• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Extinction massive des insectes en Europe : l’alerte !

Extinction massive des insectes en Europe : l’alerte !

IL fut un temps que nos jeunes smartphoneurs, millenials, ou autre « digital natives » n’ont peut-être pas connu, dans les années 80, où les pare-brises de nos voitures se couvraient encore après un long trajet en voiture d’une multitude de cadavres de papillons...

Oui, ce temps merveilleux, où les hérissons étaient aussi écrasés régulièrement, et qui nous rappelle aujourd’hui la douceur de nos anciens étés parsemés d'insouciance, semble malheureusement maintenant à jamais révolu. Non pas parce que l’industrie automobile, très soucieuse de l’environnement, et prise de remords aurait décidé de remédier à la situation non, mais plutôt que nous avons tous trouvé plus simple d’éradiquer simplement les insectes de la surface de la Terre, jugés indésirables perturbateurs de notre productivisme agricole et de notre sacro-saint développement économique…

 

Il est vrai que ces bestioles avaient la fâcheuse habitude de vouloir manger ce que nos paysans mettaient tant d’amour à faire pousser et que prendre en compte le fonctionnement naturel de l’espèce la plus représentée sur Terre leur aurait demandé peut-être des connaissances qu’on ne doit plus apprendre aujourd’hui dans les lycées agricoles et que nos ancêtres ont peut-être déjà en grande partie oublié, Alzheimer oblige. Que la vie est mal faite quand même…. C’est à se demander pourquoi la nature aurait mis des millions d’années à produire ces bêtes, si c’est pour devoir aujourd’hui s’en débarrasser avec tant d’acharnement et sans même un pincement au cœur…

 

L’extinction massive des insectes

Si Tf1 en faisait sa troisième information du 20h, c’est seulement vers la fin du journal de France 2, sans même en avoir fait ses titres principaux, que la nouvelle speakerine, Anne Sophie Lapix, sans sourciller, l’humeur impassible, nous rapportait, comme si de rien n’était, que 80% des insectes en Europe avaient disparu en 30 ans, comme si l’on annonçait bêtement la fin du monde entre la poire et le fromage, puis on passait à autre chose, toute aussi "anodine", les affaires courantes quoi…

 

Pourtant, quelques médias, notamment Le Monde, qui relayait le rapport publié par le journal américain Plos One, se voulaient hier plutôt alarmiste :

En trente ans pres de 80% des insectes auraient disparu en europe.

Nouvelle Obs : "Alarmant" : plus de 75% des insectes volants auraient disparu en Europe depuis 1990

Le Parisien : « La disparition des insectes peut bousculer l’ordre naturel »

Cnews : La disparition des insectes menace la Terre d'un « armageddon écologique »

TF1 : « Si les insectes disparaissent, les hommes risquent de les suivre rapidement » (journal de 20h 19 oct)

 

Pourquoi ?

Parce que 80 % des plantes sont pollinisées par les insectes et qu’à l’échelle mondiale, 35 à 40% des légumes en seraient aujourd’hui dépendants. ( INRA, consoglobe). Autant dire que l’impact sur les coûts de cette disparition pour une agriculture non durable et déjà en grande difficulté lui porteraient probablement un coup fatal, les pollinisations humaine à la chinoise, semblant en cela hautement dystopiques.

 

Les causes

Réchauffement climatique, aménagement du territoire et disparition des habitats naturels, lumières nocturnes, agents pathogènes et espèces invasives, ondes électromagnétiques... Si les causes possibles évoquées semblent nombreuses, la thèse de l'usage des pesticides , insecticides (notamment néonicotinoïdes) et engrais, et d'une manière générale le développement de l'agriculture intensive semble celle étant la plus privilégiée par les scientifiques.

Un petit calcul de coin de table - pessimiste certes - mais plausible, car basé sur le taux de disparition présenté par le rapport, en supposant qu’il soit linéaire, nous amènerait à un délai de 7 ans, avant que les insectes aient quasiment ou totalement disparu d’Europe et des pays industrialisés, voire du monde, si rien n’est fait de tangible et de concret pour prendre en main le problème sérieusement.

Einstein, selon sa désormais célèbre prédiction, nous laissait un délai supplémentaire de 4 ans avant la fin du monde et après la disparition des abeilles, mais il n’avait probablement pas pris en compte la gravité de la situation actuelle, qui ne s’arrête pas à une espèce en particulier, ni au règne des insectes, mais à l’ensemble du monde animal et aux nombreuses interactions dont les équilibres échappent probablement à nos petits cerveaux d’homo-stupido-économico-crétin (pour être poli).

 

Et maintenant ?

A l’heure ou les gouvernements continuent à tergiverser sur les pesticides ou autres néonicotinoïdes, et que le monde tend à se libéraliser et s’industrialiser toujours plus en faisant de la baisse des impôts sur les riches une priorité urgente( alors que ceux-ci sont pourtant les principaux polleurs de la planète), sans avoir la capacité de comprendre où de s’arrêter, ne serait-ce que pour réfléchir 5 secondes, on peut se demander si journalistes et hommes politiques, en noyant les problèmes écologiques dans le flot continu d’informations quotidiennes et parfois même anodines, ne sont simplement pas rentrés, sans l’annoncer ni en avoir peut-être même totalement conscience, dans une ère de gestion de l’effondrement.

Documents joints à cet article

Extinction massive des insectes en Europe : l'alerte !

Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 2017 15:00

    Les tiques sont toujours là, elles.


    • Elixir Elixir 20 octobre 2017 16:34

      @JC_Lavau

      Je crois que c’est essentiellement les insectes volants dont il est question, ce que ne sont pas les tiques

    • Nestor 20 octobre 2017 16:53

      Salut JC !

      « Les tiques sont toujours là, elles. »

      tout comme une certaine forme de stylommatophore ! :->


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 2017 20:29

      @Elixir. Je rappelle que les tiques ne sont pas des insectes mais des arachnides acariens.

       

    • troletbuse troletbuse 20 octobre 2017 22:35

      @JC_Lavau
      Les tiques sont toujours là, elles.
      comme les politicards escrocs  :-’’


    • mmbbb 21 octobre 2017 09:24

      @JC_Lavau et elles transmettent la maladie de Lyme


    • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 2017 13:07

      @JC_Lavau

      Invasion massive des migrants en Europe : l’alerte !

    • kalachnikov kalachnikov 21 octobre 2017 21:38

      @ Elixir

      « Je crois que c’est essentiellement les insectes volants dont il est question, ce que ne sont pas les tiques. »

      Donc, les pesticides n’y sont pour rien ; donc l’homme n’y est pour rien. Enfin, si vous êtes cohérent, logique et pas du tout barré dans un trip apocalyptique millénariste religieux.

      La seule chose que l’homme parvient à faire, c’est se faire une vie de merde alors qu’autre chose est possible.


    • baldis30 21 octobre 2017 22:06

      @Elixir
      bonsoir

      « Je crois que c’est essentiellement les insectes volants »

      ah c’est une croyance ! Alors la laïcité impose le respect des croyances ....


    • Alren Alren 22 octobre 2017 12:15

      @JC_Lavau

      « Les tiques sont toujours là, elles. »

      Et les punaises de lit prolifèrent !

      Il serait intéressant de savoir si cette catastrophe touche aussi les insectes de moyenne montagne, là où en principe, on ne traite pas :les alpages.

      Ils ne reçoivent pas non plus d’engrais chimiques lesquels, mal dosés, peuvent tuer une autre espèce aussi fondamentale pour notre survie que les insectes pollinisateurs, à savoir les lombrics, les vers de terre.

      Le réchauffement climatique pourrait rendre à terme plus propice à la vie en diminuant les rigueurs de l’hiver, ces alpages dont la France est bien dotée.


    • Franck Einstein Franck Einstein 20 octobre 2017 15:42

      Smartphone, banlieue, migrant, béton, jeux vidéo, où Nature, le « progressiste » a choisi


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 octobre 2017 15:57

        Après Porcinet Weinstein, qui se souvient de : SA MAJESTE DES MOUCHES ?http://www.dvdclassik.com/critique/sa-majeste-des-mouches-brook


        • Zolko Zolko 20 octobre 2017 16:42

          Quand les Verts étaient au pouvoir, leur préoccupation était le mariage homosexuel et l’islamophobie. Aux dernières élections, ils ne se sont même pas présentés.
           


          • Hurricane Hurricane 21 octobre 2017 10:12

            @Zolko


            Comme toutes ces assoçs de gauche qui font de la politique de gauche et du prosélytisme de gauche plutôt que de s ’ occuper de leurs vrais sujets : SOS racisme , SOS homophobie , SOS islamophobie qui sont des réservoirs électoraux en faveur de la gauche et des strapontins pour leurs cadres alléchés par une place au cabinet ministériel et mieux finir ministre ; les exemples sont légion : Juillard de l ’ UNEF qui a fini dans le cabinet de Paris avec un poste surréaliste ubuesque ; avant lui Assouline devenu sénateur après une carrière d ’ étudiant révolutionnaire etc etc ; la magistrature est touchée elle aussi par ce cancer gauchiste : le SM mur des cons qui passe plus de temps sur les médias qu ’ au tribunal etc etc 

          • benedicte_gab 20 octobre 2017 17:13

            Des années que le problème a commencé à être posé dans une indifférence quasi-générale ... mais qu’attendre d’une société qui est biophobe, pour qui le vivant est une nuisance à éradiquer, dont la majorité de la population n’a aucun contact avec le vivant et la nature et ne cherche même pas à en avoir ... et comme dirait ma fille n’est pas foutu de distinguer une abeille d’une guêpe (image à ne pas prendre au pied de la lettre).

            Parmi les éléments également qui contribue à la disparition de certains insectes, le broyage des bords des routes, chemin, qui ne détruit pas seulement l’habitat de certaines espèces mais les broie avec ... il n’y a presque plus de lucioles dans les campagnes.
            C’est dramatique, mais comme pour tout un tas de choses nous allons visiblement attendre que le ciel nous tombe sur la tête et des catastrophes pour prendre la mesure de nos actions et comportements criminels ... tant pis pour les générations future, qui s’apercevra avec horreur que l’eau n’est pas produite par les robinets et la nourriture par les supermarchés (c’est aussi une image). Le fait même que nous soyons une société où « après nous le déluge » semble être le credo de la majorité de la population montre pour moi à quel point nous sommes une société dégénérée ...
            Il semble que seul des peuples indigènes ont gardé le respect du vivant et se battent en divers endroits de la planète pour tenter de stopper la marche forcée vers la destruction qui creuse non seulement la mort de la plus grande partie des espèces vivantes mais également la nôtre. 
            Ceci dit la disparition de l’humanité ne fera ni chaud ni froid à l’univers ... et il probable que la vie reprendra sur notre planète à partir de ce qui restera.

            • Elixir Elixir 20 octobre 2017 17:45

              @benedicte_gab

              Oui, tout çà est bien triste, heureusement on n’est pas seuls c’est ce qu’il faut se dire.

              J’aurais du appeler cet article « Le tombeau des lucioles », dommage que je n’ai pas eu votre commentaire avant de la publier...

            • Croa Croa 20 octobre 2017 22:02

              À Elixir « heureusement on n’est pas seuls c’est ce qu’il faut se dire. »
              Sauf que les autres espèces ne sont coupables de rien !  smiley


            • mmbbb 21 octobre 2017 09:16

              @benedicte_gab il y a eut un article paru dans le Monde et relaye par la presse dont le theme etait la 6 eme extinction de masse des especes dont un des auteurs est Rodolpho Dirzo de Stanford Cet article mentionnait aussi l effondrement des populations de passereaux sous nos latitudes notamment . Cet auteur indique qu il ne reste que 30 ans au plus afin de reagir et de prendre des mesures .Apres triste topique ce sera triste terre . Le genre humain cherche a conquerir la Terre la Lune , il a raison ce ne sont que des cailloux ,Les scientifiques cherchent a trouver le debut de la vie alors que cette vie est massacree sur cette terre . Les americains ont flambé pres de 300 millliards de dollars dans un avion de chasse F 35 qui ne marche pas, au niveau international ; les etats sont incapables de prendre des mesures sur la pollution et de debloquer des fonds sur la preservation des eciystemes notamment les oceans qui sont devenus un cloaca maxima Quant a la France les chimiquiers de la FNESEA sont incapables de changer de modele de production . Nous sommes dote d intelligence artificielle, nous pouvons modeliser des phenomes physiques les plus complexes mais nous sommes incapables de prendre les bonnes decisions Nous ne semblons pas prendre conscience comme le fit l astronaute a bord d Appolo VIII que cette terre bleue est seule ,un petit point bleu dans cet univers sombre et immensément vaste . Dieu s est rate en creant l homme a son image .Son cerveau homo sapiens domine ses actions toujours aussi primaires


            • alinea alinea 21 octobre 2017 10:36

              @mmbbb
              Dommage que cette belle diatribe se termine si mal ! ce qui est primaire est naturel, l’homme est perverti, c’est pourquoi il détruit tout ce qu’il touche !


            • mmbbb 21 octobre 2017 10:57

              @alinea Lorsque Darwin navigua sur son bateau Beagle a la rencontre d ’espace vierge comme les Iles Galapagos, il écrivit son essai célèbre l ’évolution des especes . Si Darwin revenait et reprenait le même chemin maritime il pourrait écrire un nouvel essai « la régression évolutive » Il serait fort surpris de voir ses chères iles transformées en Disney Land pour ecolo au long court dont le seul soucis et non pas l étude de l éthologie mais de prendre des clichés et d importuner les especes dont notamment les iguanes, C’est devenu un grand classique puisque désormais la tendance est de réaliser des selfies avec des espèces exogenes J ai lu un reportage ecrit concernant ces crétins de touristes venant emmerder les paresseux . La je vous rejoins, l hommo economicus touristicus est un fieffée connard. Si Darwin s intéressa aux contrées lointaines, il étudia aussi les insectes de son jardin , cet article lui est dédié .


            • pallas 20 octobre 2017 17:14
              Elixir

              Bonjour,

              Maintenant les individues commence à comprendre qu’il y a un probleme et cela les dépasses.

              Même les grandes organisations en discutent en comité, voir la banque d’affaire La JP Morgan se préparant à l’apocalypse.

              Liens internet :

              https://lesmoutonsenrages.fr/2017/10/18/effrayant-jp-morgan-la-banque-qui-se-prepare-a-la-fin-du-monde-vient-de-mettre-a-jour-son-reglement-et-cela-ne-va-pas-vous-plaire/

              Et pendant ce temps la, il y a les transhumanistes et autres saltimbanques vendant leurs soupes, oubliant simplement une petite chose, ce ne sont que des mortels.

              J’écoutai en rentrant du travail sur France Culture un échange interessant, le sujet initial était sur la vie extraterrestre et finalement se concentrant sur la fin de la civilisation, la notre.

              Cela travail les esprits, de plus en plus, avoir conscience de ça faillibilité.

              Il n’y a pas que la disparition des insectes, ça n’est qu’une des multiples catastrophes qui se déroule, maintenant Le Roi (l’humanité) en échec et mat.

              Salut


              • CHALOT CHALOT 20 octobre 2017 18:16

                EXCELLENT et très utile article.

                Puis je le reproduire sur le blog familles laïques de Melun ?

                • Elixir Elixir 20 octobre 2017 18:37

                  @CHALOT
                  Merci, bien sûr, vous pouvez même corriger les quelques fautes de frappes si çà vous en dit.


                • baldis30 21 octobre 2017 22:14

                  @CHALOT
                  bonsoir,

                  soyez prudent car si vous tombez sur quelque botaniste authentique vous aurez de belles réponses .Au sujet de la pollinisation l’article n’est même pas au niveau de ce que l’on apprenait en section « prime » (C ou M) de seconde jadis . La pollinisation de plupart des espèces notamment céréales, arborées, sont anémophiles, ou barophiles, et très peu ont à voir sur ce plan avec des insectes ...


                • raymond 20 octobre 2017 18:19

                  Merci de votre article, c’est bien ce que j’observe cette année, il n’y a que quelques araignées, les volants pratiquement rien.... et pour les oiseaux que j’ai sous les yeux quotidiennement , de grandes craintes aussi.


                  • Croa Croa 20 octobre 2017 22:15

                    À raymond,
                    Moi j’ai une femme qui n’aime pas les araignées alors qu’a moi elles ne font rien. Même leurs toiles dans quelques coin ne me gêneraient pas. J’ai dit à ma femme que si elle s’acharnait sur les araignées nous aurions des mouches mais rien à faire, elle ne m’écoute pas. Bon, bref, pour autant nous ne sommes pas envahis par les mouches.



                  • vesjem vesjem 20 octobre 2017 18:38

                    franchement , çà m’étonnerait que ce soit les insecticides ! ! ...


                    • raymond 2 23 octobre 2017 12:01

                      @vesjem
                      J’adore votre humour.


                    • Hallala Hallali 20 octobre 2017 19:13

                      Et notre ministre de l’écologie, qu’est-ce qu’il fout ?
                      Il s’en prend aux poseurs de matolles soit disant responsables de la raréfactions de ces délicieux petits ortolans.
                      Mais au même titre que ces petits ortolans affamés, les humains vont se raréfier sans prévenir, Monsanto est là qui répand allègrement ses poisons qui tuent toutes vies sur la terre. Est-ce le but recherché comme inscrit sur le granit de Georgia Guidestones ? Alors oui, nous y allons gaiement.
                      Pendant ce temps notre crétin d’Hulot se balade en Hélico, il ne recule devant rien, sauf ce qui se voit après coup.


                      • mmbbb 21 octobre 2017 09:22

                        @Hallali il a fait vroum vroum vroum et encore vroum en utilisant helico avion ULM C ’est le roi du vroum vroum Une de ses mesures est d avoir stopper l extraction d hydro carbure en France alors qu il a un excellent bilan carbone N Hulot est un prete nom pour Macron parce que les deux sont les rois de la com Par ailleurs la caste des ecolo bo dont Bendit defendent en rien l ecologie Comme le retracait dans une saynète des Guignols lors d une reunion ,les ecolos ont parle de tout sauf d ecologie


                      • pallas 20 octobre 2017 19:33

                        THE Baudet du Poitou

                        Je te présente l’assemblée, nous écoutons tes commentaires, tu semble vouloir venir perturber le jeu, je te prie de faire réflexion sur tes pensées.

                        Les trolls de dernières générations n’ont aucuns but, pas la moindre réflexion, ne retenant que la perturbation notoire.

                        Je suis un Originel en faite smiley

                        Tu à peut de temps, ton pseudo va être éliminé, ainsi que ton adresse IP, et tout ceux que tu utilisera.

                        Salut


                        • Jelena Jelena 20 octobre 2017 19:54

                          Cela fait plusieurs années qu’il y a « des alertes », il en est de même pour les oiseaux et les poissons, mais tout le monde s’en fout... Jusqu’au jour ou il ne restera sur cette planète que des mouches, des rats et des hommes.


                          • Attilax Attilax 20 octobre 2017 22:14

                            @Jelena


                            Dans un monde de merde, il faut être une mouche.

                          • Croa Croa 20 octobre 2017 22:27

                            À Jelena,
                            Non même pas ! L’auteur est justement en train de nous dire qu’il n’y aura bientôt plus de mouches.  Les hommes sont foutus aussi et comme les rats vivent là où il y a des hommes (cachés certes) il n’y aura plus de rats non plus !
                            Certainement y aura-t-il dans quelque millions d’année une nouvelle espèce évoluée descendue des méduses ? Vu que pour le moment il n’y a que les méduses qui aient quelques chances de s’en sortir. Mais je peux me tromper !


                          • mmbbb 21 octobre 2017 09:30

                            @Jelena ce sera une regression evolutive


                          • BOBW BOBW 20 octobre 2017 20:54

                             @ Elixir : A propos d’ « Extinction massive des insectes »Ces jours on a pu constater dans mon jardin et mon appartement ( A Nice) une recrudescence et un foisonnement de :
                            - Mouches à m... et de taons.
                            - Moucherons.
                            - Aedes Albbopictus et autres culicidés... ?


                            • Elixir Elixir 20 octobre 2017 21:27

                              @BOBW
                               à croire que les mouches à merde tirent leur épingle du jeu...


                              Je ne suis pas entomologiste mais il me semble que s’il y a déséquilibres dans la chaine alimentaire certains risquent effectivement d’être surreprésentés par rapport à d’autres.

                              Les blattes devraient bien s’en tirer aussi, tout comme les moustiques ou d’autres qui seront là probablement pour nous achever le moment voulu, peut-être que la nature prépare sa vengeance...

                            • pallas 20 octobre 2017 21:40

                              @Elixir

                              Les mouches et peut importe leurs espèces, ont un génome supérieurs aux humains et plus malléables que nous autres

                              Il faut comprendre deux choses, le nombre de gènes ainsi que son mélange.

                              Les mouches, représentent une des races des plus anciennes.

                              Bon, je ne dirai pas plus.

                              Il faut absolument vous concentrez sur la génétique.

                              C’est mon conseil.

                              Salut


                            • raymond 2 23 octobre 2017 12:08

                              @BOBW
                              Vous avez de la chance en ville le insectes résistent t mieux qu’a la campagne.
                              Chez moi à la campagne cet été plus une seule guêpe sur le toit alors qu’il y avait des dizaines de nids sous les tuiles il y a 10 ans.


                            • alinea alinea 20 octobre 2017 22:18

                              J’en pleure ! Il faut absolument faire, ici, là, partout, des îlots de survie pour toutes les espèces animales et végétales que l’agriculture productiviste détruit.
                              Les humains ont toujours vu les insectes comme des gêneurs, qui grattent, qui piquent, qui tombent dans les assiettes, qui tournent autour des lampes...
                              Les hannetons ont disparu, les doryphores, et tout un tas d’autres que je reconnaissais sans en connaître le nom ; du coup, les chauve-souris disparaissent, les hirondelles ( plus nombreuses cette année) ne traînent pas par chez nous.
                              L’été, normalement, la campagne bourdonne ; le silence de cet été de sécheresse était déprimant.
                              Il y a des associations qui incitent les propriétaires de petites maisons avec jardin à planter comme plantes décoratives des attractifs à insectes. C’est très bien, mais s’il y a dans l’entourage des vignes mères ( ce sont les pires !) tout cela ne devient ( comme la « permaculture » des citadins) une manière de bonne conscience !
                              La politique peut commencer dans les villages... mais je vous jure que ce n’est pas de la tarte !


                              • pallas 20 octobre 2017 22:27

                                @alinea

                                Un peut de raison.

                                Les humains ne représentent rien.

                                Le titan Atlas soutiendra l’univers et peut importe si les humains ou si l’Olympe s’effondre.

                                Vos inquiétudes ne sont que de l’ordre mortel, des jeux enfantins smiley, rien de bien grave.

                                Dormez de vos deux oreilles.

                                Les Parques sont celles définissant la réalité de chaque homme et femme.

                                Salut


                              • alinea alinea 20 octobre 2017 22:35

                                @pallas
                                Si, ils représentent beaucoup ! la destruction des autres qu’eux-mêmes !
                                Si l’Homme finit par se détruire, autant qu’il y ait des lieux de réserve pour que le monde continue après lui !


                              • pallas 20 octobre 2017 22:43

                                @alinea

                                Alors craignez le loup ténébreux, qui dévore les dieux et toutes formes d’existences.

                                Une fois libéré de ses chaines, ne fera de ce monde ruine et flamme, ça vengeance et sa colère sera un désastre sur la réalité et nul être ne pourra faire.

                                Un cataclysme.

                                Je meurt de faim smiley

                                Salut


                              • Ruut Ruut 20 octobre 2017 22:19

                                Lorsque même les tampons peuvent provoquer la mort, rien ne m’étonne a notre époque où la santé n’est plus du tout garantie par l’état.


                                • velosolex velosolex 21 octobre 2017 00:27

                                  Remarquez, ça fait un moment qu’on s’en était aperçu, bien avant que les scientifiques expertisent. En s’en plaignait pas, pauvres imbéciles heureux, contents qu’il n’y ait plus une nuée de mouches à merde à tourner autour du calandos. 

                                   Plus de mouches, ou peu s’en faut. Les dernières tournent pendant des heures satellisés autour du plafonnier, comme le cosmonaute de 2001 l’odyssée de l’espace.
                                  Qui se souvient des rubans collants à attraper les mouches ?...Je suis un néantherdalien ayant connu l’époque d’avant le portable, d’avant même la télé....Alors vous savez.... Ne subsiste de cette époque que le jeu des 1000 francs, modifiés en euros, et puis le tour de France, d’une France qui perd la boule dans un monde qui ne vaut pas mieux que ses faux champions bourrés d’amphétamines et d’EPO.....
                                  Moi, je continue à écouter ce jeu qui me rappelle ma jeunesse, même sans julien jeunesse. 
                                  Une question rouge de Madame Michu, habitant l’Aveyron, vous demandant quelle est la fin la plus probable du monde...
                                  Pas vraiment comme on nous l’avait prédit. Pas de big catastrophe, le grand soir à l’envers. Pas de super héros sauvant la planète des petits hommes verts, de la bombe, de la collision avec un satellite. La dernière mouche sur terre viendra nous apporter la nouvelle. Le facteur sonne toujours deux fois bzz bzz....
                                  Ca sera pas un jour d’orange, où les gens s’aimeront, comme nous l’avait dit Aragon, et que chantait Jean Ferrat.....« comme un oiseau sur la plus haute branche... ». 
                                  Avec un peu de chance, notre mouche après avoir longtemps erré trouvera une condisciple. Ils s’aimeront et batifoleront follement sur nos cadavres ouverts. La grande orgie....
                                  Et se reproduiront, auront peut être des prophètes plus tard, une religion, mais je leur souhaite pas. Ils vaudrait mieux pour elles qu’elles restent ce qu’elles sont, sans copier l’homme...Juste une petite paire d’ailes, même pas de pyjama pour la nuit. On pourra leur dire merci madame la mouche. 
                                  Les mouches à merde seront peut être notre seule chance de disperser nos gènes. 
                                  Il est peut être temps de commencer à aimer les mouches, et les moustiques. L’avenir de nos enfants en dépend, de même que toutes sortes de thermomètres à fourrure. I
                                  Il y a presque 40 ans de ça mourrait John Lennon. Les babas cools avaient peut être bien raison d’aimer les fleurs plus que les bombes

                                  • pemile pemile 21 octobre 2017 00:31

                                    @velosolex « Qui se souvient des rubans collants à attraper les mouches ? »

                                    Je le change tous les mois au plafond de la cuisine !


                                  • nono le simplet nono le simplet 21 octobre 2017 07:02

                                    @pemile
                                    salut pemile

                                    habitant près d’un élevage de chèvres et avec cette météo clémente je suis envahi de mouches ... sans parler du nouveau système de ramassage des ordures ménagères limité à 6 passages par an sinon il faut payer pour chaque ramassage supplémentaire  smiley
                                    sauf dans la chambre munie de moustiquaires aux fenêtres ... d’ailleurs faut que je change mes rubans collants smiley

                                  • alinea alinea 21 octobre 2017 10:40

                                    @velosolex
                                    Lucien Jeunesse !! smiley


                                  • Pauline pas Bismutée 21 octobre 2017 10:51

                                    @velosolex
                                     
                                    Très pertinent tout ça.
                                    Gamine, j’essayais de décoller les mouches des fameux rubans ! En Provence, avant les « écrans anti insectes » aux portes et fenêtres on avait ces rideaux légers avec des poids en bas (genre plombs de pêche) qui se gonflaient avec la brise ...

                                    « Et a demain, si vous le voulez bien ! » ... moi c’était « le tribunal des flagrants délires » avec le regretté Pierre Desproges ..
                                    Et nous les demains on les aimerait bien moins gris, mais ..

                                    J’ai et fais encore partie de deux et celles qui préfèrent les fleurs (avec leurs abeilles) aux bombes et essaient de distribuer un peu d’harmonie chaque jour (non, les méchants, c’est pas nous).

                                    L’ article sur l’Amazonie et celui ci dénoncent quelques uns des problèmes les plus importants auxquels il faudrait s’adresser de toute urgence. Je ne parierai pas sur leur audience ...
                                     
                                    Les dirigeants ont dirigé les populations vers l’abrutissement total et celles ci se sont laissées faire.

                                    Il parait que les animaux les plus résistants sont les cafards et les araignées .. alors, perso, plutôt crémation (ça ne m’excite pas non plus, mais bon ...) 


                                  • vesjem vesjem 21 octobre 2017 10:55

                                    @velosolex

                                    Qui se souvient des rubans collants à attraper les mouches ?
                                    moi ; j’en ai mis un dans mon salon et un dans ma cuisine, car beaucoup de fruits donc beaucoup de mouches cette année


                                  • Yanleroc Yanleroc 21 octobre 2017 11:07

                                    @vesjem, je confirme, beaucoup de mouches cet été, et peu de moustiques, alors que c’ est le contraire d’ habitude (méditerranée, dans les terres). Les rubans c’ est bien pour les cheveux aussi smiley


                                  • Yanleroc Yanleroc 21 octobre 2017 11:27

                                    @alinea, 

                                    pourquoi pas Roger Lanzac et sa Piste aux Etoiles ou Raymond Souplex et son célèbre « mais c’ est bien sûr » et pourquoi pas la Séquence du spectateur lol.

                                    ça sent la fin !
                                    le sapin !

                                  • velosolex velosolex 21 octobre 2017 14:52

                                    @Pauline pas Bismutée
                                    Gloire aux amoureux de vie qui a un coeur, pas des circuits électriques. Les connectés avec le vivant. Genre le beau poème de Boris vian. La locomotive et l’oiseau. 

                                     ThèmeGenreTechnique d’écritureForme de discoursMots-clésLa sociétéPoésieMétaphore
                                    ComparaisonNarratif
                                    ArgumentatifPrécisionsLe rêve Anaphore
                                    AccumulationSorte de fable


                                    Elle serait là, si lourde
                                    Avec son ventre de fer
                                    Et ses volants de laiton
                                    Ses tubes d’eau et de fièvre
                                    Elle courrait sur ses rails
                                    Comme la mort à la guerre
                                    Comme l’ombre dans les yeux
                                    Il y a tant de travail
                                    Tant et tant de coups de lime
                                    Tant de peine et de douleurs
                                    Tant de colère et d’ardeur
                                    Et il y a tant d’années
                                    Tant de visions entassées
                                    De volonté ramassée
                                    De blessures et d’orgueils
                                    Métal arraché au sol
                                    Martyrisé par la flamme
                                    Plié, tourmenté, crevé
                                    Tordu en forme de rêve
                                    Il y a la sueur des âges
                                    Enfermée dans cette cage
                                    Dix et cent mille ans d’attente
                                    Et de gaucherie vaincue
                                    S’il restait
                                    Un oiseau
                                    Et une locomotive
                                    Et moi seul dans le désert
                                    Avec l’oiseau et le chose
                                    Et si l’on disait choisis
                                    Que ferais-je, que ferais-je
                                    Il aurait un bec menu
                                    Comme il sied aux conirostres
                                    Deux boutons brillants aux yeux
                                    Un petit ventre dodu
                                    Je le tiendrais dans ma main
                                    Et son coeur battrait si vite...
                                    Tout autour, la fin du monde
                                    En deux cent douze épisodes
                                    Il aurait des plumes grises
                                    Un peu de rouille au bréchet
                                    Et ses fines pattes sèches
                                    Aiguilles gainées de peau
                                    Allons, que garderez vous
                                    Car il faut que tout périsse
                                    Mais pour vos loyaux services
                                    On vous laisse conserver
                                    Un unique échantillon
                                    Comotive ou zoizillon
                                    Tout reprendre à son début
                                    Tous ces lourds secrets perdus
                                    Toute science abattue
                                    Si je laisse la machine
                                    Mais ses plumes sont si fines
                                    Et son coeur battrait si vite
                                    Que je garderais l’oiseau.


                                  • velosolex velosolex 21 octobre 2017 14:56

                                    @vesjem
                                    Le ruban à mouche existe toujours, c’est vrai.

                                     Mais beaucoup moins de mouches utilisent cette
                                     autoroute.
                                     Certains négationnistes vous diront que c’est parce que Vinci a augmenté ses tarifs !

                                    Mais bien difficile d’en tuer « sept d’un coup » d’un coup de torchon, comme dans la fable. 

                                    Finalement je commence à saisir que cette histoire de serial killer est horrible. 
                                    Je deviens vieux, de plus sentimental, ou change t’on d’époque. ?...

                                  • velosolex velosolex 21 octobre 2017 14:59

                                    @alinea

                                    Un vieux passeur de culture
                                    Venant de l’époque des postes à acouphènes. 
                                    Euh non, à galènes. 

                                  • Croa Croa 21 octobre 2017 15:28

                                    À pemile,
                                    T’habites au fond des bois je présume ?


                                  • Croa Croa 21 octobre 2017 15:34

                                    À velosolex,
                                    Pour moi ça reste «  le jeux des mille balles ». C’était avec Roger Lanzac. Quand Jeunesse est arrivé je n’avais déjà plus la mienne !


                                  • CORH CORH 21 octobre 2017 10:09

                                    Observateur attentif des rivières en tant que passionné de pêche depuis pas moins de 60 ans je peux dire que la raréfaction des insectes ne date pas d’hier.
                                    Elle date bien évidemment depuis le début des années 60 avec l’utilisation des pesticides et autres intrants dans notre « merveilleux » modèle agricole.
                                    Je parle des rivières a propos des insectes parce que pour ceux qui ne le sauraient pas, l’eau fait (faisait) partie de l’environnement pour quantité d’insectes dans une 1ere partie de leur vie.
                                    Le marqueur le plus emblématique de cette raréfaction est le phénomène quasiment disparu dans la plus part de nos régions que nos anciens appelaient la manne. Certains jours d’été les éclosions d’insectes à la surface de l’eau étaient si importantes que lorsque tous ces insectes après une vie aérienne extrêmement courte (on les appelle des éphémères pour cette raison), retombaient sur le tablier des ponts qui enjambent nos rivières, formaient un épais tapis blanc d’insectes morts ressemblant a un manteau de neige.
                                    Ce phénomène presque banal pour un enfant comme moi a l’époque, est parfaitement inconnu de la plus part des gens aujourd’hui. Tout ça pour dire que la raréfaction des insectes, donc des poissons, et des oiseaux ne date pas tout a fait d’hier.
                                    Mais la plus part des gens se contrefiche de ça, même peuvent s’en féliciter, puisqu’un insecte ça sert qu’ a vous faire des piqures, il leurs suffit seulement de prendre un air grave et concerné quand on leur rabâche les effets réels ou supposés du réchauffement climatique pour qu’ils se prennent pour des écolos responsables.


                                    • mmbbb 21 octobre 2017 11:10

                                      @CORH Vous pouvez aussi mentionner la disparition de nombreuses zones humides, ecosytème essentiel pour les insectes et la chaine alimentaire Moi je regardais les notonectes insectes marchant comme Jesus sur l eau , le dytique emportant sa bulle d air comme une bouteille a oxygene afin de respirer, Un monde fascinant il est vrai . 


                                    • CORH CORH 21 octobre 2017 14:32

                                      @mmbbb
                                      tout a fait, vous avez raison les zones humides ! je les sais essentielles et surement fascinantes mais je les connais surement moins bien que vous.
                                      Dans d’autres régions je ne sais pas trop, mais ici dans mon coin en Bretagne, si les pouvoirs publiques restent impuissants face a cet état de fait qu’est l’agriculture intensive, ils arrivent en ce qui concerne les zones humides, après avoir laisser faire pendant des décennies, a mieux les préserver et ceci entre autre parce que nous avons ici une activité ostréicole importante et très concernée par la qualité des eaux du bassin versant , et on sait l"efficacité d une zone humide pour ce qui concerne la dépollution des eaux souillées par l’agriculture actuelle.

                                       Rien de plus efficace que des intérêts économiques quand ceux ci vont de pair avec le respect de la nature pour faire changer les comportements ! Mais ne soyons pas euphorique la qualité des eaux côtières ici, si elles ne sont pas aussi problématiques que nos rivières restent un vrai souci.


                                    • Croa Croa 21 octobre 2017 15:59

                                      À CORH,
                                      Je confirme tes dires. Avant les années 60 les rivières étaient très poissonneuses. Dans ma ville de l’époque ( Nérac ) des concours de pêche étaient organisés avec plein de pêcheurs sur les bords de la rivière (la Baïse : prononcer Baÿse) très prés les uns des autres et tous remplissaient leur bourriche ! Il y avait dans l’année une courte période dite « de la manne » où la pêche ne marchait pas parce que durant cette période la Baïse se couvrait de papillons blancs au point d’en être toute blanche. Le poisson, gavé, ne mordait évidemment pas !


                                    • Hurricane Hurricane 21 octobre 2017 10:14

                                      Quoi ? nos espèces menacées d ’ extinction seraient en voie de disparition ? 


                                      çà c est ballot ! 

                                      Pas grave , on en trouvera d ’ autres ! 

                                      • velosolex velosolex 21 octobre 2017 15:10

                                        @Hurricane
                                        Une des possibilités de s’en sortir est le déni. 

                                        Nier, nier, nier. 
                                        Nier quand on accuse d’Harcèlement, de cruauté mentale, de manque de civisme, quand vous poussez vos gamins dans l’eau de la piscine que vous avez rempli en pleine pèriode de sécheresse. 
                                        « Après moi la fin du monde » disait déjà Louis 15 ; aimé au début de sa vie par le peuple, on ne sait plus très bien pourquoi, peut être à cause de sa jeunesse, mais carrément détesté à la fin. 
                                        Louis 15 était un salaud. Il a abusé de toutes petites filles, et a fait torturé à mort un certain Damien, dont la fille avait été victime de ses exactions pédophiles.
                                        C’est ballot, comme on dit maintenant, au jour d’aujourd’hui...... 
                                        Lui n’avait pas besoin de nier quoi que ce soit. Un pervers narcissique, selon la dénomination actuelle. 
                                        Les pervers narcissiques sont en évolution permanente, d’une façon inversement proportionnelle aux papillons. 
                                        Il y a donc peu de chance que ces gros cons renaissent, dans la grande roue de la résurrection indienne, sous forme de papillon, ou alors de papillons têtes de mort peut être. 
                                        En tous cas, vive les demoiselles. Je parle bien sûr de ces beaux insectes qui éclairent les rivières du sud de leurs beautés. 
                                        Mais que sont devenues les araignées d’eau au fait ?

                                      • goc goc 21 octobre 2017 10:27

                                        Il est clair que l’avenir n’est plus dans le lingot d’or, mais bien dans la ruche transportable.

                                        Je trouve même curieux que personne ne se soit alarmé déjà bien avant, quand on a vu apparaitre les premiers « loueurs d’abeille », surtout en Californie. Ce qui montrait les prémisses du « génocide insectivore ».
                                        Mais de toute façon, quand on en arrive à faire des lois interdisant la revente de graines pour plantes non stériles, tel qu’on avait depuis la création de l’agriculture et jusqu’à encore 50 ans, on ne doit plus s’étonner de rien et encore moins de la future disparition de l’homme.

                                        Et quand on pense que l’État le plus puissant du monde est aussi celui où la population est la plus égoïste et donc la plus stupide, au point d’élire le président le plus crétin de la terre, alors il n’est pas nécessaire d’être expert en futurologie pour deviner comment tout cela va finir, la seule inconnue restant la date que par un dernier sursaut d’optimisme aveugle, on aurait tendance à croire qu’elle est lointaine.


                                        • Pauline pas Bismutée 21 octobre 2017 11:03

                                          @goc

                                          Pour que chaque individu sur terre ait le niveau de vie d’ un américain MOYEN (vu les inégalités croissantes précisons quand même !) il faudrait QUATRE TERRES ET DEMIE

                                          Mais un peu facile, on est tous responsables, l’avenir dépend de chacun d’entre nous aussi !



                                        • CORH CORH 21 octobre 2017 11:58

                                          @goc
                                          ah oui ! loueur d’abeilles ! je réalise ! On peut imaginer que Bayer ou consorts va faire éclore ou le fait peut être déjà des abeilles génétiquement modifiées insensibles aux produit toxiques qu’il participe a rependre avec la complicité de l’Europe et de nos élites, et qui ne se reproduiront pas et qu’il faudra leur acheter si on veut que les plantes destinées a nous nourrir aient une chance d’être pollinisées
                                          .Ils vont arriver a faire de l’argent en nous vendant un substitut a ce qu’il auront réussi a faire disparaitre et qui ne coutait rien. Putain de monde !


                                        • goc goc 21 octobre 2017 13:34

                                          @CORH
                                          Bonjour CORH
                                          Vous avez malheureusement parfaitement raison
                                          Et on peut aussi imaginer qu’ils seront capables de nous vendre des plantes pré-inseminées voir pré-butinées. Bon pour les arbres ce sera plus dur, mais alors ils nous vendront du pollen a pulvériser


                                        • Raoul-Henri Raoul-Henri 22 octobre 2017 16:28

                                          Perso je me souviens d’avoir lu que des drones pourraient remplacer les abeilles ; et même que ce serait MONSALO (nan je corrig’rai pas) qui détiendrait la filiale pour ce faire. Quel monde merveilleux !


                                        • Dr Destouches Dr Mengele 21 octobre 2017 10:47

                                          Le glyphosate est utilisé depuis 1984 et tue tout vie animale


                                          • Eric F Eric F 21 octobre 2017 11:45

                                            Première remarque : l’agriculture productiviste et l’usage des pesticides existait déjà dans les années 70, pourquoi le phénomène de disparition mentionné s’est-il amorcé vingt ans plus tard, alors que dans la même période les friches et la superficie forestière -favorables aux insectes- ont augmentées ?

                                            Deuxième remarque : les études et l’article citent des causes potentilles multiples, mais il est urgent de savoir quelles sont, parmi elles, celles qui sont effectivement déterminantes. Ainsi une augmentation de température moyenne de 1 degré ne me parait pas de nature à tuer la moitié des espèces d’insectes. Par ailleurs est-ce que, oui ou non, les ondes électromagnétiques ont un réel impact, car c’est effectivement ce qui s’est le plus accentué depuis vingt ans -il faudrait faire une corrélation selon les régions et pays plus ou moins densément couvertes par les émetteurs-

                                            Troisième remarque : certaines espèces sont davantage touchées que d’autres, ainsi dans ma région les frelons et les « cousins »prolifèrent, les abeilles diminuent, et les coccinelles et les papillons disparaissent.

                                            Quatrième remarque : comment se fait-il que malgré cette diminution, il n’y ait pas de carence de pollinisation, les rendements fruitiers ne semblent pas affectés.

                                            Cinquième remarque (ou plutôt question) est-il possible de mettre en place un plan de « réintroduction » de certains insectes (je pense notamment aux abeilles et coccinelles utiles au jardins)


                                            • Elixir Elixir 21 octobre 2017 13:34

                                              @Eric F


                                              Petite info supplémentaire, wikipédia rectifierait à la hausse les chiffres de l’INRA avancés par consoglobe et que je relate dans l’article sur la part de la pollinisation des plantes agricoles(fruit légumes, oléagineux,...) qui serait selon eux de 70%, bien que ne représentant que 35% de ce que nous mangeons au total.



                                              Pour votre quatrième remarque, la baisse de rendement sur les pommiers par exemple est observée en Chine, mais pour aller plus loin, voici ce que dit wikipédia :« 
                                              • Le nombre et la variété des pollinisateurs influent fortement sur la biodiversité végétale et inversement30,31. La production de fruits et graines augmente dans les écosystèmes ou jardins présentant la plus grande diversité de plantes et de pollinisateurs. De plus, si l’on examine deux ans après leur plantation un ensemble de plantes variées, il reste environ 50 % d’espèces de plantes en plus sur le site où la diversité d’insectes est la plus élevée, par rapport à celles pollinisées par un ensemble moins varié d’insectes32.
                                                Retirer, ne serait-ce qu’une seule espèce d’abeille naturellement présente dans un écosystème a des effets graves sur la reproduction des plantes, car elle est alors remplacé par des espèces pollinisatrices plus ubiquistes et moins exigeantes dans leurs choix de plantes comme en témoigne la plus grande variété de pollen qu’ils transportent (or les plantes ne peuvent être fertilisées que par le pollen de leurs propres espèces, moins de fleurs reçoivent alors leur propre type de pollen et elles produisent en conséquence bien moins de semences33.
                                              • En milieu rural, la raréfaction ou disparition constatée de nombreuses espèces de pollinisateurs (papillons et abeilles notamment, victimes d’un « syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles » encore mal expliqué) semble ne pas encore affecter fortement les rendements globaux de l’agriculture34, mais de nombreux experts craignent une baisse de ces rendements (déjà localement observée, mais probablement avec aussi pour d’autres raisons, telles que la dégradation des sols). Le recul de la diversité des pollinisateurs s’accompagne d’une moindre efficacité de la pollinisation et de baisse de rendements (des caféiers par exemple), et d’une tendance à une substitution d’espèces pollinisées par des insectes par d’autres espèces autopollinisées, tendance qui inquiète certains spécialistes35 car les agriculteurs cultivent moins de plantes autopollinisables (céréales notamment) et plus de plantes dépendant des pollinisateurs, surtout dans les pays riches. »

                                              Reste à savoir pourquoi, malgré la baisse drastique des pollinisateurs, l’impact sur les cultures ne se fait pas encore ressentir de manière substantielle.
                                              Il faudrait interroger les spécialistes, en réfléchissant ce matin sur le problème je me demandais si c’était pas dû au fait que les pollinisateurs ont un rendement très élevé et que du coup il faut attendre un seuil critique assez bas pour en observer les effets négatifs sur la pollinisation. Mais ce n’est qu’une réflexion personnelle....

                                            • Eric F Eric F 21 octobre 2017 13:52

                                              @Elixir
                                              Merci pour vos précisions. Il est en effet possible que même peu d’insectes suffisent à la pollinisation, et que le « seuil bas » ne soit pas encore atteint. A mon échelle, je constate la nette raréfaction des insectes volants dans mon jardin (hormis frelons), mais jamais la récolte de fruits n’a été aussi abondante que cette années : pommes, poires et raisin de treille.
                                              Il reste que mon interrogation principale demeure, sur le fait que parmi les différentes causes potentielles identifiés, on ne connaisse pas avec certitude l’effet réel de chacune de ces causes, car pour agir, encore faudrait-il savoir comment et contre quoi. Par exemple, un intervenant cite le glyphosate, mais a-t-il un effet sur les insectes volants ? On sait que les néonicotinoïdes sont néfastes, la question est d savoir si les produits de substitutions ne le sont pas autant.


                                            • Eric F Eric F 21 octobre 2017 13:56

                                              @Eric F
                                              Ma « première remarque » était semble-t-il infondée, car selon certains témoignages dans ce fil de discussion, la raréfaction des insectes avait débuté avant les années 80/90.


                                            • Croa Croa 21 octobre 2017 16:08

                                              À Eric F,
                                              Oui, plus qu’infondée... CORH et moi-même situent ce déclin dès les années 60 (cf plus haut.)


                                            • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 2017 13:05

                                              Les 560 000 élus de la république pullulent et ne risquent rien , aucun produit n’en viendra jamais a bout .....


                                              • Eric F Eric F 21 octobre 2017 13:53

                                                @zygzornifle
                                                ils butinent en effet davantage qu’ils ne fructifient...


                                              • Le421 Le421 21 octobre 2017 14:50

                                                Meuh non, meuh non !!
                                                C’est comme pour le réchauffement climatique.
                                                Trump a parfaitement et à juste titre expliqué que c’était un coup des chinois pour casser l4économie des USA.
                                                Vous ne voulez pas qu’on éteigne les lumières la nuit aussi ?
                                                Sans blague.
                                                La nuit, il faut qu’on y voit comme en plein jour.
                                                D’ailleurs, je vais lever une souscription pour qu’on installe un deuxième soleil à l’opposé de l’autre.
                                                Et comme ça, on pourra travailler jour et... jour !!  smiley
                                                Au même salaire, naturellement.
                                                Faudra bien payer la consommation du deuxième soleil et les dividendes aux investisseurs !!
                                                C’est comme ça que ça marche en 2017 !!


                                                • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 2017 15:56

                                                  @Le421


                                                   pas besoin d’un deuxième soleil tu as Macron le jupitérien ....

                                                • Croa Croa 21 octobre 2017 16:11

                                                  À zygzornifle
                                                  Le 421 et Macron c’est pareil : Ils nous font marcher !  smiley


                                                • Hurricane Hurricane 21 octobre 2017 17:04

                                                  @Le421


                                                  Hahahaha le 421 devient fou , il voit des investisseurs et des dividendes jusque sous son lit hahahaha paranoïa gauchiste 

                                                • baldis30 23 octobre 2017 09:53

                                                  @zygzornifle
                                                  bonjour,

                                                  désolé de vous contredire mais Jupiter est un Soleil raté .... n’importe quel astronome vous le dira mais sera aussitôt contredit par un astrologue du pouvoir ...

                                                  reste à savoir de quel signe du zodiaque est-il ? on m’a dit du signe de Zorro mais je n’ai pas trouvé trace de ce signe dans les meilleurs ouvrages cabalistiques ...


                                                • pallas 21 octobre 2017 15:17

                                                  Bonjour,

                                                  Mine de rien, sa me manque les oiseaux, papillon, les grillons, les lézards, les sauterelles, scarabée etc etc.

                                                  Ce monde semble devenu si vide, sans rien, j’ai connu ce monde foisonnant de vie, les jeunes générations ne connaissent pas ça, leurs existences est contenu dans le dernier téléphone gadget et machin informatique totalement artificiel.

                                                  J’aimerai bien pouvoir pécher à nouveau smiley.

                                                  Qui sait aujourd’hui qu’il existait des écrevisses d’eau douce ?.

                                                  Le film « Soleil Vert », date un peut, mais tellement dans le réel, à regarder, il date de 1973 et pourtant si juste sur notre présent.

                                                  Salut


                                                  • Croa Croa 21 octobre 2017 16:19

                                                    À pallas,
                                                    Je n’ai jamais vu d’écrevisses d’eau salée ! smiley
                                                    D’après ce que j’ai entendu dire ce ne sont pas les pesticides qui sont venus à bout des écrevisses mais plutôt les engrais. C’est pour ça que les rares ruisseaux où on en trouve encore coulent au fond des bois. S’il y a des champs trop près pas d’écrevisses !


                                                  • Pauline pas Bismutée 21 octobre 2017 16:15

                                                    @ Elixir, goc, velosolex, Eric F...

                                                    Une remarque peut-être idiote : a-t-on essaye de comprendre/ mesurer/ étudier l’impact de la lumière artificielle et du bruit sur ces écosystèmes ?

                                                    Car sûrement les causes de ces catastrophes sont évidemment multiples (et certaines « évidentes », comme les pesticides, etc...) mais aussi cumulatives et synergiques (je ne sais pas si c’est le mot exact - se complétant /se renforçant les unes les autres) ?

                                                    PS Vu que pas mal d’humains (dont je fais partie) n’ aiment pas trop le bruit et la lumière artificielle, ça ne doit pas plaire a la faune et flore non plus ?


                                                    • Elixir Elixir 21 octobre 2017 16:48

                                                      @Pauline pas Bismutée


                                                      Lumière artificielle oui, apparemment :
                                                      wikipédia :
                                                      « Une étude récente (2017) a confirmé que l’éclairage nocturne diminue la pollinisation (jusqu’à 60 % !) en diminuant le nombre de visite des fleurs par les insectes. « En utilisant des lunettes de vision nocturne pour observer et capturer les pollinisateurs, l’équipe a constaté que ces parcelles avaient 62% moins de visites d’insectes que de parcelles situées dans l’obscurité36. Les plantes artificiellement éclairées ont également vu 29% moins d’espèces de pollinisateurs »36. Dans notre environnement de plus en plus éclairé, les papillons ont ainsi de moins en moins de chances de trouver leur plante-hôte ; et la diversité génétique de ces plantes est condamnée à diminuer car leur reproduction sera de plus en plus végétative et clonale ; Ceci peut aussi réduire la productivité alimentaire de jardins et cultures36. »

                                                      Pour le bruit je ne sais pas si les insectes ont des oreilles comme nous :)

                                                      Une des causes qui n’a pas été abordée c’est aussi la pollution atmosphérique dont on peut penser que si elle est mauvaise pour les animaux et nous elle pourrait aussi l’être pour les insectes aussi.

                                                      On sait aussi que la pollution a un impact sur la qualité du pollen.

                                                    • Pauline pas Bismutée 21 octobre 2017 19:21

                                                      @Elixir

                                                      Je ne veux pas être pessimiste mais ça veut sans doute dire que la situation est pire que ce que l’on dit car si il y a de multiples causes (dont certaines encore en question/ inconnues) et qu’elles se combinent en éliminer une (en admettant déjà que ce soit possible !) ne servira peut-être a rien, ou, au pire créera une autre combinaison de facteurs tout aussi nocive...

                                                      Je m’exprime sans doute mal, j’essaie de dire qu’il faudrait sans doute approcher le problème dans son ensemble, car l’équilibre d’un écosystème est plus que la somme et la santé de ses parts (un peu comme un être humain et l’homéostasie) et ça veut dire une transformation RADICALE de nos modes de vie et de pensée.

                                                      Sans aller aussi loin que vivre comme les Amish ou les Hare Krishna mais si c’était le prix a payer ?


                                                    • Elixir Elixir 21 octobre 2017 20:27

                                                      @Pauline pas Bismutée


                                                      Je pense que l’humanité approche de sa phase terminale malheureusement, et que la maladie ne date pas d’hier, mais se développe au contraire depuis de très nombreux siècles, voire milliers d’années. 
                                                      Certains chercheurs pensent que « la chute » daterait du néolithique et de la sédentarisation, avec le début de l’accumulation des richesses et la naissance des inégalités pour lesquelles nous ne sommes génétiquement et psychologiquement pas préparés, si tant est que l’on puisse l’être.

                                                      Le problème devient inextricable dans la mesure où la grande majorité des gens prennent la maladie pour une évolution et un progrès formidables.

                                                      Autrement dit le malade ne reconnait pas qu’il est malade, bien qu’il soit devenu un danger pour lui meme et pour les autres, et ne veut donc pas prendre de traitement.

                                                      Au stade ou nous en sommes celui-ci devrait être radical mais il s’avèrerait de toute façon impossible à avaler pour les personnes qui sont au pouvoir et toutes celles qui en suivent l’idéologie.

                                                      Je me demande si les sectes millénaristes qui ont choisi le suicide collectif n’ont pas simplement fait qu’anticiper le sort collectif de l’humanité, dont les nombreux gourous actuels nous promettent le paradis tout en nous conduisant à l’abattoir, au nom du Dieu Argent.

                                                      Point positif, individuellement, tout est encore possible pour changer.

                                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 octobre 2017 21:38

                                                      @Elixir

                                                      Salut Elixir,

                                                      Je ne suis pas un spécialistes sur les insectes pour savoir si la lumière artificielle les dérangent,...

                                                      Pour les chauves-souris, la nuit autour des lampadaires, ben ,...c’est une aubaine. Au fait et les jours de pleine lune ?

                                                      Pour ce qui est du bruit, un constat, certains oiseaux s’en moquent, exemple l’utilisation des rapaces dressés pour éloigner certains oiseaux aux alentour des pistes atterrissages des aérodromes !

                                                      Pour ce qui est des rapaces sauvages, qui n’a pas vu un rapaces perchait sur un poteau EDF ou téléphonique, et pas « bouger une oreille » …..en passant en voiture à sa hauteur !


                                                      @+ P@py


                                                    • Pauline pas Bismutée 21 octobre 2017 21:41

                                                      @Elixir

                                                      Tout a fait d’accord avec cette courte analyse, surtout quand nos définitions semblent cacher des notions un peu bancales, comme effectivement la définition de « civilisation » qu’ on semble employer quand des peuples se sont sédentarisés et ont acquis la notion de propriété (privée) .. de la a ajouter une armée et des taxes ... l’écriture aussi, bien sur.

                                                      Sans doute pour cette raison que les peuplades sans écriture (mais traditions orales) et sans concept de la propriété privée ont été (et sont encore) considérées comme « non civilisées » (aborigènes d’Australie - malgré leur système de clans, totems, « dream time », « song lines » extrêmement sophistiqué - , peuples des forets en Amazonie etc ...)

                                                      Donc oui, une histoire pas linéaire, plutôt circulaire, une boucle en train de se boucler, avec les individus tellement le nez dedans qu’ils ne voient rien.

                                                      Comme un écran géant de télévision, quand on a le nez dessus et qu’on ne voit rien, que des points sautillants ...

                                                      Il suffit juste de se reculer un peu ...

                                                      En attendant, emplâtres sur jambes de bois, et quand même petits bonheurs par ci par la ...


                                                    • Pauline pas Bismutée 21 octobre 2017 21:58

                                                      @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                                      Mais c’est justement la qu’on a tout faux ! Ce n’est pas parce que ça n’a pas l’air de les affecter que ça ne les affecte pas !
                                                      On le saura sans doute trop tard ... (façon Abestos)

                                                      Ça n’a qu’un lointain rapport, parce dans ce cas on a « un résultat sans cause », mais on ne sait toujours pas pourquoi les baleines s’échouent en grand nombre sur les plages : les systèmes écologiques sont plus fragiles qu’ils n’y paraissent..


                                                    • MERLIN MERLIN 21 octobre 2017 17:18

                                                      La constatation de la raréfaction des insectes sur le pare brise et les phares, il y a déjà pas mal d’années que je l’avais faite. Avant un Paris/Nice en auto et vous pouviez sortir le racloir.....Maintenant un Kleenex et un peu de salive suffisent.....
                                                      Le constat devient générale.......


                                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 octobre 2017 21:25

                                                        @MERLIN


                                                        Salut Merlin,


                                                        La raréfaction des insectes que ces dernier soient diurnes ou nocturnes écrasées sur les pare-brise des voiture c’est une évidence
                                                        Certains disent aussi que l’aérodynamique des pare-brise des voitures modernes crée un flux d’air qui les dévient !!!



                                                      • MERLIN MERLIN 21 octobre 2017 22:51

                                                        @Gilbert Spagnolo dit P@py
                                                        Salut Gilbert Spagnolo dit P@py
                                                         En fait ils disparaissent derrière le flux aérodynamique de nos autos modernes.... Fallait y penser.


                                                      • Croa Croa 21 octobre 2017 23:16

                                                        À Gilbert Spagnolo dit P@py,
                                                        Tu te trompes à propos d’aérodynamique. Plus le profil d’un pare-brise est parfait plus les moucherons risquent de s’y écraser en grand nombre ! En effet devant un mauvais pare-brise l’air est dévié plus loin de lui alors que les filets d’airs épousent mieux un bon pare-brise. Dans tous les cas l’air est dévié, certes, et les moucherons légers mais cela ne les empêchera pas d’avoir une certaine inertie. En plus les voitures roulent plus vite qu’à l’époque des nationales. Au XXIe siècle Il n’est pas normal d’en ramasser si peu sur les pare-brises après des heures d’autoroute parfois !


                                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 octobre 2017 12:34

                                                        @Croa
                                                        Salut Croa,


                                                        L’effet aérodynamisme des vitres modernes, c’est la conclusion que j’ai lu et écouté il y a une bonne dizaine d’années de la part d’ingénieurs en la matière.

                                                        Sur que dans notre triste époque actuelle le nombre d’insecte à diminuait. Faudrait faire l’expérience suivante, Un trajet de nuit avec deux bagnoles qui se suivent à un kilomètre de distance, une moderne ,l’autre ancienne avec un pare-brise plat,.. et voir le résultat 

                                                        T’in , il y a quelques décennies, se vendait dans le commerce un déflecteur à moustique, c’était une petite plaque de platoc transparente rectangulaire environ 25csur 20 cms que l’on plaçait à l’avant face à la route sur le capot moteur ! Photo trouvée sur le web :1

                                                        Dur dur de trouver des photos de cet accessoire maintenant


                                                        Motifs de capot


                                                        Sur les motifs de capot il semble qu’il faille rappeler à certains, et je le fais avec plaisir, qu’il n’y a pas la moindre ambiguïté :
                                                        - Les motifs de capots saillants sont interdits avec effet rétroactif depuis la modification du Code de la Route, de 1954.

                                                        Même les déflecteurs de moustique en plexiglas ont du être retirés à l’époque.
                                                        - Pour ceux qui les ont conservé et remis en place, ll y a depuis des années une non verbalisation par les forces de l’ordre :Source

                                                        @+ P@py


                                                      • Croa Croa 22 octobre 2017 16:37

                                                        À Gilbert Spagnolo dit P@py,
                                                        Un pare prise carrément plat (et quasi vertical) c’est un autre cas de figure. Mais bon nous sortons du sujet là sauf à remarquer que les déflecteurs sont peut-être moins utiles aujourd’hui puisqu’il y a moins de moucherons smiley


                                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 octobre 2017 21:15

                                                        J’aimerais bien connaître les noms des espèces qui sont en diminution.

                                                        Sur que depuis plusieurs années que les insectes ( certains mais pas tous ) diminuent. ( on sait pourquoi les insecticides et autres  « merdes » que l’on repends à la qui mieux mieux dans la nature ) mais cette année, il faut tenir compte de la sécheresse et de la canicule.
                                                        J’ai passé 4 mois ( juin/septembre ) dans la région des Alpes de haute Provence , secteur Seyne les Alpes 1200 ms d’altitude, j’ai pas mal mal bougé à pieds ou en voiture, mon constat durant cette période j’ai constaté une réduction drastique de plantes de cultures ou sauvage en fleurs, de ce fait les insectes butineurs ont énormément soufferts, ; J’ai rencontré plusieurs propriétaires de ruches, tous étaient très très inquiets pour leurs abeilles. L’un deux s’en sortait bien sa propriété se trouvait en bordure d’un petit torrent, il m’a dit qu’il y u une cinquantaine d’année des campeurs logeaient chez lui, pour qu’ils puisent traverser ce torrent, et bien il utilisait son tracteur, .. alors que cette année, on pouvait le traverser à pieds, en se mouillant à peine les chevilles.Pour ces abeilles, il avait semé des graines que l’on utilisent dans les jachères fleuries : ,et ici. et également de grimpantes qui fleurissent en été :.

                                                        Bien sur que l’eau du petit torrent servait à arroser tout ça !


                                                        @+ P@py


                                                        • Ulyssien 21 octobre 2017 21:26

                                                          L’industrie des pesticides et des labos pharmaceutiques, c’est une seule et même entité derrière des logos divers. (ex : Monsanto racheté par Bayer). Les capitaux derrière les méga trusts bancaires à l’oeuvre derrière les labos pharmaceutiques agissent de concert (Black Rock/State Street Corporation/Vanguard Group/Fidelity).
                                                          Le monde bien pensant ne peut admettre que la philosophie qui a donné naissance au nazisme existe toujours, mais de façon non-apparente, sans les brassards d’autrefois. Ce sont bien des nazis qui sont derrière cette volonté de stériliser à la fois les races animales et aussi l’humanité... autant par le biais des pesticides que de vaccins chargés d’aluminium...Regardez qui sont les premiers présidents de l’OMS : d’anciens nazis d’IG Farben. Tout comme d’ailleurs le premier président de l’Union Européenne !
                                                          (Le nazisme a été financé dès son origine par des fonds britanniques, américains et transnationaux ; voir le procès de Nuremberg contre IG Farben). Lire les travaux d’Antony Sutton.
                                                          Tant que nous ne pouvons voir le ’mal’ en face nous serons aveugles...


                                                          • baldis30 21 octobre 2017 22:03

                                                            bonsoir

                                                            « Parce que 80 % des plantes sont pollinisées par les insectes  »

                                                             ah bon c’est nouveau ça vient de sortir .... dans quelle bible botaniste - et qui dit bible di révélation d’un prophète ! on invente des données et c’est parti ... L’auteur à l’air d’avoir des connaissances botaniques pointues sur la botanique et la pollinisation ........

                                                            la pub la plus marrante qu’il y ait eu et dont peu de personnes ses ont aperçus a été la pub de TOTAL où sur un champ de colza on voyait se poser une abeille .... qu’elle se soit posée , d’accord mais qu’elle ait pollinisé ..... waf waf waf ...


                                                            • Elixir Elixir 22 octobre 2017 09:03

                                                              @baldis30

                                                              Oui en effet, j’ai je suis allé un peu vite sur l’article de consoglobe qui rapportait les chiffres de l’INRA et qui étaient mal explicités, ce que j’ai précisé dans un commentaire :

                                                              je suis donc allé directement sur le site de l’INRA, qui confirme les chiffres de wikipédia et qui précise : 

                                                              « 80 % des cultures à travers le monde sont dépendantes de l’activité des insectes pour la pollinisation, au premier rang desquels les abeilles. En France, environ 70 % des 6 000 espèces de plantes recensées, sauvages et cultivées, sont pollinisées par les insectes pollinisateurs et certaines plantes en dépendent totalement. »

                                                            • Montet Montet 22 octobre 2017 10:01

                                                              Cette information est parue il y a déjà quelques temps dans les médias alternatifs, la vraie information, pas celle des journalistes-aux ordres.

                                                              Quand les "média mainstream" commencent à aborder un sujet de ce type c’est que la gravité de celui-ci est devenue préoccupante et ne peut plus être longtemps cachée. Et cette information dans les journaux de 13h-20h chargés de véhiculer l’anecdotique-détourneur d’attention-sensationnel-émotionnel et de présenter les informations cruciales en second plan, devrait nous faire agir-réagir-bondir sans tarder...

                                                              Mais bon comme il est bien mentionné dans l’article... jeunes smartphoneurs, millenials, ou autre « digital natives »  etc, tout est dit.
                                                              C’est donc Peine perdue... Je sais, je généralise. Mais réagissent-agissent-ils vraiment massivement ?

                                                              Ce sujet, je l’ai abordé depuis longtemps maintes fois auprès de jeunes et un peu moins jeunes gens. Je l’avais constatée, cette disparition des insectes volants.
                                                              Je leur explique qu’auparavant quand un insecte s’écrasait sur mon pare-brise je poussais un juron (le : Ah merde !)... sous-entendu : il va falloir que je m’arrête bientôt pour nettoyer. Et j’avais une bouteille d’eau et un chiffon dans le coffre prévus à cet effet.
                                                              Aujourd’hui, je pousse toujours le même juron, mais il signifie : « zut j’en ai tué un ». Et cela quand il m’arrive d’en percuter un sur ma trajectoire, car ce qui est encore plus dramatique c’est que je traverse la France uniquement en dehors des autoroutes. Et je constate que les routes de campagnes sont devenues tout aussi désertiques à ce niveau que les grands axes routiers.

                                                              Mais il faut aujourd’hui ne plus dire campagne mais campagne industrielle...
                                                              Nos agriculteurs portent-là une lourde responsabilité et ils ne pourront dire "je ne savais pas" quand ce sera trop tard. Nous aurons basculé vers l’impensable, déstabilisé la stabilité, l’équilibre ; et leurs rendements s’effondreront. Ont-ils des enfants ?

                                                              Mais cela, la majorité des jeunes ne peut le comprendre car l’extinction s’est faite de manière sournoise, invisible, marche après marche... Ils ont baigné dedans sans connaître « l’avant ».

                                                              Peut-être aurions-nous pu espérer une linéarité dans le déclin, ce qui nous aurait éventuellement permis de réagir plus facilement et d’inverser l’ordre des choses. Mais j’opte plutôt pour une courbe exponentielle croissante. Nous dégringolons de plus en plus vite les marches que nous descendions alors pas à pas. La science confirme donc mes observations.

                                                              Et nos représentants ne sont visiblement pas disposés à arrêter ce processus autodestructeur. Au contraire, ils semblent disposés à aller toujours plus loin.
                                                              Deux nouveaux néonicotinoïdes ont été homologués par les « autorités européennes » en vue du remplacement du, « roundup » qui pourrait, enfin, être interdit. Pour quelles raisons ?

                                                              Un petit « espoir » pour les populations animales ? Que l’une de nos centrales nucléaires fasse des siennes pour qu’une zone de plusieurs milliers d’hectares soit considérée comme inhabitable par l’être humain. Après quelques décennies, comme à Tchernobyl, les populations animales se seront reconstituées... paradoxe s’il en est.

                                                              Avez-vous des enfants et des petits enfants ? Racontez-leur la VIE d’avant ; je sais ça fait vieux machin nostalgique…et préparez des stocks de nourriture de longue conservation.

                                                              Mais comme disait l’autre, il est déjà trop tard, préparez-vous.


                                                              • Ecométa Ecométa 22 octobre 2017 10:41

                                                                Eh oui, et après avoir foutu la merde sur terre, l’ « humain scientificus » parle d’aller foutre cette même merde sur la lune et sur Mars.

                                                                La science, et la technique, celle science cartésienne, est-elle sans poser des problèmes ? Sauf à être un positivisme tetchnoscientiste, techno-centriste : non, évidemment que non ! La science et son corolaire la technique, développées en totale négation de la Nature et des états de nature, posent des problèmes ; mais la science et la technique, les sciences et les techniques, car elles sont pléthores, résoudront elles-mêmes les problèmes qu’elles posent ; c’est ce qu’on appelle un véritable cerce vicieux en matière de logique : une logique imbécile !

                                                                Une sérieuse remise en cause « épistémologique » s’impose ! Avec une science, avec des sciences, des disciplines qui soient dans l’entendement en lieu et place de l’ « atomisme », d’un individualisme méthodologique crétin,et son corollaire la manipulation !

                                                                Nous devons en finir avec cette civilisation des mots en « isme » hérités du positivisme du 19 è siècle, du « comment sans le pourquoi »... véritable aberration, véritable imposture intellectuelle, pourtant abandonné en son temps, un temps, mais vers lequel nous sommes revenus économiquement en matière d’économie avec les États-Unis,avec Milton Friedman chantre américain du libéralisme économique.

                                                                Il faut en finir avec cette culture des mots en « isme » qui sont comme autant d’abus des choses, comme autant de paroxysmes !

                                                                Sommes-nous plus intelligents avec notre pléthores de savoir rationalo économico technoscientistes ? NON ! Il semblerait même que nous soyons toujours au fond de la caverne avec les ombres qui s’agitent, et, même de plus en plus !

                                                                Ne cherchez plus Docteur, c’est la tête ! De plus en plus paranoïaque et schizophrénique, ce monde est savamment (en termes de savoir) et délibérément (e terme d’économie) malade !
                                                                 
                                                                Nous sommes au fond de la « taverne » : totalement « bourrés » ! 
                                                                 
                                                                 


                                                                • exocet exocet 22 octobre 2017 10:53

                                                                  Curieuse coïncidence, voici quelques jours nos médias nous ont présenté une « étude » Australienne (anonyme) prétendant que la disparition progressive des oiseaux était dûe aux....chats.
                                                                  .
                                                                  Une nième étude Australienne, après celle qui leur a permis de flinguer des millions de kangourous, prétendument responsables de dégats sur les cultures.
                                                                  Après celle qui a permis aux Australiens d’innoculer la myxomatose aux lapins, pour la même raison.
                                                                  Après celle qui a permis aux Australiens de liquider des millions de chiens de prairie, suspectés de colporter la rage.
                                                                  Les Australiens, je les soupçonne, dès qu’ils ont le doigt qui les démange sur la détente de leur 22 long rifle, de commanditer une étude.
                                                                  Ou bien ce sont de plus malins qui commanditent les études. Des firmes fabriquant des pesticides, par exemple, ces gros c.. d’Australiens se contentant de flinguer et rapporter les oreilles du dingo pour toucher les quelques dollars de récompense.
                                                                  .
                                                                  Enfin, les oiseaux se nourrissant essentiellement d’insectes, la disparition des insectes pourrait expliquer en partie celle des oiseaux, non ?


                                                                  • McGurk McGurk 22 octobre 2017 22:41

                                                                    Le mois dernier, j’ai constaté qu’on peut encore acheter du Roundup - la saloperie d’herbicide qui provoque le cancer et même l’infertilité - en toute légalité. Pas étonnant de voir crever des espèces entières lorsqu’on utilise ce genre de poison !

                                                                    Pourtant beaucoup d’insectes servent justement à l’agriculture ou même à l’Homme en général, comme les coccinelles qui mangent les pucerons. Les araignées - qu’on hait trop souvent - servent à limiter la prolifération des insectes en mangeant 25 fois leur poids chaque année, etc.

                                                                    On peut également se demander si bétonner à tout va - en détruisant les campagnes pour y mettre des lotissements à perte de vue - est la bonne solution pour garantir l’équilibre écologie. Par chez moi, je suis à chaque fois désolé de les voir partir en fumée...


                                                                    • francois 23 octobre 2017 07:52

                                                                      Mais qu’est qu’on s’en tape de l’extinction massive des espèces. Nous nous mangerons entre nous et pis c’est tout.


                                                                      L’Homme est un animal très très proche du porc.

                                                                      • Croa Croa 23 octobre 2017 08:41

                                                                        À francois,
                                                                        Laisses ces pauvres cochons. En réalité ils valent bien mieux que nous !


                                                                      • francois 23 octobre 2017 09:18

                                                                        @Croa
                                                                        je suis vais jet à rien alors free pigs with me.


                                                                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 23 octobre 2017 14:53

                                                                        c’est vrai en Europe occidentale, 

                                                                        pour moi qui voyage beaucoup en Europe de l’Est je continue à devoir y nettoyer et dégraisser mon pare-brise régulièrement,
                                                                        donc il semble que ce soit plus un problème de produits chimiques que de changements climatiques

                                                                        • Bernard Grua Bernard Grua 15 février 2018 17:35

                                                                          Excellent article ! Merci. Triste constat qui mériterait d’être lu par tous nos décideurs. Il faut espérer que nous nous réveillerons avant qu’il ne soit trop tard. Il est déjà, bien, bien tard. 


                                                                          • Gollum Gollum 15 février 2018 18:11

                                                                            Dramatique. Cette année j’ai même pas été bouffé par les moustiques ! Pas un de tout l’été. Je commence à être assez vieux et c’est la première fois de ma vie que ça arrive..


                                                                            Et ma pelouse est un vrai désert. 

                                                                            Mais apparemment certains n’ont rien compris. 

                                                                            Voici ce que dit Robin Guilloux : On assiste actuellement à une sorte de sacralisation de la nature (qui provient de l’hypostase de la notion de nature) qui est l’essence même du paganisme et qui différencie les religions païennes du judéo-christianisme. 

                                                                            Bref, pour ce brave Guilloux on laisse encore trop de place à la nature ! Éradiquons l’infâme ! Et revenons au judéo-christianisme qui n’en a rien à carrer…  smiley)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès