit, j’espère sincèrement et de tout coeur que vous ayez raison...


                  • baldis30 31 janvier 13:53

                    @sweach

                    bonjour
                     « La faible diversité génétique des plantes cultivés et l’obligation d’adapter l’environnement aux cultures font que ce n’est pas durable, les maladies et l’épuisement des sols auront raison de notre agriculture avec le temps si on continue comme ça. »
                    il faut tempérer votre pensée .. ; la plasticité des plantes existe ... un exemple peut vous sauter aux yeux ( et pour l’un des deux ... à la poêle) , La tomate et la pomme de terre sont originaires de la même région andine ... au départ en poussant probablement à mi- pente ... l’une a migré vers le haut et est devenue la pomme de terre l’autre est devenue la tomate.... cela s’appelle la plasticité végétale ....
                    certes Lamarck ou Darwin ..... ou les deux  ?
                    Alors parler de diversité génétique c’est vite dit ... trop vite ... ; à votre avis combien y-a-t-il de variétés d’olivier en ne prenant que celles présentes en France et en Italie ? Combien sont autofertiles et combien sont stériles et produisent malgré tout !
                    Et quelles variétés marquent la limite climatique, vers le Nord ou vers le Sud ( en pensant bien sûr à l’autre côté de la Méditerranée ..)
                    Idem pour les résineux .... ce p... de s.... de mélèze qui se déplume l’hiver .. quel fumier ! Et ces p... de m... de végétaux qui importés au Brésil ne perdent plus leurs feuillage à l’automne et le remplace ... et que dire de l’arbousier sous notre climat qui fleurit en même temps que survient la récolte ....


                  • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 15:16

                    @Gabriel. Pour l’instant, la Syrie, l’Iran et la Chine résistent encore.


                  • sweach 31 janvier 17:19

                    @baldis30
                    Moué ?

                    La plasticité des plantes, faudrait-il encore l’exploiter.
                    Quand vous avez des milliards de clone hybride d’une même plante produit par bouturage et cultivé sur des millions d’hectare, faudra m’expliquer où est votre plasticité pour l’avenir ?

                    La diversité génétique et toutes l’adaptation des plantes qui va avec est en voix de disparition au sein de notre agriculture.

                    re-planter les graines d’une récolte devient impossible tellement on fait n’importe quoi.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 18:53

                    @Gabriel. Rien qu’au cours des temps historiques, l’Adour a changé trois fois de lit et d’embouchure.
                    Inconvénient : il n’y avait pas la télévision ni Al Gore pour en profiter.


                  • Désintox Désintox 1er février 00:22

                    @Spartacus
                    « L’homme peut maintenant créer des plantes et espèces nouvelles avec les OGM. La bio diversité il la fait mieux que la nature. »

                    C’est un gag ? Je crois que vous êtes mûrs pour le prix IG NOBEL.

                    À défaut, vous avez déjà pris une option pour le bêtisier 2019 dés le mois de janvier !


                  • sweach 1er février 10:49

                    @Christian Labrune
                    Des famines au XVIIe siècle avec 20 millions d’habitants.

                    Il faut préciser qu’ils ont connu une petite ère glacière, les infrastructures, les techniques et surtout les libertés n’étaient pas les même.

                    La première raison de ces famines c’est que les gens n’avaient pas le droit de cultiver ou de chasser, les terres ne leur appartenaient pas.

                    Les surfaces agricole étaient bien moins grande qu’aujourd’hui et sans le tracteur, ils ne pouvaient compter que sur la force animal.

                    Aujourd’hui la France se paye le luxe d’avoir 12% des surfaces céréalière en jachères financés par la PAC qui joue un rôle de tampon pour réguler le prix en fonction de la demande.
                    Ignorer que la France est le grenier de l’Europe c’est ne pas comprendre l’agriculture du 21em siècle.

                    Aller donc faire un tour dans nos compagnes ou bien utiliser google map, vous verrez qu’une grande parti de notre territoire n’est pas exploité car nous n’en n’avons pas besoin.

                    On importe des Fruits d’Espagne qui viennent de la mer de plastique et on a abandonné nos plantations fruitière moins rentable, l’exploitation du bas rhone et de l’irrigation tourne au ralenti depuis quelques décennies.

                    La France a clairement les moyens de produire plus et surtout de produire mieux, on pourrait doubler la population sans problème.
                    Au niveau géopolitique il serait aussi grand temps de rappeler l’importance de la nourriture dans les échanges commerciaux.


                  • Je pense qu’il faut cesser de parler de réchauffement climatique mais plutôt de dérèglement.


                    • Christian Labrune Christian Labrune 30 janvier 17:43

                      Je pense qu’il faut cesser de parler de réchauffement climatique mais plutôt de dérèglement.

                      ================================
                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      Non, je ne suis pas d’accord. Il vaudrait mieux, tout simplement parler de l’Enfer, et préciser en citant le vers de Villon : « L’enfer où damnés sont bouillus ».
                      Nous avons tous été de parfaits salauds, moi le premier qui fume sans arrêt des cigares producteurs de CO2. Nous allons être punis, et c’est justice.


                    • Xenozoid 30 janvier 18:26

                      @Christian Labrune

                      c’est vrais c’est très con


                    • baldis30 30 janvier 19:33

                      @Christian Labrune
                      bonsoir,
                       « moi le premier qui fume sans arrêt des cigares producteurs de CO2. »
                       Ah c’est vous le coupable, celui par qui arrive la peste ...
                      La Fontaine n’aurait pas trouvé meilleur exemple pour illustrer « les animaux malades de la peste »


                    • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 11:13

                      La Fontaine n’aurait pas trouvé meilleur exemple pour illustrer « les animaux malades de la peste »

                      =============================
                      @baldis30

                      Pas très sympa, votre intervention : apparemment, vous voulez la mort du pécheur, et me désigner à la vindicte des écolos. Je vous rappelle la fin de la fable de La Fontaine, laquelle n’augure rien de bon pour moi :

                      Produire du CO2 ! quel crime abominable !
                      Rien que la mort n’était capable
                      D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.

                      Pour ma défense, permettez-moi quand même de faire valoir que je n’ai plus d’automobile depuis quarante ans, que je ne prends jamais l’avion, que la limite du monde, pour moi, c’est le boulevard périphérique parisien et qu’il y a bien dix ans que je ne me suis pas aventuré au-delà. 
                      De surcroît, par conviction écologique profonde, je ne cesse de rappeler qu’il faut s’inquiéter de la prochaine glaciation qui va nous tomber dessus par surprise. L’hiver, l’été dernier, avait été très froid en Amérique du Nord. J’apprenais ce matin même que ces derniers jours, c’était pire encore : des températures à moins 30, et déjà près d’une dizaine de victimes. 


                    • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 12:07

                      ERRATUM
                      L’hiver, l’an dernier, et non pas « L’hiver, l’été dernier »

                       ! Excuses.


                    • baldis30 31 janvier 13:57

                      @Christian Labrune
                      bonjour,
                       « Pas très sympa, votre intervention  »
                       Vous vous êtes exposé par votre aveu ... en cette époque où il faut trouver un coupable, allais-je faire une enquête alors que tout était servi ! C’est reposant de trouver quelqu’un qui partage la vindicte écologiste ... on ne se sent plus seul !


                    • JL JL 31 janvier 14:42

                      @Christian Labrune
                       
                       ’’ la limite du monde, pour moi, c’est le boulevard périphérique parisien et qu’il y a bien dix ans que je ne me suis pas aventuré au-delà. ’’
                       
                       Faut-il voir la raison de votre ignorance ?


                    • Désintox Désintox 1er février 00:27

                      @Christian Labrune
                      Votre erratum, c’est bien.

                      N’oubliez pas d’en publier un pour chacune de vos interventions.


                    • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 30 janvier 14:06

                      Il me semble que « meurtre » ou « massacre » conviendrait que « euthanasie »...


                      • Cadoudal Cadoudal 30 janvier 14:09

                        @Sergeant Pepper
                        Guinée 1 Cameroun 0

                        « Les rixes sont toujours provoquées par une étincelle futile »

                        D’après ce que j’en ai lu, et une fois de plus, ceci n’était pas une « rixe » ni une « bagarre » comme repris dans les articles mais un piège, un guet-apens débouchant sur un meurtre : 15 individus se jetant sur un seul (Les autres ayant fui tels une nuée de petits moineaux...), l’emplafonnant avec la voiture, le frappant à coups de battes et à coups de pieds et le poignardant (22 fois), ça ne s’appelle pas - et ne s’appellera jamais - une « rixe » et, pourquoi pas ajouter "qui aurait mal tourné" aussi ???

                        Ici, c un bête règlement de comptes inter-cités et inter-gangs. De « la violence tribale » en effet, rien de plus. Aucune compassion, aucune pitié. Un meurtre pour un bout de territoire, des deals ou des clients ratés, un ego surdimensionné, un manque de respect, bref, tout est propice à voler ou tuer dans ces quartiers de merde. (Qui, selon moi, devraient être rasés, désinfectés et napalmisés)

                        http://www.leparisien.fr/faits-divers/rixe-mortelle-a-paris-revelations-sur-le-role-trouble-du-rappeur-mhd-29-01-2019-7999725.php


                      • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 31 janvier 08:18

                        @Cadoudal
                        Quel est le rapport entre votre commentaire et l’article « Euthanasie d’une planète » ?


                      • generation désenchantée 31 janvier 18:46

                        @Sergeant Pepper
                        visiblement il y a une secte qui semble prôner ce genre de programme , réduire ou exterminer l’ humanité 

                        http://www.prevensectes.com/euthanasia1.htm


                      • Désintox Désintox 1er février 00:28

                        @Cadoudal
                        hors sujet., comme d’hab.


                      • pipiou 30 janvier 22:40

                        On s’en fout : on doit tous mourir un jour !

                        Désolé d’avoir gâché votre rêve de vie éternelle ....


                        • Gabriel Gabriel 31 janvier 05:56

                          @pipiou
                          C’est vrai on doit tous mourir un jour et alors, cela est il une excuse qui donne le droit de continuer à pourrir la planète ? Vous avez des enfants, des petits enfants ?


                        • oncle archibald 31 janvier 11:23

                          @Gabriel : et les enfants et petits enfants des chinois, des Indous, des Sri Lankais, j’en passe et des plus pauvres, qui meurent moins de faim aujourd’hui qu’hier, vous leur déniez le droit de vivre ?


                        • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 12:26

                          @Gabriel

                          La planète n’est pas un objet sacré. C’est un matériau comme un autre, comme le charbon, le pétrole, l’uranium. Si la planète, demain, était épuisée, on en trouverait une autre. De toute façon, dans cinq milliards d’années, le soleil va devenir une géante rouge et la terre sera calcinée. Il faudra bien trouver un autre support où poser ses pieds, non ? A supposer que les Terriens, dans l’avenir, aient encore des pieds, ce qui n’est évidemment guère probable.
                          Ce que vous ne voyez même pas, c’est qu’avant le milieu de ce siècle (les spécialistes disent : à la fin de la prochaine décennie) on assistera à l’émergence de l’IA forte et que le bipède humain, en très peu d’années, deviendra vite obsolète : l’intelligence aura trouvé un autre support, non-« bio » c’est-à-dire moins périssable, et infiniment plus capable d’adaptation : les systèmes électroniques se foutent complètement du climat : ceux qu’on sait faire actuellement fonctionnent très parfaitement du 0 absolu à des températures qui dépassent les cent degrés. Votre vision de l’avenir du monde est donc complètement erronée, et vous voudriez qu’on vous prît au sérieux quand vous développez des théories aussi farfelues que les mythologies inventées par les peuples les plus primitifs.


                        • Gabriel Gabriel 31 janvier 13:00

                          @Christian Labrune
                          Chacun prend au sérieux ce qu’il veut, libre à vous d’avoir des avis contraires, je les respecte et j’aurais la délicatesse de ne jamais vous traiter d’attardé pour cela.... 


                        • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 13:13

                          Chacun prend au sérieux ce qu’il veut

                          ========================
                          @Gabriel

                          Ben non ! C’est peut-être vrai dans le domaine de la fantaisie littéraire, mais dès qu’on touche à des questions qui risquent de conditionner des orientations politiques, la responsabilité entre en jeu et on ne peut plus raconter n’importe quoi.

                          Or, les délires des écologistes (j’évoquais plus haut la pauvre Delphine Batho que je venais d’entendre), les publications d’un GIEC financé pour produire les analyses destinées à justifier une politique particulière, ne relèvent même pas de la fantaisie, mais plutôt de la pathologie mentale ou du cynisme machiavélien.

                          La liberté d’expression vous autorise à vous faire le vecteur de propagandes mensongères, mais elle fait aussi une obligation à ceux qui sont en mesure de démêler le vrai du faux de réagir avec toute la vigueur qui s’impose en pareil cas.


                        • oncle archibald 31 janvier 16:51

                          @Christian Labrune : "les publications d’un GIEC financé pour produire les analyses destinées à justifier une politique particulière, ne relèvent même pas de la fantaisie, mais plutôt de la pathologie mentale ou du cynisme machiavélien."

                          Comme ces braves gens n’ont pas l’air idiots je pencherai directement pour le machiavélisme ardemment soutenu par certains lobbys et certains politiques.

                          Je t’esspliqueu comme on disait sur la Canebiere avant qu’on n’y parle que l’arabe. Il y a de nombreux avantages à sacraliser les thèses de ces braves gens.

                          D’abord pour eux, ça leur donne une importance, et ipso-facto des revenus, qu’ils n’auraient peut être pas autrement.

                          Ensuite pour les marchands de moulins à vent et de panneaux photovoltaïques, là c’est carrément vital.

                          Enfin pour les politiques qui feignent de croire aux bienfaits d’une croissance infinie et qui se rendent bien compte que les mecs qui ont déjà une bagnole donnant toute satisfaction ne vont pas en acheter une autre avant cinq ou dix ans voire plus suivant leur niveau de vie, et qu’il faut donc trouver un truc pour les OBLIGER a changer de bagnole.

                          Trop facile hombre comme dirait Mme Hidalgo ! Pénaliser tous ceux qui osent rouler dans une voiture à moteur diesel et bientôt aussi à moteur essence en leur interdisant l’accès au centre des grandes villes et en les abrutissants de surtaxes diverses, voir la décomposition du prix des carburants !

                          Construire des bagnoles électriques c’est bon pour les marchands d’éoliennes, c’est bon pour les usines, et c’est bon pour les recettes de l’état qui encaisse 20% de TVA. Et rassurez vous, quand il y aura une grosse partie du parc automobile qui passera en électrique il suffira de reporter sur le prix du KWH les taxes qui affectaient le pétrole et hop !


                        • Désintox Désintox 1er février 00:33

                          @Christian Labrune
                          Moi aussi, je dois publier un erratum ; finalement, c’est peut-être vous, et pas « Spartacus » qui aurez le prix IG NOBEL.

                          De toute évidence, la compétition entre vous deux sera féroce pour le bêtisier 2019.


                        • pipiou 1er février 19:16

                          @Gabriel
                          Faire des enfants c’est pourrir la planète


                        • ticotico ticotico 31 janvier 07:56

                          @life is easy with eyes closed (Spartacus et les autres aveugles)

                          De toute façon, les changements climatiques produisent déjà des phénomènes dévastateurs inédits.

                          Pas plus tard que dimanche dernier, une tornade a totalement détruit totalement quelques centaines de maisons tout près de chez moi. Les plus anciens n’avaient jamais entendu parler du passage d’un tel truc de toute leur vie...

                          Avec l’accroissement de la puissance des cyclones et leur changement d’itinéraires (Wikipedia parle de « l’apparition de cyclones extratropicaux en Europe »), en plus des températures extrêmes et des pollutions en tous genres, il va falloir être très créatif pour préserver des conditions de vie normales.

                          D’ailleurs, Spartacus travaillerait sur la mise au point d’un cyclone OGM qui détruirait uniquement les communistes...


                          • Christian Labrune Christian Labrune 1er février 14:02

                            De toute façon, les changements climatiques produisent déjà des phénomènes dévastateurs inédits.

                            =========================
                            @titicoco

                            C’est vrai, et il y a deux ans, la Seine avait failli déborder et inonder Paris. Aucun Parisien n’avait jamais vu ça.
                            En 1910, quand elle a effectivement débordé et inondé jusqu’à la place de l’Opéra, très peu de Parisiens avaient déjà pu voir un pareil déluge, sauf ceux qui étaient nés au début du règne de Louis XIV et qui avaient pu voir, enfants, la crue de 1658. Il faut dire que des presque tricentenaires, c’est rare, et il devait en rester fort peu !
                            La prochaine crue centennale de la Seine, qu’on n’a pas vue depuis 108 ans, est pour bientôt. Il reste que les écolos ne manqueront pas de l’attribuer au « réchauffement climatique » et ils trouveront des imbéciles pour gober ça.


                          • dominique 31 janvier 07:58

                            Entendu ce matin aux infos : Du micro plastique dans le dentifrice. 400 000 tonnes en vingt ans je crois. On retourne à l’age de pierre, mais vraiment à l’age de pierre sans armes, sans medecins, sans tout ce qui fait vivre l’humain plus longtemps, mais avec tous les prédateurs qui faisient le ménage. je parie que la population mondiale va retomber à environ 500 ou 600 millions d’ames smiley


                            • sweach 31 janvier 09:56

                              Waaaa !

                              Le belle article que voila.

                              On commence par un discours très alarmiste, « ON VA TOUS MOURIR !!! », ensuite un discours culpabilisant, « C’EST DE VOTRE FAUTE !!! », puis une petite pointe de dictature, « PERDEZ VOS LIBERTÉS SI VOUS VOULEZ SURVIVRE !!! »

                              Je vous conseil de vous suicidez comme ça vous ne verrez pas l’avenir et ça sera toujours ça de prit contre la surpopulation et la pollution.

                              Par contre ne comptez pas sur moi pour

                               Avoir peur de l’avenir

                               Me sentir coupable

                               Céder des libertés

                              Mais vous pouvez compter sur moi pour vivre en harmonie avec ma terre du mieux que je puisse.

                              +2 °C non + 6°C avant la fin du siècle, comme si l’homme était assis sur un thermostat, c’est d’une présomption incroyable de croire que l’homme aurait un telle pouvoir. Ça fait 7 millénaire que le niveau des océans prend 2mm par an et ça ne change pas. Le climat a toujours changé il n’est ni plus ni moins pire qu’avant.

                              Si on vire tout le discours alarmiste et les fumisteries sur le climat, on pourrait se pencher vraiment sur la pollution et chercher à lutter contre.

                               La gestion de l’eau (les barrages, les pompages, les canaux, etc ...)

                               La déforestation

                               L’agriculture intensif et non durable

                               La chimie dans notre alimentation, notre air, notre sol, nos océans


                              •  Christian Deschamps Saint Rata de l’himalaya 31 janvier 10:39

                                On fait quoi ?

                                Pas spécialement agréable 

                                Présages, le podcast qui questionne l’état de notre monde, les risques d’effondrement de LA civilisation industrielle, et les façons de se préparer à vivre différemment

                                https://www.presages.fr/?fbclid=IwAR35aT6J9xVPp639dOs-j4z-BjBrrojx6zJEdEifEnKNuWhbKrPKODzujRM


                                •  Christian Deschamps Saint Rata de l’himalaya 31 janvier 14:56
                                  A voir ,aussi (c’est le bordel dans les cerveaux)
                                  François Gervais - L’urgence climatique est un leurre

                                  https://www.youtube.com/watch?v=iK3G8wqqp_k

                                  « Cette fois, il n’y a plus de doute possible, les scientifiques sont unanimes : l’être humain dérègle le climat. » Combien de fois ces dix dernières années avons-nous entendu dire qu’un «  consensus scientifique » vient enfin d’être établi sur cette question ? D’ailleurs le très officiel GIEC (Groupe d’expert intergouvernemental sur l’évolution du climat) ne vient-il pas de publier un rapport nous laissant le choix entre une catastrophe planétaire si l’humanité agit tout de suite pour sauver le climat, et la fin du monde, dans le cas contraire ? Pourtant, François Gervais, professeur émérite de l’université François Rabelais de Tours, et examinateur du rapport AR5 du GIEC entre 2011 et 2012, vient de publier un livre intitulé, « L’urgence climatique est un leurre » et montre que s’il y a consensus, c’est plutôt médiatique et politique que scientifique.

                                  Depuis sa dernière intervention dans nos locaux de Clichy en 2015, beaucoup d’arguments nouveaux ont été avancés pour justifier le climat de panique entretenu par le GIEC.

                                  Nous l’avons donc invité à revenir donner une conférence suivie d’un débat, pour lui permettre d’y répondre.


                                • Désintox Désintox 31 janvier 20:00

                                  Mon pauvre Gabriel, il faut être maso pour publier un article pareil sur Agoravox.

                                  Les climato-négationnistes vont se déchaîner.


                                  • Gabriel Gabriel 1er février 07:54

                                    @Désintox
                                    Prendre des coups fait partie du jeux démocratique parait il. Que des personnes soit en désaccord et qu’elles l’expriment c’est normal et même sain cela permet de s’enrichir de la diversité des pensées et des manière de voir le monde. Cependant il y a malheureusement toujours ceux qui, se sentant supérieurs, se complaisent dans le mépris voir l’insulte, heureusement, ils ne sont qu’une petite minorité. Aussi je tiens à remercier tous ceux qui ont participer à ce débat.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès