• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Question de « consigne », idée lumineuse $$$ ?

Question de « consigne », idée lumineuse $$$ ?

Un sujet, tout bête, qui me turlupine un chouïa sur les bords et depuis un bail...
Et plutôt que de me fabriquer le millionième éclosoir à artémias avec mes bouteilles en plastoc... ;)

J’ai donc pris mes e-mails à deux mains et posé la question suivante à Leclerc et Auchan (voir le copier-coller de ma question en suite de note). A présent, j’attends qu’on me recontacte pour en causer objectivement afin de vous en faire part immédiatement.

Pourquoi donc, autant que je le sache (mais, peut-être, je ne sais pas tout)...
la grande distribution, en France, n’installe-t-elle pas, sur ses points de vente, des machines compacteuses à récupérer les emballages ?

C’est une pratique toute bête très courante dans certains Etats américains notamment, et depuis belle lurette. Et ailleurs dans le monde.

Recycling Les supermarchés ont installé, sur leur aire de parking ou à côté de leurs "entrance", des grandes machines, qui ressemblent à des distributeurs de café.
D’un côté, on fait entrer ses cannettes ou bouteilles vides, de l’autre, un ticket apparaît dès qu’on a terminé : de 5 à 10 cents par cannette ou bouteille. Avec le ticket, on va à l’accueil et on se fait rembourser en sous-sous sonnants et trébuchants.

> Une aubaine pour les kids qui ramassent toutes les bouteilles ou cannettes qui traînent sur la voie publique, et une super incitation pour les ménages qui du coup valorisent leurs déchets pour de bon !

> Sans compter les économies pour les municipalités concernées, en termes de ramassage et de tri des déchets.

> Les rues et les forêts, les rivières et les bords de route, peuplés d’une petite faune, disent tous "Merci !!!".

Pour en revenir à notre beau pays, je réalise qu’il y a déjà pas mal d’années que je n’entends plus parler des bouteilles en verre "consignées".
Vous vous souvenez ? On rapportait ses bouteilles vides au marchand qui vous remboursait le montant du contenant ou bien vous déduisait une somme sur votre addition suivante...

Une pratique sans doute issue d’un temps de pénurie en matériau ? D’où une réflexion sur le verre, si facile à réutiliser et/ou à recycler.

Il semblerait que ce processus soit tombé en désuétude pour des questions de logistique (regroupement et acheminement) ET de marketing (les packagings, tous différents et créatifs, doivent être impeccables pour valoriser le produit aux yeux du consommateur).
Et puis, plus vraisemblablement comme souvent, tout le monde a mieux à faire qu’à s’occuper de ça !

En attendant... qu’est-ce qu’on attend pour la remettre au goût du jour, avec les adaptations qui conviennent si besoin est ?

Que pensez-vous de tout ça ?

Petit coup de chapeau en passant à l’eau minérale Valvert, "l’eau des ours", qui utilise du PET (plastique recyclé) pour ses bouteilles... car quitte à continuer à boire l’eau en bouteille, autant limiter les dégâts....

Nota bene : j’évoque souvent les Etats-Unis qui n’ont l’air de rien comme ça, mais qui sont foutrement bien avancés, au plan local et au plan privé, sur toutes questions environnementales et de valorisation des détritus en tout genre.
Des milliers d’emplois et des qualifications sans nombre sont créés chaque année, notamment en Oregon ou en Californie (mais partout ailleurs aussi) sur ces questions.
Des centaines de petites entreprises collectent, retapent, recyclent, revendent. Du lavabo aux vieux papiers...
L’Etat central n’intervient pas !
Ceci expliquant peut-être la réussite d’un système en plein essor bien que très récent.


Suite à un échange (en date du 22 mai) avec la charmante responsable de l’un des blogs de Leclerc, le Conso Blog de la marque repère :

Parlant de bonnes pratiques immédiates, ici et maintenant, et non dans vingt ans ou à dix mille kilomètres d’ici, je souhaite préparer un billet sur la grande distribution en France et le recyclage. A qui puis-je m’adresser chez Leclerc pour poser une série de questions ? Notamment sur la récupération des packagings (plastiques, alu, etc.).


Réponse ce jour : nous avons fait parvenir votre demande à Leclerc, qui doit vous contacter directement. Merci de votre intérêt.

Ma réponse : wait and see !


— -


Suite à un échange (du 22 mai) avec un copain qui est l’un des "ancêtres" du groupe :

... je souhaite préparer un billet sur la grande distribution en France et le recyclage. A qui puis-je m’adresser chez vous ? notamment sur la récupération des packagings (plastiques, alu, etc.).

Réponse : il transmet...

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Jimd Jimd 27 mai 2008 11:56

    tres bonne idee. aux etats unis c’est une pratique courante, dans les supermarche il y a des machines qui recuperent les bouteilles en verre, ou metal...

    (Il y a d’ailleur un excellent episode de Seinfeld avec un voyage memorable de karmer et newman vers le Michigan en camionnette postale car les consignes y sont plus elevees !)

    viootre remarque sur le local et le prive est tres juste ! pas de coordination etatique...et ca marche... comme quoi.. !!!


    • sisyphe sisyphe 27 mai 2008 21:14

      Je trouve aussi que c’est une très bonne idée ; pour les gamins, pour concilier argent de poche et souci écologique !

      Soutien !


    • dapeacemaker911 27 mai 2008 13:07

      Bonjour,

       

      effectivement cette initiative est tres utile et efficace.

      je voudrais juste revenir sur le principe d action privé et locale ; il est vrai qu il faut continuer de sensibiliser le public au problemes environnementaux, cela va de soit.

      Toutes fois, culpabiliser le dernier maillon de la chaine, le consomateur, en le rendant seul responsable de la pollution industriel, lui demandant de trier ses dechets et de faire attention aux produits qu il achete... est ce vraiment logique et raisonnable ?

       

      On tente de nous faire croire que NOUS, les peons, devons faire tout pour sauver notre planete, mais que les industriels peuvent continuer a vendre des produits toxiques, polluants, dont le volume d emballage depasse souvent le volume du contenu, peuvent continuer piller detruire et nous exploiter ?

      Nan moi je pige pas. Evidement je suis pret a tout faire pour etre "propre" ; mais l industrie doit absolument le devenir en ammont. /

      Le citoyen n est pas un criminel, au plus il est ignorant et naif.

      L industrie (qui produit mal) agit en pleine connaissance de cause, elle est donc criminelle.

       

      DPM


      • JL JL 27 mai 2008 13:36

         

        Bonjour, vous dites : ""Pourquoi donc, autant que je le sache (mais, peut-être, je ne sais pas tout)... la grande distribution, en France, n’installe-t-elle pas, sur ses points de vente, des machines compacteuses à récupérer les emballages ? C’est une pratique toute bête très courante dans certains Etats américains notamment, et depuis belle lurette. Et ailleurs dans le monde.""

        Sauf erreur, il y a 20 ans cela existait déjà en France. Peut-être que les lobbies des bouteilles en plastique se sont débrouillés pour faire diparaître ces machines. Les libéraux disent souvent que la France est un pays de marxistes. Je pense que la France est plutôt le pays de la débrouille et de la magouille : le pays de "ceux qui grenouillent, gratouillent et scribouillent" disait De Gaulle en 68.


        • Trashon Trashon 27 mai 2008 17:26

          Oui ça a existé pour les bouteille en verre qui étaient consignées.

          Mais pourquoi continuer un tel système qui rapportait quelques centimes aux consommateurs alors qu’il était possible d’installer le tri selectif qui ne reverse pas la moindre consigne et est de plus facturé par le biais des impots et taxes franchement


        • Cath Cath 27 mai 2008 19:58

          niark niark niark !!!


        • Vincent 27 mai 2008 14:18

          En Belgique, vous pouvez ramener vos casier de binouse contre consigne.

          Mais sinon oui pourquoi pas, par contre les entreprises qui ont délégation de service publique pour le ramassage du verre par exemple vont peut-être voire cette initiative d’un oeil un peu différent du votre.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 27 mai 2008 14:24

            Excellent cath,

            je peux vous proposer le yaourt qui s’emboite. Vous en mettez cinquante dans le volume d’une bouteille en plastique et économisez deux sacs poubelle.

            Bien à vous.

             


            • Cath Cath 27 mai 2008 16:04

              Bonjour à tous,

               

              Je constate que sur Agoravox, autant que sur mon blog personnel où j’ai posté ce billet il y a 4 jours, les réactions sont unanimes pour l’instauration d’un service sur les lieux de vente.

              Ce service pourrait être de plusieurs formes : soit des machines, comme c’est le cas aux US ou ailleurs en Europe (Allemagne, Grèce, ...) avec délivrance d’un ticket ou d’un bon d’achat d’un montant global. Soit une consigne plus vaste, animée par du personnel. Dans les deux cas, les machines ou la consigne pourrait, à mon avis, être rapidement rentabilisées par du marketing ou de la publicité. Sans compter le capital sympathie généré à l’occasion de la mise en place d’un service "citoyen" et qui donne des sous !

              Je suis lasse des déclarations de certains patrons de la grande distribution, qui sombrent dans la démagogie la plus obscène et, à ma connaissance, ne font pas un seul acte citoyen. Ils sont mûrs pour la politique avec une si belle réthorique et si peu de signes concrets...

              Vendre des sacs recyclables, la belle affaire ! Ca ne pisse pas loin, si vous voulez bien excusez mon langage. Au moins, chez Castorama, ils commencent à donner des petits sacs compostables, eux... !

               

              Je suis donc toujours dans l’attente de la réaction du Groupe Auchan et de celle de Leclerc. Autant vous dire que je ne vais pas les lâcher. Leur silence sera interprété par chacun à son goût. Indifférence, mépris, autres préoccupations, etc...

               

              La même question aurait pu être posée à d’autres groupes, type Casino, Carrefour, etc... mais je n’y connais personne. Si jamais quelqu’un dans la salle veut bien relayer.... ?

               

               


              • glopglop 27 mai 2008 17:25

                Certes, le consigne et le compactage des déchets sur les lieux de grande distribution seraient un plus. Mais quitte à ce que les changements de comportement viennent de la grande distribution, ne serait-il pas encore plus malin de réduire les emballages directement à la source ? Si les distributeurs ne s’approvisionnaient qu’en produits comportant peu ou pas d’emballages, les producteurs finiraient pas ne plus sur-emballer... En outre, il y a plein de produits (pâtes, farine, sucre, céréales...) que l’on peut acheter en vrac sans que l’effort d’adaptation soit insurmontable : par exemple, on peut imaginer une réduction de quelques centimes d’euros pour le client qui vient acheter son sucre en apportant son propre contenant... Voire, le distributeur pourrait également vendre le contenant la première fois (comme il le font avec les sacs en plastique réutilisables) puis accorder une remise chaque fois que le consommateur vient avec son contenant. Et pourquoi pas imaginer un système de code barre apposé au contenant dans lequel serait inscrite l’information concernant la masse du contenant afin que le consommateur ne paye que le poids de son sucre à chaque fois...

                Ne nous leurrons pas, la grande distribution est presque incontournable pour beaucoup de gens. De fait, si elle le voulait, la grande distribution pourrait faire évoluer les choses pour moins de pollution due aux emballages notamment. Mais le veut-elle vraiment ?...


                • Cath Cath 27 mai 2008 19:56

                  Bonne question !

                  Elle est bien particulière notre grande distribution en France...

                  En quoi diffère t’elle de la GD aux Etats-Unis par exemple ? Par quel miracle ou providence, les supermarchés US ont-ils mis en place un système simple et attrayant depuis tant d’années et dans de nombreux états ?

                  C’est la question que je me pose à mon tour, rebondissant sur ton commentaire...

                   

                  Concernant la réduction des packagings, j’avais fait un papier il y a quelques mois sur le sujet ainsi qu’un vote de blogueurs . Intéressant. Je te laisse découvrir ici >

                  http://www.planetargonautes.eu/2007/06/non-au-sur-pack.html

                   

                  Bien entendu, j’ai transmis et un silence assourdissant m’a écrasée de son poids....

                   

                   

                   

                   


                • Lisa SION 2 Lisa SION 28 mai 2008 01:02

                  Je vous le donne en mille.

                  Ce soir, un formidable document sur arte tournant autour d’un terrain, objet d’une demande pour y installer un supermarché, au sein d’une ville de Calabre, en 2003. une première demande se trouve doublée d’une suivante générée par un prète-nom au profit d’un conseiller régional exclu de la commune auparavant pour malversation...Belle promotion, n’est ce pas !

                  Belle enquéte avec caméras cachées et officielle, sur un an de poursuites jusqu’à la fusillade de toto Créa et la mort du père du tireur. fin de l’enquète, détails sur les conflits d’intérêts et compromissions de réseaux et carnets d’adresses remontant jusqu’au parti au pouvoir de Sylvio berlusconi... et installation du supermarché...Auchan !

                  Vous pouvezz désormais vous imaginer comme ils se moquent de nos emballages !

                   


                • Cath Cath 29 mai 2008 17:05

                  Je n’ai pas vu ce documentaire, je n’étais pas sur ce terrain ni au sein de cette commune.

                  J’aurais envie d’en savoir plus.
                  J’ai aussi un immense dégoût et une immense lassitude qui s’emparent de moi...

                  Concernant Auchan, tiens, j’invite les personnes ici à consulter un bouquin : "Le Secret des Mulliez" (synopsis ci-après), groupe aux fondateurs très chrétiens.

                  Ainsi que le blog animé par les auteurs du bouquin. Je ne fais aucun prosélytisme pour eux.
                  C’est de l’info, je transmets, à vous de juger >

                  http://lempiredesmulliez.typepad.fr/

                  ---

                  L’empire des Mulliez : la plus secrète des fortunes françaises.

                  Bertrand Gobin et Guillaume d’Herblin bouclent ici deux ans d’une formidable enquête sur une dynastie familiale hors-normes. Les quelque 520 descendants de Louis Mulliez-Lestienne sont les propriétaires d’un conglomérat qui, bien que dénué de toute existence officielle, réalise 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

                  Un gigantesque robinet à dividendes qui a permis à ses discrets actionnaires d’accumuler au fil des décennies un patrimoine professionnel évalué à plus de 20 milliards d’euros.

                  L’ouvrage explique comment ces entrepreneurs du Nord, partis à la conquête du Monde avec leurs multiples enseignes (Auchan, Kiabi, Leroy-Merlin, Boulanger, Décathlon, etc.), sont parvenus à développer leurs affaires tout en préservant farouchement leur indépendance et en restant à l’écart des marchés boursiers. Dans un langage accessible à tous, le livre fait enfin éclater au grand jour les mystères de leur organisation : il lève le voile sur les clauses étonnantes du pacte qui, depuis 1955, lient entre eux les membres du clan ; il démêle les montages juridiques élaborés pour faire de cet empire une forteresse parfaitement imprenable. Les auteurs entraînent le lecteur dans un passionnant jeu de piste au milieu du dédale de sociétés mises en place par la famille. Des investigations qui mettent à nu un extraordinaire meccano mais qui débouchent également parfois sur de cocasses découvertes. L’enquête révèle des patrons aux profils insolites, naviguant entre foi chrétienne et croyances new-age. On y découvre aussi de jeunes entrepreneurs restés très imprégnés des valeurs morales familiales, des septuagénaires reconvertis dans l’aide sociale ou encore des rentiers en butte contre l’impôt sur la fortune et qui optent pour l’exil fiscal en Belgique.

                  L’ouvrage fait pénétrer le lecteur au cœur des instances dirigeantes, siège d’inévitables tensions, luttes d’influence et autres conflits d’intérêt en tous genres. C’est que devant le conseil central familial, forcément, les affaires de familles se confondent souvent avec les affaires tout court. Au fil des pages, on comprend enfin ce qu’est véritablement "l’intérêt supérieur de la nation Mulliez" : pourquoi et comment ce qui rassemble les membres de la famille a toujours été plus fort que ce qui pouvait les diviser.


                • Lisa SION 2 Lisa SION 30 mai 2008 03:54

                  ... (Auchan, Kiabi, Leroy-Merlin, Boulanger, Décathlon, etc.), sont parvenus à développer leurs affaires tout en préservant farouchement leur indépendance et en restant à l’écart des marchés boursiers... avez vous écrit, Cath.

                  Rester à l’écart des bourses n’est pas, en soi, condamnable, au contraire. Si nous savions ce que les banques, les assureurs, les fonds de pension des futurs retraités, font vraiment de l’argent de leurs millions d’abonnés et cotiseurs...Nous nous dépècherions tous de leur retirer d’entre leur mains cette arme qu’ils manipulent souvent à notre encontre. En effet, ne sont-ils pas ces mêmes prédateurs qui financent les grandes surfaces et favorisent la mort du petit commerce de centre ville, pour tous s’installer côte à côte sur la rue principale... ?

                  Toutes les lois de notre constitution et les extensions actuelles sont des labyrinthes extrèmement noueux, qui englobent tout et son contraire. La famille Mulliez, comme quelques autres, suffisamment douées de bon sens pour échapper à la pieuvre du système, forment des espèces de communantarisme internes, mais cela n’a pas pu se faire sans liaisons occultes d’avec les acteurs du pouvoir en place.

                  A ceux qui pensent qu’ Il n’y a pas de petits profits... je traduirai qu’il n’y a pas de petits combats. Merci. L.S.


                • Cath Cath 30 mai 2008 08:57

                  Bonjour LIsa Sion,

                   

                  Je retiens cette très belle formule :

                  "... Il n’y a pas de petits combats"

                  et je vous en remercie.

                   


                • Le Hérisson Le Hérisson 28 mai 2008 00:49

                  Parfois, il existe de "fausses" bonnes idées...

                  Ainsi, aujourd’hui, afin d’avoir un recyclage du verre performant, les bouteilles en verre sont triées, débarassées de tout ce qui n’est pas acceptable pour le tri (un brin de porcelaine peut réduire à néant une tonne de verre !), broyées (calcin) et refondues pour devenir de nouvelles bouteilles. Pour assurer ce procédé, il est plus acceptable que le consommateur apporte toutes ses bouteilles en verre dans un même containeur plutôt qu’il soit obligé de les trier en fonction des marques et de ses super marchés de livraison.

                  Ce système ne fonctionne pas si mal, puisque savez vous que pus de 75 % des bouteilles que vous achetez proviennent du recyclage ? Le système par consigne demande plus de manutention et s’avère beaucoup moins performant.

                  De même, plus de 70 % de l’acier (canettes) est recyclé. A noter que des systèmes de recyclage existent par électro aimant même pour les poubelles non triées. Mais attention, que cela ne vous incite pas à ne pas trier vos cannettes car le tri est un système global permettant de recycler au mieux tous les matériaux..

                  Nos méthodes de recyclage hexagonaux créent également des dizaines de milliers d’emplois. Ouvrez votre journal régional, et je suis sur que d’ici une semaine, il y aura un article qui commentera telle ou telle autre actualité d’une usine de tri près de chez vous. Par ailleurs, je suis certain que ces emplois sont probablement mieux rémunérés et mieux sécurisés que les "kids" qui ramassent des bouteilles aux US..

                  Enfin, je pense qu’il faut se méfier des marques de la grande distribution qui utilisent l’environnement pour leur stratégie marketing. Marque "repère" ou non, les produits possèdent pour la quasi totalité le label "recyclage" qui indique que l’entreprise qui les produit paie une taxe pour favoriser le recyclage...

                   


                  • Le Hérisson Le Hérisson 28 mai 2008 00:58

                    Dernier mot...

                    Le packaging, c’est une autre histoire... bien plus complexe encore. Quand vous les interrogez, les personnes sondées déclarent en effet qu’elles seraient prètes à acheter des produits avec un packaging moins volumineux.

                    Mais dans les faits, c’est une toute autre histoire. La grande distribution utilise des méthodes de marchandising et de tests consommateurs très éprouvées. Chacun de nos comportement est testé, étudié, analysé, etc... dans des magasins spéciaux. Or, il s’avère que le consommateur se détourne des produits avec un packaging moindre. Bien sûr, on peut tenter de l’éduquer, mais cela coûterait évidememnent en campagne de communication. Pour revenir au tri et prendre une comparaison, il a falu plusieurs décennies - et des systèmes de contrainte ! - avant que les consommateurs s’habituent à trier et le résulat n’est toujours pas pleinement satisfaisant ! Ainsi, dans les premières années de réduction des emballages, il est à craindre qu’on dépenserait en communication ce qu’on gagnerait en économie de plastique ou de papier... Mais c’est sans doute une voie à suivre néammoins.

                    Il va de soit également que le packaging est un élément fort de la stratégie de marketing et qu’il serait, pour cette raison, difficile à supprimer. De même, il sécurise le public pour les produits alimentaires ( à tort certainement, mais c’est comme ça...) ou encore, il contribue à dissuader du vol.

                     

                     

                     


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 28 mai 2008 01:15

                    Le système par consigne demande plus de manutention et s’avère beaucoup moins performant...avez vous écrit, le Hérisson,

                    Pour ne pas citer la marque de boisson gazeuse brune, qui mélange deux pour cent d’on ne sait même pas quoi...dans une bouteille remplie d’un litre et demi d’eau du robinet ( 2 centimes d’euro ) ...a les moyens d’organiser le consignage...Au moins, des nombreuse cannettes d’autres boissons appartenant au groupe.

                     


                  • Cath Cath 28 mai 2008 13:51

                    Ne peut on pas faire les deux, Hérisson ?

                     

                    Ne crois tu pas que l’industrie du recyclage soit "au moins" aussi bien développée aux EU que chez nous ?

                     

                    Question ouverte.....


                  • Le Hérisson Le Hérisson 28 mai 2008 01:13

                    Allez un dernier mot et je vais me coucher, promis !

                    En France, la quantité de déchets domestiques est de 510 kg/habitants et par an, aux USA, elle est de 760...

                    Bonne nuit.


                    • Cath Cath 28 mai 2008 13:52

                      Inutile de faire de l’anti américanisme, en l’espèce. Ce n’est pas le sujet.

                      Et s’ils jettent plus que nous, au moins mettent-ils en avant des solutions, vois tu ? non ?


                    • chmoll chmoll 28 mai 2008 10:37

                      p’t’ètre en france y a une mafia du recyclage

                       


                      • Cath Cath 28 mai 2008 13:53

                        euh... en Italie, pour sûr, il y en a une ! et d’après ce que j’en sais, la Mafia, elle-même, s’y est mise.

                        En France, je ne sais pas....


                      • Le Hérisson Le Hérisson 28 mai 2008 16:56

                        Détrompez-vous, le recyclage est bien moins avancé aux USA qu’en Europe... Ils commencent juste à le prendre véritablement au sérieux en s’apercevant qu’il faut mettre en place des méthodes de tri industrielles et efficaces. Vous pouvez aller sur les sites d’Eco-emballage ou de l’Ademe pour avoir des infos.

                         


                        • Cath Cath 29 mai 2008 16:47

                          Certes, Le Hérisson, des infos j’en ai des tonnes sur ces sites. Egalement lorsque je me rends sur des salons tels que Pollutec...

                           

                          Ensuite, je regarde le retard phénoménal, "dans les faits du quotidien", que notre pays a pris et de l’inertie qui préside encore aujourd’hui. Déclarations et agitations, y compris de la part d’associations qui fagocient le débat depuis trop longtemps, sans le moindre résultat que se laisser distancier par nos voisins européens ou autres.

                          Exemple :

                          Tri des déchets organisés, "à la source" CAD dans les locaux poubelles des co propriétés de nombreuses communes, y compris en IDF, n’importe comment.

                          Je vous donne un exemple : une banlieue à CSP élevé, Garches dans les Hauts de Seine. Poubelles organiques et poubelles carton, plastique soigneusement mises à disposition de l’immeuble. Mais sans la moindre mention (quoi mettre dans quelle poubelle).

                          Ce type d’information a tout simplement été .... oublié par les services en charge....

                          Résultat : tout mélangé dans toutes les poubelles au petit bonheur... y compris le verre car aucun container ne semble avoir été prévu....

                          Là où j’habite à présent, c’est mieux ! Les poubelles ont été livrées à notre copropriété avec leur mode d’emploi (couvercle jaune pour les cartons et plastiques, marron pour les organiques, container à verre séparé) et les jours de passage des bennes spécifiques. Et nous veillons tous à ce que tout se passe bien.

                          Ca se passe à Arcueil, dans le Val de Marne... et nous sommes une toute petite copropriété également...

                          Conclusion ?

                          Quand il y a une motivation (quelle qu’elle soit, financière ou solidarité ou bon exemple donné par les autorités et que l’on peut constater au quotidien), les systèmes fonctionnent bien et sans qu’on ait besoin d’enfoncer des notions de base dans la tête des citoyens.

                          Toujours fonctionner en termes de taxe (que le consommateur final, c’est à dire "NOUS") paie, est un système unilatéral et à questionner lourdement. On ne connait que les "taxes" dans notre pays, et là encore, ne pas oublier que c’est nous qui sommes en bout de chaine !!!


                        • Bobby Bobby 29 mai 2008 10:59

                          Très bonne idée !

                          Aux pays bas, par exemple, il existe dans les supermarchés des machines avec lecture optique svp qui calculent directement et impriment un ticket que vous vous faites rembourser à la caisse... (je pense que la lecture optique interdit un certain nombre de provenances, dont les étrangères !)

                          A quand un recyclage organisé pour tout emballage ?

                          Il serait peut être utile de transmettre les adresse des grandes surfaces évoquées pour permettre à chaque internaute d’appuyer votre point de vue !

                          Bien cordialement


                          • Cath Cath 29 mai 2008 16:48

                            Les adresses ?

                             

                            Et bien, toutes les grandes surfaces de toutes les enseignes en France !!!

                             

                            J’ai mentionné Leclerc et Auchan, mais cela vaut pour l’ensemble des autres enseignes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès